DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BANQUE EUROPÉENNE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BANQUE EUROPÉENNE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT"

Transcription

1 DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BANQUE EUROPÉENNE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DÉVELOPPEMENT AM102f-Y 1

2 Discours d ouverture de Suma Chakrabarti, Président de la BERD Monsieur le Premier Ministre Recep Tayyip Erdogan, Monsieur le Vice-Premier Ministre Ali Babacan, Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs, INTRODUCTION Si une semaine est une longue en politique, une année est longue dans la vie de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Très longue dans les conditions économiques incertaines qui entourent nos opérations. J occupe mon mandat de Président de la Banque depuis douze mois. Beaucoup d événements sont survenus et beaucoup de projets ont été mis en œuvre pendant cette période. Permettez-moi une réflexion sur les résultats obtenus par la BERD et sur ce que l avenir lui réserve. Une chose est déjà évidente pour moi : dans le monde économique où nous vivons actuellement, la contribution de la Banque est plus importante que jamais. Depuis mon arrivée à la BERD, à l été dernier, j ai pu observer de près ce qui a incité les actionnaires à lui accorder leur confiance. Leurs motivations me sont apparues encore plus clairement lors des visites que j ai effectuées dans un grand nombre de nos pays d opérations, où j ai pu constater l impact que nous avons sur le terrain en investissant pour des vies meilleures. AM102f-Y 2

3 Ici même, à Istanbul, j ai vu les améliorations que nous avons apportées pour les personnes se rendant chaque jour à leur travail, lorsque nous avons aidé à la privatisation des ferries IDO. La société est à présent plus efficace et les nouveaux investissements font une réelle différence. De plus, elle s est mise, de sa propre initiative et dans le cadre de notre participation, à recruter bien plus de femmes. La Turquie est à présent notre deuxième pays d opérations. L an dernier, nous y avons investi plus d un milliard d euros. La réussite des projets qui se déroulent ici prouve que la Banque est capable d adapter le modèle qu elle a appliqué aux pays post-communistes, auxquels elle apporte son aide depuis plus de deux décennies. Le renforcement de nos opérations en Turquie, qui ont démarré il y a moins de cinq ans, augure bien des succès que nous pouvons obtenir dans nos nouveaux pays de la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen : l Égypte, la Tunisie, la Jordanie et le Maroc. Ce matin, à l invitation du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, les Premiers ministres de l Égypte, de la Jordanie et de la Tunisie ainsi que de hauts représentants de la Libye et du Yémen ont, lors d un petit-déjeuner de travail, échangé leurs points de vue sur les moyens d attirer des investissements et de promouvoir la coopération économique. Il s agit là d une rencontre historique, la première à ce niveau. Dans un moment, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et ses homologues de l Égypte, de la Jordanie et de la Tunisie prendront la parole devant le Conseil des gouverneurs. Nous reconnaissons que 2013 sera encore une année difficile pour de nombreux pays sur le plan économique. Politiquement également, des problèmes se posent à la fois dans notre région traditionnelle et dans la nouvelle région. Les réformes démocratiques ont progressé dans un certain nombre de pays qui viennent de s engager sur la voie de la transition. Mais AM102f-Y 3

4 ailleurs, les réformes ont stagné. Presque partout, les gouvernements doivent veiller à mener des réformes économiques et politiques indispensables et à donner confiance aux entreprises. Dans un certain nombre de pays, la corruption constitue un grave problème auquel il importe de remédier pour que les investissements retrouvent leurs niveaux antérieurs à la crise. Si les pouvoirs publics et les entreprises ne prennent pas dès maintenant des mesures pour améliorer le climat d investissement, il leur sera plus difficile de tirer parti d un futur redressement de l économie mondiale. La BERD est prête à soutenir les gouvernements partenaires et les clients du secteur privé dans leurs efforts de réforme, y compris dans le domaine de la gouvernance d entreprise, en proposant ses projets et ses compétences. RÉSULTATS EN 2012 En 2012, malgré les mauvaises conditions et les turbulences économiques dans de nombreux pays, la BERD a maintenu pour la troisième année consécutive son volume annuel d activités à près de 9 milliards d euros. Cela s est traduit par un nombre record de 393 opérations, en hausse par rapport aux 380 opérations de Nous avons continué de mettre l accent sur le potentiel d impact des activités de la Banque sur la transition. Parmi les projets signés en 2012, 92 % ont été jugés bons ou excellent dans ce domaine. Ces excellents résultats doivent également beaucoup au leadership exercé par mon prédécesseur, Thomas Mirow, pendant les quatre années qu il a consacrées à notre institution. Bien sûr, ces résultats ne sont pas juste des chiffres. Ils se traduisent par un impact concret sur la vie des populations. J ai parlé de la Turquie. Il en va de même pour notre plus grand pays d opérations, la Russie. Parmi les projets que nous finançons, un prêt sert à moderniser les systèmes de AM102f-Y 4

