Data Breach / Violation de données

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Data Breach / Violation de données"

Transcription

1 GDF SUEZ, SCOR Data Breach / Violation de données Fabien Gandrille, Group DPO & CIL, SCOR Jacques Perret, Group DPO & CIL, GDF SUEZ Document confidentiel Ne pas diffuser sans autorisation 1

2 AGENDA Présentation des sociétés GDF SUEZ et SCOR Violations de données personnelles : une réalité Renforcement du cadre réglementaire Violation de données personnelles : un processus de traitement 2

3 PRÉSENTATION DES SOCIÉTÉS GDF SUEZ collaborateurs 81,3 Mds 22 millions de clients en Europe B to B B to C SCOR 2400 collaborateurs 10,2 Mds 4000 clients dans le monde Essentiellement B to B 3

4 VIOLATIONS DE DONNÉES PERSONNELLES : UNE RÉALITÉ Quelques incidents types Yahoo Orange Target millions d enregistrements Données cartes bancaires Impact financier : 1,5 Mds $ (estimation Ponemon Institute) Sony millions d enregistrements Données d identification et données bancaires Impact financier : 1,7 Mds $ (estimation Ponemon Institute) Adobe millions d enregistrements Données d identification et données bancaires 4

5 VIOLATIONS DE DONNÉES PERSONNELLES : UNE RÉALITÉ Conséquences financières d un Data Breach Source : 2013 Cost of Data Breach Study (Ponemon Institute) Un incident impact en moyenne personnes (*) Le coût moyen d un incident par enregistrement est de 136 $, cela comprend Détection, escalade, notification de l Autorité et des victimes Réponse (mise en place des mesures, accompagnement des victimes) Perte de clients, perte de confiance Coût des incidents les plus élevés (All = 4.8 M$ ; USA = 5.4 M$) En France (sur une base de 26 Data Breaches étudiés) Un incident impacte en moyenne personnes Le coût moyen d un incident est de 3.7 M$ (*) Les incidents impactant personnes ne sont pas pris en compte car ne représentant pas la majorité des incidents rencontrés 5

6 RENFORCEMENT DU CADRE RÉGLEMENTAIRE Une obligation de notifier pour les seuls opérateurs d abord Violation de données personnelles loi 6 janvier 1978 (art. 34 bis) directive 2009/136/CE (modifiant la directive 2002/58/CE, E-privacy directive) règlement 611/2013 (notification des violations) Incidents de réseaux code des postes et des télécommunications électroniques (article L I.a) et D.98-5 III) directive 2009/140/CE (réseaux) 6

7 RENFORCEMENT DU CADRE RÉGLEMENTAIRE Avec une généralisation par certains pays ex. Royaume-Uni «Although there is no legal obligation on data controllers to report breaches of security which result in loss, release or corruption of personal data, the Information Commissioner believes serious breaches should be brought to the attention of his Office.» Puis une obligation pour de nouveaux acteurs ex. les OIV en France Loi du 18 décembre 2013 relative à la programmation militaire : les OIV «informent sans délai le Premier ministre des incidents affectant le fonctionnement ou la sécurité» de leurs systèmes d'information 7

8 RENFORCEMENT DU CADRE RÉGLEMENTAIRE Et des projets d extension Projet de règlement européen sur la protection des données personnelles Projet de directive sur la sécurité des réseaux et de l information entreprises et administrations des secteurs critiques «tenues de signaler aux autorités compétentes tout incident qui compromet sérieusement leurs réseaux et systèmes informatiques et a un impact significatif sur la continuité des services critiques.» Projet de règlement sur l'identification électronique et les services de confiance (2012) Les prestataires de services de confiance notifient «toute atteinte à la sécurité ou toute perte d'intégrité ayant une incidence importante sur le service de confiance fourni et sur les données à caractère personnel qui y sont liées». Directive services de paiement (révision) 8

9 VIOLATION DE DONNÉES PERSONNELLES : UN PROCESSUS Violation de données personnelles Personne concernée Vol / Usurpation d identité Perte financière Dommage physique Humiliation grave Atteinte à la réputation Atteinte aux droits et intérêts légitimes Impact image / réputation Perte clients / marchés Pertes financières Poursuites judiciaires 9

10 VIOLATION DE DONNÉES PERSONNELLES : UN PROCESSUS Non DCP Préparer plan de réaction générique Data Breach Détecter Endiguer Évaluer Corriger / Restaurer Activer le plan de réaction DCP 10

11 VIOLATION DE DONNÉES PERSONNELLES : UN PROCESSUS Évaluer Origine de la violation Perte / Vol ordinateur, clé USB, sauvegarde, négligence d un collaborateur Vol ciblé / intrusion, Catégorie de personnes concernées + nombre d enregistrements Collaborateurs, Partenaires, Clients, Public, Catégorie de données personnelles Non sensibles : identifiant, adresse, tel, , données bancaires Sensibles : opinions philosophiques, religieuses, données de santé, 11

12 VIOLATION DE DONNÉES PERSONNELLES : UN PROCESSUS Évaluer Classement du risque : Faible => traitement technique Moyen Elevé Gestion de crise Mesures de sécurité en place Chiffrement, tracking, effacement à distance, Conséquences de la violation Vol / Usurpation d identité Perte financière Dommage physique Humiliation grave Atteinte à la réputation Atteinte aux droits et intérêts légitimes 12

13 VIOLATION DE DONNÉES PERSONNELLES : UN PROCESSUS Adapter, Activer le plan de réaction Identification des mesures à activer Au niveau du Responsable de traitements Au niveau des personnes concernées, pour atténuer les conséquences Changement des mots de passe Identifier les droits des personnes concernées (y compris leurs recours). Notifier la ou les autorités de contrôle Sur base des informations collectées 13

14 VIOLATION DE DONNÉES PERSONNELLES : UN PROCESSUS Adapter, Activer le plan de réaction Notifier les personnes concernées Informer les personnes potentiellement concernées Communiquer vers les médias S appuyer sur un partenaire spécialisé dans la gestion et la résolution des violations de données personnelles qui mettra à disposition : - un service de protection des identités - un service de résolution des fraudes - un call center spécialisé. 14

15 Questions - Réponses 15

FANAF 2015 Cyber criminalité et assurance LE 17/02/2015. Philippe Randon

FANAF 2015 Cyber criminalité et assurance LE 17/02/2015. Philippe Randon FANAF 2015 Cyber criminalité et assurance LE 17/02/2015 Philippe Randon Sommaire Le risque Les solutions assurantielles (garantie, services) Exemples de capacités Argumentaire MARSH Cyber risques Quelques

Plus en détail

Denis JACOPINI est l auteur de ce document. Il est joignable au 06 19 71 79 12 et sur conferences@lenetexpert.fr

Denis JACOPINI est l auteur de ce document. Il est joignable au 06 19 71 79 12 et sur conferences@lenetexpert.fr est l auteur de ce document. Il est joignable au 06 19 71 79 12 et sur conferences@lenetexpert.fr autorise sans limite la lecture de ce présent document et la diffusion de ses coordonnées, mais, sans consentement

Plus en détail

Les cybermenaces : que peut-on assurer?

Les cybermenaces : que peut-on assurer? Paris, le 21 mai 2013 Les cybermenaces : que peut-on assurer? Alexandra Gavarone, Directeur du developpement de Beazley France D où viennent les risques? 2 Les failles de nos assurés, reflet des statistiques

Plus en détail

GRAS SAVOYE FINEX Lignes Financières. Forum des Compétences. Protéger l entreprise : le transfert des cyber risques à l assurance 27/03/2015

GRAS SAVOYE FINEX Lignes Financières. Forum des Compétences. Protéger l entreprise : le transfert des cyber risques à l assurance 27/03/2015 GRAS SAVOYE FINEX Lignes Financières Forum des Compétences Protéger l entreprise : le transfert des cyber risques à l assurance 27/03/2015 Contexte Les Principaux facteurs : Aujourd hui, envoyer un mail,

Plus en détail

GRAS SAVOYE FINEX Lignes Financières ANIA. Les Cyber Risques. 13 avril 2015

GRAS SAVOYE FINEX Lignes Financières ANIA. Les Cyber Risques. 13 avril 2015 GRAS SAVOYE FINE Lignes Financières ANIA Les Cyber Risques 13 avril 2015 Contexte Les Principaux facteurs : Aujourd hui, envoyer un mail, créer des fichiers et les enregistrer dans un répertoire, surfer

Plus en détail

Atelier C06. Cyber résilience : Protéger ses données et celles de ses clients

Atelier C06. Cyber résilience : Protéger ses données et celles de ses clients 1 Atelier C06 Cyber résilience : Protéger ses données et celles de ses clients Atelier C06 Cyber résilience : Protéger ses données et celles de ses clients Intervenants Jérôme GOSSÉ Anne MAGNAN Hubert

Plus en détail

Me Cathie-Rosalie JOLY

Me Cathie-Rosalie JOLY Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys et Docteur en droit Avocat au barreau de Paris et de Bruxelles (Liste E) Chargée d enseignement à l Université Paul Cezanne (Aix Marseille III) Chargée

Plus en détail

Stratégie de gestion des cyber-risques dans les entreprises : Quelles (ré)actions?

Stratégie de gestion des cyber-risques dans les entreprises : Quelles (ré)actions? Cyber-sécurité Cyber-crime Stratégie de gestion des cyber-risques dans les entreprises : Quelles (ré)actions? SIRM Forum 2011 Nov. 9 th, 2011, Pfäffikon Par Alexandre VOISIN, Corporate Insurance & Risk

Plus en détail

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France L assurance et le risque Data Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France 1 En quoi consiste une violation de données pour un assureur? «Une violation des données est un incident de sécurité

Plus en détail

INCIDENTS DE SECURITE : cadre juridique et responsabilités de l'entreprise

INCIDENTS DE SECURITE : cadre juridique et responsabilités de l'entreprise Forum annuel CERT-IST 2010 3 juin 2010 INCIDENTS DE SECURITE : cadre juridique et responsabilités de l'entreprise Eric A. CAPRIOLI - François COUPEZ Avocat associé Avocats à la Cour Docteur en droit CAPRIOLI

Plus en détail

CyberRisks Pro. Questionnaire. Nom de la société proposante. Description des activités de la société proposante. Informations financières

CyberRisks Pro. Questionnaire. Nom de la société proposante. Description des activités de la société proposante. Informations financières Questionnaire Ce questionnaire d assurance doit être dûment complété, daté et signé par une personne habilitée pour engager la Société Proposante afin que l Assureur puisse faire une offre. La remise de

Plus en détail

La protection de données dans les banques: entre MIFID et contraintes budgétaires des Etats

La protection de données dans les banques: entre MIFID et contraintes budgétaires des Etats La protection de données dans les banques: entre MIFID et contraintes budgétaires des Etats Workshop n 1 25 mai 2011 Chambre de Commerce Rüdiger JUNG - ABBL La protection de données dans les banques: entre

Plus en détail

TEST D INTRUSION : UNE SIMULATION DE HACKING POUR IDENTIFIER LES FAIBLESSES DE VOTRE SYSTÈME

TEST D INTRUSION : UNE SIMULATION DE HACKING POUR IDENTIFIER LES FAIBLESSES DE VOTRE SYSTÈME TEST D INTRUSION : UNE SIMULATION DE HACKING POUR IDENTIFIER LES FAIBLESSES DE VOTRE SYSTÈME Vo t r e s p e a k e r a u j o u r d h u i : F r a n ç o i s W e b S e c u r i t y M a n a g e r Agenda Partie

Plus en détail

Informatique et libertés : les fondamentaux

Informatique et libertés : les fondamentaux Informatique et libertés : les fondamentaux 5 septembre 2013 1 Introduction Historique des libertés numériques 1978-2004-2012 Risque Informatique et libertés Management Maintien en conditions opérationnelles

Plus en détail

Outil d évaluation aux fins de la notification en cas d atteinte à la vie privée

Outil d évaluation aux fins de la notification en cas d atteinte à la vie privée Outil d évaluation aux fins de la notification en cas d atteinte à la vie privée Décembre 2006 Commissaire à l information et à la protection de la vie privée de l Ontario David Loukidelis Commissaire

Plus en détail

TOP 3. des raisons de donner une identité unifiée aux initiés

TOP 3. des raisons de donner une identité unifiée aux initiés TOP 3 des raisons de donner une identité unifiée aux initiés Même si le battage médiatique autour de la sécurité informatique concerne, pour la plupart, les pirates et autres attaques externes, les menaces

Plus en détail

L entreprise face à la Cybercriminalité : menaces et enseignement

L entreprise face à la Cybercriminalité : menaces et enseignement L entreprise face à la Cybercriminalité : menaces et enseignement Vincent Lamberts Actéo, cabinet d avocats Vincent Defrenne NVISO Security Consulting Plan de l exposé L état de la menace Cas pratique

Plus en détail

CyberEdge de Chartis

CyberEdge de Chartis Protection contre les conséquences de cyber-risques. CHARTIS FINANCIAL LINES CyberEdge de Chartis Les cyber-risques sont une réalité quotidienne dans le monde de l information et des systèmes d information.

Plus en détail

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise M e Jean Chartier Président Carrefour de l industrie de la sécurité 21 octobre 2013 - La Malbaie (Québec) Présentation générale La Commission

Plus en détail

Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité

Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité Septembre 2014 Chiffrement : Confidentialité des données Malgré les déclarations de Google et autres acteurs du Net sur les questions

Plus en détail

Assurance Cyber NetProtect

Assurance Cyber NetProtect Des polices d assurance conçues pour se protéger contre les risques liés aux données et aux réseaux Assurance Cyber NetProtect www.cnaeurope.com Votre assureur spécialiste Risques d Entreprises en Europe

Plus en détail

Assurance des risques cybernétiques

Assurance des risques cybernétiques Aon Risk Solutions/Conseillers en gestion des risques Assurance des risques cybernétiques Une solution de transfert du risque pour répondre à une responsabilité accrue Janvier 2015 Introduction La fréquence

Plus en détail

Stratégies de protection de l information

Stratégies de protection de l information Stratégies de protection de l information êtes-vous prêts pour la prochaine attaque? Laurent Heslault CISSP, CISM, CCSK, ISO 27005 Risk Manager Directeur des Stratégies de Cyber-Sécurité Symantec EMEA

Plus en détail

Le BIG DATA. Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN. logo ALTANA CABINET D AVOCATS

Le BIG DATA. Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN. logo ALTANA CABINET D AVOCATS ALTANA CABINET D AVOCATS Le BIG DATA Les enjeux juridiques et de régulation Claire BERNIER Mathieu MARTIN logo Document confidentiel Ne pas diffuser sans autorisation 1 1 Introduction Sources du Big Data

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après "la LVP"), en particulier l'article 30 ;

données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier l'article 30 ; 1/8 Recommandation n 01/2013 du 21 janvier 2013 Objet : Recommandation d'initiative relative aux mesures de sécurité à respecter afin de prévenir les fuites de données (CO-AR-2013-001) La Commission de

Plus en détail

TIC : QUELS RISQUES JURIDIQUES POUR L ENTREPRISE? COMMENT LES LIMITER? Présentation 9 Avril 2015

TIC : QUELS RISQUES JURIDIQUES POUR L ENTREPRISE? COMMENT LES LIMITER? Présentation 9 Avril 2015 TIC : QUELS RISQUES JURIDIQUES POUR L ENTREPRISE? COMMENT LES LIMITER? Présentation 9 Avril 2015 Le réseau informatique de l entreprise Coexistence de risques d origine interne et externe Comment les adresser

Plus en détail

Face aux nouvelles menaces liées aux cyber attaques et l évolution des technologies, comment adapter son SMSI? CLUB27001 PARIS 22 novembre 2012

Face aux nouvelles menaces liées aux cyber attaques et l évolution des technologies, comment adapter son SMSI? CLUB27001 PARIS 22 novembre 2012 Face aux nouvelles menaces liées aux cyber attaques et l évolution des technologies, comment adapter son SMSI? CLUB27001 PARIS 22 novembre 2012 Sommaire 1 L évolution des menaces 2 L évolution du SMSI

Plus en détail

PABX IP et Sécurité. Solution de sécurité périmétrique

PABX IP et Sécurité. Solution de sécurité périmétrique PABX IP et Sécurité Solution de sécurité périmétrique 2 Le contexte FRAUDE ET PERTES FINANCIERES IPBX DENI DE SERVICE ECOUTES INTRUSIONS DANS LE SYSTEME D INFORMATION 3 Le hacking de PBX plus communément

Plus en détail

POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING

POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING SALON MED-IT CASABLANCA 13-15.11.2012 POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet

Plus en détail

Gestion des cyber-risques

Gestion des cyber-risques Aon Risk Solutions Gestion des cyber-risques Investir dans la sécurité et la continuité Risk. Reinsurance. Human Resources. Cyber Risk Practice Group Aon apporte son aide à l établissement d un inventaire

Plus en détail

La sécurité informatique, c est votre problème aussi!

La sécurité informatique, c est votre problème aussi! INFOSAFE Un certificat universitaire en management de la Sécurité des Systèmes d Information. Une approche pragmatique pour répondre aux besoins des entreprises et des administrations. La sécurité informatique,

Plus en détail

IBM Security Systems Les nouveaux enjeux de la sécurité Serge Richard - CISSP - Senior Security Architect. serge.richard@fr.ibm.

IBM Security Systems Les nouveaux enjeux de la sécurité Serge Richard - CISSP - Senior Security Architect. serge.richard@fr.ibm. IBM Security Systems Les nouveaux enjeux de la sécurité Serge Richard - CISSP - Senior Security Architect serge.richard@fr.ibm.com Agenda Le constat : évolution des menaces Notre Approche La sécurité autour

Plus en détail

Gestion des incidents

Gestion des incidents HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Gestion des incidents liés à la sécurité de l'information Conférence

Plus en détail

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI 9/12/2014 Cloud & Security Sommaire Rappel court de Cloud Pour quoi cette sujet est important? Données sensibles dans le Cloud Les risques Top

Plus en détail

La situation de la sécurité des clés USB en France

La situation de la sécurité des clés USB en France La situation de la sécurité des clés USB en France Synthèse Sponsorisé par Kingston Technology Préparé indépendamment par Ponemon Institute LLC Date de publication : novembre 2011 Rapport d'étude du Ponemon

Plus en détail

REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL

REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL L important développement à l international du groupe OVH et de ses filiales, conduit à l adoption des présentes règles internes en matière

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. LES PARTIES 1.1. Festoyons.com Entreprise individuelle N Siret : 48170196900018 N TVA IntraCommunautaire : FR1648170196900018 Siège social : 4 rue du Buisson de May 27120

Plus en détail

Intégrer l assurance dans la gestion des risques liés à la sécurité des données

Intégrer l assurance dans la gestion des risques liés à la sécurité des données Intégrer l assurance dans la gestion des risques liés à la sécurité des données François Brisson, responsable marché Technologie-Media-Télécoms 48 ème plénière MEDINSOFT - Marseille 27 novembre 2012 1

Plus en détail

La sécurité de l'information

La sécurité de l'information Stéphane Gill Stephane.Gill@CollegeAhuntsic.qc.ca Table des matières Introduction 2 Quelques statistiques 3 Sécurité de l information Définition 4 Bref historique de la sécurité 4 La sécurité un processus

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE C 352/4 FR Journal officiel de l'union européenne 7.10.2014 III (Actes préparatoires) BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 25 juillet 2014 sur une proposition de directive

Plus en détail

Stratégie nationale en matière de cyber sécurité

Stratégie nationale en matière de cyber sécurité Stratégie nationale en matière de cyber sécurité 1 INTRODUCTION Le fonctionnement de notre société est aujourd hui étroitement lié aux infrastructures et systèmes de communication et de traitement de l

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Compte rendu de recherche de Websense. Prévention de la perte de données et conformité PCI

Compte rendu de recherche de Websense. Prévention de la perte de données et conformité PCI Compte rendu de recherche de Websense Prévention de la perte de données et conformité PCI Normes de sécurité des cartes de crédit Plus d une décennie après l avènement du commerce électronique, beaucoup

Plus en détail

SÉCURITÉ, COLLECTIVITÉS LOCALES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS

SÉCURITÉ, COLLECTIVITÉS LOCALES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS SÉCURITÉ, COLLECTIVITÉS LOCALES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS 04 / 06 / 2015 V1.0 www.advens.fr Document confidentiel Advens 2015 Présentation de la société 2 La sécurité est source de valeur Pas de développement

Plus en détail

Téléphone : 416 326-3333 1 800 387-0073 Télécopieur : 416 325-9195 ATS : 416 325-7539 info@ipc.on.ca www.ipc.on.ca

Téléphone : 416 326-3333 1 800 387-0073 Télécopieur : 416 325-9195 ATS : 416 325-7539 info@ipc.on.ca www.ipc.on.ca Au sujet du CIPVP Le rôle du commissaire à l information et à la protection de la vie privée est décrit dans trois lois : la Loi sur l accès à l information et la protection de la vie privée, la Loi sur

Plus en détail

LA PROTECTION DES DONNÉES

LA PROTECTION DES DONNÉES LA PROTECTION DES DONNÉES DÉFINITION DE LA FUITE DE DONNÉES 22/11/2012, Swissôtel Métropole INTRODUCTION DÉFINITION DE LA FUITE DE DONNÉES Qu est ce que c est? Comment se traduit-elle? Quels sont les acteurs

Plus en détail

Obligation de notification des failles de sécurité : quand l Union Européenne voit double

Obligation de notification des failles de sécurité : quand l Union Européenne voit double Obligation de notification des failles de sécurité : quand l Union Européenne voit double Par François COUPEZ, Avocat à la Cour, Chargé d enseignement à l université Paris II Panthéon-Assas, Membre de

Plus en détail

Risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux

Risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux Risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux Risques des réseaux sociaux en entreprises A/ Baisse de productivité Depuis l'apparition des réseaux sociaux, les entreprises ont pu constater une réelle

Plus en détail

Périphériques de stockage amovibles : une menace réelle pour la sécurité des informations en entreprises

Périphériques de stockage amovibles : une menace réelle pour la sécurité des informations en entreprises Périphériques de stockage amovibles : une menace réelle pour la sécurité des informations en entreprises Tribune d Alexei Lesnykh Responsable du Développement International et de la Stratégie Produit de

Plus en détail

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions Octobre 2006 La pratique de la gestion des risques en entreprise devient plus cruciale et plus complexe de jour en jour. Les entreprises doivent

Plus en détail

EH Fraud Cover. Protégez vos actifs de la fraude. www.eulerhermes.fr. Euler Hermes France. * Notre savoir au service de votre réussite

EH Fraud Cover. Protégez vos actifs de la fraude. www.eulerhermes.fr. Euler Hermes France. * Notre savoir au service de votre réussite Euler Hermes France EH Fraud Cover Protégez vos actifs de la fraude * Notre savoir au service de votre réussite www.eulerhermes.fr LE JEU DE LA CONFIANCE TESTEZ LA VULNÉRABILITÉ DE VOTRE ENTREPRISE Anne,

Plus en détail

Présentation CERT IST. 9 Juin 2009. Enjeux et Mise en Œuvre du DLP. Alexandre GARRET Directeur des Opérations ATHEOS agarret@atheos.

Présentation CERT IST. 9 Juin 2009. Enjeux et Mise en Œuvre du DLP. Alexandre GARRET Directeur des Opérations ATHEOS agarret@atheos. Présentation CERT IST 9 Juin 2009 Enjeux et Mise en Œuvre du DLP Alexandre GARRET Directeur des Opérations ATHEOS agarret@atheos.fr Sommaire Constats, Riques & Enjeux Qu'est ce que le DLP? Quelle Démarche

Plus en détail

Présenté par : Mlle A.DIB

Présenté par : Mlle A.DIB Présenté par : Mlle A.DIB 2 3 Demeure populaire Prend plus d ampleur Combinée avec le phishing 4 Extirper des informations à des personnes sans qu'elles ne s'en rendent compte Technique rencontrée dans

Plus en détail

5 novembre 2013. Cloud, Big Data et sécurité Conseils et solutions

5 novembre 2013. Cloud, Big Data et sécurité Conseils et solutions 5 novembre 2013 Cloud, Big Data et sécurité Conseils et solutions Agenda 1. Enjeux sécurité du Cloud et du Big Data 2. Accompagner les projets 3. Quelques solutions innovantes 4. Quelle posture pour les

Plus en détail

Sécurité des Systèmes d Information. Le pragmatisme et l innovation de PwC à votre service

Sécurité des Systèmes d Information. Le pragmatisme et l innovation de PwC à votre service Sécurité des Systèmes d Information Le pragmatisme et l innovation de PwC à votre service Réduire les risques par une meilleure mise en œuvre des politiques de sécurité IT Global State of Information Security

Plus en détail

DDN/RSSI. Engagement éthique et déontologique de l'administrateur systèmes, réseaux et de système d'informations

DDN/RSSI. Engagement éthique et déontologique de l'administrateur systèmes, réseaux et de système d'informations DDN/RSSI Engagement éthique et déontologique de l'administrateur systèmes, réseaux et de système d'informations Page 1 10/03/2015 SOMMAIRE. Article I. Définitions...3 Section I.1 Administrateur...3 Section

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 Trust is the foundation of any collaboration Collaboration always implies an underlying contract or even unwritten agreement Formal or not, agreement violations must be sanctioned by accountability

Plus en détail

Agenda numérique - Partie V. Juillet 2015

Agenda numérique - Partie V. Juillet 2015 Agenda numérique - Partie V Juillet 2015 Table des matières Partie V - Protection et sécurité des données numériques... 1 V.1 Cybersécurité... 1 V.2 Sécurité des paiements... 3 V.3 Confiance des consommateurs

Plus en détail

Approche Méthodologique de la Gestion des vulnérabilités. Jean-Paul JOANANY - RSSI

Approche Méthodologique de la Gestion des vulnérabilités. Jean-Paul JOANANY - RSSI Approche Méthodologique de la Gestion des vulnérabilités Jean-Paul JOANANY - RSSI Generali un grand nom de l Assurance Le Groupe Generali Generali en France 60 pays 65 millions de clients 80.000 collaborateurs

Plus en détail

Contrat de licence d utilisation First

Contrat de licence d utilisation First Contrat de licence d utilisation First 1. Définitions Les définitions suivantes s appliquent au présent Contrat : 1.1. Progiciel des comptes annuels First : logiciel destiné à l établissement des comptes

Plus en détail

Freelancer, facturation pensée pour freelance pressé. freelancer CGU

Freelancer, facturation pensée pour freelance pressé. freelancer CGU Freelancer, facturation pensée pour freelance pressé freelancer CGU 1. Acceptation des Conditions d Utilisation Le site freelancer-app.fr permet à l Utilisateur d accéder a différents services (ci-après

Plus en détail

Protection et fuite des données

Protection et fuite des données Protection et fuite des données quelles sont les clés pour s en sortir McAfee Security Summit Paris, le jeudi 24 octobre 2013 Abdelbaset Latreche, Head of HP Enterprise Security Services Consulting France

Plus en détail

l informatique est vitale pour mon activité je protège mon matériel et mon entreprise

l informatique est vitale pour mon activité je protège mon matériel et mon entreprise entreprises l informatique est vitale pour mon activité je protège mon matériel et mon entreprise offre IT la Tous Risques Informatiques l informatique est omniprésente dans le monde des entreprises Une

Plus en détail

Société ontarienne d assurance-dépôts

Société ontarienne d assurance-dépôts Société ontarienne d assurance-dépôts Gestion des risques liés aux technologies de l information : Rôle des conseils d administration et des comités d audit DAVID FLORIO, CPA, CA IT, PCI QSA, CRMA PARTNER,

Plus en détail

Conditions générales de vente OPHOS SYSTEM Hébergement Mutualisé version 1.1 11 janvier 2007

Conditions générales de vente OPHOS SYSTEM Hébergement Mutualisé version 1.1 11 janvier 2007 Conditions générales de vente OPHOS SYSTEM Hébergement Mutualisé version 1.1 11 janvier 2007 CGV «exclusivement» pour nos offres et services d hébergements mutualisés. Ophos System société à responsabilité

Plus en détail

Les métiers des médias, les métiers de l'informatique et les prestataires de services :

Les métiers des médias, les métiers de l'informatique et les prestataires de services : LA RC PROFESSIONNELLE Les métiers des médias, les métiers de l'informatique et les prestataires de services : LES ENJEUX ET NOS RÉPONSES Jérôme GILLET Fabien VAILLANT LA RC PROFESSIONNELLE La responsabilité

Plus en détail

CONDITIONS D'UTILISATION DU SITE WEB I. CONDITIONS GÉNÉRALES D'UTILISATION

CONDITIONS D'UTILISATION DU SITE WEB I. CONDITIONS GÉNÉRALES D'UTILISATION CONDITIONS D'UTILISATION DU SITE WEB Cette version est valable à partir du 01/10/2013 I. CONDITIONS GÉNÉRALES D'UTILISATION 1. Applicabilité Le site Web http://www.stubbetobaccotrading.com (ci-après dénommé

Plus en détail

Charte de Qualité sur l assurance vie

Charte de Qualité sur l assurance vie Charte de Qualité sur l assurance vie PRÉAMBULE La présente Charte de Qualité sur l assurance vie s'inspire largement de la Charte de Qualité ICMA Private Wealth Management, qui présente les principes

Plus en détail

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes

L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes L utilisation du genre masculin dans ce document sert uniquement à alléger le texte et désigne autant les hommes que les femmes Table des matières 1. Objet de la politique... 4 2. Cadre légal et règlementaire...

Plus en détail

Atelier B 06. Les nouveaux risques de la cybercriminalité

Atelier B 06. Les nouveaux risques de la cybercriminalité Atelier B 06 Les nouveaux risques de la cybercriminalité 1 Atelier Cybercriminalité Intervenants Eric Freyssinet Etienne de Séréville Luc Vignancour Guillaume de Chatellus Modérateur Laurent Barbagli Pôle

Plus en détail

Politique de sécurité de l information

Politique de sécurité de l information 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de sécurité de l information Émise par la Direction, Gestion des

Plus en détail

onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Club des Pins - STAOUELI- Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med.

onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Club des Pins - STAOUELI- Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med. onditions Générales P h o n e W e b M é d i t e r r a n é e Tél : 021 394 460 Fax: 021 394 461 E-mail: info@phoneweb-med.com Adresse : Ilot 128 Route du SAHEL Club des Pins - STAOUELI- Article 01:... -

Plus en détail

Conditions générales d'adhésion au programme d'affiliation

Conditions générales d'adhésion au programme d'affiliation Conditions générales d'adhésion au programme d'affiliation Smart Tribune Conditions générales d'adhésion au programme d'affiliation - Avant de poursuivre votre inscription, il est obligatoire de prendre

Plus en détail

DOSSIER D ADHESION LA COMPAGNIE DES CARTES CARBURANT LIBRE REPONSE - AUTORISATION N 12163 93409 SAINT OUEN CEDEX

DOSSIER D ADHESION LA COMPAGNIE DES CARTES CARBURANT LIBRE REPONSE - AUTORISATION N 12163 93409 SAINT OUEN CEDEX DOSSIER D ADHESION La Carte SHELL est acceptée dans environ 1 600 stations* en France (ESSO EXPRESS, ESSO, SHELL, BP et AVIA) et dans tous les péages français. Les principaux avantages de la Carte SHELL

Plus en détail

API Conv2pdf : Conditions d utilisation

API Conv2pdf : Conditions d utilisation API Conv2pdf : Conditions d utilisation Version 2.0 Date 06/01/2013 Le présent contrat est conclu entre : - Conv2pdf représenté par la société ICHWA SARL - Et entre toute personne physique ou morale, particulier

Plus en détail

GRIFES. Gestion des risques et au-delà. Pablo C. Martinez. TRMG Product Leader, EMEA Symantec Corporation

GRIFES. Gestion des risques et au-delà. Pablo C. Martinez. TRMG Product Leader, EMEA Symantec Corporation GRIFES Gestion des risques et au-delà Pablo C. Martinez TRMG Product Leader, EMEA Symantec Corporation Gestion des risques et conformité Principaux soucis Se conformer aux mandats Rester loin des menaces

Plus en détail

LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES

LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES Introduction Dans les présentes conditions, l'on entend par : - Abonné : toute personne physique ou morale qui utilise un service

Plus en détail

Ci-après individuellement désigné une «Partie» et collectivement les «Parties». Les parties sont convenues de ce qui suit :

Ci-après individuellement désigné une «Partie» et collectivement les «Parties». Les parties sont convenues de ce qui suit : Conditions particulières à la convention d utilisation ENTRE LES SOUSSIGNES : Les Sociétés NETAYAR N de SIRET : 80313877500017 17, rue Cino Del Duca 75017 Paris Téléphone : 06 07 75 38 07 Et SOKASOFT N

Plus en détail

Managing the Lifecycle of. Encryption Keys with RSA. Rationaliser les opérations de. sécurité avec les solutions. Data Loss Prevention et

Managing the Lifecycle of. Encryption Keys with RSA. Rationaliser les opérations de. sécurité avec les solutions. Data Loss Prevention et Brief Solution RSA Rationaliser les opérations de Managing the Lifecycle of sécurité avec les solutions RSA Encryption Keys with Data Loss Prevention et RSA Key Manager RSA envision RSA Solution Brief

Plus en détail

Médiathèque DASTRI Mentions légales

Médiathèque DASTRI Mentions légales Médiathèque DASTRI Mentions légales I. Objet... 1 II. Définitions... 1 III. Inscription et accès Utilisateur et Professionnel... 2 IV. Utilisation des services de la médiathèque par les Utilisateurs...

Plus en détail

Règlement relatif à l utilisation des ressources informatiques et de télécommunication

Règlement relatif à l utilisation des ressources informatiques et de télécommunication SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Règlement relatif à l utilisation des ressources informatiques et de télécommunication Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s)

Plus en détail

Comment la dématérialisation et l automatisation du processus Achats-Fournisseurs optimisent la performance d un CSP? Succès d implémentation au sein de COFELY SERVICES Stéphane LE BERRE, Directeur Centre

Plus en détail

LA COMPAGNIE DES CARTES CARBURANT AUTORISATION 21014 93209 SAINT DENIS

LA COMPAGNIE DES CARTES CARBURANT AUTORISATION 21014 93209 SAINT DENIS Source : Site Internet Pour devenir client de la Carte Carburant PRO INTERMARCHE, rien de plus simple! Il vous suffit de nous retourner ce dossier complété et signé par courrier sans affranchissement à

Plus en détail

Risques liés aux systèmes informatiques et de télécommunications

Risques liés aux systèmes informatiques et de télécommunications Risques liés aux systèmes informatiques et de télécommunications (Juillet 1989) La vitesse de l innovation technologique liée aux ordinateurs et aux télécommunications, ces dernières années, et l intégration

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE RELEVE DE COMPTE ELECTRONIQUE

CONDITIONS GENERALES DU SERVICE RELEVE DE COMPTE ELECTRONIQUE CONDITIONS GENERALES DU SERVICE RELEVE DE COMPTE ELECTRONIQUE PREAMBULE La société BNP Paribas Personal Finance, établissement de crédit S.A au capital de 475 441 827 RCS Paris 542 097 902 1 boulevard

Plus en détail

Chapitre I. Dispositions générales relatives à la protection de la personne à l égard des traitements des données à caractère personnel. Art. 1 er.

Chapitre I. Dispositions générales relatives à la protection de la personne à l égard des traitements des données à caractère personnel. Art. 1 er. 2339 Texte coordonné de la loi du 2 août 2002 relative à la protection des personnes à l égard du traitement des données à caractère personnel modifiée par la loi du 31 juillet 2006, la loi du 22 décembre

Plus en détail

L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE. Les solutions assurantielles pour mieux gérer les risques de dommages immatériels

L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE. Les solutions assurantielles pour mieux gérer les risques de dommages immatériels L USAGE PAISIBLE DE L INFORMATIQUE Les solutions assurantielles pour mieux gérer les risques de dommages immatériels PRÉSENTATION DE DIAGERIS Qui est DIAGERIS? Société de conseil et de courtage en assurances,

Plus en détail

La protection de la vie privée et les appareils mobiles

La protection de la vie privée et les appareils mobiles i La protection de la vie privée et les appareils mobiles www.ipc.on.ca Table des matières Introduction 1 Comment sécuriser les appareils mobiles 3 Aide-mémoire 4 Autres resources 8 La protection de la

Plus en détail

Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest,

Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest, INSTRUCTION N 001-01-2015 ETABLISSANT LA LISTE DES DOCUMENTS ET INFORMATIONS CONSTITUTIFS DU DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT EN QUALITE DE BUREAU D INFORMATION SUR LE CREDIT Le Gouverneur de la Banque Centrale

Plus en détail

Les données à caractère personnel

Les données à caractère personnel Les données à caractère personnel Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertésrefondue par la loi du 6 août 2004, prenant en compte les directives 95/46/CE du Parlement

Plus en détail

Projets de principes sur la répartition des pertes en cas de dommage transfrontière découlant d activités dangereuses 2006

Projets de principes sur la répartition des pertes en cas de dommage transfrontière découlant d activités dangereuses 2006 Projets de principes sur la répartition des pertes en cas de dommage transfrontière découlant d activités dangereuses 2006 Texte adopté par la Commission du droit international à sa cinquante-huitième

Plus en détail

Sony Music orchestre à la baguette ses sauvegardes avec CA ARCserve

Sony Music orchestre à la baguette ses sauvegardes avec CA ARCserve TEMOIGNAGE CLIENT Sony Music orchestre à la baguette ses sauvegardes avec CA ARCserve EXEMPLE DE RÉUSSITE Secteur : Industrie musicale Société : Sony Music Entertainement France Effectifs à fin mars 2010:

Plus en détail

Indemnisation des victimes des accidents de circulation au Maroc

Indemnisation des victimes des accidents de circulation au Maroc Bureau Central Marocain d Assurances Indemnisation des victimes des accidents de circulation au Maroc Paris, le 07 octobre 2008 Mr Hamid BESRI Directeur Général du BCMA Sommaire Présentation du secteur

Plus en détail

Charte de Qualité sur l assurance vie

Charte de Qualité sur l assurance vie Charte de Qualité sur l assurance vie PRÉAMBULE La présente Charte de Qualité sur l assurance vie s'inspire largement de la Charte de Qualité ICMA Private Wealth Management, qui présente les principes

Plus en détail

Politique de sécurité de l actif informationnel

Politique de sécurité de l actif informationnel TITRE : Politique de sécurité de l actif informationnel Adoption par le conseil d administration : Résolution : CARL-130924-11 Date : 24 septembre 2013 Révisions : Résolution : Date : Politique de sécurité

Plus en détail

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015

Internet, mineurs et législation. Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Internet, mineurs et législation Ségolène ROUILLÉ-MIRZA Avocate au Barreau de Tours 22 janvier 2015 Introduction Les principales incriminations et l aggravation des peines liée à l usage des TIC La responsabilité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE EXTRANET. Table des matières

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE EXTRANET. Table des matières CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE EXTRANET Table des matières 1. PRÉAMBULE... 2 2. DOCUMENTS... 2 3 OBJET... 2 4. ENTREE EN VIGUEUR- OPPOSABILITE-DUREE... 2 5. INSCRIPTION AU SERVICE EXTRANET...

Plus en détail

Alexandre Fernandez Toro. Alexandre@Fernandez-Toro.com

Alexandre Fernandez Toro. Alexandre@Fernandez-Toro.com Alexandre Fernandez Toro Alexandre@Fernandez-Toro.com Généralités Pas de grande surprise La norme ne réinvente pas la roue Norme volumineuse 80 pages Clauses et annexes Très orientée PDCA Intérêt du processus

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-184

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-184 Décision du Défenseur des droits MLD-2014-184 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à un refus de vente par correspondance fondé sur l origine Domaine(s) de compétence de l Institution : Lutte

Plus en détail