Projet Evolution 3G/4G: LTE(Long Term Evolution)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet Evolution 3G/4G: LTE(Long Term Evolution)"

Transcription

1 Projet Evolution 3G/4G: LTE(Long Term Evolution) Présenté par: ABIDJO Donald DIOUF Alimatou SOME Armande ZOUGNON Martial Sous la direction de: Dr KORA AHMED Année académique: PLAN: Introduction I. Définition de LTE II. Caractéristiques de LTE A. Spécifications techniques B. Technologies d accès et de multiplexage C. Evolution UMTS/LTE D. Avantages & Insuffisances III. Architecture de LTE A- Architecture Physique B- Architecture Logique Conclusion 2 1

2 INTRODUCTION Le monde est très différent aujourd'hui qu'il ya dix ans. La connectivité fixe à haut débit est désormais omniprésente avec plusieurs mégabits de vitesses disponibles à un coût raisonnable pour les clients via DSL, fibre et câbles. Alors que l'internet mobile et l'attrait pour les réseaux mobiles haut débit sont en pleine expansion, le choix de la technologie pertinente est cruciale puisqu'il engage l'avenir de tout un pan du secteur des télécoms. Jusqu'en 2007, trois technologies principales étaient vues comme candidates à l'après HSPA : lemobile WiMAX, la3g LTE et l'umb (Ultra Mobile Broadband ), dans un relatif équilibre. Mais depuis 2007, LTE remporte les suffrages grâce à une mutualisation des ressources et des connaissances réalisée par un groupement industriel baptisé LSTI (LTE / SAE Trial Initiative ) créé en mai 2007 qui permet une progression rapide des validations techniques des différents aspects du futur réseau mobile. Dans la suite de l exposé, nous allons étudier la technologie LTE: caractéristiques, architecture, avantages et insuffisances. 3 I- DEFINITION 4 2

3 I- DEFINITION LTE(Long Term Evolution) provient du 3GPP (3rd Generation Partnership Project) et concerne les évolutions à long terme de la 4G, c est-à-dire des technologies radio mobile utilisant l OFDMA. LTE est aussi appelé «3,99G» car proche de la 4G mais ne satisfaisant pas encore toutes les spécifications imposées par l'union internationale des télécommunications (UIT) pour cette nouvelle norme, notamment en termes de bande passante utilisée. Ainsi les interfaces de cette technologie sont associés à des antennes intelligentes et directives, qui devraient permettre d atteindre 100Mbits/s dans le sens montant et 200Mbits dans le sens descendant. 5 I- DEFINITION La norme a été finalisé en fin 2007, et la commercialisation des premiers produits devraient débuter vers L idée est de suivre les développements effectués par la gamme Wi-xx, qui associe plusieurs tailles de cellules et des handovers verticaux. Ainsi,LTE participe à l'accroissement des capacités des réseaux mobiles et ouvre de nouvelles perspectives dans la mesure où il offrira des débits supérieurs à ce que l'on trouve pour l' Internet filaire endsl. La LTE a été introduit dans la 3GPP release 8. Une grande partie de cette dernière sera orienté vers l'amélioration de l'umts. 6 3

4 I- DEFINITION LTE(évolution À long terme) est la technologie à haut débit mobile la plus efficace pour fournir une expérience d'utilisateur excellente. Elle offre les taux(tarifs) de données les plus hauts et les temps de latence les plus courts. 7 II-CARACTERISTIQUES A-Spécifications techniques Débit sur l interface radio: L interface radio E-UTRAN doit pouvoir supporter un débit maximum descendant instantané (du réseau au terminal) de 100 Mbit/s en considérant une allocation de bande de fréquence de 20 MHz pour le sens descendant et un débit maximum montant instantané (du terminal au réseau) de 50 Mbit/s en considérant aussi une allocation de bande de fréquence de 20 MHz. Bandes de fréquence : La technologie LTE supporte des bandes souples allant de 1.25, 2.5, 5, 10, 15 à 20MHz Techniques de multiplexage: Les spécifications LTE prévoient le fonctionnement en mode dual : multiplexage de fréquences (FDD) et multiplexage temporel (TDD). En mode FDD (Frequency Division Duplexing), l'émission et la réception se font à des fréquences différentes. En mode TDD, l'émission et la réception transitent à une même fréquence, mais à des instants différents. C est le premier mode (FDD) qui est actuellement mis en œuvre dans les équipements télécoms et déployé dans la plupart des premiers réseaux 4G LTE autorisés. Le deuxième mode (TDD) fonctionne sur des bandes de fréquences distinctes qui feront l objet d attributions ultérieures. Voir tableau et figure à la diapo suivante (bandes FDD et TDD). 8 4

5 9 10 5

6 A-Spécifications techniques Délai de latence: temps d établissement maximisé à 100 ms et délai de transit ne dépassant pas 10 ms Mobilité : assurée à des vitesses comprises entre 120 et 350 km/h. Le handover pourra s effectuer (la LTE ne permet que le hard handover et non pas le soft handover) dans des conditions où l usager se déplace à grande vitesse. Coexistence avec les anciens standards: Il s agira pour l opérateur de s assurer que le handover entre la LTE et la 2G/3G (GSM, GPRS, W-CDMA, UMTS, CDMA-2000) est toujours possible. Le handover entre E-UTRAN (LTE) et UTRAN (3G) doit être réalisé en moins de 300 ms pour les services temps-réel et 500 ms pour les services non temps-réel. 11 B- Technologies d accès et de multiplexage 12 6

7 B- Technologies d accès et de multiplexage La norme LTE repose sur une combinaison de technologies sophistiquées à même d'élever nettement le niveau de performances (haut débit et latence) par rapport aux réseaux 3G existants: OFDMA (Orthogonal Frequency Division Multiple Access) pour le sens descendant, SC-FDMA (Single Carrier - Frequency Division Multiple Access) pour le sens montant et les techniques d antennes multiples MIMO (déjà utilisés pour le Wi-Fi ou le Wimax) qui permettent de multiplier les canaux de communication parallèles, ce qui augmente le débit total et la portée. Avec le OFDMA et le SC-FDMA, on a une efficacité du spectre de 5 bit/s/hz pour le sens descendant et 2,5 bit/s/hz pour le sens montant OFDM 14 7

8 1-OFDM 15 1-OFDM 16 8

9 1-OFDM 17 1-OFDM 18 9

10 2- OFDMA Le retard induit par le phénomène de trajets multiples (crée par la différence entre les temps d arrivée des copies du signal qui suivent différentes directions) peut provoquer l interférence entre un symbole reçu le long d'un chemin d'accès retardé et un symbole ultérieure arrivant au niveau du récepteur grâce à un trajet plus direct. Cet effet est dénommé Interférences Entre-Symboles(IES) 19 Interférence entre-symboles 20 10

