DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 INC I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 INC I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS"

Transcription

1 DOCUMENT LES NOUVEAUX MONTANTS EN EUROS APPLICABLES AU 1 ER JANVIER 2002 Rappel : depuis le 1er janvier 2002, tous les montants (seuils, taux, plafonds ) encore libellés en francs dans les lois et règlements (ainsi que dans tous les instruments juridiques, notamment les contrats) doivent être lus comme des montants en euros, en application de l article 14 du règlement communautaire n 974/98 du 3 mai Selon ce texte : «Les références aux unités monétaires nationales qui figurent dans des instruments juridiques existant à la fin de la période transitoire doivent être lues comme des références à l unité euro en appliquant les taux de conversion respectifs.» Les montants sont convertis selon les règles communautaires de conversion et d arrondis édictées par les articles 4 et 5 du règlement communautaire n 1103/97 du 17 juin Cette règle générale s applique à la très grande majorité des montants et seuils figurant dans les textes législatifs et réglementaires (décrets en Conseil d État, décrets, arrêtés). Toutefois, le gouvernement a estimé nécessaire de modifier légèrement certains montants en les arrondissant, afin d en assurer une lisibilité suffisante, d en faciliter la mémorisation et de simplifier la tâche des praticiens. Ces arrondis portent sur la suppression des centimes d euros ou sur des arrondis plus significatifs. Plusieurs textes ont été publiés concernant les montants figurant dans des textes d ordre législatif et d ordre réglementaire. La présente fiche reprend certaines de ces dispositions parues depuis juin NB - La présente fiche actualise la fiche publiée dans Hebdo Europe, n 1176, de juillet I. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES LÉGISLATIFS La loi de finances rectificative pour 2001 (loi n du 28 décembre 2001 ; JO du 29 décembre 2001) a complété ou modifié la liste des seuils fixés par l ordonnance n du 19 septembre 2000 (cf. fiche publiée dans Hebdo précité). Cette loi a fixé des seuils en euros pour des montants encore exprimés en francs et a revu certains seuils déjà fixés en euros par l ordonnance de A - LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2001 Il s agit de montants nouvellement créés et donc non convertis par l ordonnance du 19 septembre 2000 ou de montants qui se caractérisent par un mécanisme d actualisation annuelle dont la loi de finances est le principal support. Par exemple, les limites de revenus en dessous desquelles les contribuables âgés de plus de soixante-cinq ans sont affranchis de l impôt sur le revenu étaient de et de F. Ces seuils sont de et ) Les nouveaux seuils La loi vise des textes dont les montants sont encore exprimés en francs, en matière fiscale, douanière et financière. 2) Les seuils déjà convertis La loi a revu une dizaine de seuils déjà convertis en euros par l ordonnance du 19 septembre 2000 pour éviter tout 1

2 effet défavorable, textes pour lesquels la conversion s est faite au détriment du contribuable. Parmi les seuils visés, voici ceux qui concernent directement les consommateurs. Assurance vie (art. 757 B CGI) : le seuil d exonération de F (30 489,80 ) pour les droits de succession, des sommes versées, sous certaines conditions, en vertu d un contrat d assurance décès est converti à 30, au lieu de L abattement de 000 F ( ) sur le prélèvement prévu dans le même domaine par l article 990 I du Code général des impôts (CGI) est converti à 152, au lieu des 000. Valeurs mobilières (art. -0-A CGI) : le seuil de cession de F (7 622,45 ) au-delà duquel les plusvalues sur des valeurs mobilières sont taxées au premier euro avait été fixé par l ordonnance du 19 septembre 2000 à Il est établi à pour les cessions réalisées en 2001 (déclaration de revenus souscrite en 2002) et à pour celles réalisées à compter du 1 er janvier 2002 (déclaration de revenus souscrite en 2003). 3) Les modifications concernant le Code monétaire et financier Par parallélisme avec l article 1649 quater B du Code général des impôts relatif à l obligation de paiement par chèque pour les particuliers, l article du Code monétaire et financier est ainsi modifié : le montant de F est arrondi à En ce qui concerne le seuil de garantie du paiement des chèques en cas d absence, d insuffisance ou d indisponibilité de provision (art. L C. mon. et fin.), le montant de 100 F est converti à 15. B - LOI DE FINANCES POUR 2002 (n du 28 décembre 2001, JO du 29 décembre 2001, p ) La loi (art. 79) modifie le montant du plafond du PEA (art. 163 quinquiès D CGI et loi n du 16 juillet 1992 relative au PEA) tel que fixé par l ordonnance de septembre 2000 : le montant de F est remplacé par celui de (et non plus de ). C - LOI MURCEF (n du 11 décembre 2001 portant mesures urgentes de réformes à caractère économique et financier) La loi Murcef comporte des dispositions relatives aux chèques sans provision. Elle modifie l article L du Code monétaire et financier en ce qui concerne les chèques d un faible montant. À compter du 1 er janvier 2002, «lorsque le montant du chèque rejeté est inférieur à 50, les frais perçus par le tiré ne peuvent excéder un montant fixé par décret». Elle modifie également l article L (extrait) : «La pénalité libératoire que le titulaire du compte doit verser pour recouvrer la faculté d émettre des chèques est calculée sur la fraction non provisionnée du chèque. Elle est fixée à 22 par tranche de ou fraction de tranche non provisionnée, et ramenée à 5 lorsque la fraction non provisionnée du chèque est inférieure à 50. [ ].» II. LES MONTANTS EN EUROS PUBLIÉS DANS LES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Plusieurs dispositions ont adapté la valeur en euros de certains montants exprimés en francs contenus dans des textes codifiés et des textes non codifiés. A - CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION Le décret n du 18 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans les textes réglementaires (JO du 20 septembre 2001, p ) modifie les montants cités par l article R du Code de la construction et de l habitation (C. constr.). Article R Habitat social, travaux d amélioration, détermination du montant de la subvention : montant maximal des travaux pris en considération par logement ; montant prenant en compte l augmentation de la surface habitable d au moins 10 %

3 À signaler : l arrêté du 28 décembre 2001 (JO du 1 er janvier 2002) qui adapte la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans des arrêtés pris en application de dispositions du Code de la construction et de l habitation concernant les aides de l État aux logements locatifs sociaux et aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré et des nouvelles aides de l État en secteur locatif : modification des montants exprimés par l arrêté du 5 mai 1995 relatif aux subventions de l État et aux prêts pour la construction, l acquisition et l amélioration des logements locatifs aidés ; modification des annexes I et II de l arrêté du 29 juillet 1987 modifié relatif aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré et des nouvelles aides de l État en secteur locatif ; les arrêtés du 31 décembre 2001 (JO du 3 janvier 2002, p. 167) qui déterminent les plafonds de ressources applicables à certains bénéficiaires des subventions de l Agence nationale pour l amélioration de l habitat ; mesures prises pour l application de l article R du Code de la construction et de l habitation. Ce code a été modifié par l arrêté du 3 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs (dispositions réglementaires issues d arrêtés : ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie, JO du 11 septembre 2001, B - CODE DES ASSURANCES p ) et par l arrêté du 20 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros du montant fixé par l arrêté du 7 février 2001 modifiant l annexe II à l article A du Code des assurances (JO du 29 septembre 2001, p ). Articles A Annexe I d) Assurance des risques de catastrophes naturelles, étendue de la garantie, seuils relatifs aux franchises : biens à usage d habitation, véhicules terrestres à moteur et autres biens à usage non professionnel ; biens à usage professionnel, montant de la franchise non inférieur à un minimum de A Catastrophes naturelles pour les dommages imputables à la sécheresse, montant de la franchise (biens à usage d habitation, autres biens à usage non professionnel) ATTENTION : ces seuils sont applicables pour les sinistres survenus à compter du 1 er janvier 2002 A Assurance sur la vie, rachat des rentes et majorations de rentes par les entreprises d assurance sur la vie, pour quittances d arrérages correspondantes ne dépassant pas, en y incluant le montant des majorations légales 72 A Assurance sur la vie, rachat des rentes, option offerte à l assuré entre rachat et transformation du contrat souscrit, cas visé, quittance d arrérages inférieure à (montant d arrérages de rentes en deçà duquel les entreprises d assurance vie peuvent procéder au cumul des rentes) 72 A Annexe II, par. B, 1,d Assurance construction, obligation de l assureur, constat des dommages, recours à l expertise facultatif pour un montant inférieur à i 3

4 Articles A Lutte contre le blanchiment des capitaux, obligation de vérification d identité avant conclusion d un contrat d assurance ou de capitalisation donnant lieu au versement d un montant de prime supérieur ou égal à par an C - CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS (Annexe IV) L arrêté du 3 septembre 2001 précité modifie le seuil de dispense de déclaration de contrat de prêt (3 L.) : le montant de F est converti à ) Les seuils dans le domaine financier (banques, épargne) Les seuils et autres montants évoqués dans le tableau ci-dessous sont principalement extraits de l arrêté du 3 septembre 2001 précité. Mesures relatives à des produits d épargne D - TEXTES NON CODIFIÉS Texte Arr. du 26 décembre 1974, Compte épargne logement, montant minimal d une fraction de prêt pouvant être consentie en cas de pluralité de taux Arr. du 15 mars 1976, Compte épargne-logement : montant maximal de la prime d épargne versée montant maximal des dépôts Arr. du 15 mars 1976, Plan d épargne-logement, montant maximal de la prime d épargne versée Arr. du 15 mars 1976, art. 3 art. 4 Prêt d épargne-logement, montant minimal des droits acquis subordonnant cet octroi : droit commun prêt destiné au financement de travaux de réparation ou d amélioration montant maximal du prêt Arr. du 27 avril 1982, Prêt d épargne-logement, montant minimal des droits acquis subordonnant l octroi du prêt : prêt destiné au financement de travaux ayant spécifiquement pour objet d économiser l énergie 22,5 Arr. du 11 juin 1983, Art. 3 Plan épargne- logement : montant maximal de la majoration de prime (par personne à charge) montant minimal de la majoration des versements (selon que la périodicité des versements est mensuelle, trimestrielle ou semestrielle) montant minimal des versements résultant de la majoration i 4

