ETRE FRANC-MAÇON EN ISÈRE EN 1940

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETRE FRANC-MAÇON EN ISÈRE EN 1940"

Transcription

1 ETRE FRANC-MAÇON EN ISÈRE EN 1940 Dossier de presse Exposition du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère Maison des Droits de l Homme Grenoble du 20 mai 2006 au 19 mars 2007 Contacts presse : Cécile Vargas / Anne-Sophie Pico 14, rue Hébert Grenoble tél fax : /

2 Etre Franc-Maçon en Isère en 1940 Exposition au Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère du 20 mai 2006 au 19 mars 2007 DOSSIER DE PRESSE Sommaire Communiqué p.3 Le fonds du cabinet du préfet relatif à la franc-maçonnerie en Isère p.4 L'exposition pp.5-6 Chronologie de la franc-maçonnerie p.7 Autour de l'exposition La publication p.8 Les conférences p.9 Informations pratiques p.10 Le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère Maison des Droits de l Homme p.11

3 COMMUNIQUE DE PRESSE Etre Franc-Maçon en Isère en 1940 Exposition du 20 mai 2006 au 19 mars 2007 En mai 2005, la loge grenobloise de l Alliance écossaise remet aux Archives départementales de l Isère un fonds d archives préfectorales de l Isère, relatives à la francmaçonnerie, entre 1940 et Un pan peu connu de l histoire de l Isère sous le gouvernement de Vichy ressurgit alors. Ces archives renseignent en effet la mise en application de la loi du 13 août Relative aux sociétés secrètes, cette loi prévoit la dissolution immédiate des loges maçonniques, la vente de leurs biens et la révocation des francs-maçons fonctionnaires. Pour Pétain et les tenants de la Révolution Nationale, la figure du franc-maçon forme avec celles du communiste, du Juif et de l'etranger cette "Anti-France", responsable de tous les maux. Comment, en Isère, furent dissoutes et interdites les loges maçonniques? Qui étaient et que représentaient ces francs-maçons soudainement spoliés? Quel fut leur engagement dans la Résistance et quelle portée continue d avoir aujourd hui leurs travaux et leur réflexion? L'exposition Etre Franc-Maçon en Isère en 1940 tente d'apporter des réponses à ces questions et de contribuer par la restitution d'un épisode pénible de son histoire, à une connaissance de la franc-maçonnerie débarrassée de tout préjugé. Etre Franc-Maçon en Isère en 1940 constitue la 19 ème exposition temporaire du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère / Maison des droits de l'homme depuis sa départementalisation en Elle est accompagnée d'une publication et d'un dossier pédagogique. Page 3 sur 11

4 Le fonds du cabinet du préfet relatif à la franc-maçonnerie en Isère Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la loge iséroise de l'alliance Écossaise conservait des archives provenant des services de la Préfecture de l'isère, relatives à la franc-maçonnerie durant les années L'identité de la personne qui les a subtilisées, dans les bureaux de la Préfecture, à la Libération, demeure inconnue. Peutêtre s'agit-il d'un haut-fonctionnaire, franc-maçon lui-même et soucieux de garantir la conservation de pièces qui pourraient renseigner un jour la spoliation de la francmaçonnerie iséroise. Le 27 mai 2005, la loge iséroise de l'alliance Écossaise remettait aux Archives départementales de l'isère, 600 pièces d archives, réparties dans deux caisses. Ces documents résultent notamment de l'application des lois votées par le régime de Vichy à l'encontre des "sociétés secrètes": - la loi du 13 août 1940 qui prescrit la dissolution des loges maçonniques, la mise sous séquestre et la vente de leurs biens. De plus, elle oblige les fonctionnaires et agents publics à rompre toute attache avec les loges dissoutes et leur interdit de s'y affilier si elles venaient à se reconstituer. - la loi du 11 août 1941 qui instaure la publication de listes de francs-maçons au Journal Officiel et prévoit la démission d'office pour les fonctionnaires ayant occupé des charges importantes dans la franc-maçonnerie - la loi du 10 novembre 1941 qui institue une commission spéciale des sociétés secrètes, chargée d'examiner les demandes de dérogation à la loi du 11 août 1941 formulées par les fonctionnaires révoqués. Page 4 sur 11