11 2-OFDMA 21 2-OFDMA 22 11

12 2-OFDMA 23 2-OFDMA Pour transmettre le maximum d'informations sur une portion de fréquence donnée, l'ofdma utilise des sous-porteuses orthogonales entre elles c est à dire que lorsque l amplitude d une sous porteuse est maximale les amplitudes des autres sous porteuses sont à zéro. Ainsi les signaux des différentes sousporteuses se chevauchent mais grâce à l'orthogonalité n'interfèrent pas entre eux

13 Principe de l orthogonalité 25 2-OFDMA 26 13

14 2-OFDMA SC-FDMA 28 14

15 3. SC-FDMA SC-FDMA 30 15

16 3. SC-FDMA SC-FDMA 32 16

17 3. SC-FDMA SC-FDMA 34 17

18 4- MIMO Afin d obtenir un gain en diversité et en débit, la LTE MIMO propose Un système qui se compose de 4 antennes émettrices et 4 antennes réceptrices (configuration inférieure possible). Ainsi, le récepteur doit déterminer la réponse impulsionnelle du canal de chaque antenne d'émission. En LTE, les réponses impulsionnelles des canaux sont déterminées par la transmission séquentielle de signaux de référence connus de chaque antenne de transmission. Notez que pendant qu une antenne émettrice envoie le signal de référence, l'autre antenne est inactive. Une fois que les réponses impulsionnelles du canal sont connues, les données peuvent être transmises par les antennes 35 C-Evolution UMTS -> LTE 36 18

19 C-Evolution UMTS -> LTE 37 D-AVANTAGES ET INCONVENIENTS Avantages Ce nouveau standard devrait permettre aux opérateurs de réduire leurs couts et aux utilisateurs de bénéficier de meilleures performances. Pour parvenir à ce résultat, les systèmes radio LTE recourent à des technologies d'antennes multiples qui permettent une meilleure utilisation du spectre

20 Avantages des débits plus élevés sur les liens montants ou descendants du réseau, grâce à l agrégation de porteuses ; débits pouvant aller jusqu'à 100 Mbps des performances radios accrues au niveau d'une cellule pour servir plus de terminaux, grâce aux évolutions de la technologie MIMO ; la possibilité de déployer des relais radio à coût faible qui viendront étendre la couverture d'une cellule ; Des temps de latence qui seront diminués; 39 Avantages Ne nécessite pas beaucoup de travaux de génie civil un meilleur passage à l'échelle en termes de capacité de trafic supporté par le réseau

21 Insuffisances Obtention d une licence d exploitation auprès d une autorité publique. En réalité, la LTE ne pourra franchir que de petits obstacles comme un arbre ou une maison mais le signal est incapable de passer au travers de collines ou d immeubles importants. Le débit en présence d obstacle est fortement diminué. 41 III. Architecture 1. Architecture physique En réalité, le réseau s appelle EPS (Evolved Packet System). Il est constitué d un réseau d accès qui est le LTE (Long Term Evolution) et d un réseau-cœur appelé EPC (Evolved Packet Core)

22 1.Architecture physique 43 Architecture physique: E-UTRAN ou LTE A la différence de l UTRAN 3G où sont présentes les entités Node B et RNC, l architecture E-UTRAN ne présente que des enodeb. Ils sont responsables de l émission et la réception radio avec le mobile. Les fonctions supportées par le RNC ont été réparties entre l enodeb et le MME/Serving GW. Les enodebs sont reliés entre eux par une interface X2. L'eNodeB est relié au cœur du réseau à travers l'interface S1. Cette dernière consiste en S1-U(S1- Usager) entre l'enodeb et le Serving Gateway(SGW) et S1-C(S1-Contrôle) entre l'enodeb et le MME

23 Architecture physique: EPC MME(Mobility Management Entity) Il assure plusieurs fonctionnalités surtout sur le plan du contrôle(signalisation). On peut citer: o La signalisation EMM (EPS Mobility Management) qui permet de gérer la mobilité (attachement, détachement, mise à jour de localisation du mobile)et ESM (EPS Session Management) qui gère les sessions (établissement/libération de session de données); o L'authentification du mobile au moment de la connexion avant de lui autoriser l'accès au réseau; o Le paging du mobile quand il y a des données entrants à destination de ce dernier; o La mise à jour du Tracking Area (liste des zones de localisation prises en charge par le MME) quand le mobile change la zone géré par son MME nominal; o Le choix du Serving GW et du PDN GW qui serviront à mettre en œuvre le Default Bearer au moment du rattachement du mobile au réseau; o La sélection de MME lors du handover avec changement de MME; o La sélection du SGSN lors du handover avec les réseaux d accès 2G/3G; o La mise à jour de la localisation du mobile dans le HSS lorsqu il se rattache au réseau et le chargement du profil de l'abonné; o L'établissement des bearers (dedicated ou default) pour la prise en charge des communications; 45 Architecture physique: EPC Serving GW (Serving Gateway) C est le point d ancrage après le LTE/E-UTRAN. Il gère: o Le handover inter-enodeb et le handover entre LTE et les réseaux 2G/3G; o Le routage des paquets sortant au PDN GW et relai des paquets entrants à l enodeb servant le mobile; o La mise en mémoire des paquets entrants lorsque le mobile destinataire est dans le mode IDLE (mobile qui n'a pas encore de dedicated bearer); o La taxation en comptant le nombre d octets de données par abonnée; 46 23

24 Architecture physique: EPC PDN GW (Packet Data Network Gateway) Il assure: o L interfaçage vers les réseaux de données IP externes; o L assignation d une adresse IP au mobile au moment de l'attachement au réseau; o La taxation des flux de service dans le sens montant et descendant. HSS (Home Subscriber Server) Le HSS est un HLR évolué et contient l information de souscription des abonnés pour les réseaux 2G, 3G, LTE, IMS L interface vers le HSS s appuie sur le protocole DIAMETER (protocole du monde IP) à la différence de la 2G/3G qui utilise le protocole MAP (protocole du monde SS7). 47 Architecture physique: EPC PCRF (Policy & Charging Rules Function) L entité PCRF réalise deux fonctions : Elle fournit au PDN-GW les règles de taxation nécessaire pour différencier les flux de données de service et les taxer de façon appropriée Elle demande au PDN-GW d établir, de modifier et de libérer des dedicated bearer en fonction de la QoS souscrite par l'abonné

