DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 INC I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 INC I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS"

Transcription

1 DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 Rappel : depuis le 1er janvier 2002, tous les montants (seuils, taux, plafonds ) encore libellés en francs dans les lois et règlements (ainsi que dans tous les instruments juridiques, notamment les contrats) doivent être lus comme des montants en euros, en application de l article 14 du règlement communautaire n 974/98 du 3 mai Selon ce texte : «Les références aux unités monétaires nationales qui figurent dans des instruments juridiques existant à la fin de la période transitoire doivent être lues comme des références à l unité euro en appliquant les taux de conversion respectifs.» Les montants sont convertis selon les règles communautaires de conversion et d arrondis édictées par les articles 4 et 5 du règlement communautaire n 1103/97 du 17 juin Cette règle générale s applique à la très grande majorité des montants et seuils figurant dans les textes législatifs et réglementaires (décrets en Conseil d État, décrets, arrêtés). Toutefois, le gouvernement a estimé nécessaire de modifier légèrement certains montants en les arrondissant, afin d en assurer une lisibilité suffisante, d en faciliter la mémorisation et de simplifier la tâche des praticiens. Ces arrondis portent sur la suppression des centimes d euros ou sur des arrondis plus significatifs. Plusieurs textes ont été publiés concernant les montants figurant dans des textes d ordre législatif et d ordre réglementaire. La présente fiche reprend certaines de ces dispositions parues depuis juin NB - La présente fiche actualise la fiche publiée dans Hebdo Europe, n 1176, de juillet I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS La loi de finances rectificative pour 2001 (loi n du 28 décembre 2001 ; JO du 29 décembre 2001) a complété ou modifié la liste des seuils fixés par l ordonnance n du 19 septembre 2000 (cf. fiche publiée dans Hebdo précité). Cette loi a fixé des seuils en euros pour des montants encore exprimés en francs et a revu certains seuils déjà fixés en euros par l ordonnance de A - LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2001 Il s agit de montants nouvellement créés et donc non convertis par l ordonnance du 19 septembre 2000 ou de montants qui se caractérisent par un mécanisme d actualisation annuelle dont la loi de finances est le principal support. Par exemple, les limites de revenus en dessous desquelles les contribuables âgés de plus de soixante-cinq ans sont affranchis de l impôt sur le revenu étaient de et de F. Ces seuils sont de et ) Les nouveaux seuils La loi vise des textes dont les montants sont encore exprimés en francs, en matière fiscale, douanière et financière. 2) Les seuils déjà convertis La loi a revu une dizaine de seuils déjà convertis en euros par l ordonnance du 19 septembre 2000 pour éviter tout 1

2 effet défavorable, textes pour lesquels la conversion s est faite au détriment du contribuable. Parmi les seuils visés, voici ceux qui concernent directement les consommateurs. Assurance vie (art. 757 B CGI) : le seuil d exonération de F (30 489,80 ) pour les droits de succession, des sommes versées, sous certaines conditions, en vertu d un contrat d assurance décès est converti à 30, au lieu de L abattement de 000 F ( ) sur le prélèvement prévu dans le même domaine par l article 990 I du Code général des impôts (CGI) est converti à 152, au lieu des 000. Valeurs mobilières (art. -0-A CGI) : le seuil de cession de F (7 622,45 ) au-delà duquel les plusvalues sur des valeurs mobilières sont taxées au premier euro avait été fixé par l ordonnance du 19 septembre 2000 à Il est établi à pour les cessions réalisées en 2001 (déclaration de revenus souscrite en 2002) et à pour celles réalisées à compter du 1 er janvier 2002 (déclaration de revenus souscrite en 2003). 3) Les modifications concernant le Code monétaire et financier Par parallélisme avec l article 1649 quater B du Code général des impôts relatif à l obligation de paiement par chèque pour les particuliers, l article du Code monétaire et financier est ainsi modifié : le montant de F est arrondi à En ce qui concerne le seuil de garantie du paiement des chèques en cas d absence, d insuffisance ou d indisponibilité de provision (art. L C. mon. et fin.), le montant de 100 F est converti à 15. B - LOI DE FINANCES POUR 2002 (n du 28 décembre 2001, JO du 29 décembre 2001, p ) La loi (art. 79) modifie le montant du plafond du PEA (art. 163 quinquiès D CGI et loi n du 16 juillet 1992 relative au PEA) tel que fixé par l ordonnance de septembre 2000 : le montant de F est remplacé par celui de (et non plus de ). C - LOI MURCEF (n du 11 décembre 2001 portant mesures urgentes de réformes à caractère économique et financier) La loi Murcef comporte des dispositions relatives aux chèques sans provision. Elle modifie l article L du Code monétaire et financier en ce qui concerne les chèques d un faible montant. À compter du 1 er janvier 2002, «lorsque le montant du chèque rejeté est inférieur à 50, les frais perçus par le tiré ne peuvent excéder un montant fixé par décret». Elle modifie également l article L (extrait) : «La pénalité libératoire que le titulaire du compte doit verser pour recouvrer la faculté d émettre des chèques est calculée sur la fraction non provisionnée du chèque. Elle est fixée à 22 par tranche de ou fraction de tranche non provisionnée, et ramenée à 5 lorsque la fraction non provisionnée du chèque est inférieure à 50. [ ].» II. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Plusieurs dispositions ont adapté la valeur en euros de certains montants exprimés en francs contenus dans des textes codifiés et des textes non codifiés. A - CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION Le décret n du 18 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans les textes réglementaires (JO du 20 septembre 2001, p ) modifie les montants cités par l article R du Code de la construction et de l habitation (C. constr.). Article R Habitat social, travaux d amélioration, détermination du montant de la subvention : montant maximal des travaux pris en considération par logement ; montant prenant en compte l augmentation de la surface habitable d au moins 10 %

3 À signaler : l arrêté du 28 décembre 2001 (JO du 1 er janvier 2002) qui adapte la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans des arrêtés pris en application de dispositions du Code de la construction et de l habitation concernant les aides de l État aux logements locatifs sociaux et aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré et des nouvelles aides de l État en secteur locatif : modification des montants exprimés par l arrêté du 5 mai 1995 relatif aux subventions de l État et aux prêts pour la construction, l acquisition et l amélioration des logements locatifs aidés ; modification des annexes I et II de l arrêté du 29 juillet 1987 modifié relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré et des nouvelles aides de l État en secteur locatif ; les arrêtés du 31 décembre 2001 (JO du 3 janvier 2002, p. 167) qui déterminent les plafonds de ressources applicables à certains bénéficiaires des subventions de l Agence nationale pour l amélioration de l habitat ; mesures prises pour l application de l article R du Code de la construction et de l habitation. Ce code a été modifié par l arrêté du 3 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs (dispositions réglementaires issues d arrêtés : ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie, JO du 11 septembre 2001, B - CODE DES ASSURANCES p ) et par l arrêté du 20 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros du montant fixé par l arrêté du 7 février 2001 modifiant l annexe II à l article A du Code des assurances (JO du 29 septembre 2001, p ). Articles A Annexe I d) Assurance des risques de catastrophes naturelles, étendue de la garantie, seuils relatifs aux franchises : biens à usage d habitation, véhicules terrestres à moteur et autres biens à usage non professionnel ; biens à usage professionnel, montant de la franchise non inférieur à un minimum de A Catastrophes naturelles pour les dommages imputables à la sécheresse, montant de la franchise (biens à usage d habitation, autres biens à usage non professionnel) ATTENTION : ces seuils sont applicables pour les sinistres survenus à compter du 1 er janvier 2002 A Assurance sur la vie, rachat des rentes et majorations de rentes par les entreprises d assurance sur la vie, pour quittances d arrérages correspondantes ne dépassant pas, en y incluant le montant des majorations légales 72 A Assurance sur la vie, rachat des rentes, option offerte à l assuré entre rachat et transformation du contrat souscrit, cas visé, quittance d arrérages inférieure à (montant d arrérages de rentes en deçà duquel les entreprises d assurance vie peuvent procéder au cumul des rentes) 72 A Annexe II, par. B, 1,d Assurance construction, obligation de l assureur, constat des dommages, recours à l expertise facultatif pour un montant inférieur à i 3

4 Articles A Lutte contre le blanchiment des capitaux, obligation de vérification d identité avant conclusion d un contrat d assurance ou de capitalisation donnant lieu au versement d un montant de prime supérieur ou égal à par an C - CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS (Annexe IV) L arrêté du 3 septembre 2001 précité modifie le seuil de dispense de déclaration de contrat de prêt (3 L.) : le montant de F est converti à ) Les seuils dans le domaine financier (banques, épargne) Les seuils et autres montants évoqués dans le tableau ci-dessous sont principalement extraits de l arrêté du 3 septembre 2001 précité. Mesures relatives à des produits d épargne D - TEXTES NON CODIFIÉS Texte Arr. du 26 décembre 1974, Compte épargne logement, montant minimal d une fraction de prêt pouvant être consentie en cas de pluralité de taux Arr. du 15 mars 1976, Compte épargne-logement : montant maximal de la prime d épargne versée montant maximal des dépôts Arr. du 15 mars 1976, Plan d épargne-logement, montant maximal de la prime d épargne versée Arr. du 15 mars 1976, art. 3 art. 4 Prêt d épargne-logement, montant minimal des droits acquis subordonnant cet octroi : droit commun prêt destiné au financement de travaux de réparation ou d amélioration montant maximal du prêt Arr. du 27 avril 1982, Prêt d épargne-logement, montant minimal des droits acquis subordonnant l octroi du prêt : prêt destiné au financement de travaux ayant spécifiquement pour objet d économiser l énergie 22,5 Arr. du 11 juin 1983, Art. 3 Plan épargne- logement : montant maximal de la majoration de prime (par personne à charge) montant minimal de la majoration des versements (selon que la périodicité des versements est mensuelle, trimestrielle ou semestrielle) montant minimal des versements résultant de la majoration i 4

5 Texte Arr. du 11 juin 1983, Plan d épargne-logement : montant de dépôt initial auquel est subordonnée l ouverture montant minimal des versements annuels Décr. du 13 décembre 1991 Livret du Crédit mutuel, comptes spéciaux, plafond pour particuliers Arr. du 1 er avril 1992, Compte épargne-logement : montant du dépôt minimal pour l ouverture montant minimal des versements ultérieurs Arr. du 1 er avril 1992, art. 3 Plan d épargne-logement : montant maximal des dépôts montant maximal du prêt d épargnelogement Arr. du 23 juillet 1999, Livret d épargne populaire, solde maximal Attention : par exception à l entrée en vigueur au 1 er janvier 2002 des modifications, le seuil de prévu au II de l article 3 ne s appliquera pas aux plans d épargnelogement pour lesquels le montant des intérêts acquis au 1 er janvier 2002 est supérieur au montant permettant au souscripteur de bénéficier de la prime d épargne maximale (art. 8, arr. du 3 septembre 2001). Mesures d ordre bancaire Texte Arr. du 16 septembre 1986, Montants des découverts et des opérations d escompte en deçà desquels les banques peuvent percevoir des minimums forfaitaires qui ne sont pas pris en compte pour le calcul du TEG des prêts Arr. du 25 juin 1990, (pour application art. L C. consom. relatif au taux d usure) Crédit à la consommation, catégories de prêts, calcul du taux moyen Arr. du 29 mai 1992, art. 5 Chèque émis par un professionnel, seuil pour la déclaration au greffe du tribunal de commerce d un certificat de non-paiement 1 2) Les règles relatives à la publicité des prix (textes pris en application de l arrêté du 3 décembre 1987) Texte Arr. du 2 mars 1990, art. 3 Prestations de dépannage, réparation et entretien dans le secteur du bâtiment et de l équipement de maison, obligation de remise d un devis préalable, montant estimé supérieur à TTC i 5

6 Texte Arr. du 27 novembre 1995, art. 3 Masseurs-kinésithérapeutes-rééducateurs, obligation de remise d un devis préalable, montant estimé supérieur à TTC Arr. du 17 octobre 1996, Prestations à visée esthétique, obligation de remise d un devis préalable, montant estimé supérieur ou égal à À noter : l arrêté n 83-50/A du 3 octobre 1983 relatif à la publicité des prix de tous les services prévoyant l obligation de remise d une note lorsque le prix de la prestation est supérieur ou égal à 100 F TTC n a pas été modifié. En conséquence, le montant de 100 F doit être de 15,24, et non pas de 15 (seuil arrondi) comme l avait préconisé le Conseil national de la consommation (CNC) dans son avis du 9 novembre ) Les limites de responsabilité dans le domaine postal Le décret n du 28 décembre 2001 porte adaptation de la valeur en euros des montants exprimés en francs des indemnités pour perte, détérioration ou spoliation des objets recommandés et modifiant le montant d une indemnité (JO du 30 décembre 2001). Les indemnités pour perte, détérioration ou spoliation sont fixées comme suit (D. 17 octobre 1991, modif.) : Lettres taux R 1 : 8 ; taux R 2 : 153 ; taux R 3 : 458. Cartes postales urgentes taux unique : 8. Prêt-à-recommander suivi taux unique : 8. Journaux taux unique : 16. Colissimo recommandé taux R 1 : 16 ; taux R 2 : 153 ; taux R 3 : 458. Autres objets admis à la recommandation taux R 1 : 16 ; taux R 2 : 153 ; taux R 3 : ) Les limites de responsabilité du transporteur maritime Le décret n du 18 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans les textes réglementaires (JO du 20 septembre 2001, p ) modifie les limites de responsabilité du transporteur maritime pour les bagages et véhicules (seuil fixés par le décret n du 23 mars 1967 modifié par le décret n du 24 septembre 1986). Articles Art. 3 a) Bagages de cabine enregistrés, montant par passager Art. 3 b) Véhicules de tourisme enregistré, y compris les bagages se trouvant à l intérieur Art. 3 c) Autres bagages, par passager Art. 4 Effets personnels et bagages de cabine non enregistrés, montant maximal de la réparation ) Les seuils en matière de saisies des rémunérations (Cf. fiche J 185/6-96 Saisies mobilières, Hebdo, n 950, du 7 juin 1996.) En matière de saisies des rémunérations, l article R du Code du travail fixe des barèmes concernant la fraction saisissable du salaire et des correctifs en fonction des personnes à charge du débiteur. Ce texte dispose que : «Ces seuils et correctifs sont révisés annuellement par décret en fonction de l évolution de l indice des prix à la consommation des ménages urbains tel qu il est fixé au mois d août de l année précédente dans la série France entière. Ils sont arrondis à la centaine de francs supérieure.» Désormais, ces seuils et correctifs doivent être «arrondis à la dizaine d euros supérieure». Source : décret n du 20 décembre 2001 portant adaptation de l article R du Code du travail à l introduction de l euro (JO du 22 décembre 2001, p ). Les nouveaux barèmes sont les suivants (décret n du 4 janvier 2002, JO du 5 janvier 2002, p. 322). «Les proportions dans lesquelles les rémunérations annuelles visées à l'article L sont saisissables ou cessibles sont fixées comme suit: au vingtième, sur la tranche inférieure ou égale à ; 6

7 au dixième, sur la tranche supérieure à 3 000, inférieure ou égale à ; au cinquième, sur la tranche supérieure à 5 920, inférieure ou égale à ; au quart, sur la tranche supérieure à 8 880, inférieure ou égale à ; au tiers, sur la tranche supérieure à , inférieure ou égale à ; aux deux tiers, sur la tranche supérieure à , inférieure ou égale à ; à la totalité, sur la tranche supérieure à Les seuils déterminés ci-dessus sont augmentés d'un montant de par personne à la charge du débiteur saisi ou du cédant, sur justification présentée par l'intéressé.» RÉCAPITULATIF DES TEXTES CITÉS Loi de finances rectificative pour 2001 n du 28 décembre 2001 (JO du 19 décembre 2001). Loi de finances pour 2002 n du 28 décembre 2001 (JO du 29 décembre 2001). Loi Murcef n du 11 décembre 2001 portant mesures urgentes de réformes à caractère économique et financier (JO du 12 décembre 2001). Décret n du 18 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans les textes réglementaires (JO du 20 septembre 2001). Décret n du 27 novembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros des plafonds exprimés en francs des comptes spéciaux sur livret du Crédit mutuel (JO du 4 décembre 2001). Décret n du 20 décembre 2001 portant adaptation de l article R du Code du travail à l introduction de l euro (JO du 22 décembre 2001). Décret n du 28 décembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros des montants exprimés en francs des indemnités pour perte, détérioration ou spoliation des objets recommandés et modifiant le montant d une indemnité (JO du 30 décembre 2001). Décret n du 4 janvier 2002 modifiant le décret n du 31 juillet 1992 instituant de nouvelles règles relatives aux procédures civiles d'exécution pour l'application de la loi n du 9 juillet 1991 portant réforme des procédures civiles d'exécution et modifiant le Code du travail (JO du 5 janvier 2002). Arrêté du 3 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs (dispositions réglementaires issues d arrêtés : ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie) [JO du 11 septembre 2001]. Arrêté du 20 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros du montant fixé par l arrêté du 7 février 2001 modifiant l annexe II à l article A du Code des assurances (JO du 29 septembre 2001). Arrêté du 28 décembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans des arrêtés pris en application de dispositions du Code de la construction et de l habitation concernant les aides de l État aux logements locatifs sociaux et aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré et des nouvelles aides de l État en secteur locatif (JO du 1 er janvier 2002). Arrêté du 31 décembre 2001 relatif aux plafonds de ressources applicables à certains bénéficiaires des subventions de l Agence nationale pour l amélioration de l habitat (mesures prises pour l application de l article R C. constr.) [JO du 3 janvier 2002]. Arrêté du 31 décembre 2001 relatif aux plafonds de ressources applicables à certains bénéficiaires des subventions de l Agence nationale pour l amélioration de l habitat, applicables dans certaines situations exceptionnelles (JO du 3 janvier 2002). Ces textes sont consultables dans les JORF version papier ou sur Internet (legifrance.fr) ou encore sur le site du MINEFI (www.euro.gouv.fr). Patricia FOUCHER Reproduction interdite 7

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DROIT A RESTITUTION DES IMPOSITIONS DIRECTES EN FONCTION DU REVENU («BOUCLIER FISCAL»). ABROGATION DU DROIT A RESTITUTION.

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 :

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : Numéro 72 Janvier 2014 Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : La loi de finances rectificative pour 2013 du 29 décembre 2013 a été publiée au Journal officiel du 30 décembre 2013 sous le numéro

Plus en détail

ASSURANCE VIE AE ÉVOLUTION

ASSURANCE VIE AE ÉVOLUTION ASSURANCE VIE AE ÉVOLUTION Note d Information valant Conditions Générales cortalconsors.fr AE Évolution Dispositions essentielles du contrat 1. AE Évolution est un contrat individuel d assurance sur la

Plus en détail

Règlement de la Fondation Epargne 3

Règlement de la Fondation Epargne 3 Le présent règlement a été édicté par le Conseil de Fondation le 15 novembre 2006 en vertu de l article 4 des Statuts de la Fondation de prévoyance Epargne 3 et, notamment, de la loi fédérale du 25 juin

Plus en détail

Plan epargne logement Conditions Générales

Plan epargne logement Conditions Générales PLAN EPARGNE LOGEMENT Conditions Générales CONDITIONS GENERALES (PEL souscrits à compter du 1 er mars 2011) 1- Conditions de détention du plan d épargne logement Toute personne physique peut être titulaire

Plus en détail

Texte des résolutions proposées

Texte des résolutions proposées 1 2 3 4 5 6 7 Résolutions de la compétence de l Assemblée Générale Ordinaire Première Résolution (Approbation des comptes sociaux de l exercice 2007) L Assemblée Générale, après avoir pris connaissance

Plus en détail

Solution Epargne Handicap

Solution Epargne Handicap Contrat d assurance sur la vie Epargne Handicap Solution Epargne Handicap Notice d information Le contrat : SOLUTION EPARGNE HANDICAP est un contrat d assurance collective sur la vie à adhésion facultative

Plus en détail

Contrat d assurance individuelle sur la vie. Note d information

Contrat d assurance individuelle sur la vie. Note d information Contrat d assurance individuelle sur la vie Note d information Le contrat : Patrimea Premium est un contrat d assurance individuelle sur la vie. Les garanties : Patrimea Premium prévoit le versement d

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

G Annexe. RÉSOLUTIONS SOUMISES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE du 24 mai 2011. Résolutions soumises à l Assemblée générale mixte du 24 mai 2011...

G Annexe. RÉSOLUTIONS SOUMISES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE du 24 mai 2011. Résolutions soumises à l Assemblée générale mixte du 24 mai 2011... G Annexe RÉSOLUTIONS SOUMISES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE du 24 mai 2011...514 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2010 EDF 513 G ANNEXE Ordre du jour À TITRE ORDINAIRE : Approbation des rapports et comptes annuels

Plus en détail

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1)

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1) LA LETTRE DE N 26 Mai 2015 EDITO Optimisez votre Impôt sur le revenu! Nous vous proposons dans cette lettre d information les règles principales applicables pour déterminer et optimiser votre impôt sur

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Mars 2012 Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le

Plus en détail

CONVOCATIONS ALES GROUPE

CONVOCATIONS ALES GROUPE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS ALES GROUPE Société Anonyme au capital de 29 044 208 Euros. Siège social : 99, rue du Faubourg Saint Honoré Paris (75008) 399 636 323 R.C.S.

Plus en détail

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation

Caractéristiques Associations loi 1901 Associations RUP Fondations RUP Fondation d entreprise Fonds de dotation Tableau comparatif des régimes des associations loi 1901, des associations et fondations reconnues d utilité publique, des fonds de dotation et des fonds d entreprise Dispositions fiscales Dons manuels

Plus en détail

CONVOCATIONS SOCIÉTÉ BIC

CONVOCATIONS SOCIÉTÉ BIC CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS SOCIÉTÉ BIC Société Anonyme au capital de 183 108 384,24 euros Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières CLICHY (Hauts-de-Seine) 552 008 443

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics PREFET DU HAUT-RHIN MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) ASSURANCE RESPONSABILITE

Plus en détail

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE ... ... ...

IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL. Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / IDENTIFICATION DU CONTRIBUABLE ... ... ... Royaume du Maroc Modèle n ADP010F-10E IMPOT SUR LE REVENU DECLARATION DU REVENU GLOBAL Du / / / / / / / / / Au / / / / / / / / / Direction régionale ou (inter) préfectorale Subdivision Secteur Nom, Prénom(s)

Plus en détail

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO HABITATION 1 Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL BBC EN CONTREPARTIE D UNE DURÉE DE CONSERVATION DES PARTS ÉGALE À LA DURÉE DE VIE

Plus en détail

Afilium Gestion Privée Capi

Afilium Gestion Privée Capi Afilium Gestion Privée Capi Conditions Générales valant Note d Information CONDITIONS GÉNÉRALES VALANT NOTE D INFORMATION....................................................................................

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2006 REVENUS DES VALEURS ET CAPITAUX MOBILIERS (RCM)

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2006 REVENUS DES VALEURS ET CAPITAUX MOBILIERS (RCM) 2041 GN N 50154#11 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2006 REVENUS DES VALEURS ET CAPITAUX MOBILIERS (RCM) Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation

Plus en détail

capitalisation. fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l évolution des marchés financiers.

capitalisation. fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l évolution des marchés financiers. CAPITALISATION NOTE D INFORMATION valant Conditions Générales Dispositions essentielles du contrat 1. e-novline Capitalisation est un contrat de capitalisation. 2. La garantie du contrat est la suivante

Plus en détail

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG NOTA : Sauf mention contraire, l exclusion de l assiette de la CSG entraîne exclusion de l assiette de la CRDS. I Revenus d activité A - L assiette de

Plus en détail

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 :

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : ... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : Nouvelle réduction du montant du plafond global applicable à certains avantages fiscaux en matière d'impôt sur le revenu Prorogation

Plus en détail

Skandia Archipel Capi. Contrat de capitalisation à versements libres, libellé en unités de compte et/ou en euros

Skandia Archipel Capi. Contrat de capitalisation à versements libres, libellé en unités de compte et/ou en euros Skandia Archipel Capi Contrat de capitalisation à versements libres, libellé en unités de compte et/ou en euros Dispositions essentielles du contrat 1 SKANDIA ARCHIPEL CAPI est un contrat de capitalisation,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 B-9-04 N 66 du 9 AVRIL 2004 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTION D IMPOT AU TITRE DES DONS AUX ŒUVRES VERSES PAR LES PARTICULIERS. COMMENTAIRE DE

Plus en détail

S o l u t i o n. Epargne Handicap. HandiPargne. Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées. www.handipargne.com

S o l u t i o n. Epargne Handicap. HandiPargne. Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées. www.handipargne.com S o l u t i o n Epargne Handicap Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées La clé de votre avenir financier Contrat épargne handicap sélectionné par : www.handipargne.com Solutions financi

Plus en détail

Fiche info financière assurance-vie pour produit multisupport mixte

Fiche info financière assurance-vie pour produit multisupport mixte Fiche info financière assurance-vie pour produit multisupport mixte Type d assurance-vie ERGO Flex Pension XL 1 Le produit ERGO Flex Pension XL est une assurance-vie où le client a le choix entre un ou

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 438 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 1 er décembre 2014 PROJET DE LOI de financement de la sécurité

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2014

LOI DE FINANCES POUR 2014 Note d information du mois de Janvier 2014 Nous vous adressons tous nos vœux de santé, bonheur et prospérité LOI DE FINANCES POUR 2014 FISCALITE DES PARTICULIERS Revalorisation des tranches du barème d

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

DOSSIER 1 : GESTION DES OBLIGATIONS COMPTABLES (19 POINTS)

DOSSIER 1 : GESTION DES OBLIGATIONS COMPTABLES (19 POINTS) Centre National de l'evaluation et des Examens Examen National du Brevet de Technicien Supérieur Session Mai 2014 1 Filière: Comptabilité et gestion Durée: 4 Heures Épreuve: ETUDE DE CAS N 1 PRODUCTION

Plus en détail

NOTE D INFORMATION VALANT CONDITIONS GÉNÉRALES

NOTE D INFORMATION VALANT CONDITIONS GÉNÉRALES e-xaélidia NOTE D INFORMATION VALANT CONDITIONS GÉNÉRALES Dispositions essentielles du contrat 1. e-xaélidia est un contrat individuel d assurance sur la vie. 2. Les garanties du contrat sont les suivantes

Plus en détail

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de finances pour 2015 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 Loi de finances rectificative pour 2014 Les lois de finances de fin 2014 n ont pas mis en place de réformes majeures. La mesure

Plus en détail

Cette fiche présente les principales caractéristiques du Perp ainsi que les derniers bilan et Avis réalisés par le CCSF sur ce sujet.

Cette fiche présente les principales caractéristiques du Perp ainsi que les derniers bilan et Avis réalisés par le CCSF sur ce sujet. Le PERP Le Plan d épargne retraite populaire (Perp) a pour objectif de permettre la mise en place d une épargne de long terme, par capitalisation en vue de la retraite. Ce dispositif, ouvert à tous, est

Plus en détail

Pour réaliser un Rachat Ponctuel sur votre contrat MonFinancier Liberté Vie :

Pour réaliser un Rachat Ponctuel sur votre contrat MonFinancier Liberté Vie : Pour réaliser un Rachat Ponctuel sur votre contrat MonFinancier Liberté Vie : 1. A privilégier : Afin d optimiser le traitement de votre rachat ponctuel nous vous invitons à effectuer votre opération à

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE SYNDIC «TOUT SAUF»

CONTRAT TYPE DE SYNDIC «TOUT SAUF» CONTRAT TYPE DE SYNDIC «TOUT SAUF» (Contrat type prévu à l article 18-1 A de la loi n 65-557 du 10 juillet 1965 modifiée fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis et à l article 29 du décret

Plus en détail

Contrat de capitalisation

Contrat de capitalisation Contrat de capitalisation Résumé : Le contrat de capitalisation permet de se constituer un capital ou de l'accroître, tout en profitant d'avantages fiscaux importants. Anonyme, proche de l Assurance Vie,

Plus en détail

Ordre du jour & projets de résolutions Assemblée générale mixte du 31 mai 2013

Ordre du jour & projets de résolutions Assemblée générale mixte du 31 mai 2013 Société ABC arbitrage Société anonyme à conseil d administration au capital de 835 310 euros 59 cents Siège social : 18, rue du Quatre Septembre, 75002 Paris 400 343 182 RCS Paris Ordre du jour & projets

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT PROVISOIRE. Seule l impression définitive a valeur de texte authentique PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011.

ATTENTION DOCUMENT PROVISOIRE. Seule l impression définitive a valeur de texte authentique PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. 193 SÉNAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 ATTENTION DOCUMENT PROVISOIRE Seule l impression définitive a valeur de texte authentique PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011. (Texte

Plus en détail

DECRET n. modifiant les modalités d évaluation des ressources prises en compte pour le calcul des droits à l allocation aux adultes handicapés

DECRET n. modifiant les modalités d évaluation des ressources prises en compte pour le calcul des droits à l allocation aux adultes handicapés RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique DOCUMENT DE TRAVAIL NOR : MTSA1003481D DECRET n du modifiant les modalités d évaluation des ressources prises en compte

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

valant conditions générales

valant conditions générales valant conditions générales Dispositions essentielles du contrat 1. Alpha vie est un contrat d assurance vie individuel. 2. Les garanties du contrat sont les suivantes : Au terme, si l Assuré est en vie

Plus en détail

Notice explicative. Date de dépôt de la déclaration

Notice explicative. Date de dépôt de la déclaration Notice explicative Le prélèvement forfaitaire obligatoire sur les produits de placements à revenu fixe, prévu au I de l article 125 D du code général des impôts (CGI), et le prélèvement forfaitaire libératoire,

Plus en détail

CONVOCATIONS SOCIETE GENERALE

CONVOCATIONS SOCIETE GENERALE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS SOCIETE GENERALE Société Anonyme au capital de 998 395 202,50 euros Siège social : 29, boulevard Haussmann 75009 Paris 552 120 222 R.C.S.

Plus en détail

LA TAXE SUR LES SALAIRES

LA TAXE SUR LES SALAIRES SOURCES : Code Général des Impôts AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple information donnée à titre purement indicatif. Leur utilisation, à quelque titre

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES. valant note d information

CONDITIONS GÉNÉRALES. valant note d information CONDITIONS GÉNÉRALES valant note d information Conditions Générales du contrat valant note d information Article 1 : OBJET DU CONTRAT Himalia est un contrat d assurance vie, régi par le Code des Assurances

Plus en détail

Vacances 2015. Office National des Vacances Annuelles

Vacances 2015. Office National des Vacances Annuelles Office National des Vacances Annuelles Vacances 2015 Informations concernant les vacances annuelles pour : ouvriers, apprentis-ouvriers, et artistes non indépendants www.onva.be Office National de Vacances

Plus en détail

CONVOCATIONS CASINO, GUICHARD-PERRACHON

CONVOCATIONS CASINO, GUICHARD-PERRACHON CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital 173 157 997,86 Siège social : 1, Esplanade de France, 42000 Saint-Etienne 554 501 171

Plus en détail

3. Dépenses et recettes budgétaires pour 2015

3. Dépenses et recettes budgétaires pour 2015 1 Introduction 1. Généralités Le particulier est confronté à titre principal à trois impositions : - l imposition de sa consommation (TVA, taxes sur les carburants, tabacs, alcools,...) : c est l imposition

Plus en détail

TERRE DE RÊVE, c est aussi un contrat de capitalisation multifonds euros référençant :

TERRE DE RÊVE, c est aussi un contrat de capitalisation multifonds euros référençant : TERRE DE rêve 1 un contrat de capitalisation PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ valoriser et diversifier vos investissements grâce à un univers de supports financiers, rigoureusement sélectionnés profiter des attraits

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2004-131/1

LETTRE CIRCULAIRE N 2004-131/1 PARIS, le 13/10/2004 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2004-131/1 OBJET : Dispositif exceptionnel de déblocage ou de versement direct des droits et

Plus en détail

Avantages en nature et frais professionnels

Avantages en nature et frais professionnels Pégase 3 Avantages en nature et frais professionnels Dernière révision le 08/01/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définitions...4 Les avantages en nature... 4 Les frais professionnels

Plus en détail

Notice d information

Notice d information Institution ion de prévoyance régie par le code de la sécurité sociale et soumise au contrôle de l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) siège social : 16 rue Hoche Tour Kupka B 92800

Plus en détail

SOMMAIRE. La Retraite Loi Madelin ou PREFON ou Article 83. Le Plan D Epargne Retraite Populaire (PERP)

SOMMAIRE. La Retraite Loi Madelin ou PREFON ou Article 83. Le Plan D Epargne Retraite Populaire (PERP) SOMMAIRE Approche générale de la capitalisation Différents systèmes disponibles : L Assurance-Vie La Retraite Loi Madelin ou PREFON ou Article 83 Le Plan D Epargne Retraite Populaire (PERP) L Epargne Salariale

Plus en détail

7 bonnes raisons de choisir CAPIMED

7 bonnes raisons de choisir CAPIMED CAPIMED Service communication - 07/2014 Docteur, Stocklib goodluz Nous avons le plaisir de vous adresser le dossier d adhésion au régime de retraite facultatif CAPIMED, géré en capitalisation dans le cadre

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES CONDITIONS GÉNÉRALES Conditions Générales valant note d information ARTICLE 1 : OBJET DU CONTRAT E-Xaélidia PEP est un contrat d assurance vie libellé en unités de compte et/ou en euros créé par La Fédération

Plus en détail

Le contrat de prêt immobilier

Le contrat de prêt immobilier Le contrat de prêt immobilier samedi 8 septembre 2007, par Gabriel Neu-Janicki (Date de rédaction antérieure : 8 septembre 2007). LE CONTRAT DE PRET IMMOBILIER I. Les documents à fournir pour une demande

Plus en détail

CONVOCATIONS BNP PARIBAS SA

CONVOCATIONS BNP PARIBAS SA CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS BNP PARIBAS SA Société anonyme au capital de 2 492 770 306. Siège social : 16, boulevard des Italiens, 75009 Paris. 662 042 449 R.C.S. Paris.

Plus en détail

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION - Article 295 A du CGI - La TVA NPR applicable dans les DOM La taxe sur la valeur ajoutée non perçue récupérable (TVA NPR) s

Plus en détail

PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif)

PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif) PROJET DE LOI adopté le 8 septembre 2011 N 193 SÉNAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif) Le Sénat a adopté sans modification,

Plus en détail

MULTISUPPORT EXCELLENCE CAPITALISATION

MULTISUPPORT EXCELLENCE CAPITALISATION MULTISUPPORT EXCELLENCE CAPITALISATION Contrat de capitalisation PROJET DE CONTRAT VALANT NOTE D INFORMATION 2 LE CONTRAT : MULTISUPPORT EXCELLENCE CAPITALISATION est un contrat de capitalisation. LES

Plus en détail

ARTICLE 5 - Comment votre épargne est-elle valorisée?

ARTICLE 5 - Comment votre épargne est-elle valorisée? NOTE D INFORMATION VALANT RÈGLEMENT MUTUALISTE ARTICLE 1 - Qui intervient dans ce contrat? n L Adhérent-Souscripteur : désigné par le vocable «Vous», il demande l établissement du contrat, le signe et

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 727 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 7 septembre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative

Plus en détail

Conditions générales. r etraite. options 1-2 OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES

Conditions générales. r etraite. options 1-2 OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES la r etraite options 1-2 Conditions générales LA RETRAITE est une Convention d assurance collective sur la vie à adhésion facultative, régie par le Code des assurances ; elle est souscrite par la Collectivité

Plus en détail

CONVOCATIONS MECELEC

CONVOCATIONS MECELEC CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS MECELEC Société anonyme au capital de 9 631 896 Siège social : Mauves, 07300 (Ardèche) 336 420 187 R.C.S. Aubenas. Les actionnaires de la

Plus en détail

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE

NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE NOUVEAU REGLEMENT D INTERVENTION DE NIMES METROPOLE EN MATIERE D ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE Approuvé par délibération du 15 juillet 2013 Préambule Le soutien aux opérations d accession sociale à

Plus en détail

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES Les droits DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES et de leurs PROCHES ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 Les chiffres qui

Plus en détail

ALTAREA. Société en commandite par actions au capital de 155.539.502,06 euros Siège social : 8 Avenue Delcassé - 75008 PARIS 335.480.

ALTAREA. Société en commandite par actions au capital de 155.539.502,06 euros Siège social : 8 Avenue Delcassé - 75008 PARIS 335.480. ALTAREA Société en commandite par actions au capital de 155.539.502,06 euros Siège social : 8 Avenue Delcassé - 75008 PARIS 335.480.877 RCS PARIS RAPPORT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

- Recettes du Titre I 12.401.200.000 Dinars - Recettes du Titre II 4.066.000.000 Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor 638.800.

- Recettes du Titre I 12.401.200.000 Dinars - Recettes du Titre II 4.066.000.000 Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor 638.800. Loi n 2008-77 du 22 décembre 2008, portant loi de finances pour l année 2009. ARTICLE PREMIER : Est et demeure autorisée pour l année 2009 la perception au profit du Budget de l Etat des recettes provenant

Plus en détail

PERP Plan d Epargne Retraite Populaire

PERP Plan d Epargne Retraite Populaire PERP Plan d Epargne Retraite Populaire Ce mode d épargne n est pas soumis au plafonnement global des niches fiscales! Il permet aux contribuables qui le souhaitent, de réduire leur Impôt sur le Revenu

Plus en détail

TAUX DE L INTÉRÊT LÉGAL (Décret 2012-182) Années Coefficient Années Coefficient Années Coefficient

TAUX DE L INTÉRÊT LÉGAL (Décret 2012-182) Années Coefficient Années Coefficient Années Coefficient Copie diffusée par : Union des Syndicats de l immobilier 60, rue Saint Lazare Tél. : 01 55 32 01 00 Fax : 01 55 32 09 99 www.unis-immo.fr contact@unis-immo.fr Syndicat professionnel immatriculé à la préfecture

Plus en détail

CONTRAT ASSURANCE VIE RESPONSABLE ET SOLIDAIRE

CONTRAT ASSURANCE VIE RESPONSABLE ET SOLIDAIRE ASSURANCE VIE MULTISUPPORT maif.fr maif.fr CONTRAT ASSURANCE VIE RESPONSABLE ET SOLIDAIRE Notice d information Assurance vie Responsable et Solidaire est un contrat collectif d assurance vie multisupport

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : AGRS1501735D Intitulé du texte : Décret relatif à la dématérialisation des déclarations de revenus professionnels et du paiement des cotisations et contributions

Plus en détail

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003)

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) Flash fiscal et juridique n 755 page 1 LOI DE FINANCES POUR 2004 (Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2003

Plus en détail

Refonte des fiches fiscalités du Site Internet VDH 27/03/2015 RUBRIQUE N 6 : LE DICO DE L IMPOTS

Refonte des fiches fiscalités du Site Internet VDH 27/03/2015 RUBRIQUE N 6 : LE DICO DE L IMPOTS RUBRIQUE N 6 : LE DICO DE L IMPOTS ABATTEMENTS Sommes forfaitaires qui, appliquées à la valeur locative brute d un bien, permettent de la faire baisser et donc de faire diminuer le montant de l impôt ;

Plus en détail

Carac Perspectives est un contrat collectif d assurance-vie à adhésion facultative.

Carac Perspectives est un contrat collectif d assurance-vie à adhésion facultative. Carac Perspectives est un contrat collectif d assurance-vie à adhésion facultative. 2Note d Information Carac Perspectives Carac Perspectives est un contrat collectif d assurance-vie à adhésion facultative.

Plus en détail

FCPI Idinvest Patrimoine n 6

FCPI Idinvest Patrimoine n 6 FCPI Idinvest Patrimoine n 6 Profitez d une expertise de premier plan avec Idinvest Partners Réduction d ISF au titre de l année 2016, en contrepartie d un risque de perte en capital et d un blocage des

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE CAUTION DE PRETS AU LOGEMENT

REGLEMENT MUTUALISTE CAUTION DE PRETS AU LOGEMENT MUTUALITE DES AGENTS TERRITORIAUX ET MEMBRES EXTERIEURS 63, boulevard de Strasbourg 75010 PARIS Tel : 01 45 23 01 90 Fax : 01 45 23 25 84 REGLEMENT MUTUALISTE CAUTION DE PRETS AU LOGEMENT - Approbation

Plus en détail

LOI DU 28 AOUT 1984 PORTANT CREATION ET FONCTIONNEMENT DES BANQUES D EPARGNE ET DE LOGEMENT LOI JEAN CLAUDE DUVALIER PRESIDENT A VIE DE LA REPUBLIQUE

LOI DU 28 AOUT 1984 PORTANT CREATION ET FONCTIONNEMENT DES BANQUES D EPARGNE ET DE LOGEMENT LOI JEAN CLAUDE DUVALIER PRESIDENT A VIE DE LA REPUBLIQUE LOI DU 28 AOUT 1984 PORTANT CREATION ET FONCTIONNEMENT DES BANQUES D EPARGNE ET DE LOGEMENT (Moniteur no. 64 du Jeudi 6 septembre 1984) LOI JEAN CLAUDE DUVALIER PRESIDENT A VIE DE LA REPUBLIQUE Vu les

Plus en détail

Skandia Archipel Capi. Contrat de capitalisation à versements libres, libellé en unités de compte et/ou en euros

Skandia Archipel Capi. Contrat de capitalisation à versements libres, libellé en unités de compte et/ou en euros Skandia Archipel Capi Contrat de capitalisation à versements libres, libellé en unités de compte et/ou en euros Dispositions essentielles du contrat 1 SKANDIA ARCHIPEL CAPI est un contrat de capitalisation,

Plus en détail

Nouvelles dispositions applicables à la PEEC AGRICOLE

Nouvelles dispositions applicables à la PEEC AGRICOLE Nouvelles dispositions applicables à la PEEC AGRICOLE Fiches produits émises par le ministère de l Agriculture Le ministère de l Agriculture a actualisé les modalités de mise en œuvre des produits de la

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES 2008

UNIVERSITES DES MAIRES 2008 Un ensemble de textes souvent mal connus issus de : - la loi du 3 février 1992 ; - la loi du 5 avril 2000 ; - la loi du 27 février 2002. Une information en direction des employeurs menée par l AMF. Une

Plus en détail

FIP ixo Développement N 9

FIP ixo Développement N 9 FIP ixo Développement N 9 NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS Fonds d Investissement de Proximité agréé par l Autorité des Marchés Financiers (article L. 214-31 du Code Monétaire et Financier) Fonds d Investissement

Plus en détail

Le Plan d Epargne en Actions

Le Plan d Epargne en Actions Le Plan d Epargne en Actions Crée en 1992, le PEA (plan d épargne en actions) est une enveloppe fiscale, composée d un compte d instruments financiers auquel on associe un compte en espèces ou un contrat

Plus en détail

La fiche info12 a été remplacée par le CDG-INFO2011-8

La fiche info12 a été remplacée par le CDG-INFO2011-8 Réf. : FICHE-INFO12/CDE Date : le 17 mars 2009 MISE A JOUR DU 19 MAI 2011 Personnes à contacter : Christine DEUDON et Sylvie TURPAIN : 03.59.56.88.48/58 Suite à la parution du décret 2010-1357 du 09/11/2010

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION

NOTICE D'INFORMATION NOTICE D'INFORMATION BANQUE POPULAIRE INNOVATION 9 Fonds Commun de Placement dans l Innovation (Article L 214-41 du Code Monétaire et Financier et ses textes d application) Avertissement L Autorité des

Plus en détail

Le cadre social et fiscal pour les épargnants

Le cadre social et fiscal pour les épargnants Amundi Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité Le cadre social et fiscal Avril 2013 1- Les versements Vos versements volontaires (dont l intéressement et les jours de congés non pris

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS PAR LA CCVL AFIN D AIDER A LA PRIMO-ACCESSION SOUS CONDITIONS DE RESSOURCES

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS PAR LA CCVL AFIN D AIDER A LA PRIMO-ACCESSION SOUS CONDITIONS DE RESSOURCES REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS PAR LA CCVL AFIN D AIDER A LA PRIMO-ACCESSION SOUS CONDITIONS DE RESSOURCES Article 1 : Objet Le présent règlement a pour objet de préciser les modalités d attribution

Plus en détail

NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES

NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES 1. Plus-values professionnelles Transmission d'entreprise - Exonération 2. Plus-values professionnelles

Plus en détail

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise MICRO ENTREPRISE 06/01/2011 La micro-entreprise n'est pas une structure juridique en soi mais un simple régime fiscal applicable, dans certaines conditions, aux entreprises individuelles. Les bénéfices

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PLAN EPARGNE AP. Différents par volonté et par nature.

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PLAN EPARGNE AP. Différents par volonté et par nature. CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PLAN EPARGNE AP Pour l application du présent contrat, on entend par : COMPAGNIE : L Ardenne Prévoyante S.A., Entreprise d assurance agréée sous le code 129 ; LE PRENEUR

Plus en détail

APREP RENTE UNIVERSELLE

APREP RENTE UNIVERSELLE APREP RENTE UNIVERSELLE Document fourni par TousLesPlacements.com, un site édité par Conseils Patrimoine Services, cabinet indépendant de conseil en gestion de patrimoine. Pour plus d'informations: 0 00

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Arrêté du 9 juin 2016 portant approbation des programmes de formation des intermédiaires en opérations de banque

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 2041 GQ N 50793 # 14 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. BÉNÉFICES

Plus en détail

Forticiel Génération 2

Forticiel Génération 2 Forticiel Génération 2 Forticiel Génération 2 Sommaire Notice d information 3 Annexes : - Annexe 1 : La garantie décès complémentaire facultative 16 (garantie plancher) et les exclusions - Annexe 2 : Descriptif

Plus en détail

Comment calculer votre impôt sur le revenu au titre de l année 2004

Comment calculer votre impôt sur le revenu au titre de l année 2004 Comment calculer votre impôt sur le revenu au titre de l année 2004 Les règles d arrondissement Le montant du revenu imposable et de l impôt brut est arrondi à l euro le plus proche, les fractions d euro

Plus en détail