5 chauffage collectif dans une région de gel permanent à l extrême-est du pays. Là-bas, la saison de chauffage dure dix mois de l année et les températures hivernales tombent à moins cinquante degrés Celsius. C est aussi le cas en Bulgarie. Nous avons aidé une société métallurgique, Sofia Med, à renforcer son avantage compétitif. Nous investissons 40 millions d euros pour améliorer la production et l efficacité énergétique et apportons un financement à long terme pour la constitution d un fonds de roulement. Une plus grande compétitivité pourrait aboutir à la création d emplois. En décembre dernier, le Kosovo est devenu nouveau membre et nouveau pays d opérations de la Banque. Nous avons déjà commencé à renforcer le soutien que nous apportons au développement du secteur privé au Kosovo. Parmi les opérations menées en 2012, la Banque a réalisé ses premiers engagements, à hauteur de 181 millions d euros, dans les quatre pays bénéficiaires potentiels situés dans la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen appelée région SEMED. Les approbations concernant ces projets ont véritablement commencé à la fin du quatrième trimestre de l an dernier, à la suite des modifications apportées à nos textes constitutifs. Cette année, nous allons accélérer nos investissements et étoffer notre portefeuille de futurs projets, en travaillant étroitement avec d autres institutions financières internationales. Nous sommes également très proches d une ratification par tous les actionnaires de l amendement à notre Article 1, qui ouvrira la voie à l accession des pays de la région SEMED au statut de pays bénéficiaire à part entière. AM102f-Y 5

6 La Banque a également continué d optimiser son impact à travers plusieurs initiatives stratégiques. Notre Initiative pour l énergie durable vise d une part à atténuer les effets du changement climatique et à s y adapter, et d autre part à améliorer l efficacité énergétique. Nous avons obtenu dans ce domaine de solides résultats, le financement en 2012 ayant atteint 2,3 milliards d euros. L initiative permettra une réduction annuelle de près de 9 millions de tonnes des émissions de CO 2 et une économie de consommation d énergie d un peu moins de 3 millions de tonnes d équivalent pétrole. Nous avons par ailleurs développé notre Initiative en faveur des marchés financiers locaux et des opérations en monnaie locale. Une équipe spécifique s y consacre désormais. L accès aux prêts en monnaie locale et aux marchés financiers locaux est indispensable aux ménages et aux entreprises qui ne perçoivent pas de revenus en monnaie étrangère. Les projets signés dans le cadre de cette initiative financeront des investissements d entreprises locales dans des régions rurales de l ERY de Macédoine. Au Kazakhstan, des prêts en monnaie locale d un montant équivalent à trois millions de dollars sont consentis pour être rétrocédés à des micro et petites entreprises. Là encore, une attention particulière est accordée aux entrepreneurs des régions rurales. Grâce à ces prêts à long terme en monnaie locale, les entreprises seront moins vulnérables aux fluctuations brutales de change. Tout en respectant l ensemble de ses engagements sur le plan opérationnel et en matière de transition, la Banque a continué de faire preuve d une belle vigueur financière. Elle a enregistré un bénéfice net réalisé de 1 milliard d euros, en hausse par rapport à Les trois agences de notation ont clairement témoigné leur confiance à l égard de la BERD en AM102f-Y 6

7 confirmant notre note AAA assortie de perspectives stables, une rare distinction dans le monde d aujourd hui. LE DÉBUT DE 2013 ET LES PERSPECTIVES POUR L AVENIR Malgré les excellents résultats obtenus par la BERD en 2012, nous devons rester vigilants. Le contexte extérieur reste difficile. En 2013, nous intensifions nos efforts en vue de développer nos activités, en ciblant des domaines dans lesquels nous devons prévoir davantage de projets. Dans certains segments de nos activités, la demande a diminué. En Russie, l activité économique ralentit, tout comme la demande de financement à long terme auprès de la Banque. Les investissements directs étrangers demeurent inférieurs à leurs niveaux d avant Dans bon nombre de pays, la demande de vastes projets d infrastructure a baissé pour diverses raisons. L une d elle est que certains gouvernements ont atteint leur plafond d endettement et ne peuvent plus se permettre de tels investissements. Dans la région SEMED, les investisseurs potentiels attendent, avant d agir, que les incertitudes politiques et économiques soient résolues et que l orientation des changements se précise. D ici la fin de la présente Assemblée annuelle, notre volume annuel d opérations devrait atteindre environ 1,47 milliard d euros pour plus de 80 projets, comme à la même période en Il ne faut cependant pas se faire d illusions : les conditions opérationnelles vont probablement rester exigeantes pendant une grande partie de l année. Nous sommes confrontés à une situation économique incertaine. Comme notre Directeur des affaires économiques l annoncera dans la journée, les perspectives de croissance dans nos deux régions d opérations ont été nettement révisées à la baisse. Nous assistons à une forte hausse du chômage dans certains pays, en particulier chez les jeunes. AM102f-Y 7

8 Dans ce contexte, nous nous efforçons avant tout de répondre à l évolution des demandes de nos pays et de nos clients. En collaboration avec la Banque mondiale et la Banque européenne d investissement, nous avons lancé le Plan d action conjoint des IFI pour la croissance en Europe centrale et sud-orientale. J accueille chaleureusement nos partenaires, M. Werner Hoyer, Président de la BEI, et M. Dimitris Tsitsiragos, Vice-Président de la SFI, qui sont parmi nous aujourd hui. L objectif du plan conjoint est de contribuer à stimuler la croissance et la réforme au moment où les pays continuent de consolider leurs budgets et restent affectés par la faiblesse de leur économie. Dans le cadre de ce plan, la BERD a approuvé une deuxième enveloppe budgétaire pour les filiales de banques grecques qui ont une importance systémique en Europe du Sud-Est. En Croatie, nous avons financé la construction d un nouvel embarcadère pour le transport de passagers en ferry dans le port de Split, afin de soutenir la poursuite du développement du secteur touristique croate. Ces projets s accompagnent d un dialogue avec les gouvernements sur la réforme des politiques publiques. Fort du succès de l Initiative pour l énergie durable, nous lançons à présent un projet de plus grande ampleur, l Initiative sur les ressources durables, ou IRD. Cette initiative a pour objectif l utilisation efficace de l eau, des déchets et autres éléments et vient s ajouter à nos travaux dans le domaine de l efficacité énergétique. L IRD renforcera les activités que nous menons déjà, comme le financement de dix millions d euros pour la modernisation des usines de traitement des eaux usées dans la ville de Chymkent au Kazakhstan. Il s agit là d un nouvel investissement pour des vies meilleures. AM102f-Y 8

9 Notre Conseil d administration a également approuvé une Initiative stratégique pour l égalité hommes-femmes. Il a recensé un certain nombre de pays prioritaires présentant d importants décalages en matière de promotion de l égalité des chances au niveau économique pour les femmes. Dans ces pays prioritaires, nous concevrons des projets qui favoriseront l accès des femmes à l emploi, à la formation, aux financements et aux services. Ces initiatives seront mises en œuvre conformément à notre approche fondée sur les projets, en répondant à la demande de nos clients, en respectant notre modèle opérationnel fondamental axé sur le secteur privé et en gardant à l esprit notre mandat d accompagnement de la transition. Avant l Assemblée annuelle de l an prochain à Varsovie, je reviendrai devant notre Conseil d administration pour faire le point sur les progrès réalisés dans le cadre de toutes ces initiatives. PROGRAMME DE MODERNISATION Comme je l ai dit, la BERD obtient de bons résultats. Comme toute organisation, nous souhaitons cependant faire encore mieux. Quand vous m avez élu l an dernier, j ai fait clairement savoir que je souhaitais examiner dans quels domaines il était possible de moderniser la Banque et de renforcer son efficience et son efficacité. La modernisation n est pas un but en soi, mais elle permettra à la Banque de continuer, dans les prochaines années, à exercer un impact et à l optimiser. Pour qu une organisation survive et réussisse, elle doit savoir gérer le changement. C est un message que nous ne cessons de répéter aux entreprises que nous aidons. Si cela vaut pour elles, cela devrait aussi valoir pour nous. L année dernière, nous avons bien progressé dans la mise en œuvre du programme de modernisation. Ce programme en faveur du changement AM102f-Y 9

