F REGL PROF-Dispositions transitoires A 06 Bruxelles, MH/BL/JP A V I S. sur le

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "F REGL PROF-Dispositions transitoires A 06 Bruxelles, 18.12.2007 MH/BL/JP A V I S. sur le"

Transcription

1 F REGL PROF-Dispositions transitoires A 06 Bruxelles, MH/BL/JP A V I S sur le PROJET D ARRETE ROYAL MODIFIANT L ARRETE ROYAL DU 21 DECEMBRE 2006 RELATIF A LA COMPETENCE PROFESSIONNELLE POUR L EXERCICE DES ACTIVITES INDEPENDANTES RELATIVES AUX BICYCLETTES ET AUX VEHICULES A MOTEUR, L ARRETE ROYAL DU 21 DECEMBRE 2006 RELATIF A LA COMPETENCE PROFESSIONNELLE POUR L EXERCICE DES ACTIVITES INDEPENDANTES RELATIVES AUX SOINS CORPORELS, D OPTICIEN, DE TECHNICIEN DENTAIRE ET D ENTREPRENEUR DE POMPES FUNEBRES, ET L ARRETE ROYAL DU 29 JANVIER 2007 RELATIF A LA CAPACITE PROFESSIONNELLE POUR L EXERCICE DES ACTIVITES INDEPENDANTES DANS LES METIERS DE LA CONSTRUCTION ET DE L ELECTROTECHNIQUE, AINSI QUE DE L ENTREPRISE GENERALE (entériné par le Conseil Supérieur des Indépendants et des PME le 18 décembre 2007) ***

2 2 Par sa lettre du 11 octobre 2007, la Ministre des Classes Moyennes et de l Agriculture a demandé, en extrême urgence, l avis du Conseil Supérieur des Indépendants et des PME sur un projet d arrêté royal modifiant l arrête royal du 21 décembre 2006 relatif à la compétence professionnelle pour l exercice des activités indépendantes relatives aux bicyclettes et aux véhicules à moteur, l arrête royal du 21 décembre 2006 relatif à la compétence professionnelle pour l exercice des activités indépendantes relatives aux soins corporels, d opticien, de technicien dentaire et d entrepreneur de pompes funèbres, et l arrêté royal du 29 janvier 2007 relatif à la capacité professionnelle pour l exercice des activités indépendantes dans les métiers de la construction et de l électrotechnique, ainsi que de l entreprise générale. Compte tenu des circonstances exceptionnelles mettant en cause les intérêts légitimes de certains particuliers depuis l entrée en vigueur des trois arrêtés royaux visés par le projet, des mesures transitoires doivent être prises d urgence. C est pourquoi, après avoir consulté toutes les fédérations professionnelles représentant les secteurs concernés les 12 et 18 octobre 2007, et vu l urgence, le Bureau a rendu le 22 octobre 2007, au nom du Conseil Supérieur des Indépendants et des PME, l avis suivant que ce dernier a entériné lors de sa séance plénière du 18 décembre REMARQUES GENERALES 1. L absence actuelle de mesures transitoires dans les nouvelles réglementations d accès à de nombreuses professions des secteurs de la construction, des véhicules, et des soins du corps, est susceptible de causer préjudice aux futurs indépendants qui souhaitent débuter dans ces activités, sur base d un titre antérieur ou d une formation déjà entamée à l entrée en vigueur desdites réglementations. Le Conseil Supérieur estime que la prise de mesures transitoires nécessaires à la préservation de droits légitimement acquis par les particuliers, doit être systématique dans les différentes réglementations d accès à des professions ou de protection de titres professionnels. L insertion de mesures transitoires reprises dans le projet d arrêté royal pour les trois nouvelles réglementations d accès qui sont en vigueur depuis le 1 er septembre 2007, doit viser la préservation de la sécurité juridique pour les détenteurs de certains diplômes acquis avant cette date, ainsi que pour ceux qui ont entamé une formation qualifiante et n ont pu être diplômés avant cette même date. 2. Le Conseil Supérieur pense qu il n est pas acceptable que des titres qui ne donnaient pas accès à certaines activités professionnelles avant le 1 er septembre 2007, en viennent à permettre, même de manière transitoire et temporaire, l inscription à la Banque Carrefour des Entreprises pour tout ou partie des activités professionnelles nouvellement réglementées en "clusters". Bien entendu, des mesures transitoires sont par essence temporaires et doivent donc rester limitées dans le temps. Elles ne doivent pas avoir un effet trop large, en ce sens qu elles autoriseraient provisoirement l accès à une série d activités auxquelles le diplôme ne donnait pas droit sous l ancienne législation. Elles ne doivent pas non plus vider les réglementations de leurs objectifs de modernisation, de réévaluation et de simplification.

