Présentation et Ordre du jour

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation et Ordre du jour"

Transcription

1 TOGETHER France TOGETHER international Immeuble Gironde Praça da Republica Esplanade Charles de Gaulle Odemira Bordeaux cedex Portugal QUATRIEME SEMINAIRE-FORMATION DES DYNAMISEURS SPIRAL Bordeaux 6,7 et 8 février 2015 Présentation et Ordre du jour 1- Raison d être et objectifs Les dynamiseurs SPIRAL, rappelons-le, sont les personnes en charge de la diffusion de la démarche SPIRAL dans leurs pays respectifs : ils forment les facilitateurs SPIRAL dans les territoires de coresponsabilité qui développent la démarche et assurent leur accompagnement méthodologique, à distance via le WEB wikispiral, ou par des visites sur place. Etant en contact permanent avec les acteurs de terrain, les dynamiseurs SPIRAL sont à même de repérer, encourager et formaliser des innovations méthodologiques qui peuvent constituer des avancées importantes de la démarche SPIRAL dans son ensemble, et plus généralement pour permettre à la coresponsabilité pour le bien-être de tous de progresser dans la société. Les séminaires-formation des dynamiseurs SPIRAL sont des moments importants dans l approfondissement de la démarche SPIRAL car c est ce moment-là que les dynamiseurs se retrouvent et mettent en commun les nouvelles possibilités d évolution méthodologique qu ils ont découvertes et expérimentées dans le sens de rendre la démarche globalement plus efficiente et pertinente. Ils passent alors en revue l ensemble des trois cycles et 8 étapes de SPIRAL en y intégrant toutes les nouvelles propositions d amélioration, validées de manière consensuelle par le groupe. Depuis la mise en place d un réseau de dynamiseurs SPIRAL en 2012, trois séminairesformations ont été réalisés. Le troisième, qui s est déroulé les 21, 22 et 23 mars 2014 à Strasbourg a marqué une étape décisive, car contrairement aux deux précédents qui ont été essentiellement des formations de base, celui-ci a été pour la première fois l occasion d une véritable mise en commun de divers apports, permettant un saut qualitatif important dans la démarche. Pour la première fois la capitalisation méthodologique s est faite en réseau, avec la participation de tous, permettant de ressortir tous avec le même référentiel. Depuis ce troisième séminaire-formation, beaucoup de nouvelles expérimentations méthodologiques ont eu lieu et, dans le cadre du Plan d Action 2014 de TOGETHER, des