10 engendrera une Banque plus axée sur les résultats, ainsi qu une organisation unifiée et moderne. Jusqu à présent, nous avons perfectionné notre système d évaluation des résultats, en mettant l accent sur le dispositif d incitation de l organisation, sa méthodologie en matière de transition et sa communication externe concernant son impact. Nous proposons une révision du tableau d évaluation institutionnel, qui permettra de concentrer l attention à la fois sur les objectifs de transition quantitatifs et qualitatifs. Pour la première fois, cela concernera toutes les équipes de la Banque. Nous sommes en train de renforcer nos capacités de dialogue avec les pouvoirs publics et d innover dans notre offre de produits à travers l Initiative pour les ressources durables, par exemple. Nous examinons aussi les moyens de mobiliser plus efficacement des fonds internationaux de capitaux pour des investissements dans notre région d opérations. En interne, nous nous sommes restructurés afin de mieux nous concentrer sur notre stratégie. Et nous porterons davantage attention aux ressources humaines nos plus précieuses ressources et aux services institutionnels. Nous encourageons déjà le développement des compétences en gestion, l évolution de carrière, la mobilité et la diversité. Et nous instaurons une culture plus solide de l efficience en attachant une attention particulière aux coûts, aux entraves à un bon fonctionnement et à l optimisation des ressources. Nous prenons soin de conserver ce que la Banque a de meilleur. Et je le redis : nous gardons toujours en vue l objectif ultime de la modernisation : une Banque plus efficiente, capable de renforcer son impact par ses opérations sur le terrain. AM102f-Y 10

11 L ERC 5 ET L AVENIR Le succès de la Banque sur le terrain et le programme de modernisation assurent une base solide pour affronter l avenir. Nous devrons d ailleurs bientôt réfléchir à l orientation stratégique de la Banque à partir de Le cinquième Examen des ressources en capital approche et nous nous réjouissons à la perspective de travailler avec les actionnaires sur ce projet. Nous prévoyons de soumettre des orientations stratégiques à moyen terme à l approbation des Gouverneurs lors de l Assemblée annuelle de l an prochain à Varsovie. Nous développerons ensuite les propositions pour l ERC 5 pendant la deuxième partie de 2014, avec une participation étroite des actionnaires. Nous envisageons de soumettre la stratégie de l ERC 5 à votre approbation lors de l Assemblée annuelle de Nous devons aussi décider d une approche opérationnelle pour l étape suivant la gradation et entamer avec les actionnaires une discussion franche sur les perspectives de gradation dans les prochaines années. Les attentes, le rythme et les conditions entourant la gradation ont été définies dans l ERC 4. Bien entendu, elle reste un principe fondamental de la Banque, mais je comprends et j accepte que ce ne soit pas un sujet simple dans un contexte d incertitudes économiques persistantes. La question de la gouvernance se pose aussi. Le sujet de la représentation des pays d opérations au Conseil d administration a été soulevé par l Ukraine et l Égypte, avec le soutien d autres pays. Une résolution exposant la manière dont nous envisageons de progresser sur cette question sera examinée demain par les Gouverneurs, si l accord est donné ce matin pour inscrire ce point supplémentaire à l ordre du jour. Là encore, comme l expérience d autres institutions nous l a appris, la gouvernance AM102f-Y 11

12 n est pas un sujet facile à traiter. Si la résolution est approuvée, l objectif sera de parvenir, à travers un consensus, à une gouvernance stable et durable. Toutes ces questions auront un impact sur l avenir de la Banque. Mais en les abordant, nous devons rester concentrés sur notre mission et notre travail. Comme je l ai mentionné plus tôt, le contexte économique et politique difficile met en évidence le rôle fondamental du secteur privé et de la BERD pour stimuler la croissance dans la région. Que peut faire précisément la Banque? Nous pourrions renforcer le soutien aux micro, petites et moyennes entreprises, qui ne se voient pas offrir suffisamment de possibilités. Cette aide pourrait se faire à travers le système bancaire et, lorsque cela se justifie, de manière directe. Une telle approche, qui nécessite d importantes ressources et un examen du meilleur moyen de fournir cet effort, serait payante car elle renforcerait notre impact sur la transition. Nous souhaitons aussi examiner les différentes possibilités de mettre en place des mécanismes durables de financement à long terme au regard des modifications dans la structure de l activité bancaire internationale et nous souhaitons attirer des investissements de toutes les régions du monde vers les pays d opérations de la BERD. Avant de terminer, j aimerais partager avec vous une pensée. Dans tout ce que nous faisons, nous restons persuadés que la BERD peut jouer un rôle majeur en encourageant le secteur privé à contribuer à la reprise économique. Je suis fier de diriger cette Banque. Nous avons une noble mission, celle d accompagner nos pays d opérations dans leur transition vers une économie de marché à part entière. Je vous promets que nous resterons alertes et flexible, comme la Banque l a toujours été durant ses 22 années AM102f-Y 12

13 d existence. Nous continuerons de mettre l accent sur notre impact : compte tenu des défis que nous réserve l avenir, chaque euro que nous investissons est plus que jamais décisif. Je vous remercie de votre attention et vous souhaite à tous une excellente Assemblée annuelle. AM102f-Y 13