25 2. Architecture Logique: Protocoles et couches 49 Architecture Logique: Protocoles et couches NAS: Non Access Stratum, établit la communication avec la MME, gestion de la mobilité et des sessions. Layer3: Radio Resource Control, responsable de la diffusion d information système, configuration des sous couches RLC,MAC et PDCP, des fonctions mobilité et gestion de QoS Layer2: Packet Data Convergence Protocol: réduit le nombre de bits à transmettre, réalise la compression des headers IP Radio Link Control (RLC): responsable de la segmentation, de la concaténation et de la retransmission. Médium Access Control: responsable de l ordonnancement en liaison UL/DL. Chois de la modulation et l assignement de ressources. Layer 1(PHY): fonction codage/décodage, modulation/démodulation et mappage des ressources 50 25

26 Architecture Logique: Canaux radios a- Canaux logiques: Les canaux logiques correspondent aux services de transfert de données offert par les protocoles des couches hautes de l interface radio. Il y a uniquement deux types de canaux logiques : les canaux de contrôle, pour les transferts des informations du plan de contrôle et lescanauxde trafic pour les transferts des données utilisateur du plan usager. Chacun des canaux de ces deux catégories corresponds à un certain type de flux d information. 51 Architecture Logique: Canaux radios a- Canaux logiques(suite) Les canaux logiques de contrôles dans l E-UTRAN sont : BCCH (Broadcast Control Channel) est un canal commun en downlink, utilisé par le réseau pour broadcaster les informations système de l E-UTRAN à l ensemble des Terminaux présents dans une cellule radio. Ces informations sont utilisées par le terminal, par exemple pour connaitre l opérateur, pour avoir des informations sur la configuration des canaux commun de la cellule et comment accéder au réseau, etc. PCCH (Paging Control Channel) est un canal commun en downlink qui transfère les informations de paging aux terminaux présents dans une cellule. CCCH (Common Control Channel) est utilisé pour la communication entre le terminal et l E -UTRAN. Ce canal est typiquement utilisé dans les premières phases de l établissement de communication

27 Architecture Logique: Canaux radios a- Canaux logiques(suite) MCCH (Multicast Control Channel) est utilisé pour la transmission des informations MBMS(Multimedia Broadcast and Multicast Service) du réseau à plusieurs terminaux. DCCH (Dedicated control Channel) est un canal point-à-point bidirectionnel qui supporte les informations de contrôle entre un terminal donné et le réseau. Il supporte uniquement les signalisations RRC et NAS. Les canaux logiques de trafic sont : DTCH (Dedicated Traffic Channel) est un canal point-à-point bidirectionnel utilisé entre un terminal donné et le réseau. Il peut supporter la transmission des données utilisateurs qui inclut les données elles mêmes et la signalisation de niveau application associée à ce flux de données. MTCH (Multicast Trafic Channel) est un canal de données point-àmultipoint pour la transmission de trafic de données du réseau à un ou plusieurs terminaux. Comme pour le MCCH, ce canal est associé au MBMS. 53 Architecture Logique: Canaux radios b- Canaux de transports Les canaux de transport E-UTRAN en downlink sont : BCH (Broadcast Channel) est associé au canal logique BCCH. Il permet un Transport Format fixé et prédéfinit et doit couvrir l ensemble de la cellule. PCH (Paging Channel) associé au BCCH. DL-SCH (Downlink Shared Channel) qui est utilisé pour transporter le contrôle d usager ou le trafic data. MCH (Multicast Channel) qui est associé au MBMS pour le contrôle des informations de transport. Les canaux de transport E-UTRAN en uplink sont: UL-SCH (Uplink Shared Channel) qui est l équivalent du DL-SCH en uplink. RACH (Random Access Channel) qui est un canal de transport spécifique supportant un contrôle d information limité. Il est utilisé durant les premières phases d établissement de communication ou dans le cas du changement d état du RRC

28 Architecture Logique: Canaux radios 55 CONCLUSION La technologie LTE s'appuie sur un réseau de transport de paquet IP. Elle n a pas prévu de mode d'acheminement pour la voix, autre que la VoIP, contrairement à la 3G qui transporte la voix en mode circuit (à la manière des réseaux de téléphonie fixes classiques). La mise au point de spécifications adaptées au trafic téléphonique existant (non IP) fait d'ailleurs l objet de débats intenses entre opérateurs et équipementiers télécoms. Deux options techniques existent pour acheminer le trafic téléphonique classique sur les réseaux LTE. La fonction remplie en mode circuit (circuit switch fallback), qui doit être ajoutée aux futurs réseaux radio LTE, consiste à basculer un appel téléphonique (ou des SMS) sur les réseaux cellulaires existants 2G et 3G. L autre initiative, baptisée Voice over LTE via Generic Access (Volga), consiste à transporter voix et SMS dans un tunnel de données au travers d un réseau LTE. La plupart des opérateurs visent à améliorer leurs Packet Core réseau (SGSN, GGSN, etc...) vers Evolved Packet Core fonctionnalités (initialement ce sera être une mise à niveau logicielle pure, mais finalement, une fois la fonctionnalité CS est totalement éliminé, ce sera remplacée par une capacité élevée de routage des mécanismes). Ces boîtes seront ensuite remplacés par de hautes grande capacité des routeurs IP plus perfomants et l'intelligence de mobilité va résider dans les serveurs. Cela signifie que le traitement des appels vocaux sera basé sur IP et ne sera rien de plus qu'un logiciel d'application. Enfin avec les débits envisagés, la latence ciblée ainsi que la simplicité du système mais encore une flexibilité en terme de spectre ajoutée à un coût moindre, la LTE est destinée à offrir une meilleure expérience utilisateur, et générer plus de services à valeur ajoutée ainsi que des équipements mobiles plus intéressants, devenant de cette manière encore plus compétitive aux technologies sans fil telles que WIMAX, dans les dix années à venir!!! 56 28

29 WEBOGRAPHIE o o o o o o o o Introduction%20aux%20reseaux%20mobiles_new-Y.pdf MERCI POUR VOTRE ATTENTION 58 29

LTE + SAE = EPS Principes et Architecture

LTE + SAE = EPS Principes et Architecture LTE + SAE = EPS Principes et Architecture EFORT http://www.efort.com La LTE (Long Term Evolution of 3G) est un projet mené par l'organisme de standardisation 3GPP visant à rédiger les normes techniques

Plus en détail

Abréviations PLAN GENERAL. 3GPP: Third Generation Partnership Project. AGW: Access Gateway (in LTE/SAE) CN: Core Network. enodeb: E-UTRAN NodeB

Abréviations PLAN GENERAL. 3GPP: Third Generation Partnership Project. AGW: Access Gateway (in LTE/SAE) CN: Core Network. enodeb: E-UTRAN NodeB PLAN GENERAL Abréviations 3GPP: Third Generation Partnership Project AGW: Access Gateway (in LTE/SAE) CN: Core Network enodeb: E-UTRAN NodeB EPC: Evolved Packet Core E-UTRAN: Evolved UTRAN FDMA: Frequency-Division