2 travaux de systématisation ont été réalisés dans les réseaux thématiques, la codification des critères de bien-être et mal-être a été menée à son terme et l application de SPIRAL dans les acteurs collectifs a été mieux formalisée. Ces diverses avancées de SPIRAL ont conduit à concevoir un projet politique et de recherche comme ligne directrice du réseau TOGETHER L objectif de ce projet est de s appuyer sur les acquis de SPIRAL pour en tirer des résultats fondamentaux et suffisamment reconnus/légitimés tant sur le plan politique que scientifique pour qu ils se traduisent dans les changements politiques nécessaires à une évolution vers une société de coresponsabilité. Afin d affiner et assurer l accompagnement de ce projet politique et de recherche un comité scientifique est envisagé (déjà prévu dans les statuts de Together), mais à plus court terme c est le Comité d Orientation de Together-France qui jouera ce rôle (ne disposant pas encore des moyens financiers de fonctionnement d un comité scientifique international). Le quatrième séminaire formation des dynamiseurs les 6, 7 et 8 février 2015 à Bordeaux démarrera par la première réunion de ce comité d orientation, le premier jour (6 février). L idée est d inscrire le travail de capitalisation des dynamiseurs dans le projet politique et de recherche afin de lui donner pleinement corps. Le premier jour du séminaire-formation aura donc un rôle déterminant : il s agira en une journée de préciser le cadre de capitalisation méthodologique que l on utilisera dans les deux jours suivants afin que cela se fasse en syntonie avec les objectifs du projet politique et de recherche. 2- Ligne de travail On partira pour ceci d une idée clé, celle de progrès capitalisé dans la coresponsabilité pour le bien-être de tous. Nous entendons par «progrès capitalisé» (ou pourrait aussi dire «progrès incrémental») un progrès, conduit par l ensemble des acteurs qui y travaillent, où les acquis sont systématiquement évalués puis actés et transmis au fur et à mesure qu ils ont été vérifiés, permettant d aller chaque fois plus loin dans la coresponsabilité sans «réinventer à chaque fois la roue». Un progrès capitalisé est aussi un progrès où on parvient à faire le bilan régulièrement de ce qui est acquis et ce qui reste encore à vérifier, les points en suspens et les progrès encore à réaliser et où on est capable d identifier les priorités dans les étapes à venir et comment s en partager les responsabilités. Ce concept présente plusieurs avantages : - Il permet de clarifier le processus de progrès méthodologique et de communiquer dessus avec les différents partenaires, que ce soit dans le réseau TOGETHER ou à l extérieur : ce qui est communiqué sont bien des acquis à un moment donné invitant tout acteur intéressé (acteur de terrain, chercheur, décideur politique) à travailler dessus et aller plus loin dans leur approfondissement. - Il permet d acter les acquis sous forme de documents de référence par domaine, mis à jour régulièrement en fonction des nouveaux acquis obtenus, permettant de faire à chaque fois un bilan d étape. Un domaine peut être une phase dans chacun des cycles de SPIRAL, voire un aspect plus spécifique de cette phase, un sous-thème, un certain type d application de SPIRAL (par exemple SPIRAL dans les acteurs collectifs), et même les grands principes de la coresponsabilité (comme dans le Manifeste), etc Les domaines et de documents de référence à établir et leurs nombres seront décidés au fur et à mesure des travaux pendant les 3 jours,

3 - Il est alors possible de constituer des groupes de travail pour chaque domaine, les groupes de travail devant pour bien faire être constitués de territoires d application, de dynamiseurs SPIRAL travaillant plus spécifiquement ce domaine et de chercheurs dans les disciplines que cela concerne. Le choix des domaines et les suggestions d équipes travaillant dessus se feront pendant le séminaire formation. Agissant de la sorte, nous devrions échapper à un écueil que nous avons rencontré après le 3 ème séminaire-formation de Strasbourg : celui de ne pas parvenir à donner suite au processus initié pendant le séminaire, faute d avoir suffisamment précisé comment nous allions le faire. Ce 4 ème séminaire-formation devrait au contraire permettre de prolonger ce processus après le séminaire. Parmi les domaines les plus importants à considérer d ores et déjà considérer il y a notamment : - La mise en place des structures de base de la coresponsabilité, (phase 1) qui peuvent être aussi considérées comme les structures de base d une démocratie collaborative/participative complémentaire de la démocratie représentative : plateformes multiacteurs au niveau des territoires, associations d habitants au niveau des quartiers ou villages, membres des plateformes multiacteurs. Leur donner une existence légale ne répond pas seulement aux besoins d une démocratie renouvelée, mais permet également une gestion coresponsable des biens communs voir notamment les exemples du Cap Vert, du Maroc, de la Tunisie, du Portugal, de la Turquie. - La construction d une vision partagée du bien-être de tous, (phase 2) tant au niveau local qu à des niveaux supérieurs par des synthèses. - Les méthodes de diagnostic et de réflexion sur les voies possibles (phases 3et 4) - La prise partagée et concertée des responsabilités (phase 5) en s inspirant notamment des travaux récents conduits par le Conseil Général de Gironde (approche des «patates fleuries») - La co-évaluation participative (phase 7) voir notamment l exemple de l évaluation des PCS - Bilan du cycle et préparation du suivant (phase 8) - Les groupes de citoyens (homogènes, arc-en-ciel, leur démultiplication (cycle 2) - Les indicateurs de progrès (cycle 3) - L application de SPIRAL dans les acteurs collectifs, notamment autour des notions de mission sociale et mission sociétale (voir en faisant le lien avec le point précédent. Un texte plus précis circulera prochainement sur ce point. - Les cadres de référence par thèmes, (transversal aux cycles et phases) voir notamment les cadres de référence des 12 sous-réseaux thématiques. Une première version de la plupart de ces documents (dont certains existent déjà) seront mis à disposition avant le séminaire, afin de servir comme exemples pour la première journée et de base de travail pour les deux journées suivantes.