5 L'exposition L exposition Être franc-maçon en Isère en 1940, présentée à partir du 20 mai dresse un panorama de l histoire de la franc-maçonnerie et son rôle actuel, ainsi que sur l offensive dont elle fut victime lors de cette période particulière que furent les années 1940 à Etre franc-maçon Bien qu apparaissant souvent, les symboles de la franc-maçonnerie restent pourtant mystérieux. C est par la présentation de ces symboles que s ouvre l exposition afin d appréhender une partie du fonctionnement maçonnique : - l' équerre, qui réunit l'horizontal et le perpendiculaire, à l'image d un discours, parfaitement ordonné, - le compas, qui évoque la prudence, la justice et la tempérance et symbolise l'esprit et son emprise sur la matière. - la truelle qui représente l'achèvement du travail - le triangle, qui renvoie à la fois à la trinité chrétienne, au compas et à l'équerre et à la devise Liberté, Egalité, Fraternité, - l étoile pour vaincre l obscurité et l obscurantisme, le mal et l ignorance, et qui participe à l équilibre cosmique. - le chiffre trois, la somme des deux premiers nombres. Après le un, il est le premier nombre insécable. Si un, l unité, est Dieu, si deux est la matière, trois est la matière organisée. Le trois signifie donc l équilibre physique, moral, intellectuel ou cosmique. Le trois, maçonniquement parlant, est le nombre de l apprenti : trois ans, trois pas, trois marches de l escalier. - le chiffre cinq : Le cinq, au milieu des neufs premiers nombres, est considéré par les pythagoriciens comme un signe d union. Il est le nombre nuptial, symbole du mariage de la terre et du ciel. Il est le nombre de l équilibre, de l harmonie. - le chiffre sept : Si le quatre symbolise la terre et le trois correspond au ciel, sept est le nombre de l univers. Le secret, ou plutôt le retrait, dans lequel opère la franc-maçonnerie est également évoqué très tôt : «Le secret maçonnique s explique par la nécessité de garder aux travaux la discrétion indispensable à leur poursuite sereine à l abri de l agitation du monde, il traduit aussi l impossibilité d expliquer à l extérieur une réalité incompréhensible au profane». Et c est ici également que sont présentées les caisses des archives remises récemment aux Archives départementales de l'isère, à l origine de cette exposition. Etre franc-maçon, les origines La suite de la visite est consacrée à l histoire de la franc-maçonnerie, parfois complexe. Un rapide voyage dans le temps est proposé, de la construction du temple de Jérusalem, au X ème siècle av. J-C, par Hiram, l architecte du roi Salomon, (4000 ans avant J-C - ), en passant par la maçonnerie opérative du Moyen-Age, puis la franc-maçonnerie spéculative de l époque moderne, apparue en en Angleterre au début du XVIII ème siècle. Etre franc-maçon sous la III ème République A travers le discours de Charles Mangin, les bustes de francs-maçons célèbres, les diplômes maçonniques, ce sont le rôle et l évolution de la franc-maçonnerie jusqu'à la Seconde Guerre mondiale qui se dessinent ici. L'on découvre ainsi que pendant toute la période de la IIIème Page 5 sur 11

6 République, les loges maçonniques tendent à devenir des lieux de formation pour les élus de l Isère. Ne plus être franc-maçon? La double offensive (celle de l occupant mais surtout celle de Vichy) dont elle fut ensuite victime dès l été 1940 est rappelée grâce aux documents témoignant des liquidations de loges, des ventes de biens, de mises sous scellé. Autant d attaques faites en Isère à près de maçons. Etre franc-maçon sous le gouvernement de Vichy et l occupation Outre la répression, la propagande anti-maçonnique se déchaîne. Pour preuve, un extrait du film "Forces occultes", commandité en 1943 par le gouvernement de Vichy et l'autorité allemande d'occupation, est projeté. Mais la répression n alla pas sans provoquer nombre d engagements dans la Résistance, qui est évoquée ici à travers plusieurs figures emblématiques, parmi lesquelles : Léon Perrier, «patron de l Isère» de 1920 à 1940 et résistant au-delà, dans les Alpes-Maritimes, Albert Reynier, chef de l Armée secrète en Isère et préfet à la Libération, Gaston Valois, conseiller général, maire de Tullins et chef des Mouvements unis de la Résistance, mort dans une cellule de la Gestapo, René Gosse, doyen révoqué de la Faculté des sciences, engagé dans les services de renseignements et assassiné par les gestapistes, Lucien Hussel, député-maire révoqué de Vienne, Séraphin Buisset, député-maire de Rives révoqué, Léon Martin, député, ancien maire de Grenoble et fondateur de la section iséroise de Francs- Tireurs, Eugène Chavant, chef civil des maquis du Vercors. Tous et beaucoup d autres résistants notoires encore sont francs-maçons. Même si tous les résistants ne l étaient pas et si certains, qui l étaient, tentèrent de se faire oublier, voire même de collaborer, force est de constater que la proportion de francs-maçons engagés dans la Résistance demeure très forte en Isère. Etre franc-maçon aujourd hui : rechercher l homme en l homme C est enfin au rôle et à la place de la franc-maçonnerie actuelle qu est dédiée la dernière partie de l exposition. Le concept d humanité sert à flatter les hommes. De fait, bien peu parviennent à s en montrer dignes. Si Diogène cherche un homme, c est pour entrer dans la véritable connaissance de cette condition. C est pour rechercher ce qui signe l unité de l humanité. Exercice périlleux : beaucoup d entre nous se vantent (ou s'excusent) de ne parler que d eux-mêmes. Beaucoup s abandonnent à des récits extraordinaires. Beaucoup se laissent définir par les seules habitudes qui les modèlent ou ne songent qu à paraître. Ce sont justement ces châteaux enchantés que la voie rectifiée du maçon apprend à dissiper. Loin des tourments de l action et du spectacle des choses. ( ) Le comportement quotidien de Diogène est inséparable du message qu il tente de nous faire passer. Inséparable de ce aspect grinçant, jubilatoire, iconoclaste, voire sacrilège. ( ) La quête rebelle du sens. Diogène ne se retire donc pas dans le désert pour méditer. Il ne s isole pas avec un groupe d initiés. Au contraire il interpelle en public les citoyens athéniens et les amène à la réflexion par la provocation et le dialogue. Fils de lumière, il use de l allégorie de la lanterne pour être une parole sur la place publique. Extrait de l interview imaginaire de Paul Lanquetin, publié dans l ouvrage qui prolonge l exposition. Page 6 sur 11

