07-24 Physics, Atomic, Molecular, and Wuclear

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "07-24 Physics, Atomic, Molecular, and Wuclear"

Transcription

1 07-24 Physics, Atomic, Molecular, and Wuclear r fniropie, Nnv.-Unc. IBU'I. n..hi 311. It ink Study (if n thiirin:if MiiitiiiMiliii lurnm rnii-ii'dliy n pnl-.iid "Inchon llttiillt tft Hli»lil««umillttl fi»l'll«l( IidfjMittfill. jlti'ilimlj, mill ntfl'ilrrll molecules which are resolved by time-ut liiyhl. I lie uxuted bjibi.ies are detected by secondary electron emission from a metal surface. HI?S) Mloms IIMVII Imnn I II I:I:IIM limn liydin( i>n, water, ammonia, and several hydrocarbons. Excited lr;mmenl!; lioin tho halo'iens ftitvc hnnn resolved. Values o( kinetic nncryy and estimates of threshold i<nm(jinn m«ifi )iirtbd. laiilhoi) A // DEVELOPMENT AND STUDY OF A CESIUM JET (REALISA- TION RT RTUIJfi D'UN JIT HI" CHIIIIM). Ch. Millnt and J. Millet (Aix-Miii«'illi>, Univni'ilii. Mainnllln. I iiiiici'1. (SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LES JETS MOLEi;nt Aini'n t)f HAITI i n nr wirivrmni' PNFnniF, PND, C'.ANNCH. ("HANOI:, JULY I <l, I mill, I'll! u:i I I ilnilm, i /I'.' hit.) Entropie, Nov.-Dec. 19G9, p rets. In Fiench. (For abstract see issue 19, page 3376, Accession No. A ) A // CHARACTERIZATION OF MULTICHANNEL SOURCES AND THEIR UTILIZATION IN MOLECULAR BEAM SYSTEMS. D. R. Olander and R. H. Jones (California, University, Berkeley, Calif.). (SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LES JETS MOLE- CULAIRES DE HAUTE ET DE MOYENNE ENERGIE, 2ND, CANNES, FRANCE, JULY 1-4, PROCEEDINGS, p ) Entropie, Nov.-Dec. 1969, p refs. (For abstract see issue 19, page 3376, Accession no. A ) A I! A 4 TO 200 ev NEUTRAL MOLECULAR BEAM. R. 0. Doughty (Gnnnrjil Dynamics Corp., Fort Worth, Tex.) and W. J. Schaetzle (Alabama, University, fuso-mousa, Alii.). (SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LES JETS MOLE- CULAIRES OF HAUVF ET DE MOYC-NNE ENERGIE, 2ND, CANNES. FRANCE, JULY 1-4, I!)IH). PROCEEDINGS. >. B1-G7.) Entropie, Nov.-Dec. 1969, p rets. (For abstract see issue 19. paqe 337G, Accession no. A ) A i! DEVELOPMENT OF APPARATUS FOR OBTAINING MOLEC- ULAR BEAMS IN THE ENERGY RANGE FROM 2 TO 200 nv (REALISATION D'UN APPAREIL PERMETTANT D'OBTENIH DES JETS MOLECULAIRES D'ENERGIE COMPRISE ENTRE 2e ET200eV). F. M. Devienne, J. C. Roustan, A. Roustan, and R. Clapier (Laboratoire de Physique Moleculaire des Hautes Energies, Peymeinarie. Alpes-Maritimes, France). (Symposium International sur les Jets Moleculairos do Haute ot do Moyenne Energie, 2nd, Cannes, France, July 1-4, Entropie, Nov.-Dec. 1969, p In French. In this paper, wo discuss aboul the formation nnd detection of molecular bearns, obtained by charge exchange from an ion-source ol low energy. After the measurement ot tne dispersion in energy of the ion-source, we have study the problems concerning the detection of neutral beams. Different methods have been used, and, specially, the secondary electronic emissivity of a metallic surface; the ioniz;i!ioi> of a gas target having a low ionisation voltage. By the use of a tubular electron multiplier and a lock in amplifier, we have measure the intensities of neutral beams, as low as 10 ev. (Author) A // HIGH ENERGY ATOMIC BEAMS, OBTAINED BY MEANS OF CATHODE SPUTTERING. V. K. Koshkin, lu. A. Ryzhov. and B. A. Shvedov (Moskovskii Aviatsionnyi Institut, Moscow. USSR). (Symposium inrcrnatinnaf sur fas Jr;ts M(ttdcutaircs df! Haute et fit: Moyenne Energie, 2nd, Cannes, France, July 1-4, 1969.) Entropie, Nov.-Dec p. 58, 59. Discussion of a method for obtaining high energy atomic beams by the sputtering of solids by ions with'energies from 1000 to ev. A sketch of the device used is presented and the measurement of lln< imii'iinlly nl UK' liumn Hi «iiilliiliul iiliiini h.llni'lhm'll A nni" nl Ilitihl uilmlinti disk mipninlin w.-n used In nlitnlll the A7D // REFLECTION OF CONDENSED MOLECULAR BEAMS OF HELIUM A'l SOLID SUIII : ACnS. E. W. Bcckci, J. G-.paim (Karlsruhe. Technisclie Univomlfli K.'Ml'.iiili'j, W'.'M i M'tiD.-'iiy). and 0. Kiieif (Karlsruhe, Kornfnrschung*' /minimi, KinNiiiliH, Wi"ii (iniiiiiiny). (Symposium Intvru.'iliitual sur tus Juts Moltfculiiiins tin Haute at do MnyrniiK Encrgin, 2nd. Cannes. France, July 1-4, 1969.) I mm/in.', Nnv -dec. IfKifl, p. (if) Ot. Mi'nqlllf'ltli'lll nl Ml" if'llw.'lilhh'l f.'i'tlllr'llfjllll lll'lll'f'mlrll llrtflmllfl' helium at polisln.'d sl.-iinless stc'ol using liine-ol-llii lil inelbuils. Al en fim le ol incidence nl R5 (let), measured from the surface normal. Ihiii HIM iiiiu"! IHIIII 'till In Kill K i;midnd Ihp ilirpr.linn nl the idftected (in,mi in shut from li'j In tt'j il«u diiyiu nl it>llui:nnn, ihninh» increasing the maximum reflected flux from 1 to 11 per cent of the incident flux. The velocity of the reflected clusters was always higher. limn Ihiii nl Hie incident onfis, the litclnr heinp, 1.12 at 310 K and 1.02 at 130 K tiiiyut tumpuioturo. Si/.es ol bulh incitlutil itnd reflected clusters were found to be of the order of 100,000 atoms/cluster. (Author) ' A !! * ON THE INTERACTION OF HYPERTHERMAL POTASSIUM ". ATOMS WITH A TUNGSTEN SURFACE. C. A. Visser, J. Wolleswinkel, and J. Los (Stichting voor Fundsmenteel Onderroek der Materie, Instituut voor Atoonv en' Mf)lecuulfysica, Amslerdam, Netherlands). {Symposium International sur les Jets Moleculaires de Haute et df'-! Moyenne Energie, 2nd, Cannes, France, July 1-4, 1969.)» EntropiB. Nov.-Dec. 1969, p refs. Iteseaich suppmied!>y the Nodeilandse OrganiScitie voor Zuiver- Th(; anrjular dislributinn and the energy distribution of ' ;nnn<ienei( eltc neulr.'il alkali beam, scatteind from and ioni/edbyan,' uiienled monociysliilline metal suiface, are measured as a function:'' of the energy of the beam particles, ranging (rom 1 to 50 ev and the ; anfjle ol incidence (tho. J inn.lo (wlween direction of motion and nniiniil at llie suiiacfi). Even at these relalively low enuiiiios llw observed phenomena can almost fully be accounted lor byi; two-pat tide infraction. (AuthoiJ*; A // / ATOM BEAM STUDIES OF HIGH TEMPERATURE ATOM B -' ACTION PROBABILITIES WITH SURFACES. -.<«R. J. Madix, G. Melin, and A. Susu (Stanford University, StanfortLj'.J Calif.). (SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LES JETS MOLP, CULAIRES DE HAUTE ET DE MOYENNE ENERGIE, 2NB.U CANNES. FRANCE, JULY 1-4, PROCEEDINGS, p. 91-9JJJJ Entrapin. Nov. Dei:. 1969, p refs. _' (. (F ; or abstract sue issue 19, page 3377, Accession no. A ) s4$ A ,v APPLICATION OF AN IMPROVED MODEL OF THE BOUNDARY CONDITION TO MOLECULAR BEAM SCATTB^ ING FROM A SOLID SURFACE. Melvin Epstein (Aerospace Corp., Aerodynamics and Research Laboratory, El Seyundo, Calif.). (SYMPOSIUM INTERNATIONAL SUR LES JETS MOU$*J CULAIRES DE HAUTE ET DE MOYENNE ENERGIE, CANNES, FRANCE, JULY 1-4, 1969, PROCEEDINGS, p Entropie, Nov.-Dec. 1969, p refs. (For abstract see issue 19, page 3377, Accession no. A O A II THEORETICAL STUDY OF THE INTERACTION BETWEEN*! RAREFIED GAS AND THE SURFACE OF A SOLID BODY-«j TERPRETATION OF THE INTENSITY DISTRIBUTION Off MOLECULAR JETS.REFLECTED FROM AN ELEMENT^ CRYSTAL CELL (RECHERCHES THEORIQUES SUR AOI If IN lihni SOLIDE-INll *SES JF.IR M I INI A. NikuiadsH lonenlorschunn. ISyni/ins/iini /< ; Mnyonne /iw,-,v. fntropio, Nov. I Study /il ii. those of a M.:.I elementary cell i intensity distrii. ill (HI flit I It ll,m! "wnlaiy colls!. stnlisticnl CODM/I Bnltritimm «mi. I'UiVb lb dull,,.. distribution is i:. A , ELASTIC SCA I! A. Nikuradse,! lonenforschunji. f (Symposium lin, Moyenne Enenji,: Entropie, Nov.-Di The reflec!:. mechanically. A- single surface ait. the Dirac-wave-. intensities for &, scattering from. motion. Then «Battering froii! ; lattices of gold in n A STUDY OF THE i SURFACE ON (ETUDES SUR, FACE SOLID Sin. Peter Bark and / : -lonenforschun;) i (SYMPOSIUM', CULAIRES DE CANNES, FRANC (ntropie, Nov. -Dr.. (For abstract see : A / p- INTERPRETATID [^,'UOLECULAR 0! CESSES (SUR ; O'INTENSITE Dl?j. U.Graf, D. Jaeg' g% boenforschung, M "l Symposium In tin Hoyenne Energi,. ie, Nov.-Dw We show, hoiof therm;., boundary layer Lr ^"* lag betweei! ^.-...Jfeeration of den > ': ;«<thermal equiu,,.'.a // -»:i.'.'»fluence OF ' Vi'BOOY UPON THI pi>-.molecular BE D 1342 International Aerospace Abstracts

