POSTULAT DU PROCEDE VEGETAL BUILDING

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POSTULAT DU PROCEDE VEGETAL BUILDING"

Transcription

1 Le 31 janvier 2014 L ESPRIT DURABLE POSTULAT DU PROCEDE La conception du matériau VEGETAL BUILDING est basée sur une constatation que tous matériaux porteurs actuellement (le béton, la brique, le béton cellulaire et le béton pierre ponce) ne remplissent pas la fonction d isolation car ils sont handicapés par leur base minérale qui possède une conductivité thermique trop élevée. Le but de est donc de palier à cette défaillance et de mettre au centre des préoccupations le végétal car sa conductivité thermique est très faible afin de réaliser un matériau qui porte et qui isole. Ce postulat de VEGETAL BUILDING engendre par voie de conséquence un développement social en redonnant une activité et une gestion durable de la matière première végétale sur la région ou la fabrication du matériau se réalise. A contrario, une base minérale est par nature limitée à son gisement et non renouvelable, et est donc vouée à péricliter. Ce postulat de permet aussi grâce aux matériaux produits un stockage du Carbone dans les bâtiments pendant toute leur durée de vie, contrairement au minéral qui ne stocke rien sauf de la radioactivité issue du minéral utilisé. Ce postulat de permet aussi le retraitement des déchets de la matière végétal pour en faire un produit de construction. Les déchets de chantier du matériau sont aussi réutilisés pour fabriquer de nouvelle pièce permettant ainsi d avoir zéro déchet avec ce matériau. Page n 1/7

2 LE VEGETAL, LA MATIERE STOCKANT LE CO2 LES GAZ A EFFET DE SERRE L état des gaz à effet serre sur la planète : Le CO2 est responsable de 60% du volume global des gaz à effet de serre de la planète. La priorité est de réduire ces gaz à effet de serre sur la planète afin afin d éviter un réchauffement de celle-ci avec comme conséquence l augmentation des températures, la fonte des glaciers, l augmentation du niveau des océans, et le développement de sécheresse sur des terres qui ne pourront plus être cultivables. LE BOIS ET LE CO2 Le végétal matériau économe en énergie : Le bois est un matériau de construction qui ne consomme presque pas d énergie pour sa fabrication contrairement aux autres matériaux. Le végétal matériau stockant le Carbone : Le bois est un matériau renouvelable et il stocke avec 1 m3 de bois l équivalent de 0,9 tonne de CO2. Il permet grâce à la photosynthèse de produire de l oxygène dans l atmosphère et de capter le CO2 pour le stocker dans sa structure carbonée. Le bilan carbone du bois est donc très positif et développe un air plus sain dans l atmosphère. Page n 2/7

3 LE VEGETAL, LA MATIERE PREMIERE RENOUVELABLE PHOTOSYNTHESE DU VEGETAL BOIS Le bois : un matériau économe en énergie La transformation du bois en produits de construction consomme : 4 fois moins d énergie que pour le béton 6 fois moins d énergie que pour la brique 60 fois moins d énergie que pour l acier 130 fois moins d énergie que pour l aluminium Page n 3/7

4 LE MATERIAU PERFORMANT STOCKE LE CARBONE Le matériau stocke le Carbone car sa composition est en majorité du bois et que ce matériau sert à construire des bâtiments. Ce stockage de Carbone perdure pendant toute la durée du bâtiment. Ce stockage de Carbone dépasse donc la croissance de l arbre et il n y a donc plus de déficit sur le bilan carbone. Cette possibilité de droits de CO2 permet ainsi de financer les replantations des arbres et de constituer des partenariats avec les forestiers. Cette conception redonne une activité dans la région de fabrication. On réalise donc un stockage du Carbone au maximum en développant et en organisant un renouvèlement de la matière première et en améliorant la qualité de l air. UN MATERIAU TRES ISOLANT Le pouvoir isolant du bois : 6 fois plus isolant que la brique 12 fois plus isolant que le béton 350 fois plus isolant que l acier 1500 fois plus isolant que l aluminium La résistance du bois avec le feu : Contrairement aux idées reçues, le bois présente des avantages en cas d incendie, il ne se déforme pas, ne dégage pas de gaz toxiques, il brûle lentement laissant le temps nécessaire à l évacuation des personnes. La dilatation thermique du bois est 3 fois plus faible que celle de l acier et du béton. La conductivité thermique du bois est faible car il est plus isolant que l acier ou le béton, ce qui permet de maintenir les caractéristiques techniques mécaniques sous l action du feu. La couche carbonisée (charbon de bois) en surface du bois joue un rôle d isolant thermique ralentissant la carbonisation, permettant de protéger les couches internes du bois, et ralentissant ainsi l avance du feu. Le procédé permet d améliorer le comportement au feu en minéralisant ou en fossilisant la matière végétale qui supprime ainsi toute carbonisation du matériau et il devient donc incombustible. Page n 4/7

5 LES 11 AVANTAGES COMMERCIAUX Economie d énergie : fabrication froide bilan carbone positif Economie Circulaire : matériau entièrement recyclable Matériau qui répond aux normes thermiques actuelles et futures. Matériau 100% supérieur aux autres blocs porteurs en performance thermique. Matériaux porteurs permettant un travail à façon. Matériau porteur, le seul qui stocke le carbone. Matières premières en abondance et renouvelables et utilisation de déchets. Economie de transport : 50%. Economie de main d œuvre : 30%. Matériau antisismique et coupe feu. Economie du coût de construction de 7% à minima pour RT Page n 5/7