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014

LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014 LA TECHNOLOGIE UMTS (3G) Rédigé par M. Franck FALCHI Dans le cadre du BTS SIO - 2014 Année scolaire 2012-2013 SOMMAIRE I. Introduction... 3 II. Principe de fonctionnement... 4 1) Les avantages... 5 2)

Plus en détail

Contrôle de la Surcharge et de la Congestion dans le contexte Machine To Machine (M2M) EFORT http://www.efort.com

Contrôle de la Surcharge et de la Congestion dans le contexte Machine To Machine (M2M) EFORT http://www.efort.com Contrôle de la Surcharge et de la Congestion dans le contexte Machine To Machine (M2M) 1 Introduction EFORT http://www.efort.com Sur le long terme il est attendu un nombre de devices M2M bien plus important

Plus en détail

Téléphonie Mobile. GPRS General Packet Radio Service (2,5G) LP R&T RSFS - Département R&T

Téléphonie Mobile. GPRS General Packet Radio Service (2,5G) LP R&T RSFS - Département R&T Téléphonie Mobile GPRS General Packet Radio Service (2,5G) LP R&T RSFS - Département R&T Introduction Technologie GPRS : General Packet Radio Service Basée sur la norme GSM Transmission par paquets, en

Plus en détail

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE

TELEPHONIE MOBILE HISTORIQUE La téléphonie mobile est une infrastructure de télécommunication qui permet de communiquer par téléphone sans être relié par câble à un central. HISTORIQUE Première génération Ericsson 450 Ericsson 900

Plus en détail

1 Structure générique d un réseau mobile

1 Structure générique d un réseau mobile Evolution des x Mobiles vers la 4G EFORT http://www.efort.com Les réseaux des opérateurs mobiles ont été conçus initialement pour le trafic de la voix. Progressivement, la nature du trafic a évolué vers

Plus en détail

LTE + SAE = EPS Gestion de la Mobilité et Gestion de Session

LTE + SAE = EPS Gestion de la Mobilité et Gestion de Session LTE + SAE = EPS Gestion de la Mobilité et Gestion de Session EFORT http://www.efort.com Ce second tutoriel EFORT dédié à EPS (LTE+SAE) présente les deux procédures importantes liées au fonctionnement d

Plus en détail

Evolution des Réseaux Mobiles. Khalil ABOUTAMMAM Ingénieur Maroc Telecom Doctorant FSR Rabat k_aboutammam@yahoo.fr

Evolution des Réseaux Mobiles. Khalil ABOUTAMMAM Ingénieur Maroc Telecom Doctorant FSR Rabat k_aboutammam@yahoo.fr Evolution des Réseaux Mobiles Khalil ABOUTAMMAM Ingénieur Maroc Telecom Doctorant FSR Rabat k_aboutammam@yahoo.fr Sommaire Evolution des générations vers la 3G Description des Réseaux 3G Evolution des

Plus en détail

Introduction aux réseaux mobiles

Introduction aux réseaux mobiles Mooc Introduction aux réseaux mobiles Mooc Supports de cours Année 2014 Xavier Lagrange, Alexander Pelov, Gwendal Simon Table des matières Semaine 1 : Architecture, service et régulation........................

Plus en détail

Le multitalent R&S CMW500, précurseur en matière de normes les plus récentes. RADIOCOMMUNICATION Bancs de mesure

Le multitalent R&S CMW500, précurseur en matière de normes les plus récentes. RADIOCOMMUNICATION Bancs de mesure Testeur de protocole UMTS LTE pour Avec de nouvelles options, le testeur de radiocommunication large bande R&S CMW500 UMTS évolue vers un testeur de protocole LTE et simule un Radio Access Network LTE

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC MÉMOIRE PRÉSENTÉ À L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC MÉMOIRE PRÉSENTÉ À L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC MÉMOIRE PRÉSENTÉ À L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN MATHÉMATIQUES ET INFORMATIQUE APPLIQUÉES PAR AMAZIT ABDELGHANI IMPACT DES INTERFÉRENCES

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique de Tunis

Institut Supérieur d Informatique de Tunis Institut Supérieur d Informatique de Tunis Chapitre 1 Réseaux radio mobiles : évolution vers 3G Enseignante responsable : Dr. Sonia BEN REJEB CHAOUCH Module : Réseaux nouvelles générations Groupes : Mastère

Plus en détail

Voix sur LTE (VoLTE) Impacts sur l accès LTE. EFORT http://www.efort.com

Voix sur LTE (VoLTE) Impacts sur l accès LTE. EFORT http://www.efort.com Voix sur LTE (VoLTE) Impacts sur l accès LTE EFORT http://www.efort.com 1 Introduction L IMS (IP Multimedia Subsystem) existe en tant qu architecture pour offrir des services multimédia sur IP depuis un

Plus en détail

Réseau de Signalisation DIAMETER dans l'eps : Principes et Architecture. EFORT http://www.efort.com

Réseau de Signalisation DIAMETER dans l'eps : Principes et Architecture. EFORT http://www.efort.com Réseau de Signalisation DIAMETER dans l'eps : Principes et Architecture EFORT http://www.efort.com 1 Introduction Les réseaux mobiles 2G/3G consistent en un coeur de réseau circuit et un coeur de réseau

Plus en détail

TEPZZ 74_56ZA_T EP 2 741 560 A1 (19) (11) EP 2 741 560 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: H04W 76/00 (2009.01)

TEPZZ 74_56ZA_T EP 2 741 560 A1 (19) (11) EP 2 741 560 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: H04W 76/00 (2009.01) (19) TEPZZ 74_6ZA_T (11) EP 2 741 60 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 11.06.14 Bulletin 14/24 (1) Int Cl.: H04W 76/00 (09.01) (21) Numéro de dépôt: 1319611.6 (22) Date de dépôt:

Plus en détail

Home Subscriber Server : Architecture, Interfaces et Evolutions. EFORT http://www.efort.com

Home Subscriber Server : Architecture, Interfaces et Evolutions. EFORT http://www.efort.com 1 Introduction Home Subscriber Server : Architecture, Interfaces et Evolutions EFORT http://www.efort.com Avec l introduction du réseau 4G appelé EPS (Evolved Packet System), le HLR (Home Location Register)

Plus en détail

Tendances en réseaux M1 Info Z. Mammeri - UPS

Tendances en réseaux M1 Info Z. Mammeri - UPS Réseaux sans fils Caractéristiques et principaux standards M1 Info Cours de Réseaux Z. Mammeri 1 7. Standards d et technologies de réseaux mobiles (Res Mob) (Bluetooth, ZigBee, Wifi, WiMAX, WiRAN) 2 1

Plus en détail

Réseaux Mobiles et Haut Débit

Réseaux Mobiles et Haut Débit Réseaux Mobiles et Haut Débit Worldwide Interoperability for Microwave Access 2007-2008 Ousmane DIOUF Tarik BOUDJEMAA Sadek YAHIAOUI Plan Introduction Principe et fonctionnement Réseau Caractéristiques

Plus en détail

1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes

1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes 1. Architecture (semaine 1) 1.1. Station de base et antennes On voit les antennes des stations de base mais l antenne n est pas tout! 1 1.2. Notion de cellule Le territoire est divisé en "cellules", desservies

Plus en détail

1 Comportement de l UE vis à vis des accès non-3gpp

1 Comportement de l UE vis à vis des accès non-3gpp Accès Non-3GPP à l epc Architecture et Interfaces EFORT http://www.efort.com Le but de ce tutoriel est de présenter l interfonctionnement entre WLAN (accès non 3GPP) au réseau cœur paquet 4G appelé Evolved

Plus en détail

Marc NAHMIASH CODAGE

Marc NAHMIASH CODAGE Marc NAHMIASH CODAGE 4G LTE la nouvelle génération d internet mobile Index Les évolutions du marché LTE les fondamentaux L expérience utilisateur LTE Advanced Index Les évolutions du marché LTE les fondamentaux

Plus en détail

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Les Réseaux GSM et les différents générations. L.A. Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Les Réseaux GSM et les différents générations Steffenel Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Historique Les premiers réseaux téléphoniques cellulaires, connus sous le terme de système de 1ère génération,

Plus en détail

1 Le réseau GPRS dans le contexte 3G

1 Le réseau GPRS dans le contexte 3G Evolutions du réseau GPRS dans le contexte de l'accès 3G/3G+ EFORT http://www.efort.com Le premier tutoriel d'efort sur le thème GPRS a décrit l'architecture du réseau GPRS pour un accès 2G. http://www.efort.com/r_tutoriels/gprs_efort.pdf

Plus en détail

Réseau d Accès UMTS Architecture et Interfaces

Réseau d Accès UMTS Architecture et Interfaces Réseau d Accès UMTS Architecture et Interfaces EFORT http://www.efort.com L UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) désigne une technologie retenue dans la famille dite IMT 2000 (International

Plus en détail

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre)

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) [a] Une tranche de temps correspond au passage d une voie GSM. Il y a donc 8 voies de parole par porteuse et donc 8 x 16 = 128 voies de parole. [b]

Plus en détail

Télécommunications «mobiles»

Télécommunications «mobiles» Télécommunications «mobiles» G. Beuchot 1 Présentation G. Beuchot 2 Apparition aux USA en 1940 en Europe vers 1955 (France 1956) Radiocom 2000 : 1986 / NMT450 (SFR): 1989 Type Analogique - bandes 200 et

Plus en détail

PCC (Policy and Charging Control) pour les Services Data Mobiles. EFORT http://www.efort.com

PCC (Policy and Charging Control) pour les Services Data Mobiles. EFORT http://www.efort.com PCC (Policy and Charging Control) pour les Services Data Mobiles EFORT http://www.efort.com En mettant en œuvre les procédures PCC (Policy and Charging Control), les opérateurs de service fixe et mobile

Plus en détail

WiMAX. Objectif, application et fonctionnement. Présenté par : DIALLO Alpha Amadou

WiMAX. Objectif, application et fonctionnement. Présenté par : DIALLO Alpha Amadou WiMAX Objectif, application et fonctionnement Présenté par : DIALLO Alpha Amadou Plan Introduction Objectif Applications Différents standards WiMAX fixe et mobile Aspects techniques Conclusion 2 Introduction

Plus en détail

RADWIN 5000 HPMP POINT À MULTIPOINT HAUTE CAPACITÉ. RADWIN 5000 HPMP brochure produit PRENEZ L'AUTOROUTE SANS FIL DE RADWIN 5000 HPMP

RADWIN 5000 HPMP POINT À MULTIPOINT HAUTE CAPACITÉ. RADWIN 5000 HPMP brochure produit PRENEZ L'AUTOROUTE SANS FIL DE RADWIN 5000 HPMP RADWIN 5000 HPMP brochure produit RADWIN 5000 HPMP POINT À MULTIPOINT HAUTE CAPACITÉ PRENEZ L'AUTOROUTE SANS FIL DE RADWIN 5000 HPMP RADWIN 5000 HPMP Point-à-Multipoint offre un débit pouvant aller jusqu

Plus en détail

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1

Réseaux mobiles. UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Réseaux mobiles Nguyen Thi Mai Trang LIP6/PHARE Thi-Mai-Trang.Nguyen@lip6.fr UPMC - M1 Réseaux - UE RTEL 1 Plan Principes des réseaux cellulaires GSM (Global System for Mobile communications) GPRS (General

Plus en détail

EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS

EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS EHEIO ECOLE DES HAUTES ETUDES D INGENIEURIE OUJDA RÉSEAUX CELLULAIRES 2G[+] : GSM, GPRS Omar MOUSSAOUI omar.moussaoui78@gmail.com 2013 2014 5 ème année, Filière : GI/GSI Plan Services GSM Architecture

Plus en détail

Evolutions vers la 4G. Neila EL HENI neila.elheni@lip6.fr neila.elheni@green-communications.fr

Evolutions vers la 4G. Neila EL HENI neila.elheni@lip6.fr neila.elheni@green-communications.fr Evolutions vers la 4G Neila EL HENI neila.elheni@lip6.fr neila.elheni@green-communications.fr 1 Sommaire Migration vers la 4G LTE Motivations Avancées techniques Architecture Déploiement La 4G 2 Migration

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

Mobile and wireless networks

Mobile and wireless networks Mobile and wireless networks Guy Pujolle University Pierre et Marie Curie Paris VI Connected devices Source IDC -2- -3- Cellular revenue Mobile and wireless networks Mobility 11 11 11 1G 11 11 1G 2G 802.11

Plus en détail

FORMATION Téléphonie Cellulaire Sensibilisation De la 2G à la 4G

FORMATION Téléphonie Cellulaire Sensibilisation De la 2G à la 4G FORMATION Téléphonie Cellulaire Sensibilisation De la 2G à la 4G Formateur : Frédéric LAUNAY frederic.launay@univ-poitiers.fr http://blogs.univ-poitiers.fr/f-launay 2 Réseau 2G GSM/GPRS/EDGE Mobilité/Roaming

Plus en détail

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL L outil à développer devra donner la possibilité de planifier tout d abord un réseau EV-DO Rev

Plus en détail

Stratégies d annulation d interférence sur le lien descendant d un réseau sans fil LTE hétérogène