2 wellian distribution of velocities within the beam begins to decompose. This,is because the high-energy ions with Iherma) velocities>directed out of the beam are lost to the surrounding \acuum>even after the focusing process, in which the velocity vectors of mass motion are convergent, some molecules are\lost from the beam as a result of random motions.\thus a continual loss of thermally energetic ions'and molecules occurs throughout the entire travel of\the beam, resulting in a net cooling effect on the beanvas showi in figure 5. Another, and more important, consequencexof this "thermal expansion" of the beam is the develop, ment of a monodirectional behavior of the molecules within the final skimmed beam. As the temperature of the emerging ions increases, the divergence ofyfne beam will, of course, increase. Thus the outer portion of the beam, consisting of molecules with outwarddirected thermal velocities, is effectively removed from the final beam, providing a monodirectional test beam. Since the original distribution within/the ionization chamber is Maxwellian, what essentially happens is the removal of a central core along the beam axis. The original distribution of velocities along the beam axis remains intact as a resulyof the relatively long free path length within the beam itself. This implies that the momentum and energy within the beam may be calculated based on ^a one-dimensional treatment, simplifying the analysis considerably. REFERENCES (J l] STERN. O.. Untersuchen zur Molekular Sirahlenmethode, Zeitschrifi fur Physik. Vol ( ). [2] BICKER, E.W., and HtNKtsfW., Geschwindigkeitsanalyse von Laval-Strahlen, Zriist'hrift fur Phvsik, Vol. 146 (1956) / [3] CANN. G. L., TEEM/). M., BDHLER, R. D., and BRANSON, L.K., Magnetogasdynamic Accelerator Techniques, Technical Documentary Report AFDC-TOR , Arnold EngineeringyDevelopmenl Center, July [4] READER, SfD., The Operation of an Electron-Bombardment Ion Sou/fe with Various Cases, NASA TM X-52006, [5] KlSERf R.W., Introduction to Mass Spectrometry and its Applications, (Prentice-Hall, Englewood Cliffs, N.J., 1965). [6] KAUFMAN, H.R., An Ion Rockei with an Electron-Bombardment Ion Source, NASA TN D-585, January, ] KAUFMAN, H.R., One-Dimensional Analysis of Ion Rockets, NASA TN D-261, March [8] MICHELSON, W.R., and KAUFMAN, H.R., Status of Electro- Astatic Thrusters for Space Propulsion, NASA TN D-2172, May ;9] KING, H. J., and KOHLBERG, 1., Lou- Density Arc ton Engine Development, Interim Report No. ], Contract NAS8-1684, 'Goodrich-High Voltage Astronautics, Inc., June [10] D^UGHITY, R.O., The Accomodation of Molecular Momentum\t aosurface in High Speed Flow, Ph. D. Dissertation, Unive'rsnVof Alabama, [II] SCHAETZLE\ W.J., An Experimental Study of Molecular Surface Interactions -at Velocities up to and Exceeding Space Probe Escape\Vflocities, Final Report, Contract NAS8-5326, Bureau of Engineering Research, University of Alabama, 15 June "\ [12] Morr, N.F., and MASSEY, H.S.W., The Theory of Atomic Collisions, (Oxford University Press, London, 1965), 504. [13] VON ENGEL, A., Ionized Cases (Oxford University Press, London, 1955). \ [14] CRAVATH, A. M., The Rate at which Ions Lose Energy in Elastic Collisions, Physical Retieic, vol. 36 (July 1930) 248. [15) UTTERBACK, N.G., and MILLER, G.H., Rev. Sci. Intr., Vol. 32(1961), Realisation d'un appareil permettant d'obtenir des jets moleculaires d'energie comprise entre 2 e et 200 ev P.M. DEVIENNE, J.C. ROUSTAN, A. ROUSTAN et R. CLAPIER Laboratoire de Physique Mol6culaire des Hautes Energies, Peymeinade. 06, France MAR 4 '(S8b Le present exposed traite de la formation et de la detection des jets moleculaires oblenus par ^change de charge a partir d'une source d'ions de basse energie. Apres avoir mesure la dispersion en energie de la source, en particulier par une melhode de polentiel retardateur, jusqu'a 1 ev, ont tit ttudie les problemes poses par la detection des faisceaux de neutres. Plusieurs mtthodes ont tie utilisees, en particulier, remission tlectronique secondaire d'une surface mttallique, 1'ionisation d'une cible gazeuse ayant tin faible potentiel d'ionisaiion. L'utilisation d'un multiplicateur lubulaire et d un dispositif d'amplification synchrone a permis de mesurer les intensites de jets de neutres jusqu'a 10 ev. In this paper, we discuss about the formation and detection of molecular beams, obtained by charge exchange from an ion-source of lou' energy. After the measurement of the dispersion in energy of the ion-source, ve have study the problems concerning the detection of neutral beams. Different methods have been used, and, specially, the secundary electronic emissicity of a metallic surface; the ionization of a gas target having a loir ionisation collage. By the use of a tubular electron multiplier and a lock in amplifier, tee have measure the intensities of neutral beams, as lou as 10 ev Les sources d'ions du type Haute Frequence ne peuvent produire des faisceaux d'ions d'energie inferieure a 40 ev, car au niveau de 1'electrode d'extraction, le plasma form par le champ Haute Frequence se maintient a un potentiel de 1'ordre de quelques dizaines de volts. Ce potentiel est variable en fonction de la puissance HF necessaire au fonctionnement de la source; si la puissance augmente, le potentiel du plasma par rapport a celui de 1'electrode d'extraction croit et peut atteindre une centaine de volts. La source utilisee (fig. 1) pour operer a moyenne N T K 0 P I N 30 3f. Novembre-Dicembre

