AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT : UNE SITUATION EN ÉVOLUTION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT : UNE SITUATION EN ÉVOLUTION"

Transcription

1 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT : UNE SITUATION EN ÉVOLUTION Stéphanie DAVIDSON Avocate au barreau de Bruxelles et Vanessa DE FRANCQUEN Avocate au barreau de Bruxelles Collaboratrice scientifique au Centre de droit privé de l Université libre de Bruxelles 1. Parmi les obligations imposées à l avocat figure celle d être titulaire d un «compte de tiers», exclusivement destiné à toute opération relative au maniement de fonds de clients ou de tiers (article 4.54, 1 er, du Code de déontologie de l avocat, O.B.F.G., 2013 (1) ). Dans le cadre de ses activités professionnelles, l avocat est amené à manier des fonds pour le compte de ses clients. Le devoir de probité, pilier de la profession, impose une «rigueur absolue» (2) de l avocat à cette occasion, toute méconnaissance de cette règle portant «gravement atteinte aussi bien à la réputation de l Ordre auquel il appartient qu à son honneur personnel» (3). L avocat se doit d être intègre et de ne poser aucun acte susceptible d entamer la relation de confiance nouée avec son client. Aussi, le devoir de probité lors du maniement de fonds impose à l avocat de «scrupuleusement veiller à ne pas confondre son patrimoine et les fonds des tiers» (4). (1) Voy. également les articles à du Code de déontologie des avocats européens adopté le 19 mai 2006 et le règlement de l OVB du 21 novembre 2012 relatif au maniement de fonds de clients et de tiers, à l information et au contrôle. (2) P. LAMBERT, Règles et usages de la profession d avocat du barreau de Bruxelles, éd. Jeune barreau, 1980, p (3) Ibidem. (4) A. BRAUN et F. MOREAU, La profession d avocat, Bruylant, 1985, n o 650.

2 244 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT C est dans cette optique que l ouverture par les avocats d un «compte spécial», réservé à l activité de maniement des fonds de clients et de tiers et destiné à éviter toute confusion de patrimoine, a d abord été encouragée par les instances ordinales, puis réglementée par ces dernières (5). Ainsi est née l obligation pour tout avocat belge d ouvrir un compte ad hoc, dénommé «compte (de) tiers» ou «compte Carpa», que l Ordre auquel cet avocat est attaché a vocation à vérifier et à contrôler de manière ponctuelle. D un point de vue déontologique, la situation est claire : tout avocat est tenu de faire ouvrir et d utiliser un compte spécial destiné à recevoir et à manier les fonds appartenant à ou revenant à des tiers. Sans préjudice de l aspect civil ou pénal de sa responsabilité, commet une faute déontologique l avocat qui omet de porter des fonds reçus pour le compte de sa clientèle au crédit de son compte Carpa (6) ou qui détourne à son profit des fonds de tiers (7). 2. L utilisation d un compte Carpa pose toutefois une série de questions lorsque l analyse de cette institution se fait au regard des normes bancaires, notamment en ce qui concerne la séparation voulue entre le patrimoine personnel de l avocat titulaire de ce compte et les avoirs de tiers portés au crédit dudit compte. 3. L avocat est le titulaire du compte de tiers qu il a ouvert dans l exercice de sa profession ; en cette qualité, l avocat est le détenteur de droits et d obligations à l égard de la banque dans les livres de laquelle le compte Carpa est inscrit. Cette relation de compte implique que l avocat soit le seul à pouvoir gérer ledit compte, à donner des instructions à son banquier, et à pouvoir revendiquer la qualité de créancier à l égard de la banque en ce qui concerne l obligation de restitution des sommes portées au crédit du compte (8). Sans entrer dans les controverses existant à propos de la nature de compte courant et de compte à vue et des conséquences qui en découlent (9), qui dépassent le cadre restreint de cette contribution, les remises en compte (soit l inscription d un élément au crédit ou au débit du compte) (5) Voy. le règlement adopté, à l époque, par le barreau de Bruxelles, lors de la séance du conseil du 5 décembre 1978 (Lettre du bâtonnier, , p. 99). (6) Lettre du bâtonnier, décembre janvier 1989, p. 138 ; Lettre du bâtonnier, avril 1994, pp. 754, 755 et 761. (7) Sentence inédite du 4 mars 1997, évoquée dans le Recueil des règles professionnelles du barreau de Bruxelles, éd. 2011, p (8) R.P.D.B., v «Saisie- arrêt bancaire», compl. VIII, n o 64. (9) Voy. C. ALTER, Droit bancaire général, Larcier, 2010, n o 215.

3 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT 245 subissent une novation qui les transforment en articles de compte (10) : peu importe leur origine ou leur destination, les avoirs inscrits au crédit du compte Carpa perdent leur individualité pour faire naître, dans le chef du titulaire du compte, l avocat, une créance de restitution à l encontre du banquier. Ainsi, en raison de la fongibilité des fonds, naît une double créance de restitution : d une part, dans la relation entre l avocat titulaire du compte et la banque, d autre part, dans la relation entre le client, bénéficiaire économique des fonds, et l avocat. 4. La question s est toutefois posée de savoir si les avoirs inscrits au crédit d un compte Carpa pouvaient être appréhendés par un créancier de l avocat, lors d une saisie- arrêt entre les mains de la banque. Au regard des principes déontologiques gouvernant l institution du compte de tiers, la réponse à apporter devrait être négative : l avocat n est pas le propriétaire des avoirs et l objectif du compte Carpa est, précisément, d éviter toute confusion avec le patrimoine personnel de l avocat. En vertu du droit bancaire, il en va autrement, dès lors que la relation de compte neutralise l origine des avoirs et les transforme en une créance de restitution détenue par l avocat à l encontre de son banquier ; or cette créance est saisissable. Une partie de la doctrine, s inspirant du droit néerlandais, a prôné l existence de kwaliteitsrekeningen (11), ou «comptes de qualité» tels ceux ouverts par les notaires en vertu de l article 34 des lois du 25 ventôse- 5 germinal an XI sur le notariat. Les kwaliteitsrekeningen seraient des comptes ouverts par leur titulaire en une qualité particulière, désignée comme telle à l ouverture du compte (par exemple le compte tiers de l avocat, ou le compte ouvert par un syndic d immeuble) et mentionnée dans la dénomination de celui- ci. Cette affectation spécifique aurait pour effet que la banque serait avisée du fait que la créance de restitution est détenue par le titulaire du compte non pas en nom propre et pour son compte, mais en sa qualité particulière et pour le compte d autrui. Cette créance serait, partant, distincte du patrimoine du titulaire du compte (10) J. VAN RYN et J. HEENEN, Principes de droit commercial, t. III, 1960, n o Ces auteurs évoquent pour leur part une «quasi- novation» ; R.P.D.B., v «Saisie- arrêt bancaire», compl. VIII, n o 64. (11) E. DIRIX, «Het minnelijk kantonnement», note sous Cass., 9 novembre 1990, R.W., , p. 538 ; E. DIRIX et K. BROECKX, Beslag, 1992, p ; H. SWENNEN, «Trustachtige rechtsfiguren in België», T.P.R., 1992, pp ; G. DE LEVAL, Traité des saisies, 1988, p ; L. LANNOYE, «Beslag onder derden op een (bank)rekening», Liber Amicorum Marcel Briers, 1993, pp

4 246 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT et ne constituerait pas un élément de patrimoine appréhensible pour les créanciers du titulaire du compte. En cas de saisie- arrêt, la banque devrait faire état, dans sa déclaration de tiers saisi, de cette qualité particulière. Le bénéficiaire des avoirs serait fondé à revendiquer ceux- ci. D autres auteurs estimaient, au contraire, que cette thèse ne pouvait être consacrée en droit belge, en l absence de disposition légale spécifique ou de convention liant l ensemble des parties concernées (le titulaire du compte, le bénéficiaire et le banquier) et dès lors qu elle méconnaissait la notion de compte et le principe de fongibilité des sommes y inscrites (12). La jurisprudence tendait dans le même sens (13). 5. Un arrêt de la Cour de cassation du 27 janvier 2011 a mis un terme à ces discussions (14). Les parties au litige étaient, d une part, un avocat désigné en qualité de liquidateur du cabinet d un avocat disparu, d autre part, l administration fiscale et, enfin, la banque dans les livres de laquelle l avocat disparu était titulaire de comptes. L administration fiscale, créancière de sommes, avait pratiqué saisie- arrêt sur les comptes bancaires de son débiteur, l avocat, parmi lesquels son compte Carpa. Le liquidateur invita la banque, tiers saisi, à lui remettre les avoirs inscrits au crédit du compte Carpa, afin de les restituer à leur bénéficiaire économique ; la banque accepta de se libérer des fonds, ce dont le créancier saisissant lui fit grief. L État belge (représenté par le ministre des Finances), invoquant l interdiction pour le tiers saisi de se dessaisir des sommes et effets faisant l objet de la saisie visée à l article 1540 du Code judiciaire, mit en cause la responsabilité de la banque et l assigna devant le juge des saisies de Verviers. Le jugement, rendu le 29 juin 2007, statuant en dernier ressort eu égard à l enjeu du différend, déclara l action non fondée, en débouta le demandeur et le condamna aux dépens. Le juge des saisies considéra en effet que «les fonds déposés par un titulaire sur un compte spécial affecté exclusivement à la réception des fonds provenant des clients sont détenus à titre précaire par le titulaire du compte et ne font pas partie de son patrimoine, en manière telle qu ils ne peuvent faire l objet d une saisie- arrêt pratiquée par un créancier à charge du titulaire de ce compte spécial» et il décida que la théorie du compte de qualité, bien que controversée en droit belge, pouvait s appliquer au compte Carpa de l avocat. (12) R.P.D.B., op. cit., n os et n o 65. (13) Voy. notamment : Bruxelles, 26 mars 2002, R.G.D.C., 2003, p. 312 et s., note V. SAGAERT, «De derdenrekening van een advocaat : een algemene kwaliteitsrekening?». (14) Cass., 27 janvier 2011, J.T., 2011, p. 162.

5 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT 247 Un pourvoi en cassation fut déposé par l État belge. La Cour de cassation accueillit le recours et cassa le jugement attaqué, sauf en ce qu il statuait sur la demande reconventionnelle. La décision de la Cour se lit comme suit (15) : «En l absence d une disposition légale spécifique, les fonds, quelle que soit leur provenance, qui sont déposés sur un compte de tiers ouvert en son nom dans les livres d une banque par un avocat agissant pour son compte font partie de la créance de cet avocat contre la banque et ne se distinguent pas de l ensemble de son patrimoine. Les créanciers personnels de cet avocat peuvent, dès lors, saisir- arrêter entre les mains de la banque le solde créditeur de ce compte». 6. Cette décision eut l effet escompté : le législateur se saisit, enfin, de la question. Le 8 juillet 2011, une proposition de loi modifiant la législation en ce qui concerne le compte de qualité des avocats, des notaires et des huissiers de justice et la séparation de patrimoine a été déposée à la Chambre des représentants (16) (17). Des projets similaires sont également à l examen au Sénat (18). (15) Pour des commentaires au sujet de cet arrêt : Cour de cassation de Belgique Rapport annuel 2011, p. 49 ; M. GRÉGOIRE, Procédures collectives d insolvabilité, Bruylant, 2012, pp. 92 à 93 ; G. DE LEVAL et F. GEORGES, obs. sous Cass., 27 janvier 2011, J.T., 2011, p. 164 ; O. CREPLET, «Le compte rubriqué revisité Une nouvelle mise au point après l arrêt Carpa de la Cour de cassation», Dr. banc. fin., 2012/1, pp. 3 et s. ; R. HOUBEN, «De la possibilité de saisir le compte de tiers d un avocat (compte Carpa)», T.B.H., 2011/6, pp. 575 et s. (16) Chambre, 2 e session de la 53 e législature, , document n o 1661/001. (17) Voy. également les amendements proposés : Chambre, 4 e session de la 53 e législature, , documents n o 1661/002, 1661/003, 1661/004, 1661/005 et 1661/006. (18) Une proposition de loi «modifiant la loi hypothécaire du 16 décembre 1851 en ce qui concerne le compte de tiers» (DOC /001) a été déposée au Parlement, le 3 octobre Le 22 novembre 2011, calquée sur le texte déposé à la Chambre en juillet 2011, une seconde proposition de loi «modifiant la législation en ce qui concerne le compte de qualité des avocats, des notaires et des huissiers de justice et la séparation de patrimoine» a été déposée au Sénat par Mme Sabine de Béthune, M. Peter Van Rompuy et Mme Martine Taelman. Le premier projet a vocation à une réglementation plus large que le second, en ce qu il vise toute détention d avoirs pour le compte d un tiers (et notamment le cas spécifique des commerçants offrant des services de gestion de listes de mariage). Les deux projets sont actuellement en premier examen au Sénat, au sein de la commission de la justice. Il convient également de relever qu une proposition de loi a été déposée le 12 octobre 2011 relative au compte de qualité des agents immobiliers (Chambre, 3 e session

