Tourisme et développement : la durabilité d un mythe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tourisme et développement : la durabilité d un mythe"

Transcription

1 Tourisme et développement : la durabilité d un mythe Loïc Bourse Docteur en sociologie Enseignant vacataire à l Observatoire des Sciences de l Institut Pythéas, Aix-Marseille Université Fort de 283 millions d arrivées et de 224 milliards d euros de recettes en 211, c est-à-dire environ 3 % du tourisme international à l échelle mondiale, le tourisme représente pour les pays du pourtour méditerranéen un vecteur de croissance économique et plus métaphoriquement de développement. S il constituait un secteur artisanal basé sur une clientèle issue de l aristocratie et de la grande bourgeoisie industrielle jusque dans la première moitié du 2 e siècle, la démocratisation de la société de loisir stimulée dans les pays d Europe de l Ouest par un droit aux congés payées, une augmentation du pouvoir d achat et une modernisation des moyens de transport l a transformé en une véritable industrie dès les années 196. Les dirigeants politiques de pays en «retard sur l échelle du développement» pour reprendre les termes des institutions de Bretton Woods tels que l Espagne, la Grèce, la Tunisie ont saisi cette opportunité d attirer sur leur sol les devises étrangères et d utiliser ce secteur comme «moteur de développement». Un pari en partie tenu puisque si l on prend l exemple de la Costa del Sol en Espagne, les villages de pêcheurs qui bordaient la Méditerranée dans les années 195 constituent aujourd hui des zones métropolitaines fortement équipées en infrastructures. Mais au-delà de la question de la réalisation des infrastructures sur laquelle nous reviendrons plus tard, interroger de quelle manière le tourisme interagit avec la durabilité du bassin méditerranéen demande de connaître la base du fonctionnement de cette industrie. L exemple tunisien est un cas d école qui illustre de façon percutante les caractéristiques de cette industrie : les investissements élevés dépensés par les pouvoirs publics (de 11 milliards de dinars en 1965 à 376 milliards en 21 soit 7 2 milliards de dinars sur 45 ans) sont «peu rentables» et induisent un retour sur investissement sur du très long terme puisque pour un dinar investi, les recettes générées, qui sont passées de 7 dinars par nuitée en 1965 à 1 dinars par nuitée en 21, ne rapportent que,2 dinar (graphique 28 [a] et [b]) ; le taux d occupation est peu élevé résultant du fort effet de saisonnalité du tourisme dont le pic est atteint en juillet et en août et fait que cette industrie fonctionne à mi-régime à l échelle d une année (graphique 28 [c]) ; si le tourisme est un secteur majeur pour la croissance économique, entre 5 et 1 % du PIB de la Tunisie sur cette période, il ne représente que 3 % des emplois (graphique 28 [d]). Ces quelques caractéristiques donnent les gammes du fonctionnement du tourisme méditerranéen qui se définirait par une formule qui a valeur nomothétique pour les dirigeants politiques méditerranéens : la croissance économique produite par l industrie touristique n est possible que par l augmentation de la capacité en lits des destinations en vue de générer une valeur absolue élevée de recettes et ce malgré un taux d occupation faible. Le tourisme en Méditerranée : une nouvelle «cité d or»? Les règles du jeu sont claires pour les pays qui ont misé sur le tourisme : la rentabilité de cette activité n est jugée que par la valeur absolue des recettes Annuaire IEMed. de la Méditerranée

2 GRAPHIQUE 28 Analyse chronologique du développement de l industrie touristique en Tunisie Rentabilité des investissements publics (a) Recettes/investissements en dinars,25,2,15,1, Recettes générées par nuitée (b) Dinars/nuitée Annuaire IEMed. de la Méditerranée Nombre de lits Augmentation de la capacité en nombre de lits et lits occupés (c) Capacité en lits Nbre de lits occupés Poids du tourisme dans l'emploi (d) % Pop. active occupée tourisme Pop. active occupée services Pop. active occupée agriculture et pêche Pop. active occupée Industries manufacturières Pop. active occupée Industries non-manufacturières Source : Office national de tourisme tunisien (ONTT), 212.

3 CARTE 1 Évolution de l importance des recettes du tourisme international dans les économies nationales (%) Source : Organisation mondiale du tourisme (OMT), 212. collectées. Quel poids ont ces recettes dans les économies? L analyse historique de la part des recettes du tourisme international dans le PIB national montre l orientation stratégique des pays ainsi que leur dépendance à cette industrie comme la Tunisie, Chypre et Malte pour qui, depuis les années 198, le tourisme international représente respectivement 7 %, 9,5 % et 26 %. Il est important de noter le renforcement des politiques de développement par le tourisme depuis le début des années 2 du Maroc (5 % en 2 et 7 % en 21), de l Égypte (environ 4 % entre 2 et 21), du Liban (4 % en 2 et 2 % en 21), de la Syrie (5,5 % en 2 et 11 % en 21), de l Albanie (1,5 % en 2 et 13,5 % en 21) et des pays de l ex-yougoslavie (13 % pour la Croatie et 5 % pour la Slovénie entre 2 et 21, 16 % pour le Monténégro en 21) (carte 1). Les pays cités ont connu ou connaissent des périodes de guerres civiles comme le Liban, l ex-yougoslavie, l Égypte, la Tunisie et la Syrie ou ont subi ou subissent de graves crises économiques comme l Albanie et Chypre. Cela révèle que l option du développement de l industrie touristique est choisie pour redynamiser la croissance économique de pays sortant de crises, à la condition de la préexistence d une infrastructure touristique. Cela révèle également que le tourisme ne permet pas de sécuriser l économie des pays et que le dit «développement» induit par le tourisme ne stabilise pas les tensions sociales. De plus, l analyse des arrivées des touristes internationaux met en lumière les effets de substitution des destinations qui connaissent une période de troubles, principalement politiques, par les destinations plus «calmes». Ainsi, à la forte dépendance des économies au tourisme s ajoute une compétition intraitable. Une course aux recettes inégale Annuaire IEMed. de la Méditerranée Le poids du tourisme dans l économie ne signifie pas pour autant l importance du pays dans l industrie touristique méditerranéenne. La France, l Espagne et l Italie recueillent respectivement plus de 2 % des recettes depuis les années 198, ce qui représente environ 6 % des recettes totales recueillies en Méditerranée. En 21, ces trois pays pesaient 137 milliards de dollars (France 46 milliards, Espagne 52 milliards et Italie 39 milliards de dollars) alors que la Méditerranée représentait 234 milliards de dollars (carte 2). Quant aux miettes du gâteau, elles étaient partagées principalement par l Égypte qui avait réussi en 21 à collecter 5 % des recettes, la Turquie (1,5 %) et la Grèce (5 %). Le cas de la Turquie est également illus-

4 CARTE 2 Évolution de la distribution des recettes du tourisme international (%) Source: OMT, 212. Annuaire IEMed. de la Méditerranée tratif d un autre modèle de planification où le tourisme vient diversifier l économie, ce qui explique la dépendance économique peu élevée de ce pays par rapport à cette industrie. Toutefois, environ 51 % à 6 % des revenus tirés des voyages à forfait organisés par les tour-opérateurs étrangers n ont pas été injectés dans l économie turque (Ünluonen et al, 211). Une persistance des effets de dépendance de la périphérie envers le centre Capter les recettes demande d attirer une clientèle en capacité financière de dépenser. Ainsi, s ajoute à la dépendance des économies nationales envers l industrie touristique une dépendance de ce secteur vis-à-vis d une clientèle venue des pays du Nord de la Méditerranée. En 21, pour les pays fortement dépendants du tourisme, la clientèle est composée à plus de 9 % de touristes internationaux (Syrie, la Tunisie, Chypre, Monténégro et la Croatie) et à plus de 6 % dans le cas de l Égypte et du Maroc (carte 3). Au-delà du fait que l Espagne, la France et l Italie soient moins dépendantes du tourisme international, les populations de ces pays représentent une forte proportion de la clientèle des pays dépendants, clientèle à laquelle s ajoutent l Allemagne et le Ro yaume- Uni (graphique 29). Ce phénomène illustre la persistance des effets de dépendance des régions, que l on appelait dans les années 196 la périphérie, envers le centre et l incapacité depuis 6 ans des politiques de coopération et d aide au développement de réduire les inégalités. Le tourisme en Méditerranée : impacts sociaux et environnementaux Au-delà de la dimension économique, interroger la durabilité du tourisme en Méditerranée impose une analyse des répercussions de cette activité sur le social et l environnemental. Si le modèle de l in dustrie touristique en Méditerranée est fondée sur l augmentation de la capacité en nombre de lits pour augmenter la probabilité de générer des recettes, cela implique qu il s ajoute la clientèle touristique à la population résidente engendrant, principalement durant la période estivale, l augmentation de la densité de population dans les régions d accueil. Par exemple, à Torremolinos en Espagne, la densité de population passe de 3 3 hab/km 2 à 1 hab/km 2 au mois d août. La carte 4 met en avant un premier constat : à l exception de l Ile de France, les plus fortes concentration de la population des pays méditerranéens se

5 CARTE 3 Part des touristes internationaux dans la clientèle touristique en 21 (%) Source: OMT, 212. GRAPHIQUE 29 Composition par nationalité des touristes en Croatie, Turquie, Tunisie et Maroc en 21 (%) % Source : OMT, 212 et Statistiques nationales, 213. Croatie Turquie Tunisie Maroc Pays situent sur le littoral. Il en est de même pour les nuitées passées par les touristes internationaux. Consommations et saisonnalité Allemands Français Britanniques Italiens Espagnols Belges Autres Nationaux Le projet «Profils de durabilité de quelques destinations touristiques en Méditerranée» 1 coordonné par le Plan Bleu et par Ioannis Spilanis de l Université 1 d Egée a permis de mettre en avant dans les destinations de Torremolinos (Espagne), Castelsardo et Cabras (Sardaigne, Italie), Rovinj (Croatie), Alanya (Turquie), Al Alamein, Marsa Matrouh et l oasis de Siwa (Égypte), Djerba (Tunisie), Tipasa (Algérie), le littoral de Tétouan (Maroc) (voir carte 5) les constats suivants : la forte consommation journalière moyenne en eau du tourisme par rapport aux ressources dis- Annuaire IEMed. de la Méditerranée

6 CARTE 4 Densité de population dans les régions des pays méditerranéens en 21 (hab/km 2 ) CARTE 5 Part des nuitées consommées dans les régions des pays méditerranéens en 21 (%) Annuaire IEMed. de la Méditerranée Source : Statistiques nationales, 213. ponibles aboutit à une insuffisance de capacité d alimentation comme à Djerba (Tunisie) et dans le Gouvernorat de Matrouh (Égypte) dont il découle des politiques de transfert aux forts coûts économique et environnemental ; la consommation en électricité, à laquelle le tourisme participe à hauteur de 4 % à Torremolinos (Espagne) et 21 % à Alanya (Turquie), peut être multipliée par 2 en période estivale (littoral de Tétouan au Maroc) ou par 3 (Djerba en Tunisie) (Bourse, 212) ; la surproduction de déchets solides des touristes par rapport à la production des résidents (à Cabras en Italie, la moyenne annuelle de production de déchets solides est de 7kg/nuitée pour le tourisme alors que la production est de,5 kg/habitant/jour pour les résidents) à laquelle s ajoute le manque d investissement en matière de collecte, de stockage et de traitement des déchets solides engendre de graves problèmes de salubrité publique, de pollution des sols, des ressources en eau potable et de la mer (Bourse, 212). Enjeux sociaux La gestion du développement de l industrie touristique sur les côtes méditerranéennes demande une planification des infrastructures qui n est malheureusement pas à la hauteur. Ce phénomène devient d autant plus fort que les destinations dites 3S (Sea, Sand and Sun) constituent des territoires attractifs pour une main d œuvre en recherche d emploi. À titre d exemple, à Torremolinos, les chiffres Source : Statistiques nationales, 213. des vingt dernières années montrent que le taux d immigration est passé de 5,21 % en à 1,25 % en 28 alors que le taux d accroissement de la population est passé de 5,32 % en à 1,68 % en 28. La gestion du développement de l'industrie touristique sur les côtes méditerranéennes demande une planification des infrastructures qui n'est malheureusement pas à la hauteur. Ce phénomène devient d'autant plus fort que les destinations dites 3S (Sea, Sand and Sun) constituent des territoires attractifs pour une main d œuvre en recherche d emploi De plus, le bilan du tourisme quant à sa réelle capacité à créer de l emploi est loin d être aussi idéal que l annoncent les pays à la fois d un point de vue des effectifs (nous l avons vu au début de cet article dans le cas de la Tunisie) mais aussi du point de vue du type d emploi qui est fortement corrélé à la saisonnalité (permanent vs. saisonnier). Si l on se penche ensuite sur la capacité du tourisme à redistribuer les fruits de la croissance, la situation reste fortement inégalitaire et les écarts se creusent dans une majeure partie des cas comme par exemple à Alanya en Turquie où la part du PIB revenant à la population la plus riche d Alanya est ainsi passée de

7 GRAPHIQUE 3 13 Évolutions démographiques de la ville de Torremolinos en Espagne % Taux de croissance Taux d'accroissement naturel Taux d'immigration Source : Instituto Nacional de Estadística (INE), ,4 % du PIB en 198 à plus de 56 % en 29 (Tosun et Çaliskan, 211). À la vue de ces résultats, le constat est sans appel : le tourisme ne joue pas le rôle qu il devrait pour améliorer la durabilité du bassin méditerranéen. Les relations inégalitaires entre le Nord et le reste de la Méditerranée, mais aussi entre les pays du Nord, le manque de coopération entre les pays pour réaliser le rêve d une destination «Méditerranée» doivent impérativement être gommés pour donner au tourisme la place qu il pourrait avoir dans l amélioration des conditions de vie matérielle des populations et du mode d accumulation des richesses des pays. Cela demande la refonte du modèle de l industrie touristique en Méditerranée et la concrétisation d initiatives telles que celle du label développée par Spilanis et d observatoire comme cela s est récemment monté en Grèce en partenariat entre le gouvernement grec et l Organisation mondiale du tourisme 2. Bibliographie Bourse Loïc. «Tourisme balnéaire et urbanisation : impacts sur l environnement et enjeux fonciers». Notes du Plan Bleu 21 : 1-4, 212. Spilanis Ioannis, Le Tellier Julien. Vers un observatoire et un «label qualité» de la durabilité du tourisme en Méditerranée. Sophia Antipolis: Plan Bleu, 212. Tosùn Çevat, Çaliskan Caner. Profile of sustainability in Alanya (Turkey) as a Tourist Destination. An Analysis for Achieving a Better Level of Sustainable Tourism Development at Local Scale. Sophia Antipolis: Plan Bleu, 211. Ünluonen Kurban, Kiliclar Arzu, Yuksel Sedat. «The calculation approach for leakages of international tourism receipts: the Turkish case». Tourism Economics 4 : , Ouverture en Grèce du premier observatoire européen du tourisme durable sous l'égide de l'omt. Annuaire IEMed. de la Méditerranée

Nuitées touristiques par motivation

Nuitées touristiques par motivation fiches tourisme.qxp 15/05/10 10:00 Page 1 Nuitées touristiques par motivation La capacité hôtelière par motivation permet de déterminer dans quelle mesure le produit touristique est diversifié. 1998 1999

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

montage couv tourisme 12/05/10 9:26 Page 2

montage couv tourisme 12/05/10 9:26 Page 2 montage couv tourisme 12/05/10 9:26 Page 2 montage guide tourisme oted 12/05/10 9:25 Page 1 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Agence Nationale de Protection

Plus en détail

Programme d activités 2009-2012 Tourisme et développement durable en Méditerranée

Programme d activités 2009-2012 Tourisme et développement durable en Méditerranée Programme d activités 2009-2012 Tourisme et développement durable en Méditerranée Rapport final Loïc BOURSE Plan Bleu Centre d'activités Régionales PNUE/PAM Sophia Antipolis Juin 2012 Cette étude a été

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Index d encadrés. Bilan : l année méditerranéenne. 453 Med.2010 Index d encadrés

Index d encadrés. Bilan : l année méditerranéenne. 453 Med.2010 Index d encadrés Index d encadrés Bilan : l année méditerranéenne Politiques méditerranéennes Moyen-Orient Vers une communauté de l eau et de l énergie au Moyen-Orient........................ 208 La Turquie-Les Balkans

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

La nouvelle carte du tourisme européen

La nouvelle carte du tourisme européen La nouvelle carte du tourisme européen L été 2015 a vu changer les habitudes des touristes européens, avec des bouleversements géopolitiques qui redistribuent les cartes des destinations. 1 / 5 2/5 Andreas

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

Profil de durabilité dans quelques destinations touristiques méditerranéennes

Profil de durabilité dans quelques destinations touristiques méditerranéennes Profil de durabilité dans quelques destinations touristiques méditerranéennes Synthèse : la destination de Djerba en Tunisie A partir de l étude de cas réalisée par Jean Mohamed Mehdi CHAPOUTOT Loïc BOURSE

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur ACTIVITES ECONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Les Français et la mer : perceptions et attachements Analyse socio-économique générale A RETENIR Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Le secteur: Marché utile Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Statistiques du tourisme : le suivi de la demande intérieure (SDT) L offre : suivi du parc et de la fréquentation des

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Le déclin de l industrie en France

Le déclin de l industrie en France Le déclin de l industrie en France Le but de ce dossier pédagogique est de comprendre les causes de la désindustrialisation en France. Il faut distinguer quatre phénomènes : i) les gains de productivité,

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA RESUME DE L EDITION 2013 DONNEES 2012 Le Tableau de bord des investissements touristiques en France a été mis en place en 2006 par Atout France.

Plus en détail

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE

2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE 2.3. ÉVOLUTIONS : UNE FACTURE ÉNERGÉTIQUE DE PLUS EN PLUS LOURDE Les graphiques ci-dessous illustrent l évolution historique de la facture énergétique régionale et de sa décomposition par acteur, par vecteur

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Plusieurs tentatives visant la mise à niveau et la refonte du secteur des assurances en Tunisie ont déjà

Plus en détail

Fédération Régionale de l Hôtellerie Djerba Zarzis

Fédération Régionale de l Hôtellerie Djerba Zarzis Fédération Régionale de l Hôtellerie Djerba Zarzis 1 Présentation de l Ile de Djerba DjerbaestuneIlede514km2desuperficieetde140 kms de littoral, elle représente la porte au Sahara étant sa proximité du

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Les défis du tourisme dans la région méditerranéenne

Les défis du tourisme dans la région méditerranéenne Économie et territoire Structure productive et marché du travail Les défis du tourisme dans la région méditerranéenne Maxime Weigert Chargé de recherche Institut de prospective économique du monde méditerranéen

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Thème : L aménagement du territoire et la poli6que de ges6on urbaine au Bénin Par : Séverin K. NSIA Délégué à l Aménagement du Territoire

Thème : L aménagement du territoire et la poli6que de ges6on urbaine au Bénin Par : Séverin K. NSIA Délégué à l Aménagement du Territoire Thème : L aménagement du territoire et la poli6que de ges6on urbaine au Bénin Par : Séverin K. NSIA Délégué à l Aménagement du Territoire 1 Thursday, April 08, 2010 PLAN La probléma6que urbaine au Bénin

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

montage couv tourisme 12/05/10 9:37 Page 1

montage couv tourisme 12/05/10 9:37 Page 1 montage couv tourisme 12/05/10 9:37 Page 1 montage rapp tourisme oted 12/05/10 9:34 Page 1 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Agence Nationale de Protection

Plus en détail

ARTICLE JOURNALISTIQUE. Quel avenir pour l écotourisme dans le bassin méditerranéen?

ARTICLE JOURNALISTIQUE. Quel avenir pour l écotourisme dans le bassin méditerranéen? ARTICLE JOURNALISTIQUE Quel avenir pour l écotourisme dans le bassin méditerranéen? Groupe n 42 LILLE Morgane Le Hir - Pierre Bossières - Agathe Lavinay - Alexande Benucci - Jérôme Andreassen - Laura Forner

Plus en détail

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau

Pourtant, les économies pourraient représenter le quart de la demande actuelle en eau Eau et énergie Énergie et CO2 PLAN Changement climatique Un scénario alternatif est possible L Union Pour la Méditerranée Le Plan Solaire pour la Méditerranée IMEDER Beyrouth, Forum de l Energie, 30 septembre-1

Plus en détail

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS. Novembre 2012 PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITÉ DES CROISIÈRES DANS LES PORTS MAROCAINS Novembre 2012 1 Plan de la présentation 1 Le marché de la croisière 2 Activité croisière dans les ports marocains 3 Perspectives

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE RABAT, 18 OCTOBRE 2012 Les relations entre le Maroc et la Russie sont anciennes. Toutefois, elles n ont connu

Plus en détail

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi Thème : Société de la connaissance et développement socio-économique Orientation : S adapter aux changements structurels de l économie et répondre aux défis de la mondialisation Le taux de création et

Plus en détail

Les Tendances de l Hôtellerie au Maroc

Les Tendances de l Hôtellerie au Maroc Les Tendances de l Hôtellerie au Maroc Le tourisme en quête de valeur ajoutée et d image En partenariat avec : Introduction Philippe Gauguier Associé In Extenso Tourisme, Hôtellerie et Restauration Programme

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales.

(a) Pourcentage du solde des créances forfaitaires et des créances sur factures par rapport aux créances totales. LA PLACE DE LA FRANCE PARMI LES CREANCIERS EUROPEENS EN MATIERE DE SOINS DE SANTE AU SEIN DE L UNION EUROPENNE ENTRE LE 31.12.1999 ET LE 31.12.2008 (REGLEMENTS CEE 1408/71 et 574/72) Les prestations versées

Plus en détail

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Transfert de technologie écologiquement rationnelle (TEST)

Plus en détail

LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI

LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI PRÉSENTÉ PAR: M.Abdoulaye PONA, Président de la Chambre des Mines du Mali PLAN INTRODUCTION 1-APPORT DU SECTEUR

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

Source : l économie du vélo, Atout France / Atlermodal 2009. L économie du vélo en France

Source : l économie du vélo, Atout France / Atlermodal 2009. L économie du vélo en France Source : l économie du vélo, Atout France / Atlermodal 2009 L économie du vélo en France Le contexte En 2009, Atout France a publié le rapport «Économie du vélo», à la demande du coordonnateur interministériel

Plus en détail

2 % de l emploi en France

2 % de l emploi en France L impact socio-économique des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget 2 % de l emploi en France @ aeroportsdeparis.fr Un observatoire en mesure d'élargir le champ de son analyse

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre Bilan de l activité touristique de l année 2013 Résultats de janvier à décembre Analyse de la conjoncture économique Contexte international En 2013, l économie mondiale a enregistré une progression de

Plus en détail

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON Saison estivale 2015 en Vaucluse FREQUENTATION EN REPLI ANNUEL, EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON SAISON ESTIVALE 2015 EN VAUCLUSE La saison touristique 2015 touche à sa fin et les observations convergent

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

Les chiffres de l'immigration

Les chiffres de l'immigration Les chiffres de l'immigration Dessin de Plantu 1985 Présentation @eelv Melun-Val de Seine 200 à 230 millions de migrants dans le monde = Un peu + de 3% de la population mondiale. 40% de ces migrations

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Pêcherie des madragues pour le thon rouge au Maroc Aspect économique

Pêcherie des madragues pour le thon rouge au Maroc Aspect économique Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime Pêcherie des madragues pour le thon rouge au Maroc Aspect économique Tanger, le 24 Mai 2011 CONTEXTE

Plus en détail

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale

Banque de Détail à l International - BHFM. Zoom sur la microfinance à la Société Générale Banque de Détail à l International - BHFM Zoom sur la microfinance à la Société Générale JUIN 2007 LA SOCIETE GENERALE Un Groupe solide et performant Chiffres clés fin 2006 : Notations : 59 milliards EUR

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

Investissement au Maroc

Investissement au Maroc Investissement au Maroc Pourquoi le Maroc La compétitivité des coûts A seulement 14 km de l Europe, le Maroc se positionne comme une plateforme compétitive à l export: o Des charges salariales réduites

Plus en détail

«Etat des lieux sur les instruments, pratiques et protections juridiques du littoral en Méditerranée, en Europe et ailleurs»

«Etat des lieux sur les instruments, pratiques et protections juridiques du littoral en Méditerranée, en Europe et ailleurs» «Etat des lieux sur les instruments, pratiques et protections juridiques du littoral en Méditerranée, à l Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne), Avocat à la Cour protections juridiques du littoral en

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

L OHM «Littoral méditerranéen»

L OHM «Littoral méditerranéen» Séminaire de lancement du Labex DRIIHM Paris, 12 avril 2013 L OHM «Littoral méditerranéen» Un outil de la recherche pour éclairer les défis écologiques et les enjeux sociaux de la maîtrise de l urbanisation

Plus en détail

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010 La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Sommaire Cadre d élaboration des comptes satellites du tourisme

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

ASSISES REGIONALES DU TOURISME

ASSISES REGIONALES DU TOURISME DOSSIER DE PRESSE ASSISES REGIONALES DU TOURISME Hôtel de Région, Toulouse, lundi 10 février 2014 Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a accueilli Sylvia Pinel, ministre de l artisanat,

Plus en détail

Pourquoi la croissance potentielle est-elle aussi faible dans la zone euro?

Pourquoi la croissance potentielle est-elle aussi faible dans la zone euro? septembre 9 - N 39 Pourquoi la croissance potentielle est-elle aussi faible dans la zone euro? La croissance potentielle et la tendance des gains de productivité sont anormalement faibles dans la zone

Plus en détail

À votre service...? Let s drive business

À votre service...? Let s drive business À votre service...? Analyse du marché : L entreprise satisfaitelle les attentes des consommateurs européens en ce qui concerne la prise de rendez-vous et les délais de livraison? Étude de marché : Prestation

Plus en détail

GREEN IFRIQIYA 2009 LA DEUXIEME EDITION DU FORUM INTERNATIONAL DE L INVESTISSEMENT ET DE L EMPLOI DANS LE DOMAINE DE L ENVIRONNEMENT TUNIS

GREEN IFRIQIYA 2009 LA DEUXIEME EDITION DU FORUM INTERNATIONAL DE L INVESTISSEMENT ET DE L EMPLOI DANS LE DOMAINE DE L ENVIRONNEMENT TUNIS GREEN IFRIQIYA 2009 LA DEUXIEME EDITION DU FORUM INTERNATIONAL DE L INVESTISSEMENT ET DE L EMPLOI DANS LE DOMAINE DE L ENVIRONNEMENT TUNIS 10 11 12 NOVEMBRE 2009 PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM LA TUNISIE

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 Plan de l'exposé 1. La question de l économie verte ne peut être traitée indépendamment des relations Nord/Sud,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

2 % de l emploi en France

2 % de l emploi en France L impact socio-économique des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget 2 % de l emploi en France @ aeroportsdeparis.fr Un observatoire en mesure d'élargir le champ de son analyse

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Dans le cadre du diagnostic réalisé par les services du Conseil départemental sur le territoire médocain, la commune

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE. Promouvoir un développement durable et partagé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT ET LA MÉDITERRANÉE Promouvoir un développement durable et partagé L AFD ET LA MÉDITERRANÉE Le groupe Agence Française de Développement (AFD) est autorisé à intervenir

Plus en détail

L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux

L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux L industrie en Ile-de-France Principaux indicateurs régionaux Les chiffres clés de la région Ile-de-France (au 31/12/2010) : - PIB : 572 milliards d euros (30% du PIB national) - Nombre d emplois industriels

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

Printemps arabes : quelles conséquences sur l investissement étranger?

Printemps arabes : quelles conséquences sur l investissement étranger? Annuaire IEMed. de la Méditerranée 213 27 Printemps arabes : quelles conséquences sur l investissement étranger? Emmanuel Noutary Délégué général ANIMA Investment Network, Marseille Zoé Luçon Chef de projet,

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT)

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT) Québec, le jeudi 4 août 2011 L Honorable James H. Flaherty Ministre des Finances du Canada Objet : Consultations pré-budgétaires fédérales Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique

Plus en détail

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités Simulations de l impact de politiques économiques sur la pauvreté et les inégalités L analyse de l évolution des conditions de vie et des comportements des classes moyennes, à la lumière de l observation

Plus en détail

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME

La PME Marocaine. Levier de développement économique et d innovation. Saad Hamoumi Président de la commission PME La PME Marocaine Levier de développement économique et d innovation Saad Hamoumi Président de la commission PME Rencontre des PME Ibéro Américaines et d Afrique du Nord Madrid 22 octobre 2012 I: L économie

Plus en détail