Archivé. DPA 2299 Bien-être des ratites [2299] v2. Unité Provinciale de : ... Date :... Contrôleur Responsable:... N : Adresse :...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Archivé. DPA 2299 Bien-être des ratites [2299] v2. Unité Provinciale de : ... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... ... Adresse :..."

Transcription

1 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur :... N unique :... Adresse : DPA 2299 Bien-être des ratites [2299] v2 C : conforme NC : pas conforme NA : non-applicable 1. ADMINISTRATION 1.1. Nombre d'autruches présentes 1. Nombre d'autruches 2. Nombre de nandous 3. Nombre d'emeus H : chapitre B : annexe A : article : paragraphe L : alinéa P : point C NC Pondération NA 4. Nombre d'autres sortes d'autruches 1.2. Registres 1. Le registre des soins et des médicaments est disponible et tenu à jour 3 : 01/03/2000 BP3a (1*) 2. Le registre des soins et des médicaments est conservé pendant 3 ans 1 : 01/03/2000 BP3b (1*)

2 3. Le registre des mortalités est disponible et tenu à jour 3 : 01/03/2000 BP3a (1*) 4. Le registre des mortalités est conservé pendant 3 ans 1 : 01/03/2000 BP3b (1*) des non-conformités : 0 2. STRUCTURE GENERALE 1. Les animaux disposent d'un enclos intérieur. 10* : 04/03/2005 A7 L1 (2*) 2. L'enclos intérieur offre une protection suffisante contre les intempéries. 10 : 04/03/2005 A7 L2 (2*) 3. Le plafond de l'enclos intérieur est à plus de 2,5 m du sol (autruches) ou de 2 m (nandous ou émeus) 10 : 04/03/2005 A7 L3 (2*) 4. L'enclos intérieur laisse passer la lumière naturelle. 3 : 04/03/2005 A7 L2 (2*) 5. La sortie de l'enclos intérieur a une largeur effective d'au moins 1,5 m. 3 : 04/03/2005 A7 L4 (2*) 6. La surface au sol de l'enclos intérieur est de m². Cette surface est suffisante 3 : 04/03/2005 A12 (2*)

3 7. Les animaux disposent d'un parcours extérieur. 10* : 04/03/2005 A6 (2*) 8. Le parcours extérieur a un recouvrement de sol naturel. 3 : 04/03/2005 A 6L1 (2*) 9. Le parcours extérieur a une longueur suffisante pour permettre aux animaux de courir 3 : 04/03/2005 A8 (2*) 10. La surface au sol du parcours extérieur est de m². Cette surface est suffisante 3 : 04/03/2005 A12 (2*) 11. Les clôtures ne sont ni électrifiées ni barbelées et nettement visibles par les oiseaux. Elles ne sont pas de nature à les blesser. : 04/03/2005 A13L3A14 (2*) 12. Les clôtures empêchent les évasions et les intrusions. La hauteur minimale est de 1,8 m pour les autruches adultes, de 1,5 m pour les autruchons (< 5 mois), les nandous et les émeus. : 04/03/2005 A 13L1 (2*) 13. Les installations d'alimentation et d'abreuvement préviennent la contamination de la nourriture et de l'eau. L'arrêté royal du 01/03/2000 conernant la protection des animaux dans les élevages. : 01/03/2000 A8Pd (3*) 14. L'infrastructure permet une détention isolée des oiseaux (agressivité, maladie, blessures). 1 L'arrêté royal du 01/03/2000 conernant la protection des animaux dans les élevages. : 01/03/2000 P2c (3*) des non-conformités : 0 3. ENTRETIEN DU MATERIEL

4 1. Les matériaux, constructions et installations sont nettoyés et désinfectés régulièrement. 1 : 01/03/2000 BP5a (1*) des non-conformités : 0 4. BESOINS ETHOLOGIQUES ET PHYSIOLOGIQUES 1. L'alternance jour-nuit (lumière) est respectée dans l'enclos intérieur. 3 : 01/03/2000 BP5d (1*) 2. L'alimentation est suffisante en quantité et qualité. 10 : 04/03/2005 A 15 (2*) 3. Les animaux ont accès en permanence à un gravier de granulométrie appropriée. 10 : 04/03/2005 A 16 (2*) 4. Les installations d'alimentation et d'abreuvement permettent à tous les animaux de l'enclos de manger et de boire en, même temps. 3 : 04/03/2005 A 17 (2*) 5. Les animaux reçoivent un abreuvement de qualité. 10 L'arrêté royal du 01/03/2000 conernant la protection des animaux dans les élevages. : 01/03/2000 BP8c8d (3*) 6. La ventilation est suffisante. 10 : 01/03/2000 BP5cP7 (1*) 7. Les animaux sont élevés en groupe (sauf les animaux trop agressifs). 3 : 04/03/2005 A 5L1 (2*)