3 e'nergie est de"riv6e de celle utilised par Unerback, Miller [I] et Prince [2]. L'ionisation du plasma est produite par I'impact d'un faisceau d'electrons e"mis par un filament de tungstene chauffe' (diametre du filament $ = 0,6 mm). A la sortie de la source, les ions sont localises par une lentille /., portee a un potentiel n^gatif variable en fonction de la tension d'acceleration des ions;^.!le est r gl e de facon & obtenir le maximum de couravit ionique. Fig. I Source d'ions basse energie 1 Support isolant 2 Filament 3 Extraction 4 Corps de la source (acier inoxydable) 5 Arrivee de gaz 6 Lentille de focalisation Fig. 2 Dispositif experimental 1 Chambre d'essais auxiliaire 2 Cible 3 D tecteur 4 Multiplicateur a dynodes 5 Plaques de deflection des ions 6 Boite d'echange de charges 7 Diaphragme 8 Diaphragme 9 Diaphragme 10 lectro-aimant 11 Lentille de focalisation 12 Arrive'e de gaz 13 Extraction 14 Filament 15 Source d'ions (acier inoxydable) La figure 2 repre'sente le schema du dispositif experimental. Apres avoir e"te" focalise"s, les ions sont analyse* par un electro-aimant; cette analyse magnetique permet en particulier, de pouvoir travailler sur un type d'ions bien determine, tels que les ions d'hydrogene triatomique HS. Une partie des ions sortant de I Mlectro-aimant est neutralisee en molecules neutres par echange de charges; les ions non neutralises sent deflectes electrostatiquement. 54 f N T ft 0 P I 3O Movtmbrt-Dicimbrt 1369

4 1- Mesure de la dispersion en energie des faisceaux.d'ions sortant de la source. Deux methodes ont die" utilisees pour mesurer la dispersion en dnergie des faisceaux d'ions. 1.1 Methode du potentiel relardateur. Le faisceau d'ions est envoyd dans un ddtecteur constitud par une cible mdtallique associde a un mul'iplicateur d'electrons, (ce ddtecteur sera ddcrit plus en detail dans 1'dtude de la detection des neutres). Devant le detecteur, nous avons placd une grille dont le potentiel variable par rapport a la masse, permet de bloquer le faisceau d'ions. Par cette mdthode, 1'dtude de la variation du courant ionique, en fonction du potentiel retardateur appliqud a la grille a pu etre appliqude a des faisceaux d'ions jusqu'a 1 ev. Avec des jets d'dnergie dgale ou supdrieure a 2 ev, la dispersion en Energie est faible, mais elle augmente en-dessous de cette dnergie. de 3,5 Volts. A partir de la courbe prdcddente, nous avons, sur la figure 4, trad la courbe reprdsentant la dispersion en dnergie du faisceau; son dnergie moyenne esl de 3,6 ev, avec une dispersion a mi-hauteur de±0,lev. 1.2 Methode par analyse magnetique. Cette met hode ne permet pas de connaitre 1'dnergie exacte du faisceau, car 1'etalonnage du champ magnetique est tres delicat, mais elle permet de verifier que la dispersion en dnergie du faisceau est faible; en effet, comme le montre la figure 5, la separation obtenue a 3,5 ev, entre les faisceaux H{, Hj et Hj est totale. 07* * Fig. 3 Variation de I en fonction du potentiel retardateur, servant a mesurer I'inergie des ions ions ARGON f'.cc = 3,5 Volts La figure 3 represente la variation du courant ionique en fonction du potentiel retardateur; la tension d'acceleration appliqude a la source dtant voisine Fig. 5 Analyse par ilectroaimant, des ions hydrogene 4mis par la source d'ions Energie des ions : 3,5 ev 2 Detection des faisceaux de neutres. Le probleme de la detection des faisceaux de neutres a basse energie est tres delicat a rdsoudre. En utilisant diverses methodes, nous avons pu jusqu'a 8 ev, detecter des jets moleculaires et enregistrer en fonction du champ magndtique, les pics des jets moleculaires tels que H?, H, H formds a partir des faisceaux d'ions H, H^ et H^. Deux mdthodes principales ont dtd utilisdes : 2.1 Remission tlectronique secondaire etune surface meiallique. Lorsqu'une surface mdtallique est heunee par une molecule animee d'une vitesse elevee, elle dmet un certain nombre d'dlectrons secondaires; nous ddfinissons par y le nombre d'electrons dmis par moldcule arrivant : Fig. 4 Dispersion en fnergie du faisceau d'ions argon VKC = 3,5 VoltS Avec des jets de haute energie vers ev, le y est de 1'ordre de 1, mais au fur et a mesure que 1'dnergie diminue, le y decroit, pour devenir pratiquement nul avec des jets d'energie voisine de 15 ev. Nous avons mesure sur differents types de surface, les valeurs du y et essaye" en particulier, de voir sur des N T H 0 P I E N" 30 Novembie-Dtcembre

