Connaissances de base

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Connaissances de base"

Transcription

1 Connaissances de base 1. Notions de base Matériaux de construction Béton Béton Matériaux de construction Maçonnerie Brique silico-calcaire pleine 2. Blocs pleins, également appelés briques ou briques de terre cuite 1 1. Blocs à perforations horizontales et à perforations verticales, souvent appelés blocs de treillis ou en nid d abeilles 2. Blocs silico-calcaires perforés, blocs silico-calcaires creux Blocs pleins en béton léger, blocs pleins en argile espansive, par ex. "Liapor" 2. Béton cellulaire, par ex. "Ytong", "Hebel" Blocs creux en béton léger, par ex. pierre reconstituée ou argile expansive Matériaux de construction en panneaux 2 Le béton est un matériau de construction contenant du ciment, que l on peut classer en deux sous-catégories : le béton léger et le béton ordinaire. Le béton ordinaire contient du gravier, tandis que le béton léger comprend des additifs tels que la pierre reconstituée, l argile expansée ou le polystyrène, généralement avec une résistance à la compression réduite. Ainsi, le béton léger offre des conditions moins favorables à l ancrage des fixations. La capacité de charge d une cheville pour fixations lourdes dépend en grande partie de la résistance du béton. Cette résistance est indiquée par les chiffres figurant dans les désignations :, par exemple, la classe de béton la plus courante, indique une résistance à la compression de 25 N/mm² lorsqu un cube de 150 mm est testé dans une machine. La maçonnerie est un assemblage de matériaux et de mortier. La résistance à la compression des matériaux est généralement supérieure à celle du mortier, notamment dans les maçonneries anciennes. Par conséquent, l ancrage sera de préférence implanté dans le matériau. Les briques et les parpaings pleins à structure dense sont des matériaux de construction très résistants à la compression car ils ne présentent pas de cavités, ou ont une faible proportion de vides intérieurs (15 % maximum, comme un orifice de saisie). Ils conviennent parfaitement à la fixation de chevilles. Briques et parpaings creux à structure dense (briques perforées et cellulaires) Ils sont généralement fabriqués dans les mêmes matériaux résistants à la compression que les briques et les parpaings pleins, mais comportent des vides intérieurs. Si ces matériaux de construction sont destinés à recevoir des charges importantes, il est recommandé d utiliser des chevilles spéciales, par exemple, des chevilles qui traversent les cellules ou les remplissent. Les briques et parpaings à structure poreuse ont en général une résistance à la compression faible et de nombreuses perforations. Il est donc recommandé d utiliser des chevilles spéciales pour obtenir une fixation optimale, par exemple, des chevilles à grande surface d expansion ou des chevilles assurant un ancrage par verrouillage de formes. Les briques et les parpaings creux à structure poreuse (briques légères creuses) comportent de nombreux vides et des pores et présentent donc une faible résistance à la compression. Dans ce cas, il convient d être très vigilant dans le choix et la mise en œuvre des chevilles. Il faut par exemple utiliser des chevilles à zone d expansion longue ou à scellement par injection avec ancrage par verrouillage de formes (particulièrement pour les briques et les parpaings légers creux, dont les cavités peuvent être remplies de polystyrène). Matériaux de construction en panneaux Il s agit de matériaux de construction minces, présentant souvent une faible résistance (par exemple, les panneaux en carton-plâtre : «Rigips», «Knauf», «LaGyp», «Norgips», les plaques de fibro-plâtre «Fermacell» ou «Rigicell», ou les panneaux de particules, plaques synthétiques, plaques en fibres dures, en contreplaqué, etc. Pour obtenir une fixation optimale, il convient de choisir des chevilles spéciales : ces chevilles sont généralement désignées sous le nom de chevilles pour corps creux. Il s agit de chevilles en plastique ou en métal qui s expansent au verso de la plaque en assurant une tenue par verrouillage de formes, c.-à.-d. un ancrage direct au verso de la plaque. 380

2 Le matériau de construction est déterminant pour le forage : il existe quatre modes de perçage. Perçage en rotation : Perçage en rotation sans percussion pour les briques et les parpaings perforés, et les matériaux de construction à faible résistance pour éviter que le trou soit déformé et/ou que les parois entre les cellules se brisent. Perçage par percussion : Rotation, percussion rapide à faible intensité avec perceuse à percussion, pour les matériaux de construction pleins à structure dense. Perçage au marteau perforateur : Rotation, percussion lente à forte intensité avec marteau perforateur, également pour les matériaux de construction pleins à structure dense. Carottage ou perçage avec foret à pointe diamant : Principalement utilisés pour les trous de grand diamètre ou les matériaux renforcés. Foret en carbure standard Foret en carbure taillé Encore un conseil pour le perçage sans percussion : les forets au carbure percent plus vite s ils sont affûtés, comme les forets en acier. Des forets spéciaux pour maçonnerie sont également disponibles. Forage Perçage rotatif Perçage par percussion Perçage au marteau perforateur 381

3 Connaissances de base Installation Types d'installation goujon d'ancrage FAZ II cheville universelle FUR goujon d'ancrage FZA cheville pour béton cellulaire GB goujon d'ancrage FBN II Ancrage haute adhérence FHB II Lors de l installation, il convient généralement de tenir compte des aspects suivants : Il est impératif de respecter les prescriptions concernant les distances aux bords et les entraxes, ainsi que la largeur et l épaisseur du support, pour que la fixation résiste à la charge prévue. Dans le cas contraire, le matériau de construction peut éclater ou se fissurer. En règle générale, dans le cas des chevilles en plastique, la distance aux bords requise est de 2 x h ef (h ef = profondeur d ancrage effective) et l entraxe de 4 x h ef. Si le sens d expansion de la cheville est parallèle au matériau, la distance au bord peut être réduite à 1 x h ef. La profondeur de perçage doit (hormis quelques exceptions) être plus importante que la profondeur d ancrage : pour garantir une sécurité optimale, la pointe de la vis doit avoir la possibilité de dépasser de l extrémité de la cheville. Les profondeurs de perçage respectives sont indiquées pour tous nos produits dans les tableaux des pages suivantes. Le nettoyage du trou après le perçage, par aspiration ou soufflage, est indispensable. Un trou qui n est pas nettoyé réduira la capacité de charge. La poussière de forage ne permet pas une fixation correcte de la cheville dans le trou. On distingue trois méthodes d installation différentes : 1. Installation affleurante : dans ce cas, la cheville affleure généralement la surface du matériau. Les étapes de mise en œuvre sont les suivantes : Tracer l implantation de l objet à fixer sur le support, Percer, nettoyer les trous, poser la cheville et la visser sur l élément à fixer. 2. L installation traversante est particulièrement recommandée pour simplifier les montages en série ou pour fixer des éléments ayant plus de deux points d ancrage : Les trous dans l élément à fixer peuvent servir de gabarit de perçage, car leur diamètre est au moins aussi grand que le diamètre de perçage dans le matériau de construction. Cela simplifie le montage et permet d obtenir un positionnement précis des perçages. La cheville est introduite dans le forage au travers de l objet à fixer, puis expansée. Si vous voulez fixer des cadres et que vous utilisez une rondelle, la cheville est insérée à travers la rondelle jusqu à la collerette. 3. L installation déportée permet de fixer des éléments qui sont maintenus à une certaine distance de la surface d ancrage en offrant une bonne résistance à la compression et à la traction. On utilise pour cela des chevilles métalliques ou des douilles taraudées, avec des vis ou des tiges filetées et des contre-écrous. Epaisseur à fixer et profondeur d ancrage : outre le type d installation, il convient de prendre en compte l épaisseur à fixer et la profondeur d ancrage respectives pour l installation : L épaisseur à fixer t fix (épaisseur de serrage) de la cheville et/ou de la vis doit correspondre à l épaisseur de l élément à fixer. Pour les ancrages avec des chevilles taraudées, elle peut varier en fonction de la longueur de la cheville utilisée. Toutefois, dans les installations traversantes et les ancrages avec goujon, l épaisseur à fixer maximale est déterminée par la longueur de la cheville. Du fait de leurs deux profondeurs d ancrage différentes, les goujons fischer (par exemple, FBN II) offrent un large choix d épaisseur à fixer. Si le support est revêtu d un enduit ou d une isolation, il faudra choisir une épaisseur à fixer correspondant au moins à l épaisseur de l enduit plus celle de l élément à fixer. La profondeur d ancrage h ef correspond, pour les chevilles en nylon et en acier, à la distance entre la surface du support et la partie basse de l élément d expansion ou pour le scellement, la partie inférieure de la tige filetée. 382

4 Charges La charge intervenant lors de la mise en œuvre est aussi importante pour le choix des chevilles que le matériau de construction ou le type d installation : Quelle est son intensité? Quelle est sa direction? Quel est son point d application? Ces forces sont déterminées par : leur intensité, leur direction et leur point d application. Les forces sont indiquées en kn (kilonewton 1 kn 100 kg) et les moments de flexion en Nm (Newton mètre). Traction Les charges suivantes sont particulièrement significatives dans le choix d une fixation adaptée : Charges de rupture, à savoir, les charges qui conduisent à une rupture du support, ou bien à la rupture ou l arrachement de la cheville. Les valeurs moyennes résultent d au moins 5 tests distincts dans le béton non-fissuré. La charge caractéristique désigne les valeurs de rupture atteintes ou dépassées dans 95 % des cas (fractile 5 %). Les charges de service sont des charges déjà affectées d un coefficient de sécurité approprié (conformément aux décisions du Dibt, ou CSTB). Elles s appliquent uniquement si les conditions d homologation sont respectées. La charge recommandée ou charge de service inclut également un coefficient de sécurité. Le calcul de la charge maximale de service à partir de la charge de ruine et/ou la charge caractéristique consiste à diviser la charge de rupture respective par un coefficient de sécurité : Charge maximale de service = Charge de t (F) Coefficient de sécurité (ϒ) Coefficient de sécurité recommandé par rapport à la valeur de rupture moyenne : chevilles en acier et fixations scellées ϒ 4 chevilles en plastique ϒ 7 par rapport à la valeur de rupture caractéristique : chevilles en acier et fixations scellées ϒ 3 chevilles en plastique ϒ 5 Compression Effort de cisaillement Traction oblique Traction oblique à une distance e Exemple d une cheville présentant une valeur de rupture de 40 kn : FGebr. = 40 kn/4 = 10 kn Ces coefficients de sécurité sont des recommandations standard et ne doivent être utilisés pour les fixations que si aucune information contraire n est indiquée dans les tableaux de ce catalogue. Avec des fixations homologuées, le coefficient de sécurité peut être réduit à ϒ = 2,52, par le biais de nombreuses séries de tests : cela signifie que vous pouvez optimiser l installation en choisissant des fixations homologuées. Effort de cisaillement sur la distance e Types de charges statique dynamique oscillatoire choc sismique 383

5 Connaissances de base Principes de fonctionnement Il existe plusieurs mécanismes de charge qui transfèrent les forces agissant sur la fixation dans le support. Par friction : la partie expansive de la cheville est poussée contre la paroi du trou : les charges de traction extérieures sont appliquées par friction. Fixation traversante Cheville plastique Par verrouillage de formes : la géométrie de la cheville épouse la forme du support et/ou du trou de perçage. Cheville à dépouille arrière Fixation universelle UX fischer Par adhérence : la résine lie la cheville et le support. Ancrage par réaction R fischer Fers à béton 384

6 La surcharge des points d ancrage, une installation incorrecte ou un support avec une capacité de charge insuffisante peuvent conduire aux modes de défaillance suivants : Rupture du matériau du support, due à une charge «N» ou un effort de cisaillement «V» trop important une résistance insuffisante du matériau du support une profondeur de pose trop faible Fissure de l élément due à un support de dimensions trop réduites des distances au bord et entraxes non respectés un effort d expansion trop élevé Arrachement de la cheville une défaillance de la friction ou de l adhérence en raison d une charge trop élevée ou d un montage incorrect Rupture de l acier due à une résistance de la cheville en acier et/ou de la vis insuffisante pour la charge appliquée Le béton peut se fissurer à tout moment et en tout point. Cela peut être le résultat de charges permanentes, de charges de roulage ou dues au vent, du retrait et du fluage dans le béton, ou d autres influences extérieures comme un tremblement de terre ou des mouvements du sol, provoquant des contraintes, des déformations et la formation de fissures. Exemple : dans un pont, un mouvement de courbure se produit en raison des forces de compression appliquées au tablier du pont. Une zone de compression se crée dans la partie supérieure du tablier, tandis que des forces de traction et des contraintes se produisent dans la partie inférieure. Comme le béton n est pas en mesure d absorber ces efforts de traction, c est l armature en acier (fers à béton) qui s en charge. Les barres d armature supportent ces forces en s allongeant sans dommages. Le béton, qui ne peut s allonger dans les mêmes proportions, se fissure en d innombrables points presque invisibles à l oeil nu (largeur admissible jusqu à 0,4 mm). On parle alors de zone tendue fissurée. Fissures du béton Modes de ruine Druck Traction Fissure de flexion en V Zone de traction fissurée Zone de compression 385

7 Connaissances de base Fixations appropriées pour les fissures Avec les ancrages dans le béton, on suppose presque toujours que des fissures sont présentes dans la zone d ancrage, ce qui influe sur la capacité de charge des chevilles. Cependant, il est très complexe, voire impossible, de prouver que le béton est fissuré. Pour des raisons de sécurité, l utilisation de chevilles adaptées aux fissures est recommandée aux professionnels. Les fixations disposant de l homologation selon l ETAG 001 pour béton fissuré (voir Section 5) ont démontré leur efficacité dans les fissures, et peuvent ainsi être utilisées sans restriction dans les zones tendues et les zones comprimées du béton. Les chevilles adaptées aux fissures sont les suivantes : Les chevilles agissant par verrouillage mécanique, comme les ancrages ZYKON utilisés dans les trous à dépouille arrière. Ces ancrages disposent d une partie conique qui s ancre de manière optimale, même avec une fissure continue ou lorsqu ils sont soumis à un choc. Les chevilles à expansion, comme les goujons d ancrage ou les fixations chimiques, qui s adaptent automatiquement au trou, même élargi par une fissure. Le cône migre plus profondément dans l élément d expansion et s adapte au diamètre du forage. Ces chevilles peuvent également absorber les charges dues aux chocs. La première cheville en plastique homologuée pour le béton fissuré : la cheville rallongée SXS fischer représente un cas spécial. FZA FAZ II FHB II SXS 386

8 2. Protection contre l'incendie Mesures de protection contre l'incendie En Allemagne, les procédures en vigueur pour la construction et la protection incendie sont signalées par la norme de protection incendie DIN 4102, le Model Building Ordinance (MBO), les Regional Construction Ordinances (LBO) et différentes réglementations propres au secteur émanant d organisations professionnelles. Les règles suivantes s appliquent, conformément aux parties 1 et 2 de la norme DIN 4102 : Les matériaux de construction tels que le béton, le bois, la pierre, le métal, etc. sont classés en deux catégories selon leur comportement au feu : les matériaux de construction inflammables et les matériaux de construction non combustibles. A l opposé, les éléments de support qui sont constitués de différents matériaux de construction combustibles et non combustibles. Ils ne sont pas classés dans les mêmes catégories, mais évalués dans leur intégralité en fonction de leur durée de résistance au feu. La durée de résistance au feu R est indiquée en minutes et classée en deux catégories : D une part, les composants ignifuges, présentant une durée de résistance au feu R30 et R60. D autre part, les composants résistants au feu, qui ont tous une résistance au feu de R90, R0 et R180. Les systèmes testés, comme les systèmes de câbles, de ventilation ou de conduites, ne sont pas testés uniquement pour leur résistance au feu mais aussi pour leur capacité à fonctionner en cas d incendie (par exemple, conduites d alimentation en eau des systèmes fixes antiincendie). La durée de résistance au feu de ces systèmes est indiquée ; il s agit par exemple d une valeur comprise entre E30 et E0 pour les systèmes de câbles électriques, et/ou L30 à L0 pour les conduites de ventilation. Les chevilles utilisées pour fixer ces systèmes doivent au minimum présenter la même durée de résistance au feu. La courbe durée/température standard (ETK) de la norme ISO 834 s appuie sur une simulation de conditions réelles d incendie, et constitue dans le monde entier la base d évaluation de la durée de résistance au feu. Il existe également d autres courbes de température pour les risques spéciaux d incendie, comme la courbe des hydrocarbures pour les incendies provoqués par des liquides combustibles, ou bien les courbes tunnel RAB/ ZTV (Allemagne) et/ou Rijkswaterstaat (Pays-Bas) et/ou HCM (France), qui représentent les incendies se déclarant dans les tunnels. Température de la chambre de brûlage [C ] Durée de l incendie [min.] Courbes de température : (ETK) Courbe d'hydrocarbure RABT/ZTV - Courbe tunnel Rijkswaterstaat-Courbe tunnel 387

9 Connaissances de base L incendie et les technologies de fixations La technologie de fixation choisie est d une importance capitale dans la protection contre les incendies : par exemple, pour sécuriser le fonctionnement et la stabilité structurelle des garde-corps, des systèmes de conduites ou des éléments de plafond. L identification et la classification des ancrages et des fixations consistent à indiquer leurs durées de résistance au feu respectives (par exemple, F90). Avant l introduction de valeurs de charge caractéristique pour les chevilles par le DIBt ou le CSTB, la durée de résistance au feu n était pas réglementée par les autorités de construction, mais par les avis d experts en incendie basés sur des tests. Les concepts de sécurité mesurent la valeur de rupture dans le cas d un incendie en définissant un coefficient ϒ. Des concepts de sécurité très différents sont appliqués dans les agréments des autorités de construction et les avis des experts en incendie. De ce fait, il est possible que les valeurs de charge définies par des experts d après les tests soient plus importantes que les charges admissibles indiquées dans les agréments. Naturellement, dans ce cas, seules les charges maximales conformes à l agrément de l autorité de construction sont valables. Récemment, un nouveau document d évaluation émanant du DIBt (institut allemand des techniques de construction) a été utilisé pour déterminer les valeurs de charge caractéristiques, ainsi que la durée de résistance au feu. Ces nouveaux agréments de l autorité de construction servent de référence pour la construction. Tous les anciens agréments seront transposés dans cette nouvelle méthode dans un proche avenir. Les résultats des tests selon DIN 4102 ont démontré que, par ex., les fixations pour cadres en polyamide (nylon) avec des vis zinguées sont plus résistantes au feu pour les fixations de façade que la façade suspendue et le support lui-même : la zone d expansion de la douille de fixation en plastique, qui est fixée dans le matériau de construction, résiste au feu pendant au moins 90 minutes dans la fixation de façade. Pour plus d'informations sur la protection contre l'incendie dans les technologie de fixation contactez le siège de la société fischer. 388

10 2. Corrosion La corrosion est une réaction chimique qui décompose le métal. Moins le métal est noble («potentiel électrochimique»), plus les dommages sur le matériau sont importants. Dans ce processus, le matériau est écaillé par la rouille ou est complètement usé à certains endroits. Diverses formes d usure sont décrites dans le présent document. Les types les plus fréquents de corrosion sur les chevilles et les ancrages sont les suivants : La corrosion de surface : dans ce cas, le métal se corrode de façon relativement uniforme sur une partie ou la totalité de sa surface. C est par exemple le cas pour la rouille invisible due à la condensation, qui attaque une vis dans la zone transitoire entre la platine d ancrage et le trou. Résultat : la fixation, qui semble totalement intacte de l extérieur, lâche brutalement. Corrosion par contact : lorsque des métaux de noblesse différente entrent en contact l un avec l autre d une manière conductrice, le métal le moins noble (l anode) se corrode toujours. Pour cette raison, l acier inoxydable n est généralement pas menacé. Les rapports de surface des deux types de métal sont décisifs : plus la surface du métal le plus noble est grande par rapport au métal le moins noble, plus la corrosion est importante. Par exemple, si des tôles en acier inoxydable sont vissées avec des vis zinguées, les vis seront attaquées en très peu de temps. A l inverse, utiliser des vis en acier inoxydable pour les tôles zinguées ne pose pas de problème. Corrosion fissurante sous contrainte : si une tension interne ou externe survient, des déformations et de la corrosion peuvent apparaître sur le métal. Dans ce processus, une fissure se développe en raison des contraintes mécaniques, elle grandit sous les charges croissantes et prépare ainsi le terrain pour une corrosion progressive. Par exemple, cela apparaît avec l acier A4 dans une atmosphère riche en chlorure (piscines intérieures, etc.). Habituellement, la corrosion fissurante sous contrainte n est pas visible sur les fixations et entraîne généralement une défaillance soudaine de l ancrage. Développement de la corrosion En 1985, le plafond suspendu en béton d une piscine intérieure s est écroulé à Uster, en Suisse. Les fixations du plafond, en acier inoxydable, n ont montré aucun signe de défaillance quel qu il soit, bien qu elles soient entièrement détruites intérieurement, dans certains cas en raison de fissures de contrainte liées à la corrosion. Exemple de fissure de contrainte transcristalline liée à la corrosion sur de l acier inoxydable avec une concentration en chlorure élevée. Il existe différentes méthodes pour protéger les fixations contre la corrosion. Protection anti-corrosion Parmi les plus importantes, on trouve : Le zingage, protection anti-corrosion la plus fréquemment utilisée pour les fixations métalliques en acier faiblement zingué. Cette méthode consiste à appliquer un revêtement métallique d une épaisseur variant entre 5 μm et 10 μm. Le zingage est réalisée avec une passivation bleue qui donne à l ancrage une apparence argentée ou jaune (bichromatée). Etant donné que le zingage s efface par usure au fil du temps, il n offre une protection anti-corrosion adéquate que pour l utilisation en intérieur dans des endroits secs. Les chevilles en acier inoxydable (matériau n ou ), qui conviennent aux fixations dans des pièces humides, à l air libre, dans des atmosphères industrielles ou en bord de mer (mais pas directement dans l eau de mer). Ces aciers sont des alliages avec un contenu en chrome d au moins % qui forme une couche passive à la surface de l acier et le protège contre la corrosion. Les aciers inoxydables pouvant être utilisé dans ce cas sont soit de type austénitique soit austéno-ferritique. Les fixations fabriquées à partir d alliages spéciaux (par ex. acier, matériau n ), qui sont utilisées dans des environnements particulièrement agressifs comme les atmosphères riches en chlorure, les tunnels routiers ou en contact direct avec l eau de mer. Dans ces conditions, le contenu en chrome des aciers inoxydables normaux tombe en dessous de %. La couche passive de protection disparaît et l ancrage devient sensible à la corrosion. D un autre côté, les alliages spéciaux sont hautement résistants à la corrosion dans ces atmosphères très agressives, en raison de leur pourcentage relativement élevé en molybdène. Avec un pourcentage d alliage de 50 %, ils dépassent clairement les aciers usuels non alliés, faiblement alliés ou fortement alliés avec des pourcentages d alliage de 30 % maximum. Cela signifie que l acier allié avec du chrome, du molybdène et du nickel a un pourcentage d alliage de 58 %. Le reste est composé de fer et de carbone. En raison du pourcentage élevé de ces additifs d alliage coûteux, la fabrication de ces types d acier est relativement onéreuse. 389

11 Connaissances de base 4. Dynamique Dynamique Les agréments donnés par l institut allemand des techniques de construction (DIBt) de Berlin et les agréments techniques européens (ATE) sont généralement réservés à l ancrage de charges à dominante statique. Cependant, par opposition à ces agréments actuels, dans la pratique, un nombre d effets dynamiques interviennent, par ex. des tensions croissantes et alternantes sur les grues à pivot, les rails pour appareils de levage, les rails de guidage dans la construction d ascenseurs, les machines, les robots industriels et les souffleries dans la construction de tunnels. Cela comprend également les ancrages pour les composants sensibles aux vibrations comme les antennes et les mâts. Amplitude d ossilation harmonique periodique aléatoire pulsatoire contrainte oscillatoire de longue durée (capacité en cas de fatigue longue durée) Diagramme de Wöhler effets dynamiques period T period T D contrainte statique (capacité statique) sinusoïdal périodique non périodique faible durée d impact contrainte de fatigue (capacité de fatigue) nombres de cybles N. Action Mouvement de l oscillation Causes possibles machines d usinages Charge régulière (machines de frappe) trafic ferroviaire, routier Séismes N = Impact, explosion L ancrage des composants avec plus de cycles de charge doit être réalisé avec des fixations qui sont testées et homologuées pour cette utilisation. L ancrage et la fixation des éléments chargés dynamiquement ont toujours causé de gros problèmes aux ingénieurs, même avec les techniques récentes. Habituellement, les agréments pour les fixations ne s appliquent que pour l ancrage des charges à dominante statique. Le chemin à suivre pour obtenir les avis des spécialistes et les «agréments pour les cas particuliers» a été long et difficile. De plus, des coûts plus élevés que nécessaires ont souvent été générés, en raison de l incertitude générale concernant le planning, car les fixations étaient souvent trop grandes. Aujourd hui, tout est plus simple. Les ancrages scellés fischer Highbond FHB dynamiques et Upat UMV multicônes dynamiques ont reçu l agrément pour les charges dynamiques. Ces agréments s appliquent pour l ancrage de charges dynamiques avec un nombre illimité de cycles de charge, pour les efforts de traction et de cisaillement. De plus, le FHB dynamique est fabriqué en taille d ancrage M16 en acier à haute résistance à la corrosion, matériau n Les essais ont démontré que ce matériau, par rapport aux aciers inoxydables standard utilisés habituellement dans l industrie de la fixation (matériaux n et ), ne convient pas qu en environnement humide et à l extérieur, mais également pour soutenir des charges dynamiques. La charge de choc est un type particulier de contrainte dynamique. Les fixations fischer avec agrément pour charge de choc ont un marquage spécifique dans le catalogue. Pour plus d informations sur la dynamique et la détermination de l ancrage à utiliser, contactez le siège de la société fischer. 390

12 5. Agréments Base Juridique Les bases légales pour l homologation des produits de construction en Europe sont principalement déterminées par l Union européenne (UE). L objectif est de faire du marché commun européen une réalité pour tous les produits, y compris les produits de construction. Dans cette optique, la «Directive 89/106/CEE du Conseil pour l Alignement des Spécifications Juridiques et Administratives des Etats Membres relative aux Produits de Construction» (DPC) a été publiée. Cette directive est mise en œuvre avec la réglementation concernant la mise sur le marché et le libre échange des produits de construction. Les exigences importantes des constructions telles que les définit la DPC comprennent : 1. Résistance mécanique et stabilité 2. Protection contre l incendie 3. Hygiène, santé et protection environnementale 4. Sécurité d utilisation 5. Protection phonique 6. Economies d énergie et protection thermique En se basant sur la DPC, des documents de base définissant des normes et des lignes directrices ont été établis afin de réguler l homologation des produits de construction. Le tout premier document développé dans ce contexte est celui des «Guides pour l agrément technique européen (ETAG)» pour les «ancrages métalliques pour utilisation dans du béton», ETAG 001. Les normes européennes n ont pas d importance particulière concernant la DPC. Un produit de construction ne peut être mis sur le marché et échangé librement que s il est utile, c est-à-dire s il a montré sa conformité avec les exigences importantes et reçu la marque CE. L adéquation à l utilisation choisie et la conformité sont généralement démontrées par conformité avec des normes coordonnées et/ou reconnues. Si les normes correspondantes ne sont pas disponibles, le produit reçoit un agrément technique européen (ATE). L un des principaux avantages est que les produits dotés d un ATE et/ou d une homologation CE peuvent être librement échangés au sein de l Union européenne. 391

13 Connaissances de base Spécifications relatives à l'agrément pour les fixations Conception des fixations Actuellement, conformément à l ETAG 001, Sections 1 à 6, mentionné ci-dessus, les agréments pour les fixations métalliques dans le béton sont possibles pour : Les chevilles à vissage par couple contrôlé Les chevilles à verrouillage de formes Les chevilles à expansion par déformation contrôlée Les chevilles à scellement Les chevilles pour usage multiple destinés à des applications non structurelles Les agréments européens qui en résultent, ne contiennent pour autant que des valeurs caractéristiques pour le type de fixation concerné. détermine les performances du béton. En utilisant la méthode de dimensionnement du guide (ETAG 001, Annexe C) et les valeurs caractéristiques pour la capacité de charge du type de fixation concerné, il est possible de concevoir n importe quel ancrage. Trois méthodes de dimensionnement (A, B et C) sont disponibles, selon le type de fixation. L ETAG 001 divise les agréments des fixations métalliques en options (reportez-vous au tableau page ). Les options 1 à 6 concernent le béton fissuré et non fissuré, les options 7 à étant réservées au béton non fissuré. Les agréments selon l Option 1 offrent la plus grande flexibilité pour les fixations, ceux de l option sont les plus restreints. Cela signifie que les fixations avec agréments selon l option 1 ont la valeur la plus élevée et la valeur selon l option est la plus faible. Il est possible d utiliser de manière optimale les ancrages, en raison du type et de la méthode de dimensionnement, et de la division des agréments en différentes options. Selon l ETAG 001, les efforts pour le dimensionnement des ancrages des constructeurs et des utilisateurs de fixations sont relativement importants, car divers modes de défaillance ont été constatés. La méthode de conception de l ETAG 001 est basée sur la méthode CC du DIBt, datée de Elle est basée sur le concept des coefficients de sécurité partiels. Avec la méthode A mentionnée précédemment, les résistances caractéristiques dépendent de la direction de la charge et prennent en compte tous les modes de défaillance possibles (reportez-vous à la section «Principes de base des modes de défaillance»). Avec la méthode B, une résistance caractéristique est indépendante de la direction de la charge, et l influence de distances aux bords et d entraxes réduits est prise en compte par le biais de coefficients. Avec la méthode C, une résistance caractéristique est donnée. Cette résistance caractéristique est valide pour toutes les directions de charge, et pour des distances aux bords et des entraxes prédéterminés qu il est impossible de réduire. La méthode C correspond aux anciennes méthodes de conception pour les fixations en acier à expansion pour béton non fissuré. Pour une utilisation quotidienne et pour tester les fixations, fischer a développé un logiciel de conception simple, rapide et efficace : CC Compufix. Ce logiciel permet aux concepteurs et aux utilisateurs de calculer les connexions de fixation et la taille des fixations multiples en utilisant un outil de saisie pratique. Une ligne de statut facile à lire affiche en continu la capacité utilisée de la fixation, ce qui simplifie grandement la sélection du système de fixation approprié, d un point de vue technique et économique. 392

14 Les douze options du guide pour les agréments techniques européens concernant les «fixations métalliques pour un ancrage dans le béton», ETAG 001 option Béton Qualité du béton Capacité de charge Entraxe Distance aux bords Homologué pour le béton fissuré et non fissuré Homologué pour le béton non fissuré Les bétons de qualité supérieure permettent d augmenter la charge. Aucune augmentation de charge avec un béton de qualité supérieure à C 50/60 uniquement à C 50/60 uniquement à C 50/60 uniquement à C 50/60 Utilisation optimale en raison des différentes charges pour les efforts de traction et de cisaillement uniquement à C 50/60 uniquement à C 50/60 Une seule et même charge dans toutes les directions Réduction des entraxes possible Réduction des entraxes à base large possible1) (avec réduction simultanée de la charge) Entraxe fixe important Réduction possible des distances aux bords Réduction possible des distances aux bords2) (avec réduction simultanée de la charge) Distances aux bords fixes importantes A Méthodes de dimensionnement 1 ), B 2 ), C 2 ) 1) Entraxe de base 3 x profondeur d ancrage, distances aux bords de base 1,5 x profondeur d ancrage 2) Entraxe de base 4 x profondeur d ancrage, distances aux bords de base 2 x profondeur d ancrage A 1 ), B 2 ), C 2 ) B 2 ), C 2 ) B 2 ), C 2 ) C 2 ) C 2 ) A 1 ), B 2 ), C 2 ) A 1 ), B 2 ), C 2 ) uniquement B 2 ), C 2 ) B 2 ), C 2 ) C 2 ) C 2 ) 393

15 Connaissances de base Agréments, marquages et leur importance ESR-2948 See ICC-ES Evaluation Report at Inspection agency: IEA (AA-707) Agrément technique européen (ATE) publié par une autorité d agrément européenne (par ex. le DIBt) sur la base des guides des agréments techniques européens (ETAG) ATE : Agrément technique européen/options 1 CE : marque de conformité européenne, qui atteste que le produit de construction (par ex. la fixation) est conforme aux guides des Agréments techniques européens. Les produits portant la marque CE peuvent être librement échangés sur le marché économique européen. ICC (International Code Council) = Conseil de codification international responsable de la rédaction des codes de construction, formé par le BOCA, l ICBO et le SBCCI Le Service d évaluation de l ICC (ICC ES) publie des rapports d évaluation, ici pour l ancrage mentionné ci-dessus, basés sur le Code de construction uniforme (Uniform Building CodeTM) et les codes associés aux Etats-Unis. Vous trouverez ci-après des extraits d agréments actuellement émis en Europe avec leur symbole et l importance correspondante : Z Agrément des autorités générales de la construction Agrément allemand, publié par le DIBt, à Berlin pour les ancrages dans le béton à dimensionner selon la méthode A (méthode CC). Preuve de la conformité du produit de construction à l agrément des autorités générales de la construction. Conformité confirmée par des tests sur les matériaux. Agrément des autorités générales de la construction Agrément allemand, publié par le DIBt, à Berlin. Preuve de la conformité du produit de construction à l agrément des autorités générales de la construction. Conformité confirmée par des tests sur les matériaux. Certificat FM Reconnu dans l utilisation de systèmes de lutte contre l incendie à base d eau (Factory Mutual Research Corporation for Property Conservation, compagnie d assurance américaine) Fixation testée au feu La fixation a été soumise à un test de résistance au feu. Un «Rapport d évaluation concernant les essais de comportement de résistance au feu» (avec classe F) est disponible. Fixation de grande qualité, nylon résistant au vieillissement (polyamide) Référence au dimensionnement de la fixation La fixation peut être dimensionnée avec le logiciel de dimensionnement fischer Compufix basé sur la méthode CC. 394

16 Homologation de résistance aux chocs délivrée par l office fédéral pour la protection civile, Bonn Pour système de Sprinkler Répond aux exigences selon la réglementation VdS CEA 4001 Test de résistance à la flamme selon VDE Tests de résistance aux chocs/ homologation relative à la résistance aux chocs pour les fixations résistant aux chocs dans les ouvrages de la Protection civile (Ministère fédéral de la Protection civile, Bonn, Allemagne) Le matériau de fixation ne contient pas d halogène P-NDS Fixation pouvant résister à des charges dynamiques La fixation est utilisable et homologuée pour l ancrage de charges qui ne sont pas «à dominante statique» (charges dynamiques). Certificat de test des autorités générales de la construction Certificat VdS Produit reconnu pour utilisation dans des systèmes fixes de lutte contre l incendie, à base d eau (anciennement : Association des assureurs de patrimoine, aujourd hui : Prévention des dommages VdS) SANS HALOGENE 395

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

INTRO. Comment fixer des charges lourdes? NIVEAU DE

INTRO. Comment fixer des charges lourdes? NIVEAU DE Comment fixer des charges lourdes? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Une perceuse ou un perforateur Des forets à métaux Outil de pose pour chevilles à

Plus en détail

fischer Solutions de fixations pour ascenseurs

fischer Solutions de fixations pour ascenseurs fischer Solutions de fixations pour ascenseurs Une marque et ses promesses de performances Les clients qui choisissent fischer ne bénéficient pas uniquement d une gamme de produits sûrs. Notre but est

Plus en détail

Programme. avec données techniques 2012 LP MKT

Programme. avec données techniques 2012 LP MKT Prograe 2012 avec données techniques 2012 LP MKT 1 Toutes les données figurant dans ce catalogue sont fournies sous réserve de modification technique. MKT est un fabricant de systèmes d ancrage d un niveau

Plus en détail

Fixations pour isolants

Fixations pour isolants 300 Fixation DHK pour isolants... Fixation DHM pour isolants... Termofix 12 HM... Cheville à frapper DIPK... Fixation pour isolants FIF-K... Fixation pour isolants FIF-S... Disques de serrage... Attache

Plus en détail

chimiques Fixations chimiques Fixations S Y S T È M E S D E F I X A T I O N S

chimiques Fixations chimiques Fixations S Y S T È M E S D E F I X A T I O N S 85 Ancrage haute adhérence FHB II...page 86 Ancrage chimique R (Eurobond)...page 92 Douille taraudée RG MI...page 97 Ampoule chimique à frapper FHP...page 99 Systèmes d injection fischer - Présentation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Résine de scellement hybride FIS HT pour tiges filetées

FICHE TECHNIQUE Résine de scellement hybride FIS HT pour tiges filetées FICHE TECHNIQUE Résine de scellement hybride FIS HT pour tiges filetées Applications : A utiliser dans : Béton, brique, pierre naturelle, maçonneries creuses (briques, parpaings ). Pour fixer : Constructions

Plus en détail

Isolation Thermique par l Extérieur. Cahier des charges du système «Support de fixation à rupteur de pont thermique»

Isolation Thermique par l Extérieur. Cahier des charges du système «Support de fixation à rupteur de pont thermique» Isolation Thermique par l Extérieur Cahier des charges du système «Support de fixation à rupteur de pont thermique» Conditions particulières de mise en œuvre avant la pose de l isolant, du système : «Support

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ID-ALL DE DEFINITION, D IDENTIFICATION ET DE MISE EN OEUVRE

CAHIER DES CHARGES ID-ALL DE DEFINITION, D IDENTIFICATION ET DE MISE EN OEUVRE CAHIER DES CHARGES DE DEFINITION, D IDENTIFICATION ET DE MISE EN OEUVRE ID-ALL Scellement chimique dans maçonneries creuses pour tiges filetées en utilisant le système id-all MARS 2010 FIN DE VALIDITE

Plus en détail

Assembler la sécurité et la fiabilité: Avec les systèmes de fixation fischer, la nuit fait place au jour

Assembler la sécurité et la fiabilité: Avec les systèmes de fixation fischer, la nuit fait place au jour SFS unimarket, ubt, 02/08, 600, f/d Assembler la sécurité et la fiabilité: Avec les systèmes de fixation fischer, la nuit fait place au jour Assembler la sécurité et la fiabilité: Une bonne longueur d

Plus en détail

B.6 Fixations. B.6.1 Clou Gunnebo B.6.2 Clou Hema B.6.3 Chevilles B.6.4 Vis d ancrage B.6.5 Clou Tornado B.6.6 Ancrages chimiques B.6.

B.6 Fixations. B.6.1 Clou Gunnebo B.6.2 Clou Hema B.6.3 Chevilles B.6.4 Vis d ancrage B.6.5 Clou Tornado B.6.6 Ancrages chimiques B.6. B6 Fixations B6 fixations 211 B.6 Fixations Une maçonnerie en blocs de béton cellulaire collés présente le grand avantage d être pleine, autrement dit de ne pas comporter de trous. Ceci permet de fixer

Plus en détail

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité.

Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 DES MILLIERS D APPLICATIONS. UNE SOLUTION. Hilti. Performance. Fiabilité. Goujon d ancrage Hilti HST3 PERFORMANCE DANS TOUTES CONDITIONS. Les ingénieurs et les installateurs

Plus en détail

Scellement chimique de tiges filetées et de douilles dans des maçonneries creuses JUILLET 2010 - FIN DE VALIDITÉ : JUILLET 2013

Scellement chimique de tiges filetées et de douilles dans des maçonneries creuses JUILLET 2010 - FIN DE VALIDITÉ : JUILLET 2013 Scellement chimique de tiges filetées et de douilles dans des maçonneries creuses JUILLET 2010 - FIN DE VALIDITÉ : JUILLET 2013 Accepté par Socotec sous le numéro CAZ 0882/1 TABLE DES MATIERES 1 COMPOSANTS

Plus en détail

IT-Fixing Tarif Public

IT-Fixing Tarif Public IT-Fixing Tarif Public Tarif 2014 Sommaire IT-Fixing Pourquoi / comment? En quelques mots 6 Historique 6 Aide au choix Technique 7 IT-Fix ZOOM Sur la mécanique 10 ZOOM Sur la thermique 11 M12 - Entretoise

Plus en détail

courantes Fixations courantes Fixations S Y S T È M E S D E F I X A T I O N S

courantes Fixations courantes Fixations S Y S T È M E S D E F I X A T I O N S 127 Cheville SX...page 128 Cheville S...page 130 Cheville universelle UX...page 132 Cheville FU...page 134 Cheville PR...page 136 Cheville PC...page 137 Ancrage pour béton cellulaire GB...page 138 Ancrage

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER <> I 30 à I 120/E 30 à E 120 5 E 160

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER <<Exclusif>> I 30 à I 120/E 30 à E 120 5 E 160 Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER I 30 à I 0/E 30 à E 0 E 0 Description Le système de chemin de câbles AESTUVER «Exclusif» se compose d éléments droits et d éléments de diverses formes.

Plus en détail

Agrément Technique Européen ETA-07/0144

Agrément Technique Européen ETA-07/0144 Institut Allemand pour les Techniques du Bâtiment Institution de Droit Public Kolonnenstraße 30 L 10829 BERLIN ALLEMAGNE Tél. : +49 (0) 30 787 30 0 Fax : +49 (0) 30 787 30 320 E-mail : dibt@dibt.de Internet

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE!

CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE! CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE! SUPER RAPIDE FACILE EFFICACE SUPER RAPIDE & FACILE Forer, injecter et ça y est RESPECTE LA NATURE Sans solvants, non-toxique & inodore PROPRE Aucun risque de perte de

Plus en détail

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Bases légales Les normes et directives suivantes sont à respecter: Norme de protection incendie de l AEAI Directive de protection incendie

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER Construire soi-même les éléments I 30 à I 120 E 30 à E 120 5 E 200 Chemin de câbles coupe-feu Construire soi-même les éléments I 0 à I 10 E 0 à E 10 5 E 00 Description Le système de chemin de câbles a été testé selon la norme DIN 410 partie 11 et partie 1 par l Institut

Plus en détail

14 Egli, Fischer & Cie SA, Zurich efco.ch 2015 Changements réservés Prix en CHF sans TVA

14 Egli, Fischer & Cie SA, Zurich efco.ch 2015 Changements réservés Prix en CHF sans TVA La technique de fixation, dans les dernières décennies, a connu un développement constant: d abord artisanale, la construction est maintenant planifiée par l ingénieur. La calculation a pris le pas sur

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Une protection incendie maximale

Une protection incendie maximale murs coupe-feu 67 P.4.0 Une protection incendie maximale Les dégâts par le feu et la fumée constituent un danger à ne pas sous-estimer pour la subsistance d une entreprise. Malgré tous les soins et toutes

Plus en détail

Conseil de pro : Plaque FERMACELL Powerpanel H 2 O pour une utilisation en extérieur

Conseil de pro : Plaque FERMACELL Powerpanel H 2 O pour une utilisation en extérieur Conseil de pro : Plaque Powerpanel H 2 O pour une utilisation en extérieur La plaque Powerpanel H 2 O est une plaque-sandwich comportant des agrégats légers liés avec du ciment et armée sur les deux faces

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Point d arrimage pour élingues de levage selon la Directive Machines CE 2006/42/CE Les boucles de suspension

Plus en détail

Douille expansibleécarteur

Douille expansibleécarteur 08/2011 Instructions de montage 999415003 fr Douille expansibleécarteur 15,0 Référence 581120000 Description La douille expansible écarteur 15,0 sert à l ancrage du coffrage une face dans le béton. Il

Plus en détail

BÉTON BP 10-F. Calculs des charges selon l EUROCODE 2. Inclus les ancrages pour garde-corps et les systèmes pour mur-rideaux.

BÉTON BP 10-F. Calculs des charges selon l EUROCODE 2. Inclus les ancrages pour garde-corps et les systèmes pour mur-rideaux. RAILS INSERT HALFEN BÉTON BP 10-F Calculs des charges selon l EUROCODE 2. Inclus les ancrages pour garde-corps et les systèmes pour mur-rideaux. * Rapide et économique Fixation réglable. Ancrages possibles

Plus en détail

Avantages de l isolation par l extérieur

Avantages de l isolation par l extérieur Avantages de l isolation par l extérieur Isolation par l'extérieur : la solution la plus efficace En isolation extérieure, la mise en œuvre de est aisée, ils se maçonnent contre les façades existantes

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

AESTUVER. La plaque de protection contre le feu universelle

AESTUVER. La plaque de protection contre le feu universelle AESTUVER La plaque de protection contre le feu universelle 2 La plaque de protection contre le feu universelle AESTUVER la plaque de protection contre le feu universelle Procédé d'injection de fibres AESTUVER

Plus en détail

1 Validation des fixations pour application de garde-corps dans le béton

1 Validation des fixations pour application de garde-corps dans le béton Commentaire du prescripteur: 1 1 Validation des fixations pour application de garde-corps dans le béton Données générales Type et lieu du garde-corps Emplacement du garde-corps Public Type de garde-corps

Plus en détail

Deutsches Institut für Bautechnik

Deutsches Institut für Bautechnik Deutsches Institut für Bautechnik Anstalt des öffentlichen Rechts Kolonnenstraße 30 L 10829 Berlin, Allemagne Tel.: +49(0)30-78730-0 Fax: +49(0)30-78730-320 e-mail: dibt@dibt.de Internet: www.dibt.de Agrément

Plus en détail

Résine hybride pour tiges filetées FIS HT

Résine hybride pour tiges filetées FIS HT Résine hybride de scellement de fixations sur tous supports MATÉRIAUX AGRÉMENTS Résine hybride pour tiges filetées FIS HT Béton non fissuré C/5 à C5/6 Brique à perforations verticales Brique silico-calcaire

Plus en détail

Agrément / ETA Agrement Technique Europeen Goujon Ancrage BA

Agrément / ETA Agrement Technique Europeen Goujon Ancrage BA Agrément / ETA Agrement Technique Europeen Goujon Ancrage BA Langues / Languages: fr BERNER_75657.pdf 2013-05-16 Institut Allemand pour les Techniques du Bâtiment Institution de Droit Public Kolonnenstraße

Plus en détail

Agrément Technique Européen ETA- 08/0307 (Traduction en langue française par Hilti Version originale en allemand)

Agrément Technique Européen ETA- 08/0307 (Traduction en langue française par Hilti Version originale en allemand) ETA- 08/0307 (Traduction en langue française par Hilti Version originale en allemand) Nom commercial Trade name Titulaire de l agrément Holder of approval Objet de l agrément et domaine d'emploi Generic

Plus en détail

Brique coupe-feu CFS-BL

Brique coupe-feu CFS-BL Brique coupe-feu CFS-BL Applications Calfeutrement permanent ou temporaire de câbles ou botte de câbles en dalle ou en voile Câbles, bottes de câbles et chemins de câbles Gaines isolées et groupées Produit

Plus en détail

Agrément Technique Européen ETA-08/0266

Agrément Technique Européen ETA-08/0266 Institut Allemand pour les Techniques du Bâtiment Institution de Droit Public Kolonnenstraße 30 L 10829 BERLIN ALLEMAGNE Tél. : +49 (0) 30 787 30 0 Fax : +49 (0) 30 787 30 320 E-mail : dibt@dibt.de Internet

Plus en détail

Plaque coupe-feu fermacell AESTUVER Panneaux de béton léger armé de fibres de verre pour la protection incendie

Plaque coupe-feu fermacell AESTUVER Panneaux de béton léger armé de fibres de verre pour la protection incendie Fiche technique fermacell AESTUVER Plaque coupe-feu fermacell AESTUVER Panneaux de béton léger armé de fibres de verre pour la protection incendie Produit Panneaux de béton léger armé de fibres de verre,

Plus en détail

Portes coulissantes coupe-feu et anti-fumée, à un et deux vantaux, exécution télescopique

Portes coulissantes coupe-feu et anti-fumée, à un et deux vantaux, exécution télescopique Production durable pour une construction innovante Portes coulissantes coupe-feu et anti-fumée, à un et deux vantaux, exécution télescopique Données techniques : mise à jour 01.04.2015 T30 EI 2 30 T90

Plus en détail

Béton cellulaire. www.pro-fix.ch. Profix AG Xella Porenbeton Schweiz AG

Béton cellulaire. www.pro-fix.ch. Profix AG Xella Porenbeton Schweiz AG Béton cellulaire pour les Pros. www.pro-fix.ch Scellement sécurisé dans le béton cellulaire Profix AG Scellement sécurisé dans le béton cellulaire Soaire... page Théorie...2-3 Principale du scellement

Plus en détail

Note d information n 15

Note d information n 15 Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 2 Groupe Spécialisé n 7 Constructions, façades et cloisons légères Produits et systèmes d étanchéité et d isolation complémentaire

Plus en détail

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l.

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. COUVERTURE METALLIQUE AUTOPORTANTE Les couvertures métalliques autoportantes TOPECAL représentent un système tout à fait nouveau dans le groupe des couvertures traditionnelles existantes. La couverture

Plus en détail

INSERTIONS POUR CAHIER DES CHARGES

INSERTIONS POUR CAHIER DES CHARGES HALFEN ANCRAGES POUR PIERRE NATURELLE Ancrages pour façades en pierre naturelle : ancre à sceller Les éléments en pierre naturelle sont fixés au gros-œuvre à l aide d ancres en acier inoxydable 18/10/2,5

Plus en détail

TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON. J. Miranda Vizuete. Résumé

TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON. J. Miranda Vizuete. Résumé TECHNIQUES ET SYSTEMES DE RENFORT DES STRUCTURES EN BETON J. Miranda Vizuete Résumé Bien qu appelé «pierre artificielle», le béton est un matériau vivant qui se modifie tout au long de sa vie utile. Il

Plus en détail

Les matériaux absorbants

Les matériaux absorbants L absorption acoustique est le pouvoir qu ont certains matériaux de laisser pénétrer une partie de l énergie sonore qui vient frapper leur surface. Un matériau absorbant posé sur une cloison va diminuer

Plus en détail

Résistance au feu des bétons

Résistance au feu des bétons Chapitre4 Résistance au feu des bétons 4.1 - Comportement aux températures élevées 4.2 - Conductivité thermique 4.3 - Évolution des résistances du béton et de l acier en fonction de la température 41 Chapitre

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383 Chapitre Contenu Page 14 383 14 Principes De par ses propriétés particulières, le béton s est installé comme matériau dans tous les domaines de la construction. Partenaire important et fiable, il est

Plus en détail

Pathologie des constructions

Pathologie des constructions CENTRE UNIVERSITAIRE D AIN-TEMOUCHENT BP N 284 RP AIN-TEMOUCHENT, 46000- ALGERIE Institut des Sciences et de la technologie Département des Sciences fondamentales, appliquées et de la technologie Pathologie

Plus en détail

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX

Réparer les bétons GUIDE DE CHOIX 12a13Brgo08.qxp:maquette_solutions.qxd 26/02/08 14:15 Page 12 Réparer les s épaisseurs types de réparation réparations d éclats réparations de panneaux ou sur grandes longueurs réparations généralisées

Plus en détail

Deutsches Institut für Bautechnik

Deutsches Institut für Bautechnik Deutsches Institut für Bautechnik Anstalt des öffentlichen Rechts Kolonnenstraße 30 L 10829 Berlin, Allemagne Tel.: +49(0)30-78730-0 Fax: +49(0)30-78730-320 e-mail: dibt@dibt.de Internet: www.dibt.de Agrément

Plus en détail

Programme complet pour l isolation par l extérieur

Programme complet pour l isolation par l extérieur Le choix du Pro! Programme complet pour l isolation par l extérieur Solutions de fixations pour déporter les volets et les accessoires Coefficient de transmission thermique NOUVEAU Corps de gond I.N.G.

Plus en détail

Fürstentum. béton. 14 mars 2016. Hilti Werkee

Fürstentum. béton. 14 mars 2016. Hilti Werkee ETA- 06/0047 (Traduction en langue française Version originale en allemand) Nom commercial Trade name Titulaire de l agrément Holder of approval Chevilles à frappe Hilti HKD Hilti push-in anchor HKD Hilti

Plus en détail

Fiches techniques et d utilisation (P)

Fiches techniques et d utilisation (P) Fiches techniques et d utilisation (P) FICHE TECHNIQUE CAVITYfix PREMIUM Article Number: Languages: fr BERNER_Fiches_techniques_et_d utilisation_(p)_fiche_technique_cavityfix_premium_57171[pdf]_fr.pdf

Plus en détail

Panneau Coupe Feu Ultra Léger (260 Kg/M 3 )

Panneau Coupe Feu Ultra Léger (260 Kg/M 3 ) Panneau Coupe Feu Ultra Léger (260 Kg/M 3 ) Pour la Réalisation Conduits Coupe Feu (Gaines) Ventilation Désenfumage EI 30/60/120S Horizontale - Verticale Pour l encoffrement Coupe Feu Structure Métallique

Plus en détail

dalles de plancher P3 Dalles de plancher

dalles de plancher P3 Dalles de plancher 59 P3 Dalles de plancher Grâce à sa structure cellulaire spécifique, Hebel constitue un isolant thermique de premier ordre. La structure cellulaire typique des dalles de plancher Hebel contenant de petites

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

Avis Technique 2/13-1569 BALARDO ALU

Avis Technique 2/13-1569 BALARDO ALU Avis Technique 2/13-1569 Garde-corps Ouvrage en verre Glass structures Glasbauteile BALARDO ALU Titulaire : Usine : Distributeur : GLASSLINE GmbH Industriestraβe 7-8 74740 Adelsheim Tél. : 00 49 (0) 6291

Plus en détail

FRIULSIDER Via Trieste,1 I 33048 San Giovanni al Natisone (UDINE) ITALIE

FRIULSIDER Via Trieste,1 I 33048 San Giovanni al Natisone (UDINE) ITALIE Member of Centre Scientifique et Technique du Bâtiment 84 avenue Jean Jaurès CHAMPS-SUR-MARNE F-77447 Marne-la-Vallée Cedex 2 Tél. : (33) 01 64 68 82 82 Fax : (33) 01 60 05 70 37 Evaluation Technique Européenne

Plus en détail

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait

CHRYSO Serenis. Agent réducteur de retrait CHRYSO Serenis Agent réducteur de retrait C H RY S O S e re n i s A g e n t r é d u c t e u r d e re t r a i t Le béton est un matériau vivant, siège de réactions chimiques lentes et par ailleurs soumis

Plus en détail

FAÇADE VENTILÉE EN ARDOISE NATURELLE

FAÇADE VENTILÉE EN ARDOISE NATURELLE FAÇADE VENTILÉE EN ARDOISE NATURELLE GUIDE D INSTALLATION Modèles 101, 101 RANDOM, 201 et 301 INDEX CUPACLAD est un ensemble de systèmes complets de façade ventilée avec ardoise naturelle CUPA. L ardoise

Plus en détail

AESTUVER. Systèmes de protection incendie

AESTUVER. Systèmes de protection incendie AESTUVER Systèmes de protection incendie AESTUVER La protection futée contre le feu Aestuver FERMACELL propose une vaste gamme de produits pour le domaine de la protection préventive des bâtiments contre

Plus en détail

Série 38 Roues et roulettes

Série 38 Roues et roulettes Série 38 Roues et roulettes Roulettes d'appareil page AA04 Roues et roulettes (présentation) 38-0 page AA06 Roue d'appareil à bandage caoutchouc, jante en polyamide 38-03 page AA07 Roulette d'appareil

Plus en détail

Madame le Gouverneur, Monsieur le Gouverneur,

Madame le Gouverneur, Monsieur le Gouverneur, Bruxelles, 15-04-2004 A Mesdames et Messieurs les Gouverneurs de Province Sécurité civile Prévention incendie et Bâtiments Vos références: Nos références: Annexe(s): II/TEC/03-001575-02 1 Correspondant:

Plus en détail

3 Les cloisons Metal Stud

3 Les cloisons Metal Stud 3 Les cloisons Cloisons non portantes sur ossature métallique Les cloisons de Gyproc sont des cloisons légères et non portantes qui se montent à même le chantier. Elles sont constituées d une ossature

Plus en détail

Installation des cloisons

Installation des cloisons -2- Installation des cloisons TITAN CR2 pour salles blanches L objectif de ces consignes est de donner à l installateur une idée correcte de la technique à employer pour installer et assembler un cloisonnement

Plus en détail

Manuel de pose des systèmes Silicone

Manuel de pose des systèmes Silicone Manuel de pose des systèmes Silicone Sommaire 1 : Préparation du support... 4 2 : Pose des profilés... 5 3 : Pose des panneaux isolants en laine de roche ECOROCK... 6 4 : Application de la couche de sous

Plus en détail

traitement efficace de l'humidité ascensionnelle www.dryzone.fr rapide simple efficace respecte l'environnement

traitement efficace de l'humidité ascensionnelle www.dryzone.fr rapide simple efficace respecte l'environnement traitement efficace de l'humidité ascensionnelle www.dryzone.fr rapide simple efficace respecte l'environnement L humidité ascensionnelle Les conséquences de l humidité ascensionnelle se manifestent sous

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

DIRECTIVES D INSTALLATION 1

DIRECTIVES D INSTALLATION 1 SOLIVES MATÉRIAU DIRECTIVES D INSTALLATION 1 DES RAMPES 7 /8 PO Pour AZEK Premier DE AZEK Trademark ÉCROU ET RONDELLE Veuillez lire entièrement les instructions avant de commencer l installation. Chaque

Plus en détail

ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR

ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR Le confort intérieur passe par l extérieur ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR Isolante, régulatrice thermique, barrière hygrométrique, décorative et pérenne, l Isolation Thermique par l Extérieur : une

Plus en détail

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques Parois intérieures et gaines techniques Cloisons / Parois Parois intérieures et gaines techniques En matière de protection anti-incendie, on fait la distinction entre parois coupe-feu, cloisons, parois

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

Matériau S235JR - DIN EN 10025 Finition de surface. Epaisseur du matériau 1,5 mm. Désignation Filetage M Cote X Longueur L Charge de traction

Matériau S235JR - DIN EN 10025 Finition de surface. Epaisseur du matériau 1,5 mm. Désignation Filetage M Cote X Longueur L Charge de traction Plaque de base MP Pour la pose de deux tubes avec un seul point de fixation Pour installation de 2 colliers sur un seul point de fixation Matériau S235JR - DIN EN 10025 Epaisseur du matériau 1,5 mm Les

Plus en détail

Des traversées avec système

Des traversées avec système Des traversées avec système Possibilité d'introduction universelle pour câbles et canalisations Parfait dans le système et sûr jusqu au dernier détail En En avance par des idéees SYSTEM-TECHNIK Passage

Plus en détail

Système de passage de murs

Système de passage de murs MANUEL TECHNIQUE Système de passage de murs POLO-RDS evolution SOMMAIRE Généralités 1.1 Système de passage de murs... 5 1.2 Domaine d utilisation... 6 1.3 Matériau polypropylène... 6 Performance du produit

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Documentation technique. Pour raccordements ultérieurs de fers à béton avec les systèmes de scellement à la résine FIS EM et FIS V de fischer

Documentation technique. Pour raccordements ultérieurs de fers à béton avec les systèmes de scellement à la résine FIS EM et FIS V de fischer Documentation technique Pour raccordements ultérieurs de fers à béton avec les systèmes de scellement à la résine FIS EM et FIS V de fischer 1 L assurance d une bonne fixation Raccordements ultérieurs

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Burins. Béton Perçage et Burinage

Burins. Béton Perçage et Burinage Burins Forets SDS-Max Forets SDS-Plus Béton Perçage et Burinage www..eu ROBUSTESSE GARANTIE. Perçage et Burinage du Béton L innovation DEWALT au service de vos applications quotidiennes Demandez la gamme

Plus en détail

1.2 Paroi en briques d argile.

1.2 Paroi en briques d argile. 1.2 Paroi en briques d argile. Composant du mur Epaisseurs Références CLAYTEC! Maçonneries E = 11,5 à 49 cm 07.002, autres " Paroi extérieure E = 10 cm --- Des parois en briques d argile sont construites

Plus en détail

Communication technique et initiation à la conception. Les guidages en rotation

Communication technique et initiation à la conception. Les guidages en rotation Communication technique et initiation à la conception Les guidages en rotation Plan du cours 2 A. Présentation B. Expression fonctionnelle du besoin: C. Principes mis en œuvre D. Guidages en rotation par

Plus en détail

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Fiche Prévention - F1 F 04 11 Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Les étancheurs travaillant le plus souvent en hauteur, il est nécessaire d installer des protections collectives provisoires contre

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

RÉSINE DE SCELLEMENT. Les scellements chimiques. Conseillés pour la pose d'objets très lourds.

RÉSINE DE SCELLEMENT. Les scellements chimiques. Conseillés pour la pose d'objets très lourds. RÉSINE DE SCELLEMENT Les scellements chimiques Conseillés pour la pose d'objets très lourds. Plusieurs conditionnements disponibles: cartouches de 50 à 400ml suivant la gamme de produit. Des produits adaptés

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté.

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté. Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Le coffrage une face Rédaction : Adrian Vonlanthen / Etudiant ETC 3 Date : 7 octobre 2008 Système d ancrage et de stabilisation Les systèmes

Plus en détail

Panneaux de fibres. soit du feutrage de ces fibres et de leurs propriétés adhésives intrinsèques soit de l addition aux fibres d un liant synthétique.

Panneaux de fibres. soit du feutrage de ces fibres et de leurs propriétés adhésives intrinsèques soit de l addition aux fibres d un liant synthétique. Panneaux derivés du bois Panneaux de fibres Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certification Acquis environnementaux Définition : Panneau dit de "

Plus en détail

Calcul des charpentes d acier Tome I

Calcul des charpentes d acier Tome I Calcul des charpentes d acier Tome I 2 e édition, 2 e tirage revu, 2008 RÉVISIONS À l intention des lecteurs de la 2 e édition, 1 er tirage, 2005, les principales révisions apportées au 2 e tirage se trouvent

Plus en détail

Caractéristiques des produits FERMACELL

Caractéristiques des produits FERMACELL Conseil de pro : des produits FERMACELL Plaque de plâtre armé de fibres Plaque Powerpanel H 2 O Plaque Powerpanel HD Granule d`égalisation Granule pour Nid d`abeille Mortier d`égalisation Plaque Powerpanel

Plus en détail

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014 Ytong maçonnerie Prix indicatifs du marché 2014 2 Ceci sont des prix indicatifs du marché pour des objets de moyenne importance et sont à calculer par l entrepreneur pour chaque objet. Notre service de

Plus en détail

9.0. Électricité et plomberie

9.0. Électricité et plomberie 9.0 Électricité et plomberie 9.1 Installation électrique En général, on installe les branchements électriques dans les cavités des murs à ossature en bois. Toutefois, ce n est pas le cas pour les murs

Plus en détail

Rockfon Eclipse Quand esthétique rime avec acoustique

Rockfon Eclipse Quand esthétique rime avec acoustique Rockfon Eclipse Quand esthétique rime avec acoustique Rockfon Eclipse Quand esthétique rime avec acoustique Ilot esthétique sans cadre Confort acoustique élevé Convient à de nombreuses applications Rockfon

Plus en détail

1 Méthodes et principes généraux de renforcement

1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1 Méthodes et principes généraux de renforcement 1-1 Introduction La durée d exploitation d un ouvrage en béton armé est à priori comprise entre 50 et 120 ans selon sa composition et sa fonction. Or, de

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

Notice de pose - Document à conserver

Notice de pose - Document à conserver Notice de pose - Document à conserver A Lire attentivement et totalement avant de démarrer la pose Modèles : Maéva / ISO 20 Monobloc / Amarine / JPL / ISO 45 Prémontée Ressort Traction Fabrication depuis

Plus en détail

Joints modulaires d étanchéité Original Link-Seal

Joints modulaires d étanchéité Original Link-Seal Informations générales Données techniques Guide de sélection Bon de commande Notice de montage Joints modulaires d étanchéité Original LinkSeal Accessoires de tuyauterie Joint modulaire d étanchéité LinkSeal

Plus en détail

Plaque FERMACELL Power panel H 2 O pour une utilisation en extérieur

Plaque FERMACELL Power panel H 2 O pour une utilisation en extérieur Conseil de pro : Plaque FERMACELL Power panel H 2 O pour une utilisation en extérieur La plaque FERMACELL Powerpanel H 2 O est une plaque-sandwich comportant des agrégats légers liés avec du ciment et

Plus en détail