6 248 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT La commission de la justice de la Chambre a retenu la proposition de loi no 1661/001 comme base de discussion mais a considéré qu une scission devait être opérée pour la partie du texte relative à l insertion dans le Code judiciaire d un article 446quater (19). Une proposition de loi modifiant le Code judiciaire en ce qui concerne le compte de qualité des avocats a dès lors été déposée le 26 septembre 2013 (20), qui reprend et amende le texte initialement proposé. Le projet initial, rebaptisé «proposition de loi modifiant la loi du 25 ventôse an XI contenant organisation du notariat en ce qui concerne le compte de qualité des notaires et la loi hypothécaire du 16 décembre 1831 (sic (21) ) en ce qui concerne le compte de qualité des avocats, des notaires et des huissiers de justice», a été adopté en séance plénière par la Chambre le 10 octobre 2013, et transmis au Sénat (22). Les textes reposent, en ce qui concerne les avocats, sur les lignes directrices suivantes : Instauration d une obligation légale de séparation entre les patrimoines professionnel et privé des praticiens Cette séparation serait inscrite dans un nouvel article 446quater du Code judiciaire dont le premier alinéa se lirait comme suit : «Tout avocat établit une distinction entre ses fonds propres et les fonds de tiers. Les fonds reçus par les avocats dans l exercice de leur profession au profit de clients ou de tiers sont versés sur un ou plusieurs comptes ouverts à leur nom ou au nom de leur société d avocats avec mention de leur ou de sa qualité. Ce ou ces comptes sont ouverts conformément aux règles à fixer par l Ordre des barreaux francophones et germanophone et l Orde van Vlaamse Balies. L avocat manie les fonds de clients ou de tiers par l intermédiaire de ce compte. Il demande toujours aux clients et aux tiers de payer exclusivement sur ce compte. ( )» Instauration d une obligation légale de «règlement ou de placement rapide» sur un compte rubriqué : la proposition de loi propose de la 53 e législature, , document 1789/001 et addendum du 26 octobre 2011, document 1789/002). (19) DOC /004, p. 4. (20) DOC /005. (21) Il est à noter que, dans le corps du projet de loi, la référence est correctement faite à la loi hypothécaire du 16 décembre (22) Doc /007.

7 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT 249 de conserver la notion de compte de tiers, décrit comme un «compte global sur lequel sont déposés ou gérés des fonds qui doivent être versés à des clients ou à des tiers» (23) et d y ajouter la notion de «comptes rubriqués» ; ceux- ci sont des comptes ad hoc, ouverts dans le cadre d un dossier spécifique ou pour un client. Le second alinéa de la proposition de nouvel article 446quater du Code judiciaire instaure cette distinction. Les auteurs du projet proposent que le professionnel transfère au destinataire les avoirs reçus sur son compte de tiers «dans les plus brefs délais» (alinéa 4 du nouvel article 446quater du Code judiciaire). La durée de ce délai devra être fixée par les Ordres d avocats. La proposition de loi précise que, dans un délai de deux mois au maximum prenant cours à la date de leur réception, les fonds devront être versés sur un compte rubriqué. Il est à noter que, «sans préjudice de l application de règles juridiques impératives», cette règle ne s appliquerait pas pour les fonds de tiers n excédant pas un seuil de EUR, et ce que ces fonds soient reçus «soit pour le compte d une même personne, soit à l occasion d une même opération, soit par dossier» (24). Fixation des conditions et «normes minimales» applicables aux comptes de tiers et comptes rubriqués, figurant au troisième alinéa de l article 446quater du Code judiciaire : sans préjudice de règles complémentaires à fixer par les Ordres d avocats, ces comptes devront être ouverts dans un établissement agréé par la Banque nationale de Belgique sur la base de la loi du 22 mars 1993 relative au statut et au contrôle des établissements de crédit et, en ce qui concerne les notaires, auprès de la Caisse des dépôts et consignations. Ces comptes ne pourront jamais afficher une situation de débit. Ils ne pourront être utilisés comme sûreté et aucun crédit ne pourra s y inscrire. Enfin, la proposition de loi exclut toute compensation, fusion, stipulation d unicité de compte entre le compte de qualité et les autres comptes du titulaire, de même que l application de conventions de netting éventuelles. Confirmation, par l insertion d un cinquième alinéa au nouvel article 446quater du Code judiciaire, de la nécessité pour les organisations professionnelles concernées d assurer un contrôle effectif du (23) Doc /005, p. 3. Voy. également les commentaires de la proposition de loi : document 1661/001, op. cit., p. 9. (24) Doc /005, p. 4. Voy. les commentaires de la proposition de loi : document 1661/001, op. cit., p. 9.

8 250 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT respect de ces obligations, par la voie d un règlement de surveillance incluant des mesures et des sanctions en cas de violation des obligations. Intégration de «garanties contre l insolvabilité du titulaire de la profession» (25) : les auteurs du projet de loi suggèrent d instaurer comme exception légale le principe de la séparation des patrimoines en ce qui concerne le compte de tiers et de qualité, par l insertion d un article 8/1 dans la loi hypothécaire du 16 décembre Cet article serait libellé comme suit : «Article 8/1. Les créances sur les sommes, titres et valeurs au porteur placés au profit d un tiers sur les comptes visés aux articles 446quater, 446quinquies, 522/1 et 522/2 du Code judiciaire et aux articles 34 et 34bis de la loi du 25 ventôse an XI contenant organisation du notariat sont isolées du patrimoine du titulaire du compte. Ces créances ne ressortissent pas au concours entre les créanciers du titulaire du compte et toutes les opérations afférentes à ces créances peuvent être opposées à la masse pour autant qu elles aient un lien avec l affectation de ces sommes, titres et valeurs au porteur. Ces sommes, titres et valeurs au porteur sont également exclus de la liquidation du régime matrimonial et de la succession du titulaire du compte. Si l avoir du compte est insuffisant pour payer les tiers visés à l alinéa 1 er, il est réparti entre ceux- ci en proportion de leurs prétentions. Si le titulaire du compte peut lui- même faire valoir des droits à l égard de l avoir en compte, il ne lui est octroyé que le solde qui subsiste après que tous les droits des tiers ont été exercés». Par contre, les promoteurs du projet de loi ont estimé inopportun de prévoir l insaisissabilité de principe du compte rubriqué, et ce en vue d éviter le risque d utilisation frauduleuse des comptes rubriqués par le titulaire du compte. Instauration d une réglementation pour les fonds placés à long terme sur des comptes de qualité : les sommes, quel qu en soit le montant, non réclamées par l ayant droit ou détenues pendant une durée de deux ans suivant la clôture du dossier doivent être versées à la Caisse des dépôts et consignations. La règle serait également d application «à partir du jour où plus aucun acte ne doit intervenir dans le dossier» (26). Ce (25) Document 1661/001, op. cit., p. 12. (26) Voy. les commentaires de la proposition de loi : document 1661/001, op. cit., p. 16.

9 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT 251 délai est suspendu pendant la durée d une procédure judiciaire dont les sommes feraient l objet. Des règles identiques sont prévues dans un article 446quinquies à ajouter au Code judiciaire pour les titres et valeurs «au porteur» (le législateur souhaitant, pour des raisons «logiques» (27), reprendre une formulation utilisée dans la loi contenant organisation du notariat et ayant vraisemblablement perdu de vue, entre le dépôt de la proposition de loi et les discussions que celle- ci a suscitées, que les titres au porteur sont supprimés avec effet au 31 décembre 2013). Le projet de loi «modifiant la loi du 25 ventôse an XI contenant organisation du notariat en ce qui concerne le compte de qualité des notaires et la loi hypothécaire du 16 décembre 1831 (sic) en ce qui concerne le compte de qualité des avocats, des notaires et des huissiers de justice» prévoit un délai de six mois après la publication au Moniteur belge pour l entrée en vigueur de la loi, afin de permettre aux associations professionnelles d adapter leurs réglementations. La proposition de loi modifiant le Code judiciaire en ce qui concerne le compte de qualité des avocats devrait quant à elle calquer son entrée en vigueur sur la date d entrée en vigueur de la loi modifiant la loi du 25 ventôse an XI contenant organisation du notariat en ce qui concerne le compte de qualité des notaires et la loi hypothécaire. 7. Le projet, dans sa mouture actuelle, appelle peu de commentaires. Il est fortement inspiré des normes légales applicables aux notaires, tant en ce qui concerne la création de «comptes rubriqués» que le seuil de EUR au- delà duquel ces comptes doivent être ouverts pour une individualisation par client ou par dossier, ainsi que la possibilité d adaptation de ce montant par le Roi. Toutefois, dès lors que la proposition de loi inclut l ajout d un article 8/1 dans la loi hypothécaire et la consécration pour le compte de tiers d une exception au principe du patrimoine gage commun des créanciers, la nécessité de recourir à des (sous- ) comptes rubriqués est discutable : l inscription d une écriture au crédit d un compte Carpa devrait suffire (et suffit, selon nous, si le changement législatif est adopté) à individualiser les fonds et à les distinguer du patrimoine privé de l avocat. Le fait que les sommes inférieures à EUR ne doivent pas transiter sur un compte rubriqué conforte cette analyse. Déontologiquement, l avocat doit établir une distinction entre ses avoirs personnels et ceux détenus pour compte de tiers, quelle qu en soit l importance pécuniaire. Le seuil de EUR prévu dans la proposition de (27) Doc /004, p. 16.

10 252 AVOCAT, COMPTE DE TIERS ET SAISIE- ARRÊT loi paraît artificiel et ne pas rencontrer les intérêts des clients de l avocat ou des tiers, auxquels toute somme confiée doit être restituée. La protection des fonds de tiers doit, partant, s appliquer dès le versement du premier euro sur le compte Carpa. 8. L appel de la Cour de cassation semble avoir été entendu : la scission entre le patrimoine de l avocat et les fonds qu il reçoit et détient pour le compte de tiers sera, dans un avenir proche, consacrée par la loi et il convient de s en réjouir. Les intérêts des clients de l avocat et les tiers concernés seront protégés de manière plus efficace. La situation des banques en cas de saisie- arrêt, et les risques liés à une mise en cause de leur responsabilité, sera également clarifiée. Quant aux avocats, les obligations qui avaient jusqu alors un caractère déontologique et réglementaire revêtiront un aspect légal : leur responsabilité civile pourra, le cas échéant, être engagée en cas de violation de ces nouvelles normes législatives causant un dommage à un tiers. 9. Le lecteur assidu, qui aura fait l effort de lire jusqu à son terme ce bref commentaire, s interrogera peut- être sur le choix d un tel sujet dans un Liber Amicorum consacré à Georges- Albert Dal. Il a semblé aux auteurs que ce thème faisait écho à diverses préoccupations qui ont animé la carrière du bâtonnier Dal : notamment la déontologie, les droits et devoirs de l avocat et la protection des intérêts des clients, tout comme sa pratique du droit bancaire. Il convient également de souligner que l une des nombreuses qualités de Georges- Albert Dal est son attrait pour la modernité, le changement, le progrès. Son caractère le pousse à obtenir une solution rapide aux problèmes qu il rencontre. Ce sont là quelques- uns des traits qui en font un avocat et un associé précieux, ce dont les auteurs de cette note ont le privilège de tirer le plus grand profit. Aussi, une telle avancée législative, mettant un terme aux discussions de la doctrine, attendue par les avocats depuis plus de trente ans, appelée de ses vœux par notre Cour suprême, semblait de nature à le satisfaire et être le prétexte idéal pour lui exprimer toute notre amitié.

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2011/16 - Le traitement comptable des comptes de tiers. Avis du 6 juillet 2011

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2011/16 - Le traitement comptable des comptes de tiers. Avis du 6 juillet 2011 I. Introduction COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2011/16 - Le traitement comptable des comptes de tiers Avis du 6 juillet 2011 1. Certains professionnels sont amenés à recevoir et à manier des

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 27 JANVIER 2011 F.07.0109.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N F.07.0109.F ÉTAT BELGE, représenté par le ministre des Finances, dont le cabinet est établi à Bruxelles, rue de la Loi, 12, en la personne

Plus en détail

Numéro du rôle : 4043. Arrêt n 115/2007 du 19 septembre 2007 A R R E T

Numéro du rôle : 4043. Arrêt n 115/2007 du 19 septembre 2007 A R R E T Numéro du rôle : 4043 Arrêt n 115/2007 du 19 septembre 2007 A R R E T En cause : le recours en annulation de l article 33, 2, de la loi du 22 février 2006 modifiant la loi du 25 juin 1992 sur le contrat

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/4 - Le traitement comptable des saisies dans le chef du débiteur saisi. Avis du 11 janvier 2012

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/4 - Le traitement comptable des saisies dans le chef du débiteur saisi. Avis du 11 janvier 2012 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2012/4 - Le traitement comptable des saisies dans le chef du débiteur saisi Introduction Avis du 11 janvier 2012 1. Conformément aux articles 7 et 8 de la loi

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 21 MAI 2010 C.09.0340.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0340.F C. A., demandeur en cassation, représenté par Maître Pierre Van Ommeslaghe, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

LOI N 86-21 du 16 juin 1986 instituant une Caisse des Règlements Pécuniaires des Avocats (CARPA)

LOI N 86-21 du 16 juin 1986 instituant une Caisse des Règlements Pécuniaires des Avocats (CARPA) LOI N 86-21 du 16 juin 1986 instituant une Caisse des Règlements Pécuniaires des Avocats (CARPA) EXPOSE DES MOTIFS L Article 82 de la loi N 84-09 du 4 janvier 1984, portant création de l Ordre des Avocats

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, premier décembre deux mille onze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, premier décembre deux mille onze. N 66 / 11. du 1.12.2011. Numéro 2897 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, premier décembre deux mille onze. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

Comores. Entreprises de crédit différé

Comores. Entreprises de crédit différé Entreprises de crédit différé Loi n 52-332 du 24 mars 1952 [NB - Loi n 52-332 du 24 mars 1952 relative aux entreprises de crédit différé] Art.1.- Sont considérées comme entreprises de crédit différé, toutes

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS de meubles incorporels (aussi appelée saisie-arrêt) est une procédure au moyen de laquelle il est possible pour un créancier d appréhender les biens dématérialisés constituant le patrimoine de son débiteur

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

Cour de cassation. Chambre civile 2. Audience publique du 13 novembre 2014. N de pourvoi: 13-15.642 ECLI:FR:CCASS:2014:C201726. Publié au bulletin

Cour de cassation. Chambre civile 2. Audience publique du 13 novembre 2014. N de pourvoi: 13-15.642 ECLI:FR:CCASS:2014:C201726. Publié au bulletin Cour de cassation Chambre civile 2 Audience publique du 13 novembre 2014 N de pourvoi: 13-15.642 ECLI:FR:CCASS:2014:C201726 Publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Garreau, Bauer-Violas

Plus en détail

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Loi du 25 avril 2007 Moniteur Belge 8 mai 2007 Note destinée à nos collaboratrices et collaborateurs Jean-Claude Brulé 23 mai 2007 1 On entend

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Ordonnance n o 2006-344 du 23 mars 2006 relative aux retraites professionnelles supplémentaires NOR

Plus en détail

N 110 S É N A T. 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI. relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence.

N 110 S É N A T. 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI. relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence. N 110 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence. (procédure accélérée) Le Sénat a modifié,

Plus en détail

Observations : «Les revenus atypiques potentiellement insaisissables et le privilège du créancier d aliments»

Observations : «Les revenus atypiques potentiellement insaisissables et le privilège du créancier d aliments» Observations : «Les revenus atypiques potentiellement insaisissables et le privilège du créancier d aliments» Les dispositions que consacre le Code judiciaire à l insaisissabilité des revenus du travail

Plus en détail

Observations L objet de la saisie-arrêt opérée entre les mains de la succursale belge d une société étrangère

Observations L objet de la saisie-arrêt opérée entre les mains de la succursale belge d une société étrangère 842 2009/18 Observations L objet de la saisie-arrêt opérée entre les mains de la succursale belge d une société étrangère L arrêt du 26 septembre 2008 de la Cour de cassation publié ci-avant rencontre

Plus en détail

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature.

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature. REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un but - Une Foi ----------------- DECRET N 83-423 du 21 AVRIL 1983 RELATIF AUX ACTIVITES DE TRANSACTION ET DE GESTION IMMOBILIERES RAPPORT DE PRESENTATION La loi n 82-07

Plus en détail

Position de la CSF sur le projet de loi relatif à la consommation

Position de la CSF sur le projet de loi relatif à la consommation Position de la CSF sur le projet de loi relatif à la consommation Dans son ensemble, la CSF accueille favorablement le projet de loi, mais reste néanmoins mobilisée contre la volonté du gouvernement de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 581. Chapitre I. La cause des femmes 9. Chapitre II. De la Cause au Sujet des femmes : le volcan et le fond 19

TABLE DES MATIÈRES 581. Chapitre I. La cause des femmes 9. Chapitre II. De la Cause au Sujet des femmes : le volcan et le fond 19 TABLE DES MATIÈRES 581 Table des matières Sommaire 5 Avant-propos 7 Chapitre I. La cause des femmes 9 Chapitre II. De la Cause au Sujet des femmes : le volcan et le fond 19 Section I. Eyjafjallajökull!!

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 14/11/2011 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 28 octobre 2010 N de pourvoi: 09-13864 Non publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président), président SCP Tiffreau

Plus en détail

Guide des maniements de fonds clients à l usage des avocats. Gestion par le cabinet d avocats...et ses relations avec la Carpa

Guide des maniements de fonds clients à l usage des avocats. Gestion par le cabinet d avocats...et ses relations avec la Carpa Guide des maniements de fonds clients à l usage des avocats Gestion par le cabinet d avocats...et ses relations avec la Carpa Depuis le décret du 10 avril 1954, modifié par le décret du 30 novembre 1956,

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS Saisie-exécution sur rémunération -exécution sur rémunération est régie par les articles 880 CPC à 888 CPC. 1. COMPÉTENCE DE L AGENT DE L EXÉCUTION -exécution sur rémunération relève de la compétence des

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES ASSURANCE PROSPECTION GARANTIE DU REMBOURSEMENT DES CRÉDITS DE FINANCEMENT ASSURANCE PROSPECTION CONDITIONS GÉNÉRALES RÉFÉRENCE : FAP - 01 SOMMAIRE Préambule 5 Article 1 Objet de la garantie 6 Article

Plus en détail

Historiquement, la loi n 65-557 du

Historiquement, la loi n 65-557 du 04RL861-p472 25/06/08 10:03 Page 472 La dispense d ouverture d un compte bancaire séparé : tribulations RL>215 POUR POUVOIR APPRÉCIER LA PORTÉE DES OBLIGATIONS QUI PÈSENT AUJOURD HUI SUR LE SYNDIC, CONCERNANT

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre

Commentaire. Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre Commentaire Décision n 2011-171/178 QPC du 29 septembre 2011 M. Michael C. et autre (Renvoi au décret pour fixer certaines dispositions relatives à l exercice de la profession d avocat) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire)

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire) REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire) A MONSIEUR/MADAME LE JUGE DES SAISIES PRES LE TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE MONS A/ONT L HONNEUR DE VOUS EXPOSER RESPECTEUSEMENT

Plus en détail

Numéro du rôle : 2065. Arrêt n 11/2002 du 16 janvier 2002 A R R E T

Numéro du rôle : 2065. Arrêt n 11/2002 du 16 janvier 2002 A R R E T Numéro du rôle : 2065 Arrêt n 11/2002 du 16 janvier 2002 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 444 du Code de commerce (loi du 18 avril 1851 sur les faillites, banqueroutes

Plus en détail

SCP Ghestin, SCP Thomas-Raquin et Bénabent, SCP Yves et Blaise Capron, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Ghestin, SCP Thomas-Raquin et Bénabent, SCP Yves et Blaise Capron, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 12 mai 2010 N de pourvoi: 09-10620 Non publié au bulletin Cassation M. Loriferne (président), président SCP Ghestin, SCP Thomas-Raquin et Bénabent,

Plus en détail

Numéro du rôle : 4489. Arrêt n 48/2009 du 11 mars 2009 A R R E T

Numéro du rôle : 4489. Arrêt n 48/2009 du 11 mars 2009 A R R E T Numéro du rôle : 4489 Arrêt n 48/2009 du 11 mars 2009 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 10, alinéa 2, de la loi du 12 avril 1965 concernant la protection de la rémunération

Plus en détail

Numéro du rôle : 4952. Arrêt n 77/2011 du 18 mai 2011 A R R E T

Numéro du rôle : 4952. Arrêt n 77/2011 du 18 mai 2011 A R R E T Numéro du rôle : 4952 Arrêt n 77/2011 du 18 mai 2011 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 80, alinéa 6, de la loi du 8 août 1997 sur les faillites, posée par la Cour d appel

Plus en détail

3 - Impact sur la présentation des états patrimoniaux de l organisme d assurance gestionnaire

3 - Impact sur la présentation des états patrimoniaux de l organisme d assurance gestionnaire CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation Recommandation R-01 du 23 juin 2004 Dispositions comptables relatives aux PERP (Plans d épargne retraite populaire) Sommaire 1 - Spécificités comptables

Plus en détail

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr Date 2009 FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE QU EST-CE QUE LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE ET QUELS AVANTAGES POUR L ENTREPRISE EN DIFFICULTE? LA PRIME La procédure de sauvegarde est une procédure

Plus en détail

Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières

Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières (Ordonnance sur la faillite bancaire, OFB) du 30 juin 2005 La Commission fédérale des

Plus en détail

Recouvrement amiable de dettes Payer ses dettes mais pas à n importe quel prix!

Recouvrement amiable de dettes Payer ses dettes mais pas à n importe quel prix! Recouvrement amiable de dettes Payer ses dettes mais pas à n importe quel prix! Depuis le 17 avril 2009, tous les acteurs qui pratiquent le recouvrement amiable de dettes - bureaux de recouvrement, huissiers

Plus en détail

LOIS. LOI n o 2014-617 du 13 juin 2014 relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d'assurance vie en déshérence (1) NOR : FCPX1402615L

LOIS. LOI n o 2014-617 du 13 juin 2014 relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d'assurance vie en déshérence (1) NOR : FCPX1402615L LOIS LOI n o 2014-617 du 13 juin 2014 relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d'assurance vie en déshérence (1) NOR : FCPX1402615L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président

Plus en détail

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 Avec la participation de Maître Mary-Line LEGRAND-MAMPEY, Notaire Maître Thierry BESSON, Avocat Sommaire INTRODUCTION

Plus en détail

HONORAIRES - L ENJEU D UN LITIGE NE DONNE PAS LA MESURE DES PRESTATIONS QUE REQUIERT LA SOLUTION JURIRIQUE DES PROBLEMES QU IL POSE.

HONORAIRES - L ENJEU D UN LITIGE NE DONNE PAS LA MESURE DES PRESTATIONS QUE REQUIERT LA SOLUTION JURIRIQUE DES PROBLEMES QU IL POSE. HONORAIRES - L ENJEU D UN LITIGE NE DONNE PAS LA MESURE DES PRESTATIONS QUE REQUIERT LA SOLUTION JURIRIQUE DES PROBLEMES QU IL POSE. AVIS SUR HONORAIRES Extrait du procès-verbal de la séance du conseil

Plus en détail

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES Objectif: Examiner la réglementation des rapports entre le client et le banquier à travers l étude des contrats bancaires. LES CONTRATS BANCAIRES : La banque, comme

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 18/01/2011 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 6 janvier 2011 N de pourvoi: 09-70651 Publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président), président SCP Vincent et

Plus en détail

Numéro du rôle : 5263. Arrêt n 151/2012 du 13 décembre 2012 A R R E T

Numéro du rôle : 5263. Arrêt n 151/2012 du 13 décembre 2012 A R R E T Numéro du rôle : 5263 Arrêt n 151/2012 du 13 décembre 2012 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 334 de la loi-programme du 27 décembre 2004, tel qu il a été modifié par l

Plus en détail

REFLEXIONS SUR ******

REFLEXIONS SUR ****** REFLEXIONS SUR QUEL INTERET LEGAL POUR L ADJUDICATAIRE RETARDATAIRE? Par Alain Provansal, Avocat honoraire au barreau de Marseille, Ancien Président de l'aappe Selon le décret du 27 juillet 2006 pris pour

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 04/03/2009 Cour d appel de Paris ct0151 Audience publique du 7 décembre 2007 N de RG: 07/06272 Publié par le service de documentation de la Cour de cassation REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

Numéro du rôle : 4991. Arrêt n 108/2011 du 16 juin 2011 A R R E T

Numéro du rôle : 4991. Arrêt n 108/2011 du 16 juin 2011 A R R E T Numéro du rôle : 4991 Arrêt n 108/2011 du 16 juin 2011 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 41 de la loi du 25 juin 1992 sur le contrat d assurance terrestre, posée par le

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA Préambule Dans l intérêt de ses utilisateurs, SNCF a décidé de s engager dans une démarche «OPEN DATA», de partage de certaines informations liées à son activité, par la mise à disposition

Plus en détail

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président

M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 16 décembre 2010 N de pourvoi: 10-11628 Non publié au bulletin M. Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président Cassation partielle

Plus en détail

CONVENTION COMPTES DE TIERS HUISSIERS DE JUSTICE. La CHAMBRE NATIONALE DES HUISSIERS DE JUSTICE DE BELGIQUE Avenue Henri Jaspar 93 1060 Bruxelles

CONVENTION COMPTES DE TIERS HUISSIERS DE JUSTICE. La CHAMBRE NATIONALE DES HUISSIERS DE JUSTICE DE BELGIQUE Avenue Henri Jaspar 93 1060 Bruxelles Entre: Et: CONVENTION COMPTES DE TIERS HUISSIERS DE JUSTICE La CHAMBRE NATIONALE DES HUISSIERS DE JUSTICE DE BELGIQUE Avenue Henri Jaspar 93 1060 Bruxelles représentée par son Président MARCEL MIGNON dénommée

Plus en détail

Georgette Josserand, lassée du comportement de son mari, qui refuse désormais de lui adresser la parole, décide de demander le divorce.

Georgette Josserand, lassée du comportement de son mari, qui refuse désormais de lui adresser la parole, décide de demander le divorce. Cas pratique sur un sujet de droit civil ou de procédure civile (1 er concours) Note : 17/20 Enoncé du cas pratique : Lors d une passionnante conférence sur L influence de la pensée pré-socratique sur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, INNOVATION ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2014-329 du 12 mars 2014 relative à l

Plus en détail

COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE

COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE Bruxelles, le 18 décembre 1997 CIRCULAIRE D1 97/9 AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT CIRCULAIRE D4 97/4 AUX ENTREPRISES D INVESTISSEMENT Madame, Monsieur, En vertu de l article 57, 3 de la loi du 22 mars 1993

Plus en détail

SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Thouin-Palat et Boucard, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Thouin-Palat et Boucard, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 15 mars 2011 N de pourvoi: 10-11575 Publié au bulletin Cassation Mme Favre (président), président SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Thouin-Palat

Plus en détail

Article 6 Article 7 Article 8

Article 6 Article 7 Article 8 Loi n 98-4 du 2 février 1998, relative aux sociétés de recouvrement des créances telle que modifiée par les textes subséquents et notamment la loi n 2003-42 du 9 juin 2003. Article premier- La présente

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Les sûretés Chapitre 1. Législation...................................... 18 Section 1. Les notifications fiscales et sociales..................... 18 Section 2. L insaisissabilité de

Plus en détail

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes:

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes: AVERTISSEMENT Les textes légaux et réglementaires figurant dans ce site ne constituent pas une publication officielle (voir www.moniteur.be) de sorte que l IPI n est pas responsable de leur contenu ni

Plus en détail

Guide des maniements de fonds clients à l usage des avocats A jour de la législation et de la réglementation au 1 er décembre 2012

Guide des maniements de fonds clients à l usage des avocats A jour de la législation et de la réglementation au 1 er décembre 2012 Guide des maniements de fonds clients à l usage des avocats A jour de la législation et de la réglementation au 1 er décembre 2012 Gestion par le cabinet d avocats...et ses relations avec la Carpa JANVIER

Plus en détail

Le champ d application de l article 1415 du code civil

Le champ d application de l article 1415 du code civil Fiche à jour au 28 janvier 2009 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE diplôme : Master 1 Matière : Droit des sûretés Web-tuteur : Catherine d Hoir-Lauprêtre SEANCE N 3 - REGIIMES MATRIIMONIIAUX ET CAUTIIONNEMENT

Plus en détail

Rapport de Hélène Poivey-Leclercq. Membre du conseil de l Ordre

Rapport de Hélène Poivey-Leclercq. Membre du conseil de l Ordre RAPPORT SUR LA RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE DE L AVOCAT MANDATAIRE JUDICIAIRE A LA PROTECTION DES MAJEURS ET SUR LA QUESTION DU MANIEMENT DES FONDS Rapport de Hélène Poivey-Leclercq Membre du

Plus en détail

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010.

Néanmoins, il existe deux exceptions au principe de l application de la loi au 1 er novembre 2010. DROIT CIVIL 64/2012 LA VENTE D IMMEUBLE PAR UN PROPRIÉTAIRE SURENDETTÉ Jusqu à présent, même admis au bénéfice du surendettement, le débiteur conservait la possibilité de consentir valablement un acte

Plus en détail

SCP Boullez, SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boullez, SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin, SCP Rocheteau et Uzan-Sarano, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 9 février 2012 N de pourvoi: 11-10270 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président SCP Boullez, SCP Nicolaý, de Lanouvelle et

Plus en détail

LA DEONTOLOGIE FRANCAISE DU CONFLIT D INTERET

LA DEONTOLOGIE FRANCAISE DU CONFLIT D INTERET LA DEONTOLOGIE FRANCAISE DU CONFLIT D INTERET Le respect de la règle du conflit d intérêts est un des principes essentiels de la déontologie de l avocat français. 1. La règle Elle est énoncée par l article

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 Retiré LA CROISSANCE ET L'ACTIVITÉ - (N 2447) AMENDEMENT N o SPE749 présenté par Mme Capdevielle, Mme Alaux, M. Philippe Baumel, M. Ciot, M. Clément, Mme Sandrine Doucet,

Plus en détail

Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale

Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale Année 2005 DOCUMENT n 1 Analyses et études LE DIVORCE INTERNATIONAL EN BELGIQUE Rue de la croix, 22 1050 Bruxelles Téléphone

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 16 octobre 2012 N de pourvoi: 11-19981 Publié au bulletin Rejet M. Espel (président), président Me Jacoupy, SCP Richard, avocat(s) REPUBLIQUE

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-deux mars deux mille douze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-deux mars deux mille douze. N 17 / 12. du 22.3.2012. Numéro 2954 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt-deux mars deux mille douze. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2014-736 du 30 juin 2014 pris pour l application de l ordonnance n o 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention

Plus en détail

BENELUX ~ A 2004/4/11 COUR DE JUSTICE GERECHTSHOF. ARRET du 24 octobre 2005. En cause. Etat belge. contre. De La Fuente

BENELUX ~ A 2004/4/11 COUR DE JUSTICE GERECHTSHOF. ARRET du 24 octobre 2005. En cause. Etat belge. contre. De La Fuente COUR DE JUSTICE BENELUX GERECHTSHOF ~ A 2004/4/11 ARRET du 24 octobre 2005 En cause Etat belge contre De La Fuente Langue de la procédure : le français ARREST van 24 oktober 2005 Inzake Belgische Staat

Plus en détail

RÉFORME DE LA SAISIE IMMOBILIÈRE

RÉFORME DE LA SAISIE IMMOBILIÈRE RÉFORME DE LA SAISIE IMMOBILIÈRE Document à jour au 1 er janvier 2013 Taux d intérêt des sommes consignées à la Caisse des dépôts et consignations pris comme référence de taux pour les intérêts versés

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 2 avril 2014 N de pourvoi: 13-11025 ECLI:FR:CCASS:2014:C100359 Non publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président), président SCP

Plus en détail

Conditions : ces conditions de crédit, ainsi que toute annexe à ces Conditions; CONDITIONS DE CREDIT DE PAYDAY

Conditions : ces conditions de crédit, ainsi que toute annexe à ces Conditions; CONDITIONS DE CREDIT DE PAYDAY CONDITIONS DE CREDIT DE PAYDAY 1. Définitions Dans ces Conditions, les notions suivantes ont la signification qui suit: Demandeur de crédit : la personne (personne physique) qui présente une Demande de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Rapport au Président de la République relatif à l ordonnance n o 2010-1512 du 9 décembre 2010 portant adaptation du

Plus en détail

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 Table des matières 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 A- La Loi sur la faillite et l insolvabilité... 10 B- La Loi sur les arrangements avec les créanciers...

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 26 septembre 2012 N de pourvoi: 11-22929 Publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président), président Me Foussard, SCP Boré et Salve

Plus en détail

UN AVOCAT PEUT-IL AGIR À TITRE DE COURTIER IMMOBILIER?

UN AVOCAT PEUT-IL AGIR À TITRE DE COURTIER IMMOBILIER? UN AVOCAT PEUT-IL AGIR À TITRE DE COURTIER IMMOBILIER? Par : Paul Mayer, du cabinet d avocats Fasken Martineau Les décisions récentes des tribunaux ont clairement démontré qu un avocat ne peut légalement

Plus en détail

Avant-projet de loi. Loi modifiant le Code civil et d autres dispositions législatives en matière d adoption et d autorité parentale

Avant-projet de loi. Loi modifiant le Code civil et d autres dispositions législatives en matière d adoption et d autorité parentale PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Avant-projet de loi Loi modifiant le Code civil et d autres dispositions législatives en matière d adoption et d autorité parentale Déposé par Madame Kathleen

Plus en détail

Corrigé BTS Banque E32 Session 2014

Corrigé BTS Banque E32 Session 2014 Dossier 1 : Analyse d arrêt (20 points) Corrigé BTS Banque E32 Session 2014 1.1 Analysez l arrêt présenté en annexe (12 points) - Présentation de la décision.1 point Il s agit d un arrêt de la chambre

Plus en détail

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE MATTEONI c. ITALIE. (Requête n o 42053/02)

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE MATTEONI c. ITALIE. (Requête n o 42053/02) TESTO INTEGRALE TROISIÈME SECTION AFFAIRE MATTEONI c. ITALIE (Requête n o 42053/02) ARRÊT STRASBOURG 8 juin 2006 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la Convention.

Plus en détail

Questionnaire sur la saisie sur comptes bancaires

Questionnaire sur la saisie sur comptes bancaires Prof. Dr. Burkhard Hess Study JAI A3/02/2002 Questionnaire sur la saisie sur comptes bancaires 1. Compétence des organes d exécution 2. La procédure d obtention de l acte d exécution 3. La prise d effet

Plus en détail

Présenté par l Organisme d autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ)

Présenté par l Organisme d autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) Mémoire présenté au ministère des Finances et de l Économie dans le cadre de la consultation faisant suite au dépôt du Rapport sur l application de la Loi sur les assurances et de la Loi sur les sociétés

Plus en détail

LICENCE SNCF OPEN DATA

LICENCE SNCF OPEN DATA LICENCE SNCF OPEN DATA PREAMBULE Dans l intérêt de ses utilisateurs, la SNCF a décidé de s engager dans une démarche de partage de certaines informations liées à son activité, permettant ainsi aux personnes

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE

DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE SAUVEGARDE Votre dossier doit être déposé par vous-même au Greffe ou par un avocat ou un mandataire muni d un pouvoir. Un dossier reçu par voie postale n est pas

Plus en détail

Les cours administratives suprêmes et l évolution du droit à la publicité, à la vie privée et à l information

Les cours administratives suprêmes et l évolution du droit à la publicité, à la vie privée et à l information Les cours administratives suprêmes et l évolution du droit à la publicité, à la vie privée et à l information (Questionnaire) 1. Décrivez brièvement le soutien institutionnel administratif de l accès à

Plus en détail

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 23/11/2011 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 6 avril 2011 N de pourvoi: 09-72164 Non publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction

Plus en détail

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions

Plus en détail

Le compte producteur de l intermédiaire d assurances : nature juridique et compensation

Le compte producteur de l intermédiaire d assurances : nature juridique et compensation Le compte producteur de l intermédiaire d assurances : nature juridique et compensation Après avoir rappelé la notion et le mécanisme du compte producteur de l intermédiaire d assurances, nous en analyserons

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président. Arrêt n o 1260 F-P+B

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président. Arrêt n o 1260 F-P+B CIV. 1 CB COUR DE CASSATION Audience publique du 29 octobre 2014 Cassation Mme BATUT, président Pourvoi n o U 13-23.506 Arrêt n o F-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA

Plus en détail

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation La présente version annule et remplace toute version précédente. Elle a été enregistrée à Bruxelles le 28 septembre

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice L huissier de justice Introduction Si vous devez faire appel à un huissier de justice ou si vous êtes confronté à son intervention, vous vous posez peut-être quelques questions sur ce qui vous attend.

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 133 5 L acompte sur dividende face au dividende intercalaire. Avis du 14 janvier 2009

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 133 5 L acompte sur dividende face au dividende intercalaire. Avis du 14 janvier 2009 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES L acompte sur dividende face au dividende intercalaire Avis du 14 janvier 2009 La Commission a été interrogée sur le mode de calcul, la périodicité et la comptabilisation

Plus en détail

Avoirs non réclamés des contrats d assurance vie : constat et propositions

Avoirs non réclamés des contrats d assurance vie : constat et propositions Secteur des réformes 04/10/07 Avoirs non réclamés des contrats d assurance vie : constat et propositions Les principaux termes de la problématique des avoirs non réclamés de l assurance vie (parmi lesquels

Plus en détail

PRESENTATION DE L UNION NATIONALE DES CARPA (UNCA) ARTICLE 21-1 DE LA LOI N 71-1130 DU 31 DECEMBRE 1971

PRESENTATION DE L UNION NATIONALE DES CARPA (UNCA) ARTICLE 21-1 DE LA LOI N 71-1130 DU 31 DECEMBRE 1971 PRESENTATION DE L UNION NATIONALE DES CARPA (UNCA) ARTICLE 21-1 DE LA LOI N 71-1130 DU 31 DECEMBRE 1971 & DES CAISSES DES REGLEMENTS PECUNAIRES DES AVOCATS (CARPA) GESTION DES FONDS DE TIERS, DES SEQUESTRES

Plus en détail

NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES

NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES NOTE DES AUTORITES FRANÇAISES OBJET : Réponses des Autorités françaises sur le Livre vert sur l amélioration de l exécution des décisions de justice au sein de l Union Européenne : la saisie des avoirs

Plus en détail

Garantie locative et abus des propriétaires

Garantie locative et abus des propriétaires Recht/Droit Garantie locative et abus des propriétaires La garantie locative, encore communément appelée «caution», est destinée en principe à protéger le propriétaire vis-à-vis d un locataire qui ne respecterait

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

BELGIQUE. Mise à jour de la contribution de novembre 2005

BELGIQUE. Mise à jour de la contribution de novembre 2005 Mars 2013 BELGIQUE Mise à jour de la contribution de novembre 2005 1. Résumé de l arrêt Arrêt définitif de la Cour d appel de Bruxelles du 26 juin 2012 Etat belge (SPF AFFAIRES ETRANGERES) c/ INTERNATIONAL

Plus en détail

SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, SCP Vincent et Ohl, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, SCP Vincent et Ohl, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 2 mars 2010 N de pourvoi: 09-13095 Non publié au bulletin Rejet Mme Favre (président), président SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Masse-Dessen

Plus en détail

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières.

Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. Loi n 2005-96 du 18 octobre 2005, relative au renforcement de la sécurité des relations financières. TITRE PREMIER Renforcement de la sincérité des comptes des sociétés Chapitre premier Renforcement de

Plus en détail

Tribunal de commerce Nanterre Chambre 2. 2 mai 2014. Pharmodel c/ Tamaya Telecom Patrick L.

Tribunal de commerce Nanterre Chambre 2. 2 mai 2014. Pharmodel c/ Tamaya Telecom Patrick L. Tribunal de commerce Nanterre Chambre 2 2 mai 2014 Pharmodel c/ Tamaya Telecom Patrick L. Références de publication : - http://www.legalis.net La décision : La société Pharmodel est un groupement d officines

Plus en détail

Quel cadre juridique pour les mesures d investigation informatique?

Quel cadre juridique pour les mesures d investigation informatique? Quel cadre juridique pour les mesures d investigation informatique? Les Matinales IP&T Fabienne Panneau Avocat Counsel 12 mai 2011 Introduction Constat : la recherche d informations sur un serveur informatique

Plus en détail

PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME

PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME PROJET DE LOI LOGEMENT ET URBANISME Décryptage : ce qui pourrait changer pour les propriétaires et les locataires Jean-François BUET Président de la FNAIM Etienne GINOT Président de l UNIS Point presse

Plus en détail

L ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE

L ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE INC document FICHE PRATIQUE J. 258 /05-2010 L ASSURANCE DE PROTECTION JURIDIQUE L assurance de protection juridique permet de bénéficier d une assistance et de la prise en charge de certains frais (de

Plus en détail