Numérique et Société

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Numérique et Société"

Transcription

1

2 2

3 Numérique et Société Introduction... 4 Mercredi 19 novembre h-17h : La Cybercriminalité... 5 Les moyens légaux de lutte contre la cybercriminalité... 5 Cybercriminalité: une approche dynamique... 6 Jeudi 20 novembre h-12h : Processus et décisions... 7 Cheetah Experimental Platform... 7 Some issues in the foundations of neuroeconomics h-17h : Prothèses cognitives et de mémoire L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socio-anthropologiques (éco, social, éducatif...) Prothèses de mémoire pour pallier la dégénérescence mnésique Vendredi 21 novembre h-12h : Les réseaux sociaux Les communautés de marques influencent-elles les marques par le biais de la co-création? Illustration par un exemple : la marque Axe en France et en Tunisie Introduction à l étude des réseaux (sociaux) Notes Notes Informations pratiques

4 Introduction Camille Salinesi, Professeur à l université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directeur du Centre de Recherche en Informatique Bienvenue, Pour les membres de l'université Paris 1 et plus largement de la communauté universitaire qui s'intéressent à l'interaction entre le monde des humanités et celui du numérique, le séminaire "Numérique et Société" est l'occasion de se rencontrer en dehors du cadre des laboratoires, de présenter nos travaux et de susciter de nouveaux axes de recherche. Le rôle de plus en plus important que joue le numérique dans notre société est évident. Le rôle du numérique pour nos disciplines l'est moins. Sur le plan scientifique, le numérique ne peut pas -ne doit pas- être réduit au calcul par des ordinateurs. Contrairement aux ordinateurs, le numérique n'est pas un moyen, c'est un vecteur. L'interaction du numérique et des sciences sociales, est l'occasion de renouveler l'ensemble de nos disciplines : il s'agit de susciter pour les uns comme pour les autres de nouvelles problématiques, de nouvelles démarches scientifiques, de nouvelles recherches et donc de nouveaux projets en perspective. Le numérique est ubiquitaire : il interroge ainsi le Droit, l'economie, la Gestion, la Philosophie, les Arts, la Philosophie, les Sciences Politiques, les Neurosciences et bien d'autres disciplines encore. Ce séminaire est organisé en quatre demi-journées. Chaque demi-journée est consacrée à une thématique, abordée selon deux points de vue : en effet, deux chercheurs, à chaque fois un chercheur en informatique et un chercheur relevant d'une autre discipline des sciences sociales, sont invités à présenter leurs travaux respectifs. Le séminaire Numérique et Société n'est qu'une étape, un premier pas. Au-delà des connaissances qu'il apportera à chacun, auditeur comme présentateur, il s'agit de révéler et comprendre la nature inter- et transdisciplinaire du numérique. Plus que cela, nous espérons que ce séminaire servira de catalyseur pour une action de plus grande envergure dans laquelle le numérique -au cœur des sciences socialespermettra de créer des liens nouveaux entre les disciplines. Ce séminaire est financé par le BQR. Nous remercions le Conseil Scientifique de l'université Paris 1 pour la confiance dont il nous a honorés. 4

5 Mercredi 19 novembre 14h-17h : La Cybercriminalité Les moyens légaux de lutte contre la cybercriminalité Jean Harivel, Doctorant à l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Institut de recherches juridiques de la Sorbonne (IJRS). La cybercriminalité a deux visages : une criminalité ordinaire qui utilise l informatique comme outil d aide à la réalisation du crime et une criminalité nouvelle apparue avec le développement de l informatique et des nouvelles techniques. La première est sanctionnée par le code pénal comme toute infraction traditionnelle, même si certaines circonstances aggravantes peuvent être liées à l utilisation de moyens informatiques. Pour la criminalité spécifique, de nouvelles incriminations légales ont été nécessaires. Avant que le terme cybercriminalité n existe, dès 1978 avec la loi «informatique et libertés», puis en 1988 avec la loi GODFRAIN, la France s est dotée d un arsenal législatif et juridique pour lutter contre les crimes ou délits liés au développement de l informatique. Depuis les attentats de 2001, de nombreux pays ont durci leur législation afin de lutter contre le terrorisme. Si aux États-Unis d Amérique, cette lutte a été légalisée par le Patriot Act, en France de nombreuses lois sont venues compléter ou durcir la loi «informatique et libertés» et la loi Godfrain, internet étant considéré comme un vecteur de propagation de ces crimes. Après une carrière complète dans une société de service en informatique, pendant laquelle il a, entre autre, contribué au développement du réseau Vidéotex et du Minitel, Jean Harivel a entrepris de suivre des études juridiques complètes à l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Après une maîtrise du droit des affaires et une maîtrise de droit privé, un master Droit du numérique Administration, Entreprises, il est actuellement Doctorant à l École de Droit de la Sorbonne ; ses travaux de recherche portent sur les atteintes aux libertés dans la société numérique. 5

