Connaissances de base

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Connaissances de base"

Transcription

1 Connaissances de base 1. Notions de base Matériaux de construction Béton Béton Matériaux de construction Maçonnerie Brique silico-calcaire pleine 2. Blocs pleins, également appelés briques ou briques de terre cuite 1 1. Blocs à perforations horizontales et à perforations verticales, souvent appelés blocs de treillis ou en nid d abeilles 2. Blocs silico-calcaires perforés, blocs silico-calcaires creux Blocs pleins en béton léger, blocs pleins en argile espansive, par ex. "Liapor" 2. Béton cellulaire, par ex. "Ytong", "Hebel" Blocs creux en béton léger, par ex. pierre reconstituée ou argile expansive Matériaux de construction en panneaux 2 Le béton est un matériau de construction contenant du ciment, que l on peut classer en deux sous-catégories : le béton léger et le béton ordinaire. Le béton ordinaire contient du gravier, tandis que le béton léger comprend des additifs tels que la pierre reconstituée, l argile expansée ou le polystyrène, généralement avec une résistance à la compression réduite. Ainsi, le béton léger offre des conditions moins favorables à l ancrage des fixations. La capacité de charge d une cheville pour fixations lourdes dépend en grande partie de la résistance du béton. Cette résistance est indiquée par les chiffres figurant dans les désignations :, par exemple, la classe de béton la plus courante, indique une résistance à la compression de 25 N/mm² lorsqu un cube de 150 mm est testé dans une machine. La maçonnerie est un assemblage de matériaux et de mortier. La résistance à la compression des matériaux est généralement supérieure à celle du mortier, notamment dans les maçonneries anciennes. Par conséquent, l ancrage sera de préférence implanté dans le matériau. Les briques et les parpaings pleins à structure dense sont des matériaux de construction très résistants à la compression car ils ne présentent pas de cavités, ou ont une faible proportion de vides intérieurs (15 % maximum, comme un orifice de saisie). Ils conviennent parfaitement à la fixation de chevilles. Briques et parpaings creux à structure dense (briques perforées et cellulaires) Ils sont généralement fabriqués dans les mêmes matériaux résistants à la compression que les briques et les parpaings pleins, mais comportent des vides intérieurs. Si ces matériaux de construction sont destinés à recevoir des charges importantes, il est recommandé d utiliser des chevilles spéciales, par exemple, des chevilles qui traversent les cellules ou les remplissent. Les briques et parpaings à structure poreuse ont en général une résistance à la compression faible et de nombreuses perforations. Il est donc recommandé d utiliser des chevilles spéciales pour obtenir une fixation optimale, par exemple, des chevilles à grande surface d expansion ou des chevilles assurant un ancrage par verrouillage de formes. Les briques et les parpaings creux à structure poreuse (briques légères creuses) comportent de nombreux vides et des pores et présentent donc une faible résistance à la compression. Dans ce cas, il convient d être très vigilant dans le choix et la mise en œuvre des chevilles. Il faut par exemple utiliser des chevilles à zone d expansion longue ou à scellement par injection avec ancrage par verrouillage de formes (particulièrement pour les briques et les parpaings légers creux, dont les cavités peuvent être remplies de polystyrène). Matériaux de construction en panneaux Il s agit de matériaux de construction minces, présentant souvent une faible résistance (par exemple, les panneaux en carton-plâtre : «Rigips», «Knauf», «LaGyp», «Norgips», les plaques de fibro-plâtre «Fermacell» ou «Rigicell», ou les panneaux de particules, plaques synthétiques, plaques en fibres dures, en contreplaqué, etc. Pour obtenir une fixation optimale, il convient de choisir des chevilles spéciales : ces chevilles sont généralement désignées sous le nom de chevilles pour corps creux. Il s agit de chevilles en plastique ou en métal qui s expansent au verso de la plaque en assurant une tenue par verrouillage de formes, c.-à.-d. un ancrage direct au verso de la plaque. 380

2 Le matériau de construction est déterminant pour le forage : il existe quatre modes de perçage. Perçage en rotation : Perçage en rotation sans percussion pour les briques et les parpaings perforés, et les matériaux de construction à faible résistance pour éviter que le trou soit déformé et/ou que les parois entre les cellules se brisent. Perçage par percussion : Rotation, percussion rapide à faible intensité avec perceuse à percussion, pour les matériaux de construction pleins à structure dense. Perçage au marteau perforateur : Rotation, percussion lente à forte intensité avec marteau perforateur, également pour les matériaux de construction pleins à structure dense. Carottage ou perçage avec foret à pointe diamant : Principalement utilisés pour les trous de grand diamètre ou les matériaux renforcés. Foret en carbure standard Foret en carbure taillé Encore un conseil pour le perçage sans percussion : les forets au carbure percent plus vite s ils sont affûtés, comme les forets en acier. Des forets spéciaux pour maçonnerie sont également disponibles. Forage Perçage rotatif Perçage par percussion Perçage au marteau perforateur 381

3 Connaissances de base Installation Types d'installation goujon d'ancrage FAZ II cheville universelle FUR goujon d'ancrage FZA cheville pour béton cellulaire GB goujon d'ancrage FBN II Ancrage haute adhérence FHB II Lors de l installation, il convient généralement de tenir compte des aspects suivants : Il est impératif de respecter les prescriptions concernant les distances aux bords et les entraxes, ainsi que la largeur et l épaisseur du support, pour que la fixation résiste à la charge prévue. Dans le cas contraire, le matériau de construction peut éclater ou se fissurer. En règle générale, dans le cas des chevilles en plastique, la distance aux bords requise est de 2 x h ef (h ef = profondeur d ancrage effective) et l entraxe de 4 x h ef. Si le sens d expansion de la cheville est parallèle au matériau, la distance au bord peut être réduite à 1 x h ef. La profondeur de perçage doit (hormis quelques exceptions) être plus importante que la profondeur d ancrage : pour garantir une sécurité optimale, la pointe de la vis doit avoir la possibilité de dépasser de l extrémité de la cheville. Les profondeurs de perçage respectives sont indiquées pour tous nos produits dans les tableaux des pages suivantes. Le nettoyage du trou après le perçage, par aspiration ou soufflage, est indispensable. Un trou qui n est pas nettoyé réduira la capacité de charge. La poussière de forage ne permet pas une fixation correcte de la cheville dans le trou. On distingue trois méthodes d installation différentes : 1. Installation affleurante : dans ce cas, la cheville affleure généralement la surface du matériau. Les étapes de mise en œuvre sont les suivantes : Tracer l implantation de l objet à fixer sur le support, Percer, nettoyer les trous, poser la cheville et la visser sur l élément à fixer. 2. L installation traversante est particulièrement recommandée pour simplifier les montages en série ou pour fixer des éléments ayant plus de deux points d ancrage : Les trous dans l élément à fixer peuvent servir de gabarit de perçage, car leur diamètre est au moins aussi grand que le diamètre de perçage dans le matériau de construction. Cela simplifie le montage et permet d obtenir un positionnement précis des perçages. La cheville est introduite dans le forage au travers de l objet à fixer, puis expansée. Si vous voulez fixer des cadres et que vous utilisez une rondelle, la cheville est insérée à travers la rondelle jusqu à la collerette. 3. L installation déportée permet de fixer des éléments qui sont maintenus à une certaine distance de la surface d ancrage en offrant une bonne résistance à la compression et à la traction. On utilise pour cela des chevilles métalliques ou des douilles taraudées, avec des vis ou des tiges filetées et des contre-écrous. Epaisseur à fixer et profondeur d ancrage : outre le type d installation, il convient de prendre en compte l épaisseur à fixer et la profondeur d ancrage respectives pour l installation : L épaisseur à fixer t fix (épaisseur de serrage) de la cheville et/ou de la vis doit correspondre à l épaisseur de l élément à fixer. Pour les ancrages avec des chevilles taraudées, elle peut varier en fonction de la longueur de la cheville utilisée. Toutefois, dans les installations traversantes et les ancrages avec goujon, l épaisseur à fixer maximale est déterminée par la longueur de la cheville. Du fait de leurs deux profondeurs d ancrage différentes, les goujons fischer (par exemple, FBN II) offrent un large choix d épaisseur à fixer. Si le support est revêtu d un enduit ou d une isolation, il faudra choisir une épaisseur à fixer correspondant au moins à l épaisseur de l enduit plus celle de l élément à fixer. La profondeur d ancrage h ef correspond, pour les chevilles en nylon et en acier, à la distance entre la surface du support et la partie basse de l élément d expansion ou pour le scellement, la partie inférieure de la tige filetée. 382

