Guellerin Julien, Gerin Yann, Daboudet Fabrice Communication Publicitaire Audiovisuelle (M2 - JInfocom)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guellerin Julien, Gerin Yann, Daboudet Fabrice Communication Publicitaire Audiovisuelle (M2 - JInfocom)"

Transcription

1 LE TELEACHAT Lorsqu on entend «téléachat», on pense immédiatement et bien logiquement à la télévision, mais, étymologiquement parlant, le terme désigne plus généralement «l achat à distance». En cela, la vente à distance comprend aussi bien la vente par correspondance (catalogue), le téléshopping et la vente en ligne. Or, l explosion du Net a contribué logiquement à l amélioration des services de téléachat, proposant de nouvelles options aux consommateurs. Le Net supplante-t-il le téléachat télévisuel ou est-ce un simple complément? Dans une première partie, nous analyserons le «téléachat» traditionnel de l illustre Pierre Bellemare en présentant l histoire, le concept, la législation en vigueur et la stratégie marketing d un tel programme. Dans une seconde partie, nous axerons notre travail sur la révolution de la vente en ligne : le e-shopping. Et nous verrons comment ces deux pratiques co-évoluent. Le téléachat en France : déjà 20 ans d existence au petit écran 1) Définitions : Le téléachat est une stratégie de marketing direct télévisuel destiné à vendre à distance et à chaud à l aide de deux principaux médias : la télévision et le téléphone. (Que saisje? La vente directe à la télévision Sophie de Menthon 1998) On entend par téléachat la diffusion d offres faites directement au public en vue de la fourniture, moyennant paiement, de biens meubles ou immeubles, de services, ou de droits et obligations s y rapportant. (déf. CSA) 2) Un peu d histoire : D abord aux Etats-Unis Le téléachat est apparu sur le continent nord-américain sous le nom de «teleshopping» dans la seconde moitié des années 70 en même temps que l émergence du Marketing direct. Cependant, son expansion n a été significative qu à partir de 1984 lorsque le Television Deregulation Act a libéré les quotas de publicité (jusqu alors le temps de publicité était limité à 12 minutes par heure). Le téléachat avait pour première fonction d'écouler rapidement des stocks invendus de produits bas de gamme. Plus tard, le programme s est attaché aux produits innovants. Entre 1986 et 1989, le téléachat outre-atlantique était en pleine explosion puisqu on fait état pour cette période d une croissance de 360% du marché. Les deux grands programmes leaders étaient alors Home Shopping Network et QVC (Quality, Value, Convenience = Qualité, Valeur, Confort). Encore aujourd hui, aux Etats-Unis, le téléachat est un mode de distribution à part entière. Il est complètement ancré dans les mœurs américains. 1

2 Puis en France Le téléachat s est implanté en France sous l initiative de Pierre Bellemare. Il s est approprié le concept sous la dénomination de télé-achat et la première expérience eut lieu en 1987, sur TF1, à travers l émission intitulée Magazine de l objet, renommée par la suite Téléshopping. Il a même fondé, en 1987, en association avec le belge Roland Kluger, Home Shopping Service, une société opératrice de téléachat. Il a ainsi vendu son savoir-faire à de nombreuses chaînes françaises et étrangères. Le téléachat en France est donc né avec l émergence d un secteur privé télévisuel. Après TF1, c est M6 qui se lancera sur la vague VADiste du téléachat avant que les chaînes du câble et du satellite n emboîtent le pas. Mais le développement du téléachat est accompagné d une législation française relativement coercitive en matière de diffusion. Elle est élaborée et surveillée par le Conseil Supérieur de l Audiovisuel (CSA). 3) Législation : Tout d abord, il faut bien savoir que le téléachat n est pas assimilable à de la publicité. Selon le décret du 27 mars 1992 (article 2, alinéa 2) : "La publicité n'inclut pas les offres directes au public en vue de la vente, de l'achat ou de la location de produits ou en vue de la fourniture de services contre rémunération". Le téléachat évolue donc au sein d un cadre juridique bien spécifique défini par la loi n du 6 janvier 1988 et modifiée successivement par les décrets du 20 octobre 1992 et du 28 décembre Voyons les grandes lignes de la loi en dehors des règles communes à l ensemble des émissions de télévision (principes déontologiques - véracité, décence, respect de la dignité humaine) : Pour ce qui est des chaînes publiques la législation en vigueur leur permet de préciser les conditions dans lesquelles les biens ou services doivent être décrits à l'antenne aux fins d'assurer une parfaite information du téléspectateur, et de fixer les modalités de promotion d'un même bien ou service dans une émission de téléachat et dans un écran publicitaire. Ceci dit, aucune chaîne publique en France ne propose à l heure actuelle une émission de téléachat. Quant aux chaînes privées, le CSA fait la distinction entre les chaînes accessoirement dédiées au téléachat et celles qui le sont exclusivement consacrées. Services accessoirement consacrés au téléachat : En vue de prévenir une programmation excessive, en nombre et en durée, d'émissions de téléachat, la durée de chaque émission ne peut être inférieure à quinze minutes, leur durée totale ne peut excéder trois heures par jour et il ne peut pas être programmé plus de huit émissions quotidiennes. S'agissant des services diffusés par voie hertzienne terrestre, les émissions ne peuvent être diffusées qu'entre minuit et onze heures et, dans la limite d'une heure, entre quatorze et seize heures. Aucune diffusion ne peut en outre intervenir les mercredi et samedi après-midi et le dimanche toute la journée. Les chaînes du câble et du satellite échappent à ces contraintes. Les émissions de téléachat doivent être clairement annoncées comme telles. Les émissions de téléachat ne peuvent être interrompues par des écrans publicitaires. Les émissions de téléachat ne peuvent comporter l'indication d'une quelconque marque. 2

3 Services exclusivement consacrés au téléachat (câble, satellite, TNT) : Il leur est possible de diffuser quotidiennement plus de trois heures d'émissions. La citation des marques est possible. Les émissions peuvent ne pas être clairement annoncées. Les émissions peuvent être interrompues par des écrans publicitaires. 4) Stratégie marketing du téléachat : Le téléachat est une vitrine exceptionnelle et un canal de vente efficace pour les entreprises fournisseurs. Il permet de toucher un large public (entre et téléspectateurs en moyenne selon les émissions) en un minimum de temps. Mais une bonne vente impose au préalable un suivi très strict des règles marketing (casting des objets, présentation, démonstration ). Un casting rigoureux : La liste des produits commercialisés chaque année est longue. Plus de 250 articles de 30 à 8000 euros sont ainsi présentés annuellement sur TF1. La sélection de ces objets dépend avant tout de la nature des téléacheteurs. Selon TF1 (Téléshopping), ces derniers sont majoritairement des femmes (72 %) âgées en moyenne de 54 ans et qui habitent à 84 % en province (susceptibles de s intéresser à des produits d usage de la maison). Sur M6 (M6 boutique), ce sont plutôt des jeunes femmes s'intéressant aux articles liés à la famille, au bien-être et à la beauté. Si l objet convient à l un de ces deux types de population, il doit ensuite être référencé par les sociétés de téléachat. Pour cela, «il faut avant tout qu'il soit télégénique et que l'avantage pour le consommateur soit immédiatement démontrable à la télévision» prévient Catherine Moser, grossiste en téléachat. D où l importance d un argumentaire de vente percutant. Les produits sélectionnés en priorité doivent apporter une forte valeur ajoutée et être innovants. La fiabilité est également un des premiers critères de choix. Le produit doit respecter les normes de sécurité et les réglementations en vigueur. La qualité est aussi mise à l'épreuve. Par exemple, les cosmétiques ou les aliments diététiques doivent subir des tests d'efficacité réalisés en laboratoire. Les prix de vente sont ensuite négociés avec les fournisseurs qui doivent assurer des stocks suffisants pour assurer la commande. Le premier passage à l'antenne est ensuite déterminant. Les articles qui ne rencontrent pas de succès commercial à la première diffusion sont immédiatement éliminés. Il est convenu qu un produit doit générer au moins euros de chiffre d'affaires par passage. A noter que le fournisseur ne paie aucun ticket d'entrée pour présenter son article à l'antenne. Il ne prend pas non plus en charge la production du petit film de démonstration. En revanche, si son produit bénéficie de plusieurs passages, il devra s'acquitter d'un droit de rediffusion. Chez Home Shopping Service, il est facturé 300 euros par passage supplémentaire. 3

4 Les conseils pour bien vendre en téléachat : «Selon nous, la gestion de la relation client en téléachat est le fruit de trois facteurs : le principe d interactivité, sur lequel repose la vente par télévision, l achat d impulsion, fondement du comportement du consommateur qui achète par télévision et une politique d assortiment basée sur le renouvellement permanent des produits» analyse Suzanne Pontier, professeur de marketing à l IUT de Créteil. La règle de l impulsivité Commander à partir d un catalogue, c est prendre son temps, réfléchir, peser le pour et le contre, et inscrire l achat dans le temps. Pour ce qui est du téléachat le schéma comportemental est différent car commander en téléachat répond à la règle de la réactivité. Cette règle de l achat d impulsion a une incidence bien définie sur la forme des émissions et la nature des articles proposés. Démontrer pour rassurer Etant donné que les téléspectateurs ne sont pas en contact physique avec le produit, ils ont besoin d être rassurés. C est là qu opère le savoir-faire du vendeur, la «tchatche» de l animateur (hyperboles et autres superlatifs), la proximité du «gadget». Une des phrases favorites étant : «On a choisi ce qu il y a de meilleur pour vous». Et ce qui va pousser à l achat à ce moment est la démonstration. Il est donc important que l objet présenté ait un attrait «spectaculaire», qu il soit gadgétisé. Donner l impression de l exclusivité du produit Il faut que les articles surprennent. Inutile de proposer des produits que l on peut retrouver dans son commerce de proximité ou dans n importe quel hypermarché. Il doit donc s agir de quelque chose d original, de différent, d inventif et «d unique». D ailleurs, de manière générale, un contrat d exclusivité de diffusion est signé entre les fournisseurs et la société de téléachat. Programmation : la production seule décisionnaire Dès lors que son produit est référencé chez la société de télémarketing et que les deux parties se sont mises d'accord sur les modalités, le fournisseur n'est plus décisionnaire. C'est le producteur qui devient maître de l'exploitation qu'il souhaite faire du produit. Il choisit les heures et la fréquence des programmations, de même que le temps accordé à chaque article. Le laps moyen minimal de présence à l'écran est de 1,30 minute et de 15 minutes maximum. Scénarisation de la présentation Lors de la première apparition du produit, en guise de test, on en fait une mise en avant courte et simple. Si c est un succès commercial, on accroît la plage de programmation, voire on réalise un show avec scénarisation entre séquences plateaux, films et témoignages d utilisateurs. 4

5 Durée de vie d un produit Elle reste fonction d'un certain nombre de critères : audience ponctuelle, nature de la présentation, produit lui-même, offre promotionnelle... Elle peut se réduire à une unique diffusion, ou s'étaler sur une dizaine d'années de programmation, mais dans ce dernier cas, il faut prendre soin d aménager la présentation pour ne pas lasser le public. Le groupe Téléshopping en chiffres 20 : ans d existence (création en 1987) 364 : nombre d émissions diffusées chaque année : téléspectateurs la semaine et jusqu à 1 million le week-end 1,4 : millions de clients actifs 3 : émissions (Téléshopping, Télévitrine, Shopping Avenue Matin) 2 : millions de colis expédiés par an soit un colis toutes les 3 secondes 1 : filiale de téléachat sur le câble et satellite (Euroshopping) et une à l international en Turquie +37,8% : la croissance du chiffre d affaire du groupe sur les neuf premiers mois 2007, qui bénéficie du fort développement de l activité Internet (+35%) Deux extraits datant de 1991 du «Club Téléachat» diffusé sur la Cinq. Bien qu anciens, ils illustrent parfaitement la stratégie marketing d un programme de téléachat. Les méthodes n ont pas changé depuis x1iub0_extrait-club-du-teleachat-2_ads x165qc_extrait-teleachat-1991_ads 5

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011

Collège d autorisation et de contrôle. Avis n 02/2011 Collège d autorisation et de contrôle Avis n 02/2011 Première évaluation de la Recommandation du 24 juin 2010 relative à la mise en valeur des œuvres européennes et de la Communauté française dans les

Plus en détail

CLASSIFICATION DE NICE - 10e édition, version 2015

CLASSIFICATION DE NICE - 10e édition, version 2015 Classe 35 Publicité; gestion des affaires commerciales; administration commerciale; travaux de bureau. Note explicative La classe 35 comprend essentiellement les services rendus par des personnes ou par

Plus en détail

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET

LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET LA STRATÉGIE «BIG DATA» DE ROULARTA MEDIA GROUP PREND DE L AMPLEUR GRÂCE À SELLIGENT TARGET Le groupe, véritable machine à idées des médias, tire parti de l analyse comportementale pour optimiser son marketing

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

:Réalisé par BELHASSAN Selma

:Réalisé par BELHASSAN Selma :Réalisé par BELHASSAN Selma Introduction Le Plan Première partie: Présentation de l entreprise 1) Bref aperçu 2) Historique 3) Répartition géographique 4) Le développement durable Deuxième partie: L étude

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section J Division 60 60 PROGRAMMATION ET DIFFUSION Cette division comprend les activités d édition de chaines

Plus en détail

FICHE METIER. «Chef de chaîne» Chef de chaîne APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Chef de chaîne» Chef de chaîne APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef d antenne «Chef de chaîne» APPELLATION(S) DU METIER Chef de chaîne DEFINITION DU METIER Chef de chaîne est en charge de la diffusion technique des programmes. Il est garant de la continuité de la

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS MEDIAS Mme. Zineb El Hammoumi Communication hors médias Marketing direct Définition Objectifs Moyens Outils SOMMAIRE PLV (Publicité sur lieu de Vente) Définition

Plus en détail

Les principales fonctions dans une entreprise

Les principales fonctions dans une entreprise Fiche d animation Compétence B3 Les principales fonctions dans une entreprise Objectif Montrer aux élèves que les entreprises ont des modes de fonctionnement communs, quel que soit leur secteur d activité.

Plus en détail

Générer du trafic payant. Laurent BIZOT, Oxatis Lucile Chanel, ebay

Générer du trafic payant. Laurent BIZOT, Oxatis Lucile Chanel, ebay Générer du trafic payant Laurent BIZOT, Oxatis Lucile Chanel, ebay 13 et 14 mai 2011 Trouvez des nouveaux clients Adaptez-vous aux évolutions du E-Commerce Allez chercher les clients où ils se trouvent

Plus en détail

Le marché publicitaire télévisuel français en 2009 : (r)évolution? Commission prospective

Le marché publicitaire télévisuel français en 2009 : (r)évolution? Commission prospective Le marché publicitaire télévisuel français en 2009 : (r)évolution? Commission prospective Février 2009 Synthèse L annonce par le Président de la République, le 8 janvier 2008, d engager une réflexion sur

Plus en détail

ATTESTATION PARENT SEUL

ATTESTATION PARENT SEUL Je soussigné(e) : Monsieur/Melle/ Mme ATTESTATION PARENT SEUL Domiciliée au :... Nationalité :... Déclare être la mère /père biologique de : De l Enfant mineur, désigné ci-après et garantit être seule

Plus en détail

Bien plus qu un sourire

Bien plus qu un sourire Bien plus qu un sourire CHARLEEN, ENTRE NOUS Depuis 1985, l agence Charleen propose à ses clients son expertise dans la gestion de leur accueil et a su développer de nombreuses prestations au fil des années.

Plus en détail

RÈGLEMENT DU JEU «À QUI RESSEMBLEZ-VOUS?»

RÈGLEMENT DU JEU «À QUI RESSEMBLEZ-VOUS?» Le présent règlement définit les règles juridiques applicables à cette opération ainsi que l ensemble des modalités de participation et de tirage au sort. Article 1 - Organisation Mutuelle Bleue, mutuelle

Plus en détail

Portfolio Boutique en ligne - Site internet

Portfolio Boutique en ligne - Site internet Portfolio Boutique en ligne - Site internet Sommaire PRÉSENTATION 3 l équipe 4 e-commerce 5 www.philibertnet.com 6 www.racing-equipements.com 7 www.lubuniversal.com 8 www.plugnplay.re 9 www.paroledesioux.com

Plus en détail

TÉLÉACHAT : LA FRANCE DOIT-ELLE ENFIN ACHETER LE CONCEPT?

TÉLÉACHAT : LA FRANCE DOIT-ELLE ENFIN ACHETER LE CONCEPT? TÉLÉACHAT : LA FRANCE DOIT-ELLE ENFIN ACHETER LE CONCEPT? ACTUALITÉ, PERSPECTIVES ET POTENTIEL DE LA VENTE TÉLÉVISÉE EN FRANCE OLIVIER BABEAU Société d études et de conseil fondée et dirigée par Mathieu

Plus en détail

Circulaire du 7 juillet 2009

Circulaire du 7 juillet 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l économie, de l industrie et de l emploi NOR : ECEC0907743C Circulaire du 7 juillet 2009 concernant les conditions d application de l arrêté du 31 décembre 2008 relatif

Plus en détail

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE 2011 Notre portail Smart TV a reçu la récompense «Best innovation» lors du CES 2011 en s appuyant sur son extrême

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

La règlementation autour du cadeau d affaire et promotionnel

La règlementation autour du cadeau d affaire et promotionnel La règlementation autour du cadeau d affaire et promotionnel Le cadeau d affaires et l objet promotionnel n échappent pas à la règlementation fiscale. Qu il s agisse d un cadeau de fin d année pour un

Plus en détail

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program

Avis d Appel d Offres Ouvert : Campagne Publicitaire pour l American English Language Program Introduction : l Ambassade des Etats Unis au Niger est heureuse d annoncer l ouverture d un appel d offres ouvert pour une campagne publicitaire pour son programme d anglais qui vient juste d être transféré

Plus en détail

Publicité, parrainage et téléachat. à la télévision et à la radio

Publicité, parrainage et téléachat. à la télévision et à la radio Publicité, parrainage et téléachat à la télévision et à la radio Les brochures du CSA Janvier 2008 Conseil supérieur de l audiovisuel Direction des Programmes Service de l information et de la documentation

Plus en détail

Bordeaux, jeudi 3 février 2011

Bordeaux, jeudi 3 février 2011 Pionnier du commerce en ligne, Cdiscount, filiale du groupe Casino, est le leader de la distribution par Internet en France. Cdiscount propose une offre de produits de plus de 100 000 références répartie

Plus en détail

MONITEUR BELGE 24.07.2009 BELGISCH STAATSBLAD

MONITEUR BELGE 24.07.2009 BELGISCH STAATSBLAD 50609 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE F. 2009 2624 [C 2009/29372] 26 MARS 2009. Arrêté du Gouvernement de la Communauté française portant coordination du décret sur les services de médias audiovisuels

Plus en détail

VADE MECUM Services payants surtaxés

VADE MECUM Services payants surtaxés VADE MECUM Services payants surtaxés Pratiques et règles applicables 2013 Jeux et concours Call TV Voyance Jeux de casino Télé-achat Avertissement Le présent document rencontre un objectif didactique.

Plus en détail

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)?

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)? STRATÉGIE COMMERCIALE : DÉMARCHER SA CLIENTÈLE Cette fiche vous propose des conseils pratiques sur la prospection d une clientèle ainsi que sur la prospection commerciale, et vous guide pour la concrétisation

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT

LA POLITIQUE DE COMMUNICATION. Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication. Myriem Le May COMEIT LA POLITIQUE DE COMMUNICATION Une entreprise peut vendre un produit sans publicité mais pas sans communication La communication est l'ensemble des actions permettant de faire connaître les produits et

Plus en détail

L Y C É E D E L A C O M M U N I C A T I O N

L Y C É E D E L A C O M M U N I C A T I O N L Y C É E D E L A C O M M U N I C A T I O N CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Étudiants des Sections de Techniciens Supérieurs Vu le décret 2006-1093 du 29 août 2006 (J.O. du 31.08.2006), Vu

Plus en détail

Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre 2003 relative aux modalités d accueil en milieu professionnel des élèves mineurs de moins de seize ans :

Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre 2003 relative aux modalités d accueil en milieu professionnel des élèves mineurs de moins de seize ans : CONVENTION RELATIVE A L ORGANISATION DE SEQUENCE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL DANS LE CADRE DE L OPERATION «BRAVO LES ARTISANS de Charente-Maritime» Vu la circulaire n 2033-134 du 8 septembre

Plus en détail

Elaboration du plan France Numérique 2020

Elaboration du plan France Numérique 2020 Paris, le 30 septembre 2011 Elaboration du plan France Numérique 2020 Réponse de l ARPP à la consultation publique Organisme de régulation professionnelle de la publicité en France, l Autorité de Régulation

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Audiotel- SMS/ Beko- Top Chef 2014»

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Audiotel- SMS/ Beko- Top Chef 2014» REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Audiotel- SMS/ Beko- Top Chef 2014» ARTICLE 1 La société M6 WEB, 89 avenue Charles de Gaulle, 92575 NEUILLY-SUR-SEINE Cedex ainsi et la société Beko, 266 avenue du Président

Plus en détail

Programme REC Solar Professional. Des avantages garantis, pour vous et vos clients

Programme REC Solar Professional. Des avantages garantis, pour vous et vos clients Programme REC Solar Professional Des avantages garantis, pour vous et vos clients Rejoignez le programme REC Solar Professional «Je fais partie d un réseau puissant. Le programme me fait bénéficier d avantages

Plus en détail

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme Les essentiels de Côte-d Or Tourisme N 3 novembre 2008 «Je souhaite créer et vendre des produits touristiques» Vous souhaitez vendre une journée tout compris avec par exemple une nuit en hôtel, un déjeuner

Plus en détail

PLAN. --> PDV (Promotion de ventes) et PLV (Publicité sur lieu de vente)

PLAN. --> PDV (Promotion de ventes) et PLV (Publicité sur lieu de vente) COURS N 4 : LA POLITIQUE DE DISTRIBUTION COURS DE MARKETING / Cours n 4 : La politique de distribution --> MSG / IAE --> Novembre 2005 1 --> Introduction --> Les fonctions de la distribution --> Canal

Plus en détail

Country factsheet - Mai 2015. Pologne

Country factsheet - Mai 2015. Pologne Country factsheet - Mai 2015 Pologne Située au cœur de l Europe centrale, la Pologne semble commencer à connaître une certaine prospérité économique qui a déjà commencé à bénéficier au développement de

Plus en détail

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise Note préliminaire : Le plan d'actions commerciales est un document interne à l'entreprise, ayant pour objectif de présenter et de rationaliser

Plus en détail

QVC FRANCE, DISTRIBUTEUR MULTICANAL INTERNATIONAL DE PRODUITS DE BEAUTÉ, BIJOUX, MODE ET MAISON SE LANCE EN FRANCE

QVC FRANCE, DISTRIBUTEUR MULTICANAL INTERNATIONAL DE PRODUITS DE BEAUTÉ, BIJOUX, MODE ET MAISON SE LANCE EN FRANCE Communiqué de presse QVC FRANCE, DISTRIBUTEUR MULTICANAL INTERNATIONAL DE PRODUITS DE BEAUTÉ, BIJOUX, MODE ET MAISON SE LANCE EN FRANCE Paris, 21 mai 2015 - QVC annonce la création de 250 emplois à Aubervilliers,

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2013 Réalisé par 1 Édito L Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers succède à l Observatoire de l équipement des foyers pour

Plus en détail

1 er guide PDF. Comment démarrer?

1 er guide PDF. Comment démarrer? 1 er guide PDF Comment démarrer? Bonjour, vous avez décidé de faire carrière dans les Relations Humaines. Et vous avez choisi Kapler Magazine. Bravo, c est le meilleur choix. Voyons maintenant comment

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche

SEGPA EREA. académie Versailles ENTRE : Nom du stagiaire : Prénom : Éducation Nationale Enseignement Supérieur Recherche Convention relative à l organisation de stages d application en milieu professionnel. Élèves de 4 ème âgés de moins 15 ans Élèves de 3 ème âgés de plus 15 ans (Convention type approuvée par la cellule

Plus en détail

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE AGENCE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'AGENCE IMMOBILIÈRE...

Plus en détail

quelle stratégie mettre en place (quand, comment, où)?

quelle stratégie mettre en place (quand, comment, où)? stratégie commerciale : démarcher sa clientèle Cette fiche vous propose des conseils pratiques sur la prospection d une clientèle ainsi que sur la prospection commerciale, et vous guide pour la concrétisation

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada

Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Financement d une entreprise étrangère qui exerce des activités au Canada Le Canada offre des occasions d affaire à ceux qui souhaitent financer une entreprise étrangère au pays et présente tout un éventail

Plus en détail

RECRUTEMENT. IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé. Courtier de proximité en réseau

RECRUTEMENT. IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé. Courtier de proximité en réseau RECRUTEMENT IMMOFINANCES.NET est un réseau spécialisé Courtier de proximité en réseau en crédit immobilier, assurance de prêt, rachat de crédit, crédit pro et réméré immobilier Vous avez envie d entreprendre?

Plus en détail

Qui est Smart AdServer?

Qui est Smart AdServer? Qui est Smart AdServer? Smart AdServer développe et commercialise l'une des principales technologies d'adserving pour la gestion des campagnes en ligne pour les agences média et les éditeurs. Créée en

Plus en détail

BROCHURE DE PRESENTATION

BROCHURE DE PRESENTATION MS -sms Introduction Le SMS Marketing est l outil de communication one-to-one idéal. vous offre la possibilité de : Communiquer en temps réal avec vos clients Promouvoir une offre Diffuser des informations

Plus en détail

BROCHURE DE PRESENTATION

BROCHURE DE PRESENTATION smsway.eu BROCHURE DE PRESENTATION Introduction Le SMS Marketing est l outil de communication one-to-one idéal. SMSWay vous offre la possibilité de : a Communiquer en temps réal avec vos clients a Promouvoir

Plus en détail

Bilan de la société Canal+

Bilan de la société Canal+ Bilan de la société Canal+ Année 2009 les bilans du CSA décembre 2010 CONSEIL SUPERIEUR DE L AUDIOVISUEL Direction des programmes Service de l information et de la documentation Bilan de la société Canal+

Plus en détail

e-commerce+ e-commerce+ LE CHOIX DU MULTICANAL Hydraligne, le succès pour ce spécialiste de la parapharmacie en ligne!

e-commerce+ e-commerce+ LE CHOIX DU MULTICANAL Hydraligne, le succès pour ce spécialiste de la parapharmacie en ligne! e-commerce+ Magazine d information d Octave N 10 - Spécial parapharmacie, médical et cosmétologie - Avril 2014 e-commerce+ LETTRE D INFORMATION D OCTAVE.BIZ MICHEL PERRINET - PDG d'octave " Comme le Laboratoire

Plus en détail

PUBLICITÉ ET CRÉDIT À LA CONSOMMATION. Les modifications apportées par la Loi du 1 er juillet 2010

PUBLICITÉ ET CRÉDIT À LA CONSOMMATION. Les modifications apportées par la Loi du 1 er juillet 2010 PUBLICITÉ ET CRÉDIT À LA CONSOMMATION Les modifications apportées par la Loi du 1 er juillet 2010 La Directive «crédit à la consommation» du 23 avril 2008 a été transposée par la loi n 2010-737 du 1 er

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet de la transition de la télévision analogique à la télévision numérique au Canada

Ce que vous devez savoir au sujet de la transition de la télévision analogique à la télévision numérique au Canada TEMPORIBUD AUTEM QUINSUD ET AUR Le bureau de la consommation du Canada Ce que vous devez savoir au sujet de la transition de la télévision analogique à la télévision numérique au Canada LA TRANSITION QUE

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Audiotel - SMS / Qui est la taupe»

REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Audiotel - SMS / Qui est la taupe» REGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Audiotel - SMS / Qui est la taupe» ARTICLE 1 La société M6 WEB, 89, avenue Charles de Gaulle, 92575 NEUILLY-SUR-SEINE Cedex, organise à l occasion de la diffusion de l émission

Plus en détail

Ag en ce de Co mm un ica tio

Ag en ce de Co mm un ica tio n Ag en ce de Co mm un ica tio & Marketing Services ARTS&TENDANCESGAZDEFRANCEPEUGEOTCARGLASS J E T T O U R S R E N A U LT V Y G O N G M F A D A K U K A B B R A U N F I R S TA L E R T S K A N D I A C L

Plus en détail

PREMIER FORUM INTERNATIONAL DES RELATIONS PUBLIQUES D ALGER. Les 25, 26 et 27 Avril 2012 Hôtel Hilton, Alger APERCU GENERAL

PREMIER FORUM INTERNATIONAL DES RELATIONS PUBLIQUES D ALGER. Les 25, 26 et 27 Avril 2012 Hôtel Hilton, Alger APERCU GENERAL PREMIER FORUM INTERNATIONAL DES RELATIONS PUBLIQUES D ALGER Les 25, 26 et 27 Avril 2012 Hôtel Hilton, Alger APERCU GENERAL 1 SOMMAIRE Qui sommes nous? Objectif du FIRPA2012 Présentation du FIRPA2012 Le

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Étudiants des sections de techniciens supérieurs

CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Étudiants des sections de techniciens supérieurs CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Étudiants des sections de techniciens supérieurs Vu la délibération du conseil d administration du lycée en date du 29 mai 2007 approuvant la convention-type

Plus en détail

Webmarketing, révolution ou évolution?

Webmarketing, révolution ou évolution? Webmarketing, révolution ou évolution? Jean-Louis Chandon Mohamed Saber Chtourou L une des questions que nous nous sommes posées avant d aborder cette étude est la suivante : qu est-ce qui justifie l utilisation

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Le rôle des médias dans le renouvellement de la pédagogie de l enseignement des langues

Le rôle des médias dans le renouvellement de la pédagogie de l enseignement des langues Le rôle des médias dans le renouvellement de la pédagogie de l enseignement des langues Michel Boiron, directeur du CAVILAM mboiron@cavilam.com, www.leplaisirdapprendre.com Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

TITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES CONVENTION RELATIVE AUX PÉRIODES DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Pour les étudiants de... Vu le code du Travail, notamment ses articles L 4153-1, R. 4153-41 à R. 4153-44 et R. 4153-46, Vu le code de l

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE POUR L ÉLABORATION D UN PLAN DE COMMUNICATION

AIDE-MÉMOIRE POUR L ÉLABORATION D UN PLAN DE COMMUNICATION AIDE-MÉMOIRE POUR L ÉLABORATION D UN PLAN DE COMMUNICATION Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Benoît Tremblay Conseiller en gestion Collaborateurs : MM. Paul Bleau,

Plus en détail

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 5 FORMULE D ASSURANCE COMPLÉMENTAIRE POUR DOMMAGES ÉPROUVÉS PAR LE VÉHICULE ASSURÉ

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 5 FORMULE D ASSURANCE COMPLÉMENTAIRE POUR DOMMAGES ÉPROUVÉS PAR LE VÉHICULE ASSURÉ POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 5 FORMULE D ASSURANCE COMPLÉMENTAIRE POUR DOMMAGES ÉPROUVÉS PAR LE VÉHICULE ASSURÉ ASSURANCE DE REMPLACEMENT 1 er août 2010 F.P.Q. N 5 POLICE D'ASSURANCE

Plus en détail

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques Afin de stimuler davantage le développement de certaines activités liées aux technologies de l information,

Plus en détail

Les Ateliers NPA. S appuyant sur cette expertise, Les Ateliers NPA

Les Ateliers NPA. S appuyant sur cette expertise, Les Ateliers NPA Formations Les Ateliers NPA R Référence en matière d étude et de conseil dans le secteur des médias et des services numériques, NPA Conseil met à disposition son expertise au service de son département

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS 2014

CATALOGUE FORMATIONS 2014 CATALOGUE FORMATIONS 2014 Notre savoir-faire : - Analyse de marché et plan d actions - Clients mystères - Audit force de vente - Veille concurrentielle - Formation, accompagnement commercial - Préparation

Plus en détail

LE CONTRAT DE COPRODUCTION

LE CONTRAT DE COPRODUCTION LE CONTRAT DE COPRODUCTION 1. Parties 2. Objet 3. Durée 4. Responsabilité de la production 5. Budget et financement de la production 6. Répartition des recettes d exploitation 7. Livraison des masters

Plus en détail

Berry Province. Dossier de presse

Berry Province. Dossier de presse Berry Province Dossier de presse PLAN DE COMMUNICATION NATIONAL BERRY 2014 Berry Province est (aussi) en campagne! Le 17 mars prochain sonnera le départ de l édition 2014 de la campagne médiatique de promotion

Plus en détail

Les outils de communication essentiels pour démarrer. Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII

Les outils de communication essentiels pour démarrer. Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII Les outils de communication essentiels pour démarrer Animé par : Virginie ROCHAT, Gérante - EBULLISTIK Aurélien PASQUIER, Dirigeant - SCENARII «On ne peut pas ne pas communiquer» Mais Paul WATZLAWICK (Ecole

Plus en détail

LES ACHATS SUR LE WEB (Version 3)

LES ACHATS SUR LE WEB (Version 3) LES ACHATS SUR LE WEB (Version 3) COMMERCE ÉLECTRONIQUE (B2B) La fonctionnalité de commerce électronique (B2B) du système financier SOFE permet à l usager de faire son magasinage sur le site Web des fournisseurs

Plus en détail

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT

(Ordonnance n 109/08) Efficace le 1 septembre, 2008 CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT OBJECTIF CODE DE DÉONTOLOGIE VISANT LES TRANSACTIONS D ACHAT DIRECT Le Code de déontologie («Code») établit les normes minimales que les intermédiaires en gaz naturel doivent respecter lorsqu ils achètent,

Plus en détail

Fonds tripartite de financement privé de la culture. Modèle de plan d affaires avec exemples. Entreprise ou organisme : Coordonnées :

Fonds tripartite de financement privé de la culture. Modèle de plan d affaires avec exemples. Entreprise ou organisme : Coordonnées : Fonds tripartite de financement privé de la culture Entreprise ou organisme : Coordonnées : Promoteur responsable : Date : Modèle de plan d affaires avec exemples TABLE DE MATIÈRES RÉSUMÉ Identification...1

Plus en détail

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing.

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Internet est la plus grande vitrine imaginable pour présenter et vendre des produits et des services. En permanence

Plus en détail

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris www.banqueetinnovation.com 1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris GUIDE DE L EXPOSANT www.banqueetinnovation.com NEWSCO EVENTS 23 bis rue Danjou 92100 Boulogne-Billancourt

Plus en détail

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er DECISION REGLEMENTAIRE N 12 DU 2 MARS 1948 DU CENTRE NATIONAL DE LA CINEMATOGRAPHIE RELATIVE AUX AUTORISATIONS D'EXERCICE DE LA PROFESSION modifiée par décisions n 12 bis du 18 mai 1949, 12 ter du 3 août

Plus en détail

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Thème Éducation aux médias, journalisme Public Étudiants en journalisme, diplomatie, histoire, sciences politiques ou en relations internationales, écoles

Plus en détail

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web

Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web Cometik, le partenaire incontournable de la communication Web www.cometik.com 2010-2011 SOMMAIRE CARTE D IDENTITE COMETIK GROUP COMETIK GROUP EN QUELQUES MOTS p 2 p 3 De deux associés à plus de 120 collaborateurs,

Plus en détail

Présentation générale Octobre 2013. Primavista- Présentation générale du 10/10/13-1

Présentation générale Octobre 2013. Primavista- Présentation générale du 10/10/13-1 Présentation générale Octobre 2013 Primavista- Présentation générale du 10/10/13-1 Plan de présentation Présentation du groupe PRIMAVISTA Programme Cross canal, pertinence de nos médias Offre Primavista

Plus en détail

Règlement du jeu télévisé «JEUX DE NUIT»

Règlement du jeu télévisé «JEUX DE NUIT» Règlement du jeu télévisé «JEUX DE NUIT» Ce règlement est à considérer dans le cadre de l Arrêté Royal du 21 juin 2011 fixant les conditions auxquelles doivent satisfaire les jeux proposés dans le cadre

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Règles du concours de startups PulseContest

Règles du concours de startups PulseContest Règles du concours de startups PulseContest Article 1. Organisation Le présent concours est organisé par l Association La Cuisine du Web et la société Huawei France afin de soutenir l innovation et l entreprenariat

Plus en détail

Parlons «Mobile» sans parler «Publicité»

Parlons «Mobile» sans parler «Publicité» Parlons «Mobile» sans parler «Publicité» Club Entreprise et Média 31 Mai 2013 Patricia LEVY DG SFR Régie SOMMAIRE 1. Le marché du média mobile P.3 2. 3. 4. Le mobile pour renouveler les techniques de communication

Plus en détail

Lundi 7 juin 2010. Lancement de la Télévision Tout Numérique gratuite pour tous en Principauté

Lundi 7 juin 2010. Lancement de la Télévision Tout Numérique gratuite pour tous en Principauté Lundi 7 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Lancement de la Télévision Tout Numérique gratuite pour tous en Principauté A l occasion du lancement de la nouvelle télévision tout numérique gratuite en Principauté,

Plus en détail

L agence immobilière Evolèna

L agence immobilière Evolèna L agence immobilière Evolèna Présentation de l agence et du service «location» Professionnalisme Expérience Dynamisme Motivation Louer un logement de vacances Devenir propriétaire Louer pour la saison

Plus en détail

Une information plus détaillée sur ce document est disponible sur demande écrite.

Une information plus détaillée sur ce document est disponible sur demande écrite. RESUME DE LA POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DU GROUPE CREDIT AGRICOLE APPLIQUEE A LA CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE CHARENTE- PERIGORD 1) PRESENTATION Le Groupe Crédit

Plus en détail

Réglement Contrat de placement Règlement concernant le Contrat de placement

Réglement Contrat de placement Règlement concernant le Contrat de placement Introduction En signant le contrat de placement, le client accepte les dispositions du présent règlement. Ce règlement est un complément du Règlement Général des Opérations du groupe Crelan Le client a

Plus en détail

Benchmark Email marketing

Benchmark Email marketing Benchmark Email marketing Une étude Experian Marketing Services - Premier Semestre 2012 Septembre 2012 Table des matières Méthodologie usages et bonnes pratiques de l'objet d'un email Focus sur les objets

Plus en détail

Manuel d utilisation. Notes. Page 9-10

Manuel d utilisation. Notes. Page 9-10 Manuel d utilisation Notes Page 9-10 L enregistrement de futures émissions Astuces 9 ASTUCES Il est très important de laisser le récepteur activé pour qu il reçoive les mises à jour. De cette façon, le

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU : «RENT A CAR MONSTRES ACADEMY» Du 14/06/2013 au 31/07/2013

REGLEMENT DU JEU : «RENT A CAR MONSTRES ACADEMY» Du 14/06/2013 au 31/07/2013 REGLEMENT DU JEU : «RENT A CAR MONSTRES ACADEMY» Du 14/06/2013 au 31/07/2013 ARTICLE 1 : SOCIETES ORGANISATRICES La société RENT A CAR ayant son siège social 1 rue Antonin Mercié, 75015 Paris, immatriculée

Plus en détail

GUIDE DE COMMUNICATION. Optimisez votre participation au Salon Saveurs 2013

GUIDE DE COMMUNICATION. Optimisez votre participation au Salon Saveurs 2013 GUIDE DE COMMUNICATION Optimisez votre participation au Salon Saveurs 2013 1 En détails dans les pages qui viennent LES OUTILS DE COMMUNICATION GRATUITS... Page 3 Pour vos clients & invités. Page 3 - Communiquez

Plus en détail

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox.

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox. # $ % "!" #! #&!' L accès à Internet Votre fournisseur d accès à Internet 1/2 Freebox Livebox Freebox Révolution Livebox Play Freebox Crystal Neufbox Bbox Boxde SFR / Neufbox Bbox Sensation Box Evolution

Plus en détail

Formation e-publicité

Formation e-publicité Formation e-publicité OT de Thonon-les-Bains - Juillet 2012 Page 1 2 façons d envisager l e-publicité DISPLAY CRÉER LA DEMANDE - Bannière publicitaire - Publicité vidéo (web tv) - Publi-reportage - Affichage

Plus en détail

PRESENTATION HL CONSEIL

PRESENTATION HL CONSEIL 41/43 rue Aristide Briand 92 300 Levallois Perret Tél. : 01.46.24.33.30 www.hlconseil.fr PRESENTATION HL CONSEIL L Agence de Relations Presse partenaire des acteurs de la santé HL CONSEIL HL Conseil est

Plus en détail

Marketplaces, Etat des lieux du référencement naturel en 2014

Marketplaces, Etat des lieux du référencement naturel en 2014 Marketplaces, Etat des lieux du référencement naturel en 2014 www.iziflux.com blog.iziflux.com contact@iziflux.com 04 67 49 12 20 @Iziflux1 - @CIBLEWEBGUILHEM 1 Sommaire Introduction Etude globale Accessoires

Plus en détail