5 Texte Arr. du 11 juin 1983, Plan d épargne-logement : montant de dépôt initial auquel est subordonnée l ouverture montant minimal des versements annuels Décr. du 13 décembre 1991 Livret du Crédit mutuel, comptes spéciaux, plafond pour particuliers Arr. du 1 er avril 1992, Compte épargne-logement : montant du dépôt minimal pour l ouverture montant minimal des versements ultérieurs Arr. du 1 er avril 1992, art. 3 Plan d épargne-logement : montant maximal des dépôts montant maximal du prêt d épargnelogement Arr. du 23 juillet 1999, Livret d épargne populaire, solde maximal Attention : par exception à l entrée en vigueur au 1 er janvier 2002 des modifications, le seuil de prévu au II de l article 3 ne s appliquera pas aux plans d épargnelogement pour lesquels le montant des intérêts acquis au 1 er janvier 2002 est supérieur au montant permettant au souscripteur de bénéficier de la prime d épargne maximale (art. 8, arr. du 3 septembre 2001). Mesures d ordre bancaire Texte Arr. du 16 septembre 1986, Montants des découverts et des opérations d escompte en deçà desquels les banques peuvent percevoir des minimums forfaitaires qui ne sont pas pris en compte pour le calcul du TEG des prêts Arr. du 25 juin 1990, (pour application art. L C. consom. relatif au taux d usure) Crédit à la consommation, catégories de prêts, calcul du taux moyen Arr. du 29 mai 1992, art. 5 Chèque émis par un professionnel, seuil pour la déclaration au greffe du tribunal de commerce d un certificat de non-paiement 1 2) Les règles relatives à la publicité des prix (textes pris en application de l arrêté du 3 décembre 1987) Texte Arr. du 2 mars 1990, art. 3 Prestations de dépannage, réparation et entretien dans le secteur du bâtiment et de l équipement de maison, obligation de remise d un devis préalable, montant estimé supérieur à TTC i 5

6 Texte Arr. du 27 novembre 1995, art. 3 Masseurs-kinésithérapeutes-rééducateurs, obligation de remise d un devis préalable, montant estimé supérieur à TTC Arr. du 17 octobre 1996, Prestations à visée esthétique, obligation de remise d un devis préalable, montant estimé supérieur ou égal à À noter : l arrêté n 83-50/A du 3 octobre 1983 relatif à la publicité des prix de tous les services prévoyant l obligation de remise d une note lorsque le prix de la prestation est supérieur ou égal à 100 F TTC n a pas été modifié. En conséquence, le montant de 100 F doit être de 15,24, et non pas de 15 (seuil arrondi) comme l avait préconisé le Conseil national de la consommation (CNC) dans son avis du 9 novembre ) Les limites de responsabilité dans le domaine postal Le décret n du 28 décembre 2001 porte adaptation de la valeur en euros des montants exprimés en francs des indemnités pour perte, détérioration ou spoliation des objets recommandés et modifiant le montant d une indemnité (JO du 30 décembre 2001). Les indemnités pour perte, détérioration ou spoliation sont fixées comme suit (D. 17 octobre 1991, modif.) : Lettres taux R 1 : 8 ; taux R 2 : 153 ; taux R 3 : 458. Cartes postales urgentes taux unique : 8. Prêt-à-recommander suivi taux unique : 8. Journaux taux unique : 16. Colissimo recommandé taux R 1 : 16 ; taux R 2 : 153 ; taux R 3 : 458. Autres objets admis à la recommandation taux R 1 : 16 ; taux R 2 : 153 ; taux R 3 : ) Les limites de responsabilité du transporteur maritime Le décret n du 18 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans les textes réglementaires (JO du 20 septembre 2001, p ) modifie les limites de responsabilité du transporteur maritime pour les bagages et véhicules (seuil fixés par le décret n du 23 mars 1967 modifié par le décret n du 24 septembre 1986). Articles Art. 3 a) Bagages de cabine enregistrés, montant par passager Art. 3 b) Véhicules de tourisme enregistré, y compris les bagages se trouvant à l intérieur Art. 3 c) Autres bagages, par passager Art. 4 Effets personnels et bagages de cabine non enregistrés, montant maximal de la réparation ) Les seuils en matière de saisies des rémunérations (Cf. fiche J 185/6-96 Saisies mobilières, Hebdo, n 950, du 7 juin 1996.) En matière de saisies des rémunérations, l article R du Code du travail fixe des barèmes concernant la fraction saisissable du salaire et des correctifs en fonction des personnes à charge du débiteur. Ce texte dispose que : «Ces seuils et correctifs sont révisés annuellement par décret en fonction de l évolution de l indice des prix à la consommation des ménages urbains tel qu il est fixé au mois d août de l année précédente dans la série France entière. Ils sont arrondis à la centaine de francs supérieure.» Désormais, ces seuils et correctifs doivent être «arrondis à la dizaine d euros supérieure». Source : décret n du 20 décembre 2001 portant adaptation de l article R du Code du travail à l introduction de l euro (JO du 22 décembre 2001, p ). Les nouveaux barèmes sont les suivants (décret n du 4 janvier 2002, JO du 5 janvier 2002, p. 322). «Les proportions dans lesquelles les rémunérations annuelles visées à l'article L sont saisissables ou cessibles sont fixées comme suit: au vingtième, sur la tranche inférieure ou égale à ; 6

