PARIS 31JAN 03 FEV ANS. PALAIS DES CONGRèS. 15 ans de diversité, d engagement et d innovation scientifique en chirurgie esthétique et dermatologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARIS 31JAN 03 FEV ANS. PALAIS DES CONGRèS. 15 ans de diversité, d engagement et d innovation scientifique en chirurgie esthétique et dermatologie"

Transcription

1 C o u r s I n t e r n a t i o n a l s u r l e V i e i l l i s s e m e n t C u t a n é 15 ans de diversité, d engagement et d innovation scientifique en chirurgie esthétique et dermatologie PALAIS DES CONGRèS PARIS 31JAN 03 FEV 2013 Informez-vous des dernières news, inscrivez-vous, soumettez vos abstracts sur ANS

2 PLAN DU CONGRèS 15 ans Niveau4 SECRETARIAT IMCAS VERS LA SALLE DE CONFERENCE SALLE 5 SALLE 2 Niveau2 SALLE 8 SALLE 3 (CLUB LOUNGE) ZONE POSTER SALLE 7 (PRESSE & MEDIA) CENTRE MULTIMEDIA NETWORkING COCkTAIL SALLE 1 ESPACE D EXPOSITION VESTIAIRE SALLE DE PREVIEW Hall ESPACE Passy D EXPOSITION SALLE 6 CENTRE MULTIMEDIA VILLAGE HUB ESPACE PHOTO IMCAS TV ACCUEIL SALLE 4 MEZZANINE (NIVEAU 2,5) SALLE DE TRAITEMENT (221, 222) Niveau0 ESPACE INSCRIPTION ENTREE 7_cm_dec_2012 2

3 15 ans EDITORIAL DU COMITé scientifique Quinze ans après son premier congrès, l expertise de l IMCAS et son désir d offrir à ses participants un programme toujours plus innovant ont permis d en faire un rendez-vous annuel aujourd hui majeur de la profession. Grâce à un programme abordant de nombreuses problématiques essentielles au développement et à l évolution de notre communauté, nous espérons que l IMCAS 2013 apportera à tous ses invités l opportunité de se développer sur le plan professionnel ainsi que de collaborer avec leurs confrères. Peau, graisse, muscle, nez, visage, corps comme toujours, vous pourrez compter sur un programme riche et diversifié dans lequel chacun pourra puiser de nouveaux éléments à réintégrer dans sa pratique de tous les jours. Le congrès annuel IMCAS 2013 présentera : un atelier LIVE en direct, unique en son genre, avec injections et dissections sur Cadavre : le «Cadaver Workshop» un atelier LIVE en direct, innovant et avant-gardiste sur le Lipofilling et les Cellules Souches plus de 85 sessions scientifiques plus de 30 démonstrations en direct 25 symposia sponsorisés 12 cours d enseignement Face à l éventail de choix possibles, nous avons souhaité vous aider dans vos décisions en classifiant par couleur les grandes classes de sujets. De cette façon, vous pourrez concevoir votre propre programme «à la carte», en faisant votre choix parmi les catégories suivantes : Les zones problématiques à injecter : apprendre à identifier les zones délicates et passer en revue les problèmes fréquents Les nouvelles tendances en matière de procédures et techniques Lipofilling et Cellules Souches : six sessions entières seront dédiées à ce sujet très actuel dont deux ciblées sur l application pratique avec les cours d enseignement Marketing : comprendre la présence du praticien sur le web à travers les nouveaux réseaux de communication, l usage des médias sociaux, la gestion des outils publicitaires, et surtout identifier les aires potentielles de développement aujourd hui telles que la création d un «medspa» ou comment gérer la vente de produits Nouveaux appareils et produits : une série d analyses comparatives sera présentée à nos participants, basée sur des études rigoureuses menées par des experts de renom dans les domaines des lasers, des appareils pour le traitement de la cellulite, des implants mammaires, des injectables et des toxines botuliques Affaires professionelles : traiter les sujets majeurs influençant quotidiennement la pratique médicale bien au-delà de la salle opératoire (sécurité du patient, motivations et relations avec le personnel, la médecine factuelle (evidence based medicine), relations avec les industries pharmaceutiques, législation, TVA ) Rhinoplastie chirurgicale et médicale : quatre sessions dont un cours d enseignement pratique et bien plus. En plus de contenus avant-gardistes, l IMCAS s efforce toujours d améliorer le processus d apprentissage, en proposant des formats innovants et variés pour créer une expérience interactive enrichissante : controverses et débats sur des sujets sensibles sur lesquels le consensus médical n a pas encore été atteint (lipolyse, médecine régénérative, facteurs de croissance ) les communications libres présenteront cette année un format vidéo et seront de plus déclinées sous la forme de sessions posters, tout comme les e-papers. Durant ces 15 dernières années, notre travail et notre dévouement ont permis de contribuer à notre succès actuel, mais nous sommes également conscients que ce progrès est un témoignage de la présence de nos fidèles participants. C est pourquoi l IMCAS, célébrant son propre anniversaire, a la volonté d être à son tour celui qui offre. La 15ème édition de l IMCAS sera placée sous le signe de la charité, une part fixe de chaque inscription étant redistribuée à une œuvre caritative. De plus, de nombreuses actions seront menées tout au long du programme, et surtout à l occasion de «La Nuit des IMCAS Awards», durant laquelle trois des meilleurs actions humanitaires bénévoles en chirurgie plastique et en dermatologie seront récompensées par un award ainsi qu un soutien financier. I n t e r n a t i o n a l M a s t e r C o u r s e o n A g i n g S k i n Celebrating 15 years of diversity, dedication and scientific innovation in aesthetic surgery and cosmetic dermatology PALAIS DES CONGRèS PARIS 31JAN 03 FEB 2013 Cette soirée sera ainsi l occasion de rappeler au monde que n importe quel chirurgien plastique ou dermatologue est avant tout un médecin, toujours en quête d améliorer le bien-être de son patient. Joyeux anniversaire à l IMCAS, et nos remerciements tout particuliers à ses participants qui rendent ce congrès meilleur d année en année. Get updated with the latest news, register, submit your abstracts on Au nom du Comité Scientifique du Congrès Annuel Benjamin ASCHER, Directeur Scientifique de l IMCAS 3

