Numérique et Société

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Numérique et Société"

Transcription

1

2 2

3 Numérique et Société Introduction... 4 Mercredi 19 novembre h-17h : La Cybercriminalité... 5 Les moyens légaux de lutte contre la cybercriminalité... 5 Cybercriminalité: une approche dynamique... 6 Jeudi 20 novembre h-12h : Processus et décisions... 7 Cheetah Experimental Platform... 7 Some issues in the foundations of neuroeconomics h-17h : Prothèses cognitives et de mémoire L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socio-anthropologiques (éco, social, éducatif...) Prothèses de mémoire pour pallier la dégénérescence mnésique Vendredi 21 novembre h-12h : Les réseaux sociaux Les communautés de marques influencent-elles les marques par le biais de la co-création? Illustration par un exemple : la marque Axe en France et en Tunisie Introduction à l étude des réseaux (sociaux) Notes Notes Informations pratiques

4 Introduction Camille Salinesi, Professeur à l université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Directeur du Centre de Recherche en Informatique Bienvenue, Pour les membres de l'université Paris 1 et plus largement de la communauté universitaire qui s'intéressent à l'interaction entre le monde des humanités et celui du numérique, le séminaire "Numérique et Société" est l'occasion de se rencontrer en dehors du cadre des laboratoires, de présenter nos travaux et de susciter de nouveaux axes de recherche. Le rôle de plus en plus important que joue le numérique dans notre société est évident. Le rôle du numérique pour nos disciplines l'est moins. Sur le plan scientifique, le numérique ne peut pas -ne doit pas- être réduit au calcul par des ordinateurs. Contrairement aux ordinateurs, le numérique n'est pas un moyen, c'est un vecteur. L'interaction du numérique et des sciences sociales, est l'occasion de renouveler l'ensemble de nos disciplines : il s'agit de susciter pour les uns comme pour les autres de nouvelles problématiques, de nouvelles démarches scientifiques, de nouvelles recherches et donc de nouveaux projets en perspective. Le numérique est ubiquitaire : il interroge ainsi le Droit, l'economie, la Gestion, la Philosophie, les Arts, la Philosophie, les Sciences Politiques, les Neurosciences et bien d'autres disciplines encore. Ce séminaire est organisé en quatre demi-journées. Chaque demi-journée est consacrée à une thématique, abordée selon deux points de vue : en effet, deux chercheurs, à chaque fois un chercheur en informatique et un chercheur relevant d'une autre discipline des sciences sociales, sont invités à présenter leurs travaux respectifs. Le séminaire Numérique et Société n'est qu'une étape, un premier pas. Au-delà des connaissances qu'il apportera à chacun, auditeur comme présentateur, il s'agit de révéler et comprendre la nature inter- et transdisciplinaire du numérique. Plus que cela, nous espérons que ce séminaire servira de catalyseur pour une action de plus grande envergure dans laquelle le numérique -au cœur des sciences socialespermettra de créer des liens nouveaux entre les disciplines. Ce séminaire est financé par le BQR. Nous remercions le Conseil Scientifique de l'université Paris 1 pour la confiance dont il nous a honorés. 4

5 Mercredi 19 novembre 14h-17h : La Cybercriminalité Les moyens légaux de lutte contre la cybercriminalité Jean Harivel, Doctorant à l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Institut de recherches juridiques de la Sorbonne (IJRS). La cybercriminalité a deux visages : une criminalité ordinaire qui utilise l informatique comme outil d aide à la réalisation du crime et une criminalité nouvelle apparue avec le développement de l informatique et des nouvelles techniques. La première est sanctionnée par le code pénal comme toute infraction traditionnelle, même si certaines circonstances aggravantes peuvent être liées à l utilisation de moyens informatiques. Pour la criminalité spécifique, de nouvelles incriminations légales ont été nécessaires. Avant que le terme cybercriminalité n existe, dès 1978 avec la loi «informatique et libertés», puis en 1988 avec la loi GODFRAIN, la France s est dotée d un arsenal législatif et juridique pour lutter contre les crimes ou délits liés au développement de l informatique. Depuis les attentats de 2001, de nombreux pays ont durci leur législation afin de lutter contre le terrorisme. Si aux États-Unis d Amérique, cette lutte a été légalisée par le Patriot Act, en France de nombreuses lois sont venues compléter ou durcir la loi «informatique et libertés» et la loi Godfrain, internet étant considéré comme un vecteur de propagation de ces crimes. Après une carrière complète dans une société de service en informatique, pendant laquelle il a, entre autre, contribué au développement du réseau Vidéotex et du Minitel, Jean Harivel a entrepris de suivre des études juridiques complètes à l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Après une maîtrise du droit des affaires et une maîtrise de droit privé, un master Droit du numérique Administration, Entreprises, il est actuellement Doctorant à l École de Droit de la Sorbonne ; ses travaux de recherche portent sur les atteintes aux libertés dans la société numérique. 5

6 Cybercriminalité: une approche dynamique Éric Freyssinet, chef de la division de lutte contre la cybercriminalité, Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, Rosny-sous-Bois et doctorant à l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie, Laboratoire d Informatique de Paris 6 (LIP6). La cybercriminalité, plus largement la criminalité liée aux technologies numériques, recouvre une réalité très mouvante. Elle prend forme autour d'objets et de pratiques liés aux technologies, en perpétuelle évolution: les délinquants s'adaptent aux nouveaux outils à leur disposition, inventent de nouvelles techniques et ciblent les nouveaux usages. Pour en dresser le portrait, il est indispensable d'en avoir une vision très dynamique. La présentation fera le point à la fois sur les grandes tendances de fond qui parcourent la définition de la cybercriminalité depuis ses débuts - et qui dans le détail évoluent donc en permanence et sur l'actualité spécifique à l'année Éric Freyssinet est colonel de gendarmerie. Il exerce depuis plus de quinze ans dans le domaine de l'investigation numérique et de la lutte contre la cybercriminalité en gendarmerie (laboratoire de criminalistique de la gendarmerie - IRCGN, département informatique électronique, puis chargé de projet à la direction générale et actuellement chef de la division de lutte contre la cybercriminalité du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale). Il exerce aussi des responsabilités en France et à l'international dans des groupes de travail et association œuvrant contre la cybercriminalité (vice-président de l'european Union cybercrime taskforce, un groupe de travail des chefs d'unités de lutte contre la cybercriminalité hébergé par Europol, vice-président de l'association Signal-Spam et secrétaire du Centre Expert contre la Cybercriminalité Français - CECyF). Actuellement, il réalise une thèse de doctorat sur la lutte contre les botnets à l'université Paris 6. 6

7 Jeudi 20 novembre 9h-12h : Processus et décisions Cheetah Experimental Platform Barbara Weber, Associate-Professor à l Université d Innsbruck (Autriche), laboratoire Quality Engineering. The open-source Cheetah Experimental Platform (CEP) has been developed at the University of Innsbruck over the last few years for facilitating the execution of empirical studies. In this session I will give an overview of the main capabilities of CEP and explain how it can be extended to suit specific needs. CEP provides components that are frequently used in modeling sessions (i.e., modeling environment, components for training participants, and questionnaires to collect additional information, e.g., demographic data of modelers). The modeling environment is highly configurable, allowing researchers to conduct modeling session with different feature sets (e.g., different modeling elements or tool features). Moreover, CEP allows researchers to assemble the components to experimental workflows, providing user guidance during modeling sessions. To enable a detailed analysis of both the end product of modeling and the modeling process, CEP records all interactions with the modeling environment in an event log. Respective logs can be replayed after the modeling session step-by-step and every intermediate model version can be reconstructed. Moreover, CEP provides support for analyzing the collected data (e.g., by Modeling Phase Diagrams or various process measures). Implemented as a set of plugins, CEP can be easily extended by fellow researchers, for example, by adding new modeling environments (e.g., for a not yet supported graphical modeling notation). Barbara Weber is an associate professor at the Department of Computer Science at the University of Innsbruck (Austria), where she leads the research cluster on business processes and workflows. Barbara holds a Habilitation degree in Computer Science and a Ph.D. in Economics from the University of Innsbruck. Barbara has published more than 90 refereed papers, for example, in Data & Knowledge 7

8 Engineering, Computers in Industry, Enterprise Information Systems, Information and Software Technology, and Software and System Modeling, has been serving as editorial board member for the Information Systems journal and the Computing journal and has been organizing the successful BPI workshop series. Moreover, she is co-author of the recently published book Enabling Flexibility in Process-aware Information Systems by Springer. Barbara s research interests include process model understandability, process of process modeling, integrated process life cycle support, change patterns, process flexibility, user support in flexible process-aware systems, and recommendations to optimize process execution. 8

9 Some issues in the foundations of neuroeconomics Mikaël Cozic, Maître de Conférences à l Université Paris 12, Institut d'histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, CNRS & ENS Ulm) et Département d'etudes Cognitives (ENS Ulm). One of the most impressive changes in economics and decision sciences is the emergence and fast growth of so-called behavioral economics and neuroeconomics. These fields raise several methodological issues, some of them being currently intensively discussed. Amongst those issues, the most prominent is the one of knowing what is the relevance of neuroeconomics for economics and standard decision sciences. The aim of this talk is to discuss this issue, starting from the vigorous criticism of neuroeconomics made by F. Gul and W. Pesendorfer (2005/2008). Mikaël Cozic (Paris-Sorbonne University, Ph.D. 2005) is an assistant professor at the Paris-Est University, a researcher and head of the group Decision, rationality and interaction at the Institut d Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques and a member of the Institut d Universitaire de France. He studied philosophy (Ecole normale Supérieure de Paris, ), logic (University Paris-Diderot, M.Sc. 2002) and cognitive science (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, M.A. 2001) in Paris. Professor Cozic s research focuses primarily on philosophy of economics and formal theories of rationality. His current research concerns the relationship between cognitive science and positive and normative economics, and several issues in Bayesian epistemology including the revision of one s beliefs upon learning the opinion of others. 9

10 14h-17h : Prothèses cognitives et de mémoire L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socioanthropologiques (éco, social, éducatif...) Maxime Derian, Chercheur postdoctoral en socio-anthropologie à l'iscc (CNRS) et au CRPMS (Université de Paris 7 - Diderot). Chercheur associé au Centre d'etudes des Techniques, des Connaissances et des Pratiques (CETCOPRA) de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Les prothèses «cognitives» (les ordinateurs, les consoles de jeu, les smartphones, et bientôt les Google Glass...) accompagnent étroitement l'activité mentale et sociale de l'individu. Le besoin irrépressible, pour certains «adeptes», de se connecter aux sites web comme Facebook, aux boîtes , pour s'adresser à son semblable, témoigne de l'essor de nouvelles pratiques sociales et culturelles qui se développent fortement depuis le début du XXIe siècle. Tous ces appareils semblent en mesure de provoquer une potentielle "cyberdépendance" chez certaines personnes et d'exercer une modification progressive et subtile, en cas d'usage intensif, de l'activité cognitive comme des modes de mise en relation des individus. Ils peuvent donc vraiment bouleverser significativement certains rapports sociaux et également certains processus pédagogiques. Enfin, l'essor de l'industrie liée au secteur numérique participe bien souvent à forger un monde économique qui, finalement, détruit parfois plus d emplois qu il n en crée. Maxime Derian est chercheur postdoctoral à l ISCC et au Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS, université Paris 7), et membre associé du Cetcopra (). Ses travaux, centrés sur les différents usages sociaux de l'informatique, portent principalement sur la question de l'hybridation du corps humain avec des prothèses. Il effectue actuellement une recherche portant sur les aspects sociologiques et anthropologiques du corps-vécu agénésique (ou dysmélique) de bras/main ou de jambe/pied, dans le cadre du PICRI Agénésie, des corps incomplets. Sa thèse de doctorat est intitulée «Le Métal et la Chair : anthropologie des prothèses informatisées». 10

11 Prothèses de mémoire pour pallier la dégénérescence mnésique Elisabeth Métais, Professeur au CNAM, Centre d Etude et De Recherche en Informatique et Communications (CEDRIC). Le carnet papier est encore actuellement la première aide personnelle compensatrice mise en place par les personnes âgées qui ressentent leur perte de mémoire. Cependant une version entièrement papier, si elle peut être simple pour l utilisateur au niveau de l encodage, s avère limitée au niveau de la récupération et du traitement des données. En rupture avec l approche du simple enregistrement des faits, nous explorons les possibilités offertes par les nouvelles technologies de l'informatique et de la communication pour pallier les difficultés liées à la dégénérescence mnésique due à l'âge et aux maladies associées. La prothèse de mémoire que nous proposons vise à stocker des informations dans un dispositif de type aide-mémoire, en interaction forte avec un environnement intelligent. Ce travail a été en partie financé par la Ville de Paris à travers le projet VIVA. Elisabeth Métais est professeur des Universités en informatique, spécialisée dans les systèmes d'information, au Conservatoire National des Arts et Métiers et chercheuse au laboratoire Cedric. 11

12 Vendredi 21 novembre 9h-12h : Les réseaux sociaux Les communautés de marques influencent-elles les marques par le biais de la co-création? Illustration par un exemple : la marque Axe en France et en Tunisie Héla Chérif, Maitre de Conférences à l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Pôle de Recherche Interdisciplinaire en Sciences du Management (PRISM). Ce travail s intéresse au rôle de la communauté de marque dans le processus de cocréation. Il a permis d une part de procéder à une clarification théorique des concepts de co-création et de communauté de marque et d autre part en utilisant une méthodologie novatrice, la netnographie, sur Facebook et sur la marque AXE connue en France et en Tunisie de démontrer, conformément à la théorie, que le concept de communauté de marque n a pas de frontière géographique. Elle propose également une typologie de la co-création basée sur l interaction et la durée. l immobilier (GESIC). Héla Benmiled-Chérif est maître de Conférences à l Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Elle est membre de l Association française de Marketing (AFM). Elle enseigne le marketing en formation initiale, continue et en apprentissage (initiation au marketing, e-marketing, marketing de l innovation ) en licence et en master de gestion mais également en Maîtrise en Informatique de Gestion. Elle intervient également en M2 Innovation et nouvelles technologies (MIT) et M2 gestion de Ses recherches se situent dans le domaine du comportement du consommateur : styles cognitifs, leadership d opinion, implication du consommateur et plus particulièrement en méthodologie de la recherche. Elles ont donné lieu à des publications dans la revue Recherche et Applications en Marketing : Analyse comparative de deux échelles de mesure du leadership d opinion, l implication du consommateur et ses perspectives stratégiques. Ses recherches actuelles s orientent vers deux axes : l utilisation de site de marques comportant des «advergame» : jeu vidéo intégrant la marque et l intégration des réseaux sociaux dans les stratégies de marque. 12

13 Introduction à l étude des réseaux (sociaux) Jean-Loup Guillaume, Professeur à l Université de La Rochelle, Laboratoire Informatique, Image et Interaction (L3i). L explosion de la taille des réseaux tels qu Internet, Facebook ou Wikipédia offre de nouvelles opportunités d établir de nouveaux contacts et de partager de l information et des savoir. Cependant, l excès d information pose également problème : sur Facebook, à quels contacts envoyer un message sachant que la plupart des utilisateurs ont plusieurs centaines d amis? Quelles pages Wikipédia faut-il lire en priorité pour en apprendre le plus possible sur un sujet donné? Comment prévenir la propagation d un virus informatique? Dans tous ces contextes, acquérir de l information sur les relations entre entités (pages web, comptes Facebook, ordinateurs ou téléphones reliés à internet) et sur l évolution de ces relations permet de mieux appréhender le fonctionnement global des systèmes sous-jacents et par la suite de proposer des outils méthodologiques ou algorithmiques adaptés aux problèmes rencontrés. La science des réseaux (networks science) tient ses origines en sociologie (SNA ou Social Networks Analysis) avec des travaux datant du début du 20e siècle mais a pris un essor nouveau ces quinze dernières années et impacte la plupart des disciplines. Je présenterai dans cet exposé un bref historique des problématiques liées au SNA en montrant comment elles ont pu évoluer pour continuer à se situer au cœur des recherches actuelles. Je mettrai en évidence certaines propriétés essentielles des réseaux réels, telles que l identification des individus les plus centraux dans un réseau, ou l identification (automatique) de groupes d individus pertinents. Plus qu une présentation sur les questions ouvertes ou les réponses en pointe de la recherche en «science des réseaux», cet exposé se veut une introduction à un ensemble de questions très actuelles. Jean-Loup Guillaume est professeur au Laboratoire Informatique, Image et Interaction à l'université de la Rochelle depuis Il était précédemment membre de l'équipe "Complex Networks" du LIP6 à l'université Pierre et Marie Curie". Ses travaux de recherche sont centrés sur de l'étude des graphes de terrain (ou complex networks) et plus particulièrement de leur dynamique avec un intérêt fort pour l'étude d'algorithmes de décomposition de grands graphes (dynamiques) en communautés. Il a participé à de nombreux projets de recherche et travaille en relation avec plusieurs industriels (Thalès, Orange, Linkfluence...) sur des thématiques liées à la cyber-sécurité, la lutte contre le cybercrime et la fouille de données massives de manière plus large. 13

14 Notes 14

15 Notes 15

16 Informations pratiques Lieu : Appartement Décanal Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne CENTRE PANTHEON - 12, place du Panthéon, Paris Accès à l Appartement Décanal depuis l escalier K 3e étage (aile Soufflot) 16

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan»

«Rénovation des curricula de l enseignement supérieur - Kazakhstan» ESHA «Création de 4 Ecoles Supérieures Hôtelières d'application» R323_esha_FT_FF_sup_kaza_fr R323 : Fiche technique «formation des enseignants du supérieur» «Rénovation des curricula de l enseignement

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4062 Numéro dans le SI local : 06 MCF 0413 Référence GESUP : Corps : Maître de conférences Article : 26-I-1 Chaire : Non Section 1 : 06-Sciences de gestion

Plus en détail

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-8a-v1 1 / 7 8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION

IDENTITÉ DE L ÉTUDIANT / APPLICANT INFORMATION vice Direction des Partenariats Internationaux Pôle Mobilités Prrogrramme de bourrses Intterrnattiionalles en Mastterr (MIEM) Intterrnattiionall Mastterr Schollarrshiip Prrogrramme Sorrbonne Parriis Ciitté

Plus en détail

Digital Marketing : 14 et 15 septembre 2015. Retargeting : Garder le contact avec son audience

Digital Marketing : 14 et 15 septembre 2015. Retargeting : Garder le contact avec son audience Programme Digital : 14 et 15 septembre 2015 Jour 1 - lundi 14 septembre 2015 8.00 Accueil & Inscription 9.00 Retargeting : Garder le contact avec son audience Aurélie Lemaire, Responsable mkgt Bing Ads

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE

AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE AMBASSADE DE FRANCE EN TURQUIE SERVICE DE COOPERATION ET D ACTION CULTURELLE Projets de coopération universitaire et scientifique franco-turque / Turkish-French university and scientific cooperation projects

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Council Member Inquiry/Motion Form Demande de renseignements d un membre du Conseil /Formulaire de motion

Council Member Inquiry/Motion Form Demande de renseignements d un membre du Conseil /Formulaire de motion Council Member Inquiry/Motion Form Demande de renseignements d un membre du Conseil /Formulaire de motion From/Exp. : Councillor/Conseiller S. Blais Date : February 27, 2012 File/Dossier : ITSC 01-12 To/Dest.

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

F-7a-v3 1 / 5. 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

F-7a-v3 1 / 5. 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-7a-v3 1 / 5 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français Family name of participant

Plus en détail

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32

AMENDMENT TO BILL 32 AMENDEMENT AU PROJET DE LOI 32 THAT the proposed clause 6(1), as set out in Clause 6(1) of the Bill, be replaced with the following: Trustee to respond promptly 6(1) A trustee shall respond to a request as promptly as required in the

Plus en détail

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE

CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE CURRENT UNIVERSITY EDUCATION SYSTEM IN SPAIN AND EUROPE 1 st Cycle (1 Ciclo) (I livello) DEGREE (Grado) 240 ECTS (European Credit Transfer System) credits* over four years of university study). The equivalent

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4072

UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4072 UNIVERSITE D'EVRY VAL D'ESSONNE Référence GALAXIE : 4072 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : Corps : Professeur des universités Article : 46-1 Chaire : Non Section 1 : 27-Informatique Section 2

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

La solution idéale de personnalisation interactive sur internet

La solution idéale de personnalisation interactive sur internet FACTORY121 Product Configurator (summary) La solution idéale de personnalisation interactive sur internet FACTORY121 cité comme référence en «Mass Customization» au MIT et sur «mass-customization.de» Specifications

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 A REMPLIR

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université ParisDauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING)

LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LES PRINCIPES DE L INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ INCENDIE (PRINCIPLES OF FIRE PROTECTION ENGINEERING) LIEU: Sandman Hotel ( Près de la station de métro ) 999 rue de Sérigny Longueuil, QC, CANADA J4K 2T1 http://www.sandmanhotels.com/fr/hotel/quebec/montreal

Plus en détail

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences PUSG, UFR 413 35, avenue Abadie 33072 Bordeaux Cedex celine.barredy@u-bordeaux4.fr TEL +33(0)685431233 Education 2005: PhD in Management Sciences

Plus en détail

Bigdata et Web sémantique. les données + l intelligence= la solution

Bigdata et Web sémantique. les données + l intelligence= la solution Bigdata et Web sémantique les données + l intelligence= la solution 131214 1 big data et Web sémantique deux notions bien différentes et pourtant... (sable et silicium). «bigdata» ce n est pas que des

Plus en détail

Informatique / Computer Science

Informatique / Computer Science Informatique / Computer Science Vous trouverez ici les conditions de candidature pour les différentes voies de M2 de la mention «Informatique / Computer Science». Certaines formations ne seront cependant

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile

RÉSUMÉ DE THÈSE. L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile RÉSUMÉ DE THÈSE L implantation des systèmes d'information (SI) organisationnels demeure une tâche difficile avec des estimations de deux projets sur trois peinent à donner un résultat satisfaisant (Nelson,

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 Pourquoi sommes- nous ici? Étudiantes au doctorat, bourse

Plus en détail

Nathalie REY DIPLOMES UNIVERSITAIRES

Nathalie REY DIPLOMES UNIVERSITAIRES Nathalie REY Fonction (depuis septembre 1999) : Maître de Conférences en Sciences Economiques Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité CEPN, UMR 7234 U.F.R. Sciences Économiques et de Gestion, Bureau J308

Plus en détail

BIOMETRICS FOR HIGH-VALUE SERVICES

BIOMETRICS FOR HIGH-VALUE SERVICES BIOMETRICS FOR HIGH-VALUE SERVICES L utilisation de la biométrie constitue désormais une tendance de fond sur le marché grand public. Elle redéfinit l expérience utilisateur de l authentification en conciliant

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards

Projet Datalift : retour d expérience sur les standards ign.fr Les outils du web Sémantique comme supports des données et métadonnées géographiques Projet Datalift : retour d expérience sur les standards Forum Décryptagéo Marne La Vallée 8 avril 2014 Bénédicte

Plus en détail

Higher Education Learning Agreement for Traineeships Contrat pédagogique pour les mobilités d études Année univeristaire / academic year 2015-2016

Higher Education Learning Agreement for Traineeships Contrat pédagogique pour les mobilités d études Année univeristaire / academic year 2015-2016 Student Etudiant Last name(s) First name(s) Prénom Date of birth Date de naissance Nationality 1 Nationalité Sex [M/F] Sexe [M/F] Study cycle 2 Cycle d études Field of education 3 Domaine d études Sending

Plus en détail

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France

setting the scene: 11dec 14 perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France setting the scene: perspectives on global data and computing e-infrastructure challenges 11dec 14 mark asch MENESR/DGRI/SSRI - France 1 questions The volume, variety and complexity of research data require

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

UNIV. LA ROCHELLE (IUT) Référence GALAXIE : 4099

UNIV. LA ROCHELLE (IUT) Référence GALAXIE : 4099 UNIV. LA ROCHELLE (IUT) Référence GALAXIE : 4099 Numéro dans le SI local : 0135 Référence GESUP : Corps : Professeur des universités Article : 46-1 Chaire : Non Section 1 : 27-Informatique Section 2 :

Plus en détail

Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation

Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation Read Me First: Guide to Sun HPC ClusterTools 3.1 Documentation Sun Microsystems, Inc. 901 San Antonio Road Palo Alto, CA 94303-4900 USA 650 960-1300 Fax 650 969-9131 Part No. 806-3729-10 March 2000, Revision

Plus en détail

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT A Guideline on the Format of District Planning Commission Staff Reports

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1

The UNITECH Advantage. Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 The UNITECH Advantage Copyright UNITECH International Society 2011. All rights reserved. Page 1 Two key aspects of UNITECH Distinctive by being selective Standing out while fitting in The Wide and Varied

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec

Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec Un programme unique d apprentissage par l action (action learning) en partenariat avec Contacts: Angela Feigl (feigl@eml-executive.com) Sidonie Chemla (chemla@eml-executive.com) 1 De quoi s agit-il? Un

Plus en détail

LOI SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES. DENTAL AUXILIARIES REGULATIONS R-053-2010 In force July 1, 2010. R-053-2010 En vigueur le 1 er juillet 2010

LOI SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES. DENTAL AUXILIARIES REGULATIONS R-053-2010 In force July 1, 2010. R-053-2010 En vigueur le 1 er juillet 2010 DENTAL AUXILIARIES ACT LOI SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES DENTAL AUXILIARIES REGULATIONS R-053-2010 In force July 1, 2010 RÈGLEMENT SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES R-053-2010 En vigueur le 1 er juillet 2010

Plus en détail

Semester 1: (September January) Courses in English: Courses in French:

Semester 1: (September January) Courses in English: Courses in French: Semester 1: (September January) Courses in English: ECTS HP Title Unit: Advanced Technology Systems 5 42 Enterprise Architecture and SOA Unit: Enterprise and IS Architecture University Paris 1 Pantheon

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

Isabelle DUCASSY EDUCATION

Isabelle DUCASSY EDUCATION Isabelle DUCASSY Associate Professor of Finance KEDGE Business School Domaine de Luminy, BP 921 Marseille 13228, France PROFESSIONAL +33 (0)4 91 82 79 45 isabelle.ducassy@kedgebs.com EDUCATION 2005 International

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Program Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 INTITULE

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES

MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES MODULES DE COURS BILINGUES EN GESTION DE COOPÉRATIVES Claude-André Guillotte Directeur, IRECUS Université de Sherbrooke Claude-Andre.Guillotte@USherbrooke.ca Karen Miner Directrice générale Co-operative

Plus en détail

Face Recognition Performance: Man vs. Machine

Face Recognition Performance: Man vs. Machine 1 Face Recognition Performance: Man vs. Machine Andy Adler Systems and Computer Engineering Carleton University, Ottawa, Canada Are these the same person? 2 3 Same person? Yes I have just demonstrated

Plus en détail

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces

Utiliser une WebCam. Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une WebCam Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2008 Référence : utiliser une WebCam.doc Préambule Voici quelques informations utiles

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

PeTEX Plateforme pour e-learning et expérimentation télémétrique

PeTEX Plateforme pour e-learning et expérimentation télémétrique PeTEX Plateforme pour e-learning et expérimentation télémétrique 142270-LLP-1-2008-1-DE-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing:

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

CHAPTER 47 CHAPITRE 47

CHAPTER 47 CHAPITRE 47 2013 CHAPTER 47 CHAPITRE 47 An Act Respecting the Delivery of Integrated Services, Programs and Activities Loi concernant la prestation de services, programmes et activités intégrés Assented to December

Plus en détail

DOCUMENT DE SYNTHESE

DOCUMENT DE SYNTHESE E L A B O R A T I O N D U N P R O C E S S DE P I L O T A G E ET DE S U I V I Société d accueil : ELAN, MANAGEMENT DE PROJETS PFE présenté par : FOURREY Maxime Tuteur industriel : M. Julien DUBREUIL, Responsable

Plus en détail

For the attention of all Delegations/ A l attention de toutes les Délégations

For the attention of all Delegations/ A l attention de toutes les Délégations Postal address Adresse postale F-67075 Strasbourg Cedex France With the compliments of the Human Resources Directorate 17 September 2013 Avec les compliments de la Direction des Ressources Humaines DRH(2013)529

Plus en détail

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques

L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques L ouverture des données de la recherche en 2015 : définitions, enjeux, dynamiques «Re-analysis is a powerful tool in the review of important studies, and should be supported with data made available by

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET

VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION SUPERIEUR DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT TITRE DU PROJET PROGRAMME D APPUI A LA QUALITE AMELIORATION DE LA QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR TITRE DU PROJET VERS L EXCELLENCE DANS LA FORMATION ETABLISSEMENT GESTIONNAIRE DU PROJET ISET DE NABEUL JUILLET 2009

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns.

Provide supervision and mentorship, on an ongoing basis, to staff and student interns. Manager, McGill Office of Sustainability, MR7256 Position Summary: McGill University seeks a Sustainability Manager to lead the McGill Office of Sustainability (MOOS). The Sustainability Manager will play

Plus en détail

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI 9/12/2014 Cloud & Security Sommaire Rappel court de Cloud Pour quoi cette sujet est important? Données sensibles dans le Cloud Les risques Top

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

UNIVERSITE DE YAOUNDE II

UNIVERSITE DE YAOUNDE II UNIVERSITE DE YAOUNDE II The UNIVERSITY OF YAOUNDE II INSTITUT DES RELATIONS INTERNATIONALES DU CAMEROUN INTERNATIONAL RELATIONS INSTITUTE OF CAMEROON B.P. 1637 YAOUNDE -CAMEROUN Tél. 22 31 03 05 Fax (237)

Plus en détail

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal

Plan de cours ADM 992C Page 1. École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal Plan de cours ADM 992C Page 1 École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal ADM-992C LES TECHNOLOGIES D'AIDE À LA PRISE DE DÉCISION DANS LES

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

General Export Permit No. Ex. 18 Portable Personal Computers and Associated Software

General Export Permit No. Ex. 18 Portable Personal Computers and Associated Software CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION General Export Permit No. Ex. 18 Portable Personal Computers and Associated Software Licence générale d exportation n o Ex. 18 Ordinateurs personnels portatifs et logiciels

Plus en détail

Memorandum of Understanding

Memorandum of Understanding Memorandum of Understanding File code of the Memorandum of Understanding (optional) texte 1. Objectives of the Memorandum of Understanding The Memorandum of Understanding 1 (MoU) forms the framework for

Plus en détail

NOUVEAU POSTE AU CRM CENTRE DE RECHERCHES MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

NOUVEAU POSTE AU CRM CENTRE DE RECHERCHES MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL NOUVEAU POSTE AU CRM CENTRE DE RECHERCHES MATHÉMATIQUES UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL Période d'affichage: 3 septembre au 15 octobre 2014 Affichage no FS 14-09-01 Titre du poste : Agent(e) de développement (partenariats)

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

Informatique / Computer Science

Informatique / Computer Science Informatique / Computer Science Vous trouverez ici les conditions de candidature pour les différentes voies de M2 de la mention «Informatique / Computer Science». Certaines formations ne seront cependant

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle

Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle Stephanie Clarke Ecole doctorale FBM Amphipôle UNIL-Sorge Dorigny IMPORTANCE DE L INTÉGRITÉ SCIENTIFIQUE Plagiat: responsabilité personnelle et institutionnelle

Plus en détail

Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business

Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business 2009-1-TR1-LEO05-08630 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Enseignement Vocationnel sur les Operations de Business to Business

Plus en détail

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com , des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com Thales, leader mondial des hautes technologies Systèmes de transport, Espace, Avionique, Opérations aériennes, Défense terrestre,

Plus en détail

BILL 203 PROJET DE LOI 203

BILL 203 PROJET DE LOI 203 Bill 203 Private Member's Bill Projet de loi 203 Projet de loi d'un député 4 th Session, 40 th Legislature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014 4 e session, 40 e législature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014

Plus en détail

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES

AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES AIDE FINANCIÈRE POUR ATHLÈTES FINANCIAL ASSISTANCE FOR ATHLETES FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE / APPLICATION FORM Espace réservé pour l utilisation de la fondation This space reserved for foundation use

Plus en détail