5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª"

Transcription

1 63((&+ 0PH9LYLDQH5(',1* Membre de la Commission européenne responsable de l Education et de la Culture 5HVWDXUDWLRQ HW YDORULVDWLRQ WRXULVWLTXH GHV VLWHV GX SDWULPRLQH PRQGLDOª Forum européen des villes du patrimoine mondial /X[HPERXUJOHMDQYLHU

2 Mesdames, Messieurs, Avant toute chose, permettez-moi de vous dire combien la Commission européenne accorde de l'importance aux travaux de ce Forum des villes du patrimoine mondial consacré au thème de la restauration et de la valorisation touristique des sites du patrimoine mondial. Je tiens donc tout particulièrement à en remercier les organisateurs, ainsi que l ensemble des participants. Je voudrais pour ma part replacer brièvement le cadre et les modalités dans lesquels s'inscrit notre action communautaire en faveur du patrimoine. Comme vous le savez, le traité instituant l'union européenne (le Traité de Maastricht ) a, pour la première fois dans l'histoire de la construction communautaire, réservé une place véritable au domaine culturel. Plus précisément, la coopération culturelle est devenue un objectif officiellement reconnu de l'action communautaire, disposant avec l'article 151 d'une base juridique appropriée. C est ainsi que la Communauté encourage la coopération entre Etats membres dans le domaine de la culture. Lorsque cela est nécessaire, elle soutient et complète leurs initiatives, notamment en faveur de la sauvegarde et de la mise en valeur du patrimoine culturel. Par ailleurs, et toujours selon les termes du traité, la Communauté veille constamment à ce que les aspects culturels soient pris en compte dans les différentes politiques qui relèvent de sa compétence - je pense non seulement à certains aspects de la fiscalité (qui ont toute leur importance dans le domaine du patrimoine!) mais aussi, puisque tels seront les thèmes abordés lors de ce Forum, à la restauration et à la valorisation touristique du patrimoine. Depuis 10 ans, ce cadre légal a donc permis à la Communauté de soutenir les efforts des Etats membres en faveur du patrimoine culturel. Pour l'avenir, la Communauté souhaite poursuivre cette action et accompagner, si possible plus et mieux encore, les autorités publiques et les associations privées dans leurs actions (respectives et complémentaires) dans ce domaine. C est l un des enjeux essentiels à mes yeux des débats en cours au sein de la Convention sur l avenir de l Europe, et je saisis l occasion qui m est donnée ici pour vous rappeler que ce message ne sera entendu par les conventionnels et les chefs d Etat et de gouvernement européens que s il est «porté» par les professionnels du patrimoine : je compte sur votre action en ce sens. Pourquoi une action en faveur du patrimoine est-elle si importante? La réponse mérite d être rappelée en quelques mots. De toute évidence, la sauvegarde et la promotion du patrimoine d importance européenne mettent en valeur ce qui constitue le fondement de l Europe, ses fondations historiques et culturelles - en d'autres mots, ses racines communes. A cet égard, le patrimoine représente un élément irremplaçable de la conscience européenne, de son identité, et un précieux outil de connaissance de sa culture. Le patrimoine permet aussi de révéler toute la richesse et la diversité culturelle de l Europe et, ce faisant, il nous convainc de la nécessité de préserver et de promouvoir cette diversité. Si l action communautaire paraît ainsi bien justifiée, il faut toutefois rappeler que les moyens de la Communauté européenne sont (malheureusement) limités par rapport aux besoins et que, d autre part, en vertu du principe de subsidiarité, il incombe prioritairement aux Etats membres de veiller à la sauvegarde de leur patrimoine. 2

3 Nous disposons, depuis le début de l'année 2000, d'un nouvel instrument : le programme "Culture 2000", adopté pour 5 ans - jusqu'à la fin de l'an et doté d une enveloppe budgétaire de 167 millions d euros. Ce programme sera prolongé à mon initiative jusqu en 2006 inclus. Tous les pays candidats y sont désormais associés, sauf la Turquie. Un peu plus du tiers de cette enveloppe budgétaire est destiné au patrimoine culturel : soit de 12 à 13 M¼SDUDQ Dans ce domaine, les objectifs du programme "Culture 2000" visent à la fois le partage et la mise en valeur, au niveau européen, du patrimoine culturel commun d'importance européenne, la diffusion du savoir-faire et la promotion des bonnes pratiques, la connaissance mutuelle de la culture et de l'histoire des peuples européens. Plus particulièrement, "Culture 2000" soutient la mise en réseau et la coopération des professionnels, la formation, les "laboratoires" européens - qui sont des lieux d'expérimentation et de mise en commun des recherches - mais aussi des expositions itinérantes, des reconstitutions virtuelles ou encore la réalisation de publications, de CD-ROM ou de sites Internet consacrés au patrimoine, à sa conservation, à sa mise en valeur et à sa "diffusion" auprès du public. C est ainsi par exemple que Culture 2000 a cofinancé en 2002 un projet développé par la ville espagnole de Ludo, en coopération avec les municipalités de Mons, Vérone, Pecs et Tanum, qui ont toutes reçu le label «Patrimoine mondial de l Unesco» en Ce projet, qui prévoyait des visites d étude, des séminaires et des conférences ainsi que la confection d un CD-ROM, d une brochure et d un site commun sur le net, ambitionne d échanger des informations et des bonnes pratiques sur la protection du patrimoine mondial, notamment auprès des jeunes. Toujours en 2002, Culture 2000 a cofinancé un projet spécifiquement lié au tourisme. L initiateur de ce projet était l écomusée de la communauté urbaine du Creusot (en France), en partenariat avec la ville italienne de Sesto San Giovanni et une association belge. Ce projet entendait concevoir et réaliser une série de manifestations relatives à l'histoire et aux paysages industriels des trois aires géographiques auxquelles se rattachent les partenaires. Il a débouché sur l organisation d une exposition itinérante dans d'anciennes friches industrielles reconverties en musées. Il a permis une réflexion historique et culturelle sur le passé industriel des zones concernées, une réflexion sur la transformation de ces zones, tant du point de vue du paysage que sous l'angle économique et social. Je vous encourage bien entendu à vous inscrire dans cette dynamique de projets, d'échanges et d'expériences partagées, et je voudrais vous signaler que j'ai choisi d accorder la priorité au patrimoine culturel dans la mise en œuvre du programme "Culture 2000" en le patrimoine culturel au sens le plus large : patrimoine architectural et mobilier, patrimoine immatériel, archives historiques et bibliothèques, patrimoine archéologique, subaquatique, sites et paysages, etc. Enfin, toujours dans le cadre du programme "Culture 2000", l Union européenne a décidé de décerner un Prix du Patrimoine. Ce prix est destiné à faire connaître des initiatives exemplaires mais aussi à souligner les compétences de personnes ou d organisations méritantes dans le domaine de la conservation et de la valorisation du patrimoine culturel en Europe. Des récompenses seront remises dans plusieurs catégories. C est l association pan-européenne Europa Nostra qui a été retenue pour l organisation de ce prix dont la proclamation correspondra, le 9 mai prochain, à la Fête de l Europe. 3

4 Je ne saurais passer sous silence les initiatives menées dans le cadre d autres politiques telles que la politique régionale, la politique de la recherche ou encore la politique de l éducation. En ce qui concerne la politique de la recherche, l action «Ville de demain et héritage culturel», qui s inscrit dans le 5ème programme cadre communautaire en faveur de la recherche, comporte par exemple une action spécifique intitulée «protection, conservation et amélioration de l héritage culturel européen». En matière d éducation, le programme de formation professionnelle "Leonardo da Vinci" a, pour sa part, financé de nombreux projets liés aux métiers du patrimoine (par exemple: un projet autour de la revalorisation des métiers et des techniques traditionnels en matière de construction, mené par l Université de Grenade en 1999). Dans le cadre des programmes nationaux financés par le Fonds social européen, des actions de formation dans le domaine du patrimoine sont également organisées. Pour ce qui est de la politique régionale, le nouveau règlement sur les fonds structurels adopté en juin 1999 reconnaît l importance de la dimension culturelle du cadre de vie pour faciliter le développement régional et local. Dans cet esprit, le nouveau règlement du Fonds européen de développement régional prévoit explicitement, et ce pour la première fois, la possibilité de financer des projets à caractère culturel. Une priorité claire est accordée au tourisme culturel - avec essentiellement une mise en valeur du patrimoine culturel - car ce type de tourisme peut non seulement participer à réduire l'isolement de certaines zones et en favoriser le développement, mais aussi contribuer à rapprocher les hommes et effacer les frontières. Tourisme et culture sont donc très présents dans les interventions structurelles et nombreux sont les programmes qui ont un axe spécifiquement consacré au développement d'infrastructures ou de projets à caractère touristique, à la protection du patrimoine etc. Citons les initiatives communautaires LEADER, pour le développement économique des zones rurales, URBAN, pour les zones urbaines, et INTERREG, pour les régions frontalières, qui contribuent à la mise en place d équipements culturels, notamment par la valorisation culturelle des bâtiments, de quartiers et de sites mais aussi des mobiliers et matériels d intérêt historique, architectural ou patrimonial. Je ne citerai ici qu un exemple qui concerne une ville inscrite au patrimoine de l Unesco : Naples. Le programme communautaire Urban contribue en effet à la création, dans le vieux quartier de la Sanità, d un musée dédié à Antonio de Curtis, mieux connu sous son pseudonyme de Totò, qui était originaire de Naples et qui a marqué l histoire du cinéma italien. Installé dans un splendide palais du 18e siècle, ce musée comprendra des salles d exposition, une salle pouvant accueillir des activités théâtrales et des séminaires, une salle multimédia et une bibliothèque. Après plusieurs années d'expérience, la Commission européenne ne peut qu'encourager la poursuite et le développement de projets de coopération dans le domaine du patrimoine culturel. Mais permettez-moi de souligner l'importance de la mise en réseau des opérateurs afin d'éviter le redoublement d'initiatives similaires et de permettre l'accroissement du niveau d'exigence et de qualité recherchée. 4