4 RDV sur IMCAS.com! Agenda des meilleurs congrès dans le monde IMCAS TV: interviews, debats, controverses... Podcasts archivés et enregistrements audio E-learning avec plus de 200 vidéos sur les lasers, fillers... Compte Membre avec photo et dernier curriculum vitae Evaluation des conférences et certificat de participation Soumission d abstracts pour toutes les conférences FORMATS DES SESSIONS DéBAT Permet une discussion animée et productive sur des sujets controversés. Les sujets d actualité, établis à l avance, permettent au public de participer au débat. FORUM économique Session traitant de la stratégie appliquée lors de la mise sur le marché de nouveaux produits/matériels ou nouvelles applications, mais aussi analyse financière et stratégique du marché de l esthétique médical. APPROFONDI Session intensive destinée à couvrir de manière approfondie un seul et unique sujet. SESSION PLéNIèRE Constitue le coeur du programme scientifique du congrès; programmée pour permettre une large audience. Session animée par des experts scientifiques internationaux reconnus dans leurs domaines et couvrant les sujets majeurs du congrès. D APPOINT Sélection de courtes présentations basées sur des soumissions de communications libres. SYMPOSIUMS Les sociétés exposantes font ici la promotion de leurs produits et donnent au public des informations d utilisation sur leurs produits et services. Le contenu des symposiums n est bien entendu pas avalisé par l IMCAS. VIDéO / OPéRATIONS EN DIRECT Cours interactif en vidéo / opérations en direct. POSTERS/E-PAPERS Les posters sont affichés durant toute la conférence.les auteurs restent à côté de leurs posters lors de la séance dédiée pour répondre aux questions. Les E-papers sont disponibles durant toute la conférence aux bornes Internet. Les participants peuvent directement contacter les auteurs par un formulaire integré. COMITé SCIENTIFIQUE & ORATEURS coordinateurs scientifiques David GOLDBERG, Dermatologue, ETATS-UNIS Bernard MOLE, Chirurgien Plasticien, FRANCE Bernard ROSSI, Dermatologue, FRANCE directeur scientifique Benjamin ASCHER, Chirurgien Plasticien, FRANCE secrétaires scientifiques Olivier GERBAULT, Chirurgien Plasticien, FRANCE Philippe KESTEMONT, Chirurgien Cervico-Facial, FRANCE Anne LE PILLOUER-PROST, Dermatologue, FRANCE Ali MOJALLAL, Chirurgien Plasticien, FRANCE Serge MORDON, PhD, Directeur de Recherche à l INSERM, FRANCE comité scientifique (liste mise à jour sur Maurice ADATTO, Dermatologue, SUISSE Bruno ALFANDARI, Chirurgien Plasticien, FRANCE Daniel CASSUTO, Chirurgien Plasticien, ITALIE Joel COHEN, Dermatologue, ETATS-UNIS Steven DAYAN, Chirurgien Cervico-Facial, ETATS-UNIS Sebastien GARSON, Chirurgien Plasticien, FRANCE Marina LANDAU, Dermatologue, ISRAEL Moshe LAPIDOTH, Dermatologue, ISRAEL Guy MAGALON, Chirurgien Plasticien, FRANCE Gary MONHEIT, Dermatologue, ETATS-UNIS Michael NAOURI, Dermatologue, FRANCE Michel ROUIF, Chirurgien Plasticien, FRANCE Hema SUNDARAM, Dermatologue, ETATS-UNIS Gilbert ZAKINE, Chirurgien Plasticien, FRANCE orateurs scientifiques (liste mise à jour sur Richard ABS, Chirurgien Plasticien, FRANCE Patricia ALTAVILLA, Industrie, ETATS-UNIS Humberto ANTUNES, Industrie, FRANCE Kamran ASADI, Chirurgien Plasticien, IRAN Eric AUCLAIR, Chirurgien Plasticien, FRANCE Ashraf BADAWI, Dermatologue, CANADA Robert BAXTER, Agence Marketing, ETATS-UNIS Ghislaine BEILIN, Médecin, FRANCE Lakhdar BELHAOUARI, Chirurgien Plasticien, FRANCE Fahd BENSLIMANE, Chirurgien Plasticien, MAROC Vince BERTUCCI, Dermatologue, CANADA Thierry BESINS, Chirurgien Plasticien, FRANCE Peter BJERRING, Dermatologue, DANEMARK Dominique BOINEAU, Dermatologue, FRANCE Paolo BONAN, Dermatologue, ITALIE Gilles BOS, Industrie, SUISSE Giovanni BOTTI, Chirurgien Plasticien, ITALIE Laurent BRONES, Industrie, FRANCE Spencer BROWN, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Patrick BUI, Chirurgien Plasticien, FRANCE Philip BURCHARD, Industrie, ALLEMAGNE Baris CAKIR, Chirurgien Plasticien, TURQUIE Jay CALVERT, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Gianluca CAMPIGLIO, Chirurgien Plasticien, ITALIE Giovanni CANNAROZZO, Dermatologue, ITALIE Hugues CARTIER, Dermatologue, FRANCE Quintin CASSADY, Industrie, ETATS-UNIS Louis CASTEILLA, PhD, Chercheur, FRANCE Vincent CASTRONOVO, Gynécologue, BELGIQUE A. Nuri CELIK, Chirurgien Plasticien, TURQUIE Mark CHAPLIN, Industrie, ETATS-UNIS Thierry CHIGNON, Analyste Financier, FRANCE Steven COHEN, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Gabriel COLBOC, Avocat, FRANCE Bernard CORNETTE DE SAINT CYR, Chirurgien Plasticien, FRANCE Jean Yves COSTE, Analyste Financier, FRANCE Serge DAHAN, Dermatologue, FRANCE Michel DAVID, Dermatologue, FRANCE Rick DAVIS, Chirurgien Cervico-Facial, ETATS-UNIS Catherine DE GOURSAC, Médecin, FRANCE Davi DE LACERDA, Dermatologue, BRESIL Daniel DEL VECCHIO, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Emmanuel DELAY, Chirurgien Plasticien, FRANCE Henry DELMAR, Chirurgien Plasticien, FRANCE Jean-Pierre DEMANT, Chirurgien Plasticien, FRANCE Christophe DESOUCHES, Chirurgien Plasticien, FRANCE Christine DIERICKX, Dermatologue, BELGIQUE Tracy DRUMM, Agence Marketing, ETATS-UNIS Dominique DU CREST, Industrie, FRANCE Edith DUHARD, Dermatologue, FRANCE Christophe DUMONTIER, Chirurgien Plasticien, FRANCE Diane Irvine DUNCAN, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Shimon ECKHOUSE, Industrie, ISRAEL Sergio ESCOBAR, Dermatologue, ARGENTINE Eric ESSAYAGH, Médecin, FRANCE Joachim VON FINCKENSTEIN, Chirurgien Plasticien, ALLEMAGNE Gerard FLAGEUL, Chirurgien Plasticien, FRANCE Jean Louis FOYATIER, Chirurgien Plasticien, FRANCE John FRASER, PhD, Chercheur, ETATS-UNIS Nimrod FRIEDMAN, Chirurgien Plasticien, ISRAEL Klaus FRITZ, Dermatologue, ALLEMAGNE Olivier GALATOIRE, Chirurgien Oculoplasticien, FRANCE Nelly GAUTHIER, Stomatologue, FRANCE Sahar Foad GHANNAM, Dermatologue, KOWEIT Ashkan GHAVAMI, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Michel GODEFROY, Psychiatre, FRANCE Michael GOLD, Dermatologue, ETATS-UNIS Wolfgang GUBISCH, Chirurgien Plasticien, ALLEMAGNE Merete HAEDERSDAL, Dermatologue, DANEMARK Armand HALABI, Chirurgien Plasticien, FRANCE Shlomit HALACHMI, Dermatologue, ISRAEL Marc HECKMANN, Dermatologue, ALLEMAGNE Per HEDEN, Chirurgien Plasticien, SUEDE Doris HEXSEL, Dermatologue, BRESIL Said HILTON, Dermatologue, ALLEMAGNE Haideh HIRMAND, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Natalene HOEPFFNER, Industrie, FRANCE Klaus HOFFMANN, Dermatologue, ALLEMAGNE Alfredo HOYOS, Chirurgien Plasticien, COLOMBIE Martina HUND, Dermatologue, ALLEMAGNE Fabio INGALLINA, Chirurgien Plasticien, ITALIE Douglas INGRAM, Industrie, ETATS-UNIS Mark JEWELL, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Michael KANE, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Bruce KATZ, Dermatologue, ETATS-UNIS Isaure KERGALL, Industrie, FRANCE Umar KHAN, Chirurgien Plasticien, ROYAUME UNI Bob KHANNA, Chirurgien Dentiste, ROYAUME UNI Kamran KHOOBEHI, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS 15 ans Roger KHOURI, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Aline LAUTENBERG, Industrie, BELGIQUE Pierre LEBRETON, Industrie, FRANCE Franck Marie LECLERE, Chirurgien Plasticien, FRANCE Sylvie LEDERLE, Dermatologue, FRANCE Jennifer LINDER, Dermatologue, ETATS-UNIS Sherree LUCAS, Industrie, ETATS-UNIS Amit LUTHRA, Dermatologue, INDE Corey MAAS, Chirurgien Cervico-Facial, ETATS-UNIS Ellen MARMUR, Dermatologue, ETATS-UNIS Timothy MARTEN, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Jean Michel MAZER, Dermatologue, FRANCE Ken MCLAREN, Analyste Financier, CANADA Constantino MENDIETA, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Sarah MERRAN, Médecin, FRANCE Karol MICHALAK, Industrie, SUISSE Ryan MILLER, Agence Marketing, ETATS-UNIS Vladimir MITZ, Chirurgien Plasticien, FRANCE Michael MORETTI, Journaliste, ETATS-UNIS Antonio Aldo MOTTURA, Chirurgien Plasticien, ARGENTINE Foad NAHAI, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Rhoda NARINS, Dermatologue, ETATS-UNIS Adnan NASIR, Dermatologue, ETATS-UNIS Mark NESTOR, Dermatologue, ETATS-UNIS Pierre NGUYEN, Chirurgien Plasticien, FRANCE Pierre NICOLAU, Chirurgien Plasticien, FRANCE Rene Francois NIFOROS, Chirurgien Plasticien, FRANCE Ernst Magnus NOAH, Chirurgien Plasticien, ALLEMAGNE Christine NOE, Dermatologue, FRANCE Tom NUIJS, PhD, Chercheur, PAYS-BAS Zein OBAGI, Dermatologue, ETATS-UNIS Claude OPPIKOFER, Chirurgien Plasticien, SUISSE Uwe PAASCH, Dermatologue, ALLEMAGNE Pietro PALMA, Chirurgien Cervico-Facial, ITALIE Antoine PARASKEVAS, Chirurgien Plasticien, FRANCE Thierry PASSERON, Dermatologue, FRANCE Norman PASTOREK, Chirurgien, ETATS-UNIS Tatjana PAVICIC, Dermatologue, ALLEMAGNE Olivier PERUSSEAU, Industrie, FRANCE Dominique Sylvain PETOIN, Chirurgien Plasticien, FRANCE Andy PICKETT, PhD, Chercheur, ROYAUME UNI Dario PIROVANO, Industrie, BELGIQUE Jason POZNER, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Thomas RAPPL, Chirurgien Plasticien, AUTRICHE Hervé RASPALDO, Chirurgien Plasticien, FRANCE Frank ROSENGAUS, Chirurgien Cervico-Facial, MEXIQUE Igor RUDENKO, Dermatologue, UKRAINE Berthold RZANY, Dermatologue, ALLEMAGNE Yves SABAN, Chirurgien Cervico-Facial, FRANCE Florence SABATIER, Chirurgien Plasticien, FRANCE Mukta SACHDEV, Dermatologue, INDE Neil SADICK, Dermatologue, ETATS-UNIS Denis SALOMON, Dermatologue, SUISSE Renato SALTZ, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Gerhard SATTLER, Dermatologue, ALLEMAGNE Michael SCHEFLAN, Chirurgien Plasticien, ISRAEL Rami SELINGER, Chirurgien Plasticien, FRANCE Matteo SERINO, PhD, Chercheur, FRANCE Tzachi SHELKOVITZ, Dermatologue, ISRAEL Alexis SIDOROFF, Dermatologue, AUTRICHE Raphael SINNA, Chirurgien Plasticien, FRANCE Scott SPEAR, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Constantin STAN, Chirurgien Plasticien, ROUMANIE Aris STERODIMAS, Chirurgien Plasticien, GRECE Jonathan SYKES, Chirurgien Cervico-Facial, ETATS-UNIS Didier TABARY, Industrie, FRANCE Daphne THIOLY BENSOUSSAN, Dermatologue, FRANCE Patrick TONNARD, Chirurgien Plasticien, BELGIQUE Gerard TOUBEL, Dermatologue, FRANCE Marc TOULEMONDE, Industrie, ETATS-UNIS Godfrey TOWN, MD, ROYAUME UNI Mario TRELLES, Chirurgien Plasticien, ESPAGNE Matteo TRETTI CLEMENTONI, Chirurgien Plasticien, ITALIE Alexander TURKEVYCH, Dermatologue, UKRAINE Edvin TURKOF, Chirurgien Plasticien, AUTRICHE Klaus UEBERREITER, Chirurgien Plasticien, ALLEMAGNE Caroline VAN HOVE, Industrie, ROYAUME UNI Maria Del Mar VAQUERO PEREZ, Chirurgien Plasticien, ESPAGNE Michele VERSCHOORE, Dermatologue, FRANCE Jean Luc VIGNERON, Dermatologue, FRANCE Heidi WALDORF, Dermatologue, ETATS-UNIS Eva WEILER MITHOFF, Chirurgien Plasticien, ROYAUME UNI Susan WEINKLE, Dermatologue, ETATS-UNIS Terri WOJAK, Agence Marketing, ETATS-UNIS Chonghyun WON, Dermatologue, COREE DU SUD Julie WOODWARD, Ophtalmologue, ETATS-UNIS Kotaro YOSHIMURA, Chirurgien Plasticien, JAPON Sabine ZENKER, Dermatologue, ALLEMAGNE Karen ZUPKO, Agence Marketing, ETATS-UNIS COMMUNICATIONS LIBRES, E-PAPERS, POSTERS, SYMPOSIA, LIVE DEMOS, Nouvelles technologies (liste mise à jour sur

5 15 ans MOMENTS CLéS & INFOS GéNéRALES MOMENTS clés 11h00 Ouverture des inscriptions 12h00 Atelier Anatomie Injectables (live / en direct - salle 1) 15h30 JEUDI 31 JANVIER 2013 Atelier Lipofilling & Cellules Souches (live - en direct - salle 1) VENDREDI 01 février h00 Suite du Congrès 8h00 Ouverture de l exposition 15h45 Tribune Industrie (salle 1 - optionnel) 17h00 Cours d Enseignement (optionnels) 19h00 Networking Cocktail SAMEDI 02 Février h00 Suite du Congrès 12h30 Session Poster 17h00 Cours d Enseignement (optionnels) 20h30 Diner de Gala "La nuit des imcas awards" récompensant les projets humanitaires les plus méritants DIMANCHE 03 Février h00 Suite du Congrès 13h00 Fin de l IMCAS 2013 INFORMATIONS GéNéRALES 1. Le Lieu Situé au coeur de Paris, le Palais des Congrès est au centre du quartier financier de la capitale française. Réparti sur plus de trois niveaux, l espace d exposition et les salles offrent un grand nombre de configurations possibles. Mieux encore : il vous permet de rester dans Paris intra-muros et donc de profiter de la beauté et de l émulation d une ville unique au monde. C est là la parfaite situation géographique pour profiter du Congrès tout autant que de votre voyage en lui-même. 2. Se Rendre sur Place Pour venir en: Bus : Lignes 82, 73, 43, 244, PC1, PC2, PC3 Métro : Ligne 1 (La Défense Château de Vincennes), station Porte Maillot - Palais des Congrès Trains de banlieue /RER : Ligne C, station Neuilly - Porte Maillot - Palais des Congrès Voiture : - Périphérique Intérieur : sortie Porte Maillot - Périphérique Extérieur : sortie Porte des Ternes - Parking souterrain (près de 1700 places) avec accès direct au Palais des Congrès. 3. Langue Officielle du Congrès et Traduction Simultanée Le français et l anglais sont les langues officielles du Congrès. Une traduction en direct ANGLAIS / FRANçAIS et FRANçAIS / ANGLAIS se fera simultanément dans les 6 salles. Les salles 1, 2 et 3, quant à elles, offriront en sus une traduction simultanée vers le RUSSE. Vous pourrez retirer des écouteurs à l Audio Center en échange d une garantie: passeport, carte de crédit ou 300 euros en liquide. Ces objets vous seront rendus aussitôt les écouteurs rendus à l Audio Center. 4. Admission et Hall d Exposition L admission se fait par badge uniquement. Les enfants de moins de 16 ans doivent être accompagnés par un adulte. L inscription en ligne est disponible sur L IMCAS 2013 accueillera environ 130 companies qui exposeront produits et services au niveau du hall du niveau 2. Des sociétés spécialisées en informatique, cosmétiques et soins de la peau, fibres optiques, volumateurs et injectables, équipements, implants, prothèses, lasers, équipement de monitoring, management du cabinet médical, produits pharmaceutiques, photographie, éditeurs, sutures, instruments chirurgicaux, bien être et cicatrisation ainsi que de nombreux autres produits et services en relation avec l art et la science de la chirurgie plastique et de la dermatologie esthétique seront exposés. 5. Badges Nominatifs L IMCAS respecte scrupuleusement les critères requis pour l accréditation FMC. C est pourquoi l accès à la conférence est sujette à un certain nombre de règles strictes, destinées à garantir l indépendance scientifique du Congrès, et à le préserver de toute influence ou intérêt commercial. Une Politique de Badge précise a ainsi été développée, spécifiant les règles d admission dans les différentes zones du Congrès. Le respect de la Politique de Badge IMCAS est obligatoire pour tous les participants. Sa violation autorise le personnel IMCAS à prendre des mesures pour restaurer l ordre, et peut mener au retrait du badge et à l interdiction d accès au Congrès. Selon le statut des différents participants (exposant, médecin, orateur...), un code-barre correspondant est créé. Les frais pour une inscription complète en tant que médecin couvrent: - l accès à toutes les sessions du Congrès sur 4 jours (à l exception des cours optionnels); - l accès au Hall d Exposition, aux déjeuners et pauses-café; - Le CD des Abstracts et la documentation des cours, ainsi que le livret du programme. 6. Formulaires d Evaluation et Crédits FMC Votre évaluation de la conférence est primordiale pour permettre au Comité Scientifique de préparer les événements à venir. Plus encore, les Crédits FMC ne seront pas validés par la Formation Médicale Continue sans évaluation préalable. Les formulaires sont à remplir par les participants via le site internet, avant le 3 mars Un certificat de présence sera alors créé automatiquement et envoyé par mail au participant. 5 Crédits Europe et Etats-Unis : 18 crédits FMC Crédits France SOFCPRE: 28 crédits FMC Rendez-vous sur pour plus d informations 7. Livret des Abstracts et CD-Rom Chaque participant se verra remettre un CD-Rom IMCAS Congrès Annuel 2013 contenant la totalité des Abstracts acceptés par le Comité Scientifique. Les compagnies et les participants peuvent copier ces contenus pour leur usage personnel mais la vente ou toute autre action commerciale de ces contenus est interdite sans l accord préalable de l IMCAS. 8. Posters Scientifiques et E-papers La session POSTER se tiendra le samedi 2 février lors de la pause déjeuner (de 12h30 à 13h30), le point de rencontre étant la zone POSTER. Une discussion autour des posters se déroulera en simultané. De plus, vous pourrez vous rendre sur le Centre Multimedia IMCAS pour consulter vos s et visualiser les lectures scientifiques en format éléctronique (E-Papers). Les E-papers représentent la meilleure opportunité pour un échange d informations approfondi. Vous aurez la possibilité d échanger des idées relatives aux cas cliniques présentés en envoyant des s personnalisés aux auteurs. 9. Hôtels, Transports et Tourisme L IMCAS a le plaisir de proposer à ses participants des prix spécialement négociés dans une variété de très beaux hôtels parisiens, ainsi que pour visiter la ville. Notre agence de voyage partenaire se fera un plaisir de vous aider à vous organiser quant aux possibilités de logement, de transports et de tourisme. Merci de les contacter directement: Agence de Voyage Officielle de l IMCAS Alliance Meeting Contact : M. Jérôme DELACROIX Téléphone : Fax: Web : 10. Visa et Critères d Entrée Tous les ressortissants étrangers doivent se munir d un visa pour la France, à l exception des: - Résidents des pays suivants: Andorre, Argentine, Australie, Bermudes, Brésil, Brunei, Canada, Chilli, Corée du Sud, Costa Rica, Croatie, Salvador, Etats-Unis, Guatemala, Honduras, Israel, Japon, Malaysie, Mexique, Monaco, Nicaragua, Nouvelle Zelande, Panama, Paraguay, Saint- Marin, Holy See, Singapour, Uruguay, Venezuela; - Détenteurs de passeports délivrés par la région administrative de Hong Kong (République Populaire de Chine) et par la région administrative de Macao (République Populaire de Chine); - Détenteurs d un permis de résidence français valide; - Détenteurs d un permis de résidence délivré par un état répondant aux Accords de Schengen; - Détenteurs d un permis de voyage délivré par un état répondant aux Accords de Schengen. Pour plus d informations, contactez l Ambassade française ou le Consulat le plus proche de votre lieu de résidence. 11. Décalage Horaire Le fuseau horaire français est de GMT + 1 heure. 12. éléctricité Voltage local : volts AC, 50 cycles par seconde. Les fiches françaises correspondent à des prises à deux pattes. 13. Monnaie et Conversion Monnaie locale : Euro (EUR) et Cents Taux d échange actuel (en Novembre 2012) -> 1 euro = 1,27 US Dollars Heures d ouverture des banques:: du lundi au vendredi : de 9h à 17h, le samedi : de 9h à 13h. 14. Climat Paris, la capitale française, est située dans le nord du pays, qui présente un climat tempéré, correspondant à des étés chauds et des hivers froids (environ 5 C / 41 F à Paris), ainsi qu à des pluies régulières tout au long de l année.

6 PROGRAMME TRADUCTIONS SIMULTANéES ANGLAIS - FRANçAIS DANS TOUTES LES SALLES & RUSSE DANS LES SALLES 1, 2 & 3 15 ans jeudi 31 janvier 2013 SALLE 1 SALLE 3 SALLE 4 SALLE 6 Ateliers Interface Interface Interface 11h00-12h00 o u v e r t u r e d e s i n s c r i p t i o n s 12h00-13h00 13h00-14h00 14h00-15h00 vidéo/live Atelier anatomie Injectables Cours certifiés FMC (3 credits UEMS ) Anatomie pratique sur cadavre SESSION 1 Technologies pour le traitement de la cellulite : des caractéristiques techniques aux recommendations SESSION 2 Appareils de radiofréquence : des caracteristiques techniques aux recommendations SESSION 3 Implants mammaires : des caractéristiques techniques aux recommendations 15h00-15h30 p a u s e c a f é SESSION 6 Sécurité opératoire du patient (en collaboration avec le Club Villandry) SESSION 7 Médecine factuelle - Evidence based medicine (EBM) SESSION 8 Partenariat industrie et médecins : le futur SESSION 12 Internet / médias sociaux SESSION 13 Gestion du cabinet : tirer le meilleur de votre staff SESSION 14 Réussir son marketing et sa publicité 15h30-16h30 16h30-17h30 17h30-18h30 SALLE 1 SALLE 2 SALLE 3 SALLE 4 SALLE 5 SALLE 6 Interface Chirurgie Médecine & Démonstrations en direct Interface & Symposia 7h00-8h00 i n s c r i p t i o n s 8h00-9h00 9h00-10h00 ATELIER LIPOFILLING & CELLULES SOUCHES vidéo/live En direct du bloc opératoire Partie 1 : Sein Partie 2 : Fesse VENDREDI 1 Février 2013 SESSION 18 La science des cosméceutiques : quoi de neuf? SESSION 19 Injectables: quoi de neuf? -> un algorythme de traitement SESSION 24 Lipofilling : biologie et fondamentaux SESSION 25 Lipofilling & cellules souches : optimisation des outils techniques SESSION 4 Acides hyaluroniques : des caractéristiques techniques aux recommendations SESSION 5 Toxines botuliques : des caractéristiques techniques aux recommendations SESSION 30 Rhinoplastie - débat : voie ouverte vs voie fermée SESSION 31 Démonstrations en direct : lasers, lumières SESSION 32 Photo-vieillissement - superficiel et profond : comment combiner les traitements? SESSION 33 Scar wars : la guerre aux cicatrices 10h00-10h30 P A U S E C A F é SESSION 9 Que retenons-nous de la crise PIP? SESSION 10 TVA : pourquoi la chirurgie esthétique est-elle une réelle thérapie? SESSION 11 Dissolution avec les hyaluronidases : règlementation et utilisation Interface & Symposia SESSION 34 Débat : quand la chirurgie faciale devient-elle l unique option? SESSION 15 Dépasser les barrières du marketing : les perspectives de l industrie SESSION 16 Esthétique médicale - les possibilités de développements additionnels SESSION 17 Le concept de la beauté : une approche mondiale liée à la culture Interface SESSION 36 Controverses : LED -> mythes et réalités SESSION 35 SESSION 37 Traitements de Controverses : lipolyse rajeunissement du visage -> lasers et technologies pour l homme apparentées vs injectables 10h30-11h30 11h30-12h30 SESSION 20 Volumétrie : quoi de neuf? -> approche en superficie vs approche en profondeur SESSION 21 Toxines : quoi de neuf? SESSION 26 Lipofilling : vidéo & dessins en direct -> sein et fesse SESSION 31 Démonstrations en direct : lasers, lumières, technologies apparentées et remodelage de la silhouette SYMPOSIUM 1 bayer healthcare SYMPOSIUM 2 croma pharma SYMPOSIUM 6 softfil soft medical aesthetics SYMPOSIUM 7 anteis SESSION 38 Pigmentation endogène et exogène : quoi de neuf? SESSION 39 Incubateur IMCAS : le défi de l innovation 12h30-13h30 D E J E U N E R 13h30-14h30 14h30-15h30 15h30-16h30 SESSION 22 Rajeunissement de l orbite - approches non chirurgicales : quoi de neuf? SESSION 27 Lipofilling : vidéo & dessins en direct -> visage SESSION 28 Cellules souches : aspects légaux et applications techniques SESSION 29 La médecine factuelle (evidence based medicine) en cellules souches SESSION 31 Démonstrations en direct : lasers, lumières, technologies apparentées et remodelage de la silhouette SYMPOSIUM 3 myoscience SYMPOSIUM 4 16h30-17h00 SESSION 23 P A U S E C A F é palomar SYMPOSIUM 5 sinclair pharma france SYMPOSIUM 8 teoxane SYMPOSIUM 9 alma lasers SESSION 40 (IPS) Peelings -> optimisation des résultats SESSION 41 Controverses : médecine régénérative (facteurs de croissance, PRP & cellules souches) SESSION 42 Rajeunissement des mains -> optimisation des résultats 17h00-19h00 IMCAS Industrie Tribune 2013 D ENSEIGNEMENT 1 Lipofilling et cellules souches D ENSEIGNEMENT 2 Approches médicales : esthétique moléculaire et anti-âge D ENSEIGNEMENT 3 Mastopexie et augmentation mammaire D ENSEIGNEMENT 4 Fillers & volumétrie D ENSEIGNEMENT 5 Rajeunissement des mains D ENSEIGNEMENT 6 Spa médical 19h00-20h00 N E T W O R K I N G C O C K T A I L Légende: Accès ouvert pour tous types de badges Sessions sponsorisées Cours optionnels: référez-vous au formulaire d inscription pour les frais d admission Support vidéo THèMES: Zones Difficiles à Injecter Nouvelles Tendances Lipofilling & Cellules Souches Marketing Appareils & Produits Affaires Professionnelles Rhinoplastie 6

