Décrets, arrêtés, circulaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Décrets, arrêtés, circulaires"

Transcription

1 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 19 décembre 2008 relatif à la formation professionnelle des commissaires aux comptes NOR : JUSC A La garde des sceaux, ministre de la justice, Vu le code de commerce, notamment son article R ; Vu le code du travail, notamment son article L ; Vu la proposition de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes, Arrête : Art. 1 er. La formation professionnelle prévue par l article R du code de commerce assure la mise à jour et le perfectionnement des connaissances et des compétences nécessaires à l exercice du commissariat Art. 2. La durée de la formation professionnelle est de cent vingt heures au cours de trois années consécutives. Vingt heures au moins sont accomplies au cours d une même année. Art. 3. L obligation de formation est satisfaite : 1 o Par la participation à des séminaires de formation, à des programmes d autoformation encadrée ou à des formations ou enseignements à distance ; 2 o Par l assistance à des colloques ou à des conférences ; 3 o Par l animation de formations, la dispense d enseignements, l animation de colloques ou de conférences dans un cadre professionnel ou universitaire ; 4 o Par la publication ou la participation à des travaux à caractère technique ; 5 o Par la participation au programme de formation continue particulière prévu à l article L du code de commerce. Art. 4. La Compagnie nationale des commissaires aux comptes définit annuellement les orientations générales et les différents domaines sur lesquels l obligation de formation peut porter. Le commissaire aux comptes consacre un minimum de soixante heures de formation au cours d une période de trois années consécutives aux domaines suivants : la déontologie du commissaire aux comptes, les normes d exercice professionnel, les bonnes pratiques professionnelles identifiées et la doctrine professionnelle, les techniques d audit et d évaluation du contrôle interne, le cadre juridique de la mission de commissaire aux comptes et les matières comptables, financières, juridiques et fiscales. Art. 5. Il est institué un comité scientifique, placé auprès de la Compagnie nationale, chargé d homologuer les actions mentionnées aux 1 o et 2 o de l article 3 et relevant des domaines définis au deuxième alinéa de l article 4. L homologation permet d identifier les actions de formation conformes aux modalités de mise en œuvre définies aux articles 9 à 13 du présent arrêté. Elle est délivrée pour une durée déterminée par le comité scientifique. Le comité scientifique rend compte de sa mission dans un rapport d exécution pour l année civile écoulée. Ce rapport est présenté au conseil national de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes, transmis au garde des sceaux, ministre de la justice, et publié dans le bulletin trimestriel CNCC suivant sa présentation. Art. 6. Le comité scientifique comprend : 1 o Un président et un vice-président, désignés par le président de la Compagnie nationale des commissaires 2 o Les six membres suivants : a) Le président de la commission formation professionnelle de la Compagnie nationale ou son représentant ;

2 b) Le président du comité des normes professionnelles de la Compagnie nationale ou son représentant ; c) Le président de la commission des études juridiques de la Compagnie nationale ou son représentant ; d) Le président de la commission des études comptables de la Compagnie nationale ou son représentant ; e) Le président de la commission qualité de la Compagnie nationale ou son représentant, siégeant avec voix consultative ; f) Un représentant du département appel public à l épargne de la Compagnie nationale, siégeant avec voix consultative. 3 o Les six autres membres suivants : a) Le président de la commission formation du Conseil supérieur de l ordre des experts-comptables ou son représentant ; b) Un représentant de chaque syndicat représentatif de la profession de commissaire aux comptes ; c) Un représentant du directeur des affaires civiles et du sceau ; d) Une personne qualifiée désignée par le garde des sceaux, ministre de la justice ; e) Un représentant du Haut Conseil du commissariat Les décisions sont prises à la majorité des voix. Le quorum est fixé à huit. En cas de partage égal des voix, celle du président est prépondérante. Les membres qui ne siègent pas ès qualités sont nommés pour une durée de deux ans renouvelable deux fois lors du conseil national de la Compagnie nationale qui procède à l élection de son président et de son bureau. Art. 7. Le bureau du comité scientifique est chargé de statuer sur les demandes d homologation des manifestations mentionnées au 2 o de l article 3. Il est composé : a) Du président du comité scientifique ; b) Du vice-président du comité scientifique ; c) Du président de la commission formation de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes ou de son représentant ; d) Du président de la commission formation du Conseil supérieur de l ordre des experts-comptables ou son représentant ; e) Des représentants des syndicats professionnels. Le bureau prend ses décisions à la majorité des voix. Le quorum est fixé à trois. En cas de partage égal des voix, celle du président est prépondérante. Le bureau informe les autres membres du comité scientifique des décisions qu il arrête. Art. 8. Toute personne physique ou morale sollicitant l homologation de séminaires de formation, de programmes d autoformation ou de formations ou enseignements à distance destinés à un public de commissaires aux comptes communique son numéro de déclaration d organisme dispensateur de formation professionnelle, au sens de l article L du code du travail, et transmet au comité scientifique un dossier comprenant les éléments suivants : a) Le nom de l organisme ou de l établissement ; b) Le titre du ou des séminaires, programmes d autoformation, formations à distance ou enseignements à distance ; c) Les dates des séminaires, si elles sont prévues ou connues ; e) La durée des sessions de formation, programmes d autoformation, formations et enseignements à distance ; f) Le domaine de la formation ; g) Les thèmes traités ; h) Les programmes détaillés ; i) Les noms et références professionnelles des concepteurs de la formation et des formateurs ; j) Les effectifs minimaux et maximaux de chaque session pour les séminaires de formation ; k) La description des supports écrits diffusés ; l) Les modalités de diffusion des programmes et conditions d inscription ; m) Le mode d évaluation des séminaires, programmes d autoformation, formations et enseignements à distance. En lieu et place du numéro de déclaration mentionné au premier alinéa, les organismes étrangers communiquent une autorisation ou une habilitation équivalente. Les dossiers doivent être déposés avant le 1 er mars de chaque année, le comité scientifique statuant au plus tard le 1 er mai de la même année. Par dérogation à l alinéa précédent, lorsqu un organisme ou un établissement n a pu déposer son dossier avant le 1 er mars, le comité scientifique statue dans un délai de quatre mois à compter de la date de dépôt du dossier.

3 Les organismes et établissements de formation peuvent faire mention de l homologation sur le programme et les supports de communication des actions de formation concernées. Art. 9. Les formations dispensées par des organismes de formation ou des établissements d enseignement doivent, pour être homologuées, réunir les conditions suivantes : 1 o Elles doivent être organisées par sessions continues ou non d une durée totale d au moins sept heures. 2 o Chaque session de formation donne lieu à la signature d une feuille de présence mentionnant le nom de l organisme de formation, son adresse, son numéro d organisme dispensateur de formation professionnelle au sens de l article L du code du travail, le thème traité, la désignation de l animateur ; la feuille de présence est émargée par les participants à la formation et cosignée par le formateur. 3 o Chaque session de formation donne lieu à la remise à chaque participant d un support pédagogique de formation. 4 o A l issue de chaque session de formation, chaque participant reçoit de l organisme de formation une attestation de présence signée par le représentant légal de l organisme ou son délégataire. Art. 10. L autoformation s entend de toute action de formation utilisant un système d enseignement assisté par ordinateur. Les actions éligibles au titre de l autoformation mentionnée au 1 o de l article 3 doivent traiter un contenu qui les distingue d une simple information et prévoir : une progression de la formation, la formation devant être accompagnée d un document permettant d enregistrer la progression du participant, de suivre les points clés de chaque module, de fournir un travail personnel, de retrouver le cas échéant dans un lexique le sens des termes techniques utilisés et enfin de formaliser l accomplissement et le résultat obtenu aux contrôles de connaissances ; l interactivité de la formation, l utilisation d outils de communication devant permettre au participant, en cas de besoin, de poser des questions auxquelles un formateur spécialisé pourra répondre par les moyens les plus appropriés dans les meilleurs délais ; un contrôle des connaissances, le dispositif de formation permettant de suivre l exécution du programme et d apprécier les résultats devant assurer un contrôle des connaissances tout au long de la formation. Ces contrôles sont articulés de telle manière qu il soit nécessaire de répondre correctement à des questionnaires intermédiaires pour passer d un chapitre à l autre de la formation. Le programme doit comporter un nombre suffisant de chapitres autonomes pour permettre le suivi d une véritable progression. La réalité de ces actions de formation pourra être attestée par la présence d un moniteur lors de certaines séances ou des contrôles de connaissances, par des regroupements périodiques des participants ou par le recours à des systèmes multimédia permettant à un formateur de suivre les participants et de communiquer avec eux à distance, de manière synchronisée ou non. A l issue de chaque formation, l organisme de formation ou l employeur, si la formation est organisée au sein du cabinet, prépare une déclaration comportant les mentions suivantes : les lieu et dates de la formation ; les temps de connexion ou heures de début et de fin de l utilisation du programme ; la dénomination du ou des modules suivis ; le nom de l organisme de formation concepteur du support. Cette déclaration est attestée par le commissaire aux comptes qui a suivi le programme de formation. Art. 11. Les actions éligibles au titre de la formation à distance mentionnée au 1 o de l article 3 sont des dispositifs de formation comportant des apprentissages individualisés et l accès à des ressources et compétences locales ou à distance. Elles ne sont pas nécessairement exécutées sous le contrôle permanent d un formateur. La simple cession ou mise à disposition de supports (manuels, logiciels, matériels) à finalité pédagogique n a pas la nature d une formation à distance. Tel est le cas notamment des opérations dont le seul objet est la fourniture d un matériel ou bien de «cours en ligne» sans accompagnement humain technique et pédagogique ou encore d applications pédagogiques livrées sous la seule forme de supports numériques (CD-Rom, DVD-Rom...) ou cédées par voie de téléchargement. Art. 12. Dans le cas où la formation est organisée par un organisme dispensateur de formation professionnelle, ce dernier établit une convention avec le cabinet du commissaire aux comptes bénéficiaire de la formation ou un contrat de formation lorsque le commissaire aux comptes, personne physique, entreprend la formation à titre individuel et à ses frais. Cette convention ou ce contrat précise les modalités de formation pour ce qui concerne notamment l encadrement, la durée de la formation et le regroupement de participants. Lorsque la formation est organisée par des organismes privés d enseignements à distance, ces derniers mentionnent obligatoirement sur leurs conventions les deux numéros de déclaration suivants : l un délivré par le recteur de l académie où est situé le siège de l organisme, lui permettant de délivrer un enseignement à distance ;

4 l autre délivré par le préfet de région, aux fins de souscrire des conventions ou des contrats de formation professionnelle. En l absence de repères habituels propres aux actions de formation «en présentiel», il est possible à l organisme dispensateur de déterminer la durée estimée nécessaire pour effectuer les travaux demandés. La durée totale de la formation pourra intégrer l ensemble des situations pédagogiques concourant à la réalisation de l action : autoformation encadrée, séquences de face-à-face pédagogique, apprentissage à distance, etc.) et accessoirement d autres activités encadrées (autodocumentation, mise en pratique de situations de travail, etc.). Pour chacune des situations, la durée effective ou le cas échéant son estimation devra être précisée. Art. 13. Les colloques ou conférences éligibles au titre du 2 o de l article 3 portent sur la déontologie du commissaire aux comptes, les normes d exercice professionnel, les bonnes pratiques professionnelles identifiées et la doctrine professionnelle, les techniques d audit et d évaluation du contrôle interne, le cadre juridique de la mission de commissaire aux comptes et les matières comptables, financières, juridiques et fiscales, et sont organisés selon les modalités suivantes : a) Les colloques ou conférences ont une durée continue d au moins une heure trente ; à chaque session assistent, outre les intervenants, au moins vingt participants. b) Chaque colloque ou conférence donne lieu à la remise à chaque participant d une documentation écrite. c) A l issue de chaque colloque ou conférence, il est remis à chaque participant par l organisme organisateur une attestation de présence ; l attestation est signée par le représentant légal de l organisateur, ou son délégataire. d) Les organisateurs de telles manifestations communiquent au comité scientifique une demande de validation faisant état des éléments suivants : le titre du colloque ou de la conférence ; les dates des colloques ou conférences ; la durée de chaque colloque ou conférence ; le domaine ; les thèmes traités ; les programmes détaillés ; les noms et références professionnelles des intervenants ; les effectifs minimaux et maximaux de chaque colloque ou conférence ; une description des supports pédagogiques diffusés. Les décisions d homologation de ces manifestations sont prononcées par le bureau du comité scientifique, dans les conditions mentionnées à l article 7. Art. 14. Les actions éligibles au titre du 3 o de l article 3 sont celles visées aux 1 o et 2 o de l article 3, ainsi que les formations dispensées au sein des universités et établissements publics ou par des organismes de formation dans le cadre de la formation initiale des commissaires aux comptes et des experts-comptables. Si elle est reproduite dans d autres lieux de formation ou devant des auditoires différents durant l année considérée, chaque intervention n est comptabilisée qu une fois. Les formations et enseignements dispensés ainsi que les colloques et conférences animés font l objet d une attestation délivrée au commissaire aux comptes ou d un justificatif de son intervention par l organisme qui l a fait intervenir. Art. 15. Les publications éligibles au titre du 4 o de l article 3 sont prises en compte l année de leur dépôt légal. Pour les essais, les ouvrages et publications d articles, les deux critères cumulatifs suivants sont retenus : 1 o Le contenu : Les travaux publiés devront traiter de sujets relatifs à des matières techniques ayant un lien avec l activité de commissaires aux comptes, à la déontologie ou à la réglementation professionnelle. 2 o La forme : L ensemble des publications considérées doit contenir au minimum signes, hors titre, chapeaux, abstracts et intertitres. L équivalence est fixée à trois heures de formation pour signes ainsi définis. Une mise à jour correspond au tiers de cette équivalence. Le commissaire aux comptes conserve au moins un exemplaire original de l ouvrage ou de la revue ayant accueilli sa publication, et le produit, en cas de demande, lors des contrôles du respect de l obligation de formation. Les heures consacrées à de telles interventions sont limitées dans le décompte de l obligation de formation, à un maximum de trente heures au cours de trois années consécutives. Art. 16. La participation aux commissions techniques de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes et du Conseil national de la comptabilité peuvent entrer dans le décompte de l obligation de formation,

5 au titre du 4 o de l article 3, pour autant que les personnes intéressées sont actives au sein desdites commissions, c est-à-dire qu elles exercent des fonctions de rapporteur de ces commissions. La seule présence physique aux différentes réunions de ces commissions ne peut être prise en compte. Est seule prise en compte au titre de l alinéa précédent la participation aux commissions suivantes de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes : la commission des études juridiques, la commission des études comptables, la commission d éthique professionnelle, le comité des normes professionnelles, la commission d application des normes professionnelles. Lorsque l ordre du jour de la commission prévoit l intervention d un rapporteur, la journée de présence équivaut à seize heures d activité de formation. Les temps de présence sont pris en compte dans une limite ne pouvant excéder trente-deux heures sur trois ans. Une attestation de présence est délivrée au commissaire aux comptes par le secrétariat général de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes ou par les organes concernés. Art. 17. Les commissaires aux comptes sont responsables du suivi de leur formation continue. Ils déclarent annuellement, au plus tard le 31 mars, auprès de la compagnie régionale dont ils relèvent, les conditions dans lesquelles ils ont satisfait à leur obligation de formation continue au cours de l année civile écoulée, en saisissant ces informations sur le portail informatique de la Compagnie nationale des commissaires Les justificatifs utiles à la vérification du respect de cette obligation sont conservés pour être, le cas échéant, produits lors des contrôles de qualité. Leur durée de conservation est fixée à dix années. Art. 18. Les compagnies régionales vérifient que les actions déclarées portant sur la déontologie du commissaire aux comptes, les normes d exercice professionnel, les bonnes pratiques professionnelles identifiées et la doctrine professionnelle, les techniques d audit et d évaluation du contrôle interne, le cadre juridique de la mission de commissaire aux comptes et les matières comptables, financières, juridiques et fiscales : ont été homologuées par le comité scientifique ; représentent une durée minimale de soixante heures du temps consacré par les commissaires aux comptes à leur obligation de formation au cours de la période visée par la déclaration. Les compagnies régionales vérifient que les actions portant sur d autres domaines sont dispensées par des organismes dispensateurs de formation professionnelle au sens de l article L du code du travail. Elles vérifient que les dispositions prévues aux articles 14, 15 et 16 sont respectées par les commissaires aux comptes qui déclarent des actions visées aux 3 o et 4 o de l article 3. Les compagnies régionales rendent annuellement compte à la Compagnie nationale du respect de leur obligation déclarative par les commissaires aux comptes de leur ressort. Art. 19. La formation particulière mentionnée au 2 o de l article R est satisfaite par la participation à des séminaires de formation, des programmes d autoformation encadrée ou des formations ou enseignements à distance homologués par le comité scientifique, entrant dans le champ des domaines mentionnés au deuxième alinéa de l article 4 et dans le cadre des orientations générales définies annuellement par la Compagnie nationale. Art. 20. La directrice des affaires civiles et du sceau est chargée de l exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait à Paris, le 19 décembre Pour la ministre et par délégation : La directrice des affaires civiles et du sceau, P. FOMBEUR

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES - OBLIGATION - DUREE

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES - OBLIGATION - DUREE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES - OBLIGATION - DUREE Arrêté du 19 décembre 2008 relatif à la formation professionnelle des commissaires aux comptes (J.O. n 303 du 30 décembre

Plus en détail

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT

Circulaire électorale n 9 Le CHSCT UNSA-territoriaux 21, rue Jules Ferry 93 177 Bagnolet Cedex elections@unsa-territoriaux.org 06 17 43 57 96 Circulaire électorale n 9 Le CHSCT Nous avons moins de trois semaines pour faire en sorte que

Plus en détail

Les droits et obligations liés aux activités numériques. Le correspondant Informatique et Libertés D1-5

Les droits et obligations liés aux activités numériques. Le correspondant Informatique et Libertés D1-5 Les droits et obligations liés aux activités numériques Le correspondant Informatique et Libertés D1-5 La loi du 6 janvier 1978 dite «loi Informatique et Libertés» a été profondément remanié suite à la

Plus en détail

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation.

Statuts-types de fondation de coopération scientifique. «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation. MESR 27 octobre 2006 Statuts-types de fondation de coopération scientifique «Réseaux thématiques de recherche avancée» I - But de la fondation Article 1 er «Le réseau thématique de recherche avancée» 1

Plus en détail

DIPLOME D UNIVERSITE D ENTREPRENEURIAT RCC 2012-2015

DIPLOME D UNIVERSITE D ENTREPRENEURIAT RCC 2012-2015 Voté en CA le 6 octobre 202 Adopté en CEVU le 2 octobre 202 DIPLOME D UNIVERSITE D ENTREPRENEURIAT RCC 202-205 Vu l article L63-2 du Code de l Education relatif aux diplômes d établissement Vu la loi n

Plus en détail

JORF n 0304 du 31 décembre Texte n 5

JORF n 0304 du 31 décembre Texte n 5 Le 5 février 2014 JORF n 0304 du 31 décembre 2013 Texte n 5 ARRETE Arrêté du 27 décembre 2013 portant homologation de la norme d exercice professionnel relative aux prestations relatives aux informations

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 26 juin 2012 relatif à l autorisation d animer les stages de sensibilisation à la sécurité routière NOR : INTS1226881A Publics

Plus en détail

ACCORD DU 13 JUIN 2012

ACCORD DU 13 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3212 Accords nationaux ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE Personnels intérimaires

Plus en détail

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00)

CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) Rabat, le 11 mars 2002 CIRCULAIRE N 01/02 (annule et remplace la circulaire n 01/00) RELATIVE A LA RELATION ENTRE LES SOCIETES DE BOURSE ET LEUR CLIENTELE DANS LE CADRE DE L ACTIVITE D INTERMEDIATION Aux

Plus en détail

Règlement d'admission

Règlement d'admission Règlement d'admission concernant la formation d'éducateur spécialisé 1. Définition de la profession et du contexte de l intervention des éducateurs spécialisés Selon l arrêté du 20 Juin 2007 relatif au

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2006-01 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Définition du cadre, des orientations, et des modalités des

Plus en détail

NOR : MENH1310119A. Le ministre de l éducation nationale et la ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique,

NOR : MENH1310119A. Le ministre de l éducation nationale et la ministre de la réforme de l Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l éducation nationale Arrêté du fixant les modalités d organisation du concours externe, du concours externe spécial, du second concours interne, du second concours interne

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A

ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le 23 janvier 2012 ARRETE Arrêté du 17 juillet 1987 relatif au régime des études en vue du diplôme d Etat de docteur en pharmacie NOR: RESP8700449A Le ministre de la défense, le ministre de l éducation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES N 04-2015

CAHIER DES CHARGES N 04-2015 CAHIER DES CHARGES N 04-2015 GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE POUR LA REALISATION D UN CAHIER DES CHARGES EN VUE DE FAIRE REALISER LES DIAGNOSTICS ET PLANS DE PREVENTION

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS

ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DU THEATRE PRIVE 48 rue de Laborde 75008 PARIS Tél. : 01-42-27-45-97 / Fax : 01-40-54-83-73 STATUTS Adoptés par le Conseil d administration et L Assemblée générale du 23 avril

Plus en détail

DEPOT D UN DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT REGIONAL AU TITRE DES CDRA-CDDRA-CFAC

DEPOT D UN DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT REGIONAL AU TITRE DES CDRA-CDDRA-CFAC Actualisé au 24/01/2011 DEPOT D UN DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT REGIONAL AU TITRE DES CDRA-CDDRA-CFAC Mode opératoire à l attention des maîtres d ouvrage Préambule L Assemblée régionale a validé lors

Plus en détail

Décision à caractère normatif n 2005 001 portant délibération sur les modalités d application de la formation continue des avocats modifiée 1

Décision à caractère normatif n 2005 001 portant délibération sur les modalités d application de la formation continue des avocats modifiée 1 Décision à caractère normatif n 2005 001 portant délibération sur les modalités d application de la formation continue des avocats modifiée 1 (Articles 14-2, 17-11 et 21-1 de la loi n 71-1130 du 31 décembre

Plus en détail

La Protection Sociale Complémentaire

La Protection Sociale Complémentaire Mise à jour au 05 / 12 / 2011 La Protection Sociale Complémentaire TEXTES DE REFERENCE Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale Décret

Plus en détail

ASSOCIATION USEFULL GAMING. 4 Chemin de la Grenouillère 91620 LA VILLE DU BOIS

ASSOCIATION USEFULL GAMING. 4 Chemin de la Grenouillère 91620 LA VILLE DU BOIS ASSOCIATION USEFULL GAMING 4 Chemin de la Grenouillère 91620 LA VILLE DU BOIS Genèse de la création de l association Souhaitant crée une structure a vocation esportive*, il a été décidé par les membres

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCE SPECIALITE : TECHNICO-COMMERCIAL EN PRODUITS INDUSTRIELS Arrêté d habilitation : 20014020 REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2013-2015 VU la loi 84-52 du 26 janvier

Plus en détail

DEMANDE DE DISPENSE DE STAGE PROFESSIONNEL Session 2016

DEMANDE DE DISPENSE DE STAGE PROFESSIONNEL Session 2016 MINISTÈRE DE LA JUSTICE Direction des affaires civiles et du Sceau DEMANDE DE DISPENSE DE STAGE PROFESSIONNEL Session 2016 En application de l article R 822-5 du code de commerce : «Peuvent être admises

Plus en détail

CENTRE D HISTOIRE ET D ARCHIVES DU TRAVAIL (CHAT) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX

CENTRE D HISTOIRE ET D ARCHIVES DU TRAVAIL (CHAT) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX CENTRE D HISTOIRE ET D ARCHIVES DU TRAVAIL (CHAT) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Adoption : 19 août 2013 modifications : 4 décembre 2013; 5 décembre 2014 1. Préambule Le texte qui suit constitue les règlements généraux

Plus en détail

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC)

Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) Règlement n o 4 Règlement relatif à des compléments au Règlement sur le régime des études collégiales (RREC) 94.12.06.09 amendé 99.04.28.09 amendé 02.02.27.08 amendé 07.06.20.10 09.06.17.09 Article 1 Conditions

Plus en détail

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE.

STATUTS TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. STATUTS ARTICLE 1 FORME. TITRE 1 FORME, OBJET, DENOMINATION, SIEGE, DUREE. Aux termes d un acte sous seing privé, fait à Rennes le 5 Mai 1985, il a été constitué une association régie par les dispositions

Plus en détail

Bulletin d inscription

Bulletin d inscription Bulletin d inscription FORMATIONS PROFESSIONNELLES INTER & INTRA AUDITS ET CONSEIL OPTIMISEZ VOS COMPETENCES! Informations complémentaires sur le site www.yzconsulting-formation.com BULLETIN D INSCRIPTION

Plus en détail

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens

FONDATION ifrap STATUTS. Article 1 er - Objet et siège. Article 2 - Moyens FONDATION ifrap STATUTS I - But de la fondation Article 1 er - Objet et siège L'établissement dit «Fondation ifrap» a pour but d'effectuer des études et des recherches scientifiques sur l'efficacité des

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2016. Date de clôture : 7 juillet 2016 BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION

APPEL A PROJETS 2016. Date de clôture : 7 juillet 2016 BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION APPEL A PROJETS 2016 Date de clôture : 7 juillet 2016 CAHIER DES CHARGES BILAN DIAGNOSTIC ET ACCES A LA FORMATION Direction de la Vie Sociale (DVS) Service Insertion

Plus en détail

SERVICE DU PERSONNEL

SERVICE DU PERSONNEL SERVICE DU PERSONNEL TABLEAU DE TRI ET DE CONSERVATION DES DOCUMENTS PRODUITS PAR LE SERVICE DU PERSONNEL # les délais proposés n incluent pas l année en cours # en gras : les documents à éliminer par

Plus en détail

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN

Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie. Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Réunion d information sur la subvention globale FSE du Département de la Savoie DGAPT : DDCS : DGVS : DIRECCTE RA: Corinne DROUGARD; Hanaé HIMI Catherine LE LIRZIN; Anne-Laure BAZIN Nadine CALLOUD Anne-Marie

Plus en détail

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES

CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE CATEGORIE C CONCOURS D AGENT SPECIALISE DE 1 E CLASSE DES ECOLES MATERNELLES EXTERNE, INTERNE, 3 e VOIE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant dr oits et obligations

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

CATALOGUE DE LA FORMATION INITIALE

CATALOGUE DE LA FORMATION INITIALE CATALOGUE DE LA FORMATION INITIALE Certificat Préparatoire aux Fonctions de Commissaire Aux Comptes Certificat d Aptitude aux Fonctions de Commissaire Aux Comptes 1 EDITO Réformé en 2013, l accès au commissariat

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1371 du 17 novembre 2014 relatif à la déclaration sociale nominative NOR : FCPS1419336D Publics

Plus en détail

Royaume du Maroc 19 décembre 2005 Ministère des Finances et de la Privatisation Direction des Entreprises Publique et de la Privatisation n 2.62.26 DE/SPC Arrêté du Ministre des Finances et de la Privatisation

Plus en détail

Règlement de gestion financière et du fonds de réserve du Gymnase intercantonal de la Broye (RGFF) du 22 mars 2005 Etat au 25.1.

Règlement de gestion financière et du fonds de réserve du Gymnase intercantonal de la Broye (RGFF) du 22 mars 2005 Etat au 25.1. Règlement de gestion financière et du fonds de réserve du Gymnase intercantonal de la Broye (RGFF) du mars 005 Etat au 5..0 Le Conseil du Gymnase intercantonal de la Broye vu la Convention intercantonale

Plus en détail

Participer à une formation de la Délégation CNFPT Midi-Pyrénées www.cnfpt.fr

Participer à une formation de la Délégation CNFPT Midi-Pyrénées www.cnfpt.fr Fiche 0 mise à jour le 15/09/2014 Participer à une formation de la Délégation CNFPT Midi-Pyrénées www.cnfpt.fr Les formations proposées par le CNFPT s adressent à tous les agents, titulaires, non-titulaires

Plus en détail

Contrat d assurance vie et prestations funéraires Conditions générales

Contrat d assurance vie et prestations funéraires Conditions générales Pleins Services Obsèques Sépulture Contrat d assurance vie et prestations funéraires Conditions générales Pleins Services Obsèques Sépulture Nature du contrat : Pleins Services Obsèques Sépulture est

Plus en détail

Ergonomie SNCE. Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France STATUTS CICF / SNCE

Ergonomie SNCE. Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France STATUTS CICF / SNCE Ergonomie SNCE Syndicat National des Cabinets-conseil en Ergonomie Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France STATUTS CICF / SNCE CHAMBRE DE L INGENIERIE ET DU CONSEIL DE FRANCE SYNDICAT NATIONAL

Plus en détail

Décision à caractère normatif n 2005 001 portant délibération sur les modalités d application de la formation continue des avocats modifiée *

Décision à caractère normatif n 2005 001 portant délibération sur les modalités d application de la formation continue des avocats modifiée * Décision à caractère normatif n 2005 001 portant délibération sur les modalités d application de la formation continue des avocats modifiée * (Articles 14-2, 17-11 et 21-1 de la loi n 71-1130 du 31 décembre

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION POUVOIR ADJUDICATEUR COMMUNE DE ROUSSILLON MARCHE PUBLIC PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE Articles 26 et 28 du Code des Marchés Publics REGLEMENT DE LA CONSULTATION OBJET DU MARCHE FOURNITURE DE GAZ ET

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Décret n o 2014-1420 du 27 novembre 2014 relatif à l encadrement des périodes

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique PARTIE PERMANENTE Administration Centrale DÉCRET N 75-205 pris pour l'application de l'article 43 de la loi n o 71-575 du 16 juillet 1971 portant organisation

Plus en détail

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007

FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S Suite à la réforme du 14 mars 2007 ACTION ET FORMATION POUR L AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE 97, rue Pelleport - 75 020 PARIS - Tél. : 01.40.31.11.96 Fax : 01.40.31.12.00. - e-mail : secretariat@afpam.fr FORMATION PREPARATOIRE AU D.E.A.V.S

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Arrêté du 21 septembre 2015 relatif à l agrément des organismes assurant une formation à la sécurité des spectacles

Plus en détail

DÉCRET n. relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise

DÉCRET n. relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social DÉCRET n relatif à la transparence des comptes des comités d entreprise Publics concernés :

Plus en détail

Affichage obligatoire

Affichage obligatoire Bordeaux, le 3 octobre 2014 Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des universités d Aquitaine à Mesdames et Messieurs les Inspecteurs d Académie, Directeurs académiques des services de l Education

Plus en détail

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention

Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Appel à projets 2015 «MEDIAS CITOYENS EN MEDITERRANEE» E RDossier de demande de subvention Cet appel à projets entend favoriser l expression d une parole libre, démocratique et solidaire des citoyens Méditerranéens

Plus en détail

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation

(Ordonnance sur l accréditation et la désignation, OAccD) Objet; but de l accréditation et de la désignation Ordonnance sur le système suisse d accréditation et la désignation de laboratoires d essais et d organismes d évaluation de la conformité, d enregistrement et d homologation (Ordonnance sur l accréditation

Plus en détail

RALLYE DE FRANCE - ALSACE 2013 CONVENTION DE FINANCEMENT

RALLYE DE FRANCE - ALSACE 2013 CONVENTION DE FINANCEMENT RALLYE DE FRANCE - ALSACE 2013 CONVENTION DE FINANCEMENT Entre les soussignés Le Département des Vosges sis 8 rue de la Préfecture 88088 EPINAL Cedex 9, représenté par M. Christian PONCELET, Président

Plus en détail

DIRECTION des RESSOURCES HUMAINES Relations et Gestion Sociales

DIRECTION des RESSOURCES HUMAINES Relations et Gestion Sociales DIRECTION des RESSOURCES HUMAINES Relations et Gestion Sociales Septembre 2008 BC 14-01 MESURES RELATIVES A L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES DANS LE CADRE DU SCHEMA DIRECTEUR IMMOBILIER D ILE DE FRANCE La

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE

REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE REGLEMENT FINANCIER DE LA FEDERATION SPORTIVE ET CULTURELLE DE FRANCE 22, rue Oberkampf 75011 PARIS Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Reconnue d utilité publique par décret du 31 mars 1932

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT GEORGE WESTON LIMITÉE CHARTE DU COMITÉ D AUDIT de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5.

Plus en détail

CONFLITS ARMÉS ET DROIT INTERNATIONAL DES DROITS DE L HOMME

CONFLITS ARMÉS ET DROIT INTERNATIONAL DES DROITS DE L HOMME CONFLITS ARMÉS ET DROIT INTERNATIONAL DES DROITS DE L HOMME 47ème S ession annuelle d enseignement Strasbourg, INSTITUT INTERNATIONAL DES DROITS DE L HOMME «Il n y aura pas de paix sur cette planète tant

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre, L Université François Rabelais Domiciliée : 60 rue du Plat d Étain, BP 12050, 37020 Tours cedex 1 Représenté(e) par son président, Loïc VAILLANT Et, Le Lycée Jacques de

Plus en détail

Règlement Intérieur du Conseil d Administration

Règlement Intérieur du Conseil d Administration Règlement Intérieur du Conseil d Administration Préambule Le Conseil d Administration de U10, lors de sa séance du 28 mars 2013, a modifié son Règlement Intérieur adopté en Conseil d Administration du

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU

PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU PROGRAMME DE COOPERATION TERRITORIALE ESPACE ALPIN 2014 2020 VADEMECUM CONTROLE DE PREMIER NIVEAU Le présent Vademecum est relatif à l exercice du contrôle de premier niveau sur les opérations cofinancées

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 3 avril 2014 N de pourvoi: 13-15577 ECLI:FR:CCASS:2014:C200528 Non publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Boutet, SCP Piwnica

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS N 118 - SOCIAL n 58 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 18 décembre 2013 ISSN 1769-4000 GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE : UN CALENDRIER EN TROIS TEMPS L essentiel La loi n 2013-504

Plus en détail

JORF n 0125 du 31 mai 2014. Texte n 14. ORDONNANCE Ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif NOR: FCPX1406454R

JORF n 0125 du 31 mai 2014. Texte n 14. ORDONNANCE Ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif NOR: FCPX1406454R Le 1 juin 2014 JORF n 0125 du 31 mai 2014 Texte n 14 ORDONNANCE Ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 relative au financement participatif NOR: FCPX1406454R Le Président de la République, Sur le rapport

Plus en détail

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG

STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG STATUTS AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG Article 1 Dénomination Inscription Il existe une association qui se dénomme «AMICALE DU PERSONNEL DES HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG».

Plus en détail

Instruction de tri et de conservation pour les archives reçues et produites par les services et établissements concourant à l éducation nationale

Instruction de tri et de conservation pour les archives reçues et produites par les services et établissements concourant à l éducation nationale Instruction de tri et de conservation pour les archives reçues et produites par les services et établissements concourant à l éducation nationale ocument établi d après l instruction n 2005-003 du 22-2-2005

Plus en détail

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population»

«Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» «Soutien à la formation de bénévoles, élus et/ou responsables d activités» et «Création de nouveaux services à la population» Calendrier Appel à projet FDVA Bretagne 2015 Diffusion de l appel à projets

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES SYMAT Rue de l Adour 65 460 BOURS Tél : 05-62-53-34-40 MARCHE D IMPRESSION Marché de décembre 2011 N 2011-09 Date et heure limites de réception des

Plus en détail

TITRE I : LES MISSIONS

TITRE I : LES MISSIONS STATUTS DU DÉPARTEMENT DE LA FORMATION CONTINUE Annexe 4 à la délibération n 39/10 du 23 juillet 2010 TITRE I : LES MISSIONS TITRE II : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT TITRE III : RÉVISION DES STATUTS -

Plus en détail

NOR: FPPA D. Vu l avis du Conseil supérieur de la fonction publique de l Etat en date du 20 juin 2000 ;

NOR: FPPA D. Vu l avis du Conseil supérieur de la fonction publique de l Etat en date du 20 juin 2000 ; Le 16 décembre 2009 DECRET Décret n 2000-815 du 25 août 2000 relatif à l aménagement et à la réduction du temps de travail dans la fonction publique de l Etat et dans la magistrature. Le Premier ministre,

Plus en détail

CONVENTION N relative à la mise à disposition de la Polynésie française de la Gendarmerie nationale.

CONVENTION N relative à la mise à disposition de la Polynésie française de la Gendarmerie nationale. HAUT-COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE EN POLYNESIE FRANCAISE PRESIDENCE DE LA POLYNESIE FRANCAISE CONVENTION N relative à la mise à disposition de la Polynésie française de la Gendarmerie nationale. ENTRE

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Lot n 1 : Risques statutaires des agents titulaires du CCAS (y compris des CROCUS) de la commune d Orsay

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Lot n 1 : Risques statutaires des agents titulaires du CCAS (y compris des CROCUS) de la commune d Orsay AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Centre communal d action sociale d Orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Président du CCAS Adresse : 2 place du général

Plus en détail

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION

BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION BANQUE DE MONTRÉAL CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités de surveillance concernant l intégrité de l information financière

Plus en détail

Sur le rapport du ministre de la fonction publique et de la réforme de l Etat et du ministre de l économie, des finances et de l industrie,

Sur le rapport du ministre de la fonction publique et de la réforme de l Etat et du ministre de l économie, des finances et de l industrie, Le 10 mai 2009 DECRET Décret n 2000-815 du 25 août 2000 relatif à l aménagement et à la réduction du temps de travail dans la fonction publique de l Etat et dans la magistrature. NOR: FPPA0000085D Version

Plus en détail

CMEP Algéro-Français Programme Hubert Curien - Tassili 2015

CMEP Algéro-Français Programme Hubert Curien - Tassili 2015 APPEL D'OFFRES CMEP Algéro-Français Programme Hubert Curien - Tassili 2015 Présentation Le partenariat Hubert Curien (PHC) tassili soutient la coopération scientifique franco-algérienne. Le PHC-Tassili

Plus en détail

Approbation du financement des programmes d études

Approbation du financement des programmes d études Approbation du financement des programmes d études TABLE DES MATIÈRES But et portée... 2 Glossaire... 2 Obligations... 5 Collèges... 5 Ministère... 6 Modalités d approbation... 6 Résumé des responsabilités...

Plus en détail

SPORT, JEUNESSE ET VIE ASSOCIATIVE

SPORT, JEUNESSE ET VIE ASSOCIATIVE MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS _ SPORT, JEUNESSE ET VIE ASSOCIATIVE Professions du sport et de la jeunesse Arrêté du 11 mars 2015 relatif au contenu et aux modalités d organisation

Plus en détail

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux

PROJET DE DECRET. portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux PROJET DE DECRET portant statut particulier du cadre d emplois des rédacteurs territoriaux Public concerné : Fonctionnaires territoriaux de la filière administrative. Objet : Intégration du cadre d emplois

Plus en détail

Préambule. Rapport du Président Exercice 2015 Version du Conseil d administration du 09 mars 2016 Page 1 sur 29

Préambule. Rapport du Président Exercice 2015 Version du Conseil d administration du 09 mars 2016 Page 1 sur 29 Rapport du Président du Conseil d administration sur les conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil, ainsi que sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques mises

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2012 NOTE Le présent document prend effet à compter du 1 er avril 2012 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL

PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL PLAN DE CLASSIFICATION PERSONNEL PROFESSIONNEL COLLÈGES D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL ÉDITION 2008 NOTE Le présent document prend effet à compter du 15 août 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Plus en détail

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE

CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE CONVENTION DU GROUPEMENT D ETABLISSEMENTS GRETA DE L ACADEMIE DE GRENOBLE Il est constitué entre les établissements publics locaux d enseignement relevant de l Education nationale suivants : -. (nom, siège)

Plus en détail

14 ème édition. du PRIX ADPS DE L ACTION SOCIALE

14 ème édition. du PRIX ADPS DE L ACTION SOCIALE 14 ème édition du PRIX ADPS DE L ACTION SOCIALE 2012 Ce dossier de candidature comporte 2 parties : I - RÈGLEMENT DU PRIX (à conserver par le candidat) II - DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS (à retourner) Page

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana. Loi n 95-028. portant création des Fondations à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana. Loi n 95-028. portant création des Fondations à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fahamarinana Loi n 95-028 portant création des Fondations à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS L Accord de subvention du Projet KEPEM (Knowledge and Effective

Plus en détail

DPEA Management des projets urbains durables 2015/2016

DPEA Management des projets urbains durables 2015/2016 STAGES Année universitaire 2015-2016 CONVENTION DE STAGE DPEA Management des projets urbains durables 2015/2016 ENTRE D UNE PART : L ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARCHITECTURE DE MONTPELLIER REPRÉSENTÉE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 14 avril 2017 modifiant l arrêté du 3 août 2007 relatif aux formations à l armement des agents de police municipale et au

Plus en détail

CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS AUSY

CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS AUSY CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS AUSY Société Anonyme au capital de 5 138 490 euros Siège social : 6/10, rue Troyon 92310 SEVRES 352 905 707 R.C.S. Nanterre Avis préalable

Plus en détail

Université de Nantes Règlement des études de Licence en Droit

Université de Nantes Règlement des études de Licence en Droit Université de Nantes Règlement des études de Licence en Droit A jour au 1 er septembre 2015 Sous réserve de validation par les instances de l université Préambule Article 1er. : Diplôme de Licence en Droit

Plus en détail

Ce prêt est destiné à financer la construction d un établissement pour enfants sourdsaveugles, 116 avenue de la Libération à Poitiers.

Ce prêt est destiné à financer la construction d un établissement pour enfants sourdsaveugles, 116 avenue de la Libération à Poitiers. - CARACTERISTIQUES DU PRET - ANNEXE OBJET : Ce prêt est destiné à financer la construction d un établissement pour enfants sourdsaveugles, 116 avenue de la Libération à Poitiers. ARTICLE 1 : LE DEPARTEMENT

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D ÉLÈVES DE L ÉTABLISSEMENT LIBERTÉ

STATUTS DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D ÉLÈVES DE L ÉTABLISSEMENT LIBERTÉ Association des Parents d'élèves de l Etablissement Liberté B.P. 910 Bamako MALI : 44.98.01.80 - : 44.98.01.97 : apeel@libertebko.org - : www.libertebko.org STATUTS DE L'ASSOCIATION DES PARENTS D ÉLÈVES

Plus en détail

Création de la spécialité «métiers de la relation aux clients et aux usagers» de brevet d études professionnelles

Création de la spécialité «métiers de la relation aux clients et aux usagers» de brevet d études professionnelles Spécial Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009 Création de la spécialité «métiers de la relation aux clients et aux usagers» de brevet d études professionnelles NOR : MENE0917558A RLR : 543-0c

Plus en détail

Note d orientation 2015 du Fonds pour le Développement de la Vie Associative Midi-Pyrénées

Note d orientation 2015 du Fonds pour le Développement de la Vie Associative Midi-Pyrénées Note d orientation 2015 du Fonds pour le Développement de la Vie Associative Midi-Pyrénées Sommaire - Préambule : page 3 - Critères généraux d éligibilité au FDVA : page 4 - Axe 1 du FDVA, les formations

Plus en détail

Chapitre premier : Des dispositions générales

Chapitre premier : Des dispositions générales REPUBLIQUE DU NIGER Fraternité-Travail-Progrès ORDONNANCE N 2011-22 du 23 février 2011 Portant Charte d accès à l information publique et aux documents administratifs LE PRESIDENT DU CONSEIL SUPREME POUR

Plus en détail

INSTRUCTION. N A-M du 6 février 2003 NOR : BUD R J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N A-M du 6 février 2003 NOR : BUD R J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 03-014-A-M du 6 février 2003 NOR : BUD R 03 00014 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique SECRET PROFESSIONNEL ANALYSE Dérogation au secret professionnel au profit

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR REGIONAL DE FORMATION Poste susceptible d être vacant Le poste à pourvoir se situe au siège de la cour d appel de Toulouse. Ce ressort inclut les cours d appel de Montpellier,

Plus en détail

A - La subvention de fonctionnement

A - La subvention de fonctionnement 2.1 Le calcul des subventions du CE A - La subvention de fonctionnement Référence Internet Saisissez la «Référence Internet» dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à ce

Plus en détail

OFFRE A PRIX FERME - OPF - PLACEMENT GARANTI ET ADMISSION AU MARCHE ALTERNATIF DE LA COTE DE LA BOURSE DES ACTIONS DE LA SOCIETE SYPHAX AIRLINES

OFFRE A PRIX FERME - OPF - PLACEMENT GARANTI ET ADMISSION AU MARCHE ALTERNATIF DE LA COTE DE LA BOURSE DES ACTIONS DE LA SOCIETE SYPHAX AIRLINES OFFRE A PRIX FERME - OPF - PLACEMENT GARANTI ET ADMISSION AU MARCHE ALTERNATIF DE LA COTE DE LA BOURSE DES ACTIONS DE LA SOCIETE SYPHAX AIRLINES ADMISSION DES ACTIONS DU SYPHAX AIRLINES AU MARCHE ALTERNATIF

Plus en détail

LIVRET SERVICE. Yourcegid Etafi Start Yourcegid Etafi Loyers

LIVRET SERVICE. Yourcegid Etafi Start Yourcegid Etafi Loyers LIVRET SERVICE Yourcegid Etafi Start Yourcegid Etafi Loyers LS-YC Etafi Start- YC Etafi Loyers -11/2014 LIVRET SERVICE YOURCEGID ETAFI START YOURCEGID ETAFI LOYERS ARTICLE 1 : DEFINITIONS Les termes définis

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DES FILIERES AUTOMOBILE, Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection OBJECTIFS Ce

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION POUR LES SOCIETES D ASSURANCES

CHARTE DE LA MEDIATION POUR LES SOCIETES D ASSURANCES REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------- MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES ------------------- OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DES SERVICES FINANCIERS CHARTE DE LA MEDIATION

Plus en détail

LOI N 2004-006 du 26 juillet 2004. portant réorganisation et fonctionnement du. Conseil de Discipline Budgétaire et Financière CHAPITRE PREMIER

LOI N 2004-006 du 26 juillet 2004. portant réorganisation et fonctionnement du. Conseil de Discipline Budgétaire et Financière CHAPITRE PREMIER LOI N 2004-006 du 26 juillet 2004 portant réorganisation et fonctionnement du Conseil de Discipline Budgétaire et Financière (JO n 2921 du 09.08.04, p.2702) DISPOSITIONS GENERALES CHAPITRE PREMIER Article

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE.

COMMISSION EUROPÉENNE. Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE. COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, 08.09.2010 C(2010)6217 Objet : Aide d État N 106/2010 France Prolongation des financements des CTI et des CPDE. Monsieur le Ministre, 1. Procédure (1) Par courrier électronique

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LA LICENCE DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT 2015/2016. (Dispositions générales - Enseignement - Régime des examens) CHAPITRE I

RÈGLEMENT DE LA LICENCE DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT 2015/2016. (Dispositions générales - Enseignement - Régime des examens) CHAPITRE I RÈGLEMENT DE LA LICENCE DROIT ECONOMIE GESTION MENTION DROIT 2015/2016 (Dispositions générales - Enseignement - Régime des examens) CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article I-1 : Obtention du grade de

Plus en détail

Journal Officiel Amtsblatt du Grand-Duché de des Großherzogtums

Journal Officiel Amtsblatt du Grand-Duché de des Großherzogtums MEMORIAL 1831 MEMORIAL Journal Officiel Amtsblatt du Grand-Duché de des Großherzogtums Luxembourg Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 85 8 octobre 1982 SOMMAIRE Règlement grand-ducal du 20 septembre 1982

Plus en détail