Bilan de la société NRJ 12

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan de la société NRJ 12"

Transcription

1 Bilan de la société NRJ 12 Année 2011 les bilans du CSA octobre 2012

2 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation

3 Bilan de la société NRJ 12 Année 2011

4

5 Sommaire Rapide panorama du bilan Programmation 7 Tableau des obligations quantitatives Quotas de diffusion Pluralisme et Déontologie des contenus audiovisuels Protection de l enfance Obligations spécifiques Publicité et parrainage Contribution à la production 27 Annexes (liste) 29

6 Rapide panorama du bilan 2011 Caractéristiques générales de la chaîne Nature de la programmation «L éditeur propose une offre de programmes diversifiée, comprenant principalement des divertissements, des magazines, des vidéomusiques, des œuvres cinématographiques, des fictions télévisuelles et des documentaires. Il traite de la vie culturelle et des loisirs à Paris et en région». Positionnement NRJ 12 est une chaîne éditée par le groupe NRJ, créée en mars 2005 lors du lancement de la TNT. Elle offre une large variété de programmes, dont une majorité consacrée au divertissement. Au cours de l exercice 2011, NRJ 12 a proposé 46 % de fiction audiovisuelle (animation comprise), 12,2 % de magazines et documentaires, 10,5 % de divertissements et 3,8 % de cinéma. Audience En 2011, la part d audience de la chaîne s est établie à 2,3 % en moyenne annuelle nationale et à 3 % sur la population équipée d un adaptateur TNT 1. Événements marquants Respect satisfaisant des quotas de diffusion d'œuvres audiovisuelles et cinématographiques Bien qu un léger déficit sur le quota de diffusion d œuvres audiovisuelles européennes aux heures de grande écoute ait été enregistré en 2011, la chaîne a globalement respecté ses quotas de diffusion d œuvres audiovisuelles et cinématographiques. Promotion des nouveaux talents de la chanson d expression française Ne diffusant plus de vidéomusiques depuis 2008, la chaîne n a pas pu respecter son engagement de promouvoir les nouveaux talents d expression française dans les vidéomusiques diffusées sur son antenne. Divertissements Malgré un renouvellement de l offre d émissions de divertissement proposée par la chaîne, elle est restée faible (10,45 %), diffusée majoritairement la nuit entre 1 Source Médiamétrie-Médiamat annuel 2011 (du 3 janvier 2011 au 1 er janvier 2012). 5

7 minuit et 6 heures du matin et composée pour un tiers par des émissions de poker. Traitement de la vie culturelle à Paris et dans les régions Afin de respecter cette obligation, NRJ 12 a poursuivi sa collaboration régulière avec la chaîne NRJ Paris. La chaîne déclare avoir participé à des événements régionaux et consacré des émissions à ce thème. Une progression sensible des programmes signalisés Ces programmes ont représenté, en 2011, 20,05 % des programmes diffusés entre 6 heures et 22 heures et sont en hausse de 17,8 % sur cette plage horaire. Cette augmentation survient après que le Conseil a observé, lors de l exercice précédent, une baisse sensible des programmes signalisés, principalement déconseillés aux moins de 10 ans, entre 6 heures et 22 heures. De plus, le Conseil constate que NRJ 12 a diffusé en première partie de soirée 24 programmes (représentant 28 heures) déconseillés aux moins de 12 ans (diffusés en totalité ou seulement en partie avant 22 heures), contre 20 programmes en 2010, représentant 24 heures, en progression continue depuis 2009 (12 programmes soit 14 heures). Ainsi entre 2009 et 2011, le volume horaire de programmes déconseillés aux moins de 12 ans a doublé entre 20 h 30 et 22 heures. Accessibilité des programmes Bien que la chaîne ait amélioré le pourcentage de programmes accessibles aux personnes sourdes ou malentendantes (30 % du temps d antenne de la chaîne hors exonérations), le volume des programmes sous-titrés est en baisse par rapport à l année 2010 (- 304 heures annuelles). Dépassements du volume publicitaire autorisé Le Conseil a constaté de nombreux dépassements du volume publicitaire autorisé sur la chaîne NRJ 12 en Il en a en effet relevé 98 entre le 23 mai et le 16 octobre 2011, dont 19 supérieurs à 30 secondes, et a demandé à la chaîne de se conformer à l avenir aux textes régissant la publicité télévisée. Représentation de la diversité Pour l année 2011, NRJ 12 avait souscrit deux nouveaux engagements auprès du Conseil, que la chaîne déclare avoir respectés (insertion d une clause de sensibilisation à la diversité dans les contrats de commande de programmes, réunion annuelle avec ses collaborateurs sur le thème de la diversité). Les engagements antérieurement souscrits par la chaîne ont également été respectés. Le Conseil relève, en revanche, que s agissant de celui relatif à la fiction française inédite et la part de 20 % des rôles réservés à des comédiens perçus comme contribuant à la représentation de la diversité française, il n a pas pu être appliqué en l absence de production ou coproduction de fiction originale en

8 1. Obligations de programmation Caractéristiques de la programmation STRUCTURE 24H/24 Genre de programme Information 6mn - 24 h 33 mn 0,28 % Magazine & documentaire 1072 h 17 mn 12,24 % h 20 mn 12,99 % Cinéma 336 h34 mn 3,84 % 382 h 15 mn 4,36 % Fiction audiovisuelle 4032 h 49 mn 46,04 % h 58 mn 49,61 % dont animation 507 h 56 mn 5,8 % 388 h 41 mn 4,44 % Divertissements, musique et spectacles 915 h 06 mn 10,45 % 905 h 51 mn 10,34 % dont vidéomusiques Sport 2h28mn 0,03 % Autres émissions (publicité, téléachat, bandes-annonces, autopromotion...) h 40 mn 27,4 % h 1 mn 22,41 % Total h 100 % h 100 % Source : CSA - Direction des programmes. La structure des programmes de NRJ 12 est restée stable par rapport à celle de 2010 et a mis en avant trois genres principaux : la fiction audiovisuelle, les magazines et documentaires et les divertissements. Bien que son volume ait baissé de façon significative (- 433 heures annuelles, soit - 3,57 points), la fiction audiovisuelle - animation comprise - est demeurée le genre principal de programmes diffusé sur NRJ 12 (46,04 %). Plusieurs séries récurrentes ont été diffusées : Stargate SG-1, Friends, Classe mannequin, ou encore les séries policières telles que Cordier, juge et flic ou Commissaire Moulin. L animation est, quant à elle, en hausse de 1,36 point, au profit de l animation d origine américaine. Le volume horaire d animation d origine européenne et d expression originale française était en net recul par rapport à l année 2010 (- 219 heures). L offre de magazines, dont le volume a légèrement diminué, a occupé cette année encore une place importante dans la grille des programmes de la chaîne. À côté des magazines phares de la chaîne Tellement vrai et Tellement people, un nouveau magazine, En quête de vérité, traitant des grandes enquêtes criminelles, est venu compléter la grille à la rentrée Les divertissements, en très légère augmentation (0,1 point), ont été constitués d émissions de jeux, de variétés et d «autres divertissements». Dans la catégorie «divertissements, jeux» les émissions consacrées au poker ainsi que des retransmissions de tournois ont représenté 44,6 % des émissions de divertissement, soit 400 heures (par exemple Poker actu le mag, La Maison du bluff ou encore Poker mission Caraïbes). 7

9 Les divertissements musicaux ont été marginalisés dans l offre de programmes de NRJ 12 (- 9 points) et ne représentent plus que 2,82 % de son offre de divertissements. Enfin, l offre de divertissements s est enrichie par la programmation d un nouveau format au début de l année 2011 : Les Anges de la téléréalité. Ce nouveau programme a été ensuite décliné sous plusieurs formes au cours de l année : Les Anges de la téléréalité 2 et 3, Les Anges gardiens, Les anges de la téléréalité que sont-ils devenus. La baisse de la fiction cinématographique s est confirmée en 2011, pour la seconde année consécutive (- 0,5 point). La chaîne a ainsi diffusé 204 longs métrages (soit 25 diffusions de moins qu au cours de l année 2010) pour 139 titres différents. Le sport a représenté 0,03 % de l offre de programmes de la chaîne, correspondant à une retransmission d une compétition de ski en Après une forte baisse de l information en 2010 (remplacement du 12 Infos pas une de plus par le programme humoristique Les 12 Infos de Cyprien), ce genre de programme a totalement disparu de la grille en Seuls quelques bulletins météorologiques ont été résiduellement diffusés en STRUCTURE 18H/23H Genre de programme Information 4mn - 20 h 32 mn 1,12 % Magazine & documentaire 271h35mn 14,88 % 196 h 38 mn 10,77 % Cinéma 195h03mn 10,7 % 211 h 24 mn 11,58 % Fiction audiovisuelle 905h07mn 49,59 % 985 h 26 mn 53,99 % dont animation 7h09mn 0,4 % 4 h 23 mn 0,24 % Divertissements, musique et spectacles 91h29mn 5,01 % 92 h 12 mn 5,05 % dont vidéomusiques Sport 6mn - - Autres émissions (publicité, téléachat, bandes-annonces, autopromotion...) 361h36mn 19,82 % 318 h 46 mn 17,46 % Total 1825 h 100 % h 100 % Source : CSA - Direction des programmes. Sur la tranche 18 heures 23 heures, la répartition par genres de programmes est restée similaire à celle de l année 2010 avec trois genres dominants : la fiction audiovisuelle (49,59 %), les magazines et documentaires (14,88 %) et le cinéma (10,7 %). Parmi ces trois genres, la baisse de l offre de fiction a profité aux magazines et documentaires, lesquels ont sensiblement augmenté en 2011 (+ 3,3 points), sans bouleverser pour autant la structure globale des programmes. Pour la deuxième année consécutive, l offre de cinéma a diminué (- 0,88 point). Sur cette tranche horaire, la part représentée par les divertissements a été inférieure à celle relevée sur l ensemble du temps de diffusion. En effet, de nombreuses émissions de jeux ont été diffusées au cours de la nuit, en dehors de cette tranche horaire. 8

10 GRILLE DE RENTRÉE NRJ 12 SEPTEMBRE

11 TABLEAU DES ENGAGEMENTS QUANTITATIFS 2011 OBLIGATIONS Obligations en 2011 (seuil minimum) Réalisation 2011 Programmes consacrés au divertissement 50 % 60,33 % I. DIFFUSION Œuvres audiovisuelles Ensemble de la diffusion (24h/24) Europe 60 % 63,9 % EOF 40 % 54,2 % Heures de grande écoute (18h-23h lun, mar, jeu, vend et 14h-23h mer, sam, dim) Europe 60 % 59,4 % EOF 40 % 47,9 % Œuvres cinématographiques Nombre maximal de diffusions de films Ensemble de la diffusion Europe 60 % 59,9 % EOF 40 % 40,1 % Heures de grande écoute (20h30/22h30) Europe 60 % 60 % EOF 40 % 41,5 % Œuvres d art et d essai diffusées en dehors de la tranche 20h30-22h30 Europe 60 % 75 % EOF 40 % 58,3 % II. PRODUCTION Œuvres audiovisuelles européennes ou EOF Contribution globale à la production audiovisuelle Production d œuvres audiovisuelles patrimoniales 14 % du CA 5,976 M 7 % du CA 2,988 M 14,2 % 6,043 M 8.5 % 3,623 M Production indépendante 4,183 M 4,188 M Production patrimoniale indépendante 2,241 M 3,022 M Œuvres inédites 1,050 M 3,639 M Œuvres cinématographiques Œuvres européennes Œuvres d expression originale française Source CSA Direction des programmes. 3,2 % du CA : 1,56 M 2,5 % du CA : 1,21 M 4 % 1,97 M 4 % 1,9 7M 10

12 Obligations quantitatives o Chaîne consacrée majoritairement au divertissement Article 1-1 La programmation offre une large variété de programmes dont une majorité consacrée au divertissement. La chaîne a consacré 60,33 % de sa programmation au divertissement dans son acceptation la plus large (fiction audiovisuelle et cinématographique, divertissements, musique et spectacle), soit 3,98 points de moins qu en Les divertissements ont représenté quant à eux 10,25 % de la programmation globale de la chaîne. o Promotion des nouveaux talents de la chanson française Article : nature et durée de la programmation L'éditeur consacre au moins 20 % de sa programmation de vidéomusiques d expression française à de nouveaux talents ou à de nouvelles productions. Depuis 2008, la chaîne ne diffuse plus de vidéomusiques. Elle a également réduit le volume des émissions musicales. En revanche, la chaîne a diffusé des pastilles musicales (NRJ 12 M, 100 pour 100 découverte et 100 pour 100 talent) d une durée moyenne d une minute. Il s agit de programmes courts promouvant des artistes, le plus souvent d expression originale française. En 2011, onze des seize pastilles musicales (soit 68 % d entre elles) ont été consacrées à des artistes français. Obligations qualitatives o Diversité de la programmation Article L éditeur propose une offre de programmes diversifiée, comprenant principalement des divertissements, des magazines, des vidéomusiques, des œuvres cinématographiques, des fictions télévisuelles et des documentaires. Il traite de la vie culturelle à Paris et en régions. L éditeur offre des programmes destinés à la jeunesse aux jours et heures où ce public est disponible. La fiction audiovisuelle a représenté à elle seule 46,04 % de l offre de programmes de NRJ 12. Genre nettement dominant, la fiction était en baisse de 3,57 points par rapport à l année L écart existant avec les autres genres de programmes a néanmoins été très important, les autres genres majeurs dans la grille de NRJ 12 - les magazines et documentaires ainsi que les divertissements - se situant plus de 33,8 points endessous de la part représentée par la fiction. La chaîne ne diffuse plus de vidéomusiques depuis 2008, contrairement à ce que prévoit l article de sa convention. Bien que l offre de documentaires ait été légèrement étoffée cette année, elle ne représentait que 0,33 % de l ensemble des programmes diffusés. 11

13 Les divertissements L offre de divertissements était en très légère augmentation en NRJ 12 a poursuivi sa politique de production inédite et a renouvelé son offre d émissions de divertissement. Une nouvelle émission a été mise à l antenne au début de l année 2011 : Les Anges de la téléréalité. Face au succès rencontré auprès des téléspectateurs, la chaîne a décliné cette émission à trois reprises au cours de l année : Les Anges de la téléréalité à Los Angeles, à Miami, puis à New York. Le principe du programme consiste à suivre le quotidien de huit anciens candidats de la téléréalité (issus notamment des émissions Star Academy, Secret Story, Pop star, LÎîle de la tentation ) vivant ensemble dans une maison et souhaitant réaliser leur rêve américain (devenir chanteur, mannequin, sportif de haut niveau ). Conçue également sur le principe de la participation d anciens candidats de la téléréalité, NRJ 12 a diffusé à partir du mois de décembre 2011 L Île des vérités. Ce concept a été également décliné en septembre 2011 sous le titre Les anges gardiens, ils ont les clés de la réussite. Dans cette «série-réalité», des personnalités vivant aux États-Unis (Jean-Claude Van Damne par exemple) ont permis à des anonymes de devenir, pendant quelques jours, leurs assistants personnels. Tout comme en 2009 et 2010, l offre de divertissements a été majoritairement proposée la nuit (58,5 %), entre minuit et 6 heures. La programmation des nouvelles émissions de divertissement en fin de matinée et d après-midi n a pas permis d inverser cette tendance. En effet, la chaîne a maintenu la diffusion en troisième partie de soirée des émissions de jeux consacrées au poker qui représentent à elles seules 44,6 % des émissions de divertissement diffusées par la chaîne. Les divertissements musicaux et les spectacles n ont, cette année encore, représenté qu une part marginale de l offre de programmes de la chaîne. Les documentaires et magazines Le volume représenté par les magazines et documentaires a légèrement diminué pour la deuxième année consécutive. Concernant les magazines, la chaîne a poursuivi sa politique de production inédite en diffusant les magazines phare de la chaîne : Tellement vrai, Tellement people, Tellement people investigation. Un nouveau magazine hebdomadaire consacré aux enquêtes criminelles, En quête de vérité, est venu étoffer l offre proposée par la chaîne en septembre L offre documentaire, quasi inexistante en 2010, a plus que doublé en 2011 au profit de documentaires d expression originale française. Ainsi, 95 % des documentaires diffusés en 2011 étaient d expression originale française. Néanmoins, le documentaire demeure minoritaire et ne représente que 0,33 % de l ensemble des programmes diffusés. 12

14 Les œuvres cinématographiques En 2011, NRJ 12 a diffusé 204 œuvres cinématographiques pour un total de 139 titres différents. L offre de fiction cinématographique a subi une légère baisse par rapport à l année 2010 (- 0,52 point, soit - 45 heures), représentant ainsi 3,84 % du volume total de l offre de programmes en La chaîne a partiellement bénéficié de la capacité de diffuser 52 œuvres d art et d essai en programmant 12 œuvres d art et d essai en Les œuvres cinématographiques ont bénéficié, cette année encore, d une exposition favorable sur l antenne de NRJ 12. Majoritairement diffusées en première et seconde parties de soirée, elles se composaient pour l essentiel de comédies et de films de science-fiction et d aventure. Les programmes jeunesse NRJ 12 a diffusé régulièrement des cases jeunesse intitulées Disney Break consacrées à la diffusion de programmes produits par Disney. Programmées le dimanche matin et en fin d après-midi en semaine, elles ont été principalement constituées de séries et téléfilms à destination des adolescents : Hannah Montana, Bonne chance Charlie, Les Sorcières de Waverly place, Hannah Montana le film, Des amours de sœurcières, Bienvenue chez les scouts Les cases jeunesse contiennent également des séries d animation destinées aux adolescents telles que American dad ou Futurama. Le traitement de la vie culturelle à Paris et dans les régions La chaîne indique avoir traité de la vie culturelle et des loisirs à Paris et dans les régions, notamment dans le cadre des émissions Tellement Cannes, Tellement people ; En mode VI, KM1 ; Au cœur de Noël à Paris ; Au cœur de Le Moulin Rouge ; Paris Fashion Week Le partenariat développé avec NRJ Paris depuis quelques années a perduré cette année encore, notamment par le biais de sujets réalisés par NRJ Paris diffusés au sein des émissions de NRJ 12. La chaîne précise avoir été partenaire de certains événements majeurs à destination de la jeunesse se déroulant à Paris ou dans les régions, sans donner plus de détails. o Promotion des jeunes talents Article L éditeur développe sa collaboration avec les jeunes talents de la création audiovisuelle. La chaîne affirme dans son rapport d exécution avoir cette année encore «activement poursuivi et développé sa collaboration avec des jeunes talents de la création audiovisuelle, qui représentent notamment la majorité de ses animateurs d émissions». Ainsi, trois nouveaux animateurs ou chroniqueurs (Thomas, Ayem et Benoît) ont rejoint la chaîne en 2011 dans l émission Les Anges de la téléréalité. 13

15

16 2. Quotas de diffusion Œuvres cinématographiques QUOTAS DE DIFFUSION DES ŒUVRES CINEMATOGRAPHIQUES EN 2011 Ensemble de la diffusion HGE (20h30/22h30) Œuvres d art et d essai Total Œuvres européennes ,9 % % 9 75 % 2011 Rappel 2010 Œuvres EOF 77 40,1 % 56 41,5 % 7 58,3 % Total Œuvres européennes ,9 % 85 60,3 % 26 70,3 % Œuvres EOF 77 40,1 % 59 41,8 % 16 43,2 % Source : CSA Direction des programmes. En 2011, la chaîne a globalement respecté les quotas de diffusions d œuvres cinématographiques. Ces chiffres sont stables par rapport à l année La liste des œuvres cinématographiques diffusées par NRJ 12 en 2011 se trouve en annexe 1. Œuvres audiovisuelles Article L éditeur réserve, dans le total du temps annuel consacré à la diffusion d œuvres audiovisuelles, au moins 60 % à la diffusion d œuvres européennes et 40 % à la diffusion d œuvres d expression originale française. Ensemble de la diffusion HGE (18h-23h lun, mar, jeu, vend ; 14h-23h mer, sam, dim) QUOTAS DE DIFFUSION DES ŒUVRES AUDIOVISUELLES EN 2011 Total Œuvres européennes Œuvres EOF Déficit par rapport aux seuils réglementaires (60 %) (40 %) Européen EOF 5405h27mn 3454h18mn 2926h44mn - 63,9 % 54,2 % h48mn 830h12mn 14 heures 1731h47mn 59,4 % 47,9 % 0,6pt - Source : CSA Direction des programmes. Ensemble de la diffusion HGE (18h-23h lun, mar, jeu, vend) (14h-23h mer, sam, dim) Rappel 2010 Total 5687h59mn 1747h 54m Source : CSA Direction des programmes. Œuvres européennes (60 %) 3439h10m Œuvres EOF (40 %) 2898h19m 60,5 % 51 % 1056h14m 792h22m 60,4 % 45,3 % 15

17 En 2011, la chaîne a globalement respecté les quotas de diffusion d œuvres audiovisuelles, affichant même des chiffres excédentaires pour les œuvres européennes et d expression originale française sur l ensemble de la diffusion et pour les œuvres d expression originale française aux heures de grande écoute. Seul le quota d œuvres audiovisuelles européennes diffusées aux heures de grande écoute a accusé un déficit de 0,6 point. ORIGINE DES ŒUVRES PAR GENRES EN 2011 Documentaires et magazines Fiction Animation Ensemble diffusion HGE Ensemble diffusion HE Ensemble diffusion HE Total 1025h10mn 399h13mn 3524h52mn 1217h50mn 507h56mn 8h28mn Ensemble Divertissements, 347h27mn diffusion musique et spectacle HGE 106h14mn Source : CSA Direction des programmes. Œuvres non européennes Œuvres européennes Œuvres EOF 19h29mn 1005h41mn 1005h42mn 1,9 % 98,1 % 98,1 % - 399h13mn 399h13mn % 100 % 1506h43mn 2018h09mn 1491h29mn 42,8 % 57,2 % 42,3 % 695h15mn 522h35mn 324h59mn 57,1 % 42,9 % 26,7 % 413h08mn 94h48mn 94h47mn 81,3 % 18,7 % 18,7 % 8h28mn % h48mn 335h39mn 334h46mn 3,4 % 96,6 % 96,4 % 15mn 105h59mn 105h59mn 0,3 % 99,7 % 99,7 % L étude de l origine des œuvres par genres révèle que NRJ 12 parvient à respecter ses quotas de diffusion grâce aux deux genres suivants : les documentaires et magazines ainsi que les divertissements. Ces deux catégories de programmes ont été quasiment exclusivement constituées de programmes d expression originale française en raison de l application d une politique de production inédite menée par NRJ 12 en faveur des magazines et divertissements Voir en annexe 2 la liste des œuvres audiovisuelles diffusées par la chaîne en

18 3. Pluralisme et déontologie des contenus audiovisuels Pluralisme et déontologie de l information et des programmes À la suite de la diffusion avec une signalétique de catégorie IV (déconseillé aux moins de 16 ans) d un reportage intitulé Cap d Agde: «Un été chez les naturistes» dans le cadre de l émission Tellement Vrai du 7 janvier 2011, qui avait fait l objet d une reconstitution non indiquée, le directeur de la chaîne et le producteur de l émission ont été auditionnés. Les obligations conventionnelles d honnêteté de l information et des programmes, ainsi que la nécessité d afficher en permanence la signalétique, leur ont été rappelées. Représentation de la diversité Pour l année 2011, NRJ 12 avait souscrit deux nouveaux engagements auprès du Conseil (insertion d une clause de sensibilisation à la diversité dans les contrats de commande de programmes, réunion annuelle avec ses collaborateurs sur le thème de la diversité) que la chaîne déclare avoir respectés. Les engagements antérieurement souscrits par la chaîne ont également été respectés. - NRJ 12 s était engagée à insérer une clause de sensibilisation à la diversité dans tous ses contrats de commande de programmes conclus en 2011, et, le cas échéant, dans les conditions générales des contrats qui y sont annexées. La clause suivante a été systématisée dans les contrats de NRJ 12 avec ses fournisseurs de productions : «Le producteur déclare au diffuseur avoir veillé, conformément aux recommandations de la société, à assurer la représentation de la diversité de la société française dans le choix des intervenants présents dans le ou les programmes, notamment en ce qui concerne les catégories socioprofessionnelles, le sexe, l origine et le handicap représentés». - Le second nouvel engagement de la chaîne consistait en l organisation d une réunion de tous ses collaborateurs en vue de sensibiliser chacun à la nécessité de respecter une juste représentation de la diversité de la société française dans les programmes mis à l antenne, de débattre des modalités pratiques d application de ce principe, de tirer un bilan des actions conduites au cours des mois précédents, de commenter les résultats du dernier baromètre semestriel de la diversité établi par le Conseil. Cette réunion s est tenue le 30 mai NRJ 12 s était également engagée à réserver une part significative des rôles des fictions originales commandées par la chaîne, soit au moins 20 %, à des comédiens perçus comme contribuant à la représentation de la diversité de la société française. Cet engagement n a pu être appliqué en raison de l absence de production ou coproduction de fictions originales en NRJ 12 a également respecté l obligation de représenter à l antenne la diversité des catégories socioprofessionnelles en particulier dans les émissions de 17

19 divertissement. Le magazine Tellement vrai, constitué de portraits de Français, a notamment permis de témoigner à l antenne de cette diversité. - Concernant la présence et l intervention des personnes handicapées dans l ensemble des programmes qu elle produit, la chaîne indique que l émission Tellement vrai a consacré une dizaine d éditions à ce thème (par exemple, l émission du 19 mai 2011 présentant une personne de petite taille, ou encore l émission du 9 juin 2011 consacrée à des jeunes de 20 ans souffrant d un handicap). Voir en annexe 3 le bilan de la représentation de la diversité fourni par NRJ

20 4. Protection de l enfance Mise en place du comité de visionnage ou comité d éthique Le comité de visionnage de la chaîne est composé de 11 personnes : - sept responsables et collaborateurs de l antenne (le directeur général du pôle Télévision/direction des antennes, la secrétaire générale, le directeur adjoint de l antenne en charge des acquisitions et de la programmation, le directeur des programmes de flux et divertissements, un chargé d acquisitions, un assistant acquisitions et le responsable fabrication PAD) ; - quatre personnes extérieures à la chaîne. La chaîne a déclaré dans son rapport d exécution que ce comité visionne sur demande les films, téléfilms, séries et les productions enregistrées de la chaîne, puis procède à une évaluation éditoriale et éthique du programme en complétant une fiche de visionnage préétablie. Munie de ces informations, la direction de l antenne exerce ses choix d acquisition et de programmation et demande, le cas échéant, toute modification du programme (telles des coupes) apparaissant utile. Campagnes o La campagne sur la protection du jeune enfant Cette campagne, prévue par la délibération du 22 juillet 2008, vise à protéger les enfants de moins de trois ans des effets de la télévision. Le Conseil a souhaité également qu elle porte sur la protection des enfants âgés de trois à six ans, dans un souci de sensibilisation aux différentes étapes du développement de l enfant. Les éditeurs sont tenus de concevoir et de diffuser, sous la forme de leur choix pendant trois jours et aux heures de grande écoute (messages dédiés, reportages, sujets dans les journaux télévisés, émissions, etc.), les informations mises à leur disposition par le Conseil sur son site internet et visant à sensibiliser le public aux «dangers présentés par la télévision en ce qui concerne les enfants de moins de trois ans». En raison de la diffusion de la nouvelle campagne sur la signalétique jeunesse qui a débuté en novembre 2011, la campagne sur la protection des enfants de moins de trois ans pour l année 2011 a été exceptionnellement reportée au début de l année o La campagne de sensibilisation à la protection du jeune public à la télévision Conformément au dispositif de protection de l enfance et aux demandes du Conseil, NRJ 12 a diffusé la campagne de sensibilisation à la signalétique jeunesse du 20 novembre au 4 décembre 2011 et l a prolongée jusqu au 30 décembre Le message de la campagne annuelle a été renouvelé et se compose de deux spots s adressant respectivement aux adultes et aux enfants, 19

21 mettant l accent sur la multiplicité des écrans (téléphone, ordinateur, télévision ).Pour la première fois, et conformément à la demande du Conseil, la campagne a également été diffusée sur les services médias audiovisuels à la demande. En ce qui concerne le film destiné aux familles, le Conseil a demandé aux chaînes de privilégier des horaires assurant une exposition maximale et un visionnage conjoint par les parents et les enfants, c est-à-dire entre 19 heures et 23 heures. Quant à la diffusion du film destiné au jeune public, le Conseil a souhaité une exposition principalement aux horaires de grande écoute de celuici. Spot famille Nb diffusions Spot famille Nb diffusions 19h-23h NRJ Source : CSA - Direction des programmes. Spot Enfant Nb diffusions 16 (dont 8 HGE) Nombre total de diffusions Rappel 2010 Sur l ensemble de la journée (13) NRJ 12 a assuré 33 diffusions de la campagne signalétique, un nombre en recul par rapport à celui de 2010 (46). Néanmoins, le spot famille a été programmé principalement entre 19 heures et 23 heures, conformément à la demande du Conseil. Respect des horaires et de la signalétique o Évolution statistique des programmes signalisés VOLUME HORAIRE DES PROGRAMMES SIGNALISÉS Déconseillé -10 ans 989 h 1400 h 1904 h 1 544h h Déconseillé -12 ans 114 h 274 h 261 h 237h 313 h Déconseillé -16 ans 13 h 10 h 38 h 34h 35 h Total h h 2203 h h h Source : CSA - Direction des programmes. Après une baisse sensible en 2010, les programmes signalisés ont progressé à nouveau fortement (+ 26,8 %), représentant 23,1 % du volume horaire annuel de programmes diffusés. Toutes les catégories de programmes signalisés étaient en hausse, notamment ceux relevant de la catégorie II (+ 26,5 %) et III (+ 32,1 %). 20

Rapport sur NRJ 12 Année 2012

Rapport sur NRJ 12 Année 2012 Rapport sur NRJ 12 Année 2012 Novembre 2013 Rapport sur NRJ 12 Année 2012 Sommaire Rapide panorama 2012 5 1. Obligations de programmation 9 Tableau des engagements quantitatifs 12 2. Quotas de diffusion

Plus en détail

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014

Direction des programmes DPAC. Novembre 2014 Direction des programmes DPAC Novembre 2014 Sommaire Services assujettis à la contribution réglementaire Définitions et obligations Assiettes et contribution réglementaire Ensemble des services de télévision

Plus en détail

Le court métrage. www.csa.fr

Le court métrage. www.csa.fr Le court métrage www.csa.fr I- Rappels juridiques et contexte 1. Définition du court métrage Le court métrage est une œuvre dont la définition apparaît en «creux» à travers les articles 2, 3 et 4 du décret

Plus en détail

Bilan de la société M6

Bilan de la société M6 Bilan de la société M6 Année 2009 les bilans du CSA Août 2010 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation Bilan de la société M6 Année 2009

Plus en détail

Rapport sur GULLI Année 2012

Rapport sur GULLI Année 2012 Rapport sur GULLI Année 2012 Novembre 2013 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation Rapport sur GULLI Année 2012 Sommaire Rapide panorama

Plus en détail

Bilan de la société Canal+

Bilan de la société Canal+ Bilan de la société Canal+ Année 2010 les bilans du CSA septembre 2011 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation Bilan de la société Canal+

Plus en détail

Bilan de la société TF1

Bilan de la société TF1 Bilan de la société TF1 Année 2009 Les bilans du CSA Novembre 2010 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation Bilan de la société TF1 Année

Plus en détail

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants :

(J.O. 11 juillet 2001-29 décembre 2001) Les dispositions du présent décret sont applicables aux éditeurs de services de télévision suivants : Décret n 2001-609 du 9 juillet 2001 pris pour l application du 3 ème de l article 27 et de l article 71 de la loi n 86-1067 du 30 septembre 1986 et relatif à la contribution des éditeurs de services de

Plus en détail

Rapport sur W9 Année 2012

Rapport sur W9 Année 2012 Rapport sur W9 Année 2012 Septembre 2013 Rapport sur W9 Année 2012 Sommaire Rapide panorama 2012 5 1. Obligations de programmation 9 Tableau des engagements quantitatifs 12 2. Quotas de diffusion 17 3.

Plus en détail

REGLES RELATIVES A LA PUBLICITE ET AU PARRAINAGE SUR TV5MONDE

REGLES RELATIVES A LA PUBLICITE ET AU PARRAINAGE SUR TV5MONDE REGLES RELATIVES A LA PUBLICITE ET AU PARRAINAGE SUR TV5MONDE LES REGLES RELATIVES A LA PUBLICITE Constitue une publicité toute forme de message télévisé diffusé contre rémunération ou autre contrepartie

Plus en détail

Rapport sur les chaînes D8, D17, i>télé et Canal+ Année 2013

Rapport sur les chaînes D8, D17, i>télé et Canal+ Année 2013 Rapport sur les chaînes D8, D17, i>télé et Canal+ Année 2013 Juillet 2014 1 Sommaire Synthèse et appréciation de l année 2013... 5 I. L offre de programmes... 9 A. Principales caractéristiques de l offre

Plus en détail

Rapport sur TMC Année 2012

Rapport sur TMC Année 2012 Rapport sur TMC Année 2012 Septembre 2013 Rapport sur TMC Année 2012 Sommaire Rapide panorama 2012 5 1. Obligations de programmation 9 Tableau des engagements quantitatifs 14 2. Quotas de diffusion 19

Plus en détail

Les bilans des chaînes gratuites de la TNT. Virgin 17. Année 2009. les bilans du CSA

Les bilans des chaînes gratuites de la TNT. Virgin 17. Année 2009. les bilans du CSA Les bilans des chaînes gratuites de la TNT Virgin 17 Année 2009 les bilans du CSA Septembre 2010 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015)

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) Sommaire I - Soutien à la production 2 Œuvres cinématographiques de longue durée Œuvres

Plus en détail

ADOPTER SON DISPOSITIF ÉLECTORAL POUR LES ELECTIONS FÉDÉRALES, RÉGIONALES ET EUROPÉENNES DU 25 MAI 2014

ADOPTER SON DISPOSITIF ÉLECTORAL POUR LES ELECTIONS FÉDÉRALES, RÉGIONALES ET EUROPÉENNES DU 25 MAI 2014 GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES ÉDITEURS POUR LA COUVERTURE DES ÉLECTIONS FÉDÉRALES, RÉGIONALES ET EUROPÉENNES DU 25 MAI 2014 EN FÉDÉRATION WALLONIE- BRUXELLES Les élections constituent un moment particulier

Plus en détail

Examen de certains aspects du cadre réglementaire de la télévision en direct (Avis d audience publique en radiodiffusion CRTC 2006-5)

Examen de certains aspects du cadre réglementaire de la télévision en direct (Avis d audience publique en radiodiffusion CRTC 2006-5) Montréal, le 27 septembre 2006 Madame Diane Rhéaume Secrétaire générale CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2 Par le formulaire d intervention du CRTC Objet : Examen de certains aspects du cadre réglementaire

Plus en détail

«Télé-réalité et classification juridique des émissions de télévision»

«Télé-réalité et classification juridique des émissions de télévision» «Télé-réalité et classification juridique des émissions de télévision» Cécile-Marie Simoni Université de Corse, France La télé-réalité constitue actuellement un phénomène qui a complètement bouleversé

Plus en détail

Les bilans des chaînes gratuites de la TNT NRJ 12. Année 2009. les bilans du CSA

Les bilans des chaînes gratuites de la TNT NRJ 12. Année 2009. les bilans du CSA Les bilans des chaînes gratuites de la TNT NRJ 12 Année 2009 les bilans du CSA novembre 2010 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation

Plus en détail

Bilan de la société Canal+

Bilan de la société Canal+ Bilan de la société Canal+ Année 2009 les bilans du CSA décembre 2010 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation Bilan de la société Canal+

Plus en détail

presse mardi 11 septembre 2012

presse mardi 11 septembre 2012 La fiction TV à l ère industrielle : Quel avenir pour les scénaristes? D après la deuxième édition de l étude de l OPCA-SACD (Observatoire Permanent des Contrats Audiovisuels) presse mardi 11 septembre

Plus en détail

«La télévision tue le cinéma.»

«La télévision tue le cinéma.» «La télévision tue le cinéma.» Le téléspectateur a oublié depuis longtemps que regarder un film à la télévision, ce n est que regarder une mauvaise copie de l original. Jean-Luc Godard Les relations entre

Plus en détail

«Toute communication commerciale en faveur d un opérateur de jeux d argent et de hasard légalement autorisé est :

«Toute communication commerciale en faveur d un opérateur de jeux d argent et de hasard légalement autorisé est : Délibération n 2010-23 du 18 mai 2010 relative aux conditions de diffusion, par les services de télévision et de radio, des communications commerciales en faveur d un opérateur de jeux d argent et de hasard

Plus en détail

Baromètre de perception de la qualité des programmes

Baromètre de perception de la qualité des programmes Baromètre de perception de la qualité des programmes Vague 1 Janvier 2013-1 - Méthodologie Recueil Etude réalisée par l Institut BVA par téléphone du 3 au 27 octobre 2012 auprès de 2002 personnes interrogées

Plus en détail

Sommaire P. 2 P. 4 P. 5 P. 6 P. 7 P. 8 P. 11 P. 13 P. 17 P. 23. Page 1

Sommaire P. 2 P. 4 P. 5 P. 6 P. 7 P. 8 P. 11 P. 13 P. 17 P. 23. Page 1 Page 0 Sommaire Contribution à la production cinématographique Définitions : services de cinéma Obligations Assiettes et obligations réglementaires cumulées Méthodologie Répartition des investissements

Plus en détail

ENVOI TF1 PUB 2013 05 du 10/01/2013 - TARIFS T2

ENVOI TF1 PUB 2013 05 du 10/01/2013 - TARIFS T2 ENVOI TF1 PUB 2013 05 du 10/01/2013 - TARIFS T2 Sur le site www.tf1pub.fr - Vous pouvez consulter les infos sur les tarifs et les programmes, visionner les vidéos sur la grille interactive et visualiser

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007)

Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007) Encaissement moyen du distributeur sur une entrée en salle de cinéma (1998-2007) Avril 2009 Centre national de la cinématographie Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de

Plus en détail

Cri t è r e s d e q u a l i f i c a t i o n «œ u v r e e u r o p é e n n e» D é c r e t n 90-6 6 d u 1 7 j a n v i e r 1 9 9 0 f i x a n t

Cri t è r e s d e q u a l i f i c a t i o n «œ u v r e e u r o p é e n n e» D é c r e t n 90-6 6 d u 1 7 j a n v i e r 1 9 9 0 f i x a n t DIRECTION DES PROGRAMMES Département production ŒUVRE AUDIOVISUELLE ŒUVRE CINEMATOGRAPHIQUE SYLVIE BREUIL sylvie.breuil@csa.fr PHILIPPE VIGNON philippe.vignon@csa.fr tél. + 33 1 40 58 37 18 tél. +33 1

Plus en détail

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires

LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires 1 Cour des comptes - Rappel du titre de avril la présentation 1, 2014 LES SOUTIENS À LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Des changements nécessaires Rapport public thématique Avril 2014 Cour

Plus en détail

Note d information Paris, 8 septembre 2011

Note d information Paris, 8 septembre 2011 Note d information Paris, 8 septembre 2011 FESTIVAL DE LA ROCHELLE 2011 L OFFRE ET LA CONSOMMATION DE FICTIONS SUR INTERNET Dans le cadre de sa mission d observation des usages numériques et de valorisation

Plus en détail

Les résultats d audience

Les résultats d audience Paris, le 08 mars 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour publication immédiate Les résultats d audience Voici les résultats de la vague n 20 de mesure de Médiamétrie concernant la période du 30 août 2010 au 13

Plus en détail

Festival - Reims DOSSIER DE PARTENARIAT

Festival - Reims DOSSIER DE PARTENARIAT Clin d Oeil 2-5 Festival - Reims July 2015 DOSSIER DE PARTENARIAT Le Festival Clin d Oeil est un événement artistique, biennale organisée le premier weekend de juillet, qui vise à mettre en avant la diversité

Plus en détail

I Le Défenseur des droits I

I Le Défenseur des droits I DIVERSIFIER SES RECRUTEMENTS SANS DISCRIMINER la rédaction des offres d emploi Ce qui est interdit Les exceptions autorisées par la loi Comment rédiger une offre d emploi Comment diversifier ses recrutements

Plus en détail

Heures supplémentaires et heures complémentaires

Heures supplémentaires et heures complémentaires INSTRUCTION n 2015-4 du 8 janvier 2015 Heures supplémentaires et heures complémentaires Emetteur : Direction des ressources humaines et des relations sociales - Direction gestion administrative du personnel

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE RADIO DE CATEGORIE A

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE RADIO DE CATEGORIE A 1/13 DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE RADIO DE CATEGORIE A SERVICE RADIOPHONIQUE ASSOCIATIF ACCOMPLISSANT UNE MISSION DE COMMUNICATION SOCIALE DE PROXIMITE ET DONT LES RESSOURCES COMMERCIALES PROVENANT

Plus en détail

Paris, le 18 novembre 2010 RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE N 1

Paris, le 18 novembre 2010 RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE N 1 COMITE DE CONCERTATION POUR LA DIFFUSION NUMERIQUE EN SALLES Paris, le 18 novembre 2010 RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE N 1 relative à la définition, au regard des usages professionnels, de la date de

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

Relations avec les auditeurs, téléspectateurs. et internautes Médiation. Bilan 2013. Du 1 er janvier au 31 décembre 2013

Relations avec les auditeurs, téléspectateurs. et internautes Médiation. Bilan 2013. Du 1 er janvier au 31 décembre 2013 Relations avec les auditeurs, téléspectateurs et internautes Médiation Bilan 2013 Du 1 er janvier au 31 décembre 2013 81.640 visites du site «Médiation» en 2013, qui ont entraîné la consultation de 138.065

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS»

STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS» STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS» Article 1 : dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association dénommée Association Culturelle et Sportive

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION SPORTIVE OU D UNE ASSOCIATION DE JEUNESSE ET D EDUCATION POPULAIRE

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION SPORTIVE OU D UNE ASSOCIATION DE JEUNESSE ET D EDUCATION POPULAIRE MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION SPORTIVE OU D UNE ASSOCIATION DE JEUNESSE ET D EDUCATION POPULAIRE OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 : constitution, dénomination, objet Il est fondé entre

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2015

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2015 BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2015 Les règlements seront sujets à modifications courant 2015, pour plus d'information, veuillez vous adresser au 03-80-44-37-09 et le site internet de la Région www.regionbourgogne.fr

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Offre - consommation - usages Février 2012 L'offre de TVR - février 2012 L'offre de TVR selon la durée de disponibilité nombre de vidéos volume horaire déc

Plus en détail

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01

ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE DU TAILLAN-MEDOC: LIVRES, CD, DVD MARCHE N 2015PAMFC01 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Commune du Taillan Médoc - Hôtel de Ville Place Michel Réglade 33320 Le Taillan-Médoc Tél: 05 56 35 50 60 ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS DE LA MEDIATHEQUE

Plus en détail

Bilan de la société nationale de programme France 2 Année 2005 les bilans du CSA novembre 2006

Bilan de la société nationale de programme France 2 Année 2005 les bilans du CSA novembre 2006 Bilan de la société nationale de programme France 2 Année 2005 les bilans du CSA novembre 2006 Conseil supérieur de l audiovisuel Direction des programmes Service de l information et de la documentation

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

Chiffres clés de la télévision payante 2012 (données relatives à la programmation)

Chiffres clés de la télévision payante 2012 (données relatives à la programmation) Chiffres clés de la télévision payante 2012 (données relatives à la programmation) Département des télévisions payantes de la direction des programmes Décembre 2013 Page 1 Méthodologie Le présent document

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES - REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL DE MINEURS «LA FARANDOLE» & ACCUEIL PERISCOLAIRE VILLE DE FEUCHEROLLES Article 1 : Généralités La commune de Feucherolles met en place un accueil de mineurs sur son territoire,

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011 Collège d autorisation et de contrôle Avis n 02/2011 Première évaluation de la Recommandation du 24 juin 2010 relative à la mise en valeur des œuvres européennes et de la Communauté française dans les

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE HORAIRES ET CONGES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015

FICHE TECHNIQUE HORAIRES ET CONGES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 Pôle Ressources Humaines Le 07/07/2014 FICHE TECHNIQUE HORAIRES ET CONGES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 La présente note a pour objectif de rappeler de manière aussi synthétique que possible le dispositif

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

Pour un nouveau régime des chaînes thématiques

Pour un nouveau régime des chaînes thématiques 1 Pour un nouveau régime des chaînes thématiques Dans le cadre d une réforme structurelle de la réglementation de l audiovisuel annoncée par la Ministre de la culture et de la communication en début d

Plus en détail

Etude statistique des données fournies par la CCIJP

Etude statistique des données fournies par la CCIJP Etude statistique des données fournies par la CCIJP Sommaire Introduction : Stagnation du nombre de cartes accordées en 2012... 4 1. Dans quels secteurs d activité les journalistes encartés travaillent-ils?

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMA/AUDIOVISUEL

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMA/AUDIOVISUEL Délibération n 12/02.495 du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon du 12 octobre 2012 Délibération n 14/02.250 du Conseil Régional du Languedoc-Roussillon du 27 juin 2014 REGLEMENT DU FONDS REGIONAL

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

Direction de l audiovisuel et de la création numérique Point d étape : le soutien à la production documentaire

Direction de l audiovisuel et de la création numérique Point d étape : le soutien à la production documentaire Direction de l audiovisuel et de la création numérique Point d étape : le soutien à la production documentaire Sunny Side of the doc, La Rochelle, 22 juin 2015 1 Au programme Les chiffres-clés de la production

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010 n 13 REPÈRES Septembre 2010 Directeur de la publication : André-Michel VENTRE, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ, chef du département de l ONDRP Les mineures mises en cause pour

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Offre - consommation - usages Décembre 2013 Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) décembre 2013 15 300 heures disponibles en décembre 2013 (+21,4

Plus en détail

REGLEMENT DE LA MEDIATHEQUE

REGLEMENT DE LA MEDIATHEQUE REGLEMENT DE LA MEDIATHEQUE Article 1 les missions de la Médiathèque La Médiathèque Municipale de Gruissan est un service public destiné à toute la population. Elle contribue aux loisirs, à la culture,

Plus en détail

BILAN DE CAMPAGNE HUÎTRES 2010

BILAN DE CAMPAGNE HUÎTRES 2010 BILAN DE CAMPAGNE HUÎTRES 2010 «Avec les huîtres, savourez des fêtes d exception!» 1 Le rappel des actions Page 3 Sommaire Le parrainage tv Pages 4 à 9 Les diffusions Page 5 Les bandeaux publicitaires

Plus en détail

Dossier de Presse 3 juillet 2009. Publicité et Jeux d argent

Dossier de Presse 3 juillet 2009. Publicité et Jeux d argent Dossier de Presse 3 juillet 2009 Publicité et Jeux d argent 1 Sommaire Le marché des jeux en France p.3 Le dispositif de régulation professionnelle de la publicité p.4 Elaboration de la nouvelle Recommandation

Plus en détail

INTERNATIONAL STANDARD Résumé Exécutif. BC-9001 version 1.0 SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

INTERNATIONAL STANDARD Résumé Exécutif. BC-9001 version 1.0 SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE INTERNATIONAL STANDARD Résumé Exécutif BC-9001 version 1.0 SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Exigences pour les Radiodiffuseurs (Radio, TV et sites internet associés) ISAS MSF 2003-2007 All rights reserved.

Plus en détail

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6

Introduction p.3. Méthodologie p.4. Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Evaluation de la campagne 2012 1 Sommaire Introduction p.3 Méthodologie p.4 Profil des répondants - Le public p.6 - Les musiciens p.6 Pratiques d écoute - du public - fréquentation des lieux de musique

Plus en détail

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr

Le Club de Gestion. Congés payés : mode d emploi. www.club gestion.fr Les salariés ont droit chaque année à des congés payés d une durée maximale de 5 semaines depuis 1982. Les règles de calcul et d indemnisation de ces périodes non travaillées sont régies par le code du

Plus en détail

Journée professionnelle des auteurs de doublage et de sous-titrage

Journée professionnelle des auteurs de doublage et de sous-titrage Journée professionnelle des auteurs de doublage et de sous-titrage Procédures et Données Économiques Journée des auteurs de doublage et de sous-titrage Les auteurs de doublage et de sous-titrage à la SACEM

Plus en détail

les études du CNC avril 2013

les études du CNC avril 2013 les études du CNC avril 2013 la diffusion de la fiction à la télévision en Centre national du cinéma de l image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 RESUMÉ ANONYMISÉ DE LA DÉCISION Décision relative à une Recommandation Domaines de compétence de l Institution : Défense des droits de l'enfant, Droits

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY Marcoussis, le 29 mai 2013 AVIS HEBDOMADAIRE n 960 MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY La loi du 1er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les

Plus en détail

Valorisation du tabagisme dans les films français à succès de 2006 à 2010

Valorisation du tabagisme dans les films français à succès de 2006 à 2010 Valorisation du tabagisme dans les films français à succès de 2006 à 2010 L objectif de la Ligue : dénoncer la publicité détournée Le placement de produits est une technique de commercialisation visant

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2013-533

Décision de radiodiffusion CRTC 2013-533 Décision de radiodiffusion CRTC 2013-533 Version PDF Référence au processus : 2013-195 Ottawa, le 2 octobre 2013 Golden West Broadcasting Ltd. Portage La Prairie (Manitoba) Demande 2012-1616-9, reçue le

Plus en détail

Consultation publique relative au suivi des règles encadrant la diffusion des brefs extraits de compétitions sportives

Consultation publique relative au suivi des règles encadrant la diffusion des brefs extraits de compétitions sportives Consultation publique relative au suivi des règles encadrant la diffusion des brefs extraits de compétitions sportives 2 Par un communiqué du 29 mai 2013, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a décidé

Plus en détail

L indice des fonctionnaires à la liquidation de leur retraite DREES

L indice des fonctionnaires à la liquidation de leur retraite DREES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 er trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

Les Français et la télévision : une consommation record

Les Français et la télévision : une consommation record Les Français et la télévision : une consommation record Comment les Français regardent-ils la télévision? Quels sont leurs programmes préférés? Leur équipement? Réponses avec les chiffres-clés issus du

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR)

Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) Baromètre de la télévision de rattrapage (TVR) offre - consommation - public mars 2015 16 200 heures de programmes disponibles en mars 2015 (+5,4 % sur un an) En mars 2015, l offre des nationales gratuites

Plus en détail

RADIO ÉNERGIE CONCOURS ÉNERGIE Tour 2016 RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION

RADIO ÉNERGIE CONCOURS ÉNERGIE Tour 2016 RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION RADIO ÉNERGIE CONCOURS ÉNERGIE Tour 2016 RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION 1. Le concours «ÉNERGIE Tour 2016» (ci-après le «concours») est organisé par Bell Media inc. (ciaprès les «Organisateurs du concours»).

Plus en détail

Un accord de séparation:

Un accord de séparation: Un accord de séparation: { Plus qu un simple morceau de papier 11 décembre 2014 Présenté par: Gabrielle Beaulieu, avocate en droit familial chez Droit familial à la carte Présentation préparée pour Action

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON II LE STAND ET SON POSITIONNEMENT BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 25 février au 04 mars 2012 Le CRT Lorraine a été invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève

Statuts. de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Statuts de la Chambre de commerce, d industrie et des services de Genève Avril 2010 1 I. DÉNOMINATION, SIÈGE, BUT Article 1 er : Dénomination Il est constitué, sous la dénomination «Chambre de commerce,

Plus en détail

PARRAINAGE. Les présentes conditions s appliquent aux opérations de parrainage mises en place sur l EPTV, CANAL ALGERIE et ALGERIAN THIRD CHANNEL.

PARRAINAGE. Les présentes conditions s appliquent aux opérations de parrainage mises en place sur l EPTV, CANAL ALGERIE et ALGERIAN THIRD CHANNEL. PARRAINAGE 1- Définition : Le parrainage est toute participation d une personne morale publique ou privée n exerçant pas d activités de radiodiffusion télévisuelle ou de production d œuvres audiovisuelles

Plus en détail

PROJET DE CAHIER DES CHARGES DE LA SOCIÉTE FRANCE 4. Préambule

PROJET DE CAHIER DES CHARGES DE LA SOCIÉTE FRANCE 4. Préambule PROJET DE CAHIER DES CHARGES DE LA SOCIÉTE FRANCE 4 Préambule Complémentaire des autres chaînes de France Télévisions, France 4 contribue à renforcer l offre culturelle, artistique et de spectacles vivants

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

Convention. Entre la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), Et, M (nom et prénom).

Convention. Entre la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), Et, M (nom et prénom). Convention d octroi d une licence de création et d exploitation d une chaine de télévision privée thématique et fixant les conditions et modalités particulières y afférente. Entre la Haute Autorité Indépendante

Plus en détail

Le secteur informatique

Le secteur informatique Mai 2014 Le secteur informatique Service Etudes CCI Indre Le secteur informatique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR INFORMATIQUE EN FRANCE Etablissements

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

Bilan de la société nationale de programme France 5 Année 2007 les bilans du CSA Août 2008

Bilan de la société nationale de programme France 5 Année 2007 les bilans du CSA Août 2008 Bilan de la société nationale de programme France 5 Année 2007 les bilans du CSA Août 2008 Conseil supérieur de l audiovisuel Direction des programmes Service de l information et de la documentation Août

Plus en détail

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Les droits familiaux

Plus en détail

NRJ Extravadance TOUR 2012 BY SAM

NRJ Extravadance TOUR 2012 BY SAM PREFET DE LA MANCHE Préfecture de la Manche Place de la préfecture 50 009 Saint-Lô Cedex Tél. +33(0)2 33 75 49 50 Fax. +33(0)2 33 57 36 66 www.manche.gouv.fr // Sécurité routière NRJ Extravadance TOUR

Plus en détail