6 Cybercriminalité: une approche dynamique Éric Freyssinet, chef de la division de lutte contre la cybercriminalité, Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, Rosny-sous-Bois et doctorant à l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie, Laboratoire d Informatique de Paris 6 (LIP6). La cybercriminalité, plus largement la criminalité liée aux technologies numériques, recouvre une réalité très mouvante. Elle prend forme autour d'objets et de pratiques liés aux technologies, en perpétuelle évolution: les délinquants s'adaptent aux nouveaux outils à leur disposition, inventent de nouvelles techniques et ciblent les nouveaux usages. Pour en dresser le portrait, il est indispensable d'en avoir une vision très dynamique. La présentation fera le point à la fois sur les grandes tendances de fond qui parcourent la définition de la cybercriminalité depuis ses débuts - et qui dans le détail évoluent donc en permanence et sur l'actualité spécifique à l'année Éric Freyssinet est colonel de gendarmerie. Il exerce depuis plus de quinze ans dans le domaine de l'investigation numérique et de la lutte contre la cybercriminalité en gendarmerie (laboratoire de criminalistique de la gendarmerie - IRCGN, département informatique électronique, puis chargé de projet à la direction générale et actuellement chef de la division de lutte contre la cybercriminalité du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale). Il exerce aussi des responsabilités en France et à l'international dans des groupes de travail et association œuvrant contre la cybercriminalité (vice-président de l'european Union cybercrime taskforce, un groupe de travail des chefs d'unités de lutte contre la cybercriminalité hébergé par Europol, vice-président de l'association Signal-Spam et secrétaire du Centre Expert contre la Cybercriminalité Français - CECyF). Actuellement, il réalise une thèse de doctorat sur la lutte contre les botnets à l'université Paris 6. 6

7 Jeudi 20 novembre 9h-12h : Processus et décisions Cheetah Experimental Platform Barbara Weber, Associate-Professor à l Université d Innsbruck (Autriche), laboratoire Quality Engineering. The open-source Cheetah Experimental Platform (CEP) has been developed at the University of Innsbruck over the last few years for facilitating the execution of empirical studies. In this session I will give an overview of the main capabilities of CEP and explain how it can be extended to suit specific needs. CEP provides components that are frequently used in modeling sessions (i.e., modeling environment, components for training participants, and questionnaires to collect additional information, e.g., demographic data of modelers). The modeling environment is highly configurable, allowing researchers to conduct modeling session with different feature sets (e.g., different modeling elements or tool features). Moreover, CEP allows researchers to assemble the components to experimental workflows, providing user guidance during modeling sessions. To enable a detailed analysis of both the end product of modeling and the modeling process, CEP records all interactions with the modeling environment in an event log. Respective logs can be replayed after the modeling session step-by-step and every intermediate model version can be reconstructed. Moreover, CEP provides support for analyzing the collected data (e.g., by Modeling Phase Diagrams or various process measures). Implemented as a set of plugins, CEP can be easily extended by fellow researchers, for example, by adding new modeling environments (e.g., for a not yet supported graphical modeling notation). Barbara Weber is an associate professor at the Department of Computer Science at the University of Innsbruck (Austria), where she leads the research cluster on business processes and workflows. Barbara holds a Habilitation degree in Computer Science and a Ph.D. in Economics from the University of Innsbruck. Barbara has published more than 90 refereed papers, for example, in Data & Knowledge 7

8 Engineering, Computers in Industry, Enterprise Information Systems, Information and Software Technology, and Software and System Modeling, has been serving as editorial board member for the Information Systems journal and the Computing journal and has been organizing the successful BPI workshop series. Moreover, she is co-author of the recently published book Enabling Flexibility in Process-aware Information Systems by Springer. Barbara s research interests include process model understandability, process of process modeling, integrated process life cycle support, change patterns, process flexibility, user support in flexible process-aware systems, and recommendations to optimize process execution. 8

9 Some issues in the foundations of neuroeconomics Mikaël Cozic, Maître de Conférences à l Université Paris 12, Institut d'histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CNRS & ENS Ulm) et Département d'etudes Cognitives (ENS Ulm). One of the most impressive changes in economics and decision sciences is the emergence and fast growth of so-called behavioral economics and neuroeconomics. These fields raise several methodological issues, some of them being currently intensively discussed. Amongst those issues, the most prominent is the one of knowing what is the relevance of neuroeconomics for economics and standard decision sciences. The aim of this talk is to discuss this issue, starting from the vigorous criticism of neuroeconomics made by F. Gul and W. Pesendorfer (2005/2008). Mikaël Cozic (Paris-Sorbonne University, Ph.D. 2005) is an assistant professor at the Paris-Est University, a researcher and head of the group Decision, rationality and interaction at the Institut d Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques and a member of the Institut d Universitaire de France. He studied philosophy (Ecole normale Supérieure de Paris, ), logic (University Paris-Diderot, M.Sc. 2002) and cognitive science (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, M.A. 2001) in Paris. Professor Cozic s research focuses primarily on philosophy of economics and formal theories of rationality. His current research concerns the relationship between cognitive science and positive and normative economics, and several issues in Bayesian epistemology including the revision of one s beliefs upon learning the opinion of others. 9

10 14h-17h : Prothèses cognitives et de mémoire L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socioanthropologiques (éco, social, éducatif...) Maxime Derian, Chercheur postdoctoral en socio-anthropologie à l'iscc (CNRS) et au CRPMS (Université de Paris 7 - Diderot). Chercheur associé au Centre d'etudes des Techniques, des Connaissances et des Pratiques (CETCOPRA) de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Les prothèses «cognitives» (les ordinateurs, les consoles de jeu, les smartphones, et bientôt les Google Glass...) accompagnent étroitement l'activité mentale et sociale de l'individu. Le besoin irrépressible, pour certains «adeptes», de se connecter aux sites web comme Facebook, aux boîtes , pour s'adresser à son semblable, témoigne de l'essor de nouvelles pratiques sociales et culturelles qui se développent fortement depuis le début du XXIe siècle. Tous ces appareils semblent en mesure de provoquer une potentielle "cyberdépendance" chez certaines personnes et d'exercer une modification progressive et subtile, en cas d'usage intensif, de l'activité cognitive comme des modes de mise en relation des individus. Ils peuvent donc vraiment bouleverser significativement certains rapports sociaux et également certains processus pédagogiques. Enfin, l'essor de l'industrie liée au secteur numérique participe bien souvent à forger un monde économique qui, finalement, détruit parfois plus d emplois qu il n en crée. Maxime Derian est chercheur postdoctoral à l ISCC et au Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS, université Paris 7), et membre associé du Cetcopra (). Ses travaux, centrés sur les différents usages sociaux de l'informatique, portent principalement sur la question de l'hybridation du corps humain avec des prothèses. Il effectue actuellement une recherche portant sur les aspects sociologiques et anthropologiques du corps-vécu agénésique (ou dysmélique) de bras/main ou de jambe/pied, dans le cadre du PICRI Agénésie, des corps incomplets. Sa thèse de doctorat est intitulée «Le Métal et la Chair : anthropologie des prothèses informatisées». 10

11 Prothèses de mémoire pour pallier la dégénérescence mnésique Elisabeth Métais, Professeur au CNAM, Centre d Etude et De Recherche en Informatique et Communications (CEDRIC). Le carnet papier est encore actuellement la première aide personnelle compensatrice mise en place par les personnes âgées qui ressentent leur perte de mémoire. Cependant une version entièrement papier, si elle peut être simple pour l utilisateur au niveau de l encodage, s avère limitée au niveau de la récupération et du traitement des données. En rupture avec l approche du simple enregistrement des faits, nous explorons les possibilités offertes par les nouvelles technologies de l'informatique et de la communication pour pallier les difficultés liées à la dégénérescence mnésique due à l'âge et aux maladies associées. La prothèse de mémoire que nous proposons vise à stocker des informations dans un dispositif de type aide-mémoire, en interaction forte avec un environnement intelligent. Ce travail a été en partie financé par la Ville de Paris à travers le projet VIVA. Elisabeth Métais est professeur des Universités en informatique, spécialisée dans les systèmes d'information, au Conservatoire National des Arts et Métiers et chercheuse au laboratoire Cedric. 11

12 Vendredi 21 novembre 9h-12h : Les réseaux sociaux Les communautés de marques influencent-elles les marques par le biais de la co-création? Illustration par un exemple : la marque Axe en France et en Tunisie Héla Chérif, Maitre de Conférences à l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Pôle de Recherche Interdisciplinaire en Sciences du Management (PRISM). Ce travail s intéresse au rôle de la communauté de marque dans le processus de cocréation. Il a permis d une part de procéder à une clarification théorique des concepts de co-création et de communauté de marque et d autre part en utilisant une méthodologie novatrice, la netnographie, sur Facebook et sur la marque AXE connue en France et en Tunisie de démontrer, conformément à la théorie, que le concept de communauté de marque n a pas de frontière géographique. Elle propose également une typologie de la co-création basée sur l interaction et la durée. l immobilier (GESIC). Héla Benmiled-Chérif est maître de Conférences à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Elle est membre de l Association française de Marketing (AFM). Elle enseigne le marketing en formation initiale, continue et en apprentissage (initiation au marketing, e-marketing, marketing de l innovation ) en licence et en master de gestion mais également en Maîtrise en Informatique de Gestion. Elle intervient également en M2 Innovation et nouvelles technologies (MIT) et M2 gestion de Ses recherches se situent dans le domaine du comportement du consommateur : styles cognitifs, leadership d opinion, implication du consommateur et plus particulièrement en méthodologie de la recherche. Elles ont donné lieu à des publications dans la revue Recherche et Applications en Marketing : Analyse comparative de deux échelles de mesure du leadership d opinion, l implication du consommateur et ses perspectives stratégiques. Ses recherches actuelles s orientent vers deux axes : l utilisation de site de marques comportant des «advergame» : jeu vidéo intégrant la marque et l intégration des réseaux sociaux dans les stratégies de marque. 12

13 Introduction à l étude des réseaux (sociaux) Jean-Loup Guillaume, Professeur à l Université de La Rochelle, Laboratoire Informatique, Image et Interaction (L3i). L explosion de la taille des réseaux tels qu Internet, Facebook ou Wikipédia offre de nouvelles opportunités d établir de nouveaux contacts et de partager de l information et des savoir. Cependant, l excès d information pose également problème : sur Facebook, à quels contacts envoyer un message sachant que la plupart des utilisateurs ont plusieurs centaines d amis? Quelles pages Wikipédia faut-il lire en priorité pour en apprendre le plus possible sur un sujet donné? Comment prévenir la propagation d un virus informatique? Dans tous ces contextes, acquérir de l information sur les relations entre entités (pages web, comptes Facebook, ordinateurs ou téléphones reliés à internet) et sur l évolution de ces relations permet de mieux appréhender le fonctionnement global des systèmes sous-jacents et par la suite de proposer des outils méthodologiques ou algorithmiques adaptés aux problèmes rencontrés. La science des réseaux (networks science) tient ses origines en sociologie (SNA ou Social Networks Analysis) avec des travaux datant du début du 20e siècle mais a pris un essor nouveau ces quinze dernières années et impacte la plupart des disciplines. Je présenterai dans cet exposé un bref historique des problématiques liées au SNA en montrant comment elles ont pu évoluer pour continuer à se situer au cœur des recherches actuelles. Je mettrai en évidence certaines propriétés essentielles des réseaux réels, telles que l identification des individus les plus centraux dans un réseau, ou l identification (automatique) de groupes d individus pertinents. Plus qu une présentation sur les questions ouvertes ou les réponses en pointe de la recherche en «science des réseaux», cet exposé se veut une introduction à un ensemble de questions très actuelles. Jean-Loup Guillaume est professeur au Laboratoire Informatique, Image et Interaction à l'université de la Rochelle depuis Il était précédemment membre de l'équipe "Complex Networks" du LIP6 à l'université Pierre et Marie Curie". Ses travaux de recherche sont centrés sur de l'étude des graphes de terrain (ou complex networks) et plus particulièrement de leur dynamique avec un intérêt fort pour l'étude d'algorithmes de décomposition de grands graphes (dynamiques) en communautés. Il a participé à de nombreux projets de recherche et travaille en relation avec plusieurs industriels (Thalès, Orange, Linkfluence...) sur des thématiques liées à la cyber-sécurité, la lutte contre le cybercrime et la fouille de données massives de manière plus large. 13

14 Notes 14

15 Notes 15

16 Informations pratiques Lieu : Appartement Décanal Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne CENTRE PANTHEON - 12, place du Panthéon, Paris Accès à l Appartement Décanal depuis l escalier K 3e étage (aile Soufflot) 16

Conférences invitées

Conférences invitées Conférences invitées The Process of Process Modeling Barbara Weber University of Innsbruck, Austria Barbara.Weber@uibk.ac.at ABSTRACT. Business process models have gained significant importance due to

Plus en détail

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

PROFIL DE POSTE MCF 27 ème SECTION INSA Centre Val de Loire, en partenariat avec l INSA Euro-Méditerranée

PROFIL DE POSTE MCF 27 ème SECTION INSA Centre Val de Loire, en partenariat avec l INSA Euro-Méditerranée PROFIL DE POSTE MCF 27 ème SECTION INSA Centre Val de Loire, en partenariat avec l INSA Euro-Méditerranée Laboratoire d Informatique Fondamentale d Orléans Profil : Sécurité Informatique Mots-clés : Sécurité

Plus en détail

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal Plan de cours ADM 992C Page 1 École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal ADM-992C LES TECHNOLOGIES D'AIDE À LA PRISE DE DÉCISION DANS LES

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

Master de sociologie : double diplôme possible

Master de sociologie : double diplôme possible Master de sociologie : double diplôme possible Parcours du master «changements sociaux en Europe» en partenariat avec l Université de Vienne Version française Information générale Les étudiants s inscrivent

Plus en détail

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295 (EuroguideVAL) SE/05/C/F/TH-82601 1 Information sur le projet Implementing the Common European Principles through Improved Guidance and Titre: Implementing the Common European Principles through Improved

Plus en détail

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-8a-v1 1 / 7 8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français

Plus en détail

Digital Marketing : 14 et 15 septembre 2015. Retargeting : Garder le contact avec son audience

Digital Marketing : 14 et 15 septembre 2015. Retargeting : Garder le contact avec son audience Programme Digital : 14 et 15 septembre 2015 Jour 1 - lundi 14 septembre 2015 8.00 Accueil & Inscription 9.00 Retargeting : Garder le contact avec son audience Aurélie Lemaire, Responsable mkgt Bing Ads

Plus en détail

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap Mary Jean Harrold Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap I. L auteur II. Introduction sur les test : les enjeux, la problématique III. Les tests : roadmap IV. Conclusion

Plus en détail

Sun ONE Application Server Platform Summary

Sun ONE Application Server Platform Summary Sun ONE Application Server Platform Summary Version 7, Update 3 Part Number 817-5602-10 February 2004 This document provides the specifics on supported platform components for the Sun Open Net Environment

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE SERVICE DE COOPERATION ET D ACTION CULTURELLE Projets de coopération universitaire et scientifique franco-turque / Turkish-French university and scientific cooperation projects

Plus en détail

Demandez le programme! La 7 ème édition du congrès ERTS, au cœur des enjeux du marché mondial des systèmes embarqués

Demandez le programme! La 7 ème édition du congrès ERTS, au cœur des enjeux du marché mondial des systèmes embarqués Demandez le programme! Communiqué de presse Toulouse, le 9 janvier 2014 La 7 ème édition du congrès ERTS, au cœur des enjeux du marché mondial des systèmes embarqués Evènement de référence pour les industriels

Plus en détail

Workshop IA 2013 Nice - 6 Novembre / San Diego - 15 Novembre Stimulations, ntic & vieillissement les Recommandations

Workshop IA 2013 Nice - 6 Novembre / San Diego - 15 Novembre Stimulations, ntic & vieillissement les Recommandations Workshop 2013 Nice - November 6 / San Diego - November 15 ICT Stimulation & Aging - Defining guidelines SERIOUS GAME: SAN DIEGO CTAD - IA EXPERT MEETING Alzheimer s disease is one of the most important

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

Isabelle DUCASSY EDUCATION

Isabelle DUCASSY EDUCATION Isabelle DUCASSY Associate Professor of Finance KEDGE Business School Domaine de Luminy, BP 921 Marseille 13228, France PROFESSIONAL +33 (0)4 91 82 79 45 isabelle.ducassy@kedgebs.com EDUCATION 2005 International

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao Matinale Recherche «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Matinale Recherche DATE 15 octobre

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4141

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4141 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4141 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0114 Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

APPLICATION DOMAIN: Choose a domain

APPLICATION DOMAIN: Choose a domain APPLICATION DOMAIN: Choose a domain PERSONAL DATA DONNEES PERSONNELLES 1. SURNAME NOM DE FAMILLE: 2. FORENAME(S) PRENOM(S): 3. PERMANENT ADDRESS RESIDENCE PERMANENTE: 4. EMAIL - MÉL: 5. PRIVATE TELEPHONE

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

Audio and Web Conferencing services. Orange Business Services. Web Conferencing

Audio and Web Conferencing services. Orange Business Services. Web Conferencing Audio and Web Conferencing services Orange Business Services Web Conferencing web conferencing completely integrated audio and web services conference availability 24hrs/7days up to 100 participants complete

Plus en détail

Bigdata et Web sémantique. les données + l intelligence= la solution

Bigdata et Web sémantique. les données + l intelligence= la solution Bigdata et Web sémantique les données + l intelligence= la solution 131214 1 big data et Web sémantique deux notions bien différentes et pourtant... (sable et silicium). «bigdata» ce n est pas que des

Plus en détail

Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec

Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec Contacts: Angela Feigl (feigl@eml-executive.com) Sidonie Chemla (chemla@eml-executive.com) 1 De quoi s agit-il? Un

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL

Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Masters en Sciences politiques - 6 - Pour les titulaires d un autre Programme de Bachelier de l UCL Programme(s) de Bachelier Mineure Prérequis Accès direct moyennant Mineure Mineure et Prérequis Bachelier

Plus en détail

MASTER BMC:M1 Stages d initiation à la recherche Responsables: N. Dostatni, C. Thibault nathalie.dostatni@curie.fr claire.thibault@upmc.

MASTER BMC:M1 Stages d initiation à la recherche Responsables: N. Dostatni, C. Thibault nathalie.dostatni@curie.fr claire.thibault@upmc. MASTER BMC:M1 Stages d initiation à la recherche Responsables: N. Dostatni, C. Thibault nathalie.dostatni@curie.fr claire.thibault@upmc.fr Possibilité 1: Stage en Ile-de-France (Nathalie Dostatni) 4V498

Plus en détail

plate-forme PaaS (Audit)

plate-forme PaaS (Audit) Contrôle d accès dans une plate-forme PaaS (Audit) Ahmed BOUCHAMI, Olivier PERRIN, LORIA Introduction La sécurité d une plate-forme collaborative nécessite un module d authentification et un module de

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE

FORMULAIRE DE DEMANDE English version follows Instructions de la demande FORMULAIRE DE DEMANDE Les établissements canadiens doivent faire la demande au nom du candidat. Le formulaire de demande en ligne doit être rempli et

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to November 24, 2015 À jour au 24 novembre 2015

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to November 24, 2015 À jour au 24 novembre 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to the Department of Industry, Science and Technology the Control and Supervision of Certain Portions of the Public Service and Transferring to the

Plus en détail

UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 465

UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 465 UNIVERSITE DE LORRAINE Référence GALAXIE : 465 Numéro dans le SI local : 06MCF0567 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion Section

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la production de projets audiovisuels Le master «Création, Production, Images» du département de l ISIC - Institut des

Plus en détail

F-7a-v3 1 / 5. 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

F-7a-v3 1 / 5. 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-7a-v3 1 / 5 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français Family name of participant

Plus en détail

Projet ANR SAMOGWAS. Specific Advanced MOdels for Genome-wide Association Studies. Journée de lancement officielle. Nantes - vendredi 11 octobre 2013

Projet ANR SAMOGWAS. Specific Advanced MOdels for Genome-wide Association Studies. Journée de lancement officielle. Nantes - vendredi 11 octobre 2013 Projet ANR SAMOGWAS Specific Advanced MOdels for Genome-wide Association Studies Journée de lancement officielle Nantes - vendredi 11 octobre 2013 1 Les partenaires LINA Nantes GIGA-R Liège INSERM Nantes

Plus en détail

Developpement & Formation. Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager

Developpement & Formation. Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager Developpement & Formation Serge Dubois, BP Algeria Communications Manager Building capability «BP Strategy, Safety People Performance» Tony Hayward, CEO BP Octobre 2007 Human resources are the most invaluable

Plus en détail

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6 Atelier WaterDiss2.0: Valoriser les résultats de la recherche sur l'eau comme catalyseur de l'innovation. Paris, Pollutec, 1 er Décembre 2011 De 14h à 17h Salle 617 Objectif : L'objectif du projet WaterDiss2.0

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

Les Métiers de l'informatique Sun Microsystems

Les Métiers de l'informatique Sun Microsystems Les Métiers de l'informatique Sun Microsystems Ludovic Poitou Senior Staff Engineer OpenDS Community Manager 1 Guided By A Singular Vision The Network Is The Computer. Copyright 2009 Sun Microsystems,

Plus en détail

GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT

GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT Centres de Compétence Technique Informatique & Réseaux Embarqués CCT IRE WORKSHOP GROUND COMPUTER NETWORK PRINCIPLES APPLIED TO SPACE AVIONICS: THE CNES EXPERIMENT 24th of April 2014. 9AM to 12AM. Toulouse

Plus en détail

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Le projet est Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Mars 2015 Programme inter-organisations pour la gestion rationnelle des produits

Plus en détail

UNIVERSITE DU MANS Référence GALAXIE : 4127

UNIVERSITE DU MANS Référence GALAXIE : 4127 UNIVERSITE DU MANS Référence GALAXIE : 4127 Numéro dans le SI local : DRO02MCF0450 Référence GESUP : 0450 Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 02-Droit public Section

Plus en détail

Rapport concernant le dossier HDR de. M. Dr. Slimane HAMMOUDI

Rapport concernant le dossier HDR de. M. Dr. Slimane HAMMOUDI Prof. Michel LEONARD Département des Systèmes d Information Faculté des Sciences Économiques et Sociales CUI Batelle Bât A 7 route de Drize CH-1227 Carouge Tél. +41 22 379 02 27 Fax. +41 22 379 02 79 Rapport

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

Les formations en organisation

Les formations en organisation Les formations en organisation CNAM - CHAIRE DE DÉVELOPPEMENT DES SYSTÈMES D'ORGANISATION http://www.cnam.fr/lipsor Diplômes de troisième cycle proposés DESS - Développement des Systèmes d'organisation

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

La Publication Scientifique aujourd hui en SHS : Modalités éditoriales et juridiques, évolutions et enjeux actuels

La Publication Scientifique aujourd hui en SHS : Modalités éditoriales et juridiques, évolutions et enjeux actuels Formation des La Publication Scientifique aujourd hui en SHS : Modalités éditoriales et juridiques, évolutions et enjeux actuels Formation n 01 Disciplines concernées Nbr de participants : 16 Annaïg MAHÉ

Plus en détail

Bourse doctorale Edition 2013 Préambule :

Bourse doctorale Edition 2013 Préambule : Objet - Définition Bourse doctorale Edition 2013 Préambule : Engagé dans le soutien à la recherche scientifique, pour approfondir la compréhension de la mémoire et les moyens de prévention, l Observatoire

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

d information appliqué au management Système Université de La Rochelle MASTER Alternance Droit, Économie, Gestion Management des systèmes

d information appliqué au management Système Université de La Rochelle MASTER Alternance Droit, Économie, Gestion Management des systèmes Université de La Rochelle Droit, Économie, Gestion MASTER Management des systèmes d information Système d information appliqué au management Alternance Objectifs de la formation Formation également accessible

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques

IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques IT & E - Integrated Training & emploi des personnes handicapées en dessin assisté par ordinateur, les détails et graphiques TR/06/B/P/PP/178009 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2006

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

Intelligence Economique - Business Intelligence

Intelligence Economique - Business Intelligence Intelligence Economique - Business Intelligence Notion de Business Intelligence Dès qu'il y a une entreprise, il y a implicitement intelligence économique (tout comme il y a du marketing) : quelle produit

Plus en détail

British Council LearnEnglish Online

British Council LearnEnglish Online British Council LearnEnglish Online Kiros Langston, English Programmes Manager, British Council Tunisia Nick Cherkas, English Programmes Manager, British Council Morocco British Council LearnEnglish Online

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

Samuel Bottani. Matières et Systèmes Complexes (MSC) - CNRS 7056 Université Paris Diderot - USPC

Samuel Bottani. Matières et Systèmes Complexes (MSC) - CNRS 7056 Université Paris Diderot - USPC 1 Reflexions pour un cours de physique de base en Licence pour Biologistes Samuel Bottani Matières et Systèmes Complexes (MSC) - CNRS 7056 Université Paris Diderot - USPC Master «Approches Interdisciplinaires

Plus en détail

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France setting the scene: perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges 11dec 14 mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France 1 questions The volume, variety and complexity of research data require

Plus en détail

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards ign.fr Les outils du web Sémantique comme supports des données et métadonnées géographiques Projet Datalift : retour d expérience sur les standards Forum Décryptagéo Marne La Vallée 8 avril 2014 Bénédicte

Plus en détail

Academic genres in French Higher Education

Academic genres in French Higher Education Academic genres in French Higher Education A Cross-disciplinary Writing Research Project Isabelle DELCAMBRE Université Charles-de-Gaulle-Lille3 Equipe THEODILE «Les écrits à l université: inventaire, pratiques,

Plus en détail

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How The ISIA Minimum Standard Why, What, How Budapest 10-11 October 2011 Vittorio CAFFI 1 Questions to address Why a Minimum Standard? Who is concerned? When has to be implemented? What is it? How can it be

Plus en détail

BROCHURE DISPOSITIFS MÉDICAUX. Tél. : 024 423 96 50 Email : info@ariaq.ch Web : www.ariaq.ch

BROCHURE DISPOSITIFS MÉDICAUX. Tél. : 024 423 96 50 Email : info@ariaq.ch Web : www.ariaq.ch BROCHURE DISPOSITIFS MÉDICAUX Tél. : 024 423 96 50 1 INTRODUCTION Les dispositifs médicaux, dont l utilisation est en constante augmentation, représentent un secteur stratégique dans le système de la santé.

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

AVOB sélectionné par Ovum

AVOB sélectionné par Ovum AVOB sélectionné par Ovum Sources : Ovum ovum.com «Selecting a PC Power Management Solution Vendor» L essentiel sur l étude Ovum AVOB sélectionné par Ovum 1 L entreprise britannique OVUM est un cabinet

Plus en détail

Les études de cas Responsable: Monika Niederhuber, Pauline Bart

Les études de cas Responsable: Monika Niederhuber, Pauline Bart Geographic Information Technology Training Alliance (GITTA) presents: Les études de cas Responsable: Monika Niederhuber, Pauline Bart Table des matières 1. Les études de cas...2 1.1. Définitions et commentaires...

Plus en détail

HIVER 2004 MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE EN MARKETING MRK - 65384

HIVER 2004 MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE EN MARKETING MRK - 65384 Professeur : Raoul Graf FSA-Université Laval Pavillon Palasis Prince Bureau 2413 Tél. : 418 656 2131 ext. 2688 Courriel : Raoul.Graf@mrk.ulaval.ca HIVER 2004 MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE EN MARKETING MRK

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE 1 st Cycle (1 Ciclo) (I livello) DEGREE (Grado) 240 ECTS (European Credit Transfer System) credits* over four years of university study). The equivalent

Plus en détail

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques Systémique Infanto-juvénile Psychanalytique Cognitivo-comportementale Université coordinatrice: Université partenaire:

Plus en détail

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013

SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) SHAREPOINT PORTAL SERVER 2013 Sharepoint portal server 2013 DEVELOPING MICROSOFT SHAREPOINT SERVER 2013 CORE SOLUTIONS Réf: MS20488 Durée : 5 jours (7 heures) OBJECTIFS

Plus en détail

Approche organisationnelle basée sur le paradigme agent pour la synthèse & la réutilisation des connaissances en ingénierie collaborative

Approche organisationnelle basée sur le paradigme agent pour la synthèse & la réutilisation des connaissances en ingénierie collaborative Approche organisationnelle basée sur le paradigme agent pour la synthèse & la réutilisation des connaissances en ingénierie collaborative Hind Darwich, doctorante en thèse CIFRE au sein de la société TDC

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la.

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la. I-12 Insurance Act 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56 under the INSURANCE ACT (O.C. 2001-344) Filed July 27, 2001 1 Section 6 of New Brunswick Regulation 85-151 under the Insurance Act is amended

Plus en détail

The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès

The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès The Euro-Mediterranean University of Fez L Université Euro-Méditerranéenne de Fès Excellence in Higher Education, Research and Innovation L excellence dans l enseignement supérieur, la recherche et l innovation

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

e-science : perspectives et opportunités pour de nouvelles pratiques de la recherche en informatique et mathématiques appliquées

e-science : perspectives et opportunités pour de nouvelles pratiques de la recherche en informatique et mathématiques appliquées Emilie MANON, Joanna JANIK, Gabrielle FELTIN e-science : perspectives et opportunités pour de nouvelles pratiques de la recherche en informatique et mathématiques appliquées 1 Introduction : La recherche

Plus en détail

CALL FOR APPLICATIONS

CALL FOR APPLICATIONS SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2014 APPEL À CANDIDATURES Présentation Date de clôture de l appel à candidatures : 1 er novembre 2013 L Australian Nuclear Science and Technology Organisation

Plus en détail

«Audit Informatique»

«Audit Informatique» U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Formation «Audit Informatique» 2015/2016 Formation «Audit Informatique» Du 05 novembre 2015 au 07 février 2016 DIRECTION DE PROGRAMME :

Plus en détail

La chaire de Finance et Développement Durable. Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable

La chaire de Finance et Développement Durable. Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable La chaire de Finance et Développement Durable Approches quantitatives et financières au service du Développement Durable 1 Vers des mécanismes de gestion collective du Développement Durable par une approche

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB

Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB AUTOMGEN 8.009 Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB version 2 : support de sources vidéo, support 3D, support de l ensemble des objets IRIS 2D WEB

Plus en détail

CHAPTER 47 CHAPITRE 47

CHAPTER 47 CHAPITRE 47 2013 CHAPTER 47 CHAPITRE 47 An Act Respecting the Delivery of Integrated Services, Programs and Activities Loi concernant la prestation de services, programmes et activités intégrés Assented to December

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE

STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE STAF 2001-2002 STAF17 - REALISATION D'UN DISPOSITIF DE FORMATION ENTIEREMENT OU PARTIELLEMENT A DISTANCE Présentation du cours Responsable : Daniel Peraya Assistante : Nathalie Deschryver TABLE DES MATIERES

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4204

UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4204 UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4204 Numéro dans le SI local : 186 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion Section

Plus en détail

ARCHIVES REGULATIONS R-026-2008 In force May 1, 2008. RÈGLEMENT SUR LES ARCHIVES R-026-2008 En vigueur le 1 er mai 2008 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY

ARCHIVES REGULATIONS R-026-2008 In force May 1, 2008. RÈGLEMENT SUR LES ARCHIVES R-026-2008 En vigueur le 1 er mai 2008 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY ARCHIVES ACT LOI SUR LES ARCHIVES ARCHIVES REGULATIONS R-026-2008 In force May 1, 2008 RÈGLEMENT SUR LES ARCHIVES R-026-2008 En vigueur le 1 er mai 2008 INCLUDING AMENDMENTS MADE BY MODIFIÉ PAR This consolidation

Plus en détail

BIG DATA : une vraie révolution industrielle (1) Les fortes évolutions liées à la digitalisation

BIG DATA : une vraie révolution industrielle (1) Les fortes évolutions liées à la digitalisation BIG DATA : une vraie révolution industrielle (1) Les fortes évolutions liées à la digitalisation - définition - étapes - impacts La révolution en cours du big data - essai de définition - acteurs - priorités

Plus en détail