Le niet catégorique de Sellal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le niet catégorique de Sellal"

Transcription

1 Pour une presse libre, forte et digne Alger Grine affirme sa non-ingérence dans la ges on de l'anep Educa on : Benghebrit plaide pour un enseignement de qualité Bensalah reçu par le président du Congrès consulta f poli que chinois P.02 P.02 P.04 Quotidien national d information - Jeudi 03 Septembre N 725 Prix 10 DA - Site : - Tél-Fax : Créa on d un par poli que par Madani Merzag P.03 Le niet catégorique de Sellal Exploita on effec ve de la ligne de transport mari me Alger-Ain Benian M sila De nouveaux établissements prêts pour la rentrée scolaire Oran P.06 Le plan de circula on remis aux calendes grecques Ain Témouchent Nouvelles infrastructures scolaires ouvertes P.09 P.07 Le projet de révision cons tu onnelle "pra quement prêt" CAN Lesotho-Algérie Brahimi appréhende la pelouse synthé que de Setsoto stadium P.17 Ould Khelifa Un consensus na onal est primordial pour la stabilité du pays MDN Découverte d'un abri contenant cinq bombes de confec on ar sanale à Jijel P.03 P.03 P.05

2 2 Jeudi 03 Septembre 2015 Grine affirme sa non-ingérence dans la ges on de l'anep "Je ne suis pas ministre de la publicité" Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a affirmé à Alger sa détermination à veiller à la non-ingérence dans la gestion de l'agence nationale d'édition et de publicité (ANEP), ou dans la manière de distribuer la publicité pour les journaux. Grine, qui répondait à une question sur la réduction du quota de publicité pour les journaux, en marge d'une session de formation interactive des journalistes exerçant en Tamazight, a dit rejeter "toute demande d'intervention de la part des éditeurs ou des directeurs de journaux concernant la réduction de leur quota de publicité. "Je ne suis pas ministre de la publicité", a-t-il déclaré. Il a affirmé qu'il assume en tant que premier responsable du secteur, "sa responsabilité concernant le fonctionnement de l'anep", exprimant cependant son rejet de "toute demande d'intervention émanant de quiconque". Pour le ministre, "certains éditeurs ne s'intéressent qu'à l'octroi de la publicité et au gain de l'argent au lieu s'atteler à l'amélioration de la situation de leurs journalistes". Concernant les multiples demandes d'éditeurs et de journaux, Grine a indiqué avoir reçu lundi le directeur de l'anep pour lui faire part des doléances de ces journaux qui se disent menacés de "faillite", en raison de la réduction de leur quota de publicité. Il a précisé dans ce sens que le directeur de l'anep lui a présenté un exposé sur le marché de la publicité qui a connu une "baisse de 50%". M. Grine a indiqué avoir appelé le responsable de l'anep à assurer une "répartition équitable" de la publicité. Pour le ministre, qui a souligné vouloir aider les journaux à faible revenu, "il est inconcevable de prélever une demiepage à un journal sachant qu'il s'agit de son seul quota quotidien, et de prélever le même 50% des journalistes ont obtenu la carte du journaliste professionnel Le ministre de la Communication Hamid Grine a déclaré à Alger que 50% des journalistes ont obtenu la carte du journaliste professionnel. Il a précisé dans une conférence de presse en marge d'une session de formation au profit des journalistes d'expression amazighe que "50 % des journalistes seulement ont obtenu la carte du journaliste professionnel", appelant les professionnels du secteur notamment public à "appuyer ce projet". La commission nationale d'identification des journalistes professionnels a délivré à ce jour plus de 2800 cartes, soulignant que le ministère a prolongé le mandat de la commission à fin septembre. M. Grine a de nouveau affirmé que l'élection de l'autorité de régulation de la presse écrite ainsi que du conseil d'éthique sera organisée au plus tard en octobre prochain. Il a appelé les journalistes à appuyer ces structures qui leur permettront de trouver des solutions à leurs problèmes "socioprofessionnels", affirmant que le ministère de la Communication "est disposé à apporter son appui aux professionnels du secteur". Il a souligné à ce propos, la nécessité qu'il y ait des représentants de la profession qu'ils soient éditeurs ou journalistes", appelant les professionnels du secteur à "soutenir fortement le quota aux journaux qui ont deux pages de publicité". Il a rappelé dans le même contexte que la presse écrite compte 153 titres qui bénéficient, a-t-il dit, du soutien de l'etat, "Sans ce soutien, seuls quatre ou cinq journaux continueraient à paraître", a-t-il soutenu. Concernant l'accès à l'information, M. Grine a estimé que le problème réside en certains journalistes qui cherchent "l'information et le sensationnel en même temps". Il a rappelé à cette occasion la réunion qu'il a tenue récemment avec les chargés de communication des différents départements ministériels ainsi que le séminaire organisé par le ministère en coordination avec le ministère de l'intérieur au profit des chargés de communication au niveau local sur les règles de communication institutionnelle et le droit d'accès du journaliste à l'information. projet du journaliste professionnel et ce dans leur intérêt". M. Grine a estimé que "l'accès au professionnalisme ne peut se faire "sans formation", annonçant à cette occasion que des sessions de formation seront organisées chaque mois au profit des journalistes sous le parrainage de la tutelle. Une session de formation sera organisée le 20 septembre prochain qui sera assurée par un grand journaliste suisse, ancien responsable de l'autorité de régulation de la presse écrite dans son pays. Le directeur du journal égyptien "Al Ahram" a été également convié le 22 octobre prochain. ACTUALITÉ Educa on Benghebrit plaide pour un enseignement de qualité La ministre de l'education nationale, Mme Nouria Benghebrit, a plaidé, lors de sa visite d'inspection et de travail à Ghardaïa, pour une mobilisation des acteurs du secteur en vue d'assurer un enseignement de qualité et améliorer les résultats des enfants, a indiqué mardi le ministère de l'education nationale dans un communiqué. Lors d'une réunion avec les cadres du secteur et les représentants des associations des parents d'élèves, Mme Benghebrit "a donné des orientations allant dans le sens de la mobilisation et de la solidarité pour améliorer les résultats de nos enfants", a précisé le communiqué. La ministre a appelé, également, à "fournir plus d'efforts pour aller vers la qualité à partir des nobles principes de l'école algérienne, et en application du programme du secteur établi sur les trois leviers essentiels, à savoir la refonte de la pédagogie, la gouvernance et la professionnalisation par la formation", a-t-on souligné. Cette visite qui a eu lieu en prévision de la rentrée scolaire , a permis de souligner "l'importance accordée par le ministère de l'education nationale aux dispositions pratiques et finales pour assurer les bonnes conditions de la scolarité de nos enfants", a-t-on précisé. Cette visite qui constitue "l'une des priorités de Mme Benghebrit lui a permis, également, de voir plusieurs établissements scolaires dans les différentes communes de la wilaya et s'assurer que les conditions sont réunies pour accueillir les élèves le 6 septembre 2015". La visite a laissé "une bonne impression auprès de la population de par la sincérité dans l'action méthodique", a conclu la même source. Ac vité agricole Une meilleure structura on organisa onnelle, pour le développement du secteur Le ministre de l Agriculture, du développement rural et de la pêche, Sid-Ahmed Ferroukhi a plaidé, à Médéa, pour une meilleure structuration organisationnelle des opérateurs du secteur agricole, garante, selon lui, d un développement moderne de l activité agricole. S exprimant à l occasion d une rencontre de proximité avec des représentants de la filière lait, organisée en marge de sa visite d inspection à la ferme pilote "Dhaoui", commune de Ouamri, ouest de Médéa, spécialisée dans l élevage bovin, le ministre a affirmé que le "gros des difficultés rencontrées par les opérateurs de la majorité des filières résultent, en partie, de l absence de structure organisée susceptible de fédérer les efforts et les actions de la filière". Il a appelé, à cet effet, les représentants de ces filières à "mieux se structurer et s organiser" afin de transcender les problèmes et obstacles qui freinent le développement du secteur. Pour le ministre, l évolution positive du secteur agricole implique la participation active des opérateurs du secteur, la multiplication de l investissement privé, la modernisation du mode de gestion et de production, a fait savoir le ministre, rappelant au passage l aide apportée par l Etat aux exploitants et éleveurs à la faveur des différents programmes de soutien à l agriculture. A Berrouaghia, est de Médéa, où il s est rendu dans un abattoir privé, M. Ferroukhi a longuement insisté auprès des opérateurs des filières viande rouge et blanche d opter pour des formes de partenariats ou d investissement, outre que l aide directe de l Etat, ainsi que la mise aux normes internationales du produit national. Le secteur agricole "doit opérer sa mue et cesser d évoluer sans objectif précis", a-t-il lancé, incitant les opérateurs de la filière à être "plus entreprenants" et à contribuer davantage dans l économie du pays. Le ministre s était déplacé, par ailleurs, à la coopérative commerciale de légumes secs (CCLS) de Berrouaghia en vue de s enquérir de l opération de collecte de céréales, au titre la campagne moissonbattage 2015, et discuter avec les céréaliculteurs de la région, puis procéder successivement à l inauguration d une nouvelle laiterie à Bouskène, est de Médéa, et à un lâcher d alevins au niveau d une retenue collinaire, située dans la commune de Benchicao. Quotidien national d information Publié par la SARL LC M mehiaoui Capital social : DA Siège social Diwan Riadh El Feth niveau 104 B18 El Madania Alger Tel/Fax : CCP : Compte: Directeur général Omar Triqui Directeur de publication Benali Si Youcef Rédaction Ourabah Salem Bureaux régionnaux Oran : Aïn Témouchent : Mostaganem : Sidi belabbes: Tlemcen : Tissemsilt: Relizane: Tiaret: Setif : Chlef : Blida : Publicité ANEP Alger 1 Avenue Pasteur Tel : Fax : Diwan Riadh El Feth niveau 104 B18 El Madania Alger Tel/Fax : B BD Freha Benyoucef angle lycée Mustapha Hadam (Les Castors)-Oran Tel/Fax : Impression Centre : Sia / Ouest : Sio Diffusion Centre : LCM communications Ouest : S.D.P.O Observa ons Tous les documents et les photos qui parviennent au journal ne peuvent être restitués à leurs propriétaires

3 ACTUALITÉ Jeudi 03 Septembre 2015 Développement économique Les efforts des pouvoirs publics se poursuivent Les pouvoirs publics poursuivent leurs efforts dans le sens de la promotion du développement économique de l'algérie qui "dispose de potentialités à même de lui permettre de faire face à la crise induite par la chute brutale des cours du pétrole", a affirmé le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. "Nous disposons d'importantes potentialités pour faire face à la crise (...). Nous sommes, aujourd'hui, appelés à nous orienter vers l'économie du développement, créatrice de richesse, mais avant cela, nous devons sortir de l'économie basée sur les hydrocarbures. C'est là une approche qui doit impliquer tout un chacun, individus, partis, société et opérateurs", a souligné M. Sellal dans une déclaration à la presse en marge de l'ouverture de la session d'automne des deux chambres du Parlement. Le Premier ministre qui a rappelé la "chute vertigineuse des prix du pétrole", a indiqué que le gouvernement avait entamé la mise en œuvre d'un plan économique au titre de la Loi de finances complémentaire (LFC- 2015), citant "les sages et courageuses décisions prises récemment pour faciliter les investissements nationaux". "La croissance économique génératrice de richesse est l'unique issue, et non l'austérité qui nourrit le sentiment de désespoir", a-t-il fait savoir ajoutant que "le gouvernement poursuivra ses efforts pour la baisse des dépenses au titre du budget de fonctionnement pour l'année 2016 tout en réduisant le volume de certains investissements publics". Le projet de révision cons tu onnelle "pra quement prêt" Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a réaffirmé à Alger que le projet de révision constitutionnelle initié par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, était "pratiquement prêt". "Le projet de révision constitutionnelle est pratiquement prêt, et il appartient au président de la République de le soumettre à référendum populaire ou au Parlement", a soutenu M. Sellal en marge de l'ouverture de la session d'automne de l'assemblée populaire nationale (APN). La révision constitutionnelle compte parmi les axes de réformes politiques décidées par le président de la République. La présidence de la République a engagé, en 2014, une série de consultations avec les partis politiques, les personnalités nationales et les organisations de la société civiles en vue d'un amendement consensuel du texte fondamental. Lors de la prestation de serment à l'issue de son élection à la magistrature suprême pour un 4ème mandat, le président Bouteflika s'était engagé à "ouvrir le chantier des réformes politiques pour aboutir à une révision constitutionnelle consensuelle". EDITO Saïd Ibrahim "Nous ne permettrons pas aux personnes impliquées dans la tragédie nationale d'enfreindre la charte pour la paix et la réconciliation nationale et créer un parti politique et ce dans le cadre des lois de la République notamment l'article 26 de ce texte", a indiqué le Premier ministre en marge de l'ouverture de la session d'automne du Conseil de la nation. "Il ne sera permis à quelque personne que ce soit de rééditer la crise que le peuple algérien a vécue dans les années 90", a insisté M. Sellal ajoutant que la charte pour la paix et la réconciliation nationale impose aux individus impliqués dans la tragédie nationale des obligations qu'ils doivent observer". Deux pé ons contre Madani Mezrag Une deuxième pétition vient d être initiée contre Madani Mezrag. Des citoyens ont, en effet, réagi aux dernières déclarations de l Ex-Emir de l Armée Islamique du Salut (AIS bras armé du parti dissous FIS) et réclament sa traduction devant le tribunal pénal international (TPI) pour crimes de guerre. Les deux groupes sont d accord sur la nécessité de voir l Ex Emir répondre de ces actes devant un tribunal. Ils ne sont pas d accord sur le lieu où il doit être jugé. Les premiers initiateurs de pétition, ont de prime abord choisi leur camp en optant pour la juridiction internationale, seule capable à leurs yeux de juger ses crimes de guerre. Ils évoquent pour cela les nombreux crimes qu il a déjà reconnus publiquement. «Si aujourd hui Mezrag et ses phalanges de la mort sont blanchis par la non-justice algérienne et leurs abominables tueries, ils restent néanmoins passibles devant les tribunaux internationaux de crime contre l humanité. Non, ce n est pas un parti qu il va créer, mais finir sa vie dans une cellule», est-il précisé dans le communiqué rendu public par les initiateurs de ce projet. Selon les adeptes de cette solution, c est la justice internationale qui doit se pencher sur ce cas précis, car en Algérie, l ex Emir a bénéficié de l amnistie générale. Ils estiment que c est à cause de cette amnistie qu il défie tout le monde, car il se sait intouchable. Les initiateurs de la deuxième pétition, reconnaissent eux aussi que l ex Emir de l AIS outrepasse les lois de la charte de la paix. Ils estiment même qu il veut défier l Etat en faisant des déclarations incendiaires. «En signant sa reddition, Madani Mezrag s était engagé a respecté les lois de la République. S il les outrepasse, la justice doit régir», notent les porteurs de ce projet. Ils se présentent comme des nationalistes qui refusent toute intrusion étrangère dans les affaires intérieures du pays. «Nous n avons besoin de personne. Nous avons tout ce qu il faut pour régler nos problèmes en Algérie même», affirment-ils. Ils préconisent pour cela une action en justice contre l individu. Ils ne cachent pas leur étonnement devant le silence des institutions judicaires algériennes. Ils trouvent Un proverbe arabe dit à peu près ceci : «Si tu n éprouves aucun scrupule, fais ce que bon te semble». Manifestement, un personnage comme l ancien chef de l AIS (Armée islamique du salut) qui, à n en pas douter, est très imprégné de la culture arabo-islamique a fait sien ce proverbe pour annoncer,toute honte bue, la création d une formation politique,alors que la loi interdit formellement aux personnes impliquées dans la tragédie nationale de créer des partis. Fondamentalement, la sortie de M. Madani Mezrag, puisque c est de lui qu il s agit, ne pose pas uniquement un problème d ordre juridique, mais relève surtout de considérations éthiques. Dans une société qui a perdu tous ses repères, la volonté affichée par un ancien chef terroriste, qui a même avoué avoir participé à des attentats, et qui veut aujourd hui se recycler en toute impunité, relève en effet de l insolence. Sur un autre plan, s il est inutile de rappeler toutes les dispositions juridico-administratives à même de faire barrage à ce genre d initiative, notamment celles contenues dans la loi sur la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, une telle déclaration est normalement susceptible de valoir à son auteur des poursuites judiciaires. Le Premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, qui opposé un niet catégorique à la sortie politico-médiatique de l ancien responsable du bras armé du FIS dissous, est interpellé par les milliers de victimes de cette organisation terroriste pour faire preuve de plus de fermeté à l encontre de tels personnages. Car la conjoncture que traverse présentement le pays nécessite plus de sérénité et de sagesse, et ne devrait en aucun cas être parasitée par des sorties provocatrices et foncièrement irresponsables. Belhouari Salim 3 Créa on d un par poli que par Madani Merzag Le niet catégorique de Sellal Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a affirmé à Alger que l'etat ne laissera pas les personnes impliquées dans la tragédie nationale enfreindre la charte pour la paix et la réconciliation nationale et créer un parti politique. L insolence de M Madani Mezrag et le refus de M. Sellal que les réponses du Ministre de l Intérieur et des collectivités locales, Noureddine Bedoui ne sont pas énergiques. Ils réclament une réponse forte car l ex «Emir lance un véritable affront à l Etat et au pays en entier». Ils vont très loin dans leur analyse. Ils invitent les autorités du pays à réagir avant qu il ne soit trop tard. Plusieurs associations des victimes du terrorisme comptent réagir aussi. Elles sont en train de se concerter pour trouver la meilleure des parades. Les dernières déclarations de Madani Mezrag ne sont pas passées inaperçues. L Ex Emir a affiché à plusieurs reprises son intention de revenir à la vie politique. Pour cela il a annoncé la prochaine création d un parti politique. Interrogé sur ce sujet, le Ministre de l Intérieur et des collectivités locales avait répondu : «Je suis Ministre de la république, je ne réagis pas aux intentions. Le Ministère de l Intérieur n a reçu aucune demande de création de parti politique». Ould Khelifa Un consensus na onal est primordial pour la stabilité du pays Le président de l'assemblée populaire nationale (APN), Mohamed-Larbi Ould Khelifa, a appelé, à Alger, à la conjugaison des efforts et la création d'un consensus entre les partenaires politiques et les organisations socioculturelles afin de "sauvegarder la sécurité et la stabilité" de l'algérie. "La session d'automne de l'année 2015 exige la conjugaison des efforts de tous les acteurs au service de l'etat et la création d'un consensus entre les partenaires politiques et les organisations socioculturelles afin de sauvegarder la sécurité et la stabilité de l'algérie", a-t-il souligné dans son allocution d'ouverture de la session d'automne de l'apn. Il a indiqué que cette session "exige de s'armer de patience et de confiance afin de mettre en œuvre les objectifs inscrits au programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et de vaincre les défis auxquels font face l'etat et la société". Mettant en relief l'ouverture de la session d'automne qui intervient dans une conjoncture économique "particulière" et à la veille de la rentrée sociale, le président de l'apn a noté que la période qui a précédé cette rentrée sociale s'est caractérisée par "une vague de pessimisme et de désespoir, véhiculée par certains leaders de partis et autres experts et médias qui ont dressé un tableau noir sur la situation économique et monétaire actuelle de l'algérie". "En réalité, ce ne sont que de simples points de vue et des analyses. En revanche, sans minimiser les difficultés et s'éloigner de toute tentative d'affolement ou de panique, il existe des réalités objectives qu'il faut rappeler", a-t-il souligné.

4 4 Jeudi 03 Septembre 2015 Le Ministre iranien des Affaires étrangères L'Algérie est un partenaire de la coopéra on bilatérale Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohamed Jawad Zarif, a souligné à Alger que l'algérie est l'iran ont convenu de l'intensification de la coopération bilatérale stratégique outre la tenue des réunions préparatoires à la haute commission mixte algéro-iranienne. Dans une déclaration à l'issue de l'audience que lui a accordée le président de République, Abdelaziz Bouteflika, M. Zarif a indiqué que la rencontre a porté notamment sur les domaines ayant trait à la coopération bilatérale. "Nous avons convenu de la tenue des réunions s'inscrivant dans le cadre de la préparation de la haute commission mixte algéroiranienne", a-t-il dit. Il a ajouté que la rencontre lui a Le président du Conseil de la Nation, Abdelkader Bensalah, a été reçu à Pékin par le président du Congrès consultatif politique du peuple chinois, Yu Zheng Sheng. Selon un communiqué du Conseil de la nation, la rencontre a permis "un échange de vues sur les moyens de renforcer la coopération entre les deux pays et sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun". M. Yu Zheng Sheng a "émis l'espoir de voir s'élargir les relations de coopération bilatérale à d'autres secteurs dans l'intérêt des deux peuples frères. Il a salué les réalisations accomplies par l'algérie sur les plans social et économique grâce à la direction éclairée du président Abdelaziz Bouteflika, tout en souhaitant davantage de développement et de progrès au peuple algérien". Après avoir rap- permis de "connaitre les points de vue du président Bouteflika concernant les différentes questions, dont celle relative aux pourparlers sur le dossier nucléaire". "Une convergence de vues et de positions a été relevée concernant le droit des pays en voie de développement à l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques", a dit le chef de la diplomatie iranienne qui a salué "le soutien du gouvernement et du peuple algériens dans ce sens". Les deux parties ont évoqué par ailleurs les efforts consentis pour le rétablissement de la stabilité dans la région arabe, notamment en Syrie et au Yémen. M. Zarif a souligné dans ce sens "la convergence de positions" entre les deux pays qui croient, a-t-il indiqué, "à la nécessité de favoriser la solution politique loin de l'effusion du sang et de l'ingérence étrangère tout en tenant compte de la volonté des deux peuples à l'autodétermination". Il a souligné dans ce sens que le président Bouteflika "a insisté sur la nécessité d'adopter des étapes pratiques dans ce sens", ajoutant que "l'iran approuve entièrement cette approche éclairée". Le chef de la diplomatie iranienne est arrivé mardi à Alger pour une visite de deux jours à la tête d'une importante délégation. Chine Bensalah reçu par le président du Congrès consulta f poli que pelé les relations historiques entre la Chine et l'algérie, M. Bensalah a affirmé de son côté "la volonté de l'algérie d'approfondir ces relations dans le cadre de l'accord de partenariat stratégique global, signé en 2014 par les présidents des deux pays et à travers la mise en œuvre du programme quinquennal Il a en outre exprimé l'intérêt de l'algérie pour l'expérience chinoise notamment dans les domaines des technologies de l'information et de la communication, de l'industrie et de l'agriculture, des ressources en eau et de la formation des ressources humaines". Le président du Conseil de la nation a par ailleurs précisé que "l'échange de délégations gouvernementales et parlementaires entre les deux pays témoigne de leur volonté de développer leurs relations bilatérales". Il a mis en exergue le "rôle des institutions parlementaires dans le renforcement de la coopération et l'approfondissement des liens d'amitié entre les peuples algérien et chinois". M. Bensalah s'est félicité, à cette occasion, de la convergence de vues concernant les questions internationales d'intérêt commun. M. Bensalah et la délégation qui l'accompagne ont visité deux grandes sociétés chinoises "Huawei" spécialisée dans les technologies de l'information et de la communication et la société de construction ferroviaire installées en Algérie depuis plus de trois décennies pour la réalisation de plusieurs projets. Le président du Conseil de la nation effectue depuis lundi une visite en République populaire de Chine, à l'invitation du président du Congrès consultatif politique du peuple chinois, Yu Zheng Sheng, accompagné d'une délégation composée des présidents des groupes parlementaires. ACTUALITÉ Criminalité L'UNICRI compte renforcer "l'échange des expériences" avec l'algérie L'Institut inter-régional des Nations Unies de recherche sur la criminalité et la justice (UNICRI) compte renforcer "l'échange des expériences" avec l'algérie en matière de gestion de la société, a affirmé sa Directrice générale, M. Mme Cindy Smith. "Nous comptons renforcer l'échange des expériences avec l'algérie en matière de gestion de la société", a déclaré la responsable onusienne à l'issue de l'entretien qu'elle a eu avec le président du Conseil national économique et social (CNES), M. Mohamed Seghir Babès. "Nous avons aussi abordé plusieurs thèmes qui préoccupent l'algérie et les Nations Unies", a ajouté la même responsable qui effectue depuis lundi, une visite de travail en Algérie. Un mémorandum d'entente entre l'algérie et l'unicri portant création du Bureau régional Afrique du Nord et Sahel sera signé mercredi à Alger à l'occasion de la visite de Mme Cindy Smith. La DG de l'unicri s'était entretenu également avec le ministre des Affaires maghrébines, de l'union africaine et de la ligue arabe, Abdelkader Messahel. Un mémorandum d'entente signé entre les deux par es Un mémorandum d'entente entre l'algérie et l'institut inter-régional des Nations Unies de recherche sur la criminalité et la justice (UNICRI) a été signé mercredi à Alger. Ce mémorandum porte sur la création du bureau régional Afrique du Nord et Sahel des centres d'excellence de l'union européenne (UE) pour la réduction des risques chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN). Le mémorandum a été signé par le directeur général des Affaires politiques et de la sécurité internationale au ministère des Affaires étrangères, Rachid Beladhane, et par la directrice générale de cet institut, Cindy Smith, en visite de travail en Algérie, en présence des ambassadeurs des pays de l'afrique du Nord et du Sahel accrédités à Alger. Intervenant au terme de la cérémonie de signature, Mme Smith a indiqué que la création du bureau régional Afrique du Nord et Sahel est un "jalon important" dans le développement des centres d'excellence, chargés de l'atténuation des risques chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires. "Nous avons pu atteindre cet objectif grâce aux efforts combinés et dévoués du gouvernement algérien, de l'ue et des Nations Unies", a ajouté la directrice générale de l UNICRI, se disant "reconnaissante" envers l'algérie pour son "soutien continu" et son initiative d'abriter le secrétariat régional pour l'afrique du Nord et le Sahel de ce centre. Le réseau des centres d'excellence CBRN est présent dans 50 pays partenaires à travers le monde, regroupées autour de huit bureaux régionaux dont celui de l'afrique du Nord et du Sahel. L'Objectif principal de l'initiative des centres d'excellence est de renforcer les capacités CBRN en facilitant la coopération régionale. Le Secrétaire général de l'oci en visite de travail en Algérie Le Secrétaire général de l'organisation de la coopération islamique (OCI), Iyad Amine Madani, à entaméhier une visite de travail de trois jours en Algérie, à l'invitation du ministre d'etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères. "Une série d'activités et de rencontres importantes articulées autour de la coopération entre l'algérie et l'organisation et les perspectives de son renforcement, figuraient au programme de la visite de M. Madani en Algérie", précise la même source. Les entretiens "couvriront également la situation prévalant dans les Etats membres de l'oci, ainsi que les défis auxquels fait face la Oumma islamique dans une conjoncture internationale chargée de défis", ajoute-t-on. Elu à la tête de l'organisation en janvier 2014 pour un mandat de 5 ans, M. Madani "s'emploie à poursuivre le processus de réforme engagé au sein de cette organisation, depuis une dizaine d'années et auquel l'algérie contribue de manière active", relèvet-on de même source. Le Secrétaire général de l'oci a, en outre "fait preuve d'un grand engagement dans les efforts visant le règlement des conflits et la promotion de la stabilité et du développement dans les Etats membres" souligne-t-on. Il a ainsi apporté "une contribution active dans le cadre de la médiation internationale, conduite par l'algérie, pour la paix et la réconciliation au Mali", indique encore la même source.

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 42 11 Décret présidentiel n 14-196 du 8 Ramadhan 1435 correspondant au 6 juillet 2014 portant organisation et gestion de la formation et du perfectionnement

Plus en détail

Accord de Paix et de Réconciliation Nationale

Accord de Paix et de Réconciliation Nationale Accord de Paix et de Réconciliation Nationale Djibouti, 26 décembre 1994 PRÉAMBULE Le gouvernement de la République de Djibouti et le Front pour la Restauration de l'unité et de la Démocratie (FRUD) appelés

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014

COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 COMMUNIQUE CONJOINT RELATIF A LA VISITE EN COTE D IVOIRE DE S.E.M. SHINZO ABE, PREMIER MINISTRE DU JAPON 10-11 janvier 2014 Le Premier Ministre du Japon, S.E.M. Shinzo ABE, a effectué une visite en République

Plus en détail

Programme National Mise à Niveau des PME.

Programme National Mise à Niveau des PME. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotion de l Investissement AGENCE NATIONALE DE DEVELOPPEMENT DE LA PME Programme

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 56

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 56 14 l établissement de la convention de gestion entre le Trésor et la Banque algérienne de développement ; la gestion et le contrôle des relations de la Banque algérienne de développement avec la Banque

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire Décision n 2014-246 L Nature juridique de l article L. 723-23 du code rural et de la pêche maritime Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2014 Sommaire I. Normes de référence...

Plus en détail

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIERE D'AIDES D'ETAT Tableau de correspondance entre l'ancienne et la nouvelle numérotation des articles suite à l'entrée

Plus en détail

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie.

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Fatima ABADLIA Médecin conseil, Caisse Nationale des Assurances Sociales (CNAS) 1. Définition Est considéré comme accident

Plus en détail

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I Loi n 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998 portant loi d Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique 1998-2002

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration 1 1/ Qu est ce qu un accord de branche? Un accord de branche est un acte juridique issu d'une négociation

Plus en détail

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit :

L'Assemblée et le Sénat ont adopté : Le Président de la République promulgue La loi dont la teneur suit : Loi relative au régime juridique particulier des associations de LOI n 2000-043 du 26 juillet 2000 relative au régime juridique particulier des associations de. In JO 30 Octobre 2000 N 985 L'Assemblée

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani.

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. * Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. MINISTERE DE L'AGRICULTURE Par décret n 2013-4505 du 6 novembre 2013. Messieurs Ahmed Dhaoui et Khaled Gannouni,

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 10.06.2004 COM(2004)415 final COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL ET AU PARLEMENT EUROPEEN Plan d'action européen en matière d'alimentation et

Plus en détail

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL

QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL QUESTIONS / REPONSES SUR L ACCORD SUR L EXERCICE DU DROIT SYNDICAL SOMMAIRE I) - Les effets de l accord sur les dispositions conventionnelles actuelles :... 3 II) - L exercice d'une activité syndicale

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a

Plus en détail

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne)

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne) AGENDA DU GOUVERNEMENT DU CENTRE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE Vendredi 5 septembre 2014 11:26 SEPTEMBRE 5 VENDREDI Pour assurer l efficacité et la synergie des actions du Gouvernement,

Plus en détail

Ce rapport est communiqué au Préfet et pour information au Trésorier-payeur général.

Ce rapport est communiqué au Préfet et pour information au Trésorier-payeur général. Monsieur le Président, Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint la version définitive des observations arrêtées le jeudi 5 février 2004 par la Chambre régionale des comptes sur la gestion de la chambre

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit.

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit. PROJET DE LOI adopté le 2 juillet 1993 N 113 SENAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1992-1993 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle

Plus en détail

TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION. Décrets et Arrêtés

TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION. Décrets et Arrêtés TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION Mardi 11 rabiaa II 1435 11 février 2014 157 ème année N 12 Sommaire Décrets et Arrêtés Présidence du Gouvernement Décret n 2014-764 du 28 janvier 2014, fixant les

Plus en détail

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application *

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application * RÉUNION DES ÉTATS PARTIES À LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE LA MISE AU POINT, DE LA FABRICATION ET DU STOCKAGE DES ARMES BACTÉRIOLOGIQUES (BIOLOGIQUES) OU À TOXINES ET SUR LEUR DESTRUCTION BWC/MSP/2009/MX/INF.4

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients

Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 1 décembre 2014 Conclusions du Conseil sur l'innovation dans l'intérêt des patients Session du Conseil Emploi, politique sociale,

Plus en détail

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE

ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE ALLIANCE ASSURANCES ENTAME LA SECONDE PHASE DE L APPEL PUBLIC A L EPARGNE AVEC INTRODUCTION DE L ACTION A LA COTE OFFICIELLE DE LA BOURSE D ALGER Alger- le 31 octobre 2010. Le jeudi 28 Octobre, Alliance

Plus en détail

Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue. Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire»

Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue. Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire» Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire» Search for Common Ground Côte d Ivoire, Septembre 2013

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

PNUD. I. Information sur le poste

PNUD. I. Information sur le poste PNUD Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Direction Générale du Développement Régional Direction Générale des Ressources Humaines Termes de référence pour

Plus en détail

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement?

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La nouvelle loi organique relative aux lois de finances a été promulguée en août 2001. Deux ans plus tard, et bien que la mise en œuvre de cette

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT -

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - DOSSIER DE PRESSE 8 juin 2010 Contacts presse : Stéphanie DUPERIE, assistante des relations presse / stephanie.duperie@justice.fr 05 56 00 10 38 Claire KELLER, Chef

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10011107 M. M. Choplin Président de section Audience du 24 novembre 2010 Lecture du 15 décembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du

Plus en détail

Circulaire cadre relative à l année scolaire 2015/2016.

Circulaire cadre relative à l année scolaire 2015/2016. Circulaire cadre relative à l année scolaire 2015/2016. La rentrée scolaire 2015/2016 s inscrit dans le cadre de la programmation et l exécution des opérations du plan de développement quinquennal du secteur

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.1/2010/5 Distr. générale 12 janvier 2010 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de

Plus en détail

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA Chef Maureen Chapman Comité des Chefs sur les revendications Mémoire prébudgétaire au Comité permanent des finances

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013 CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission Services Publics 26 novembre 2013 Intervention de Christophe SOULLEZ, chef du département ONDRP Depuis notre dernière encontre nous avons poursuivi

Plus en détail

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Administration générale - Administration communale - Administration départementale - Administration préfectorale - Bâtiment administratif

Plus en détail

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2

TA de Paris - 21 février 2013, Mme X. n 1118574 /5-2 Le tribunal administratif de Paris annule le refus opposé à une candidate de participer aux épreuves d entrée à l Ecole Nationale de la Magistrature au regard de la condition de bonne moralité. Le 3 de

Plus en détail

La prise illégale d intérêts

La prise illégale d intérêts La prise illégale d intérêts Valeurs sociales protégées : Il s agit simplement de préserver, d une part, la probité dans la gestion des affaires publiques en respectant le vieil adage " nul ne peut servir

Plus en détail

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Communiqué de Presse (Publié par le Greffe)

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Communiqué de Presse (Publié par le Greffe) INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Communiqué de Presse (Publié par le Greffe) LE TRIBUNAL EST SAISI DU FOND DANS L'AFFAIRE "D'AVITAILLEMENT" DE NAVIRES

Plus en détail

administratif commun des administrations publiques.

administratif commun des administrations publiques. Arrêté du ministre de l'industrie du 27 juillet 2012, portant ouverture d'un concours interne sur épreuves pour la promotion au grade de secrétaire dactylographe du corps administratif commun des administrations

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L'HOMME

MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L'HOMME MINISTERE DE LA JUSTICE ET DES DROITS DE L'HOMME Décret n 2010-3152 du 1 er décembre 2010, portant organisation du ministère de la justice et des droits de l'homme. Le Président de la République, Sur proposition

Plus en détail

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches.

Le guide. Don d organes. Donneur ou pas. Pourquoi et comment je le dis. à mes proches. Don d organes. Donneur ou pas à mes proches. Le guide Pourquoi et comment je le dis Don d organes. Pourquoi est-ce si important d en parler? En matière de don et de greffe d organes, la loi française prévoit

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève CONSEIL EXÉCUTIF EB136/39 Cent trente-sixième session 12 décembre 2014 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 47

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 47 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 47 Ordonnance n 01-03 du Aouel Joumada Ethania1422 correspondant au 20 août 2001 relative au développement de l'investissement. Le Président de la République,

Plus en détail

Définition de l'activité réglementée

Définition de l'activité réglementée ANNEXE LISTE DES ACTIVITES REGLEMENTEES n 97-40 du 18 /01/1997, modifié et complété relatif aux critères de détermination et d'encadrement des activités et professions réglementées soumises à inscription

Plus en détail

3 ème CONFERENCE MONDIALE DES PRESIDENTS DE PARLEMENT

3 ème CONFERENCE MONDIALE DES PRESIDENTS DE PARLEMENT 3 ème CONFERENCE MONDIALE DES PRESIDENTS DE PARLEMENT Nations Unies, Genève, 19-21 juillet 2010 SP-CONF/2010/1-Inf.3 10 juillet 2010 INFORMATION A L INTENTION DES DELEGUES ET DES MISSIONS PERMANENTES A

Plus en détail

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat

Le logement dans tous ses états. Définition : le logement et l'habitat Le logement dans tous ses états 17/10/ 2012 Définition : le logement et l'habitat Le logement est un produit : une maison, un appartement, un type 3, un duplex L'habitat est un service : l'espace produit

Plus en détail

(traduit de l anglais) Bruxelles, le

(traduit de l anglais) Bruxelles, le MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES Protocole Sous-Direction de la Logistique et de l'interprétation-traduction Département de la Traduction 57, boulevard des Invalides 75700 Paris : (33-1)

Plus en détail

L actualité de la jurisprudence de droit public et privé

L actualité de la jurisprudence de droit public et privé Fédération de la Santé et de l Action Sociale L actualité de la jurisprudence de droit public et privé Avril 2014 La Fédération CGT Santé Action Sociale met à votre disposition une sélection non exhaustive

Plus en détail

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de 15 MAI 2007. - Loi relative à la création de la fonction de gardien de la paix, à la création du service des gardiens de la paix et à la modification de l'article 119bis de la nouvelle loi communale (1)

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches.

Donneur ou pas... Pourquoi et comment je le dis à mes proches. L Agence de la biomédecine DON D ORGANES le guide L Agence de la biomédecine, qui a repris les missions de l Etablissement français des Greffes, est un établissement public national de l Etat créé par

Plus en détail

OFFRE COMMERCIALE D ASSURANCE

OFFRE COMMERCIALE D ASSURANCE OFFRE COMMERCIALE D ASSURANCE DECOUVRIR ALLIANCE Assurances : ALLIANCE Assurances est une Société par ac ons à capitaux privés na onaux. Elle a débuté ses ac vités en 2005. Le volume des primes collectées

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Nicolae Cochinescu Juge à la Cour constitutionnelle de la Roumanie CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 1. Conformément à l article 146 de la Constitution de la

Plus en détail

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES.

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. LE PREMIER MINISTRE, Sur Rapport du Ministre du Commerce, de L'Artisanat et du Tourisme VU La constitution du 20 Juillet

Plus en détail

Proposition de formation

Proposition de formation Proposition de formation Programme selon Arrêté du 27 septembre 2012 fixant la composition du jury et les modalités d'organisation des concours externe et interne permettant l'accès au premier grade du

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Allocution introductive de M. El-Haoués RIACHE, Ambassadeur d'algérie en Suisse CEREMONIE DE CELEBRATION DE LA JOURNEE NATIONALE DE L ETUDIANT

Allocution introductive de M. El-Haoués RIACHE, Ambassadeur d'algérie en Suisse CEREMONIE DE CELEBRATION DE LA JOURNEE NATIONALE DE L ETUDIANT Allocution introductive de M. El-Haoués RIACHE, Ambassadeur d'algérie en Suisse CEREMONIE DE CELEBRATION DE LA JOURNEE NATIONALE DE L ETUDIANT Consulat Général d Algérie a Genève Genève, samedi 21 mai

Plus en détail

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet Les bourses d études ou de stages sont financées par la coopération belge dans le cadre d un accord de coopération

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 28 mai 2010 (OR. en) 9633/10 Dossier interinstitutionnel: 2010/0096 (NLE)

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 28 mai 2010 (OR. en) 9633/10 Dossier interinstitutionnel: 2010/0096 (NLE) CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 28 mai 2010 (OR. en) 9633/10 Dossier interinstitutionnel: 2010/0096 (NLE) ACP 140 COAFR 181 PESC 619 RELEX 415 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet:

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail

Le soutien financier des projets sur les budgets prévention des conflits et diplomatie préventive

Le soutien financier des projets sur les budgets prévention des conflits et diplomatie préventive Service Consolidation de la Paix (S3.1) Le soutien financier des projets sur les budgets prévention des conflits et diplomatie préventive Introduction Pour exécuter et renforcer la politique étrangère,

Plus en détail

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution Introduction Les questions religieuses connaissent un regain d intérêt dans les espaces publics de nos pays. Au Niger, elles sont devenues préoccupantes en raison des évènements récents qui ont marqué

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery

Contrôle parlementaire d Europol. Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery - 1 - Réunion du mardi 24 mai 2011 Justice et affaires intérieures Contrôle parlementaire d Europol Communication et proposition de résolution de Mme Alima Boumediene-Thiery M. Denis Badré, vice-président

Plus en détail

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels 11 èmes Journées d études «Ingénierie des Dispositifs de Formation à l International» Communication présentée par : Monsieur Hassen BERRANEN Sous Directeur de la Formation MADR/DFRV, Algérie. Formation

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale.

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale. Strasbourg, 2 mai 2014 CODEXTER (2014) 5 COMITE D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE TERRORISME ET LE CRIME ORGANISE

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015

LA COMPTABILITÉ DU COMITÉ D ENTREPRISE : DE NOUVELLES OBLIGATIONS DE TRANSPARENCE À PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 Groupement des Métiers de l Imprimerie -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- DÉCEMBRE 2014 NOTE N 24 LA

Plus en détail

Accord sur la préparation et l'organisation des élections législatives de 2013

Accord sur la préparation et l'organisation des élections législatives de 2013 Accord sur la préparation et l'organisation des élections législatives de 2013 1. Dans le cadre du dialogue inter-guinéen, la Mouvance Présidentielle et l'opposition, ont engagé des discussions, du 5 au

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

Lignes directrices relatives à la notion de personnes politiquement exposées (PPE)

Lignes directrices relatives à la notion de personnes politiquement exposées (PPE) Janvier 2010 Lignes directrices relatives à la notion de personnes politiquement exposées (PPE) Document de nature explicative (Version actualisée avec mise à jour des dispositions législatives et réglementaires

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer

Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان. Le calvaire sans fin des malades du cancer Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l Homme الرابطة الجزائرية للدفاع عن حقوق السنسان http://droitdelhomme.over-blog.com laddhchlef@yahoo.fr laddhchlef@gmail.com http://facebook.com/laddhchlef

Plus en détail

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun.

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. 14 ème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. (Kinshasa, 12-14 octobre 2012) Point 7 à l ordre du jour sur le thème : «L Afrique dans la francophonie

Plus en détail

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Annexe - document CA 118/9 Termes de référence Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Index 1 Description de l organisation... 3 2 Contexte de la mission... 4 3 Objet de la mission... 4 3.1 Objectif

Plus en détail

ORDONNANCES. 19 Joumada Ethania 1426 26 juillet 2005 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 52 3

ORDONNANCES. 19 Joumada Ethania 1426 26 juillet 2005 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 52 3 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 52 3 ORDONNANCES Ordonnance n 05-05 du 18 Joumada Ethania 1426 correspondant au 25 juillet 2005 portant loi de finances complémentaire pour 2005. Le Président

Plus en détail

Droit constitutionnel de la Vème République

Droit constitutionnel de la Vème République Droit constitutionnel de la Vème République Auteur(s) : Bertrand Mathieu et Michel Verpeaux Présentation(s) : Professeurs à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne Leçon 1 : La mise en place de la 5ème

Plus en détail

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce

Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Deuxième Examen global de l Aide pour le commerce Activités de la Banque africaine de développement 2008-2009 Groupe de la Banque Africaine de Développement GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail