Les relations commerciales entre les pays méditerranéens

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les relations commerciales entre les pays méditerranéens"

Transcription

1 Les relations commerciales entre les pays méditerranéens Giorgia Giovannetti Directrice du volet «Développement» du Programme de gouvernance mondiale Centre d études Robert Schuman Institut universitaire européen Professeur d économie internationale Université de Florence Au cours de ces dernières années, les pays méditerranéens ont connu des transformations politiques importantes et profondes. Ces réformes ont démarré (lentement) entre la fin des années 1980 et le début des années 1990, lorsque plusieurs pays de la rive sud de la Méditerranée 1 ont entrepris trois virages politiques majeurs liés les uns aux autres : a) aller vers une plus grande intégration dans l économie mondiale, principalement en réduisant les barrières commerciales et en réformant les marchés de change ; b) passer d une économie dominée par le pétrole à une production et à des exportations plus diversifiées ; c) se détourner du secteur public pour se diriger vers une économie de marché, impliquant notamment une privatisation des entreprises. Ce programme inachevé, le mécontentement à l égard des régimes politiques en place, lié à la dynamique des populations, la situation dramatique du marché du travail et le bouleversement de la demande mondiale après la crise financière de , ont conduit à la naissance du printemps arabe, accompagné d importants enjeux par rapport aux modèles de mondialisation. La région, bien qu ayant accéléré le rythme de ses réformes et de son intégration commerciale, a été à la traîne tout au long des années En effet, elle n a pas pleinement participé aux nouveaux réseaux de production mondiale qui se sont développés et n a pas beaucoup bénéficié des opportunités offertes par l essor de marchés émergents. La croissance et l intégration auraient aussi pu être favorisées par la cohésion régionale amorcée dès 1957 par la création du Conseil de l unité économique arabe 2. Cependant, celui-ci est loin d avoir atteint ses ambitieux objectifs, malgré la signature de l accord portant création de la Zone panarabe de libreéchange (PAFTA, 1998) et de l accord d Agadir (signé par l Égypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie). C est dans ce contexte que nous analyserons brièvement les relations commerciales entre les pays méditerranéens. D une part, nous tâcherons de mesurer jusqu à quel point ceux-ci sont parvenus à diversifier leur économie, passant des secteurs reposant sur les ressources naturelles, à l industrie manufacturière et/ou aux services. Nous tenterons également de déterminer si leur potentiel de croissance peut être renforcé et de quelle façon. D autre part, nous verrons si le commerce au sein de cette zone présente une composition sectorielle spéci- 1 Les pays de cette zone peuvent être regroupés de différentes manières. Dans le présent article, sauf indication contraire, nous faisons référence aux pays du Moyen-Orient et d Afrique du Nord (région MENA), à savoir l, Djibouti, l Égypte, l Iran, l Irak, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, la Syrie, les territoires palestiniens, la Tunisie et le Yémen. Le partenariat euro-méditerranéen comprend l, l Égypte, Israël, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, la Syrie, les territoires palestiniens occupés, la Tunisie et la Turquie. Le Maghreb englobe l, la Libye, le Maroc et la Tunisie ; le Machreq englobe la Jordanie, le Liban, la Syrie et les territoires palestiniens. Les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) sont Bahreïn, le Koweït, Oman, le Qatar, l Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. 2 En 1964, l Égypte, l Irak, la Jordanie et la Syrie ont essayé de former un Marché commun arabe. En 1989, l, la Libye, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie ont créé l Union du Maghreb arabe. Bilan Annuaire IEMed. de la Méditerranée