5 Voilà, en quelques mots, ce que j ai tenu à vous rappeler : l'union européenne, à son niveau et avec ses moyens, accorde beaucoup d'importance au "bon usage du patrimoine culturel européen"; elle compte sur la coopération et la complémentarité des gens de terrain, les professionnels du secteur, les universités, les ONG spécialisées, les entreprises et les laboratoires de recherche; et elle est prête à les accompagner, et à soutenir leurs travaux. J'espère que ce Forum et ses conclusions répondront à votre attente, et je vous souhaite bon travail. Merci de votre attention. 5

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme.

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme. UN LABEL, UN RÉSEAU Le ministère de la Culture et de la Communication assure depuis 1985, dans le cadre d un partenariat avec les collectivités territoriales, la mise en œuvre d une politique de valorisation

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

50 ans. Maisons Paysannes de France. 3 concours 1 exposition 1 ouvrage + + + au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager

50 ans. Maisons Paysannes de France. 3 concours 1 exposition 1 ouvrage + + + au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager Maisons Paysannes de France Patrimoine rural 50 ans au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager LE CINQUANTENAIRE 3 concours 1 exposition 1 ouvrage + + + 8 passage des deux sœurs, 75009

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2015-2016-2017 LES ARTS ET LES LETTRES - Actions proposées 2015 2016 2017 1.1 DÉVELOPPER DES LIEUX ET DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS 1.1.1 Mettre en œuvre le plan directeur

Plus en détail

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement 2 ème Forum de l Energie de Rabat **** Intervention du Dr Abdelkader Amara Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Rabat, le 25 février 2015 Messieurs les Ministres, Monsieur le

Plus en détail

Parrainage de la «Journée du Manager»

Parrainage de la «Journée du Manager» UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------- La Commission ------------- Parrainage de la «Journée du Manager» Organisée par l Association des Stagiaires Managers du CESAG (ASEMA) Discours

Plus en détail

LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 :

LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 : LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 : Faire connaître le patrimoine du Pays de Gâtine auprès d un large public en encourageant la créativité des acteurs du territoire Règlement (UE) N 1305/2013

Plus en détail

PLAN D ACTION CULTUREL

PLAN D ACTION CULTUREL 2016 Loisirs PLAN D ACTION CULTUREL Volets, objectifs et actions en lien avec la politique INTRODUCTION Le 23 février 2009, après avoir consulté le milieu culturel de Verchères, il était apparu que de

Plus en détail

LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE

LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE LA VICE PRÉSIDENTE DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

Plus en détail

Bruxelles, le 19 mai 2005 NOTE DE FOND 1 CONSEIL EDUCATION, JEUNESSE ET CULTURE Bruxeles,les23et24mai2005 La session du Conseil débutera le lundi 23 mai, à 14h30, par les parties "Audiovisuel"et "Culture".

Plus en détail

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, DA 449-14.03 PROJET NOUVELLES LIBELLULES CRÉATION D UN CENTRE DE QUARTIER DANS L ÉDICULE N 6 ET TRANSFORMATION DU CENTRE DE QUARTIER EN RESTAURANT À VOCATION D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE Mesdames et Messieurs

Plus en détail

CEREMONIE DE SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA COMMISSION DE L UEMOA ET ADETEF

CEREMONIE DE SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA COMMISSION DE L UEMOA ET ADETEF UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ CEREMONIE DE SIGNATURE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA COMMISSION DE L UEMOA ET ADETEF ASSISTANCE

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE CONVENTION EUROPEENNE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE

CONSEIL DE L'EUROPE CONVENTION EUROPEENNE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE CONSEIL DE L'EUROPE CONVENTION EUROPEENNE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE Ratifiée par la France le 26 octobre 1994. Préambule Les Etats membres du Conseil de l'europe et les autres Etats

Plus en détail

Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013. Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne

Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013. Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013 Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne Permettez-moi de saluer Madame Jeanne LATASTE, votre ancien

Plus en détail

PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (DROIT INTERNATIONAL)

PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (DROIT INTERNATIONAL) THEMATIQUE n 3. ARCHEOLOGIE FICHE n 2. PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (DROIT INTERNATIONAL) CONVENTION EUROPEENNE POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHEOLOGIQUE (révisée) signée à Malte le 16 janvier

Plus en détail

Réussir le projet d aménagement

Réussir le projet d aménagement Réussir le projet d aménagement SE DONNER LES MOYENS DE LA RÉUSSITE O RGANISER LA MAÎTRISE D OUVRAGE Une maîtrise d ouvrage forte et bien organisée est indispensable à la réussite de l opération. Elle

Plus en détail

Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine

Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine Lu par M. Qian Tang, Sous-Directeur général pour l éducation Paris,

Plus en détail

CONSULTATION Janvier 2016. Sélection d une agence de communication

CONSULTATION Janvier 2016. Sélection d une agence de communication CONSULTATION Janvier 2016 Sélection d une agence de communication pour la création de supports de communication de La Cité du Vin en 2016 1/ CONTEXTE 1-1 Contexte Général 1-2 La Cité du Vin 1-3 La Fondation

Plus en détail

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler)

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Mesdames et messieurs, Il me revient de conclure cette journée

Plus en détail

Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel

Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel Ce projet de recommandation a été préparé par E.C.C.O., la Confédération européenne des organisations de conservation-restauration,

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 7 Action 17 Par une gestion raisonnée de l activité touristique Développement des activités de découverte hors-saison en lien avec les

Plus en détail

La question de la «Calédonisation» des administrations de l Etat En ce qui concerne la question du rééquilibrage économique et social :

La question de la «Calédonisation» des administrations de l Etat En ce qui concerne la question du rééquilibrage économique et social : Monsieur le Président du Comité spécial de décolonisation, Monsieur le Représentant du gouvernement du Nicaragua, Mesdames et Messieurs les représentants des Etats membres des Nations Unies, Mesdames et

Plus en détail

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013 (French only) Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis soutenue par le Conseil de l Europe Tunis, 8 janvier 2013 Intervention de Mme Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire

Plus en détail

FORUM POUR L ADOPTION DE LA CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ AU BURKINA FASO

FORUM POUR L ADOPTION DE LA CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ AU BURKINA FASO UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ FORUM POUR L ADOPTION DE LA CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ AU BURKINA FASO DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA

Plus en détail

LA CULTURE: CŒUR ET ÂME DE LA DÉMOCRATIE

LA CULTURE: CŒUR ET ÂME DE LA DÉMOCRATIE LA CULTURE: CŒUR ET ÂME DE LA DÉMOCRATIE 60 e anniversaire de la Convention culturelle européenne Le Conseil de l Europe, gardien des droits de l homme, de la démocratie et de l État de droit Découvrez

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)13 du Comité des Ministres aux Etats membres sur la gouvernance et la gestion du patrimoine universitaire et son Rapport explicatif (adoptée

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut Monsieur le Président, Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge Monsieur l Ambassadeur, Autorités, Chers Collègues, Je suis heureux de Vous rencontrer encore une fois après

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Discours à l ouverture Du CSO

Discours à l ouverture Du CSO Check upon delivery Discours à l ouverture Du Monique Barbut, Directrice Générale et Présidente Fonds pour l environnement Mondial La Réunion du Quatrième Assemblée du FEM Punta del Este, Uruguay Lundi

Plus en détail

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe Texte original Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe 0.440.4 Conclue à Grenade le 3 octobre 1985 Approuvée par l Assemblée fédérale le 6 décembre 1995 1 Instrument de ratification

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Monsieur le Directeur du SESC de São Paulo, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Un principe fondamental de l'union européenne

Un principe fondamental de l'union européenne A. Discours Introduction Mesdames et Messieurs, Je suis heureux d'être parmi vous aujourd'hui pour célébrer la Journée internationale de la femme. Je voudrais tout d'abord remercier pour l'invitation à

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif

Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif 1 Inauguration du raccordement au réseau de géothermie de l Hôpital Paul Guiraud et présentation des projets de forage et d extensions à Villejuif Discours de Madame le Maire Vendredi 12 avril 2013 Mesdames,

Plus en détail

Midi-Pyrénées. Guide pratique de la souscription

Midi-Pyrénées. Guide pratique de la souscription Midi-Pyrénées Guide pratique de la souscription Créée par la loi du 2 juillet 1996, et reconnue d utilité publique par un décret du 18 avril 1997, la Fondation du Patrimoine à reçu pour mission de sauvegarder