7 15 ans TOUTES LES SALLES SALLES 1, 2 & 3 PROGRAMME SAMEDI 2 FéVRIER 2013 SALLE 1 SALLE 2 SALLE 3 SALLE 4 SALLE 5 SALLE 6 Médecine Médecine Médecine & Démonstrations en direct Interface & Symposia 7h00-8h00 i n s c r i p t i o n s Interface & Symposia Interface 8h00-9h00 SESSION 43 Débat : appareils tenseur -> ce qui marche vraiment SESSION 50 Débat : approche mammaire par voie axillaire SESSION 57 Comment prévenir et minimiser les cicatrices problématiques? SESSION 59 Comment je traite? chirurgie SESSION 60 Ongles : quoi de neuf? SESSION 62 Débat : les PDT et photosensibilisants pour le rajeunissement 9h00-10h00 SESSION 44 Fillers : zones difficiles à injecter SESSION 51 Lipofilling & implants mammaires SESSION 58 Démonstrations en direct : fillers, toxines SYMPOSIUM 10 regenlab SESSION 61 Hyperhydrose : nouvelles approches SESSION 63 Le potentiel des appareils esthétiques à domicile 10h00-10h30 p a u s e c a f é 10h30-11h30 11h30-12h30 SESSION 45 Volumétrie : zones difficiles à injecter SESSION 46 Toxines : zones difficiles à injecter SESSION 52 (SOFCEP) Mastopexie : résultats longue durée SESSION 53 La gestion du pli sous-mammaire SESSION 58 Démonstrations en direct : fillers, toxines, peelings, cosméceutiques & traitements lipolytiques SYMPOSIUM 11 laboratoires vivacy SYMPOSIUM 12 laboratoires vivacy SYMPOSIUM 16 q-med, une division galderma SESSION 64 Le potentiel des nanotechnologies SESSION 65 Le potentiel des stimulants de la peau 12h30-13h30 d e j e u n e r e t s e s s i o n p o s t e r 13h30-14h30 14h30-15h30 15h30-16h30 SESSION 47 Complications liées aux fillers (extension de l atelier anatomie) SESSION 48 Toxines : complications et limites SESSION 49 Lasers et technologies apparentées : complications et limites SESSION 54 Comment diminuer le dorsum en 2013? SESSION 55 Les limites de la rhinoplastie: peaux fines et épaisses SESSION 56 Approche médicale de la rhinoplastie : les tendances SESSION 58 Démonstrations en direct : fillers, toxines, peelings, cosméceutiques & traitements lipolytiques SYMPOSIUM 13 syneron / candela SYMPOSIUM 14 s&v technologies SYMPOSIUM 15 16h30-17h00 p a u s e c a f é jeisys SYMPOSIUM 17 allergan SYMPOSIUM 18 lumenis SESSION 66 Le potentiel des lasers et des technologies apparentées TC 12 - LASERS & EBD Partie 1 (ESLD) Tension cutanée 17h00-18h30 D ENSEIGNEMENT 7 Chirurgie des hanches et de l abdomen D ENSEIGNEMENT 8. Nouvelles tendances en rhinoplastie D ENSEIGNEMENT 9 Toxines & traitements combinés D ENSEIGNEMENT 10 Rajeunissement du cou et du décolleté D ENSEIGNEMENT 11 Fesses TC 12 - LASERS & EBD Partie 2 (ESLD) Epilation 20h30 L A N U I T D E S I M C A S A W A R D S DIMANCHE 3 FéVRIER 2013 SALLE 1 SALLE 3 SALLE 4 SALLE 6 SALLE 7 SALLE 8 Médecine Chirurgie Médecine & Symposia 7h30-8h00 A C C U E I L Médecine Interface Médecine & Symposia 8h00-8h30 8h30-9h30 9h30-10h30 SESSION 67 Rencontre avec les experts : la restauration capillaire SESSION 68 Nouvelles tendances : lasers pour détatouage SESSION 69 Nouvelles tendances : les alternative aux fillers, neurotoxines et traitements combinés SESSION 71 Rencontre avec les experts : le lifting facial SESSION 72 Approche endoscopique actuelle du visage SESSION 73 Milieu et partie supérieure du visage : les suspensions peuventelles être utilisées? SESSION 76 Rencontre avec les experts : injections au niveau des tempes SYMPOSIUM 19 caregen SYMPOSIUM 20 laboratoires filorga SESSION 77 Rencontre avec les experts : lasers et technologies apparentées SESSION 78 Communications libres : chirurgie faciale SESSION 79 Communications libres : chirurgie des seins et du corps 10h30-11h00 p a u s e c a f é SESSION 82 Rencontre avec les experts : le sein SESSION 83 Recherche & Développement SESSION 84 Nouveaux appareils & produits SESSION 85 Injectables - débat : marché du faux et contrefaçon SESSION 86 Procédés de suspension SYMPOSIUM 23 silhouette lift 11h00-12h00 SESSION 70 Nouvelles tendances : rajeunissement des lèvres 12h00-13h00 (support dentaire, volumétrie, resurfacing) SESSION 74 Poches malaires : chirurgie, injectables ou graisse? SESSION 75 Lifting du cou : l élévation du platysma est-elle obligatoire? SYMPOSIUM 21 zo skin health SYMPOSIUM 22 SESSION 80 Communications libres : médecine - injectables SESSION 84 Nouveaux appareils & SESSION 81 produits Communications libres : médecine - lasers et soins 13h00 F I N D U C O N G R è s a n n u e l i m c a s SYMPOSIUM 24 tsk laboratory SYMPOSIUM 25 indiba Légende: Accès ouvert pour tous types de badges Sessions sponsorisées Cours optionnels: référez-vous au formulaire d inscription pour les frais d admission Support vidéo THèMES: Zones Difficiles à Injecter Nouvelles Tendances Lipofilling & Cellules Souches Marketing Appareils & Produits Affaires Professionnelles Rhinoplastie 7

8 IMCAS CONTRIBUTEURS 15 ans Dr Steven DAYAN, Chirurgien Cervico-Facial, ETATS-UNIS Orateur majeur pour les sessions Marketing Professeur associé Université DePaul Fondateur et Directeur Médical de DeNova Research 1. Quels sont aujourd hui les principaux outils marketing à disposition des médecins? Les meilleures stratégies marketing sont celles qui communiquent de façon multicanale. Les cabinets qui tentent d avoir au moins six ou sept façons de «parler» à leurs patients chaque année semblent créer une clientèle visiblement plus fidèle. Se livrer à un «dialogue digital», à l aide d s et de newsletters, est une façon peu coûteuse et très efficace pour un cabinet de se développer et de prospecter au delà de sa patientèle existante. Comme toujours, une des composantes clé du marketing est de créer une expérience qualitative pour le patient.plus le patient est heureux, plus il est probable qu il recommande le cabinet. Les innovations en marketing ont développé des outils qui donnent aux patients traités en esthétique la possibilité et la capacité de parler de votre cabinet autour d eux. 2. Quels sont les impacts des médias sociaux et de l internet sur les cabinets? Nous ne pouvons nier être entrés dans une nouvelle ère du marketing médical. La technologie et la fulgurante évolution des réseaux sociaux ont engendré de nouveaux canaux de communication qui permettent de repérer et de s investir avec de nouveaux patients. Utilisés de manière appropriée, Twitter et Facebook peuvent devenir de vrais outils de promotion pour de nouveaux traitements, des offres spéciales ou des promotions et pour prolonger les relations avec les patients actuels. De manière générale, notre observation et notre expérience des réseaux sociaux nous mènent à conclure qu il s agit d un outil remarquable pour développer votre réputation au sein de votre base de contacts, mais ceci n apportera pas forcément de nouveaux patients au sein de votre cabinet. En revanche, un site internet optimisé et bien conçu peut représenter un outil extrêmement puissant et efficace. De plus, il est prouvé qu une version mobile de votre site, permettant aux patients de le consulter depuis leurs téléphones ou leurs tablettes, augmente le nombre de contacts pris par le cabinet. 3. Comment voyez-vous les relations entre l industrie pharmaceutique et les médecins évoluer dans les années à venir? Il y a un réel potentiel pour que les relations entre médecins et compagnies pharmaceutiques subissent une transition très conséquente dans un futur proche. Bien qu elles puissent parfois s avérer difficiles à cerner ou malheureusement abusives, il est important de reconnaitre que la médecine avance le plus souvent par un échange honnête et collaboratif entre ces compagnies et les praticiens. L essentiel étant de se focaliser sur le bien-être du patient, et de ne jamais le compromettre. L Histoire a prouvé que l utilisation créative des agents pharmaceutiques a permis aux médecins de découvrir de nouvelles indications bénéfiques au genre humain. Cependant, il arrive souvent que le médecin ou l institution qui l emploie ne possède pas les fonds et ressources nécessaires à la validation scientifique de ces découvertes. C est là que les compagnies pharmaceutiques entrent en jeu. Ce sont elles qui permettent de réaliser des essais cliniques contrôlés et régulés. C est cette relation symbiotique qui a permis de muter un traitement du glaucome en agent de croissance des cils, un médicament contre l hypertrophie de la prostate en traitement de fond contre la calvitie masculine et un traitement contre les rides en antimigraineux. Bien que les institutions régulatrices et le sens commun puissent parfois créer un désaccord entre les médecins et l industrie pharmaceutique, on peut toutefois attendre une rapide croissance de ces indications si des accords de collaboration acceptables et des voies de communications claires, stabilisées et codifiées peuvent être préalablement établies. Dr Bernard MOLE, Chirurgien Plasticien, FRANCE Coordinateur Scientifique IMCAS - Chirurgie, responsable des Awards humanitaires de l IMCAS 2013 Membre fondateur de la SOFCEP (Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens) Secrétaire Général pour l Association Humanitaire «Opération Sourire - Médecins du Monde» 1. De quelle façon notre spécialité médicale (chirurgie plastique et dermatologie cosmétique) peutelle être associée à des oeuvres 8 humanitaires? Même si notre spécialité intervient très rarement en cas de problème vital, elle est en permanence confrontée d une part au traitement de pathologies souvent majeures dans le quart-monde (noma, brûlures très graves, malformations congénitales comme les fentes labio palatines, tumeurs très avancées notamment au niveau de la face...), et d autre part à la réhabilitation sociale de patients souvent abandonnés par des services médicaux débordés (séquelles de brûlures, malformations, fistules vesico vaginale...). 2. Comment un congrès tel que l IMCAS peut-il soutenir ce genre d actions? Quelle que soit sa spécialité, le médecin doit rester un humanitaire dans l âme et il ne faut pas séparer le désir d amélioration esthétique, présent dans toutes les populations sans exception quel que soit leur niveau de développement ou leurs difficultés, du reste de la médecine qui vise non seulement à la guérison mais aussi au bien-être selon la définition de l Organisation Mondiale de la Santé. Nous considérons d ailleurs la demande esthétique comme un véritable marqueur du développement social : il suffit de voir l explosion des centres esthétiques dans des pays comme l Inde ou la Chine ces dix dernières années. L Afrique supporte systématiquement un décalage d une vingtaine d années, mais nul doute que le même phénomène se manifestera bientôt : il faut préparer nos jeunes collègues à répondre à cette demande. 3. Comment distinguer une cause spécifique ou un projet à soutenir parmi toutes les possibilités? Quels sont les critères que vous estimez le plus? Les pathologies que nous prenons en charge sont presque toutes les mêmes quels que soit les pays et les continents, seule leur proportion peut varier Nous devons donc proposer à ces populations tout ce que la chirurgie réparatrice et la dermatologie moderne peuvent leur offrir. Il s agit d un support de collaboration exceptionnel pour nos jeunes confrères plasticiens et dermatologues. En France, près de 40 plasticiens participent chaque année à des missions sous la bannière de diverses associations. Dr Foad NAHAI, Chirurgien Plasticien, ETATS-UNIS Orateur majeur pour les sessions Affaires Professionnelles Ex Président de l ISAPS (International Society of Aesthetic Plastic Surgery) Ex Président de l ASAPS (American Society of Aesthetic Plastic Surgery) 1. Que peut apporter le fait d enseigner la «médecine factuelle» (evidence-based medicine (EBM)) à nos praticiens? La médecine factuelle fournit au praticien des faits vérifiés ou de réelles preuves quant à l efficacité d une procédure, de médicaments, d un traitement, ou d un appareil... Jusqu alors, nous nous basions sur les opinions des experts et sur notre propre expertise pour choisir le traitement, l opération ou l appareil les plus appropriés, souvent sans données scientifiques concrètes pour consolider ce choix. La médecine factuelle fournit des données solides et prouvées pour appuyer nos recommandations et nos décisions. 2. Quelle est votre vision du développement actuel et futur des relations entre industries pharmaceutiques, fabricants d appareils et médecins de notre spécialité, en particulier pour les chirugiens plasticiens américains? Je pense qu il est vital que les industries et les chirurgiens plasticiens travaillent ensemble sur le développement d appareils et de médicaments. L apport des médecins praticiens est essentiel. D un autre coté, les paiements par les industries des médecins consultants mènent à la perception d un conflit d intérêt. En d autres termes : les médecins sont alors rémunérés pour promouvoir les produits d une entreprise spécifique. Aux Etats-Unis, il existe des règles très précises et très strictes pour encadrer ce type de relations afin que le médecin comme l industrie déclarent l existence de leur partenariat et rendent même publiques le montant des sommes échangées. Une telle «transparence» est ressentie comme essentielle lorsqu un médecin parle d un produit spécifique. Ce genre d information est destiné à préserver les partis des possibles subterfuges. 3. Que peut-on retenir de la crise des PIP? Quelles peuvent-en être les conséquences sur nos recommendations et comment peut-on empêcher une résurgence de ce type de crise à l avenir? Nous avons appris que les fabricants ne sont pas tous pourvus d une éthique! Nous avons appris que les régulations gouvernementales devraient devenir bien plus strictes. Cette crise aurait dû et pourrait être évitée à l avenir grâce à des inspections plus sévères de la part des autorités. Cette crise a mené à des inquiétudes publiques quant à la sécurité et la confiance que l on peut placer dans les produits commercialisés. Cette confiance ne peut être regagnée que par des campagnes d éducation des patients et par des gages de sécurité des produits de la part des gouvernements.

9 15 ans Anatomie Injectables atelier (Aucun frais d insciptions supplémentaires demandés) Anatomie pratique sur cadavre - Toxines et volumétrie ( ) Avec une subvention illimitée à l éducation des laboratoires Allergan, Anteis, Merz Aesthetics, Q-Med - Galderma, et Teoxane CHAIRS Benjamin ASCHER & Philippe KESTEMONT OBJECTIFS En passant en revue les connaissances anatomiques, les indications et les possibilités de complication, et en éclaircissant davantage les techniques émergentes utilisées dans les procédures injectables, nous espèrons que les médecins pourront améliorer la qualité des techniques enseignées, réduisant ainsi les risques de complication pour le patient. PéDAGOGIE Cet atelier a été conçu pour répondre aux besoins des praticiens désireux de prolonger leur palette actuelle de techniques d injections. La dissection sera retransmise en direct depuis L Ecole de Chirurgie de l Université de Paris «Le Fer à Moulin», et sera pratiquée sur des cadavres récents. Immédiatement après la dissection, des démonstrations d injections sur des sujets vivants permettront aux participants d avoir également une vision pratique immédiate et réaliste. La combinaison d études des cadavres en lien avec les études sur des tissus vivants est un modèle unique. LIVE ATELIERS Jeudi 31 janvier de 12h00 à 15h00 SALLE 1 Atelier accrédité CME 3 crédits supplémentaires L atelier abordera 5 sujets, chacun durant 30mn. 1 Orbite et tempe 2 Milieu du visage et front 3 Bas du visage et cou 4 Zone péri-buccale et nez 5 Mains et bas du visage Chaque sujet inclus un plan de dissection vu en direct sur le cadavre et la comparaison immédiate entre cette dissection et la vision de la même zone sur un sujet vivant. PROGRAMME (mise à jour sur DISSECTIONS DE Fabio INGALLINA Philippe KESTEMONT Vladimir MITZ Jonathan SYKES INJECTIONS DE Benjamin ASCHER Fahd BENSLIMANE Daniel CASSUTO Marina LANDAU Bernard MOLE Lipofilling & Cellules Souches atelier (Aucun Pour plus d informations au sujet de la subvention à l éducation, merci de parcourir le site web de l IMCAS ou scannez ce code à l aide de votre téléphone portable: Jeudi 31 janvier LIVE de 15h30 à 18h30 SALLE 1 frais d inscription supplémentaires demandés) (Avec une subvention illimitée à l éducation des laboratoires Human Med et Sebbin) CHAIRS Guy MAGALON & Ali MOJALLAL OBJECTIFS En passant en revue les connaissances anatomiques, les indications et les possibilités de complication, et en éclaircissant davantage les techniques émergentes utilisées dans les procédures chirurgicales des seins et des fesses, nous espèrons que les médecins pourront améliorer la qualité des techniques enseignées, réduisant ainsi les risques de complication pour le patient. PéDAGOGIE Cet atelier a été conçu pour répondre aux besoins des praticiens désireux de prolonger leur palette actuelle de techniques de lipofilling des seins et des fesses. Les procédures seront retransmises en direct depuis une salle opératoire de pointe de la Clinique Iéna à Paris. L atelier intéractif de 3 heures, se fondant sur l expertise d un orateur expérimenté, convient idéalement aux chirurgiens qui aiment explorer les pratiques avancées en matière de greffe de graisse et lipofilling du sein et de la fesse, avec leurs théories et leurs techniques. L atelier abordera 2 sujets: 1 Les seins 2 Les fesses PROGRAMME (mise à jour sur Introduction de Sebastien GARSON & Raphael SINNA Chirurgie du sein en direct de Daniel DEL VECCHIO commentaires de Roger KHOURI & Guy MAGALON Chirurgie des fesses en direct de Constantino MENDIETA commentaires de Ali MOJALLAL & Klaus UEBERREITER Les participants peuvent poser leurs questions aux orateurs et démonstrateurs à tout moment. 9

10 PROGRAMME TRIBUNE 15 ans IMCAS Industrie tribune (Cours Coordinateurs Benjamin ASCHER, Chirurgien Plasticien, Directeur Scientifique des congrès IMCAS, FRANCE Laurent BRONES, Business Development Manager, SYMATESE, FRANCE Thierry CHIGNON, Directeur de Participations, MATIGNON INVESTISSEMENT & GESTION, FRANCE L IMCAS est l un des premiers congrès européens dédiés à la fois aux Chirugiens Plasticiens et aux Dermatologues. Depuis sa création, l IMCAS a eu le plaisir d accueillir la plupart des sociétés représentant le marché de l esthétique médicale. Cette expérience a conduit à l établissement de «l IMCAS Industrie Tribune». Cet événement, qui se déroulera le Vendredi 1er février 2013 (de 15h30 à 20h), représente la plus large tribune d observation du marché de l esthétique médicale et regroupe les compagnies médicales esthétiques les plus importantes. Rejoignez-nous pour : Analyser le marché de l esthétique médicale d un point de vue mondial - en tenant compte des conséquences de l environnement financier actuel. Estimer le potentiel d expansion du marché et discuter des technologies innovatrices. Comprendre la stratégie et la vision des grandes sociétés esthétiques, nouveaux acteurs compris. De 19h à 20h, le NETWORKING COCKTAIL de l IMCAS mettra fin à la session. LIVE optionnel - merci de vous référer au bulletin d inscription pour les frais d admission!) Vendredi 1er février de 15h30 à 20h00 SALLE 1 PRogramME (mise à jour sur INTRODUCTION 15h30 - Introduction...Benjamin ASCHER (7254) PARTIE 1 - ANALYSE DU MARCHé - Modérateur: Benjamin ASCHER 15h40 - Analyse du marché de l esthétique médicale... Jean-Yves COSTE (7257) 15h55 - Le marché global des appareils esthétiques, de remodelage de la silhouette et des cosméceutiques...michael MORETTI (7258) 16h05 - Tendances des marchés mondiaux des fillers, toxines et implants mammaires...ken MCLAREN (7259) QUESTIONS & Réponses (10 min) PARTIE 2 - ACTEURS MAJEURS - Modérateur: Laurent BRONES 16h25 - Allergan - Le paysage changeant du dialogue scientifique : comment maintenir les normes les plus élevées?...douglas INGRAM (7263) 16h35 - Merz Pharma - Développement des injectables au sein du marché américain...philip BURCHARD (7264) 16h45 - Galderma - L évolution des attitudes et des comportements culturels envers l esthétique... Humberto ANTUNES (7265) 16h55 - Syneron Medical - Comment optimiser sa strategie de diversification...shimon ECKHOUSE (7266) QUESTIONS & Réponses (10 min) PARTIE 3 - REGLEMENTATIONS- Modérateur: Thierry CHIGNON 17h15 - Introduction... Thierry CHiGnon (7271) 17h20 - EUCOMED - En quoi les nouvelles législations tel le «Sunshine Act» modifient les relations entre médecins et industriels?... Aline LAUTENBERG (7272) 17h30 - snitem - Impacts attendus de la révision des directives européennes des dispositifs médicaux... Pascale CoUsin(7273) 17h40 - GC Aesthetics - Evolution des audits des agences de régulation suite au cas PIP au Brésil, en France et au Royaume-Uni... Barry Hatt (7577) QUESTIONS & Réponses (10 min) PARTIE 4 - CHALLENGE & STRATéGIE - Modérateurs: Laurent BRONES & Thierry CHIGNON 18h00 - Anteis - L innovation est-elle toujours possible avec l acide hyaluronique?... Gilles BOS (7278) 18h10 - Filorga Laboratories - Comment cibler à la fois les médecins et le grand public...didier TABARY (7282) 18h20 - SkinCeuticals - Le développement mondial des soins de la peau au sein de la pratique de l esthétique médicale... Marc TOULEMONDE (7284) 18h30 - Laboratoires Sebbin - Stratégie sur les marchés émergents après la crise PIP...Olivier PERUSSEAU (7285) QUESTIONS & Réponses (10 min) PARTIE 5 - ACTUALITES 18h50 - Valeant - Développement et stratégie à travers le rachat de Medicis... Karol MICHALAK (7268) NETWORKING COCKTAIL (19h00-20h00) ORATEURS Humberto ANTUNES, PDG, GALDERMA, SUISSE Gilles BOS, PDG, ANTEIS SA, SUISSE Philip BURCHARD, PDG, MERZ PHARMA, ALLEMAGNE Jean-Yves COSTE, Directeur Santé Sénior, MICHEL DYENS, ROYAUME UNI Pascale CoUsin, Directeur Affaires Technico-réglementaires, SNITEM, FRANCE Shimon ECKHOUSE, Président, SYNERON MEDICAL, ISRAEL Barry HATT, Directeur des Opérations, GLoBaL ConsoLidatEd aesthetics Ltd, irlande Aline LAUTENBERG, Senior Legal Counsel, EUCOMED, BELGIQUE Ken MCLAREN, Directeur des Opérations, MILLENIUM RESEARCH GROUP, CANADA Karol MICHALAK, Vice-Président, Corporate Development Europe & Moyen-Orient et Afrique du Nord,PHARMASWISS, VALEANT, SUISSE Michael MORETTI, Fondateur & Editeur, MEDICAL INSIGHT INC, ETATS-UNIS Olivier PERUSSEAU, Président, LABORATOIRES SEBBIN, FRANCE Douglas INGRAM, Président Europe, Afrique & Moyen Orient, ALLERGAN, ETATS-UNIS Didier TABARY, Président, LABORATOIRES FILORGA, FRANCE Marc TOULEMONDE, Manager Général Global, SKINCEUTICALS, GROUPE L OREAL, ETATS-UNIS

11 15 ans BULLETIN D INSCRIPTION UN SEUL FORMULAIRE PAR PERSONNE SVP! Nom...Prénom... Spécialité ou nom de la société Adresse Code postal ville Pays... Tél ( )... Fax ( ) Médecins ou INDUSTRIE - FRAIS D INSCRIPTION Avant le 24 DéCEMBRE 2012 Après le 24 DéCEMBRE DINER DE GALA «LA NUIT DES IMCAS AWARDS» le samedi 2 février 2013 à 20h x = ou INTERNES - DROITS D INSCRIPTION Les internes doivent fournir un certificat établi par le Chef de Service de leur université, département Chirurgie Plastique ou Dermatologie. Tout certificat etabli par une institution privée ne sera pas accepté. Les internes doivent être nés après l année Avant le 24 DéCEMBRE 2012 Après le 24 DéCEMBRE PAIEMENT Veuillez trouver ci-joint la somme de:... ou 2 3 ACCOMPAGNANTS (époux/ses) ou INFIRMIERS(es) - DROITS D INSCRIPTION L inscription ne sera validée que sur présentation d une attestation originale certifiant : - la situation d emploi (bulletin de salaire pour les infirmiers(es)) - la pièce d identité (pour les époux(ses)) Les infirmiers(es) et le personnel médical disposant d une attestation d emploi peuvent : visiter le hall d exposition accéder aux sessions Marketing & Affaires Professionnelles (n 6 à 10 et 12 à 16) s inscrire aux cours optionnels assister aux sessions sponsorisées L accès aux sessions scientifiques n est pas permis. Avant le 24 DéCEMBRE 2012 Après le 24 DéCEMBRE OPTIONNEL! D ENSEIGNEMENT* Un panel d experts enseigne un sujet en particulier. Chaque cours est limité à 50 participants. Vous pouvez sélectionner jusqu à 3 Cours d Enseignement. Attention! Vérifiez bien le programme pour éviter de choisir des cours ayant lieu en même temps. 1 cours cours cours vendredi 1er février 2013 Samedi 2 février 2013 TC 1 TC 2 TC 7 TC 8 TC 3 TC 4 TC 9 TC 10 TC 5 TC 6 TC 11 TC 12 OPTIONNEL! IMCAS INDUSTRIE TRIBUNE** Cette session se déroulera le vendredi 1er février 2013 à 15h30. Avant le 24 DéCEMBRE 2012 Après le 24 DéCEMBRE OPTIONS DE PAIEMENT : Carte de crédit/débit (MC, VISA, EUROCARD, AMEX) Nom du détenteur de la carte... Numéro de carte... Pour toutes les cartes, hors AMEX -> cryptogramme visuel (3 derniers numéros au dos de la carte)... ou pour la carte AMEX -> 4 numéros situés en haut à droite sur la carte :... Date d expiration (JJ/MM/AAAA):..... /..... / Signature (obligatoire) : OBLIGATOIRE: - une photocopie des 2 côtés de la carte de crédit doit être jointe à ce formulaire - le nom du détenteur de la carte de crédit doit être le même que celui de la personne qui s inscrit. Virement bancaire (possible uniquement en ligne sur: Chèque bancaire tiré sur une banque française en euros et payable à l ordre de Check-Up Santé INSCRIVEZ-VOUS EN LIGNE VIA NOTRE SITE WEB! C EST SIMPLE, Sécurisé et rapide Conditions d annulation Avant le 24 décembre 2012: 70% des droits d inscriptions seront remboursés Après le 24 décembre 2012: aucun remboursement * IMPORTANT: L inscription au Chapitre 1 est obligatoire pour participer aux Cours d Enseignement ** IMPORTANT : L inscription au Chapitre 1 n est pas obligatoire pour participer à l Industrie Tribune. Vous avez la possibilité de vous inscrire à la Tribune uniquement. Siège de l IMCAS: 8, rue Foucault Paris - France Bureau de Hong Kong: Suite , 18/F, Tower 2, China Hong Kong City, 33 Canton Road TST, Kowloon, Hong Kong SAR +33 (0) (0) suivez-nous sur Facebook & Twitter twitter.com/imcascongress

12 Expéditeur IMCAS C/O Check-Up Santé 8, rue Foucault Paris (FRANCE) tél: +33 (0) fax: +33 (0) SINGAPOUR 27 au 29 JUILLET ème congrès annuel 15 ans PARIS 31 JANVIER au 3 FéVRIER 2013 Palais des Congrès de Paris ASIA Suntec Exhibition & Convention Center SHANGHAI 18 au 20 OCTOBRE 2013 China Kerry Pudong Hotel & Convention Center GOA 23 & 24 NOVEMBRE 2013 India a g e n D A

VENDREDI 19 & SAMEDI 20 JUIN 2015. Les fondamentaux en esthétique Les dernières nouveautés en Médecine Esthétique

VENDREDI 19 & SAMEDI 20 JUIN 2015. Les fondamentaux en esthétique Les dernières nouveautés en Médecine Esthétique VENDREDI 19 & SAMEDI 20 JUIN 2015 Congrès SAMCEP Hôtel Royal Riviera, Saint-Jean-Cap-Ferrat PROGRAMME THÈMES DU CONGRÈS L ESTHÉTIQUE AU MASCULIN Les fondamentaux en esthétique Les dernières nouveautés

Plus en détail

SAMCEP PRÉ-PROGRAMME. Congrès L ESTHÉTIQUE AU MASCULIN. Hôtel Royal Riviera, Saint-Jean-Cap-Ferrat

SAMCEP PRÉ-PROGRAMME. Congrès L ESTHÉTIQUE AU MASCULIN. Hôtel Royal Riviera, Saint-Jean-Cap-Ferrat VENDREDI 19 & SAMEDI 20 JUIN 2015 Congrès SAMCEP Hôtel Royal Riviera, Saint-Jean-Cap-Ferrat PRÉ-PROGRAMME THÈMES DU CONGRÈS L ESTHÉTIQUE AU MASCULIN Les fondamentaux en esthétique Les dernières nouveautés

Plus en détail

ENVIE DE SCIENCE? CHIRURGIE ET DERMATOLOGIE ESTHéTIQUE. 16ème CONGRES ANNUEL JOURS. PRéSENTATIONS EXPOSANTS ORATEURS INTERNATIONAUX. www.imcas.

ENVIE DE SCIENCE? CHIRURGIE ET DERMATOLOGIE ESTHéTIQUE. 16ème CONGRES ANNUEL JOURS. PRéSENTATIONS EXPOSANTS ORATEURS INTERNATIONAUX. www.imcas. ENVIE DE SCIENCE? CHIRURGIE ET DERMATOLOGIE ESTHéTIQUE www.imcas.com 4 JOURS 160 EXPOSANTS 16ème CONGRES ANNUEL 1 300 PRéSENTATIONS 350 ORATEURS INTERNATIONAUX Traduction simultanée ANGLAIS - FRANCAIS

Plus en détail

FACE 2 F@CE 02-03 NOVEMBRE 2012 / CANNES COMPTE- RENDU RELATIONS PRESSE

FACE 2 F@CE 02-03 NOVEMBRE 2012 / CANNES COMPTE- RENDU RELATIONS PRESSE FACE 2 F@CE 02-03 NOVEMBRE 2012 / CANNES COMPTE- RENDU RELATIONS PRESSE Communiqué de presse post- événement La beauté du visage célébrée à Cannes Face 2 Face 2012 2 et 3 novembre Palais des Festivals

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

des ministres des Finances et des gouverneurs de banque centrale du G20 les 17 et 18 février 2011. Paris France

des ministres des Finances et des gouverneurs de banque centrale du G20 les 17 et 18 février 2011. Paris France 1. Introduction 1. INTRODUCTION Réunion des ministres des Finances et des gouverneurs de banque centrale du G20 18 19 février 2011 Paris France Circulaire à l intention de la presse Cette circulaire présente

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

Le leadership des femmes dans la vie publique Favoriser la diversité pour une croissance inclusive

Le leadership des femmes dans la vie publique Favoriser la diversité pour une croissance inclusive Forum mondial sur la Gouvernance publique Le leadership des femmes dans la vie publique: Favoriser la diversité pour une croissance inclusive Informations pratiques Paris, 2-4 avril 2014 Informations

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

Un étudiant d un groupe pourra être déplacé à un autre groupe différent dans le cas où ce dernier s adapte plus à son niveau.

Un étudiant d un groupe pourra être déplacé à un autre groupe différent dans le cas où ce dernier s adapte plus à son niveau. Termes et Conditions Généraux La régularisation de l inscription pour un cours de langues de Route 66 langues (dorénavant, l Académie ) implique l acceptation de toutes et chacune des conditions générales

Plus en détail

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana.

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana. lan de partenariat 17 au 19 mars 2015 alais des congrès de Montréal, Canada Salon international des technologies environnementales e nouveautés 2015 Carrefour de l innovation Visibilité pour tous les budgets

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

PROGRAMME. Une sixième conférence. Partage d expérience et de réussites pratiques en Éthique des Affaires 2009. 21 23 janvier 2009.

PROGRAMME. Une sixième conférence. Partage d expérience et de réussites pratiques en Éthique des Affaires 2009. 21 23 janvier 2009. PROGRAMME Partage d expérience et de réussites Une sixième conférence Conférence européenne exclusivement réservée aux professionnels en charge des aspects éthique et déontologie en entreprises, y inclus

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage Validé par un certificat - Crédit de 200 points Accrédité par le Conseil National de la Formation Continue en Odontologie Numéro d accréditation

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue

La Marque de sécurité UL-EU. La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue La Marque de sécurité UL-EU La nouvelle marque de certification paneuropéenne mondialement reconnue Services d essais et de certification mondlaux La Marque UL confirme que des échantillons représentatifs

Plus en détail

Un lieu de débats privilégié

Un lieu de débats privilégié Un lieu de débats privilégié Créé en 2009 par La Rechercheet Le Monde, le Forum Science, Recherche Sociétéattire chaque année près de 900 personnesvenant s informer, réfléchir, débattre autour de multiples

Plus en détail

«Ensemble Osons l International»

«Ensemble Osons l International» MISSION DE PROSPECTION ALGERIE, ALGER DU 29 SEPTEMBRE AU 2 OCTOBRE 2014 «Ensemble Osons l International» 1 P a g e [ ALGERIE ] Chiffres clés Capitale : Alger Taux de croissance : 3,2% en 2014 (prévision)

Plus en détail

5 ème. 14 décembre 2013. édition. fmc. www.aop-acr.fr. PALAIS des CONGRÈS de PARIS DPC. P R E P R O G R A M M E 5 e SESSION Orateurs pressentis

5 ème. 14 décembre 2013. édition. fmc. www.aop-acr.fr. PALAIS des CONGRÈS de PARIS DPC. P R E P R O G R A M M E 5 e SESSION Orateurs pressentis Dossier Partenaires 2013 5 & A t e l i e r s d R 2O1 14 décembre 2013 PALAIS des CONGRÈS de PARIS A t e l i e r s d P R E P R O G R A M M E 5 e SESSION Orateurs pressentis a g r é é FMC fmc agrément agrément

Plus en détail

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance Bien que les difficultés relatives à la conformité puissent souvent être résolues au niveau local, la ligne d assistance de RPM International

Plus en détail

Programme Scientifique

Programme Scientifique Programme Scientifique L AFTAD est un organisme de FMC Agrément n 100381 Le Congrès Les Journées de l AFTAD donne droit à 12 crédits de FMC au titre de la Formation Présentielle, pour les médecins libéraux

Plus en détail

Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée

Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée Nations Unies CTOC/COP/2008/INF.1 Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée Distr. générale 6 juin 2008 Français Original: anglais Quatrième

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

INVITATION. 30 ème CONCOURS EUROPÉEN D ÉDUCATION ROUTIÈRE (ETEC) DE LA FIA du 3 au 6 SEPTEMBRE 2015 Vienne, Autriche

INVITATION. 30 ème CONCOURS EUROPÉEN D ÉDUCATION ROUTIÈRE (ETEC) DE LA FIA du 3 au 6 SEPTEMBRE 2015 Vienne, Autriche INVITATION 30 ème CONCOURS EUROPÉEN D ÉDUCATION ROUTIÈRE (ETEC) DE LA FIA du 3 au 6 SEPTEMBRE 2015 Vienne, Autriche Chers amis, Bruxelles, le 4 Février 2015 Les enfants font partie des usagers de la route

Plus en détail

Plan des formations 2015. Ptolémée - 4 cité Paradis - 75010 Paris Téléphone 01 47 70 45 80

Plan des formations 2015. Ptolémée - 4 cité Paradis - 75010 Paris Téléphone 01 47 70 45 80 Formations SFC Plan des formations 2015 Ptolémée - 4 cité Paradis - 75010 Paris Formations SFC plan des Formations 2015 Ptolémée - 4 cité Paradis - 75010 Paris - / 2 Les formations Ptolémée sont organisées

Plus en détail

Program. Cadeaux sympas. Pour les grands partenaires et ceux qui veulent le devenir. Fort développement des ventes. Privilèges attrayants

Program. Cadeaux sympas. Pour les grands partenaires et ceux qui veulent le devenir. Fort développement des ventes. Privilèges attrayants Pour les grands partenaires et ceux qui veulent le devenir. Fort développement des ventes Cadeaux sympas Privilèges attrayants 2 3 Quel développement désirez-vous atteindre? Quel développement désirez-vous

Plus en détail

Transparence et relations avec vos prestataires : Maîtriser les conditions d application

Transparence et relations avec vos prestataires : Maîtriser les conditions d application Transparence et relations avec vos prestataires : Maîtriser les conditions d application (ex : Agences de Communication, Sociétés de RP, Editeurs de presse, Cabinets d études de marché etc ) MARDI 29 SEPTEMBRE

Plus en détail

W PROJECT DOSSIER DE PRÉSENTATION

W PROJECT DOSSIER DE PRÉSENTATION W PROJECT DOSSIER DE PRÉSENTATION DÉCOUVREZ LES ENTREPRENEURS FRANÇAIS DE L ÉTRANGER. Une deuxième édition pour aller encore plus loin... C est par ici! www.wproject.fr W Project : Définition En février

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

d. elle s engage à quitter les Etats-Unis dès l expiration de son visa;

d. elle s engage à quitter les Etats-Unis dès l expiration de son visa; SUITE 1600 1221 BRICKELL AVENUE MIAMI, FL 33131-0014 T E L 3 0 5-416-6880 F A X 3 0 5-416-6887 gray-robinson.com BOCA RATON FORT LAUDERDALE JACKSONVILLE KEY WEST LAKELAND MELBOURNE MIAMI 305-913-0529 GLENN.COOPER@GRAY-ROBINSON.COM

Plus en détail

4 formations associées. conférence le 6 DEcembre à paris. nouvelles stratégies d influence

4 formations associées. conférence le 6 DEcembre à paris. nouvelles stratégies d influence conférence le 6 DEcembre à paris E-MARKETING BTOB nouvelles stratégies d influence 4 formations associées ( - Paris) Webmarketing BtoB 16-17 novembre / 19-20 mars Créer et animer une communauté BtoB 7-8

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M Catalogue Tarifaire 2010 Les Solutions M2M 60 3 Les Solutions M2M E changer entre objets communicants, c est établir à distance un contact permanent et interactif entre un parc de machines et un serveur

Plus en détail

Pathologie de l Épaule

Pathologie de l Épaule Groupe Rhumatologique français de l EPaule XV e journée nationale Samedi 14 mars 2015 Lyon, E.N.S. Amphithéâtre Charles Mérieux Bulletin d inscription Comité scientifique Pr P. Goupille (Tours), Dr E.

Plus en détail

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE Institut de Formation en Parodontologie et Implantologie Orale Véritable formation à la fois clinique & théorique basée sur la transmission des connaissances

Plus en détail

Formations 2012-2013

Formations 2012-2013 Formations 2012-2013 Coach Facelooking, un métier d avenir Professionnels de la beauté et du bien-être Particuliers et indépendants Vous souhaitez diversifier votre activité actuelle en proposant à vos

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs intervention le jour ouvrable suivant Amériques

Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs intervention le jour ouvrable suivant Amériques Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs intervention le jour ouvrable suivant Amériques Services Care Pack HP Données techniques Le Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs

Plus en détail

29 èmes Journées franco-allemandes de juristes et pré-séminaire pour étudiants en droit du 4 au 9 octobre 2005 à Paris

29 èmes Journées franco-allemandes de juristes et pré-séminaire pour étudiants en droit du 4 au 9 octobre 2005 à Paris 29 èmes Journées franco-allemandes de juristes et pré-séminaire pour étudiants en droit du 4 au 9 octobre 2005 à Paris Les journées franco-allemandes de juristes et d étudiants en droit ont pour objectif

Plus en détail

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Our mission : Educating Responsible Leaders For a Responsible World LSM the Business School of UCL

Plus en détail

Devenir Partenaire. du 5 ème Symposium International WETPOL

Devenir Partenaire. du 5 ème Symposium International WETPOL Devenir Partenaire du 5 ème Symposium International WETPOL WETPOL 2013, un évènement international - 2 - Dossier de partenariat : Page Pourquoi sponsoriser WETPOL 2013? 3 Un évènement novateur de dimension

Plus en détail

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire Les problèmes de politisation Comprendre l Indice de réponse humanitaire 2010 Les donateurs sont essentiels / Les donateurs jouent un rôle essentiel lorsqu il s agit de garantir que l aide parvienne aux

Plus en détail

L école de référence DES METIERS DE L ACCOMPAGNEMENT ET DU COACHING FRANCE ET MAROC

L école de référence DES METIERS DE L ACCOMPAGNEMENT ET DU COACHING FRANCE ET MAROC L école de référence DES METIERS DE L ACCOMPAGNEMENT ET DU COACHING FRANCE ET MAROC 2015-2016 01 L Académie du Coaching L Académie du Coaching a été créée en 2003 par trois praticiens historiques du coaching

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE SITUATION TOURISME 2013 Situation du tourisme en Europe Visiteurs internationaux : + 5%(essentiellement en provenance, d Europe, Asie-Pacifique et Moyen-Orient)

Plus en détail

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS

Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS Étude EcoVadis - Médiation Inter-Entreprises COMPARATIF DE LA PERFORMANCE RSE DES ENTREPRISES FRANCAISES AVEC CELLE DES PAYS DE L OCDE ET DES BRICS 23 mars 2015 Synthèse Avec plus de 12.000 évaluations

Plus en détail

Achats des produits de santé par les cliniques Maîtrisez les conditions tarifaires, contractuelles et du référencement

Achats des produits de santé par les cliniques Maîtrisez les conditions tarifaires, contractuelles et du référencement Société d édition Organisme de formation professionnelle 1 jour Achats des produits de santé par les cliniques Maîtrisez les conditions tarifaires, contractuelles et du référencement Jeudi 27 mars 2014

Plus en détail

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE Managed Risk Services 2 SERVICES DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE * * la puissance du paiement Managed Risk Services 3 DE NOMBREUSES ENTREPRISES PERFORMANTES

Plus en détail

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex La technologie E-T-A PowerPlex commande multi - plexée et protection de réseau électrique de bord pour applications nautiques.

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010)

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) Les chiffres clés du tourisme 2010 Tourisme en Flandre Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) nuitées % arrivées % Durée moyenne du séjour (nuits) Région Flamande 23.087.944 66% 7.660.540 57%

Plus en détail

1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis

1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis En partenariat avec Programme 17 et 18 octobre 2007 1 ères journées de l innovation en Seine-Saint-Denis Les technologies de demain : opportunités pour les PME/PMI Chambre de commerce et d industrie de

Plus en détail

Service innovation, R&D, développement industriel. Chambre de commerce et d industrie. 191 avenue Paul Vaillant Couturier.

Service innovation, R&D, développement industriel. Chambre de commerce et d industrie. 191 avenue Paul Vaillant Couturier. Chambre de commerce et d industrie de Paris Seine-Saint-Denis Service innovation, R&D, développement industriel 191 avenue Paul Vaillant Couturier 93000 Bobigny de se mobiliser pour l innovation > Echanger

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Groupe ALD Automotive

DOSSIER DE PRESSE. Groupe ALD Automotive DOSSIER DE PRESSE Groupe ALD Automotive «ALD Automotive est une entreprise dynamique et audacieuse et nous pouvons nous appuyer sur une équipe d une grande qualité, sur un réel esprit de coopération. Nous

Plus en détail

Dépenses de santé et régulation

Dépenses de santé et régulation Chapitre 2 : Dépenses de santé et régulation Docteur Georges WEIL UE7 - Santé Société Humanité Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Sommaire Généralités

Plus en détail

Vieillissement Cutané & Antioxydants 2011

Vieillissement Cutané & Antioxydants 2011 Formation Continue Vieillissement Cutané, Stress Oxydant & Antioxydants Jeudi 17 Novembre 2011, Paris Cette journée s inscrit dans le cadre de la Formation continue organisée par la SFA et vous permettra

Plus en détail

SPONSORING DES SÉMINAIRES ET FORMATIONS DE L UIA

SPONSORING DES SÉMINAIRES ET FORMATIONS DE L UIA SPONSORING DES SÉMINAIRES ET FORMATIONS DE L UIA UIA 25 rue du Jour 75001 Paris France T +33 1 44 88 55 66 F +33 1 44 88 55 77 uiacentre@uianet.org www.uianet.org L UIA, une valeur sûre PRÉSENTATION DE

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DE LA STATISTIQUE À DISTANCE : L EXPÉRIENCE

ENSEIGNEMENT DE LA STATISTIQUE À DISTANCE : L EXPÉRIENCE ENSEIGNEMENT DE LA STATISTIQUE À DISTANCE : L EXPÉRIENCE DU M2 STATISTIQUE & ECONOMÉTRIE Yves Aragon & Thibault Laurent & Anne Ruiz-Gazen GREMAQ, Université des Sciences Sociales 21 Allée de Brienne 31000

Plus en détail

Votre réseau international. Chine

Votre réseau international. Chine Votre réseau international Chine Allemagne Argentine Brésil Burkina Faso Canada Assurer votre succès à l international avec ERAI Depuis 1987, ERAI accompagne les entreprises rhônalpines pour concrétiser

Plus en détail

Chapitre IV: Méthodologie de la recherche

Chapitre IV: Méthodologie de la recherche 4.1) Sources d information Chapitre IV: Méthodologie de la recherche 4.1.1) Sources d information première : Pour cette étude nous avons utilisé essentiellement des sources empiriques, à savoir : Brochures

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015

L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015 Prise en charge Prise en charge L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015 1 jour Site Internet et webmarketing Analyse des points-clé au regard de la Charte Internet

Plus en détail

Mission de prospection ASIE Organisée par le Grand Lyon, la Ville de Lyon et la CCI de Lyon

Mission de prospection ASIE Organisée par le Grand Lyon, la Ville de Lyon et la CCI de Lyon Délégation officielle Conduite par Monsieur Gérard COLLOMB, Sénateur-Maire de Lyon, Président du Grand Lyon En présence de Monsieur Philippe GRILLOT, Président de la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Ce programme a été conçu par les professeurs de la Weatherhead School of Management de la Case Western Reserve

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

telecomnews Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! gratuites - 12 pendant 6 mois pour indépendants et petites entreprises Voir p.

telecomnews Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! gratuites - 12 pendant 6 mois pour indépendants et petites entreprises Voir p. telecomnews pour indépendants et petites entreprises Janvier 2015 Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! - 12 Installation et activation gratuites Voir p. 6 * * Offre uniquement valable pour les

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DU DROIT D AUTEUR ET DES DROITS CONNEXES

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DU DROIT D AUTEUR ET DES DROITS CONNEXES OMPI SCCR/19/13 ORIGINAL : Français, anglais, arabe, chinois, espagnol, portugais et russe DATE : 11 décembre 2009 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ PERMANENT DU DROIT

Plus en détail

Fonds de secours des employés Demande de bourse

Fonds de secours des employés Demande de bourse Fonds de secours des employés Demande de bourse Le fonds de secours des employés de MeadWestvaco a été établi pour répondre aux besoins immédiats des employés éligibles pendant les premières semaines cruciales

Plus en détail

ISC Paris Alumni Assemblée Générale Embarquez avec votre réseau!

ISC Paris Alumni Assemblée Générale Embarquez avec votre réseau! Assemblée Générale Embarquez avec votre réseau! ISC Paris 19 novembre 2011 10h30 www.iscparis-alumni.com : programme de la matinée 10h30 : M. Andrès Atenza 11h00 : AG Bilan annuel Projets 2012 Approbation

Plus en détail

SOMMAIRE. ENVOYEZ VOS COURRIERS A LA DEMANDE 6 8- Courriers 6 9- Options des courriers 7 10- Archivage électronique des courriers 7

SOMMAIRE. ENVOYEZ VOS COURRIERS A LA DEMANDE 6 8- Courriers 6 9- Options des courriers 7 10- Archivage électronique des courriers 7 SOMMAIRE ACCEDEZ AUX SERVICES MAILEVA 3 1- Abonnements annuels 3 2- Comment choisir mon abonnement? 3 3- Simuler mon budget 3 4- Formule Liberté (sans engagement) 4 5- Modes d accès 5 6- Principes de facturation

Plus en détail

Assemblée Générale. SD Gruyères- Moléson 8 avril 2014. 9 avril 2014 / La Gruyère Tourisme. mercredi 9 avril 2014 / La Gruyère Tourisme

Assemblée Générale. SD Gruyères- Moléson 8 avril 2014. 9 avril 2014 / La Gruyère Tourisme. mercredi 9 avril 2014 / La Gruyère Tourisme Assemblée Générale SD Gruyères- Moléson 8 avril 2014 9 avril 2014 / La Gruyère Tourisme Bienvenue 1. Bienvenue Mme Monique Durussel, Présidente 1. Ordre du jour 1. Salutations, ordre du jour 2. Procès-verbal

Plus en détail

medical vision group

medical vision group medical vision group «Nos clients et partenaires sont pour nous des êtres humains, avec leurs attentes, concrètes et professionnelles, et leurs sentiments. Aller à leur rencontre est notre force.» medicalvision

Plus en détail

Swiss Sport Management Center LE MANAGEMENT DU SPORT. Sous la direction du Professeur Jean-Loup Chappelet

Swiss Sport Management Center LE MANAGEMENT DU SPORT. Sous la direction du Professeur Jean-Loup Chappelet Sous la direction du Professeur Jean-Loup Chappelet 6 modules de 2 jours du 2 octobre au 14 décembre 2012 En partenariat avec Swiss Sport Management Center LE SPORT, UN PHÉNOMÈNE À MANAGER Le sport est

Plus en détail

Cabinet Scheer. Fiscalité et droit des sociétés 12 rue Lalo 75116 Paris. Avocats. Tel : +33 (0)1 47 20 45 75 Fax : +33 (0)1 47 20 45 39

Cabinet Scheer. Fiscalité et droit des sociétés 12 rue Lalo 75116 Paris. Avocats. Tel : +33 (0)1 47 20 45 75 Fax : +33 (0)1 47 20 45 39 Cabinet Scheer Avocats Fiscalité et droit des sociétés 12 rue Lalo 75116 Paris Tel : +33 (0)1 47 20 45 75 Fax : +33 (0)1 47 20 45 39 www.scheer-avocats.com Sommaire Cabinet Scheer Avocats Présentation

Plus en détail

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région SOYEZ LES LEADERS DE VOTRE RÉGION Après la période estivale, le retour à la vie normale est parfois difficile. Tout le monde aimerait

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Prévenir les pratiques illicites en matière d adoption internationale et y remédier. Contexte. Les défis aujourd hui. Quels sont les objectifs?

Prévenir les pratiques illicites en matière d adoption internationale et y remédier. Contexte. Les défis aujourd hui. Quels sont les objectifs? Prévenir les pratiques illicites en matière d adoption internationale et y remédier Fiche de synthèse No 3 pour la réunion de la Commission spéciale de 2015 Pour discussion le vendredi 12 juin 2015 Contexte

Plus en détail

Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé

Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé Département Prestation de services et sécurité (SDS) Siège de l Organisation mondiale de la Santé Antibioprophylaxie en chirurgie dans le cadre des soins : enquête mondiale OMS RÉSUMÉ DU PROJET Comme en

Plus en détail

isit Assur L assurance spéciale Visa Schengen pour les visiteurs étrangers en France international [ LA MOBILITÉ] PARTICULIERS

isit Assur L assurance spéciale Visa Schengen pour les visiteurs étrangers en France international [ LA MOBILITÉ] PARTICULIERS [ LA MOBILITÉ] PARTICULIERS isit Assur L assurance spéciale Visa Schengen pour les visiteurs étrangers en France 2011 Suivez-nous sur Facebook et Twitter! www.facebook.com/aprilexpat www.twitter.com/aprilexpat

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

SolutionS éditoriales

SolutionS éditoriales SolutionS éditoriales & évènementielles conception réalisation diffusion SCIENCES i TECHNOLOGIES i SANTé Partageons les savoirs Chaque organisation suscite des récits captivants à même de démontrer une

Plus en détail

Le défi numérique et les enjeux du e-learning Comment renforcer la compétitivité?

Le défi numérique et les enjeux du e-learning Comment renforcer la compétitivité? Le défi numérique et les enjeux du e-learning Comment renforcer la compétitivité? Rhena TIC DAYS Mulhouse 2011 Le défi numérique : Le développement des téléphones mobiles, d Internet et des technologies

Plus en détail

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Strasbourg, 10 Mars 2015 DDCP-YD/NHSM (2015) 4F LA FIN DU COMMENCEMENT? Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Centre Européen de la Jeunesse, Strasbourg 27 au 30 Mai 2015 Informations et appel

Plus en détail

Informations pratiques. Réunion du Comité Consultatif, Edinburgh, Royaume-Uni 8 au 13 septembre 2006

Informations pratiques. Réunion du Comité Consultatif, Edinburgh, Royaume-Uni 8 au 13 septembre 2006 A l attention des Comités Nationaux et Internationaux de l ICOMOS Nos Ref. : GJ/CIRC/04 Paris, 5 juillet 2006 Informations pratiques Réunion du Comité Consultatif, Edinburgh, Royaume-Uni 8 au 13 septembre

Plus en détail