5 monocristaux si nous n'obtenions pas des valeurs superieures a celles obtenues sur le platine chaufte ou sur 1'aluminium. Les mono-cristaux utilises sont les suivants : Ga As 100 type P; Ge 111 type «; Si 110 type n; Si 111 type n. Les valeurs du y obtenues sur ces mono-cristaux sont tres proches, elles sont superieures, mais du meme ordre de grandeur que celles obtenues sur le platine chauffe'. En particulier, pour un jet d'helium a ev, Ton trouve : y (GaAs) 7 (Pt chaud) = 4 et pour 1'Argon, a la meme Energie : y(gaas) = 6^ y(pt chaud) Nous avons mesurs sur une surface de platine chaufte", bombardee par un jet d'argon, les valeurs du y, jusqu'a 100 ev. Nous avons trouve pour y, les valeurs suivantes: Energie 350 ev 250 ev 200 ev 100 ev y 0,035 0,022 0,014 0,008 En-dessous de looev, cette methode n'est plus appliquable, car le faisceau d'ions se defocalise au contact de la cible gazeuse contenue dans la boite d'echange de charges. Le nombre d'electrons emis par une surface metallique etant tres faible, pour augmenter la sensibiliti du de"tecteur, les electrons 6mis par la surface sont focalise's et envoyes soit sur la premiere dynode d'un multiplicateur a dynodes, soit sur l'entr e d'un muhiplicateur tubulaire. La sortie du multiplicateur est reliee a un picoamperemetre; avec ce dispositif, il a etc possible de d&ecter des faisceaux de neutres jusqu'a 15eV. 2.2 lonisation (Tune cible gazeuse. La methode consiste (fig. 6), a ioniser dans une boite de collisions, une cible gazeuse ayant un tres faible potentiel d'ionisation; nous avons utilise" plusieurs types de cible gazeuse, mais les meilleurs resultats ont et6 obtenus avec une cible de Toluene, (potentiel d'ionisation : 8,5 ev). Les ions toluene sont formes dans la boite de collisions polarised a Volts. Ces ions sont extraits, focalise's et envoyes dans le detecteur constitue par une cible metallique associee a un multiplicateur d'electrons. La cible a 1'interieur du detecteur etant a Volts, les ions toluene la heurtant, ont une energie proche de ev; le facteur y f est tres eleve par rapport au y des molecules que Ton doit detecter. Plusieurs problemes limitent cette methode : a) La pression dans la boite de collisions doit etre faible si Ton veut eviter que les molecules de toluene qui eftusent de la boite, n'absorbent pas le jet moleculaire; b) Le nombre d'ions toluene formes reste faible, car l'6nergie du faisceau de neutres est peu levee. ) II II JU. A si <N 1 -\ V H900V +1000V Oi v2/ -1970V i \ L-! v \' V -2500V _^ ^" t _... i -24OOV Fig. 6 Schema d'une bode de collision et systime de detection 0 D6tecteur i ruban de platine plus multiplicateur 0 6 mm pour tous les trous. (5) Diaphragme. Collecteur. Pico-amperemetre. Jauge Pirani. (?) Arrive* de gaz. ( ) Boite de collisions. (?) Electrodes de focalisation. Cette methode, d'une part, nous a per mis de gagner en sensibilite, par rapport a la me'thode precedente, par exemple, a 20 ev le gain est de 20, et d'autre part, nous avons pu ddtecter des faisceaux de neutres jusqu'a 10 ev. 3 Amelioration da systeme de detection. Cette amelioration peut etre appliquee soit a la methode utilisant remission electronique secondaire d'une surface, soit a la methode de 1'ionisation d'une cible gazeuse; la figure 7 represente le schema bloc du dispositif utilise. La m&hode consiste a faire fonctionner la source, non plus en regime continu, mais en regime pulse, et a faire une detection avec un amplificateur selectif a 1 KHz. Sur la source, nous envoyons des impulsions rectangulaires ayant une hauteur reglable entre 0 et 35 Volts. A la sortie du multiplicateur d'electrons, les 56 N T O P / f Hovtmbri Oicambre 1969

6 impulsions de courant sont amplifies par un amplificateur se"iectif place" sous vide pres du de"tecteur. Un diviseur de tension par 100 permel de diminuer le gain s : le courant d bite par le tubulaire devient trop important. A I'extirieur de 1'appareil, un amplificateur ope'rationnel de gain variable est suivi d'un redresseur et d'un inte*grateur de facon a de"livrer en sortie une tension pouvant varier entre 0 et 10 Volts. La constante de temps de rinte"grateur est variable entre 0,3 el 10 secondes, ce qui permet d'e'liminer les fluctuations ateatoires et brutales qui peuvent survenir durant les mesures. Fig. 7 Detection fun jet mouculaire d basse inergie Arriv^e de gaz. Chauffage i filament de 26 A. (D Amplificateur de puissance. Gdn^rateur d'impulsions. Tubulaire a extr6m'n6 fermec. Jet moleculaire vers la cible. (7) Amplificateur s^lectif. ( ) Amplificateur oplrationnel. RC de 0,3 a 10 Enregistreur XY Ceract^ristiques de la source d'ions pulses Panic exlerieufe II est a noter qu'une augmentation importante de la sensibilit6 du ddtecteur a 6te obtenue dans le cas de remission e"lectronique secondaire d'une surface, en envoyant directement le jet de neutres sur I'entr^e du detecteur tubulaire. Ce dispositif de d^tecteur est encore actuellement a 1'essai, mais il nous a deja permis de tracer comme nous le montre la figure 8, a une e"nergie de 35 ev, sur un enregistreur XY, en fonction du champ magne"tique, les pics H, H et H des jets moleculaires obtenus en neutralisant par exchange de charges, les pics H, H 2 et H 3. Avec ce dernier dispositif, nous avons enregistri ces picsjusqu'a 10eV, et des mises au point de nouvelles mdthodes actuellement en cours de de"ve1oppement, devraient dans un proche avenir, permettrede descendre a des Energies beaucoup plus faibles. REFERENCES Fig. 8 Analyse par ilectroaimant des moucules H?, HJ, H, formies d parlir des ions HJ, HJ, HJ nergie des molecules : 35 ev [1] Fast Molecular Nitrogen Beam, Rev. ofsci. Jnsi., vol. 32, 10, October [2] A Low Energy Nitrogen Ion Beam, Ulias Tech. Note, No. 80, May N T R 0 P I f N" 30 Jf. Novembre-Dtcembre

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Electromagnetic compatibility (EMC) Part 4-3: Testing and measurement techniques Radiated, radio-frequency, electromagnetic field immunity test INTERPRETATION

Plus en détail

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000

FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE. Norme 8861-2000 FEDERATION INTERNATIONALE DE L AUTOMOBILE Norme 8861-2000 NORME FIA CONCERNANT LA PERFORMANCE DES DISPOSITIFS D'ABSORPTION D'ÉNERGIE À L'INTÉRIEUR DES BARRIÈRES DE PNEUS DE FORMULE UN Ce cahier des charges

Plus en détail

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon,

Mesure Measurement Réf 322 033 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Français p 1 Lune pour dynamomètre 10 N English p 4 Earth, Jupiter, Mars, Moon, Mesure Measurement Français p 1 English p 4 Version : 8006 Etiquettes Terre, Jupiter, Mars, Lune pour dynamomètre 10 N Earth, Jupiter, Mars, Moon, labels for 10 N dynamometer Mesure Etiquettes Terre, Jupiter,

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

Résumé. Mots-clés: Déflectomètre portable contrainte uniformité coefficients de correction. Abstract

Résumé. Mots-clés: Déflectomètre portable contrainte uniformité coefficients de correction. Abstract E T U D E S U R L E S F A C T E U R S I N F L U E N Ç A N T L A Q U A L I T E E T L A R E P R E S E N T A T I V I T E D E S E S S A I S A U D E F L E C T O M E T R E P O R T A B L E Société d accueil :

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

VIBRATIONS ENGENDREES PAR LE TREPANAGE EN FONDATIONS PROFONDES

VIBRATIONS ENGENDREES PAR LE TREPANAGE EN FONDATIONS PROFONDES JNGG 2002, 8 et 9 Octobre 2002, Nancy 1 VIBRATIONS ENGENDREES PAR LE TREPANAGE EN FONDATIONS PROFONDES BOUNIOL Christophe, DUPLAINE Hervé BALINEAU S. A., 18 avenue Gustave Eiffel, 33608 PESSAC CEDEX RESUME

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

L'extinction de fluorescence dans des assemblages de chromophores organiques et nanoparticules d'or

L'extinction de fluorescence dans des assemblages de chromophores organiques et nanoparticules d'or L'extinction de fluorescence dans des assemblages de chromophores organiques et nanoparticules d'or Martinus H. V. Werts, Raïssa Praho, Nicolas Nerambourg, Mireille-Blanchard-Desce équipe Photonique Moléculaire

Plus en détail

INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES):

INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES): INTERACTION GAZ-SURFACES (FROIDES): 1) DÉSORPTION THERMIQUE: EFFET DE COUVERTURE IMPORTANCE ASTRO?! 2) DÉSORPTION CHIMIQUE ATELIER LERMA - PARIS - F. DULIEU - 3 NOVEMBRE 2014 DÉSORPTION- ADSORPTION ET

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane

Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane Chromatographie en phase gazeuse (CPG): Le 8 décembre 2011 Filières SVI S5 et STE Professeur SAALAOUI Ennouamane Principe Le principe de la séparation par C.P.G. consiste à partager l'échantillon à analyser

Plus en détail

MODIFICATION ACCEPTANCE LETTER (MAL) FOR Approved Meters and Devices

MODIFICATION ACCEPTANCE LETTER (MAL) FOR Approved Meters and Devices Measurement Canada An Agency of Industry Canada Mesures Canada Un organisme d Industrie Canada Date: December 10, 2004 File number: AP-AG-04-0033 MODIFICATION ACCEPTANCE LETTER (MAL) FOR Approved Meters

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse :

Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Spectrométrie de masse Introduction Intérêts de la Spectrométrie de masse : Sensibilité, limite de détection faible ( fento mole dans certaines conditions ) Variétés des applications : analyses chimiques

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES Modèle (SKU) : Nom du produit : INIT-PAR38-17.110-220 PAR 38 17W DEL Page 1 of 6 Économie d'énergie exceptionnelle La lampe LED PAR38 est intégrée avec notre dernière avancée

Plus en détail

J. Mater. Environ. Sci. 5 (S2) (2014) 2544-2549 EDE4 Abahazem et al. ISSN : 2028-2508 CODEN: JMESCN. Cedex 9, France

J. Mater. Environ. Sci. 5 (S2) (2014) 2544-2549 EDE4 Abahazem et al. ISSN : 2028-2508 CODEN: JMESCN. Cedex 9, France Etude électrique et spectroscopique de la décharge couronne dans l'air à la pression atmosphérique pour la dépollution des gaz (Electrical and spectroscopic study of corona discharge in air at atmospheric

Plus en détail

APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017

APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017 APSS Application Form for the University year 2016-2017 Formulaire de candidature au PEASS pour l année universitaire 2016-2017 This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com

Plus en détail

ÉCROUS ET VIS ANTIVOL DE ROUES Aluminium et acier / Aluminium alloy and steel

ÉCROUS ET VIS ANTIVOL DE ROUES Aluminium et acier / Aluminium alloy and steel Aluminium et acier / Aluminium alloy and steel Cette gamme d écrous et de vis antivol de roues s adapte sur plus de 80% du parc automobile. This range of anti-theft weel locks can be used on 80% of car

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11 Association des Doctorants du campus STIC Séminaires doctorants 11 07 mars 2007 Actes édités par l association des doctorants du campus STIC. Les travaux individuels publiés restent l unique propriété

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

إ( سمحت ثا لا بمعرفة مدى إدمصاص الملوث MBT على مختلف الاجسام المازة الخمسة. CAPV1 (CAPV1-CAPA) في النتاي ج لحذف الملوث. الا دمصاص كان تلقاي ي حسن الملوث لا نبعاث الشعاع الشمسي... MBT بالتي ي MBT ط ) ا

Plus en détail

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles ème Congrès Français de Mécanique Bordeaux, 6 au 3 août 3 Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles. BODIF, F. DNNE,.K. BENKL niversité des Sciences et de la Technologie

Plus en détail

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system:

Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: Choosing Your System Not sure where to start? There are six factors to consider when choosing your floor heating system: 1.Which to choose: the cable or the mat? True Comfort offers two types of floor

Plus en détail

Transfert de charge de protons avec formation d atomes d hydrogène fortement excités

Transfert de charge de protons avec formation d atomes d hydrogène fortement excités Transfert de charge de protons avec formation d atomes d hydrogène fortement excités R. Le Doucen, J. Guidini To cite this version: R. Le Doucen, J. Guidini. Transfert de charge de protons avec formation

Plus en détail

ExAO-NG Capteur. ExAO-NG Sensor. Capteur fréquence cardiaque Heart rate sensor. Réf : 482 105. Français p 1. English p 3.