5 8. Les animaux trop agressifs sont isolés. 10 : 04/03/2005 A 5L1 (2*) 9. Les animaux disposent d'un endroit où ils peuvent prendre un bain de poussière. Les émeus doivent disposer d'un bain d'eau (en plus ou à la place du bain de poussière). 3 : 04/03/2005 A11L1L2 (2*) 10. Les animaux de plus de trois semaines ont un accès quotidien au parcours extérieur. 3 : 04/03/2005 A 6L1 (2*) 11. L'enclos intérieur est accessible sans restrictions. 10 : 04/03/2005 A 7L1 (2*) 12. En cas de gel, des précautions sont prises pour éviter les glissades. 10 : 04/03/2005 A6L2 (2*) 13. Les animaux vivant à l'extérieur ne sont pas exposés à des risques physiques évitables. 3 Arrêté royal du 01/03/2000 concernant la protection des animaux dans les élevages : 01/03/2000 BP6 (4*) 14. Aucune substance nuisible à la santé et / ou au bien-être animal n'est administrée. 3 : 01/03/2000 BP8e (1*) des non-conformités : 0 5. INSPECTION ET SOINS 1. Les animaux sont inspectés au moins 1 X par jour. 10 L'arrêté royal du 01/03/2000 conernant la protection des animaux dans les élevages. : 01/03/2000 BP2a (3*)

6 2. Une source de lumière suffisante est disponible pour un examen minutieux des animaux. 10 : 01/03/2000 BP2b (1*) 3. Les animaux paraissant malades ou blessés sont convenablement soignés sans délai. S'ils ne réagissent pas aux soins, un vétérinaire est consulté. 10* : 01/03/2000 BP2c (1*) 4. Les animaux malades ou blessés qui pourraient souffrir de la présence de leurs congénères sont isolés. 10 : 01/03/2000 BP2c (1*) des non-conformités : 0 6. PERSONNEL 1. Un personnel compétent et en nombre suffisant est disponible. 10 : 01/03/2000 BP1 (1*)

7 des non-conformités : 0 Législation: 1*. arrêté royal du 01/03/2000 concernant la protection des animaux dans les élevages. 2*. arrêté royal du 04/03/2005 relatif au bien-être des ratites détenus à des fins d'élevage 3*. l'arrêté royal du 01/03/2000 conernant la protection des animaux dans les élevages. 4*. arrêté royal du 01/03/2000 concernant la protection des animaux dans les élevages Commentaire opérateur Favorable Favorable avec remarques Non Favorable Créé...

8 Signature et sceau de l'agent contrôleur

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire

Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire 1 2 3 4 Bonnes Pratiques de Fabrication des médicaments à usage humain et vétérinaire Partie 1 Chapitre 3: Locaux et matériel 5 6 7 8 9 10 11 12 13 PRINCIPE Les locaux et le matériel doivent être situés,

Plus en détail

Fiche explicative pour un élevage de chiens ou de chats

Fiche explicative pour un élevage de chiens ou de chats Fiche explicative pour un élevage de chiens ou de chats L arrêté royal du 27 avril 2007 (dernière modification le 15/11/2010) portant les conditions d agrément des établissements pour animaux et portant

Plus en détail

LA COALITION NATIONALE SUR LES ANIMAUX DE COMPAGNIE

LA COALITION NATIONALE SUR LES ANIMAUX DE COMPAGNIE LA COALITION NATIONALE SUR LES ANIMAUX DE COMPAGNIE EXEMPLE DE RÈGLEMENT MUNICIPAL RÉGISSANT LA GARDE ET LE CONTRÔLE DES ANIMAUX DE COMPAGNIE Note : Les municipalités devraient se référer à la loi provinciale

Plus en détail

Qualification sanitaire Catégorie Timing A reproduction Avant chaque mise en place

Qualification sanitaire Catégorie Timing A reproduction Avant chaque mise en place ANNEXE IV : Réalisation de l analyse d hygiène 1 Introduction Une analyse de l hygiène est effectuée afin de vérifier que le nettoyage et la désinfection ont été réalisés de manière efficace. Le tableau

Plus en détail

Préconisations sanitaires. Conception et rénovation des bâtiments d élevage de porcs

Préconisations sanitaires. Conception et rénovation des bâtiments d élevage de porcs Préconisations sanitaires Conception et rénovation des bâtiments d élevage de porcs CDMP CDMP Préambule Aujourd hui, un bâtiment doit permettre à l éleveur une conduite sanitaire optimale de son élevage.

Plus en détail

Demande d autorisation de faire une tournée pour des cirques itinérants détenant des animaux sauvages

Demande d autorisation de faire une tournée pour des cirques itinérants détenant des animaux sauvages Demande d autorisation de faire une tournée pour des cirques itinérants détenant des animaux sauvages Première tournée / premier spectacle Nouvelle tournée / nouveau spectacle Entrée en Suisse de l étranger

Plus en détail

Qui est chargé de faire appliquer cette réglementation?

