Le chef de la police assassiné dans son bureau

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le chef de la police assassiné dans son bureau"

Transcription

1 - Mensuel gratuit d informations générales - N 29 - Mars 2010 ALGÉRIE Le chef de la police assassiné dans son bureau Une fatwa contre le terrorisme Merci de ne pas jeter sur la voie publique Jean Ferrat est décédé

2 Appartements Haut Standing Bâtisseur de l excellence

3 Revue Mensuelle d Informations Générales Éditions et Publications Chouaky Sarl CPE 5, rue 11 Novembre DOUAI Tél. : fax : Gérant Zoheir CHOUAKI Directeur de la publication Mohammed CHOUAKI Consultant associé Sadek ZERROUK Directeur de la Rédaction Said ZAHRAOUI Rédacteur en Chef Youcef ZIREM Comité de Rédaction Actualités France : Jean Marc DANIELI Rabah YACINE Culture Kamel AZOUZ Pauline MOUHANNA Tourisme : Louis-Cyril THARAUX Correspondants permanents Marseille : Samir FERHAT Toulouse : Abdelmajid KAOUAH Algérie : Hamid SAIDANI Correspondant Permanent Algérie Mauritanie : Bakari GUEYE Suisse : Sara ZIDANE Mohammed CHABOU Maroc : mountassir HAMADA Rachid BEDDAOUI Tunisie : Sabrina ELYAS Ont collaboré à ce numéro Nabil ABBAS, Jeanne B., Madjid ANZAR Photos Omar BOULKROUM Zoheir-Ahmed CHOUAKI Valentin Maquette, infographie Lakoom Info Diffusion France et Maghreb Lakoom-info 5, rue 11 Novembre DOUAI Tél : Fax : Publicité France Cheikh BENSELAMA Tél Tél Fax Abonnements Lakoom-info 5, rue 11 Novembre DOUAI Tél : Fax : Mail : Publicité Algérie ANEP Unité Régie Publicitaire 1, avenue Pasteur Alger Tél: Impression Mission Press SIRET : ISSN : Lakoom-info est édité par Éditions et Publications Chouaky Mohammed CHOUAKI Retour de manivelle Bien que n ayant en main que les résultats du premier tour seulement des élections régionales au moment où nous mettons sous presse, nous pensons pouvoir affirmer, sans grand risque d erreur, que le sarkozisme ne sortira pas de cette épreuve de mi-mandat sans quelques lézardes aussi profondes que durables. Dès lundi 15 mars, la déconfiture du parti présidentiel avait tout l air d un camouflet mémorable tandis que les négociations au sein de l opposition de gauche en vue de fusionner leurs listes démarraient, allègrement et sans le moindre doute possible quant à leur issue, sous de bons auspices. Et de fait, l accord national conclu dans la soirée du mardi 16 mars entre le Parti socialiste, Europe écologie et le Front de gauche, statuant sur toutes les régions sauf trois, était à ce point attendu qu il n a surpris personne. Sans doute devons-nous souligner aussi que la bérézina bleue ne s annonçait pas seulement au travers des scores lamentables enregistrés partout par les listes UMP, mais également dans la médiocre, voire mesquine tonalité des discours de campagne d avant le deuxième tour : un Premier ministre s efforçant d ignorer les grands dossiers d avenir en discussion dans le camp adverse pour n y voir pas plus que des tractations en vue de «se répartir des postes et des voitures de fonctions», et un premier secrétaire de parti s aplatissant devant l électorat frontiste pour quémander l oubliera-t-on jamais le secours de son suffrage par cette formule, indécodable autrement : «Voter Front national, c est voter Parti socialiste.» La droite a investi dans cette course aux régions trop de poids lourds représentatifs de l équipe présidentielle pas moins de vingt ministres en lice, dont huit comme têtes de listes pour que son désastreux résultat au premier tour, sans réserve de voix pour le deuxième, signifie autre chose qu un cinglant désaveu de son action. Coïncidence : presque au même moment, les sondages donnaient quelque 58% des Français déçus par Sarkozy. Les leaders de la majorité ont beau se refuser à voir un quelconque lien entre la politique gouvernementale et cette consultation, des voix discordantes dans leurs rangs, qui ne manqueront sûrement pas de s amplifier, n indiquent pas moins qu il leur faudra bien reconsidérer ce point de vue, dont il faut bien dire qu il fleure une sorte de mépris inconscient à l endroit de l électorat. Pour expliquer la défaite annoncée de leur camp, des personnalités de droite, et pas des moindres, à l instar de l ex Premier ministre Alain Juppé, mettent surtout à l index les réformes lancées par Nicolas Sarkozy, pointant le rythme effréné de leur mise en œuvre et leur impréparation qui les rend d autant moins lisibles et compréhensibles. Sans nul doute, cette critique pèsera beaucoup dans le jugement des Français qui voient avec une inquiétude croissante les fermetures de sites industriels se poursuivre en même temps que la casse des emplois, et ce, ironie du sort, après un sauvetage in extremis des banques grâce à leur argent. Il est fort à parier aussi que dans les rangs de la droite tous les déçus de la politique d ouverture ne manqueront pas de puiser, à l occasion de cette épreuve, de quoi en faire grief au chef de l État. Un élu UMP a déjà interprété la défaite annoncée comme un violent retour de manivelle de cette démarche, sur laquelle Nicolas Sarkozy fondait toute sa stratégie de dispersion de la principale force d opposition. Son argument, un syllogisme qui peut paraître, par les temps qui courent, sinon d une grande efficacité, du moins d assez bon aloi : si on fait appel à des gens de gauche, c est qu ils sont bien, donc autant voter directement à gauche. Sous le même angle mais plus sérieusement, il se trouve que le ministre d ouverture qui aura fait parler de lui plus que tout autre est précisément celui dont les initiatives auront le plus terni, y compris aux yeux et dans la conscience de gens de droite profondément humanistes, l image de la France telle que léguée à l imaginaire collectif par le siècle des Lumières et la Commune. Et c est là un héritage trop précieux pour que les conséquences de ces initiatives, trop connues pour que l on revienne dessus, n entachent pas durablement le passif du parti présidentiel. La première de ces conséquences est, sans nul doute, la responsabilité quant au retour de nuisance du FN, les inconditionnels de l extrême droite ayant fini, comme cela a été dit, par «préférer l original à la copie», et leur poids n ayant manifestement marqué cette consultation qu à la faveur d une abstention record à la mesure de ce qu il faut bien appeler par son nom : l écœurement. M.C. Lakoom Info N 29 - Mars

4

5 S O M M A I R E 29 - Mensuel gratuit d informations générales - N 29 - Mars 2010 ALGÉRIE Le chef de la police assassiné dans son bureau Une fatwa contre le terrorisme Merci de ne pas jeter sur la voie publique Jean Ferrat est décédé F R A N C E 16 - Manifestation pour la suppression du ministère de l Immigration - Trois adolescents mis en examen pour 61 profanations de tombes - Medvedev demande aux sociétés françaises d investir en Russie - TEMPÊTE : Les banques se mobilisent pour les sinistrés RÉGIONS - Un commerce halal d un nouveau genre ouvre ses portes en région parisienne - Logés dans des cités U vétustes, des étudiants lillois font la grève des loyers E U R O P E - SUISSE : Les musulmans indifférents à l appel au djihad lancé par Kadhafi - La Belgique en colère contre le groupe français Carrefour - PAYS-BAS : À Almere, la victoire «terrible» et «triste» du parti xénophobe de Wilders - ESPAGNE : Arrestation d un Serbe recherché pour «crimes de guerre» - GRÈCE : Après l annonce des mesures de rigueur, les grèves paralysent le pays M A G H R E B ALGÉRIE - GRÈVE DES ENSEIGNANTS : Ils protestent aussi contre la baisse du niveau scolaire - Le chef de la police Ali Tounsi assassiné dans son bureau - Contentieux répétés et contacts à plat, la crise dure entre Paris et Alger MAROC - INTEMPÉRIES : Saison agricole prometteuse malgré des dégâts importants - Une ONG demande la libération d un officier franco-marocain - Air Arabia Maroc veut se renforcer sur le marché français MAURITANIE - Le Conseil constitutionnel rejette la loi antiterrorisme M O Y E N - O R I E N T - Mohammed El Baradei, possible «sauveur» de l Égypte? - L appropriation de lieux saints par Israël critiquée par la communauté internationale IRAK : Forte participation aux législatives malgré les menaces d Al- Qaida A F R I Q U E - NIGERIA : De nouveau l horreur 500 morts das le cetre du pays Face à l escalade de la tension, l armée se déploie dans les villages - RWANDA : Sarkozy reconnaît les «graves erreurs» de la France - NIGER : Salou Djibo proclamé président A S I E - AFGHANISTAN : Le pari difficile des Marines pour sécuriser les zones «libérées» - Un érudit musulman publie une fatwa contre le terrorisme - JAPON : Le ministre des AE présente des excuses à la Corée du sud - CHINE : Après la rencontre entre Obama et le dalaï lama A M É R I Q U E S - SÉISME AU CHILI : Plus de 800 morts et 15 à 30 milliards de dollars de dégâts - MEXIQUE : Les autorités débordées par le crime organisé - CUBA : Guillermo Fariñas poursuit sa grève de la faim et de la soif - ARGENTINE : Levée du secret sur des documents de l armée - COLOMBIE : Alvaro Uribe empêché de briguer un troisième mandat É C O N O M I E - Akio Toyoda, un héritier discret, mal à l aise dans la tourmente - Nicolas Sarkozy soutient la Grèce - Plus de crédits en 2010 aux PME-TPM - REPRISE ÉCONMIQUE : Jean-Claude Trichet se veut rassurant - ÉNERGIE : Pour une expansion du nucléaire civile dans le monde F E M M E S 40 - «Allez les filles» ou le combat des «pionnières» du sport français - Selon une enquête de la CIMADE : Les femmes battues sans-papiers risquent l expulsion - L ONU honore Shakira pour son action humanitaire - INDE : Un projet de loi pour un quota de femmes au parlement C U L T U R E MUSIQUE - Jean Ferrat est décédé «... toute une page de la chanson française» «Il a toujours refusé le star system» - Le pianiste Nicholas Angelich aime Brahms... et le fait entendre LIVRES - BILLETS : DANIEL PENNAC : Le pouvoir de l écrit JEAN ECHENOZ : Assez bon nageur - BOUSSAD BERRICHI : Comment le nationalisme étroit a pesé sur la créativité littéraire et artistique CINÉMA - «Un Prophète» de Jacques Audiard, avec Tahar Rahim, remporte plusieurs César TAHAR RAHIM : De la précarité étudiante au César du meilleur acteur JACQUES AUDIARD : Auteur sombre et exigeant - LARBI OUDJEDI : «La Colline oubliée m a fait aimer le cinéma» - OSCARS 2010 : Le film «Démineurs» surclasse «Avatar» Christoph Waltz, meilleur acteur DANSE - BUENOS AIRES SUR SCÈNE : Vitrine du «nuevo tango» à Paris - PEDRO PAUWELS : Renaissance d un danseur meurtri MEDIA - Un biographe déplace la star du journalisme Kapuscinski au rayon roman MODE - Dolce&Gabbana efficace en noir sicilien, Missoni en patchwork Massaï T O U R I S M E - Mascate, l ambassadrice omanaise C U I S I N E - Parmentière à l agneau / Salmis de faisan et de perdrix / Yoyos beignets de Pourim / Tarte tatin aux kiwis et pommes D E T E N T E - Sélection CD / DVD - Mots croisés - Horoscope du mois - Perles Lakoom Info N 29 - Mars

