Commune d Arzier-Le Muids

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commune d Arzier-Le Muids"

Transcription

1 Commune d Arzier-Le Muids Informations utiles aux candidat[e]s à la naturalisation suisse

2 Introduction Sommaire 1. Histoire 1.1 Les Helvètes, des Romains au Saint-Empire p Des Waldstätten aux Habsbourg, les batailles de Morgarten et Morat p Des 13 cantons à la Contre-réforme, de l Escalade à la République Helvétique p De la Révolution à l Acte de Médiation, les débuts d une ère nouvelle p La Confédération, sa neutralité perpétuelle p Le Canton de Vaud, ses armoiries, son histoire p Arzier Le Muids, son histoire communale p Géographie 2.1 Géographie nationale Introduction p Les cantons suisses p Le territoire, la population et l eau p Les sommets et les lacs importants p Géographie cantonale Introduction p Géographie régionale - Introduction p Politique 3.1. Système politique suisse Présentation p L exécutif fédéral Le Conseil Fédéral p Le législatif fédéral Les Chambres fédérales p Canton de Vaud Présentation p L exécutif cantonal Le Conseil d Etat p Le législatif cantonal Le Grand Conseil p Commune d Arzier-Le Muids Présentation p L exécutif communal La Municipalité p Le législatif communal Le Conseil Communal p Droits politiques Référendum, initiative p Vie pratique 4.1 La justice et son fonctionnement p La défense nationale p La prévoyance sociale p Les impôts p Quelques renseignements pratiques p L hymne national suisse p Bibliographie 5.1 Ouvrages Sites Internet - Illustrations p

3 Introduction «Où l on est bien, là est la patrie» Aristophane (445 a.v. J.C. 386 a.v. J.C.), poète comique grec de l époque classique, grand pourfendeur des démagogues et des sophismes Chers candidat[e]s à la naturalisation, Vous avez décidé de solliciter la bourgeoisie d Arzier-Le Muids et par là le droit de cité vaudois et la nationalité suisse. Votre connaissance du pays et de ses institutions démontre l intérêt que vous portez au succès de votre intégration. Ces quelques notes peuvent vous être utiles à revoir ce que vous avez oublié ou à découvrir ce que vous ne connaissiez peut-être pas. Nous vous en souhaitons une bonne lecture. La Municipalité Vous avez élu domicile dans notre joli canton de Vaud, un bien joli canton disait Gilles, et ce dernier vous a charmé[e]s au point de vous pousser à demander la nationalité suisse et plus particulièrement la bourgeoisie d Arzier-Le Muids. Vous trouverez dans ce dossier de nombreuses informations utiles à la bonne compréhension de notre histoire et de nos institutions. Pour parfaire vos connaissances, nous vous conseillons de consulter les ouvrages et visiter les sites Internet qui vous sont proposés dans la bibliographie qui figure à la fin de ce dossier. Dominique Althaus - 2 -

4 1. Histoire «Notre histoire est telle que tout à coup, des gens ordinaires sont confrontés à des décisions majeures d'une manière à laquelle les gens ordinaires ne sont en général pas confrontés.» John Maxwell Coetzee, ( ), deuxième auteur sud-africain à avoir reçu le prix Nobel de littérature, en 2003 Traité d'alliance de 1481 scellant l'entrée de Fribourg dans la Ligue des cantons suisses [parchemin tiré des Archives de l'etat de Fribourg] Pacte de 1481 : www2.fr.ch/villefribourg/presentation/1 481_confederation.htm - 3 -

5 1.1 Les Helvètes, des Romains au Saint-Empire de -67 av. J-C au X e siècle av. J.-C.: les "Helvètes" essayent d'émigrer en Gaule; César les arrête et les renvoie dans leur pays. Ils gardent leur autonomie à condition de tenir le Rhin contre les Germains. 58 av. J.-C.: César parle des "Helvètes" dans la Guerre des Gaules av. J.-C.: création des colonies de Nyon (Noviodunum) et d'augst (Augusta Raurica) >> absorption dans le monde romain. 73 ap. J.-C.: élévation d'avenches (Aventicum) au rang de colonie (on y a découvert un buste en or de l empereur Marc-Aurèle) >> absorption dans le monde romain >> toute l'helvétie est assimilée. 381: on mentionne un évêque du Valais, Théodore-Dule; évêchés dans les villes romaines >> apparition du christianisme. 443: les Romains établissent les rescapés burgondes, le peuple des Nibelungen, au bord du Rhin et vaincus par les Huns, en Helvétie occidentale. fin du 5 e siècle: les Alémans s'implantent au sud du Rhin par une infiltration discrète (après la défaite contre les Francs) >> le christianisme recule >> il réapparaîtra grâce aux missionnaires tels que Gall. 534: une attaque des Francs met fin au royaume burgonde (capitale: Genève). 8 e -9 e siècles: la frontière linguistique se fixe vers le cours de la Sarine. 843: après avoir suivi le sort du royaume franc sous les Mérovingiens et les premiers Carolingiens, la Suisse est divisée entre la Lotharingie et la Germanie lors du partage de l'empire de Charlemagne. 853: Uri est donné par Louis le Germanique au couvent de Fraumünster de Zürich, mais le droit d'avouerie (commandement militaire et exercice de la justice) qui appartient à l'empereur est exercé par les Zähringen jusqu'en 1218, ensuite par les Habsbourg (jusqu'en 1231). 870: la Suisse (sauf Genève et Valais) est attribuée au royaume de Louis le Germanique. Deux pôles se constituent: le duché de Souabe à l'est et le royaume de Bourgogne (proclamé en 888) à l ouest. fin du 10 e siècle: renaissance économique, démographique et artisanale >> aisance de la bourgeoisie qui veut prendre le pouvoir dans les grandes villes, s'émanciper des seigneuries territoriales et obtenir l'immédiateté impériale (Berne, Zürich et Soleure l obtiendront). 1032: le roi de Bourgogne meurt après avoir donné des vastes territoires et cédé ses droits régaliens aux évêques de Lausanne, Sion, Bâle >> anarchie féodale >> la Suisse fait partie du Saint-Empire romain >> émiettement du royaume de Bourgogne en petites seigneuries. [texte tiré et adapté de droit-etudiants/ histoire-chronologie.html] Buste en or de Marc Aurèle : e/culture/un_treso r_archeologique_de voile_au_public

6 1.2 Des Waldstätten aux Habsbourg, les batailles de Morgarten et Morat du XIII e au XV e siècle [1] 1231: le roi Henri qui gouverne l'empire pour Frédéric II accorde l'immédiateté à Uri dans une charte (Habsbourg privés du droit d'avouerie) >> fondement juridique des libertés des Waldstätten. 1240: rupture entre les Habsbourg et l'empereur. A Faenza, Frédéric II octroie à Schwyz une charte qui le place "sous la protection de l'empire et de luimême". Schwyz appartenait aux Habsbourg, qui utilisaient des ministériaux (fonctionnaires nommés par eux qui avaient le droit de juger; au contraire de vassaux fieffés). 1240: Unterwald (qui appartient à divers possesseurs conventuels dont les Habsbourgs sont les avoués) essaie sans succès d'obtenir le même avantage que Schwyz. milieu du 13 e siècle: Pierre (futur comte de Savoie) de la maison de Savoie acquiert le Pays de Vaud par achat ou par prestations d'hommages. 1273: Rodolphe de Habsbourg rachète les droits d'une branche de sa famille sur Schwyz et Unterwald. Rodolphe 1 er est le premier Habsbourg à être élu Empereur (sa famille a commencé par acquérir l'helvétie septentrionale (au nord) à partir de son château en Argovie). Il confirme la charte de 1231, mais pas celle de Faenza (1240). 1283: Rodolphe de Habsbourg s'empare de la vallée d'urseren. 1291: Rodolphe de Habsbourg promet aux Schwytzois qu'ils ne seront plus jugés par des ministériaux. Il meurt le 15 juillet. On ne connait ni son successeur ni sa future attitude. En août (fête nationale le 1er août): un pacte en latin est signé entre les représentants des 3 vallées >> c'est l'acte fondateur de la Confédération. Pas une déclaration d'indépendance ("chacun reste soumis à son seigneur") mais une alliance militaire, pacte d'assistance mutuelle. Une clause refuse les ministériaux (juges pas de chez nous ou qui auraient payé leur charge). Si un conflit interne éclate, une procédure d'arbitrage doit être engagée. Ce Pacte est conclu à perpétuité (mais ce n est pas le premier, puisqu'il renouvelle le texte de l'ancien pacte). [texte tiré et adapté de droit-etudiants/ histoire-chronologie.html] Pacte de 1291 : /index - 5 -