Qui est chargé de faire appliquer cette réglementation? Réglementation relative à l hygiène alimentaire des marchands ambulants, des vendeurs sur foires et marchés et des activités de remise directe aux consommateurs en locaux fixes (Activités de restauration,

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO REG-219 RÈGLEMENT RELATIF AU CONTRÔLE DES ANIMAUX CODIFICATION ADMINISTRATIVE CHAPITRE 1 INTERPRÉTATION ET ADMINISTRATION 1. À moins que le contexte n indique un sens différent, les expressions

Plus en détail

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1510 RÈGLEMENT CONCERNANT LES CHIENS ET LES CHATS

COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1510 RÈGLEMENT CONCERNANT LES CHIENS ET LES CHATS VILLE DE VAUDREUIL-DORION COMPILATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT N O 1510 RÈGLEMENT CONCERNANT LES CHIENS ET LES CHATS Numéro de règlement Date d adoption au Conseil Date d entrée en vigueur 1510 1 er octobre

Plus en détail

(conformément à l article 9, paragraphe 3 de la Convention, cette Recommandation est entrée en vigueur le 5 juin 2006)

(conformément à l article 9, paragraphe 3 de la Convention, cette Recommandation est entrée en vigueur le 5 juin 2006) COMITÉ PERMANENT DE LA CONVENTION EUROPÉENNESUR LA PROTECTION DES ANIMAUX DANS LES ÉLEVAGES (T-AP) RECOMMANDATION CONCERNANT LES POISSONS D'ELEVAGE adoptée par le Comité Permanent le 5 décembre 2005 (conformément

Plus en détail

1er semestre. Activités professionnelles centrées sur les client-e-s et leurs proches ainsi que sur le contexte social et culturel

1er semestre. Activités professionnelles centrées sur les client-e-s et leurs proches ainsi que sur le contexte social et culturel DOMAINE 1 Compétence 1.1 Entretient les relations dans l'environnement professionnel Activités professionnelles centrées sur les client-e-s et leurs proches ainsi que sur le contexte social et culturel

Plus en détail

Règlement sur les conditions de production et de conservation à la ferme et sur la qualité... Page 1 sur 11 Éditeur officiel du Québec À jour au 1er novembre 2014 Ce document a valeur officielle. chapitre

Plus en détail

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Applicable au 1 er janvier 2006 Objectif : Etablit les règles générales en matière d hygiène, est directement applicable

Plus en détail

IL EST PROPOSÉ par le conseiller Albert Dubuc ET RÉSOLU,

IL EST PROPOSÉ par le conseiller Albert Dubuc ET RÉSOLU, PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE PORTNEUF VILLE DE NEUVILLE RÈGLEMENT NUMÉRO RMU-02 Règlement concernant les animaux CONSIDÉRANT qu un avis de motion du présent règlement a été préalablement donné par le conseiller

Plus en détail

Règlement RMU-02 modifié concernant les animaux

Règlement RMU-02 modifié concernant les animaux Ville de Cap-Santé MRC de Portneuf Province de Québec Règlement RMU-02 modifié concernant les animaux ATTENDU QU un avis de motion de ce règlement a été préalablement donné à la séance spéciale du conseil

Plus en détail

Victori. Victori - Version: 01. FR Mitigeur thermostatique bain/douche - Réf: 5052931152575

Victori. Victori - Version: 01. FR Mitigeur thermostatique bain/douche - Réf: 5052931152575 Victori Victori - Version: 01 623538 FR Mitigeur thermostatique bain/douche - Réf: 5052931152575 [01] x 2 [02] x 2 [03] x 2 [04] x 1 [05] x 1 [06] x 2 623538 Mitigeur thermostatique bain/douche 623538

Plus en détail

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED République du Mali Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED Mars 2006 Elaboration d un guide concernant les grossistes sur

Plus en détail

LIVRET D ADOPTION. CONTRAT DE PLACEMENT pour une ou plusieurs tortues.

LIVRET D ADOPTION. CONTRAT DE PLACEMENT pour une ou plusieurs tortues. LIVRET D ADOPTION CONTRAT DE PLACEMENT pour une ou plusieurs tortues. Ce document a pour but de fixer les conditions de placement d une ou plusieurs tortues provenant d un centre d association fédérée

Plus en détail

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail;

1 la loi: la loi du 4 août 1996 relative au bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail; Arrêté royal du 30 août 2013 fixant des dispositions générales relatives au choix, à l'achat et à l'utilisation d'équipements de protection collective (M.B. 7.10.2013) Chapitre I er. - Dispositions relatives

Plus en détail

des registres de l'entreprise de transformation de viande et des activités du personnel à tous les stades du processus d'abattage et de découpe.

des registres de l'entreprise de transformation de viande et des activités du personnel à tous les stades du processus d'abattage et de découpe. RÈGLEMENT (CE) N 854/2004 FIXANT LES RÈGLES SPÉCIFIQUES D ORGANISATION DES CONTRÔLES OFFICIELS CONCERNANT LES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE DESTINÉS À LA CONSOMMATION HUMAINE H 3 Points clés : Délivrance

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES GARDE A DOMICILE

CONDITIONS GENERALES GARDE A DOMICILE CONDITIONS GENERALES GARDE A DOMICILE au 1er septembre 2015 PRESENTATION 4 Pat'Sitter est une entreprise qui propose des prestations de services à domicile pour les animaux de compagnie (garde à domicile,

Plus en détail

Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur)

Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur) Exigences concernant les mécanismes de verrouillage de portes CNB 2005 modifié Québec et prochaine version du CNB 2010 modifié Québec (non en vigueur) Association canadienne de la sécurité 2015 Plan de

Plus en détail

Loi sur les chiens. Section 2. Protection contre les blessures dues à des chiens. Projet

Loi sur les chiens. Section 2. Protection contre les blessures dues à des chiens. Projet Loi sur les chiens Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 80, al. 1, 2 et 2 bis, et 120, al. 2, de la Constitution 1, vu le rapport de la Commission de la science, de l

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

133-2004 2004-06-21 505-2010 2010-03-01 632-2011 2011-09-06 670-2012 2012-02-20. Codification administrative

133-2004 2004-06-21 505-2010 2010-03-01 632-2011 2011-09-06 670-2012 2012-02-20. Codification administrative PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE RIMOUSKI REGLEMENT 44-2002 CONCERNANT LES ANIMAUX ADOPTE PAR LE CONSEIL MUNICIPAL LE 21 OCTOBRE DEUX MILLE DEUX ET MODIFIE PAR LES REGLEMENTS SUIVANTS: Numéro Date 133-2004

Plus en détail

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes.

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. Bâtiments d élevage : Pourquoi? Aspects climatiques : Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. - le porc est sensible aux brusques changements du climat, - surexposition au soleil : déshydratation

Plus en détail

1 aux moyens de transports utilisés en dehors de l entreprise ou de l établissement, ni aux lieux de travail à l intérieur des moyens de transports;

1 aux moyens de transports utilisés en dehors de l entreprise ou de l établissement, ni aux lieux de travail à l intérieur des moyens de transports; Arrêté royal du 10 octobre 2012 fixant les exigences de base générales auxquelles les lieux de travail doivent répondre (M.B. 5.11.2012, éd. 2; erratum: M.B. 20.3.2013, ed. 2) Transposition partiellement

Plus en détail

J U I L L E T 2 0 1 2

J U I L L E T 2 0 1 2 Code SQF Une assurance fournisseur basée sur les principes HACCP Code pour l industrie alimentaire 7 e édition J U I L L E T 2 0 1 2 Safe Quality Food Institute 2345 Crystal Drive, Suite 800 Arlington,

Plus en détail

Les Producteurs de poulet du Canada. Programme de soins aux animaux. Manuel

Les Producteurs de poulet du Canada. Programme de soins aux animaux. Manuel Les Producteurs de poulet du Canada Programme de soins aux animaux Manuel Les Producteurs de poulet du Canada 2009 Voici la version 2009 du Programme de soins aux animaux. Nous vous demandons de bien lire

Plus en détail

Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993)

Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993) Arrêté royal du 12 août 1993 concernant l'utilisation des équipements de travail (M.B. 28.9.1993) Modifié par: (1) arrêté royal du 17 juin 1997 concernant la signalisation de sécurité et de santé au travail

Plus en détail

Premiers secours. Article 36

Premiers secours. Article 36 Commentaire de l ordonnance 3 relative à la loi sur le travail Art. 36 Article 36 Premiers secours 1 Les moyens nécessaires pour les premiers secours seront disponibles en permanence, compte tenu des dangers

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire - 1 -

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire - 1 - Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire - - ARRETE ROYAL PORTANT LES CONDITIONS D'AGREMENT DES ELEVAGES DE CHIENS, ELEVAGES DE CHATS, REFUGES POUR ANIMAUX, PENSIONS POUR ANIMAUX ET ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Avis de changement : Nouveaux Manuel de référence et Cahier de travail

Avis de changement : Nouveaux Manuel de référence et Cahier de travail Avis de changement : Nouveaux Manuel de référence et Cahier de travail Juin 2010 Nouveaux documents : Manuel de référence et Cahier de travail du LCQ, juin 2010 (Remplacent les versions de novembre 2003)

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

05.453 n Initiative parlementaire. Interdiction des pitbulls en Suisse (Kohler)

05.453 n Initiative parlementaire. Interdiction des pitbulls en Suisse (Kohler) Conseil national Session d'été 009 e-parl 9.08.009 09:0 - - 05.453 n Initiative parlementaire. Interdiction des pitbulls en Suisse (Kohler) de la science, de l'éducation et de la culture du Conseil national

Plus en détail

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme

Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité à la ferme Colloque sur la production porcine «Comment faire autrement?» Le mardi 7 novembre 2006, Hôtel Universel Best Western, Drummondville Le bien-être animal en action : programme canadien d assurance qualité

Plus en détail

Hygiène SSOP et SPS. Les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) peuvent être utilisées pour répondre à de nombreuses, voire

Hygiène SSOP et SPS. Les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) peuvent être utilisées pour répondre à de nombreuses, voire Au cours de cette session de formation, nous parlerons des Procédures Opérationnelles de Propreté et de Désinfection (SSOP), des Normes de Performance d Hygiène (SPS) et des Bonnes Pratiques de Fabrication

Plus en détail

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ Patrick Tirard-Collet Conseiller en transformation alimentaire Direction de la transformation alimentaire et des marchés Plan de la présentation Principes de base

Plus en détail

Registres de fermentation lente. Critères d inspection

Registres de fermentation lente. Critères d inspection Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Registres de fermentation lente 1.15.0.3204 Registres de fermentation lente Registres Un échantillon

Plus en détail

Surveillance et Contrôle

Surveillance et Contrôle Surveillance et Contrôle Rappel Surveillance et Contrôle Gestionnaires des risques Approche scientifique par les risques fondement Mesures sanitaires Options de gestion Activités de surveillance et de

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

assurance et confiance Les programmes à la ferme offrent aux consommateurs

assurance et confiance Les programmes à la ferme offrent aux consommateurs Les programmes à la ferme offrent assurance et confiance aux consommateurs Les programmes à la ferme des PPC, Votre propre poulet et le Programme de soins aux animaux (PSA), ont été conçus pour répondre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE APICULTURE

GUIDE PRATIQUE APICULTURE ID-SC-195- GUIDE PRATIQUE APICULTURE 16.06.2011 GUIDE PRATIQUE APICULTURE RÉFÉRENCES RÈGLEMENTAIRES : Règles communes sur la production animale : Art.14 du RCE 834/2007 Conversion = art. 38 RCE 889/2008

Plus en détail

Chats. Chiens SONDAGE LÉGER. On estime qu en 2013, les Québécois ont fait l acquisition d environ 730 000 chats et chiens

Chats. Chiens SONDAGE LÉGER. On estime qu en 2013, les Québécois ont fait l acquisition d environ 730 000 chats et chiens SONDAGE LÉGER On estime qu en 2013, les Québécois ont fait l acquisition d environ 730 000 chats et chiens Laval, le 25 février 2014. C est ce que révèle une toute nouvelle étude 1 réalisée dans le cadre

Plus en détail

Est-ce important si elle ne peut pas le faire?

Est-ce important si elle ne peut pas le faire? ELLE ADORE SE PERCHER DANS LES ARBRES Est-ce important si elle ne peut pas le faire? Se percher dans les arbres n est que l un des plaisirs de la poule pondeuse. Elle descend d un oiseau des bois de petite

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

Journée thématique sur les TIAC en région Rhône- Alpes 04-10-2012. Rôle des DDPP dans la gestion des TIAC

Journée thématique sur les TIAC en région Rhône- Alpes 04-10-2012. Rôle des DDPP dans la gestion des TIAC Journée thématique sur les TIAC en région Rhône- Alpes 04-10-2012 Rôle des DDPP dans la gestion des TIAC La DDPP en quelques chiffres 99 agents 74 inspecteurs ou enquêteurs 7234 inspections réalisées 980

Plus en détail

CONDITIONNALITÉ 2014 INTRODUCTION GÉNÉRALE. Quelles sont les exigences à respecter dans le cadre de la conditionnalité?

CONDITIONNALITÉ 2014 INTRODUCTION GÉNÉRALE. Quelles sont les exigences à respecter dans le cadre de la conditionnalité? CONDITIONNALITÉ 2014 INTRODUCTION GÉNÉRALE Qu est ce que la conditionnalité? La conditionnalité, mise en place depuis 2005, garantit une agriculture plus durable et favorise ainsi une meilleure acceptation

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Photomètre à LED blanche. Modèle LT40

MANUEL D UTILISATION. Photomètre à LED blanche. Modèle LT40 MANUEL D UTILISATION Photomètre à LED blanche Modèle LT40 Présentation Toutes nos félicitations pour votre acquisition du photomètre à LED, modèle LT40 d Extech, qui permet de mesurer l intensité lumineuse

Plus en détail

Protection-cellulaire

Protection-cellulaire Protection-cellulaire Comment activer votre protection? 1- Préautorisez le paiement de votre facture de téléphonie cellulaire auprès de votre fournisseur, sur votre carte Visa Étudiant Desjardins. Lors

Plus en détail

REGLEMENT POUR LA FOURRIERE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU THOUARSAIS ARRETE

REGLEMENT POUR LA FOURRIERE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU THOUARSAIS ARRETE REGLEMENT POUR LA FOURRIERE DE LA DU THOUARSAIS La Communauté de Communes du Thouarsais, représentée par Monsieur Patrice PINEAU, Président de la Communauté de Communes du Thouarsais, Vu le Code Général

Plus en détail

Samedi 23 Mai 2015 Marché des animaux de la ferme & ferme pédagogique

Samedi 23 Mai 2015 Marché des animaux de la ferme & ferme pédagogique Samedi 23 Mai 2015 Marché des animaux de la ferme & ferme pédagogique REGLEMENT GENERAL Le Clos du Verger organise cette année les Champêtreries a Jasseron le 23 Mai 2015. Au programme : Marché des animaux

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Introduction

Hygiène alimentaire. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Hygiène alimentaire Introduction Le temps de travail ne permet pas souvent aux salariés de déjeuner chez eux

Plus en détail

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux.

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux. TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON TABLE DES MATIÈRES PAGE TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON... 1 1 GÉNÉRALITÉS... 1 1.1 CONDITIONS GÉNÉRALES ET TRAVAUX CONNEXES... 1 1.2 DESCRIPTION DES

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC Modifié par 519-2013 et 545-2014 SAINT-GEORGES

PROVINCE DE QUÉBEC Modifié par 519-2013 et 545-2014 SAINT-GEORGES PROVINCE DE QUÉBEC Modifié par 519-2013 et 545-2014 SAINT-GEORGES À une séance ordinaire du conseil de la Ville de Saint-Georges, tenue au lieu ordinaire le 9 septembre 2013 à laquelle sont présents mesdames

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 194-2015 Relatif aux chiens et chats sur le territoire de la municipalité

RÈGLEMENT NUMÉRO 194-2015 Relatif aux chiens et chats sur le territoire de la municipalité PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-PIE RÈGLEMENT NUMÉRO 194-2015 Relatif aux chiens et chats sur le territoire de la municipalité ATTENDU qu en vertu de l article 63 de la Loi sur les Compétences municipales,

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie

CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT. Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie CENTRE DE RECHERCHE EN SCIENCES ANIMALES DE DESCHAMBAULT Plan HACCP bœuf qualité plus pour les bovins de boucherie Voici le Programme de salubrité des aliments à la ferme pour le bœuf- Bœuf Qualité Plus-

Plus en détail

DIRECTIVE 1999/2/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

DIRECTIVE 1999/2/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL L 66/16 DIRECTIVE 1999/2/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 22 février 1999 relative au rapprochement des législations des États membres sur les denrées et ingrédients alimentaires traités par ionisation

Plus en détail

PLANIFICATION D ÉTABLE LAITIÈRE

PLANIFICATION D ÉTABLE LAITIÈRE PLANIFICATION D ÉTABLE LAITIÈRE Les petits détails qui font toute la différence Par Christian Lemay, ing. Consultants Lemay & Choinière inc. Mars 2015 Contenu de la conférence 1. Planification à la ferme

Plus en détail

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes

BOP: Environnement - Entretien des salles d'opération et des locaux annexes 1. ENTRETIEN À L OUVERTURE D UNE SALLE D OPÉRATION NON UTILISÉE AU DELÀ DE 24 H Nettoyer les surfaces (table d opération, table d instruments, éclairage opératoire, appareil d anesthésie), avec un chiffon

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58

REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 REGLEMENT INTERIEUR du RESTAURANT SCOLAIRE de la COMMUNE de LINXE 05.58.73.89.58 Préambule La Commune de Linxe, organise un service de restauration pour son groupe scolaire. Ce service est ouvert à tous

Plus en détail

Precor MD EC. CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE Empêche l'émergence des puces adultes à l intérieur des bâtiments

Precor MD EC. CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE Empêche l'émergence des puces adultes à l intérieur des bâtiments 2013-06-24 2012-4592 Carton October 2008 Precor MD EC CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE Empêche l'émergence des puces adultes à l intérieur des bâtiments COMMERCIAL AVERTISSEMENT: IRRITANT POUR LES YEUX ET LA PEAU

Plus en détail

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Mise à jour: 05.11.2010 Version 2 / Page 1 de 5 1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom commercial du produit:

Plus en détail

EXIGENCES POUR LA SÉQUENCE DE CHARGE- MENT, DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION

EXIGENCES POUR LA SÉQUENCE DE CHARGE- MENT, DE NETTOYAGE ET DE DESINFECTION EXIGENES POUR LA SÉQUENE DE HARGE- MENT, DE NETTOYAGE ET DE DESINFETION 1.1 Généralités Avant d accepter le contrat de commission de transport, l adhérent GMP+FSA doit déterminer la procédure de nettoyage

Plus en détail

H - DOMAINES SPECIFIQUES

H - DOMAINES SPECIFIQUES Sécurité sanitaire des aliments Contexte réglementaire des aliments santé 126 353 4 janvier-12 ENITA BORDEAUX Données actuelles en nutrition humaine 126 354 3 janvier-12 ENITA BORDEAUX Comportement alimentaire

Plus en détail

PROGRAMME DE CERTIFICATION CONTRÔLE OPTIMAL DE LA SALUBRITÉ DANS LA PRODUCTION D ŒUFS DE CONSOMMATION (COSPOC) Cahier des charges

PROGRAMME DE CERTIFICATION CONTRÔLE OPTIMAL DE LA SALUBRITÉ DANS LA PRODUCTION D ŒUFS DE CONSOMMATION (COSPOC) Cahier des charges OGRAMME DE CERTIFICATION CONTRÔLE OPTIMAL DE LA SALUBRITÉ DANS LA ODUCTION D ŒUFS DE CONSOMMATION (COSPOC) Cahier des charges Fédération des producteurs d œufs du Québec 555, boulevard Roland-Therrien

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail

TABLE RONDE MISE EN PLACE DE RECOURS EFFECTIFS VISANT A CONTESTER LES CONDITIONS DE DETENTION

TABLE RONDE MISE EN PLACE DE RECOURS EFFECTIFS VISANT A CONTESTER LES CONDITIONS DE DETENTION TABLE RONDE MISE EN PLACE DE RECOURS EFFECTIFS VISANT A CONTESTER LES CONDITIONS DE DETENTION organisée dans le cadre du projet financé par le Fonds fiduciaire «droits de l homme» (HRTF) Conseil de l Europe,

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-BENJAMIN

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-BENJAMIN PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-BENJAMIN RÈGLEMENT NUMÉRO 361-13 RÈGLEMENT CONCERNANT LA GARDE DES ANIMAUX DE COMPAGNIE (ABROGE LE RÈGLEMENT #272-98) ATTENDU que le Conseil municipal souhaite

Plus en détail

Transport d animaux vivants

Transport d animaux vivants Transport d animaux vivants Mémento de la réglementation Un guide pour le contrôle sur route Réalisé par : Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) // Animals Angels Protection mondiale des animaux

Plus en détail

DEMANDE DE LICENCE. Ligne directrice

DEMANDE DE LICENCE. Ligne directrice DEMANDE DE LICENCE GARDERIE ET TITULAIRE DE LICENCE Article 4 Dans la présente partie, sauf indication contraire, le terme «garderie» signifie une garderie à temps plein, une garderie d'enfants d'âge scolaire

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

Assurance de la qualité Initiation

Assurance de la qualité Initiation Assurance de la qualité Initiation Définition et principe La qualité, c est : L aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences ISO 9000 2000 3.1.1 Série des normes ayant

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 CAC/RCP 47-2001 Page 1 de 7 CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 INTRODUCTION...2 SECTION I

Plus en détail

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES

LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES ADOS ET JEUNES ADULTES LES BONS RÉFLEXES FACE AUX ALLERGIES Sous le parrainage de : La 7 e Journée Française de l Allergie est organisée par : Avec le soutien de : En partenariat avec : Allergie, j agis!

Plus en détail

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45 MYTHIC 10 SC Préparation biocide (TP18) pour lutter contre les fourmis et les punaises des lits Suspension concentrée (SC) contenant : 106 g/l de chlorfenapyr (N CAS : 122453-73-0) MYTHIC 10 SC - (chlorfénapyr

Plus en détail

MANUEL. des méthodes d inspection des abattoirs

MANUEL. des méthodes d inspection des abattoirs MANUEL des méthodes d inspection des abattoirs RÉDACTION ET CONCEPTION Direction de l inspection des viandes (DIV) Direction générale de la santé animale et de l inspection des aliments (DGSAIA) Sylvie

Plus en détail

Product positioning. Caméra Cloud d'extérieur PoE HD DCS-2310L/ Caméra Cloud HD sans fil d'extérieur DCS-2332L

Product positioning. Caméra Cloud d'extérieur PoE HD DCS-2310L/ Caméra Cloud HD sans fil d'extérieur DCS-2332L Product positioning Dernière mise à jour : novembre 2012 Caméra Cloud d'extérieur PoE HD DCS-2310L/ Caméra Cloud HD sans fil d'extérieur DCS-2332L Scénarios utilisateurs Les particuliers qui souhaitent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D UNE DEMONSTRATION CHIENS DE TROUPEAU DANS UNE MANIFESTATION PROFESSIONNELLE

CAHIER DES CHARGES D UNE DEMONSTRATION CHIENS DE TROUPEAU DANS UNE MANIFESTATION PROFESSIONNELLE CAHIER DES CHARGES D UNE DEMONSTRATION CHIENS DE TROUPEAU DANS UNE MANIFESTATION PROFESSIONNELLE 1. OBJECTIFS DE LA DEMONSTRATION Une démonstration correctement réalisée doit : Montrer dans quelles situations

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 199-2014 Règlement relatif aux animaux

RÈGLEMENT NUMÉRO 199-2014 Règlement relatif aux animaux PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAVALTRIE RÈGLEMENT NUMÉRO 199-2014 Règlement relatif aux animaux PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAVALTRIE CERTIFICAT D APPROBATION ET/OU PROCESSUS D ADOPTION RÈGLEMENT NUMÉRO

Plus en détail

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine.

Les plans de menus sont fournis par le prestataire de service à la semaine et sont affichés à l entrée de la cantine. RESTAURANT SCOLAIRE D HABERE LULLIN REGLEMENT INTERIEUR Article préliminaire La cantine scolaire n a pas de caractère obligatoire et a pour objet d assurer, dans les meilleures conditions possibles d hygiène

Plus en détail

La biosécurité animale / Est-ce pour vous? André Cécyre D.M.V. Programme d expertise vétérinaire, FPBQ

La biosécurité animale / Est-ce pour vous? André Cécyre D.M.V. Programme d expertise vétérinaire, FPBQ Bovins du Québec, aout 2010 La biosécurité / Une assurance santé animale? Nathalie Côté, agronome Fédération des producteurs de bovins du Québec Le terme biosécurité revient à la mode et évoque parfois

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Règlement RMU-02 modifié concernant les animaux

Règlement RMU-02 modifié concernant les animaux Ville de Cap-Santé MRC de Portneuf Province de Québec Règlement RMU-02 modifié concernant les animaux ATTENDU QU un avis de motion de ce règlement a été préalablement donné à la séance spéciale du conseil

Plus en détail

Formulaire de l adhérent

Formulaire de l adhérent Formulaire de l adhérent Programme de reconnaissance pour tous les évènements et activités du domaine des animaux de compagnie au Québec Formulaire de l adhérent du programme INFORMATIONS SUR LE PROMOTEUR

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PREFET DES PYRENEES-ATLANTIQUES Direction Départementale de la Protection des Populations des Pyrénées-Altantiques SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS Quelques règles à respecter, secteur de la remise directe

Plus en détail

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

épandage en terrain pentu. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Tranchées d éd épandage en terrain pentu. Ce document reprend la

Plus en détail

Protection des animaux vivants (bovins, ovins et caprins) lors du transport Vade-mecum de la réglementation

Protection des animaux vivants (bovins, ovins et caprins) lors du transport Vade-mecum de la réglementation Protection des animaux vivants (bovins, ovins et caprins) lors du transport Vade-mecum de la réglementation Vade-mecum destiné aux transporteurs 22 novembre 2007 La rédaction de ce vade-mecum a été réalisée

Plus en détail

Détecteur de fumée RM 3000+

Détecteur de fumée RM 3000+ Détecteur de fumée RM 3000+ avec socle RS 3000 pour des ensembles de blocage Les détecteurs DICTATOR de fumée RM 3000+ et de température WM 3000+ s'utilisent dans des ensembles de blocage, pour assurer

Plus en détail

GUIDE. Guide pratique pour la lutte contre les fourmis sur le marché européen. PRATIQUE

GUIDE. Guide pratique pour la lutte contre les fourmis sur le marché européen. PRATIQUE Guide pratique pour la lutte contre les fourmis sur le marché européen. GUIDE PRATIQUE Les solutions les plus efficaces pour vos problèmes de nuisibles. 3317. PH18 - Ant Control French Guide.indd 1 10/11/2014

Plus en détail

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)?

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)? GENERALITES SUR : SANTE et MALADIE SOINS de SANTE PRIMAIRES (SSP) INITIATIVE de BAMAKO (IB) Objectifs généraux Au terme de ce module de formation, les participants devraient être capables de: Comprendre

Plus en détail

GL-CO-RFG361 Systèmes d alarme de fuite de gaz

GL-CO-RFG361 Systèmes d alarme de fuite de gaz Page 1/7 GL-CO-RFG361 Systèmes d alarme de fuite de gaz Caractéristiques : Avantages Capteurs pour le gaz naturel, le GPL ou le CO 1 x sorties de relais SPST Montage sur rail DIN, sur panneau ou montage

Plus en détail

Canada Province de Québec Ville de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson

Canada Province de Québec Ville de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson Canada Province de Québec Ville de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson RÈGLEMENT # 72-2013 Règlement concernant l utilisation des pesticides et des engrais sur le territoire de la Ville de Sainte- Marguerite-du-Lac-Masson.

Plus en détail

Liste de contrôle d auto-évaluation pour le niveau de confinement 1 pour les phytoravageurs

Liste de contrôle d auto-évaluation pour le niveau de confinement 1 pour les phytoravageurs Bureau du confinement des biorisques et de la sécurité Office of Biohazard, Containment and Safety Direction générale des sciences Science Branch 59, promenade Camelot 59 Camelot Drive Ottawa ON K1A 0Y9

Plus en détail

Légionelles (circuit fermé)

Légionelles (circuit fermé) Légionelles (circuit fermé) 1. Problématique - La mise en évidence de légionelles dans un système de canalisations signifie que le système complet est contaminé. Arrière-plan : Les légionelles se multiplient

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PENSION FELINE

CONDITIONS GENERALES PENSION FELINE CONDITIONS GENERALES PENSION FELINE PRESENTATION 4 Pat'Sitter, une entreprise qui gère une pension féline. Prise en charge de votre chat à la journée, un week-end, à la semaine ou au mois La gérante est

Plus en détail