6 FRANCE Manifestation pour la suppression du ministère de l Immigration personnes selon les organisateurs, selon la police, ont manifesté samedi 27 février dans le centre de Paris pour réclamer «la suppression du ministère de l Identité nationale et de l immigration». Al appel de 85 organisations, dont les Verts, Attac, le PCF et le Front de gauche, un cortège s est formé place de la Bourse. Il s est mis en marche, peu après 15h00, dans le calme, en direction du ministère de l Immigration, sur la rive gauche. Deux banderoles ouvraient la marche : l une réclamait la «suppression du ministère de l Immigration et de l Identité nationale» et l autre clamait «Sortir du colonialisme». La manifestation s inscrivait dans le cadre de la «5ème semaine anticoloniale», organisée en France du 19 au 28 février. Patrick Farbiaz, l un des organisateurs de la semaine anticoloniale, a déclaré : «On voudrait montrer qu il y a une liaison entre le colonialisme d hier et celui d aujourd hui, dans la façon de traiter les jeunes issus de l immigration et les sans-papiers, par exemple». «Il y a un trou noir de la mémoire sur la question coloniale, qui fait que l on n a pas pu régler ces questions de discrimination», a-t-il ajouté. Le cortège, qui comptait également des soutiens aux communautés tamoule et kanake, s est rendu à proximité du ministère de l Immigration et de l Identité nationale, scandant «Besson, Sarkozy, il est fini le temps des colonies!» et «le colonialisme, c est le pillage, c est l oppression, et la répression!» En tête du cortège figuraient Cécile Duflot : «Le ministère (de l Immigration) et son titulaire sont en train de créer un climat extrêmement pénible, et tout cela par manœuvre politicienne, pour essayer de faire oublier les vrais sujets». notamment Éric Coquerel et Martine Billard, du Front de gauche, et Cécile Duflot, d Europe Écologie. «Il y a eu une tentative du gouvernement de lancer un débat sur l identité nationale qui, heureusement, a fait un flop. Il reste quelque chose à faire sauter, c est le ministère de l Identité nationale», a dit Éric Coquerel. «La suppression du ministère de l Identité nationale est une priorité parce que je crois que le ministère et son titulaire, Éric Besson, font du mal à notre pays. Ils sont en train de créer un climat extrêmement pénible, et tout cela par manœuvre politicienne, pour essayer de faire oublier les vrais sujets», a affirmé Cécile Duflot. Des rassemblements demandant la suppression du ministère de l Identité nationale étaient également prévus le même jour à Besançon, Strasbourg, Epinal. À Donzère (Drôme), ville dirigée par le ministre de l Immigration, Éric Besson, environ 350 personnes se sont rassemblées sans incident devant la mairie. (AFP) Trois adolescents mis en examen pour 61 profanations de tombes Trois adolescents de 15 à 16 ans, qui ont and Love» ont été retrouvés, de même reconnu avoir profané 61 tombes dans deux que la signature «TDAR», qui désigne leur cimetières du Nord, et commis de nombreuses groupe informel, le «Team des araignées dégradations sur des biens publics ravageuses». et privés depuis novembre, ont été mis en La piste de l extrême droite, évoquée examen jeudi soir 25 février, a annoncé le dans un premier temps, a été écartée. lendemain vendredi le procureur d Hazebrouck. Les collégiens ont expliqué avoir commis ces faits sans motivation idéologique, Les trois collégiens sont poursuivis pour mais «pour s occuper, rigoler et faire profanations de sépultures ou de tombes, parler d eux», a expliqué le magistrat. Ils dégradations en réunion, et provocation à agissaient lors d expéditions nocturnes, la discrimination raciale, ainsi que vols en après avoir «fait le mur», en se déplaçant à réunion et tentatives, a déclaré lors d une pied sur des chemins vicinaux. conférence de presse le procureur Ludovic Les adolescents, qui encourent jusqu à Duprey. Ils ont été interpellés dans la matinée sept ans de prison devant le tribunal pour par les gendarmes, et n ont aucun an- enfants, n ont pas vraiment exprimé de técédent judiciaire. Les deux plus âgés ont regrets. été placés sous contrôle judiciaire. L un d eux s est même dit «content» Dans la nuit du 12 au 13 décembre, 17 de la médiatisation des faits d Oxelaëre, tombes du cimetière de Cassel avaient été après lesquels ils avaient décidé d arrêter dégradées. quelques mois. Ils ont également reconnu Puis dans la nuit du 18 au 19 février, 44 des vols dans des véhicules et des sépultures, dont trois de soldats du Commonwealth, dégradations. dans le cimetière d Oxelaëre Une centaine de victimes ont été recen- (photo) avaient connu le même sort. ainsi que des tags, parfois à connotation sées, mais le préjudice total n a pas encore Des croix gammées, souvent renversées, raciste, mais aussi un symbole «Peace été établi. (AFP) 6 Lakoom Info N 29 - Mars 2010

7 QUICK HALAL Le maire de Roubaix retire sa plainte Le maire de Roubaix (photo)) a annoncé vendredi 26 février le retrait de sa plainte pour «discrimination» contre l enseigne de restauration Quick, qui s est, selon lui, engagée à chercher une «solution» permettant d avoir une offre halal et non halal dans un même restaurant. «Des discussions constructives ont repris. Je fais le choix unilatéralement de retirer ma plainte», a annoncé le maire de Roubaix, René Vandierendonck (PS), lors d une conférence de presse, une semaine après une vive polémique sur le sujet. «J ai reçu l engagement qu on recherchait une solution technique activement» d ici au mois de juin pour pouvoir offrir dans un même restaurant des produits halal et non halal, a-t-il expliqué, se disant «persuadé que les voies du dialogue vont déboucher sur une solution». «Je fais confiance à mes interlocuteurs», a souligné M. Vandierendonck, qui a rencontré les dirigeants de Quick et de la Caisse des dépôts et consignations, actionnaire de l enseigne. Le maire a indiqué qu aucune de ses décisions dans cette affaire ne lui avait été «dictée par aucun parti», ajoutant que la première secrétaire du PS et maire de Lille, Martine Aubry, lui avait apporté son «soutien» dimanche 21 février. «Tout le monde savait dès le départ que je n avais pas l intention de poursuivre autre chose qu une accélération des discussions», a-t-il affirmé. M. Vandierendonck a également déclaré qu il avait reçu les associations cultuelles musulmanes de la ville, à qui il a présenté ses «excuses» si leurs membres ont pu être blessés par «l exploitation médiatique» de cette affaire, sans toutefois remettre en cause sa position sur le fond. L enseigne a de son côté indiqué qu elle poursuivait «sans changement» son expérimentation jusqu au 30 mai. Le fait de «faire cohabiter deux offres», l une halal et l autre non halal, dans un même établissement, «fait partie des options regardées», a assuré une porte-parole de Quick, même si cette double offre n est pas expérimentée actuellement. Depuis cet automne, à Argenteuil, Marseille et Roubaix notamment, certains restaurants Quick ne servent plus, à titre expérimental, que des hamburgers garnis de viande de bœuf venant de bêtes abattues selon le rite halal et où la dinde fumée a remplacé le bacon. (AFP) Besson débouté de son action contre Bakchich Le ministre de l Immigration, Éric Besson, dont le site Bakchich Info avait écrit qu il comptait se convertir à l islam pour épouser une jeune Tunisienne, a perdu le procès qu il avait intenté au site internet, selon une ordonnance de référé consultée lundi 1 er mars par l AFP. Le 8 février, dans un article intitulé «Besson trébuche dans le tapis de la prière», Bakchich avait écrit que Besson, «tombé raide amoureux, cet été, d une jeune étudiante tunisienne», avait «promis à la belle-famille de se convertir à l islam», «avant les noces en juin prochain». Le lendemain, le ministre avait démenti cette information, se disant «très attaché au caractère laïque de notre République». Il avait alors engagé une action devant le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris, au titre de l atteinte à l intimité de la vie privée. Il réclamait un euro de dommages et intérêts. Dans une ordonnance rendue vendredi 26 février, le juge Alain Bourla a débouté l ancien socialiste. Il a d abord estimé que Bakchich n avait pas été valablement assigné. Les poursuites contre le site lui-même ont donc été déclarées nulles. Si l assignation du directeur de publication, Xavier Monnier, est régulière, le tribunal a considéré qu il n était pas compétent. Il a estimé que seul un juge du fond a le pouvoir d apprécier si les propos poursuivis sont ou non attentatoires à l intimité de la vie privée. (AFP) Création du Parti des Indigènes de la République (PIR) Le Mouvement des Indigènes de la République (MIR), créé en 2005, s est transformé en parti politique, prenant pour appellation le Parti des Indigènes de la République (PIR), a indiqué mardi 2 mars la nouvelle formation dans un communiqué. Le congrès fondateur a eu lieu le week-end précédent à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Quatrevingts délégués des collectifs locaux de province et de Paris se sont réunis samedi 27 et dimanche 28 février pour élire leur direction politique et désigner quatre porteparole : Houria Bouteldja (militante depuis la création du mouvement, attachée commerciale) (photo), Joby Valente (militante et chanteuse antillaise), Bidzanga Nana (militant associatif, professeur de judo) et Mbaireh Lisette (militant afro-antillais, consultant en résolution de crise). Créé il y a cinq ans, le MIR voulait «combattre les inégalités raciales qui cantonnent les Noirs, les Arabes et les musulmans à FRANCE BERTRAND DELANOË : «Il faut savoir passer la main» Bertrand Delanoë (photo), maire PS de Paris depuis neuf ans et qui a déjà dit qu il ne briguerait pas un 3e mandat, s est prononcé jeudi 25 février pour une limite de deux mandats exécutifs dans le temps car il «faut savoir passer la main». Interrogé à France Inter sur l échéance de son 2e mandat en 2014 et sur ses ambitions, le maire de Paris a dit : «Je vous confirme que contrairement à un ancien maire de Montpellier, excellent, je parle de Georges Frêche, je pense qu il faut savoir passer la main et avoir des actes qui sont en harmonie avec ce que l on dit et ce que l on croit». «Je suis maire de Paris depuis 9 ans. J ai toujours dit que j étais pour des mandats exécutifs qui se feraient deux fois dans le temps» et «toujours dit qu il fallait lutter contre le cumul des mandats. Le jour de mon élection à la mairie de Paris, j ai démissionné du Sénat», a-t-il souligné. «Et j ai toujours dit que je préconisais pour la France qu on ne fasse pas plus de deux mandats exécutifs dans le temps. Je me l applique à moi-même.» (AFP) que indigène et à renforcer la dynamique décoloniale». Environ 300 adhérents au Mouvement des Indigènes de la République sont devenus adhérents du PIR, «et nous allons mener campagne pour essayer d élargir notre base et de créer de nouveaux collectifs locaux sur la base du programme adopté», a affirmé à l AFP Mme Bouteldja. Ce programme est «original en terme organisationnel : on adhère en tant qu individu mais on peut, à l intérieur du parti, adhérer à une communauté culturelle comme par un statut analogue à celui des indigènes exemple les Antillais, les descendants dans les anciennes colonies». Tout en d Afrique noire, les arabo-berbères ou encore les musulmans», a expliqué à l AFP continuant son action de terrain «en particulier à l échelle des quartiers populaires Mme Bouteldja. où sont concentrées les populations traitées «Nous sommes dans un processus de comme des indigènes», le PIR espère «valorisation et d affirmation des identités être présent lors des échéances électorales», a-t-elle poursuivi. «Le PIR entend combattre les discriminations sociales, raciales de 2012 à 2014, et notamment aux élections présidentielle, législatives et municipales, et spatiales à savoir la relégation dans les de manière à construire l autonomie politi- ghettos». (AFP) Lakoom Info N 29 - Mars

8 FRANCE Medvedev demande aux sociétés françaises d investir en Russie Au deuxième jour d une visite d État à Paris, marquée par un très net rapprochement entre les deux pays, le président russe Dmitri Medvedev a appelé mardi 2 mars les entreprises françaises à participer à la modernisation de la Russie. Lors d une rencontre avec des patrons russes et français, organisée mardi 2 mars par le Médef, Dmitri Medvedev a déclaré : «Il est impossible d imaginer des relations entre la Russie et la France sans liens économiques». Il a appelé à des échanges de participations entre les entreprises françaises et russes. «Cela renforce réellement les relations», a-t-il assuré, en promettant d agir de façon très déterminée pour établir un système judiciaire équitable. «Nous continuerons à améliorer la législation. J y veillerai personnellement. Je vous le dis très franchement : Je suis très mécontent de ce que nous avons actuellement» en la matière, a dit le président russe. Deux importraants accords signés dès lundi 1 er mars L économie joue un rôle majeur dans le partenariat privilégié que cherchent à construire les présidents français et russe, Nicolas Sarkozy et Dmitri Medvedev, accompagné à Paris de quelques magnats russes, dont les milliardaires Mikhaïl Prokhorov et Oleg Deripaska. Lundi soir 1 er mars, à l issue d un entretien au palais de l Élysée, deux importants accords ont été signés entre Russes et Français. GDF Suez a signé un protocole d accord qui ouvre la voie à une prise de participation de 9% dans le projet russe de gazoduc North Stream. Le groupe industriel Alstom a confirmé qu il prendrait 25% du constructeur de trains russe Transmashholding (TMH). Il s agit d un investissement de départ de 75 millions de dollars, a indiqué le lendemain mardi la société française. Dmitri Medvedev : «Il est impossible d imaginer des relations entre la Russie et la France sans liens économiques». Un dîner d État, avec les épouses des deux chefs d État, Carla Bruni- Sarkozy et Svetlana Medvedeva, était prévu dans la soirée du mardi 2 mars à l Élysée. d une ampleur sans précédent», a estimé Dmitri Medvedev, qui estime que l économie russe est trop dépendante du secteur des hydrocarbures. «En matière de coopération économique, les échanges commerciaux entre nos deux pays sont en plein boom, progressant en moyenne de plus de 25% par an depuis 2006», soulignait le chef de l administration du Kremlin, Sergueï Narychkine. La France est le 6e investisseur en Russie, et le 9e partenaire commercial, loin derrière l Allemagne, par exemple, selon des chiffres fournis au Médef. Arrivé lundi 1 er mars en fin de journée à Paris, Dmitri Medvedev avait engrangé l accord de Paris pour la vente de quatre exemplaires d un puissant navire de guerre français, le Mistral, capable de transporter des troupes, des blindés et des hélicoptères vers un théâtre d opérations. Nicolas Sarkozy, de son côté, avait obtenu un soutien russe au principe de sanctions renforcées contre l Iran, suspecté de vouloir se doter de l arme atomique sous couvert d un programme nucléaire civil. Le président russe devait, mardi 2 mars, aborder la partie la plus symbolique de sa visite d État en inaugurant au musée du Louvre l exposition «Sainte Russie» en compagnie de Nicolas Sarkozy. Cette exposition retrace l art chrétien russe du 9ème siècle à Pierre Le Grand. Elle est un temps fort des années croisées de la Russie en France et de la France en Russie. Le président russe devait, dans la journée, avoir des entretiens avec des responsables politiques français, dont le Premier ministre François Fillon, à la mi-journée. Un dîner d État, avec les épouses des deux chefs d État, Carla Bruni-Sarkozy et Svetlana Medvedeva, était prévu dans la soirée à l Élysée. (AFP) Les échanges entre les deux pays progressent de 25% par an «L intensification de la coopération économique qui s est produite ces 20 dernières années est 8 Lakoom Info N 29 - Mars 2010

9 FRANCE TEMPÊTE Les banques se mobilisent pour les sinistrés Les grandes banques françaises se sont mobilisées mardi 2 mars pour les victimes de la tempête Xynthia, afin de les aider à faire face aux premiers besoins. Ces aides s adressent selon les cas aux clients particuliers des banques, aux clients professionnels et PME et aussi aux assurés de compagnies dépendant de ces banques. Ainsi, la BNP-Paribas propose un prêt jusqu à euros, à un taux fixe nominal de 2% hors assurance, pour une durée de 4 à 36 mois. Les frais de dossier sont offerts. Le seul justificatif pour bénéficier du prêt est une déclaration de sinistre auprès des assureurs. L offre est valable du 1er mars au 4 avril. BNP Paribas permet également à ceux qui ont souscrit un prêt immobilier de reporter quelques mensualités. Pour leur part, le Crédit Agricole et le réseau de LCL s engagent à recevoir sous 48 heures tout client victime de Xynthia devant faire face à des problèmes de trésorerie urgents. À titre exceptionnel, le Crédit Agricole a aussi décidé d exonérer de franchise tous les clients particuliers victimes de la tempête Xynthia assurés par sa compagnie Pacifica. Par ailleurs, la Caisse d épargne Bretagne-Pays de Loire met en place un prêt de euros à 0% pour ses clients vendéens touchés par la catastrophe. La Caisse d épargne Aquitaine-Poitou-Charente propose de son côté une avance de première urgence, pouvant aller jusqu à euros, prêté sur 1 an à un taux de 1,25%. En outre, la banque a prévu une enveloppe de 5 millions d euros pour ses clients professionnels et PME, au taux réduit de 1,25% sur 1 an, afin de les aider à faire face à leurs besoins de trésorerie. La compagnie d assurances GCE, contrôlée par la Caisse d épargne, prévoit un relogement pour ses clients qui ont souscrit une assurance Multirisques Habitation. D autre part, le Crédit Maritime Atlantique (groupe BPCE) a mis en place des crédits à conditions préférentielles. Pour les particuliers, le crédit peut aller À La Tranche-sur- Mer, en Vendée, la tempête a fait plus d une trentaine de morts. jusqu à euros, pour les ostréiculteurs, le montant grimpe à euros, tout comme pour les professionnels et les PME. Le Crédit Maritime du Littoral Sudouest a créé de son côté une enveloppe «solidarité tempête», concernant aussi bien les particuliers que les professionnels. Enfin, le site internet Assurland.com a mis en ligne un dossier spécial tempête pour aider les assurés dans les démarches à suivre après une catastrophe naturelle. (AFP) Coût du sinistre : au moins 1,2 milliard d euros La tempête Xynthia qui a balayé, dimanche 28 février, la France d ouest en est, causant la mort de 53 personnes, coûtera au moins 1,2 milliard d euros aux assureurs. Elle pourrait donc être, une fois la facture finale connue, la tempête la plus chère depuis La Fédération française des sociétés d assurance (FFSA) estime à le nombre de sinistrés déclarés. Le délai de déclaration de sinistre ayant été étendu jusqu au 31 mars, alors qu il est normalement de cinq jours pour un sinistre classique et de dix jours dans le cas d un arrêté de catastrophe naturelle, il est certain que la facture finale ne sera pas connue avant plusieurs mois. Denis Kessler, le PDG du groupe de réassurance français Scor, dont le métier consiste à assurer les assureurs, avait estimé mercredi 3 mars que la moitié du coût des sinistres était lié à l eau et l autre moitié au vent. Alors que le risque tempête est couvert par tous les contrats habitation et la plupart des contrats automobile, les dommages occasionnés par l eau ne sont pris en charge que dans les zones où a été déclaré l état de catastrophe naturelle. Un premier arrêté dans ce sens a déjà été publié concernant quatre départements (Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vendée, Vienne). Lakoom Info N 29 - Mars

10

11 FRANCE chômeurs en fin de droit non indemnisés en 2010 Sur le million de chômeurs qui pourraient arriver cette année en fin de droit à l indemnisation, seraient sans solution. Le gouvernement a accepté de «travailler sur leur situation» à l issue d une réunion de trois heures vendredi à Bercy avec les syndicats et le patronat. «On va travailler sur mais l État ne s est pas positionné clairement pour dire s il va les aider tous sous une forme ou une autre», a résumé Maurad Rabhi de la CGT (photo), estimant que la réunion avait été «un coup pour rien». «On (est) convenus de travailler et de mieux expertiser la situation de ces personnes dont la situation n est pas connue de Pôle emploi et très différentes d une personne à l autre», a confirmé l entourage du secrétaire d État, Laurent Wauquiez. «L objectif est de les aider à retrouver un emploi et de voir les outils utiles», a-t-on ajouté de même source. Pour Laurent Berger de la CFDT, «l État a bien sûr la tentation de minimiser ceux qui sont sans revenu et qui doivent être pris en charge. Mais le constat en fin de réunion c est de travailler sur la situation de et nous, on dit qu il faut les prendre en charge tous d une manière ou d une autre». «La partie va donc être compliquée», a-t-il ajouté. Des échanges bilatéraux entre l État et les organisations patronales et syndicales doivent avoir lieu avant une prochaine réunion fixée au lundi 22 mars. Pour FO, la réunion, qualifiée par avance de «technique» par le gouvernement, n a «pas été fructueuse». Stéphane Lardy souhaite poser la question d un élargissement de l accès à l allocation spécifique de solidarité (ASS, versée par l État à certains chômeurs en fin de droits) et des moyens de Pôle emploi. Il faut «un revenu de remplacement ou une formation», affirme-t-il. Le PS demande une taxation exceptionnelle sur les profits des banques À l issue de son Bureau national, le PS souhaite «une taxation exceptionnelle de 10% sur les profits des banques (1,1 milliard d euros), dont la moitié serait affectée au financement supplémentaire des PME par Oseo (la banque d aide aux PME, ndlr) et l autre moitié au financement d une Allocation Solidarité Crise (ASC) pour les chômeurs en fin de droit», dans un communiqué. Il avait déjà proposé cette mesure lors du débat budgétaire à l Assemblée nationale. Le PS fait valoir que «l affectation par le gouvernement de la taxe sur les bonus des banques à Oseo ne s est traduit par aucun moyen supplémentaire pour les PME, puisque l État a réduit du même montant sa contribution à Oseo». Par ailleurs, «rien n est prévu pour prendre en charge les chômeurs en fin de droit qui vont se retrouver sans ressource en 2010», déplorent les socialistes. «Malgré les aides accordées aux banques, les crédits distribués aux entreprises ne cessent de reculer (-2,1% en janvier sur un an)», note le PS pour qui «manifestement, faute d avoir exigé des contreparties au plan de sauvetage des banques, les convocations du Président de la République restent sans effet». Pour le PS, «les profits réalisés par les grandes banques françaises n auraient pu l être sans les aides accordées par l État». Le PS appelle le gouvernement «à proposer des mesures instaurant une véritable régulation financière» et rappelle qu il préconise «depuis plusieurs mois» ces mesures notamment «la séparation des activités de dépôt et d investissement et la transparence des produits financiers». Il juge «nécessaire une meilleure régulation des rémunérations des dirigeants et des traders, une limitation des bonus et la participation des revenus financiers au financement de la solidarité». (AFP) DISCRIMINATIONS Les cas examinés par la Halde ont augmenté de 21% en 2009 La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité (Halde) a reçu en réclamations, ce qui représente une hausse de 21% par rapport à Près de la moitié concernaient le domaine professionnel, selon son rapport annuel rendu public vendredi 5 mars. Les deux tiers des cas de discriminations dénoncées dans la vie professionnelle portent sur le déroulement de carrière, le reste sur l embauche. Les deux tiers des discriminations professionnelles concernent le secteur privé. Le premier critère de discrimination reste l origine (28,5%), suivi du handicap/état de santé (18,5%), des activités syndicales (6%), de l âge (5,5%), les convictions religieuses n étant invoquées que dans 3% des cas. Toutes les réclamations (10.546) reçues par la Halde ont été examinées ont été instruites et réorientées vers d autres institutions ou juridictions. Les autres réclamations ont été rejetées par la Halde ou abandonnées par les plaignants. La Halde dispose d un réseau d une centaine de correspondants locaux (bénévoles) qui couvre pratiquement l ensemble du territoire. Son site internet a reçu en 2009 plus de 1,6 million de visites et son numéro de té- léphone ( ) appels. 30% des saisines se font en ligne. La Halde a été créée par la loi du 30 décembre Elle a un budget de 11,9 millions d euros et emploie 87 personnes. Elle est présidée depuis sa création par Louis Schweitzer (photo), dont le mandat est arrivé à échéance le 8 mars. Fadéla Amara reçoit le maire de Port-au- Prince Fadéla Amara, secrétaire d État chargée de la Politique de la Ville, a reçu, lundi 1er mars, Jean-Yves Jason (photo), maire de Port-au-Prince. Lors de leur entretien, il a été convenu de mettre en place un partenariat en matière de développement social et de rénovation urbaine au profit de la ville de Port-au- Prince, détruite à 75% après le séisme du 12 janvier. Ce partenariat, en collaboration avec l Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) et les services du secrétariat d État prendra la forme d un programme de formation des acteurs de la capitale haïtienne à la maîtrise d œuvre urbaine, sociale et économique. Il s agira ainsi de mettre l expérience et l expertise de la politique de la ville au profit de la ville de Port-au-Prince. Retour en France d une Marocaine expulsée «Un geste humanitaire.» C est par ces mots qu Éric Besson a justifié, mardi matin 9 mars, la décision de Nicolas Sarkozy d autoriser le retour en France de Najlae Lhimer (photo), une jeune Marocaine de 19 ans expulsée en février dernier après s être présentée dans un commissariat pour porter plainte contre son frère. Lundi 8 mars, le président de la République s est dit «prêt à l accueillir en France, si elle le souhaite». Ravie, elle a déposé le lendemain mardi une demande de visa au consulat de France du Maroc, à Rabat. Un visa que le ministre de l Identité nationale a promis par avance de lui délivrer : «Je vais donc le lui accorder», a indiqué Éric Besson. Lakoom Info N 29 - Mars

12 FRANCE Un commerce halal d un nouveau genre ouvre ses portes en région parisienne Par Andrea BAMBINO Un jeune entrepreneur a ouvert mercredi 3 mars une nouvelle enseigne 100% halal dans le centre de Nanterre, avec l espoir de séduire une clientèle de musulmans branchés mais aussi tout autre consommateur attiré par les saveurs orientales. Un logo, un slogan - «des saveurs, des valeurs» - et une devanture étudiés. Avec un nom bien identifié, Hal Shop, un slogan - «des saveurs, des valeurs» - et une devanture étudiés, Rachid Bakhalq, un Limousin d origine marocaine âgé de 30 ans, veut étendre sa marque dans d autres villes d Ile-de-France, si son magasin-pilote de Nanterre tient ses promesses. Et face aux polémiques qui ont surgi après l expérimentation dans certains restaurants Quick de ne servir que des hamburgers halal, le jeune chef d entreprise défend son projet : séduire des clients de toutes origines en mariant les cultures occidentale et orientale. Le tout dans une ambiance «bobo» (bourgeois-bohême) et avec une bonne dose de marketing. «Ma première cible, ce sont des musulmans de la classe moyenne, les beurgeois, qui sont occidentaux dans leur mode de vie, mais qui ne peuvent pas manger comme les autres parce que ce n est pas halal», explique Rachid Bakhalq, passé par General Motors et Danone avant de se lancer dans son aventure. À cette clientèle, le fondateur d Hal Shop veut notamment proposer une gamme de produits du terroir français estampillés halal, comme du foie gras. Mais si sa supérette flambant neuve de 200 m2 est garantie 100% halal, avec une absence totale d alcool et, par exemple, des bonbons sans gélatine porcine, de nombreux rayons ne sont pas directement concernés par le rite musulman. Épices, pâtisseries tunisiennes, olives, thé, confitures ou huile d olive du Maroc sont là pour séduire ceux que l entrepreneur qualifie de «touristes alimentaires». «C est mon autre cible, des Mr et Mme Toutlemonde qui viendront chercher des produits originaux», explique M. Bakhalq. «( ) prix intéressants et c est le monde dans lequel on vit» Mercredi matin, 3 mars, la clientèle était plutôt composée de mères de famille venues chercher, sans surprise, de la viande halal, mais aussi de retraité(e)s venus découvrir ce nouveau commerce, dans l une des artères les plus animées de cette ville populaire et multiculturelle. «C est le premier magasin de ce type dans le quartier et on en avait besoin», explique Mina Boukhatem, 58 ans, tout sourire après avoir rempli son cabas de charcuterie. Même sentiment chez cette étudiante Rachid Bakhalq, directeur de Hal Shop. de 19 ans, Sabrina, venue avec sa mère. «Normalement, on prend la voiture pour aller à Argenteuil (à une dizaine de km, ndlr) et là-bas, on est obligé de prendre en gros», explique-t-elle, ajoutant : «Ici, c est simple et en plus c est accueillant». Après une visite de curiosité, Dominique, une femme de 50 ans, est repartie avec de la vanille, «pour faire (ses) cannelés bordelais». «Ça ne me gêne pas que ce soit halal. Je trouve les prix intéressants et puis c est le monde dans lequel on vit», estime-t-elle, contrairement à Georgette, qui lâche : «Il n y a pas de porc. Ils ne me verront pas souvent». De son côté, la mairie communiste de Nanterre trouve l initiative plutôt positive. «Ce n est pas excluant. On ne tombe pas dans le commerce communautaire», note Sophie Donzel, maireadjointe chargée notamment du commerce. Dans un contexte de «forte tertiairisation des centres-villes», l élue se félicite surtout de voir «un nouveau commerce de proximité» s installer. Selon une étude du cabinet de conseil Solis, le chiffre d affaires du secteur de l alimentation halal, en constante augmentation, est évalué à 5,5 milliards d euros en A.B. (AFP) 12 Lakoom Info N 29 - Mars 2010

13 Logés dans des cités U vétustes, des étudiants lillois font la grève des loyers Par Gaël BRANCHEREAU FRANCE Murs moisis, douches et sanitaires dégradés, fenêtres poreuses : pour dénoncer l insalubrité de leurs chambres universitaires, des étudiants lillois ont décidé de ne plus payer leur loyer. Dixit un étudiant : «Ne pas payer son loyer est illégal, mais nous faire vivre dans ces conditions, c est aussi illégal». Les 665 résidents de la cité Galois, sur le campus de Villeneuve d Ascq, près de Lille, occupent les logements parmi les plus vétustes de l académie. «Regardez, l encadrement de la fenêtre est complètement pourri. Il n y a ni isolation thermique, ni ventilation. La nuit, le chauffage est au minimum. Dans certaines chambre il fait six degrés au réveil», explique Amine Samih, 24 ans, locataire de neuf mètres carrés au premier étage d un bâtiment austère à la façade délavée. Cet étudiant en master d économie et management fait partie des 450 de l académie qui auraient décidé de ne pas s acquitter de leur loyer de février, selon Ugo Bernacilis, du syndicat Unef. Le Centre régional des Œuvres universitaires et scolaires (CROUS), propriétaire des résidences, ne confirme pas ce chiffre. Martine Muller, sa directrice, évoque une cinquantaine de cas possibles de loyers retenus, mais l encaissement ne sera pas terminé avant le 10 mars, souligne-t-elle. Malgré les risques de poursuites, Amine est déterminé à ne pas infiltrations. Sur le rebord de sa fenêtre, verser les 136 euros mensuels. «Ne pas une serviette éponge est imbibée d eau payer son loyer est illégal, mais nous de pluie. faire vivre dans ces conditions, c est Un bâtiment, sur les cinq que compte aussi illégal», dit-il. la résidence Galois, construite en 1965, «Je ne paierai pas, je n ai rien à perdre a été rénové en «Mais il est déjà», abonde Iptisam Aït Bousselham, pourri, on ne fait que du cache-misè- une étudiante en informatique âgée de re», assure Olivier Crammer, de la CGT 20 ans. Au fond du couloir, les douches du CROUS. et les toilettes sont dans un état total Sous le feu des critiques, Martine d abandon. Des lambeaux de peinture Muller reconnaît qu un tiers des logements jaunâtre rongée de chancissures tombent universitaires «nécessitent une du faux-plafond. La tuyauterie est remise en décence», concédant même elle aussi moisie. que certaines chambres restent inoccupées en raison de leur déliquescence. «Je n ai jamais pris de douche ici, «Mais nous avons lancé depuis 2007 c est trop sale» un programme de réhabilitation et de construction» notamment financé par «Les détenus sont mieux traités en le plan État-région (20 millions d euros) prison», lâche un étudiant qui ne souhaite et le plan Campus lancé en 2008 par le pas donner son nom. «Je n ai ja- gouvernement, argue la responsable. mais pris de douche ici, c est trop sale», L académie de Lille compte confie de son côté Guy Cartigny, dont la étudiants, dont le tiers de boursiers, chambre a été récemment rénovée. pour logements. Une étudiante asiatique ouvre sa Entre 300 et 500 logements sont réhabilités porte, à condition de ne pas l identifier : chaque année et 260 logements sous les photos de son pays natal, de ont été construits depuis 2007, selon larges auréoles noires témoignent des Mme Muller. G.B. (AFP) Lakoom Info N 29 - Mars

14 EUROPE SUISSE Les musulmans indifférents à l appel au djihad lancé par Kadhafi Par André LEHMANN et Alix RIJCKAERT L appel à la guerre sainte, le jihad, de Mouammar Kadhafi à l encontre de la Suisse a laissé les musulmans établis dans la Confédération de marbre, estimant qu ils n avaient pas à subir les conséquences du courroux du leader libyen. Commentant l appel du leader libyen, Hafid Ouardiri, ancien porte-parole de la mosquée de Genève, a tranché : «La colère le rend hystérique. Il n a absolument aucune crédibilité dans cet appel puisqu il ne représente pas plus que lui-même, pas même son peuple». Les quelque musulmans vivant dans la Confédération - principalement originaires des Balkans, de Turquie et d Afrique du nord - n ont pas adhéré au discours enflammé du numéro un libyen, se disant bien intégrés dans le pays malgré le récent vote populaire interdisant la construction de minarets. Dans un récent développement du contentieux entre Berne et Tripoli, Mouammar Kadhafi a appelé jeudi 25 février au jihad contre la Suisse, arguant du référendum de novembre 2009 contre les minarets et qualifiant la Confédération de «mécréante» et «apostate». Ces propos «ne l interpellation en juillet 2008 à Selon Hafid et auteur du livre «Les minarets nous ont pas choqués, puisqu il Ouardiri, ancien Genève d un fils du colonel Kadhafi, Hannibal, sur une plainte de la mosquée Pour le chercheur, les tensions porte-parole de la discorde». raconte souvent des choses insensées», a quant à lui affirmé de deux domestiques l accusant de Genève, entre la Libye et la Confédération Yasar Özdemir, membre de la Fédération des associations musulsure de rétorsion, les autorités li- Kadhafi «renforce des populations musulmanes» de mauvais traitements. En me- la rhétorique «sont déconnectées, au-dessus belliqueuse de manes de Suisse, dont le siège est byennes avaient peu après arrêté justement du pays. Ce qui n empêche pas les à Zurich. deux hommes d affaires suisses, les discours musulmans de Suisse de craindre xénophobes M. Kadhafi «est un leader politique, pas un leader religieux. illégal» et «exercice d activités certains sée de fièvre. «Ce genre de dis- qui ont été jugés pour «séjour qu entretiennent les répercussions de cette pous- Il ne dispose d aucune autorité économiques illégales». L un extrémistes ici en cours ne nous facilite pas la tâche parce qu on est pris en otage Suisse». pour appeler au jihad», a renchéri le porte-parole du Conseil bye une peine de quatre mois de entre deux types de discours : le d eux, Max Göldi, purge en Li- central islamique suisse (CCIS) prison, tandis que l autre, Rachid discours populiste extrême qu il de Berne. Le porte-parole du Hamdani est rentré mardi soir 24 y a ici» et les propos de M. Kadhafi, a averti M. Ouardiri. CCIS s en est également pris aux février en Suisse. remarques de M. Kadhafi, qui a «On est dans des combats qui Sa rhétorique belliqueuse estimé que tout musulman traitant avec la Suisse était un «in- sur l international, qui peuvent cours xénophobes qu entretien- se sont portés sur le symbolique, «renforce justement les disfidèle». «Cela équivaudrait à être récupérés et instrumentalisés et qui passent largement au Suisse», a-t-il souligné. Vendredi nent certains extrémistes ici en une excommunication, ce qui est théologiquement absurde», a-t-il dessus des têtes des populations 26 février, jour de prière, l appel souligné à l AFP. musulmanes en Suisse», a analysé Patrick Haenni, du Groupe dans les mosquées suisses par les au jihad n a même pas été évoqué Les relations entre Tripoli et Berne se sont détériorées après de recherche sur l islam en Suisse imams. A.L/A.R. (AFP) 14 Lakoom Info N 29 - Mars 2010