6 DESCRIPTIF DU MATERIAU - Le matériau est un nouvel élément de construction ayant la particularité de posséder la résistance du bloc béton traditionnel et un pouvoir isolant supérieur au béton cellulaire ou de la brique Monomur, et rentre dans la norme NF EN 771 (bloc de construction porteur). - Le matériau est donc porteur et isolant à la fois, et n utilise pas d ossature complémentaire, permettant ainsi de construire avec les mêmes épaisseurs que le bloc béton traditionnel (20 cm) sans rajouter des épaisseurs importantes d isolant à l intérieur ou à l extérieur d un bâtiment. Le matériau n engendre pas de ponts thermiques. - Le matériau permet de respecter sans contraintes les normes thermiques RT2012 (BBC), RT2015 (BEPAS) et RT2020 (BEPOS) et de rester dans une pose de maçonnerie traditionnelle et pas sur une technique onéreuse et complexe de mise en œuvre. - Le matériau est un nouvel élément de construction ne possédant pas de composants polluants ou toxiques. Le matériau utilise des composants renouvelables et en majorité biosourcés. La principale matière première biosourcée et renouvelable est disponible en grande quantité en Europe (augmentation par an de hectares) et peut être aussi récupérée par du recyclage de déchets (ex : palette, reste de de chantier, etc.). Le processus de fabrication est à froid. - Le matériau est donc un produit de masse économiquement accessible et à la portée de tous et non un produit de niche ou élitiste par l argent. - Le matériau fixe durablement le Carbone contrairement au bloc béton traditionnel, à la brique Monomur ou au béton cellulaire. - Le matériau a un poids inférieur de 50% au bloc béton traditionnel allégeant ainsi les fondations et permettant de poser des éléments faisant le double en surface, et de baisser de 30% le coût de pose (pour 2,50 m de haut = 13 rangs de blocs béton traditionnel ; = 7 rangs avec le matériau ). - Le matériau est un produit qui permet grâce à sa compacité finale de fabriquer diverses formes et de les sculptées par la suite. Il peut aussi être teinté dans sa masse afin d avoir d autres couleurs. - Le matériau a un coût de transport moindre car étant 50% plus léger que le bloc béton traditionnel, on transporte le double sur un camion ou son volume complet sans perte. - Le matériau n a pas les problèmes de fixation du béton cellulaire, du bloc béton traditionnel et de la brique Monomur, on peut visser directement sans cheville. - Le matériau a une résistance au feu très importante et il est stable à l humidité. - Le matériau a une résistance mécanique à la torsion importante et possède un système d emboîtement, ces deux points lui confère une bonne résistance sismique. Page n 6/7

7 PRINCIPE CONSTRUCTIF DU MATERIAU Le principe constructif de est un système d assemblage de type Lego avec des pièces de base complétées par des éléments d angle, des éléments de chaînage, des éléments de linteaux, des éléments de plancher et de toiture. Ce système constructif permet de diminuer fortement les délais de construction d un bâtiment et le coût grâce à une pose aisée et rapide. Page n 7/7

7 bonnes raisons de construire en Lamellé-cloué

7 bonnes raisons de construire en Lamellé-cloué 7 bonnes raisons de construire en Lamellé-cloué LA SOLUTION CONSTRUCTIVE COÛT REDUIT & RAPIDITE D EXÉCUTION CONFORT MAXIMUM LONGEVITÉ & SOLIDITÉ RESISTANCE AU FEU HABITAT RESPECTUEUX MODULARITE 1 Un Process

Plus en détail

maisonbois-enkit.com

maisonbois-enkit.com maisonbois-enkit.com à partir de 500 /M² livré et monté chez vous... OCTOBRE 2014 DECOUVREZ NOS MODELES STANDARD Vente et montage de maisons bois livré en kit avec normes RT 2012 (double madrier bois lamellé

Plus en détail

Isoler sa maison presque gratuitement : c est possible avec le gouvernement français et la société Evo-Logis

Isoler sa maison presque gratuitement : c est possible avec le gouvernement français et la société Evo-Logis Isoler sa maison presque gratuitement : c est possible avec le gouvernement français et la société Evo-Logis Engagé dans une indispensable transition écologique, le gouvernement français a mis en place

Plus en détail

Insulated Door Components. Porte. U = globalement 22% plus isolant. Étanchéité à l AIR

Insulated Door Components. Porte. U = globalement 22% plus isolant. Étanchéité à l AIR Insulated Door Components Porte Étanchéité à l AIR classe 4 U = globalement % plus isolant Porte L efficacité thermique et la réduction de la perméabilité à l air sont des aspects critiques dans la conception

Plus en détail

AIRCRETE PORTFOLIO DE PRODUITS AAC INSTALLATION FACILE & RAPIDE PRODUITS DE CONSTRUCTION UNIVERSELS CAPACITÉ PORTANTE ÉLEVÉE SURFACE SUPER SMOOTH

AIRCRETE PORTFOLIO DE PRODUITS AAC INSTALLATION FACILE & RAPIDE PRODUITS DE CONSTRUCTION UNIVERSELS CAPACITÉ PORTANTE ÉLEVÉE SURFACE SUPER SMOOTH INSTALLATION FACILE & RAPIDE PRODUITS DE CONSTRUCTION UNIVERSELS CAPACITÉ PORTANTE ÉLEVÉE SURFACE SUPER SMOOTH GRANDE VARIÉTÉ DE PRODUITS AAC AIRCRETE PORTFOLIO DE PRODUITS AAC BLOCKS Blocks Normaux Les

Plus en détail

Transport et Energies

Transport et Energies Transport et Energies Objectifs : Découvertes des énergies Nom : Prénom : 6eme Cette année en classe de technologie nous découvrons les objets techniques qui nous transportent. Tous ces systèmes nous rendent

Plus en détail

Isolation de sols GRANULÈGE. 1. Généralités. Solution A. Solution B

Isolation de sols GRANULÈGE. 1. Généralités. Solution A. Solution B . Généralités Une isolation de plancher sur sol peut se faire par l interposition d un isolant soit entre le sol et le complexe structurel (solution A) ou par la pose d un isolant sur le complexe structurel

Plus en détail

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DOSAGE 17

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DOSAGE 17 WBLOCK est un nouveau matériau de construction à la fois écologique, économique et facile à mettre en œuvre. WBLOCK est un bloc à maçonner, composé en majorité de déchet de bois (à l exclusion de bois

