Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation"

Transcription

1 Les Républicains Espagnols sous Vichy et l occupation Après le drame de l agression contre leur République par une partie de l armée soutenus par les dictateurs européens, après l épreuve de l exode et des camps de la honte, les Républicains Espagnols vont à nouveau vivre 5 années terribles et payer un lourd tribut à la défense de la liberté. les CTE prises dans la tourmente de l offensive allemande Le statut des Républicains Espagnols, leur surveillance, leur fichage Les Rép. Espagnols premiers déportés et premiers gazés de France Le rôle des déportés espagnols dans la Résistance des camps Les Rép. Espagnols travailleurs forcés à la TODT (mur de l Atlantique)

2 Situation des Réfugiés Espagnols en Mai 1940 Sur les ex miliciens restés en France (les autres sont retournés en Espagne) Environ ex miliciens sont engagés dans près de 250 CTE (plus de 75 sur les lignes Maginot et Weygand) 6 à se sont engagés dans la Légion Etrangère ou les RMVE sont placés dans l industrie ou l agriculture Quelques milliers sont encore dans les camps (indiscipline ou incapacité au travail). La plupart des femmes et enfants sont répartis dans toute la France. S ils ne peuvent justifier de ressources, ils sont susceptibles d être internés dans des camps et renvoyés en Espagne

3 Après l Armistice Beaucoup d entre eux, compte tenu de leur engagement dans des compagnies militarisées pensaient bénéficier du statut de prisonnier de guerre. Le texte de l Armistice ne le prévoit pas.ils seront sur ordre d Hitler dépossédés du statut de prisonnier de guerre (comme les combattants des BI) triés et remis à la Police pour être envoyé dans un camp de concentration. De plus, le 23 Septembre 1940, lors de la rencontre entre Ramon Serrano Suñer (beau-frère de Franco) ministre de l intérieur et Hitler accompagné d Himmler il est décidé que «les Républicains Espagnols réfugiés sont déchus de la Nationalité Espagnole» Deux jours plus tard un ordre officiel de déportation est diffusé. Tous ces prisonniers seront dans un premier temps envoyés à l ensemble concentrationnaire de Matahausen. Ce seront les «Rotspanier» Triangle bleu des apatrides avec la lettre S (Spanier Espagnol) Dès l été 40 des policiers franquistes dirigés par Pedro Urraca Rendueles collaborèrent sur le territoire Français avec la police de Vichy et la Gestapo pour arrêter et remettre à Franco les dirigeants de la République Espagnole. Lluis Companys fut arrêté par Urraca avec l aide de la Gestapo le 13 Août 40 à la Baule, remis à Franco et a été fusillé le 15 octobre 1940

4 Les convois d Août 1940 Dès Août 1940, 5 convois sont organisés et 1054 Espagnols sont déportés à Mauthausen. Le 6 Août 1940 le premier convoi de 392 Espagnols arrive au camp. 63 autres convois suivront en provenance des stalags de France, de Belgique et d Allemagne. Ils sont composés d engagés dans les CTE ou dans l armée Française capturés lors de l offensive Allemande. Un seul convoi de civils arrive du camp des Alliers près d Angoulême Le 20 Août 1940 à Angoulême, 927 Espagnols hommes, femmes enfants, vieillards sont embarqués dans un train. C est le premier convoi de civils parti de France pour les camps. Il arrive à Mauthausen le 24 Août. 470 d entre eux sont sélectionnés(le plus jeune a 13 ans.370 environ mourront). Les autres membres du convoi reprennent le chemin en sens inverse et seront livrés au régime franquiste en gare d Irun. Le dernier convoi est le plus meurtrier. Des 1472 enregistrés 1079 mourront, la plupart au camp de Gusen Escalier de Mauthausen Carrière de Matauhausen

5 1940 / 1943 Mauthausen et ses annexes Gusen, le Château d Artheim. Vous ne sortirez du camp que «par la cheminée des crématoires» entendent les déportés à leur arrivée à Mauthausen. Ils n ont plus de nom mais un chiffre matricule :Le N 3394 José Marfil Escaboue est à l origine du premier acte de Résistance. A sa mort les Espagnols osent demander et obtiennent la permission d observer une minute de silence en hommage à leur camarade. Le système concentrationnaire Nazi est constitué de 2 types de camps : Les 6 camps d extermination, Auschwitch, Sobidor, Treblinka.. Les camps de travaux forcés l objectif étant l extermination par épuisement physique au bénéfice des SS Ils étaient classés en 3 catégories : - catégorie I Dachau - catégorie II Buchenwald - catégorie III Mauthausen, Flossenburg la plus épouvantable Les Républicains Espagnols représentaient aux yeux des hitlériens l adversaire type à anéantir De plus, en cette période d ivresse des grandes victoires, les SS firent régner dans les camps la plus bestiale des terreurs. Ce fut la pire époque de toute l histoire concentrationnaire. Pierre Daix Préface du Triangle bleu 7189 Espagnols ont été envoyés à Mauthausen,4761 y ont laissé la vie comme leurs camarades de 27 nationalités 449 Espagnols dont 41 du convoi des 927 seront gazés au château d Artheim. Les nazis les martyrisent, les assassinent, les livrent à des expériences médicales, les soumettent au travail forcé. Une note officielle dit : «L utilisation de cette main-d œuvre doit être épuisante afin d obtenir le plus haut rendement de production» puis «la durée du travail ne comporte aucune limite.» Comme leurs camarades d autres nationalités, les Espagnols tirent le granit de la carrière de Mauthausen qui sert aux grands travaux du Reich, creusent des souterrains qui abritent des usines ou l arsenal de guerre, triment dans les ateliers de production d armes.. A la mi 44, la durée de survie moyenne est de 6 mois

6 1943 / 1945 Ordonnance d Himmler Dès 1942 après une entrevue entre Laval et Hitler, Himmler demande l arrestation des Républicains Espagnols et des antifascistes Italiens. «Les têtes dangereuses» doivent être déportées en Allemagne. Les commissaires spéciaux doivent dresser des listes de suspects «Ils sont tous asilés et comme tel plus ou moins suspects» écrit le commissaire Grégoire, le 26 juin 1943, dans la lettre qui accompagne la liste des réfugiés de l Yonne. A partir de 1943,une deuxième vague de Républicains Espagnols, suspects, considérés comme dangereux,otages, résistants seront envoyés sur ordre d Himmler à Buchenwald, Bergen-Belsen, Dachau,.Ravensbruck pour les femmes.

7 Eté 1944, libération de la France mais envoi de nombreux prisonniers en Allemagne Après le débarquement du 6 juin 1944, les Nazis vont s employer à vider les prisons et les camps afin que les détenus (suspects, otages, condamnés ou simples mal pensants) ne soient pas libérés par les Alliés ou la Résistance. Des convois en partance de Compiègne, Drancy.vont les expédier en Allemagne Train fantôme Le 30 juin 44, 403 détenus du camp de concentration du Vernet, pour la plus part des Résistants d origine étrangère furent convoyés vers la caserne Cafarelli à Toulouse. Le 2 juillet 44, on les conduisit à la gare Raynal où ils furent rejoints par environ 180 autres prisonniers venant pour la plu-part de la prison St Michel. Une soixantaine de femmes étaient enfermées dans les 2 premiers wagons Le train, de wagons à bestiaux, quitta Toulouse le 3 Juillet. Son périple émaillé d évènements dramatiques, (assassinats de prisonniers, bombardements alliés, évasions, intégration de nouveaux prisonniers dura 2 mois). Le 18 Août, les prisonniers furent transférés de Roquemaure à Sorgues (17 km) à pieds Le 28 Août, le convoi arriva au camp de concentration de Dachau. Les femmes seront transférées à Ravensbrück 159 prisonniers réussiront à s évader durant les péripéties de ce périple dramatique.

8 Vie, Résistance et libération des camps Au total plus de Républicains Espagnols connaîtront l enfer d un système concentrationnaire conçu pour le travail forcé et l extermination. Les Républicains Espagnols ont été les premiers des hommes, femmes enfants déportés de France par les Nazis par mesure de répression (jugés dangereux, résistants, opposants, otages) plus de 40% ne reviendront pas juifs (dont enfants dont plus de 97% disparaîtront dans les chambres à gaz A partir de 1942 et des premières défaites Hitlériennes, un changement important va se produire dans les camps Les Kapos, jusqu alors recrutés parmi les droits communs et qui se conduisaient en sadiques, par goût ou pour être bien vus des SS, vont être remplacés par des politiques afin de prioriser l organisation et la production. Ce changement va permettre, par exemple à Mauthausen, la mise en place d une organisation : de solidarité dans un premier temps (aide aux plus faibles par la collecte de nourriture, la nomination sur des postes moins exposé..) de résistance ensuite organisée par le Comité International.(information sur l évolution de la guerre, formation de responsables, sabotages dans es usines d armement, construction d un poste de radio, vol de négatifs.. ) de combat enfin.création de l Appareil Militaire International pour récupérer des armes, mettre en place une stratégie de défense et de libération pour le cas où les SS voudraient liquider le camp avant l arrivée des alliés) L AMI prendra le contrôle du camp après le départ des SS remplacés par la police de Vienne et le passage d une avant garde américaine.elle organisera le ravitaillement du camp et sa défense contre des incursions de groupes SS ainsi que l interdiction du passage et la préservation de l unique pont sur le Danube. Ils feront plus de 700 prisonniers Le drapeau de la République Espagnole flottant au grand Mat du camp Sur le fronton de la grande porte, l immense et célèbre banderole portant l inscription «Los Españoles antifascistas saludan a las fuerzas liberadoras»

9 Sans oublier les espagnols, aux travaux forcés de la TODT Les Réfugiés Espagnols qui ont échappé aux troupes Allemandes vont vivre dans une semi clandestinité. En zone libre, ils vont être regroupés dans des Groupements de Travailleurs Etrangers placés sous contrôle de ministère de l intérieur. La loi du 27 septembre 1940, Loi sur la situation des étrangers en surnombre dans l économie nationale, crée les Groupes de travailleurs étrangers Art.1 er Les étrangers de sexe masculin, âgés de plus de 18 ans et de moins de 55 pourront, aussi longtemps que les circonstances l exigent, être rassemblés dans des groupements d étrangers s ils sont en surnombre dans l économie nationale et si, ayant cherché refuge en France, ils se trouvent dans l impossibilité de regagner leur pays d origine. L'objectif est de fournir de la main d'œuvre pour les travaux agricoles, forestiers et industriels. En janvier 1941 commence l incorporation systématique de la population internée masculine dans les GTE, forme d exclusion moins onéreuse que les camps. On estime que hommes environ sont internés dans les GTE de la zone libre en juillet 1941 A partir de juin 1941, les Allemands réquisitionnent des GTE et les transfèrent sous l'autorité de l'organisation Todt Le mur de l'atlantique déployé par les Allemands du printemps 1942 au printemps 1944 mesure km de long environ ouvrages y sont prévus, échelonnés le long des côtes qui se décomposent en : o ouvrages dits principaux. o casemates pour canons antichars o casemates diverses

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

I) La politique nazie d extermination

I) La politique nazie d extermination I) La politique nazie d extermination La Seconde guerre mondiale a été marquée par l extermination de 10 millions de personnes par les nazis. Les Juifs en particulier ont été les victimes d un génocide

Plus en détail

Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire

Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire Présentation du DVD Une petite fille privilégiée Un témoignage de Francine Christophe Une histoire dans l Histoire Ce témoignage de Francine Christophe, expérience douloureuse d une partie de sa vie, «croise»

Plus en détail

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015

Guide des expositions temporaires. Service Educatif Édition 2015 Guide des expositions temporaires Service Educatif Édition 2015 Résistance et Monde rural en Zone interdite 1940-1944 Le Musée de la Résistance de Bondues Le musée a pour vocation de transmettre ce que

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

L A P O L I C E A L L E M A N D E E N F R A N C E O C C U P E E ( 1 9 4 0-1 9 4 4 )

L A P O L I C E A L L E M A N D E E N F R A N C E O C C U P E E ( 1 9 4 0-1 9 4 4 ) 1 L A P O L I C E A L L E M A N D E E N F R A N C E O C C U P E E ( 1 9 4 0-1 9 4 4 ) Une étude des camps d'internement français ayant existé durant l'occupation ne peut, à mon sens, être faite sans que

Plus en détail

De la discrimination à l extermination

De la discrimination à l extermination De la discrimination à l extermination La crise des années trente a réveillé en France l antisémitisme qui sommeillait depuis l affaire Dreyfus. Les groupes d extrême-droite mènent des campagnes dont la

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant

Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant INFORMATIONS Carrière des Fusillés Musée de la Résistance de Châteaubriant Le musée est situé route de Laval, à 2 km environ du centre de Châteaubriant (44), à la Sablière, carrière des fusillés. Horaires

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes.

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes. Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 2 La guerre au XXe siècle Question 1 Guerres mondiales et espoirs de paix Cours 2 La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement H2.1 : Guerres mondiales et espoirs de paix. La II e Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides. Introduction : Si la 1 ère guerre mondiale fut la première guerre totale, la 2 ème GM, par

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Pourquoi la Seconde guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement? I. Un affrontement planétaire A. Les grandes phases de la guerre ...................... 1

Plus en détail

CONCOURS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 2 005

CONCOURS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 2 005 CONCOURS DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION 2 005 Le Comité creusois du concours de la Résistance et de la Déportation se propose, cette année encore, de vous aider à préparer le concours dont le thème

Plus en détail

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises 1 Dossier VI Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises A/ Les guerres au XX ème siècle 1 La Première Guerre mondiale (la «Grande Guerre») a) Quelles sont

Plus en détail

La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l univers concentrationnaire

La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l univers concentrationnaire Conseil Général de la Haute-Garonne La libération des camps nazis, le retour des déportés et la découverte de l univers concentrationnaire haute-garonne.fr Les publications du Musée départemental de la

Plus en détail

A u t e u r : P e r s o n n a g e s :

A u t e u r : P e r s o n n a g e s : Damien L. 3éme1 Auteur : Anne Frank Livre de poche. Edition Définitive. Personnages : - Anne Frank - Mr Otto Frank ou Pim : son père - Mme Frank ou Edith Hollander : sa mère - Margot : sa soeur - Mr Van

Plus en détail

Cimetière du Père-Lachaise

Cimetière du Père-Lachaise Cimetière du Père-Lachaise MAIRIE DE PARIS MUSÉE DE LA RÉSISTANCE NATIONALE (CHAMPIGNY) MÉMORIAL LECLERC ET DE LA LIBÉRATION DE PARIS MUSÉE JEAN MOULIN (VILLE DE PARIS) Henri Garat - Mairie de Paris Préface

Plus en détail

La répression durant la Seconde Guerre mondiale

La répression durant la Seconde Guerre mondiale La répression durant la Seconde Guerre mondiale dossier pedagogique archives nationales Département de l action culturelle et éducative Service éducatif Couverture : Détail d'une affiche signée Simo -

Plus en détail

A Eperlecques, le Blockhaus de 100 000 m3 était destiné à devenir une base de lancement de fusées V2.

A Eperlecques, le Blockhaus de 100 000 m3 était destiné à devenir une base de lancement de fusées V2. Les élèves de troisième ont découvert les principaux faits de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) qui se sont déroulés dans notre région, le Nord-Pas-de-Calais. Cette visite sert d introduction à l

Plus en détail

Glossaire 3 : 3 Ressources :

Glossaire 3 : 3 Ressources : Le vocabulaire concernant l extermination des Juifs d Europe par les nazis Le régime nazi a, de 1941 à 1945, mis en œuvre sa décision planifiée de destruction des populations juives d Europe. L objectif

Plus en détail

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944)

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) COMMUNIQUE DE PRESSE Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) Du 11 mars au 20 avril 2013 au musée Edmond-Michelet Destinés à l origine à regrouper les étrangers «indésirables», les camps

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

L existence de camps d internement

L existence de camps d internement Quatre lieux d internement dans la Drôme Robert Serre * Le camp : «lieu d internement par simple mesure administrative». Que ce soit sous la III ème Répubilque ou durant la guerre, ce sont les étrangers

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale? L exemple d Auschwitz. DIAPO I :

Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale? L exemple d Auschwitz. DIAPO I : Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale? L exemple d Auschwitz. DIAPO I : Les camps de concentration et d extermination nazis : quelle organisation spatiale?

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes.

CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes. CHAPITRE 2 La Seconde Guerre mondiale : Guerre d anéantissement et génocide des juifs et des Tziganes. INTRODUCTION ET RAPPELS Comme la Première Guerre mondiale, la seconde est une Guerre Totale qui implique

Plus en détail

Les dernières lettres de Marie Jelen

Les dernières lettres de Marie Jelen Les dernières lettres de Jelen Histoire de Jelen Jelen a dix ans lorsqu elle est arrêtée avec sa mère, le 16 juillet 1942, lors de la rafle du Vel d Hiv. Sa famille était juive, d origine polonaise. Elle

Plus en détail

MAUS par Art SPIEGELMAN

MAUS par Art SPIEGELMAN HISTOIRE DES ARTS MAUS par Art SPIEGELMAN I. IDENTIFIER ET PRESENTER L ŒUVRE L œuvre présentée ici est une bande-dessinée intitulée Maus, l intégrale, un survivant raconte réalisée par Art Spiegelman en

Plus en détail

Chronologie comparée de la Shoah

Chronologie comparée de la Shoah Chronologie comparée de la Shoah Cadre général Le sort des Juifs en Europe En France 1933 1933 1933 30 janvier : Adolf Hitler chancelier 1 avril : journée de boycott des magasins juifs 7 avril : révocation

Plus en détail

III) La Seconde Guerre mondiale (5)

III) La Seconde Guerre mondiale (5) III) La Seconde Guerre mondiale (5) 1) La Seconde Guerre Mondiale : une radicalisation de la guerre totale? (3) 1.1) les grandes phases de la guerre a) les victoires de l'axe (1939-1942) b) le reflux de

Plus en détail

L antisémitisme et les premières actions contre les juifs

L antisémitisme et les premières actions contre les juifs L idéologie nazie Basée sur l idée d une race aryenne supérieure, l idéologie nazie s imposera à tous les niveaux dans l état allemand. Le parti nazi se base sur toute une série de principes. L ensemble

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Concours national de la Résistance et de la Déportation (2014-2015) Des adolescents revenus de l enfer : Henri Borlant, Simone Jacob et Thomas Geve

Concours national de la Résistance et de la Déportation (2014-2015) Des adolescents revenus de l enfer : Henri Borlant, Simone Jacob et Thomas Geve Concours national de la Résistance et de la Déportation (2014-2015) Des adolescents revenus de l enfer : Henri Borlant, Simone Jacob et Thomas Geve «La libération des camps nazis, le retour et l accueil

Plus en détail

Introduction. Joëlle DUSSEAU. Inspectrice générale d histoire et géographie

Introduction. Joëlle DUSSEAU. Inspectrice générale d histoire et géographie 1. Le Mont-Valérien Haut-lieu de la mémoire nationale Livret pédagogique livretpedagogiquemontv.indd 1 18/04/12 18:51 livretpedagogiquemontv.indd 2 18/04/12 18:51 Introduction Ce livret pédagogique permet

Plus en détail

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste?

II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste. 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? II. La mise en place d un régime totalitaire, fasciste et raciste 1. Comment Hitler met en place un État totalitaire et raciste? Extrait du film de propagande réalisé par Leni Riefenstahl, Le Triomphe

Plus en détail

«RÉSISTER DANS LES CAMPS NAZIS»

«RÉSISTER DANS LES CAMPS NAZIS» Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2012 «RÉSISTER DANS LES CAMPS NAZIS» Plaquette de préparation du Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2012 Musée départemental

Plus en détail

CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989

CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989 CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989 LA FAILLITE DE LA PAIX 1918-1939 PAGES 4-5 Quel nom porte ce traité? Le Traité de Versailles Comment l Allemagne le considère-t-elle? Comme

Plus en détail

Documents et pistes d utilisation sur le thème «les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale.

Documents et pistes d utilisation sur le thème «les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale. Documents et pistes d utilisation sur le thème «les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale. Approfondissement en accompagnement personnalisé T L / ES. Il s agit de deux journaux de la Résistance et d un

Plus en détail

La Libération du Nord-Pas de Calais

La Libération du Nord-Pas de Calais La Libération du Nord-Pas de Calais I Une Libération éclair : 1 er au 5 septembre 1944 A La libération de la région et de la Belgique en 5 jours, du 1 er au 5 septembre : une ruée fulgurante des Alliés,

Plus en détail

Mémoire de la déportation

Mémoire de la déportation Mémoire (s) de la déportation 60 e anniversaire de la libération des camps et de la victoire sur le nazisme Édito.............................................. 2 Pour ne pas oublier 1945-2005 : 60 années

Plus en détail

Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas

Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas Brève histoire de l Holocauste aux Pays-Bas La présence juive aux Pays-Bas En 1579, l abolition de l Inquisition par la République hollandaise fait de ce pays une terre d accueil par excellence pour les

Plus en détail

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009.

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. SOMMAIRE Un plaignant estime que le Téléjournal du 30 novembre a commis

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

memoire-vivante-special - 2.11.04 - page 38

memoire-vivante-special - 2.11.04 - page 38 memoire-vivante-special - 2.11.04 - page 38 memoire-vivante-special - 2.11.04 - page 39 Concours National 2004-2005 de la Résistance et de la Déportation THÈMES 1945 : libération des camps et découverte

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

Questionnaire, visite de la prison de Montluc

Questionnaire, visite de la prison de Montluc Après ou pendant la visite, répondez aux questions suivantes. 1. Quelles ont été les différentes utilisations de la prison de Montluc depuis sa création? La prison de Montluc a eu différentes utilisation

Plus en détail

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009)

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009) (1975-2009) Ruptures et continuités dans les relations internationales des années 80 à nos jours? L ouverture du mur de Berlin : le 9/11/1989 Sommet d Oslo : un espoir de paix en 1993 I/ Une remise en

Plus en détail

Notions et principes à maîtriser

Notions et principes à maîtriser Capacités Connaître et utiliser les repères suivants : - La Seconde Guerre mondiale : 1939-1945 - La libération des camps d extermination : 1945 - Fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe : 8 mai 1945

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU SECONDAIRE LE MUR DE L ATLANTIQUE PAGES 4-5 Le Mur était constitué de blockhaus de toutes sortes : des batteries d artillerie équipées de canons, des radars, des obstacles pour défendre les plages Reportez, pour

Plus en détail

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012

Ancienne gare de déportation de Bobigny. Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Ancienne gare de déportation de Bobigny Rencontre avec les enseignants de Bobigny Connaître les ressources locales 05.12.2012 Sommaire : 1. Bobigny, une gare entre Drancy et Auschwitz 2. Après la guerre,

Plus en détail

LE QUOTIDIEN DANS L ABRI

LE QUOTIDIEN DANS L ABRI LE QUOTIDIEN DANS L ABRI 7AUDIOGUIDE Avant l état de siège, plusieurs centaines de personnes descendent dans l abri le temps d une alerte aérienne. Pas de banc, l éclairage y est installé tardivement :

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

27 janvier 2015 Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l Humanité

27 janvier 2015 Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l Humanité Monsieur le Maire, Eric LEJOINDRE Mesdames et Messieurs Les enseignants et représentants de l Education Nationale Mesdames et Messieurs les Présidents et représentants d associations patriotiques Mesdames

Plus en détail

La Théorie des Contraintes Appliquée à la Première Guerre Mondiale. Yves REHBY, CFPIM, CIRM

La Théorie des Contraintes Appliquée à la Première Guerre Mondiale. Yves REHBY, CFPIM, CIRM La Théorie des Contraintes Appliquée à la Première Guerre Mondiale Yves REHBY, CFPIM, CIRM Rappel Historique La Bataille de Verdun Phase 1: 21 février 30 Avril Commandant en chef : Pétain un défenseur

Plus en détail

Le rôle des républicains espagnols dans la Résistance à Bordeaux

Le rôle des républicains espagnols dans la Résistance à Bordeaux Université Michel de Montaigne Année universitaire 2010-2011 UFR des études ibériques et ibéro-américaines Parcours des études hispaniques Le rôle des républicains espagnols dans la Résistance à Bordeaux

Plus en détail

Chapitre 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale

Chapitre 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 23 septembre 2014 Chapitre 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale Table des matières 1 L élaboration d une mémoire résistancialiste

Plus en détail

Résister dans les camps nazis

Résister dans les camps nazis 2 Concours national de la Résistance et de la Déportation Année scolaire 2011-2012 Résister dans les camps nazis Bulletin officiel n 23 du 9 juin 2011 On présentera les différentes formes qu a pu prendre

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

chwarz auf weiß Histoire de la résistance et de la déportation de l Ain Exposition Dossier de presse

chwarz auf weiß Histoire de la résistance et de la déportation de l Ain Exposition Dossier de presse Histoire de la résistance et de la déportation Musée départemental de l Ain et du Haut-Jura Dossier de presse chwarz auf weiß Noir sur blanc, les premières photos du camp de concentration de Buchenwald

Plus en détail

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique

Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Tableau méthodique des mots matières contenus dans l'index alphabétique Administration générale - Administration communale - Administration départementale - Administration préfectorale - Bâtiment administratif

Plus en détail

Sommaire. Séquence 7 Histoire. Thème 1 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement, 1939-1945

Sommaire. Séquence 7 Histoire. Thème 1 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement, 1939-1945 Sommaire Histoire Thème 1 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement, 1939-1945 Séance 1 La Seconde Guerre mondiale, un affrontement aux dimensions planétaires Séance 2 Séance 3 La bataille

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

Rouge Braise. Rolande Causse. La première édition de ce roman écrit par Rolande Causse est parue en 1985.

Rouge Braise. Rolande Causse. La première édition de ce roman écrit par Rolande Causse est parue en 1985. Rouge Braise Rolande Causse La première édition de ce roman écrit par Rolande Causse est parue en 1985. Source des documents : Rouge Braise (édition folio junior), Dictionnaire Le Robert Junior, Encyclopédie

Plus en détail

ENSEIGNER LA DEPORTATION ET L EXTERMINATION

ENSEIGNER LA DEPORTATION ET L EXTERMINATION ENSEIGNER LA DEPORTATION ET L EXTERMINATION Enseigner la déportation n est pas une tâche facile et ce pour différentes raisons. Mais deux approches sont fondamentales et complémentaires pour faire en sorte

Plus en détail

LA FIN DU SYSTÈME CONCENTRATIONNAIRE : LE RETOUR À LA LIBERTÉ DES DÉPORTÉS.

LA FIN DU SYSTÈME CONCENTRATIONNAIRE : LE RETOUR À LA LIBERTÉ DES DÉPORTÉS. ORIGINE ET RÉALITÉ DES CAMPS DE CONCENTRATION ET D EXTERMINATION. I Le régime national-socialiste a conçu et mis au point un système de camps de concentration apparu dès l accession de Hitler au pouvoir,

Plus en détail

LA FRANCE ET LES FRANÇAIS PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE

LA FRANCE ET LES FRANÇAIS PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE LA FRANCE ET LES FRANÇAIS PENDANT LA SECONDE GUERRE MONDIALE Livret pédagogique http://crdp.ac-besancon.fr/france-en-guerre http://www.hachette-education.com ISBN 2-84093-151.6 ISSN 1764-495 «HISTOIRE

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL POUR L ETUDE DE L HOLOCAUSTE EN ROUMANIE,,Élie Wiesel SERGE KLARSFELD. Le sort des Juifs roumains en France pendant l Occupation

L INSTITUT NATIONAL POUR L ETUDE DE L HOLOCAUSTE EN ROUMANIE,,Élie Wiesel SERGE KLARSFELD. Le sort des Juifs roumains en France pendant l Occupation L INSTITUT NATIONAL POUR L ETUDE DE L HOLOCAUSTE EN ROUMANIE,,Élie Wiesel SERGE KLARSFELD Le sort des Juifs roumains en France pendant l Occupation -Bucarest 2007-1 Institut National pour l Etude de l

Plus en détail

Histoire - Géographie

Histoire - Géographie BRUZ Histoire - Géographie Collège Pierre Brossolette Caen UNE JOURNÉE DANS L'HISTOIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Rennes CimetiEre allemand de LA CAMBE CimetiEre americain de Colleville O m a h a B

Plus en détail

de la Seconde Guerre mondiale

de la Seconde Guerre mondiale 79 REVUE DU SERVICE ÉDUCATIF DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA SOMME Alain Trogneux Cécile Deguehegny Traces et mémoires de la Seconde Guerre mondiale 79 REVUE DU SERVICE ÉDUCATIF DES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES

Plus en détail

ELEMENTS POUR UNE HISTOIRE DES TEXTES CONCERNANT LE PLACEMENT ET L EMBAUCHE DES TRAVAILLEURS.

ELEMENTS POUR UNE HISTOIRE DES TEXTES CONCERNANT LE PLACEMENT ET L EMBAUCHE DES TRAVAILLEURS. ELEMENTS POUR UNE HISTOIRE DES TEXTES CONCERNANT LE PLACEMENT ET L EMBAUCHE DES TRAVAILLEURS. (article L.311-1 à L321-12 et L.330-1 à L.330-9 du Code du travail) (extraits des Cahiers du Chatefp n 2-3,

Plus en détail

l internement éducation des enfants roms

l internement éducation des enfants roms Council Conseil of Europe de l Europe Projet éducation des enfants roms en Europe l internement Marie-Christine Hubert Identifier les «Tsiganes» et suivre leurs mouvements Ordres d assignation à résidence

Plus en détail

1945: La découverte de l univers concentrationnaire

1945: La découverte de l univers concentrationnaire 1945: La découverte de l univers concentrationnaire dossier constitué par Hugues Marquis responsable du Service éducatif du Musée de la Résistance et de la Déportation d Angoulême Sommaire:!"#$ Introduction:

Plus en détail

1 LA FRANCE DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE (8 HEURES)

1 LA FRANCE DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE (8 HEURES) 1 LA FRANCE DANS LA SECONDE GUERRE MONDIALE (8 HEURES) N.B. : ce cours introductif rappelle un certain nombre d éléments de culture historique, supposés connus, sur les grandes lignes de la Seconde Guerre

Plus en détail

Les enfants juifs déportés dans les camps d extermination

Les enfants juifs déportés dans les camps d extermination FEVRIER 2009 D o s s i e r s e t d o c u m e n t s d I z i e u Concours National de la Résistance et de la Déportation Session 2009 «Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi»

Plus en détail

REVUE. Annexe : liste des règles coutumières du droit international humanitaire. Le principe de la distinction

REVUE. Annexe : liste des règles coutumières du droit international humanitaire. Le principe de la distinction Volume 87 Sélection française 2005 REVUE INTERNATIONALE de la Croix-Rouge Annexe : liste des règles coutumières du droit international humanitaire La liste ci-après est fondée sur les conclusions exposées

Plus en détail

Voyage de mémoire. La Pologne. Du 2 au 7 mars 2014

Voyage de mémoire. La Pologne. Du 2 au 7 mars 2014 Voyage de mémoire La Pologne Du 2 au 7 mars 2014 Table des matières AVANT-PROPOS 3 LE PROGRAMME DU VOYAGE 4 LA SHOAH EN POLOGNE 5 CARTE DE LA POLOGNE 6 CRACOVIE 7 LE QUARTIER JUIF (CASIMIR) 7 8 L ANCIEN

Plus en détail

DISCOURS MADAME SIMONE VEIL. Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH

DISCOURS MADAME SIMONE VEIL. Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH DISCOURS DE MADAME SIMONE VEIL Présidente de la FONDATION POUR LA MEMOIRE DE LA SHOAH Athènes, le 30 janvier 2006 Journée nationale à la mémoire des héros et des martyrs de l Holocauste en Grèce Monsieur

Plus en détail

SOUVIENS-TOI, N OUBLIE PAS ZAKHOR LO TICHKA H

SOUVIENS-TOI, N OUBLIE PAS ZAKHOR LO TICHKA H Fiche pédagogique n 3.2 SOUVIENS-TOI, N OUBLIE PAS ZAKHOR LO TICHKA H Une seule chose serait pire qu Auschwitz C est si le monde oubliait que cela a existé! Henry Appel, survivant de l Holocauste La cérémonie

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance. A l attention des enseignants

Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance. A l attention des enseignants Préparation à la visite du Mémorial de la Résistance A l attention des enseignants En Préambule Afin que les élèves puissent pleinement profiter de leur visite Nous attirons votre attention sur le fait

Plus en détail

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes PIECES A PRODUIRE POUR UNE DEMANDE DE CARTE DE RESIDENT PREMIERE DEMANDE Produire les copies et présenter les originaux 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes Lettre de demande de carte

Plus en détail

Le procès de Nuremberg et les autres procès des camps de concentration d Allemagne de l ouest

Le procès de Nuremberg et les autres procès des camps de concentration d Allemagne de l ouest Le procès de Nuremberg et les autres procès des camps de concentration d Allemagne de l ouest Stéphanie Schlüchter Avant-propos Ayant toujours été intéressée à la deuxième guerre mondiale et à la Shoah

Plus en détail

Nadine Heftler, Si tu t en sors... : Auschwitz, 1944-1945 1

Nadine Heftler, Si tu t en sors... : Auschwitz, 1944-1945 1 Nadine Heftler, Si tu t en sors... : Auschwitz, 1944-1945 1 Par Laurence Krongelb, professeure d histoire 2 Préface Préface PRÉSENTATION DE L OUVRAGE Le livre est un récit, écrit en 1946, peu après le

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

LE 11 NOVEMBRE. Un Jour-Mémoire. Collection «Mémoire et Citoyenneté» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Secrétariat général pour l administration

LE 11 NOVEMBRE. Un Jour-Mémoire. Collection «Mémoire et Citoyenneté» MINISTÈRE DE LA DÉFENSE. Secrétariat général pour l administration n 8 Collection «Mémoire et Citoyenneté» LE 11 NOVEMBRE Un Jour-Mémoire MINISTÈRE DE LA DÉFENSE Secrétariat général pour l administration DIRECTION DE LA MÉMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES Le 11 Novembre

Plus en détail

Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi

Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi Les enfants et les adolescents dans le système concentrationnaire nazi ATTIAS Florian BENAYOUN Anna BESCHMOUT Ruth BOUTHIBA Meriem TS2 De quelles façons les enfants ont-ils été les victimes du régime nazi

Plus en détail

HISTOIRE. Chapitre 1. Lecture historique de mémoires : l historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France

HISTOIRE. Chapitre 1. Lecture historique de mémoires : l historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France HISTOIRE Chapitre 1 Lecture historique de mémoires : l historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France Je révise et je me perfectionne Structure de la leçon I. Une mémoire sélective (1945

Plus en détail

Ou comment transposer à l écran le témoignage écrit d une jeune fille juive?

Ou comment transposer à l écran le témoignage écrit d une jeune fille juive? L adaptation du Journal d Anne Frank au cinéma Ou comment transposer à l écran le témoignage écrit d une jeune fille juive? Préambule L étude du film Le Journal d Anne Frank peut être intégrée au thème

Plus en détail

Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah

Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah D ix questions à Dr Marcel Tenenbaum rescapé de la Shoah La Caserne Dossin en bref... La Caserne Dossin est située à Malines en Belgique. C est à cet endroit que l on regroupa les Juifs de ce pays avant

Plus en détail