4 Charges La charge intervenant lors de la mise en œuvre est aussi importante pour le choix des chevilles que le matériau de construction ou le type d installation : Quelle est son intensité? Quelle est sa direction? Quel est son point d application? Ces forces sont déterminées par : leur intensité, leur direction et leur point d application. Les forces sont indiquées en kn (kilonewton 1 kn 100 kg) et les moments de flexion en Nm (Newton mètre). Traction Les charges suivantes sont particulièrement significatives dans le choix d une fixation adaptée : Charges de rupture, à savoir, les charges qui conduisent à une rupture du support, ou bien à la rupture ou l arrachement de la cheville. Les valeurs moyennes résultent d au moins 5 tests distincts dans le béton non-fissuré. La charge caractéristique désigne les valeurs de rupture atteintes ou dépassées dans 95 % des cas (fractile 5 %). Les charges de service sont des charges déjà affectées d un coefficient de sécurité approprié (conformément aux décisions du Dibt, ou CSTB). Elles s appliquent uniquement si les conditions d homologation sont respectées. La charge recommandée ou charge de service inclut également un coefficient de sécurité. Le calcul de la charge maximale de service à partir de la charge de ruine et/ou la charge caractéristique consiste à diviser la charge de rupture respective par un coefficient de sécurité : Charge maximale de service = Charge de t (F) Coefficient de sécurité (ϒ) Coefficient de sécurité recommandé par rapport à la valeur de rupture moyenne : chevilles en acier et fixations scellées ϒ 4 chevilles en plastique ϒ 7 par rapport à la valeur de rupture caractéristique : chevilles en acier et fixations scellées ϒ 3 chevilles en plastique ϒ 5 Compression Effort de cisaillement Traction oblique Traction oblique à une distance e Exemple d une cheville présentant une valeur de rupture de 40 kn : FGebr. = 40 kn/4 = 10 kn Ces coefficients de sécurité sont des recommandations standard et ne doivent être utilisés pour les fixations que si aucune information contraire n est indiquée dans les tableaux de ce catalogue. Avec des fixations homologuées, le coefficient de sécurité peut être réduit à ϒ = 2,52, par le biais de nombreuses séries de tests : cela signifie que vous pouvez optimiser l installation en choisissant des fixations homologuées. Effort de cisaillement sur la distance e Types de charges statique dynamique oscillatoire choc sismique 383

5 Connaissances de base Principes de fonctionnement Il existe plusieurs mécanismes de charge qui transfèrent les forces agissant sur la fixation dans le support. Par friction : la partie expansive de la cheville est poussée contre la paroi du trou : les charges de traction extérieures sont appliquées par friction. Fixation traversante Cheville plastique Par verrouillage de formes : la géométrie de la cheville épouse la forme du support et/ou du trou de perçage. Cheville à dépouille arrière Fixation universelle UX fischer Par adhérence : la résine lie la cheville et le support. Ancrage par réaction R fischer Fers à béton 384

6 La surcharge des points d ancrage, une installation incorrecte ou un support avec une capacité de charge insuffisante peuvent conduire aux modes de défaillance suivants : Rupture du matériau du support, due à une charge «N» ou un effort de cisaillement «V» trop important une résistance insuffisante du matériau du support une profondeur de pose trop faible Fissure de l élément due à un support de dimensions trop réduites des distances au bord et entraxes non respectés un effort d expansion trop élevé Arrachement de la cheville une défaillance de la friction ou de l adhérence en raison d une charge trop élevée ou d un montage incorrect Rupture de l acier due à une résistance de la cheville en acier et/ou de la vis insuffisante pour la charge appliquée Le béton peut se fissurer à tout moment et en tout point. Cela peut être le résultat de charges permanentes, de charges de roulage ou dues au vent, du retrait et du fluage dans le béton, ou d autres influences extérieures comme un tremblement de terre ou des mouvements du sol, provoquant des contraintes, des déformations et la formation de fissures. Exemple : dans un pont, un mouvement de courbure se produit en raison des forces de compression appliquées au tablier du pont. Une zone de compression se crée dans la partie supérieure du tablier, tandis que des forces de traction et des contraintes se produisent dans la partie inférieure. Comme le béton n est pas en mesure d absorber ces efforts de traction, c est l armature en acier (fers à béton) qui s en charge. Les barres d armature supportent ces forces en s allongeant sans dommages. Le béton, qui ne peut s allonger dans les mêmes proportions, se fissure en d innombrables points presque invisibles à l oeil nu (largeur admissible jusqu à 0,4 mm). On parle alors de zone tendue fissurée. Fissures du béton Modes de ruine Druck Traction Fissure de flexion en V Zone de traction fissurée Zone de compression 385

7 Connaissances de base Fixations appropriées pour les fissures Avec les ancrages dans le béton, on suppose presque toujours que des fissures sont présentes dans la zone d ancrage, ce qui influe sur la capacité de charge des chevilles. Cependant, il est très complexe, voire impossible, de prouver que le béton est fissuré. Pour des raisons de sécurité, l utilisation de chevilles adaptées aux fissures est recommandée aux professionnels. Les fixations disposant de l homologation selon l ETAG 001 pour béton fissuré (voir Section 5) ont démontré leur efficacité dans les fissures, et peuvent ainsi être utilisées sans restriction dans les zones tendues et les zones comprimées du béton. Les chevilles adaptées aux fissures sont les suivantes : Les chevilles agissant par verrouillage mécanique, comme les ancrages ZYKON utilisés dans les trous à dépouille arrière. Ces ancrages disposent d une partie conique qui s ancre de manière optimale, même avec une fissure continue ou lorsqu ils sont soumis à un choc. Les chevilles à expansion, comme les goujons d ancrage ou les fixations chimiques, qui s adaptent automatiquement au trou, même élargi par une fissure. Le cône migre plus profondément dans l élément d expansion et s adapte au diamètre du forage. Ces chevilles peuvent également absorber les charges dues aux chocs. La première cheville en plastique homologuée pour le béton fissuré : la cheville rallongée SXS fischer représente un cas spécial. FZA FAZ II FHB II SXS 386

8 2. Protection contre l'incendie Mesures de protection contre l'incendie En Allemagne, les procédures en vigueur pour la construction et la protection incendie sont signalées par la norme de protection incendie DIN 4102, le Model Building Ordinance (MBO), les Regional Construction Ordinances (LBO) et différentes réglementations propres au secteur émanant d organisations professionnelles. Les règles suivantes s appliquent, conformément aux parties 1 et 2 de la norme DIN 4102 : Les matériaux de construction tels que le béton, le bois, la pierre, le métal, etc. sont classés en deux catégories selon leur comportement au feu : les matériaux de construction inflammables et les matériaux de construction non combustibles. A l opposé, les éléments de support qui sont constitués de différents matériaux de construction combustibles et non combustibles. Ils ne sont pas classés dans les mêmes catégories, mais évalués dans leur intégralité en fonction de leur durée de résistance au feu. La durée de résistance au feu R est indiquée en minutes et classée en deux catégories : D une part, les composants ignifuges, présentant une durée de résistance au feu R30 et R60. D autre part, les composants résistants au feu, qui ont tous une résistance au feu de R90, R0 et R180. Les systèmes testés, comme les systèmes de câbles, de ventilation ou de conduites, ne sont pas testés uniquement pour leur résistance au feu mais aussi pour leur capacité à fonctionner en cas d incendie (par exemple, conduites d alimentation en eau des systèmes fixes antiincendie). La durée de résistance au feu de ces systèmes est indiquée ; il s agit par exemple d une valeur comprise entre E30 et E0 pour les systèmes de câbles électriques, et/ou L30 à L0 pour les conduites de ventilation. Les chevilles utilisées pour fixer ces systèmes doivent au minimum présenter la même durée de résistance au feu. La courbe durée/température standard (ETK) de la norme ISO 834 s appuie sur une simulation de conditions réelles d incendie, et constitue dans le monde entier la base d évaluation de la durée de résistance au feu. Il existe également d autres courbes de température pour les risques spéciaux d incendie, comme la courbe des hydrocarbures pour les incendies provoqués par des liquides combustibles, ou bien les courbes tunnel RAB/ ZTV (Allemagne) et/ou Rijkswaterstaat (Pays-Bas) et/ou HCM (France), qui représentent les incendies se déclarant dans les tunnels. Température de la chambre de brûlage [C ] Durée de l incendie [min.] Courbes de température : (ETK) Courbe d'hydrocarbure RABT/ZTV - Courbe tunnel Rijkswaterstaat-Courbe tunnel 387

9 Connaissances de base L incendie et les technologies de fixations La technologie de fixation choisie est d une importance capitale dans la protection contre les incendies : par exemple, pour sécuriser le fonctionnement et la stabilité structurelle des garde-corps, des systèmes de conduites ou des éléments de plafond. L identification et la classification des ancrages et des fixations consistent à indiquer leurs durées de résistance au feu respectives (par exemple, F90). Avant l introduction de valeurs de charge caractéristique pour les chevilles par le DIBt ou le CSTB, la durée de résistance au feu n était pas réglementée par les autorités de construction, mais par les avis d experts en incendie basés sur des tests. Les concepts de sécurité mesurent la valeur de rupture dans le cas d un incendie en définissant un coefficient ϒ. Des concepts de sécurité très différents sont appliqués dans les agréments des autorités de construction et les avis des experts en incendie. De ce fait, il est possible que les valeurs de charge définies par des experts d après les tests soient plus importantes que les charges admissibles indiquées dans les agréments. Naturellement, dans ce cas, seules les charges maximales conformes à l agrément de l autorité de construction sont valables. Récemment, un nouveau document d évaluation émanant du DIBt (institut allemand des techniques de construction) a été utilisé pour déterminer les valeurs de charge caractéristiques, ainsi que la durée de résistance au feu. Ces nouveaux agréments de l autorité de construction servent de référence pour la construction. Tous les anciens agréments seront transposés dans cette nouvelle méthode dans un proche avenir. Les résultats des tests selon DIN 4102 ont démontré que, par ex., les fixations pour cadres en polyamide (nylon) avec des vis zinguées sont plus résistantes au feu pour les fixations de façade que la façade suspendue et le support lui-même : la zone d expansion de la douille de fixation en plastique, qui est fixée dans le matériau de construction, résiste au feu pendant au moins 90 minutes dans la fixation de façade. Pour plus d'informations sur la protection contre l'incendie dans les technologie de fixation contactez le siège de la société fischer. 388

10 2. Corrosion La corrosion est une réaction chimique qui décompose le métal. Moins le métal est noble («potentiel électrochimique»), plus les dommages sur le matériau sont importants. Dans ce processus, le matériau est écaillé par la rouille ou est complètement usé à certains endroits. Diverses formes d usure sont décrites dans le présent document. Les types les plus fréquents de corrosion sur les chevilles et les ancrages sont les suivants : La corrosion de surface : dans ce cas, le métal se corrode de façon relativement uniforme sur une partie ou la totalité de sa surface. C est par exemple le cas pour la rouille invisible due à la condensation, qui attaque une vis dans la zone transitoire entre la platine d ancrage et le trou. Résultat : la fixation, qui semble totalement intacte de l extérieur, lâche brutalement. Corrosion par contact : lorsque des métaux de noblesse différente entrent en contact l un avec l autre d une manière conductrice, le métal le moins noble (l anode) se corrode toujours. Pour cette raison, l acier inoxydable n est généralement pas menacé. Les rapports de surface des deux types de métal sont décisifs : plus la surface du métal le plus noble est grande par rapport au métal le moins noble, plus la corrosion est importante. Par exemple, si des tôles en acier inoxydable sont vissées avec des vis zinguées, les vis seront attaquées en très peu de temps. A l inverse, utiliser des vis en acier inoxydable pour les tôles zinguées ne pose pas de problème. Corrosion fissurante sous contrainte : si une tension interne ou externe survient, des déformations et de la corrosion peuvent apparaître sur le métal. Dans ce processus, une fissure se développe en raison des contraintes mécaniques, elle grandit sous les charges croissantes et prépare ainsi le terrain pour une corrosion progressive. Par exemple, cela apparaît avec l acier A4 dans une atmosphère riche en chlorure (piscines intérieures, etc.). Habituellement, la corrosion fissurante sous contrainte n est pas visible sur les fixations et entraîne généralement une défaillance soudaine de l ancrage. Développement de la corrosion En 1985, le plafond suspendu en béton d une piscine intérieure s est écroulé à Uster, en Suisse. Les fixations du plafond, en acier inoxydable, n ont montré aucun signe de défaillance quel qu il soit, bien qu elles soient entièrement détruites intérieurement, dans certains cas en raison de fissures de contrainte liées à la corrosion. Exemple de fissure de contrainte transcristalline liée à la corrosion sur de l acier inoxydable avec une concentration en chlorure élevée. Il existe différentes méthodes pour protéger les fixations contre la corrosion. Protection anti-corrosion Parmi les plus importantes, on trouve : Le zingage, protection anti-corrosion la plus fréquemment utilisée pour les fixations métalliques en acier faiblement zingué. Cette méthode consiste à appliquer un revêtement métallique d une épaisseur variant entre 5 μm et 10 μm. Le zingage est réalisée avec une passivation bleue qui donne à l ancrage une apparence argentée ou jaune (bichromatée). Etant donné que le zingage s efface par usure au fil du temps, il n offre une protection anti-corrosion adéquate que pour l utilisation en intérieur dans des endroits secs. Les chevilles en acier inoxydable (matériau n ou ), qui conviennent aux fixations dans des pièces humides, à l air libre, dans des atmosphères industrielles ou en bord de mer (mais pas directement dans l eau de mer). Ces aciers sont des alliages avec un contenu en chrome d au moins % qui forme une couche passive à la surface de l acier et le protège contre la corrosion. Les aciers inoxydables pouvant être utilisé dans ce cas sont soit de type austénitique soit austéno-ferritique. Les fixations fabriquées à partir d alliages spéciaux (par ex. acier, matériau n ), qui sont utilisées dans des environnements particulièrement agressifs comme les atmosphères riches en chlorure, les tunnels routiers ou en contact direct avec l eau de mer. Dans ces conditions, le contenu en chrome des aciers inoxydables normaux tombe en dessous de %. La couche passive de protection disparaît et l ancrage devient sensible à la corrosion. D un autre côté, les alliages spéciaux sont hautement résistants à la corrosion dans ces atmosphères très agressives, en raison de leur pourcentage relativement élevé en molybdène. Avec un pourcentage d alliage de 50 %, ils dépassent clairement les aciers usuels non alliés, faiblement alliés ou fortement alliés avec des pourcentages d alliage de 30 % maximum. Cela signifie que l acier allié avec du chrome, du molybdène et du nickel a un pourcentage d alliage de 58 %. Le reste est composé de fer et de carbone. En raison du pourcentage élevé de ces additifs d alliage coûteux, la fabrication de ces types d acier est relativement onéreuse. 389