Plus en détail

RT 2012 - ETANCHEITE A L AIR

RT 2012 - ETANCHEITE A L AIR RT 2012 - ETANCHEITE A L AIR Les exigences: Pour toutes les habitations neuves: (application 01/01/2013) Consommation Cmax de 40 à 65 KWhep/(m²/an) en fonction des régions et de l altitude. Pays de la

Plus en détail

CONCEPTION ET REALISATION DE PALES DE PETITES EOLIENNES

CONCEPTION ET REALISATION DE PALES DE PETITES EOLIENNES CONCEPTION ET REALISATION DE PALES DE PETITES EOLIENNES Professeur MLIHA TOUATI Mohammed Ecole Mohammadia d Ingénieurs Rabat Maroc PLAN DE L EXPOSE CLASSES DE MATERIAUX MATERIAUX UTILISES DANS LES EOLIENNES

Plus en détail

4. Caractéristiques physiques et mécaniques

4. Caractéristiques physiques et mécaniques 4. Caractéristiques physiques et mécaniques 4.1 Aspect et structure C est la présence de nombreuses cellules minuscules qui détermine la structure du béton cellulaire. Il est fabriqué en différentes masses

Plus en détail

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution

Introduction Domaines d application du guide Contexte de l opération Conception, dimensionnement Classes d exécution SOMMAIRE 7 Introduction 9 Domaines d application du guide 11 Contexte de l opération 11 1. Intervenants 11 2. Types d opération 12 3. Phasage de l opération 13 4. Interfaces 15 Conception, dimensionnement

Plus en détail

A10 Mur végétal en paille, roseaux

A10 Mur végétal en paille, roseaux Arts de bâtir: Pays: A10 Mur végétal en paille, roseaux Egypte PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Mur végétal en paille, roseaux -. Murs végétaux montés sur une ossature rudimentaire en bois

Plus en détail

SAFCO. SADEV Façade Concept 9.2. système safco

SAFCO. SADEV Façade Concept 9.2. système safco système système safco safco SAFCO... 9.2 Composants du système SAFCO... 9.5 Présentation des composants de la façade fournis par Sadev... 9.6 9.1 SAFCO SADEV Façade Concept Ce système de façade clé en

Plus en détail

Calcul des structures en bois

Calcul des structures en bois Calcul des structures en bois Yves Benoit Bernard Legrand Vincent Tastet Deuxième édition 2009 AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009 ISBN AFNOR : 978-2-12-272121-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12481-1 9 Justification

Plus en détail

Hypothèses à vérifier : Vous allez devoir réaliser des tests sur différentes maquettes (voir ci-contre), pour comprendre

Hypothèses à vérifier : Vous allez devoir réaliser des tests sur différentes maquettes (voir ci-contre), pour comprendre Problématique : Comment optimiser énergétiquement son isolation thermique? Travail la séquence : Nous avons vu en classe précémment, qu il est désormais essentiel construire autrement les habitations mornes!

Plus en détail

L aération des logements

L aération des logements L aération des logements I- Les besoins d aération Ils dépendent de : La production de vapeur dans le logement : La production quotidienne de vapeur d eau liée à la respiration d une famille de deux adultes

Plus en détail

PROJET DE L ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE EN TERMINALE STI2D -Session 2014-

PROJET DE L ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE EN TERMINALE STI2D -Session 2014- Spécialité : Innovation Technologique et Eco-Conception Nom de l'établissement : Lycée Bel Air Adresse : 2, rue du lycée de BELAIR BP 43-97441 Sainte Suzanne Téléphone : 0692 98 05 19 Professeur responsable

Plus en détail

La peinture minérale Large vainqueur au test de l écologie

La peinture minérale Large vainqueur au test de l écologie La peinture minérale Large vainqueur au test de l écologie Les principaux éléments entrant dans la composition des peintures minérales existent en quantité importante dans la nature : Un liant minéral

Plus en détail

Guide Pratique. Bardage rapporté sur ossature secondaire en bois. Mise en œuvre sur murs en béton banché ou en maçonnerie d'éléments

Guide Pratique. Bardage rapporté sur ossature secondaire en bois. Mise en œuvre sur murs en béton banché ou en maçonnerie d'éléments Guide Pratique Bardage rapporté sur ossature secondaire en bois Mise en œuvre sur murs en béton banché ou en maçonnerie d'éléments En application du Cahier du CSTB n 3316 et de son modificatif n 3422 SOMMAIRE

Plus en détail

PSE. Knauf Mur-B2i L isolation intégrée tient sa référence EXCLUSIVITÉ KNAUF. Isolation des murs en béton 12/2015

PSE. Knauf Mur-B2i L isolation intégrée tient sa référence EXCLUSIVITÉ KNAUF. Isolation des murs en béton 12/2015 PSE Isolation des murs en béton /05 Knauf Mur-Bi L isolation intégrée tient sa référence EXCLUSIVITÉ KNAUF ISOLATION INTÉGRÉE DES MURS BÉTON EN MATIÈRE D ISOLATION INTÉGRÉE, KNAUF MUR-Bi A RÉPONSE À TOUT

Plus en détail

Plaque FERMACELL HD. La plaque pour l extérieur Informations générales

Plaque FERMACELL HD. La plaque pour l extérieur Informations générales Plaque La plaque pour l extérieur Informations générales 2 Protection contre les intempéries Beaucoup d exigences une solution. Pour réaliser des parois extérieures à ossatures bois, on devait jusqu à

Plus en détail

LES PLANCHERS RECTOR 3.1

LES PLANCHERS RECTOR 3.1 LES PLANCHERS RECTOR 3.1 > COMMENT CHOISIR UN PLANCHER? Le choix d un plancher prend en compte un certain nombre de paramètres. Où se trouve la maison à construire? La localisation de la maison impose

Plus en détail

fumisterie Le conduit de cheminée, la base d une bonne combustion

fumisterie Le conduit de cheminée, la base d une bonne combustion fumisterie Le conduit de cheminée, la base d une bonne combustion Création/Rénovation d un conduit de fumée La fonction du conduit de fumée Evacuation vers l atmosphère les produits de combustion issus

Plus en détail

ARMOIRES EMPILABLES. Code: FTA 1007 070 Description: Structure mélamine, sans portes, avec portes, avec portes à rideaux et/ou tiroirs archive

ARMOIRES EMPILABLES. Code: FTA 1007 070 Description: Structure mélamine, sans portes, avec portes, avec portes à rideaux et/ou tiroirs archive Code: FTA 1007 070 Description: Structure mélamine, sans portes, avec portes, avec portes à rideaux et/ou tiroirs archive CARACTÉRISTIQUES Fiche Technique CARACTÉRISTIQUES Étagères en mélamine ou métalliques

Plus en détail

Crèche et jardin d enfants et «centre de ressource sur l habitat durable» du PNR du Pilat : Une place de choix pour le Sapin

Crèche et jardin d enfants et «centre de ressource sur l habitat durable» du PNR du Pilat : Une place de choix pour le Sapin Crèche et jardin d enfants et «centre de ressource sur l habitat durable» du PNR du Pilat H. Maurin 1 Crèche et jardin d enfants et «centre de ressource sur l habitat durable» du PNR du Pilat : Une place

Plus en détail

Cahier Des Charges. d emploi et de mise en œuvre accepté par SOCOTEC pour : Cheville à frapper INCO II

Cahier Des Charges. d emploi et de mise en œuvre accepté par SOCOTEC pour : Cheville à frapper INCO II Cahier Des Charges d emploi et de mise en œuvre accepté par SOCOTEC pour : Cheville à frapper INCO II Support : béton brique pleine parpaing plein Cahier des Charges Référence : EAD908/1 Validité : 30/06/01

Plus en détail

PONCEBLOC. Système constructif homogène. Bloc thermique à isolation rapportée. PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région

PONCEBLOC. Système constructif homogène. Bloc thermique à isolation rapportée. PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région 20 Bloc thermique à isolation rapportée PonceBloc 20 (1) (mm) hauteur 250 hauteur 300 (1) Suivant région Dimension du bloc standard 500 x 200 x 250 500 x 200 x 300 ( L x ép. x h en mm) Résistance mécanique

Plus en détail

LES CHANTIERS DE L INNOVATION 2017

LES CHANTIERS DE L INNOVATION 2017 CIMENTS CALCIA VOUS PRÉSENTE LES CHANTIERS DE L INNOVATION 2017 Séminaire Technique LCA FFB Madrid, 24-27 novembre 2016 L association d un BÉTON DE GRANULATS COURANTS et d un nouvel isolant minéral, AIR

Plus en détail

Le compostage des excréments. Référence: Revue cyno-mag n 52

Le compostage des excréments. Référence: Revue cyno-mag n 52 Le compostage des excréments Référence: Revue cyno-mag n 52 La composition des fèces De l eau pour environ les ¾ L azote en grande quantité et sous différentes forme, telles que l urée ou l ammoniac Des

Plus en détail

LISTE DES PRIX COMMANDE SPÉCIALE

LISTE DES PRIX COMMANDE SPÉCIALE Toute la beauté de la pierre naturelle...sans les coûts du maçon LISTE DES PRIX COMMANDE SPÉCIALE POUR RENSEIGNEMENTS: POLYROCHE BUREAU DU CHEF (514) 312-4087 1-888-963-1333 Ext.1 VUE D'ENSEMBLE DE NOTRE

Plus en détail

Du verre recyclé sur nos routes : une idée qui fait du chemin

Du verre recyclé sur nos routes : une idée qui fait du chemin Du verre recyclé sur nos routes : une idée qui fait du chemin Incorporation de verre postconsommation dans les structures de chaussée et les enrobés bitumineux L utilisation de verre récupéré par la collecte

Plus en détail

BOIS ENERGIE ET QUALITE DE L AIR

BOIS ENERGIE ET QUALITE DE L AIR BOIS ENERGIE ET QUALITE DE L AIR Thierry de MAULEON 1 Politique de développement des ENR GRENELLE ET SES SUITES Directive européenne 2009/28 sur la promotion des ENR (3 x 20%) Plan d action national en

Plus en détail

Transformation d un atelier d ébénisterie en habitation «HQE» à Meudon

Transformation d un atelier d ébénisterie en habitation «HQE» à Meudon Bâtiments Matériaux Opérations Installations Transformation d un atelier d ébénisterie en habitation «HQE» à Meudon Soucieux de réaliser une habitation économe en énergie, un habitant de Meudon, également

Plus en détail

Les qualités acoustiques et thermiques des petits collectifs en maçonnerie

Les qualités acoustiques et thermiques des petits collectifs en maçonnerie Les qualités acoustiques et thermiques des petits collectifs en maçonnerie Sébastien CIUKAJ (CTMNC) Bernard BARTHOU (CERIB) Colloque CIDB - Bordeaux - 06/12/2011 1 Le CTMNC et le CERIB : 2 CTI Principales

Plus en détail

Les enseignements du chantier expérimental de Montholier Jura

Les enseignements du chantier expérimental de Montholier Jura Les enseignements du chantier expérimental de Montholier Jura Aix en Provence Assises de la construction Paille - PACA 19 octobre 2007 Pour permettre à des techniques encore confidentielles de devenir

Plus en détail

2.1 Votre hypothèse :

2.1 Votre hypothèse : Problématique : Comment optimiser énergétiquement son isolation thermique? Compétences du Socle commun Je sais regrouper dans un même document plusieurs éléments (texte, image, tableau, son, graphique,

Plus en détail

La chaleur dans l environnement. Unité C

La chaleur dans l environnement. Unité C La chaleur dans l environnement Unité C Idées clées! La chaleur est une forme d énergie qui peut être transférée d un corps a un autre.! On peut expliquer les transferts de chaleur a partir de la théorie

Plus en détail

OSSATURE BOIS ECONOMIES D ENERGIE

OSSATURE BOIS ECONOMIES D ENERGIE OSSATURE BOIS ECONOMIES D ENERGIE 2 4 3 1 5 6 UNE TOUR D HABITATION PASSIVE À OSSATURE BOIS Dans le cadre de la réhabilitation d un quartier laissé à l abandon le long d un terrain de chemin de fer, la

Plus en détail

Volet roulant motorisé, volet roulant à manivelle, volet roulant intégré dans un coffre, Lequel choisir? Comprendre Le volet roulant

Volet roulant motorisé, volet roulant à manivelle, volet roulant intégré dans un coffre, Lequel choisir? Comprendre Le volet roulant Volet roulant motorisé, volet roulant à manivelle, volet roulant intégré dans un coffre, Lequel choisir? Comprendre Le volet roulant Actuellement le volet roulant est le système de protection solaire le

Plus en détail

Toitures plates et durabilité

Toitures plates et durabilité Toitures plates et durabilité Mathieu Permentier Durabilité : l approche intégrale Liège, 19 mars 2013 1 2 Durabilité, l approche intégrale Protection incendie Confort acoustique Longue durée de vie Durabilité

Plus en détail

ADHÉSIFS DE MARQUAGE AU SOL Signalisation des zones de circulation, zones de stockage, identification des flux...

ADHÉSIFS DE MARQUAGE AU SOL Signalisation des zones de circulation, zones de stockage, identification des flux... ADHÉSIFS DE MARQUAGE AU SOL Signalisation des zones de circulation, zones de stockage, identification des flux... Excellente adhésion sur tous types de sols Excellente résistance mécanique Retrait sans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE : Les maisons TomWood Foire de Libramont 2011 Démonstrations des possibilités constructives en bois. Table des matières

DOSSIER DE PRESSE : Les maisons TomWood Foire de Libramont 2011 Démonstrations des possibilités constructives en bois. Table des matières DOSSIER DE PRESSE : Les maisons TomWood Foire de Libramont 2011 Démonstrations des possibilités constructives en bois Table des matières Introduction... 2 1. Quels sont les avantages d une maison en bois?...

Plus en détail

Aujourd hui, il est encore plus facile d opter pour le verre

Aujourd hui, il est encore plus facile d opter pour le verre Aujourd hui, il est encore plus facile d opter pour le verre Le verre léger de Vetropack. Le verre est durable, inerte, hygiénique, malléable, esthétique et naturel. Pour cette raison, il demeure incontournable

Plus en détail

Atelier «locaux» Journées des techniciens produits laitiers fermiers

Atelier «locaux» Journées des techniciens produits laitiers fermiers Atelier «locaux» Journées des techniciens produits laitiers fermiers Avelin, juin 2010 Sabrina RAYNAUD Général 14 questionnaires 0 à 18 années d expérience Plus ou moins régulièrement de la conception

Plus en détail

floor Ecran d isolation thermique pour sols ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu

floor Ecran d isolation thermique pour sols ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu Ecran d isolation thermique pour sols ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu L isolation du sol Une surface relativement importante du sol est toujours en contact direct ou indirect avec un sous-sol ou un

Plus en détail

COMMENT MESURER LA PERMEABILITE A L AIR DES BATIMENTS

COMMENT MESURER LA PERMEABILITE A L AIR DES BATIMENTS La thermographie infrarouge est la spécialité de notre société, ce qui fait de nous le leader de la distribution des caméras thermiques en France en apportant à nos clients une forte valeur ajoutée en

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS LIANTS de Production Française

LES DIFFÉRENTS LIANTS de Production Française LES DIFFÉRENTS LIANTS de Production Française CIMENT CALCIA Conditionnement : sac papier biodégradable de 35 kg Appellation : Technocem 32,5 R Ciment d utilisation courante Domaine d application : Résistance

Plus en détail

Isolation thermique. Page 1

Isolation thermique. Page 1 Isolation thermique Page 1 1. Définition de l isolant thermique et domaines d utilisation 2. Réglementation thermique dans le bâtiment 3. Aperçu géologique de la pierre ponce 4. Un produit miracle dans

Plus en détail

DES BÂTIMENTS D HABITATION EXISTANTS

DES BÂTIMENTS D HABITATION EXISTANTS XIQUE THERMIQUE SURPRESSION TOXIQUE THERMIQUE SURPRESSION TOXIQUE THERMIQUE SURPRESSION TOXIQU XIQUE LES THERMIQUE PRINCIPES SURPRESSION DE TOXIQUE RENFORCEMENT THERMIQUE SURPRESSION TOXIQUE THERMIQUE

Plus en détail

Solutions plastiques. Rocklight. Dur comme un roc, léger comme une plume

Solutions plastiques. Rocklight. Dur comme un roc, léger comme une plume Solutions plastiques Rocklight Dur comme un roc, léger comme une plume Rocklight Technologie du Rocklight Canaux d aération Paroi extérieure lisse Structure cellulaire symétrique Épaisseur uniforme Plaques

Plus en détail

Impacts environnementaux de la construction en paille. Luc Floissac RFCP Réseau Français de la construction en paille

Impacts environnementaux de la construction en paille. Luc Floissac RFCP Réseau Français de la construction en paille Impacts environnementaux de la construction en paille Luc Floissac RFCP Réseau Français de la construction en paille ACV - Analyse en Cycle de Vie Remplissage isolant en bottes de paille Conformément aux

Plus en détail

L élève connait la fabrication de l'aluminium, ses alliages, ses propriétés, les techniques d'interventions et les précautions à prendre.

L élève connait la fabrication de l'aluminium, ses alliages, ses propriétés, les techniques d'interventions et les précautions à prendre. TECHNOLOGIE Nom :... Classe :...... DATE :../. /. S2-1.1 L'aluminium L'aluminium S2. La réparation en carrosserie Objectifs opérationnels : L élève connait la fabrication de l'aluminium, ses alliages,

Plus en détail

CHAPITRE 05 : HYPOTHESES DE LA RESISTANCE DES MATERIAUX

CHAPITRE 05 : HYPOTHESES DE LA RESISTANCE DES MATERIAUX Terminale Génie Civil Mécanique Hypothèses de la R.D.M. page 1/6 CHPITRE 05 : HYPOTHESES DE L RESISTNCE DES MTERIUX I - BUT DE L R.D.M. II - HYPOTHESES. 1) Notion de poutre. 2) Hypothèses fondamentales

Plus en détail

Guise : 28-11-2012. 1

Guise : 28-11-2012. 1 Guise : 28-11-2012. 1 Les 10 commandements de la construction durable selon Isabelle PRIGNOT, architecte, professeur à La Cambre à Bruxelles. 2 1 er commandement : la Construire un volume chauffé de maximum

Plus en détail

Habiter autrement - Eco-rénovation de ma maison

Habiter autrement - Eco-rénovation de ma maison Habiter autrement - Eco-rénovation de ma maison Une maison saine dans un environnement sain! Voici un guide essentiel pour réduire son empreinte écologique et transformer son logis en un espace de bien-être

Plus en détail

«La Construction Bois»

«La Construction Bois» L Interprofession de la Filière Bois des Alpes Maritimes et du Var «La Construction Bois» ALLER CONTRE LES IDÉES REÇUES Présentation réalisée à partir de recherches effectuées sur les sites : www.leboisvivant.com

Plus en détail

Comment économiser l énergie?

Comment économiser l énergie? CME 5.1 Peut-on concilier confort et développement durable? Comment économiser l énergie? Les règles de base du confort domestique sont : Isolation, Chaleur et Ventilation Quelles sont les règles de l

Plus en détail

LA SOLUTION GLOBALE POUR UN SOUBASSEMENT PERFORMANT

LA SOLUTION GLOBALE POUR UN SOUBASSEMENT PERFORMANT LES AVANTAGES SOLUTION KIT COMPLET Fabrication sur mesure Livraison sur chantier CONFORT Inertie Barrière thermique R de 3 à 9 (m².k) / W et plus RÉSISTANCE Sols argileux Sécheresse Poussée de terre Parasismique

Plus en détail

bois. gaz. mazout Thermic Distribution Europe rue du Lion 5 5660 Couvin www.surdiac.com

bois. gaz. mazout Thermic Distribution Europe rue du Lion 5 5660 Couvin www.surdiac.com Le fabricant se réserve le droit d apporter des modifications aux produits contenus dans cette brochure - Photos non contractuelles Photos : JBello bois. gaz. mazout Thermic Distribution Europe rue du

Plus en détail

Le rôle de l hydrogène dans un mix énergétique décarboné

Le rôle de l hydrogène dans un mix énergétique décarboné Le rôle de l hydrogène dans un mix énergétique décarboné Février 2014 Le rôle de l hydrogène dans un mix énergétique décarboné Parmi les technologies de stockage d énergie aujourd hui en développement,

Plus en détail

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC PROJET DE DÉMONSTRATION. Projet K, Cité Verte

PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC PROJET DE DÉMONSTRATION. Projet K, Cité Verte PROGRAMME ACCÈSLOGIS QUÉBEC PROJET DE DÉMONSTRATION 1 Un projet de démonstration Objectifs : Démontrer la faisabilité et la rentabilité des bâtiments à basse consommation Contribuer au développement du

Plus en détail

Partie abordée. Centre d intérêt 1. Quel système de chauffage choisir pour chauffer un logement? Les énergies SEQUENCE N 2

Partie abordée. Centre d intérêt 1. Quel système de chauffage choisir pour chauffer un logement? Les énergies SEQUENCE N 2 pour chauffer un logement? SEQUENCE N 2 Partie abordée Les énergies CI1 : Séquence 2 Organisation : Classe Groupe Durée : 1H00 Type de démarche : Investigation Résolution de problème Nouvelles compétences

Plus en détail

Fin de vie et recyclage des

Fin de vie et recyclage des Fin de vie et recyclage des matériaux du bâtiment Salon BatiEco 2009 Benjamin TRINEL Ingénieur Matériaux et Environnement du LERM 30 janvier 2009 1 SOMMAIRE Quantification du gisement en France Quelques

Plus en détail

Travaux d'enduits de mortiers

Travaux d'enduits de mortiers NF DTU 26.1 P1-1 Avril 2008 P 15-201-1-1 Travaux de bâtiment Travaux d'enduits de mortiers Partie 1-1 : Cahier des clauses techniques E : Building works Rendering and plastering works done with mortars

Plus en détail

L OPAC DE PARIS 120.000 logements 55.000 parkings 4.500 commerces 100 hectares d espaces verts

L OPAC DE PARIS 120.000 logements 55.000 parkings 4.500 commerces 100 hectares d espaces verts L OPAC de PARIS C est quoi? L OPAC DE PARIS 120.000 logements 55.000 parkings 4.500 commerces 100 hectares d espaces verts C est qui? L OPAC DE PARIS 350.000 habitants 2.500 collaborateurs L OPAC DE PARIS

Plus en détail

a) L arbre à cames avec mécanisme d'entraînement

a) L arbre à cames avec mécanisme d'entraînement Chapitre 6 Distribution a) L arbre à cames avec mécanisme d'entraînement Les plongeurs des pompes à combustible sont généralement commandés par les cames qui sont montées sur l arbre à cames. De même pour

Plus en détail

- Le moulage en coquille par gravité. - Le moulage en coquille sous pression. - La matière (Point de fusion et fluidité à l état fondu)

- Le moulage en coquille par gravité. - Le moulage en coquille sous pression. - La matière (Point de fusion et fluidité à l état fondu) 1.1- Principe Le moulage des métaux et polymères 1- Généralités Le moulage d une pièce est réalisé en remplissant le moule par un matériau en fusion. Ensuite le refroidissement assure la solidification

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer Stratégie d été contre les apports internes de chaleur Quelques infos pour commencer Les principales sources d apports internes sont l électricité spécifique, les apports humains, et la cuisson. Elles

Plus en détail

TROPHEES DES ARTISANS DU PATRIMOINE ET DE L ENVIRONNEMENT AUVERGNE RHONE ALPES 2016

TROPHEES DES ARTISANS DU PATRIMOINE ET DE L ENVIRONNEMENT AUVERGNE RHONE ALPES 2016 TROPHEES DES ARTISANS DU PATRIMOINE ET DE L ENVIRONNEMENT AUVERGNE RHONE ALPES 2016 3 rue des Bois 38300 Bourgoin Jallieu SIRET 792 332 546 RCS Vienne APE 4329A 06 52 00 33 82 contact@acte isolation.fr

Plus en détail

Présentation du système de bonification sur le prix du terrain

Présentation du système de bonification sur le prix du terrain Extension de Technoland Présentation du système de bonification sur le prix du terrain inciter les entreprises à aller au-delà de la réglementation Version du 21/05/2014 Sommaire Le contexte Le principe

Plus en détail

Les papeteries de vizille

Les papeteries de vizille Le sac papier qui met en valeur vos produits Les papeteries de vizille Des bénéfices prouvés Partenaire de la mise en valeur de vos produits Un niveau d impression haut de gamme Nos impressions haute définition

Plus en détail

L architecture bioclimatique

L architecture bioclimatique L architecture bioclimatique Comment vivre et construire avec le climat dans une maison confortable et en respectant l environnement Bâtiment bioclimatique : Quelques définitions. Intégrer le bâtiment

Plus en détail

OCULLO LED. La solution LED pour la mise en valeur et l éclairage général des commerces

OCULLO LED. La solution LED pour la mise en valeur et l éclairage général des commerces La solution LED pour la mise en valeur et l éclairage général des commerces Notre expertise de l éclairage commercial Havells Sylvania, l un des principaux fabricants de solutions d éclairage au monde,

Plus en détail

Économisez temps et argent grâce à notre solution de gestion

Économisez temps et argent grâce à notre solution de gestion Économisez temps et argent grâce à notre solution de gestion Laissez-nous prendre soin de vous! L un des grands défis de tout gestionnaire de flotte consiste à optimiser les performances des véhicules

Plus en détail

Notice d utilisation. «Outil de calcul automatique de résistance et de déphasage thermiques»

Notice d utilisation. «Outil de calcul automatique de résistance et de déphasage thermiques» Cd2e mai 2012 / p1 Notice d utilisation «Outil de calcul automatique de résistance et de déphasage thermiques» Cet outil permet d évaluer de manière rapide: La durée de déphasage thermique (en heures)

Plus en détail

RÉDIGÉ PAR : DIANE BASTIEN ET ANDREAS ATHIENITIS

RÉDIGÉ PAR : DIANE BASTIEN ET ANDREAS ATHIENITIS RÉDIGÉ PAR : DIANE BASTIEN ET ANDREAS ATHIENITIS L énergie solaire au Québec : un immense potentiel Le Québec reçoit suffisamment de radiation sur son territoire en deux heures au mois de décembre pour

Plus en détail

Module pédagogique d Education. Thème :

Module pédagogique d Education. Thème : Séance proposée : Qu est ce qu un déchet? Les déchets ménagers sont en grande majorité constitués par les emballages ménagers (au moins 50 %) c est-à-dire tout ce qui sert à emballer, transporter, protéger

Plus en détail

Énergie :... ... ... De l'énergie partout autour de nous. Colorie en fonction de la source d énergie utilisée : Retenons:... ... ...

Énergie :... ... ... De l'énergie partout autour de nous. Colorie en fonction de la source d énergie utilisée : Retenons:... ... ... Énergie :... De l'énergie partout autour de nous. Colorie en fonction de la source d énergie utilisée : - le soleil : jaune - l eau : bleu -l'électricité : rouge - le vent : vert - le pétrole : marron

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

TABLEAU DE BORD DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE TABLEAU DE BORD DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Opération : Adresse du site : Maître d ouvrage : AMO : Architecte : INTRODUCTION Le présent document est fourni à titre d outil de suivi des opérations souhaitant

Plus en détail

Ossature bois «plate forme»

Ossature bois «plate forme» Ossature bois «plate forme» technique la plus utilisée dans le monde Amérique du Nord Suède Japon France Système La maison à ossature plate-forme se construit étage par étage Les étages étant indépendants

Plus en détail

TECHNOLOGIE Préambule E.heurtebize

TECHNOLOGIE Préambule E.heurtebize Préambule Présentation Ce document est une version simplifiée du programme de technologie. L équipement intérieur (équipements en électroménager, vidéo, son, hygiène et beauté ) ou extérieur (éclairage,

Plus en détail

Porotherm GF R20. Solutions Mur. Les plus produit : Murbric. Murbric

Porotherm GF R20. Solutions Mur. Les plus produit : Murbric. Murbric Caractériques techniques p. 140 Performances du mur p. 141-142 Accessoires ép. 20 cm p. 155-156 Appareillages ép. 20 cm p. 157-160 Les plus produit : n Brique isolante économique n Pose rapide : 6,6 briques

Plus en détail

Mur Hybride. Basse Consommation. L union fait sa force. Toute l énergie positive de la terre cuite.

Mur Hybride. Basse Consommation. L union fait sa force. Toute l énergie positive de la terre cuite. L union fait sa force Votre maison accède à la Basse Consommation Toute l énergie positive de la terre cuite. Fondé en 1819 à Vienne, en Autriche, le groupe Wienerberger est l'un des leaders mondiaux de

Plus en détail

PROCÉDÉS ET MISE EN FORME

PROCÉDÉS ET MISE EN FORME PROCÉDÉS ET MISE EN FORME DES MATÉRIAUX: BÉTONS TECHNOLOGIE DES BÉTONS Fait par: SAFI Brahim I.1. Définition: Le béton est un matériau composite aggloméré constitué ; squelette (granulats) et une colle

Plus en détail

TÔLE TRANSLUCIDE. Lumière naturelle et économies d énergie

TÔLE TRANSLUCIDE. Lumière naturelle et économies d énergie TÔLE TRANSLUCIDE Lumière naturelle et économies d énergie 2 3 BLUESCOPE ACIER AVANTAGES Des économies d énergies. Un confort visuel. Une protection de l environnement. La réduction de chaleur à l intérieur

Plus en détail

Sources d ignitions possibles : Défaillance électrique, imprudence du personnel, malveillance, incident à proximité (explosion, incendie...

Sources d ignitions possibles : Défaillance électrique, imprudence du personnel, malveillance, incident à proximité (explosion, incendie... I. SCENARII : EFFETS THERMIQUES Calcul des effets thermiques provenant des incendies : Incendie sur le stockage des produits finis expédition Incendie sur le stockage emballage produits finis. I.1. Scénario

Plus en détail

Le Salon Régional Formation Emploi, en partenariat avec le CIO de Colmar, vous invite à vous renseigner sur les métiers du secteur de l industrie.

Le Salon Régional Formation Emploi, en partenariat avec le CIO de Colmar, vous invite à vous renseigner sur les métiers du secteur de l industrie. Industrie lien lien Le Salon Régional Formation Emploi, en partenariat avec le CIO de Colmar, vous invite à vous renseigner sur les métiers du secteur de l industrie. Ce secteur propose une palette d activités

Plus en détail

«FOURNITURE DE MOBILIER» 300 avenue Giuseppe Verdi les allées provençales. 13 605 Aix en Provence cedex 1 Tél: 04 42 16 11 61

«FOURNITURE DE MOBILIER» 300 avenue Giuseppe Verdi les allées provençales. 13 605 Aix en Provence cedex 1 Tél: 04 42 16 11 61 MARCHE PUBLIC A PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU NOUVEAU CODE DES MARCHES PUBLICS «FOURNITURE DE MOBILIER» OFFICE MUNICIPAL DE TOURISME D AIX EN PROVENCE 300 avenue Giuseppe Verdi les allées provençales 13

Plus en détail

Nous avons la solution idéale pour chaque application

Nous avons la solution idéale pour chaque application plaques de construction Nous avons la solution idéale pour chaque application Résistance à l eau Résiste à la putréfaction et aux champignons Matériau respirant Conserve sa solidité après un contact direct

Plus en détail

Politique relative à l environnement et au développement durable

Politique relative à l environnement et au développement durable Politique relative à l environnement et au développement durable Politique adoptée au conseil d administration du 19 février 2008 Politique relative à l environnement et au développement durable La responsabilité

Plus en détail

SEPARATEUR S 655 / S 855

SEPARATEUR S 655 / S 855 F SEPARATEUR S 655 / S 855 SEPARATEUR S 655 / S 855 Utilisation prudente des ressources disponibles par la mise en œu Le problème du traitement classique des lisiers Les dispositions en vigueur relatives

Plus en détail

HELIOCLIM Yann VITUPIER et Charles DANIEL-Mandelieu la Napoule Solution de climatisation solaire réversible.

HELIOCLIM Yann VITUPIER et Charles DANIEL-Mandelieu la Napoule Solution de climatisation solaire réversible. HELIOCLIM Yann VITUPIER et Charles DANIEL-Mandelieu la Napoule Solution de climatisation solaire réversible. Avec le soutien de 1 Introduction La climatisation aujourd hui implique : une surconsommation

Plus en détail

Les énergies mises en œuvre

Les énergies mises en œuvre Les énergies mises en œuvre 1/ Les énergies d'entrée et de sortie Une source d'énergie permet de créer une énergie primaire qui elle même peut servir à créer une énergie secondaire qui fera fonctionner

Plus en détail

Fiche de montage BAC A COMPOST

Fiche de montage BAC A COMPOST Fiche de montage BAC A COMPOST Ce document décrit l outillage, le matériel et les étapes nécessaires pour assembler un bac en bois a partir de palettes récupérées. Ce bac pourra servir de bac de dépôt

Plus en détail

La démarche projet EEA Efficacité Energétique Active

La démarche projet EEA Efficacité Energétique Active La démarche projet EEA Efficacité Energétique Active easysolar 2008-2009 - Ce document ne peut pas être copié, diffusé ou modifié sans un accord écrit de easysolar ou de ses représentants S.A.R.L. au capital

Plus en détail

La construction en paille

La construction en paille La construction en paille Pourquoi la construction en paille? C'est ecologique (Disponible en abondance facilement recyclable et peu gourmande en énergie et eau pour sa fabrication), economique (50% d'economie

Plus en détail

Le bilan écoénergétique de mon école. http://www.flickr.com/photos/mr_t_in_dc/ 454796971/

Le bilan écoénergétique de mon école. http://www.flickr.com/photos/mr_t_in_dc/ 454796971/ Le bilan écoénergétique de mon école http://www.flickr.com/photos/mr_t_in_dc/ 454796971/ 1 Note importante à l enseignante et à l enseignant Cette situation d apprentissage a été développée en partenariat

Plus en détail

Pierre naturelle. L origine de la terre Vivre l individualité Longue durée de vie. inspiration security confidence.

Pierre naturelle. L origine de la terre Vivre l individualité Longue durée de vie. inspiration security confidence. L origine de la terre Vivre l individualité Longue durée de vie inspiration security confidence Durable Variété de couleurs naturelles et classiques Purement naturelle et éprouvée, la pierre naturelle

Plus en détail

Utilisation Rationnelle de l Energie Processus industriels Tél : 0800/97 333 facilitateur.ure.process@3j-consult.com facilitateur.ure.process@ccilb.

Utilisation Rationnelle de l Energie Processus industriels Tél : 0800/97 333 facilitateur.ure.process@3j-consult.com facilitateur.ure.process@ccilb. Utilisation Rationnelle de l Energie Processus industriels Tél : 0800/97 333 facilitateur.ure.process@3j-consult.com facilitateur.ure.process@ccilb.be SUCCESS STORY Optimisation de la production de vapeur

Plus en détail