3 3 3. Par ailleurs, il faudrait également profiter du présent projet d arrêté royal de modification pour mieux garantir la poursuite des activités des entreprises existantes qui sont confrontées au départ d un préposé à un moment où le chef d entreprise n a pas encore acquis suffisamment d expérience pour prouver lui-même la maîtrise des nouvelles compétences exigées. Dans le cas où ce chef d entreprise a obtenu un titre valable au regard de la réglementation en vigueur au moment de son inscription avant le 1 er septembre 2007, ou s il a réengagé un nouveau préposé avec les mêmes compétences, il est logique et équitable de considérer que ce chef d entreprise ne doit pas être victime du fait que la réglementation a été modifiée dans l intervalle. Pour ces entreprises, la dérogation pourrait valoir pour une période de 3 ans après la première inscription à la Banque Carrefour des Entreprises pour les activités considérées. 4. Pour l avenir, le Conseil Supérieur suggère à nouveau la création d un organe de concertation permanent à déterminer, entre le ministre fédéral en charge de la réglementation des accès professionnels et de la protection des titres professionnels liés à des diplômes et des formations, et les ministres des Communautés et des Régions en charge des enseignements et de leurs programmes. 5. Outre les corrections urgentes concernant les mesures transitoires, le Conseil souhaite que, dans un deuxième temps, une évaluation approfondie soit faite pour toutes les nouvelles réglementations professionnelles, avec pour objectif de les améliorer là où cela est nécessaire. Ainsi, par exemple, le diplôme de master en médecine doit être remplacé par le diplôme de dentiste comme preuve des compétences professionnelles du technicien dentaire à l'article 21, 4 de l'a.r. du 21 décembre 2006 relatif à la compétence professionnelle pour l'exercice des activités indépendantes relatives aux soins corporels, d'opticien, de technicien dentaire et d'entrepreneur de pompes funèbres. En effet, un médecin n'est pas du tout formé en technique dentaire. Cela fait par contre partie de la formation de base du dentiste. REMARQUES SPECIFIQUES Motivation Le Conseil Supérieur estime que les motivations présentées dans les considérants du projet d arrêté royal sont suffisamment explicites et qu elles justifient pleinement l urgence. Au premier considérant, il faut lire dans le texte français "électrotechnique" à la place de "électromécanique". De même, ajouter "la" entre l accès à " et "profession". Dans le texte néerlandais il faut écrire " dentaaltechnicus " à la place de "tandheelkundig technicus" pour rester concordant avec l arrêté royal de réglementation. Au quatrième considérant, il faut lire en français " réparable dû à l absence ". Article 1 er Cet article insère un article 17bis dans l arrêté royal du 21 décembre 2006 réglementant l accès aux métiers relatifs à certains véhicules. Dans la version française du texte, le mot "et" doit être remplacé par le mot "ou", à l instar de la version néerlandaise.

4 4 De plus, dans cet article, il faut lire chaque fois, à la place du mot : "délivrés", le mot : "obtenus". Pour ce qui concerne le 2, traitant des jurys centraux, la date d obtention du titre doit rester le 1 er septembre On ne peut justifier ici d une éventuelle deuxième session d examen comme dans l enseignement classique, et on ne peut arguer d un manque d information préalable des jurys sur les nouvelles dispositions en vigueur à cette date. Au reste, les programmes des examens devant le jury central ont été en principe adaptés à partir du 1 er septembre Au même 2, il faut supprimer aux points c) et d) la mention " et de négociant en véhicules d occasion ", car ces derniers n avaient pas l accès aux autres métiers relatifs aux véhicules sur base des anciens titres concernant les activités de mécanique. Il n y a pas de raison pour que les droits transitoires donnent plus de droits que ceux qui existaient avant. Article 2 Cet article insère un article 26 bis dans l arrêté royal du 21 décembre 2006 réglementant l accès aux métiers relatifs aux soins du corps. Les remarques faites sous le commentaire de l article 1 er aux alinéas 1, 2 et 3 ci-dessus sont également valables. Par ailleurs, dans le 1 de l article 26 bis en projet, il faut supprimer les références aux articles 9, 12 et 15 de l arrêté royal du 21 décembre Avant le 1 er septembre 2007, l exercice de l activité professionnelle d esthéticien(n)e n était pas autorisé sous un titre inférieur à celui d un enseignement équivalent à la deuxième année du troisième degré de l enseignement secondaire au moins. Par contre, il faut y ajouter la référence à l article 24 dudit arrêté royal qui concerne les entrepreneurs de pompes funèbres et modifier le 2 en inscrivant au b) ces mêmes entrepreneurs à la place des esthéticien(n)es. En conséquence, le 2 doit faire référence aux articles 9, 12, 15, 18 et 21 à l exclusion de l article 24 et être réécrit comme suit : " Par dérogation aux dispositions des articles 9, 12, 15, 18 et 21, sont acceptés pour la preuve de la compétence professionnelle : 1 les titres relatifs aux activités concernées, obtenus avant le 1 er octobre 2007 par : a) l enseignement secondaire de plein exercice après avoir terminé la deuxième année du troisième degré au moins ; b) l enseignement de promotion sociale ou l enseignement pour adultes dont le niveau est au moins équivalent au troisième degré de l enseignement secondaire de plein exercice ; 2 les certificats des jurys centraux suivants du Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes Moyennes et Energie, obtenus avant le 1 er septembre 2007 : a) d opticien, pour la compétence professionnelle d opticien ; b) de techniciens en prothèses dentaires, pour la compétence professionnelle de technicien dentaire ; c) d esthéticien(n)e pour la compétence professionnelle d esthéticien(n)e, de masseur/masseuse et de pédicure".

5 5 Article 3 Cet article insère un article 35 bis dans l arrêté royal du 29 janvier 2007 réglementant l accès aux métiers de la construction et de l électrotechnique. Les remarques faites sous le commentaire de l article 1 er aux alinéas 1, 2 et 3 ci-dessus sont valables. De plus, il faut lire dans le texte néerlandais, au point 1, f) concernant les autres activités de menuiserie : " vermeld in artikel 19 1 er, 2 ", comme dans le texte français. De même au point 2, c) du texte français il faut lire " entrepreneur tailleur de pierres ", comme dans le texte néerlandais. Il insiste pour que la mise en œuvre de mesures transitoires, par ailleurs nécessaire, ne crée pas une autre situation injuste pour certaines professions. En effet, dans sa forme actuelle, cet article 3 donne temporairement (jusqu au 1 er avril 2008), accès à différentes professions regroupées en "clusters" à des titulaires de titres qui ne sont plus reconnus par la nouvelle réglementation. Tandis qu en vertu de l article 35 de l arrêté royal du 29 janvier 2007 relatif aux métiers de la construction et de l électrotechnique, ainsi que de l entreprise générale, ceux qui disposent des même titres mais qui ont déjà débuté leur activité avant le 1 er septembre 2007 peuvent uniquement continuer à exercer la seule activité pour laquelle ils ont obtenu un titre. Ainsi par exemple, celui qui a obtenu en juin 2007, pour la profession d installateur sanitaire et de plomberie, un titre de l enseignement de promotion sociale dont le niveau est équivalent au second degré de l enseignement secondaire de plein exercice, (titre qui n est plus prévu par la nouvelle réglementation), et qui souhaite ne lancer son entreprise qu en novembre 2007, ne devrait pas obtenir l accès à toutes les activités qui font partie du "cluster" "activités d installations". Il devrait uniquement avoir accès aux activités auxquelles il aurait eu accès dans le cadre de l arrêté royal du 14 janvier 1975 (installateur sanitaire et de plomberie). S il avait démarré son entreprise avant le 1 er septembre 2007, il aurait, en effet, seulement continué à exercer sa propre activité d installateur sanitaire et de plomberie sur base de l article 35 du nouvel arrêté royal réglementant les professions du secteur de la construction et il n aurait pas eu directement accès aux autres activités de ce "cluster". Dans ces deux cas, aux termes de l article 6, 1 er, 4 du nouvel arrêté royal, il doit prouver avoir exercé son activité durant trois ans pour pouvoir également accéder aux autres activités du "cluster". Le même raisonnement vaut pour les autres professions du secteur de la construction y compris pour les certificats délivrés par les jurys centraux. En ce qui concerne le " cluster " regroupant les activités d installation de chauffage central, climatisation, gaz et sanitaire, ce problème se pose de façon encore plus accrue. En effet, dans sa forme actuelle, le projet d arrêté de modification accorde aux détenteurs de titres équivalents au second degré de l enseignement secondaire de plein exercice, l accès à l activité d installateur de chauffage, tandis que l ancienne réglementation de cette profession exigeait au moins un titre équivalent au troisième degré de ce même enseignement. Une telle situation s observe également pour les "cluster" "gros œuvre" - un titre au moins équivalent au troisième degré de l enseignement secondaire était exigé pour les activités de démolition - et pour le "cluster" des "activités de la toiture et de l étanchéité" - un titre au moins équivalent au troisième degré de l enseignement secondaire était exigé pour les activités d étanchéité. Dans sa forme actuelle, le projet d arrêté royal de modification accorde, de manière transitoire, l accès à ces activités aux détenteurs de titres équivalents au second degré de l enseignement secondaire de plein exercice.

6 6 Il profite de l occasion pour demander que des mesures transitoires soient également prévues pour l application de l article 5, 2 de l arrêté royal du 29 janvier 2007 déterminant les connaissances administratives comprises dans les compétences professionnelles des activités de la construction, de l électromécanique et de l entreprise générale. En effet, à partir du 1 er septembre, la compétence professionnelle est complétée par la preuve des connaissances administratives. Les entreprises existantes qui veulent étendre leurs activités avec des nouveaux "clusters" pour lesquels ils ne peuvent présenter un diplôme ou une expérience professionnelle, peuvent opter pour un examen devant le jury central. Dans ce cas, elles doivent également prouver leurs connaissances administratives. Le problème est que nulle part, elles ne peuvent aller suivre un cours ou une brève formation pour ces connaissances. Un certain nombre de centres de formation y travaillent mais ne donnent pas encore ce type de cours en ce moment. C est pourquoi, il est nécessaire de prévoir une période de transition durant laquelle les entreprises existantes étendant leurs activités sont exemptées de la preuve des connaissances administratives exigées par cet article. Article 4 Ici, il faut également lire en français "ou" à la place de "et". De même, toujours dans la version française, il faut lire " à l issue des formations qui ont débuté ", au pluriel. Cet article rencontre le problème des candidats futurs indépendants qui ont commencé une formation anciennement qualifiante avant le 1 er septembre 2007 et qui ne pourront obtenir leur diplôme qu à l issue de celle-ci, pouvant courir jusqu en septembre 2009 inclus. Cependant cet article doit préciser que les compétences professionnelles concernées au pluriel sont toutes celles qui sont reprises dans les trois arrêtés royaux à compléter, ceci afin de lier les effets de l article 4 aux trois articles précédents. Par ailleurs, l article est incomplet en ce sens qu il fait référence aux titres dont le niveau est au moins équivalent au deuxième degré de l enseignement secondaire, c est-à-dire l enseignement inférieur. Or, il y a des professions pour lesquelles il fallait déjà un diplôme supérieur avant le 1 er septembre 2007 (opticien, technicien dentaire, esthéticien(ne), chauffagiste). Il est donc indispensable de faire référence à tous les titres mentionnés dans les articles 1 à 3 du projet amendé. Au niveau de la durée des mesures transitoires, il faut tenir compte du fait qu un titre inférieur de l enseignement de promotion sociale ou de l enseignement pour adultes, a une durée de 3 ans alors qu un titre inférieur de l enseignement de plein d exercice a une durée de 4 ans : il faut donc prévoir des délais différents. Le Conseil Supérieur propose donc une autre rédaction de l article 4 à savoir : "Pour la preuve des compétences professionnelles concernées, sont acceptés les titres de l enseignement secondaire de plein exercice, de l enseignement de promotion sociale ou de l enseignement pour adultes tels que mentionnés aux articles 1 à 3 délivrés à l issue des formations qui ont débutés durant l année scolaire 2006/2007, et, qui ont été obtenus avant le 1 er octobre 2009 pour les titres de l enseignement de promotion sociale ou l enseignement pour adulte, et avant le 1 er octobre 2010 pour les titres de l enseignement secondaire de plein exercice".

7 7 Article 5 Vu la demande de modification de l article 4, la date de la mise hors vigueur de l arrêté royal au 1 er avril 2010 doit être modifiée et portée au 1 er avril 2011 pour ce qui concerne l enseignement secondaire à temps plein. CONCLUSION Moyennant la prise en considération des remarques faites dans le présent avis, le Conseil Supérieur des Indépendants et des PME approuve le projet d arrêté royal visant à compléter les mesures transitoires des trois arrêtés royaux précités et demande que celui-ci entre en vigueur le plus rapidement possible. Il insiste également pour que l on informe suffisamment les candidats futurs indépendants concernés, ainsi que toutes les filières d enseignements concernées des mesures transitoires proposées et de leur portée.

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Arrêté du 21 décembre 2007 définissant les modalités de formation et de délivrance du certificat

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

A V I S N 1.680 ---------------------- Séance du mercredi 1er avril 2009 -------------------------------------------

A V I S N 1.680 ---------------------- Séance du mercredi 1er avril 2009 ------------------------------------------- A V I S N 1.680 ---------------------- Séance du mercredi 1er avril 2009 ------------------------------------------- Utilisation de titres-repas électroniques : projet d'arrêté royal adapté modifiant l'article

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE COMMERCIALISATION :

Annonces internes SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE COMMERCIALISATION : Bourse de l emploi Annonces internes : Direction Administration et Moyens Un Technicien Electricien Un C/Maitre Electricité BAT (Chargé de la Maintenance en pompes) Un C/Maitre Electricité BAT (Chargé

Plus en détail

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011)

J 1 50.25. du 18 mai 2011 (Entrée en vigueur : 1 er août 2011) Arrêté étendant le champ d application des conventions collectives de travail pour les métiers de la métallurgie du bâtiment soit : CCT pour le métier d installateur en chauffage, ventilation et climatisation,

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME

CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME CONSEIL SUPERIEUR DES INDEPENDANTS ET DES PME F REGL PROF - Qualifications prof. A2 Bruxelles, 26 mai 2011 MH/JC/JP A V I S sur LA REFORME DE LA DIRECTIVE RELATIVE A LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

Loi concernant le régime linguistique dans l'enseignement L. 30-07-1963 M.B. 22-08-1963

Loi concernant le régime linguistique dans l'enseignement L. 30-07-1963 M.B. 22-08-1963 Lois 04329 p.1 Loi concernant le régime linguistique dans l'enseignement L. 30-07-1963 M.B. 22-08-1963 modifications : L. 26-07-1971 (M.B. 24-08-71) L. 27-07-1971 (M.B.22-10-71) L.10-07-1973 (M.B. 14-07-73)

Plus en détail

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE).

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE). Directives du Master of Science HES-SO in Engineering Version du février 01 Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu le protocole d accord entre la CUSO et la HES-SO relatif

Plus en détail

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire

Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire Décision ET 123.563 du 19 décembre 2012 Nouvelles règles en matière d exigibilité de la TVA Période transitoire L émission d une facture, avant la survenance du fait générateur, n est plus une cause d

Plus en détail

concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Ordonnance du 9 mars 00 concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 6 novembre 999 sur la santé ; Sur la proposition de la Direction de la santé et des

Plus en détail

A V I S N 1.851 ----------------------- Séance du mardi 28 mai 2013 ----------------------------------------

A V I S N 1.851 ----------------------- Séance du mardi 28 mai 2013 ---------------------------------------- A V I S N 1.851 ----------------------- Séance du mardi 28 mai 2013 ---------------------------------------- Prévention de la charge psychosociale (dont le harcèlement moral ou sexuel au travail) Suivi

Plus en détail

agrément DES professions paramédicales

agrément DES professions paramédicales agrément DES professions paramédicales LES ERGOTHÉRAPEUTES Table des matières Pourquoi agréer les ergothérapeutes?...3 Un ergothérapeute au sens de la loi : de qui s'agit-il?...4 L'agrément est obligatoire...5

Plus en détail

Chapitre Ier : Qualifications.

Chapitre Ier : Qualifications. G / Vte fds comm forma Décret n 98-246 du 2 avril 1998 relatif à la qualification professionnelle exigée pour l'exercice des activités prévues à l'article 16 de la loi n 96-603 du 5 juillet 1996 relative

Plus en détail

Loi sur l enseignement privé (version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014)

Loi sur l enseignement privé (version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014) Loi sur l enseignement privé (version en vigueur jusqu'au 31 décembre 2014) du 10 mai 1984 Le Parlement de la République et Canton du Jura, vu les articles 8, lettres d et h, 38 et 39 de la Constitution

Plus en détail

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de l enseignement supérieur et de la recherche,

Plus en détail

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES

LA LOI DE MODERNISATION DE LA FONCTION PUBLIQUE MODERNISATION FONCTION PUBLIQUE. Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 REFERENCES Note d information N 2007-30 du 1 er septembre 2007 LA LOI DE MODERNISATION DE LA REFERENCES Loi n 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique (Journal officiel du 6 février 2007)

Plus en détail

de formation Navigation sur les eaux intérieures cerfa n 12370 * 01

de formation Navigation sur les eaux intérieures cerfa n 12370 * 01 cerfa n 12370 * 01 l i v r e t de s e r v i c e de formation Navigation sur les eaux intérieures ministère de l Équipement des Transports du Logement du Tourisme et de la Mer Livret N Informations et directives

Plus en détail

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F)

ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) ATTACHES METIER : INGENIEUR INDUSTRIEL, OPTION ELECTRICITE, MECANIQUE, ELECTROMECANIQUE, ELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS (M/F) MINISTERES ET CERTAINS ORGANISMES D INTERET PUBLIC DE LA REGION WALLONNE

Plus en détail

PROFESSIONS REGLEMENTEES source : creation-pme.wallonie.be

PROFESSIONS REGLEMENTEES source : creation-pme.wallonie.be PROFESSIONS REGLEMENTEES source : creation-pme.wallonie.be Guichet d Economie Locale de Schaerbeek Fondé par M. Etienne Noël, Échevin de l Economie et de l Emploi et avec le soutien du programme européen

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE

DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE AUTORISATIONS MINISTERIELLES D'EXERCICE 1 - DIPLOMES OUVRANT DROIT A L'EXERCICE DE LA MEDECINE EN FRANCE I - Les titres de formation exigés

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, du 26 mai 2011, vu le règlement relatif à la formation

Plus en détail

héberger directeur d hôtel formation de chef d entreprise www.formationpme.ifapme.be

héberger directeur d hôtel formation de chef d entreprise www.formationpme.ifapme.be héberger directeur d hôtel formation de chef d entreprise 2 // directeur d hôtel directeur d hôtel Programme des cours (500 h/an) uniquement à Villers-le-Bouillet Première année : réceptionniste Economie

Plus en détail

MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention DROIT PUBLIC

MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention DROIT PUBLIC Adopté par le conseil d UFR le 10 juillet 2013 Voté au CA du 1 er octobre 2013 Adopté par la CFVU du 09 septembre 2013 MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention DROIT PUBLIC Master année 1 Arrêté d habilitation

Plus en détail

LC 21 531. Le parc immobilier de la Ville de Genève comprend des logements à caractère social et, en raison

LC 21 531. Le parc immobilier de la Ville de Genève comprend des logements à caractère social et, en raison Règlement fixant les conditions de location des logements à caractère social de la Ville de Genève LC Adopté par le Conseil municipal le 8 février 009 Entrée en vigueur le 8 avril 009 Le Conseil municipal

Plus en détail

RELEVE DE DECISIONS DU CONSEIL D ADMINISTRATION. Séance du mardi 18 novembre 2014 1 ORDRE DU JOUR

RELEVE DE DECISIONS DU CONSEIL D ADMINISTRATION. Séance du mardi 18 novembre 2014 1 ORDRE DU JOUR RELEVE DE DECISIONS DU CONSEIL D ADMINISTRATION Séance du mardi 18 novembre 2014 1 ORDRE DU JOUR 1. Approbation du procès-verbal du conseil d administration du 21 octobre 2014 2. Prorogation de la Fondation

Plus en détail

AVIS CONCERNANT LE PROJET D ARRÊTÉ ROYAL RELATIF AUX FACTURES DE FOURNITURE D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ

AVIS CONCERNANT LE PROJET D ARRÊTÉ ROYAL RELATIF AUX FACTURES DE FOURNITURE D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ AVIS CONCERNANT LE PROJET D ARRÊTÉ ROYAL RELATIF AUX FACTURES DE FOURNITURE D ÉLECTRICITÉ ET DE GAZ ADVIES OVER HET ONTWERP VAN KONINKLIJK BESLUIT HOUDENDE DE FACTURATIE VAN ELEKTRICITEIT EN GAS BRUXELLES

Plus en détail

Accueil familial de jour

Accueil familial de jour Département de la formation, de la jeunesse et de la culture Service de protection de la jeunesse Directives pour l accueil de jour des enfants Accueil familial de jour Cadre de référence et référentiels

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/15/029 DÉLIBÉRATION N 15/011 DU 3 MARS 2015 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR SIGEDIS

Plus en détail

CHAPITRE IV. ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE

CHAPITRE IV. ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE CHAPITRE IV. ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE ORGANISATION GÉNÉRALE ÉTUDES ET PÉDAGOGIE GÉNÉRALITÉS PROMOTION EXAMENS ET DIPLÔMES ÉLÈVES (voir: Chapitre III. Enseignement secondaire) PERSONNEL (voir:

Plus en détail

Documents nécessaires pour l inscription

Documents nécessaires pour l inscription Documents nécessaires pour l inscription Annexe 2 Le dossier administratif et le dossier médical complets doivent être obligatoirement déposés au secrétariat de l école avant le 15 septembre 2013 (prendre

Plus en détail

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI adoptée le N 18 SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR LE SÉNAT modifiant la loi n 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «sécurité sociale» CSSS/14/061 DÉLIBÉRATION N 14/027 DU 6 MAI 2014 RELATIVE À L'ACCÈS À LA BANQUE DE DONNÉES "DÉCLARATION DE TRAVAUX" AU PROFIT

Plus en détail

Conditions Générales du RME

Conditions Générales du RME 1. Champ d application 1 2. Règlement RME 1 3. Prestations du RME 1 3.1 Généralités 1 3.2 Enregistrement 1 3.3 Liste des Méthodes 2 3.4 Conditions d Enregistrement 2 3.5 Demandes d enregistrement 2 3.6

Plus en détail

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.)

Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100 Règlement spécifique des examens des Diplômes Européens de Compétences Professionnelles (D.E.C.P.) 5100.01 Titre I : Dispositions générales Art. 1 - Le Diplôme Européen de Compétences Professionnelles

Plus en détail

12A. Liste des accords nationaux applicables à la métallurgie 12.101 R. 1 - Généralités... 12.102. 2 - Index... 12.102

12A. Liste des accords nationaux applicables à la métallurgie 12.101 R. 1 - Généralités... 12.102. 2 - Index... 12.102 12A Liste des accords nationaux applicables à la métallurgie 1 - Généralités... 12.102 2 - Index... 12.102 SOCIAL MÉTALLURGIE - EDITIONS TISSOT -MARS 2003 12.101 R 12A 1 - Généralités On trouvera ci-après

Plus en détail

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT)

F OMPI ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) F OMPI PCT/R/2/4 ORIGINAL : anglais DATE : 31 mai 2002 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE UNION INTERNATIONALE DE COOPÉRATION EN MATIÈRE DE BREVETS (UNION DU PCT) COMITÉ SUR LA

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» SCSZ/09/042 DELIBERATION N 09/030 DU 5 MAI 2009 RELATIVE A LA COMMUNICATION DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL PAR LA BANQUE

Plus en détail

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 PERMIS DE TRAVAIL A, B, C Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 Loi du 30 avril 1999 relative à l occupation des travailleurs étrangers Arrêté royal du 9 juin 1999 portant exécution de la

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise)

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) Commentaire Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012 M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) La Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel le 18 novembre

Plus en détail

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne)

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Madame, Mademoiselle, Monsieur, Afin de permettre l examen de votre demande d admission à

Plus en détail

réussir Liège c Huy c Waremme formation de chef d entreprise www.formationpme.ifapme.be

réussir Liège c Huy c Waremme formation de chef d entreprise www.formationpme.ifapme.be réussir formation de chef d entreprise Liège c Huy c Waremme 2 // formation de chef d entreprise // Liège c Huy c Waremme Liège SOINS AUX PERSONNES k Accueillant(e) d enfants k Ambulancier TMS k Coiffeur

Plus en détail

Arrêté royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction de soins intensifs doit répondre pour être agréée (M.B. 19.06.

Arrêté royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction de soins intensifs doit répondre pour être agréée (M.B. 19.06. Arrêté royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction de soins intensifs doit répondre pour être agréée (M.B. 19.06.1998) Texte coordonné : dernière mise à jour : 08.08.2014 CHAPITRE

Plus en détail

Révision partielle de l ordonnance du 14 février 2007 sur l analyse génétique humaine (OAGH ; RS 810.122.1) Rapport explicatif

Révision partielle de l ordonnance du 14 février 2007 sur l analyse génétique humaine (OAGH ; RS 810.122.1) Rapport explicatif Révision partielle de l ordonnance du 14 février 2007 sur l analyse génétique humaine (OAGH ; RS 810.122.1) Rapport explicatif Projet pour l audition, novembre 2009 1 Introduction La loi sur l analyse

Plus en détail

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance sur la formation continue à l EPF de Zurich) 414.134.1 du 26 mars 2013 (Etat le 1 er octobre

Plus en détail

Commune de Sierre. Règlement concernant l octroi de bourses d études et de prêts d honneur

Commune de Sierre. Règlement concernant l octroi de bourses d études et de prêts d honneur Commune de Sierre Règlement concernant l octroi de bourses d études et de prêts d honneur Règlement communal concernant l octroi de bourses d études et de prêts d honneur Le Conseil municipal de Sierre

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e PROFESSIONELS DU SECTEUR DES ASSURANCES

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e PROFESSIONELS DU SECTEUR DES ASSURANCES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2697 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 129 110 22 22 juillet mai 2009 2013 S o m m a i r e PROFESSIONELS

Plus en détail

Luxembourg, le 9 mars 2011

Luxembourg, le 9 mars 2011 Luxembourg, le 9 mars 2011 Lettre circulaire 11/5 du Commissariat aux Assurances portant modification de la lettre circulaire 09/7 relative au dépôt des valeurs mobilières et liquidités utilisées comme

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Objet et champ d application

Objet et champ d application Ordonnance du DEFR concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures (OCM ES 1 ) du 11 mars 2005 (Etat le 1 er janvier 2015)

Plus en détail

formation accélérée en gestion FAG www.formation-pme.be

formation accélérée en gestion FAG www.formation-pme.be formation accélérée en gestion FAG formation PME Liège c Huy c Waremme // 3 formation accélérée en gestion D une durée approximative de 4 mois, la formation accélérée en gestion permet à toute personne

Plus en détail

Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés)

Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) Nouvelle norme de révision: Contrôle du rapport de gestion sur les comptes annuels (ou consolidés) INTRODUCTION Historique 1. Le 6 octobre 1989, le Conseil de l IRE a approuvé une recommandation de révision

Plus en détail

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France

Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France Décret 2002-628 du 25 Avril 2002 modifié pris pour l application de la loi 2002-5 du 4 Janvier 2002 relative aux musées de France TITRE I er : HAUT CONSEIL DES MUSEES DE FRANCE Art. 1 er. - Le Haut Conseil

Plus en détail

Statuts de Paris Region Entreprises

Statuts de Paris Region Entreprises Statuts de Paris Region Entreprises Article 1. Forme et dénomination TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Il est institué entre les adhérents aux présents statuts et ceux qui y adhéreront, une Association

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent).

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent). Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : Champ d application Article

Plus en détail

N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. modifiant le statut de VOrdre

N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. modifiant le statut de VOrdre PROJET DE LOI adopte le 25 avril 1968. N 57 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1967-1963 PROJET DE MODIFIÉ PAR LE SÉNAT LOI modifiant le statut de VOrdre des experts-comptables et des comptables agréés.

Plus en détail

AVIS N 118 DU 13 FEVRIER 2009 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROPOSITION DE DIRECTIVE PORTANT

AVIS N 118 DU 13 FEVRIER 2009 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROPOSITION DE DIRECTIVE PORTANT AVIS N 118 DU 13 FEVRIER 2009 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES, RELATIF A LA PROPOSITION DE DIRECTIVE PORTANT MODIFICATION DE LA DIRECTIVE 86/613/CEE SUR L APPLICATION

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI. instaurant l assurance incendie obligatoire et finançant les services d'incendie 12 mars 2010

PROPOSITION DE LOI. instaurant l assurance incendie obligatoire et finançant les services d'incendie 12 mars 2010 PROPOSITION DE LOI instaurant l assurance incendie obligatoire et finançant les services d'incendie 12 mars 2010 (déposée par Mme Muriel GERKENS, M. Ronny BALCAEN et Mme Meyrem ALMACI) Résumé Cette proposition

Plus en détail

CAPELO - Compléments au dossier de carrière

CAPELO - Compléments au dossier de carrière CAPELO - Compléments au dossier de carrière Instructions administratives aux employeurs 01/01/2013 Tour du Midi / Zuidertoren Bruxelles1060 Brussel T +32 (0)2 791 50 00 F +32 (0)2 791 50 99 www.capelo.be

Plus en détail

Compte Epargne Temps (CET), les textes sont publiés au Journal officiel, l administration doit nous fournir le mode d emploi!

Compte Epargne Temps (CET), les textes sont publiés au Journal officiel, l administration doit nous fournir le mode d emploi! T@mT@m/CFTC.FAE ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Fédération CFTC des Fonctionnaires et agents

Plus en détail

Règlement d études 2013 LL.M Banking & Finance 2 de 6

Règlement d études 2013 LL.M Banking & Finance 2 de 6 LL.M. Banque et Finance Maîtrise universitaire d études avancées en droit bancaire et financier LL.M. Banking and Finance Master of Advanced Studies in Banking and Financial Law Règlement d études 2013

Plus en détail

Instructions administratives relatives au site web CHECKDOC et à l application DOCSTOP

Instructions administratives relatives au site web CHECKDOC et à l application DOCSTOP Service public fédéral Intérieur Direction générale institutions et population Service Population et Cartes d identité Instructions administratives relatives au site web CHECKDOC et à l application DOCSTOP

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Loi n 99-05 du 18 Dhou El Hidja 1419 Correspondant au 4 avril 1999portant loi d orientation

Plus en détail

A V I S A-2292/10-32. sur

A V I S A-2292/10-32. sur A-2292/10-32 A V I S sur le projet de règlement grand-ducal déterminant les conditions générales relatives à l'exercice du télétravail dans la fonction publique Par dépêche du 26 mai 2010, Madame le Ministre

Plus en détail

THEME : L ACCIDENT DE TRAVAIL

THEME : L ACCIDENT DE TRAVAIL THEME : L ACCIDENT DE TRAVAIL DÉFINITION DE L ACCIDENT DU TRAVAIL Il faut rappeler que tout ce qui arrive sur le lieu du travail n est pas constitutif d un accident du travail au sens légal du terme. La

Plus en détail

Contrat d agence commerciale

Contrat d agence commerciale http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Contrat d agence commerciale Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour seul objectif

Plus en détail

Diplômes professionnels pour adultes

Diplômes professionnels pour adultes Diplômes professionnels pour adultes Quatre manières d obtenir le certificat fédéral de capacité ou l attestation fédérale de formation professionnelle Direction de l instruction publique du canton de

Plus en détail

CIRCULAIRE n 2826 DU 03/08/2009

CIRCULAIRE n 2826 DU 03/08/2009 CIRCULAIRE n 2826 DU 03/08/2009 OBJET : Délivrance du certificat relatif aux connaissances de gestion de base Réseau : Communauté française Niveaux et services : Enseignement secondaire ordinaire de plein

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 7 mars 2006;

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 7 mars 2006; CSSS/06/052 1 DELIBERATION N 06/020 DU 18 AVRIL 2006 RELATIVE A LA DEMANDE D ACCES AUX REGISTRES BANQUE CARREFOUR DE LA SECURITE SOCIALE DANS LE CHEF DU SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES DANS LE CADRE DE

Plus en détail

Numéro du rôle : 4315. Arrêt n 136/2008 du 21 octobre 2008 A R R E T

Numéro du rôle : 4315. Arrêt n 136/2008 du 21 octobre 2008 A R R E T Numéro du rôle : 4315 Arrêt n 136/2008 du 21 octobre 2008 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 118, alinéa 2, de la loi relative à l assurance obligatoire soins de santé

Plus en détail

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de 15 MAI 2007. - Loi relative à la création de la fonction de gardien de la paix, à la création du service des gardiens de la paix et à la modification de l'article 119bis de la nouvelle loi communale (1)

Plus en détail

Conditions d entreprise

Conditions d entreprise 1. Contenu du contrat 1.1. Tout entrepreneur qui exécute des travaux pour le compte de (nommé ci-après BASF) accepte l application de ces conditions générales à l exclusion de ses propres conditions standards.

Plus en détail

No 2487 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 21 juin 2000. PROJET DE LOI MODIFIE PAR LE SENAT EN NOUVELLE LECTURE

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Santé

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Santé Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Santé CSSSS/14/032 DÉLIBÉRATION N 14/016 DU 18 FÉVRIER 2014 PORTANT SUR LE RÈGLEMENT DU PARTAGE DE DONNÉES DE SANTÉ ENTRE LES SYSTÈMES DE

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 3 novembre 2014 PLF POUR 2015 - (N 2234) Commission Gouvernement Adopté AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE ADDITIONNEL N o II-464 (2ème Rect) APRÈS L'ARTICLE

Plus en détail

Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B.

Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B. Lois 30746 p.1 Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur D. 16-06-2006 M.B. 06-07-2006 modifications : D. 25-05-07 (M.B. 01-06-07) D. 09-05-08

Plus en détail

A V I S N 1.593 ----------------------- Séance du mardi 30 janvier 2007 -------------------------------------------

A V I S N 1.593 ----------------------- Séance du mardi 30 janvier 2007 ------------------------------------------- A V I S N 1.593 ----------------------- Séance du mardi 30 janvier 2007 ------------------------------------------- Monitoring et contrôle de l'occupation de travailleurs étrangers : - projet d'arrêté

Plus en détail

Ordonnance sur l aide sociale (OASoc) (Modification)

Ordonnance sur l aide sociale (OASoc) (Modification) 1 860.111 octobre 01 Ordonnance sur l aide sociale (OASoc) (Modification) Le Conseil-exécutif du canton de Berne, sur proposition de la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale, arrête:

Plus en détail

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE NOTICE POUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Cerfa FA14 Avant de conclure un contrat d apprentissage, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues dans

Plus en détail

Avis de droit. Version remaniée. 13 février 2014 Table ronde pour les victimes de mesures de coercition à des fins d assistance

Avis de droit. Version remaniée. 13 février 2014 Table ronde pour les victimes de mesures de coercition à des fins d assistance Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral de la justice OFJ Domaine de direction Droit privé Unité Droit civil et procédure civile Version remaniée Avis de droit Date : Destinataire

Plus en détail

Commune de Sierre. Règlement sur le service des taxis

Commune de Sierre. Règlement sur le service des taxis Règlement sur le service des taxis Le Conseil municipal de Sierre Vu : - les dispositions de la législation fédérale en matière de circulation routière ; - les dispositions de la législation cantonale

Plus en détail

PRÉAMBULE DISPOSITIONS. Article premier - Entreprises visées. * Les dispositions résultant de l avenant du 10 juillet 1992 sont en italiques.

PRÉAMBULE DISPOSITIONS. Article premier - Entreprises visées. * Les dispositions résultant de l avenant du 10 juillet 1992 sont en italiques. ACCORD NATIONAL DU 2 JUILLET 975 SUR LA CLASSIFICATION MODIFIÉ PAR LES AVENANTS DU 30 JANVIER 980, 2 AVRIL 98, 4 FÉVRIER 983, 25 JANVIER 990 ET 0 JUILLET 992* PRÉAMBULE Les organisations signataires rappellent

Plus en détail

Futurs étudiants 1 er Cycle

Futurs étudiants 1 er Cycle Futurs étudiants 1 er Cycle A d m i s s i o n P r o g r a m m e, c h e m i n e m e n t e t s t r u c t u r e P e r s p e c t i v e s p r o f e s s i o n n e l l e s, b o u r s e s e t e m p l o i s F o

Plus en détail

Le Contrat premier emploi

Le Contrat premier emploi www.far.be Le Contrat premier emploi Marie Greffe Septembre 06 Historique En 1999, afin de stimuler le travail des jeunes, Laurette Onkelinx (PS), alors ministre de l Emploi, lance l idée d un «Plan Rosetta»,

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS C.C. 302 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS sur un projet d'arrêté royal portant certaines mesures d'exécution de la loi instaurant un service bancaire de base. Bruxelles, 7 avril 2003 Le Conseil de la Consommation,

Plus en détail

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES.

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. 3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. Version Publication au Moniteur Belge Initiale : L. du. 03/07/2005 relative aux droits des volontaires 29/08/2005. 1 ère modification : L. du.

Plus en détail

Le Conseil supérieur de la Fonction publique d Etat a émis un avis positif sur un nouveau décret modifiant le Compte épargne temps.

Le Conseil supérieur de la Fonction publique d Etat a émis un avis positif sur un nouveau décret modifiant le Compte épargne temps. Fonctions publiques et Assimilées Paris, le 16 avril 2009 Compte Epargne Temps : Une escroquerie à temps plein. Le Conseil supérieur de la Fonction publique d Etat a émis un avis positif sur un nouveau

Plus en détail

améliorer opticien - optométriste technicien en prothèses dentaires formation de chef d entreprise www.formation-pme.be

améliorer opticien - optométriste technicien en prothèses dentaires formation de chef d entreprise www.formation-pme.be améliorer opticien - optométriste technicien en prothèses dentaires formation de chef d entreprise 2 // opticien - optométriste // technicien en prothèses dentaires opticien - optométriste Uniquement à

Plus en détail

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités

ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités ECAP : Le niveau Accréditation du programme d études des comptables généraux accrédités Les connaissances comptables et financières, le professionnalisme et le leadership pour les besoins d aujourd hui

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES 3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES Considérant que la révision des comptes consolidés doit s exercer conformément aux normes générales de révision; que ses caractéristiques

Plus en détail

Proposition du Conseil-exécutif. Loi sur la protection de l'enfant et de l'adulte (LPEA) (Modification)

Proposition du Conseil-exécutif. Loi sur la protection de l'enfant et de l'adulte (LPEA) (Modification) Proposition du Conseil-exécutif.6 Loi sur la protection de l'enfant et de l'adulte (LPEA) (Modification) Le Grand Conseil du canton de Berne, sur proposition du Conseil-exécutif, arrête: I. La loi du er

Plus en détail

réussir Liège c Huy c Waremme formation de chef d entreprise www.formation-pme.be

réussir Liège c Huy c Waremme formation de chef d entreprise www.formation-pme.be réussir formation de chef d entreprise c Huy c Waremme 2 // formation de chef d entreprise // c Huy c Waremme // 3 SOINS AUX PERSONNES k Accueillant(e) d enfants k Ambulancier TMS k Coiffeur k Directeur(rice)

Plus en détail

Loi concernant l inspection environnementale des véhicules automobiles

Loi concernant l inspection environnementale des véhicules automobiles DEUXIÈME SESSION TRENTE-NEUVIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 48 Loi concernant l inspection environnementale des véhicules automobiles Présentation Présenté par M. Pierre Arcand Ministre du Développement

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Protocole n 15 portant amendement à la Convention de sauvegarde des Droits de l'homme et des Libertés fondamentales (STCE n 213) Rapport explicatif

Protocole n 15 portant amendement à la Convention de sauvegarde des Droits de l'homme et des Libertés fondamentales (STCE n 213) Rapport explicatif Protocole n 15 portant amendement à la Convention de sauvegarde des Droits de l'homme et des Libertés fondamentales (STCE n 213) Introduction Rapport explicatif 1. La Conférence de haut niveau sur l avenir

Plus en détail