4 3- Ordre du jour Premier jour (Vendredi 6 février 2015) : Réunion du Comité d Orientation en présence des dynamiseurs SPIRAL 9h30 : accueil par le CGG et tour de table de présentation des participants 10h00 : Présentation du réseau Together Présentation succincte de SPIRAL, du réseau Together international, du bilan depuis le dernier séminaire, du «Projet politique et de recherche» et des objectifs et ligne de travail proposés pour cette journée et pour les trois jours - Samuel Thirion 10h30 : Débat Il est demandé à chacun des membres du Conseil d Orientation de réagir par rapport au Projet Politique et de Recherche : approbations, critiques, suggestions d amélioration La parole est ensuite donnée au dynamiseurs pour un débat plus général. 11h30 Synthèse - Reformulation du Projet Politique et de Recherche en fonction des apports de chacun et validation par le groupe. - Débat et validation du rôle du Comité d Orientation. Réflexion sur les éventuelles autres compétences à inviter pour le compléter (débat laissé ouvert jusqu en fin de journée) 12h30 Repas 14h00 Session de travail sur le progrès dans la coresponsabilité pour le BET - Introduction à l idée de progrès capitalisé : de l expérimentation à l évaluation, la validation, la communication, voire la proposition de politiques publiques. - Rôle du réseau des dynamiseurs d une part et du Comité d Orientation (et le futur Conseil Scientifique de TOGETHER international) d autre part pour la conduite d un progrès capitalisé au sein de TOGETHER pouvant avoir un impact réel sur le progrès dans la coresponsabilité pour le bien-être de tous au présent et au futur dans la société - Illustration sur un cas concret à partir d un document de référence (sera envoyé prochainement) 16h00 Conclusion de la journée et perspective pour la suite - Bilan des acquis de la journée et des questions qui restent à traiter. - Décisions sur la façon de procéder à l avenir a) au sein du Comité d Orientation : travail individuel ou en groupe, réunions par skype, nouvelle réunion, etc. b) entre le Comité d Orientation et le réseau des dynamiseurs SPIRAL. 17h00 Session complémentaire pour ceux qui pourront rester, en deux ateliers: - Atelier 1 : accueil des dynamiseurs qui n auront pas pu assister à toute cette première journée : mise à niveau des conclusions de la journée et débat. - Atelier 2 : Réflexions sur la validation sur le plan scientifique des connaissances qui découlent de processus de coresponsabilité multi-acteurs conduits dans les territoires et les espaces de vie institutionnels (voir point a- ci-avant)

5 Deuxième jour (Samedi 7 février) Premier cycle de SPIRAL Matin - Rappel des principes de la formation des facilitateurs SPIRAL Retours d expériences en termes de formation depuis le 3 ème séminaire-formation des dynamiseurs Leçons apprises et améliorations à introduire dans les formations. - Passage en revue des 4 premières phases de SPIRAL, en partant des documents de référence correspondants - Rappel des exercices à réaliser dans une formation des facilitateurs échanges sur les méthodes de formation les plus intéressantes. Après-midi - Phase 5 de SPIRAL avec l expérience du Conseil Général de Gironde - Phase 7 : rappel des principes de la co-évaluation (l exercice pratique se fera l aprèsmidi du deuxième jour) - Phase 8 : Débat sur la façon de réaliser cette phase qui jusqu à présent ne dispose pas d outils méthodologiques. Troisième jour (Dimanche 8 février) Deuxième et troisième cycle de SPIRAL, variantes, bilan et perspectives Matin - Deuxième cycle avec les groupes de citoyens - Aperçu du troisième cycle - Application de SPIRAL dans les acteurs collectifs - Sous-réseaux thématiques : le point et perspectives Après-midi - Co-évaluation participative du séminaire - Tour de table, définition d une stratégie de développement de SPIRAL, globale et par pays.