Stratégies d annulation d interférence sur le lien descendant d un réseau sans fil LTE hétérogène Université de Québec INRS-Énergie, Matériaux et Télécommunications Stratégies d annulation d interférence sur le lien descendant d un réseau sans fil LTE hétérogène Par Ahmed Latrach Mémoire de maîtrise

Plus en détail

1 L accès au haut débit

1 L accès au haut débit 1 L accès au haut débit 1.1 Différents types d accès en fonction des supports 1) Compléter le tableau suivant par : Le nom d une technologie d accès au haut débit utilisant les supports de transmission

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Présentée par : M lle CHERID Leïla

République Algérienne Démocratique et Populaire Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications. Présentée par : M lle CHERID Leïla République Algérienne Démocratique et Populaire Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications Présentée par : M lle CHERID Leïla Chef du Département Veille Technologique Direction de l Interconnexion

Plus en détail

L UMTS et le haut-débit mobile. Eric MEURISSE Février 2007

L UMTS et le haut-débit mobile. Eric MEURISSE Février 2007 L UMTS et le haut-débit mobile Eric MEURISSE Février 2007 SOMMAIRE Tables des illustrations... 3 Contexte... 4 Historique... 5 1G - NMT... 5 2G - GSM... 5 2.5G GPRS... 6 2.75G EDGE... 7 3G UMTS... 7 3.5G

Plus en détail

Dans réseau GSM, le terminal mobile MS (Mobile Segment)a trois aspects :

Dans réseau GSM, le terminal mobile MS (Mobile Segment)a trois aspects : #-[ ETUDE SUR LES FONTIONNEMENT DES RÉSEAUX GSM ET DE LEUR SÉCURITÉS ]-# #--------------------------# #--------------[ 3LRVS (http://3lrvs.tuxfamily.org) ]--------------# (*) Chapitre 1: Etude des réseaux

Plus en détail

QoS dans l UTRAN basé sur IP

QoS dans l UTRAN basé sur IP Projet NOVEMBRE - Séminaire QoS dans le wireless QoS dans l UTRAN basé sur IP Abed Ellatif Samhat Tijani Chahed Gérard Hébuterne GET/Institut National des Télécommunications {abedellatif.samhat, tijani.chahed}@int-evry.fr

Plus en détail

Chapitre 4 : la couche physique de l interface radio

Chapitre 4 : la couche physique de l interface radio UMTS Chapitre 4 : la couche physique de l interface radio Principe du CDMA 1 Multiplexage sur voie radio 2 Utilisation des codes 3 Les codes utilisés dans l UTRAN 4 Les codes de brouillage 5 Gain de traitement

Plus en détail

Les réseaux de seconde

Les réseaux de seconde Introduction aux Télécommunications Aspects physiques et architecturaux des réseaux de télécommunication, notamment de téléphonie Pierre Parrend, 2005 Les réseaux de seconde génération Pourquoi? Le succès

Plus en détail

Les réseaux de campus. F. Nolot 2008 1

Les réseaux de campus. F. Nolot 2008 1 Les réseaux de campus F. Nolot 2008 1 Les réseaux de campus Les architectures F. Nolot 2008 2 Les types d'architectures L'architecture physique d'un réseau de campus doit maintenant répondre à certains

Plus en détail

Dr Rim Belhassine-Cherif Directeur de Développement de Produits et Services. r.cherif@ttnet.tn

Dr Rim Belhassine-Cherif Directeur de Développement de Produits et Services. r.cherif@ttnet.tn Expérience VoIP de Tunisie TélécomT Dr Rim Belhassine-Cherif Directeur de Développement de Produits et Services r.cherif@ttnet.tn Regional Seminar on IP Communications Hammamet-Tunisia, 24-25 November

Plus en détail

Testeur de protocole basé PC pour UMTS LTE

Testeur de protocole basé PC pour UMTS LTE Testeur de protocole basé pour UMTS LTE Les développements pour la nouvelle norme de radiocommunication mobile UMTS Long Term Evolution (LTE) sont en pleine effervescence. Face à cet exceptionnel défi,

Plus en détail

Utilisation de la compression des entêtes dans les réseaux cellulaires de type 4G (LTE/SAE)

Utilisation de la compression des entêtes dans les réseaux cellulaires de type 4G (LTE/SAE) NEXTTV4ALL Mémoire de fin d études Master Informatique, option Systèmes et Réseaux Utilisation de la compression des entêtes dans les réseaux cellulaires de type 4G (LTE/SAE) Réalisé par : Sous la direction

Plus en détail

LTE et les réseaux 4G

LTE et les réseaux 4G Sous la direction de Guy Pujolle LTE et les réseaux 4G Yannick Bouguen Éric Hardouin François-Xavier Wolff Préface d Alain Maloberti Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12990-8 19 La mobilité en mode

Plus en détail

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies»

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies» CAS IT-Interceptor Formation «Certificate of Advanced Studies» Description détaillée des contenus de la formation. Structure, objectifs et contenu de la formation La formation est structurée en 3 modules

Plus en détail

4. Le réseau téléphonique et ses évolutions (S2) 4.1. Présentation de la signalisation sémaphore n 7

4. Le réseau téléphonique et ses évolutions (S2) 4.1. Présentation de la signalisation sémaphore n 7 4. Le réseau téléphonique et ses évolutions (S2) 4.1. Présentation de la signalisation sémaphore n 7 Les réseaux téléphoniques classiques sont constitués - de commutateurs téléphoniques - de bases de données

Plus en détail

RESEAUX ET SERVICES MOBILES

RESEAUX ET SERVICES MOBILES Tome III RESEAUX ET GSM GPRS EDGE UMTS R3,R4,R5 IMS SERVICES MOBILES MNP SMS WAP SERVICES IMS MMS OSA CAMEL PoC Etudes et FORmations en Télécommunication 1 Acronymes présents sur la page de garde : CAMEL

Plus en détail

Mise à jour de la structure de modélisation technico-économique des coûts de réseau d un opérateur mobile métropolitain

Mise à jour de la structure de modélisation technico-économique des coûts de réseau d un opérateur mobile métropolitain Mai 2010 Mise à jour de la structure de modélisation technico-économique des coûts de réseau d un opérateur mobile métropolitain Consultation publique du 28 mai au 29 juin 2010 Autorité de régulation des

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Formation de haut niveau de l'uit sur la Modélisation des coûts et tarifs des services large bande

Formation de haut niveau de l'uit sur la Modélisation des coûts et tarifs des services large bande Formation de haut niveau de l'uit sur la Modélisation des coûts et tarifs des services large bande Yaoundé, Cameroun du 27 avril au 1 er mai 2015 Alain SAWADOGO, Alain KERE, Experts UIT 1 Session 2: Gamme

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles RESEAUX ET SERVICES TELECOM PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles PROGRAMME TOTAL : 279 h Sur 6 mois ½ environ En Alternance Présentiel,

Plus en détail

Réseau UMTS. Le 3GPP est scindé en 4 groupes de travail TSG (Technical Specifications Groups) :

Réseau UMTS. Le 3GPP est scindé en 4 groupes de travail TSG (Technical Specifications Groups) : Réseau UMTS Introduction Le réseau UMTS vient se combiner aux réseaux déjà existants GSM et GPRS apportent des fonctionnalités respectives de Voix et de Data ; le réseau UMTS apporte ensuite les fonctionnalités

Plus en détail

Support de Cours NGN. 1 ère année Master de recherche. Najjar M. 1

Support de Cours NGN. 1 ère année Master de recherche. Najjar M. 1 Support de Cours NGN 1 ère année Master de recherche Najjar M. 1 Chapitre 1 INTRODUCTION AUX RESEAUX NGN 1.1 Les exigences de tourner vers NGN 1.2 Caractéristiques du réseau NGN 1.3 Principaux équipements

Plus en détail

Technologies sans fil Testeurs. WLAN Traffic Offload : désengorger les réseaux mobiles

Technologies sans fil Testeurs. WLAN Traffic Offload : désengorger les réseaux mobiles Technologies sans fil Testeurs WLAN Traffic Offload : désengorger les réseaux mobiles 10 En transférant des communications de manière temporaire d un réseau mobile vers un réseau local sans fil, la solution

Plus en détail

GPRS GPRS GPRS GPRS. Facturé au débit - MMS

GPRS GPRS GPRS GPRS. Facturé au débit - MMS GPRS GPRS Échange de données en mode paquets : découper l information et transmettre les données par paquet lorsque les canaux ne sont pas utilisés pour la phonie optimise les ressources radio par gestion

Plus en détail

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare Les réseaux étendus Solutions proposées en France Les réseaux étendus Ils fonctionnent au-delà de la portée géographique des réseaux LAN. Ils utilisent les services d'opérateurs de télécommunication. Ils

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 5 : réseaux de grandes distances Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Généralités sur les WAN 2 WANs d accès 3

Plus en détail

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur Résaux Téléphoniques Commutation de circuits Commutateur Multiplexage en Fréquence 300 Hz < Les signaux téléphoniques < 3400 Hz groupe 12 voies -> Groupe primaire (ex 60 khz - 108 khz) groupe 5 primaire

Plus en détail

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO

Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO Systèmes MIMO OSTBCB pour le standard IEEE802.16 Doctorante: Patricia ARMANDO 04/11/08 Sommaire Présentation du standard IEEE802.16 Option MIMO Présentation du code OSTBCB Modulations : OFDM SC Détection

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

Etude et déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS

Etude et déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS Etude et déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS Réalisé par : Akkari Ramzi Encadrant (s): Mr.Rached Hamza et Mr.Jamel Sakka Rapport de Projet de fin d études, Année universitaire 2006-2007 Cycle

Plus en détail

FORMATION SUR «EVOLUTION VERS LA 4G, LTE ET LTE ADVANCED»

FORMATION SUR «EVOLUTION VERS LA 4G, LTE ET LTE ADVANCED» FORMATION SUR «EVOLUTION VERS LA 4G, LTE ET LTE ADVANCED» DU 16 AU 20 MAI 2016 TUNIS (TUNISIE) FORMATION SUR «EVOLUTION VERS LA 4G, LTE ET LTE ADVANCED» Les objectifs de la formation : S initier à la technologie

Plus en détail

NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération. Dr. Najjar Monia

NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération. Dr. Najjar Monia 2015 NGN Next Generation Network Réseau de Nouvelle Génération Dr. Najjar Monia Les NGN sont basés sur une évolution progressive vers le «tout IP» et sont modélisés en couches indépendantes dialoguant

Plus en détail

: La nouvelle référence en matière de connectivité haut débit sans fil

: La nouvelle référence en matière de connectivité haut débit sans fil : La nouvelle référence en matière de connectivité haut débit sans fil Les solutions epmp de Cambium Networks pour la connectivité haut débit sans fil sont les seules à procurer une fiabilité éprouvée

Plus en détail

PROBLEMATIQUES DES OPERATEURS MOBILES

PROBLEMATIQUES DES OPERATEURS MOBILES PROBLEMATIQUES DES OPERATEURS MOBILES p 1 PLAN de la Présentation o Généralités o Les infrastructures «DATA» d un opérateur mobile 2G/3G o Exemple d architecture d un réseau GPRS o Fonctionnement d un

Plus en détail

Introduction à la téléphonie cellulaire. Notes et compléments de cours, d après les cours de Mr Michel Misson.

Introduction à la téléphonie cellulaire. Notes et compléments de cours, d après les cours de Mr Michel Misson. Introduction à la téléphonie cellulaire Notes et compléments de cours, d après les cours de Mr Michel Misson. Aurélien Surier Garofalo (aurelien.surier@gmail.com) Etudiant en DUT Réseaux et Télécommunications

Plus en détail

Courants porteurs en ligne - CPL - Introduction

Courants porteurs en ligne - CPL - Introduction Courants porteurs en ligne - CPL - Introduction Introduction aux CPL On retient sous l'appellation «Courants Porteurs en Ligne» toute technologie qui vise à faire passer de l'information à bas débit ou

Plus en détail

Architecture des réseaux mobiles. www.beta.ma contact@beta.ma 1

Architecture des réseaux mobiles. www.beta.ma contact@beta.ma 1 Architecture des réseaux mobiles 1 Plan Concept cellulaire Historique Architecture GSM Architecture GPRS Architecture UMTS 2 Plan Concept cellulaire Historique Architecture GSM Architecture GPRS Architecture

Plus en détail

quelles sont les implications pour le professionnel nomade?

quelles sont les implications pour le professionnel nomade? article Accédez au réseau WWAN haut débit Accédez au réseau WWAN haut débit : quelles sont les implications pour le professionnel nomade? La connectivité sans fil à haut débit est de plus en plus vitale

Plus en détail

Réseaux Mobile. BSS du réseau GSM, Core Network en commutation de circuit

Réseaux Mobile. BSS du réseau GSM, Core Network en commutation de circuit Réseaux Mobile GSM : - Bande de fréquence (Mhz) : 900/1800/1900 - Méthode d accès : TDMA/FDMA - Espacement de porteuse (khz) : 200 - Modulation : GMSK - Mode de duplexage : FDD La 3 ème génération de mobile

Plus en détail

5. Gestion de la mobilité (S3) 5.1. Présentation générale

5. Gestion de la mobilité (S3) 5.1. Présentation générale 5. Gestion de la mobilité (S3) 5.1. Présentation générale On considère un terminal qui est allumé mais qui n est jamais utilisé pour un service : état de veille Procédures de gestion de la mobilité = Mobility

Plus en détail

Radio sur fibre pour la maison très haut débit

Radio sur fibre pour la maison très haut débit Radio sur fibre pour la maison très haut débit Benoit Charbonnier, Pierre Urvoas, Quoc Thai N'Guyen et Anna Pizzinat France Télécom Recherche et Développement 2, Avenue Pierre Marzin 22307 Lannion Cédex

Plus en détail

Utilisation du Wimax dans le cadre d une plate-forme expérimentale SmartGrid. Aristote, 14 octobre 2010 Patrick Coudray EDF R&D

Utilisation du Wimax dans le cadre d une plate-forme expérimentale SmartGrid. Aristote, 14 octobre 2010 Patrick Coudray EDF R&D Utilisation du Wimax dans le cadre d une plate-forme expérimentale SmartGrid Aristote, 14 octobre 2010 Patrick Coudray EDF R&D La plate-forme Menofis Déployée par EDF R&D (Dept MIRE) sur le site de Clamart

Plus en détail

VLAN Virtual LAN. Introduction. II) Le VLAN. 2.1) Les VLAN de niveau 1 (Port-based VLAN)

VLAN Virtual LAN. Introduction. II) Le VLAN. 2.1) Les VLAN de niveau 1 (Port-based VLAN) VLAN Virtual LAN. I) Introduction. Ce document présente ce qu est un VLAN, les différents types de VLAN ainsi que les différentes utilisations possibles. II) Le VLAN. Un VLAN est un réseau logique et non

Plus en détail

IP Exchange Network Architecture et Services. EFORT http://www.efort.com

IP Exchange Network Architecture et Services. EFORT http://www.efort.com IP Exchange Network Architecture et Services EFORT http://www.efort.com 1 Introduction L (IP Exchange Network) est un modèle d interconnexion dans le monde des télécommunications pour l échange de trafic

Plus en détail

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE

GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE GLOSSAIRE DE LA TECHNOLOGIE MOBILE PROFITEZ DU RÉSEAU. maintenant. Glossaire Glossaire de la technologie mobile 3G Accès distant Adaptateur Client sans fil ADSL AVVID Carte réseau Convergence GPRS Haut

Plus en détail

«AS 400 Everywhere» les solutions Business Everywhere et 3G de France Telecom

«AS 400 Everywhere» les solutions Business Everywhere et 3G de France Telecom «AS 400 Everywhere» les solutions Business Everywhere et 3G de France Telecom Conférence CLUB AS 400 19 Octobre 2004 OrangeFrance - 1 Le nomadisme réussi : un enjeu clé pour les entreprises Proximité et

Plus en détail

La gamme point-à-point Canopy. MOTOwi4 Les solutions point-à-point flexibles de Motorola

La gamme point-à-point Canopy. MOTOwi4 Les solutions point-à-point flexibles de Motorola La gamme point-à-point Canopy MOTOwi4 Les solutions point-à-point flexibles de Motorola MOTOwi4 Solutions point-à-point conçues pour des applications simples à complexes dans des environnements exigeants

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Routage et re-routage dans les réseaux mobiles

Routage et re-routage dans les réseaux mobiles UNIVERSITE MONTPELLIER II IUP Génie Mathématiques et Informatique Travail d étude et de Recherche Routage et re-routage dans les réseaux mobiles Présenté par : Estelle Colin & Fabrice Berna Dirigé par

Plus en détail

Réseaux et Services de Télécommunication Concepts, Principes et Architectures

Réseaux et Services de Télécommunication Concepts, Principes et Architectures Réseau et Services de Télécommunication Concepts, Principes et Architectures EFORT http://www.efort.com Le business des opérateurs de télécommunication repose sur la commercialisation de services de télécommunication

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL PLANIFICATION D UN RÉSEAU DE QUATRIÈME GÉNÉRATION À PARTIR D UN RÉSEAU DE TROISIÈME GÉNÉRATION

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL PLANIFICATION D UN RÉSEAU DE QUATRIÈME GÉNÉRATION À PARTIR D UN RÉSEAU DE TROISIÈME GÉNÉRATION UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL PLANIFICATION D UN RÉSEAU DE QUATRIÈME GÉNÉRATION À PARTIR D UN RÉSEAU DE TROISIÈME GÉNÉRATION GERMINE SEIDE DÉPARTEMENT DE GÉNIE INFORMATIQUE ET GÉNIE LOGICIEL ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Plus en détail

Tout savoir sur la 4G

Tout savoir sur la 4G Tout savoir sur la 4G Un an après avoir reçu ses premières fréquences, SFR A ouvert les premières villes 4G accessibles pour tous, aussi bien pour les entreprises que pour le grand public. La 4G pour

Plus en détail

Le GSM. Partie 3 : Architecture des protocoles. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur

Le GSM. Partie 3 : Architecture des protocoles. Frédéric Payan - Département R&T - IUT de Nice Côte d'azur Le GSM Partie 3 : Architecture des protocoles 74 introduction Réseau GSM : structuration en couches Répartition des protocoles sur divers équipements Respect de la philosophie générale du modèle de référence

Plus en détail

Panorama des réseaux haut débit

Panorama des réseaux haut débit Panorama des réseaux haut débit Participants Ingénieurs, techniciens ou toutes personnes disposant des connaissances de base sur les réseaux et souhaitant les approfondir avec un panorama détaillé des

Plus en détail

Introduction Arc r hi h t i e t c e tur u e r e IMS

Introduction Arc r hi h t i e t c e tur u e r e IMS CHAPITRE II IP MULTIMEDIA SUBSYSTEM (IMS) A.U: 2011/2012 2 PLAN Introduction Architecture IMS Entités fonctionnelles de l IMS Principaux protocoles utilisés en IMS Gestion des identités dans IMS Procédures

Plus en détail

INTERCONNECTION CHALLENGES

INTERCONNECTION CHALLENGES INTERCONNECTION CHALLENGES PLAN Interconnexion: évolution Interaction entre développement de l Internet et interconnexion Marché Internet au Maroc et dans la région INTERCONNEXION TELECOMS: ÉVOLUTION Avant

Plus en détail

Cours n 15. Frame Relay

Cours n 15. Frame Relay Cours n 15 Frame Relay 1 Frame Relay Technologie à commutation de paquets Remplace les réseaux point-à-point trop coûteux Se base sur l encapsulation HDLC Multiplexage (partage de la BP du nuage) Inconvénients

Plus en détail

ultisites S.A. module «actifs»

ultisites S.A. module «actifs» M ultisites S.A. module «actifs» TP N 10 : Configurer le routeur ADSL et l'ap WIFI Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectif : Être capable de configurer le routeur ADSL durée : 2h

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail