Le Chauffe Eau Solaire Collectif

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Chauffe Eau Solaire Collectif"

Transcription

1 Le Chauffe Eau Solaire Collectif CLUB DES ACTEURS DU SOLAIRE REGION ALSACE OCTOBRE 2006 QUELQUES REGLES DE CONCEPTION Emmanuel Ballot - Ingénieur ENSAIS Bureau d études GEST ENERGIE 1

2 Eléments de conception importants - Sous dimensionnement des installations - Situation des sondes de régulation - Equilibrage et purge du circuit capteurs - Simplicité de l'installation et performance

3 Capter l énergie solaire refleté par la vitre absorbé par la vitre convection refleté par l absorbeur déperdition thermique de l absorbeur conduct thermique Source : Wagner 3

4 Rendements des capteurs solaires 0,9 0,8 Rendement (%) 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3 0,2 0, ,01 0,02 0,03 0,04 0,05 0,06 0,07 0,08 0,09 0,1 0,11 0,12 0,13 0,14 0,15 0,16 0,17 0,18 0,19 0,2 (tm-ta)/w Deux conséquences : écart jour/nuit de plus en plus important...et... Capteur standard Capteur sélectif

5 Extrait de la doc TYFOCOR :... l application du Tyfocor LS est également possible pour les installations solaires ayant températures de stagnation élevés (collecteurs tubulaires). Dans les installations solaires dont les températures de stagnation se situent au-dessus de 170 C, il faut dimensionner les vases de compensation de manière que le fluide caloporteur puisse s écouler des capteurs quand il a atteint la température maximale de stagnation, et être recueilli dans les réservoirs de compensation. Lorsque le Tyfocor LS est exposé en permanence à des températures supérieures à 170 c, il subit un vieillisssement précoce. Aux températures supérieures à 200 C débute une lente modification chimique du 1,2- propytèneglycol, susceptible de mettre en danger la fiabilité fonctionnelle de l installation.

6 ETUDE COMPARATIVE D INSTALLATIONS SOLAIRES DE GRANDE TAILLE FRANCE ALLEMAGNE Volume de dilatation V vase = 28 litres. Volume du vase: Exemple sur une installation : (S cap = 100 m 2 et h=20 m) Volume de la boucle solaire (vapeur) 2,5cm3/m² V vase = 250 litres. 6

7 Expansion/Sécurité : montage France Allemagne Vers entrée capteurs Sortie capteurs Vers entrée capteurs Sortie capteurs Soupape de sécurité Soupape de sécurité Bac de récupération étanche Vase d expansion Bac de récupération Vase de protection Vase d expansion 7

8 Strasbourg l/j 200 m² kwh / mois Janvier février mars avril mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre Apports solaires Gaz naturel le Delta 180 C jour / 15 C nuit est certainement plus préjudiciable que 60 C jour / 15 C nuit... 8

9 Eléments de conception importants - Sous dimensionnement des installations - Situation des sondes de régulation - Equilibrage et purge du circuit capteurs - Simplicité de l'installation et performance

10 Pas de retour de boucle dans le ballon solaire! Faire du collectif individualisé.

11 Eléments de conception importants - Sous dimensionnement des installations - Situation des sondes de régulation - Equilibrage et purge du circuit capteurs - Simplicité de l'installation et performance

12 LA LEGIONELLE Définition : La légionelle est un micro-organisme bactérien responsable chez l homme d une pneumonie appelée maladie du légionnaire ou légionellose Conditions de vie et développement de la bactérie : Température de l eau 25 C 35 C 42 C 45 C 60 C Maxi Ralentissement Développement Survie Destruction Facteurs de développement Bras morts des réseaux ECS Dépôts de tartre Corrosion 66 [ C] 2 minutes 60 [ C] 32 minutes 50 [ C] Les bactéries survivent Durée des chocs thermiques suivant la température 12

13 LA LEGIONELLE Seuil d action : Etablissement Concentration bactérienne en [UFC/l] Etablissements recevant du public 10 3 Lieux hébergeant des patients à haut risque infectieux (hôpitaux) et thermalisme < 50 [UFC/l] : Unité Formant Colonie par litre d eau. 13

14 Comparaison d'un schéma type allemand et d'un schéma type francais Voir le deuxième PPT Rachid Bourouaieh 14

15 Arrêté du 30 novembre 2005 : nouvelle réglementation ECS Température aux points de puisage Maintient de la température dans le réseau de distribution T ecs = 50 ou 60 ou 90 C T boucle 50 C STOCKAGE APPOINT

16 Arrêté du 30 novembre 2005 Pour toute installation avec un volume de stockage total 400 l : T appoint 55 C ou Élévation T appoint tous les jours à 60, 65 ou 70 C STOCKAGE APPOINT STOCKAGE SOLAIRE La préparation d ECS solaire est considérée comme du préchauffage.

17 Circulaire du 28 octobre 2005 concernant les établissements sociaux et médico-sociaux d hébergement pour personnes âgées. APPOINT Le préchauffage de l eau doit obligatoirement se faire par l intermédiaire d un échangeur. STOCKAGE SOLAIRE

GUIDE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS SOLAIRES

GUIDE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS SOLAIRES REUNION MAINTENANCE DES INSTALLATIONS SOLAIRES COLLECTIVES A LA REUNION REDACTION DE DOCUMENTS TYPES GUIDE MAINTENANCE DES INSTALLATIONS SOLAIRES ERIC MICHEL - VINCENT BAYETTI ACD2 THOMAS AILHAUD - HELIOTROPIC

Plus en détail

06/04/2007. Énergie Solaire Thermique : Application aux copropriétés

06/04/2007. Énergie Solaire Thermique : Application aux copropriétés Énergie Solaire Thermique : Application aux copropriétés 8 mars 2007 1 2 2 1 Le solaire thermique dans le Grand Lyon 2 Principe et Fonctionnement d une installation solaire thermique 3 Suivi des performances

Plus en détail

PLATEFORME FORMATION & EVALUATION. Les clés de la réussite d'un projet d eau chaude solaire collective

PLATEFORME FORMATION & EVALUATION. Les clés de la réussite d'un projet d eau chaude solaire collective PLATEFORME FORMATION & EVALUATION Les clés de la réussite d'un projet d eau chaude solaire collective guillaume.pradier@ines-solaire.org 22 juin 2017 1 2 Programme Présentation INES / SOCOL Schémas solaire

Plus en détail

aurostep Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) à vidange automatique des capteurs

aurostep Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) à vidange automatique des capteurs aurostep Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) à vidange automatique des capteurs Premier pas vers le solaire... aurostep : le solaire en toute confiance! Modèles Référence Ademe aurostep 250 T S 04 /

Plus en détail

Prévention du risque LEGIONELLOSE

Prévention du risque LEGIONELLOSE Prévention du risque LEGIONELLOSE Réunion ATEE 28 SOMMAIRE 1. LA LEGIONELLOSE 2. CONCEPTION DE L INSTALLATION 3. EXPLOITATION DE L INSTALLATION 4. RETOUR D EXPERIENCE 5. MESURES CORRECTIVES LA LEGIONELLOSE

Plus en détail

TD3-Thermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI)

TD3-Thermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI) D3-hermique Analyse fonctionnelle d un CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL (CESI) COMPEENCES AENDUES : L élève doit être capable de : - Identifier les principaux constituants d un système Chauffe Eau Solaire

Plus en détail

Architecture d Intérieur. Equipement du bâtiment. Eau chaude sanitaire. A.Arpigny. Ai Eau chaude sanitaire 1

Architecture d Intérieur. Equipement du bâtiment. Eau chaude sanitaire. A.Arpigny. Ai Eau chaude sanitaire 1 Architecture d Intérieur Equipement du bâtiment Eau chaude sanitaire A.Arpigny Ai3 2014-2015- Eau chaude sanitaire 1 Qu est-ce que c est l eau chaude sanitaire??? Quels sont les critères qui entrent en

Plus en détail

Le risque légionelles et les installations de production d eau chaude sanitaire. Réglementation et rôle de l autorité sanitaire.

Le risque légionelles et les installations de production d eau chaude sanitaire. Réglementation et rôle de l autorité sanitaire. Le risque légionelles et les installations de production d eau chaude sanitaire Réglementation et rôle de l autorité sanitaire 19 mars 2015 Contexte 1976 : 1 ère description de la maladie - Congrès annuel

Plus en détail

Production d Eau Chaude Sanitaire (ECS) solaire dans les établissements de santé (ETS) et les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS)

Production d Eau Chaude Sanitaire (ECS) solaire dans les établissements de santé (ETS) et les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) Production d Eau Chaude Sanitaire (ECS) solaire dans les établissements de santé (ETS) et les établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) Résumé : Ne pas stocker d ECS à une température comprise entre

Plus en détail

GAMME PERFISOL HYBRID DUO CHAUDIÈRE HYBRIDE SOL GAZ À CONDENSATION CHAUFFAGE ET ECS SOLAIRE INTÉGRÉE

GAMME PERFISOL HYBRID DUO CHAUDIÈRE HYBRIDE SOL GAZ À CONDENSATION CHAUFFAGE ET ECS SOLAIRE INTÉGRÉE GAMME PERFISOL HYBRID DUO CHAUDIÈRE HYBRIDE SOL GAZ À CONDENSATION CHAUFFAGE ET ECS SOLAIRE INTÉGRÉE Chaudières sol gaz Condensation Hybride 2 modèles de 12 kw ou 24 kw chauffage, 24 kw ECS Ballon 180

Plus en détail

Chauffage et climatisation

Chauffage et climatisation Chauffage et climatisation BRISE Thomas Deville Facilitateur Bâtiment Durable Objectif(s) de la présentation Comprendre le fonctionnement d une installation de chauffage / d ECS / de refroidissement Reconnaître

Plus en détail

Feuille technique VITOCELL 333/353. Réservoirs tampon d eau de chauffage avec production d eau chaude sanitaire. Vitocell 333.

Feuille technique VITOCELL 333/353. Réservoirs tampon d eau de chauffage avec production d eau chaude sanitaire. Vitocell 333. VITOCELL 333/353 Réservoirs tampon d eau de chauffage avec production d eau chaude sanitaire Feuille technique Références et prix : voir tarif Document à classer dans : Catalogue Vitotec, intercalaire

Plus en détail

L importance de la conception des réseaux d eau sanitaire dans la lutte contre les légionelles

L importance de la conception des réseaux d eau sanitaire dans la lutte contre les légionelles L importance de la conception des réseaux d eau sanitaire dans la lutte contre les légionelles INTRODUCTION Les facteurs de risques Installation surdimensionnée Circuit de grande taille Complexité des

Plus en détail

DOSSIER PRODUCTION ECS

DOSSIER PRODUCTION ECS DOSSIER PRODUCTION ECS L ACCUMULATEUR D EAU CHAUDE DECRETS, ARRETES, CIRCULAIRES LA LEGIONELLE LES POINTS IMPORTANTS LA PRODUCTION D ECS LES MODES DE PRODUCTION D ECS L ACCUMULATEUR ELECTRIQUE CHOIX D

Plus en détail

aurocompact Chauffe Eau Solaire Individuel avec chaudière à condensation intégrée

aurocompact Chauffe Eau Solaire Individuel avec chaudière à condensation intégrée aurocompact Chauffe Eau Solaire Individuel avec chaudière à condensation intégrée Alliance du solaire et de la condensation L aurocompact : tous les avantages du solaire et de la condensation! Modèles

Plus en détail

Chaleur. La chaleur peut avoir une autre origine : récupération de chaleur : associé au système de ventilation ; chauffage solaire ; cheminée à bois

Chaleur. La chaleur peut avoir une autre origine : récupération de chaleur : associé au système de ventilation ; chauffage solaire ; cheminée à bois LE CHAUFFAGE DES LOCAUX Introduction : Le chauffage est en hôtellerie un élément de confort ; il joue un rôle sur la santé du personnel et des clients. Il a également un rôle vis à vis de l entretien des

Plus en détail

Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique

Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique Annexe 2 (à remplir pour les projets > à 25 m²) : Fiche d instruction Solaire thermique 1) Cadre de l opération Le porteur de projet présente les caractéristiques générales de son projet : - Lieu d implantation

Plus en détail

Sanitrol Basse Température

Sanitrol Basse Température Sanitrol Basse Température 300L À 1500L (SBTI SBTV) Préparateur ECS Sanitrol Basse Température (Inox - Vitrifié) Sanitrol (inox - vitrifié) Sanitrol vapeur/eau LES AVANTAGES PRÉSERVATION DE L ÉNERGIE Pour

Plus en détail

LES BASES DE L ENERGIE SOLAIRE

LES BASES DE L ENERGIE SOLAIRE LES BASES DE L ENERGIE SOLAIRE J-M R. D-BTP 2006 1 Les constantes solaires Rayonnement solaire sur un plan incliné Masques et obstacles devant les capteurs Technologie des capteurs Types d installations

Plus en détail

Tour hydraulique Weishaupt WIT. Une unité prête à installer pour un montage simple et rapide. C est la fiabilité avant tout

Tour hydraulique Weishaupt WIT. Une unité prête à installer pour un montage simple et rapide. C est la fiabilité avant tout Tour hydraulique Weishaupt Une unité prête à installer pour un montage simple et rapide C est la fiabilité avant tout Tour hydraulique Weishaupt pour un montage simple, rapide et fiable La tour hydraulique

Plus en détail

Prévention de la prolifération des légionelles dans les réseaux d eau chaude sanitaire et maitrise du risque de brulures.

Prévention de la prolifération des légionelles dans les réseaux d eau chaude sanitaire et maitrise du risque de brulures. Prévention de la prolifération des légionelles dans les réseaux d eau chaude sanitaire et maitrise du risque de brulures 21 novembre 2013 La légionelle Bactérie ubiquitaire Hydrotellurique (présente dans

Plus en détail

Le Choix de la performance

Le Choix de la performance Le Choix de la performance Auto-vidangeable En pression Simple d utilisation Polyvalent Gain maximum Montage rapide Échange maximal Pertes minimales Anti-reflet Auto-équilibré Circulateur intégré Débit

Plus en détail

H232 - H272 - V232 - V272

H232 - H272 - V232 - V272 by CAPTEURS SOLAIRES THERMIQUES ECOSOL SUPERPOSITION H232 H272 V232 V272 Capteurs solaires thermiques Chauffage Eau chaude Une gamme de capteurs plans très performants : Excellentes propriétés thermiques

Plus en détail

Compress 3000 AWS Pompe à chaleur Aérothermique Split basse température réversible

Compress 3000 AWS Pompe à chaleur Aérothermique Split basse température réversible Compress 000 AWS Aérothermie Pompe à chaleur Aérothermique Split basse température réversible LIAISON FRIGORIFIQUE C départ max Unités extérieures Unités intérieures NOUVEAU ans * garantie compresseur

Plus en détail

Vanne thermostatique MTCV multifonctions pour bouclage ECS

Vanne thermostatique MTCV multifonctions pour bouclage ECS Vanne thermostatique MTCV multifonctions pour bouclage ECS Fig. 1) Version de base A Fig. 2) * Version B avec cartouche de désinfection * le thermomètre est en option Introduction La MTCV est une vanne

Plus en détail

Schémas hydrauliques. Sommaire. MHX-3 / MHX-4 2C Page 2. MHR-IN Page 9. GS Page 17. Gamme Hybrid Page 24. Légende Page 30.

Schémas hydrauliques. Sommaire. MHX-3 / MHX-4 2C Page 2. MHR-IN Page 9. GS Page 17. Gamme Hybrid Page 24. Légende Page 30. Schémas hydrauliques Sommaire MHX-3 / MHX-4 2C Page 2 MHR-IN Page 9 GS Page 17 Gamme Hybrid Page 24 Légende Page 30 mars - 2015 Schémas hydrauliques Sommaire MHX-3 Appoint électrique (ECS chaudière) Page

Plus en détail

Ballons d Eau Chaude Sanitaire R2DC 200, 250 et R2DC 300 Solaire-Bois.fr

Ballons d Eau Chaude Sanitaire R2DC 200, 250 et R2DC 300 Solaire-Bois.fr Manuel d installation et d utilisation Ballons d Eau Chaude Sanitaire R2DC 200, 250 et R2DC 300 Table des matières 1 Description de l équipement... 3 1.1 Gamme... 3 1.2 Protection du ballon ECS... 3 1.3

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #3 Sécurité du circuit solaire contre les problèmes de surchauffe et le gel

Fiche explicative détaillée #3 Sécurité du circuit solaire contre les problèmes de surchauffe et le gel Fiche explicative détaillée #3 Sécurité du circuit solaire contre les problèmes de surchauffe et le gel 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL A CIRCULATION FORCEE ENVIRONNEMENT, ECONOMIES, PERFORMANCES, FLEXIBILITE, FIABILITE...

CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL A CIRCULATION FORCEE ENVIRONNEMENT, ECONOMIES, PERFORMANCES, FLEXIBILITE, FIABILITE... SOLAIRE SOLUTIONS SOLAIRES CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL A CIRCULATION FORCEE ENVIRONNEMENT, ECONOMIES, PERFORMANCES, FLEXIBILITE, FIABILITE... C R E D E L I G I T I B L E D I M P OT... A CHAQUE CONFIGURATION,

Plus en détail

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire?

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire? Thème 1 : Confort dans l habitat Activité 11 1.4. Le chauffage dans l habitat Comment fonctionne un chauffe-eau solaire? Quels sont tous les transferts thermiques qui permettent de produire de l eau chaude

Plus en détail

BALLON ACCUMULATEUR MULTI-ENERGIE ECOCOMPATIBLE

BALLON ACCUMULATEUR MULTI-ENERGIE ECOCOMPATIBLE BALLON ACCUMULATEUR MULTI-ENERGIE ECOCOMPATIBLE C est un ballon de stockage qui collecte la chaleur produite par des générateurs (appareil combustible solide, chaudière, panneaux solaires) puis la redistribue-en

Plus en détail

L'eau chaude du futur

L'eau chaude du futur L'eau chaude du futur GÉnÉRATEuRS à GAZ Fabrication Française max o gaz master gaz MAX O GAZ 45 à 110 présentation Les MaX O GaZ répondent aux exigences de production d eau chaude sanitaire en semiinstantanée

Plus en détail

SEMAINE 2 : L ENERGIE SOLAIRE. Chauffe-eaux solaires individuels et collectifs

SEMAINE 2 : L ENERGIE SOLAIRE. Chauffe-eaux solaires individuels et collectifs SEMAINE 2 : L ENERGIE SOLAIRE Ce document contient les retranscriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Production de chaleur» de la semaine 2 du MOOC «Énergies renouvelables». Ce n est

Plus en détail

VIESMANN. VITOCELL-W Ballons d'eau chaude sanitaire pour chaudières murales de 120 à 150 litres de capacité. Feuille technique VITOCELL 100-W

VIESMANN. VITOCELL-W Ballons d'eau chaude sanitaire pour chaudières murales de 120 à 150 litres de capacité. Feuille technique VITOCELL 100-W VIESMANN VITOCELL-W Ballons d'eau chaude sanitaire pour chaudières murales de 120 à 150 litres de capacité Feuille technique Référence et prix : voir tarif VITOCELL 100-W Ballon d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

Ballon de stockage solaire ECOplus

Ballon de stockage solaire ECOplus INFORMATIONS TECHNIQUES Wagner&Co Ballon de stockage solaire 1.2 Connexion possible de CONVECTROL II, un frein anti-convection efficace Ce frein optimisé en fonction de la dynamique des flux sépare efficacement

Plus en détail

PRESENTATION SOLAIRE 02/2009

PRESENTATION SOLAIRE 02/2009 PRESENTATION SOLAIRE 02/2009 1 Offre solaire thermique 2009 e.l.m. leblanc 4 capteurs 2 FKC et 2 CPC 3 régulations TDS050 / TDS100 / TDS300 3 groupes de transfert AGS Ballons CESI, SSC et grande capacité

Plus en détail

La gamme Ecosol bénéficie d un Avis Technique du CSTB. Les capteurs Ecosol. La tuile solaire. Les services

La gamme Ecosol bénéficie d un Avis Technique du CSTB. Les capteurs Ecosol. La tuile solaire. Les services L eau chaude solaire par systèmes autovidangeables collectifs et individuels Forte de 25 ans d expérience au service de l innovation, esesolar est le spécialiste des systèmes solaires thermiques autovidangeables

Plus en détail

LES SERVICES TECHNIQUES DE DIETRICH

LES SERVICES TECHNIQUES DE DIETRICH LES SERVICES TECHNIQUES DE DIETRICH UN SOUTIEN EFFICACE ET RÉACTIF Si vous avez besoin d un conseil pour aborder un point précis ou pour paramétrer une installation, vous pouvez compter sur l Assistance

Plus en détail

Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique

Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique Édition février 2016 Livret technique pour la mise en service dynamique Installations solaires centralisées pour la production d Eau Chaude Sanitaire en collectif et tertiaire Sommaire Mise en service

Plus en détail

Compress 3000 AWS Pompe à chaleur air / eau Split inverter basse température réversible

Compress 3000 AWS Pompe à chaleur air / eau Split inverter basse température réversible Compress 000 AWS Pompe à chaleur air / eau Split inverter basse température réversible AÉROTHERMIE LIAISON FRIGORIFIQUE C départ max Mise en service (voir p6) Unités extérieures Unités intérieures Compress

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRES COLLECTIFS AVEC STOCKAGE EN EAU MORTE

CHAUFFE-EAU SOLAIRES COLLECTIFS AVEC STOCKAGE EN EAU MORTE P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N T D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RAPPORT CHAUFFE-EAU SOLAIRES COLLECTIFS AVEC STOCKAGE EN EAU MORTE CONCEPTION

Plus en détail

LE SOLAIRE THERMIQUE

LE SOLAIRE THERMIQUE LE SOLAIRE THERMIQUE Benoit LABASCOULE Chambre d'agriculture de l'aveyron Pierre BARRIAC Agriculteur de l'aveyron La production d'eau chaude Selon la zone climatique, un chauffe-eau solaire individuel

Plus en détail

LE SOLAIRE THERMIQUE P R É S E N TAT I O N : S Y LVA I N D E L E N C L O S

LE SOLAIRE THERMIQUE P R É S E N TAT I O N : S Y LVA I N D E L E N C L O S LE SOLAIRE THERMIQUE P R É S E N TAT I O N : S Y LVA I N D E L E N C L O S 2016-2 0 1 7 http://gte.univ-littoral.fr 1 AU SOMMAIRE Bibliographie L énergie solaire (rappels) Généralités sur les installations

Plus en détail

Réglementation : eau destinée à la consommation humaine

Réglementation : eau destinée à la consommation humaine Réglementations 14/204 Eau destinée à la consommation humaine : la directive 98/83 et sa transposition Réglementation : eau destinée à la consommation humaine Code de la santé publique Livre III - Titre

Plus en détail

HYDROGAZ Bi-énergie. BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) À Litres

HYDROGAZ Bi-énergie. BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) À Litres HYDROGAZ Bi-énergie BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres Grâce à la combinaison d un réchauffeur tubulaire démontable et d un équipement gaz monobloc à haut rendement, les ballons HYDROGAZ

Plus en détail

cubefrance

cubefrance cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour satisfaire

Plus en détail

Système solaire. Système solaire. Contenu. Page

Système solaire. Système solaire. Contenu. Page Système solaire Système solaire Contenu Page Présentation 93 Capteurs SKS/SKN 94 Préparateur ECS 95 à 97 Station KS - DBS 98 CESI 99 à 105 SSC 106 à 108 Photovoltaïque 109 92 LOGASOL Installations solaires

Plus en détail

CEA INES DTS/LEB/Patrice Schneuwly Fiche détaillée technologie Capteurs solaires thermiques Mise à jour le : 28/08/12

CEA INES DTS/LEB/Patrice Schneuwly Fiche détaillée technologie Capteurs solaires thermiques Mise à jour le : 28/08/12 OBJECTIF ENERGETIQUE SOLAIRE THERMIQUE COLLECTIF DANS UN ECOQUARTIER Cette fiche est issue pour la plus part d extraits de fiches établies dans le cadre de la «Cartographie de la filière Solaire» réalisé

Plus en détail

DOSSIER INSTALLATION SOLAIRE

DOSSIER INSTALLATION SOLAIRE DOSSIER INSTALLATION SOLAIRE L INSTALLATION CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUELLE (C.E.S.I) LES FAMILLES DE SYSTEMES C.E.S.I L INSTALLATION THERMOSIPHON MONOBLOC L INSTALLATION THERMOSIPHON ELEMENTS SEPARES

Plus en détail

>> ATELIER 5 : Club Acteurs du Solaire

>> ATELIER 5 : Club Acteurs du Solaire >> ATELIER 5 : Club Acteurs du Solaire 1. Bilans et actualités Estelle LE ROY Région Alsace 2. Economies d eau chaude Thomas LEBARGY ALME 3. Contrat de Projets 2007 2013 Claude LIVERNAUX - ADEME >> 1.

Plus en détail

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur NBN EN 15450:2008 Christophe Delmotte, Ir Laboratoire Mesure de prestations d Installations Techniques CSTC - Centre Scientifique et Technique de

Plus en détail

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique

Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique Séminaire Bâtiment Durable : Logements collectifs: La rénovation à haute performance énergétique 11/12/2015 Bruxelles Environnement L importance du système de compensation des besoins de chaleur, une économie

Plus en détail

Dietrisol pour collectivités

Dietrisol pour collectivités Dietrisol pour collectivités E A U C H A U D E S A N I T A I R E S O L A I R E Systèmes Solaires CAPTEURS PRÉPARATEURS RÉGULATIONS LES ÉNERGIES DE L AVENIR S ENVISAGENT AU NATUREL De plus en plus strictes,

Plus en détail

L offre solaire thermique condensation

L offre solaire thermique condensation L offre solaire thermique condensation Une alliance naturelle pour une performance accrue DOMAINE D APPLICATION Toute application de chauffage ou production d eau chaude sanitaire avec une consommation

Plus en détail

EAU CHAUDE SOLAIRE. Nos capteurs et ballons solaires offrent des solutions eau chaude basées sur la technologie la plus performante

EAU CHAUDE SOLAIRE. Nos capteurs et ballons solaires offrent des solutions eau chaude basées sur la technologie la plus performante EAU CHAUDE SOLAIRE Nos capteurs et ballons solaires offrent des solutions eau chaude basées sur la technologie la plus performante L énergie solaire Le confort eau chaude fait partie de notre quotidien

Plus en détail

ESTIMER LES BESOINS JOURNALIERS EN EAU CHAUDE SANITAIRE «ECS» BESOINS JOURNALIERS = litres par personnes et par jour

ESTIMER LES BESOINS JOURNALIERS EN EAU CHAUDE SANITAIRE «ECS» BESOINS JOURNALIERS = litres par personnes et par jour AVEC FACTEURS DE CORRECTION fi & fo Page 1/9 ESTIMER LES BESOINS JOURNALIERS EN EAU CHAUDE SANITAIRE «ECS» Pour estimer les besoins journaliers d une famille nous prendrons la valeur suivante: BESOINS

Plus en détail

Température optimale Croissance optimale pour T comprise 25 C et 45 C. Destruction cellulaire si exposition prolongée à T 60 C

Température optimale Croissance optimale pour T comprise 25 C et 45 C. Destruction cellulaire si exposition prolongée à T 60 C Informations sur les légionelles et sur la légionellose Arrêt de la multiplication cellulaire si T < 5 C Température optimale Croissance optimale pour T comprise 25 C et 45 C Destruction cellulaire si

Plus en détail

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Basse température réversible NOUVEAU

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Basse température réversible NOUVEAU AW Aérothermie LIAISON HYDRAULIQUE Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Basse température réversible 6 C départ max Unités extérieures NOUVEAU Unités intérieures ans * garantie compresseur Structure

Plus en détail

SECTION ENERGETIQUE Thème : solaire

SECTION ENERGETIQUE Thème : solaire Introduction : près d un tiers du total de l énergie consommée dans notre pays est employé pour le chauffage des bâtiments. Une architecture conçue pour économiser l énergie, mais surtout des installations

Plus en détail

BALLON ACCUMULATEUR MULTI-ENERGIES ECO-COMPATIBLES

BALLON ACCUMULATEUR MULTI-ENERGIES ECO-COMPATIBLES BALLON ACCUMULATEUR MULTI-ENERGIES ECO-COMPATIBLES C est un ballon de stockage qui collecte la chaleur produite par des générateurs (appareil combustible solide, chaudière, panneaux solaires) puis la redistribue

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 12 décembre 2014 Monitoring

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 12 décembre 2014 Monitoring Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides ECS et électricité pour 73 logements Sur un immeuble à Marseille, une installation couplant la technologie hybride

Plus en détail

PEGASUS > > > Performance. Chaudières sol gaz basse température 9 à 40 kw Chauffage seul ou mixte accumulation

PEGASUS > > > Performance. Chaudières sol gaz basse température 9 à 40 kw Chauffage seul ou mixte accumulation C H A U D I È R E s o l B A S S E T E M P É R A T U R E G A M M E PEGASUS Chaudières sol gaz basse température 9 à 40 kw Chauffage seul ou mixte accumulation Performance Confort sanitaire Économie d énergie

Plus en détail

4 Schéma d installation

4 Schéma d installation 4 Schéma d installation 0020184677 4 Schéma d installation 0020184677 4.1 Restrictions d utilisation du schéma d installation Si la chaudière est dépourvue de vase d expansion à membrane intégré, il faut

Plus en détail

ESTIMER LES BESOINS JOURNALIERS EN EAU CHAUDE SANITAIRE «ECS» BESOINS JOURNALIERS = 30 litres par personnes et par jour

ESTIMER LES BESOINS JOURNALIERS EN EAU CHAUDE SANITAIRE «ECS» BESOINS JOURNALIERS = 30 litres par personnes et par jour AVEC FACTEURS DE CORRECTION fi & fo Page 1/11 ESTIMER LES BESOINS JOURNALIERS EN EAU CHAUDE SANITAIRE «ECS» Pour estimer les besoins journaliers d une famille nous prendrons la valeur suivante: BESOINS

Plus en détail

Chauffer son eau et sa maison avec le soleil

Chauffer son eau et sa maison avec le soleil L habitat Chauffer son eau et sa maison avec le soleil AGIR! Toutes les solutions solaires thermiques adaptées à l habitat individuel Édition : septembre 2016 sommaire glossaire introduction Des solutions

Plus en détail

Jäspi GTV et Ovali. Accumulateurs d énergie. Les accumulateurs Jäspi GTV. Les accumulateurs Jäspi Ovali

Jäspi GTV et Ovali. Accumulateurs d énergie.  Les accumulateurs Jäspi GTV. Les accumulateurs Jäspi Ovali Jäspi GTV et Ovali Accumulateurs d énergie Les accumulateurs Jäspi GTV Les accumulateurs d énergie GTV sont des produits au design moderne permettant d emmagasiner efficacement de l énergie, et peuvent

Plus en détail

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE

SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE SOLERIO OPTIMUM 2 CHAUFFE EAU SOLAIRE INDIVIDUEL SOLUTION EN NEUF OU EN RÉNOVATION ÉNERGIE GRATUITE ET RENOUVELABLE FAITES CONNAISSANCE AVEC... SOLERIO OPTIMUM 2 Qu est-ce que Solerio Optimum 2? C est

Plus en détail

Exercice 1. Étude thermique RT 2012 logiciel Perrenoud U22. Durée 8 heures

Exercice 1. Étude thermique RT 2012 logiciel Perrenoud U22. Durée 8 heures Exercice 1 Étude thermique RT 2012 logiciel Perrenoud U22 Durée 8 heures Objectif : Modéliser une maison individuelle RT 2012 Projet de base : Hypothèse de puissance thermique : 2900 watts RDC et 3100

Plus en détail

Sunoptimo. Opti Tank Inox Ballon sanitaire en inox INOX. Sommaire. Les avantages : let the sun flow

Sunoptimo. Opti Tank Inox Ballon sanitaire en inox INOX. Sommaire. Les avantages : let the sun flow Opti Tank Inox Ballon sanitaire en inox Sunoptimo let the sun flow La gamme de ballon sanitaire Opti Tank Inox est spécialement conçut pour la préparation d ECS dans une installation solaire. Vous pouvez

Plus en détail

Fiche technique Fluide caloporteur

Fiche technique Fluide caloporteur Fiche technique Fluide caloporteur Autorisation: 01/06/2009 Contrôle et autorisation : NL Date de révision : 08/09/2010 Page 1 Fiche technique Fluide caloporteur Autorisation: 01/06/2009 Contrôle et autorisation

Plus en détail

Eau chaude sanitaire. Récolte des données et principes de la méthode de calcul. Procédure d Avis Énergétique

Eau chaude sanitaire. Récolte des données et principes de la méthode de calcul. Procédure d Avis Énergétique Eau chaude sanitaire Récolte des données et principes de la méthode de calcul Procédure d Avis Énergétique Formation à la Procédure d'avis Energétique Sommaire 1. Quelques rappels 2. Récolte des données

Plus en détail

LEGIONELLOSE Signalement - Gestion du risque Rôle de l agence Régionale de Santé

LEGIONELLOSE Signalement - Gestion du risque Rôle de l agence Régionale de Santé LEGIONELLOSE Signalement - Gestion du risque Rôle de l agence Régionale de Santé 20 septembre 2012 Journée Signalement CCLIN- OUEST Mme Cécile ROBERT- Dr Dominique LE GOFF - ARS Bretagne XX/XX/XX LA BACTERIE

Plus en détail

Système combiné monobloc condensation gaz/solaire FAREA SOLAR

Système combiné monobloc condensation gaz/solaire FAREA SOLAR Système combiné monobloc condensation gaz/solaire NOUVEAU FAREA SOLAR Chaudière gaz inox à condensation Chauffage et eau chaude sanitaire solaire Cheminée ou ventouse De 4 à 24 kw FAREA SOLAR SYSTÈME COMBINÉ

Plus en détail

Cycles d allumage, sécurités. Exploitation, purges. Calcul du rendement. Notions de réglages.

Cycles d allumage, sécurités. Exploitation, purges. Calcul du rendement. Notions de réglages. Donner un ensemble homogène de connaissances, sur l exploitation des chaudières, la sécurité des biens et des personnes, la pérennité du matériel, le rendement de la machine, et le dépannage. Responsables

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T6.2 : Analyser l installation, diagnostiquer Compétence C1.1-10 : Identifier des règles d'hygiène Thème : S4 : Approche scientifique et technique

Plus en détail

Agence régionale de santé PACA. Document de vulgarisation sur l hydraulique des réseaux d eau chaude sanitaire. Version du 29 juillet 2011

Agence régionale de santé PACA. Document de vulgarisation sur l hydraulique des réseaux d eau chaude sanitaire. Version du 29 juillet 2011 Conseil, études et formations dans le domaine de la distribution des eaux 27 rue Titon 75011 Paris Tel : 01 43 48 89 31 Fax : 01 43 73 25 28 contact@aquafluence.fr www.aquafluence.eu Agence régionale de

Plus en détail

Le Carnet Sanitaire Au CH Charcot. Emmanuelle Annic - 19/01/06

Le Carnet Sanitaire Au CH Charcot. Emmanuelle Annic - 19/01/06 Le Carnet Sanitaire Au CH Charcot Emmanuelle Annic - 19/01/06 La Réglementation (1) La circulaire du 31 décembre 1998 demande que chaque responsable doit détenir un dossier régulièrement actualisé comportant

Plus en détail

Schéma d installation

Schéma d installation Schéma d installation 0020194198 9 9 Schéma d installation 0020194198 9.1 Affectation des bornes 9.1.1 Affectation des bornes du module d extension VR 70 R1 : pompe de chauffage R2 : pompe de chauffage

Plus en détail

SORAYA. Logements en rénovation APPLICATION

SORAYA. Logements en rénovation APPLICATION CHAUFFAGE / ECS SORAYA Solution C4 pour préchauffage ECS avec récupération d énergie fatale sur VMC collective, catégorie 4 TYPES DE BÂTIMENTS Logements en rénovation Tarifs : nous consulter A ide à la

Plus en détail

Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille

Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille Eau chaude solaire Dans les agro-entreprises : une opportunité toujours d actualité! Jeudi 24 avril 2014 à 9h30 ESAT L Abeille ZA de l Aiguille PROGRAMME 9h30 10h30 : Présentation des technologies, des

Plus en détail

Si celle-ci est difficile à obtenir, on la détermine approximativement par le biais de la puissance nominale du générateur de chaleur.

Si celle-ci est difficile à obtenir, on la détermine approximativement par le biais de la puissance nominale du générateur de chaleur. LE VASE D EXPANSION Les températures variant sans cesse dans les installations calorifiques et dans les circuits frigorifiques, on a besoin. d'une compensation des variations de volume de l'eau. Dans les

Plus en détail

36 Schéma d installation

36 Schéma d installation 36 Schéma d installation 0020212762 36 Schéma d installation 0020212762 36.1 Restrictions d utilisation du schéma d installation La cascade peut comporter entre deux et sept générateurs de chaleur. A :

Plus en détail

Projet Combisol. Aperçu du marché Technologies disponibles Points clés de réalisation Outils de dimensionnement Perspectives de développement

Projet Combisol. Aperçu du marché Technologies disponibles Points clés de réalisation Outils de dimensionnement Perspectives de développement Projet Combisol Aperçu du marché Technologies disponibles Points clés de réalisation Outils de dimensionnement Perspectives de développement Philippe Papillon Projet Combisol 18 juin 2010 Pourquoi les

Plus en détail

Groupe de pompage et échange thermique complet et compact. Module électronique de commande.

Groupe de pompage et échange thermique complet et compact. Module électronique de commande. SOLAIRE THERMIQUE 9.14 12.2006 RIELLO SC SUN groupe d échange thermique solaire F I C H E T E C H N I Q U E LES PLUS DU PRODUIT Groupe de pompage et échange thermique complet et compact. Module électronique

Plus en détail

Schéma d installation

Schéma d installation Schéma d installation 0020223739 37 37 Schéma d installation 0020223739 37.1 Restrictions d utilisation du schéma d installation A : la sécurité de surchauffe du ballon fait office de protection contre

Plus en détail

Point sur les cas de légionellose en France

Point sur les cas de légionellose en France ARLIN 26 mars 2009 PREVENTION DU RISQUE LEGIONELLE OU COMMENT RE-INVENTER L EAU CHAUDE Dr S LELIMOUZIN Médecin Hygiéniste CHBA Vannes 26 mars 2009 Réunion de l'arlin Bretagne - Vannes 1 Point sur les cas

Plus en détail

Thermosiphon Tank-in-tank

Thermosiphon Tank-in-tank Thermosiphon Tank-in-tank Description Thermosiphon pour ECS domestique Système fermé à 2 circuits Pas de circulateur, pas de régulation Circuit primaire avec protection antigel Système de montage FAST

Plus en détail

RECUPERATEURS A EAU ECOFLAMME

RECUPERATEURS A EAU ECOFLAMME Page 1 RECUPERATEURS A EAU ECOFLAMME CONFORME A LA NORME NF E 31-010 Notice d information, d utilisation, et d entretien Construction : Les récupérateurs ECOFLAMME sont construits à partir de tubes acier

Plus en détail

La légionellose Agent infectieux, épidémiologie. Coclinor 16 juin 2015

La légionellose Agent infectieux, épidémiologie. Coclinor 16 juin 2015 La légionellose Agent infectieux, épidémiologie Coclinor 16 juin 2015 1 LA LEGIONELLOSE Historique 1976 Philadelphie réunion de 4 500 anciens combattants 149 participants et 72 spectateurs du défilé atteints

Plus en détail

La tuile Thermique IMERYS Terre Cuite

La tuile Thermique IMERYS Terre Cuite La tuile Thermique IMERYS Terre Cuite 38 La tuile thermique IMERYS Terre Cuite Nos principaux atouts La Tuile Solaire IMERYSOL vous apporte les meilleures garanties du marché. INTÉGRATION PARFAITE À LA

Plus en détail

Énergie solaire thermique dans le bâtiment.chauffage. Climatisation

Énergie solaire thermique dans le bâtiment.chauffage. Climatisation Énergie thermique dans le bâtiment.chauffage. Climatisation par André JOFFRE Ingénieur Arts et Métiers Président Directeur Général de Tecsol SA 1. Chauffage de piscine... BE 9 165-2 1.1 Bassins de plein

Plus en détail

RESEAUX D EAU SANITAIRE

RESEAUX D EAU SANITAIRE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE SEMI- INSTANTANEE RESEAUX D EAU SANITAIRE La présente fiche, destinée aux professionnels doit être adaptée suivant chaque application. L utilisation du document relève

Plus en détail

LES GENERATEURS ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE 1

LES GENERATEURS ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE 1 ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE 1 DEFINITION : on appelle générateur les appareils permettant, par transformation d une énergie, d élever la température d un fluide caloporteur

Plus en détail

Descriptif technique

Descriptif technique Descriptif technique Ecolis AW/S Pompe à chaleur aérothermique split basse température réversible Marque : ELM LEBLANC Modèle : Ecolis AW/S 9,5kW chauffage seul (ODU Split 6 + S-KHE 2-6) Généralités Pompe

Plus en détail

PROGRAMME de FORMATION. CVC Désenfumage. Votre contact privilégié : Teddy MARCHAND

PROGRAMME de FORMATION. CVC Désenfumage. Votre contact privilégié : Teddy MARCHAND PROGRAMME de FORMATION CVC Désenfumage Votre contact privilégié : Teddy MARCHAND 06 20 68 26 86 teddy.marchand@elithis.fr OBJECTIFS PUBLIC Acquérir un socle de connaissances dans le domaine du génie climatique

Plus en détail

E-SOL Stéphane JOBLOT Bureau d étude fluides spécialisé en solaire thermique et énergie bois

E-SOL Stéphane JOBLOT Bureau d étude fluides spécialisé en solaire thermique et énergie bois INTERVENTION : Rencontres Energivie.info Novembre 2014 E-SOL Stéphane JOBLOT Bureau d étude fluides spécialisé en solaire thermique et énergie bois Le Solaire Thermique dans l industrie 1 L énergie dans

Plus en détail

BALLON SOLAIRE ECS. TAMPON 300 À Litres

BALLON SOLAIRE ECS. TAMPON 300 À Litres BALLON AIRE S TAMPON 300 À 6 000 Litres Le ballon tampon d S solaire est destiné à être associé à des systèmes de récupération d énergie pour constituer une réserve d eau qui permettra de faire face aux

Plus en détail

Offre-type technique pour l installation d un chauffe-eau solaire

Offre-type technique pour l installation d un chauffe-eau solaire Ce document doit être complété et signé par l installateur certifié QUALIWALL 1. Coordonnées du demandeur M. Mme Prénom : Nom : Adresse de l installation Rue : N : Boîte : Code postal : Localité : Pays

Plus en détail

Fiche n 2 : Chaudière à condensation + CESI Optimisé

Fiche n 2 : Chaudière à condensation + CESI Optimisé Fiche n : Chaudière à condensation + CESI Optimisé Fiche d intégration dans le logiciel RT 01 : Uwin de PERRENOUD /09/01 Version.0.1 du 17/09/01 La procédure suivante décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

Prévention du risque «Legionelle» Mise en application de l arrêté du 1er février 2010

Prévention du risque «Legionelle» Mise en application de l arrêté du 1er février 2010 Journée «Hygiène et prévention du risque infectieux en EHPAD» Prévention du risque «Legionelle» Mise en application de l arrêté du 1er février 2010 18/11/2010 Plan de l exposé La légionellose Description

Plus en détail