15 La Belgique en colère contre le groupe français Carrefour Par Yacine LE FORESTIER EUROPE «Nous ne sommes pas des marchandises!» : la banderole dit toute l amertume des salariés de Carrefour en Belgique, qui ont suivi samedi 27 février une grève nationale après l annonce d un douloureux plan social par le groupe français. Le samedi est d ordinaire le jour phare de la semaine pour les ventes du géant français de la distribution, avec une recette de 14 millions d euros en moyenne dans le pays. Mais les portes de l hypermarché de Haine-Saint-Pierre, dans l agglomération de La Louvière, à 50 km au sud de Bruxelles, sont restées closes. Ses 140 employés se sont mis en grève, comme ceux des 117 autres magasins du groupe dans le pays, après la décision de la direction, mardi 23 février, de licencier au moins personnes, soit 11% des effectifs, et de fermer 21 hypermarchés et supermarchés déficitaires. Une pancarte «zone de sinistre social» accueille à l entrée les passants. Devant la porte, les grévistes, venus à quelques dizaines malgré la pluie, ont déposé une forme de cercueil en carton : leur hypermarché fait partie de la liste noire appelée à fermer définitivement. «C est une catastrophe sociale, un coup dur dans une région où il y a déjà beaucoup de chômeurs», lâche Alain Hanton, employé au rayon boucherie. Ancienne ville minière sinistrée par la crise du secteur dans les 1970, La Louvière affiche un taux de chômage de 30% déjà, qui s apprête encore à gonfler. Mauvais présage? Derrière l hypermarché, apparaît la sombre silhouette d un terril. «Pour retrouver du travail ça ne va pas être évident, il n y a déjà plus rien ici», confirme Joëlle De Nutte, du rayon librairie. Elle affiche 38 ans d ancienneté ici. Et puis «qui va vouloir m employer à mon âge?» L irritation est grande en Belgique à l égard du numéro deux mondial de la distribution. Il est accusé par beaucoup d être venu profiter des subventions publiques il y a une décennie pour son installation - dont une partie est d ailleurs considérée comme une Joëlle Milquet, aide illégale par Bruxelles et va marché GB, une des deux grandes chaînes historiques belges. ministre belge de l Emploi, dénonce devoir être remboursée - et de «le manque préparer une sortie bientôt définitive à présent. Colruyt, qui a bâti sa réputation Mais il a été détrôné en 2008 par de stratégie commerciale» de «Ce sont des gangsters», s emporte Messina Rosaria, une délé- serrés, en économisant sur la dé- en proposant des produits à prix Carrefour. guée du syndicat Setca. Qu estce coration et la présentation. qui n a pas fonctionné pour La ministre belge de l Emploi, Carrefour en Belgique? Les employés Joëlle Milquet, épingle «le man- de Haine-Saint-Pierre ont que de stratégie commerciale» leur idée sur la question. «Beaucoup de Carrefour. d entre nous allons faire En attendant, les couples clai- nos courses chez Colruyt», l enseigne res dans les effectifs ne font rien belge concurrente, «car pour améliorer l image des enres c est nettement moins cher», treprises françaises en Belgique. assène Michèle Terrier, 53 ans, Beaucoup les accusent de vouloir pourtant chef caissière chez Carrefour. tout à la fois réaliser une OPA sur «On est pas non plus des le pays, comme avec l achat de la gogos. Carrefour s est trompé de banque Fortis par BNP Paribas stratégie commerciale, en période ou d Electrabel par GDF Suez, de crise, il n y a que le prix qui et de se montrer sans pitié sur le compte!» explique-t-elle. plan social. «Carrefour alimente C est tout le problème. Carrefour un sentiment contre les entrepri- s était implanté en Belgique ses françaises», prévient Alain en 2000 en rachetant le leader du Hanton. I.L.F. (AFP) Lakoom Info N 29 - Mars

16 EUROPE PAYS-BAS À Almere, la victoire «terrible» et «triste» du parti xénophobe de Wilders Par Mariette LE ROUX «Terrible», «très, très triste»... les musulmans néerlandais d Almere, ville dortoir près d Amsterdam où le parti xénophobe et anti-islam de Geert Wilders est arrivé en tête aux municipales, ne cachaient pas jeudi 25 février leur inquiétude et leur colère. Sakina Buyatui, une étudiante de 20 ans, se Bas». Henny Kreeft, chef de file contre l islamisation des Paysconfie : «J ai peur que du Parti musulman néerlandais, cela ne provoque plus qualifie la victoire du PVV de de haine». À Almere, «très, très triste». Le succès du où plus d un tiers de la population parti de Geert Wilders «se fonde est d origine étrangère, le sur une peur injustifiée», expli- Parti pour la liberté (PVV) a obtenu que-t-il à l AFP. «M. Wilders a 21,6% des suffrages. «C est vomi une montagne d absurdités mauvais pour Almere», affirme sur l islamisation et la sécurité : la jeune femme aux cheveux dissimulés je suppose que plus les gens en- sous un foulard, assise tendent cela, plus ils pensent que dans le hall de la gare centrale où c est vrai», dit-il. se croisent des voyageurs d origine Wilders n était pas tête de liste turque, marocaine ou an- à Almere. Son parti, qui détient tillaise. 9 sièges de députés sur 150, talonne dans les sondages le prin- Aux Pays-Bas, ils sont appelés mais là j ai décidé d en mettre un, Geert Wilders, leader du parti allochtones, par opposition aux pour protester. D autres, autour xénophobe PVV, cipal parti des Pays-Bas, le parti autochtones. «C est terrible», de moi, veulent faire pareil, en centre sa stratégie chrétien-démocrate (CDA) du renchérit Kadriye Kacar, une signe de protestation, jusqu à ce sur la haine contre Premier ministre démissionnaire Jan Peter Balkenende. De- étudiant en informatique de 35 que Wilders soit parti», racontet-elle. les musulmans. ans, d origine turque. «Les gens Le PVV a fait campagne vant ses partisans rassemblés nous regardent d une façon nouvelle en promettant un arrêt de l im- mercredi soir 24 février dans un aujourd hui comme s ils se migration et de la construction café de la ville, Geert Wilders a disaient : Nous avons gagné de mosquées ainsi que l interdiction assuré que les musulmans d Al- et vous allez partir». «Je ne du port du foulard dans mere n avaient rien à craindre porte pas de foulard d habitude les services publics pour «lutter «tant qu ils n enfreignaient pas la loi». Dans un fast-food du centre, un serveur âgé de 19 ans, qui ESPAGNE ne veut pas donner son nom «car Arrestation d un Serbe recherché pour «crimes de guerre» ça pourrait faire des problèmes à son travail», reconnaît avoir Un Serbe, Veselin Vlahovic (photo), recherché voté pour le parti de M. Wilders. pour des «crimes de guerre», dont plus de 100 assassinats, commis durant le conflit entre Serbie et Bosnie, a été arrêté dans l est de l Espa- dépense trop d argent pour les «On fait trop attention et on gne, a annoncé mardi 23 février le ministère de musulmans», affirme-t-il. «Je l Intérieur espagnol. Surnommé le «monstre de travaille pour payer mes études, Grbavica», du nom d un quartier de Sarajevo, je ne reçois aucune aide car les Vlahovic est accusé «de plus d une centaine partis de gauche au gouvernement réservent l argent pour les d assassinats de femmes et d enfants, de viols et de tortures» commis pendant la guerre de Bosnie, entre 1992 et 1995, selon un communiqué officiel espagnol. la plupart». Un peu plus loin, pauvres, des musulmans pour Sous le coup de trois mandats d arrêts internationaux, dont un pour génocide, Vlahovic a traité de 62 ans, dit craindre pour un autre électeur du PVV, un re- été arrêté lundi 22 mars dans le cadre d une sa sécurité. «Nous avons peur opération contre une bande de cambrioleurs, originaires d Europe de l Est, selon Madrid. «de marcher seul là où il y a des Vlahovic était un paramilitaire. Il est suspecté groupes de jeunes allochtones qui de meurtres, de délits graves et de pillages» a cherchent à faire des histoires», commenté pour l AFP Boris Grubesic, porte-parole du parquet de Bosnie. des commandos qui patrouille- dit-il : «Wilders va nous donner Ce dernier a confirmé que Vlahovic était recherché par la justice bosniaque pour des crideur d Espagne à Sarajevo de «prendre toutes tournante bosniaque, a demandé à l ambassaront dans la ville et veilleront mes de guerre commis contre des bosniaques les mesures nécessaires pour engager le processus d extradition de Vlahovic», a indiqué vistes soient expulsés des Paysà ce que les délinquants récidi- musulmans et croates, au début de la guerre. Zeljko Komsic, le président de la présidence l agence Srna. (AFP) Bas». M.L.R. (AFP) 16 Lakoom Info N 29 - Mars 2010

17 GRÈCE Après l annonce des mesures de rigueur, les grèves paralysent le pays EUROPE La Grèce a adopté vendredi 5 mars son plan de rigueur alors que le pays était quasiment paralysé par des grèves et des manifestations, dont l une à Athènes émaillée de violents affrontements entre policiers et jeunes. Le projet de loi intitulé «Mesures d urgence pour faire face à la crise financière» comprenant vingt articles a été adopté au cours d une procédure parlementaire d urgence. Les députés du Parti socialiste au pouvoir, détenant la majorité des sièges au Parlement unicaméral (160 sur les 300), ont voté en faveur de ce plan d austérité alors que le parti communiste ultra-orthodoxe (KKE) a quitté la salle de l assemblée dénonçant les mesures d austérité. Le ministre des Finances, Georges Papaconstantinou, a réitéré lors de ce débat que la Grèce «menait une course contre la montre pour regagner la crédibilité des marchés dans un moment critique pour le pays». Les nouvelles mesures de rigueur comprennent notamment des coupes salariales pour les fonctionnaires, le gel des retraites des secteurs privé et public ainsi qu une hausse des deux points de la TVA, à 21 %. Le rassemblement convoqué devant le parlement à la mi-journée par les deux grands syndicats du privé et du public, GSEE et Adedy, a rapidement dégénéré quand des jeunes ont interrompu, puis molesté le chef de la GSEE, Yannis Panagopoulos, alors qu il entamait son discours devant une foule de plusieurs milliers de personnes, pour la plupart partisans de la gauche radicale. Les mesures prévoient 4,8 milliards d euros d économie pour réduire le déficit Georges Papaconstantinou, ministre des Finances : la Grèce mène «une course contre la montre pour regagner la crédibilité des marchés». Manifestation de retraités à Athènes, le 3 mars. quelques centaines de mètres, où il s est dispersé. La GSEE et Adedy avaient auparavant lancé un appel à une grève générale de 24 heures le 11 mars, la deuxième en moins d un mois contre la cure d austérité. Après l annonce mercredi 3 mars de ces mesures qui durcissent un premier plan de redressement annoncé en février, ces syndicats avaient appelé à un arrêt de travail de trois heures vendredi à la mi-journée, qui, combiné à diverses grèves sectorielles de 24 heures, a paralysé principalement la capitale. Près de personnes ont manifesté à Salonique (nord), la deuxième ville du pays. Pour les syndicats, cette journée constituait un test de mobilisation face aux mesures prévoyant 4,8 milliards d euros d économie pour réduire le déficit public de 4 points à 8,7 % du PIB cette année. Les transports aériens et terrestres, ainsi que l ensemble de l activité économique, ont été fortement perturbés par ces actions. Athènes a été livrée à de gigantesques embouteillages, sans aucun transport public pour toute la journée. L ensemble du trafic aérien a été interrompu de 12h à 16h locales (11h-15h à Paris), et les deux compagnies aériennes grecques ont annulé 22 vols. Les employés des chemins de fer ont observé une grève de 24 heures, tandis que les médias étatiques ne diffusaient aucune nouvelle. Les journalistes des médias privés ont observé un arrêt de travail de deux heures à la mijournée. Les écoles étaient aussi affectées par une grève de 24 heures des enseignants. (AFP) Une fois le dirigeant syndical évacué, des dizaines de jeunes, certains cagoulés et armés de pierres et de bâtons, se sont rués vers la tombe du soldat inconnu, en contrebas du parlement, chassant les gardiens du site. Les forces anti-émeute ont enchaîné les charges et tiré des gaz lacrymogènes pour les faire reculer. Les heurts se sont poursuivis pendant une dizaine de minutes, avant que le cortège ne s éloigne vers l université d Athènes, à Lakoom Info N 29 - Mars

