Du R.A.D. et la Wehrmacht au Corps Expéditionnaire Français en Italie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Du R.A.D. et la Wehrmacht au Corps Expéditionnaire Français en Italie"

Transcription

1 Du R.A.D. et la Wehrmacht au Corps Expéditionnaire Français en Italie Charles FUSS est né le 26 décembre 1921, à Metz. A la déclaration de la guerre, comme beaucoup de familles habitant dans l Est de la France, sa famille et lui sont évacués vers la Charente-Maritime (nommée à l époque Charente-inférieure) pour des raisons de sécurité. Ils arrivent dans la ville de Fouras à la fin du mois de septembre 1939, et sont hébergés villa «Doux Repos», rue de l Arsenal, quartier du Paradis. A la signature de l armistice de 1940, certaines des familles évacuées peuvent rentrer chez elles. Parce né en Alsace-Moselle avant 1918, Guillaume, le père de Charles, est dorénavant considéré comme citoyen allemand. Fin septembre 1940, la famille FUSS rentre à Metz. A cette époque, les autorités allemandes ont déjà imposé la germanisation des noms. Son père Guillaume, s appelle désormais Wilhelm, et Charles s appelle Karl. A Fouras, il fait la connaissance d une jeune fille, Pierrette. Il lui promet de revenir la voir. Le 28 août 1942, une loi des autorités allemandes déclare que tous les Alsaciens et les Mosellans sont citoyens allemands. Leur service militaire dans l armée allemande, la Wehrmacht, devient obligatoire. Comme pour tous les jeunes âgés de 18 à 25 ans, cette incorporation doit être précédée par une période effectuée dans une formation para-militaire, le Reichsarbeitsdienst (R.A.D. = service du travail du Reich). Le 16 octobre 1942, Charles est recensé par le bureau d enregistrement n 290 du R.A.D., à Metz. Il est affecté au groupe de travail K5/101, qui dépend du bureau d enregistrement de Glogau, en Pologne, pays annexé par l Allemagne (après la guerre, cette ville est redevenue polonaise sous le nom de Glogow). Son numéro matricule est Il effectue sa période de travail du 25 octobre au 30 décembre Sur les six groupes de travail qui dépendent du bureau de Glogau (numérotés de 1/101 à 6/101), seul le lieu où était le groupe de Charles est inconnu, mais il est aussi le seul dont le numéro est précédé de la lettre «K». Cela signifie, qu en cas de besoin, ce groupe peut être utilisé comme unité combattante (1). Charles (à gauche) en uniforme du RAD avec un camarade

2 Le 13 janvier 1943, avec d autres jeunes mosellans, il est incorporé dans la Wehrmacht. Il effectue sa formation militaire dans le Sud de l Allemagne, à Chemnitz, dans un régiment d infanterie, l Infanterie Ersatz Bataillon 102. Le 20 janvier 1943, la compagnie d instruction de ce régiment lui ouvre son livret militaire (2). «En tant que non-allemands de souche, nous étions parfois soumis à un entraînement plus dur. Nous faisions des exercices de marche plus longs, et il arrivait que nos gradés d encadrement soient plus sévères envers nous» (3) Après sa formation militaire, il est transféré dans un autre régiment d infanterie, à Biala Podlaska, en Pologne. Son affectation à la 1 ère compagnie du Réserve Grenadier Bataillon 476, est mentionnée le 19 février Durant cette période, il est employé comme transmetteur radio. Les contacts avec la population locale sont cordiaux. «Nous avions été invités à boire un verre chez des gens de la région. La soirée fut tellement arrosée qu en repartant, j en ai oublié mon fusil qui me fut rendu» Il participe à des opérations militaires contre les partisans (résistants locaux, souvent encadrés par des soldats soviétiques), probablement avec une unité créée pour la circonstance, la 7 ème compagnie du Groupe d intervention «Hengel» (Eingreifgruppe Hengel). «Nous ne les trouvions presque jamais les forêts étaient tellement denses leurs campements étaient souvent enterrés» Il participe à deux exercices d entraînement militaires. Le premier à Leitmeritz, en république Tchèque, avec le Grenadier Ersatz Bataillon 476 (4), l autre à Strasbourg, au Grenadier Ersatz Bataillon 109 (5). Il a également bénéficié d une permission, pour se rendre à Metz, du 25 avril au 10 mai Charles (à gauche) avec le camarade qui était avec lui au RAD. Photo faite à Biala Podlaska, et datée du 18 août 1943

3 Photos faites en 1943 Le 1 er décembre 1943, il est fait état de son appartenance à la 2 ème compagnie du Réserve Grenadier Bataillon 476. Mi-décembre, sur plusieurs jours, il réintègre un certain nombre d effets d habillement, de matériels, et d armement, et en perçoit d autres. Selon ses souvenirs, il est séparé de ses camarades mosellans le 22 décembre, et dirigé vers l Italie le 23. On peut supposer qu il faisait alors partie du bataillon de marche 305/4 (Marsch-Bataillon 305/4), mis sur pied à cette occasion. Il arrive en Italie le 03 janvier 1944, puis affecté au 134 ème Régiment d Infanterie, régiment d origine autrichienne. Ce régiment fait partie de la 44 ème division d infanterie, baptisée «Hoch Und Deutschmeister». Charles occupe les fonctions de chargeur pour une mitrailleuse. Il participe à une manœuvre d entraînement militaire avec la 1 ère compagnie du 134 ème Régiment d Infanterie, puis est affecté à la 2 ème compagnie de ce régiment. Mi-janvier, son régiment participe à la bataille de Monte-Cassino, face aux unités américaines dans un premier temps puis, à la fin du mois, face aux troupes françaises, dans le secteur dit du Belvédère. Ces troupes sont composées de soldats nord-africains, encadrés par des européens. Ils font partie de la 3 ème Division d infanterie Algérienne. «la nuit, nous n entendions rien. Les ennemis arrivaient en silence près des nids de mitrailleuses, ils poussaient une sorte de cri de guerre, et c était fini» Le 1 er février 1944, Charles décide de rejoindre les troupes françaises. «celui qui était avec moi, un autrichien, a tiré sur notre Lieutenant, puis nous avons couru arrivé dans les lignes françaises, je me suis fait dépouiller de ma montre par les soldats nord-africains un sousofficier m a plaqué au mur, et a armé son arme je lui ai demandé ce qu il faisait... tu parles français m a t il dit, l air étonné je lui dit que j étais de Metz, et lui ai expliqué mon parcours il m a répondu : tu as eu de la chance, je voulais venger mon frère tué la semaine dernière, et m étais juré de tuer le premier allemand qui me tomberait sous la main je lui ai demandé s il était possible de récupérer ma montre il m a fait comprendre que non, malheureusement j ai remarqué que certains de ses soldats portaient un collier de fil de fer sur lequel étaient accrochées des oreilles humaines, ce qui était écœurant en descendant vers les lignes françaises, je fus étonné du nombre de canons dont disposaient nos adversaires pas étonnant que nous ayons eu autant de blessés aux jambes à cause des obus rasants» (6)

4 Son évasion est réussie, car sa famille reçoit un avis de décès officiel des autorités allemandes précisant qu il est «mort pour le grand Reich». Les familles des déserteurs faisaient l objet de représailles, pouvant être le déplacement vers les territoires annexés par l Allemagne, à l Est (Pologne, ). Charles décide de s engager dans l Armée Française, jusque la fin de la guerre. «un Aspirant d origine alsacienne s était également évadé il nous a été demandé de former un groupe de combat, sous ses ordres, et d essayer d entrer dans un dépôt munitions qui était bien gardé nous y sommes arrivés sans nous faire prendre» «Le général de Gaulle ne voulait pas que les alsaciens et les mosellans qui s étaient évadés retournent combattre les allemands. S ils étaient capturés par eux, ils risquaient d être fusillés comme déserteurs» Depuis, Charles était très reconnaissant envers le général. Le 05 février, Charles est affecté à la Base 901, stationnée à Naples puis, le 01 mars, détaché à l atelier de réparation auto 661/3, non loin de là, à San-Giovanni. D autres jeunes évadés mosellans et alsaciens l on rejoint par la suite (Mrs HAMMER, NISSE, KREMER et DOLLE). L une des missions de cet atelier était de récupérer et de réparer les véhicules ennemis abandonnés, afin qu ils puissent être ré-utilisés. «j ai vu certains officiers, pour leur propre compte, faire du commerce avec des pneus récupérés» Charles (à droite) Charles (à gauche) avec un parachutiste français du 1 er Régiment de Chasseurs Parachutistes. Photo datant probablement de début juillet 1944, date du passage de ce régiment à Naples.

5 Portrait non daté Son livret militaire de l Armée Française est établi à Alger, le 8 mars 1943, par le 27 ème Escadron du Train qui, officiellement, est l unité qui l a recruté, et dont il dépend administrativement. La date de son engagement dans l Armée Française est fixée au 2 février, soit le lendemain de son évasion! Il passe son brevet de conduire militaire le 29 juin 1944 puis, le 07 août, une extension pour conduire des véhicules de plus de 3 tonnes. L armistice est signé le 8 mai Le 25 septembre 1945, il prend le bateau à Naples puis, le 27, débarque à Marseille. Il est démobilisé et rayé des contrôles le 22 octobre 1945, à Metz. Comme promis, il retrouve Pierrette. Ils se marient en 1952, ont trois enfants, et habitent Metz. Son passage dans l armée allemande l a tellement marqué, qu il n a jamais voulu apprendre l allemand, ni même le patois mosellan à consonance germanique (le «platt»), à ses enfants. Faute de pouvoir retrouver deux témoins de son évasion, sa demande d obtention de la médaille des évadés, qui lui tenait à cœur, est malheureusement restée sans suite. Conformément à ses dernières volontés, le jour de son décès, un drapeau français recouvrait son cercueil. Grâce à un voisin, une petite délégation de porte-drapeaux, faisant partie d associations d anciens combattants, était présente pour lui rendre les honneurs militaires.

6 (1) Carte d identité R.A.D. de Charles, et recherches Internet sur les unités du R.A.D. (2) Tous les éléments concernant la Wehrmacht ont été relevés dans le Soldbuch de Charles. (3) Toutes les phrases en italique sont des témoignages oraux de Charles à son gendre, auteur de ce résumé. (4) Le Grenadier Ersatz Bataillon 476 n est pas le Réserve Grenadier Bataillon 476, dans lequel était affecté Charles. Ces deux unités ont la même origine. Elles sont issues du dédoublement de l Infanterie Ersatz Bataillon 476, en (5) Probablement avant ou après sa permission à Metz. (6) Les soldats Nord-africains dont parle Charles sont sûrement des marocains du 3 ème Régiment de Tabors. Ces derniers avaient la particularité d être parfaitement silencieux la nuit. Ils ne percevaient pas de solde, mais avaient le droit de rapine, d où la «récupération» de la montre de Charles. Quant aux colliers, fait avec les oreilles des ennemis morts, c était une pratique ancestrale que de nombreux témoignages d époque confirment.

Tambov et les Malgré-nous d Alsace-Moselle

Tambov et les Malgré-nous d Alsace-Moselle Tambov et les Malgré-nous d Alsace-Moselle Tambov Tambov Tambov Tambov Tambov une ville de Russie à 450 km au Sud-Est de Moscou. le nom habituel donné au camp de prisonniers de guerre n 188, un camp parmi

Plus en détail

La bataille de la crête de Vimy Ressources: Photos

La bataille de la crête de Vimy Ressources: Photos La crête de Vimy du haut des airs Cette photo aérienne montre les principales lignes de tranchées dans un secteur inconnu de la crête de Vimy. Les grands cratères, dont certains ont de 10 à 15 mètres de

Plus en détail

Mallette pédagogique. Journal «L Echo de Paris» du dimanche 29 juin Publication «Lectures pour tous» du 31 octobre 1914

Mallette pédagogique. Journal «L Echo de Paris» du dimanche 29 juin Publication «Lectures pour tous» du 31 octobre 1914 Mallette pédagogique Service éducatif Livret pédagogique Journal «L Echo de Paris» du dimanche 29 juin 1919 Journal édité le lendemain de la signature du Traité de paix dans la Galerie des Glaces du château

Plus en détail

Implantation du camp *** Répartition des Polonais *** La fin du camp polonais *** Souvenir de la présence polonaise *** Relations francopolonaises

Implantation du camp *** Répartition des Polonais *** La fin du camp polonais *** Souvenir de la présence polonaise *** Relations francopolonaises MEMORIAL POLONAIS DE VELUCHE Implantation du camp Répartition des Polonais La fin du camp polonais Souvenir de la présence polonaise Relations francopolonaises CONTACTS Remerciements : J. Billy - Y. Chauveau

Plus en détail

Diplôme National du Brevet - Session 2016

Diplôme National du Brevet - Session 2016 DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

Retrouver et bien comprendre la fiche de matricule militaire de votre ancêtre. Extrait offert de

Retrouver et bien comprendre la fiche de matricule militaire de votre ancêtre. Extrait offert de Retrouver et bien comprendre la fiche de matricule militaire de votre ancêtre Extrait offert de Sommaire Comment savoir si mon ancêtre a combattu pendant la Grande Guerre Les archives familiales page 8

Plus en détail

La Première Guerre Mondiale

La Première Guerre Mondiale La Première Guerre Mondiale 1914 1918 1: Les causes de la guerre (avec Mobiclic n 87) a) Qui? b) Les ententes Triple Entente Pays France Royaume- Uni Triple Alliance Russie Allemagne Italie Autriche- Hongrie

Plus en détail

Conception et textes Mansuy VALENTIN 2015

Conception et textes Mansuy VALENTIN 2015 Conception et textes Mansuy VALENTIN 2015 Si le capitaine Rogier avait survécu à la bataille du 18 juin 1940 à Xertigny, il aurait peut-être pu nous raconter cette terrible journée comme ceci : «Je suis

Plus en détail

Les Alsaciens non-rentrés de la 3e compagnie du régiment «Der Führer » de la division «Das Reich

Les Alsaciens non-rentrés de la 3e compagnie du régiment «Der Führer » de la division «Das Reich Les Alsaciens non-rentrés de la 3 e compagnie du régiment «Der Führer» de la division «Das Reich» (d après le Deutsches Rotes Kreuz). par Nicolas Mengus avec la participation de Claude Herold 2016 NB :

Plus en détail

1914, cent ans après. Carnet du jeune historien. Ecole Saint Joseph 5rue de Verdun L ETRAT

1914, cent ans après. Carnet du jeune historien. Ecole Saint Joseph 5rue de Verdun L ETRAT 1914, cent ans après Carnet du jeune historien Ecole Saint Joseph 5rue de Verdun 42580 L ETRAT 2013-2014 SOMMAIRE La Grande Guerre La bataille de Verdun Etude d un livret militaire Nos photos Source images

Plus en détail

Présentation de l exposition «La guerre des cartes postales»

Présentation de l exposition «La guerre des cartes postales» Présentation de l exposition «La guerre des cartes postales» On me demande souvent les raisons de vouer une passion à des cartes postales sur la première Guerre Mondiale. Ma première réponse est que contrairement

Plus en détail

Projet 1914 : 100 ans après

Projet 1914 : 100 ans après Projet 1914 : 100 ans après 1) Sa Vie et son Etat Civil : Classe de CM1-CM2 de St Maurice en Gourgois Enseignants : Evelyne LAURENSON / Emmanuel DUCHAMP REYMONDON JACQUES source :un dessin de la maison

Plus en détail

Mémoires océaniennes de la Grande Guerre

Mémoires océaniennes de la Grande Guerre Mémoires océaniennes de la Grande Guerre Chronique Calédonienne Livret pédagogique niveau collège Lors de la Première Guerre Mondiale, le Pacifique n est pas absent de ce grand conflit. Il vivra des heures

Plus en détail

Victor TRITZ, Malgré-nous, à 92 ans se souvient très bien

Victor TRITZ, Malgré-nous, à 92 ans se souvient très bien Victor TRITZ, Malgré-nous, à 92 ans se souvient très bien «A 17 ans, ces s. de Boches m ont incorporé de force dans leur armée. Je dis bien de force». Il insiste lourdement sur cette dernière phrase, comme

Plus en détail

Lucien Glanis ENREGISTREMENT REALISE LE 28/03/2012 PAR MADAME MYRIAM FELLOUS-SIGRIST. Cheminot pendant la Seconde Guerre mondiale

Lucien Glanis ENREGISTREMENT REALISE LE 28/03/2012 PAR MADAME MYRIAM FELLOUS-SIGRIST. Cheminot pendant la Seconde Guerre mondiale AV1 AT G024/E01 Lucien Glanis M. Lucien Glanis est en 1923. ENREGISTREMENT REALISE LE 28/03/2012 PAR MADAME MYRIAM FELLOUS-SIGRIST STATUT DU TEMOIN FONCTION A LA SNCF Cheminot pendant la Seconde Guerre

Plus en détail

La mobilisation britannique

La mobilisation britannique La mobilisation britannique Les accords avec la France Dès la conclusion de l entente cordiale en 1904, l Angleterre et la France entament des conversations en vue d une coopération militaire en cas de

Plus en détail

Mondiale

Mondiale CM2 LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE TITRES THEMES NOTIONS DOCUMENTS VISITES - RESSOURCES La Seconde Guerre - l ampleur de la guerre (cartes, Mondiale documents statistiques) La violence du XX e siècle : les

Plus en détail

Numéro Période cote. PER (4e année) Septembre (4e année) Décembre (5e année) Mars 1949

Numéro Période cote. PER (4e année) Septembre (4e année) Décembre (5e année) Mars 1949 PER 135 Revue historique des Armées Trimestriel Historique de la revue : - 1945-1973 : Revue historique de l'armée : publication trimestrielle du Service historique de l armée - 1974- : Revue historique

Plus en détail

Portrait du lieutenant-colonel Denis Ponteins, l un des derniers survivants de la Campagne de France.

Portrait du lieutenant-colonel Denis Ponteins, l un des derniers survivants de la Campagne de France. Ceci est la copie d un article apparaissant aussi sur le blog OPEXNEWS. Il est placé ici comme annexe à la page «Numérotation et affectation des Dewoitine D.520» du «Site personnel de François-Xavier BIBERT»

Plus en détail

3e FE Analyse d un film d actualités «raconter la guerre d Algérie»

3e FE Analyse d un film d actualités «raconter la guerre d Algérie» Film n Titre du film : Source : Date de l événement : Date de diffusion : Sujet abordé : Film n 1 Titre du film : Les événements d Algérie en novembre 1954 Date de l événement : 1 er novembre 1954 Date

Plus en détail

ESCALE 3 : LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT ( )

ESCALE 3 : LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT ( ) 1. Situer Stalingrad. Stalingrad se trouve en Russie sur les bords de la Volga. 2. Quelles sont les armées en présence? La bataille de Stalingrad oppose l Armée allemande à l Armée russe. 3. Comment sont

Plus en détail

Les Français et la guerre,

Les Français et la guerre, Les Français et la guerre, 1914-1918 Exposition itinérante Archives des Yvelines Archives des Yvelines Questionnaire écoles PANNEAU 1 Pourquoi la guerre? La montée des nationalismes Document 1 Sur cette

Plus en détail

Sur les traces de la plaque commémorative pour les instituteurs de la Loire morts pour la France

Sur les traces de la plaque commémorative pour les instituteurs de la Loire morts pour la France Sur les traces de la plaque commémorative pour les instituteurs de la Loire morts pour la France Élèves de 3 ème du Collège Mario Meunier, Montbrison, 2013-2014 Deux enseignants Jean Emonet Louis Géry

Plus en détail

PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES AUX INCORPORES DE FORCE DANS L ARMEE ALLEMANDE

PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES AUX INCORPORES DE FORCE DANS L ARMEE ALLEMANDE PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES AUX INCORPORES DE FORCE DANS L ARMEE ALLEMANDE Liste non exhaustive Ces textes sont consultables au CEDOC de la Fondation * Ordonnance du 24 août 1942 du chef de l administration

Plus en détail

4 R. Garde nationale et autres corps spéciaux

4 R. Garde nationale et autres corps spéciaux 4 R Garde nationale et autres corps spéciaux 2 4 R - GARDE NATIONALE ET AUTRES CORPS SPECIAUX Compagnie de la réserve (1805-1814) Compagnie départementale de réserve (1815-1818) 4 R 1 Recrutement : listes

Plus en détail

Un aspect méconnu du combat des Forces Françaises Libres pendant la seconde guerre mondiale : un témoignage.

Un aspect méconnu du combat des Forces Françaises Libres pendant la seconde guerre mondiale : un témoignage. Page 1 sur 6 Un aspect méconnu du combat des Forces Françaises Libres pendant la seconde guerre mondiale : un témoignage. Par Guy Charmot, médecin-colonel ER Ancien des Forces Françaises Libres (FFL) du

Plus en détail

LA GRANDE GUERRE LES GARDIENS DU CHEMIN DE FER EN 1915

LA GRANDE GUERRE LES GARDIENS DU CHEMIN DE FER EN 1915 les Guerres LA GRANDE GUERRE LES GARDIENS DU CHEMIN DE FER EN 1915 Pendant la Première, comme pendant la Deuxième Guerre mondiale, les hommes ayant passé l âge de combattre en première ligne étaient affectés

Plus en détail

«Une journée pour se souvenir» : Cérémonie du jour du Souvenir à la crête de Vimy

«Une journée pour se souvenir» : Cérémonie du jour du Souvenir à la crête de Vimy «Une journée pour se souvenir» : Cérémonie du jour du Souvenir à la crête de Vimy ou «Les Canadiens rendant hommage à leurs soldats tombés au champ d'honneur» : Cérémonie du jour du Souvenir à la crête

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Radio fidélité Mayenne (10 rue d Avesnières à Laval) 13 décembre 2016

DOSSIER DE PRESSE. Radio fidélité Mayenne (10 rue d Avesnières à Laval) 13 décembre 2016 Radio fidélité Mayenne (10 rue d Avesnières à Laval) DOSSIER DE PRESSE 13 décembre 2016 Bureau du cabinet et de la communication interministérielle pref-communication@mayenne.gouv.fr @Prefet53 Il y a

Plus en détail

Portrait équestre de Napoléon III par Horace Vernet - Musée de Plombières-les-Bains.

Portrait équestre de Napoléon III par Horace Vernet - Musée de Plombières-les-Bains. Célébration de la commémoration du centenaire De la grande guerre de 1914-1918. Mémoire et Souvenir de mon grand-père maternel, le lieutenant-rené louis, professeur à l École de guerre, mort pour la France

Plus en détail

Mémoires océaniennes de la Grande Guerre

Mémoires océaniennes de la Grande Guerre Mémoires océaniennes de la Grande Guerre Chronique Calédonienne Livret pédagogique niveau collège Lors de la Première Guerre Mondiale, le Pacifique n est pas absent de ce grand conflit. Il vivra des heures

Plus en détail

Historique sommaire. 35 e régiment de tirailleurs algériens ; 1940 ; ; 1960

Historique sommaire. 35 e régiment de tirailleurs algériens ; 1940 ; ; 1960 Historique sommaire 35 e régiment de tirailleurs algériens 1920-1928 ; 1940 ; 1954-1956 ; 1960 Eric de FLEURIAN 21/11/2017 Copyright 2017 les-tirailleurs.fr Sommaire Evolution du régiment et appellations

Plus en détail

PUTAIN DE GUERRE! L EXPO

PUTAIN DE GUERRE! L EXPO PUTAIN DE GUERRE! L EXPO Cette exposition est mise à disposition gratuitement des CDI et bibliothèques sur demande et après signature d une convention de prêt. Elle contient 17 panneaux, dont un visuel

Plus en détail

UNE ESCADRILLE DE COMBAT AERIEN DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE :

UNE ESCADRILLE DE COMBAT AERIEN DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE : Dossier pédagogique pour les collèges UNE ESCADRILLE DE COMBAT AERIEN DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE : Nom et Prénom de l élève :.. Classe et établissement scolaire :. MEMORIAL NORMANDIE-NIEMEN B.P.124

Plus en détail

ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié

ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié ADO à Odienné - Ce que j ai demandé à Soro, Zakaria Koné, Ben Laden, Fofié Le président du Rdr, dans l entretien qu il a accordé à la presse, livre ses impressions après ce premier contact avec les populations

Plus en détail

EXPOSITION: LA CITOYENNETE

EXPOSITION: LA CITOYENNETE EXPOSITION: LA CITOYENNETE 1- Questionnaires préparés pour les quatrièmes, troisièmes mais cette exposition peut être vue à tous les niveaux 2- Possibilité de faire créer le jeu de questions par les 4ème,

Plus en détail

CAMP DES MILLES L ANCIENNE TUILLERIE i n t e r n é s, 2000 d é p o r t é s, 3 a n s d a c t i v i t é s

CAMP DES MILLES L ANCIENNE TUILLERIE i n t e r n é s, 2000 d é p o r t é s, 3 a n s d a c t i v i t é s CAMP DES MILLES L ANCIENNE TUILLERIE 1939 1942 1 0 0 0 0 i n t e r n é s, 2000 d é p o r t é s, 3 a n s d a c t i v i t é s S E P T E M B R E 1 9 3 9 / J U I N 1 9 4 0 «Un Camp d internement pour «sujets

Plus en détail

Le catalogue de la documentation du P. G.

Le catalogue de la documentation du P. G. Le catalogue de la documentation du P. G. Du service militaire à la captivité Tous droits réservés Pourquoi ce dossier? Les descendants des P.G. disposent de deux sources documentaires pour reconstituer

Plus en détail

IL S'APPELAIT JACQUES FAURE. Ecole de St Maurice-en-Gourgois - Classe de CM1-CM2 de Mmes Chambert et Chatron - 1

IL S'APPELAIT JACQUES FAURE. Ecole de St Maurice-en-Gourgois - Classe de CM1-CM2 de Mmes Chambert et Chatron - 1 IL S'APPELAIT JACQUES FAURE Ecole de St Maurice-en-Gourgois - Classe de CM1-CM2 de Mmes Chambert et Chatron - 1 Notre soldat Jacques Faure 1. La vie de Jacques Faure Notre soldat s appelle Jacques Faure

Plus en détail

Trois semaines plus tôt l Empereur Napoléon III venait de déclarer la guerre à la Prusse de Bismarck et de Guillaume II.

Trois semaines plus tôt l Empereur Napoléon III venait de déclarer la guerre à la Prusse de Bismarck et de Guillaume II. Inauguration de la nouvelle place de la République à Vesoul jeudi 12 septembre 2013 Alain Chrétien, député-maire de Vesoul, président de l Agglomération François-Joseph Thiault a 24 ans, il vient d arriver

Plus en détail

De la Wehrmacht au Struthof. Georges Hassler 1

De la Wehrmacht au Struthof. Georges Hassler 1 De la Wehrmacht au Struthof Georges Hassler 1 1 Son parcours a été reconstitué grâce aux témoignages et aux documents communiqués par son épouse et par son fils Thierry. Georges Hassler est né le 8 mai

Plus en détail

Nom : TRAN Prénom : Duy-Laurent. Etudier le jour J (6 juin 1944) : travail de terrain sur les sites du Débarquement en Normandie

Nom : TRAN Prénom : Duy-Laurent. Etudier le jour J (6 juin 1944) : travail de terrain sur les sites du Débarquement en Normandie Nom : TRAN Prénom : Duy-Laurent Etudier le jour J (6 juin 1944) : travail de terrain sur les sites du Débarquement en Normandie Mme Heip, avril 2010 Croquis de synthèse Vous renseignerez ce croquis au

Plus en détail

III. Les bouleversements politiques de la guerre Pourquoi l Europe a-t-elle été transformée par la guerre? A. La Révolution russe

III. Les bouleversements politiques de la guerre Pourquoi l Europe a-t-elle été transformée par la guerre? A. La Révolution russe III. Les bouleversements politiques de la guerre Pourquoi l Europe a-t-elle été transformée par la guerre? A. La Révolution russe Quelle est la situation militaire de la Russie en 1917? Un soldat russe

Plus en détail

Sommaire du BOC n 54 du 10/12/2015

Sommaire du BOC n 54 du 10/12/2015 TEXTES SIGNALES Sommaire du BOC n 54 du 10/12/2015 Journal Officiel 2015. 6 novembre ARRÊTÉ fixant le contenu du dossier et les modalités de détermination de l usage futur d un terrain devant faire l objet

Plus en détail

La famille GRIS. Cette page rassemble les souvenirs de la famille GRIS pendant la Première Guerre Mondiale.

La famille GRIS. Cette page rassemble les souvenirs de la famille GRIS pendant la Première Guerre Mondiale. La famille GRIS Cette page rassemble les souvenirs de la famille GRIS pendant la Première Guerre Mondiale. Les parents, Emmanuel Gris et Marie Roy, vivaient au Chiron de Beaulieu avec leur sept enfants.

Plus en détail

625 Mi. Répertoire numérique. Monique Leblois-Péchon Section du XX e siècle

625 Mi. Répertoire numérique. Monique Leblois-Péchon Section du XX e siècle 625 Mi Répertoire numérique Monique Leblois-Péchon Section du XX e siècle Sommaire Tirailleurs algériens Du 1er au 5ème régiment Du 6ème au 13ème régiment Du 14ème au 28ème régiment Du 29ème au 83ème régiment

Plus en détail

Questionnaire à faire tout au long de la visite avec un copain (ou une copine!)

Questionnaire à faire tout au long de la visite avec un copain (ou une copine!) Questionnaire à faire tout au long de la visite avec un copain (ou une copine!) 1/ Les activités d'un soldat à la caserne : Retrouve la photo dans le musée et remplis le texte à trou. 2/Les uniformes :

Plus en détail

Nachrichtenblatt der Festung Dünkirchen

Nachrichtenblatt der Festung Dünkirchen Nachrichtenblatt der Festung Dünkirchen Feuille d informations du 9 mai 1945 de la Forteresse de Dunkerque. Traduit et Transcrit par Michel Héluwaert Mise en page par Jean-Marie Muyls Voici le dernier

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Sécurité du revenu

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Sécurité du revenu [TRADUCTION] Citation : G. M. c. Ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, 2013 TSSDGSR 4 N o d appel : 122139 ENTRE : G. M. Appelante et Ministre des Ressources humaines et

Plus en détail

Sommaire. La SUISSE. LA SUISSE : Ses frontières. TIMBRES / VIGNETTES MILITAIRE SUISSE Ou. La SUISSE : Quelques chiffres

Sommaire. La SUISSE. LA SUISSE : Ses frontières. TIMBRES / VIGNETTES MILITAIRE SUISSE Ou. La SUISSE : Quelques chiffres TIMBRES / VIGNETTES MILITAIRE SUISSE Ou Les TIMBRES SOLDAT «SOLDATENMARKEN» Sommaire La SUISSE : Quelques chiffres : Un peu d histoire (939 945) Les TIMBRES SOLDAT «SOLDATENMARKEN» 2 LA SUISSE : Ses frontières

Plus en détail

LE SOLDAT PIERRE BAILLAT ET LES SPAHIS

LE SOLDAT PIERRE BAILLAT ET LES SPAHIS LE SOLDAT PIERRE BAILLAT ET LES SPAHIS RIEN NE SEMBLAIT LE PREDESTINER A CE QUE FUT SON PARCOURS MILITAIRE CONSULTATION DU REGISTRE DE RECRUTEMENT DES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE L AUDE FICHE SIGNALETIQUE

Plus en détail

CORRIGÉ DU LIVRET THÉMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE «LES 100 JOURS DE NORMANDIE» - CINEMA CIRCULAIRE ARROMANCHES 360

CORRIGÉ DU LIVRET THÉMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE «LES 100 JOURS DE NORMANDIE» - CINEMA CIRCULAIRE ARROMANCHES 360 PAGE 3 OBSERVEZ LA CARTE ET REPONDEZ AUX QUESTIONS SUIVANTES. De quelle nationalité sont les troupes qui débarquent sur Juno Beach? Ø Canadienne Dans la nuit du 5 au 6 juin, des parachutistes américains

Plus en détail

Dossier de Presse. L Orne se souvient... Alençon, le 2 août Le départ pour la Grande Guerre

Dossier de Presse. L Orne se souvient... Alençon, le 2 août Le départ pour la Grande Guerre 1914 2014 Dossier de Presse L Orne se souvient... Alençon, le 2 août 1914 Le départ pour la Grande Guerre L Orne se souvient... Alençon, le 2 août 1914... Le départ pour la Grande Guerre Alençon et l Orne

Plus en détail

Voyage à Verdun. Robin L. 3 A 4 & 5 novembre 2010

Voyage à Verdun. Robin L. 3 A 4 & 5 novembre 2010 Voyage à Verdun Robin L. 3 A 4 & 5 novembre 2010 Préambule Les 4 et 5 novembre, nous, les classes de 3 A et 3 C, sommes partis à Verdun visiter les vestiges de la 1 guerre mondiale nous avons visité: L

Plus en détail

LE BATAILLON DE CORÉE DANS LA GUERRE D INDOCHINE. BIBLIOGRAPHIE.

LE BATAILLON DE CORÉE DANS LA GUERRE D INDOCHINE. BIBLIOGRAPHIE. LE BATAILLON DE CORÉE DANS LA GUERRE D INDOCHINE. BIBLIOGRAPHIE. Mise à jour du : 15/09/201429/03/2011 Avertissements : - Il existe une littérature abondante sur la guerre d Indochine. Nous n avons donc

Plus en détail

@ssociation nationale

@ssociation nationale @ssociation nationale 1914-1918 LES CHAMPS DE BATAILLES DE VERDUN 4 et 5 juin 2016 Samedi 4 juin RIVE DROITE 1 2 1 Village détruit d Haumont 2 Bois des Caures 3 Ossuaire de Douaumont 4 Fort de Souville

Plus en détail

La Courtine. Des soldats russes en France,

La Courtine. Des soldats russes en France, 99 bis Avenue du Général Leclerc 75014 PARIS Site : www.sitecommunistes.org Hebdo : Communistes.hebdo@wanadoo.fr E mail : communistes2@wanadoo.fr 15-08-2017 La Courtine. Des soldats russes en France, 1916

Plus en détail

Le «roman national» comme objet d étude : Mise en œuvre pédagogique 1 ère STMG sur La France en République, CHAPITRE 1 : Moments et actes fondateurs :

Le «roman national» comme objet d étude : Mise en œuvre pédagogique 1 ère STMG sur La France en République, CHAPITRE 1 : Moments et actes fondateurs : Le «roman national» comme objet d étude : Mise en œuvre pédagogique 1 ère STMG sur La France en République, CHAPITRE 1 : Moments et actes fondateurs : 1) Quel est, selon vous, le personnage principal de

Plus en détail

La deuxième guerre mondiale : séance 5 - Le début de la fin.

La deuxième guerre mondiale : séance 5 - Le début de la fin. 1 - Introduction La deuxième guerre mondiale : séance 5 - Le début de la fin. Rallye web pour les élèves fin de cycle III et plus... En 1942, l'expension de l'allemagne nazie est à son maximum. Presque

Plus en détail

Les Français et la guerre, Exposition itinérante

Les Français et la guerre, Exposition itinérante Les Français et la guerre, 1914-1918 Exposition itinérante Archives des Yvelines Questionnaire collège / lycée Le déclenchement de la guerre PANNEAU 1 LA MONTÉE DES NATIONALISMES Document 1 1. Quels éléments

Plus en détail

Registre matricule commenté de MICHEL CESBRON

Registre matricule commenté de MICHEL CESBRON Registre matricule commenté de MICHEL CESBRON Pour rechercher la fiche matricule de Michel Joseph Marie CESBRON, né le 31 octobre 1892 : 1 - Il faut aller sur le site internet des archives départementales

Plus en détail

La lettre de la section de Saint Sulpice la Forêt

La lettre de la section de Saint Sulpice la Forêt Union Nationale des Combattants La lettre de la section de Saint Sulpice la Forêt N SPÉCIAL - Septembre 2014 Michel Descormiers avait 10 ans en 1944, au moment du débarquement des troupes alliées. Réfugié

Plus en détail

Le but de Mussolini = édifier un nouvel empire italien autour de la mer Méditerranée. Messages de propagande:

Le but de Mussolini = édifier un nouvel empire italien autour de la mer Méditerranée. Messages de propagande: Le but de Mussolini = édifier un nouvel empire italien autour de la mer Méditerranée. Messages de propagande: 1. «Une minute sur le champ de bataille vaut une vie de paix!» 2. «Croyez! Obéissez! Combattez!»

Plus en détail

LES FILIÈRES DE L'ARMÉE DE TERRE

LES FILIÈRES DE L'ARMÉE DE TERRE LES FILIÈRES DE L'ARMÉE DE TERRE LES FILIÈRES DE L ARMÉE DE TERRE MILITAIRES DU RANG EVAT 1 VDAT 2 NIVEAU EXIGÉ Sans condition de diplôme. Sans condition de diplôme. CONDITIONS D ÂGE Avoir au moins 17

Plus en détail

Lancier de la Vistule en Espagne, 1808.

Lancier de la Vistule en Espagne, 1808. Les Lanciers de la Vistule (par Diégo Mané, Lyon, Mars 2011) Ces célèbrissimes cavaliers ont nourri l imaginaire et l imagerie de l épopée. Ils ont fait partie de ce que l on regroupe communément sous

Plus en détail

VOYAGE DE ME MOIRE 2015

VOYAGE DE ME MOIRE 2015 VOYAGE DE ME MOIRE 2015 Cette année nous avons souhaité innover avec un circuit de mémoire qui nous mènera à CLERMONT-EN-ARGONNE, LA MALPIERRE, NANCY, ÉCROUVES, TRONDES et pour finir ROBERT- ESPAGNE. Nous

Plus en détail

Révisions DNB : La Première Guerre mondiale, éducation civique et géographie

Révisions DNB : La Première Guerre mondiale, éducation civique et géographie Révisions DNB : La Première Guerre mondiale, éducation civique et géographie 1- QCM : choisissez la bonne réponse parmi plusieurs propositions La Première Guerre mondiale se déroule de : Réponse : A- 1914

Plus en détail

Garde nationale et autres corps spéciaux

Garde nationale et autres corps spéciaux ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA CREUSE 4 R Garde nationale et autres corps spéciaux An XI - 1873 Répertoire numérique Etabli par Bénédicte De La BROSSE, Vanessa MORE, assistants qualifiés de conservation

Plus en détail

La 2 nde Guerre Mondiale

La 2 nde Guerre Mondiale La 2 nde Guerre Mondiale La seconde Guerre Mondiale commença en 1939 par Hitler en Allemagne pour se venger de la France de la Guerre de 1914 (c est la France qui a gagné cette guerre). Après s être assuré

Plus en détail

Centre du service national en Nouvelle- Calédonie LE PARCOURS DE CITOYENNETE

Centre du service national en Nouvelle- Calédonie LE PARCOURS DE CITOYENNETE Centre du service national en Nouvelle- Calédonie LE PARCOURS DE CITOYENNETE PLAN Petite histoire et fin du service militaire Le devoir de mémoire Le parcours de citoyenneté La JDC (Journée défense et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 9 avril Signature d'une convention entre l État et la société des membres de la légion d'honneur

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 9 avril Signature d'une convention entre l État et la société des membres de la légion d'honneur DOSSIER DE PRESSE Jeudi 9 avril 2015 Signature d'une convention entre l État et la société des membres de la légion d'honneur 1 Présentation de Monsieur Hervé Gobillard, Président de la Société des membres

Plus en détail

Alexandre Ronza. Naissance

Alexandre Ronza. Naissance Alexandre Ronza Naissance François Alexandre Ronza voit le jour le dimanche 25 février 1877 à San Germano Vercellese, en Italie, à mi-chemin entre Turin et Milan. Il est le fils de Jean Charles Antoine

Plus en détail

LES SOUS OFFICIERS SPÉCIALISTES DE L ARMÉE DE L AIR

LES SOUS OFFICIERS SPÉCIALISTES DE L ARMÉE DE L AIR LES SOUS OFFICIERS SPÉCIALISTES DE L ARMÉE DE L AIR Être âgé de 17 à 23 ans Etre titulaire d un baccalauréat de l enseignement général ou technologique. Recrutement à toute période de l année Sélection

Plus en détail

N 2- L IMAGE DES ALLEMANDS DONNÉE AUX ENFANTS FRANÇAIS

N 2- L IMAGE DES ALLEMANDS DONNÉE AUX ENFANTS FRANÇAIS EXPOSITION : LES ENFANTS DE LA PATRIE - VOLET 2 : «La Patrie en danger» (1914-1918) NIVEAU PRIMAIRE ET COLLÈGE (histoire instruction civique lecture d images) N 2- L IMAGE DES ALLEMANDS DONNÉE AUX ENFANTS

Plus en détail

Marius Revel. Naissance

Marius Revel. Naissance Marius Revel Naissance Marius François Revel est né le samedi 15 août 1885 à Villalier. Il est le fils de Jules Bernard Revel, ramonet 1, âgé de 34 ans et d Agathe Escande, âgée de 27 ans. Acte de naissance

Plus en détail

Débat sur la conscription Ressources: Affiche de recrutement

Débat sur la conscription Ressources: Affiche de recrutement This is Your Flag (Voici votre drapeau) Voici une affiche de recrutement pour le 207 e Bataillon d Ottawa-Carleton, dont le bureau de recrutement était situé au centre-ville d Ottawa. Cette unité se rendit

Plus en détail

La jeunesse européenne : des voix pour la paix Sujet 1 : sur la mémoire de 14-18

La jeunesse européenne : des voix pour la paix Sujet 1 : sur la mémoire de 14-18 La jeunesse européenne : des voix pour la paix Sujet 1 : sur la mémoire de 14-18 Mesdames, Messieurs, chers Concitoyens, Il y a six mois que notre monument à la mémoire des morts de la Première Guerre

Plus en détail

rchi c lasse sic désiré Numéro 25 - septembre 2014

rchi c lasse sic désiré Numéro 25 - septembre 2014 A Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence 2 rue du Trélus BP 212 04002 DIGNE-LES-BAINS CEDEX 04 92 36 75 00 archives04@cg04.fr rchi c lasse Numéro 25 - septembre 2014 désiré sic SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

LES OFFICIERS DE CARRIÈRE

LES OFFICIERS DE CARRIÈRE LES OFFICIERS DE CARRIÈRE LES CONDITIONS DE CANDIDATURE CONCOURS SUR ÉPREUVES BAC À BAC+2 Vous détenez un bac, vous êtes en classes préparatoires : vous passez le concours classes préparatoires (CPGE)

Plus en détail

Avril 2014 _ Centenaire 1 ère Guerre Mondiale / Salon-de-Provence Il était une fois la Grande Guerre _ Uniformes et batailles MUSEE DE L EMPERI

Avril 2014 _ Centenaire 1 ère Guerre Mondiale / Salon-de-Provence Il était une fois la Grande Guerre _ Uniformes et batailles MUSEE DE L EMPERI Avril 2014 _ Centenaire 1 ère Guerre Mondiale / Salon-de-Provence Il était une fois la Grande Guerre _ Uniformes et batailles MUSEE DE L EMPERI Les troupes coloniales ont été engagées sur le sol français.

Plus en détail

Retrouvez vos ancêtres pendant la Grande Guerre

Retrouvez vos ancêtres pendant la Grande Guerre Votre Histoire Familiale - Guides Pratiques Retrouvez vos ancêtres pendant la Grande Guerre Les militaires Elise LENOBLE 2 Retrouvez vos ancêtres pendant la Grande Guerre Les militaires Elise LENOBLE Ce

Plus en détail

Parrain de la 76 Promotion de l E.N.S.O.A. Mort au combat en Algérie, le 29 mars 1957 à l âge de 25 ans

Parrain de la 76 Promotion de l E.N.S.O.A. Mort au combat en Algérie, le 29 mars 1957 à l âge de 25 ans ECOLE NATIONALE DES SOUS-OFFICIERS D ACTIVE 1 BATAILLON CARRIÈRE MILITAIRE du SERGENT-CHEF T O U S S A I N T PIERRE Parrain de la 76 Promotion de l E.N.S.O.A. - Médaille Militaire - Croi de Guerre des

Plus en détail

Infractions commises à l aide d explosifs, d armes à feu, et d autres matières ou instruments dangereux

Infractions commises à l aide d explosifs, d armes à feu, et d autres matières ou instruments dangereux Infractions commises à l aide d explosifs, d armes à feu, et d autres matières ou instruments dangereux Décret n 2001/268/PRES/PM/SECU/MATD/MEF/DEF/MEE/MJPDH du 8 juin 2001 (JO N 26 2001) portant régime

Plus en détail

BORKEL/ZERWECK Une famille allemande en Alsace de 1910 à 1919

BORKEL/ZERWECK Une famille allemande en Alsace de 1910 à 1919 BORKEL/ZERWECK Une famille allemande en Alsace de 1910 à 1919 L'origine : Le père de famille, Max Karl BORKEL, 20/10/1852 à Chemnitz (Sachsen), fils de Karl Robert et de Auguste Louise GÜNTHER, +4/3/1934

Plus en détail

VERS Le musée, diffuseur de l histoire des 22 et de la citadelle A LE ROYAL 22 e RÉGIMENT CHEF DE FILE ET MODÈLE DANS L INTRODUCTION DU FRANÇAIS COMME LANGUE DE TRAVAIL AU SEIN DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE

Plus en détail

CARNET DE VOYAGE A VERDUN

CARNET DE VOYAGE A VERDUN Mikael A. 3A L ossuaire de Douaumont : CARNET DE VOYAGE A VERDUN Le bâtiment de l'ossuaire de Douaumont représente pour certains une épée enfoncée dans la terre dont seule émerge la poignée servant de

Plus en détail

Guerres mondiales et régimes totalitaires /

Guerres mondiales et régimes totalitaires / Guerres mondiales et régimes totalitaires / 1914 1945 Les questions qui suivent ont été réalisée par les élèves de 3 e A et de 3 e B afin d aider chacun à réviser et/ou à vérifier les connaissances acquises.

Plus en détail

Adjudant Maurice VERGNE

Adjudant Maurice VERGNE Adjudant Maurice VERGNE Parrain de la 264 e promotion de l Ecole Nationale des Sous-Officiers d Active 3 e Bataillon du 2 novembre 2009 au 24 juin 2010 L adjudant VERGNE était titulaire des décorations

Plus en détail

1914. Le Gard célèbre le centenaire.

1914. Le Gard célèbre le centenaire. 1914. Le Gard célèbre le centenaire. Guide pédagogique Livret pour le Secondaire 1 Archives départementales du Gard 365, rue du Forez - Nîmes Carte postale : départ des soldats suite à l ordre de mobilisation

Plus en détail

La vie d un soldat Ressources: Documents de source primaire

La vie d un soldat Ressources: Documents de source primaire Tricks for the Trenches and Wards (Tours pour les tranchées et les salles d hôpitaux) Cette brochure publiée par l armée proposait des tours simples à faire avec ce qu on avait sous la main pour divertir

Plus en détail

historiques 3 volets 1/10/03 10:18 Page 3 Armes Historiques zoé communication

historiques 3 volets 1/10/03 10:18 Page 3 Armes Historiques zoé communication historiques 3 volets 1/10/03 10:18 Page 3 Armes Historiques zoé communication 5 20 47 historiques 3 volets 1/10/03 10:18 Page 4 Les Epées Epée Franc-Maçon Grand Orient de France La garde est en bronze

Plus en détail

Au front. Le Front = La zone de combats. C est lors de la première Guerre Mondiale que l on commence à utiliser

Au front. Le Front = La zone de combats. C est lors de la première Guerre Mondiale que l on commence à utiliser Au front Le Front = La zone de combats C est lors de la première Guerre Mondiale que l on commence à utiliser de nouvelles armes meurtrières (mitrailleuses, gaz, tanks ). La puissance de feu de l artillerie

Plus en détail

La bataille de la Somme Ressources: Photos

La bataille de la Somme Ressources: Photos Attaque au gaz sur la Somme Photo aérienne d une attaque au gaz sur le champ de bataille de la Somme au moyen de boîtes en métal remplies de gaz liquide. Quand on ouvrait les boîtes sous un fort vent favorable,

Plus en détail

Le Débarquement de Normandie dans les mémoires de la seconde guerre mondiale.

Le Débarquement de Normandie dans les mémoires de la seconde guerre mondiale. Le Débarquement de Normandie dans les mémoires de la seconde guerre mondiale. C est au cours de l année 1943 que les Anglais, les Américains et les Canadiens décident de lancer une opération de grande

Plus en détail

La seconde guerre mondiale.

La seconde guerre mondiale. La seconde guerre mondiale. La 1ère guerre mondiale s est terminée en 1918. L Allemagne a perdu cette guerre. L Allemagne doit payer les réparations dues aux destructions dans les pays vainqueurs. Or l

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU PRIMAIRE

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU PRIMAIRE HITLER FAIT FORTIFIER LES COTES PAGES 4-5 Comment appelle-t-on cette ligne de défense? Coche la bonne réponse. Le Mur de l Atlantique Différentes sortes de défenses allemandes étaient installées le long

Plus en détail

Bernard DENNI : de l Armée Française aux Forces Françaises de l Intérieur en passant par l incorporation de force dans la Wehrmacht ( )

Bernard DENNI : de l Armée Française aux Forces Françaises de l Intérieur en passant par l incorporation de force dans la Wehrmacht ( ) Bernard DENNI : de l Armée Française aux Forces Françaises de l Intérieur en passant par l incorporation de force dans la Wehrmacht (1939 1945) 1 La période française en Alsace 1939-1940 et la Campagne

Plus en détail

Thème 1- La première guerre mondiale : vers une guerre totale ( )

Thème 1- La première guerre mondiale : vers une guerre totale ( ) https://college.clionautes.org/spip.php?article3273 Thème 1- La première guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918) par Gabrielle Morgane Mise en ligne : mardi 5 mai 2015 i Troisième - i 3ème

Plus en détail

un peu d'histoire 150 ans du Pensionnat Sainte-Marie

un peu d'histoire 150 ans du Pensionnat Sainte-Marie un peu d'histoire Ce bâtiment fut, bien avant de servir de pensionnat, manufacture textiles alimentée en eau par le Lutzelbach. Cette manufacture ouverte en 1816 par les frères SCHAEFFER, fils d un potier

Plus en détail

188 J - Fonds du général-baron Baillod

188 J - Fonds du général-baron Baillod Archives départementales de la Manche 188 J - Fonds du général-baron Baillod 1776-1834 Répertoire méthodique par Julien De Gand sous la direction de Julie Laplanche Saint-Lô - 2014 - Introduction Zone

Plus en détail