7 au dixième, sur la tranche supérieure à 3 000, inférieure ou égale à ; au cinquième, sur la tranche supérieure à 5 920, inférieure ou égale à ; au quart, sur la tranche supérieure à 8 880, inférieure ou égale à ; au tiers, sur la tranche supérieure à , inférieure ou égale à ; aux deux tiers, sur la tranche supérieure à , inférieure ou égale à ; à la totalité, sur la tranche supérieure à Les seuils déterminés ci-dessus sont augmentés d'un montant de par personne à la charge du débiteur saisi ou du cédant, sur justification présentée par l'intéressé.» RÉCAPITULATIF DES TEXTES CITÉS Loi de finances rectificative pour 2001 n du 28 décembre 2001 (JO du 19 décembre 2001). Loi de finances pour 2002 n du 28 décembre 2001 (JO du 29 décembre 2001). Loi Murcef n du 11 décembre 2001 portant mesures urgentes de réformes à caractère économique et financier (JO du 12 décembre 2001). Décret n du 18 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans les textes réglementaires (JO du 20 septembre 2001). Décret n du 27 novembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros des plafonds exprimés en francs des comptes spéciaux sur livret du Crédit mutuel (JO du 4 décembre 2001). Décret n du 20 décembre 2001 portant adaptation de l article R du Code du travail à l introduction de l euro (JO du 22 décembre 2001). Décret n du 28 décembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros des montants exprimés en francs des indemnités pour perte, détérioration ou spoliation des objets recommandés et modifiant le montant d une indemnité (JO du 30 décembre 2001). Décret n du 4 janvier 2002 modifiant le décret n du 31 juillet 1992 instituant de nouvelles règles relatives aux procédures civiles d'exécution pour l'application de la loi n du 9 juillet 1991 portant réforme des procédures civiles d'exécution et modifiant le Code du travail (JO du 5 janvier 2002). Arrêté du 3 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs (dispositions réglementaires issues d arrêtés : ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie) [JO du 11 septembre 2001]. Arrêté du 20 septembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros du montant fixé par l arrêté du 7 février 2001 modifiant l annexe II à l article A du Code des assurances (JO du 29 septembre 2001). Arrêté du 28 décembre 2001 portant adaptation de la valeur en euros de certains montants exprimés en francs dans des arrêtés pris en application de dispositions du Code de la construction et de l habitation concernant les aides de l État aux logements locatifs sociaux et aux plafonds de ressources des bénéficiaires de la législation sur les habitations à loyer modéré et des nouvelles aides de l État en secteur locatif (JO du 1 er janvier 2002). Arrêté du 31 décembre 2001 relatif aux plafonds de ressources applicables à certains bénéficiaires des subventions de l Agence nationale pour l amélioration de l habitat (mesures prises pour l application de l article R C. constr.) [JO du 3 janvier 2002]. Arrêté du 31 décembre 2001 relatif aux plafonds de ressources applicables à certains bénéficiaires des subventions de l Agence nationale pour l amélioration de l habitat, applicables dans certaines situations exceptionnelles (JO du 3 janvier 2002). Ces textes sont consultables dans les JORF version papier ou sur Internet (legifrance.fr) ou encore sur le site du MINEFI (www.euro.gouv.fr). Patricia FOUCHER Reproduction interdite 7

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

Save 3 : Fiche technique

Save 3 : Fiche technique Date de dernière modification : 06 08 2013 Save 3 : Fiche technique Assurance principale Description Taux technique et période de garantie, participations bénéficiaires Durée Versement minimum à la souscription

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent :

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : - la simplification du régime des micro-entreprises, - les droits de mutation

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

Note d information valant Conditions générales

Note d information valant Conditions générales Note d information valant Conditions générales Linxea, 22 Avenue de Suffren, 75015 Paris - 01 45 67 34 22 - Contact@linxea.com DISPOSITIONS ESSENTIELLES DU CONTRAT 1. LinXea CAPITALISATION/PEA est un

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 6 C-6-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 6 C-6-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 30 MARS 2012 6 C-6-12 PLAFONNEMENT DE LA COTISATION DE TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES AFFERENTE A L HABITATION PRINCIPALE EN FONCTION DES

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Janvier 2012. Les fiches fiscalité

Janvier 2012. Les fiches fiscalité Janvier 2012 Les fiches fiscalité SOMMAIRE Fiscalité de l assurance vie et du contrat de capitalisation en cas de rachat...p. 1 Fiscalité de l assurance vie en cas de décès...p. 2 Fiscalité du patrimoine...p.

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le chiffre d'affaires

Plus en détail

FICHE PRATIQUE ASSURANCE-VIE

FICHE PRATIQUE ASSURANCE-VIE FICHE PRATIQUE ASSURANCE-VIE DEFINITION Le contrat d assurance-vie est une «enveloppe fiscale» sur laquelle on verse des fonds, destinés à un bénéficiaire uniquement en cas de décès du souscripteur. LES

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 21/01/2011 N : 01.11 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de Finances pour 2011 a été définitivement adoptée le 15 décembre 2010 et publiée

Plus en détail

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13

Sommaire. Vos opérations avec l étranger... 10-11. Vos opérations de change... 12-13. Les incidents de fonctionnement... 12-13 Sommaire AXA Banque se réserve la possibilité de facturer toute opération ayant généré un coût spécifique et en informera préalablement le Client. Toute mesure d ordre législatif ou règlementaire ayant

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

huit premières années» de la présente Note d Information valant Conditions Générales. 1. e-novline est un contrat individuel d assurance sur la vie.

huit premières années» de la présente Note d Information valant Conditions Générales. 1. e-novline est un contrat individuel d assurance sur la vie. NOTE D INFORMATION valant Conditions Générales Dispositions essentielles du contrat 1. e-novline est un contrat individuel d assurance sur la vie. 2. Les garanties du contrat sont les suivantes : Au terme,

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

ELUS LOCAUX Retenue à la source Indemnités de fonction 2014. A compter du : 1 er janvier 2014

ELUS LOCAUX Retenue à la source Indemnités de fonction 2014. A compter du : 1 er janvier 2014 ELUS LOCAUX Note d information n 14-10 du 17 janvier 2014 ELUS LOCAUX Retenue à la source Indemnités de fonction 2014 A compter du : 1 er janvier 2014 Références - Article 47 de la Loi n 92-147 du 31/12/92

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

MonFinancier Vie. Contrat d assurance vie individuel et multisupport

MonFinancier Vie. Contrat d assurance vie individuel et multisupport MonFinancier Vie Contrat d assurance vie individuel et multisupport DISPOSITIONS ESSENTIELLES DU CONTRAT 1. MonFinancier Vie est un contrat d assurance vie individuel. 2. Les garanties du contrat sont

Plus en détail

Le système de participation des personnes protégées au financement de leur mesure

Le système de participation des personnes protégées au financement de leur mesure Le système de participation des personnes protégées au financement de leur mesure La loi du 5 mars 2007 maintient le principe de subsidiarité du financement public. Ainsi, la personne protégée participe

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 13 A-1-08 N 83 du 26 AOÛT 2008 DROIT A RESTITUTION DES IMPOSITIONS EN FONCTION DU REVENU. ABAISSEMENT DU SEUIL DE PLAFONNEMENT A 50

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 26 DU 28 MARS 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-7-11 INSTRUCTION DU 14 MARS 2011 IMPOT SUR LE REVENU. DISPOSITIONS GENERALES. LIQUIDATION DE L IMPOT. COMMENTAIRE

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? DES AVANTAGES FINANCIERS SANS PRÉCÉDENTS! DISPOSITIF GIRARDIN I.S

LE SAVIEZ-VOUS? DES AVANTAGES FINANCIERS SANS PRÉCÉDENTS! DISPOSITIF GIRARDIN I.S LE SAVIEZ-VOUS? DES AVANTAGES FINANCIERS SANS PRÉCÉDENTS! DISPOSITIF GIRARDIN I.S Déduire le montant de l investissement immobilier TTC sur le résultat net imposable et reporter le déficit éventuel sur

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail

Lois de finances, ce qui change pour les particuliers

Lois de finances, ce qui change pour les particuliers Lois de finances, ce qui change pour les particuliers Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières La loi de finances pour 2014 vient de modifier les modalités d impositions des plus-values

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières COMMUNE DE LODEVE LOT UNIQUE DROITS STATUTAIRES

Cahier des Clauses Administratives Particulières COMMUNE DE LODEVE LOT UNIQUE DROITS STATUTAIRES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Cahier des Clauses Administratives Particulières Personne publique : COMMUNE DE LODEVE Objet du marché : PRESTATION DE SERVICE D'ASSURANCE LOT UNIQUE

Plus en détail

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de finances rectificative pour 2012 n 201-958 du 16 août 2012 Intervention au Medef Lyon-Rhône 6 septembre 2012 Nathalie

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE G ÉRANT MAJORITAIRE. Retraite 62. euro. À lire et à conserver

GUIDE PRATIQUE G ÉRANT MAJORITAIRE. Retraite 62. euro. À lire et à conserver GUIDE PRATIQUE G ÉRANT MAJORITAIRE Retraite 62 euro À lire et à conserver Retraite 62 euro est le contrat de retraite supplémentaire du dirigeant non salarié Il s agit d un contrat de retraite simple et

Plus en détail

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012)

Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Deuxième loi de finances rectificative pour 2012 N 2012-958 du 16/08/2012 (JO 17/08/2012) Déclarée Déclarée conforme conforme àla la Constitution Constitution (décision (décision n 2012-654 n 2012-654

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 B-11-06 N 29 du 16 FEVRIER 2006 CREDIT D IMPOT POUR PRIMES D ASSURANCE CONTRE LES IMPAYES DE LOYER ART. 32-III DE LA LOI RELATIVE AU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER AOÛT 2011 5 I-3-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER AOÛT 2011 5 I-3-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER AOÛT 2011 5 I-3-11 AMENAGEMENT DES REGLES D IMPOSITION AUX PRELEVEMENTS SOCIAUX DES PRODUITS DU COMPARTIMENT EURO DES CONTRATS D ASSURANCE-VIE

Plus en détail

NOTE DE PRÉSENTATION

NOTE DE PRÉSENTATION AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRÉSENTATION RÈGLEMENT N 2011-05 DU 10 NOVEMBRE 2011 modifiant le règlement du CRC n 2003-02 relatif au plan comptable des organismes de placement collectif en valeurs

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012

LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 LES NOUVELLES MESURES FISCALES POUR 2012 1) Avantage imposable des voitures de société A partir du 1 janvier 2012, l avantage imposable résultant de la mise à disposition gratuite d une voiture de société

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-BASE-60-30-20-20150603 DGFIP BIC - Base d'imposition - Opérations de

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 2 MARS 2012 5 B-10-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 2 MARS 2012 5 B-10-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 2 MARS 2012 5 B-10-12 IMPOT SUR LE REVENU. REGLES PARTICULIERES APPLICABLES AUX PERSONNES NON DOMICILIEES EN FRANCE. RETENUE A LA SOURCE SUR LES

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 1 FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 2 Fiscalité 2014 SOMMAIRE I. Imposition des revenus II. Optimisation de l impôt sur le revenu III. Imposition des plus-values IV.

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 I-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 I-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 5 I-1-12 REGIME DES INTERETS DES PLANS D EPARGNE-LOGEMENT (PEL) AU REGARD DES PRELEVEMENTS SOCIAUX. AMENAGEMENT DES REGLES D IMPOSITION

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 98 DU 17 NOVEMBRE 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 I-4-10 INSTRUCTION DU 15 NOVEMBRE 2010 IMPOSITION AUX PRELEVEMENTS SOCIAUX DES PRODUITS DES CONTRATS D

Plus en détail

ING Lifelong Income 1. Type d assurance-vie

ING Lifelong Income 1. Type d assurance-vie ING Lifelong Income 1 Type d assurance-vie Assurance-vie (branche 23) de NN Insurance Belgium SA dont le rendement est lié à des fonds de placement (décrits plus loin dans cette fiche d'information financière),

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Assurance et Epargne long terme Sommaire 2009 N 1 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire I. Loi de finances pour 2009 Revalorisation des tranches du barème de l IR 2008 et des tranches du barème de l ISF

Plus en détail

NEWSLETTER MAI 2013. Assurance vie et Droits de mutation en cas de décès : Quelle attitude adopter depuis le 20 décembre 2012?

NEWSLETTER MAI 2013. Assurance vie et Droits de mutation en cas de décès : Quelle attitude adopter depuis le 20 décembre 2012? NEWSLETTER MAI 2013 Assurance vie et Droits de mutation en cas de décès : Quelle attitude adopter depuis le 20 décembre 2012? Le 20 décembre 2012, l administration fiscale a publié au Bulletin Officiel

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base PAYS Durée minimale OUVERTURE DE DROIT Age normal de liquidation à la retraite DUREE DE VALIDATION MAXIMALE CALCUL DE PENSION ALLEMAGNE

Plus en détail

NOUVEAUX BARÈMES DE SAISIE ET CESSION DES ALLOCATIONS D'ASSURANCE CHÔMAGE

NOUVEAUX BARÈMES DE SAISIE ET CESSION DES ALLOCATIONS D'ASSURANCE CHÔMAGE CIRCULAIRE N 2012-04 DU 20 JANVIER 2012 Direction des Affaires Juridiques INSU0002-DGU Titre NOUVEAUX BARÈMES DE SAISIE ET CESSION DES ALLOCATIONS D'ASSURANCE CHÔMAGE Objet Transmission des tableaux fixant

Plus en détail

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948)

RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) RÉGIMES DE LA CARMF (loi du 17 /01/1948 décret du 19/07/1948) Médecin Régimes obligatoires Médecin Conjoint collaborateur La retraite : Base (1949) Complémentaire (1949) ASV (1972) La prévoyance : Invalidité-Décès

Plus en détail

Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE. Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire

Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE. Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire 2 - Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne-retraite Sommaire

Plus en détail

LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012

LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012 LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012 CONSEIL La loi 2012-958 du 16 août 2012 consistant en la deuxième loi de finances rectificative pour 2012 a été publiée au JO du 17 août 2012. C est la première

Plus en détail

Invest 1. Type d assurance-vie

Invest 1. Type d assurance-vie Invest 1 Type d assurance-vie Garanties Public cible Assurance-vie dont la prime nette (à savoir la prime, hors taxes sur les primes et frais d entrée) est placée en tout ou en partie sur un ou plusieurs

Plus en détail

établi en application de l'article L.113-2 du Code des Assurances Nom :... Prénom :... Adresse :.. Code Postal :... Ville :... :tel...

établi en application de l'article L.113-2 du Code des Assurances Nom :... Prénom :... Adresse :.. Code Postal :... Ville :... :tel... Kit Bailleur Individuel Centre de gestion Solly Azar Assurances Immeuble "Espace Cordeliers" 2, rue Président Carnot 69002 Lyon Téléphone : 04.72.41.88.88 Télécopie : 04.72.41.74.90 FORMULAIRE DE SOUSCRIPTION

Plus en détail

Kit Bailleur Commerce

Kit Bailleur Commerce Solly Azar Assurances 75, rue Cuvier 69452 LYON CEDEX 06 Tel. 04 72 41 88 88 Correspondant : Cachet : Demande d Agrément / Souscription la garantie n est délivrée qu après validation de l agrément par

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU Revalorisation des limites de l ensemble des tranches du barème de l impôt applicable aux revenus perçus en 2013 Barème (pour une part fiscale) Revenus de 2013 Impôt à

Plus en détail

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96)

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) G ISF SONT EXONERES Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) L'article 6 de la loi de finances pour 1996 (n 95-1346 du 30 décembre 1995 - JO du 31 décembre 1995, p. 19030 et 19031): - précise le champ

Plus en détail

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise 1 Une réduction d impôt sur le revenu est applicable en cas de souscription, avant le 31 décembre 2012, au capital d une petite et moyenne

Plus en détail

CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI

CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI Dans le cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi, l article 66 de la loi n 2012-1510 du 29 décembre 2012 de finances rectificative

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité Table des matières Chapitre 1 : Administration et comptabilité Modes de financement des entreprises............................. 2 Règles de crédit aux entreprises... 4 Garanties demandées par les banques...

Plus en détail

NOTE D INFORMATION VALANT CONDITIONS GÉNÉRALES

NOTE D INFORMATION VALANT CONDITIONS GÉNÉRALES PARTICULIERS professionnels entreprises GENERALI EPARGNE NOTE D INFORMATION VALANT CONDITIONS GÉNÉRALES Dispositions essentielles du contrat 1. Genera li Epargne est un contrat individuel d assurance sur

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE N 7 Branche n 20 Art L 221-2-II du code de la mutualité

REGLEMENT MUTUALISTE N 7 Branche n 20 Art L 221-2-II du code de la mutualité REGLEMENT MUTUALISTE N 7 Branche n 20 Art L 221-2-II du code de la mutualité Garantie EPARGNE (fiscalité assurance-vie ou P.E.P. sur option) à souscription individuelle Article 1 Objet La présente garantie

Plus en détail

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE Conférence de presse 13 mars 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 CALCULS DE RENTABILITE IMMOBILIERE Cinq exemples avec des prélèvements sociaux portés à 15,5 %...p.

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2009

LOI DE FINANCES POUR 2009 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 29/01/2009 N : 05.09 LOI DE FINANCES POUR 2009 La loi de Finances pour 2009 (n 2008-1425) a été définitivement adoptée le 17 décembre 2008

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 66 DU 5 AOÛT 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 I-3-11 INSTRUCTION DU 1 ER AOÛT 2011 AMENAGEMENT DES REGLES D IMPOSITION AUX PRELEVEMENTS SOCIAUX DES PRODUITS

Plus en détail

JORF n 0149 du 29 juin 2011. Texte n 33

JORF n 0149 du 29 juin 2011. Texte n 33 JORF n 0149 du 29 juin 2011 Texte n 33 ARRETE Arrêté du 28 juin 2011 portant approbation des modifications apportées aux statuts du régime invalidité-décès des agents généraux d assurance NOR: ETSS1117752A

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire

Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Artisans, commerçants, agriculteurs, à Saint-Pierre et Miquelon Votre régime vieillesse complémentaire obligatoire Édition 2015 VOTRE RÉGIME VIEILLESSE COMPLÉMENTAIRE OBLIGATOIRE Depuis le 1 er juillet

Plus en détail

BTS Banque session 2011 EP 5 : Techniques bancaires Corrigé indicatif CORRIGE INDICATIF BANQUE PARIS MÉDICIS

BTS Banque session 2011 EP 5 : Techniques bancaires Corrigé indicatif CORRIGE INDICATIF BANQUE PARIS MÉDICIS BTS Banque session 2011 EP 5 : Techniques bancaires Corrigé indicatif CORRIGE INDICATIF BANQUE PARIS MÉDICIS DOSSIER A : GESTION DES MOYENS DE PAIEMENT 26 points A.1 Frais prélevés 3 A.2 Montant des agios

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Croissance Vie 1/6. Constituer une épargne sur le long terme Valoriser un capital Transmettre un capital Constituer un complément de retraite

Croissance Vie 1/6. Constituer une épargne sur le long terme Valoriser un capital Transmettre un capital Constituer un complément de retraite SA d assurances sur la vie Au capital de 270 120 720 Entreprise régie par le Code des assurances 9 boulevard Gouvion-Saint-Cyr 75017 PARIS Siren 412 257 420 RCS Paris www.acmnvie.fr demande de modification

Plus en détail

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada Le présent certificat est émis en vertu de la POLICE DE RENTE COLLECTIVE FONDS DE REVENU STABLE MD établie en faveur de LA COMPAGNIE TRUST ROYAL

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

Conditions générales. retraite option 1A RI OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES

Conditions générales. retraite option 1A RI OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES la retraite option 1A RI Conditions générales LA RETRAITE (1A RI) est une Convention d assurance collective sur la vie à adhésion facultative, régie par le Code des assurances.elle est souscrite par la

Plus en détail

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets Mon épargne mon patrimoine Une épargne, des projets Une épargne, des projets, toutes les solutions sont au Crédit Mutuel Que vous souhaitiez vous constituer une épargne disponible, un capital pour préparer

Plus en détail

Ce qui va changer pour vous en 2011. En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant.

Ce qui va changer pour vous en 2011. En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant. Ce qui va changer pour vous en 2011 En tant que contribuable, en tant qu actionnaire et en tant qu épargnant. En bref.. Déficit budgétaire 2010 152 milliards Objectif 2011 de la loi de finances : Ramener

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

N 2013 / 020 5/12/2013

N 2013 / 020 5/12/2013 N 2013 / 020 5/12/2013 Origine : Direction de la Réglementation et des Affaires Juridiques Direction du Recouvrement et de la MOA A : Mmes et MM les Directeurs Mmes et MM les Agents comptables Contact

Plus en détail

N adhérent. Nom. N tél. em@il. Date de naissance

N adhérent. Nom. N tél. em@il. Date de naissance Association Française pour les Professions Libérales 34, rue de Laborde 75008 PARIS 01.53.42.62.10 01.55.30.07.87 info@afpl.fr Identification Fiscale 2 07 756 SIRET 331 089 748 00031 DOSSIER INDIVIDUEL

Plus en détail

Assurance Vie. Libre Autonomie 2. Référence DPP 12-101. Dispositions Générales valant note d information. Avec vous de A à Z

Assurance Vie. Libre Autonomie 2. Référence DPP 12-101. Dispositions Générales valant note d information. Avec vous de A à Z Assurance Vie Libre Autonomie 2 Référence DPP 12-101 Dispositions Générales valant note d information Avec vous de A à Z 2 1) Libre Autonomie 2 est un contrat d assurance vie individuel exprimé en euros

Plus en détail

CAUTIONNEMENT LOCATAIRE UNIQUE BAIL LOI DU 6/07/1989 LOCATION MEUBLÉE OU NON MEUBLÉE (un engagement distinct est à remplir par chaque caution)

CAUTIONNEMENT LOCATAIRE UNIQUE BAIL LOI DU 6/07/1989 LOCATION MEUBLÉE OU NON MEUBLÉE (un engagement distinct est à remplir par chaque caution) CAUTIONNEMENT LOCATAIRE UNIQUE BAIL LOI DU 6/07/1989 LOCATION MEUBLÉE OU NON MEUBLÉE (un engagement distinct est à remplir par chaque caution) I - RÉFÉRENCES LOGEMENT II - RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LA

Plus en détail

N 110 S É N A T. 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI. relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence.

N 110 S É N A T. 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI. relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence. N 110 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence. (procédure accélérée) Le Sénat a modifié,

Plus en détail

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 Actualisation du flash sur les dispositions présentées à la presse le 12/04/2011 Le PLFR 2011 sera examiné par

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Save Plan 1. Type d assurance-vie

Save Plan 1. Type d assurance-vie Save Plan 1 Type d assurance-vie Garanties Assurance-vie dont les primes nettes (à savoir les primes, compte non tenu des taxes sur primes, des frais d entrée et d éventuelles primes pour garanties additionnelles)

Plus en détail

Skandia Archipel PEP. Contrat d assurance sur la vie libellé en unités de compte et/ou en euros

Skandia Archipel PEP. Contrat d assurance sur la vie libellé en unités de compte et/ou en euros Skandia Archipel PEP Contrat d assurance sur la vie libellé en unités de compte et/ou en euros Dispositions essentielles du contrat 1 SKANDIA ARCHIPEL PEP est un contrat d assurance individuel sur la vie,

Plus en détail

Nouveaux barèmes de saisie et cession des allocations d'assurance chômage

Nouveaux barèmes de saisie et cession des allocations d'assurance chômage CIRCULAIRE N 204-02 DU 0 JANVIER 204 Direction des Affaires Juridiques INSW003-DGU Titre Nouveaux barèmes de saisie et cession des allocations d'assurance chômage Objet Transmission des tableaux fixant

Plus en détail

RSA - Pensions et rentes viagères - Détermination du revenu net imposable - Prestations de retraites en capital

RSA - Pensions et rentes viagères - Détermination du revenu net imposable - Prestations de retraites en capital Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-RSA-PENS-30-10-20-20121211 DGFIP RSA - Pensions et rentes viagères - Détermination

Plus en détail

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique Nom du produit Description Engagement de Pension - EIP Un engagement individuel de pension d une société

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES VALANT NOTE D INFORMATION

CONDITIONS GÉNÉRALES VALANT NOTE D INFORMATION Contrat individuel d assurance sur la vie de type multisupports, exprimé en euros et/ou en unités de compte CONDITIONS GÉNÉRALES VALANT NOTE D INFORMATION DISPOSITIONS ESSENTIELLES DU CONTRAT 1. FuturPERFECT

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I)

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Il s agit d un régime de retraite collectif par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de tout ou partie

Plus en détail

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX OBJET DU CONTRAT SOUSCRIT DANS LE CADRE DE L'ARTICLE 39 CGI Sous forme d'un contrat d'assurance collective régi par le Code des assurances, il permet aux

Plus en détail

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes

Cotisations. Mémento des chirurgiens-dentistes Mémento des chirurgiens-dentistes Début d activité p. 2 En cours d activité p. 5 Dispenses et réductions de cotisations [non rachetables] p. 10 Dispenses [rachetables] p. 11 Exonération de cotisations

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2011 La loi de finances rectificative pour 2011 a été définitivement adoptée le 6 juillet dernier et devrait, sauf recours constitutionnel, être prochainement publiée

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DES COMPTES EPARGNE LOGEMENT (Carrés Jaunes)

CONDITIONS GENERALES DES COMPTES EPARGNE LOGEMENT (Carrés Jaunes) CONDITIONS GENERALES DES COMPTES EPARGNE LOGEMENT (Carrés Jaunes) Article 1. (Ouverture des Comptes d Épargne Logement) Toute personne physique de nationalité française ou étrangère, résidente ou non-résidente,

Plus en détail