2 Bilan Annuaire IEMed. de la Méditerranée fique. Ces questions obligent à se pencher sur le rôle des politiques macroéconomiques et de l abondance des ressources naturelles dans les modèles de diversification économique de la région. Afin de pouvoir dresser ce bilan, il est aussi crucial d évaluer l impact du taux de change réel sur la compétitivité (Sekkat, 2012). Commerce et spécialisation Le tableau 8 rend compte de l ouverture commerciale des pays du Moyen-Orient et d Afrique du Nord (MENA), exprimée à l aide d une mesure standard (part du volume total des importations et des exportations dans le PIB). On constate que le degré d ouverture de cette région est supérieur à la moyenne mondiale, mais nettement inférieur à celui de l Asie de l Est. TABLEAU 8 Degré d ouverture commerciale, 2010 Échanges Exportations Importations % PIB Asie de l Est et Pacifique 74,1 46,4 27,7 Europe et Asie centrale 50,2 32,0 18,2 Amérique latine et 35,2 21,0 14,2 Caraïbes Moyen-Orient et Afrique 49,7 29,1 20,6 du Nord Asie du Sud 26,5 15,7 10,8 Afrique subsaharienne 52,2 31,0 21,2 Monde 41,5 24,1 17,4 Sources : Indicateurs du développement dans le monde (WDI). Le degré d ouverture commerciale varie considérablement d un pays à l autre (tableau 9). Tous, cependant, à l exception de l, ont accru leur ouverture au cours de la dernière décennie. TABLEAU 9 Degré d ouverture commerciale pour différents pays et années Le graphique 16 illustre l évolution des exportations de la région MENA au cours des dix dernières années. Le volume total des exportations a plus que doublé, passant de moins de 100 milliards à plus de 200 milliards de dollars, avec un pic au début de la crise financière, laquelle a provoqué une chute de presque 20 %. Par ailleurs, depuis la crise, l UE des 27 a peu à peu perdu de son importance en tant que destinataire des exportations. En effet, les exportations vers l UE des 27 représentaient plus de 43 % du total en 2003, contre 30 % seulement en En revanche, les marchés asiatique et de la région MENA font preuve d un plus grand dynamisme, ce qui pourrait stimuler la croissance. Le volume des exportations au sein des pays de la MENA est ainsi passé de 7 milliards de dollars en 2005 à près de 17 milliards en 2011, soit un bond de 143 % en six ans. Le graphique 17 montre les exportations de plusieurs pays de la région MENA, d une part vers l UE, et d autre part vers d autres pays de la région MENA. Les écarts sont significatifs. En 2011, la Jordanie et le Liban ont exporté davantage au sein de la région MENA que vers l UE. Pour l Égypte également, les pays de la région sont un marché clé, puisque celui-ci représente plus de 10 % de ses exportations totales. Pour la Tunisie, en revanche, l UE demeure le principal marché de destination. Entre 2000 et 2011, tous les pays ont enregistré une baisse de leurs exportations vers l UE ; à l inverse, celles-ci se sont intensifiées au sein de la région, et ce pour la plupart des pays. Dans le cas de l Égypte, cette tendance est particulièrement significative, contrairement à la Tunisie, pour qui l UE reste la première destination. La Jordanie n a pas réduit sa part d exportations vers l UE, mais a considérablement accru celles destinées à d autres pays de la région MENA. Pays ,19 51,23 64,68 48,38 62,53 71,92 52,33 Égypte, Rép. arabe d 39,61 32,94 73,38 52,76 39,02 62,95 47,48 Israël 23,04 78,60 103,12 80,08 74,78 85,84 71,79 Jordanie 124,05 154,65 110,29 146,91 116,82 Liban 117,92 50,12 63,99 72,39 Libye 70,80 51,12 94,73 Maroc 46,27 39,22 44,13 58,31 61,33 70,23 75,92 syrienne, Rép. arabe 49,16 39,36 54,76 56,29 63,97 82,01 71,08 Tunisie 46,74 85,84 94,16 82,46 90,25 104,98 Cisjordanie et Gaza 87,16 82,24

3 GRAPHIQUE Exportations de la région MENA dans le monde, vers l UE et au sein de la région Bilan Millions de dollars américains Monde EU27 MENA Sources : WDI, 24 avril GRAPHIQUE % Part des échanges avec l UE et intra-mena par rapport aux exportations totales 80 % 76 % 51 % 47 % 32 % Égypte 22 % 23 % 2 % 6 % 12 % 5 % Iran Jordanie 46 % 30 % Malgré cette récente augmentation, les échanges intra-mena demeurent minoritaires (5,9 % des exportations ; 5,1 % des importations). Les exportations à destination de l UE 3 sont presque dix fois plus importantes que les flux commerciaux intra-me- NA, ce qui révèle une asymétrie notable. En effet, si la MENA représente un marché naturel pour l UE, en raison de leur proximité géographique et culturelle, cette région ne reçoit que 6 % des exportations hors EU Liban Total MENA 3 % 1 % 17 % 3 Le volume des importations, non spécifié pour des raisons d espace, est huit fois supérieur. Tunisie Yémen Égypte 1 % Iran 29 % 19 % Jordanie MENA 1 16 % Liban 3 % Total MENA 9 % 6 % 2 % UE. Inversement, malgré la baisse récente évoquée précédemment, l UE représente 26 % des exportations des pays du Machreq et plus de 57 % de celles du Maghreb (Mati, 2013). Au sein de l UE, l Italie, la France et l Espagne sont leurs principaux partenaires commerciaux. Au plan sous-régional, les échanges intra-maghreb et intra-machreq présentent des modèles divergents. Les exportations au sein du Maghreb (2,5 % des ex- Tunisie Yémen Annuaire IEMed. de la Méditerranée

4 Bilan GRAPHIQUE 18 Répartition sectorielle des exportations de sept pays de la région MENA dans le monde (2011) 100 % 80 % 60 % 40 % 20 % 0 % Égypte, Rép. arabe d' Iran, Rép. islamique d' Jordanie Liban Tunisie Yémen Agriculture Carburants Minerais et métaux Produits manufacturés Annuaire IEMed. de la Méditerranée portations totales du Maghreb) sont négligeables, excepté pour la Tunisie. Les exportations au sein du Machreq, elles, sont plus conséquentes, représentant 10,4 % du volume total. Cependant, les résultats de plusieurs modèles gravimétriques (voir Diop et al., 2013 pour enquête) indiquent que les échanges intra-mena sont bien au-dessous de leur potentiel. Les structures des échanges sont en grande partie façonnées par les différences qui existent d un pays à l autre. La plupart sont caractérisés par une faible diversification de leur production intérieure et de leurs exportations, et quelques-uns seulement sont riches en ressources. En et en Libye, riches en pétrole, le secteur minier a pris encore plus d ampleur en termes relatifs, ce qui laisse penser que la diversification économique dans des secteurs autres que le pétrole n a pas été opérée. En 2010, le secteur minier représentait plus de 35 % du PIB (contre 2 en 1990), environ 85 % des exportations de marchandises, et entre 65 et 95 % des revenus de l État. Les exportations se sont peu diversifiées ; elles concernent des produits transformés ou primaires existant déjà (principalement du pétrole brut ou raffiné) et des marchés de destination traditionnels situés en Asie, dans l UE et au sein de la région. L exportation de nouveaux produits a lieu exclusivement dans le secteur industriel et dans les pays pauvres en ressources (Égypte, Jordanie, Liban, Maroc, Tunisie). Les produits primaires et transformés, ainsi que les biens de consommation sont au cœur de l augmentation des exportations, confinée aux marchés européens. La diversification dans des secteurs de fabrication plus spécialisée pourrait élargir les possibilités de stimuler l exportation de nouveaux produits («marge extensive»), par opposition au fait d exporter les mêmes produits de façon plus intense («marge intensive»). Les échanges de produits manufacturés sont plus intenses entre pays similaires, tandis que le commerce basé sur les ressources naturelles a plus tendance à se développer avec les pays occidentaux, dans un cadre d échange «Nord-Sud» Le graphique 18 montre qu en 2011, les exportations sont encore hétérogènes et présentent une certaine dichotomie : la Tunisie, la Jordanie, le Liban et l Égyp te concentrent leurs exportations sur les biens manufacturés, tandis que l, l Iran et le Yémen privilégient les carburants. Les autres activités sem blent marginales, bien que l agriculture occupe encore une place importante en Égypte. Une étude plus approfondie

5 GRAPHIQUE % Échanges intra-mena par secteur Bilan 80 % 60 % 40 % 20 % 0 % Égypte, Rép. arabe d' Iran, Rép. islamique d' Jordanie Liban Tunisie Yémen Agriculture Carburants Minerais et métaux Produits manufacturés GRAPHIQUE 20 Indice de diversification des exportations pour différents pays et années 1 0,8 0,6 0,4 0,2 0 Égypte Iran Irak Jordanie Liban Libye Maroc Syrie Tunisie Yémen révèle que les biens de consommation et les produits primaires représentent actuellement 64 % des exportations totales (Asie 41 %, Amérique latine 57 %) ; les biens d équipement, eux, ne représentent que 6 %. Ces structures freinent le potentiel commercial de la MENA et, de fait, ces pays commercent moins avec le reste du monde que ce à quoi l on pourrait s attendre. Les relations commerciales au sein de la région présentent un schéma différent. En comparant les graphiques 18 et 19, l on s aperçoit que les échanges de produits manufacturés sont plus intenses entre pays similaires, tandis que le commerce basé sur les ressources naturelles a plus tendance à se développer avec les pays occidentaux, dans un cadre d échange «Nord-Sud». Dans six cas sur sept, les carburants représentent une part marginale des échanges internes. Dans cinq pays, l industrie manufacturière est à l origine de la majorité des exportations, alors qu au Annuaire IEMed. de la Méditerranée

6 Bilan Annuaire IEMed. de la Méditerranée Yémen les exportations intra-mena concernent principalement l agriculture. L semble une exception, puisque c est le seul pays à exporter des carburants au sein de la région. Le graphique 20 semble indiquer que les exportations des pays de la MENA sont encore très concentrées 4, relativement dépendantes d un nombre limité de produits, et que peu de progrès ont été réalisés au cours de la dernière décennie. Bien sûr, il existe d importantes différences parmi ces pays ; ainsi, le modèle d exportation de l Égypte et de la Tunisie se rapproche progressivement de celui des autres pays du monde. Conclusions Le développement des pays méditerranéens est caractérisé par l incertitude et la volatilité, en raison de la faible diversification de leur production et de leurs exportations, mais aussi en partie à cause de l évolution des prix des marchandises. Une plus grande diversification pourrait engendrer des économies d échelle et offrir des opportunités pour récolter les bénéfices de l intégration à l économie mondiale, stimulant ainsi une croissance à long terme. Les échanges intra-régionaux peuvent également permettre de renforcer la diversification et la croissance, d autant plus que la demande provenant de l UE a diminué de façon considérable ; ces pays pourraient améliorer leur intégration avec les marchés émergents ou au sein de la région. Venables (2011) soutient que la proximité entre des pays riches en ressources et d autres plus pauvres dans ce domaine pourrait donner lieu à une répartition équitable des richesses parmi ces pays à travers une intégration régionale. Toujours selon ce dernier, les pays riches en ressources seraient plus susceptibles d opérer une réorientation des échanges puisque ces pays s approvisionnent à présent chez leurs partenaires pauvres en ressources et moins performants. La région MENA, cependant, est encore loin d avoir atteint ses ambitieux objectifs. Malgré les accords commerciaux, l intégration régionale est encore faible, peut-être en raison des encombrantes procédures de dédouanement qui prennent plus de temps que dans d autres régions ; dans ce domaine, la Cisjordanie et Gaza, le Liban et l obtiennent les pires résultats. Par ailleurs, les coûts du transport, particulièrement élevés dans les territoires précédemment mentionnés, freinent ce processus d intégration. Enfin, malgré d importantes réformes des tarifs douaniers 5, ceux-ci demeurent élevés (environ 10 % en 2011). Les pays de la région MENA doivent changer de stratégie, adopter une politique davantage centrée sur les exportations et la diversification. Les exportations sont trop concentrées sur les produits primaires et les biens manufacturés nécessitant une forte main-d œuvre, des secteurs comportant peu de technologies ou de transferts de connaissances. Contrairement à 1995, lorsque le processus de Barcelone fut lancé, la région MENA pourrait connaître un avenir plus radieux via une intégration régionale plutôt qu une intégration avec l UE. Références Diop, N., Marotta, D. et De Melo, J. (éd.) Natural Resource Abundance, Growth, and Diversification in the Middle East and North Africa. The Effects of Natural Resources and the Role of Policies, Washington, Banque mondiale, Mati, A. «Picture This: Trade, Growth and Jobs», Finance & Development, mars, FMI, Sekkat, K. «Manufactured Exports and FDI in Southern Mediterranean Countries: Evolution, determinants and prospects», MEDPRO Technical Report, nº 14, avril, Venables, A. «Economic Integration in Remote Resource-Rich Regions?» in Barro, R. et Lee, J. W. (éd.) Costs and Benefits of Economic Integration in Asia, New York : Oxford University Press, L indice de diversification repose sur la formule suivante : DXj = (sum hij hi ) / 2 où hij est la part du produit i dans les exportations totales du pays j et où hi est la part de ce produit dans les exportations totales dans le monde. Cet indice permet de déterminer si la structure par produit des exportations d un pays donné diverge de la structure par produit des exportations totales dans le monde. Sa valeur varie de 0 à 1 ; plus l indice est proche de 1, plus l écart est grand par rapport à la moyenne mondiale. 5 La plupart des pays ont baissé leurs tarifs douaniers au cours des vingt dernières années, souvent par le biais d accords commerciaux avec l Union européenne et les États-Unis.

Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2015

Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2015 Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord Octobre 215 1 Feuille de route Environnement mondial Thèmes régionaux Exportateurs et importateurs de pétrole de la région MOANAP 2 Perspectives

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

SYNTHÈSE. Synthèse. xvii

SYNTHÈSE. Synthèse. xvii SYNTHÈSE En 2007, la région Moyen-Orient et Afrique du Nord 1 (MENA) a connu une croissance de 5,7 % en moyenne. Cette année 2007 a été la cinquième année consécutive où la région a connu une croissance

Plus en détail

Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008

Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008 Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008 Dans l ensemble, le secteur financier dans les pays de la région MENA continue de jouer

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne

Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne Intervention de Monsieur l Ambassadeur Norbert Frick Porte parole AELE pour les négociations de l Accord de Libre-échange AELE-Algérie Monsieur

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

Benchmarking & Analyse de la Microfinance au Maroc

Benchmarking & Analyse de la Microfinance au Maroc Colloque national : «Contribution de la Microfinance au développement humain au Maroc Bilan & perspectives» Vendredi 2 mars 215 Benchmarking & Analyse de la Microfinance au Maroc Youssef ERRAMI y.errami@cmsms.org.ma

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

Développer les compétences interculturelles

Développer les compétences interculturelles Développer les compétences interculturelles Europe Arab Bank Europe Arab Bank (EAB) est une banque qui offre à ses clients un accès privilégié à des projets d investissement en Europe, en Amérique du Nord,

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Compétitivité des exportations au Maroc

Compétitivité des exportations au Maroc Royaume du Maroc Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de la Direction de la Politique Economique Générale, les documents de travail engagent cependant la responsabilité

Plus en détail

Intégration des réseaux et des services de transports

Intégration des réseaux et des services de transports Intégration des réseaux et des services de transports Étude financée par l Union européenne à travers l Office de coopération EuropeAid (pour l Algérie, le Maroc et la Tunisie) et le CETMO (pour la Libye

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

SECTORIELLES ANNUELLES

SECTORIELLES ANNUELLES ETUDES SECTORIELLES ANNUELLES Une collection d analyses exclusives & des indicateurs macro-économiques pertinents pour accompagner votre compréhension des marchés touristiques. EUROPEAN HOSPITALITY REPORT

Plus en détail

Fiche récapitulative 2013/14 Sommaire des réformes Doing Business au Moyen-Orient et en Afrique du Nord 1

Fiche récapitulative 2013/14 Sommaire des réformes Doing Business au Moyen-Orient et en Afrique du Nord 1 Faits marquants Doing Business 2015 : Moyen-Orient et Afrique du Nord Entre le 1 ier Juin 2013 et le 1 ier Juin 2014, onze des 20 économies du Moyen-Orient et Afrique du Nord ont entrepris au moins une

Plus en détail

Les effets économiques de la guerre en Syrie et de la progression de l État islamique sur les pays du Levant. Elena Ianchovichina et Maros Ivanic

Les effets économiques de la guerre en Syrie et de la progression de l État islamique sur les pays du Levant. Elena Ianchovichina et Maros Ivanic Les effets économiques de la guerre en Syrie et de la progression de l État islamique sur les pays du Levant Elena Ianchovichina et Maros Ivanic Résumé détaillé Cet article propose une estimation quantitative

Plus en détail

Les gagnants de l édition 2009

Les gagnants de l édition 2009 Les gagnants de l édition 2009 Les trois gagnants de l édition 2009 de la Compétition de Business Plan MENA 100 sont: Premier prix: Turbo - Maroc: un concept innovant à haute technologie pour un centre

Plus en détail

5. Répercussions économiques de l accord avec la République islamique d Iran

5. Répercussions économiques de l accord avec la République islamique d Iran . Répercussions économiques de l accord avec la République islamique d Iran L accord passé récemment entre les P+1 et l Iran 1 permet la levée de la plupart des sanctions économiques et une nette amélioration

Plus en détail

Exploitation d une ressource cachée: Économies d énergie Moyen-Orient et Afrique du Nord

Exploitation d une ressource cachée: Économies d énergie Moyen-Orient et Afrique du Nord Exploitation d une ressource cachée: Économies d énergie Moyen-Orient et Afrique du Nord Silvia Pariente-David Banque mondiale Conference Ener@aia Climat, énergie et développement durable en Méditerranée:

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Présentation des résultats du rapport Mondial sur la compétitivité 2007-2008. WEF. IACE 31 Octobre 2007

Présentation des résultats du rapport Mondial sur la compétitivité 2007-2008. WEF. IACE 31 Octobre 2007 Présentation des résultats du rapport Mondial sur la compétitivité 2007-2008. WEF IACE 31 Octobre 2007 SOMMAIRE Présentation du nouveau mode de calcul du modèle du WEF Le classement 2006-2007 révisé selon

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

En 2012, le Comité régional a adopté une

En 2012, le Comité régional a adopté une Renforcement des systèmes de santé en vue de la couverture sanitaire universelle En 2012, le Comité régional a adopté une résolution qui approuvait une proposition de feuille de route pour le renforcement

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les pays arabes méditerranéens : la clé du futur

L emploi des jeunes dans les pays arabes méditerranéens : la clé du futur Économie et territoire Structure productive et marché du travail L emploi des jeunes dans les pays arabes méditerranéens : la clé du futur Iván Martín Instituto Complutense de Estudios Internacionales

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE RABAT, 18 OCTOBRE 2012 Les relations entre le Maroc et la Russie sont anciennes. Toutefois, elles n ont connu

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Chapitre II ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Évolution du commerce mondial Principales caractéristiques Au cours de l année 2000, le commerce et la production au niveau mondial ont connu leur plus forte croissance

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US)

Commerce extérieur. Solde commercial positif dans les îles. Importations et exportations (milliard de $US) COMMERCE EXTÉRIEUR Le commerce extérieur de l espace Caraïbe 1 représente en 2001 plus de 297 milliards de dollars 2 en importations et plus de 290 milliards en exportations ce qui équivaut à un solde

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 104 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Secteur de la pêche au Maroc et accès aux marchés internationaux

Secteur de la pêche au Maroc et accès aux marchés internationaux ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction des Industries de la Pêche Maritime Séminaire Régional sur «Accès aux marchés internationaux des produits des pêcheries et

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

THE ISLAMIC CORPORATION FOR THE INSURANCE OF INVESTMENT AND EXPORT CREDIT

THE ISLAMIC CORPORATION FOR THE INSURANCE OF INVESTMENT AND EXPORT CREDIT 1 Agenda Présentation de l ICIEC Activités de l ICIEC Exemples d opérations de l ICIEC Exemples d opérations de l ICIEC en Afrique 2 Filales du Groupe BID 3 Présentation de l ICIEC Membre du Groupe de

Plus en détail

Europe centrale et orientale et Communauté des États indépendants 72,1 milliards 1,7% PIB. Iran. Iraq

Europe centrale et orientale et Communauté des États indépendants 72,1 milliards 1,7% PIB. Iran. Iraq Iran Iraq Algérie Égypte Arabie saoudite Libye Bahreïn Koweït Yémen Oman Jordanie EAU Liban Qatar Tunisie Mauritanie Soudan Maroc Djibouti Subventions à l'énergie au Moyen-Orient et en Afrique Energy du

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

Présentation de l Observatoire des Fonds d Investissements en Méditerranée (MIFO)

Présentation de l Observatoire des Fonds d Investissements en Méditerranée (MIFO) Présentation de l Observatoire des Fonds d Investissements en Méditerranée (MIFO) Marseille, 20 novembre 2007 Raphaël Botiveau De MIPO à MIFO MIFO = Mediterranean Investment Funds Observatory (Observatoire

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2014. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2014. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2014 asdf Nations Unies New York, 2014 Résumé Les perspectives macro-économiques mondial La croissance mondiale a été plus faible que prévue en 2013, mais

Plus en détail

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays.

de présenter une optique commune de solutions aux problèmes de développement qui se posent dans ces pays. PLAN DU SÉMINAIRE Guide de bonnes pratiques en matière de développement dans les pays les plus défavorisés de l environnement Euro méditerranéen Education, Egalité entre hommes et femmes et Etat de droit

Plus en détail

PERSPECTIVES GÉOPOLITIQUES AMÉRICAINES ET MONDIALES

PERSPECTIVES GÉOPOLITIQUES AMÉRICAINES ET MONDIALES PERSPECTIVES GÉOPOLITIQUES AMÉRICAINES ET MONDIALES Association des économistes québécois Québec, le 16 janvier 2014 Pierre Fournier, Analyste géopolitique 1 États-Unis : Surperformance économique durable,

Plus en détail

Les nouvelles tendances dans les strategies d investissement des fonds souverains:

Les nouvelles tendances dans les strategies d investissement des fonds souverains: IFRI - OCP Policy Center Joint Seminar series Les nouvelles tendances dans les strategies d investissement des fonds souverains: Quelles consequences sur la gestion de la rente pétrolière et gazière Marie-Claire

Plus en détail

Marchés boursiers au Maghreb

Marchés boursiers au Maghreb Marchés boursiers au Maghreb Etat des lieux & Perspectives Par : Fadhel ABDELKEFI, Directeur Général Membre d 30 Mai 2010 1 Maghreb : Cadre macroéconomique 1 Maghreb : Cadre macroéconomique Petit Maghreb

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Arrivées hôtelières à Paris et dans le (Données Insee) ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières août 2015 - Paris

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Sujet 2 : Introduction : Définir l espace géographique qui constitue le M-O est une difficulté car cette notion ne recoupe pas les mêmes espaces lorsque l on utilise

Plus en détail

Amérique Latine : bilan et perspectives

Amérique Latine : bilan et perspectives Amérique Latine : bilan et perspectives Conférence de M. Jacques de Larosière pour le colloque organisé par le CFCE et l Institut des Hautes Etudes de l Amérique Latine (Paris, le 21 mars 2001) L économie

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

résumé un développement riche en emplois

résumé un développement riche en emplois ne pas publier avant 00:01 Gmt le mardi 27 mai 2014 résumé un développement riche en emplois Rapport sur le Travail dans le Monde 2014 Un développement riche en emplois Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE

Plus en détail

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : DES ÉCHANGES À LA DIMENSION DU MONDE CHAP. III : LES MOBILITÉS HUMAINES Quels sont les différentes mobilités humaines dans le monde et leurs effets sur les

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

FRIEDRICH EBERT STIFTUNG

FRIEDRICH EBERT STIFTUNG LA FRIEDRICH-EBERT-STIFTUNG DANS LA RÉGION DU PROCHE / MOYEN ORIENT ET EN AFRIQUE DU NORD Le dialogue entre les sociétés et la promotion de la démocratie sociale FRIEDRICH EBERT STIFTUNG Notre idée notre

Plus en détail

Bilans 2012 des IDE en. Focus sur les investissements t européens au Liban. www.anima.coop. 27 janvier 2014, Marseille Manal Tabet

Bilans 2012 des IDE en. Focus sur les investissements t européens au Liban. www.anima.coop. 27 janvier 2014, Marseille Manal Tabet Bilans 2012 des IDE en Méditerranée é en 2012 Focus sur les investissements t européens au Liban 27 janvier 2014, Marseille Manal Tabet www.anima.coop Observatoire des Investissements et Partenariats en

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

I. Le commerce mondial en 2010

I. Le commerce mondial en 2010 I. Le commerce mondial en 2010 Après s être effondré en 2009, le commerce mondial a vigoureusement rebondi en 2010. L augmentation du volume des exportations de marchandises au cours de l année passée

Plus en détail

Les accords entre le Maroc et l UE Effectué par : Adil EL ACHARI Lausane INDOULI Yassir BENBOUZID Plan: Introduction I. Historique II. Accord de libre échange entre Maroc et UE 1. Présentation 2. Opportunité

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

Moyen Orient, Afrique du Nord, Pakistan et Afghanistan : le bout du tunnel?

Moyen Orient, Afrique du Nord, Pakistan et Afghanistan : le bout du tunnel? Moyen Orient, Afrique du Nord, Pakistan et Afghanistan : le bout du tunnel? La croissance économique a été molle dans toute la région Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afghanistan et Pakistan (MOANAP). En

Plus en détail

Document de la A USAGE OFFICIEL BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE

Document de la A USAGE OFFICIEL BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE Document de la Banque mondiale A USAGE OFFICIEL Rapport No. 50316-MA Traduction non officielle du texte anglais qui seul fait foi BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE

Plus en détail

DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT. A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009

DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT. A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009 DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009 DECLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L OCCASION

Plus en détail

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation

Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Le secteur des assurances en Tunisie : Des lacunes à combler dans un secteur en pleine mutation Plusieurs tentatives visant la mise à niveau et la refonte du secteur des assurances en Tunisie ont déjà

Plus en détail

Généralités. La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu

Généralités. La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu Généralités La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu l environnement dans lequel opèrent les pays en développement plus difficile et incertain. Depuis quelques mois, la

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Mesurer la société de l information dans le monde arabe : de la difficulté d une nécessité

Mesurer la société de l information dans le monde arabe : de la difficulté d une nécessité Mesurer la société de l information dans le monde arabe Mesurer la société de l information dans le monde arabe : de la difficulté d une nécessité Nada Chalhoub Voie du progrès et du développement pour

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

BAD. D o c u m e n t d e t r a v a i l. Série sur les notes de politiques en Afrique du Nord

BAD. D o c u m e n t d e t r a v a i l. Série sur les notes de politiques en Afrique du Nord BAD 2015 www.afdb.org D o c u m e n t d e t r a v a i l CONTENU 1 Introduction p.2 Volume du commerce et croissance économique dans la région MENA : biens ou services? 2 Faits stylisés p.5 3- Méthodologie

Plus en détail

La situation agro-commerciale euro-méditerranéenne

La situation agro-commerciale euro-méditerranéenne Les notes d alerte du CIHEAM N 20 11 octobre 2006 La situation agro-commerciale euro-méditerranéne Secrétariat Général du CIHEAM Le paysage commercial des échanges agricoles euro-méditerrané mérite d être

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

Conventions Bilatérales

Conventions Bilatérales onventions Bilatérales L examen de la pratique marocaine dans le domaine des conventions bilatérales se révèle d une grande richesse. En effet il s agit grosso modo d une cinquantaine de conventions (plus

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

A TENDANCES RÉCENTES DU COMMERCE INTERNATIONAL

A TENDANCES RÉCENTES DU COMMERCE INTERNATIONAL I A évolution récente du commerce et quelques TENDANCES RÉCENTES DU COMMERCE INTERNATIONAL 1. Introduction: La croissance du commerce et de la production a été moins rapide en 2 que l année précédente

Plus en détail

PROBLEMES ET PERSPECTIVES CONCERNANT LE DEVELOPPEMENT DURABLE DU TOURISME DANS LES PAYS DE L OCI AVEC UNE REFERENCE PARTICULIERE A L ECOTOURISME

PROBLEMES ET PERSPECTIVES CONCERNANT LE DEVELOPPEMENT DURABLE DU TOURISME DANS LES PAYS DE L OCI AVEC UNE REFERENCE PARTICULIERE A L ECOTOURISME ESD/CTM03/SM Original: Anglais PROBLEMES ET PERSPECTIVES CONCERNANT LE DEVELOPPEMENT DURABLE DU TOURISME DANS LES PAYS DE L OCI AVEC UNE REFERENCE PARTICULIERE A L ECOTOURISME TROISIEME CONFERENCE ISLAMIQUE

Plus en détail

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE [ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE NOUVELLES DONNÉES SOULIGNENT LES DÉFIS PERSISTANTS Cette fiche d information présente de nouvelles données relatives à l année scolaire qui s est achevée en sur le nombre d

Plus en détail

ÉVOLUTION RÉCENTE ET TENDANCES PARTICULIÈRES DU COMMERCE

ÉVOLUTION RÉCENTE ET TENDANCES PARTICULIÈRES DU COMMERCE I A PARTICULIÈRES DU COMMERCE TENDANCES RÉCENTES DU COMMERCE INTERNATIONAL 1. INTRODUCTION: L ÉTAT DE L ÉCONOMIE ET DU COMMERCE MONDIAUX EN 2006 L année 2006 a été marquée par une croissance robuste de

Plus en détail

Attrait des marchés frontières

Attrait des marchés frontières CONFÉRENCE OFI INNOVATIONS ET RECOMMANDATIONS 2015 OFI ASSET MANAGEMENT Attrait des marchés frontières Zin BEKKALI CEO and Group CIO, SILK INVEST 2 Silk Invest, spécialiste reconnu des marchés frontières

Plus en détail

Annexe : Classification des catégories de Morningstar Canada

Annexe : Classification des catégories de Morningstar Canada Annexe : Classification des catégories de Morningstar Canada (pour les portefeuilles en vente au Canada) Compte rendu sur la méthodologie Morningstar 21 septembre 2006 Table des matières Processus de catégorisation

Plus en détail

Statistiques du commerce international 2004

Statistiques du commerce international 2004 OMC 2004 Statistiques du commerce international 2004 Remerciements Le présent rapport statistique a été établi sous la direction générale de Guy Karsenty, Chef statisticien. Le Tour d horizon a été rédigé

Plus en détail

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?»

«QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» CONFERENCE-DEBAT «QUELLES PERSPECTIVES DE RENFORCEMENT DES RELATIONS DE COOPERATION ENTRE LE MAROC ET LE MEXIQUE?» MOT D INTRODUCTION DE M. MOHAMMED TAWFIK MOULINE DIRECTEUR GENERAL DE L INSTITUT ROYAL

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL.

COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL. COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL. Chroniques MD 5 janvier 2015 1. Introduction. La question du gaz naturel a pris ces dernières années une acuité nouvelle, du fait de la mise en exploitation massive aux

Plus en détail