PROGRAMME FONCTIONNEL

PROGRAMME FONCTIONNEL PROGRAMME FONCTIONNEL Personnes Publiques CONSEIL GENERAL DE LA GIRONDE DGAS DIRECTION DES POLITIQUES D INCLUSION ET D INSERTION 1 Esplanade Charles de Gaulle CS 71223 33074 BORDEAUX CEDEX APPEL A PROJETS

Plus en détail

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R4 Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Pour rappel, les collèges sont de la compétence des conseils généraux,

Plus en détail

R E S U P JOURNÉES D ÉTUDE DU RESUP «LES FIGURES TERRITORIALES DE L UNIVERSITÉ» APPEL à COMMUNICATIONS

R E S U P JOURNÉES D ÉTUDE DU RESUP «LES FIGURES TERRITORIALES DE L UNIVERSITÉ» APPEL à COMMUNICATIONS R E S U P Réseau d'étude sur l'enseignement Supérieur JOURNÉES D ÉTUDE DU RESUP «LES FIGURES TERRITORIALES DE L UNIVERSITÉ» APPEL à COMMUNICATIONS Université de Toulouse Le Mirail - Jeudi 3 et vendredi

Plus en détail

Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation"

Synthèse de l'atelier 2 : Economie des territoires ruraux et Ressources Humaines et formation Synthèse de l'atelier 2 : "Economie des territoires ruraux" et "Ressources Humaines et formation" Abdel Hakim T. in Chassany J.P. (ed.), Pellissier J.-P. (ed.). Politiques de développement rural durable

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou

Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou Première série de consultations ministérielles informelles en vue de préparer la COP21 Paris, les 20 et 21 juillet 2015 Aide-mémoire élaboré par la France et le Pérou Paris, le 31 juillet 2015 Introduction

Plus en détail

Séminaire de formation euro-arabe Coopération et action pour la participation démocratique des jeunes

Séminaire de formation euro-arabe Coopération et action pour la participation démocratique des jeunes DDCP-YD/JP- SOUTH (2013) 3 Budapest, 28 octobre 2013 Séminaire de formation euro-arabe Coopération et action pour la participation démocratique des jeunes 29 novembre 6 décembre 2013 Centre européen de

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

Plan de Communication Projet DIVIN

Plan de Communication Projet DIVIN Plan de Communication Projet DIVIN 1 3. PLAN DE COMMUNICATION : CADRE DE REFERENCE 1. 2. Le présent plan de communication constitue l un des outputs du projet DIVIN, dans une spécificité de la Composante

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Catalogue de Formation Professionnelle

Catalogue de Formation Professionnelle AproLink Le Management des Entreprises Innovantes Catalogue de Formation Professionnelle Table des Matieres Innovation Réussissez votre Management de l Innovation Concilier «Innovation Organisation Management»

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie

Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie Université Européenne d été de la Recherche et des Innovations pour apprendre tout au long de la vie Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie 10 ème session, METZ, 5-7

Plus en détail

L avenir des dispositions en matière de TIC dans l éducation des enfants à BEP?

L avenir des dispositions en matière de TIC dans l éducation des enfants à BEP? Les Technologies de l Information et de la Communication (TIC) dans l éducation des enfants à Besoins Educatifs Particuliers (BEP) Projection dans les domaines politique, pratique et de la recherche et

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation L association Jean Cotxet a créé le foyer éducatif Jenner dans le 13e arrondissement en 1969. Les locaux appartenaient

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie) Pour un développement concerté du milieu rural Martiniquais www.réseaurural.fr DOSSIER DE PRESSE «Assemblée du Réseau Rural Martinique» le 29 septembre 2011 au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

Plus en détail

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/28 Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire Options pour renforcer le partage d informations sur les produits diagnostiques, préventifs

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT CREDIT FONCIER DE FRANCE COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

CONVENTION DE PARTENARIAT CREDIT FONCIER DE FRANCE COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CONVENTION DE PARTENARIAT CREDIT FONCIER DE FRANCE COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Entre La Communauté urbaine de Bordeaux, dont le siège est Esplanade Charles de Gaulle, 33076 Bordeaux Cedex, représentée

Plus en détail

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales Groupe de travail 2 : Naissance, petite enfance et aide sociale Dijon, le vendredi 5 avril 2013 Personnes présentes Cf. annexe.

Plus en détail

Lundi 1er février 2016

Lundi 1er février 2016 Lundi 1er février 2016 8h30 9h00 : Accueil des participants 9h00 9h30 : Allocution d ouverture 9h30 10h45 Conférence introductive : «Manager les ressources humaines dans l incertitude» Est abordée au cours

Plus en détail

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Description: La communauté internationale a progressivement mis l'accent

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 16/21 Réexamen des activités et du fonctionnement du Conseil des droits de l homme

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 16/21 Réexamen des activités et du fonctionnement du Conseil des droits de l homme Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 12 avril 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/16/21 Conseil des droits de l homme Seizième session Point 1 de l ordre du jour Questions d organisation

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et

Plus en détail

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE N 2012-001 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innovation Agence régionale de l innovation 11 bd des Récollets 31078 Toulouse Cedex 4 Objet de la consultation Production

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines

CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines CAHIER DES CHARGES Formation des Directeurs d unité à la responsabilité en matière de gestion des ressources humaines 2012 Dossier suivi par : Nadine FERRE, Inès MARANON Adresses de retour de la proposition

Plus en détail

CONSTRUCTION, ANIMATION ET

CONSTRUCTION, ANIMATION ET 2010 KIT A CONSTRUCTION, ANIMATION ET VALORISATION D'UN ATELIER RECIT Celine Lorenz Réd. Celine Lorenz 14/06/2010 KIT A CONSTRUCTION, ANIMATION ET VALORISATION D UN ATELIER Ce kit vous permettra de réaliser

Plus en détail

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Hypophosphatasie Europe, partenaire associé du projet Offensive Science, est une association

Plus en détail

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité FORUM N 5 Président de séance : Christine GENET, Adjointe au Maire de Metz, Vice-Présidente de l UNCCAS. Intervenants : Jean Louis HAURIE, Directeur

Plus en détail

Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire»

Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire» Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire» Du 12 au 17 avril 2015 à Poitiers L IRTS Poitou- Charentes est engagé depuis

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

Recommandation AMF n 2012-05 Les assemblées générales d actionnaires de sociétés cotées

Recommandation AMF n 2012-05 Les assemblées générales d actionnaires de sociétés cotées Recommandation AMF n 2012-05 Les assemblées générales d actionnaires de sociétés cotées Textes de référence : articles L.225-38, L.225-39, L.225-40, L.225-96, L.225-98, L.225-100, L.225-102-1 L.225-105,

Plus en détail

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE 4 décembre 2015 Termes de Références : Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE I. RESUME : Avec le vieillissement des premières générations de MRE, le

Plus en détail

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation La Banque mondiale a entrepris de revoir ses politiques de passation des marchés et des contrats dans le cadre de ses

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

FORMATION VOYAGE D ETUDE

FORMATION VOYAGE D ETUDE COSMOS 2001 FORMATION VOYAGE D ETUDE LONDRES - LA PRESCRIPTION DEVELOPPEMENT DURABLE DU TERRITOIRE, DE LA VILLE ET DE L ARCHITECTURE COSMOS.2001 S.A.S. au capital de 37 000 Siège social Technopôle de l'aisne

Plus en détail

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde PETIT GUIDE DES TROPHéES AGENDA 21 de la Gironde édition 2013 Sommaire Ce guide propose une information détaillée et un règlement de participation aux Trophées Agenda 21 de la Gironde organisé par le Conseil

Plus en détail

Évaluation du dispositif de formation et d accompagnement des intervenants de l aide alimentaire

Évaluation du dispositif de formation et d accompagnement des intervenants de l aide alimentaire Évaluation du dispositif de formation et d accompagnement des intervenants de l aide alimentaire Synthèse du rapport d évaluation Juin 2013 1. Le dispositif déployé par l INPES Les études ABENA I et II

Plus en détail

Vade- mecum du délégué de parents

Vade- mecum du délégué de parents Vade- mecum du délégué de parents Le rôle des parents à l école : quelle place, quelle contribution? DELEGUE, POUR QUOI? 2 Délégué, pour quoi? Les parents sont des membres à part entière de la communauté

Plus en détail

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE DOSSIER DE PRESSE ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE Vendredi 14 février 2014 NEVERS Aline DEVILLERS 03 86 60 58 50 - aline.devillers@cg58.fr Damien TRESCARTES 03 86 60 68 16 damien.trescartes@cg58.fr

Plus en détail

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011

BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 BILAN FORMATION ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE Du Lundi 14 au Vendredi 18 Mars 2011 Pilotage Ville de Papeete/Mission d Aide et d Assistance Technique (MAAT) SJS/Association Agir pour l Insertion (API)

Plus en détail

Démarche de co-construction Bilan phase 1

Démarche de co-construction Bilan phase 1 Démarche de Bilan phase 1 RAPPEL DE L OBJECTIF DE LA DÉMARCHE DE CO-CONSTRUCTION La Mine Canadian Malartic (MCM) reconnaît que ses activités génèrent des nuisances et qu elle doit poursuivre ses efforts

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

Projet risques psychosociaux mai 2008. Contexte et diagnostic :

Projet risques psychosociaux mai 2008. Contexte et diagnostic : Projet risques psychosociaux mai 2008 Contexte et diagnostic : La sollicitation des médecins du travail et des agents de contrôle de l inspection du travail sur les différentes formes de «souffrances»

Plus en détail

A1011-VPP-010. La mise à jour des normes et modalités. Marie Rancourt 14 janvier 2011

A1011-VPP-010. La mise à jour des normes et modalités. Marie Rancourt 14 janvier 2011 A1011-VPP-010 La mise à jour des normes et modalités Marie Rancourt 14 janvier 2011 μ Siège social : 320, rue St-Joseph Est, bureau 100, Québec (Québec) G1K 9E7 Tél. : (418) 649-8888 Téléc. : (418) 649-1914

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

Appel à projets. Gérons ensemble notre environnement. Mécénat Environnement

Appel à projets. Gérons ensemble notre environnement. Mécénat Environnement Appel à projets 2010 Gérons ensemble notre environnement Afin de préserver l environnement local, concilier des usages concurrents en recourant aux actions de concertation et de médiation. Date limite

Plus en détail

Description des aspects logistiques

Description des aspects logistiques Description des aspects logistiques Collectif de la société civile québécoise - COP 21- Paris 2015 Ce document indique les détails logistiques du projet d accompagnement de groupe proposé par Les YMCA

Plus en détail

Digital Workplace. et Gestion. Concepts et mise en œuvre. Gilles BALMISSE. des connaissances

Digital Workplace. et Gestion. Concepts et mise en œuvre. Gilles BALMISSE. des connaissances Digital Workplace et Gestion des connaissances Gilles BALMISSE Table des matières 1 Avant-propos 1. Objectif du livre.......................................... 17 2. Illustrations des exemples de ce livre.........................

Plus en détail

P r é s e n t a t i o n

P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Quels besoins pour faire progresser

Plus en détail

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis.

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Outils de réflexion et de valorisation des actions de prévention. Ce projet est né de notre participation aux rencontres Carrefour-Prévention proposées

Plus en détail

Fondations Lefèvre et Charles de Gaulle. Présentation et utilisation

Fondations Lefèvre et Charles de Gaulle. Présentation et utilisation Fondations Lefèvre et Charles de Gaulle Présentation et utilisation Sommaire Page 1. Présentation des Fonds 3 2. Les activités du partenariat 8 3. Tableau des 4 phases 10 4. Les visites 13 Annexe 1: Définitions

Plus en détail

Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme DECLARATION

Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme DECLARATION 27/04/2011 Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme organisée dans le cadre de la présidence turque du Comité des Ministres du Conseil de l'europe IZMIR, Turquie

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance

Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance TRANSPARENCY MAROC الجمعية المغربية لمحاربة الرشوة Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance Rapport de synthèse des travaux du Séminaire sur l accès à l information»

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ Une production du 2009 Réseau de recherché en santé des populations du Québec TABLE DES MATIÈRES Contexte...3 1. But poursuivi

Plus en détail

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales.

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales. Titre: Type de document: Expéditeur: Auteur(s) principal(aux)/ contact(s): Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales Présentation

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Catalogue des formations 2015

Catalogue des formations 2015 Catalogue des formations 2015 Education pour la santé Promotion de la santé Sommaire Quelques informations pratiques sur nos formations...4 Promouvoir la santé des publics : quelques fondamentaux...6 Promouvoir

Plus en détail

Guide d utilisation et support de l entretien professionnel - Volet salarié

Guide d utilisation et support de l entretien professionnel - Volet salarié Guide d utilisation et support de l entretien professionnel - Volet salarié Janvier 2016 Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com

Plus en détail

Conseil Économique, Social et Environnemental de Lorraine Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP)

Conseil Économique, Social et Environnemental de Lorraine Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) Conseil Économique, Social et Environnemental de Lorraine Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) Avis de la 2 ème Commission Séance Plénière du 24 juin 2011

Plus en détail

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie...

Table des matières. Énoncé du vérificateur... 1. I. Introduction... 2 Contexte... 2 Objectif... 2 Portée... 2 Critères... 3. II. Méthodologie... Vérification des enquêtes de sécurité sur le personnel RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation Juillet 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte...

Plus en détail

les cahiers de l UNAPEI

les cahiers de l UNAPEI les cahiers de l UNAPEI 01 handicaps guide pratique de la communication aidée pour faciliter l accès à l information et à la communication au service de la participation des personnes handicapées intellectuelles

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Programme Manille, Philippines, 15-18 Octobre 2013

Programme Manille, Philippines, 15-18 Octobre 2013 5 ème Forum Mondial de l'économie Sociale Solidaire du RIPESS Établir l'ess comme un modèle alternatif de développement Programme Manille, Philippines, 15-18 Octobre 2013 1. Aperçu Matinée Soir Soirée

Plus en détail

REJOIGNEZ LE RESEAU DES VILLES DE L EDUCATION PAR LE SPORT!!!

REJOIGNEZ LE RESEAU DES VILLES DE L EDUCATION PAR LE SPORT!!! REJOIGNEZ LE RESEAU DES VILLES DE L EDUCATION PAR LE SPORT!!! «Construire une société plus juste et solidaire par le sport» Trouver des solutions au décrochage éducatif des jeunes Permettre à tous les

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Code de l événement : JACOM/001 Possibilité de s inscrire seulement sur une journée (à préciser lors de la réception de la convocation)

Code de l événement : JACOM/001 Possibilité de s inscrire seulement sur une journée (à préciser lors de la réception de la convocation) Contacts : Véra BRODU, conseillère formation, INSET de Montpellier vera.brodu@cnfpt.fr Tél. : 04 67 99 76 58 Marie-Ange VILLARD, assistante marieange.villard@cnfpt.fr Tél. : 04 67 99 76 52 Code de l événement

Plus en détail

À qui s adresse cette fiche :

À qui s adresse cette fiche : Fiche d accompagnement no. 7 Pour que tout se fasse en vérité À propos de la célébration de l appel décisif et de l inscription du nom Catéchuménat de Montréal Voies d avenir en pastorale catéchuménale

Plus en détail

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire»

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire» La mise en place du Parcours aménagé de formation initiale constitue une des mesures du plan «Vaincre et un des éléments de son volet Prévention. Elle s articule étroitement avec d autres mesures du plan

Plus en détail

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) Article 1 : NOM REGLEMENT INTERIEUR Article 1.1 : Le nom de l organisation est «l IAALD Groupe Afrique», ci-dessous

Plus en détail

Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet «Décolâge!»

Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet «Décolâge!» APPEL A CANDIDATURES Ecoles maternelles et familles défavorisées Ensemble pour accompagner l enfant dans son parcours scolaire Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet

Plus en détail

CONSULTANT CHARGE DE LA CAPITALISATION

CONSULTANT CHARGE DE LA CAPITALISATION COOPERER AUTREMENT, EN ACTEURS DE CHANGEMENT AB 11/06/ APPEL A CANDIDATURE CONSULTANT CHARGE DE LA CAPITALISATION Le CFSI, recherche un consultant chargé du travail de capitalisation continu du programme

Plus en détail

Projet Social 2015 2018

Projet Social 2015 2018 Projet Social 2015 2018 Groupe Technique Local du 16 octobre 2014 RÉSUMÉ Espace Mosaïque 27 rue de Benon 17170 Courçon Tél. : 05 46 01 94 39 Mail : cs.courcon@wanadoo.fr Site : www.espacemosaique.fr Site

Plus en détail

Proposition de collaboration sur l Internet Physique

Proposition de collaboration sur l Internet Physique Proposition de collaboration sur l Internet Physique 30 mai 2013 www.physicalinternetinitiative.org www.internet-physique.dz Préambule (1/3) Dans le monde l importance stratégique de la logistique est

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT PROJET CONVENTION DE PARTENARIAT APPEL A PROJET POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE STRUCTURE MULTI SERVICES DEDIEE A LA MOBILITE DURABLE SUR L AGGLOMERATION BORDELAISE Entre : - La Communauté Urbaine de Bordeaux,

Plus en détail

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente La démocratie participative dans une association d'éducation permanente L'expérience de l'equipe centrale au Cefoc Analyse 3 mai 2015 Centre de Formation Cardijn asbl Rue Saint-Nicolas, 84 5000 NAMUR (Belgique)

Plus en détail

CONNAÎTRE. Séminaire national et groupe de travail des praticiens du GECT. Synthèse. les programmes européens

CONNAÎTRE. Séminaire national et groupe de travail des praticiens du GECT. Synthèse. les programmes européens Séminaire national et groupe de travail des praticiens du GECT avec urop Act CONNAÎTRE les programmes européens Synthèse Édition Décembre 2011 Premier Ministre Ministère de l Agriculture, de l Alimentation,

Plus en détail

Vers une nouvelle Politique gouvernementale d éducation des adultes et de formation continue

Vers une nouvelle Politique gouvernementale d éducation des adultes et de formation continue Vers une nouvelle Politique gouvernementale d éducation des adultes et de formation continue Historique des interventions de l ICÉA en lien avec la Politique gouvernementale d éducation des adultes et

Plus en détail

Note de problématique

Note de problématique Concertation sur la Délégation de Service Public Certification Professionnelle Accompagnée Groupe de travail n 1 La traduction des Obligations de Service Public en modalités de mise en œuvre opérationnelles

Plus en détail

Les projets personnalisés en Ehpad. Réflexion engagée au sein de la Conférence de territoire de la Mayenne

Les projets personnalisés en Ehpad. Réflexion engagée au sein de la Conférence de territoire de la Mayenne C É A S Les projets personnalisés en Ehpad Réflexion engagée au sein de la Conférence de territoire de la Mayenne Octobre 2014 Centre d étude et d action sociale (CÉAS) de la Mayenne 6, rue de la Rouillière

Plus en détail

Projet Sécurité Java Card. Rapport d'avancement Phase 2 Novembre 2001 à Septembre 2002

Projet Sécurité Java Card. Rapport d'avancement Phase 2 Novembre 2001 à Septembre 2002 Projet Sécurité Java Card - 1 - Nom du projet : Entreprises ou organismes : Sécurité Java Card SERMA Technologies / LaBRI Projet Sécurité Java Card Rapport d'avancement Phase 2 Novembre 2001 à Septembre

Plus en détail

Treizième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale

Treizième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale Nations Unies A/CONF.222/16 Treizième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale Doha, 12-19 avril 2015 Distr. générale 10 avril 2015 Français Original: anglais Point 3

Plus en détail

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES

Notice d accompagnement. Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES Notice d accompagnement Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé DEES ((( Cette notice a pour objectif principal de vous aider à remplir votre demande de validation des acquis de l'expérience pour le diplôme

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Au terme de cette journée, il nous a paru important de dégager, sur base des différentes interventions,

Plus en détail