ExAO-NG Capteur. ExAO-NG Sensor. Capteur fréquence cardiaque Heart rate sensor. Réf : 482 105. Français p 1. English p 3. ExAO-NG Capteur ExAO-NG Sensor Français p 1 English p 3 Version : 3106 1 Généralités Le capteur fréquence cardiaque permet la détection et l enregistrement des phénomènes électriques cardiaques. Il permet

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

19 CENTRE D'ETUDES Aa NUCLÉAIRES DE SACLAY

19 CENTRE D'ETUDES Aa NUCLÉAIRES DE SACLAY PREMIER MINISTRE C E A - R 2783 COMMISSARIAT A L'ÉNERGIE ATOMIQUE APPAREIL DE MESURE DU POUVOIR THERMOELECTRIQUE ET DE LA RESISTIVITE A HAUTE TEMPERATURE RESULTATS SUR LE FER ARMCO par Michel VANDEVYVER,

Plus en détail

Expériences avec les appareils de mesure - II G. Gremaud

Expériences avec les appareils de mesure - II G. Gremaud Expériences avec les appareils de mesure - II G. Gremaud ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE GW-INSTEK TTi THURLBY- THANDAR ROLINE/ METEX HAMEG a) essais des appareils a) se familiariser durant une

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Informations pour la présentation des données expérimentales

Informations pour la présentation des données expérimentales Informations pour la présentation des données expérimentales Sommaire 1. SPECTROMÉTRIE DE RMN... 1 2. SPECTROMÉTRIE DE MASSE... 1 2.1. Instrument... 1 2.1.1. VARIAN MAT 311 - Source impact électronique

Plus en détail

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Main Point of Contact with the Government of Canada in case of Death Act Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès S.C. 2015, c.

Plus en détail

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board 1 L élaboration de la norme IPSAS 32 Objectif : traitement comptable des «service concession arrangements»

Plus en détail

Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates

Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates Revue des Energies Renouvelables SMSTS 08 Alger (2008) 249 254 Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates T. Raffak 1*, M. Agouzoul 1, E.M. Mabsate 1, A. Chik 2 et A. Alouani 3 1 Equipe

Plus en détail

ENE6953A A brief Serpent tutorial

ENE6953A A brief Serpent tutorial 1 ENE6953A A brief Serpent tutorial 2 Serpent tutorial 3D Monte Carlo code specially designed for lattice physics calculations Homogenization Burnup calculation Similar in some aspects to many Monte Carlo

Plus en détail

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE FRANÇAIS / ANGLAIS VALEUR DE NORMATION POUR LES INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX juillet 2002 E. LABOUZE - BIO Intelligence Service www.record-net.org OBJECTIF

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS

NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS NOTICE D UTILISATION Option USB 2-Ports USB FRANCAIS Introduction Ce supplément vous informe de l utilisation de la fonction USB qui a été installée sur votre table de mixage. Disponible avec 2 ports USB

Plus en détail

Décret de remise relatif à l exportation temporaire d aéronefs. Temporary Export of Aircraft Remission Order

Décret de remise relatif à l exportation temporaire d aéronefs. Temporary Export of Aircraft Remission Order CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Temporary Export of Aircraft Remission Order Décret de remise relatif à l exportation temporaire d aéronefs C.R.C., c. 799 C.R.C., ch. 799 Current to January 25, 2016

Plus en détail

CHAPTER2. Le Problème Economique

CHAPTER2. Le Problème Economique CHAPTER2 Le Problème Economique Les Possibilités de Production et Coût d Opportunité La courbe des possibilités de production représente (CPP) représente la limite entre les différentes combinaisons en

Plus en détail

Qualification métrologique des nouveaux bancs de référence de couple de 5 N metde50n m du LNE

Qualification métrologique des nouveaux bancs de référence de couple de 5 N metde50n m du LNE DOI: 10.1051/rfm/2014007 Qualification métrologique des nouveaux bancs de référence de couple de 5 N metde50n m du LNE Metrological qualification of the new 5 N m and50n m torque standard machines of LNE

Plus en détail

Sandra Flür-Baumberger. Informations importantes sur les systèmes ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP. Chère cliente, cher client

Sandra Flür-Baumberger. Informations importantes sur les systèmes ADVIA Centaur et ADVIA Centaur XP. Chère cliente, cher client Siemens Medical Solutions Diagnostics AG Freilagerstrasse 38, CH-8047 Zurich Nom Département Sandra Flür-Baumberger Recommandée Téléphone +41 (0)585 581 156 Téléfax +41 (0)585 581 161 Mobile Email sandra.fluer-baumberger@siemens.com

Plus en détail

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire

APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire APSS Application Form/ Intermediate level Formulaire de candidature au PEASS/ Niveau intermédiaire This application form may be submitted by email at candidater.peass@egerabat.com or sent by mail to the

Plus en détail

2011-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE

2011-01 NOTE TECHNIQUES DES INCENDIE TECHNICAL INSPECTION SERVICES Department of Public Safety 460 Two Nations Crossing, Suite 100 Fredericton, NB E3A 0X9 Phone: (506) 444-4493 2011-01 FIRE TECHNOTE Fax: (506) 457-7394 NOTE TECHNIQUES DES

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

sur le réseau de distribution

sur le réseau de distribution EDF-R&D Département MIRE et Département EFESE 1, avenue du Général de Gaulle 92141 Clamart Impact qualité du site photovoltaïque "Association Soleil Marguerite" sur le réseau de distribution Responsable

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME

MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME DOSSIER TECHNIQUE SYSTÈME DE TRANSMISSION VIDÉO PAR FAISCEAU LASER Comporte les documents suivants : Documentation cellule de Pockels : Page 2 à 3 Documentation alimentation VLA30 : Page 4 Extrait caractéristique

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI ICC International Court of Arbitration Bulletin Cour internationale d arbitrage de la CCI Extract for restricted use Extrait à tirage limité International Court of Arbitration 38, Cours Albert 1er, 75008

Plus en détail

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien)

Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Finance des matières premières (6b) De la formation des prix sur les marchés financiers à la possibilité d un équilibre (non walrasien) Alain Bretto & Joël Priolon - 25 mars 2013 Question Dans un équilibre

Plus en détail

2015/16 International Exchange Students. Application Form. Etudiants Internationaux en Echange 2015/16. Dossier de Candidature

2015/16 International Exchange Students. Application Form. Etudiants Internationaux en Echange 2015/16. Dossier de Candidature 2015/16 International Exchange Students Application Form Etudiants Internationaux en Echange 2015/16 Dossier de Candidature 1. PERSONAL DATA/ COORDONNEES PERSONNELLES (block letters only / en majuscule)

Plus en détail

Lab #4 : Transistor à jonction bipolaire (BJT)

Lab #4 : Transistor à jonction bipolaire (BJT) GEF341 : Dispositifs et circuits électroniques Lab #4 : Transistor à jonction bipolaire (BJT) Objectif Polariser un BJT à un point d opération satisfaisant pour construire un amplificateur de puissance.

Plus en détail

«Une eau, trois possibilités!»

«Une eau, trois possibilités!» «Une eau, trois possibilités!» Edith ANTONOT (edith.antonot@ac-nancy-metz.fr) Cette séance de travaux pratiques a été réalisée avec des étudiants de BTS chimie première année en décembre 2013. Elle fait

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

L'analyse de mesures de télémétrie laser pendant le compagne de French Transportable Laser Ranging System (FTLRS) à Tahiti en 2011

L'analyse de mesures de télémétrie laser pendant le compagne de French Transportable Laser Ranging System (FTLRS) à Tahiti en 2011 L'analyse de mesures de télémétrie laser pendant le compagne de French Transportable Laser Ranging System (FTLRS) à Tahiti en 2011 Motivations: Analyser les mesures lasers pendant le compagne Tahitit Colocalisation

Plus en détail

Analyse et Commande de Microscope à Effet Tunnel (STM)

Analyse et Commande de Microscope à Effet Tunnel (STM) Analyse et Commande de Microscope à Effet Tunnel (STM) Présenté par: Irfan Ahmad (Doctorant en 2 éme année) Encadré par: Alina Voda & Gildas Besançon GIPSA-lab, Département Automatique Grenoble, France

Plus en détail

Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures

Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures P.L. Vuillermoz, P. Pinard, F. Davoine To cite this version: P.L. Vuillermoz, P. Pinard, F. Davoine.

Plus en détail

3. Novembre 2009: Lausanne, Hôtel Mövenpick Abstract Workshop

3. Novembre 2009: Lausanne, Hôtel Mövenpick Abstract Workshop Couplage CCM-SM Couplage CCM-SM un système simple et effi cace. Détermination de la masse de chaque spot sûr plaques CCM. Jürg Leuenberger, CAMAG Tout simplement génial: CHROMELEON 7 et son E-Workflows

Plus en détail

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE

DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE En vue de l'obtention du DOCTORAT DE L'UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délivré par : Institut National Polytechnique de Toulouse (INP Toulouse) Discipline ou spécialité : Génie des Procédés et de l'environnement

Plus en détail

TP 2. Circuits réactifs

TP 2. Circuits réactifs TP 2. ircuits réactifs Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ASI à l UPM Octobre-décembre 2005 Lors de ce TP nous étudierons en pratique les phénomènes transitoires dans les circuits

Plus en détail

201. Compensation for Traffic Termination 201. Compensation pour la terminaison du trafic

201. Compensation for Traffic Termination 201. Compensation pour la terminaison du trafic RT 21350 3 AEL/AULE 2 PAGE 23 OMPETITIVE LOAL EXHAGE ARRIER (LE) TARIFF ETREPRIE DE ERVIE LOAUX OURRETIELLE (EL) TARIFAIRE ITEROETIO WITH LOAL EXHAGE ARRIER (LEs) ITEROEXIO AVE LE ETREPRIE DE ERVIE LOAUX

Plus en détail

Comfort. - Terminaux à air

Comfort. - Terminaux à air lindab comfort Comfort - Terminaux à air Un climat optimal pour s évader lindab comfort L homme n est pas fait pour vivre enfermé en lieu clos, mais pour respirer de l air pur. Nous savons tous que cette

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

Level 3 French, 2006

Level 3 French, 2006 For Supervisor s 3 9 0 5 6 1 Level 3 French, 2006 90561 Read and understand written French, containing complex language, in less familiar contexts Credits: Six 2.00 pm Wednesday 22 November 2006 Check

Plus en détail

TD : Oscillateur harmonique

TD : Oscillateur harmonique TD : Oscillateur harmonique Observation du chromosome X par microscopie à force atomique. À gauche : nanoparticules observées par microscopie à force atomique (AFM, SP1-P2). Image du Dr. K. Raghuraman

Plus en détail

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier

Procédés plasmas à faisceau d ions. P.Y. Tessier Procédés plasmas à faisceau d ions P.Y. Tessier Institut des Matériaux Jean Rouxel, CNRS Groupe des plasmas et des couches minces Université de Nantes Plan Introduction Gravure par faisceau d ions Dépôt

Plus en détail

Décodage de l activité neuronale

Décodage de l activité neuronale Décodage de l activité neuronale Neurophysiologie et neuro-prosthétique Musallan et al, 2004 Utiliser les signaux physiologiques pour activer des prothèses distantes, plus ou moins intelligentes Neurophysiologie

Plus en détail

REX Lollipop Eclipse 2012 [3 au 7 septembre 2012 ]

REX Lollipop Eclipse 2012 [3 au 7 septembre 2012 ] REX Lollipop Eclipse 2012 [3 au 7 septembre 2012 ] Génération de micro-ondes par interaction laser à impulsion courte dans l installation Eclipse du CELIA J.L. Dubois, J. Gazave, F. Lubrano, D. Raffestin,

Plus en détail

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires.

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Partner of REALice system Economie d énergie et une meilleure qualité de glace La 2ème génération améliorée du système REALice bien connu, est livré en

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION LED PANEL

MANUEL D UTILISATION LED PANEL MANUEL D UTILISATION LED PANEL INTRODUCTION : Vous venez d'acquérir un LED Panel. Nous vous conseillons de lire attentivement ce manuel avant toute utilisation. Il s'agit d'un projecteur flood à LED composé

Plus en détail

Méthodes expérimentales de la physique

Méthodes expérimentales de la physique Méthodes expérimentales de la physique Physique des surfaces 1. Généralités Jean-Marc Bonard Année académique 07-08 Physique des surfaces! Endroit le plus accessible d un matériau solide! Beaucoup de phénomènes

Plus en détail

Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems

Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems Organic Spintronics with phthalocyanines as model systems S. Boukari Teams involved : P. Seneor, UMP CNRS/Thales : nanoindentation M. Alouani, IPCMS : calculations E. Beaurepaire, IPCMS : fabrication,

Plus en détail

Spectrométrie de masse: principes généraux de l'analyse des gaz et plasmas, particularités des analyses temporelles

Spectrométrie de masse: principes généraux de l'analyse des gaz et plasmas, particularités des analyses temporelles Spectrométrie de masse: principes généraux de l'analyse des gaz et plasmas, particularités des analyses temporelles 1 Principes Analyses ions, neutres (plasma continu) Analyses temporelles (plasma pulsé)

Plus en détail

Disposições de Aplicação do Código Aduaneiro Comunitário ANEXOS ANEXO 104

Disposições de Aplicação do Código Aduaneiro Comunitário ANEXOS ANEXO 104 ANEXOS 741 743 FICHE DE RENSEIGNEMENTS POUR FACILITER L EXPORTATION TEMPORAIRE DES MARCHANDISES EN- VOYÉES D UN PAYS DANS UN OUTRE POUR TRANSFORMATION, OUVRAISON OU RÉPARATION I RENSEIGNEMENTS À FOURNIR

Plus en détail

Nombre de jours non conformes par zone Number of non-conforming days per zone

Nombre de jours non conformes par zone Number of non-conforming days per zone FR Qualité des mesures provisoires de quantité de gaz livrée aux PITD transmises aux GRD pour le calcul des allocations provisoires Nombre de jours non conformes par zone d équilibrage et par mois. Un

Plus en détail

Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg

Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg Konstantin Avrachenkov, Urtzi Ayesta, Patrick Brown and Eeva Nyberg Le présent document contient des informations qui sont la propriété de France Télécom. L'acceptation de ce document par son destinataire

Plus en détail

1. Description sommaire d un chromatographe en phase gazeuse.

1. Description sommaire d un chromatographe en phase gazeuse. Page 1 sur 6 1. Description sommaire d un chromatographe en phase gazeuse. 2. Four. C est un four à bain d air, pourvu de résistances chauffantes et d un système de ventilation et de brassage pour l homogénéisation

Plus en détail

Industrial waste heat recovery

Industrial waste heat recovery Industrial waste heat recovery Osmann Sari, Jin Hu Beat Welling Fabrice Rognon Pierre Krummenacher HOCHSCHULE LUZERN Kyoto Copenhague Protocols Increasing Energy consumption Global Warming CO 2 Emission

Plus en détail

Photo Manipulations in the 2011 CES

Photo Manipulations in the 2011 CES Canadian Election Study Methodological Briefs Methodological Brief #2013-A Photo Manipulations in the 2011 CES Patrick Fournier, Université de Montréal Stuart Soroka, McGill University Fred Cutler, University

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SIMULATION SOUS Electronics Workbench (SPICE2.0).

INTRODUCTION A LA SIMULATION SOUS Electronics Workbench (SPICE2.0). INTRODUCTION A LA SIMULATION SOUS Electronics Workbench (SPICE2.0). 1970 : LINPACK, EISPACK STANFORD 1973 : SPICE (Thèse de doctorat) 1.0 : Berkeley Univ. Programme de Simulation de circuits linéaires

Plus en détail

Comparaison d une sonde calorimétrique et d un capteur à thermopile pour la mesure des transferts d énergie plasma basse pression /surface

Comparaison d une sonde calorimétrique et d un capteur à thermopile pour la mesure des transferts d énergie plasma basse pression /surface Comparaison d une sonde calorimétrique et d un capteur à thermopile pour la mesure des transferts d énergie plasma basse pression /surface Pierre-Antoine CORMIER 1*, Anne-Lise THOMANN 1, Nadjib SEMMAR

Plus en détail

Impact on revenue requirements no Description (000$)

Impact on revenue requirements no Description (000$) IMPACT OF THE CHANGE IN COST OF GAS ON THE REVENUE REQUIREMENT RESULTING FROM THE 2010 VOLUMES COMPONENTS: Transportation, load balancing and commodity 2010 RATE CASE Impact on revenue Line requirements

Plus en détail

Identification de la conductivité anisotrope de laines minérales

Identification de la conductivité anisotrope de laines minérales Identification de la conductivité anisotrope de laines minérales JEAN-FRANÇOIS WITZ a,stéphane ROUX a, FRANÇOIS HILD a, JEAN-BAPTISTE RIEUNIER b a. Laboratoire de Mécanique et Technologie de Cachan b.

Plus en détail

Spectrométrie de masse

Spectrométrie de masse 1 Principe Technique fondée sur la mesure du rapport masse sur charge d ions en phase gazeuse obtenus à partir d un analyte. m z (avec z 1) Les ions (+ ou -) formés dans la source de l appareil sont accélérés,

Plus en détail

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite.

Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. Organisation spontanée d agrégats de Platine et de Cobalt Platine sur graphite. L. Bardotti, D. Taïnoff, F. Tournus, P. Mélinon, N. Blanc et V. Dupuis Laboratoire de Physique de la Matière Condensée et

Plus en détail

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET

Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Haslingden High School French Y8 Block C Set 1 HOMEWORK BOOKLET Name: Form: Subject Teacher: Date Given: Date to Hand in: Level: Effort: House Points: Comment: Target: Parent / Guardian Comment: Complete

Plus en détail

A - Méthode Laser Induced Breakdown Spectroscopy (LIBS) τ = 230 ms. Transition laser : λ = 1064 nm

A - Méthode Laser Induced Breakdown Spectroscopy (LIBS) τ = 230 ms. Transition laser : λ = 1064 nm Etude d une peinture flamande de Jan Van Eyck : XV e siècle Les époux Arnolfini 1 434 «Fake or not fake»? Données numériques h = 6,62 10-34 J.s c = 3 10 8 m.s -1 e = 1,60 10-19 C 1 ev= 1,60 10-19 J A -

Plus en détail

Atomic Energy Control Board Cost Recovery Fees Remission Order

Atomic Energy Control Board Cost Recovery Fees Remission Order CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Atomic Energy Control Board Cost Recovery Fees Remission Order Décret de remise des droits pour le recouvrement des coûts de la Commission de contrôle de l énergie atomique

Plus en détail

Détection de fuite hélium Aspect Mesure

Détection de fuite hélium Aspect Mesure Détection de fuite hélium Aspect Mesure Préparé par : F.Rouveyre Date : 24 Octobre 2012 La détection de fuite La détection de fuite par spectrométrie de masse à gaz traceur a plus de 50 ans. Même si cette

Plus en détail

REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 1-7

REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 43 (2011) 1-7 REVUE INTERNATIONALE D'HÉLIOTECHNIQUE N 3 (11) 1-7 http:\\www.comples.org CARACTERISATION MECANIQUE ET HYDRIQUE D UN BETON ALLEGE AVEC LES RESIDUS DE BOIS D. TAOUKIL *, A. EL BOUARDI, T. AJZOUL, H. EZBAKHE

Plus en détail

Technical Service Bulletin

Technical Service Bulletin INTRODUCTION: Technical Service Bulletin June 25, 2009 Title: M.I.L. "ON" DTC P0AC0, P0AF, P0A7F, AND/OR P0AFA Models: 04-09 Prius Some vehicles may exhibit a M.I.L. ON condition with one or more of the

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD Première édition First edition 1987-12 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section trois Prescriptions

Plus en détail

APPAREIL ŒDOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUDE DES SOLS NON SATURÉS

APPAREIL ŒDOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUDE DES SOLS NON SATURÉS PPREIL ŒOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUE ES SOLS NON STURÉS INSTRUMENTE OEOMETER PPRTUS TO STUY UNSTURTE SOILS Bernardo IEO, Juan arlos ULLO, Julián TRISTNHO 1 Universidad de Los ndes, Bogotá.. olombie

Plus en détail

European Aviation Safety Agency

European Aviation Safety Agency Page 1 of 6 European Aviation Safety Agency EASA SPECIFIC AIRWORTHINESS SPECIFICATION for as specified in Section I This Specific Airworthiness Specification is issued in accordance with Regulation (EC)

Plus en détail

Le contrôle qualité sur les données fastq

Le contrôle qualité sur les données fastq Le contrôle qualité sur les données fastq TP detection exome Plan Théorie 1: le format FastQ et l'encodage des qualités Session pratique 1: conversion des qualités (fichier illumina.fastq) Théorie 2: le

Plus en détail