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BERD

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BERD DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DE LA BERD AM102f-X 1 Discours d ouverture du Président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement à l occasion de l Assemblée annuelle à Tbilissi

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS AM101f-Y 1 M. Harris Georgiades Président du Conseil des gouverneurs de la BERD Assemblée annuelle, Tbilissi 15-16 mai 2015 Discours d ouverture

Plus en détail

Banque Européenne. pour la Reconstruction et le Développement. Tunisie

Banque Européenne. pour la Reconstruction et le Développement. Tunisie Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement Tunisie Marie-Alexandra Veilleux Chef du Bureau de la BERD en Tunisie Sommaire 1. à la BERD 2. Les opérations de la BERD 3. 25 avril 2014 Banque

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1131099L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1131099L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation des amendements à l article 1 er et à l article 18 de l accord portant création de la Banque

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI,

Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones. Rabat le 8 mars 2005. Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Première réunion du Groupe de Superviseurs Francophones Rabat le 8 mars 2005 Discours d ouverture de Monsieur Abdellatif JOUAHRI, Gouverneur de Bank Al Maghrib Monsieur le Secrétaire Général, Mesdames

Plus en détail

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI

LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LA PROCHAINE PHASE DU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA DES IMPÔTS BAS POUR STIMULER LA CROISSANCE ET L EMPLOI LE DISCOURS DU BUDGET Le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député

Plus en détail

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE

ORGANISEE CONJOINTEMENT PAR L INSTITUT INTERNATIONAL DE FINANCE ET LA BANQUE D ALGERIE 18 MARS 2008 INTERVENTION DE MONSIEUR MOHAMMED LAKSACI GOUVERNEUR DE LA BANQUE D ALGERIE A LA CONFERENCE REGIONALE SUR LA GLOBALISATION ET LES DEFIS ET OPPORTUNITES AUXQUELS FONT FACE LES INSTITUTIONS

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances *** Déplacement à Lannion - Conférence

Plus en détail

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République Lettre introductive au 53 ème Rapport annuel de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République au nom du Conseil d Administration de la Banque Centrale de Tunisie Par

Plus en détail

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Monsieur le Commissaire européen, Monsieur le Premier ministre Jomaa, Mesdames, Messieurs, Chers

Plus en détail

Réunion des Partenaires Financiers pour Le Dixième Plan de Développement Tunis, le 2 juillet 2002

Réunion des Partenaires Financiers pour Le Dixième Plan de Développement Tunis, le 2 juillet 2002 Réunion des Partenaires Financiers pour Le Dixième Plan de Développement Tunis, le 2 juillet 2002 Evolution du rôle du secteur public dans le développement de la Tunisie Jean-Louis Sarbib Vice-Président

Plus en détail

L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement

L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement L investissement responsable une démarche fondée sur le risque et le rendement Lancement canadien du Carbon Disclosure Project Galerie de la Bourse de Toronto Le 4 octobre 2006 David Denison Président

Plus en détail

Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008

Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008 Le secteur financier dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) Aperçu pour les réunions annuelles 2008 Dans l ensemble, le secteur financier dans les pays de la région MENA continue de jouer

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la Alger, le 11 Juin 2015 Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la croissance 1. Stabilité macroéconomique et financière Contrairement aux années 1990 marquées par l ajustement structurel (1991

Plus en détail

Troisième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 28 juillet 2009 Rabat

Troisième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 28 juillet 2009 Rabat Troisième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 28 juillet 2009 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Monsieur le Ministre, Messieurs les Secrétaires

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature (L Agenda Énergie en 10 points du Ministère fédéral de l Économie et de l Énergie [BMWi]) 1. Énergies renouvelables, loi

Plus en détail

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs, Intervention de M. Thierry REPENTIN Ministre délégué en charge des Affaires européennes Ouverture des Entretiens d Enghien sur le thème «Où va l Europe?» Samedi 8 mars 2014 Monsieur le Maire, (Philippe

Plus en détail

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS

Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc. Cadre proposé du CPS Cadre de Partenariat Stratégique 2014-2017 entre la Banque mondiale et le gouvernement du Maroc Cadre proposé du CPS Introduction Le Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) définit les priorités de développement

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT?

Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Fiche d information 3 OÙ IRA L ARGENT? Le plan d investissement pour l Europe sera constitué d un ensemble de mesures visant à libérer au moins 315 milliards d euros d investissements publics et privés

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Informations communiquées par les gouvernements sur l application de conventions ratifiées

Informations communiquées par les gouvernements sur l application de conventions ratifiées CONFÉRENCE INTERNATIONALE DU TRAVAIL 104 e session, Genève, juin 2015 Commission de l application des normes C.App./D.10 Informations communiquées par les gouvernements sur l application de conventions

Plus en détail

Défense nationale et les Forces canadiennes

Défense nationale et les Forces canadiennes Page 1 of 7 Discours du ministre Institut royal supérieur de défense de la Belgique le 17 avril 2012 Bruxelles (Belgique) Merci Monsieur le Ministre De Crem de cette aimable présentation et de votre chaleureuse

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL

DISCOURS de Sylvia PINEL Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le mardi 26 mai 2015 DISCOURS de Sylvia PINEL Lancement du nouveau cadre de référence

Plus en détail

Document de la A USAGE OFFICIEL BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE

Document de la A USAGE OFFICIEL BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE FINANCIERE INTERNATIONALE Document de la Banque mondiale A USAGE OFFICIEL Rapport No. 50316-MA Traduction non officielle du texte anglais qui seul fait foi BANQUE INTERNATIONALE POUR LA RECONSTRUCTION ET LE DEVELOPPEMENT ET SOCIETE

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY SYMPOSIUM AFRICAIN SUR LA FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT ROUTIER CASABLANCA, LE 5 MAI 2012 Excellence Monsieur

Plus en détail

DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT. A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009

DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT. A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009 DÉCLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A l occasion de la Conférence Ministérielle MENA-OCDE Novembre 2009 DECLARATION DE MARRAKECH SUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L OCCASION

Plus en détail

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA

Plus en détail

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin.

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin. Paris, le 6 septembre 2012 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE CONFÉRENCE DE PRESSE 6 SEPTEMBRE 2012 DÉCLARATION INTRODUCTIVE Mesdames et messieurs, le vice-président et moi-même sommes très heureux de vous accueillir

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain»

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain» CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain» ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR ABDELLATIF JOUAHRI GOUVERNEUR

Plus en détail

Le Canada à la Banque européenne. pour la reconstruction et le développement

Le Canada à la Banque européenne. pour la reconstruction et le développement Le Canada à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement 2012 Rapport sur les opérations effectuées en vertu de la Loi sur l Accord portant création de la Banque européenne pour la reconstruction

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES

LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES le Financement des entreprises, un soutien indispensable à l économie parlons de la banque... LE FINANCEMENT DES ENTREPRISES UN SOUTIEN INDISPENSABLE À L ÉCONOMIE Mars 2014 Retrouvez les chiffres actualisés

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

«Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée»

«Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée» CONVENTION INTERNATIONALE DES JURISTES DE L UNION POUR LA MEDITERRANEE NICE, LE 28 JUIN 2008 «Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée» Henry Marty-Gauquié, Représentant du Groupe BEI

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV

9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV 63((&+ 3KLOLSSH%XVTXLQ Commissaire européen chargé de la Recherche 9HUV XQH SODWHIRUPH LQGXVWULHOOH SRXU OHVQDQRWHFKQRORJLHV Conférence "Production durable : le rôle des nanotechnologies" &RSHQKDJXHRFWREUH

Plus en détail

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs,

Monsieur le président de l Association des diplômés, Monsieur le président du Club Finance, banque et assurance, Mesdames et messieurs, Intervention d Alain Lambert, Ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Groupe professionnel ESSEC Finance Banque et Assurance mardi 13 mai 2003 Monsieur le président de l Association des diplômés,

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat

Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Quatrième Réunion du Conseil National du Crédit et de l Epargne 06 juillet 2010 Rabat Allocution de Monsieur Abdellatif JOUAHRI Gouverneur de Bank Al-Maghrib Messieurs les Secrétaires Généraux, Messieurs

Plus en détail

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES

ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE. Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ALLOCUTION DONNÉE LORS DE L'ASSEMBLÉE ANNUELLE Discours de STEVE RODER VICE-PRÉSIDENT DIRECTEUR PRINCIPAL ET CHEF DES FINANCES ASSEMBLÉE ANNUELLE Jeudi 7 mai 2015 200 Bloor Street Toronto Merci, Monsieur

Plus en détail

Financer la croissance des PME

Financer la croissance des PME Financer la croissance des PME Allocution de Marion G. Wrobel Vice-président, Politiques et opérations Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée devant le Comité sénatorial permanent des banques

Plus en détail

Comité de Coordination UA-CER-CEA-BAD. Neuvième Réunion. 25 Janvier 2012 Addis - Abeba ETHIOPIE

Comité de Coordination UA-CER-CEA-BAD. Neuvième Réunion. 25 Janvier 2012 Addis - Abeba ETHIOPIE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone + 251 115 51 45 54 - Fax + 251 115 51 30 36 Cables: AU, ADDIS ABABA Comité de Coordination UA-CER-CEA-BAD Neuvième

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. Dialogue de l OCDE avec les Non Membres sur «L AIDE POUR LE COMMERCE: DE LA POLITIQUE A LA PRATIQUE»

Groupe de la Banque africaine de développement. Dialogue de l OCDE avec les Non Membres sur «L AIDE POUR LE COMMERCE: DE LA POLITIQUE A LA PRATIQUE» Groupe de la Banque africaine de développement The African Development Bank Group Dialogue de l OCDE avec les Non Membres sur «L AIDE POUR LE COMMERCE: DE LA POLITIQUE A LA PRATIQUE» Présentation de Monsieur

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité

Bulletin du FMI. France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Bulletin du FMI BILAN DE SANTÉ ÉCONOMIQUE France : de bons progrès mais il reste à consolider la crédibilité Kevin C. Cheng et Erik de Vrijer Département Europe du FMI 27 juillet 2011 Vendanges dans le

Plus en détail

E/CN.6/2012/CRP.7. Résumé de l animateur. 29 mars 2012 Français Original : anglais

E/CN.6/2012/CRP.7. Résumé de l animateur. 29 mars 2012 Français Original : anglais 29 mars 2012 Français Original : anglais Commission de la condition de la femme Cinquante-sixième session 27 février-9 mars 2012 Point 3 a) ii) de l ordre du jour Suivi de la Quatrième Conférence mondiale

Plus en détail

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015 Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie Automne 2015 2 La nécessité de créer des emplois La révolution tunisienne a entre autres

Plus en détail

Le conseil pour les PME. Vous souhaitez développer votre activité? Apprenez comment.

Le conseil pour les PME. Vous souhaitez développer votre activité? Apprenez comment. Vous souhaitez développer votre activité? Apprenez comment. Russie Russie Biélorussie Ukraine Moldavie Croatie Roumanie Bosnie-Herzégovine Serbie Monténégro Kosovo Géorgie Albanie Arménie Macédoine Turquie

Plus en détail

Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc

Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc Sommaire 1. 2. 17 mars 2015 European Bank for Reconstruction and Development 2015 2 À propos

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013

Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis. soutenue par le Conseil de l Europe. Tunis, 8 janvier 2013 (French only) Présentation inaugurale de la première classe de l'ecole Politique de Tunis soutenue par le Conseil de l Europe Tunis, 8 janvier 2013 Intervention de Mme Gabriella Battaini-Dragoni, Secrétaire

Plus en détail

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial Check upon delivery Fonds pour l environnement mondial Discours prononcé par Monique Barbut, directrice générale et présidente Fonds pour l environnement mondial Conférence africaine des ministres de l

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

المملكة المغربية. Royaume du Maroc مديرية الخزينة و المالية الخارجية. Direction du Trésor et des finances Extérieures

المملكة المغربية. Royaume du Maroc مديرية الخزينة و المالية الخارجية. Direction du Trésor et des finances Extérieures Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion de la cérémonie de signature du Mémorandum

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER WWW.EBRD.COM/FINANCIALREPORT RAPPORT FINANCIER

RAPPORT FINANCIER WWW.EBRD.COM/FINANCIALREPORT RAPPORT FINANCIER RAPPORT FINANCIER WWW.EBRD.COM/FINANCIALREPORT RAPPORT FINANCIER 2011 Le Rapport financier comprend les états financiers approuvés et vérifiés qui doivent être soumis en vertu de l Article 27 de l Accord

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Comité monétaire et financier international

Comité monétaire et financier international Comité monétaire et financier international Vingt-neuvième réunion Le 12 avril 2014 Déclaration de M. Akagha-Mba, Ministre de l Économie et de la Prospective, Gabon Représentant les pays suivants : Bénin,

Plus en détail

COMITÉ DE HAUT NIVEAU POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIÈRE RAPPORT FINAL RÉSUMÉ

COMITÉ DE HAUT NIVEAU POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIÈRE RAPPORT FINAL RÉSUMÉ COMITÉ DE HAUT NIVEAU POUR UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIÈRE RAPPORT FINAL RÉSUMÉ 16 JUIN 2009 RÉSUMÉ La Belgique est une petite économie ouverte dont le système financier, suite à la crise en cours,

Plus en détail

«Résultats et financements» Les opérations de la BEI à l extérieur de l UE

«Résultats et financements» Les opérations de la BEI à l extérieur de l UE «Résultats et financements» Les opérations de la BEI à l extérieur de l UE La Banque européenne d investissement (BEI) est la banque de l Union européenne. Elle appuie les objectifs prioritaires de l UE

Plus en détail

DISCOURS INTRODUCTIF DU PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

DISCOURS INTRODUCTIF DU PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DISCOURS INTRODUCTIF DU PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Madame Hélène CONWAY-MOURET Ministre déléguée chargée des Français de l Etranger ; Madame et Messieurs les Ministres ; Excellences,

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016

Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 Note de synthèse du Projet du Budget Citoyen de l année 2016 L élaboration du Projet de Budget Citoyen au titre de l année 2016 s inscrit dans le cadre de la consécration des droits garantis par la Constitution

Plus en détail

CAS D EXPERIENCE POUR L AIDE AU COMMERCE

CAS D EXPERIENCE POUR L AIDE AU COMMERCE CAS D'EXPÉRIENCE UNION DES COMORES CAS D EXPERIENCE POUR L AIDE AU COMMERCE Date de la soumission: 30 janvier 2011 Région : AFRIQUE Pays : COMORES Type: «PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES SERVICES DU COMMERCE

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

et un vecteur important de partenariat. C est le cas dans près de 80 pays dans lesquels l AFD opère pour le compte de l Etat

et un vecteur important de partenariat. C est le cas dans près de 80 pays dans lesquels l AFD opère pour le compte de l Etat 1 Messieurs les membres du gouvernement, Monsieur le gouverneur de la banque centrale, Honorables invités, chers amis. L Agence Française de Développement est l opérateur pivot de la politique française

Plus en détail

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE?

Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Fiche d'information 1 POURQUOI UN PLAN D'INVESTISSEMENT POUR L'UE? Depuis la crise financière et économique mondiale, l'ue pâtit de faibles niveaux d investissement. Des efforts collectifs et coordonnés

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail

Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse de l homme et de la nature

Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse de l homme et de la nature Didier Janci Didier Janci, Caisse des Dépôts, membre du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD) Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

5 EME EDITION DU SEMINAIRE SUR LES INFRASTRUCTURES FINANCIERES ET LA GESTION DU RISQUE CREDIT. Rabat, du 22 au 25 septembre 2014

5 EME EDITION DU SEMINAIRE SUR LES INFRASTRUCTURES FINANCIERES ET LA GESTION DU RISQUE CREDIT. Rabat, du 22 au 25 septembre 2014 5 EME EDITION DU SEMINAIRE SUR LES INFRASTRUCTURES FINANCIERES ET LA GESTION DU RISQUE CREDIT Rabat, du 22 au 25 septembre 2014 ------------------------ ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR LE WALI DE BANK

Plus en détail

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière

La crise financière internationale. 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Tunis, 10 octobre 2008 La crise financière internationale 1- Les raisons du déclenchement et de la propagation de la crise financière Le déclenchement de la crise financière est en grande partie attribué

Plus en détail

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE

ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE ÉVOLUTION DES TAUX D INTÉRÊT ET COLLECTE DE L ÉPARGNE Cette étude fait le point sur l incidence que les évolutions récentes de taux d intérêt, dont elle rappelle l ampleur, ont pu avoir ou auront sur la

Plus en détail

Renforcer les ressources, l unité, la diversité et la visibilité de l Afrique

Renforcer les ressources, l unité, la diversité et la visibilité de l Afrique Combattre les inégalités Intensifier l intégration africaine Promouvoir la diversification économique Lutter contre les changements climatiques La vision de Dr. Samura Kamara, ministre des Affaires Étrangères

Plus en détail

Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne

Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne Forum économique de l Algérie le 24 septembre 2008 à Lausanne Intervention de Monsieur l Ambassadeur Norbert Frick Porte parole AELE pour les négociations de l Accord de Libre-échange AELE-Algérie Monsieur

Plus en détail

Forum annuel du Club de Paris. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Jeudi 20 novembre 2015

Forum annuel du Club de Paris. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Jeudi 20 novembre 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Forum annuel du Club de Paris Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Jeudi 20 novembre 2015 Contact presse

Plus en détail

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique NOTE DE SYNTHÈSE POUR LA CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE AFRICAINE 2013 L INTÉGRATION RÉGIONALE EN AFRIQUE 28-30 octobre 2013 JOHANNESBOURG, AFRIQUE DU SUD Groupe de la Banque africaine de développement Commission

Plus en détail

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011

BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 BILAN DE L ANNÉE 2010-2011 Table des matières Grandes lignes... 1 Revue des activités... 2 Énergie... 4 Transport... 4 Mobilité de la main-d œuvre... 4 Collaboration intergouvernementale... 4 La voie à

Plus en détail

------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL -------------------

------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL ------------------- REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL ------------------- Unité Travail Progrès ------------- DISCOURS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail