DOSSIER de présentation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER de présentation"

Transcription

1 Projet d Habitat Participatif intergénérationnel et écologique DOSSIER de présentation 2015 Sommaire Mots d Ecoravissants Présentation d Ecoravie Donnez du sens à votre argent Chiffres et dates Contact p. 2 p. 3 p. 5 p. 7 p. 8

2 Ils veulent vivre en cohérence avec leurs idées sur l humain, la société, l environnement. Ils ne créent pas seulement des habitations dont ils seraient propriétaires mais un bien commun n appartenant à personne et donc... appartenant à tous. Ils sont convaincus que vivre ensemble c est mieux que tout seul. Ils sont prêts à surmonter les contraintes du collectif et à mettre leurs égos de côté. Des fous? Non! Les inventeurs d une nouvelle société. Cela se passe en Drôme provençale, à DIEULEFIT. Un signe? Embarquez dans l aventure ecoravie! Une aventure qui fait grandir, le plus souvent dans les rires et qui me fait dire une phrase que j aime bien : on n est jamais à l abri d un coup de bol...» Florence - 44 ans Oser inventer une nouvelle manière de vivre ensemble, en relation, en prenant soin des Hommes et de notre environnement. C est possible!» Raphaël - 34 ans «Pour moi, Ecoravie, c est... Une merveilleuse aventure humaine : depuis 7 ans! J ai la chance, à mon grand âge, de participer à un projet d avenir avec des bébés, des jeunes couples, des gens passionnés et passionnants.» Claire - 75 ans De belles personnes, dont j apprécie et partage les valeurs, avec qui j envisage de vivre avec sérénité autant d années que possible la dernière partie de ma vie. Ecoravie est ma famille d élection!» L endroit où je veux voir grandir mes enfants. Vision, enthousiasme et entraide... Comment passer à côté?» Sébastien - 29 ans Françoise - 67 ans 2

3 Présentation d' ecoravie Animées par l envie de vivre autrement, vingt personnes s engagent dans une aventure humaine ambitieuse : monter un projet d habitat de A à Z. Pour être fidèles à leurs valeurs, les Ecoravissants sont amenés à se former en matière de relations humaines, de financement et de construction. Et leurs choix en ces domaines se révèlent avant-gardistes. Les décisions sont prises au consensus Pour éviter la frustration de la minorité votante, qui mettrait en péril la cohésion du groupe, les décisions sont prises avec le consentement de tous. Le processus, auquel le groupe se forme depuis 2 ans, comporte différents tours de parole qui permettent à chacun de s exprimer et de mûrir ses opinions au contact de celles des autres. La décision finale n est actée que lorsque toutes les objections sont levées et que chacun y adhère pleinement. Elections sans candidat et Communication Non Violente font partie du panel d outils dont dispose également le groupe. Et ça marche depuis 7 ans! Et l argent, dans tout ça? Souvent, les questions d argent sèment la discorde. A Ecoravie, c est au contraire la solidarité en actes. Selon leurs possibilités, les futurs habitants apportent de euros à euros, et ce, sans rapport avec la surface du logement qu ils occuperont. A ce jour, il reste à trouver la moitié de la somme nécessaire à la construction. Les banques refusant de soutenir la propriété collective, Ecoravie fait appel à des particuliers et des personnes morales préférant mettre leur argent dans un tel projet plutôt que dans des placements soutenant le contraire de ce qu ils aiment. La perspective de contribuer à cette aventure humaine et innovante a déjà séduit plusieurs de ces investisseurs participatifs : Ecoravie a ainsi récolté des sommes importantes, qui seront progressivement remboursées par les loyers des habitants. 3