18 MAGHREB Saadane, le sélectionneur algérien, aujourd hui controversé, a failli cette fois-ci dans sa mission de répandre la joie dans les rues d Alger et autres villes et villages d Algérie. Du coup, revoilà remises bruyamment sur le tapis, les revendications salariales et autres, des enseignants notamment. Le bras de fer opposant ces derniers au ministère de l Éducation est de nouveau engagé. Tandis que la presse nationale focalisait sur l incorporation du joueur du club espagnol de Santander Lahcen Medhi (nom corrigé par l intéressé même), face aux Serbes, les responsables du secteur de l éducation fourbissaient leurs armes dans la perspective d une confrontation certaine avec son éternel adversaire. Ceci, en riposte aux réactions qui bruissaient déjà depuis le 20 février, date de l annonce des augmentations salariales, jugées discutables, accordées aux enseignants. Insatisfaits, ces derniers décident de reprendre le chemin des buissons à partir du 24 février, date symbole du nationalisme algérien (nationalisation des hydrocarbures le 24 février 1971). Les augmentations sont discutables mais «Un tiens vaut mieux que deux tu l auras!» ALGÉRIE GRÈVE DES ENSEIGNANTS Ils protestent aussi contre la baisse du niveau scolaire PROGRAMMES FAITS PAR DES INSPECTEURS INCOMPÉTENTS ERREURS DANS LES MANUELS SCOLAIRES SÉMINAIRES DIRIGÉS PAR DES INSPECTEURS QUI N ATTEIGNENT JAMAIS LES OBJECTIFS ASSIGNÉS SUIVI INSUFFISANT DES ENSEIGNANTS CONDITIONS DE TRAVAIL ARCHAÏQUES CLASSES SURCHARGÉES Par K. ALLAGHAN La défaite inattendue, le 3 mars, de l équipe nationale d Algérie face à son homologue de Serbie, au cours d une rencontre de préparation au Mondial (0-3) devant plus de spectateurs, a replacé, instantanément, au devant de la scène, les préoccupations sociales des Algériens. réalité, celles-ci varient entre et DA pour le secondaire et à DA pour le primaire, non pas entre et DA comme il a été rapporté», affirment-ils. Ils précisent que cet écart est dû au fait que la prime de rendement soit variable. Suffisant pour relancer, en partie, le mouvement de protestation qui, en fait, a démarré dès le début de l actuelle année scolaire. Ces augmentations qui ont fait «L enseignement l objet de manchettes des quotidiens ont vite fait réagir les syn- niveau!» fondamental a cassé le dicats autonomes des enseignants qui parlent de manipulation. «En Si certains enseignants fer- 18 Lakoom Info N 29 - Mars 2010 ment l œil sur ces augmentations (un tiens vaut mieux que deux tu l auras!), ils demeurent, toutefois, méfiants vis-à-vis de l administration, à l image de cette enseignante, coordinatrice de professeurs dans un collège du cycle moyen d Alger qui affirme : «D après la nouvelle grille, la revendication salariale a abouti à 70%. Nous attendons la fiche de paye de ce mois pour être fixés. Certes, l amélioration de notre situation sociale est importante, mais en tant qu éducateurs et formateurs des générations futures, nous revendiquons aussi haut et fort la revalorisation du niveau de l enseignement».

19 ALGÉRIE Le constat établi par cette enseignante, qui a, à son actif, 32 années de service, est alarmant, voire accablant. Elle explique, amère : «En fin de carrière, je constate que les anciens programmes de l enseignement généralisé étaient mieux élaborés, plus balaises». Selon elle, les récents programmes n ont pas été montés par les personnes concernées. Et d étayer sa pensée sur ce qu elle croit être une «énorme bévue» : «De nouveaux programmes ont été mis en application rapidement, très rapidement même, en première année moyenne sans laisser de temps aux élèves du cycle primaire d assimiler les leurs (nouveaux programmes) pour être en mesure d absorber ceux du secondaire». Chapelet de points noirs : programmes faits par des inspecteurs incompétents, d où des leçons non-conformes ; erreurs dans les manuels scolaires ; séminaires dirigés par des inspecteurs qui n atteignent jamais les objectifs assignés ; suivi insuffisant des enseignants (une inspection tous les quatre ans) ; conditions de travail archaïques ; classes surchargées Bref, avoue-t-elle : «L enseignement fondamental a cassé le niveau!» Tout cela a conduit à ce bras de fer qui perdure entre, d un côté, une administration qui brandit la carotte en même temps que le bâton, de l autre, le mouvement syndical qui fait le dos rond et exhibe en même temps ses pectoraux. L administration soutenue par les partis politiques de l Alliance présidentielle Ainsi, la justice est saisie et la chambre administrative de la Cour d Alger ordonne le lundi 1 er mars «l arrêt immédiat de la grève». Des mises en demeure somment les enseignants de reprendre le travail. Dernier délai : dimanche 7 mars. L administration, soutenue par les partis politiques de l Alliance présidentielle (FLN, RND, MSP), tente un passage en force. Elle déclare avoir mobilisé une armée de enseignants supplétifs, prêts à investir écoles, collèges et lycées. Pour faire taire définitivement les grévistes récalcitrants, l administration souligne que les augmentations salariales accordées aux enseignants ont hissé le secteur au rang du secteur le mieux payé de toute la fonction publique. Reprise partielle des cours en attendant la nouvelle fiche de paie MAGHREB S agissant de la prime de rendement, la pomme de discorde, les ambigüités sont levées, ajoute la même source. Elle précise que cette prime est de l ordre de 40/40 pour les enseignants qui remplissent normalement leur tâche, soit un travail de 18 heures par semaine pour les professeurs de l enseignement secondaire (PES) et de 22 heures par semai- perspective? K.A. Lakoom Info N 29 - Mars ne pour ceux de l enseignement fondamental (PEF). Le ministre Benbouzid ne veut pas entendre parler d une année blanche. Il anticipe et parle déjà de l après-reprise et du rattrapage des cours ratés. La solution? «Soit on va réduire une semaine des vacances de printemps, soit on va opter pour la dispense des cours tous les samedis pendant un mois», proclame-t-il. De plus, des retenues de à DA seront défalquées du salaire du mois de mars. La messe est dite, suscitant panique, colère et concertation dans le camp des enseignants grévistes. Résultat des courses : la reprise s effectue en ordre dispersé le dimanche 7 mars. Le secrétaire général du Conseil National Autonome des Professeurs du Secondaire et Technique (CNA- PEST) reconnaît que 80% des enseignants grévistes affiliés à cette organisation ont repris, par crainte, le travail dimanche 8 mars. «Oui, nous avons rejoint les classes en attendant le nouveau bulletin de paie». Ainsi les élèves des premier et deuxième paliers ont repris les chemins des écoles, à la grande satisfaction de leurs parents qui dénoncent «la prise d otages» dont sont victimes leurs progénitures. Risque de dissolution des syndicats autonomes? Seul le Conseil des Lycées d Algérie (CLA) résiste et ne cède pas. Toujours rebelle, à l image de son défunt mentor Redouane Osmane décédé pour la cause il y a quelques années d une crise cardiaque alors qu il dispensait un cours aux élèves de terminale du fameux lycée Émir Abdelkader d Alger (ex Bugeaud). Aujourd hui, une atmosphère chargée d inquiétude et de méfiance est perceptible chez les enseignants. Ils ne cachent pas leur crainte de voir disparaître leur droit à la grève. Selon le corps professoral, l attitude actuelle de l administration cache mal son arrière-pensée qui vise la dissolution des syndicats autonomes «pour nous remettre sous la bannière du syndicat officiel UGTA comme au temps du parti unique. Ce qui est inacceptable» avertissent les enseignants. Un autre bras de fer en

20 MAGHREB Le chef de la police Ali Tounsi assassiné dans son bureau Par Abdellah CHEBALLAH ALGÉRIE Le patron de la police algérienne Ali Tounsi, en poste depuis seize ans, a été assassiné jeudi 25 février par un collaborateur qui a ensuite retourné son arme contre lui lors d une réunion au siège de la direction générale de la sûreté nationale à Alger. Selon le ministère algérien de l Intérieur, la mort d Ali Tounsi est survenue à 10h45 (09h45 GMT) lors d une séance de travail durant laquelle un cadre de la police, apparemment pris d une crise de démence, a ouvert le feu sur le chef de la police avec son arme de service. L auteur de l assassinat, qui a ensuite retourné l arme contre lui en «se blessant gravement», a été hospitalisé, a précisé le ministère dans un communiqué. Une enquête judiciaire a été ouverte pour «déterminer les circonstances de ce douloureux événement», selon la même source. Le quotidien francophone El Watan a précisé dans son édition électronique que l officier auteur des coups de feu a également tiré dans un moment de colère noire sur tous ses collègues présents à la réunion. Cette information n a pas été confirmée de source officielle. Selon le quotidien arabophone El Khabar, l homme, qui était le chef de la division héliportée de la police algérienne, a tiré sur Ali Tounsi après un vif échange à s agit selon la presse de Chouib Ali Tounsi avait été ses environs après les attentats nommé à la tête propos d informations prêtant au Woustache. de la police en suicides perpétrés à l aide de voitures piégées à Alger en avril et patron de la police l intention de Le ministre de l Intérieur Yazid 1994 au moment le limoger. Zerhouni a souligné «le patriotisme de feu Colonel Ali Tounsi, des groupes armés maghrébine d Al-Qaïda. La poli- où les violences décembre 2007 par la Branche Plusieurs journaux ont indiqué qu une enquête ordonnée ré- compagnon d armes et cadre les forces de l ordre ce a installé des barrages fixes ou islamistes contre cemment par Ali Tounsi sur des valeureux». «Tounsi a consacré étaient à leur inopinés sur les grands axes routiers ou aux abords de la capitale. contrats passés avec des fournisseurs toute sa vie au service de la na- paroxysme. de pièces de rechange d hétion, à la lutte antiterroriste du- Sous la houlette d Ali Tounsi, la licoptères et de matériels informatique rant les 16 dernières années et à sûreté nationale est parvenue à avait révélé l implication la modernisation de la sûreté na- déployer fin 2009 à Alger de l auteur de cet assassinat dans tionale», a ajouté M. Zerhouni. policiers, contre en «des transactions douteuses». Ali Tounsi avait été nommé à la La capitale, qui n a pas enregistré «L auteur des coups de feu n a tête de la police en 1994 au moment d attentat islamiste depuis plus pas accepté les conclusions de où les violences des groupes de deux ans, compte environ 3,5 cette enquête et n était pas prêt armés islamistes contre les forces millions d habitants. Le chef de la à se soumettre à une quelconque de l ordre étaient à leur paroxys- police prévoyait de porter les ef- sanction administrative ou me. Depuis, il s est employé à faifectifs de ses forces à à à faire l objet de poursuites judiciaires. re de la police la cheville ouvrière fin 2010 contre fin Il est passé à l acte après de la lutte contre le terrorisme, La police compte quelque avoir eu vent de son prochain limogeage notamment dans les zones urbai- femmes, soit 7,8% des effectifs.», a affirmé le quotidien nes. L Algérie dispose d une académie arabophone Echorouk dans son Ce corps de sécurité a mis en de police, de 14 écoles supérieures édition électronique. Son identité place un important dispositif de de police et de 35 centres de n a pas été communiquée, mais il sécurisation de la capitale et de formation. A.C. (AFP) 20 Lakoom Info N 29 - Mars 2010

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

Garde de jour pour enfants

Garde de jour pour enfants Garde de jour pour enfants comprendre les dispositions de garde et les ordonnances de la cour criminelle ou du tribunal de la famille Contexte Les garderies ont pour principale tâche de préserver en tout

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

Communauté française d Abu Dhabi

Communauté française d Abu Dhabi Communauté française d Abu Dhabi Prononcé Mesdames, Monsieur les élus, Monsieur l ambassadeur, Mesdames, Messieurs les officiers, Mesdames, Messieurs, Chers amis, C est un grand plaisir d être parmi vous

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE

PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE Mise à jour avril 2011 PROPOSITIONS DE LOI DEPOSEES PAR LE GROUPE SOCIALISTE XIII EME LEGISLATURE juillet 2007 Proposition de loi constitutionnelle n 86 relative aux compétences des établissements publics

Plus en détail

Compréhension orale - 40 minutes

Compréhension orale - 40 minutes Compréhension orale - 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions. SECTION A 8 questions Associer des illustrations à des messages oraux. SECTION B 26 questions

Plus en détail

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises».

Au fil des ans, l association a organisé des expositions : 2003 : «Une ville, des hommes : Petites histoires Jarnacaises». 1 Historique Depuis les élections municipales de 2014, les critiques ont fusé de toutes parts pour fustiger la gestion de l ancienne équipe de Jérôme Royer et plus particulièrement la cession de la Maison

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

TRANSATLANTIQUE FREE TRADE AREA TRANSATLANTIQUE TRADE AND INVESTISSEMENT PARTNER SHIP

TRANSATLANTIQUE FREE TRADE AREA TRANSATLANTIQUE TRADE AND INVESTISSEMENT PARTNER SHIP ATTAC 82 4 avril 2014 Contacts : Attac 82 : Ancien Collège 82000 MONTAUBAN 05 63 24 08 49 / attac.82@wanadoo.fr Site Attac82.org À VOTRE AGENDA TRANSATLANTIQUE FREE TRADE AREA TRANSATLANTIQUE TRADE AND

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

Règlement intérieur de la Maison des Associations

Règlement intérieur de la Maison des Associations Règlement intérieur de la Maison des Associations Article 1 : OBJET a) Le présent règlement a pour objet de définir les conditions d accès et d utilisation de la Maison des Associations de la ville de

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Chapitre 2 Les enfants

Chapitre 2 Les enfants Chapitre 2 Les enfants Si vous avez un ou des enfants, c est le problème capital de votre séparation. Que vous soyez marié, pacsé ou en concubinage, les enfants qui sont nés de votre union, enfants dits

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

Politique : affiches de l UDC en Suisse

Politique : affiches de l UDC en Suisse http://clio-texte.clionautes.org/politique-affiches-de-l-udc-en-suisse.html 28 images par Patrice Delpin, Xavier Birnie-Scott Mise en ligne : jeudi 18 juin 2015 i Histoire contemporaine i A. Fin du XXe

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite LE PROJET DE LA DROITE DÉCRYPTÉ Travailler plus longtemps pour gagner moins L âge légal de départ à la retraite est porté à 62 ans. Les victimes de ce recul

Plus en détail

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots

UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs La Lettre N 489 - Austérité n ayons pas peur des mots N 489 - Semaine du 22 avril 2014 Austérité n ayons pas peur des mots Tout son poids dans la balance François Hollande

Plus en détail

L organisation syndicale

L organisation syndicale L organisation syndicale 1 Les questions sociales sont en Belgique de la compétence du gouvernement fédéral Les syndicats sont donc organisés à ce niveau. Il existe trois principaux syndicats en Belgique

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

CAPITALISME CONTRE CAPITALISME. Michel Albert

CAPITALISME CONTRE CAPITALISME. Michel Albert Séminaire de Stratégie et Concurrence Internationale Prof. Dembinsky Stefano Grino Christophe Chatriand Raphaël Monnet CAPITALISME CONTRE CAPITALISME Michel Albert Janvier 2000 L AUTEUR L auteur de ce

Plus en détail

Savoir/agir numéro 3, mars 2008. Plus longtemps, plus flexible, moins cher. Michel Husson, chercheur à l IRES

Savoir/agir numéro 3, mars 2008. Plus longtemps, plus flexible, moins cher. Michel Husson, chercheur à l IRES Savoir/agir numéro 3, mars 2008 Plus longtemps, plus flexible, moins cher Michel Husson, chercheur à l IRES Chapô : Travailler plus pour gagner plus : on connaît la chanson. Mais cet hymne à la valeur

Plus en détail

La Lettre N 497 - Pour l assurance chômage, ça urge de se mobiliser

La Lettre N 497 - Pour l assurance chômage, ça urge de se mobiliser La Lettre N 497 - Pour l assurance chômage, ça urge de se mobiliser Si vous ne visualisez pas ce mail correctement cliquez ici N 497 - Semaine du 16 juin 2014 Pour l assurance chômage, ça urge de se mobiliser

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie Dorjaa, Mongolie J ai 19 ans. Mes parents ont décidé de me marier avec le fils d une famille du village voisin. Ma famille a donné son accord mais je ne connais pas mon futur mari. J ai dit à ma famille

Plus en détail

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD

LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD NE LAISSONS PAS LE MEDEF FAIRE LA LOI! NON À L'ACCORD Le MEDEF demande les pleins pouvoirs! Le janvier 0, le MEDEF a signé avec des syndicats minoritaires un accord sur l emploi. La négociation s est déroulée

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE

CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE CONVENTION DE STAGE OBLIGATOIRE EN FRANCE Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président,Monsieur Jacques

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Didier CAZABONNE

DELEGATION DE Monsieur Didier CAZABONNE DELEGATION DE Monsieur Didier CAZABONNE 281 Séance du lundi 18 novembre 2013 D-2013/652 Coopération Bordeaux-Oran (Algérie). Soutien aux projets entre les Centres d'animation des Quartiers de Bordeaux

Plus en détail

Où est passé Proudhon?

Où est passé Proudhon? Où est passé Proudhon? d Anne Argouse et Hugues Peyret Une coproduction : Antoine Martin Productions Vie des Hauts Production Images Plus Epinal DVD, 15 Où est passé Proudhon? Un film d Anne Argouse et

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi SOMMAIRE INFORMATIONS RESEAU CFTC... 2 Rencontre nationale des mandatés chômage à la Confédération... 2 Suite des réunions de suivi des formations prioritaires

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156

www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 19 mars 2014 N 1156 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse sur

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

«DES SOUS... ET DES HOMMES»

«DES SOUS... ET DES HOMMES» «DES SOUS... ET DES HOMMES» une émission proposée et présentée par Pascale Fourier sur ALIGRE FM 93.1 en région parisienne http ://www.des-sous-et-des-hommes.org Émission du 10 octobre 2006 La fusion G.D.F/SUEZ

Plus en détail

11 FEVRIER 2014. Conférence conjointe des Maires sur l impact de la mobilité intraeuropéenne des citoyens européens au niveau local

11 FEVRIER 2014. Conférence conjointe des Maires sur l impact de la mobilité intraeuropéenne des citoyens européens au niveau local 11 FEVRIER 2014 Conférence conjointe des Maires sur l impact de la mobilité intraeuropéenne des citoyens européens au niveau local Co-organisée par la Commission européenne et le Comité des régions Mardi

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 04 / 09 / By N 227 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 La CONECT

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 14 AOÛT 2015 RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr presse@unef.fr 2 Enquête sur le coût de la vie étudiante

Plus en détail

L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC

L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC ENTRETIEN AVEC NAIMA BENWAKRIM * Les Marocains sont en train de vivre une période charnière de leur histoire. En effet, le travail mené dans

Plus en détail

Association loi 1901 - BP 82056-25402 AUDINCOURT CEDEX // 06.13.81.96.71 - www.crmfc.fr

Association loi 1901 - BP 82056-25402 AUDINCOURT CEDEX // 06.13.81.96.71 - www.crmfc.fr 1 TITRE I CONSTITUTION, OBJET, SIEGE SOCIAL, DUREE Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les personnes physiques ou morales qui adhérent ou adhéreront aux présents statuts, une association

Plus en détail

LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon

LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon Thèmes : l intégration, la religion. Parcours - B2 : en bref Après avoir découvert l ambiance du film grâce

Plus en détail

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000

OUGANDA 40. Affilié de l IE. Ratifications. UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 OUGANDA 40 Affilié de l IE UNATU Uganda National Teachers Union Adhérents : 86 000 Ratifications C 87 Convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical (1948), ratifiée en 2005 C 98

Plus en détail

RISK INDEX 2014 SUISSE

RISK INDEX 2014 SUISSE RISK INDEX SUISSE L indice de risque a été conçu par Intrum Justitia. Depuis 1998, Intrum Justitia recense les données de dizaines de milliers d entreprises européennes. Le premier rapport portant sur

Plus en détail

La France, l Europe, la Vie

La France, l Europe, la Vie Dossier de presse Elections Européennes 2014 La France, l Europe, la Vie Conférence de presse le 11/08/2013 Au café «le Carré Parisien» 2 Sommaire Invitation presse 3 Biographies 4 Annexe 7 Invitation

Plus en détail

NOTE NUMERO 1 ASSURANCES

NOTE NUMERO 1 ASSURANCES NOTE NUMERO 1 ASSURANCES L assurance est une matière complexe en perpétuelle évolution. Il nous semble nécessaire qu un Professionnel du spectacle vivant (une structure / Théâtre / Salle / Stade ou un

Plus en détail

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main! Pourquoi adhérer? Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut toutes ces questions sont au cœur de votre vie quotidienne. Pour être efficace, il faut être informé,

Plus en détail

Amnesty International

Amnesty International Amnesty International DOCUMENT PUBLIC HALTE A LA VIOLENCE CONTRE LES FEMMES! RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Le combat d une femme en quête de justice Index AI : AFR 62/001/2004 ÉFAI Résolue à défendre

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

Le rôle du syndic. Introduction

Le rôle du syndic. Introduction Le rôle du syndic Introduction Le syndic constitue un concept nouveau dans la société marocaine. Il est apparu avec l apparition de la copropriété. Celle ci a été régie pendant longtemps par le Dahir de

Plus en détail

Guide pour adolescents

Guide pour adolescents Guide pour adolescents Guide pour adolescents Nous remercions le ministère de la Justice du Canada pour sa contribution financière. Nous remercions également Public Legal Education Association Saskatchewan

Plus en détail

1 L organisation. du système bancaire. I Principes. II Éléments et analyse. A. Les différentes catégories d établissements

1 L organisation. du système bancaire. I Principes. II Éléments et analyse. A. Les différentes catégories d établissements 1 L organisation du système bancaire I Principes L article L 311.1 du Code monétaire et financier précise les missions d un établissement de crédit : «Les établissements de crédit sont des personnes morales

Plus en détail

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011

La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Dossier de presse 09 mai 2011 La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat d entreprise 2011 Communiqué de Presse La Fondation Schneider Electric reçoit l Oscar ADMICAL du Mécénat

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

1/ L équipe d animation :

1/ L équipe d animation : PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE DE LA GARDERIE PERISCOLAIRE DE CRUSEILLES I/ PRESENTATION : PROJET EDUCATIF La Garderie Périscolaire de Cruseilles a été crée par la Commune de Cruseilles dans le but de

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES COMMISSAIRES 1. CHAMP D APPLICATION Le présent code d éthique et de déontologie s applique à tout commissaire au sens de la Loi sur l instruction publique. Il s applique

Plus en détail

LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON

LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON La loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques, dite loi Macron, a été promulguée le 7 août 2015. Certaines mesures sont applicables

Plus en détail

AU REVOIR, AU REVOIR PRÉSIDENT?!

AU REVOIR, AU REVOIR PRÉSIDENT?! FLASH CE du CIC NOVEMBRE 2014 AU REVOIR, AU REVOIR PRÉSIDENT?! Le point de vue CGT : «L argent et le pouvoir sont des passions qui s éteignent lentement» a dit un jour Michel Houellebecq. Michel Lucas

Plus en détail

Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation

Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation Conseil Municipal du lundi 23 janvier 2012 Interpellation 28 Interpellation de Madame Fabienne KELLER : Quelle stratégie pour être à la hauteur de la pratique cycliste à Strasbourg? Monsieur le Maire,

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Un chef d entreprise, un artisan, un travailleur indépendant, un

Un chef d entreprise, un artisan, un travailleur indépendant, un Pourquoi les jugements prud homaux profitent-ils généralement aux salariés? Un chef d entreprise, un artisan, un travailleur indépendant, un commerçant qui emploie des salariés peut à tout moment avoir

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

Direction du Développement Associatif et de la Citoyenneté. L Argos. Livret d accueil à l attention des associations. NE/DDAC/017/Livret Argos/V1

Direction du Développement Associatif et de la Citoyenneté. L Argos. Livret d accueil à l attention des associations. NE/DDAC/017/Livret Argos/V1 Direction du Développement Associatif et de la Citoyenneté L Argos Livret d accueil à l attention des associations NE/DDAC/017/Livret Argos/V1 Modalités de mise à disposition des associations Structure

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

STATUTS LOUVAIN MÉDICAL ASBL

STATUTS LOUVAIN MÉDICAL ASBL STATUTS LOUVAIN MÉDICAL ASBL Louvain Médical, 1200 Bruxelles Numéro d identification : 11393/91 CHAPITRE I: «Dénomination, siège, but, durée» Dénomination Art. 1 Il est créé une association sans but lucratif,

Plus en détail

Débat au Conseil de l Europe Congres des Pouvoirs Locaux et Régionaux La place des femmes dans la politique 19 mars 2010

Débat au Conseil de l Europe Congres des Pouvoirs Locaux et Régionaux La place des femmes dans la politique 19 mars 2010 Débat au Conseil de l Europe Congres des Pouvoirs Locaux et Régionaux La place des femmes dans la politique 19 mars 2010 Remerciements Salutations Si la place de la femme dans notre société s est nettement

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME

POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME NICOLAS SARKOZY 2007-2012 : LE DEPOT DE BILAN POLITIQUE FISCALE : L ANTI-REFORME Par Daniel Vasseur Le 17 février 2012 Jusqu au plan de rigueur du Gouvernement annoncé le 7 novembre 2011, l Etat avait

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE D INSERTION PROFESSIONNELLE EN FRANCE

CONVENTION DE STAGE D INSERTION PROFESSIONNELLE EN FRANCE CONVENTION DE STAGE D INSERTION PROFESSIONNELLE EN FRANCE Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président,

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

ET PLUS DE CHOIX ET PLUS DE CHOIX VOUS AVEZ PLUS DE DROITS VOUS AVEZ PLUS DE DROITS GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION

ET PLUS DE CHOIX ET PLUS DE CHOIX VOUS AVEZ PLUS DE DROITS VOUS AVEZ PLUS DE DROITS GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION VOUS AVEZ PLUS DE DROITS ET PLUS DE CHOIX VOITURE CONSOMMATION RESPONSABLE QUALITÉ & TRAÇABILITÉ GRÂCE À LA LOI CONSOMMATION VOUS AVEZ PLUS DE DROITS ET PLUS DE CHOIX CARTE

Plus en détail

Cette perte concerne exclusivement la gestion en compte propre de la CNCE, c est-à-dire une activité indépendante de sa trésorerie.

Cette perte concerne exclusivement la gestion en compte propre de la CNCE, c est-à-dire une activité indépendante de sa trésorerie. COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 17 octobre 2008 --- Du fait de l extrême volatilité des marchés et du krach boursier de la semaine du 6 octobre, le Groupe Caisse d Epargne a connu un important incident

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

Les missions de la Banque de France sont en expansion incessante depuis le passage à l euro

Les missions de la Banque de France sont en expansion incessante depuis le passage à l euro Je voudrais indiquer quelques observations et propositions issues de l expérience quotidienne à la Banque de France, dont le projet de loi de Finances signale qu elle doit procurer 10 millions d économies

Plus en détail

des délégués { { { Les délégués du personnel

des délégués { { { Les délégués du personnel doit être remis par l employeur aux délégués du personnel dans les six mois suivant la fin de l exercice examiné. l) Refus et report de divers congés En l absence de comité d entreprise, l employeur ne

Plus en détail

3 ème CONFERENCE MONDIALE DES PRESIDENTS DE PARLEMENT

3 ème CONFERENCE MONDIALE DES PRESIDENTS DE PARLEMENT 3 ème CONFERENCE MONDIALE DES PRESIDENTS DE PARLEMENT Nations Unies, Genève, 19-21 juillet 2010 SP-CONF/2010/1-Inf.3 10 juillet 2010 INFORMATION A L INTENTION DES DELEGUES ET DES MISSIONS PERMANENTES A

Plus en détail

Les victimes de l affaire Apollonia interpellent plusieurs centaines de députés

Les victimes de l affaire Apollonia interpellent plusieurs centaines de députés V2 13 09 12 ANVI ASDEVILM Communiqué de presse Paris, le 13 septembre 2012 Crise du Crédit Immobilier de France Les victimes de l affaire Apollonia interpellent plusieurs centaines de députés L ANVI Asdevilm

Plus en détail

STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 20 JANVIER 2012 TITRE I CONSTITUTION

STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 20 JANVIER 2012 TITRE I CONSTITUTION STATUTS ADOPTÉS EN ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU 20 JANVIER 2012 ARTICLE 1. FORME-DENOMINATION TITRE I CONSTITUTION Il est formé entre les adhérents aux présents statuts une association à but non

Plus en détail

Les résultats des élections dans les fonctions publiques : chiffres et commentaires. Un dossier de clés du social

Les résultats des élections dans les fonctions publiques : chiffres et commentaires. Un dossier de clés du social Les résultats des élections dans les fonctions publiques : chiffres et commentaires Un dossier de clés du social SOMMAIRE 1/ Présentation 2/ Résultats globaux des comités techniques 3/ Fonction publique

Plus en détail

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides

VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides VOUS N ARRIVEZ PLUS À PAYER VOTRE LOYER? des conseils, des aides Vous n avez pas payé votre loyer depuis deux mois > Des frais supplémentaires de relance facturés sur quittance > Deux lettres de rappel

Plus en détail

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN,

Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011. Intervention de M. François BAROIN, Agenda social de la Fonction publique pour l année 2011 Intervention de M. François BAROIN, Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l Etat, Porte-parole du

Plus en détail

Avant le bail. Un bail lie toujours un locataire et un bailleur, qui peuvent chacun préparer leur engagement en amont de la signature du contrat.

Avant le bail. Un bail lie toujours un locataire et un bailleur, qui peuvent chacun préparer leur engagement en amont de la signature du contrat. CHAPITRE 1 Avant le bail Un bail lie toujours un locataire et un bailleur, qui peuvent chacun préparer leur engagement en amont de la signature du contrat. Concernant le locataire Ça y est, vous avez choisi

Plus en détail

1!! +! 7 + ( # < " 7 7 - (A! 7 ( : 7!!! 5! + #! &, 7!! &,!?! 8:! "! #! +? @ 3! &!! B) ( "! # )! (!!?!!!! +

1!! +! 7 + ( # <  7 7 - (A! 7 ( : 7!!! 5! + #! &, 7!! &,!?! 8:! ! #! +? @ 3! &!! B) ( ! # )! (!!?!!!! + ! "! #$ " %! &! ' % ( " # ) "! *! " +,! - (. # )!! *! /! 0 1 2! + % &! 3 4&! 5! "!! 67 (+! 7 89 # ),,!, :! * 3 # %! ( " + ; " 8 $ $ < ) => 3!!!!!!? # 1 "!! +! 5 (9! +!!? :!!? #2! 7!!! #)!! 7!!!?!! /7 8?!

Plus en détail

Les mercredis du groupe SRC - 4 juin 2014. Echange avec Pierre Joxe* sur la justice des mineurs

Les mercredis du groupe SRC - 4 juin 2014. Echange avec Pierre Joxe* sur la justice des mineurs Les mercredis du groupe SRC - 4 juin 2014 Echange avec Pierre Joxe* sur la justice des mineurs *Ancien ministre, président de la Cour de comptes puis membre du Conseil constitutionnel, Pierre Joxe est

Plus en détail

Délibération n 2011-10 du 4 avril 2011

Délibération n 2011-10 du 4 avril 2011 Délibération n 2011-10 du 4 avril 2011 Délibération faisant suite à un refus d envoi en mission temporaire en raison de l origine ethnique de la réclamante Emploi privé / Origine ethnique / Discrimination

Plus en détail

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014

Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 Semaine de la finance pour les enfants et les jeunes Journées portes ouvertes du 10 au 14 mars 2014 La monnaie Les moyens de paiement La banque La bourse Qui protège l épargne et les dépôts du public dans

Plus en détail

SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES ****

SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES **** République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES **** DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

Le marteau et l enclume

Le marteau et l enclume Sophie Ricoul Le marteau et l enclume Chroniques d une accidentée de la route 2 2 Les aires d accueils pour les gens du voyage ou Le marteau et l enclume Gérer des aires d accueils pour les gens du voyage

Plus en détail

METHODOLOGIE : COMMENT SE DEROULE L EPREUVE ORALE DE RATTRAPAGE?

METHODOLOGIE : COMMENT SE DEROULE L EPREUVE ORALE DE RATTRAPAGE? METHODOLOGIE : COMMENT SE DEROULE L EPREUVE ORALE DE RATTRAPAGE? Si vous n avez pas obtenu la moyenne à l écrit, vous pouvez vous rattraper en repassant l épreuve d histoire géographie à l oral. Cette

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

71 ème Congrès du syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales

71 ème Congrès du syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE 71 ème Congrès du syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales Discours de M. François Sauvadet, Ministre de la Fonction publique Jeudi 13

Plus en détail

Le Manifeste du ME-F

Le Manifeste du ME-F 1 Mouvement Européen-France Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents Juillet - aout 2013 Rapport de dépouillement 11/08/2013 2 Le Manifeste du ME-F Consultation des adhérents. Juillet aout 2013

Plus en détail