7 1.2 Des Waldstätten aux Habsbourg, les batailles de Morgarten et Morat du XIII e au XV e siècle [2] 1308: l'empereur est tué par son neveu. Henri VII de Luxembourg est élu empereur, confirme les privilèges et les étend à Unterwald. 1315: bataille de Morgarten; le duc Léopold, frère de Frédéric II, essaie de châtier les Waldstätten à cause des incessantes incursions des Schwyzois contre Einsiedeln, un couvent dont les Habsbourgs sont les avoués; victoire symbolique des Waldstätten, surtout Schwyzois. 1315: les Waldstätten signent un nouveau pacte (en allemand cette fois) à Brunnen: aucun des 3 n'a droit de conclure un accord ou de se soumettre à l'autorité d'un seigneur sans l'assentiment des 2 autres. 1353: alliance perpétuelle entre Berne et les Trois cantons; le devoir d'assistance s'étend aussi à Lucerne et Zurich dans les deux sens. 1365: les Suisses reprennent Zoug. 1400: Glaris "tisse des liens" avec les Grisons. 1403: Lucerne, Uri et Unterwald s'allient avec le Valais (le flanc ouest du Gothard est ainsi protégé). 1460: conquête de la Thurgovie suite à l'excommunication du duc d'autriche par le pape : les Suisses envahissent deux fois le Pays de Vaud, car l expansionnisme bourguignon est dangereux pour la Confédération; Bâle et Mulhouse sont directement menacées. Charles le Téméraire veut les châtier mais son armée est battue en mars à Grandson et en juin à Morat. 1477: en janvier, défaite définitive de Charles le Téméraire à Nancy. Berne garde la région d'aigle, mais n'arrive pas à acquérir la Franche-Comté; le Pays de Vaud est restitué contre rançon. Les cantons orientaux préfèrent le butin à ces territoires "éloignés". 1500: Uri, Schwytz et Nidwald prennent Bellinzone. [texte tiré et adapté de droit-etudiants/ histoire-chronologie.html] La bataille de Morgartgen : blog/5135,la-revolte-demorgarten-et-le-pacte-debrunnen.html - 6 -

8 1.3 Des 13 cantons à la Contre-réforme, de l Escalade à la République Helvétique du XVI e au XVIII e au siècle 1501: Bâle et Schaffhouse deviennent des cantons à part entière. Les campagnes leur imposent de rester neutres en cas de conflit. 1513: Appenzell devient un canton. La Suisse compte désormais 13 cantons proprement dits : 7 catholiques avec diète à Lucerne (Uri, Schwytz, Unterwald, Lucerne, Zoug, Fribourg et Soleure), 4 réformés avec diète à Aarau (Zurich, Bâle, Berne et Schaffhouse) et 2 mixtes (Glaris et Appenzell; puis division à la fin du 16 ème siècle entre Rhodes-extérieures protestantes et Rhodes-intérieures catholiques) et les baillages communs (Argovie et Tessin catholiques, Thurgovie protestante). Dans les cantons campagnards, certaines communes sujettes ne participent pas à la Landsgemeinde (assemblée de citoyens >> forme la plus ancienne de démocratie directe). Quelques familles se répartissent les charges supérieures (certaines sont à vendre). Dans les villes industrielles (Zurich, Bâle, Schaffhouse ), les corporations de métier monopolisent le pouvoir; la campagne n'a aucun droit: l activité industrielle, les études et les fonctions de baillis sont interdites aux ruraux. Berne, Lucerne, Fribourg et Soleure sont aristocratiques: seules quelques familles sont "aptes» au gouvernement. 1559: L Académie de Genève est fondée pour former les pasteurs: enseignement du patois >> français. Genève et Lausanne deviennent les centres du protestantisme francophone. 1564: Berne et Valais rendent à la Savoie le Pays de Gex, et le Chablais. Fin du 16 ème siècle: la Contre-Réforme (pro-catholique) touche Bâle, Fribourg et les Grisons. 1602: nuit de l'escalade. Genève défend son indépendance contre le duc de Savoie. 1685: révocation de l'édit de Nantes. Les Huguenots français et vaudois du Piémont trouvent asile en Suisse (environ ) et apportent leur savoir-faire dans les arts et métiers. 1723: le major Davel veut affranchir sa patrie, le pays de Vaud; il est décapité à Vidy (Lausanne) le 24 avril mars 1798: Berne tombe, après Fribourg et Soleure. L'antique Confédération est morte. Une Constitution rédigée à Paris institue "une République helvétique une et indivisible» (statuts d'allié et de sujet abolis; droits féodaux, dîme et cens supprimés, puis rétablis devant les protestations des bénéficiaires). [texte tiré et adapté de droit-etudiants/ histoire-chronologie.html] Exécution du Major Davel : tableau de Charles Gleyres, déposé au Musée cantonal des beaux arts de Lausanne e/berne.html Cette oeuvre de Charles Gleyre, déposée au Musée cantonal des beaux arts de Lausanne, a été partiellement détruite par un incendiaire, dans la nuit du août

9 1.4 De la Révolution à l Acte de Médiation, les débuts d une ère nouvelle du XVIII e au XIX e siècle [1] fin 1798: la séparation des pouvoirs, l abolition de la torture, la liberté religieuse, ainsi que l égalité devant la loi sont proclamées. Les cantons sont supprimés en tant qu'états et ne subsistent que comme unités administratives: Uri, Schwyz, Unterwald et Zoug (cantons des Waldstätten), Berne divisée en 4 (Berne, Vaud, Argovie et Oberland) sont contrôlées par un préfet; les Landsgemeinde sont supprimées. Deux conseils législatifs désignent un directoire exécutif de 5 membres. Ce régime est voué à l'échec car il est centralisateur et imposé par l'envahisseur. Les évènements révolutionnaires démontrent la fragilité de la Confédération: les cantons n'ont pas su prévenir la Révolution en adoptant des réformes en profondeur... fin 1802: le gouvernement se replie sur Lausanne et ne contrôle que le Pays de Vaud. Napoléon, qui a compris l'échec de la centralisation, laisse pourrir la situation et impose sa médiation. On convoque à Paris un Consul helvétique (63 représentants des 2 partis, fédéraliste et unitaire) et 4 sénateurs choisis par le Premier Consul pour élaborer une nouvelle Constitution. Napoléon conseille aux délégués un État fédératif avec des cantons égaux et la renonciation aux privilèges des familles patriciennes. 19 février 1803: l'acte de Médiation est proclamé. Le fédéralisme est restauré, les 13 cantons retrouvent leur identité, les Landsgemeinde sont rétablies; les statuts d'allié et de sujet restent abrogés, et 6 nouveaux cantons sont créés: Grisons, Argovie, Thurgovie, Tessin, Vaud et Saint-Gall. Les douanes intérieures restent abolies, mais pas les péages; les monnaies doivent avoir un titre uniforme. La Confédération est seule compétente en politique extérieure et l'armée se compose de contingents cantonaux. Un article dit qu'il n'y a plus ni sujets ni privilèges de naissance ou de famille; mais dans les faits, les aristocraties urbaines se reconstituent, on distingue parfois citoyen actif/passif, on fait payer le cens électoral... [texte tiré et adapté de droit-etudiants/ histoire-chronologie.html] EF/NROT- Zwitserland/NIJEBOERzwitserseVolksvergaderiengen. html - 8 -

10 1.4 De la Révolution à l Acte de Médiation, les débuts d une ère nouvelle du XVIII e au XIX e siècle [2] Fac-similé de l Acte de Médiation signé à Paris le 19 février 1803 Ce document constitue l acte précurseur de l Etat fédéraliste institué par la Constitution fédérale de Clichés tirés du Centre historique des Archives nationales françaises [www.senat.fr/evenement/acte_mediation/facsimile.html] [www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/] - 9 -

11 1.5 La Confédération Helvétique, sa neutralité perpétuelle du XIX e au XXI e siècle [1] 20 mai 1815: pressées par le retour de Napoléon de l'île d'elbe, les Puissances reconnaissent l'indépendance de la Suisse, proclament sa neutralité perpétuelle et lui attribuent 3 nouveaux cantons: le Valais, la principauté de Neuchâtel (les droits du roi de Prusse sont rétablis) et Genève agrandie de quelques communes cédées par la France et la Sardaigne pour désenclaver son territoire. MM Monod et de Laharpe convainquent Alexandre 1 er de maintenir l'indépendance de Vaud. Berne s'y est fait, mais a essayé en vain de récupérer l'argovie. Comme compensation, l'ancien évêché de Bâle (=Jura) est détaché de la France et lui est donné. août 1815: signature du nouveau Pacte fédéral (le mot "Confédération Helvétique" date de là). Retour au fédéralisme: les cantons redeviennent souverains; à la Diète, chaque canton a une voix (les voix des demi-cantons s'annulent si elles sont opposées); 3 cantons directeurs (Zurich, Berne, Lucerne) accueillent la Diète pendant 2 ans chacun à leur tour. La Confédération seule est compétente en politique étrangère; les cantons lui donnent contingents militaires et financiers; l'existence des couvents est garantie et les cantons ne peuvent pas "former entre eux des liens préjudiciables au Pacte fédéral ni aux droits des autres cantons" (une alliance séparée n est pas exclue!); les frontières intérieures de 1803 ne sont pas modifiées (Argovie respire!); aucune clause de révision n'est prévue. La jouissance des droits politiques ne peut jamais être un privilège exclusif d'une classe de citoyens : malgré cette phrase, plusieurs cantons retrouvent les gouvernements de l Ancien régime (cens électoral, mandats de 12 ans, cooptation pour choisir les députés...). Chaque canton a sa monnaie, ses douanes, ses postes, son armée. Les libertés de culte, de presse et d'établissement des Confédérés dans un autre canton disparaissent. 1830: la révolution parisienne entraîne la réunion d'assemblées populaires dans une majorité de cantons. Elles obtiennent des réformes déjà souhaitées par les libéraux. C'est le mouvement de la "Régénération": les aristocraties disparaissent. Des gouvernements démocratiques représentatifs sont mis en place dans 12 cantons ( sauf là où il y a déjà la Landsgemeinde). Le suffrage universel, la séparation des pouvoirs, le référendum constitutionnel, la liberté de la presse et du commerce et de l'industrie sont institués. 1845: se sentant menacés, les 7 cantons catholiques-conservateurs (Suisse centrale + Fribourg + Valais) concluent une alliance séparée (Sonderbund). Ils se mettent dans leur torts en passant des accords avec l'autriche (qui fournit de l argent), la Russie et la Prusse (aide diplomatique promise), la France et la Sardaigne (qui livrent quelques armes). Les libéraux sont contre le Sonderbund, mais ne croient pas être en droit de s'y opposer. Les radicaux exigent sa dissolution; ils obtiennent le pouvoir à Genève et Lausanne (par de petites révolutions) et à St-Gall par des élections. [texte tiré et adapté de droit-etudiants/ histoire-chronologie.html]

12 1.5 La Confédération Helvétique, sa neutralité perpétuelle du XIX e au XXI e siècle [2] juillet 1847: la Diète juge le Sonderbund incompatible avec le Pacte fédéral à 12 voix contre 7 (Neuchâtel s'abstient, les votes de Bâle et d'appenzel s'annulent. novembre 1847: guerre du Sonderbund, courte et peu meurtrière (150 morts); dispersion des cantons conservateurs. Dufour agit vite (3 semaines) pour éviter une intervention étrangère, les perdants ne résistent pas à outrance une fois qu'ils comprennent qu'ils vont perdre... Fribourg, Lucerne (combat principal), les Waldstätten et le Valais se soumettent en peu de temps. Les perdants doivent s'engager à admettre la révision du pacte à la majorité des voix. 1848: révision du Pacte de Pendant que les révolutions européennes rendent impossible une intervention de l'étranger, on adopte le système bicaméral américain: Assemblée fédérale (AF) formée du Conseil national (représente le peuple; 1 député pour habitants en 1848 [nombre de députés limité à 200 en 1962]; élus pour 3 ans, puis 4 dès 1931) et du Conseil des Etats (44 conseillers aux Etats; 2 par canton et 1 par demicanton; votent sans instructions). Les Chambres ne siègent ensemble que pour l'élection du Conseil Fédéral, du Tribunal Fédéral, du Général et pour l exercice du droit de grâce. L'exécutif est le Conseil Fédéral (chacun des 7 membres tous radicaux en 1848 le préside une année à tour de rôle; élus pour 3 ans, puis 4 dès 1931). La première Constitution fédérale (CF) énonce les compétences de la Confédération (en 1848: relations avec l'étranger, affaires militaires, monopole des postes, douanes, monnaies, protection des libertés des citoyens et création d'une université fédérale). Introduction du référendum constitutionnel obligatoire (double majorité nécessaire pour toute modification de la CF). La Confédération vit des droits de douane. Les cantons ont la compétence générale (souverains pour tout ce qui ne relève pas du droit fédéral; en 1848: droit, instruction, cultes, travaux publics, commerce et industrie). Ils perçoivent des impôts directs. Les alliances entre cantons sont interdites. L'activité de l'ordre des jésuites aussi. Capitulations militaires interdites et recrutement suspendu. Les Constitutions cantonales sont soumises à l'approbation de l'af (doivent être républicaines et démocratiques). Berne devient ville fédérale grâce à sa position centrale. [texte tiré et adapté de droit-etudiants/ histoire-chronologie.html] Constitution fédérale de 1848 : Constit.html

13 1.5 La Confédération Helvétique, sa neutralité perpétuelle du XIX e au XXI e siècle [3] 1874: acceptation par le peuple et introduction de la deuxième Constitution fédérale (sans l'unification du droit). Le domaine militaire devient presque exclusivement fédéral. On introduit un référendum facultatif pour les lois (si signatures en 3 mois, il faut la majorité du peuple; dès 1977). Les juifs ne font plus l'objet d'aucune discrimination. Plusieurs articles dans le sens de la laïcité sont introduits: école primaire aux autorités civiles; l'école publique ne peut avoir un caractère confessionnel exclusif; fondation ou restauration de couvents interdite; état-civil et cimetières laïcisés; ecclésiastiques interdits au Conseil national. 1875: le Tribunal fédéral (depuis 1848, 11 juges itinérants) devient permanent et se fixe à Lausanne. 1891: le droit d'initiative constitutionnelle est introduit (si signatures en 18 mois pour réviser la CF, il faut la double majorité [peuples-cantons]; dès 1977). 1907: fondation de la Banque nationale suisse (BNS). Sa principale fonction est d émettre et réguler la monnaie, par exemple le billet de 10 fr : la Suisse est entourée de pays belligérants. Sa neutralité et son armée qui monte la garde aux frontières lui évitent le pire. La Suisse allemande est pour les Empires centraux (Allemagne, Autriche-Hongrie ) et la Suisse romande pour les Alliés (France, Royaume-Uni ). L'approvisionnement est difficile. L'importation en provenance des Alliés (produits d'outre-mer) est plus importante que celle en provenance des Empires centraux (charbon). 1917: création du Tribunal Fédéral des assurances (TFA) à Lucerne. 1920: traité de Versailles. La neutralité suisse y est confirmée; la Suisse renonce à son droit d'occupation de la Savoie du Nord (accordé en 1815) et renonce à annexer le Voralberg autrichien qui veut être suisse. La principauté du Lichtenstein conclut une union douanière, postale, monétaire avec la Suisse : La Suisse est complètement encerclée de pays en guerre, mais bien préparée (réserves de guerre considérables, réduit national ). Elle importe plus en provenance de l'allemagne que des Alliés. L'Allemagne veut des crédits contre du fer et du charbon, et veut vendre son or contre des devises. Le Royaume-Uni la menace de blocus, car il juge que la Suisse est trop soumise aux Allemands. La Suisse essaie donc d augmenter son autarcie par sa production agricole indigène (plan Wahlen). [texte tiré et adapté de droit-etudiants/ histoire-chronologie.html] Billet de 10 francs suisses de la série émise en 1976 : Portrait de Leonhard Euler Mathématicien /history/id/cash_history_s erie6-12 -

14 1.5 La Confédération Helvétique, sa neutralité perpétuelle du XIX e au XXI e siècle [4] 1971: acceptation du droit de vote féminin en votation populaire, après le refus du référendum de 1959 (les Chambres fédérales avaient alors accepté le suffrage féminin) : 3 plébiscites ont lieu dans le Jura (le Jura entier, qui accepte la séparation d avec le canton de Berne, les districts et les communes dont certains la refusent). Cela aboutit au partage entre le Jura-nord qui forme un nouveau canton admis dans la Confédération en 1978 (votation fédérale) et le Jura-sud, qui reste rattaché au canton de Berne. 1992: refus de l adhésion à l EEE (espace économique européen). La Suisse, membre fondatrice de l AELE (association européenne de libre-échange), choisit donc de rester en dehors de l Union européenne et de privilégier la voie des bilatérales, introduite par les premiers accords de libre-échange conclus avec la Communauté économique européenne en : acceptation par le peuple de l adhésion de la Suisse à l Organisation des Nations Unies (ONU), après le refus en votation populaire de 1986 (le Conseil fédéral et les Chambres l avaient pourtant acceptée). 2005: après son acceptation des accords de Schengen et de Dublin (facilitation des déplacements au sein de l UE par la suppression des contrôles systématiques aux frontières, renforcement de la lutte contre la criminalité par une collaboration policière internationale accrue, lutte contre les abus en matière d asile), le peuple suisse accepte l extension de la libre circulation des personnes aux 10 nouveaux Etats membres de l Union européenne (25 membres depuis 2004). Ainsi, la Suisse renforce de manière significative ses relations avec les Etats membres de l UE, tout en maintenant le cap de la voie «isolationniste» C est la voie «étroite» des bilatérales. 2006: le peuple suisse suit la politique restrictive proposée par le Conseil fédéral en acceptant en votation populaire les modifications de la Loi sur l asile et de la Loi sur les étrangers. Mais il accepte aussi la Loi sur la coopération avec les Etats d Europe de l est : le 28 novembre 2010, le peuple et les cantons ont accepté l initiative populaire "Pour le renvoi des étrangers criminels". Le groupe de travail que la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a chargé d examiner la question de la mise en œuvre de l initiative s est réuni pour la première fois le 26 janvier Il doit présenter d ici au mois de juin 2011 un rapport contenant des propositions. [texte tiré et complété de droit-etudiants/ histoire-chronologie.html] SUISSE/CANTON2.html

15 1.6 Le Canton de Vaud, ses armoiries, son histoire Introduction Gravure de l assemblée constituante en 1831 : _VAU_CON_003 Constituante de 1831 dans la salle du Grand Conseil où les idées libérales s imposent: séparation des pouvoirs, tribunaux indépendants du pouvoir exécutif, avec des juges indépendants, barrière entre le Gouvernement et le Parlement, interdiction aux même personnes d être à la fois membres des deux pouvoirs. [tiré de Coupé, au 1 d'argent chargé des mots "Liberté et Patrie", rangés sur trois lignes, aux lettres d'or bordées de sable, au 2 de sinople Blasonnement tiré de la nouvelle Constitution Vaudoise, qui peut être consultée sur le Recueil systématique de la législation vaudoise

16 1.6 Le Canton de Vaud, ses armoiries, son histoire du XVI e au XXI e siècle [1] 1537 Création du Collège et de l Académie 1564 Traité de Lausanne entre la Savoie et Berne qui garde le Pays de Vaud 1577 Tentative d unification du droit vaudois 1588 Échec de la conjuration contre Berne du bourgmestre Isbrand Daux 1650 Premiers plans cadastraux du Pays de Vaud 1685 Afflux de réfugiés huguenots dans le Pays de Vaud 1723 Exécution du major Jean-Daniel-Abram Davel 1741 Instauration de la dîme de la pomme de terre 1762 Fondation de la Feuille d avis de Lausanne 1764 Enquête sur la population et le paupérisme dans le Pays de Vaud Banquets révolutionnaires à Rolle et à Lausanne 1798 Révolution vaudoise. Lausanne devient le chef-lieu du canton du Léman 1802 Destruction des droits seigneuriaux par les Bourla-Papey 1803 Lausanne, chef-lieu du nouveau canton de Vaud 1820 Émergence du mouvement religieux Le Réveil 1823 Premier bateau à vapeur sur le lac Léman 1830 Révolution libérale vaudoise 1841 Enquête sur le paupérisme dans le canton de Vaud 1845 Révolution radicale vaudoise 1846 Création de la Banque vaudoise 1847 Naissance de l Église libre 1848 Entrée dans le premier Conseil fédéral du vaudois Henri Druey 1856 Inauguration de la première gare pour voyageurs du chemin de fer, à Lausanne Création à Lausanne d une des premières écoles pour gardes-malades 1869 Création de La Revue, organe radical gouvernemental et de L Estafette 1870 Travaux d assèchement de la plaine de l Orbe 1877 Construction du premier funiculaire de Suisse : le Lausanne-Ouchy 1882 Débuts de l éclairage électrique et du téléphone 1885 Adoption de la nouvelle constitution du canton de Vaud (la 6 e depuis 1803) 1886 Création de la Station cantonale d essais viticoles 1887 Fondation du parti socialiste à Lausanne 1888 Construction, à Vevey-Montreux, du deuxième tramway électrique d Europe 1890 Élévation de l Académie de Lausanne au rang d université 1896 Ouverture du réseau des tramways lausannois 1898 Adoption de la Loi vaudoise sur la conservation des monuments et objets d art [chronologie tirée de (texte établi par Gilbert Coutaz, directeur des Archives cantonales vaudoises)

17 1.6 Le Canton de Vaud, ses armoiries, son histoire du XVI e au XXI e siècle [2] 1915 Installation du siège olympique (CIO) à Lausanne 1920 Ouverture du Premier «Comptoir suisse» 1928 Premier congrès d architecture moderne 1936 Fondation de la Guilde du Livre par Albert Mermoud 1941 Adoption de la Loi vaudoise sur la police des constructions 1951 Première émission publique de la télévision à Lausanne 1953 Construction à Crêt-Bérard (Puidoux) de la «maison de l Eglise et du pays» 1954 Coupe du monde de football : inauguration du stade olympique de Lausanne 1964 Ouverture de la première autoroute de Suisse, Lausanne-Genève 1964 Exposition nationale de Lausanne 1965 Fusion de l Eglise nationale et de l Eglise libre 1968 L Ecole polytechnique de l Université de Lausanne devient l Ecole polytechnique fédérale de Lausanne 1969 Mise hors service de la centrale nucléaire de Lucens 1970 Adoption du statut des catholiques vaudois Construction du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) 2002 Exposition nationale des Trois Lacs (Neuchâtel, Bienne et Morat), avec un des sites situé à Yverdon-les-Bains Adoption de la nouvelle Constitution vaudoise, qui remplace celle de Refus de l initiative de Franz Weber «Sauver le pied du Jura» 2006 Elections communales : renouvellement des autorités législatives et exécutives des communes vaudoises 2011 Elections communales : renouvellement des autorités 2012 Elections cantonales : renouvellement des députés au Grand Conseil et des 7 Conseillers d Etat (4 femmes et 3 hommes) [chronologie tirée et complétée de (texte établi par Gilbert Coutaz, directeur des Archives cantonales vaudoises) Source des photos «MCH Beaulieu Lausanne SA»

18 1.7 Arzier-Le Muids, son histoire communale au fil du temps [1] Voici un résumé succinct de l'histoire de cette belle et grande commune du Jura tirée pour une importante partie du "Dictionnaire historique vaudois" : Arzier-Le Muids, Cercle de Begnins, District de Nyon, est à une altitude de 880m. Son territoire, très considérable, s'étend sur le bas, de la Commune de Genolier jusqu en haut à Bois d'amont (France) et à proximité du Lac des Rousses. Arzier-Le Muids de part sa superficie est la plus grande commune du district. Le village s'appelait Argie en 1306, puis l'on trouve plus tard Argier et Arsie, Arsier au 14ème siècle. Nom probablement dérivé par le suffixe "acus" de quelque nom de personne, peut-être Aredius ou Aregius, qui est fréquent à l'époque mérovingienne. Une trouvaille faite en 1827 dans un ancien cimetière existant au "Pré de la Cure" a donné une preuve de l'ancienneté du village. En faisant des fouilles pour chercher de l'eau, on a découvert une cinquantaine de monnaies du Moyen-âge, en argent : ce sont des petits " tournois" de Louis IX et de Philippe III, des deniers du type christiana-religio, du XIVème siècle, des deniers de Louis, Baron de Vaud (vers 1300), des deniers anonymes de Lausanne, de la même époque. L'histoire proprement dite d'arzier-le Muids commence au XIVème siècle. En 1304, les chartreux d'oujon, dans le but d'attirer des habitants dans leurs domaines, accordèrent de nombreuses franchises aux hommes qui étaient venus se fixer à Arzier-Le Muids et qui furent les premiers habitants de ce village. Tandis que les riches monastères de St Oyens de Joux et de Romainmôtier soumettaient leurs serfs à la taille et à la mainmorte, en échange de la sécurité qu'ils leur donnaient, les chartreux d'oujon déclarent aux premiers habitants d'arzier qu'ils les exemptent de toute taille. Les terres qui sont concédées gratuitement aux nouveaux colons sont assujetties à des censes légères; les corvées ne sont imposées que trois fois l'an. Si l'un des habitants voulait ensuite se transporter dans un autre lieu, en abandonnant son seigneur, il était libre de le faire. Dans ce cas, il pouvait vendre à qui il voulait sa maison et ses champs, après, toutefois, que le couvent ait prélevé la 3ème partie du prix des terres et le 13ème denier sur les lods ( droit de mutation). En échange de ces redevances, les nouveaux colons avaient non seulement des terres à cultiver, mais encore l'usage des forêts et le pâturage de la vaste étendue de montagnes dans le Jura. Les armoiries de d Arzier-Le Muids : «Parti de gueules et d azur, à une foi parée d or mouvant de deux nuées d argent et tenant une branche fleurie de deux roses d argent et feuillée de cinq feuilles de sinople» gueules : rouge azur : bleu or : jaune-or argent : blanc sinople : vert Ces armes (une foi signifiant deux mains tendues l une vers l autre) symbolisent assez bien l administration de la Commune à l époque bernoises, formée d un nombre égal de délégués de chacun des deux bourgs et de leur union

19 1.7 Arzier-Le Muids, son histoire communale au fil du temps [2] Bientôt, les colons qui étaient venus se fixer à Arzier-Le Muids furent pourvus d'une église et d'un curé. En 1306, Aymon du Quart, évêque de Genève, régla les rapports entre ce curé et les paroissiens, ainsi que la fondation de l'église du lieu, la construction de la cure et les revenus du dit curé. Voici comment furent déterminés les bénéfices du curé: celui-ci aura une prébende (revenu) de moine, le tiers de la dîme des novales (terres nouvellement défrichées), une réception (repas) de chaque habitant, 20 poses de terres ou 30 de bois, à son choix. Le couvent aura droit de patronage sur l'église. Les paroissiens construiront l'église et la cure et fourniront les cloches. L'église fut dédiée à St Antoine; elle eut une certaine réputation dans la contrée. Un acte nous montre un homme de Genolier jurant par les reliques de Saint Antoine d'arzier-le Muids. Après la conquête de 1536, LL.EE. de Berne s'emparèrent de toutes les propriétés de la chartreuse d'oujon. Ils en aliénèrent une partie, mais gardèrent la seigneurie d'arzier-le Muids. Les habitants eurent plus d'une fois, dès lors, à regretter le gouvernement paternel et bienveillant des chartreux. Un siècle s'était à peine écoulé, en effet, que les habitants d'arzier-le Muids, incapables de payer plus longtemps les dîmes et redevances dont ils étaient chargés, laissaient leurs terres en friche et se trouvaient réduits à la plus extrême pauvreté. Craignant alors de perdre tous ses revenus, le gouvernement de Berne fit procéder à une enquête et se décida, en 1664, à adopter une mesure exceptionnelle: il accorda à la commune et aux habitants d'arzier-le Muids la seigneurie de leur village. La municipalité dut prendre l'engagement de payer au château de Nyon toutes les redevances dont étaient chargées les terres du territoire. C'est de cet acte de 1664 que date la prospérité de la commune. Arzier-Le Muids dépendait autrefois de la châtellerie de Nyon; il en fut séparé en 1657, et eut, dès lors, une justice particulière composée du châtelain et de six assesseurs. Dès 1668, le même châtelain et le même curial fonctionnent auprès des Cours de justice de St Cergue et d'arzier-le Muids. La communauté était administrée par un Conseil de 8 membres nommés à vie et pris par moitié à Arzier et l autre moitié au Muids; les gouverneurs étaient aussi choisis alternativement dans chaque bourg. En 1250 : "Au Muis, grangie deu Mois. Le Muids est menticnné à cette date-là comme étant une grange dépendant du couvent d'oujon. Les religieux possédaient un vivier sur le petit ruisseau voisin. Photographie de la classe de M. Lenoir à Arier en conservée aux archives communales d Arzier-Le Muids

20 1.7 Arzier-Le Muids, son histoire communale au fil du temps [3] Le Muids, écrit le Dictionnaire Historique vaudois, a une altitude moyenne de 695m. La maison d'école est un bâtiment du XVllème siècle avec un curieux clocheton (voir au chapitre des bâtiments). Vers 1830, il y eut un mouvement tendant à séparer Le Muids d Arzier, mouvement lancé par les particuliers de Le Muids. La Municipalité a présenté au Conseil général le projet suivant de délimitation entre les deux bourgs : «Au-dessous de la source de Montens, la rivière ferait la limite dès la source de Montens en-dessus, montant en ligne directe jusqu aux Césiaux, la première borne serait plantée entre la terre de Benjamin Dufour et les broussailles appartenant à la Commune, lesquelles feraient la limite jusqu au passage d eau qui descend sur les Pralets au bys entre la terre de Rodolphe Dufour et de Pierre-Bénédict Dufour; dès là, visant à vent, longeant le haut des Césiaux jusqu au chemin tendant à Nyon, où serait plantée une troisième borne angulaire, le territoire de Le Muids si le Sieur Dorier désirait faire partie de cette dernière commune. De là, visant à bize, une cinquième borne serait planté à dix toises à joux de la maison Pierre Pernoux puis, de là, le territoire de Le Muids serait tracé en ligne directe jusqu à la limite qui sépare les bois de la commune de Bassins d avec l Essert à forêt. Ensuite, remontant en suivant la ligne des bois de Bassins et celui du Gouvernement, jusqu aux Vy-Roux, ces bois feraient limite.» Mais les esprits, échauffés pour des questions d utilisation des biens communaux, se sont calmés et le projet de séparation est resté au fonds d un tiroir. [tiré de et de l «Histoire d Arzier-Le Muids», Gilbert Rochat, 1982] Arzier, église et cure, dessin de G. Rochat; Histoire d Arzier-Le Muids, Gilbert Rochat, réédition

La République Helvétique

La République Helvétique La République Helvétique La Confédération suisse 1555 1791 A la veille des grands bouleversements que va connaître la Suisse dès les années 1791 et suivantes, le corps helvétique se présentait ainsi :

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE

STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE Valables à partir du 1 er janvier 2008 Légende des abréviations ASMP ASD AGC ARD CC CCA CR FFMP WS NOS NWS RFJM ZS Association Suisse de la musique populaire (Association

Plus en détail

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815 I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire A) Le poids de l Europe dans le Monde - 1815 : L Europe

Plus en détail

La fiscalité en Suisse, 2006 en 1000 EURO

La fiscalité en Suisse, 2006 en 1000 EURO La fiscalité en Suisse, 2006 en 1000 EURO (1 Euro = 1,46 franc suisse) Sources Confédération Cantons s Total Impôts directs 14'428'989 22'827'092 15'125'492 52'381'573 Impôts sur la consommation 20'401'040

Plus en détail

DataCard 2015. Impôts Suisse Personnes physiques. Société Fiduciaire Suisse SA

DataCard 2015. Impôts Suisse Personnes physiques. Société Fiduciaire Suisse SA DataCard 2015 Impôts Suisse Personnes physiques Société Fiduciaire Suisse SA Comparaison fiscale intercantonale 2015 Chef-lieu du canton Impôt sur les successions Impôt sur les donations Revenu brut du

Plus en détail

Proposition pour la consultation

Proposition pour la consultation Proposition pour la consultation 1 6088 va Arrêté du Grand Conseil concernant l adhésion du canton de Berne à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (concordat sur les hautes écoles)

Plus en détail

Dispositions générales. Nom et siège. But

Dispositions générales. Nom et siège. But Statuts Schweizerische Vereinigung der Pflegedienstleiterinnen und -leiter Association Suisse des Directrices et Directeurs des Services Infirmiers Associazione Svizzera dei Capi Servizio Cure Infermieristiche

Plus en détail

16 CULTURE, MÉDIAS, EMPLOI DU TEMPS 241. Cinémas et culture 243 Jeunesse et sport 245 Religions 246 Langues 247 CULTURE, MÉDIAS, EMPLOI DU TEMPS

16 CULTURE, MÉDIAS, EMPLOI DU TEMPS 241. Cinémas et culture 243 Jeunesse et sport 245 Religions 246 Langues 247 CULTURE, MÉDIAS, EMPLOI DU TEMPS 16 CULTURE, MÉDIAS, EMPLOI DU TEMPS 241 Cinémas et culture 243 Jeunesse et sport 245 Religions 246 Langues 247 CULTURE, MÉDIAS, EMPLOI DU TEMPS 16 Annuaire statistique du canton de Neuchâtel 2015 241 REMARQUES

Plus en détail

Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire»)

Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire») Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire») Les ressortissants étrangers qui s installent en Suisse sont en principe soumis aux mêmes impôts sur le revenu et sur la fortune que les citoyens suisses.

Plus en détail

Loi d adhésion à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (Concordat sur les hautes écoles)

Loi d adhésion à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (Concordat sur les hautes écoles) Loi d adhésion à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (Concordat sur les hautes écoles) du 16 décembre 2014 Le Grand Conseil du canton du Valais vu les articles 13 alinéa 1, 15

Plus en détail

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES ASSEMBLEE NATIONALE.. SECRETARIAT GENERAL. SECRETARIAT GENERAL ADJOINT DIRECTION DES AFFAIRES LEGISLATIVES DE LA COOPERATION INERPARLEMENTAIRE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES REPUBLIQUE DU CONGO Unit

Plus en détail

N 40 SÉNAT PROJET DE LOI. portant réorganisation. du Conseil de gouvernement. de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte définitif.

N 40 SÉNAT PROJET DE LOI. portant réorganisation. du Conseil de gouvernement. de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte définitif. PROJET DE LOI adopté i 13 décembre 1963. N 40 SÉNAT 1 " SESSION ORDINAIRE DE 1963-1964 PROJET DE LOI portant réorganisation du Conseil de gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. ( Urgence déclarée.) (Texte

Plus en détail

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Statuts de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Avril 2010 1 I. DÉNOMINATION, SIÈGE, BUT Article 1 er : Dénomination Il est constitué, sous la dénomination «Chambre de commerce,

Plus en détail

C 1 24. Accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (concordat sur les hautes écoles) (CHE) I. Dispositions générales

C 1 24. Accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (concordat sur les hautes écoles) (CHE) I. Dispositions générales Accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (concordat sur les hautes écoles) (CHE) C 1 24 du 20 juin 2013 (Entrée en vigueur : 1 er janvier 2015) La Conférence suisse des directeurs cantonaux

Plus en détail

Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814).

Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814). Charlemagne Roi des Francs et empereur d'occident (768-814). Carolus Magnus (dit Charles «le grand») plus connu sous le nom de Charlemagne. 1. En 768, Charlemagne devient roi des Francs et remplace son

Plus en détail

Constitution du Québec

Constitution du Québec PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 191 Constitution du Québec Présentation Présenté par M. Daniel Turp Député de Mercier Éditeur officiel du Québec 2007 1 NOTES EXPLICATIVES

Plus en détail

Synthèse des résultats de la consultation

Synthèse des résultats de la consultation Direction des institutions, de l agriculture et des forêts DIAF Direktion der Institutionen und der Landund Forstwirtschaft ILFD Ruelle de Notre-Dame 2. Case postale, 1701 Fribourg T +41 26 305 22 05,

Plus en détail

Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante

Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante Berne, août 2007 Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante Document de fond sur l initiative parlementaire

Plus en détail

portant adhésion à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (concordat sur les hautes écoles)

portant adhésion à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (concordat sur les hautes écoles) Loi du 10 septembre 2014 Entrée en vigueur :... portant adhésion à l accord intercantonal sur le domaine suisse des hautes écoles (concordat sur les hautes écoles) Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Plus en détail

S T A T U T S. 6. L association ne poursuit aucun but lucratif ou commercial.

S T A T U T S. 6. L association ne poursuit aucun but lucratif ou commercial. S T A T U T S I. NOM, SIÈGE ET BUT. Art. 1 Dénomination 1. L Association "Secours d'hiver / Canton de Fribourg" est une association à durée illimitée au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse.

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l instruction publique (CDIP)

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l instruction publique (CDIP) 45. Accord intercantonal du 0 juin 0 sur le domaine suisse des hautes écoles (concordat sur les hautes écoles) La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l instruction publique (CDIP) Vu l article

Plus en détail

Traité entre la Principauté de Liechtenstein la Confédération suisse sur la protection conférée par les brevets d invention

Traité entre la Principauté de Liechtenstein la Confédération suisse sur la protection conférée par les brevets d invention Traité entre la Principauté de Liechtenstein la Confédération suisse sur la protection conférée par les brevets d invention (Traité sur les brevets) Conclu à Vaduz le 22 décembre 1978 Entré en vigueur

Plus en détail

CONSULTATION SUR L AVANT-PROJET DE CONSTITUTION

CONSULTATION SUR L AVANT-PROJET DE CONSTITUTION CONSULTATION SUR L AVANT-PROJET DE CONSTITUTION QUESTIONNAIRE ET PRISE DE POSITION Nom et prénom : Adresse : Date et signature : Si vous répondez pour le compte d une association ou d une organisation

Plus en détail

STATUTS DE PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND

STATUTS DE PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND STATUTS DE PATRIMOINE SUISSE SECTION DU VALAIS ROMAND I. BUTS Art. 1 Sous le nom de PATRIMOINE SUISSE, section du Valais romand, il est constitué à Sion une association

Plus en détail

Le cadre institutionnel transfrontalier du Grand Genève

Le cadre institutionnel transfrontalier du Grand Genève Le cadre institutionnel transfrontalier du Grand Genève Nicolas LEVRAT Professeur à la Faculté de droit et directeur du Global studies Institute de l Université de Genève 1 L évolution des fonctions des

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. ACTE portant élection des membres au Parlement européen au suffrage universel direct. Article 2 Article 2

TABLEAU COMPARATIF. ACTE portant élection des membres au Parlement européen au suffrage universel direct. Article 2 Article 2 TABLEAU COMPARATIF ACTE portant élection des membres au Parlement européen au suffrage universel direct Acte de 1976 Article premier Article premier Les représentants, au Parlement européen, des peuples

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

Statuts de l association Electrolab

Statuts de l association Electrolab Statuts de l association Electrolab Mardi 16 Novembre 2010 Article 1 : Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 juillet 1901 relative au contrat

Plus en détail

QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION

QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION La Constitution est un ensemble de textes juridiques qui définit les différentes institutions composant l État et qui organise leurs relations. Elle peut comporter également

Plus en détail

Convention relative à la collaboration entre la Confédération et les cantons pour la gestion du Portail suisse www.ch.

Convention relative à la collaboration entre la Confédération et les cantons pour la gestion du Portail suisse www.ch. Convention relative à la collaboration entre la Confédération et les cantons pour la gestion du Portail suisse www.ch.ch de 2011 à 2014 du 1 er septembre 2010 La Confédération suisse et les cantons parties

Plus en détail

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse.

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse. Titre préliminaire AEAG : Association des Etudiants Albanais de Genève Art. - CONSTITUTION L Association des Etudiants Albanais de Genève (AEAG) est une association sans but lucratif organisée corporativement

Plus en détail

portant adhésion du canton de Fribourg à la convention portant révision du concordat sur les entreprises de sécurité

portant adhésion du canton de Fribourg à la convention portant révision du concordat sur les entreprises de sécurité Décret du 7 novembre 2003 Entrée en vigueur :... portant adhésion du canton de Fribourg à la convention portant révision du concordat sur les entreprises de sécurité Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Plus en détail

STATUTS. www.solidar.ch

STATUTS. www.solidar.ch STATUTS www.solidar.ch I. Nom, siège et but Article 1 Solidar Suisse / Œuvre suisse d entraide ouvrière OSEO Solidar Suisse / Schweizerisches Arbeiterhilfswerk SAH ci-après Solidar Suisse, est une association

Plus en détail

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014

Test d aptitudes pour les études de médecine en Suisse (AMS) - Rapport statistique pour la session Suisse 2014 UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ ZENTRUM FÜR TESTENTWICKLUNG UND DIAGNOSTIK AM DEPARTEMENT FÜR PSYCHOLOGIE CENTRE POUR LE DEVELOPPEMENT DE TESTS ET LE DIAGNOSTIC AU DEPARTEMENT

Plus en détail

Histoire Le Moyen-âge La société féodale

Histoire Le Moyen-âge La société féodale Histoire Le Moyen-âge Objectif(s) : - Connaître les 3 ordres de la société médiévale - Découvrir le cadre et le mode de vie des seigneurs au Moyen Age : Seigneurs / vassaux / chevaliers Histoire racontée

Plus en détail

Origines de la Common Law

Origines de la Common Law Origines de la Common Law I. Origines du droit anglais 1. La common law est considérée comme le système juridique propre à l Angleterre : a. parce que ses origines remontent à des temps très anciens (les

Plus en détail

Réunion avec les maires du Territoire de Belfort - 14 novembre 2013. La nouvelle carte cantonale du Territoire de Belfort

Réunion avec les maires du Territoire de Belfort - 14 novembre 2013. La nouvelle carte cantonale du Territoire de Belfort Réunion avec les maires du Territoire de Belfort - La nouvelle carte cantonale du Territoire de Belfort I Le contexte général L acte III de la Décentralisation : engagement de campagne de François Hollande.

Plus en détail

Statuts de la Section de l Union Démocratique du Centre (UDC) du district de Lausanne (VD)

Statuts de la Section de l Union Démocratique du Centre (UDC) du district de Lausanne (VD) Statuts de la Section de l Union Démocratique du Centre (UDC) du district de Lausanne (VD) du 31 août 2006 Edictés en vertu des statuts de l UDC-Vaud REMARQUES LIMINAIRES Sauf mention spéciale, toutes

Plus en détail

CROATIE. - Loi portant modification de la loi sur la citoyenneté croate (8 mai 1992) (Journal officiel n 28/92).

CROATIE. - Loi portant modification de la loi sur la citoyenneté croate (8 mai 1992) (Journal officiel n 28/92). CROATIE 1. Dispositions législatives sur la nationalité a. Textes en vigueur - Loi sur la citoyenneté croate (Journal officiel n 53/91): la loi sur la citoyenneté croate a été publiée et est entrée en

Plus en détail

Règlement concernant l exploitation des jeux automatiques d argent dans les casinos (Règlement sur les machines à sous)

Règlement concernant l exploitation des jeux automatiques d argent dans les casinos (Règlement sur les machines à sous) - - 90.0 Règlement concernant l exploitation des jeux automatiques d argent dans les casinos (Règlement sur les machines à sous) du 6 décembre 998 Le Conseil d'etat du canton du Valais vu l art. 48bis

Plus en détail

Société Suisse de Transplantation (SST)

Société Suisse de Transplantation (SST) Société Suisse de Transplantation (SST) REVISION DES STATUTS du 1.6.2008 Conformément à la séance de la Commission constitutive du 11.1.2002 Buts et objectifs de la Société Art. 1 Art. 2 La Société Suisse

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901

Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Amis du Chant Lyrique Associés en Europe. Association loi 1901 Statuts TITRE PREMIER ARTICLE 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie

Plus en détail

Concept de stationnement Développement de l'armée

Concept de stationnement Développement de l'armée Concept de stationnement Développement de l'armée 26 novembre 2013 Conférence de presse Le chef du DDPS, Ueli Maurer Le concept de stationnement Introduction 2 Finances Exploitation Investissement Cantons

Plus en détail

Statuts de la Conférence des Chefs de Département de l'economie publique de Suisse occidentale

Statuts de la Conférence des Chefs de Département de l'economie publique de Suisse occidentale Statuts de la Conférence des Chefs de Département de l'economie publique de Suisse occidentale Article 1 Nom et siège 1.1. Sous la dénomination "Conférence des Chefs de Département de l'economie publique

Plus en détail

Arte Libera STATUTS DE L ASSOCIATION. Une Charte, qui figure en annexe des statuts, précise les principes de l Association.

Arte Libera STATUTS DE L ASSOCIATION. Une Charte, qui figure en annexe des statuts, précise les principes de l Association. Arte Libera STATUTS DE L ASSOCIATION TITRE 1 NOM, SIÈGE, DURÉE, CHARTE, BUT, MOYENS D ACTION Article 1 - Nom, siège, durée L Association Arte Libera sera constituée le 1 er novembre 2002 au sens des articles

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE)

TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) - 67 - TABLEAU COMPARATIF (PROJET DE LOI ORGANIQUE) Texte en vigueur Texte du projet de loi organique Texte adopté par l Assemblée nationale Texte élaboré par la commission en vue de l examen en Projet

Plus en détail

Association de Solidatité Euro-Maroc

Association de Solidatité Euro-Maroc STATUT I. DENOMINATION & SIEGE SOCIAL L Association de solidarité Euro-Marocaine est constituée le 18 octobre 1987 conformément aux dispositions de la loi 1901. Le siège social est fixé à EVREUX 36 rue

Plus en détail

B 2 15.01. Règlement d application de la loi sur les archives publiques (RArch) Disposition générale. Titre II (3) Organisation de l archivage

B 2 15.01. Règlement d application de la loi sur les archives publiques (RArch) Disposition générale. Titre II (3) Organisation de l archivage Règlement d application de la loi sur les archives publiques (RArch) B 2 15.01 du 21 août 2001 (Entrée en vigueur : 1 er septembre 2001) Le CONSEIL D ÉTAT de la République et canton de Genève vu l article

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

0.192.122.975 Echange de lettres

0.192.122.975 Echange de lettres Echange de lettres des 23 juillet/11 août 1971 entre le Département politique fédéral et la Banque asiatique de développement concernant le bureau de la Banque à Zurich et le personnel qui y est affecté

Plus en détail

Schaffhouse. Bâle-Campagne Bâle-Ville Thurgovie. Zurich. Argovie. Zoug. Lucerne. Nidwald

Schaffhouse. Bâle-Campagne Bâle-Ville Thurgovie. Zurich. Argovie. Zoug. Lucerne. Nidwald Vivre et travailler en Suisse + Le pays + l histoire + le système politique + + la population + le séjour + les droits et les autorisations + + la suisse + Le pays* Le nom officiel de la Suisse est «Confoederatio

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

les Micro États. d Europe

les Micro États. d Europe les Micro États. d Europe L existence d un État n implique pas pour autant un territoire national de grande taille. A côté de grands États comme la Russie, le Canada, la Chine ou l Australie, qui s étendent

Plus en détail

Toute désignation de personne, de fonction ou de profession utilisée dans les présents statuts s applique indifféremment aux femmes et aux hommes.

Toute désignation de personne, de fonction ou de profession utilisée dans les présents statuts s applique indifféremment aux femmes et aux hommes. Projet de statuts de la Fondation du Théâtre Kléber-Méleau (version 1/Ecublens du 10.04.2015-4/Renens du 04.03.2015) Toute désignation de personne, de fonction ou de profession utilisée dans les présents

Plus en détail

Statuts de l Union des Fédéralistes européens (UEF-France)

Statuts de l Union des Fédéralistes européens (UEF-France) Statuts de l Union des Fédéralistes européens (UEF-France) Article 1 : Dénomination : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi du 1 er juillet 1901. La dénomination

Plus en détail

BELGIQUE APERCU HISTORIQUE STRUCTURE DE L ETAT FEDERAL

BELGIQUE APERCU HISTORIQUE STRUCTURE DE L ETAT FEDERAL BELGIQUE APERCU HISTORIQUE STRUCTURE DE L ETAT FEDERAL 1 APERCU HISTORIQUE 1830 : révolution belge indépendance du pays 1831 : La constitution organise l Etat sous forme d une monarchie constitutionnelle

Plus en détail

Cercle Indicateurs, Audit urbain

Cercle Indicateurs, Audit urbain 21 Développement durable et disparités régionales et internationales 1381-1300 Cercle Indicateurs, Audit urbain Mesurer le développement durable et les conditions de vie dans les villes Neuchâtel, 2013

Plus en détail

Statuts de la Communauté d Intérêts pour les Transports Publics en Suisse (CiTraP Suisse)

Statuts de la Communauté d Intérêts pour les Transports Publics en Suisse (CiTraP Suisse) Statuts de la Communauté d Intérêts pour les Transports Publics en Suisse (CiTraP Suisse) I. Nom, composition et but Art. Nom, siège et composition Sous la dénomination Communauté d intérêts pour les transports

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Décret n o 2012-124 du 30 janvier 2012 relatif à la mise en œuvre

Plus en détail

GRÈCE (mis à jour le 04.06.2004)

GRÈCE (mis à jour le 04.06.2004) GRÈCE (mis à jour le 04.06.2004) 1. Dispositions législatives sur la nationalité a. Textes en vigueur - Constitution de Grèce de 1975/1986 : Articles 4 1, 2 et 3, et 116 1 - Décret-Loi n 3370/1955 (Journal

Plus en détail

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES

CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES CONCOURS DE SECRÉTAIRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES (CADRE GÉNÉRAL) NATURE DES ÉPREUVES Les épreuves écrites et orales des concours externe et interne pour l accès à l emploi de secrétaire des affaires étrangères

Plus en détail

Statuts de l association Rhizome

Statuts de l association Rhizome Statuts de l association Rhizome 11 Juin 2015 Article 0.1 : Définitions des termes Article 0 : Définitions À moins que le contexte ne s y oppose, dans les présents statuts : "adhérent" désigne une personne

Plus en détail

Statistique de l aide sociale

Statistique de l aide sociale Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Santé et affaires sociales 13 Protection Sociale avril 2011 Statistique de l aide sociale La population comme grandeur

Plus en détail

STATUTS CLUB FJR 1300 France www.clubfjr1300france.fr

STATUTS CLUB FJR 1300 France www.clubfjr1300france.fr STATUTS CLUB FJR 1300 France www.clubfjr1300france.fr Article 1 : Création Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16

Plus en détail

Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR)

Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR) Page 1 / 8 Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR) Art. 1 Constitution I. Constitution, siège Sous la dénomination «Pôle scientifique et technologique

Plus en détail

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Statuts de l association Grenoble Isère Logiciel 1/5 ARTICLE 1 - Dénomination : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une

Plus en détail

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S)

L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) L A COMMI SSI ON C O N C O R DAT AI R E CON CE R N AN T L E S E N T R E P R I SE S DE SE CU R I T E ( C E S) Directives du 30 septembre 2010 concernant la reconnaissance des autorisations délivrées par

Plus en détail

sur les bourses et les prêts d études (LBPE)

sur les bourses et les prêts d études (LBPE) Loi du 14 février 2008 Entrée en vigueur :... sur les bourses et les prêts d études (LBPE) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu l article 65 al. 4 de la Constitution du canton de Fribourg du 16 mai

Plus en détail

Statuts du Parti vert libéral vaudois

Statuts du Parti vert libéral vaudois Statuts du Parti vert libéral vaudois Modifiés par l Assemblée générale du 7 mai 2013 GENERALITES Article 1 Le Parti vert'libéral vaudois (ci-après «le Parti») est une Association régie par les présents

Plus en détail

RÈGLEMENT D ORGANISATION DE LA COMMUNE MUNICIPALE DE MOUTIER

RÈGLEMENT D ORGANISATION DE LA COMMUNE MUNICIPALE DE MOUTIER 1 RÈGLEMENT D ORGANISATION DE LA COMMUNE MUNICIPALE DE MOUTIER 2003 2 TABLE DES MATIÈRES PREAMBULE Page 4 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Terminologie Articles 1.1. La commune et ses tâches 1-5 Territoire et

Plus en détail

Voici un exemple de statuts qui peut vous servir de base pour votre association.

Voici un exemple de statuts qui peut vous servir de base pour votre association. Exemples de statuts Voici un exemple de statuts qui peut vous servir de base pour votre association. Exemple de statuts commentés En s en tenant aux termes de la loi 1901, il n y a pas de statut modèle.

Plus en détail

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 ARTICLE 1 er OBJET ET ROLE DES CONSEILS CITOYENS Le Conseil Citoyen, instance de démocratie participative, créé en application des dispositions de l article L2143-1 du

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE TIR. 38, rue Brunel 75017 PARIS STATUTS TYPES DE SOCIETE DE TIR

FEDERATION FRANCAISE DE TIR. 38, rue Brunel 75017 PARIS STATUTS TYPES DE SOCIETE DE TIR FEDERATION FRANCAISE DE TIR 38, rue Brunel 75017 PARIS STATUTS TYPES DE SOCIETE DE TIR Type Loi 1901 - Sans but lucratif mis en conformité avec les dispositions de la loi du 16 juillet 1984 Adoptés par

Plus en détail

La naissance de la Confédération Helvétique

La naissance de la Confédération Helvétique 1291 La naissance de la Confédération Helvétique Emilie Vaucher 01/04/2013 Introduction J ai choisi le sujet «La naissance de la Confédération Helvétique» comme sujet de recherche parce qu il m a beaucoup

Plus en détail

Ordonnance sur la traduction au sein de l administration générale de la Confédération

Ordonnance sur la traduction au sein de l administration générale de la Confédération Ordonnance sur la traduction au sein de l administration générale de la Confédération 172.081 du 19 juin 1995 (Etat le 1 er janvier 2009) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 36 et 61, al. 1, de la loi

Plus en détail

Statuts du RIODD. Elle est dégagée de toute appartenance politique, religieuse et syndicale.

Statuts du RIODD. Elle est dégagée de toute appartenance politique, religieuse et syndicale. Article 1. Constitution et dénomination Statuts du RIODD Il est fondé entre les soussignés et toutes les personnes qui adhèreront aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901

Plus en détail

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 811.11 du 19 décembre 1877 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

MODÈLE DE STATUTS. d une association déclarée sous le régime de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901

MODÈLE DE STATUTS. d une association déclarée sous le régime de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901 MODÈLE DE STATUTS d une association déclarée sous le régime de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901 La loi du 1 er juillet 1901 laisse aux associations une grande liberté dans la rédaction

Plus en détail

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts Association Régie de Quartier de Blois Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Statuts Statuts arrêtés par le Conseil d Administration du 8 Juillet 2004 Adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

U-THIL AVANT TOUT LES STATUTS

U-THIL AVANT TOUT LES STATUTS U-THIL AVANT TOUT LES STATUTS ARTICLE PREMIER - NOM Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION Compos Sui

STATUTS ASSOCIATION Compos Sui STATUTS ASSOCIATION Compos Sui Titre I : Buts et Composition de l association Article 1 : Dénomination, Buts et Siège social Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie

Plus en détail

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3216 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 28 juin 2006. PROPOSITION DE LOI visant à intégrer le culte musulman

Plus en détail

Changements importants!

Changements importants! Guide sur les fusions de communes Changements importants! Le présent Guide sur les fusions de communes a été établi en octobre 2005 sur la base des dispositions légales alors en vigueur ainsi que des procédures

Plus en détail

S T A T U T S DE LA CONFERENCE DES PREPOSES AUX POURSUITES ET FAILLITTES DE LA SUISSE. (fondée le 22 novembre 1925) Version du 24 mai 2013

S T A T U T S DE LA CONFERENCE DES PREPOSES AUX POURSUITES ET FAILLITTES DE LA SUISSE. (fondée le 22 novembre 1925) Version du 24 mai 2013 1 S T A T U T S DE LA CONFERENCE DES PREPOSES AUX POURSUITES ET FAILLITTES DE LA SUISSE (fondée le 22 novembre 1925) Version du 24 mai 2013 2 I. Nom, siège et but Art. 1 Est constituée sous le nom de «Conférence

Plus en détail

Association Corrèze Elab

Association Corrèze Elab ARTICLE PREMIER - NOM Association Corrèze Elab STATUTS de l'association Corrèze Elab Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE

STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE STATUTS DE LA SECTION DE LANCY DU PARTI SOCIALISTE SUISSE Statuts adoptés par l Assemblée générale de la section de Lancy le 1 er juin 2015 PARTI SOCIALISTE DE LANCY, Route du Grand-Lancy 56, 1212 Grand-Lancy

Plus en détail

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008)

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) Loi fédérale sur l archivage (LAr) 152.1 du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 85, ch. 1, de la constitution 1, vu le message du Conseil fédéral

Plus en détail

Règlement d organisation pour l Assemblée des délégués de la Caisse d assurance du corps enseignant bernois (ROAD- CACEB)

Règlement d organisation pour l Assemblée des délégués de la Caisse d assurance du corps enseignant bernois (ROAD- CACEB) Bernische Lehrerversicherungskasse Caisse d assurance du corps enseignant bernois Règlement d organisation pour l Assemblée des délégués de la Caisse d assurance du corps enseignant bernois (ROAD- CACEB)

Plus en détail

STATUTS de l'association des chargés* de communication des communes de Suisse romande «A3C Romandie»

STATUTS de l'association des chargés* de communication des communes de Suisse romande «A3C Romandie» STATUTS de l'association des chargés* de communication des communes de Suisse romande «A3C Romandie» DENOMINATION, BUTS ET SIEGE DE L'ASSOCIATION Article 1 Dénomination L'Association des chargé-e-s de

Plus en détail

09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151

09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151 09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT 151 Investissements dans la construction 153 Bâtiments 157 Logements 162 Logements vacants 171 Locaux industriels ou commerciaux vacants 181 09 CONSTRUCTION ET LOGEMENT Annuaire

Plus en détail

GREP (10) 2 FR FR FR

GREP (10) 2 FR FR FR FR GREP (10) 2 FR FR REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR DUGROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES POSTAUX (GREP) LE GROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES

Plus en détail

Les enceintes de Paris

Les enceintes de Paris Une brève histoire de l aménagement de Paris et sa région Les enceintes de Paris L administration et l expansion de Paris sous l Ancien régime : L administration de Paris Les différentes enceintes Les

Plus en détail

le Plan d Etudes Romand de l école obligatoire de notre région,

le Plan d Etudes Romand de l école obligatoire de notre région, le Plan d Etudes Romand de l école obligatoire de notre région, un projet global de formation de l'élève basé sur la Déclaration politique du 30 janvier 2003, la description de ce que les élèves doivent

Plus en détail

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014?

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014? ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi voter le 25 mai 2014? Parce que le Parlement européen est la seule institution de l Union européenne à être directement élue par les citoyens Vous êtes citoyen d un des 28

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE TEXTE ADOPTE n o 181 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2002-2003 24 juillet 2003 PROJET DE LOI ORGANIQUE relatif au référendum

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail