Archives du Parti communiste français

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Archives du Parti communiste français"

Transcription

1 Archives du Parti communiste français Fonds Gaston Plissonnier J AV AV Inventaire réalisé par Pascal Carreau, Catherine Bensadek et Roland Krivine mis à jour et complété par Pierre Boichu sous la direction de Guillaume Nahon, directeur des Archives départementales de la Seine-Saint-Denis Mise à jour Novembre 2005 Archives départementales de la Seine-Saint-Denis 1

2 2

3 AVANT PROPOS C est avec intérêt, plaisir et une grande fierté que le Conseil général accueille aux Archives départementales et met à disposition du public le fonds des archives du Parti communiste français, reconnu par l Etat comme relevant du patrimoine de notre pays. C est la première fois qu une formation politique de cette dimension décide d ouvrir et de rendre accessible le plus largement possible ce qui constitue une partie de notre mémoire nationale. Cette masse de documents permettra de mieux voir et comprendre l originalité du mouvement ouvrier français, son rôle dans la constitution de notre République et les valeurs dont celle-ci s honore : liberté, égalité, fraternité. Il est remarquable que cet apport pour la recherche et la connaissance se fasse dans le cadre du service public, sous la responsabilité scientifique du ministère de la Culture, ce dont je me félicite. L ouverture d un tel fonds qui compte des documents inestimables confirme la compétence des Archives départementales et s inscrit dans la reconnaissance des atouts et des richesses de la Seine-Saint-Denis. Hervé Bramy Président du conseil général de la Seine-Saint-Denis 3

4 4

5 AVERTISSEMENT Cet instrument de recherche fait partie des inventaires réalisés par le service des Archives du Parti communiste français à l intention de ses lecteurs, avant le dépôt du fonds aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis en juin A l époque, en l absence de tout plan de classement ou descriptif préalable à la décision d ouvrir ces archives à la recherche, la forme de l inventaire analytique avait été retenue par les archivistes du PCF comme répondant à deux préoccupations prioritaires : - s assurer d une connaissance exhaustive de chaque dossier avant sa consultation, afin de garantir une application maîtrisée des critères de communicabilité retenus par le PCF; - contribuer à s approprier systématiquement le contenu du fonds, pour pouvoir faire face aux demandes et assumer efficacement le rôle d interface avec les chercheurs. Les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis ont complété et mis en forme ces inventaires afin que leur structure et leur présentation soit conforme aux normes en vigueur. 5

6 6

7 CONVENTION ENTRE LE PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS ET LE DEPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Entre Le Département de la Seine-Saint-Denis, représenté par Monsieur le Président du Conseil général, en vertu de la délibération de la commission permanente D UNE PART Et Le Parti communiste français, représenté par Madame la Secrétaire nationale D AUTRE PART Il a été convenu et décidé ce qui suit : Article 1 : Le Département de la Seine-Saint-Denis et le Parti communiste français décident de coopérer pour la sauvegarde, la collecte, le traitement, la conservation, la communication et la mise en valeur du patrimoine archivistique du Parti communiste français dépendant de sa direction nationale, qui a fait l objet d un classement par l Etat comme «archives présentant du point de vue de l histoire un intérêt public», afin de constituer aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis un centre des archives du Parti communiste ouvert au public. La direction nationale du Parti communiste français se réserve la possibilité d associer toute structure de son choix, associative ou autre, à l exécution de la présente convention, sous réserve de notifier au Département la nature de la relation qu elle entretiendra avec la structure qu elle aura choisi et la personne habilitée à représenter le Parti communiste français au sein de cette structure. Article 2 : Le déposant s engage à déposer les fonds à titre permanent, suivant un calendrier qui sera défini entre les parties. Ce dépôt est valide pour une période de trois ans reconductible tacitement. Le Parti communiste assume pendant une phase transitoire la préparation et le traitement des fonds. La Bibliothèque marxiste de Paris, partie du fonds patrimonial classé, relève de la présente convention ; le traitement et la communication de ses collections ressortiront d une collaboration avec l Université Paris 13. Son cas fera l objet d un avenant à la présente convention. Le déposant s engage à fournir l intégralité des instruments de travail en sa possession (fichiers, catalogues ). 7

8 Article 3 : Les fonds déposés sont conservés dans les locaux des Archives départementales qui en assument le traitement définitif (conditionnement et conservation matérielle, classement, indexation, rédaction d inventaires, valorisation). Les opérations de transfert sont à la charge du département de la Seine-Saint- Denis. Pour ce qui concerne précisément la communication des fonds déjà inventoriés et ouverts à la consultation en particulier les archives des instances de direction (Comité central, Bureau politique, Secrétariat) ils devront être communiqués dès leur dépôt dans les mêmes conditions que celles qui sont actuellement en vigueur au siège du Parti communiste français. Le programme de travail archivistique opérations de classement et d élaboration des instruments de recherche sera soumis à une évaluation annuelle des deux parties contractantes. Ce programme de travail sera proposé dans les trois mois qui suivront le dépôt des archives aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis. Article 4 : Au delà de la sauvegarde, du classement et de la communication des fonds, la présente convention se fixe un objectif général de valorisation des fonds qui vise à : - inciter au développement de la recherche historique autour du communisme français en contribuant à la mise en place d un pôle de recherches sur le Parti communiste français et plus largement sur le mouvement ouvrier à partir des ressources des Archives départementales de la Seine-Saint-Denis ; - pour ce faire, la convention se donnera les moyens de construire un partenariat avec diverses institutions scientifiques ou culturelles, en s appuyant sur un comité de pilotage qui aura pour mission d éclairer la mise en œuvre de la politique de valorisation. Formé de représentants du département et de membres dûment désignés par la direction nationale du Parti communiste, ce comité de pilotage s adjoindra à titre consultatif un certain nombre de personnalités scientifiques désignées pour leur compétence, en fonction des projets qui auront été choisis. - ce partenariat prendra en compte, entre autres, les Universités Paris 13 et Paris 8 qui sont déjà impliquées dans un partenariat avec le département de la Seine-Saint-Denis. Il intégrera également l Université de Bourgogne, notamment en prolongeant une coopération pour la constitution et la valorisation d une base de données à partir du traitement informatisé et de la numérisation d archives de direction. Article 5 : La communication des documents se fait aux archives départementales selon les modalités fixées par le règlement de celle-ci. Les règles de communicabilité sont fixées par le déposant qui peut les modifier et reste seul habilité à délivrer des dérogations. Le déposant a retenu de les aligner sur la législation française en matière d archives publiques. La communication des documents de moins de trente ans est soumise à une autorisation préalable, à l exception de ceux qui auront été désignés par lui comme immédiatement consultables. Elle est libre pour les documents de plus de trente ans, à l exception de ceux qui comportent des informations sur la vie de personnes physiques pour lesquels le délai est de cent ans. Les documents sont réputés communicables après que le classement en a été effectué et que leur inventaire a été rendu public. Le déposant conserve le droit à la libre communication de l ensemble des documents. Article 6 : Toute reproduction (microfilms, photographies, photocopies) de documents, application informatique ou audiovisuelle est strictement soumise à l accord du déposant. 8

9 Lorsque des reproductions sont réalisées par les Archives départementales ou sous leur autorité, avec l accord du déposant, le Département conserve la propriété matérielle des ces reproductions. Il décide des tarifs correspondant en fonction d un barème fixé par l assemblée délibérante. Le déposant reste seul habilité à gérer et exploiter les droits de propriété intellectuelle afférents aux documents iconographiques et sonores appartenant à ses fonds. Article 7 : Le déposant garde la pleine propriété des archives déposées. Il conserve la possibilité de reprendre tout ou partie des dépôts avec préavis de neuf mois et s engage, dans ce cas, à autoriser le microfilmage des documents, s il n est pas déjà réalisé, par les Archives départementales avant toute opération de reprise. Article 8 : La présente convention est conclue pour une durée de trois ans à compter de sa notification par le Département au cocontractant. Elle est renouvelable par tacite reconduction. Si l une des parties souhaite y mettre fin, elle devra avertir l autre partie par lettre recommandée avec accusé de réception en respectant un délai de préavis de six mois. Article 9 : En cas de non respect des engagements réciproques inscrits dans la présente convention, celle-ci pourra être résiliée de plein droit par l une ou l autre des parties à l expiration d un délai de trois mois suivant l envoi d une lettre recommandée avec accusé de réception. Article 10 : Les parties s engagent, en cas de litige né de l exécution de la présente convention, à épuiser toutes les voies de conciliation possibles avant de saisir le juge compétent. Fait à Bobigny, le 18 décembre 2003 Pour le Président du Conseil général par délégation la vice présidente Marie - Christine Labat La Secrétaire nationale du PCF Marie - Georges Buffet 9

10 10

11 INTRODUCTION Né le 11 juillet 1913 à Bantanges (Saône-et-Loire), mort le 16 mai 1995, Gaston Plissonnier est issu d un famille de sept enfants dont le père exerce la profession d artisan chaisier. Il adhère au Parti communiste français au début de l année 1935 et commence aussitôt à organiser des réunions dans la région de Louhans et dans son canton rural (Montpont, canton natal de Waldeck Rochet dont Gaston Plissonnier devient l'ami intime). En 1937, Gaston Plissonnier participe au congrès constitutif de l'union des Jeunesses agricoles de France. Secrétaire adjoint de l'ujaf de Saône-et-Loire, il contribue à créer de nombreux cercles dans le département. Après une «école paysanne» d'un mois, le parti lui demande d'abandonner l'ujaf pour devenir secrétaire de la section communiste de Louhans et siéger au Bureau régional, plus spécialement chargé de la commission paysanne. Bien que réformé, Gaston Plissonnier doit se soustraire à la police pendant la drôle de guerre. Dès l'été 1940, il s attache à rétablir les liaisons entre les communistes et à reconstituer l'organisation illégale du parti, dans la partie non occupée de Saône-et-Loire. À partir du début de 1942, il exerce des responsabilités croissantes et devient en mai-juin 1944 responsable des cadres de l'inter-région Centre. Plissonnier joue à un rôle très important dans la libération du Sud-Ouest, tout particulièrement de Toulouse, avec comme grade celui de commandant FTP (homologué capitaine FFI). A la Libération, Plissonnier est affecté à la section agraire du Comité central. Tout en animant le travail paysan des fédérations, il est activement engagé dans le développement des Comités de défense et d'action paysanne nés dans la clandestinité et, aux côtés de Waldeck Rochet ainsi que d'autres militants agraires, il prend une part importante à la création de la Confédération générale de l'agriculture. Fin 1945, il se consacre à la section d'organisation, allant au nom du Comité central, aider les fédérations à régler leurs problèmes, notamment de direction. Désireux d'exercer une responsabilité plus personnelle, plus directe, il est, de mai 1948 à novembre 1953, secrétaire de la Fédération communiste du Loir-et-Cher. Élu membre du Comité central en 1950, il est secrétaire de la commission de contrôle politique du Parti communiste français de 1952 à En 1954, la direction du Parti communiste français le fait revenir du Loir-et-Cher, officiellement pour devenir l'adjoint de Lecoeur à l'organisation. Mais Jacques Duclos lui confie qu'une enquête était alors menée sur les activités de Lecoeur, qu'on lui enlevait le «suivi» des fédérations, suivi assumé par Plissonnier qui devait en rendre compte directement au secrétariat. Désigné comme secrétaire administratif du Parti communiste français en juin 1954, il participa dès lors aux réunions du secrétariat et du Bureau politique. Il est élu en 1956 au secrétariat du Comité central, puis en 1964 au Bureau politique. Il mène de front ou successivement plusieurs responsabilités : le travail paysan, les élections, les organisations de masse, la responsabilité des cadres. Après 1959, rapporteur de la commission politique des congrès (qui s intitule par la suite commission des candidatures), il annonce en 1964 le choix de Waldeck Rochet comme secrétaire général du PCF. Il participe à de très nombreux congrès de Partis communistes étrangers et assume la tâche de l'aide aux Partis communistes illégaux d'europe (Portugal, Espagne, Grèce), de certains pays d'afrique (Angola), d'amérique latine et d'asie (Iran). Il connait ainsi personnellement de très nombreux dirigeants du mouvement communiste mondial, ce qui explique son prestige international. Il quitte le secrétariat et le Bureau politique, en raison de son âge, fin

12 Les archives de Gaston Plissonnier ont été déposées par le Parti communiste français aux AD 93. Le présent inventaire est pour l essentiel une compilation des différents inventaires thématiques réalisés par les archivistes du PCF. Les archives relatives aux journées d étude sur le travail du parti à l entreprise (264 J 31), à Waldeck et Eugénie Rochet (264 J 39-40), à son ouvrage autobiographique «Une vie pour lutter» (264 J 44), ainsi que celles remises par sa secrétaire Ghislaine Villiers (264 J 45-46) ont été triées par les AD 93. Le fonds Gaston Plissonnier se structure comme suit : Un premier ensemble consacré aux relations internationales, entretenues notamment entre le PCF et les «partis frères» (264 J 1-20), apparaît comme un complément utile à tout travail entrepris sur la section de politique extérieure du PCF (Polex). A noter en particulier l intérêt des archives consacrées aux évènements de Tchécosovaquie, au Vietnam et au Parti communiste de l Union Soviétique. Un second ensemble (264 J 21-28) relève de l expression publique de Gaston Plissonnier, par voie de presse ou dans ses multiples déplacements dans les fédérations. Un troisième ensemble a trait à l activité du secrétariat administratif du PCF (264 J 30-32). Il comprend notamment une interessante documentation sur l organisation des sections de travail et sur les rapports entretenus avec les fédérations. Un quatrième ensemble concerne les relations entretenues entre le PCF et les partis et organisations de gauche, notamment pendant la guerre d Algérie (264 J 33-36). Un cinquième ensemble, intitulé «intellectuels-culture» (264 J 41-43), réunit des archives utilement complémentaires à celles de la section du même nom. Une boîte d archive (264 J 44) contient les élèments réunis pour la publication de l ouvrage autobiographique de Gaston Plissonnier «Une vie pour lutter». Notons ici qu un long entretien accordé à Danielle Bleitrach dans le cadre du travail rédactionnel a été enregistré, et fait l objet d une numérisation par les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis. Enfin un dernier ensemble hétérogène aborde différentes thématiques. Un dossier consacré à l OAS (264 J 29), soumis pour partie à dérogation, est à rapprocher d autres fonds du PCF consacrés à la question. Celui relatif à la question juive en URSS (264 J 37-38) est à rapprocher du fonds Slovès. Notons d intéressantes archives sur l organisation des obsèques de Waldeck et d Eugénie Rochet (264 J 39-40). Les archives remises par Ghislaine Villiers en octobre 1995 (264 J 45-46) l ont été posterieurement au dépôt du reste des archives. Elles ont donc été considérées comme un ensemble à part entière et n ont pas été reintégrées aux sous-fonds correspondants, bien que composées pour partie d articles et de prises de paroles. Les courriers reçus à l occasion des élections de 1978 peuvent en outre être rapprochés du sousfonds «intellectuels-culture», puisqu il s agit essentiellement de prises de positions d intellectuels. Soulignons ici que deux lettres concernent l expression de Louis Althusser à cette occasion. Les archives sont constituées pour l essentiel de notes, notes manuscrites, rapports, communiqués, interventions, correspondance, comptes rendus de réunions, articles et brochures. En tant que secrétaire administratif de la direction du PCF, Gaston Plissonnier occupait une place privilégiée dans l organisation du travail des organes dirigeants du PCF et des sections de travail du Comité central. A ce titre, il détenait, et a conservé, des documents ne relevant pas uniquement de ses attributions propres, qu il a pu déposer au service d archives de la place du colonel Fabien. Le présent inventaire tient compte de cette hétérogénéité. Le chercheur devra s interroger sur la provenance des archives et sur leur producteur. En revanche, des dossiers manifestement constitués par Raymond Guyot dans l exercice de ses responsabilités, bien que transmis par Gaston Plissonnier, seront intégrées à l inventaire des archives presonnelles de Raymond Guyot en cours de réalisation. 12

13 L étendue du champ des responsabilités exercées par Gaston Plissonnier pendant un demi-siècle ( ) donnent à ces archives contituées ou conservées par lui une importance particulière. Ce fonds apparaît comme un passage obligé pour tout chercheur intéressé par le fonctionnement et l activité du PCF sur cette période. Ce présent inventaire résulte de la fusion de plusieurs inventaires partiels réalisés par les archivistes du PCF. Il est également disponible sous forme de CD format PDF. Archives départementales de la Seine-Saint-Denis Novembre

14 14

15 SOMMAIRE RELATIONS INTERNATIONALES, (264 J 1-20) J 1-2 COMMUNIQUES COMMUNS PCF / PARTIS FRERES, (264 J 1) (264 J 2) J 3-12 ENSEMBLES GEO-POLITIQUES, Afrique, (264 J 3) Océan Indien, (264 J 3) Afrique du Nord, (264 J 3) Amérique du Nord, (264 J 4) Amérique centrale et du sud, (264 J 5) Amérique latine, (264 J 6) Asie, (264 J 7) Pacifique sud, (264 J 8) Moyen Orient, (264 J 9) Europe communiste, (264 J 10-11) Europe non communiste, (264 J 12) J TCHECOSLOVAQUIE, Relations PCF-Parti communiste tchèque, (264 J 13) Evènements de Tchécoslovaquie, (264 J 14) Résolutions des comités fédéraux après les évènements d août 1968 (264 J 15) J URSS, Relations PCUS-Partis frères, (264 J 16) Relations PCF-PCUS, (264 J 17) Congrès du PCUS, (264 J 18) J 19 CONFERENCES INTERNATIONALES, J 20 ACTIVITE DE LA POLEX, Comptes rendus de séjours à l étranger, Rencontre PCF - PCUS, 1-3 juillet Notes sur l impérialisme français, Notes, communiqués, coupures de presse sur diverses questions internationales, Entretiens Kanapa Kim Il Sung, PRISES DE PAROLE, DECLARATIONS AUX MEDIAS, (264 J 21-28) J PRISES DE PAROLE, (264J 21) (264 J 22) (264 J 23) (264 J 24) (264 J 25) (264 J 26) J DECLARATIONS AUX MEDIAS, (264 J 27) (264 J 28) OAS, (264 J 29) Correspondance et notes d information sur l activité de l OAS, Documentation sur des organisations pro et anti OAS, Documentation sur l OAS, Documentation sur la délégation générale en métropole de l OAS, Documentation sur les élus et sur les menaces de l OAS, Journaux et tracts de l OAS,

16 ACTIVITE DU SECRETARIAT ADMINISTRATIF, (264 J 30-32) J 30 NOTES DES SECTIONS DES SECTIONS DE TRAVAIL Notes sur le fonctionnement des sections de travail du Comité Central, Commission Féminine. Section centrale de travail parmi les femmes, UJFF, Enfance, Propagande, Instituteurs, Agriculture, Economie, Organisation du travail de la direction du Parti, J 31 JOURNEES D ETUDE SUR LE TRAVAIL DU PARTI A L ENTREPRISE, FEVRIER J 32 NOTES AUX DIRECTIONS FEDERALES, RELATIONS PCF / PARTIS ET ORGANISATIONS DE GAUCHE, (264 J 33-36) J 33 CORRESPONDANCE PCF/ PARTIS ET ORGANISATIONS DE GAUCHE, Centre d Etudes, de Recherches et d Education Socialistes (CERES), Centre d Etudes Socialistes (C.E.S.), Club des Jacobins et CEDEP, Club Jean Moulin, Comité National d Action Laïque (CNAL), Comité (temporaire / national) contre la force de frappe et pour le désarmement Comité Universitaire de Défense de la République (CUDR), Convention des Institutions Républicaines (CIR), Ligue Nationale Contre la Force de Frappe (LNCFF), Ligue Française pour la Défense de l Homme et du Citoyen (LDH), Mouvement des Radicaux de Gauche (MRG), Objectif Socialiste, Parti Socialiste (PS), Parti Socialiste Unifié (PSU), Technique et Démocratie (T et D), Comité de Défense de la République (CDR). Union pour la Défense de la République (UDR), Union pour la Défense de la République (UDR.), Union des Forces Démocratiques (UFD.), Union de la Gauche Socialiste (UGS), Union Progressiste (UP), Organisations diverses, J 34 CORRESPONDANCE AVEC LES PARTIS ET ORGANISATIONS DE GAUCHE SUR LA QUESTION ALGERIENNE ET SUR LES ELECTIONS, Correspondance avec les partis et organisations de gauche sur la question algérienne, Correspondance avec les paris et organisations de gauche sur les activités fascistes et sur l OAS, Elections, Propositions de programme du PCF, Correspondance avec diverses organisations et personnalité de gauche, J 35 RELATIONS PCF / FGDS, Correspondance, Procès-verbaux des rencontres, Entretiens et accords, décembre Correspondance, février-avril Rencontre, mai-juin Groupe de travail commun, juin-juillet et octobre

17 - Correspondance, septembre-décembre Déclaration commune, février Déclaration commune, juin J 36 DISCUSSIONS PCF / PS, Avant-projets, Travaux de la commission «Objectifs sociaux», LA QUESTION JUIVE EN URSS, (264 J 37-38) J 37 OUVRAGE «JUDAÏSME SANS FARD», (264 J 37) J 38 DELEGATION DE GASTON PLISSONNIER EN URSS, (264 J 38) ARCHIVES RELATIVES A WALDECK ET EUGENIE ROCHET, (264 J 39-40) J 39 ANNIVERSAIRES DE WALDECK ROCHET, J 40 OBSEQUES DE WALDECK ET D EUGENIE ROCHET, Obsèques de Waldeck Rochet, Inauguration d avenues Waldeck Rochet et dépôt d une plaque commémorative sur sa maison natale, Obsèques d Eugénie Rochet, ARCHIVES «INTELLECTUELS- CULTURE», (264 J 41-43) J 41 INTELLECTUELS, CULTURE, PHILOSOPHIE, L activité du PCF en direction des intellectuels, Le PCF et les problèmes philosophiques, Le Centre d études et de recherches marxistes (CERM), Louis Althusser, J 42 PUBLICATIONS A DESTINATION DES INTELLECTUELS, Critiques et réactions sur le contenu des périodiques du PCF, Réactions à la création de Politique Aujourd hui, J 43 ARTS PLASTIQUES, L «affaire» du portrait de Staline par Pablo Picasso, André Fougeron et le Salon d automne, Les Lettres Françaises, OUVRAGE «UNE VIE POUR LUTTER», (264 J 44 ; 1 AV AV 19649)313 - Rédaction de l ouvrage, Promotion de l ouvrage, Editions étrangères de l ouvrage, Enregistrements sonores, ARCHIVES DE GASTON PLISSONNIER REMISES PAR SA SECRETAIRE GHISLAINE VILLIERS EN OCTOBRE 1995, (264 J ; 1 AV ) J 45 PRISES DE PAROLE ET ARTICLES, Articles de Gaston Plissonnier, Allocutions, discours et hommages, Colloques, Réunions internes du PCF, Enregistrements sonores, J 46 COURRIERS REÇUS CONCERNANT LES ELECTIONS DE MARS 1978,

18 18

19 INVENTAIRE DU FONDS GASTON PLISSONNIER 19

20 20

21 RELATIONS INTERNATIONALES, (264 J 1-20) 264 J 1-2 Communiqués communs PCF / Partis frères, J Déclaration commune des délégations du PCF et du Parti Communiste de Belgique. Cahiers du Communisme. pp , novembre Déclaration des représentants des Partis Communistes et Ouvriers des pays socialistes réunis à Moscou. Cahiers du Communisme, n 12. pp , décembre Communiqué sur une réunion des représentants des Partis Communistes et Ouvriers. Cahiers du Communisme, n 12. pp , décembre Déclaration commune des délégations du C.C. du Parti Communiste Luxembourgeois et du C.C. du PCF. Cahiers du Communisme, n 10. pp , octobre Déclaration commune du C.C du Parti du Travail d Albanie et du C.C. du PCF. Cahiers du Communisme, n 9. pp , septembre Déclaration commune des délégations du Parti Socialiste Unifié d Allemagne et du PCF. Cahiers du Communisme, n 7-8. pp , juillet Déclaration commune des délégations du PCF et du Parti Socialiste Ouvrier Hongrois. Cahiers du Communisme, n 7-8. pp , juillet Déclaration commune des délégations du Parti Communiste Tunisien et du PCF. Cahiers du Communisme, n 5. pp , mai Déclaration commune des délégations du C.C. du PCF et du C.C de la Ligue des Communistes de Yougoslavie. Cahiers du Communisme, n 52. pp Déclaration commune des délégations du PCF et du Parti Ouvrier Unifié Polonais. Cahiers du Communisme, n 3. pp , mars Déclaration commune des délégations du Parti Communiste Tchécoslovaque et du PCF. Cahiers du Communisme, n 2. pp , février Déclaration commune des délégations du Parti Socialiste Unifié d Allemagne et du PCF, signée Jacques Duclos et Walter Ulbricht. 12 p. dactylographiées, mai Même texte que ci-dessus en allemand. 13 p. dactylographiées, mai Neues Deutschaland, organ des Zentralkomitees der Sozialistischen Einheitspartei Deutschland, 29 mai Déclaration commune des représentants des Partis Communistes des pays de la C.E.C.A. et du Marché Commun. L Humanité (2 ex.), 7 avril Brochure : Appel des Partis communistes des pays capitalistes d Europe : A tous les travailleurs, à tous les démocrates. Supplément aux Cahiers du Communisme. 14 p., décembre

22 264 J 1 (suite) Brochure : «L Intégration impérialiste en Europe occidentale (Marché Commun)». Supplément à Temps Nouveaux, n 37, août Déclaration commune du PCF et de l Union des Populations du Cameroun. L Humanité, 20 août Déclaration commune du PCF et du Parti Africain de l Indépendance. L Humanité, 16 août «Déclaration commune du Parti Communiste de Belgique et du PCF», l Humanité, 7 mars «Déclaration commune du PCF et du Parti Communiste Portugais», Cahiers du Communisme, n 3. pp , mars «Communiqué commun des Partis Communistes Français, Guadeloupéen, Martiniquais et Réunionnais», Cahiers du Communisme, n 1. pp , janvier «Déclaration commune du Parti Communiste Algérien et du P.C.F.», l Humanité, 4 octobre «Communiqué du PCF et du Parti Communiste de Belgique», l Humanité, 25 novembre SEC. G.P./F.L. Aux membres du Bureau Politique : «Du 23 au 27 octobre une délégation du PCF [ ] a séjourné en Hollande, invitée par le Parti Communiste des Pays-Bas». 6 p. ronéo, 28 octobre Echange de vues entre une délégation de la Direction centrale des Amicales des Algériens en France et une délégation du PCF. 1 p. dactylographiée, 18 octobre POL. EXT. «Rencontre entre le Parti Communiste Italien et le Parti Communiste Néerlandais. Paru dans l Unita du 2 octobre (Traduction non révisée). 2 p. dactylographiées, 16 octobre «Communiqué des partis communistes du Danemark, de Finlande, de Norvège et de Suède», Nouvelle Revue Internationale. pp , «Entretiens à Moscou entre la délégation de notre Parti et les représentants du P.C.U.S.», l Humanité, 4 avril «Déclaration du PCF et du Parti Communiste Allemand», l Humanité, 23 mars «Une Conférence des Partis communistes des 6 pays du Marché Commun s est réunie du 4 au 6 mars à Bruxelles», l Humanité, 8 mars Communiqué sur la rencontre des représentants des communistes des Pays arabes. 3 p. ronéo, décembre POL. EXT. Documents de la réunion des Partis communistes d Amérique latine à La Havane. 2 p. dactylographiées, 19 décembre POL. EXT. Amérique Latine. Aide mémoire. 2 p. dactylographiées, 19 décembre «Une réunion des Partis communistes des 6 pays du Marché Commun», l Humanité, 5 décembre

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Conseil général de la Seine-Saint-Denis Archives du Parti communiste français Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Répertoire numérique réalisé par Pascal Carreau sous la direction de Guillaume Nahon, directeur

Plus en détail

0.941.291 relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures

0.941.291 relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures Texte original 0.941.291 Convention relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures Conclue à Paris le 20 mai 1875 Approuvée par l Assemblée fédérale le 2 juillet 1875 1 Instruments

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Archives du Parti communiste français. Fonds Jean KANAPA constitué par Gérard STREIFF 1969-1990 317 J 1-26

Archives du Parti communiste français. Fonds Jean KANAPA constitué par Gérard STREIFF 1969-1990 317 J 1-26 Conseil général de la Seine-Saint-Denis Archives du Parti communiste français Fonds Jean KANAPA constitué par Gérard STREIFF 1969-1990 317 J 1-26 Répertoire numérique détaillé réalisé par Pierre Boichu

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté 2000 054 Introduction Activités militant, éducation populaire, politique,

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan 82/2015-12 mai 2015 Décisions sur les demandes d asile dans l UE Les États membres de l UE ont accordé la protection à plus de 185 000 demandeurs d asile en 2014 Les Syriens demeurent les premiers bénéficiaires

Plus en détail

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955)

Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Traité d'amitié, de coopération et d'assistance mutuelle (Varsovie, 14 mai 1955) Légende: Le 14 mai 1955, l'albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la République démocratique allemande, la Pologne, la Roumanie,

Plus en détail

DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 26.3.2013

DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 26.3.2013 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 26.3.2013 C(2013) 1725 final DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION du 26.3.2013 établissant les listes des documents justificatifs devant être fournis par les demandeurs

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION MASTER 1 MANAGEMENT SECTORIEL ANTENNE DE MENDE

DOSSIER D ADMISSION MASTER 1 MANAGEMENT SECTORIEL ANTENNE DE MENDE Année universitaire 2015/2016 DOSSIER D ADMISSION MASTER 1 MANAGEMENT SECTORIEL ANTENNE DE MENDE Information importante : Compte tenu de la capacité d accueil limitée, l établissement ne pourra donner

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales

La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales Partitions de la collection Ruggiero Gerlin, Bibliothèque universitaire de Paris 8 La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales Bibliothèque Université Paris 8 Vincennes > Saint - Denis Depuis

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Référentiel de conservation Syndicats

Référentiel de conservation Syndicats Intitulé : Référentiel de conservation - Syndicats Date : mai 2014 Version : 1 Rédacteur : EM Nombre de pages : 7 Référentiel de conservation Syndicats Rédigé par le service des Archives de la CFDT Version

Plus en détail

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI)

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) est une instance de monitoring du Conseil de l Europe dont la tâche

Plus en détail

CONCOURS FINANCIER DE LA REGION BRETAGNE POUR

CONCOURS FINANCIER DE LA REGION BRETAGNE POUR Rennes, le 10 septembre 2004 Réf : A/P714/2004 Politique régionale CONCOURS FINANCIER DE LA REGION BRETAGNE POUR l'organisation de colloques, congrès ou symposiums en Bretagne et la réalisation de communications

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

Règlement opération SAC ADOS 2015

Règlement opération SAC ADOS 2015 Règlement opération SAC ADOS 2015 Dans le cadre de leur politique en faveur de la jeunesse, la Caisse d Allocations Familiales 77, le Conseil général 77, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

Compte Rendu de la rencontre du Pôle Ressource Ados du 4 janvier 2011

Compte Rendu de la rencontre du Pôle Ressource Ados du 4 janvier 2011 Compte Rendu de la rencontre du Pôle Ressource Ados du 4 janvier 2011 * Présents: BIBARD Valérie, DDCSPP de l'orne (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations)

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS STATUTS MISE A JOUR APRES LE 115EME CONGRES 5 ET 6 SEPTEMBRE 2015 TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS Article 1 er - Le Parti Dans le cadre de l article 4 de la Constitution, le Parti républicain radical

Plus en détail

INSTITUT CGT D HISTOIRE SOCIALE FONDS DE LA COMMISSION ADMINISTRATIVE / COMMISSION EXECUTIVE (1945-1999) 21 CFD 1-7

INSTITUT CGT D HISTOIRE SOCIALE FONDS DE LA COMMISSION ADMINISTRATIVE / COMMISSION EXECUTIVE (1945-1999) 21 CFD 1-7 INSTITUT CGT D HISTOIRE SOCIALE FONDS DE LA COMMISSION ADMINISTRATIVE / COMMISSION EXECUTIVE (1945-1999) 21 CFD 1-7 2008 En 1967, la CA devient la commission exécutive (CE) 21 CFD 1 1945-1952? 1945 6 août

Plus en détail

Sommaire. Présentation générale 2. Objectifs 2. Public 2. Procedures de candidature et criteres de recevabilite 2

Sommaire. Présentation générale 2. Objectifs 2. Public 2. Procedures de candidature et criteres de recevabilite 2 Le programme ALBAN Centro Franco- Brasileiro de Documentação Técnica e Científica ALBAN - Programme Communautaire de bourses d études pour les ressortissants de l Amérique Latine en Europe Sommaire Présentation

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

LES RELATIONS INTERNATIONALES. du Conseil national de l Ordre des médecins

LES RELATIONS INTERNATIONALES. du Conseil national de l Ordre des médecins LES RELATIONS INTERNATIONALES du Conseil national de l Ordre des médecins 02_ LES RELATIONS INTERNATIONALES DE L ORDRE DES MÉDECINS UN MÊME ENGAGEMENT, D R PATRICK BOUET Président du Conseil national de

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union NOUVEAUXSTATUTS Éditions de l Union TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 1 ER CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «Les Républicains»,

Plus en détail

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 1 Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 2 1. Fidèles aux principes de fraternité et de solidarité entre les peuples, tel que stipulés dans

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Modifié et voté en CA le 21/11/2013 Article 1er : Entrée en vigueur et modification du règlement intérieur Le présent règlement intérieur entrera

Plus en détail

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime)

256 J. M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA SEINE-MARITIME 256 J M.R.I.F.E.N. 76 (Mutuelle Retraite des Instituteurs et des Fonctionnaires de l Education Nationale de Seine-Maritime) Répertoire numérique détaillé Etabli

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

Bourse Master Île-de-France

Bourse Master Île-de-France Bourse d accueil d étudiants étrangers Vade-mecum Dans le cadre de sa politique en faveur de la mobilité internationale des étudiants, la Région Île-de-France a mis en place un dispositif d aide intitulé

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

AFFAIRES DU CIRDI STATISTIQUES

AFFAIRES DU CIRDI STATISTIQUES AFFAIRES DU CIRDI STATISTIQUES Affaires du CIRDI Statistiques (Numéro 0-) Ce nouveau numéro de la publication Affaires du CIRDI Statistiques fournit un profil quantitatif actualisé des affaires CIRDI,

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT MM1(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT EXCLUSIVEMENT DE L ARRANGEMENT DE MADRID (Règle 9 du règlement

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 OBJECTIFS - Soutenir la mobilité internationale des étudiants lorrains au sein des cursus universitaires

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE AVERTISSEMENT : La souscription réalisée par une personne domiciliée hors de France ou par un ressortissant d un Etat autre que la France sur le territoire national

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes)

CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes) 1 CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes) Nom légal complet de l établissement d envoi et code Erasmus

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 213 du greffe du tribunal de commerce de Paris Sommaire INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 PARIS DANS SA GLOBALITÉ... 4 GÉOGRAPHIE DES ENTREPRISES PARISIENNES... 5 DENSITÉ DES ENTREPRISES

Plus en détail

Statuts et règlement intérieur du PS

Statuts et règlement intérieur du PS Statuts et règlement intérieur du PS Présentation du travail de codification statutaire Le Conseil national du 18 juillet 2012 a donné mandat à un groupe de travail, composé à la proportionnelle des sensibilités

Plus en détail

5/AG/2 ARCHIVES DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE SOUS GEORGES POMPIDOU

5/AG/2 ARCHIVES DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE SOUS GEORGES POMPIDOU 5/AG/2 ARCHIVES DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE SOUS GEORGES POMPIDOU (1 242 articles) Cette sous-série n apparaît pas dans le tome V de l État général des fonds des Archives nationales. Intitulé : ARCHIVES

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance Bien que les difficultés relatives à la conformité puissent souvent être résolues au niveau local, la ligne d assistance de RPM International

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

TITRE I LA FÉDÉRATION

TITRE I LA FÉDÉRATION TITRE I LA FÉDÉRATION I - Principes généraux Article 101 La FÉDÉRATION FRANÇAISE de BASKETBALL est reconnue d utilité publique par décret du 1 er 2FWREUH-RXUQDO2I FLHOGX2FWREUHSDJH Article 102 La FÉDÉRATION

Plus en détail

Comité permanent du droit des brevets

Comité permanent du droit des brevets F SCP/20/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 9 OCTOBRE 2013 Comité permanent du droit des brevets Vingtième session Genève, 27 31 janvier 2014 EXCEPTIONS ET LIMITATIONS RELATIVES AUX DROITS DE BREVET : PRÉPARATION

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN

Étude de marché. Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN Étude de marché Critères de qualification Travaux de génie civil et construction de bâtiments industriels au CERN EDMS N : 1382269 MS-4034/GS Afin d être pris en considération en tant que soumissionnaire

Plus en détail

Statuts du PS suisse. . A cet effet, il dégage les moyens et les ressources nécessaires.

Statuts du PS suisse. . A cet effet, il dégage les moyens et les ressources nécessaires. Statuts du PS suisse Décidés par le Congrès ordinaire de Lugano les 14 et 15 octobre 2000 avec les compléments apportés par le Congrès ordinaire de Zurich les 19 et 20 octobre 2002 avec les compléments

Plus en détail

culture de sécurité industrielle pour une

culture de sécurité industrielle pour une culture de sécurité industrielle pour une Répondre à un enjeu de société es bassins industriels se sont développés autour d un double mouvement d industrialisation et d urbanisation créant un lien direct

Plus en détail

(Document adopté par la Commission le 19 janvier 2006)

(Document adopté par la Commission le 19 janvier 2006) Bilan de l application de la recommandation de la Commission nationale de l informatique et des libertés du 29 novembre 2001 sur la diffusion de données personnelles sur Internet par les banques de données

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

NERIM VoIP Centrex Avril 2011

NERIM VoIP Centrex Avril 2011 NERIM VoIP Centrex Avril 2011 :// Sommaire Caractéristiques de la solution Destinations internationales incluses Fonctionnement Téléphones IP Informations à fournir Tarification Modalités contractuelles

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Traité établissant une Constitution pour l'europe

Traité établissant une Constitution pour l'europe CONFÉRENCE DES REPRÉSENTANTS DES GOUVERNEMENTS DES ÉTATS MEMBRES Bruxelles, le 29 octobre 2004 CIG 87/2/04 REV 2 Objet: Traité établissant une Constitution pour l'europe CIG 87/2/04 REV 2 FR TABLE DES

Plus en détail

Visa pour venir en France Document préparé par le Bureau des Affaires Etudiantes

Visa pour venir en France Document préparé par le Bureau des Affaires Etudiantes Ce document a été préparé par le Bureau des Affaires Etudiantes de l ESSEC pour vous aider à répondre aux questions suivantes: 1. Qui doit s inscrire à Campus France? 2. Qui a besoin d un visa, qui est

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

ISF STATUTS. Structures de la Fédération Internationale du Sport Scolaire. Assemblée Générale (AG) Comité Exécutif (CE)

ISF STATUTS. Structures de la Fédération Internationale du Sport Scolaire. Assemblée Générale (AG) Comité Exécutif (CE) ISF STATUTS Structures de la Fédération Internationale du Sport Scolaire Assemblée Générale (AG) Comité Exécutif (CE) Membres élus du Comité Exécutif un Président un Vice-président un Secrétaire Général

Plus en détail

04/02/2014. Candidatures au Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. Objet : Madame, Monsieur,

04/02/2014. Candidatures au Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. Objet : Madame, Monsieur, 04/02/2014 Réf. : CL/4044 Obj : Candidatures au Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix Madame, Monsieur, J'ai le plaisir d'inviter votre gouvernement à présenter des candidatures au Prix

Plus en détail

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin L OIV: Etats membres 45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin MEMBRES: Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, ARY Macédoine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-et-Herzégovine,

Plus en détail

ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES

ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ENTRE LES SOUSSIGNES : La Caisse d Epargne Aquitaine Poitou-Charentes,

Plus en détail

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS 1/ Un enseignement très ouvert aux étudiants étrangers En raison de l importance des partenariats développés par des universités et grandes écoles françaises

Plus en détail

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union

RÈGLEMENTINTÉRIEUR MAI 2015. Éditions de l Union RÈGLEMENTINTÉRIEUR Éditions de l Union TITRE I ADHÉRENTS Article 1 er DEMANDE D ADHÉSION 1. Toute personne physique souscrivant à l objet et aux valeurs du Mouvement peut adresser une demande d adhésion,

Plus en détail

Projet. Statuts 1. NOM ET SIÈGE 2. OBJET 3. ACTIVITÉS. Version finale du 29.09.2014

Projet. Statuts 1. NOM ET SIÈGE 2. OBJET 3. ACTIVITÉS. Version finale du 29.09.2014 Version finale du 29.09.2014 1. NOM ET SIÈGE Statuts 3 Les conflits d intérêts entre les membres se résolvent au sein de l association. S il est impossible de parvenir à un accord au sein de l association,

Plus en détail

ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE EURO-MÉDITERRANÉENNE GROUPE DE TRAVAIL SUR LE FINANCEMENT DE L ASSEMBLÉE ET LA RÉVISION DU RÈGLEMENT DE L APEM

ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE EURO-MÉDITERRANÉENNE GROUPE DE TRAVAIL SUR LE FINANCEMENT DE L ASSEMBLÉE ET LA RÉVISION DU RÈGLEMENT DE L APEM ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE EURO-MÉDITERRANÉENNE GROUPE DE TRAVAIL SUR LE FINANCEMENT DE L ASSEMBLÉE ET LA RÉVISION DU RÈGLEMENT DE L APEM DMED_PV(2010)1202_1 PROCÈS-VERBAL de la réunion du 2 décembre 2010

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

SNAV «les Professionnels du Voyage» Organisation nationale des Professionnels du Voyage : Producteurs Distributeurs - Réceptifs

SNAV «les Professionnels du Voyage» Organisation nationale des Professionnels du Voyage : Producteurs Distributeurs - Réceptifs SNAV «les Professionnels du Voyage» Organisation nationale des Professionnels du Voyage : Producteurs Distributeurs - Réceptifs RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL EXÉCUTIF DES RÉCEPTIFS ARTICLE 1 TITRE I Définition

Plus en détail

Convention sur la protection des enfants et la coopération en matière d adoption internationale

Convention sur la protection des enfants et la coopération en matière d adoption internationale Texte original Convention sur la protection des enfants et la coopération en matière d adoption internationale 0.211.221.311 Conclue à La Haye le 29 mai 1993 Approuvée par l Assemblée fédérale le 22 juin

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE COLLECTIVE QUALITE TOURISME Version du 17/04/2014 Approuvée par le comité de pilotage de la Marque QUALITE TOURISME Déposée à l'inpi le 07/07/2014 et publiée au BOPI n 2014-32

Plus en détail

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie.

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie. Jeunes demandeurs d asile tchétchènes jouant au centre d accueil de BialaPodlaska(Pologne). Albanie France Monaco Saint-Marin Allemagne Grèce Norvège Saint-Siège Andorre Hongrie Pays-Bas Slovaquie Autriche

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

apparentés), titulaires d un diplôme ou d un titre paramédical européen, souhaitant exercer en région Nord Pasde-Calais et délivrées par les DRJSCS*

apparentés), titulaires d un diplôme ou d un titre paramédical européen, souhaitant exercer en région Nord Pasde-Calais et délivrées par les DRJSCS* L équivalence Les autorisations des diplômes d exercice étrangers en France dans le pour les ressortissants secteur du paramédical européens (ou apparentés), titulaires d un diplôme ou d un titre paramédical

Plus en détail