7 Chronologie de la Franc-Maçonnerie 24 juin 1717 Naissance officielle de la maçonnerie moderne, avec la fondation de la Grande Loge de Londres 1723 James Anderson rédige le Livre des Constitutions, ouvrage de référence de la maçonnerie 1738 Naissance de la Première Grande Loge de France 1773 Formation du Grand Orient de France 1781 Création à Vienne de la Loge la Concorde (Grand Orient de France) 1789 Création à Voiron de la Loge, Triple Union et Amitié (Grand Orient de France) 1824 A Grenoble, naissance de la Loge, Les Arts Réunis (Grand Orient de France) 1869 A Grenoble, naissance de la Loge, L'Alliance Écossaise (Grand Orient de France) 1877 Le Grand Orient de France supprime de sa Constitution l'obligation de croire en Dieu 1893 Création de la Fédération française du Droit Humain, d'obédience mixte 1894 Création de la Grande Loge de France 1901 Création à Grenoble de la Loge l'avenir (Grande Loge de France) 1913 Création de la Grande Loge Nationale Française 1921 Création de la Loge Hélios (Droit Humain) à Grenoble 13 août 1940 Loi portant interdiction des associations secrètes Novembre 1940 Bernard Faÿ, administrateur de la Bibliothèque nationale sous le gouvernement de Vichy, est chargé d'inventorier les archives maçonniques 1952 Création de la Grande Loge Féminine de France 1973 Création de la Grande Loge Mixte Universelle 1983 Création de la Grande Loge Mixte de France Mai 2005 Remise par la Loge de l'alliance Écossaise des archives, relatives à la franc- maçonnerie en Isère de 1940 à 1944, aux Archives départementales de l'isère Page 7 sur 11

8 Autour de l'exposition La publication Etre Franc-Maçon en Isère en 1940, Ouvrage collectif, sous la direction de Jean-Claude Duclos, 110 pages, Editions du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère, 2006, 18. Sommaire Préface du Président du Conseil général de l Isère Avant-propos du conservateur Etre franc-maçon Des membres de la loge grenobloise de l'alliance Écossaise Naissance de la franc-maçonnerie en Dauphiné au XVIIIème siècle René Favier, professeur d'histoire moderne, Université Pierre Mendès France Francs-maçons et antimaçonnisme dans l'isère de la III ème République Gil Emprin, professeur agrégé d'histoire, responsable du service éducatif du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère La répression antimaçonnique en Isère ( ) Benoît Charenton, conservateur du patrimoine aux Archives départementales de l'isère Francs-maçons en Résistance Benoît Charenton, Gil Emprin Interview imaginaire de P. Lanquetin Anonyme Annexe : Inventaire du fonds du cabinet du préfet : Franc-maçonnerie, Benoît Charenton Page 8 sur 11

9 Le cycle de conférences Autour de l'exposition Lieu : Archives départementales de l'isère : 2, rue Auguste Prudhomme à Grenoble Histoire de la franc-maçonnerie jeudi 19 octobre h30 par Roger Dachez, historien de la franc-maçonnerie, président de l'institut maçonnique de France La propagande antimaçonnique de Vichy : le film Forces occultes jeudi 16 novembre h30 par Jean-Pierre Bertin-Maghit, historien, professeur d'études cinématographiques à l'université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 La franc-maçonnerie iséroise, de la IIIème République à l'etat français jeudi 18 janvier h30 par Gil Emprin, professeur agrégé d'histoire, responsable du service éducatif du Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère La franc-maçonnerie pendant l'occupation jeudi 8 février h30 par André Combes, président de l'institut d'études et de recherches maçonniques, auteur de nombreux ouvrages sur la franc-maçonnerie Page 9 sur 11

10 INFORMATIONS PRATIQUES Exposition Etre Franc-Maçon en Isère en 1940 Dates du 20 mai 2006 au 19 mars 2007 Lieu Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère / Maison des Droits de l homme 14, rue Hébert Grenoble. Tél : Fax : Mél : Site internet : Conditions de visite ouvert tous les jours sauf le mardi, les 25 décembre, 1 er janvier, 1 er mai. - du 1 er septembre au 30 juin, de 9h à 18h samedi et dimanche de 10h à 18h (dès 9h le samedi sur rendez-vous pour les groupes) - Juillet-Août : 10h - 19h L entrée du musée est gratuite. Visite guidée gratuite le premier dimanche du mois à 14h30 Réalisation de l'exposition Remerciements Commissaire de l'exposition : Jean-Claude Duclos, assisté de Jacques Loiseau, en étroite relation avec Hélène Viallet et Benoît Charenton, directrice et conservateur des Archives départementales de l'isère. Scénographie : Jean-Jacques Barelli et Jean-Jacques Hernandez Réalisation : les ateliers du Musée Dauphinois la Loge grenobloise de l'alliance Écossaise (Grand Orient de France), la Loge Hélios (Droit Humain) et la Loge Triple Union et Amitié de Voiron (Grand Orient de France Page 10 sur 11

11 Le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère Maison des droits de l'homme Le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère a été inauguré le 1 er juillet C'est une réalisation du Conseil Général de l'isère. Il fait suite au Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère initié à Grenoble, ville "Compagnon de la Libération", au début des années 1960, par des anciens combattants, résistants et déportés, puis animé et géré de 1966 à 1994 par une association fédérant leurs mouvements. Depuis 1994, cette association, devenue celle des amis du Musée départemental, continue d œuvrer à ses côtés. Le programme du musée s'établit à partir des spécificités locales de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, en Isère. La présentation chronologique des faits, rythmée par des développements thématiques, donne au visiteur les points de repère indispensables à la compréhension de cette histoire et de la place qu y prend celle de la Résistance. La muséographie fait une large place au témoignage, au texte d'archives, de presse, à l'image (photo, affiche, vidéo), et, combinant ces différentes composantes, à la scénographie. L'objet évoquant la vie quotidienne ou la lutte contre l'occupant, la reconstitution de lieux ou d'ambiances ponctuent la visite où l'émotion et la réflexion du visiteur sont sollicitées tour à tour. Parallèlement à ses présentations de longue durée, le musée réalise deux expositions temporaires par an. Le Musée de la Résistance et de la Déportation de l'isère dépend de la Direction des Affaires Culturelles du Conseil Général de l'isère. Sa fréquentation est de l'ordre de visiteurs par an dont près de 35%, viennent dans le cadre scolaire. Parce que le musée a pour mission de mettre en évidence l actualité des valeurs de la Résistance, le Conseil général de l'isère a décidé, en 2001, de l associer à une Maison des Droits de l Homme. De 2003 à 2005, des rencontres se sont succédées, afin de partager le projet de la MDH et de le doter de réflexions fondatrices. On peut imaginer qu'à côté de ces dialogues "savants"- disait la philosophe Maryvonne David-Jougneau, le 27 février les conflits interculturels de la région puissent trouver aussi dans cette Maison un lieu d'accueil où des médiateurs, animés du même esprit, aideraient à mettre en œuvre la reconnaissance de l'autre au sein d'une citoyenneté qui a, elle aussi, ses règles à respecter et à faire respecter. On peut ainsi concevoir la Maison des Droits de l'homme comme un lieu de formation permanente à la citoyenneté, citoyenneté française et européenne, mais aussi à la "citoyenneté planétaire" dont nous parlent certains penseurs qui vont déjà plus loin dans l'utopie. Le dialogue entre Résistance & Droits de l Homme, dont le muséemaison est désormais le cadre, devrait permettre de réaliser cet objectif. Page 11 sur 11

Présentation. Sommaire du dossier. Parcours de l exposition 3. Intérêt pédagogique 4. Actions pédagogiques 5. Informations pratiques 6

Présentation. Sommaire du dossier. Parcours de l exposition 3. Intérêt pédagogique 4. Actions pédagogiques 5. Informations pratiques 6 1 Présentation Quelques mois après la libération de la France, Pierre Betz, directeur de la revue Le Point, demande à Robert Doisneau de réaliser un reportage photographique dans le but d illustrer son

Plus en détail

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944)

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) COMMUNIQUE DE PRESSE Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) Du 11 mars au 20 avril 2013 au musée Edmond-Michelet Destinés à l origine à regrouper les étrangers «indésirables», les camps

Plus en détail

La franc-maçonnerie. Troisième tirage 2011

La franc-maçonnerie. Troisième tirage 2011 Alain Quéruel La franc-maçonnerie Troisième tirage 2011 2008, pour le texte de la présente édition. 2011, pour la nouvelle présentation. ISBN : 978-2-212-54866-2 Table des matières Sommaire......................................................

Plus en détail

Cet été venez découvrir La naissance d un musée

Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée En

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Musée de la Résistance en Morvan

Musée de la Résistance en Morvan Association pour la Recherche sur l Occupation et la Résistance en Morvan (A.R.O.R.M.) Musée de la Résistance en Morvan Programme des animations Eté 2013 Maison du Parc 58 230 SAINT-BRISSON Tél : 03 86

Plus en détail

GEORGES-HENRI LUQUET ET LA FRANC-MAÇONNERIE.

GEORGES-HENRI LUQUET ET LA FRANC-MAÇONNERIE. GEORGES-HENRI LUQUET ET LA FRANC-MAÇONNERIE. Nous tenons à exprimer nos plus vifs remerciements à Irène Mainguy, Pierre Mollier et Georges Odo pour leur aide précieuse, et pour nous avoir autorisé à publier

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq

Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Vauban, ingénieur du Soleil La Cité de l architecture et du Patrimoine s expose au Musée Ernest Cognacq Dossier de presse Septembre 2008 Dossier de presse Septembre 2008 1 / Saint-Martin-de-Ré à l UNESCO

Plus en détail

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide de visite LADROME.FR VASSIEUX-EN-VERCORS Guide de visite LADROME.FR 1 Édito 2014 est une année marquée par le centenaire de la Première Guerre mondiale et le 70 e anniversaire des combats du Vercors et de la Libération. Les

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944

Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Dossier enseignant Exposition du 25 avril au 30 juillet Musée des Armes de Tulle Carnet de guerre de Rob Roy, 1939-1944 Récit du dimanche 12 mai 1940 : «Le soir venu, plus un anglais ne reste sur le terrain

Plus en détail

Les jeunes contre l oubli

Les jeunes contre l oubli Ici, il y a des gens qui : Fabriquent de faux-papiers, Tout en restant discrets ; Aident des enfants, Même pas pour un franc. Ils sont cachés dans les maisons, Au lieu d être dans les camps de concentration.

Plus en détail

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide. des groupes scolaires et adultes 2015-2016 LADROME.FR

VASSIEUX-EN-VERCORS. Guide. des groupes scolaires et adultes 2015-2016 LADROME.FR VASSIEUX-EN-VERCORS Guide des groupes scolaires et adultes 2015-2016 LADROME.FR Édito Attaché à faire comprendre l histoire et plus particulièrement celle du Vercors, le musée départemental de la Résistance

Plus en détail

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE ARCHIVES MUNICIPALES DE SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE DEFINITION DES ARCHIVES Code du patrimoine Partie législative o LIVRE II : ARCHIVES TITRE Ier : RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES

Plus en détail

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource

Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Le service éducatif des Archives départementales du Val-d'Oise : un partenaire ressource Matières concernées : Histoire-Géographie, Lettres, Latin, Arts, Biologie. Enseignements d'exploration : Patrimoine,

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

DELEGATION DE LA VIENNE DOSSIER DE PRESSE

DELEGATION DE LA VIENNE DOSSIER DE PRESSE DELEGATION DE LA VIENNE Lancement d une campagne de mécénat populaire pour la restauration du Musée de la Seconde Guerre Mondiale TERCE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Aurélie CRAVALLEE - Délégation

Plus en détail

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.

Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37. Contact presse : Émilie LEDUC Attachée de presse du Conseil général d Indre-et-Loire Tél. : 06 88 60 78 74 / 02 47 31 43 21 eleduc@cg37.fr La forteresse royale de Chinon, propriété du Conseil général d

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS EN2013 ET 2014

LES RENDEZ-VOUS EN2013 ET 2014 LES RENDEZ-VOUS 2013 ET 2014 EN L automne 1943 constitue un tournant dans l histoire de Grenoble et de l Isère au cours de la Seconde Guerre mondiale. PATROUILLE ALLEMANDE, BOULEVARD EDOUARD REY, GRENOBLE,

Plus en détail

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets

Chambon-sur-Lignon. Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne. Appel à Projets Chambon-sur-Lignon Transmettre le message des Justes Pour une éducation citoyenne Appel à Projets 2013-2014 Un pays d humanité «Le Chambon-sur-Lignon, paradis des enfants» Depuis la fin du XIXe siècle,

Plus en détail

En 2005, Nancy fête ses noces d or avec la ville de Karlsruhe

En 2005, Nancy fête ses noces d or avec la ville de Karlsruhe Introduction Les liens entre les villes de Nancy et Karlsruhe, qui comptent parmi les premiers tissés entre l Allemagne et la France, datent de 1955. A cette date, le Conseil de l Europe instituait le

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème DU REGIME DE VICHY AU RETOUR DE LA REPUBLIQUE DE LA DECLARATION DE GUERRE A LA DEFAITE DE LA FRANCE PAGES 4-5 Les documents ci-dessous évoquent les premiers mois

Plus en détail

FEDERATION NATIONALE CLUBS DE LOISIRS ET D ACTION DE LA JEUNESSE (FNCLAJ)

FEDERATION NATIONALE CLUBS DE LOISIRS ET D ACTION DE LA JEUNESSE (FNCLAJ) FEDERATION NATIONALE CLUBS DE LOISIRS ET D ACTION DE LA JEUNESSE (FNCLAJ) Fonctionnement et activités 1952-1999 Affiches Communicabilité : Librement communicable Répertoire numérique établi par Ludovic

Plus en détail

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie.

Historique. l'organisation internationale de la Francophonie. Historique La réalisation du site Franc-parler.org a été commandée suite au rapport remis en décembre 1998 par le député Patrick Bloche au Premier ministre Lionel Jospin - Le désir de France : La présence

Plus en détail

l Histoire Transmettre Musée de Lorris édition de la Résistance et de la Déportation www.museelorris.fr www.loiret.fr

l Histoire Transmettre Musée de Lorris édition de la Résistance et de la Déportation www.museelorris.fr www.loiret.fr Musée de Lorris Musée départemental de la Résistance et de la Déportation édition 2015 Transmettre l Histoire de la Résistance et de la Déportation www.museelorris.fr www.loiret.fr Pourquoi un Musée de

Plus en détail

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t

Collège des Hautes Etudes de l Environnement. du Développement Durable. w w w. c h e e d d. n e t Collège des Hautes Etudes de l Environnement et du Développement Durable P r é pa r e r l e s d i r i g e a n t s au x e n j e u x du Développement Durable w w w. c h e e d d. n e t Une approche transversale,

Plus en détail

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à Le Pavé Mosaïque «Mais à quel jeu jouent donc les francs maçons sur cet échiquier dessiné à même le sol du Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à la

Plus en détail

La vie quotidienne en Haute-Garonne pendant la seconde guerre mondiale

La vie quotidienne en Haute-Garonne pendant la seconde guerre mondiale Atelier pratique «Les petits historiens» Fiche pédagogique pour les enseignants CM2 La vie quotidienne en Haute-Garonne pendant la seconde guerre mondiale Avertissement! Pour tous les ateliers, il est

Plus en détail

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS. Tennis Club Municipal du Tampon 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Tennis Club Municipal du Tampon STATUTS 1. OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article premier L association dite Tennis Club Municipal du Tampon, fondée en 1962, a pour objet la pratique physique du

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

Exposition. Quatre architectes pour une église : la controverse de Bédoin. du 2 mars au 4 avril 2015. Entrée libre. www.patrimoine.ventoux-comtat.

Exposition. Quatre architectes pour une église : la controverse de Bédoin. du 2 mars au 4 avril 2015. Entrée libre. www.patrimoine.ventoux-comtat. Exposition Quatre architectes pour une église : la controverse de Bédoin du 2 mars au 4 avril 2015 Dossier de presse Centre de l Architecture et du Patrimoine 5 mars 2015 à Carpentras Place du 25 août

Plus en détail

Réception offerte aux maires et aux élus de la Nièvre

Réception offerte aux maires et aux élus de la Nièvre Réception offerte aux maires et aux élus de la Nièvre le samedi 13 septembre 2014 Centre des Archives Historiques de la Nièvre Vos contacts : Jean Marie Linsolas Directeur des Archives départementales

Plus en détail

L Université résistante au défilé du 14 juillet

L Université résistante au défilé du 14 juillet L Université résistante au défilé du 14 juillet Le 14 juillet prochain, Alain Beretz, président de l Université de Strasbourg assistera au défilé du 14 juillet dans la tribune Brest proche de la tribune

Plus en détail

Résister, collaborer sous l occupation (niveau 3 ème -1 ère ) Déroulement de l atelier

Résister, collaborer sous l occupation (niveau 3 ème -1 ère ) Déroulement de l atelier Résister, collaborer sous l occupation (niveau 3 ème -1 ère ) Déroulement de l atelier Manipuler des objets, analyser des documents d archives, mettre l élève en contact direct avec des traces de l histoire,

Plus en détail

Emeric Feher À la vie à l image

Emeric Feher À la vie à l image Les Éditions du patrimoine présentent Emeric Feher À la vie à l image > Un photographe humaniste talentueux et méconnu > Une collection de photographies en grande partie inédite révélée au public > Une

Plus en détail

POINT RELAIS N 1 CACHAN. 1) Questions à choix multiples (5 points pour chaque réponse juste) :

POINT RELAIS N 1 CACHAN. 1) Questions à choix multiples (5 points pour chaque réponse juste) : POINT RELAIS N 1 Christian Oster est né à Paris en 1949. Il a écrit des livres pour la jeunesse, des romans, des polars. 1) Il a eu le prix Médicis pour son roman «Mon grand appartement» en? 1969 1999

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «La Compagnie des Territoires» Déclaration sous le régime de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION «La Compagnie des Territoires» Déclaration sous le régime de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION «La Compagnie des Territoires» Déclaration sous le régime de la loi du 1 er juillet 1901 et du décret du 16 août 1901 - - - - - - - - - - - Les soussignés : - Maurice, Jean, Yves,

Plus en détail

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics

Des rencontres avec Des séances réservées. et les professionnels. Un accueil personnalisé. Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Enseignants, élèves, étudiants et nouveaux publics Un accueil personnalisé. Des rencontres avec Des séances les cinéastes réservées. et les professionnels. Du 7 au 15 avril 2015 au Cinéma Luminor-Hôtel

Plus en détail

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs Première Guerre mondiale 2014 Évaluation préalable d un panel de visiteurs 1. Principe et déroulement de l enquête Une évaluation préalable Font-End evaluation Un instrument au service de la conception

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire journée médiévale expositions animations découverte visites concerts performances histoire Château de Vincennes >>> Avenue de Paris Circuits par le Service historique de la Défense Inscription préalable

Plus en détail

Exposition temporaire : présentation page 2. Exposition temporaire : programme d animations. page 3. Exposition permanente : présentation page 5

Exposition temporaire : présentation page 2. Exposition temporaire : programme d animations. page 3. Exposition permanente : présentation page 5 Exposition temporaire : présentation page 2 Exposition temporaire : programme d animations page 3 Évènements :. page 4 Exposition permanente : présentation page 5 Exposition permanente : programme d animations

Plus en détail

MUSÉE GRANET OCTOBRE 2011

MUSÉE GRANET OCTOBRE 2011 MUSÉE GRANET OCTOBRE 2011 ACTUELLEMENT EXPOSITION COLLECTION PLANQUE, L EXEMPLE DE CÉZANNE Prolongation jusqu au 6 novembre. L exceptionnelle collection de la Fondation Jean et Suzanne Planque est déposée

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Plus beau que la légende, les voix de l Histoire...

DOSSIER DE PRESSE. Plus beau que la légende, les voix de l Histoire... DOSSIER DE PRESSE Plus beau que la légende, les voix de l Histoire... Communiqué de presse été 2014 Montségur, plus beau que la légende, les voix de l Histoire... Paru aux éditions Christian Salès, le

Plus en détail

Lettre d actualité de l urbanisme

Lettre d actualité de l urbanisme n 20 février 2014 Lettre d actualité de l urbanisme de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Calvados Sommaire 1. Performance énergétique et permis de construire : extension de l

Plus en détail

Dossier Médias Année 2012

Dossier Médias Année 2012 Dossier Médias Année 2012 Mise à jour le 02 mars 2013 Association LUERN Association Loi 1901 enregistrée le 12 août 2008 et reconnue d Intérêt Général le 8 octobre 2008 Siège Social : Maison du Patrimoine

Plus en détail

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères

Plan d accès. 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Plan d accès 2 - Les Archives Municipales de la Ville d Hyères Archives : Le terme s emploie toujours au pluriel pour désigner un ensemble de documents, produits ou reçus par toute personne physique ou

Plus en détail

Georges Candilis / droits réservés

Georges Candilis / droits réservés COMMUNIQUE DE PRESSE / Janvier 2015 > Fondation Vasarely ARCHITECTURE & DESIGN DU XXème siècle Exposition Georges CANDILIS Parallélisme géométrique 5 au 28 février 2015 Une exposition placée sous la direction

Plus en détail

Les symboles français

Les symboles français Fiche Pédagogique Les symboles français Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif 2 Fiche élève. 3-4 Fiche professeur.5-6 Transcription.7 Sources. 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR,

Plus en détail

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUX ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 VENDREDI 4 JUILLET 2014-14H SALLE HENRI-MARTIN - HÔTEL DE VILLE CAHORS SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Les axes du projet éducatif

Plus en détail

Connaître La Grande Loge de France

Connaître La Grande Loge de France Connaître La Grande Loge de France La Grande Loge de France, héritière de trois siècles d histoire et de culture, est la plus ancienne obédience française. La démarche initiatique exceptionnelle qu elle

Plus en détail

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LA MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LE PARCOURS GAVROCHE PRÉSENTE 1 LE SAVAIS-TU? Victor Hugo est né au premier étage de cette maison le 26 février 1802. Tu connais peut-être ce grand écrivain par ses romans

Plus en détail

DIVISION DES PERSONNES HANDICAPÉES

DIVISION DES PERSONNES HANDICAPÉES Du 12 janvier au 31 décembre 2013 PAVILLON M Place Villeneuve- Bargemon Quai du Port 13002 Plateforme d information, le Pavillon «M» offre un concentré de la programmation Structure éphémère de 3000 m²,

Plus en détail

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud»

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Le pont transbordeur, Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Marseille, en ce début du XX ème siècle, est marquée par l inauguration du pont transbordeur,

Plus en détail

La Prospection Archéologique

La Prospection Archéologique Dossier de Presse E x p o s i t i o n La Prospection Archéologique l exemple de Curçay-sur-Dive du 1er juillet au 31 août : tous les jours de 15h à 18h sauf le mardi du 1er septembre au 30 juin : mercredi,

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SALON SPECIAL GRANDES ECOLES DE COMMERCE ET D INGENIEURS DE LYON

DOSSIER DE PRESSE SALON SPECIAL GRANDES ECOLES DE COMMERCE ET D INGENIEURS DE LYON DOSSIER DE PRESSE SALON SPECIAL GRANDES ECOLES DE COMMERCE ET D INGENIEURS DE LYON NOVEMBRE 2012 Contacts presse L Etudiant Rebecca ASSARAF - Commissaire du salon Tél. : 0175551815/0609122331 rassaraf@letudiant.fr

Plus en détail

Membre du comité des conseillers pour la coopération transfrontalière en Europe

Membre du comité des conseillers pour la coopération transfrontalière en Europe LUCHAIRE YVES Maître de conférences/professeur(e) en Droit Public Institut d Études Politiques d Aix-en-Provence (CHERPA) Adresse professionnelle : I.E.P. 25, rue Gaston de Saporta 13625 Aix-en-Provence

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 > DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 ÉDITO SOMMAIRE Le Festival des Sciences revient pour sa 10 ème édition! Le Festival des Sciences p.3 Le Village des Sciences p.5 Le Festival pour les groupes

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents Corrigé du Brevet blanc janvier 2008 Partie histoire : La Shoah Etude de documents Doc.1 : P.V de la conférence de Wannsee, tenue à Berlin en 1942, et réunissant secrètement la haute hiérarchie nazie.

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

Le 25 mai 2014 auront lieu les élections européennes.

Le 25 mai 2014 auront lieu les élections européennes. Note à l attention des représentants de la presse Campagne d information et de sensibilisation concernant l inscription des non- Luxembourgeois sur les listes électorales dans le cadre des élections européennes

Plus en détail

Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité. Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011

Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité. Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011 Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011 Constitution d un réseau national RNREMA : Mise en place du Réseau national

Plus en détail

Le patrimoine voyageur : une expérience originale de médiation autour d'un petit fonds d'images

Le patrimoine voyageur : une expérience originale de médiation autour d'un petit fonds d'images Le patrimoine voyageur : une expérience originale de médiation autour d'un petit fonds d'images Rencontres Henri-Jean Martin 4 et 5 novembre 2013 par Emilie Dreyfus, Responsable du service Conservation

Plus en détail

Bibliothèque Muséum de Grenoble

Bibliothèque Muséum de Grenoble Florence Durand 1 rue Dolomieu 38000 Grenoble 10 Juin 2014 1 Les lieux 2 Les collections 3 Les publics 1 Les lieux 1 Les lieux 1 er étage du bâtiment administratif La bibliothèque La réserve 3 Les collections

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 Fondation Muse pour la créativité entrepreneuriale Table des matières Au service de la créativité entrepreneuriale Documenter les pratiques de la Génération Co Objectifs 2013 Raconter

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

Contact : Claire PRADEL Communication Institutionnelle pradel@tourismegard.com 04 66 36 96 35 Revue de Presse

Contact : Claire PRADEL Communication Institutionnelle pradel@tourismegard.com 04 66 36 96 35 Revue de Presse «CLUB DES AMBASSADEURS» DES CAUSSES ET CEVENNES PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO Contact : Claire PRADEL Communication Institutionnelle pradel@tourismegard.com 04 66 36 96 35 Revue de Presse Mercredi 19

Plus en détail

Réalisation et organisation : Réunion des Musée nationaux-grand Palais Commissaire : Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, Paris

Réalisation et organisation : Réunion des Musée nationaux-grand Palais Commissaire : Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, Paris Réalisation et organisation : Réunion des Musée nationaux-grand Palais Commissaire : Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, Paris Co-commissaire : Pierre Branda, chef du service Patrimoine

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE I - IDENTIFICATION II - CONTEXTE III - CONTENU IV - CONDITIONS D ACCES ET D UTILISATION V - RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

FICHE DESCRIPTIVE I - IDENTIFICATION II - CONTEXTE III - CONTENU IV - CONDITIONS D ACCES ET D UTILISATION V - RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES REGISTRES D ETAT CIVIL D AUBERVILLIERS NAISSANCES ET MARIAGES (1792-1885) - DECES (1792-1905) TABLES DECENNALES (1792-1902) FICHE DESCRIPTIVE I - IDENTIFICATION II - CONTEXTE III - CONTENU IV - CONDITIONS

Plus en détail

Le séminaire de français de Chicago

Le séminaire de français de Chicago Alliance Française de Chicago Consulat général de France à Chicago Service culturel Le séminaire de français de Chicago Session de formation intensive pour les étudiants en langue et culture françaises

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

FICHE N 2 COMMENT OBTENIR UNE DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE FICHE N 3 AUTRES DEROGATIONS D OUVERTURE TARDIVE

FICHE N 2 COMMENT OBTENIR UNE DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE FICHE N 3 AUTRES DEROGATIONS D OUVERTURE TARDIVE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE DE DEBITS DE BOISSONS MODE D EMPLOI 1 SOMMAIRE FICHE N 1 - PRESENTATION GENERALE FICHE N 2 COMMENT OBTENIR UNE DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE

Plus en détail

Les organismes de placement collectif immobilier

Les organismes de placement collectif immobilier Les organismes de placement collectif immobilier (OPCI) Régime juridique Émilie Capron Avocat 5 e édition augmentée et mise à jour notamment des dispositions de la loi de régulation bancaire et financière

Plus en détail

La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès. les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle

La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès. les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle u n e f o n d a t i o n d a r t i s t e s La création de La Fondation répond à un vœu exprimé dès les années soixante par Hans Hartung et Anna-Eva Bergman. Elle a été créée le 16 Février 1994, par un décret

Plus en détail

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013

Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Les statuts de l Association mis à jour par l A.G. du 28-03-2013 Statuts de l association Grenoble Isère Logiciel 1/5 ARTICLE 1 - Dénomination : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une

Plus en détail

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation»

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Mardi 20 mars 2012 à 11h00 Salle des Mariages- Hôtel de Ville Sommaire I. Le Guide «Le crédit à la consommation» et les différents

Plus en détail

SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LA PRISON DE MONTLUC RÉSISTANCE ET RÉPRESSION WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.

SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LA PRISON DE MONTLUC RÉSISTANCE ET RÉPRESSION WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV. SUR LES CHEMINS DE LA MÉMOIRE LIEU DE MÉMOIRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE LA PRISON DE MONTLUC RÉSISTANCE ET RÉPRESSION WWW.CHEMINSDEMEMOIRE.GOUV.FR LA PRISON DE MONTLUC MÉMORIAL NATIONAL DE LA PRISON DE

Plus en détail

SESSION BUDGETAIRE DES 5 ET 6 FEVRIER 2015 Mobilisation régionale pour la laïcité et le vivre-ensemble

SESSION BUDGETAIRE DES 5 ET 6 FEVRIER 2015 Mobilisation régionale pour la laïcité et le vivre-ensemble SESSION BUDGETAIRE DES 5 ET 6 FEVRIER 2015 Mobilisation régionale pour la laïcité et le vivre-ensemble Je vais vous donner lecture d'une déclaration commune de l'ensemble des groupes politiques de notre

Plus en détail

Les Juifs de France dans la Shoah

Les Juifs de France dans la Shoah Exposition 23 novembre 2012 3 février 2013 au Musée des Armes de Tulle Les Juifs de France dans la Shoah Dossier de presse Jeunes femmes sur les grands Boulevards. Paris, juin 1942. BNF, fonds SAFARA.

Plus en détail

Circulaire n 4697 du 27/01/2014 Circulaire d'informations culturelles - Février 2014

Circulaire n 4697 du 27/01/2014 Circulaire d'informations culturelles - Février 2014 Circulaire n 4697 du 27/01/2014 Circulaire d'informations culturelles - Février 2014 Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre confessionnel libre non confessionnel)

Plus en détail

ARRETE. Le Maire de Nogent Sur Marne,

ARRETE. Le Maire de Nogent Sur Marne, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE o SPARTE ME.NT ni' VA'L DE MARNI: VILLE DE NO CENT-SUR-MARNE TEL. (1) 48 71 16 53 Services Techniques JH/CN/MHL/n 86/1538 COURRIER ARRIVÉE ARRETE Réglementation de la publicité sur

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS

VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS Vue extérieure de la Maison du Souvenir Source : Maison du Souvenir Les 19 et 20 février derniers, les élèves de

Plus en détail

INSTITUT CONFUCIUS DE L UNIVERSITE DE LORRAINE. CONFERENCES DU SEMESTRE 1 Programme 2015-2016. En collaboration avec L Université du Temps Libre

INSTITUT CONFUCIUS DE L UNIVERSITE DE LORRAINE. CONFERENCES DU SEMESTRE 1 Programme 2015-2016. En collaboration avec L Université du Temps Libre METZ - ILE DU SAUCLY : De 14h30 à 16h30, Amphi 3 UFR Lettres et Langues Le 6 novembre 2015 Présentation concises des différentes communautés chinoises sous le Ciel de Paris INSTITUT CONFUCIUS CONFERENCES

Plus en détail

Signature de la convention d objectifs. Maison de l Algérie

Signature de la convention d objectifs. Maison de l Algérie Signature de la convention d objectifs Maison de l Algérie Mardi 22 mars 2005 SOMMAIRE Communiqué de presse 3 La convention d objectifs 4 Schéma directeur 10 Fiche technique de la Maison d Algérie 11 Déroulement

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 4 FEVRIER 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

Formation complète. à distance professionnelle. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie.

Formation complète. à distance professionnelle. Le monde de la généalogie s ouvre à vous. 47 rue d Auvergne 41000 Blois. www.formation-genealogie. 47 rue d Auvergne 41000 Blois Formation complète à distance professionnelle www.formation-genealogie.com 47 rue d'auvergne 41 000 Blois Le monde de la généalogie s ouvre à vous tel 09 52 39 57 67 : courriel

Plus en détail

lccjti.ca Bilan d activité 2012/2013

lccjti.ca Bilan d activité 2012/2013 lccjti.ca Bilan d activité 2012/2013 05 mars 2013 lccjti.ca en bref LA PLATEFORME - 94 23 96 11 articles (49 traités ou en cours) billets de blogue jurisprudences vidéos - 118 doctrine - 32 définitions

Plus en détail

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Journées Européennes DU Patrimoine Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Chaque année, depuis maintenant 30 ans, les Journées Européennes du Patrimoine permettent à chacun d entre nous d en découvrir les

Plus en détail

La mise en conformité des statuts des associations syndicales de propriétaires

La mise en conformité des statuts des associations syndicales de propriétaires La mise en conformité des statuts des associations syndicales de propriétaires Fiche n 13 Références : Article 60 de l ordonnance (O) n 2004-632 du 1er juillet 2004 relative aux associations syndicales

Plus en détail