SemiConductor. for Smart Cities. Les Dossiers du SITELESC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SemiConductor. for Smart Cities. Les Dossiers du SITELESC"

Transcription

1 Les Dossiers du SITELESC par les acteurs de la micro & nanoélectronique QUALITÉ DE VIE MOBILITÉ ENTREPRISES VILLE ÉNERGIE SemiConductor for Smart Cities > L interconnexion d innovations technologiques et de services au profit du citoyen et de la qualité de vie sont les bases d une ville intelligente. La microélectronique en est le moteur. d ossiers thématiques édités par le Numéro 2 octobre / 2011

2 Sommaire 1 SemiConductor for Smart Cities 3 SITELESC : Édito 5 QUALITÉ DE VIE 6 IPDiA : Des composants passifs ultra-performants pour un plus grand confort domestique 7 STMICROELECTRONICS : Quand le rêve du foyer connecté devient une réalité 8 IPDiA : Un partenariat judicieux pour miniaturiser des capteurs de mouvements corporels 9 MOBILITÉ 10 Villes & mobilité L éco-quartier intelligent Le transport intelligent 11 FREESCALE : Le véhicule connecté : des challenges à la clé 12 DOLPHIN : Surveillance des batteries sur les véhicules hybrides et électriques 13 ENTREPRISES 14 AMD : Des ordinateurs plus légers à des coûts moins élevés 15 INTEL : Optez pour la rime énergétique avec l INTEL POEM 16 STMICROELECTRONICS : Un capteur de mouvement pour interface homme / machine 17 VILLE 18 Éclairage : Forte expansion La sécurité, partie intégrante de la qualité de vie 19 NEOWAVE - ARCSIS : Les «Smart Objects» : Le lien entre le monde virtuel et le réel 20 NXP : Plus de mobilité dans la ville 21 ÉNERGIE 22 Stockage d énergie : Un défi permanent 23 SOITEC : Le photovoltaïque à haut rendement : développement durable L énergie, les déchets et l eau en France Carburant 30% Achat d eau 9% Energie primaire 51% Gestion des déchets 10% Facture totale pour le pays Facture totale par français 115,1 milliards d euros soit 5,8% du PIB / personne / an Il faudrait 1,7 km 2 de toits en panneaux solaires pour couvrir les besoins de habitants, soit 10% des toits de cette même ville. Source INSEE 2008 Un bâtiment HQE (Haute Qualité Environnementale) peut faire économiser 50% d eau, 50% des déchets lors de la construction et 50% d énergie. La construction d un bâtiment HQE ne coûte que 3 à 5% plus cher. Source ADEME

3 Édito > Gérard MATHERON Président du SITELESC Notre deuxième dossier est consacré au thème de l énergie et de ses multiples utilisations, que ce soit dans la maison avec la domotique, le «smart grid» et les capteurs intelligents, dans la traction du véhicule électrique ou bien dans les interfaces homme / machine. Les semiconducteurs sont les moteurs de cette énergie ; ils permettent d en réguler la production, de la distribuer et d en contrôler l utilisation. Ils interviennent ainsi de façon de plus en plus perceptible dans notre environnement, combinant les avantages du monde analogique qui nous entoure et les bienfaits du numérique. Vous trouverez dans ces dossiers de multiples exemples de la richesse de la recherche que mènent nos adhérents dans ce domaine. C est ce dynamisme qui permettra sans doute à nos entreprises de surmonter la nouvelle crise qui se développe en ce moment tant en Europe que dans le reste du monde. Nos économies sont affectées d une grave perte de confiance devant la vulnérabilité des dettes souveraines de certains états, les entreprises et les ménages hésitent à investir, même l Asie semble marquer le pas dans son rôle de consommateur de masse et d usine du monde. C est de l innovation que naîtra la reprise et l Europe dispose de toutes les compétences techniques nécessaires et d un marché homogène de consommateurs solvables intéressés à mettre la technologie au service de leur confort et de la survie de la planète. Les applications des capteurs, des MEMS, des microcontrôleurs sont innombrables et permettront à nos entreprises de rebondir après la crise, bénéficiant aussi pour ce faire du couplage étroit qui existe entre les fabricants de semiconducteurs et les systémiers européens. C est enfin la place croissante qu occupent l électronique et les semiconducteurs dans ce secteur d application qui ont motivé notre décision de consacrer au thème «Semi- Conductor for Smart Cities» notre prochain European Microelectronics Summit, qui se tiendra au Pavillon Gabriel (Paris) le 29 novembre. Alors, bonne lecture à tous, en espérant que ce nouveau dossier rencontrera autant de succès que le premier. N hésitez-pas à nous faire part de vos remarques et suggestions pour continuer à l enrichir. Selon une étude de Smarter Buildings Survey, les bâtiments concentrent 70% de la facture électrique. Ils seront les plus gros consommateurs d énergie, avant l industrie, dès Par exemple, pour lutter contre le dysfonctionnement de consommation (détecteurs de présence, énergies renouvelables, climatisation intelligente...), le marché en Amérique du Nord est estimé, selon Lux Resarch, à 144 millards de dollars en 2010 et pourrait atteindre 277 milliards de dollars en Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre

4 L histoire des villes est jalonnée de grands développements, parfois suivis de déchéances voire de destructions massives avant de renaître. Aujourd hui avec l abandon progressif des campagnes et l accroissement de la population, les mégapoles se multiplient. Plus de la moitié de la population habite les villes contre 30% dans les années Vers 2015, plus de 23 cités dépasseront les 10 millions d habitants contre une seule en 1950 (New-York). Cet afflux de population dans les villes, les nouvelles contraintes soulevées par le réchauffement climatique, la globalisation des marchés, les mesures de libéralisation du commerce sont autant d éléments qui induisent des modifications profondes dans le développement des cités. En réponse à ces défis, la fin du 20 ème siècle a vu émerger le concept d «Intelligent Cities» devenu depuis «Smart Cities» ou villes intelligentes. Emissions GES actuelles / hab. Chaque ville est unique La ville se singularise par son histoire, son écosystème, ses perspectives économiques, sociales et environnementales. Ainsi, le niveau d innovation des projets éco-responsables et les émissions de gaz à effet de serre par habitant varient énormément d une mégapole à l autre. Actuellement, tous les états se préoccupent de cette évolution et développent des projets tels La Marina de DUBAI, King Abdullah Economic City (Arabie Saoudite), Songdo (Corée du Sud), Chicago (Blue Island, Prairie Crossing, West Garfield...) qui sont les premiers «Melting pot» de tous ces éléments. Pour sa part, dans le cadre du Grenelle de l environnement, la France prévoit 440 milliards d euros d investissements d ici à 2020 dans l efficience énergétique des bâtiments, les transports propres, les énergies nouvelles... Le projet de la ville de demain du Grand Paris n échappe pas aussi à ce nouveau défi. Et, selon une étude de ABI Research, le développement des programmes de villes intelligentes générera un investissement de 116 milliards de dollars dans les cinq ans à venir dans le secteur des technologies de l information et de la communication à différents niveaux : infrastructures, véhicules, utilisateurs. Faibles Fortes Mexico City Mumbai Faible Sao Paulo Paris London Source 2010 AccENturE Niveau d innovation des projets éco-responsables Houston Sydney Tokyo Beijing Séoul Singapore Chicago Shanghai Elevé Amsterdam Chaque ville intelligente est constructive Une étude réalisée par le «Center of Regional Science» de Vienne, Autriche, s est attachée à identifier les caractéristiques qui définissent les villes intelligentes. Elles s appuient sur la compétitivité économique, le capital humain et social, la participation du citoyen à la vie de la cité, les transports et les infrastructures TIC*, l environnement et la qualité de vie. Chacune de ces caractéristiques se déclinant en plus de 70 facteurs... ce sont quelques uns de ces facteurs qui seront aborder dans ce dossier (sécurité, transport, santé, qualité de vie, nouvelles énergies, technologies de l information... En ce qui concerne les infrastructures Le renforcement des services de technologies de l information et de la communication à travers les mégapoles, les manières d investir dans la transformation en une ville numérique et dans l intégration des citoyens à la culture numérique offrent des avantages pour tous, liés à une croissance économique exponentielle. De plus, le «cloud-computing» renforce les économies d énergie pour élaborer ces infrastructures TIC* et pour étendre les services aux utilisateurs publics et professionnels. Dans les véhicules intelligents Les critères de sécurité, de confort, de réduction de consommation d énergie, de connectivité définissent les caractéristiques du véhicule intelligent. Les capteurs intégrés, par la collecte de données, apportent une analyse rapide de situation et une prise de décision rationnelle, les applications mobiles intelligentes assurant une information aux utilisateurs quasi instantanée. Ainsi, capteurs intelligents, microcontrôleurs et produits analogiques contribuent à ces multiples applications passives (air bag), assistance moteur, freinage (ABS), direction ESP (Electronic Stability Program), éclairage, pression des pneus, confort dans l habitacle, GPS, connexion internet Pour une meilleure qualité de vie La maîtrise de la consommation d énergie, compteurs intelligents, éclairage à leds, amélioration du confort domestique par une domotique numérique intelligente, accès au haut débit généralisé, le maintien des personnes âgées à domicile, la sécurité des habitants et des bâtiments sont autant d éléments qui concourrent à la ville de demain. * Technologies de l Information et de la Communication. Assurer automatiquement le bon fonctionnement de la multiplicité des fonctions, l hétérogénéité des standards et la complexité des systèmes est le véritable challenge technologique des villes qui deviennent intelligentes. La microélectronique en est le cœur. 4 Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre 2011

5 La microélectronique au cœur de la ville intelligente qualité de Vie >

6 QUALITÉ DE VIE Des composants passifs ultra-performants pour un plus grand confort domestique Le confort, la gestion de l énergie, les commandes à distance sont au cœur de notre quotidien. Les progrès en domotique et en télé-relevé représentent un enjeu considérable. La gestion intelligente de l éclairage, du chauffage, de la production d eau chaude et de tout équipement de la maison nous séduit pour son utilisation facile et ludique mais aussi pour son engagement écocitoyen. Toute amélioration qu il est possible d apporter dans ce domaine est immédiatement intégrée par les fabricants. IPDiA, acteur majeur sur le marché de l électronique, avec la fabrication de composants passifs hautes performances sur silicium, propose des solutions de miniaturisation et de fiabilité totalement adaptées au marché du sans fil, donc de la domotique et du télé-relevé. La technologie PICS La technologie PICS (Passive Integrated Connecting Substrate) développée dans le centre de Recherche et Développement d IPDiA à Caen, exploite l épaisseur du silicium pour intégrer des dizaines voire des centaines de composants passifs, pour réduire la surface tout en augmentant la densité des composants et donc les performances. La technologie d IPDiA se démarque par la stabilité et la fiabilité de la liaison radio. La miniaturisation des composants apporte une diminution significative de la taille de l équipement final ainsi que de son coût. Enfin, cette innovation facilite le design et autorise la production de masse. On retrouve déjà, en France et en Europe, les composants passifs d IPDiA dans les compteurs radiofréquences d eau et de gaz et dans de nombreux appareils sans fil pour la domotique. IPDiA anticipe et travaille sur la prochaine génération d intelligence centralisée sans fil, le «Smart Grid», qui à la fois contrôlera la mise en réseau des différents appareils électriques de la maison mais gérera aussi les télé-relevés pour l eau, le gaz et l électricité. Régulièrement récompensée pour sa technologie révolutionnaire, IPDiA a reçu le mois dernier le «Grand Prix Siemens de l Innovation». 6 Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre 2011

7 QUALITÉ DE VIE Quand le rêve du foyer connecté devient une réalité Le «foyer connecté» permet de lire ou de visionner de façon homogène des contenus sur notre téléviseur, notre tablette ou notre ordinateur portable avec le plus haut niveau de performances et de rapidité tout en ayant la possibilité d accéder à des boutiques d applications. Annoncé sous le nom de code Orly, ce circuit fait partie de la plate-forme de divertissements domestiques de dernière génération de STMICROELECTROnICS. Il prend en charge un large éventail d environnements open-source. Dotée d une puissance de traitement supérieure à tous les autres circuits intégrés pour décodeurs de télévision numérique, cette nouvelle référence prend en charge des services à valeur ajoutée tels que les jeux, la lecture vidéo sur internet par l intermédiaire de tierces parties, les nouvelles «App Store» (applications pour l I-Phone) et la lecture sécurisée en haute définition. Un nouveau système sur puce pour décodeur haut débit Ce nouveau système sur puce pour décodeurs numériques haut débit, le plus puissant au monde, est le fruit de développements menés avec la participation de l équipe du Groupe Home Entertainment & Displays de STMICROELECTROnICS (HED) de Grenoble et des équipes de développement de technologie CMOS basse consommation les plus avancées sur tranches de silicium 300mm à Crolles. Le système se caractérise par un rendement énergétique à la pointe du marché, des performances extrêmes et des fonctions de sécurité les plus performantes de sa catégorie. Cette dernière génération de systèmes sur puces jouera le rôle de régie multimédias dans les foyers, connectant tous nos périphériques et assurant aux utilisateurs la plus riche expérience multimédia avec guides de programmes en 3D, télévision en 3D FullMotion, vidéo sur Internet (OTT - Over The Top) et jeux via des tierces parties sur internet ou via l opérateur, sans oublier un accès rapide et complet à un grand nombre d applications. Les opérateurs et les fournisseurs de contenus pourront ainsi proposer des services à valeur ajoutée à leurs abonnés, tandis que les fabricants de téléviseurs pourront fournir de nouveaux services et assurer une expérience enrichie aux utilisateurs. En atteignant des performances hors pair dans le domaine des divertissements domestiques à haut débit, STMICROELECTRONICS révolutionne l expérience télévisuelle des consommateurs. Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre

8 QUALITÉ DE VIE Un partenariat judicieux pour miniaturiser des capteurs de mouvements corporels Dès sa création en 2009, IPDiA, leader des technologies 3D de passifs intégrés sur silicium, a lancé un grand programme de R&D appelé PRIIM. Ce programme, soutenu par OSEO et impliquant de nombreux partenaires applicatifs et technologiques, définit de nouveaux besoins pour des marchés en très forte croissance tels que les appareils médicaux implantables (stimulateurs, défibrillateurs, détecteurs de mouvement), les cartes à puces multimédia et les systèmes embarqués complexes. Le partenariat IPDiA / MOVEA C est dans ce contexte qu IPDiA et MOVEA travaillent sur des microsystèmes sensibles aux mouvements. MOVEA conçoit l architecture électronique. IPDiA met à disposition de MOVEA une technologie qui permet d obtenir un produit final plus performant et miniaturisé. Pour MOVEA, ce travail d équipe apporte un gain de temps précieux pour le développement du projet dans un milieu extrêmement concurrentiel. L intérêt de ce partenariat pour IPDiA est d accéder très rapidement au marché et démontrer une fois de plus la valeur ajoutée de sa technologie PICS (Passive Integrated Connecting Substrate). Le capteur de mouvement Avec le support de 3D Plus, partenaire de ce projet, les équipes techniques d IPDiA et de MOVEA ont réalisé un système intégré avec composants passifs et actifs dans un même boîtier pour ainsi obtenir un gain de surface de 50% comparé aux solutions basées sur des composants discrets. Dans ce microsystème, plusieurs puces PICS sont utilisées en association avec les autres composants du système. Les puces PICS assurent les fonctions de filtrage électrique des alimentations, et du filtrage des références de fréquence internes (PLL). Ce capteur de mouvements corporels est dédié à deux applications. La première est une application e-médicale pour évaluer les progrès réalisés lors de phase de rééducation motrice d un patient ou interfacer les gestes du patient dans un univers de jeux vidéo à orientation médicale. La seconde concerne l analyse du geste sportif pour l amélioration des performances ou la pratique courante d activités physiques. 8 Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre 2011

9 La microélectronique au cœur de la ville intelligente mobilité >

10 MOBILITÉ Villes & mobilité Le concept des villes intelligentes consiste à organiser la croissance et le développement des cités en intégrant les principes et les innovations en matière de sécurité publique, transports, eau, construction et services sociaux. L éco-quartier intelligent Conçu dans l optique de développement durable, il doit favoriser le développement économique et la qualité de vie tout en réduisant l impact environnemental. Il intègre ainsi le concept de bilan énergétique neutre voire positif (critères HQE*) avec des matériaux écologiques, des énergies renouvelables, le traitement des eaux et des déchets, des transports propres et enfin une gouvernance citoyenne. Pour accompagner la croissance de la demande liée à l accroissement des populations dans les cités, les nouveaux modes de transports tels les véhicules électriques, les consommations d énergie, la gestion des phénomènes de pointe et les réseaux intelligents sont une nécessité incontournable. Le transport intelligent Pour atténuer l impact carbone et optimiser les usages, le système de transport se doit d être intelligent ; les transports représentent aujourd hui 25% de la consommation d énergie au niveau mondial. Pour ce faire, il s agit d intégrer les technologies de l information et de la communication à différents niveaux : infrastructures, véhicules, utilisateurs. La communication de machine à machine entre les véhicules et les infrastructures est le principe de base des systèmes de transport intelligent (STI). Plus de la moitié des automobilistes européens et américains souhaitent un système de communication bidirectionnel connecté à internet dans leur véhicule afin d accéder à des services d urgence, aux mises à jour des conditions de circulation, à l accès au web... Selon plusieurs études, IMS Research prévoit plus de 40 millions de véhicules connectés à l horizon 2017 (5 millions en 2010) et ST-ERICSSOn prévoit 50 milliards d équipements interconnectés à l horizon * Haute Qualité Environnementale. 10 Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre 2011

11 MOBILITÉ Le véhicule connecté : des challenges à la clé Tout comme nos poches avec les smartphones, nos sacs avec les tablettes, les consoles portables et nos produits électroménagers avec les écrans, nos voitures n échappent pas à la connexion sans fil avec le monde extérieur. Les calculateurs embarqués, de 5 à 80 selon les modèles et les fabricants, sont depuis longtemps interconnectés et échangent de nombreuses données : informations pour la prise de décision (par exemple vitesse, angles de direction, accélération) ou pour les commandes elles-mêmes, telles la direction, l accélération, l ouverture de portes ou de fenêtres. Mais chacun apprécie toujours les nouvelles fonctionnalités apportées par la connexion d un équipement high-tech au monde extérieur. Le conducteur connecté Maintenant accoutumé aux s, aux réseaux sociaux, aux cartes interactives et à toute autre sorte de contenus multimédias, l utilisateur demande une connexion permanente : à la maison, au travail, en vacances, dans les transports en commun et, bien sûr, également en voiture. Cette connexion permanente, tout en répondant aux attentes des utilisateurs en leur délivrant s, musique, vidéo, information, positionnement et jeux insuffle des challenges techniques pour les constructeurs et leurs équipementiers. La voiture se retrouve à devoir intégrer un concentré de toutes les technologies nécessaires aux terminaux et infrastructures de communication. La voiture à terminal hi-fi La voilà qui devient terminal audio hi-fi, graphique HD, ouvert aux applications mobiles et au web browser. Les solutions développées pour les équipements électroniques high-tech grand-public doivent s adapter au monde automobile pour donner la même expérience à son utilisateur tout en s adaptant aux conditions d environnement automobile très exigeantes et à son niveau de qualité sans compromis. C est pourquoi l on retrouve, au sein d initiatives telles que GenIVI, les compétences des principaux constructeurs et équipementiers aux côtés des fournisseurs de solutions logicielles et processeurs pour automobiles et tablettes comme FREESCALE. Des réseaux de données fiables Toutes ces informations doivent être acheminées vers ou à partir de l utilisateur mais les fonctions propres du véhicule ne peuvent à aucun moment risquer d être endommagées par des malveillances ou des simple défauts logiciels. Le véhicule nécessite alors une passerelle équipée des pare-feux les plus sophistiqués. CAn, Ethernet, Flexray, Wi-fi, Bluetooth, LIn, USB se croisent, se partagent les données mais doivent être étanches. La maîtrise des réseaux de données haut débit est maintenant partie intégrante des architectures automobiles. Leaders dans les solutions réseaux de télécommunications, FREESCALE s appuie sur les mécanismes développés sur sa gamme de processeurs QorIQ pour la communication entre infrastructures haut débit (comme les stations de base cellulaires) en vue d apporter aux constructeurs automobiles le bénéfice et l expérience acquise dans le monde du protocole internet. Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre

12 MOBILITÉ Système de gestion sophistiqué pour des batteries rechargeables Les inquiétudes mondiales causées par le changement climatique et la flambée des prix du pétrole ont suscité un très vif intérêt pour les véhicules électriques et hybrides. Ce segment grandissant du marché automobile est stimulé par le développement de batteries rechargeables de plus en plus performantes, et dont le coût de fabrication en grand nombre est devenu acceptable. Afin d obtenir une puissance et une autonomie suffisante, les véhicules électriques sont alimentés par des blocs complexes de 100 à 200 cellules. Les besoins des systèmes de gestion de batterie étant variés (véhicules, motos, vélos, ordinateurs portables), les interfaces analogiques doivent s adapter aux contraintes particulières de chaque système. Les batteries Li-ion devraient très probablement dominer le marché grâce à leurs avantages (densité d énergie, vitesse d autodécharge plus faible, facteur de forme flexible). néanmoins, plusieurs défis sont à relever : le chargement de la cellule peut être endommagée si elle est chargée de manière excessive, mais elle peut être aussi irrémédiablement détruite si elle est trop déchargée. Les comportements de charge et de décharge en fonction de la température donnent une courbe de décharge assez plate. En outre, les caractéristiques de chacune des cellules (capacité, vieillissement, vitesse de charge/ décharge, température) peuvent varier de ± 3 %. C est la raison pour laquelle un système de gestion efficace doit être utilisé pour prolonger la durée de vie de la batterie, maximiser son rayon d action et protéger les conducteurs contre les risques d utilisation. Le système de gestion Les fonctions clés d un système de gestion sont la surveillance de l état de charge/décharge de la batterie, la protection, l équilibrage des cellules, le traitement des données et la communication avec d autres dispositifs. L équilibrage des cellules vise à obtenir un état de charge/décharge semblable dans toutes les cellules ce qui permet d augmenter considérablement l autonomie et la durée de vie d un bloc batterie. Ces fonctions sont réalisées grâce à une interface analogique de mesure haute performance qui mesure la tension et la température de chaque cellule ainsi que le courant de charge/décharge de tout le bloc batterie. La mesure de la tension Un bloc de batterie standard peut être composé de plus d une centaine de cellules connectées en série, ayant chacune une courbe de décharge assez plate. Le circuit de mesure de tension doit être capable de mesurer précisément la tension aux bornes de chaque cellule, une erreur de mesure de 5mV se traduisant par une erreur de 1 % sur l état de charge. Afin de limiter les coûts de fabrication et le nombre de circuits intégrés, des technologies standard CMOS faible tension (3.3 V 5 V) et des convertisseurs analogiques numériques multiplexés sont utilisés pour surveiller jusqu à 12 cellules avec une seule voie de conversion. La mesure de la température Sur les batteries Li-ion, la tension aux bornes de chaque cellule dépend de sa température. Des différences de températures existant à chaque point du bloc batterie, la mesure de la température est cruciale pour connaître l autonomie effective de la batterie et pour éviter tout dégât résultant d une surchauffe durant la charge. Entre -20 C et 60 C, la différence de tension de la cellule peut atteindre environ 5 mv/ C, ce qui signifie qu une erreur de mesure de 1 C se traduit par une erreur de 1 % de la mesure de l état de charge. La mesure du courant Les cellules étant connectées en série, la mesure du courant de charge/décharge ne peut se faire que sur tout le bloc batterie. La mesure du courant permet de déterminer avec précision l impédance interne de la batterie qui elle-même varie en fonction de l état de charge. La corrélation avec la mesure de tension de chaque cellule permet d accroître la précision sur l estimation de l état de charge et de l autonomie de la batterie. Les variations de courant sont très importantes suivant l état de fonctionnement de la batterie (normal, arrêt, pleine puissance) ce qui impose une plage de mesure importante. Les performances du système Un système de gestion de batterie necessite l assemblage de plusieurs fonctions, aussi les performances système ne peuvent être garanties qu après simulation de l assemblage. Afin d atteindre un niveau de confiance suffisant et accélérer les simulations, des modèles haut niveau, dont l équivalence avec la partie analogique est démontrée, peuvent être utilisés. Animés par l évolution permanente des batteries rechargeables, les fournisseurs de circuits IP* doivent fournir aux intégrateurs et aux architectes de systèmes des circuits analogiques très performants. Pour construire des circuits intégrés de surveillance de batteries plus fiables et valider leur architecture en avance de phase du projet. * Internet Protocole. 12 Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre 2011

13 La microélectronique au cœur de la ville intelligente entreprises >

14 ENTREPRISES Des ordinateurs toujours plus légers AMD a lancé une nouvelle génération de produits qui voit la fusion de deux processeurs, CPU et GPU sur le même circuit : l APU (Accelerated Processing Units). Les APU réunissent avec brio la technologie de processeur AMD et le traitement graphique AMD Radeon sur une seule puce ; synonyme de plus de performances tout en réduisant l espace occupé et favorisant l économie d énergie. Les APU d AMD offrent un graphisme HD exceptionnel, des performances de pointe et plus de 10,5 heures d autonomie. Ils proposent également des interfaces gestuelles, un support multiécrans, la 3D et la stabilisation d image en temps réel. Ces APU annoncent le début d une nouvelle expérience multimédia riche. C est sur les marchés des PC-portables, en particulier, que la valeur ajoutée des AMD Fusion APU se fait le plus ressentir. Plusieurs grands avantages utilisateurs y sont rattachés, dont : Un «super-ordinateur» dans votre PC-portable : jusqu à 4 cœurs de calcul (CPU), 400 cœurs graphiques (GPU) et une fonctionnalité Turbo CORE qui «boost» les performances à la demande, Une durée de vie de la batterie allongée : la technologie «AMD AllDay Power» améliore les performances d autonomie avec plus de 11h, ce qui représente un gain de 20 % d autonomie versus l année dernière, Une expérience Haute Définition avec une puissance graphique intégrée à l APU ; mais aussi la possibilité - en fonction des besoins - d ajouter une carte graphique dédiée («AMD Dual Graphics»). Très utile pour tous ceux qui sont mobiles au travail et qui souhaitent quand même accéder à la meilleure expérience visuelle possible. Mobilité et solutions ultraportables Sur les PC, la demande se précise sur les besoins en portabilité et en autonomie avec plus de fonctionnalités et des prix abordables. Les APU AMD répondent à ce besoin de performances même sur des portables toujours plus fins et plus légers à des prix compétitifs. L entreprise continue à développer des gammes avec des performances visuelles toujours meilleures. Selon les sources de GFK, malgré la stagnation du marché des PC, AMD continue de gagner des PDM et représente 29% du marché total PC sur août 2011 en France. Les gammes de produits se déclinent sur les Netbooks, les ultraportables (ou portables d entrée de gamme) et les portables haut de gamme. AMD adresse aussi le marché de la tablette dérivé de la gamme des Netbooks. Un produit spécifique sera développé en Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre 2011

15 ENTREPRISES Optez pour la rime énergétique avec l Intel POEM Qui n a jamais maugréé contre la copie inutile de dizaines de pages abandonnées à l imprimante commune ou les lumières encore allumées dans les salles de réunion une fois tout le monde parti? La liste des gaspillages énergétiques pourrait être longue encore dans les immeubles de bureaux, sans compter ceux des habitations. Le secteur du bâtiment, dans son ensemble, est le plus énergivore en France avec près de 43% de la consommation totale d énergie! À tous ces problèmes de rimes énergétiques, INTEL a décidé de répondre en POEM (comme Personal Office Energy Manager). Un outil d alerte personnalisé C est un nouvel outil de mesure et d alerte personnalisé inscrit dans les engagements d InTEL au sein du GIE «Enjeu Energie Positive» et destiné à remettre l humain au cœur de la performance énergétique du bâtiment en créant une véritable interactivité. Un tableau de bord simple Concrètement, l outil POEM consiste en un logiciel configurable sur le poste de travail de chaque employé de bureau. Par le biais de son tableau de bord simple d utilisation, symbolisé notamment par des fleurs qui fanent ou s épanouissent en fonction de la consommation énergétique réalisée pour chaque élément connecté au système, l utilisateur est renseigné en temps réel sur l impact de son comportement individuel par rapport à la consommation globale de l immeuble. À lui, dès lors, de se responsabiliser sur la dépense énergétique de son PC, de ses impressions, etc. grâce à des conseils d usages concrets. POEM s inscrit en droite ligne dans le cadre du GIE «Enjeu Energie Positive». Créé fin 2008 à l initiative de BOUYGUES Immobilier, ce consortium de sociétés vient tout juste de rendre ses conclusions dans un objectif clair et affiché : diminuer la consommation énergétique des futurs immeubles du tertiaire en augmentant leur capacité à produire des énergies renouvelables et en optimisant le bilan carbone sur leur cycle de vie. Situé à Meudon, un premier ensemble de bâtiments, fruit des réflexions des partenaires du GIE, est sur le point de rentrer en phase d exploitation. Baptisé Green Office, il constitue le premier ensemble tertiaire de grande ampleur à énergie positive en France. Le Green Office, immeuble de bureaux à énergie positive, a ouvert à Meudon Par rapport à un immeuble de niveau RT 2005, le Green Office permet de réaliser 65% d économies d énergie, et 30% par rapport aux bâtiments HQE les plus performants. Le bâtiment de Meudon (d une surface de m 2 SHON*) et les surfaces de parking sont couverts de panneaux photovoltaïques. L éclairage naturel a été privilégié. Un bilan énergétique positif L immeuble produit sur l ensemble de l année plus d énergie renouvelable qu il n en consomme, grâce à ses m 2 de panneaux photovoltaïques de kwh. La centrale photovoltaïque assurera 40 à 45% de la consommation totale d énergie, et la chaudière le reste. Le Green Office est piloté en temps réel par un logiciel. SIGO (Système Informatique de Green Office) à deux fonctions : assurer la traçabilité du comportement énergétique du bâtiment pendant les neuf ans et le mettre en configuration énergétique optimale selon la météo. Les capteurs et le logiciel déterminent par exemple l inoccupation d un espace, et y éteindront les lumières, et le soir les ordinateurs. SIGO supervise l ensemble des usages, chauffage, éclairage, ascenseurs, bureautique, parkings... * Surface hors œuvre nette. Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre

16 ENTREPRISES Un capteur de mouvement et d orientation pour interface homme / machine STMICROELECTRONICS, premier fournisseur de microsystèmes électromécaniques (MEMS) pour applications portables et grand public, a travaillé avec MICROSOFT au développement d une solution capteur de mouvement et d orientation pour interface homme / machine fonctionnant sous le système d exploitation Windows 8. Rotation d écran et géolocalisation en intérieur Cette collaboration avec MICROSOFT souligne la capacité de STMICROELECTROnICS à proposer une solution capteur complète intégrant dans un unique module plusieurs capteurs associés à des fonctions de traitement et à un logiciel dédié. Fabriqué en série, le module inemo combine un gyroscope numérique triaxial, un accéléromètre numérique triaxial et un magnétomètre numérique triaxial avec un capteur de proximité, un capteur de pression barométrique et un microcontrôleur STM32 qui exécute les algorithmes de détection du moteur logiciel inemo Engine sensor-fusion de STMICROELECTROnICS et les interfaces homme/machine en utilisant le protocole I2C (Intelligent Interface Controller). Des solutions sans contact STMICROELECTROnICS est également l un des premiers fournisseurs de solutions sans contact pour applications mobiles et portables et a travaillé avec MICROSOFT afin de permettre la prise en charge de sa solution nfc par le prochain système d exploitation Windows 8. STMICROELECTROnICS permet l interaction aux futurs appareils fonctionnant sous Windows 8 d interagir en mode sans contact, facilitant de nouvelles possibilités de communications pratiques et sécurisées à courte distance entre ces terminaux, avec une occasion unique d intégrer les fonctionnalités nfc «plug & play» dans les futurs ordinateurs et tablettes fonctionnant sous Windows 8. MICROSOFT a dévoilé les dernières informations concernant Windows 8 lors de la très attendue conférence «BUILD» tenue à Anaheim en Californie du 13 au 16 septembre Parmi les points clés qui ont été abordés, l aspect interface homme/ machine et les nouvelles opportunités offertes aux développeurs ont été en bonne place. Cette collaboration fait bénéficier les utilisateurs de fonctions de détection telles que la rotation d écran ou la géolocalisation en intérieur qui sont intégrées à Windows. 16 Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre 2011

17 La microélectronique au cœur de la ville intelligente Ville >

18 VILLE Éclairage : forte expansion Le revenu mondial du marché de l éclairage est estimé à environ 52 milliards d euros en La croissance mondiale prévue est due en grande partie à l accroissement démographique et à l urbanisation. Dans le même temps, la rareté des ressources et le changement climatique sont de plus en plus préoccupants. Les gouvernements du monde entier réagissent grâce aux régulations conduisant à une meilleure efficacité énergétique. La demande pour les appareils d éclairage varie considérablement d un pays à l autre : les pays les plus aisés représentent généralement les marchés les plus importants mais les ventes d appareils d éclairage dans les pays émergeants connaissent un rythme de croissance plus rapide. Les principaux fabricants d appareils d éclairage sont basés principalement dans les pays industrialisés mais les pays en développement produisent plus de la moitié de toute la production de l industrie. Il faut noter que l expansion de l industrie dans les régions en développement a été soutenue dans un certain nombre de cas par les ressources financières et technologiques des grands fabricants attirés par les possibilités de croissance que ces régions offrent. Le résidentiel est et demeure le segment de marché le plus important, suivi par les bureaux et l éclairage public. CAGR % Marché du lighting par application en Millions d euros % par an Résidentiel Bureau Industriel Magasin Hôpital Extérieur Architecture Source Mc kinsey global Lighting Market Model La sécurité, partie intégrante de la qualité de vie 50 Évolution des violences physiques selon les villes - en % Villes de plus de Villes de Villes de moins de hab. à hab hab s de moins de Sans caméra hab. Villes Évolution de plus de de la Villes délinquance de Villes de moins de Avec caméra 150 générale 000 hab. de 2000 à 150 à hab. - en 50 % 000 hab. Sans caméra Avec caméra Aujourd hui, nous ne cherchons plus uniquement une protection traditionnelle de la vie humaine et des biens privés mais une gestion d ensemble des processus. Créer ce sentiment d être à l abri de tout danger semble désormais possible grâce aux évolutions technologiques de la domotique, de la sécurisation des réseaux de communication, du géo-positionnement, des systèmes biométriques et d identifications, de la vidéosurveillance ou encore de la sécurisation des routes et véhicules. La télésurveillance apporte davantage de sérénité dans nos villes, nos maisons ou nos entreprises. En , on dénombrait en France un triplement des installations de vidéosurveillance dans nos villes (soit caméras). La télésurveillance -13 privée -6 connait elle aussi une embellie avec près de installations en Ce qui fait l attrait de ces systèmes vidéos, ce sont les logiciels car l intelligence artificielle en est devenue la clé. L ordinateur va débusquer le suspect, par analogie avec des mouvements prédéfinis. Qu une personne esquisse un mouvement brusque devant une vitrine, qu elle remonte une file à contresens, et l image aussitôt s affichera à l écran. À l opérateur de s assurer ensuite qu il ne s agit pas d un malfrat en plein casse ou d une victime tentant d échapper à ses poursuivants. 18 Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre 2011

19 VILLE Les «Smart Objects» : le lien entre le monde virtuel et le réel Membre de Ce sont des objets personnels portables qui disposent de toute la sécurité des cartes à puce existantes. Au format clé USB, avec un capteur, un calculateur et un émetteur, ils répondent à un vrai besoin de connectivité vers le PC et le web. Ce qui les rend attractifs, c est leur façon de connecter de façon bidirectionnelle le monde physique à celui de l internet en s appuyant sur l interface universelle USB. Dans ce domaine, les applications sont diverses. Que ce soit dans les transports publics (transaction sans contact, possibilité de rechargement et de mise à jour en ligne), en entreprise (contrôle d accès logique et physique, échanges sécurisés de fichiers), dans les banques (transaction sans contact avec rechargement en ligne, paiement en ligne) ou pour le e-ticket, la santé Avec le développement des menaces modernes - attaques ciblées combinant diverses techniques, de l extérieur comme de l intérieur - toute entreprise doit adapter sa défense. Les risques qu elle encourt sont de natures diverses : intrusion, vandalisme, espionnage, vol ou fuite de données confidentielles. Pour y faire face, une politique globale de gestion des identités s impose. La sécurité de l entreprise est améliorée Ces «Smart Objects» déploient facilement des solutions d authentification et de signature électronique, tirent partie des technologies nfc/rfid existantes dans votre infrastructure (bornes d accès physique : locaux, parkings) et centralise la gestion des identités (physiques et logiques) de vos collaborateurs. Les salariés de l entreprise sont satisfaits et ont une meilleure productivité : ils accèdent facilement aux ressources de l entreprise de manière sécurisée, ils simplifient leurs opérations quotidiennes telles que le paiement au restaurant d entreprise et dématérialisent leurs titres de transport. L entreprise fait des économies en remplaçant badges et cartes à puce existants par un seul objet facile à déployer, maintenir et faire évoluer. En résulte notamment la personnalisation adaptée à l entreprise et le déploiement via la Card Management System préférée du salarié. Le chargement en ligne de nouvelles applications est aussi possible. Avec les «Smart Objects» Comme cœur de métier, neowave s inscrit dans la révolution du monde des transactions sans contact RFID/nFC et des services en ligne. Dotée d une forte expertise dans les domaines des composants sécurisés, de la carte à puce et des logiciels embarqués, l entreprise est reconnue sur les marchés de la transaction sécurisée et des produits grand public. Le token USB/RFID multifonctions évolutif Fini les tokens oubliés sur les postes de travail pendant les pauses, le badge d entreprise devient un objet personnel et multifonctions qui, en ayant plus de valeur ajoutée pour l employé, le responsabilise et Weneo 2.0 le concept de badge unique pour l entreprise basé sur un token USB multifonctions pour un accès en toute sécurité à la fois aux locaux et au système d information, et aussi pour protéger les données en mobilité. permet une meilleure adoption de la politique de sécurité car il peut intègrer les fonctions de : Token d authentification forte deux facteurs basé sur une carte à puce, Clé USB chiffrante de 4Go avec CD-ROM, partition publique et partition privée avec accès par mot de passe pour la protection de données en mobilité, Badge RFID/nFC pour le contrôle d accès physique, la gestion de temps, le porte-monnaie électronique, Un logement SIM pour une deuxième carte à puce au format SIM qui peut servir de coffre-fort aux certificats pour la signature électronique par exemple, Un logement sécurisé pour une photo d identité permettant l identification visuelle du porteur. Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre

20 VILLE Plus de mobilité dans la ville Le programme paneuropéen ITEA 2 ITEA 2, suite du succès du programme ITEA, est un programme paneuropéen stratégique pour la R&D dans des Systèmes et Services de Logiciels. ITEA 2 stimule et soutient les projets qui donneront un bord d attaque à l industrie européenne dans le secteur de SISS (dans lequel le logiciel représente un segment significatif en termes de fonctionnalité de système, le coût et le temps de développement de système). L ambition d ITEA 2 est de mobiliser personnes/an au cours des huit ans du programme, exigeant une augmentation significative de l investissement. Le projet «Smart Urban Spaces» est un projet européen ITEA 2 qui a pour but d introduire des services interopérables dans les villes européennes sur la base des nouvelles technologies mobiles dont le NFC (Near Field Communication) est un élément moteur. Le projet réuni 25 acteurs dont 9 villes européennes, des universités et des industriels du secteur comme NXP, et tend à préparer, valider et promouvoir la technologie de base qui vont déployer des nouveaux cas d usages induits par le NFC*, comme la billettique, le paiement, le transport urbain. L interopérabilité et la sécurité sont les axes prioritaires du projet. Un projet européen Le projet, qui se termine en juin 2012, est dans la dernière ligne droite alors que le nfc connait un essor mondial. Tous les challenges techniques sont désormais résolus, y compris les problématiques de standardisation et d interopérabilité. Les opérateurs de télécommunication et les autres fournisseurs de services commencent à proposer différentes solutions techniques, des cartes sans contact aux tags autocollants en passant par des solutions dans des micro SD. Les déploiements européens des services concernés vont donc débuter idéalement au moment où l offre matérielle se concrétise sur le marché. La participation à de tels projets européens revêt de multiples avantages directs ou indirects. Bien sûr, les subventions européennes viennent en premier lieu à l esprit et aident bien souvent à financer une partie des efforts associés. Mais la possibilité d être acteur actif d un standard en devenir permet de préparer les développements associés avec une avance certaine et la possibilité unique de partager autour d un même projet fédérateur avec des partenaires, des clients potentiels, et même parfois des compétiteurs confèrent aux projets européens une valeur bien supérieure au simple aspect financier des subventions. * near Field Communication. «Smart Urban Spaces» : un projet qui prépare les technologies d interopérabilité, de sécurité pour la billettique, le paiement et le transport urbain. NXP Caen, sur le Campus EffiScience, acteur majeur du projet «Smart Urban Spaces» 20 Dossiers thématiques du SITELESC Numéro 2 - Octobre 2011

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES

Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES Fiche COMPOSANTS ELECTRONIQUES 1. Etat des lieux de la filière Définition La filière composants électroniques inclut en France les composants et cartes à puces (29 000 emplois), la sous-traitance d assemblage

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS

ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID ALSTOM GRID AU CŒUR DES RESEAUX INTELLIGENTS Date : 08/02/2011 Selon l IEA, entre 2010 et 2030 : - la croissance économique devrait engendrer une demande énergétique

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

Une situation géographique proche de la capitale.

Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux, une ville innovante et attractive Une situation géographique proche de la capitale. Issy-les-Moulineaux accueille des sièges sociaux d entreprises prestigieuses : Microsoft, Bouygues

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

Power over Ethernet Plus. James Withey Ingénieur R&D senior chez Nexans

Power over Ethernet Plus. James Withey Ingénieur R&D senior chez Nexans Power over Ethernet Plus James Withey Ingénieur R&D senior chez Nexans Livre blanc Nexans Cabling Solutions Mai 2011 Power over Ethernet Plus La promesse de PoE+ pour la gestion des réseaux d entreprise

Plus en détail

Découverte des tablettes tactiles (ipad d'apple et Galaxy Tab de Samsung

Découverte des tablettes tactiles (ipad d'apple et Galaxy Tab de Samsung Pourquoi découvrir ces tablettes tactiles? L arrivée des tablettes tactiles sur le marché des outils numériques fait apparaître de nouvelles habitudes dans les technologies de l information et de la communication.

Plus en détail

Résolvez vos problèmes d énergie dédiée à l informatique

Résolvez vos problèmes d énergie dédiée à l informatique Résolvez vos problèmes d énergie dédiée à l informatique GRÂCE À UNE SOLUTION ENERGY SMART DE DELL Surmonter les défis énergétiques des datacenters Les responsables informatiques ont un problème urgent

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 02/10/2014 Introduction Depuis plus de 30 ans, Altran anticipe le besoin croissant d innovation technologique dans tous les principaux secteurs

Plus en détail

Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques

Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques Adaptabilité et flexibilité d une station de charge pour véhicules électriques Mars 2012 / Livre blanc de Johan Mossberg et Maeva Kuhlich Sommaire Introduction... p 2 Qu est ce qu une station de charge

Plus en détail

Smart grids for a smart living Claude Chaudet

Smart grids for a smart living Claude Chaudet Smart grids for a smart living Claude Chaudet 1 Institut Mines-Télécom Les smart grids en quelques mots Modernisation des réseaux électriques Utilisation des technologies de l information et de la communication

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Votre maison vit à votre Grâce au système KNX, votre maison devient intelligente : elle adapte l éclairage, le chauffage, la climatisation, la gestion

Plus en détail

L Internet des Objets : Une opportunité à saisir pour la Suisse

L Internet des Objets : Une opportunité à saisir pour la Suisse IoT Capteurs Connectés Yverdon Nov 2014 L Internet des Objets : Une opportunité à saisir pour la Suisse Jean-Paul Bardyn, Vice-President, CTO Le Marché de l Internet des Choses Le Marché des Objets Connectés

Plus en détail

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest

Moteur d idées pour véhicules spécifiques. Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité Véhicules et Mobilités du grand Ouest ] [Notre mission] Développer la compétitivité des entreprises par le biais de l innovation :

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Demain, le bâtiment intelligent

Demain, le bâtiment intelligent Demain, le bâtiment intelligent 2 heures au CSTB B Jacquemin benoit.jacquemin@schneider-electric.com Sommaire 1. SE dans le bâtiment 2. Vers des infrastructures électriques flexibles 3. Une meilleure intégration

Plus en détail

Batterie Li-ion Evolion. La solution éprouvée ultracompacte de Saft pour les applications télécoms

Batterie Li-ion Evolion. La solution éprouvée ultracompacte de Saft pour les applications télécoms Batterie Li-ion Evolion La solution éprouvée ultracompacte de Saft pour les applications télécoms Saft : fournisseur d énergie de secours des installations télécoms d aujourd hui Saft propose une gamme

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

DEL 60 PO PLEINE HD. Écran 15,6 po 500 Go mémoire Caméra web Windows 8

DEL 60 PO PLEINE HD. Écran 15,6 po 500 Go mémoire Caméra web Windows 8 Écran 10.5 résolution de 2560 x 1600p Processeur Quad Core SnapDragon 801 et une RAM de 2 Go Contraste de 100 000 : 1 Partage d écran en simultané Lecteur d empreintes digitales Connectez votre PC à votre

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild

Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids. sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild Exemple de réalisation dans le cas de projets pilotes Smart Grids «Smart grids au carrefour des enjeux technologiques et sociétaux» 13 juin, Laas-CNRS Toulouse Jean Wild l'essentiel Milliards d euros de

Plus en détail

Caméra Sportive. Caméra Sportive 99

Caméra Sportive. Caméra Sportive 99 Caméra Sportive L objectif de Qilive : proposer à tous des équipements munis des dernières technologies plébiscitées par les consommateurs. Les loisirs et le sport profitent aussi des nombreuses innovations

Plus en détail

Protéger son entreprise avec les solutions Cisco de vidéosurveillance pour les TPE-PME

Protéger son entreprise avec les solutions Cisco de vidéosurveillance pour les TPE-PME Protéger son entreprise avec les solutions Cisco de vidéosurveillance pour les TPEPME Assurer la sécurité physique de l entreprise Vols, vandalisme, dégradations, atteinte à l intégrité des employés, sinistres

Plus en détail

Quelles actions pour réduire les consommations d énergie et générer un retour sur investissement rapide?

Quelles actions pour réduire les consommations d énergie et générer un retour sur investissement rapide? Quelles actions pour réduire les consommations d énergie et générer un retour sur investissement rapide? 3 niveaux d actions d efficacité énergétique La gestion d énergie, les systèmes de comptage et d

Plus en détail

Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque

Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque N 33-08 Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque Paris, le 28 août, 2008 Saft, Conergy et Tenesol annoncent le lancement

Plus en détail

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus Bien choisir son smartphone avec Les prix bas, la confiance en plus BIEN CHOISIR SON SMARTPHONE Comment bien choisir un Smartphone? Les systèmes d exploitation et les critères techniques à la loupe pour

Plus en détail

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE

PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE PLACER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU CŒUR DU BÂTIMENT ET COMBATTRE LA PRÉCARITE ÉNERGÉTIQUE Contribution du SER au Plan de performance énergétique des logements 2 ( ) «La rénovation thermique des logements

Plus en détail

L Internet des objets

L Internet des objets L Internet des objets L économie numérique entame une nouvelle phase de son évolution notamment avec le développement de l Internet des objets et la future 5G. Ces avancées ouvrent la voie à l avènement

Plus en détail

La maison gaz naturel basse consommation

La maison gaz naturel basse consommation La maison gaz naturel basse consommation Construction individuelle neuve Pourquoi opter pour une maison basse consommation au gaz naturel? Vous êtes au cœur d un projet important : la construction d une

Plus en détail

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique Mardi 30 juin 2015 Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique «Transition énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), essor du

Plus en détail

GlobalSecure d ANAVEO, la Haute Protection Numérique

GlobalSecure d ANAVEO, la Haute Protection Numérique GlobalSecure d ANAVEO, la Haute Protection Numérique D O S S I E R D E P R E S S E J U I N 2 0 1 3 CONTACT PRESSE AGENCE SNC Brigitte Nakachdjian 04 37 43 11 11//// 06 07 27 21 02 agencesnc@wanadoo.fr

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE

LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE LES SYSTEMES ELECTRIQUES INTELLIGENTS AU SERVICE DE LA VILLE NUMERIQUE ET DURABLE Thomas VILLARD Directeur de projets Systèmes Electriques Intelligents Anne CHATILLON Chef de projets Ville Durable Sommaire

Plus en détail

DÉCOUVREZ VOTRE STYLE...

DÉCOUVREZ VOTRE STYLE... DÉCOUVREZ VOTRE STYLE... BTicino, marque du groupe français Legrand, se profile en spécialiste mondial du marché des interrupteurs et systèmes résidentiels (domotique et vidéo-parlophonie). Mue par un

Plus en détail

Le nouveau MacBook Pro avec écran Retina est doté des tout derniers processeurs, de graphismes plus rapides et d une meilleure autonomie

Le nouveau MacBook Pro avec écran Retina est doté des tout derniers processeurs, de graphismes plus rapides et d une meilleure autonomie Le nouveau MacBook Pro avec écran Retina est doté des tout derniers processeurs, de graphismes plus rapides et d une meilleure autonomie Les suites iwork et ilife sont offertes pour l achat d un nouveau

Plus en détail

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires The better electric. 391 MWc puissance photovoltaïque construite par BELECTRIC 2011. BELECTRIC est le leader mondial de l étude, la fourniture et la réalisation (EPC) de systèmes photovoltaïques selon

Plus en détail

L Internet des objets

L Internet des objets L Internet des objets Une technologie déjà présente dans notre quotidien et «silencieuse» HISTORIQUE De nombreux termes pour une même technologie L Internet des objets La communication machine-to-machine

Plus en détail

Entreprise. Gestion énergétique de votre parc informatique

Entreprise. Gestion énergétique de votre parc informatique Entreprise Gestion énergétique de votre parc informatique AVOB Energy Saver 5, c est l opportunité pour votre entreprise de réduire drastiquement le coût énergétique et l empreinte carbone de son parc

Plus en détail

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation r.briand@estia.fr Octobre 2012 ASPROM ESTIA-Recherche Enseignant-Chercheur à l ESTIA Ecole Supérieure

Plus en détail

En route vers la troisième révolution industrielle!

En route vers la troisième révolution industrielle! En route vers la troisième révolution industrielle! Transition énergétique, Smart Home, Smart Buildings, Smart Cities Quelle place, quel positionnement, quel avenir pour votre entreprise?... Les Spécialistes

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

Le Big Data est-il polluant? BILLET. Big Data, la déferlante des octets VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE TERRE (/TERRE)

Le Big Data est-il polluant? BILLET. Big Data, la déferlante des octets VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE TERRE (/TERRE) Donner du sens à la science Rechercher Se connecter / S'inscrire Suivre VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE MES THÈMES Types DOSSIER Paru le 15.11.2012 Mis à jour le 29.01.2014 Big Data, la

Plus en détail

Commande sans fil de portes de garage

Commande sans fil de portes de garage Commande sans fil de portes de garage Tirez davantage profit de votre porte de garage électrique avec Somfy! Qu y a-t-il de plus simple qu une porte de garage qui s ouvre rapidement et silencieusement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013

DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE 12 JUILLET 2013 De l intelligence dans le bâtiment pour sensibiliser les habitants à leur consommation énergétique à Cachan. Après une première expérience réussie à Aubervilliers en 2012,

Plus en détail

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP R.I.P 3.O La Convergence Energie/Télécoms Smart City, Smart Grid Jean Christophe NGUYEN VAN SANG Délégué Général de la Fédération des Réseaux d initiative Publique

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers

smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M interconnectez machines et objets pour développer votre activité et accroître l efficience de vos processus métiers smart M2M créer de nouveaux usages industriels, logistiques, urbains, domestiques,

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Schneider Electric : des infrastructures plus performantes au service de l action publique

Schneider Electric : des infrastructures plus performantes au service de l action publique Salon des Maires et des Collectivités locales 22, 23 et 24 novembre 2011 Dossier de presse Schneider Electric : des infrastructures plus performantes au service de l action publique Contact Presse : Schneider

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Axis IP-Surveillance. Solutions de vidéo sur IP professionnelles pour la sécurité, la vidéosurveillance et le contrôle à distance

Axis IP-Surveillance. Solutions de vidéo sur IP professionnelles pour la sécurité, la vidéosurveillance et le contrôle à distance Axis IP-Surveillance Solutions de vidéo sur IP professionnelles pour la sécurité, la vidéosurveillance et le contrôle à distance Facilité d'installation L offre de vidéo sur IP Axis apporte au monde professionnel

Plus en détail

PROJET DEMONSTRATEUR SMART GRID POUR LA REGION PACIFIC NORTHWEST

PROJET DEMONSTRATEUR SMART GRID POUR LA REGION PACIFIC NORTHWEST LES SMART GRIDS DEVIENNENT REALITE SMART GRID PROJET DEMONSTRATEUR SMART GRID POUR LA REGION PACIFIC NORTHWEST Date : 27/01/2011 Projets Smart Grid aux Etats-Unis : la voie de l efficacité énergétique

Plus en détail

LA SOLUTION D ALARME, DE VIDÉOPROTECTION ET DE DOMOTIQUE INTELLIGENTE ET SANS FIL. Simple à installer, simple à utiliser, haute protection.

LA SOLUTION D ALARME, DE VIDÉOPROTECTION ET DE DOMOTIQUE INTELLIGENTE ET SANS FIL. Simple à installer, simple à utiliser, haute protection. LA SOLUTION D ALARME, DE VIDÉOPROTECTION ET DE DOMOTIQUE INTELLIGENTE ET SANS FIL Simple à installer, simple à utiliser, haute protection. Sommaire LA SOLUTION EVOLOGY EN UN COUP D OEIL L INNOVATION AU

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux Make the most of your energy* Maximiser la performance de vos projets immobilier de bureaux * Tirez le meilleur de votre énergie www.schneider-electric.fr Schneider Electric France Direction Communication

Plus en détail

Perspectives de l économie Internet de l OCDE 2012 Principales conclusions

Perspectives de l économie Internet de l OCDE 2012 Principales conclusions Perspectives de l économie Internet de l OCDE 212 Principales conclusions Conçu à l origine comme un moyen de relier différents ordinateurs par le réseau téléphonique, l Internet connecte aujourd hui des

Plus en détail

Matinale Smart Home Vision & retour d expérience ABB

Matinale Smart Home Vision & retour d expérience ABB place picture here Sébastien Meunier, IGNES le 27 septembre 2013 Matinale Smart Home Vision & retour d expérience ABB A propos du groupe ABB Siège : Zurich, Suisse. Environ 145 000 employés dans plus de

Plus en détail

Pour la première fois, la carte SIM d un téléphone devient aussi une carte bancaire sécurisée

Pour la première fois, la carte SIM d un téléphone devient aussi une carte bancaire sécurisée 20 octobre 2006 révolution dans les moyens de paiement Pour la première fois, la carte SIM d un téléphone devient aussi une carte bancaire sécurisée C est une véritable révolution qui se prépare : dès

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Intrunet SI120/SI220 Pour une sécurité sur mesure

Intrunet SI120/SI220 Pour une sécurité sur mesure Intrusion Intrunet /SI220 Pour une sécurité sur mesure Building Technologies Une sécurité optimale pour chaque besoin Les centrales Intrunet et SI220 (ex-sintony 120 et 220) sont l aboutissement de décennies

Plus en détail

CAPTRONIC Innovation des PME par l électronique et le logiciel embarqué

CAPTRONIC Innovation des PME par l électronique et le logiciel embarqué CAPTRONIC Innovation des PME par l électronique et le logiciel embarqué Sébastien SALAS salas@captronic.fr Tél : 06 87 83 32 32 CAP TRONIC, un programme financé par : JESSICA FRANCE fondée par : 24 Ingénieurs

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Intrusion. Intrunet SI120/SI220 Pour une sécurité sur mesure. Answers for infrastructure. 1

Intrusion. Intrunet SI120/SI220 Pour une sécurité sur mesure. Answers for infrastructure. 1 Intrusion Intrunet SI120/SI220 Pour une sécurité sur mesure Answers for infrastructure. 1 Une sécurité optimale pour chaque besoin Les centrales Intrunet SI120 et SI220 sont l aboutissement de décennies

Plus en détail

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES

ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES ETUDE DE LA SECONDE VIE DES BATTERIES DES VEHICULES ELECTRIQUES ET HYBRIDES RECHARGEABLES Juin 2011 Étude réalisée pour le compte de l'ademe par Schwartz and Co et AJI Europe Coordination technique : Patrick

Plus en détail

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique

Les grands chantiers du Smart Grid français. vers une feuille de route technologique Les grands chantiers du Smart Grid français vers une feuille de route technologique Bogdan ROSINSKI pôle S2E2 SMART ELECTRICITY CLUSTER ASPROM Conférence «Maîtrise de l'énergie» Paris 6 avril 2011 Sommaire

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation

Chaudière à gaz à condensation Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D). Vos avantages.

Plus en détail

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011 Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique Novembre 2011 Préambule Ce document est destiné à la Filière, c est à dire les installateurs, prescripteurs, promoteurs, opérateurs, fabricants,

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

Because green sounds better Solutions de recharge pour véhicules électriques

Because green sounds better Solutions de recharge pour véhicules électriques Ensto Chago Because green sounds better Solutions de recharge pour véhicules électriques 1 Ensto Chago Généralités... 4 L autonomie d un véhicule électrique...7 La durée d une recharge électrique...7 Le

Plus en détail

Journée IHF Palavas les Flots. Vers un Hôpital plus Efficace et mieux intégré à la Ville de demain. Segment Santé France

Journée IHF Palavas les Flots. Vers un Hôpital plus Efficace et mieux intégré à la Ville de demain. Segment Santé France Journée IHF Palavas les Flots Vers un Hôpital plus Efficace et mieux intégré à la Ville de demain Segment Santé France Schneider Electric en bref Milliards d euros de CA en 2012 du CA réalisé dans les

Plus en détail

Zoom sur La Poursuite Solaire

Zoom sur La Poursuite Solaire Zoom sur La Poursuite Solaire www.solar-tracking.com Optimiser le rendement énergétique Le réchauffement climatique mondial et la volonté commune de réduire les émissions de gaz à effet de serre ont relancé

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités

Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le Grenelle de l Environnement : un engagement de la France et une chance pour les collectivités Le projet de loi relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l Environnement entend réaffirmer de nouvelles

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Objets connectés, avez-vous donc une âme?

Objets connectés, avez-vous donc une âme? Objets connectés, avez-vous donc une âme? Bernard Ourghanlian Directeur Technique et Sécurité Microsoft France Qu est ce que l Internet des Objets? «Le réseau des objets physiques contenant des technologies

Plus en détail

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services

LTE dans les transports: Au service de nouveaux services LTE dans les transports: Au service de nouveaux services 1 LTE dans les transports: Au service de nouveaux services Dr. Cédric LÉVY-BENCHETON Expert Télécom, Egis Rail cedric.levy-bencheton@egis.fr Résumé

Plus en détail

SYSTEME D ALARME CONNECTE. Guide d installation et d utilisation

SYSTEME D ALARME CONNECTE. Guide d installation et d utilisation SYSTEME D ALARME CONNECTE Guide d installation et d utilisation Bienvenue sommaire Vous venez de faire l acquisition de Home by SFR, système assurant la sécurité de votre domicile. Afin que la prise en

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI

LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE : UN NOUVEAU DÉFI IIIIIIII IIIIII 2 III IIII DÉPLACEMENTS PRIVÉS OU PROFESSIONNELS, DA À UTILISER UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE. 2 MILLIONS FRANÇAISES À L HORIZON 2020. C EST EN EFFET L

Plus en détail

L émergence du Logement Multimédia

L émergence du Logement Multimédia 1. Le Très s Haut Débit D (THD) 2. Réglementation 3. Contexte de déploiement d du THD Sommaire 4. Axes de développement d majeurs dans le résidentiel r (Hors logements) 5. Le THD & HD résidentiel Pour

Plus en détail

ARTICLE. Dix raisons d acheter une caméra réseau ou ce que votre fournisseur de caméras analogiques ne vous révèlera jamais

ARTICLE. Dix raisons d acheter une caméra réseau ou ce que votre fournisseur de caméras analogiques ne vous révèlera jamais ARTICLE Dix raisons d acheter une caméra réseau ou ce que votre fournisseur de caméras analogiques ne vous révèlera jamais TABLE DES MATIÈRES Introduction 3 Dix arguments que ne vous révèlera pas votre

Plus en détail