Plus en détail

INTERVENTION DE SON EXCELLENCE LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS, DES TRANSPORTS ET DES COMMUNICATIONS. Mário Lino. à l occasion de la

INTERVENTION DE SON EXCELLENCE LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS, DES TRANSPORTS ET DES COMMUNICATIONS. Mário Lino. à l occasion de la INTERVENTION DE SON EXCELLENCE LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS, DES TRANSPORTS ET DES COMMUNICATIONS Mário Lino à l occasion de la 3 ème CONFÉRENCE INTERPARLEMENTAIRE DE LISBONNE UNE POLITIQUE EUROPÉENNE

Plus en détail

Réunion du Bureau de l Assemblée parlementaire de la Francophonie Phnom Penh (Cambodge) 8 février 2012

Réunion du Bureau de l Assemblée parlementaire de la Francophonie Phnom Penh (Cambodge) 8 février 2012 Réunion du Bureau de l Assemblée parlementaire de la Francophonie Phnom Penh (Cambodge) 8 février 2012 Communication de Madame Anissa BARRAK Directrice régionale de l Organisation internationale de la

Plus en détail

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable

Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Conclusions du Conseil sur la dimension stratégique du patrimoine culturel pour une Europe durable Conseil ÉDUCATIO, JEUESSE, CULTURE ET SPORT Bruxelles, 21 mai 2014 Le Conseil

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

L influence de l Union européenne dans les politiques de logement

L influence de l Union européenne dans les politiques de logement L influence de l Union européenne dans les politiques de logement Bénédicte Heindrichs, chercheuse-associée Etopia, 2009 centre d animation et de recherche en écologie politique www.etopia.be Page 2 Conformément

Plus en détail

DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES

DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES DÉCLARATION - SOMMET INTERNATIONAL DES COOPÉRATIVES (version proposée par l IRECUS) CONTEXTE S inscrivant dans le cadre de l Année internationale des coopératives, le Sommet international des coopératives

Plus en détail

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE La table de patrimoine-histoire est heureuse de participer à cette réflexion dans le cadre de l élaboration d une vision de la Ville de Québec en soutien aux professionnels

Plus en détail

FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE

FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE CABINET DE FREDERIK BERNARD MAIRE DE POISSY Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy FETE DU PERSONNEL 31 MAI 2013 HOTEL DE VILLE Fête du personnel - 31 mai 2013 Hôtel de ville 1 Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Annexe N 3 : financer les projets forestiers

Annexe N 3 : financer les projets forestiers Annexe N 3 : financer les projets forestiers Financer les projets forestiers en 2007-2013 Programme de développement rural pour l'hexagone (PDRH) Une architecture en 4 axes Le PDRH, établi pour la France

Plus en détail

Ces bourses reflètent la grande valeur des étudiants russes, dans tous les domaines d études et dans toutes les régions de la Russie.

Ces bourses reflètent la grande valeur des étudiants russes, dans tous les domaines d études et dans toutes les régions de la Russie. COCKTAIL BOURSIERS DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS, ALUMNI ET ENTREPRISES 1 er juillet 2014, Résidence de France Mesdames et Messieurs, Chers boursiers et anciens boursiers, Chers amis, Ce sont l'excellence,

Plus en détail

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, En tant que Président du Club HLM International, je tiens tout d abord à vous remercier pour

Plus en détail

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire

Stratégie de prospection. et de développement. des marchés hors Québec. 2009 sommaire Stratégie de prospection et de développement des marchés hors Québec 2009 sommaire 2013 1 Rédaction Direction du développement des marchés et de l exportation Transformation Alimentaire Québec Ministère

Plus en détail

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Dr. Moustapha Kamal Gueye, Spécialiste - Programme Emplois Verts, Organisation Internationale du Travail

Plus en détail

PROJET CONFERENCE CONJOINTE CHEFS DE DELEGATIONS DU G77 ET DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNES DURANT LA 37EME SESSION DE LA CONFERENCE GENERALE DE L UNESCO

PROJET CONFERENCE CONJOINTE CHEFS DE DELEGATIONS DU G77 ET DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNES DURANT LA 37EME SESSION DE LA CONFERENCE GENERALE DE L UNESCO PROJET CONFERENCE CONJOINTE CHEFS DE DELEGATIONS DU G77 ET DU MOUVEMENT DES NON-ALIGNES DURANT LA 37EME SESSION DE LA CONFERENCE GENERALE DE L UNESCO Nous, Chefs de Délégations des États membres du Groupe

Plus en détail

POLITIQUE D INTERVENTION DANS LES TISSUS URBAINS TRADITIONNELS EN TUNISIE Raja Aouali, architecte expert de la réhabilitation à l A.R.R.U.

POLITIQUE D INTERVENTION DANS LES TISSUS URBAINS TRADITIONNELS EN TUNISIE Raja Aouali, architecte expert de la réhabilitation à l A.R.R.U. POLITIQUE D INTERVENTION DANS LES TISSUS URBAINS TRADITIONNELS EN TUNISIE Raja Aouali, architecte expert de la réhabilitation à l A.R.R.U. La préoccupation du gouvernement Tunisien a été longtemps axée

Plus en détail

Les ateliers du développement durable Les financements européens

Les ateliers du développement durable Les financements européens Les ateliers du développement durable Les financements européens 1 er juin 2010 Hôtel de département de l Essonne NB - La présente fiche de synthèse a été élaborée par les services du Conseil général de

Plus en détail

Règlement d attribution des Aides Régionales du spectacle vivant, du patrimoine et des pratiques artistiques

Règlement d attribution des Aides Régionales du spectacle vivant, du patrimoine et des pratiques artistiques DIRECTION GENERALE ------------------------------------------------- POLE ECONOMIE, FORMATION ET COHESION SOCIALE ------------------------------------------------- DEPARTEMENT CULTURE ET PATRIMOINE -------------------------------------------------

Plus en détail

134 ème Assemblée de l'uip

134 ème Assemblée de l'uip 134 ème Assemblée de l'uip Lusaka (Zambie), 19-23 mars 2016 Commission permanente C-II/134/DR du développement durable, 15 janvier 2016 du financement et du commerce Assurer une protection durable du patrimoine

Plus en détail

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib,

Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Madame la Secrétaire d Etat chargée de l Enseignement Scolaire, Monsieur le Président de la Fondation/Institut CDG, Monsieur le Président Directeur Général de l Association Injaz al-maghrib, Mesdames et

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

PROJET D EXTENSION DE LA FONDATION SUISSE / PAVILLON LE CORBUSIER DEVENEZ MÉCÈNE

PROJET D EXTENSION DE LA FONDATION SUISSE / PAVILLON LE CORBUSIER DEVENEZ MÉCÈNE PROJET D EXTENSION DE LA FONDATION SUISSE / PAVILLON LE CORBUSIER DEVENEZ MÉCÈNE PAVILLON LE CORBUSIER CITÉ INTERNATIONALE UNIVERSITAIRE DE PARIS LA FONDATION SUISSE, UN MANIFESTE DE STYLE INTERNATIONAL

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE DE L'ENERGIE NUCLEAIRE: L'ACTION DE LA FRANCE. Document de travail présenté par la France

LE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE DE L'ENERGIE NUCLEAIRE: L'ACTION DE LA FRANCE. Document de travail présenté par la France LE DEVELOPPEMENT RESPONSABLE DE L'ENERGIE NUCLEAIRE: L'ACTION DE LA FRANCE Document de travail présenté par la France «La vision de la France, c est un monde qui ne doit pas se diviser entre pays possesseurs

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme de CHAMERY

Plan Local d'urbanisme de CHAMERY 2.7 L AVIS DE LA POPULATION Plan Local d'urbanisme de CHAMERY Quels objectifs d'aménagement, de développement et de préservation pour les 15 prochaines années et pour les générations futures? Quel avenir

Plus en détail

«L intégration des questions relatives aux jeunes» Kassoum Coulibaly Bureau de l UNESCO à Bamako Addis Ababa, 27 200 june 2006 k.coulibaly@unesco.

«L intégration des questions relatives aux jeunes» Kassoum Coulibaly Bureau de l UNESCO à Bamako Addis Ababa, 27 200 june 2006 k.coulibaly@unesco. «L intégration des questions relatives aux jeunes» Kassoum Coulibaly Bureau de l UNESCO à Bamako Addis Ababa, 27 200 june 2006 k.coulibaly@unesco.org L intégration des questions relatives aux jeunes dans

Plus en détail

Présidence française du Conseil de l Union européenne

Présidence française du Conseil de l Union européenne Présidence française du Conseil de l Union européenne Réunion informelle des ministres européens en charge de l enseignement et de la formation professionnels (EFP) et des ministres de l enseignement supérieur

Plus en détail

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines

2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines 2007-2013 Sept territoires, sept expérimentations urbaines UNION EUROPÉENNE La politique urbaine intégrée soutenue par l Europe : un enjeu aujourd hui, un principe pour demain Depuis 2007, l Europe investit

Plus en détail

-=-=- Alain Coulon, Chef du service : Stratégie de l enseignement supérieur et de la recherche (DGESIP)

-=-=- Alain Coulon, Chef du service : Stratégie de l enseignement supérieur et de la recherche (DGESIP) Conférence organisée par le CIEP, Sèvres, le 5 mai 2009 «LES SYSTEMES D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : COMPARAISONS INTERNATIONALES, COOPERATIONS UNIVERSITAIRES, POLITIQUE D ATTRACTIVITE» -=-=- Alain Coulon,

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS A L OCCASION DE LA RECEPTION OFFICIELLE FRIBOURG, OUVERT AU MONDE FRIBOURG 5 OCTOBRE 2010 Seul le discours

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

ENAP vendredi 19 septembre 2014

ENAP vendredi 19 septembre 2014 Discours de Mme Isabelle Gorce, directrice de l administration pénitentiaire, à l occasion de la cérémonie de clôture de la 6 ème promotion d élèves directeurs pénitentiaire d insertion et de probation

Plus en détail

Table des matières. Partie I : Introduction et méthodologie 1

Table des matières. Partie I : Introduction et méthodologie 1 Table des matières Partie I : Introduction et méthodologie 1 1. Introduction générale et portée de l étude 1 2. Hypothèses de base 3 3. Objectif de l étude 5 4. Le processus de recherche 6 4.1. Sélection

Plus en détail

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs,

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs, Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique Mesdames, Messieurs, J ai tout d abord une bonne nouvelle à vous avancer, une bonne nouvelle pour la Fonction publique, c est l adoption par l

Plus en détail

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Plan Le dispositif d animation du Pays Basque Le projet de territoire et l agenda 21 L engagement

Plus en détail

Centre-ville de Brest

Centre-ville de Brest ÉTUDE D UNE AIRE DE MISE EN VALEUR DE L ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE Centre-ville de Brest Les travaux de toute nature dans le centre-ville ces dernières années, qu ils soient d initiative publique ou

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE ENTRE : D une part, Le Syndicat Mixte d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

Rabat, le 21 mai 2015

Rabat, le 21 mai 2015 Allocution d ouverture de Monsieur le Wali, Abdellatif Jouahri, au séminaire de haut niveau sur le thème «Défis de la politique monétaire dans la région MENA et avantages de l adoption d un dispositif

Plus en détail

Message de M. Jean Claude de l Estrac Secrétaire général de la Commission de l océan Indien. Maurice, le 13 juillet 2015

Message de M. Jean Claude de l Estrac Secrétaire général de la Commission de l océan Indien. Maurice, le 13 juillet 2015 Atelier de réflexion sur les aspects pêche des accords de partenariat économiques intérimaires passés entre l Union européenne et certains Etats de la Commission de l océan Indien (COI) Message de M. Jean

Plus en détail

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise

Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise A l Occasion du Forum des Dirigeants 36 e Conférence Générale de l UNESCO Comment l UNESCO contribue t elle à

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

REMERCIEMENTS INTRODUCTION

REMERCIEMENTS INTRODUCTION REMERCIEMENTS INTRODUCTION Ces dernières années, une enquête a été réalisée par la Direction des Hôpitaux. Nous savons désormais que chaque année en France, 1.4 millions d enfants sont hospitalisés. Leur

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES

COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES COMMENT AMELIORER LE SOUTIEN A L INNOVATION SOCIALE? PERSPECTIVES REGIONALES ET EUROPEENNES Modération : AGNES HUBERT, Commission européenne (BEPA) TABLE RONDE 1 : COMMENT LES REGIONS ET L UE SOUTIENNENT-ELLES

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil M 818-A

Secrétariat du Grand Conseil M 818-A Secrétariat du Grand Conseil M 818-A Date de dépôt: 26 mai 1999 Messagerie Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la motion de M mes et MM. Hélène Braun- Roth, Françoise Saudan, Claire Torracinta-Pache,

Plus en détail

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur LE PROJET DE PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME (PPU) QUARTIER DES SPECTACLES PÔLE QUARTIER LATIN

MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL. sur LE PROJET DE PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME (PPU) QUARTIER DES SPECTACLES PÔLE QUARTIER LATIN 3680, rue Jeanne-Mance Bureau 317 Montréal (Québec) Canada H2X 2K5 www.culturemontreal.ca T 514.845.0303 T 514.845.0304 info@culturemontreal.ca MÉMOIRE DE CULTURE MONTRÉAL sur LE PROJET DE PROGRAMME PARTICULIER

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h

LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT. INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h LIVAROT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE LIVAROT INAUGURATION DE LA SALLE MULTISPORTS samedi 22 octobre 2011 à 11 h Président de la Communauté de communes du Pays de Livarot et Maire de la Commune de

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS3 : Amélioration de la compétitivité des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS3 : Amélioration de la compétitivité des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS3 : Amélioration de la compétitivité des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement des entreprises Objectif Thématique

Plus en détail

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à

Le CRAC, 15 ans déjà! L âge où tous les rêves sont permis, où tous les possibles s offrent à 1 Le CRAC, 15 ans déjà Présentation de Philipe MAYSTADT, Président de la B.E.I. «Le soutien de la Banque Européenne d Investissement aux pouvoirs régionaux et locaux» Le 17 mars 2011 PLAN : Le CRAC, 15

Plus en détail

CONCEVOIR UN PROJET & OBTENIR SON FINANCEMENT

CONCEVOIR UN PROJET & OBTENIR SON FINANCEMENT MÉTHODOLOGIE DE PROJET RÉPONDRE AUX APPELS À PROPOSITIONS EUROPÉENS & AUTRES JOURNÉE D INFORMATION & DE FORMATION SÉQUENCE 2 CONCEVOIR UN PROJET & OBTENIR SON FINANCEMENT 18 EUROPÉENS 1. Critères généraux

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec)

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec) La représentation des femmes dans les postes décisionnels; dans la haute direction des sociétés d État et de la fonction publique, et dans les entreprises privées Contribution présentée par Madame Lise

Plus en détail

Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Telephone: +251 11 551 7700 / +251 11 518 25 58/ Ext 2558 Web site: www.au.int

Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Telephone: +251 11 551 7700 / +251 11 518 25 58/ Ext 2558 Web site: www.au.int AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Telephone: +251 11 551 7700 / +251 11 518 25 58/ Ext 2558 Web site: www.au.int Discours d'ouverture de Mr Jalel Chelba,

Plus en détail

Quelques partenaires architecture et patrimoine sur le département de la Gironde

Quelques partenaires architecture et patrimoine sur le département de la Gironde Quelques partenaires architecture et patrimoine sur le département de la Gironde Le 308 - Maison de l'architecture d'aquitaine 308 avenue Thiers 33100 Bordeaux Tel: 05 56 48 83 25 / Fax: 05 56 79 26 76

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

OBJET CHAMP D APPLICATION

OBJET CHAMP D APPLICATION UNION EUROPEENNE APPEL A PROJETS «INVESTIR POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES BAS-NORMANDS» OBJET Au titre de la période de programmation des fonds structurels 2007-2013, la Région Basse- Normandie,

Plus en détail

Loi vaudoise sur la vie culturelle et la création artistique (LVCA) / Tableau comparatif à l issue des travaux de la commission

Loi vaudoise sur la vie culturelle et la création artistique (LVCA) / Tableau comparatif à l issue des travaux de la commission Loi vaudoise sur la vie culturelle et la création artistique (LVCA) / Tableau comparatif à l issue des travaux de la commission Projet du Conseil d Etat PROJET DE LOI sur la vie culturelle et la création

Plus en détail

Visite Sylvia Pinel (Ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité) - ZAC de la Jaguère

Visite Sylvia Pinel (Ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité) - ZAC de la Jaguère Visite Sylvia Pinel (Ministre du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité) - ZAC de la Jaguère Intervention de Gérard Allard, Maire de Rezé Mardi 28 avril 2015 Madame la Ministre En tant

Plus en détail

«LEÇONS ET DEFIS DE LA FORMATION DANS LE SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES»

«LEÇONS ET DEFIS DE LA FORMATION DANS LE SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES» REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES Allocution de Monsieur le Ministre de l Energie et des Mines Docteur Chakib KHELIL A l occasion de la cinquième conférence

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire Evaluation Charte du pays Cœur d Hérault Séminaire/ ateliers du 30 janvier 2013 Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques

Plus en détail

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014

Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Séance du Conseil Métropolitain du 23 janvier 2014 Lyon, le 23 janvier 2014 Le Conseil Métropolitain, réunissant les élus de la communauté urbaine de Lyon et des communautés d'agglomération

Plus en détail

Georges Henri Rivière, 1980 POLITIQUE DU PATRIMOINE 1

Georges Henri Rivière, 1980 POLITIQUE DU PATRIMOINE 1 Un miroir où une population se regarde, pour s y connaître, où elle recherche l explication du territoire auquel elle est attachée, jointe à celle des populations qui l ont précédée. Un miroir que cette

Plus en détail

20 novembre 2014. Rencontres Territoriales Jardin, Nature et Paysage. Les villes se font 'label' : stratégies, retombées, crédibilité?

20 novembre 2014. Rencontres Territoriales Jardin, Nature et Paysage. Les villes se font 'label' : stratégies, retombées, crédibilité? 20 novembre 2014 Rencontres Territoriales Jardin, Nature et Paysage. Les villes se font 'label' : stratégies, retombées, crédibilité? Thierry CHARMARTY Conseil Général de la Dordogne Des missions, un patrimoine

Plus en détail