4 De la propriété individuelle au bien commun Ecoravie veut adopter un fonctionnement novateur, où les nouveaux arrivants sont choisis parce qu ils partagent les valeurs du groupe et non selon leur apport financier. A contrario, dans un habitat groupé où chaque foyer est propriétaire de sa part, le projet initial risque de disparaitre au départ des familles fondatrices. Les difficultés surviennent quand il faut trouver de nouveaux habitants capables de rembourser immédiatement les sortants. Le groupe travaille donc à la définition d un nouveau modèle juridique et financier qui permette à Ecoravie de sortir de toute propriété privée et de devenir à long terme un bien commun accessible à tous, sans besoin d apport financier. Ecoravie sera gérée par les personnes qui en ont temporairement le droit d usage, c est à dire par les habitants. Le loyer sera réduit au strict minimum nécessaire au fonctionnement : charges et entretien du bâti. Construction : l écologie du 21 e siècle Le groupe fait fi de la maison individuelle au profit du petit bâtiment collectif pour réduire l emprise au sol, favoriser les économies d énergie et mutualiser certains espaces. Ecoravie opte pour des bâtiments solaires à énergie positive. La production d énergie sera trois fois supérieure à l énergie consommée. Les bâtiments sont construits avec des matériaux écologiques et par des entreprises locales. Le groupe fait le pari de ne pas dépenser un centime pour se chauffer : du jamais vu en France sur du bâtiment collectif. Ecoravie aujourd hui : A ce jour, le groupe rassemble 19 adultes et 10 enfants. Il reste quelques places pour de nouveaux habitants. Ecoravie doit réussir à mobiliser toutes les personnes qui auraient envie de parier sur l avenir à ses côtés en devenant investisseurs participatifs euros, euros, toutes les contributions sont les bienvenues pour réunir les 1,5 millions d euros manquants. 4

5 Face à la fragilité du système bancaire et à l opacité des placements Optez pour un soutien direct à un projet qui vous tient à coeur et dont vous partagez les valeurs : l argent sert ici un projet concret, écologique, orienté vers l humain et au service de la construction d une autre société. Il permet de créer localement des richesses économiques et sociales. Ecoravie, est une Société coopérative (1 personne = 1 voix) dont le but non lucratif est inscrit statutairement. Son objet : créer du logement «très social» : - loyer très faible - charges très faibles - à terme, sans besoin d apport financier initial - fort lien social entre les habitants - intergénérationnel Vous participez ainsi, non à un projet d intérêt privé bénéficiant à quelques uns, mais à un projet d intérêt général. DONNEZ du sens à votre argent Optez pour un placement sécurisé Nous sommes tentés d affirmer qu Ecoravie est plus sûr qu une banque dans le système financier actuel. Quoi qu il en soit : les habitants sont solidaires de la dette qu ils ont envers vous. La capacité de remboursement de votre investissement dépend de leurs revenus (une bonne moitié des habitants sont retraités ou fonctionnaires). Vous pouvez venir à leur rencontre! En cas de faillite, la revente du terrain et des constructions écologiques à énergie positive permettrait de rembourser prioritairement les investisseurs par rapport aux habitants. Concrètement, pour vous : Un investissement souscrit pour une durée de 20 ans Un blocage initial de 3 ans pour permettre de finaliser la construction A partir de la 4 e année, la possibilité de demander le retrait partiel ou total de votre investissement => remboursement annuellement plafonné pour ne pas mettre en danger la trésorerie de la société, et en fonction des autres demandes de remboursement de l année. Une indexation de votre investissement sur l IRL (Indice de Référence des Loyers) pour compenser l érosion monétaire : vous ne perdez pas d argent et l indexation n est pas fiscalisée. La possibilité de renoncer à votre indexation en soutien supplémentaire au projet 5

6 Construction 20 ans après l entrée dans les bâtiments Petit à petit, jusqu à 100 ans Dépense de l argent collecté auprès des habitants et des investisseurs : investissement dans le bâti Remboursement de tous les apports des investisseurs grâce à une redevance payée mensuellement par les habitants Remboursement de tous les apports des habitants grâce à la partie locative de la redevance payée mensuellement par les habitants. Les dépenses liées à l entretien et la réfection du bâti sont planifiées. Témoignage de Bernard investisseur participatif à hauteur de euros «Depuis longtemps je cherchais à donner un sens à mon argent. J ai demandé à ma banque de ne pas m acheter d actions en Bourse, mais je ne sais pas exactement ce qu elle fait de l argent que j y ai déposé. J estime que, dans notre société hyperindividualiste, l habitat groupé est un des modes de vie d avenir pour la société plus solidaire et moins énergivore dont je rêve. C est pourquoi j ai voulu soutenir Ecoravie.» Vous pensez : ça ne va pas marcher car le groupe ne tiendra pas, ils finiront pas se disputer... Sachez que : Nous nous disputons déjà et avons surmonté des épreuves humaines ces 7 dernières années! Nous travaillons à la régulation et à la gestion des conflits, grâce à des formations et à la mise en oeuvre de la Communication Non Violente, grâce au travail des commissions Grandir et Vieillir Ensemble d une part, et Chacal d autre part. Nous prenons nos décisions avec le consentement de tous plutôt qu à la majorité (pour cela nous sommes accompagnés par l Université Du Nous) Nous offrons une large place à l expression et à l écoute de tous les points de vue sur les sujets les plus sensibles : l argent, l implication des uns et des autres, la solidarité, l éducation des enfants, etc. Ils nous soutiennent... 6 Besoin de plus d information? Contactez : Dominique GIRAL

7 ecoravie en chiffres 3,2 millions d euros, c est le budget de la construction les apports financiers des habitants vont de à euros pour un total d 1 million d euros 1 habitant = 1 voix, quel que soit son apport financier 8 investisseurs participatifs, déjà! Pour un total de euros 27 commissions et groupes de travail 144 journées de conseil d administration (1 week-end par mois) heures de bénévolat en 2014, soit l équivalent de euros 29 personnes de 1 à 76 ans m 2 de nature en ville 3 bâtiments et 1 maison commune 18 logements production d énergie 3 fois supérieure à la consommation 0 kwh achetés pour le chauffage...et en dates décembre avril 2015 juillet 2015 été 2016 premières réunions informelles création de l association création de la SCI acquisition du terrain obtention du permis de construire démarrage des travaux les habitants emménagent dans le premier bâtiment 7

8 Et bientôt... Le rêve devenu réalité! Lyon /ecoravie Votre contact : Dominique GIRAL DIEULEFIT Avignon Marseille

Investissez dans l'immobilier

Investissez dans l'immobilier Investissez dans l'immobilier 1 Investissez dans l'immobilier Visitez : www.immo-topics.fr 2 Investissez dans l'immobilier Sommaire Est-ce que l immobilier est fait pour vous?... 3 Pourquoi vous avez tout

Plus en détail

Quand on se lève le matin, que la journée s annonce, on ne peut savoir comment elle va se dérouler ni comment elle se terminera, on ne vit pas seul

Quand on se lève le matin, que la journée s annonce, on ne peut savoir comment elle va se dérouler ni comment elle se terminera, on ne vit pas seul Quand on se lève le matin, que la journée s annonce, on ne peut savoir comment elle va se dérouler ni comment elle se terminera, on ne vit pas seul dans un bocal et, les gestes à poser, les démarches à

Plus en détail

GAGNEZ PLUS! VOUS AVEZ TROUVÉ!

GAGNEZ PLUS! VOUS AVEZ TROUVÉ! GAGNEZ PLUS! Quels que soient votre situation professionnelle, votre âge, votre lieu de résidence ou votre niveau d études Si vous êtes à la recherche d une solution fiable, légale, sérieuse et efficace

Plus en détail

Rallye Aïcha des Gazelles Du 17 au 31 mars 2012.

Rallye Aïcha des Gazelles Du 17 au 31 mars 2012. http://www.rallyeaichadesgazelles.com/fr/levenement/presentation Association «Rêve de désert» 11 rue des Lys 57500 SAINT-AVOLD Nadine : 06.29.44.94.21. Johanne : 06.21.28.29.74. - Facebook : Elles rêvent

Plus en détail

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM.

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. NOTE EXPLICATIVE Principe général Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. L état Français, au lieu d allouer une subvention aux entreprises locales a décidé pour plus de réactivité

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour,

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur amallia.fr O de formes Publicis Activ RCS Paris 337 934 483 - Marque déposée pour le compte d Action Logement. Impression sur papier recyclé Oxygen -

Plus en détail

Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes

Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes CINQ PROFILS Les «Compagnons» Qui sont ils? Les hommes, les adultes et les seniors (au delà de 45 ans), sont particulièrement

Plus en détail

HABITER AUTREMENT c'est plus que du logement

HABITER AUTREMENT c'est plus que du logement HABITER AUTREMENT c'est plus que du logement Exprimez vos désirs,chaque point évoqué dans cette présentation peut être adapté dans le cadre de l'élaboration d'un projet partagé au cours de débats. 1) Mixité

Plus en détail

Dispositions du bail foncier type proposé par le réseau national américain des Community Land Trusts

