Juillet 2011 n 25 Lettre aux actionnaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Juillet 2011 n 25 Lettre aux actionnaires"

Transcription

1 Juillet 2011 n 25 Lettre aux actionnaires 2-4 ActuALitéS 5 PErFormAncE 6-11 FocuS 12 échanges Des avancées à l international. Un début d année vigoureux, en ligne avec Entendu à l Assemblée. Actualité boursière et réunion Actionnaires. Editorial Madame, Monsieur, Chers actionnaires, J ai eu l honneur de présider pour la onzième année l Assemblée générale qui s est tenue à Paris le 17 mai dernier. Cela m a donné l occasion de dresser un bilan du parcours de votre Groupe sur la dernière décennie. Les résultats témoignent des avancées réalisées depuis 2000 : ventes multipliées par 2, marge opérationnelle par 3, résultat net et capitalisation boursière par 4. Dans ce cadre, l année 2010 conforte ces performances avec des résultats records (résultat net en croissance de 51 %) et une situation financière très solide. Cette Lettre retrace nos nombreux échanges au cours de cette Assemblée ; seule ombre au tableau, le rejet de deux résolutions portant sur l attribution de stock options et d actions gratuites à une partie de l encadrement. Les premiers mois de 2011 sont en ligne avec 2010, avec une croissance vigoureuse des ventes et une nouvelle amélioration de la marge opérationnelle en valeur. Ils sont par ailleurs riches en actualité : acquisition d Imusa, leader colombien des articles culinaires ; prise de contrôle d Asia Fan, leader vietnamien des ventilateurs ; et création de SEB Alliance, société d investissement dans les nouvelles technologies, qui a réalisé une première opération en prenant le contrôle de la start-up américaine Key Ingredient, spécialiste en cuisine numérique. Ainsi, malgré un contexte économique encore incertain, nous abordons les mois à venir avec confiance mais aussi avec la détermination de jouer de tous nos atouts pour atteindre notre objectif de croissance des ventes et des résultats. Je vous remercie pour votre soutien. Thierry de La Tour d Artaise Président-Directeur Général

2 ActuALitéS Une forte représentation au Chicago Home & Housewares Le salon professionnel de Chicago, qui s est déroulé du 11 au 13 mars derniers, a rassemblé exposants et attiré quelque visiteurs venus d une centaine de pays. Pour la 4 e année, le Groupe SEB présentait sur un même stand toutes les marques présentes en Amérique du Nord et l ensemble des gammes d articles culinaires et de produits électriques. Les démonstrations culinaires animées par des chefs renommés ont créé un véritable pôle d attraction autour de notre exposition. Les marques premium All-Clad et Krups ont tenu la vedette grâce à une actualité produits particulièrement riche. All-Clad mettait en avant l extension de son offre d articles culinaires prestigieux à des appareils électriques, en présentant des produits semi-professionnels comme les slow cookers (mijoteurs), les gaufriers et les grille-pain. De son côté, Krups faisait un retour remarqué avec une trentaine de nouveautés allant des cafetières (filtre, espresso et combinés) aux presse-agrumes et préparateurs culinaires. Les autres marques nord-américaines du Groupe étaient également bien représentées avec notamment les gammes d articles culinaires et les produits de cuisson électrique sous les marques T-fal, WearEver, Jamie Oliver et Emeril, sans oublier la ligne de fers à repasser Rowenta. De même Imusa, 1 ère marque hispanique aux USA, disposait d un stand très visible, à l image de sa présence sur ce marché. 1 millionième Fresh Express produit par le site Electrique culinaire de Lourdes Rowenta s invite à la Fashion Week : quand l expertise rencontre le glamour La Fashion Week est un événement incontournable de l'industrie de la mode. Organisée deux fois par an dans les métropoles du monde entier (Paris, New York, Milan, Londres ), cette grande manifestation permet aux maisons de couture de présenter leurs dernières collections. Aux États-Unis et au Canada, Rowenta, spécialiste haut de gamme en soin du linge, s est associé dès 2009 à cet événement, bénéficiant ainsi d une large exposition dans le milieu de la confection. L objectif premier est de renforcer son image d expert afin de devenir un partenaire reconnu par les professionnels du métier tout en procurant à l activité repassage une dimension plus glamour et émotionnelle. Dans ce cadre, Rowenta a participé activement à des actions de parrainage de stylistes de renom ainsi qu à des programmes télévisés dédiés à la mode et à l ouverture de magasins éphémères consacrés au repassage. Des fers, marqués d un logo spécifique Fashion Week, ont également été lancés en série limitée. Fort de cette expérience nord américaine, Rowenta poursuit le déploiement de ce partenariat sur d autres marchés (Russie, République Tchèque, France, Italie). Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

3 ActuALitéS Krups lance Pixie, dernière née de Nespresso Krups affiche sa volonté de séduire de nouveaux amateurs de grands crus grâce à la dernière née de Nespresso, nommée Pixie. Conjuguant design et innovation, elle convainc les esthètes et réunit des technologies capables de satisfaire les consommateurs les plus exigeants. Une silhouette revisitée, un code coloriel fort, Pixie s habille de panneaux en aluminium anodisé et d une poignée en acier qui lui confèrent une allure «urbaine». Un dispositif d alerte par diodes détecte le niveau d eau pour le remplissage. Son nouveau système de chauffe «thermobloc» optimise la montée en température et permet de faire un café onctueux en moins de 30 secondes. Fruit d une conception responsable, Pixie se met automatiquement hors tension après 9 minutes d inactivité, ce qui limite sa consommation énergétique et en fait la machine présentant l empreinte carbone la plus réduite de sa catégorie. Dolce Gusto : 5 millions d unités vendues en 4 ans, 30 pays, 25 modèles et une nouvelle Edition Limitée signée Agatha Ruiz de la Prada Une association riche de promesses Une avancée en expertise numérique Le Groupe vient de se doter d une nouvelle structure SEB Alliance, au capital de 30 millions d euros, dont l objet est d investir dans des entreprises à fort contenu technologique sur des thématiques telles que la santé / beauté, le vieillissement de la population, les nouvelles énergies, le développement durable, les produits connectés et la robotique. Cette ouverture sur le monde extérieur a récemment pris forme avec Key Ingredient, une start-up américaine créée en 2005, basée à Austin (Texas) et spécialisée dans le développement de solutions numériques pour la cuisine dont nous sommes devenus l actionnaire majoritaire. L entreprise propose un service novateur et encore unique : le stockage et le partage de recettes de cuisine dans un même format numérique via le site internet keyingredient.com. Par ailleurs, elle a conçu la première tablette tactile dédiée à la cuisine, véritable classeur de recettes numériques aussi pratique que le fut, en son temps, le livre de recettes de la cocotte-minute. Le Groupe SEB a signé avec l ESSEC (Ecole Supérieure des Sciences Economiques) une convention de partenariat pour rejoindre la Chaire de Produits de Grande Consommation aux côtés de groupes comme Bel, L Oréal, Danone, Procter & Gamble, Carrefour... Cette Chaire, créée en 1985, mène des activités pédagogiques et de recherche en matière de production, marketing et distribution des produits de grande consommation. Par cette association, nous voulons contribuer aux recherches et aux réflexions menées sur le secteur avec d autres acteurs de la grande consommation et être à l écoute des jeunes talents et marketeurs de demain. Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

4 ActuALitéS Les clés d un succès brésilien La préparation culinaire est le 2 e domaine d activité de la marque brésilienne Arno après les ventilateurs. Par la refonte quasitotale, courant 2010, de la gamme des préparateurs, notamment les blenders, très populaires sur ce marché, Arno a encore progressé - croissance des ventes de 10 % - et renforcé ses positions sur les différents segments du marché avec une offre élargie et des avantages produits bien spécifiques : - en entrée de gamme, Faciclic, par une astuce visuelle, assure une bonne mise en place du bol pour une utilisation simple ; - en cœur de gamme, Clic Lav met en œuvre 2 systèmes exclusifs qui offrent plus d ergonomie et de facilité d usage au quotidien tandis que le batteur Inclinata par l inclinaison du bol permet d améliorer la performance produits (vitesse accélérée de réalisation et résultats plus savoureux avec les batteurs Aeroturbo) ; - positionnée en haut de gamme et dédiée à un public exigeant, Collection, bel assortiment de produits électro culinaires aux fonctions complémentaires avec une finition inox couleur rubis a aussi largement contribué au succès de cette nouvelle offre. UNE CONCEPTION LOCALE Sophie Lejard, Directeur Produits Food Preparation & High End de Groupe SEB Brazil «Nous avons toujours mis l accent sur la connaissance du consommateur. Ainsi, l importance de la facilité de nettoyage des produits et la préoccupation permanente d hygiène dans la cuisine au Brésil, nous ont menés au lancement du Clic Lav, le seul blender équipé d un système permettant de détacher facilement la lame pour un nettoyage parfait. Fruit d une collaboration étroite entre les équipes de l activité préparation culinaire en France et locales (études de marché, développement R&D ), ce produit correspond à 100 % aux attentes brésiliennes.» Brésil : une classe moyenne en plein essor de 90 millions de personnes Une position renforcée au Vietnam Le Groupe SEB a pris le contrôle, à hauteur de 65 % du capital, du leader vietnamien des ventilateurs, Asia Fan, qui détient environ un quart du marché domestique. Les ventilateurs représentent la 1 ère catégorie en volume du petit électroménager dans tout le Sud-Est asiatique. Avec une marque à forte notoriété nationale ASIAvina et 40 magasins en propre, l entreprise a réalisé en 2010 des ventes de l ordre de 11 millions d euros. Cette prise de participation majoritaire complète l offre électro culinaire de Supor et nous ouvre un marché national de 90 millions d habitants où le petit équipement domestique est en croissance rapide. Le Groupe SEB en 19 e position des déposants de brevets selon le classement INPI en France Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

5 PErFormAncE VENTES 1 er TRIMESTRE 2011 PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE En M (% à taux de change et périmètre constants) Amérique du Nord 81 M +4,6 % Amérique du Sud 94 M +14,8 % France 147 M -0,6 % Autres UE 180 M +9,2 % Ventes T1 : 890 M (+11,6 %) Eur. cent., Russie et autres pays 152 M +17,5 % Asie/Pacifique 236 M +20,9 % ÉVOLUTION DES VENTES 1 er TRIMESTRE 2011 / 1 er TRIMESTRE 2010 En M Croissance organique Devises Imusa Un début d année vigoureux, en ligne avec 2010 Dans un marché du petit équipement domestique bien orienté, la progression des ventes du 1 er trimestre 2011 a été vigoureuse (+11,6 % à taux de change et périmètre constants), bénéficiant de la poursuite du développement rapide dans les pays émergents (+ 23 %) et d une progression soutenue (+5 %) dans les pays matures. En France, le contexte concurrentiel a été marqué par une multiplication des offres promotionnelles menées par certains grands distributeurs. Le Groupe a maintenu ses ventes et ses parts de marché en petit électroménager grâce notamment à ses produits champions, mais a connu un léger tassement de son activité en articles culinaires. Dans les autres pays de l Europe occidentale, hormis la Grèce et la péninsule ibérique où nous subissons le ralentissement économique, la progression des ventes a été généralisée : retour à la croissance au Royaume-Uni et en Italie, nouvelles avancées en Autriche grâce notamment à l extension de notre offre et forte dynamique en Allemagne et au Benelux tirée par nos produits champions. Nous avons en outre bénéficié de la relance de la marque Moulinex. En Amérique du Nord, notre croissance organique de 4,6 % se voit augmenter de la contribution d Imusa USA (consolidée sur 1 mois pour 1,6 M ). Aux USA, l activité a été très satisfaisante en articles culinaires coeur de gamme (T-fal et Emeril) et en soin du linge Rowenta, mais en repli pour Krups et All-Clad, en phase de réorganisation de leur offre. Au Canada, le Groupe a confirmé son redressement via une politique commerciale offensive et au Mexique, il a surperformé le marché. En Amérique du Sud, le Groupe a fortement accru ses ventes (contribution additionnelle d Imusa de 6,4 M sur 1 mois). Au Brésil, nous avons plus que compensé les méventes de ventilateurs (météorologie défavorable) par des succès commerciaux en petit électroménager et un plan produits offensif en articles culinaires. En Colombie, nous enregistrons un tassement ponctuel des ventes lié en particulier au recul des ventilateurs. En Asie / Pacifique, la Chine est le moteur de notre essor avec des ventes de Supor en progression de près de 40 %. En Corée, notre déploiement en produits électriques a généré une croissance significative de l activité. Au Japon, en dépit d un recul de la consommation et des événements dramatiques de mars, nos ventes se sont maintenues. En Australie, le Groupe a renoué avec la croissance grâce à ses produits phares. En Europe centrale, Russie et autres pays, notre activité croît à des rythmes plus ou moins soutenus selon les pays : reprise effective en Russie dans un marché toutefois plus tendu ; vigueur de la demande en Ukraine qui conduit à une croissance robuste ; retour à une certaine vitalité en Europe centrale dans un contexte encore incertain ; enfin essor très rapide en Turquie. Conjuguant solidité des ventes et activité industrielle soutenue, la marge opérationnelle atteint, à 92 M, un nouveau record historique pour la période. La dette financière nette, incluant l acquisition d Imusa, au 31 mars 2011 s établit à 137 M et reflète une situation financière très solide. Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

6 FocuS «ENTENDU À L ASSEMBLÉE» L Assemblée générale de SEB SA, qui s est tenue le 17 mai dernier à Paris, a été présidée par Thierry de La Tour d Artaise, entouré des membres du Comité Exécutif. Outre les performances 2010 détaillées par Jean-Pierre Lac - Directeur Général Adjoint, Finances -, la présentation a porté sur les points-clé de la stratégie du Groupe : déploiement international et projets en matière d innovation avec les exposés respectifs de Frédéric Verwaerde - Directeur Général Adjoint, Continents - et Fernando Soares Directeur Général Continent Amérique du Sud -, Bertrand Neuschwander - Directeur Général Adjoint, Activités -. Il s en est suivi un débat riche en échanges et le vote des résolutions soumises à l Assemblée. ACTIVITÉ ET PERSPECTIVES Une année 2010 record Après une année 2009 difficile, 2010 s est déroulée dans un environnement plus porteur qui s est caractérisé par une bonne tenue de la majorité des marchés, une amélioration de la situation financière des distributeurs, l appréciation des devises par rapport à l euro et un impact limité de la hausse des matières premières. Autant de conditions réunies pour une reprise robuste de l activité sur tous les continents et des résultats historiquement élevés. Chiffres clés à fin décembre 2010 Chiffre d affaires M +15 % +9,6 % à parités constantes Une décennie de progrès Tout au long de ces 10 dernières années, la croissance du Groupe a toujours été étroitement liée au développement international et à l innovation. Nous devons notre large présence mondiale à une politique volontariste d ouverture de filiales et d acquisitions successives de sociétés référentes sur leur marché. Autre levier de cette dynamique, l innovation ne s est jamais démentie depuis 1953 avec l invention de la cocotte minute. Ces deux axes ont fait du Groupe le leader mondial du petit équipement domestique. Ainsi depuis 2000, les ventes ont été multipliées par 2, la marge opérationnelle par 2,9 - en dépit des crises économique de et financière de , et le résultat net par 4. Marge opérationnelle 438 M +23 % Résultat net 220 M +51 % Endettement au 31/ M -112 M vs 2009 L ensemble des marchés a contribué positivement à cette performance, toutefois les plus fortes progressions ont été enregistrées en Amérique du Sud et Asie/Pacifique, notamment en Chine où nos ventes ont triplé depuis Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

7 FocuS Ventes 2010 par zone géographique (% à taux de change constants) Amérique du Nord +7,5 % France +3,9 % Autres UE +7,5 % Eur. cent., Russie et autres pays +9,4 % Asie/Pacifique +18,9 % Amérique du Sud +12,4 % Toutes nos lignes de produits ont également participé à cette évolution positive bénéficiant d un soutien publicitaire accru pour les marchés en pleine reprise. Évolution des ventes 2010 par lignes de produits (% à parités constantes) 30 Confort domestique Entretien de la maison Préparation des boissons Préparation des aliments Soin du linge Cuisson électrique Articles culinaires Soin de la personne 0 La forte progression des ventes mais aussi de la marge opérationnelle (+ 23 %) a profité aux salariés avec un montant versé au titre de la participation et de l intéressement de 50 millions d euros, en hausse de plus de 50 % (4 mois de salaire dans certains cas). L entreprise a continué à générer de la trésorerie qui est venue réduire une nouvelle fois l endettement déjà très bas du Groupe. Cette situation financière confortable nous permet de garder la flexibilité nécessaire d une part pour saisir des opportunités d acquisition et d autre part pour faire face à d éventuelles crises, sans appel au capital. Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

8 FocuS Nos facteurs-clé de succès C est à la fois par la conquête de nouveaux marchés à l international et par sa puissance d innovation que le Groupe poursuit son expansion. Le développement international. La présence mondiale du Groupe se caractérise par un équilibre géographique entre pays matures et émergents. Sur les marchés développés et très équipés, nous cherchons à accroitre nos parts de marché par la satisfaction de nouvelles tendances de consommation et grâce à notre vaste portefeuille de marques. En 2011, la relance de Moulinex dans 9 pays européens, dont elle avait été écartée par la Commission de Bruxelles, constitue une remarquable opportunité car la marque bénéficie encore d une forte notoriété malgré une absence de 8 ans. Nous partons à la reconquête de ces marchés (Allemagne, Autriche, Grèce, Portugal, Pays- Bas, Suède, Danemark, Belgique, Norvège) avec une offre électrique culinaire d une trentaine de produits (dont 3 modèles stars : pied mixeur, Moulinette et Fresh Express), accompagnée d un solide plan marketing et publicitaire. Pour les marchés émergents à faible taux d équipement mais à fort potentiel de développement (plus de 4 milliards d individus), notre stratégie s appuie sur l accroissement des classes moyennes, sur la modernisation de la distribution et sur la force des marques locales. Nous renforçons nos points d ancrage sur le continent sud-américain en plein devenir qui, avec une population de 400 millions d habitants, représente un marché du petit équipement domestique d environ 2 milliards d euros, en croissance à deux chif - fres. Au Brésil, avec l acquisition d Arno en 1997 puis de Panex en 2005, le Groupe est devenu numéro 1 en petit électroménager et en articles culinaires, avec une part de marché proche de 17 %. Dynamisé par l introduction des produits champions (appareil multi-boissons Dolce Gusto, friteuse Actifry, concept de poignées amovibles Ingenio), son développement se poursuit sur tout le territoire à travers notamment l ouverture de 22 nouveaux magasins en propre en Nous avons suivi une stratégie identique en Colombie en acquérant Volmo/Samurai en 1998 et, plus récemment en février 2011, Imusa, avec à la clé une position de leader national du petit équipement domestique. Imusa est le n 1 colombien des articles culinaires et un acteur majeur en produits plastiques alimentaires et ménagers. Ces positions sont des bases solides pour favoriser notre déploiement sur tout le continent et nous bénéficions déjà d une bonne implantation dans des pays comme l Argentine, le Chili ou le Pérou. Autre région à fort potentiel, l Asie retient toute notre attention. Outre la Chine, où avec Supor nous enregistrons de nombreux succès, nous sommes également présents dans d autres pays d Asie du Sud-Est, notamment le Vietnam où Supor dispose d un site de production d articles culinaires à Ho Chi Minh Ville et connait une progression sensible de son activité. Pour élargir notre assise sur ce marché très dynamique de 90 millions de consommateurs, nous venons de prendre le contrôle du leader vietnamien des ventilateurs Asia Fan, qui détient environ un quart du marché domestique. Dans cette zone du monde, les ventilateurs sont la 1 ère catégorie du petit électroménager. La vaste présence commerciale d Asia Fan doit permettre un plus large déploiement sur le marché vietnamien avec une offre complémentaire à celle de Supor et ouvrir les portes de la zone de libre échange Asean. Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

9 FocuS L innovation. Au cœur de la stratégie de développement du Groupe et soutenue par un investissement constant, elle est le résultat d une approche pluridisciplinaire réunissant les équipes de R&D, marketing et design. Elle doit convaincre le consommateur de son intérêt pour devenir un succès commercial comme la friteuse Actifry (1/3 du marché mondial en valeur de sa catégorie), le générateur de vapeur Pro Express Turbo (n 1 dans de très nombreux pays européens) et la multi râpe Fresh Express (produite à un million d exemplaires). L innovation s inscrit dans un cercle vertueux : créatrice de valeur pour nos clients, elle apporte de nouveaux bénéfices aux consommateurs et les fidélise, procurant au Groupe une croissance rentable qui est réinvestie. Par ailleurs, elle concourt aussi à conserver une part non négligeable de la production en France. Pour comprendre les signaux émis par le marché et être à l affût des dernières technologies, l innovation s ouvre à l extérieur : universités, centres de recherche, pôles de compétitivité, entreprises C est dans cette optique que le Groupe SEB a décidé de se doter d un nouveau véhicule d investissement, SEB Alliance, qui investira dans des entreprises technologiques à fort potentiel de croissance. Son 1 er investissement concerne la «cuisine numérique» avec des appareils connectés entre eux et pilotés à distance. Nous venons en effet de prendre une participation majoritaire dans la société Key Ingredient, start up américaine développant, pour une communauté d aujourd hui membres, des solutions en matière de recettes numériques telles que des tablettes tactiles et des applications exclusives de gestion de recettes. L ASSEMBLÉE 2011 EN CHIFFRES Près de 350 actionnaires présents et représentés ; 2h30 de présentation et débat ; une progression du dividende de 12,5 % à 1,17. Perspectives 2011 En ce début d année hormis la catastrophe naturelle au Japon et les événements survenus au Maghreb et au Proche-Orient, les marchés restent globalement porteurs. Nous aurons en revanche à subir la hausse des matières premières et la volatilité des devises. L année 2011 a très bien démarré, le 1 er trimestre s inscrivant en droite ligne avec 2010 : des ventes en progression de 11,6 % à taux de change et périmètres constants, une marge opérationnelle en hausse de 6 % et un endettement stable en dépit du rachat d Imusa. Dans ce cadre, nous visons pour 2011 une nouvelle croissance du chiffre d affaires qui pourrait côtoyer les 4 milliards d euros, une amélioration de notre marge opérationnelle en valeur ainsi que de notre trésorerie d exploitation. Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

10 FocuS DÉBAT Résumé des échanges avec l assemblée > Vous avez souligné le caractère exceptionnel de la performance Ne doit-on pas craindre un retournement de tendance du fait d un début de crise (notamment sociale) par exemple en Chine ou de l inflation du coût des matières premières? Les risques de retournement dans certains pays sont réels. Ceci dit, nous avons su démontrer, par le passé, notre capacité de réaction face à des crises comme celles de ou encore Nous savons nous adapter. Nous avons le courage de passer des hausses de prix pour défendre notre rentabilité et aussi de réduire la voilure si nécessaire, comme nous savons investir massivement quand le climat économique est porteur. En Chine, nous ne touchons qu une partie des consommateurs et il reste encore un important réservoir de croissance de même que dans d autres pays d Asie du Sud-Est. Enfin concernant d éventuels mouvements sociaux, le gouvernement chinois a mis l accent dans son 12 ème plan sur l harmonie sociale et la réduction des inégalités, et la situation semble tenue. > Quels sont vos objectifs de croissance pour 2011 et que pouvez-vous attendre de la relance de Moulinex dans 9 pays européens? A fin 2011, notre chiffre d affaires devrait se rapprocher des 4 milliards d euros. Et nous estimons à millions d euros, l effet de la relance de Moulinex sur nos ventes. Dans ces conditions, nous confirmons l objectif d une progression de notre marge opérationnelle en valeur qui devrait être en ligne avec les attentes du marché, s établissant à millions d euros, notamment compte tenu de l apport d Imusa. > Pouvez-vous faire un point de situation de votre rachat des intérêts minoritaires de Supor? Avez-vous une idée du délai de réalisation? La famille fondatrice Su a effectivement souhaité céder 20 % de plus du capital et nous nous sommes naturellement portés acquéreurs. Nous avons donc signé un accord en ce sens approuvé par le Conseil d administration et l Assemblée générale de Supor. Le dossier est maintenant soumis aux autorisations du MOFCOM (Ministère du Commerce chinois) et de la CSRC (autorité de bourse chinoise). Nous sommes optimistes quant à l issue de ce processus mais pensons que les délais d obtention des autorisations risquent d être longs. > Prévoyez-vous des opérations de croissance externe en Inde? Nous avons des discussions pour nous implanter en Inde. Nous ignorons si elles aboutiront mais d une façon ou d une autre, nous serons présents en Inde en > Quelle est la part de la sous-traitance dans votre production? Ne serait-il pas intéressant de la réintégrer pour accroître la valeur ajoutée dans certains sites? La sous-traitance de produits finis représente 30 % de nos ventes. Nous externalisons généralement des produits à faible valeur ajoutée pour lesquels nous ne savons plus être compétitifs. Toutefois, certains produits sous-traités à des acteurs chinois, comme les bouilloires par exemple, ont été réintégrés chez Supor car cela a économiquement du sens. Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

11 FocuS > Vous avez en partie basé ces dernières années votre expansion sur l innovation produits mais comment appréhendez-vous le glissement du produit vers le service? Nous pensons effectivement que l offre de services va connaître d importants développements et notre investissement dans l activité de Key Ingredient montre que nous nous y préparons. > Le revêtement anti-adhésif des articles Tefal a-t-il fait l objet de tests d innocuité? Nos revêtements ne comportent pas de PFOA*, composant souvent mis en cause. En outre, le PTFE** est une matière totalement inerte, acceptée par les autorités de santé. Cette substance est d ailleurs utilisée dans le domaine médical, pour les prothèses de hanche par exemple. *Perfluorooctanoic acid (acide perfluorooctanoïque) **Polytétrafluoréthylène > Quel est votre taux de distribution de dividendes? Notre politique consiste à proposer un dividende en croissance régulière quand les résultats le permettent. Nous ne sommes pas focalisés sur le taux de distribution qui en l occurrence varie : 26 % en 2010 et 33 % en > Envisagez-vous d augmenter le nombre de femmes présentes au sein de votre Conseil d administration ainsi que la part des administrateurs indépendants? Nous comptons à ce jour une seule femme administrateur. Il est bien entendu prévu que nous augmentions régulièrement la part des femmes dans notre Conseil conformément à la loi, au fur et à mesure du renouvellement des mandats. Concernant le nombre d administrateurs indépendants, le Conseil sera appelé à se prononcer du fait de la représentation des sociétés familiales. Vote des résolutions Toutes les résolutions ont été adoptées à l exception des résolutions 11 et 12 qui ont été rejetées. Ces 2 résolutions avaient respectivement pour objet : - l autorisation pour la société de consentir des options d achat d actions dans la limite de 1,3 % du capital montant maximum attribué au mandataire social : 0,16 % du capital ; - l autorisation pour la société de consentir des actions gratuites dans la limite de 0,325 % du capital montant maximum attribué au mandataire social : 0,04 % du capital. Elles ont donné lieu à des interventions de la part du Président du Comité de Nominations et de Rémunérations (CNR), Jean-Noël Labroue ainsi que de Pascal Girardot représentant FÉDÉRACTIVE et Jacques Gairard représentant VENELLE INVESTISSEMENT. Jean-Noël Labroue a présenté tous les éléments de la rémunération et de la retraite du Président-Directeur Général Thierry de La Tour d Artaise, précisant qu ils respectaient les principes de bonne gouvernance et avaient été établis, depuis des années en fonction d études et de comparaisons par les différents CNR successifs. Par sa prise de parole, Pascal Girardot a tout d abord salué les performances remarquables du Groupe sous l impulsion de son Président et de son équipe dirigeante et réitéré son soutien à la stratégie du Groupe. Il a aussi réaffirmé que FÉDÉ- RACTIVE était favorable à l attribution d options et d actions aux cadres dirigeants, dans la limite de l enveloppe globale des années antérieures de 1,3 % du capital, mais que son objectif était d associer un plus grand nombre de cadres au développement à long terme de l entreprise. De son côté, Jacques Gairard a défendu les résolutions 11 et 12 précisant que les pratiques du Groupe en matière de rémunération se situaient dans la norme du marché et témoignaient de son excellente performance. Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

12 ÉVOLUTION DU COURS DE L ACTION SEB CAC 40 échanges +88 % AGENDA >26 juillet Ventes et Résultats du 1 er semestre 2011 >29 septembre Réunion Actionnaires à Strasbourg à 18 h 00 >25 octobre Ventes et Informations financières des 9 mois 2011 >07 novembre Réunion Actionnaires à Nantes à 18 h % J F M A M J J A S O N D J F M A M J J Après une année boursière 2010 remarquable pour l action SEB, nous assistons depuis début 2011 à un infléchissement de la tendance lié notamment à des prises de bénéfice. Le cours se consolide ainsi autour de 70. Comparée aux indices, l action reste néanmoins en situation de forte surperformance. RENDEMENT BRUT ANNUEL D UN PLACEMENT EN ACTIONS SEB* Cours de clôture au 31/12/2010 : 77,73 10 ans 5 ans 3 ans 2 ans 1an Rendement/an 18,9 % 23,5 % 26,6 % 95,4 % 99,7 % A 19 % sur 10 ans, le rendement brut d un placement en actions SEB est très supérieur à celui de placements courants. «La sélection» est sortie Vous êtes nombreux à profiter des conditions tarifaires préférentielles du Groupe sur l ensemble de son offre. Près de commandes ont été ainsi passées en 2010 par les actionnaires. C est pourquoi nous enrichissons chaque année notre catalogue VPC réservé aux actionnaires inscrits * Compte tenu du réinvestissement du dividende et de la prime de fidélité après 2 années de détention, ainsi que de l attribution gratuite d une action pour 10 en 2004 et des intérêts capitalisés. au nominatif et notre offre aux porteurs. La nouvelle parution compte près de 500 références produits pour le catalogue et 30 pour l offre. Par ailleurs, pour bénéficier d opérations promotionnelles ou de ventes DONNÉES BOURSIÈRES Place de cotation Euronext Paris-Compartiment A Code valeur : FR Date d introduction : 27 mai 1975 Indices boursiers SBF 120, CAC Mid&Small, CAC All-Tradable, CAC All-Share CAC Mid 60 Autres informations Indice IAS - Eligible au SRD Nombre d actions au 31/12/ actions Capital au 31/12/ Capitalisation boursière au 31/12/ M Tickers Reuters : SEBF.PA Bloomberg : SK.FP Flash, nous donnons rendezvous aux actionnaires nominatifs sur le site web : Une réunion pour les «petits porteurs» à Nancy Le Groupe a participé, le 10 mai dernier à Nancy, à une réunion d actionnaires organisée par la Fédération Française des Clubs d Investis - CONTACTS ACTIONNAIRES Jacqueline SALAUN, Responsable du Service Actionnaires Chemin du Petit Bois - BP ECULLY Cedex France Tél : 33 (0) fax : 33 (0) BP2S Corporate Trust Services Service Titres SEB Grands Moulins de Pantin - 9, rue du Débarcadère Pantin cedex - France Tél. : 33 (0) fax : 33 (0) sement (FFCI). Des questions ont notamment porté sur l évolution du marché chinois et de l activité de Supor, sur les enjeux spécifiques liés à la INVESTISSEURS ET ANALYSTES Isabelle POSTH, Directrice de la Communication Financière Chemin du Petit Bois - BP ECULLY Cedex France Tél. : 33 (0) Fax : 33 (0) propriété industrielle et aux dépôts de brevets, sur l impact de la hausse des prix des matières premières et sur les couvertures mises en œuvre Cette réunion a une fois encore été l opportunité de mieux faire connaître le Groupe et de renforcer une relation de proximité avec les actionnaires. CONSOMMATEURS All-Clad Calor Home & Cook (VPC Groupe) Krups Lagostina Moulinex Rowenta Seb Tefal communicationfinancière Crédit photos : Philippe Schuller Groupe SEB - Lettre aux Actionnaires Juillet 2011

BONNE PERFORMANCE OPERATIONNELLE FORT IMPACT DEFAVORABLE DES DEVISES

BONNE PERFORMANCE OPERATIONNELLE FORT IMPACT DEFAVORABLE DES DEVISES AIRBAKE ALL-CLAD ARNO ASIAVINA CALOR CLOCK IMUSA KRUPS LAGOSTINA MAHARAJA W HITELINE MIRRO MOULINEX PANEX PENEDO REGAL ROCHEDO ROW ENTA SAM URAI SEB SUPOR TEFAL T-FAL UMCO WEAREVER Communiqué de presse

Plus en détail

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE 26 février 2015 Résultats de l exercice 2014 Groupe SEB : Des performances opérationnelles solides Des devises pénalisantes 1 Ventes de 4 253 M en croissance organique* de + 4,6 % Croissance organique*

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Embellir la vie quotidienne des consommateurs partout dans le monde. Guide. de l actionnaire 2012

Embellir la vie quotidienne des consommateurs partout dans le monde. Guide. de l actionnaire 2012 Embellir la vie quotidienne des consommateurs partout dans le monde Guide de l actionnaire 2012 Sommaire COMPRENDRE LE GROUPE SEB SUIVRE L ACTION SEB S ENGAGER ÊTRE ACTIONNAIRE RENCONTRER VOS RENDEZ-VOUS

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2011

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2011 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2011 SOMMAIRE 1 PROFIL ET CHIFFRES CLÉS 2011 1 2 RAPPORT DE GESTION 2011 4 Faits marquants 4 Activité 6 Commentaires sur les comptes 9 Structure financière 9 Perspectives

Plus en détail

Dans un environnement global très hétérogène

Dans un environnement global très hétérogène Mars 2014 n 33 Lettre aux actionnaires 2-3 ActuALitéS 4-5 PErForMAncES 6-7 FocuS 8 échanges Saveurs plurielles Résultats 2013 Cuisine Companion Rejoignez-nous Editorial Madame, Monsieur, Chers actionnaires,

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte de SEB SA

Assemblée Générale Mixte de SEB SA AIRBAKE ALL-CLAD ARNO CALOR CLOCK KRUPS LAGOSTINA MIRRO MOULINEX PANEX PENEDO REGAL ROCHEDO ROWENTA SAMURAI SEB TEFAL T-FAL WEAREVER Assemblée Générale Mixte de SEB SA Paris, le 13 mai 2008 à 14 H 30 Palais

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Conférence ISR 2015. Mercredi 13 mai 2015 - Paris. intervenant

Conférence ISR 2015. Mercredi 13 mai 2015 - Paris. intervenant Mercredi 13 mai 2015 - Paris AIRBAKE I ALL-CLAD I ARNO I ASIAVINA I CALOR I CLOCK I IMUSA I KRUPS I LAGOSTINA I MAHARAJA. WHITELINE I MIRRO I MOULINEX I PANEX I intervenant ROCHEDO I ROWENTA I SAMURAI

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015 Réunion d actionnaires Investir Paris, 02 juillet 2015 CHIFFRES CLÉS DU GROUPE BIC 1 979,1 M de chiffre d affaires en 2014 Plus de 10 milliards d unités vendues en 2014 17 438 employés* Plus de 4 millions

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 %

2013-2014 publié. Chiffre d affaires annuel 1 499,6 1 260,5 1 269,4 +0,7 % Vilmorin & Cie SA Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 317 717 005,50 euros Siège social : 4, Quai de la Mégisserie 75001 PARIS R.C.S. Paris 377 913 728 Exercice social du 1 er juillet

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement

Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement RESULTATS ANNUELS 2014 Paris, le 12 mars 2015 16 millions d abonnés (fixes et mobiles) Mobile : 15% de part de marché, 3 ans seulement après le lancement Chiffre d affaires dépassant pour la première fois

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2013 Réunion financière du 5 mars 2014 Intervenants Jean Louis Bouchard Président Bruno Lemaistre Directeur Général Jean Philippe Roesch Directeur Général P. 1 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Le

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques

RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques COMMUNIQUE DE PRESSE RÉSULTATS 2013 Excellente année de croissance profitable : chiffre d affaires et EBITDA ajusté historiques Points clés Paris-Nanterre, le 18 février 2014 Chiffre d affaires net record

Plus en détail

Progression soutenue du chiffre d affaires au T1 2015 Croissance de 5,6% à données comparables. * * * HotelServices : +7,6% - HotelInvest : +4,8%

Progression soutenue du chiffre d affaires au T1 2015 Croissance de 5,6% à données comparables. * * * HotelServices : +7,6% - HotelInvest : +4,8% Communiqué de presse Paris, le 16 avril 2015 Progression soutenue du chiffre d affaires au Croissance de 5,6 à données comparables * * * HotelServices : +7,6 - HotelInvest : +4,8 L activité au 1 er trimestre

Plus en détail

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs Ben S. C. Fung (+852) 2878 718 ben.fung@bis.org Robert N. McCauley (+852) 2878 71 robert.mccauley@bis.org Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs La demande de comptes bancaires

Plus en détail

Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow

Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow Ivry, le 30 juillet 2014 Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow Stabilisation du chiffre d affaires du Groupe au 2 nd trimestre : -0,3% à magasins comparables,

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Chiffre d affaires du 3 ème trimestre et des 9 premiers mois 2013 16 octobre 2013 Croissance organique des 9 premiers mois : +5,5% Tendances solides dans l ensemble du Groupe Impact

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Résultats record en 2014 reflétant la bonne dynamique des marchés clés et la pertinence de la nouvelle stratégie du Groupe

Résultats record en 2014 reflétant la bonne dynamique des marchés clés et la pertinence de la nouvelle stratégie du Groupe Communiqué de presse 18 février 2015 Résultats record en 2014 reflétant la bonne dynamique des marchés clés et la pertinence de la nouvelle stratégie du Groupe Progression du chiffre d affaires : +3,8%

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015

CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE 14 avril 2015 CHIFFRE D AFFAIRES DU PREMIER TRIMESTRE 2015 Croissance soutenue du volume d émission : +10,0% en données comparables Une activité organique soutenue au premier trimestre,

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012

AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012 AUCHAN et CASINO se paient CARREFOUR en 2012 La grande distribution alimentaire bouge au niveau mondial et en France. Pour les acteurs français, la famille Mulliez et Naouri taillent des croupières à Arnault

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée.

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. COMMUNIQUE DE PRESSE 6 décembre 2013 Résultats annuels 2013 2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. Volume d activité Villages stable à taux

Plus en détail

RESULTATS DE L EXERCICE 2014

RESULTATS DE L EXERCICE 2014 Communiqué de presse Paris, le 11 mars 2015 RESULTATS DE L EXERCICE 2014 EBITDA : 26,3 M, +20% RESULTAT NET : 14,3 M, + 10 % aufeminin (ISIN : FR0004042083, Mnemo : FEM), annonce ce jour ses résultats

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS

DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS GARDER LE RYTHME DIRECTION COMMERCIALE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE DE l HERAULT IMPLANTÉE A MONTPELLIER DEPUIS 1869 39 AGENCES 300 COLLABORATEURS 136 000 CLIENTS PARTICULIERS 5 500 CLIENTS PROFESSIONNELS 1 400 ENTREPRISES

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Résultats du premier semestre 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Résultats du premier semestre 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du premier semestre 2014 25 juillet 2014 Croissance du chiffre d affaires de +2,2% [2] au premier semestre et de +2,3% [2] au deuxième trimestre 2014 Marge opérationnelle

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2010 COUVERTURE À VENIR

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2010 COUVERTURE À VENIR DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2010 COUVERTURE À VENIR SOMMAIRE PROFIL ET CHIFFRES CLÉS 2010 1 1 LE GROUPE SEB EN 2010 3 Les étapes de la vie du Groupe 4 Secteur d activité 6 Stratégie

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10%

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Points clés Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Des résultats solides Produit net bancaire : 200 MEur (+1% à périmètre et change

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

COMMUNIQUE ALPHA M.O.S RESULTATS ANNUELS 2013/2014 AMELIORATION IMPORTANTE DE LA RENTABILITE SUR LE DEUXIEME SEMESTRE

COMMUNIQUE ALPHA M.O.S RESULTATS ANNUELS 2013/2014 AMELIORATION IMPORTANTE DE LA RENTABILITE SUR LE DEUXIEME SEMESTRE COMMUNIQUE Toulouse, le 30 janvier 2015 DIFFUSION IMMEDIATE ALPHA M.O.S RESULTATS ANNUELS AMELIORATION IMPORTANTE DE LA RENTABILITE SUR LE DEUXIEME SEMESTRE Le Conseil d Administration d Alpha M.O.S (EuroNext

Plus en détail

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Nanterre, le 24 juillet 2015 Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Chiffre d affaires total en hausse de 12,6% à 10,51 milliards d euros

Plus en détail

Montpellier. 24 mai 2011

Montpellier. 24 mai 2011 Montpellier 24 mai 2011 SOMMAIRE Le Groupe AXA Retour sur 2010, une année charnière Performance en 2010 et indicateurs d activité 2011 Priorités pour 2011 et après Christian RABEAU Directeur de la Gestion

Plus en détail

Document de RÉFÉRENCE et RAPPORT FINANCIER ANNUEL

Document de RÉFÉRENCE et RAPPORT FINANCIER ANNUEL Document de RÉFÉRENCE et RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2013 1 2 3 PROFIL 2 Le Groupe SEB acteur de son temps 2 PRÉSENTATION DU GROUPE RFA 3 1.1. Chiffres clés 4 1.2. Les étapes de la vie du Groupe 5 1.3. Secteur

Plus en détail

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010 Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre Chiffre d affaires en hausse à 390 millions d euros Croissance de la Téléphonie Mobile, portée par les logiciels et services Amélioration du mix

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

Bruxelles le 31 août 2010 -

Bruxelles le 31 août 2010 - RENTABILIWEB Progression record du chiffre d affaires et des résultats au 1 er semestre 2010 Croissance organique très dynamique : CA +39% Excellente progression des performances opérationnelles : EBITDA

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 30 janvier 2009 8h55 Dexia met en œuvre son plan de transformation pour consolider son redressement et devrait enregistrer

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**)

Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Paris, 17 juin 2015 Résultats annuels consolidés 2014-15 (avril 2014 mars 2015) Une performance annuelle conforme aux objectifs Résultat opérationnel courant : +13.5% (**) Au 31 mars 2015, Rémy Cointreau

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

SEVERIN, le spécialiste de l'électroménager, s'invite chez vous. Dossier de presse. Depuis 1892

SEVERIN, le spécialiste de l'électroménager, s'invite chez vous. Dossier de presse. Depuis 1892 SEVERIN, le spécialiste de l'électroménager, s'invite chez vous Dossier de presse Depuis 1892 Ma journée avec SEVERIN SEVERIN, spécialiste de l appareil électroménager, est présent à chaque instant de

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Résultats Semestriels 2011

Résultats Semestriels 2011 Résultats Semestriels 2011 9 Juin 2011 Sandpiper Bay Floride Faits marquants du 1 er semestre 2011 Forte progression de l activité Croissance à deux chiffres du Volume d Activité Villages Croissance sur

Plus en détail

LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L ELECTROMÉNAGER

LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L ELECTROMÉNAGER - 1 - LE MARCHÉ FRANÇAIS DE L ELECTROMÉNAGER Les chiffres clés GROS ELECTROMENAGER Les chiffres clés Données par produit Froid Lavage Cuisson PETIT ELECTROMENAGER Les chiffres clés Données par produit

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

L'optimisation industrielle d'une création packaging

L'optimisation industrielle d'une création packaging TREEDIM 1 rue des Frères LUMIERE 92500 Rueil-Malmaison tél 01 41 42 19 36 www.treedim.com L'optimisation industrielle d'une création packaging PLM Pack une solution d intégration logicielle pour l optimisation

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris

Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris 1 ER GROUPE FRANÇAIS INDÉPENDANT DE MENUISERIE INDUSTRIELLE DISCOUNT Introduction en Bourse sur Eurolist by Euronext TM Paris Introducteur et Membre du Marché en charge du Placement SOMMAIRE -1- Le Groupe

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2014

Chiffre d affaires du premier trimestre 2014 Chiffre d affaires du premier trimestre 2014 Evolution du chiffre d affaires en ligne Chiffre d'affaires publié: 2 064 millions d euros, à taux de change constants;-1,8% Ratio prises de commandes sur chiffre

Plus en détail

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire 16 juin 2006 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent des prévisions qui portent notamment sur des

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer.

Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Communiqué de presse Croix, le 31 août 2015 Des performances en croissance, une structure financière qui continue de s améliorer. Hausse du chiffre d affaires HT consolidé : 26,9 milliards d euros, +3,4

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

Activités et résultats 2011

Activités et résultats 2011 Activités et résultats rci en bref RCI Banque est la captive financière de l Alliance Renault Nissan et assure à ce titre le financement des ventes des marques Renault, Renault Samsung Motors (RSM), Dacia,

Plus en détail

Les stratégies gagnantes

Les stratégies gagnantes Les stratégies gagnantes Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co A l occasion des crises, on mesure de façon évidente à quel point les entreprises font face à un cercle vicieux destructeur. Faible

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

2014 RÉSULTATS ANNUELS

2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS Conférence de presse Paris - 25 février 2015 Certaines déclarations figurant dans ce document contiennent des prévisions qui portent notamment sur des événements futurs, des tendances,

Plus en détail

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009 Numéro 42 Avril 2010 Lettre d information Actionnaires Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général Grâce à l ensemble de nos partenaires, nous avons développé l activité sur toutes les zones où nous

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

AXA COMMUNIQUÉ DE PRESSE

AXA COMMUNIQUÉ DE PRESSE AXA COMMUNIQUÉ DE PRESSE PARIS, 6 MAI 2015 Indicateurs d activité T1 2015 Chiffre d affaires en hausse de 10% en publié, bénéficiant d effets de change positifs Variation en comparable (à taux de change

Plus en détail

Orolia annonce ses résultats annuels 2007

Orolia annonce ses résultats annuels 2007 Orolia annonce ses résultats annuels 2007 Un chiffre d affaires consolidé en hausse de 47% par rapport au chiffre d affaires reconstitué 1 de 2006 Paris, le 30 avril 2008 - Orolia SA (NYSE Euronext Paris

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

Ce communiqué ne peut être distribué aux Etats-Unis d Amérique, en Australie, au Canada ou au Japon

Ce communiqué ne peut être distribué aux Etats-Unis d Amérique, en Australie, au Canada ou au Japon AVANQUEST SOFTWARE Société anonyme à Conseil d administration au capital de 13.883.964 euros Siège social : Immeuble Vision Défense, 89/91 boulevard National, 92257 La Garenne Colombes Cedex 329.764.625

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Accor : une nouvelle dynamique

Accor : une nouvelle dynamique Communiqué de presse Paris, le 19 mai 2010 Accor : une nouvelle dynamique Accor devient un «pure player» hôtelier concentré sur : Son portefeuille de marques et ses clients Son métier d opérateur et de

Plus en détail