11 Connaissances de base 4. Dynamique Dynamique Les agréments donnés par l institut allemand des techniques de construction (DIBt) de Berlin et les agréments techniques européens (ATE) sont généralement réservés à l ancrage de charges à dominante statique. Cependant, par opposition à ces agréments actuels, dans la pratique, un nombre d effets dynamiques interviennent, par ex. des tensions croissantes et alternantes sur les grues à pivot, les rails pour appareils de levage, les rails de guidage dans la construction d ascenseurs, les machines, les robots industriels et les souffleries dans la construction de tunnels. Cela comprend également les ancrages pour les composants sensibles aux vibrations comme les antennes et les mâts. Amplitude d ossilation harmonique periodique aléatoire pulsatoire contrainte oscillatoire de longue durée (capacité en cas de fatigue longue durée) Diagramme de Wöhler effets dynamiques period T period T D contrainte statique (capacité statique) sinusoïdal périodique non périodique faible durée d impact contrainte de fatigue (capacité de fatigue) nombres de cybles N. Action Mouvement de l oscillation Causes possibles machines d usinages Charge régulière (machines de frappe) trafic ferroviaire, routier Séismes N = Impact, explosion L ancrage des composants avec plus de cycles de charge doit être réalisé avec des fixations qui sont testées et homologuées pour cette utilisation. L ancrage et la fixation des éléments chargés dynamiquement ont toujours causé de gros problèmes aux ingénieurs, même avec les techniques récentes. Habituellement, les agréments pour les fixations ne s appliquent que pour l ancrage des charges à dominante statique. Le chemin à suivre pour obtenir les avis des spécialistes et les «agréments pour les cas particuliers» a été long et difficile. De plus, des coûts plus élevés que nécessaires ont souvent été générés, en raison de l incertitude générale concernant le planning, car les fixations étaient souvent trop grandes. Aujourd hui, tout est plus simple. Les ancrages scellés fischer Highbond FHB dynamiques et Upat UMV multicônes dynamiques ont reçu l agrément pour les charges dynamiques. Ces agréments s appliquent pour l ancrage de charges dynamiques avec un nombre illimité de cycles de charge, pour les efforts de traction et de cisaillement. De plus, le FHB dynamique est fabriqué en taille d ancrage M16 en acier à haute résistance à la corrosion, matériau n Les essais ont démontré que ce matériau, par rapport aux aciers inoxydables standard utilisés habituellement dans l industrie de la fixation (matériaux n et ), ne convient pas qu en environnement humide et à l extérieur, mais également pour soutenir des charges dynamiques. La charge de choc est un type particulier de contrainte dynamique. Les fixations fischer avec agrément pour charge de choc ont un marquage spécifique dans le catalogue. Pour plus d informations sur la dynamique et la détermination de l ancrage à utiliser, contactez le siège de la société fischer. 390

12 5. Agréments Base Juridique Les bases légales pour l homologation des produits de construction en Europe sont principalement déterminées par l Union européenne (UE). L objectif est de faire du marché commun européen une réalité pour tous les produits, y compris les produits de construction. Dans cette optique, la «Directive 89/106/CEE du Conseil pour l Alignement des Spécifications Juridiques et Administratives des Etats Membres relative aux Produits de Construction» (DPC) a été publiée. Cette directive est mise en œuvre avec la réglementation concernant la mise sur le marché et le libre échange des produits de construction. Les exigences importantes des constructions telles que les définit la DPC comprennent : 1. Résistance mécanique et stabilité 2. Protection contre l incendie 3. Hygiène, santé et protection environnementale 4. Sécurité d utilisation 5. Protection phonique 6. Economies d énergie et protection thermique En se basant sur la DPC, des documents de base définissant des normes et des lignes directrices ont été établis afin de réguler l homologation des produits de construction. Le tout premier document développé dans ce contexte est celui des «Guides pour l agrément technique européen (ETAG)» pour les «ancrages métalliques pour utilisation dans du béton», ETAG 001. Les normes européennes n ont pas d importance particulière concernant la DPC. Un produit de construction ne peut être mis sur le marché et échangé librement que s il est utile, c est-à-dire s il a montré sa conformité avec les exigences importantes et reçu la marque CE. L adéquation à l utilisation choisie et la conformité sont généralement démontrées par conformité avec des normes coordonnées et/ou reconnues. Si les normes correspondantes ne sont pas disponibles, le produit reçoit un agrément technique européen (ATE). L un des principaux avantages est que les produits dotés d un ATE et/ou d une homologation CE peuvent être librement échangés au sein de l Union européenne. 391

13 Connaissances de base Spécifications relatives à l'agrément pour les fixations Conception des fixations Actuellement, conformément à l ETAG 001, Sections 1 à 6, mentionné ci-dessus, les agréments pour les fixations métalliques dans le béton sont possibles pour : Les chevilles à vissage par couple contrôlé Les chevilles à verrouillage de formes Les chevilles à expansion par déformation contrôlée Les chevilles à scellement Les chevilles pour usage multiple destinés à des applications non structurelles Les agréments européens qui en résultent, ne contiennent pour autant que des valeurs caractéristiques pour le type de fixation concerné. détermine les performances du béton. En utilisant la méthode de dimensionnement du guide (ETAG 001, Annexe C) et les valeurs caractéristiques pour la capacité de charge du type de fixation concerné, il est possible de concevoir n importe quel ancrage. Trois méthodes de dimensionnement (A, B et C) sont disponibles, selon le type de fixation. L ETAG 001 divise les agréments des fixations métalliques en options (reportez-vous au tableau page ). Les options 1 à 6 concernent le béton fissuré et non fissuré, les options 7 à étant réservées au béton non fissuré. Les agréments selon l Option 1 offrent la plus grande flexibilité pour les fixations, ceux de l option sont les plus restreints. Cela signifie que les fixations avec agréments selon l option 1 ont la valeur la plus élevée et la valeur selon l option est la plus faible. Il est possible d utiliser de manière optimale les ancrages, en raison du type et de la méthode de dimensionnement, et de la division des agréments en différentes options. Selon l ETAG 001, les efforts pour le dimensionnement des ancrages des constructeurs et des utilisateurs de fixations sont relativement importants, car divers modes de défaillance ont été constatés. La méthode de conception de l ETAG 001 est basée sur la méthode CC du DIBt, datée de Elle est basée sur le concept des coefficients de sécurité partiels. Avec la méthode A mentionnée précédemment, les résistances caractéristiques dépendent de la direction de la charge et prennent en compte tous les modes de défaillance possibles (reportez-vous à la section «Principes de base des modes de défaillance»). Avec la méthode B, une résistance caractéristique est indépendante de la direction de la charge, et l influence de distances aux bords et d entraxes réduits est prise en compte par le biais de coefficients. Avec la méthode C, une résistance caractéristique est donnée. Cette résistance caractéristique est valide pour toutes les directions de charge, et pour des distances aux bords et des entraxes prédéterminés qu il est impossible de réduire. La méthode C correspond aux anciennes méthodes de conception pour les fixations en acier à expansion pour béton non fissuré. Pour une utilisation quotidienne et pour tester les fixations, fischer a développé un logiciel de conception simple, rapide et efficace : CC Compufix. Ce logiciel permet aux concepteurs et aux utilisateurs de calculer les connexions de fixation et la taille des fixations multiples en utilisant un outil de saisie pratique. Une ligne de statut facile à lire affiche en continu la capacité utilisée de la fixation, ce qui simplifie grandement la sélection du système de fixation approprié, d un point de vue technique et économique. 392

14 Les douze options du guide pour les agréments techniques européens concernant les «fixations métalliques pour un ancrage dans le béton», ETAG 001 option Béton Qualité du béton Capacité de charge Entraxe Distance aux bords Homologué pour le béton fissuré et non fissuré Homologué pour le béton non fissuré Les bétons de qualité supérieure permettent d augmenter la charge. Aucune augmentation de charge avec un béton de qualité supérieure à C 50/60 uniquement à C 50/60 uniquement à C 50/60 uniquement à C 50/60 Utilisation optimale en raison des différentes charges pour les efforts de traction et de cisaillement uniquement à C 50/60 uniquement à C 50/60 Une seule et même charge dans toutes les directions Réduction des entraxes possible Réduction des entraxes à base large possible1) (avec réduction simultanée de la charge) Entraxe fixe important Réduction possible des distances aux bords Réduction possible des distances aux bords2) (avec réduction simultanée de la charge) Distances aux bords fixes importantes A Méthodes de dimensionnement 1 ), B 2 ), C 2 ) 1) Entraxe de base 3 x profondeur d ancrage, distances aux bords de base 1,5 x profondeur d ancrage 2) Entraxe de base 4 x profondeur d ancrage, distances aux bords de base 2 x profondeur d ancrage A 1 ), B 2 ), C 2 ) B 2 ), C 2 ) B 2 ), C 2 ) C 2 ) C 2 ) A 1 ), B 2 ), C 2 ) A 1 ), B 2 ), C 2 ) uniquement B 2 ), C 2 ) B 2 ), C 2 ) C 2 ) C 2 ) 393

15 Connaissances de base Agréments, marquages et leur importance ESR-2948 See ICC-ES Evaluation Report at Inspection agency: IEA (AA-707) Agrément technique européen (ATE) publié par une autorité d agrément européenne (par ex. le DIBt) sur la base des guides des agréments techniques européens (ETAG) ATE : Agrément technique européen/options 1 CE : marque de conformité européenne, qui atteste que le produit de construction (par ex. la fixation) est conforme aux guides des Agréments techniques européens. Les produits portant la marque CE peuvent être librement échangés sur le marché économique européen. ICC (International Code Council) = Conseil de codification international responsable de la rédaction des codes de construction, formé par le BOCA, l ICBO et le SBCCI Le Service d évaluation de l ICC (ICC ES) publie des rapports d évaluation, ici pour l ancrage mentionné ci-dessus, basés sur le Code de construction uniforme (Uniform Building CodeTM) et les codes associés aux Etats-Unis. Vous trouverez ci-après des extraits d agréments actuellement émis en Europe avec leur symbole et l importance correspondante : Z Agrément des autorités générales de la construction Agrément allemand, publié par le DIBt, à Berlin pour les ancrages dans le béton à dimensionner selon la méthode A (méthode CC). Preuve de la conformité du produit de construction à l agrément des autorités générales de la construction. Conformité confirmée par des tests sur les matériaux. Agrément des autorités générales de la construction Agrément allemand, publié par le DIBt, à Berlin. Preuve de la conformité du produit de construction à l agrément des autorités générales de la construction. Conformité confirmée par des tests sur les matériaux. Certificat FM Reconnu dans l utilisation de systèmes de lutte contre l incendie à base d eau (Factory Mutual Research Corporation for Property Conservation, compagnie d assurance américaine) Fixation testée au feu La fixation a été soumise à un test de résistance au feu. Un «Rapport d évaluation concernant les essais de comportement de résistance au feu» (avec classe F) est disponible. Fixation de grande qualité, nylon résistant au vieillissement (polyamide) Référence au dimensionnement de la fixation La fixation peut être dimensionnée avec le logiciel de dimensionnement fischer Compufix basé sur la méthode CC. 394

16 Homologation de résistance aux chocs délivrée par l office fédéral pour la protection civile, Bonn Pour système de Sprinkler Répond aux exigences selon la réglementation VdS CEA 4001 Test de résistance à la flamme selon VDE Tests de résistance aux chocs/ homologation relative à la résistance aux chocs pour les fixations résistant aux chocs dans les ouvrages de la Protection civile (Ministère fédéral de la Protection civile, Bonn, Allemagne) Le matériau de fixation ne contient pas d halogène P-NDS Fixation pouvant résister à des charges dynamiques La fixation est utilisable et homologuée pour l ancrage de charges qui ne sont pas «à dominante statique» (charges dynamiques). Certificat de test des autorités générales de la construction Certificat VdS Produit reconnu pour utilisation dans des systèmes fixes de lutte contre l incendie, à base d eau (anciennement : Association des assureurs de patrimoine, aujourd hui : Prévention des dommages VdS) SANS HALOGENE 395

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

Fixations pour isolants

Fixations pour isolants 300 Fixation DHK pour isolants... Fixation DHM pour isolants... Termofix 12 HM... Cheville à frapper DIPK... Fixation pour isolants FIF-K... Fixation pour isolants FIF-S... Disques de serrage... Attache

Plus en détail

Agrément Technique Européen ETA-07/0144

Agrément Technique Européen ETA-07/0144 Institut Allemand pour les Techniques du Bâtiment Institution de Droit Public Kolonnenstraße 30 L 10829 BERLIN ALLEMAGNE Tél. : +49 (0) 30 787 30 0 Fax : +49 (0) 30 787 30 320 E-mail : dibt@dibt.de Internet

Plus en détail

14 Egli, Fischer & Cie SA, Zurich efco.ch 2015 Changements réservés Prix en CHF sans TVA

14 Egli, Fischer & Cie SA, Zurich efco.ch 2015 Changements réservés Prix en CHF sans TVA La technique de fixation, dans les dernières décennies, a connu un développement constant: d abord artisanale, la construction est maintenant planifiée par l ingénieur. La calculation a pris le pas sur

Plus en détail

Douille expansibleécarteur

Douille expansibleécarteur 08/2011 Instructions de montage 999415003 fr Douille expansibleécarteur 15,0 Référence 581120000 Description La douille expansible écarteur 15,0 sert à l ancrage du coffrage une face dans le béton. Il

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

FRIULSIDER Via Trieste,1 I 33048 San Giovanni al Natisone (UDINE) ITALIE

FRIULSIDER Via Trieste,1 I 33048 San Giovanni al Natisone (UDINE) ITALIE Member of Centre Scientifique et Technique du Bâtiment 84 avenue Jean Jaurès CHAMPS-SUR-MARNE F-77447 Marne-la-Vallée Cedex 2 Tél. : (33) 01 64 68 82 82 Fax : (33) 01 60 05 70 37 Evaluation Technique Européenne

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383 Chapitre Contenu Page 14 383 14 Principes De par ses propriétés particulières, le béton s est installé comme matériau dans tous les domaines de la construction. Partenaire important et fiable, il est

Plus en détail

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques

Cloisons / Parois. Promat. Parois intérieures et gaines techniques Parois intérieures et gaines techniques Cloisons / Parois Parois intérieures et gaines techniques En matière de protection anti-incendie, on fait la distinction entre parois coupe-feu, cloisons, parois

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

Calcul des charpentes d acier Tome I

Calcul des charpentes d acier Tome I Calcul des charpentes d acier Tome I 2 e édition, 2 e tirage revu, 2008 RÉVISIONS À l intention des lecteurs de la 2 e édition, 1 er tirage, 2005, les principales révisions apportées au 2 e tirage se trouvent

Plus en détail

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté.

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté. Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Le coffrage une face Rédaction : Adrian Vonlanthen / Etudiant ETC 3 Date : 7 octobre 2008 Système d ancrage et de stabilisation Les systèmes

Plus en détail

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l.

TOPECAL Bâtiment Industriel, s.a.r.l. COUVERTURE METALLIQUE AUTOPORTANTE Les couvertures métalliques autoportantes TOPECAL représentent un système tout à fait nouveau dans le groupe des couvertures traditionnelles existantes. La couverture

Plus en détail

Solutions Hilti pour applications sismiques. Hilti, votre parten aire pour application en zone sismique. Hilti. Fiabilité. Performance.

Solutions Hilti pour applications sismiques. Hilti, votre parten aire pour application en zone sismique. Hilti. Fiabilité. Performance. Hilti, votre parten aire pour application en zone sismique. Hilti. Fiabilité. Performance. 6 6 8 7 9 5 2 La conception parasismique et le choix des chevilles sont Applications structurelles en zones Les

Plus en détail

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management. permanents

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management. permanents 01 Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management systèmes de sécurité permanents 2 SpanSet - Compétence et passion pour votre sécurité Des mesures de sécurité s imposent

Plus en détail

LES SOLUTIONS SYSTÈMES BARDAGE RAPPORTÉ

LES SOLUTIONS SYSTÈMES BARDAGE RAPPORTÉ LES SOLUTIONS SYSTÈMES BARDAGE RAPPORTÉ ETANCO, partenaire avec 18 industriels (Agence CONNAN - DuPont TM CORIAN SOLID SURFACES - EVERLITE Architecture Lumière - FUNDERMAX - isore BATIMENT - JamesHardie

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris La laine de roche Les couleurs Les couleurs standard disponibles sont les suivantes : RAL 1015 ivoire claire RAL 7015 gris ardoise RAL 5008 bleu gris RAL 7022 gris terre d ombre RAL 7032 gris silex RAL

Plus en détail

Matériau S235JR - DIN EN 10025 Finition de surface. Epaisseur du matériau 1,5 mm. Désignation Filetage M Cote X Longueur L Charge de traction

Matériau S235JR - DIN EN 10025 Finition de surface. Epaisseur du matériau 1,5 mm. Désignation Filetage M Cote X Longueur L Charge de traction Plaque de base MP Pour la pose de deux tubes avec un seul point de fixation Pour installation de 2 colliers sur un seul point de fixation Matériau S235JR - DIN EN 10025 Epaisseur du matériau 1,5 mm Les

Plus en détail

systèmes De montage Domaines D application

systèmes De montage Domaines D application systèmes De montage Domaines D application version du catalogue Janvier 2015 systèmes De montage tritec : Domaines D application i. toit en pente : en appui sur toiture 1. Tuiles, bardeaux, plaques ondulées

Plus en détail

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet Notice de montage Vous avez choisi Eurotrappe, pour isoler votre sortie de cheminé à foyer ouvert, et nous vous en félicitons! Consignes de sécurité : Monter sur un toit n est pas anodin!!, cela comporte

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE CEL FRANCE Sarl au capital de 40 000E RC Alès 97RM 300 SIRET 410 748 875 00011 TVA CEE FR56410748875 NAF 316D Tableaux HTA Transformateur HTA Postes de transformation TGBT Disjoncteur BT www.cel france.com

Plus en détail

Réussir l assemblage des meubles

Réussir l assemblage des meubles Réussir l assemblage des meubles Assemblages en ligne Systèmes d accrochage de meuble LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les différents types d assemblage Les assemblages en angle ou en croix permettent

Plus en détail

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam Tablier métallique Une division du Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES PAGE NOS SERVICES... 4 NOTES SUR LES TABLEAUX DE CHARGE... 5 P-3615 & P-3606 DIMENSIONS & PROPRIÉTÉS PHYSIQUES... 6 TABLEAUX DES CHARGES

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation

À chaque nuance son domaine d application Conseil d utilisation > Les nuances de carbure à grain ultra-fin se caractérisent par une dureté très élevée et une excellente résistance à l usure. Elles sont utilisées à la fabrication d outils de fraisage et de forets pour

Plus en détail

Systèmes de canalisations

Systèmes de canalisations Systèmes de canalisations link-seal NOUVEAU! Le modèle PYRO-PAC: un passage offrant 3 heures de protection contre l incendie. REFERENCE DE LA PUBLICATION : 158004 (2003) (03) 829 28 80 (03) 828 39 59 ERIKS

Plus en détail

Fiche technique Ligne de vie SECURIFIL industrie

Fiche technique Ligne de vie SECURIFIL industrie ZI de Monterrat B.P.13 42501 Le Chambon Feugerolles Cedex France Tel : 04 77 40 54 38 Fax : 04 77 40 54 41 Mail : securite@somain.fr Fiche technique Ligne de vie SECURIFIL industrie ZI de Monterrat B.P.13

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS Généralités Aperçu Introduction Précision Instruction de montage Lubrification Conception page............................. 4............................. 5............................. 6.............................

Plus en détail

EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs

EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs EN 1090 : un nouveau défi pour les constructeurs métalliques, les maîtres d ouvrage et les concepteurs prof. ir. Wim HOECKMAN Victor Buyck Steel Construction (Eeklo) Vrije Universiteit Brussel infosteel

Plus en détail

Top. La vis adéquate pour chaque montage

Top. La vis adéquate pour chaque montage Top La vis adéquate pour chaque montage Vue d ensemble: De cette manière vous trouvez la vis qu il vous faut. Applications Vis Toproc vis à distance Toproc-Baby vis à distance Toproc-S autoperceuse vis

Plus en détail

HILTI ENGINEERING SERVICE NEWSLETTER DES INGÉNIEURS

HILTI ENGINEERING SERVICE NEWSLETTER DES INGÉNIEURS Edition 1-02/2014 HILTI ENGINEERING SERVICE NEWSLETTER DES INGÉNIEURS Hilti. Performance. Fiabilité. Séminaire Dimensionnement et installation de barres d armature dans le béton à Batibouw Hilti est un

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ La gamme ISONE Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ Type de clapets coupe-feu ISONE+/Ap circulaire ISONE+/Ap rectangulaire Type de clapets coupe-feu Cloison

Plus en détail

Guide d installation

Guide d installation PANNEAUX POLYVALENTS EN FIBROCIMENT Guide d installation Finex : solide par nature Finex inc. est un chef de file dans le domaine de la construction en fibrociment. Finex fabrique et offre une ligne de

Plus en détail

Fiche technique relative aux clous pour la fixation d'isolants rigides et semi-rigides d'épaisseur 30 à 200 mm

Fiche technique relative aux clous pour la fixation d'isolants rigides et semi-rigides d'épaisseur 30 à 200 mm Systèmes de fixation Fiche technique relative aux clous pour la fixation d'isolants rigides et semi-rigides d'épaisseur 30 à 200 mm X-IE avec clou type X-PH Fiche technique acceptée par SOCOTEC sous le

Plus en détail

8.5 Les murs coupe-feu en béton

8.5 Les murs coupe-feu en béton 8.5 Les murs coupe-feu en béton bâtiments d activité de commerce et de stockage Entrepôt de stockage de matières plastiques dans l Ain. Un mur séparatif coupe-feu aurait permis d arrêt de la propagation

Plus en détail

Force de serrage 123 N.. 21800 N. Pince de préhension parallèle à 2 doigts PGN-plus 160 avec doigts de préhension spécifiques à la pièce à manipuler

Force de serrage 123 N.. 21800 N. Pince de préhension parallèle à 2 doigts PGN-plus 160 avec doigts de préhension spécifiques à la pièce à manipuler PGN-plus Tailles 40.. 380 Poids 0.08 kg.. 39.5 kg Force de serrage 123 N.. 21800 N Course par doigt 2 mm.. 45 mm Poids de pièce recommandé 0.62 kg.. 80.5 kg Exemple d application Poste de chargement de

Plus en détail

Ancrage TVR 220. Fixation et Fondation. sans béton. pour Bâtiments

Ancrage TVR 220. Fixation et Fondation. sans béton. pour Bâtiments Ancrage TVR 220 Fixation et Fondation sans béton pour Bâtiments FIXATION TECNIVALOR TVR 220 La solution rapide et garantie sans béton, pour les bâtiments légers (fondation et fixation) qui remplace le

Plus en détail

T A C O NOTICE DE MONTAGE. Kit de pose sur toiture et châssis pour 1,2 ou 3 capteurs verticaux. Cette notice concerne 4 types d installations :

T A C O NOTICE DE MONTAGE. Kit de pose sur toiture et châssis pour 1,2 ou 3 capteurs verticaux. Cette notice concerne 4 types d installations : NOTICE DE MONTAGE Kit de pose sur toiture et châssis pour 1,2 ou 3 capteurs verticaux 15-60 27% - 173% Cette notice concerne 4 types d installations : T A C O TUILES ARDOISES TUILES PLATES CHASSIS TOITS

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

Fiche technique de l USM TK 005

Fiche technique de l USM TK 005 1 Fiche technique de l USM TK 005 Percements de membranes de toits Union Suisse du Métal Association professionnelle construction métallique, Seestrasse 105, Case postale, 8027 Zurich Tél. 044 285 77 77,

Plus en détail

WILLCO Aventi - Directives d application

WILLCO Aventi - Directives d application WILLCO Aventi - Directives d application Plaque d appui pour crépi 1 Généralités Les présentes directives d application sont spécifiquement destinées à la fixation dlaques de construction Aventi WILLCO

Plus en détail

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round.

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. 1 Objet La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. Le système complet comprend les éléments suivants: Panneaux Poteaux Accessoires tels que fixations

Plus en détail

Isolation Thermique par l Extérieur

Isolation Thermique par l Extérieur Isolation Thermique par l Extérieur Protéger le présent, préserver l avenir Pourquoi isoler? Les origines des fuites s d un immeuble ou d une maison sont connues. Provenant d une isolation absente ou faible,

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

www.soudal.com Systèmes de traversée efficaces pour retarder la propagation du feu

www.soudal.com Systèmes de traversée efficaces pour retarder la propagation du feu www.soudal.com Systèmes de traversée efficaces pour retarder la propagation du feu Soudal Fire Range Quitter les bâtiments en toute sécurité EN 1366-3 Le compartimentage... Un aspect essentiel de la protection

Plus en détail

Sommaire buses. Buses

Sommaire buses. Buses Sommaire buses Buses Pour tous types de machines hautes pression Pour des canalisations jusqu au Ø 600 mm Efficacité maximale Pour toutes sortes d obstruction Radiales ou rotatives Avec ou sans jet avant

Plus en détail

VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE

VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE VILLE DE SAINT GALMIER (42) CONSTRUCTION D UN PLAFOND DE SECURITE ANTI CHUTES ET ANTI-GOUTTES LOCAL DE VERRERIE ARTISANALE LOT UNIQUE : SERRURERIE / METALLERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Agrément Technique Européen ATE-13/0609. Traduction anglaise préparée par le DIBt Version originale en allemand. Plaques FERMACELL Powerpanel HD

Agrément Technique Européen ATE-13/0609. Traduction anglaise préparée par le DIBt Version originale en allemand. Plaques FERMACELL Powerpanel HD Deutsches Institut Für Bautechnik Organisme d évaluation des produits et éléments de construction Bureau de contrôle du bâtiment Établissement public de droit allemand reconnu au niveau fédéral et au niveau

Plus en détail

Accessoires. www.fsb.de/fr

Accessoires. www.fsb.de/fr 7 Accessoires 7a 7a 624 630 630 631 Tiges carrées Stabil et versions palières Tiges pleines Matériel de fixation Tiges carrées pour porte châssis 7a 622 Manuel FSB 2012 Aperçu 05 0102 Page 628 05 0103

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

Plafonds Placostil sur montants Montage standard

Plafonds Placostil sur montants Montage standard A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Plafonds Placostil sur montants Montage standard Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie La nouvelle réglementation concernant la réaction au feu (Annexe 5 AR 12/07/2012). Prescriptions concernant les traversées résistantes

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement LES MATÉRIAUX UTILISÉS EN ISOLATION ACOUSTIQUE Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

Panneau de bardage polyuréthanne FP

Panneau de bardage polyuréthanne FP 15 Panneau de bardage polyuréthanne ondulé type FP-W PROFIL 7 50 50 PROFIL 6 BRUCHAPaneel PROFIL 5 PROFIL 4 PROFIL 3 PROFIL PROFIL 1 Panneau de bardage polyuréthanne FP FIXATION CACHEE panneau de bardage

Plus en détail

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire 74 4.12 Résistance au feu du béton cellulaire Le béton cellulaire offre une résistance au feu excellente. Il ne contribue pas à la propagation du feu et ne développe pas de fumées toxiques pendant l incendie.

Plus en détail

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation

Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation GmbH & Co. KG Régulation SAS Fiche technique 907020 Page 1/7 Capteurs d humidité (capacitif) et capteurs de température pour application en climatisation Pour la mesure de l humidité relative de l air

Plus en détail

Ferrures d assemblage

Ferrures d assemblage Ferrures d assemblage Table des matières Ferrures d assemblage à percer 3-9 Ferrures d assemblage à visser 10-13 Équerre d assemblage et plaques de raccord 14-19 Ferrures d assemblage spécifiques 20-22

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

Brochure chevilles d isolation

Brochure chevilles d isolation Brochure chevilles d isolation WROCLAW SYDNEY STADE DE WROCLAW 2012 zdjęcie Łukasz Czyżykowski RAWLPLUG FIXATIONS FIXATION EN TOITURE NOWY JORK STATUE DE LA LIBERTÉ 1886 RAWLPLUG FIXATIONS XXe siècle,

Plus en détail

INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation

INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation 1. DÉFINITION Les marquises contrastantes Infusions offrent un choix de 16 finis de métal ou de plastique transparent

Plus en détail

Clapet coupe-feu ISONE applique

Clapet coupe-feu ISONE applique ISONE applique circulaire et rectangulaire Isone Applique DOMAINE D'APPLICATION Compartimentage de locaux tertiaires (ERP, IGH, locaux commerciaux ou industriels...) DESCRIPTION Coupe-feu 1h sur paroi

Plus en détail

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers.

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Sommaire Placoplatre : L innovation au cœur des enjeux. Découvrez notre dernière révolution technologique : Duo' Tech System Mur. La révolution de la contre-cloison

Plus en détail

ECRANS ACOUSTIQUES DURABLES

ECRANS ACOUSTIQUES DURABLES FICHE TECHNIQUE : CASSETTE ACOUSTIQUE ABSORBANTE P9507 A3/B3 (DLα 8 db/dl R 33 db) CODES P9507 : L = 0.00 3.00m P9371 : L = 3.01 4.00m (avec renforcement interne) P9372 : L = 4.01 5.00m (avec renforcement

Plus en détail

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker

Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Principes d établissement de plans pour ouvrages en briques de parement en terre cuite et clinker Sommaire Principes d établissement de plans Formats de briques Appareillages de maçonnerie Construction

Plus en détail

Laboratoire d essais techniques

Laboratoire d essais techniques Laboratoire d essais techniques Pour être sûr à 100 % Pour être sûr à 100 % Bossard dispose de plusieurs laboratoires d essais accrédités conformément à ISO / CEI 17025 dans les trois grandes zones du

Plus en détail

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour

Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour Avaloirs pour parking couvert Siphons de terrasse / Avaloirs de toit Pieds de descente / Siphons de cour 99 Avaloirs pour parking couvert, siphons de terrasse/cour, avaloirs de toit -les avantages typiques

Plus en détail

Vis autoperceuses Vissage direct en une seule opération

Vis autoperceuses Vissage direct en une seule opération Vis autoperceuses Vissage direct en une seule opération Vis autoperceuses Vissage direct en une seule opération Montage / Démontage rationnels Possibilités d applications universelles Gamme large et profonde

Plus en détail

D022751/01 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

D022751/01 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. D022751/01 ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 3 octobre 2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 3 octobre

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ. ALFABLOC murs autoporteurs

ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ. ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC a passé avec succès le test anti-feu d une durée de 6 heures selon la norme NF EN 1363-1. ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE

Plus en détail

POTENCE PIVOTANTE pour PALANS ÉLECTRIQUES

POTENCE PIVOTANTE pour PALANS ÉLECTRIQUES GARAGE EQUIPMENT POTENCE PIVOTANTE pour PALANS ÉLECTRIQUES TYPE HST-250-1100 (référence compatibles : MECAFER P200 et P400) 470002 Lire et suivre toutes les règles de sécurité et les instructions de fonctionnement

Plus en détail

DPM 100/50 NOTICE D UTILISATION

DPM 100/50 NOTICE D UTILISATION DPM 100/50 NOTICE D UTILISATION Contenu Mortaiser les portes en bois Mortaiser les portes en bois Pages 3-5 Procédure recommandée Percer des trous droits dans les portes Page 5 Mortaiser les portes en

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

Matériaux d'isolation

Matériaux d'isolation Produits d'étanchéité et d'isolation Matériaux d'isolation Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition :

Plus en détail

COFFRES-FORTS. Portes Métalliques Blindées & Portes Fortes Blindées

COFFRES-FORTS. Portes Métalliques Blindées & Portes Fortes Blindées Portes Métalliques Blindées & Portes Fortes Blindées PORTE METALLIQUE BLINDEE «JD» Pour ETS CARACTERISTIQUES DE FABRICATION : PORTE : agréée CAMCA RME 10. - Epaisseur totale 54 mm. - Protection en façade

Plus en détail

Ligne d'alimentation compacte DCL-Pro

Ligne d'alimentation compacte DCL-Pro Ligne d'alimentation compacte DCL-Pro Transmission sûre de l énergie Transmission sûre de l énergie Les machines mobiles sont tributaires d'une alimentation fiable en énergie. Les lignes d'alimentation

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP Conception aux états limites LSL et LVL SolidStart LP Guide Technique Pour la Charpente de Mur 1730F b -1.35E, 2360F b -1.55E and 2500F b -1.75E LSL 2250F b -1.5E and 2900F b -2.0E LVL Veuillez vérifier

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Et6. Octobre 2007. Armatures Manchonnées en Attente Pour l Industrie de la Construction

Et6. Octobre 2007. Armatures Manchonnées en Attente Pour l Industrie de la Construction CI/SfB (29) Et6 Octobre 2007 rmatures Manchonnées en ttente Pour l Industrie de la Construction 2 La société ncon conçoit et réalise des produits en acier de grande fiabilité pour l industrie de la construction.

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof Une échelle est appuyée sur un mur. S il n y a que la friction statique avec le sol, quel est l angle minimum possible entre le sol et l échelle pour que l échelle ne glisse pas et tombe au sol? www.hometownroofingcontractors.com/blog/9-reasons-diy-rednecks-should-never-fix-their-own-roof

Plus en détail

Située au cœur de la Lorraine, à 1 km de l autoroute A 31, l entreprise est au centre de l Europe.

Située au cœur de la Lorraine, à 1 km de l autoroute A 31, l entreprise est au centre de l Europe. ED 02/2014 1 Située au cœur de la Lorraine, à 1 km de l autoroute A 31, l entreprise est au centre de l Europe. Toutes les destinations françaises sont livrées en général dans les 24 heures, au maximum

Plus en détail

Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre. www.designproduction.fr

Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre. www.designproduction.fr Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre www.designproduction.fr PROFILS DE SOL ALUMINIUM SYSTÈME DE GARDE CORPS EN VERRE Les profils pour les serruriers, métalliers, miroitiers Nous disposons

Plus en détail

Les cloisons. Carreau de plâtre. La brique de verre

Les cloisons. Carreau de plâtre. La brique de verre La brique plâtrière Le béton Les cloisons Sous forme de petits éléments à maçonner ou directement en plaques hauteur d étage à monter, les cloisons distributives aujourd hui s adaptent non seulement aux

Plus en détail