Dispositions du bail foncier type proposé par le réseau national américain des Community Land Trusts Dispositions du bail foncier type proposé par le réseau national américain des Community Land Trusts Sources : Bail foncier type proposé par le réseau national des CLT : http://cltnetwork.org/wp-content/uploads/2014/01/model-lease-01-2011.pdf

Plus en détail

code d éthique et de déontologie

code d éthique et de déontologie code d éthique et de déontologie Notre éthique et notre déontologie Le Code d éthique et de déontologie a été adopté le 22 avril 2006 par la Chambre Syndicale après un large débat et des échanges approfondis,

Plus en détail

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour

Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Une étude Ipsos / Logica Business Consulting pour Valeurs, identité et aspirations des jeunes avant l élection présidentielle Mars 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : Glamour

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

Devenir investisseur citoyen : Créer un club. Guide pratique à destination des futurs cigaliers

Devenir investisseur citoyen : Créer un club. Guide pratique à destination des futurs cigaliers Devenir investisseur citoyen : Créer un club CIGALES Guide pratique à destination des futurs cigaliers Jean-François MICHON Président de l Association des Cigales de Bretagne Loïc Rolland, Directeur régional

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 PROJET ASSOCIATIF Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 NOTRE HISTOIRE L ENTRAIDE DES BOUCHES DU RHONE association régie par la loi du 1 er juillet 1901 est fondée en 1949, dans la perspective

Plus en détail

Fiche pratique Financements 2014

Fiche pratique Financements 2014 Fiche pratique Financements 2014 Selon l adage, les impôts sont éternels pas les aides. Alors profitez s en maintenant! Malgré le contexte économique actuel, des aides de l Etat sont encore attribuées

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à

mois offerts* en santé «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à Offre «Mutation» «Bientôt une mutation, une nouvelle vie commence! Avec la MNT, mon projet est facilité.» Jusqu à 3 en santé mois offerts* * Voir conditions à l intérieur du dépliant. En cas de mutation,

Plus en détail

La SENIORESCENCE ACTIVE

La SENIORESCENCE ACTIVE CENTRE RESSOURCES des INITIATIVES pour le DEVELOPPEMENT de l ECONOMIE LOCALE La SENIORESCENCE ACTIVE Avec le soutien de 1 Centre d Affaires ACTIV BURO 69120 Vaulx en Velin Permanences à MEYZIEU & VENISSIEUX

Plus en détail

Soirée Finance locale et solidaire 15 novembre 20 h Saint Victor

Soirée Finance locale et solidaire 15 novembre 20 h Saint Victor Soirée Finance locale et solidaire 15 novembre 20 h Saint Victor 50 participants Finansol labellise des produits financiers pour garantir leur coté éthique => garantie que le placement bénéficie à des

Plus en détail

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69)

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) Maitrise d ouvrage : 1 Accompagnateur coopérative d habitants: Habitat participatif et logement

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

INFOPACK WWW.HOMUNITY.FR SAS HOMUNITY 11, RUE FRANCOIS PONSARD 75116 PARIS RCS PARIS 804388627

INFOPACK WWW.HOMUNITY.FR SAS HOMUNITY 11, RUE FRANCOIS PONSARD 75116 PARIS RCS PARIS 804388627 INFOPACK WWW.HOMUNITY.FR SAS HOMUNITY 11, RUE FRANCOIS PONSARD 75116 PARIS RCS PARIS 804388627 Bienvenue Si vous avez téléchargé ce document, c est que notre concept a attiré votre attention et nous vous

Plus en détail

LA SOLUTION ÉPARGNE. mon épargne Multiprojets

LA SOLUTION ÉPARGNE. mon épargne Multiprojets LA SOLUTION ÉPARGNE qui évolue avec mes projets mon épargne Multiprojets 2 LA SOLUTION ÉPARGNE qui évolue avec mes projets Certains projets vous tiennent à cœur : > préparer dès aujourd hui votre retraite,

Plus en détail

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM.

Principe général. Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. NOTE EXPLICATIVE Principe général Participer au financement de matériel industriel dans les DOM TOM. L état Français, au lieu d allouer une subvention aux entreprises locales a décidé pour plus de réactivité

Plus en détail

Le jeu des Zoolalas. ou des inégalités mondiales et nationales

Le jeu des Zoolalas. ou des inégalités mondiales et nationales Le jeu des Zoolalas ou des inégalités mondiales et nationales Objectif : L objectif de cette animation est de faire comprendre aux participants les inégalités qui existent entre les différents habitants

Plus en détail

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement»

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement» Intervention de Mme Christine BOUTIN Ministre du Logement et de la Ville Conférence de presse jeudi 10 juillet 2008, 14h00 Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

«Association des Amis du Camp Junior de Vaumarcus» Statuts de l association

«Association des Amis du Camp Junior de Vaumarcus» Statuts de l association Préambule : «Association des Amis du Camp Junior de Vaumarcus» Statuts de l association L «Association des Amis du Camp Junior de Vaumarcus» est une association de personnes, pour qui le Camp Junior a

Plus en détail

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise Page 2 1. Qui je suis? Tout d abord, si vous ne me connaissez pas encore, permettez-moi de me présenter. Après tout qu estce qui me donne l autorité pour vous parler? Quelles preuves avez-vous que je peux

Plus en détail

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement

Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement OFFRE PACK INSTALL Banque Fédérale Mutualiste, la banque des agents du secteur public Une offre bancaire pleine d énergie pour faciliter votre logement MOINS DE 35 ANS BFM, partenaire du groupe Société

Plus en détail

Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012

Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012 Le Parrainage à la Croisée des Chemins Lundi 30 janvier 2012 Unapp - Apei de Lens et environs (www.apei-lens.org) L Apei de Lens et environs «Le Parrainage est une aventure humaine et une expérience unique»

Plus en détail

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT

Bienvenue. Ouverture par Jacqueline ERROT 20 et 21 mai Bienvenue Ouverture par Jacqueline ERROT Bilan 2013 par Mathias PERRIOT 2013 Loi relative à la mobilisation du foncier public en faveur du logement et au renforcement des obligations de production

Plus en détail

«INTERGENERATION ET TRANSMISSION» Présentation de la biennale organisée par le RIG PACA (Réseau Inter Génération en région PACA)

«INTERGENERATION ET TRANSMISSION» Présentation de la biennale organisée par le RIG PACA (Réseau Inter Génération en région PACA) LES QUATRIEMES RENCONTRES INTERGENERATIONNELLES EN REGION PACA «INTERGENERATION ET TRANSMISSION» 29 ET 30 AVRIL 2014 Présentation de la biennale organisée par le RIG PACA (Réseau Inter Génération en région

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

ÉVÈNEMENTS, FORMATIONS, VOYAGES DE STIMULATION ET DE MOTIVATION, TEAM-BUILDING ET SÉMINAIRES

ÉVÈNEMENTS, FORMATIONS, VOYAGES DE STIMULATION ET DE MOTIVATION, TEAM-BUILDING ET SÉMINAIRES ÉVÈNEMENTS, FORMATIONS, VOYAGES DE STIMULATION ET DE MOTIVATION, TEAM-BUILDING ET SÉMINAIRES Fun, action et adrénaline Pourquoi ne pas allier la productivité à l amusement? Notre programme vise à renforcer

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

Investissements Duflot : Quelles contraintes locatives dans les faits!

Investissements Duflot : Quelles contraintes locatives dans les faits! Investissements Duflot : Quelles contraintes locatives dans les faits! Ci-dessous, notre comparatif de rentabilité locative entre nos résidences «Scellier» commercialisées en 2012 et nos résidences «Duflot»

Plus en détail

Les moins de 30 ans et le crédit en 2015

Les moins de 30 ans et le crédit en 2015 Les moins de 30 ans et le crédit en 2015 Ont-ils vraiment accès au crédit? Quel est le profil des emprunteurs et leur projet? Quels bons conseils leur apporter? Empruntis accompagne les ménages dans leur

Plus en détail

Ce ratio est mieux connu sous le nom de : Nombre de foi les revenus. Mieux connu sous l appellation Nombre de foi le revenu net

Ce ratio est mieux connu sous le nom de : Nombre de foi les revenus. Mieux connu sous l appellation Nombre de foi le revenu net RATIOS D ANALYSES À COMPRENDRE Un ratio est une simple équation mathématique utilisée pour exprimer une relation entre des chiffres. L utilisation des ratios lors de l analyse de multi-logements est essentielle

Plus en détail

1 % logement : un service qui ne se dément pas

1 % logement : un service qui ne se dément pas 1 % logement : un service qui ne se dément pas Depuis la signature de la convention quinquennale du 3 août 1998, qui verra sa fin en 2003, le 1 % a bien changé. Claude COURTY [courty@cfecgc.fr] 48 Chargé

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

PRÊTS IMMOBILIERS. Les solutions. pour votre. projet immobilier. > Prêts à taux fixe ou variable > Prevair > Les prêts Éco PTZ

PRÊTS IMMOBILIERS. Les solutions. pour votre. projet immobilier. > Prêts à taux fixe ou variable > Prevair > Les prêts Éco PTZ PRÊTS IMMOBILIERS Les solutions pour votre projet immobilier > Prêts à taux fixe ou variable > Prevair > Les prêts Éco PTZ ASSURANCE HABITATION : Assur-BP Habitat Pour assurer votre logement en toute sérénité,

Plus en détail

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella CONSULTANTE EN IMMOBILIER Micol Singarella - Avez vous entendu parler de toutes les bonnes affaires sur Berlin mais pas encore de moi? Pas de problème, il est encore temps! Je suis une consultante en agence

Plus en détail

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Intervenant Mathé Kaufmann Gestalt-Thérapeute, Superviseure

Plus en détail

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1 CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1. La SCI en bref L essentiel sur la société civile immobilière (SCI) Une SCI est une société civile qui gère un patrimoine Immobilier. La

Plus en détail

SOMMAIRE. Contact Presse : Florence BARDIN 06 77 05 06 17 - florence.bardin@agencef.com

SOMMAIRE. Contact Presse : Florence BARDIN 06 77 05 06 17 - florence.bardin@agencef.com DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE Simon de Cyrène : une innovation sociale qui fait école. p 2 Une maison partagée, c est quoi?. P 3 2015-2017 : Création de maisons partagées dans 10 nouvelles villes de

Plus en détail

Bonjour, Vous trouverez ensuite une lettre que j ai envoyée à certains politiciens fédéraux en 2008, pour leur demander d examiner cette idée.

Bonjour, Vous trouverez ensuite une lettre que j ai envoyée à certains politiciens fédéraux en 2008, pour leur demander d examiner cette idée. De : Bill Strautman Date : Le 12 août 2011 5:28 PM Pour : ~Finance/Finances Cc : Sujet : LA POPULATION CANADIENNE EST INVITÉE À FAIRE CONNAÎTRE SES PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL 2012 Bonjour, On a porté

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997

CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC. Transcription partielle du reportage de J.E. diffusé le 7 novembre, 1997 CONSEIL CANADIEN DES NORMES DE LA RADIOTÉLÉVISION CONSEIL RÉGIONAL DU QUÉBEC Annexe A CFTM-TV (TVA) au sujet de J.E. (Croisade pour un presbytère) (CBSC Decision 97/98-0555) Transcription partielle du

Plus en détail

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR CE QU IL FAUT SAVOIR POUR BIEN COMPRENDRE NOTRE ACTIVITE Comment payer moins d impôts? C est la question que se posent

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vert-Costa-Rica.fr

DOSSIER DE PRESSE. Vert-Costa-Rica.fr DOSSIER DE PRESSE Vert-Costa-Rica.fr SOMMAIRE Le mot de l auteur : Quand l amour change une vie! - Page 3 - Une aventure : Un voyage à la découverte du Costa Rica, un partage avant tout! - Page 5 à 7 -

Plus en détail

Qui mieux qu un chef d entreprise peut accompagner un nouvel entrepreneur?

Qui mieux qu un chef d entreprise peut accompagner un nouvel entrepreneur? DOSSIER DE PRESSE Qui mieux qu un chef d entreprise peut accompagner un nouvel entrepreneur? Contact presse : Corinne PRIGENT Directrice 06 73 11 17 85 cprigent@reseau-entreprendre.org Sommaire Sommaire...

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

La résolution générale

La résolution générale La résolution générale Placer la solidarité au cœur de nos ambitions! S ajoutant aux difficultés structurelles, la crise financière internationale, qui frappe également notre pays, renforce la fréquence

Plus en détail

16h15 L habitat coopératif : comment une collectivité peut-elle soutenir l engagement citoyen?

16h15 L habitat coopératif : comment une collectivité peut-elle soutenir l engagement citoyen? 16h15 L habitat coopératif : comment une collectivité peut-elle soutenir l engagement citoyen? CONFERENCE TECHNIQUE 7 décembre 2010 Auditorium Maison de l Habitat Sarah TRUDELLE, HABICOOP La coopérative

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

Atelier Finance du 2 mai

Atelier Finance du 2 mai Atelier Finance du 2 mai Les GRT du Québec nous disent toujours qu il y une seule question à laquelle les accompagnants ne doivent jamais répondre : «Combien coûte un projet?» avant qu il ne soit finalisé.

Plus en détail

BELL BOX DEVENIR AMBASSADRICE VOTRE GUIDE. Camille À VOTRE ÉCOUTE. (33) 03 20 26 27 28 relation-client@claudebell.com

BELL BOX DEVENIR AMBASSADRICE VOTRE GUIDE. Camille À VOTRE ÉCOUTE. (33) 03 20 26 27 28 relation-client@claudebell.com BELL BOX DEVENIR AMBASSADRICE VOTRE GUIDE 1 INDEX 3 - INSTITUT CLAUDE BELL, qui sommes-nous? 4 - INSTITUT CLAUDE BELL, notre historique. 5 - Nos différentes gammes de produits / Contrôle Qualité. 6 - Ambassadrice,

Plus en détail

Bâle 3: le retour du Régulateur

Bâle 3: le retour du Régulateur Bâle 3: le retour du Régulateur Au siège de la banque Universelle Hey c est quoi cette tête d enterrement? T as lu les journaux sur les nouvelles règles de Bâle 3? Le régulateur veut augmenter le capital

Plus en détail

URBAN VITALIM SCPI «PINEL»

URBAN VITALIM SCPI «PINEL» URBAN VITALIM La note d information prévue par le Code Monétaire et Financier a obtenu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-06 en date du 12/05/2015. Elle peut être obtenue gratuitement

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France.

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France. Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013 Bonjour, Je m appelle Cédric Mametz. J ai 34 ans. Je travaille dans un ESAT. L ESAT est le nom des structures de travail protégé

Plus en détail

Sommaire. Leetchi.com en un clin d oeil P.3. , c est quoi? P.4. Comment ça marche? P.5. Leetchi.com, exemple d utilisation P.6

Sommaire. Leetchi.com en un clin d oeil P.3. , c est quoi? P.4. Comment ça marche? P.5. Leetchi.com, exemple d utilisation P.6 presse Dossier de ommaire Leetchi.com en un clin d oeil P.3, c est quoi? P.4 Comment ça marche? P.5 Leetchi.com, exemple d utilisation P.6 10 bonnes raisons d utiliser Leetchi.com P.7 Leetchi.com, une

Plus en détail

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables?

Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? Better thinking. Together. Epargne : prudence et ambition sont-ils conciliables? 1 ère étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Sommaire Fiche technique 3 Objectif Retraite

Plus en détail

Règlements généraux. De l Association des étudiants en orthophonie et en audiologie (A.D.É.O.A. inc.)

Règlements généraux. De l Association des étudiants en orthophonie et en audiologie (A.D.É.O.A. inc.) Règlements généraux De l Association des étudiants en orthophonie et en audiologie () Propositions faites aux membres réunis en Assemblée générale le 24 septembre 2014 Version précédente adoptée le 9 octobre

Plus en détail

CONGRES54 e Congrès de l Union syndicale suisse. 5/6 novembre 2010, Berne

CONGRES54 e Congrès de l Union syndicale suisse. 5/6 novembre 2010, Berne CONGRES54 e Congrès de l Union syndicale suisse 5/6 novembre 2010, Berne Impressum: Éditrice : Union syndicale suisse USS 3003 Berne, www.uss.ch, info@sgb.ch Rédaction : Pietro Cavadini Conception graphique

Plus en détail

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter N 24 Strasbourg Janvier 2012 let Tre des ateliers «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Jacqueline-Marie Ganter Chers amis lecteurs Les fêtes de fin d année passées, nous

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012

DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012 DOSSIER DE PRESSE Recyclés pour les mal-logés Novembre 2012 Avec le soutien de Sébastien CHABAL L invitation surprenante d Habitat et Humanisme au profit de la rénovation d une résidence pour mères isolées

Plus en détail

l essentiel 2012 des petits frères des Pauvres L essentiel 2012 de la Fondation

l essentiel 2012 des petits frères des Pauvres L essentiel 2012 de la Fondation l essentiel 2012 L essentiel 2012 de la Fondation des petits frères des Pauvres La Fondation des petits frères des Pauvres s inscrit dans un mouvement associatif tourné vers les personnes âgées ou en grande

Plus en détail

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE

CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE ALLIADE CIL 2000 CILAV PROJET V5 13/12/07 CONVENTION DE SECURISATION DE L ACCESSION SOCIALE A LA PROPRIETE DANS LE RHÔNE 1 PREAMBULE : L évolution du contexte du marché immobilier de l agglomération lyonnaise

Plus en détail

Art. 2 : Siège et durée L Association a son siège dans la République et canton de Genève à l adresse de son secrétariat. Sa durée est illimitée.

Art. 2 : Siège et durée L Association a son siège dans la République et canton de Genève à l adresse de son secrétariat. Sa durée est illimitée. Association Alzheimer Suisse Section de Genève Chemin des Fins 27 1218 Grand Saconnex STATUTS Dans les présents statuts, toute dénomination de personne, de statut ou de fonction recouvre l homme ou la

Plus en détail

Investir dans l immobilier

Investir dans l immobilier Investir dans l immobilier avec la loi Duflot Pour vous constituer un patrimoine immobilier en toute sérénité Investissement locatif Constituez-vous un patrimoine immobilier Préparer l avenir w Acheter

Plus en détail

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants?

L Habitat dans le PayS d AnceniS. aidee. Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS l accession aidee Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L ACCESSION AIDÉE L accession aidée L accession sociale ou aidée concerne des ménages

Plus en détail

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Contexte Les enjeux des énergies renouvelables Une transition énergétique nécessaire Les questions énergétiques représentent l un des

Plus en détail

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n Un seul compte pour votre retraite M a n u v i e u n Avant de prendre leur retraite, la plupart des Canadiens prennent les mesures qui s imposent pour se garantir un revenu mensuel stable. Ils peuvent

Plus en détail

Maison de santé / Pôle de santé Enjeux juridiques

Maison de santé / Pôle de santé Enjeux juridiques Maison de santé / Pôle de santé Enjeux juridiques Séminaire d échange de pratiques à destination des médecins libéraux Samedi 26 Novembre 2011 Maître Caroline KAMKAR (Avocat au Barreau de Lille) Maisons

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS :

FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS : Ministère de l Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement le 20 décembre 2006 FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT POUR TOUS : Jean-Louis BORLOO, Ministre de l emploi, de la cohésion sociale et du logement

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

ANNEXE : Les questions que vous vous posez peut-être *

ANNEXE : Les questions que vous vous posez peut-être * L engagement bénévole des retraités : une implication réfléchie! ANNEXE : Les questions que vous vous posez peut-être * L argent : - Est-ce que je touche tous mes droits? - L indemnité de départ à la retraite

Plus en détail

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois!

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois! Janvier 2013 Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05 1.!Evolution des loyers par typologie!!depuis 12 mois! 07 2.!Evolution des loyers sur 10 ans!

Plus en détail

ASSISTANT(E) FAMILIAL(E) DEVENEZ

ASSISTANT(E) FAMILIAL(E) DEVENEZ Le Département de Seine-et-Marne recrute et forme des assistants familiaux, un vrai métier au service des enfants et des adolescents. Édito L enfance est une période cruciale pour l épanouissement de l

Plus en détail

FORME JURIDIQUE DE L ENTREPRISE

FORME JURIDIQUE DE L ENTREPRISE FORME JURIDIQUE DE L LE CHOIX DE LA FORME JURIDIQUE DE L Démarche à effectuer Exploitation de par l entrepreneur sous ses noms et prénoms complets Aucune démarche particulière Exploitation de par l entrepreneur

Plus en détail

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble,

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, Nous mettons le logement au service de l emploi et des entreprises Combien de temps un salarié est-il prêt à consacrer chaque jour pour

Plus en détail

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur Chapitre 11, assurance et diversification Réponses aux Questions et problèmes 1. Transactions de 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500 62 500 payés à 0 62 500 payés

Plus en détail

55% des français sont intéressés par un volontariat international

55% des français sont intéressés par un volontariat international Membre du groupe Le Congé de Solidarité Un outil RSE au service de vos collaborateurs L association DSF Développement Sans Frontières (DSF) est une association de solidarité internationale, reconnue d'intérêt

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail