Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86"

Transcription

1 Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86 Guillaume Duc Ronan Keryell Département Informatique École Nationale Supérieure des Télécommunications de Bretagne Symposium en Architecture de Machines, 2005 G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

2 Plan de la présentation 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

3 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

4 Sécurité Informatique Problème d actualité Nombreuses solutions au niveau logiciel : Algorithmes (chiffrement, signatures numériques, etc.) Protocoles (IPsec, Kerberos, etc.) Applications (DRM, etc.) Mais support matériel d exécution non sécurisé (sauf applications restreintes comme les cartes à puces) et donc vulnérable à des attaques physiques G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

5 Les Besoins de Sécurité Grilles de calcul De plus en plus utilisées par les centres de recherche et les entreprises Mais sécurité des nœuds non garantie : Divulgation du code Divulgation des résultats Production de faux résultats Gestion des droits des œuvres numériques Applications en ligne (e-vote, banque, etc.) Code mobile G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

6 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

7 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

8 de sécurité de CryptoPage Architecture matérielle permettant l exécution de processus sécurisés : Confidentialité : un attaquant doit pouvoir obtenir le moins d information possible sur le code ou les données Intégrité : la bonne exécution d un processus ne peut pas être altérée par une attaque En parallèle avec des processus (sécurisés ou non) Avec un système d exploitation non sécurisé (mais adapté à CryptoPage) G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

9 de sécurité CryptoPage Tout ce qui est à l extérieur du processeur est considéré comme étant sous le contrôle d un attaquant Attaques physiques contre le processeur non étudiées ici (injection de fautes, attaques par mesure de consommation, etc.) Attaques par déni de service inévitables... Garder des performances raisonnables Différents compromis sécurité performance (zone lecture seule, zone lecture-écriture, zone en clair,... ) G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

10 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

11 Propriété de Confidentialité données et instructions des processus sécurisés Utilisation algorithme de chiffrement symétrique par bloc Deux clés par processus sécurisé Effectué entre le cache et la mémoire sur des lignes de cache Si interruption : chiffrement puis effacement du contexte matériel du processus sécurisé en cours G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

12 Propriété d Intégrité Protection des données et des instructions : mécanisme de vérification de l intégrité mémoire par fonction de hachage hiérarchique (arbres de Merkle) Protection des contextes matériels : Message Authentication Code (mac) G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

13 Survol de l architecture CryptoPage/x86 Cœur du processeur Cache Données E Kd,pid mmu Unité CryptoPage Tampons de contexte Registres de contrôle Cache Instructions E Ki,pid Vérification intégrité Mémoire Clé secrète Puce G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

14 Tampons de contexte cb 1 cb n cb cur F F Non chiffré Chiffré ecb 1 ecb n Bus de donnée G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

15 Nouvelles instructions Instruction IRETS SIG SIGEND cb i MOV src,ecb i,j MOV ecb i,j,dest MOV cb i,cb j MOVNE reg,dest MOVNE src,reg MOV reg,cpcr i MOV cpcr i,reg Description Retour d interruption en mode sécurisé Déclenchement d un signal Fin d un signal Charge un contexte matériel Sauvegarde un contexte matériel Déplacement d un contexte matériel Écriture mémoire non sécurisée Lecture mémoire non sécurisée Manipulation des registres de contrôle Manipulation des registres de contrôle G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

16 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

17 Introduction Projet Tcpa / Ngscb Puce (tpm), indépendante du processeur, offrant des mécanismes de sécurité Noyau sécurisé (Nexus) de sécurité différents de CryptoPage Isolation forte entre processus Stockage sécurisé Attestations cryptographiques Chemin sécurisés pour l utilisateur Vulnérable à certaines attaques (attaques physiques sur le bus) G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

18 Introduction aegis Intégrité mémoire : arbres de Merkle et hachage sur des multi-ensembles Confidentialité : chiffrement en mode compteur xom Intégrité mémoire : mac, vulnérable à des attaques par rejeu Confidentialité : chiffrement en mode compteur Description d un système d exploitation non sécurisé G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

19 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

20 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

21 Les modes d opération des algorithmes de chiffrement Algorithmes de chiffrement par blocs travaillent sur des blocs de données de taille fixe (128 bits pour l aes) Si la taille du message est différente de celle d un bloc, utilisation d un mode d opération Exemples : ecb : Electronic CodeBook cbc : Cipher-Block Chaining G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

22 Exemple de ecb Introduction P 0 P 1 P 2 Données en clair E K E K E K C 0 C 1 C 2 Données chiffrées E 1 K E 1 K E 1 K Déchiffrement P 0 P 1 P 2 Données en clair Mode ecb G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

23 Problème avec ecb... Non chiffré Chiffré en mode ecb G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

24 Exemple de cbc Introduction P 0 P 1 P 2 Données en clair E K E K E K IV C 0 C 1 C 2 Données chiffrées E 1 K E 1 K E 1 K Déchiffrement P 0 P 1 P 2 Données en clair Mode cbc G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

25 Exemple de cbc Introduction Non chiffré Chiffré en mode cbc G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

26 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

27 Stockage des Vecteurs d Initialisation Problème : stockage transparent des Vecteurs d Initialisation Modification de la mmu afin de cacher ce stockage : Manipulation d adresses virtuelles par processus sécurisés Adresses virtuelles dilatées en adresses logiques par la mmu Allocation de mémoire logique supplémentaire afin de stocker les iv Manipulation des adresses logiques par os (sans distinction données/iv) G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

28 Stockage des Vecteurs d Initialisation a b a iv b iv 0 0xFFFFFFFF A v mmu A l mmu A ϕ G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

29 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

30 du chiffrement Latence supplémentaire lors d un défaut de cache Parallélisation du déchiffrement en mode cbc Unités de déchiffrement pipelinées Latence supplémentaire lors de l écriture en mémoire en mode cbc non parallélisable Pipeline possible... Mais latence peu gênante Si ligne à nouveau nécessaire : récupération directement dans le pipeline G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

31 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

32 Appels systèmes : besoin de passer/récupérer arguments mécanisme d effacement et de restauration sélectif des registres Signaux Unix : mécanisme d autorisation de branchement d un processus à une adresse particulière à la demande du système d exploitation Chargement initial d un programme sécurisé : contexte initial du programme chiffré à l aide de la clé publique du processeur G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

33 Plan Introduction 1 Introduction G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

34 Simulations Implémentation partie confidentialité dans simulateur de pc complet Bochs Programmes fonctionnent chiffrés dans Bochs avec noyau Linux adapté pour tourner sur CryptoPage/x86 Bochs ( lignes en tout) : lignes pour le cache lignes pour CryptoPage/x86 Noyau Linux (plusieurs millions lignes en tout) : lignes dietlibc : lignes des fichiers elf : lignes G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

35 Travaux Futurs Mesures plus précises de l impact en terme de performance Implémentation des mécanismes d intégrité mémoire dans Bochs Multiprocesseurs Adaptation des concepts de CryptoPage à un processeur sparc sur fpga G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

36 Portage de l architecture sécurisée CryptoPage sur un microprocesseur x86 Guillaume Duc Ronan Keryell Département Informatique École Nationale Supérieure des Télécommunications de Bretagne Symposium en Architecture de Machines, 2005 G. Duc, R. Keryell (ENST Bretagne) CryptoPage/x86 SympAAA / 36

Support matériel, logiciel et cryptographique pour

Support matériel, logiciel et cryptographique pour Support matériel, logiciel et cryptographique pour une exécution sécurisée de processus Guillaume Duc Thèse dirigée par Jacques Stern (Ens Ulm) et encadrée par Ronan Keryell (Enst Bretagne) Journées des

Plus en détail

Portage de l architecture sécurisée CRYPTOPAGE sur un microprocesseur x86

Portage de l architecture sécurisée CRYPTOPAGE sur un microprocesseur x86 RENPAR 16 / CFSE 4 / SympAAA 2005 / Journées Composants Le Croisic, France, 5 au 8 avril 2005 Portage de l architecture sécurisée CRYPTOPAGE sur un microprocesseur x86 Guillaume DUC et Ronan ERYELL Laboratoire

Plus en détail

Support matériel, logiciel et cryptographique pour une exécution sécurisée de processus

Support matériel, logiciel et cryptographique pour une exécution sécurisée de processus Support matériel, logiciel et cryptographique pour une exécution sécurisée de processus Journée des doctorants en architecture et compilation 29 septembre 2004 Guillaume Duc

Plus en détail

Les crypto-processeurs et l informatique de confiance. Guillaume Duc Encadrant : Ronan Keryell

Les crypto-processeurs et l informatique de confiance. Guillaume Duc Encadrant : Ronan Keryell Les crypto-processeurs et l informatique de confiance Guillaume Duc Encadrant : Ronan Keryell 19 décembre 2003 Table des matières Introduction 3 1 Les crypto-processeurs 4 1.1 Principes.........................................

Plus en détail

1 Architecture du cœur ARM Cortex M3. Le cœur ARM Cortex M3 sera présenté en classe à partir des éléments suivants :

1 Architecture du cœur ARM Cortex M3. Le cœur ARM Cortex M3 sera présenté en classe à partir des éléments suivants : GIF-3002 SMI et Architecture du microprocesseur Ce cours discute de l impact du design du microprocesseur sur le système entier. Il présente d abord l architecture du cœur ARM Cortex M3. Ensuite, le cours

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

CHAPITRE 3. PROTOCOLES DE CRYPTOGRAPHIE À

CHAPITRE 3. PROTOCOLES DE CRYPTOGRAPHIE À CHAPITRE 3. PROTOCOLES DE CRYPTOGRAPHIE À CLÉ SECRÈTE http://math.univ-lyon1.fr/~roblot/masterpro.html Propriétés Propriétés Clés. La clé de cryptage et la clé de décryptage sont les mêmes et donc doivent

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Chap. 2 - Structure d un ordinateur

Chap. 2 - Structure d un ordinateur Architecture des ordinateurs Michèle Courant S2-27 octobre 2004 Chap. 2 - Structure d un ordinateur 2.1 Processeur ou unité centrale (CPU) 2.1.1 Organisation du CPU 2.1.2 Exécution d une instruction 2.1.3

Plus en détail

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Chapitre V : La gestion de la mémoire Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Introduction Plusieurs dizaines de processus doivent se partager

Plus en détail

Examen 2. Q1 (3 points) : Quel mot ou concept relié aux ordinateurs correspond à la définition suivante :

Examen 2. Q1 (3 points) : Quel mot ou concept relié aux ordinateurs correspond à la définition suivante : GI-1001, 24 avril 2012 Nom/Matricule : Examen 2 Cet examen vaut 40% de la note totale du cours. Les questions seront corrigées sur un total de 40 points. La valeur de chaque question est indiquée avec

Plus en détail

État de l'art des hyperviseurs de confiance. Geoffrey Plouviez. Agence Nationale de la Sécurité des systèmes d'information

État de l'art des hyperviseurs de confiance. Geoffrey Plouviez. Agence Nationale de la Sécurité des systèmes d'information État de l'art des hyperviseurs de confiance Geoffrey Plouviez Agence Nationale de la Sécurité des systèmes d'information La virtualisation Qu'est ce qu'un hyperviseur? Comme un système d'exploitation en

Plus en détail

Une architecture efficace combinant chiffrement, intégrité mémoire et protection contre les fuites d informations permettant du calcul distribué sûr

Une architecture efficace combinant chiffrement, intégrité mémoire et protection contre les fuites d informations permettant du calcul distribué sûr CryptoPage Une architecture efficace combinant chiffrement, intégrité mémoire et protection contre les fuites d informations permettant du calcul distribué sûr Version étendue Guillaume Duc Ronan Keryell

Plus en détail

Présentation OSSIR La Messagerie Sécurisée sans déploiement logiciel

Présentation OSSIR La Messagerie Sécurisée sans déploiement logiciel Présentation OSSIR La Messagerie Sécurisée sans déploiement logiciel Guillaume Rigal OSSIR - 11 février 2002 1 Plan de la Présentation Messagerie : constat et risques encourus La Solution ConfiMail Les

Plus en détail

Implémentation des systèmes de fichiers. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation

Implémentation des systèmes de fichiers. Didier Verna. didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier. Systèmes d Exploitation 1/25 Implémentation des systèmes de fichiers didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier 2/25 Table des matières 1 2 Méthodes d allocation 3 Implémentation des répertoires 4 Implémentation du

Plus en détail

Stockage et mémoire, Du principe vers la réalité

Stockage et mémoire, Du principe vers la réalité Stockage et mémoire, Du principe vers la réalité Responsable :Thomas Robert C234-4 thomas.robert@telecom-paristech.fr Intervenants :Tamy Boubekeur, Guillaume Duc, Gérard Mouret, Thomas Robert Institut

Plus en détail

Introduction à l Informatique

Introduction à l Informatique Introduction à l Informatique. Généralités : Etymologiquement, le mot informatique veut dire «traitement d information». Ceci signifie que l ordinateur n est capable de fonctionner que s il y a apport

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN Dropbear 2012.55 Ref 12-06-037-CSPN-cible-dropbear Version 1.0 Date June 01, 2012 Quarkslab SARL 71 73 avenue des Ternes 75017 Paris France Table des matières 1 Identification 3

Plus en détail

Cible de Sécurité CSPN. Produit TrueCrypt version 7.1a. Catégorie Stockage Sécurisé

Cible de Sécurité CSPN. Produit TrueCrypt version 7.1a. Catégorie Stockage Sécurisé Cible de Sécurité CSPN Produit TrueCrypt version 7.1a Catégorie Stockage Sécurisé Date : le 15/01/2013 Page 1 sur 18 Siège : 4 bis Allée du Bâtiment 35000 Rennes France www.amossys.fr SIRET : 493 348 890

Plus en détail

Architecture des calculateurs

Architecture des calculateurs Chapitre 1 Architecture des calculateurs 1.1 Introduction Ce paragraphe n a pas la prétention de présenter un cours d informatique. D une manière générale, seuls les caractéristiques architecturales qui

Plus en détail

Les protocoles cryptographiques: comment sécuriser nos communications?

Les protocoles cryptographiques: comment sécuriser nos communications? Les protocoles cryptographiques: comment sécuriser nos communications? Stéphanie Delaune Chargée de recherche CNRS au LSV, INRIA projet SecSI & ENS Cachan 21 Mars 2014 S. Delaune (LSV Projet SecSI) Les

Plus en détail

INF6500 Structures des ordinateurs. Plan de cours

INF6500 Structures des ordinateurs. Plan de cours École Polytechnique de Montréal Département de génie informatique et de génie logiciel INF6500 Structures des ordinateurs Automne 2015 Plan de cours Professeur coordonnateur du cours: Nom : Sylvain Martel

Plus en détail

Cryptoprocesseurs et virtualisation

Cryptoprocesseurs et virtualisation Cryptoprocesseurs et virtualisation Étude bibliographique Master Recherche en Informatique 2 1 er février 2007 Auteur : Cyril Brulebois Encadrants : Guillaume Duc et

Plus en détail

Mémoire virtuelle. Généralités

Mémoire virtuelle. Généralités Mémoire virtuelle Généralités La pagination pure - Conversion d adresses virtuelles en adresses physiques - Table des pages à plusieurs niveau et table inversée - Algorithmes de remplacement de page -

Plus en détail

Stockage : capacité, performances

Stockage : capacité, performances Stockage : capacité, performances Intervenant :Thomas Robert C234-4 thomas.robert@telecom-paristech.fr Transparents : Thomas Robert Institut Mines-Télécom Lectures possibles Chapitre 7.2 de : http://ceit.aut.ac.ir/~amirkhani/

Plus en détail

Comment un ordinateur fonctionne Processeur

Comment un ordinateur fonctionne Processeur Comment un ordinateur fonctionne Processeur Les processeurs Cerveau de l ordinateur Règle flux d information par intermédiaire du bus Détermine puissance de l ordi (486, Pentium, ) Vitesse définit par

Plus en détail

Profil de protection d une passerelle VPN industrielle

Profil de protection d une passerelle VPN industrielle Profil de protection d une passerelle industrielle Version 1.0 court-terme GTCSI 13 juillet 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant

Plus en détail

Évolution de la puissance des machines. Système pour architectures multicœurs. Évolution de la puissance des machines

Évolution de la puissance des machines. Système pour architectures multicœurs. Évolution de la puissance des machines Évolution de la puissance des machines Accélération Système pour architectures multicœurs Évolution Traditionnelle des mono-processeurs CSC5001 : Systèmes Hautes Performances Architecte de Services informatiques

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Journée chiffrement Le 24 janvier 2006 X. Jeannin (CNRS/UREC) Plan! Différents aspects du chiffrement de données!

Plus en détail

Architecture des ordinateurs

Architecture des ordinateurs Architecture des ordinateurs Cours 4 5 novembre 2012 Archi 1/22 Micro-architecture Archi 2/22 Intro Comment assembler les différents circuits vus dans les cours précédents pour fabriquer un processeur?

Plus en détail

Système d exploitation

Système d exploitation Cours 1 Université du Luxembourg Enseignement : Professeur:. But du cours : Connaître les systèmes d exploitation. Se familiariser avec UNIX. Environnement de programmation : PC sous Windows avec Cygwin

Plus en détail

Sécuristation du Cloud

Sécuristation du Cloud Schémas de recherche sur données chiffrées avancés Laboratoire de Cryptologie Thales Communications & Security 9 Avril 215 9/4/215 1 / 75 Contexte Introduction Contexte Objectif Applications Aujourd hui

Plus en détail

Gestion de la mémoire centrale Allocation de la mémoire physique. Joëlle Delacroix NSY103 1

Gestion de la mémoire centrale Allocation de la mémoire physique. Joëlle Delacroix NSY103 1 Gestion de la mémoire centrale Allocation de la mémoire physique Joëlle Delacroix NSY13 1 Processeur Adressage de la mémoire centrale Données Adresse Commandes Cellule mémoire mémorisant 1 bit lec B u

Plus en détail

Chargement de processus Allocation contigüe Allocation fragmentée Gestion de pages. Gestion mémoire. Julien Forget

Chargement de processus Allocation contigüe Allocation fragmentée Gestion de pages. Gestion mémoire. Julien Forget Julien Forget Université Lille 1 École Polytechnique Universitaire de Lille Cité Scientifique 59655 Villeneuve d Ascq GIS 3 2011-2012 1 / 46 Rôle du gestionnaire de mémoire Le gestionnaire de mémoire a

Plus en détail

INSPECTEUR DES DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS «SPECIALITE TRAITEMENT AUTOMATISE DE L'INFORMATION PROGRAMMEUR SYSTEME D'INFORMATION (PSE)» EXTERNE

INSPECTEUR DES DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS «SPECIALITE TRAITEMENT AUTOMATISE DE L'INFORMATION PROGRAMMEUR SYSTEME D'INFORMATION (PSE)» EXTERNE INSPECTEUR DES DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS «SPECIALITE TRAITEMENT AUTOMATISE DE L'INFORMATION PROGRAMMEUR SYSTEME D'INFORMATION (PSE)» EXTERNE I Épreuves écrites d admissibilité PROGRAMME DES EPREUVES

Plus en détail

Programmation Système des Multicœurs

Programmation Système des Multicœurs Évolution de la puissance des machines Programmation Système des Multicœurs Gaël Thomas gael.thomas@lip6.fr Accélération Évolution Traditionnelle des mono-processeurs Université Pierre et Marie Curie Master

Plus en détail

Architecture des ordinateurs. Optimisation : pipeline. Pipeline (I) Pipeline (II) Exemple simplifié : Instructions de type R

Architecture des ordinateurs. Optimisation : pipeline. Pipeline (I) Pipeline (II) Exemple simplifié : Instructions de type R Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Optimisation : pipeline jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture des

Plus en détail

CPU ou UCT. Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.

CPU ou UCT. Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç. CPU ou UCT Processor (data processing) Le processeur est une unité d exécution, plus précisément appelée unité centrale de traitement (désignée en franç.par UCT, en ang. CPU (Central Processing Unit) CPU+mémoire

Plus en détail

Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache

Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache Multi-processeurs, multi-cœurs et cohérence mémoire et cache Intervenant : Thomas Robert Institut Mines-Télécom Rappel système d exploitation & Parallélisme L unité d exécution pour un système d exploitation

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques Introduction

Sécurité des systèmes informatiques Introduction Année 2008-2009 Sécurité des systèmes informatiques Introduction Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 1 Système d'information et système informatique

Plus en détail

Using SEND Signature Algorithm Agility and Multiple-Key CGA to Secure Proxy Neighbor Discovery and Anycast Addressing

Using SEND Signature Algorithm Agility and Multiple-Key CGA to Secure Proxy Neighbor Discovery and Anycast Addressing Using SEND Signature Algorithm Agility and Multiple-Key CGA to Secure Proxy Neighbor Discovery and Anycast Addressing Tony Cheneau & Maryline Laurent présenté par Kheira Bekara Télécom SudParis - Département

Plus en détail

Système de Gestion de Fichiers

Système de Gestion de Fichiers Chapitre 2 Système de Gestion de Fichiers Le système de gestion de fichiers est un outil de manipulation des fichiers et de la structure d arborescence des fichiers sur disque et a aussi le rôle sous UNIX

Plus en détail

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur

Emarche v1.5.1. Manuel Utilisateur Emarche v1.5.1 Manuel Utilisateur Table des matières 1 Pré-requis...2 2 Présentation...3 3 Utilisation...4 3.1 Fenêtre de connexion...4 3.2 Interface principale...5 3.3 Mise à jour automatique...6 3.4

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

BitLocker et la puce TPM

BitLocker et la puce TPM BitLocker et la puce TPM 1/ Introduction La sécurité de l information est devenue une préoccupation principale pour les entreprises qui ont besoin de chiffrer leurs données ainsi que pour certains utilisateurs

Plus en détail

Sécurité des réseaux IPSec

Sécurité des réseaux IPSec Sécurité des réseaux IPSec A. Guermouche A. Guermouche Cours 4 : IPSec 1 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 2 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 3 Pourquoi? Premier constat sur l aspect critique

Plus en détail

AC - Virtualisation. Romain Hinfray

AC - Virtualisation. Romain Hinfray AC - Virtualisation Semestre Automne 2008 Antoine Benkemoun Romain Hinfray Introduction Cadre du projet Choix de Xen Quatre parties Tour d horizon de la virtualisation Pré-requis à la compréhension de

Plus en détail

Systèmes d exploitation Gestion des fichiers. Catalin Dima

Systèmes d exploitation Gestion des fichiers. Catalin Dima Systèmes d exploitation Gestion des fichiers Catalin Dima 1 Problématique Certains processus doivent stocker/avoir accès à une très grande quantité de mémoire Parfois plusieurs ordres de grandeur par rapport

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées François Diakhaté1,2 1 CEA/DAM Île de France 2 INRIA Bordeaux Sud Ouest, équipe RUNTIME Renpar 2009 1 Plan Introduction

Plus en détail

Profil de protection d un logiciel d ingénierie

Profil de protection d un logiciel d ingénierie Version 1.0 moyen-terme GTCSI 11 septembre 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant qui est l objet de l évaluation. 1 Descriptif

Plus en détail

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES 1 DECOUVERTE DE LA VIRTUALISATION... 2 1.1 1.2 CONCEPTS, PRINCIPES...2 UTILISATION...2 1.2.1 Formation...2

Plus en détail

Architecture logicielle des ordinateurs

Architecture logicielle des ordinateurs Architecture logicielle des ordinateurs Yannick Prié UFR Informatique Université Claude Bernard Lyon 1 des ordinateurs Objectifs du cours Notions générales sur le fonctionnement matériel (un peu) et logiciel

Plus en détail

Domain Name System Extensions Sécurité

Domain Name System Extensions Sécurité Domain Name System Extensions Sécurité 2 juin 2006 France Telecom R&D Daniel Migault, Bogdan Marinoiu mglt.biz@gmail.com, bogdan.marinoiu@polytechnique.org Introduction Extentions de Sécurité DNS Problématique

Plus en détail

Introduction à la sécurité des systèmes embarqués

Introduction à la sécurité des systèmes embarqués RMLL 2007 Introduction à la sécurité des systèmes embarqués email web : kadionik@enseirb.fr : http://www.enseirb.fr/~kadionik http://www.enseirb.fr/cosynux/ Patrice KADIONIK ENSEIRB - IMS pk/enseirb/2007-1-

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

COURS DE FORMATION Dans le cadre du " Réseau des Centres d'excellence"

COURS DE FORMATION Dans le cadre du  Réseau des Centres d'excellence COURS DE FORMATION Dans le cadre du " Réseau des Centres d'excellence" Tunis Tunisie du 28 Septembre au 09 Octobre 2009 Organisé par: la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement

Plus en détail

Sauvegarde coopérative entre pairs pour dispositifs mobiles

Sauvegarde coopérative entre pairs pour dispositifs mobiles Sauvegarde coopérative entre pairs pour dispositifs mobiles 1 Sauvegarde coopérative entre pairs pour dispositifs mobiles Ludovic Courtès, Marc-Olivier Killijian, David Powell, Matthieu Roy Sauvegarde

Plus en détail

9 Sécurité et architecture informatique

9 Sécurité et architecture informatique 9 Sécurité et architecture informatique 1) Nom(s) du (des) système(s) d exploitation impliqués dans le traitement* : Windows Server 2008 R2 et CentOS 5 et 6. 2) Le système informatique est constitué :*

Plus en détail

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 PLAN Introduction Notions de sécurité Types d attaques Les solutions standards Les solutions temporaires La solution

Plus en détail

Christophe Pagezy Directeur Général christophe.pagezy@provenrun.com Mob: 06 2101 6218

Christophe Pagezy Directeur Général christophe.pagezy@provenrun.com Mob: 06 2101 6218 Christophe Pagezy Directeur Général christophe.pagezy@provenrun.com Mob: 06 2101 6218 77, avenue Niel, 75017 Paris, France Prove & Run - CONFIDENTIEL 1 La sécurité des objets connectés : problématiques

Plus en détail

Sécurité des réseaux Sécurité des réseaux sans-fil

Sécurité des réseaux Sécurité des réseaux sans-fil Sécurité des réseaux Sécurité des réseaux sans-fil A. Guermouche A. Guermouche Cours 6 : WEP & WPA 1 Plan 1. WEP 2. WPA A. Guermouche Cours 6 : WEP & WPA 2 Plan WEP 1. WEP 2. WPA A. Guermouche Cours 6

Plus en détail

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010.

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010. Guillaume ANSEL M2 ISIDIS 2009-2010 / ULCO Dossier d étude sur la virtualisation LA VIRTUALISATION 18/01/2010 Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques.

Plus en détail

Gestion de la Mémoire 1 ère partie: Point de vue processeur. Chapitre 5

Gestion de la Mémoire 1 ère partie: Point de vue processeur. Chapitre 5 Gestion de la Mémoire 1 ère partie: Point de vue processeur Chapitre 5 Présentation La mémoire peut être adressée de 3 points de vue Point de vue processeur Comment le processeur adresse la mémoire physique

Plus en détail

Master d'informatique e-secure

Master d'informatique e-secure Master d'informatique e-secure Réseaux DNSSEC Bureau S3-354 Mailto:Jean.Saquet@unicaen.fr http://saquet.users.greyc.fr/m2 DNS : rappel du principe Base de données répartie et hiérarchique Contient les

Plus en détail

De l invisibilité des rootkits : application sous Linux

De l invisibilité des rootkits : application sous Linux De l invisibilité des rootkits : application sous Linux Eric Lacombe 1 Frédéric Raynal 2 Vincent Nicomette 3 1 eric.lacombe@{laas.fr,security-labs.org} LAAS-CNRS - EADS-CCR 2 frederic.raynal@security-labs.org

Plus en détail

Jacques Gangloff, Loïc Cuvillon. 15 février 2008

Jacques Gangloff, Loïc Cuvillon. 15 février 2008 Systèmes temps réel et systèmes embarqués Systèmes embarqués Jacques Gangloff, Loïc Cuvillon 15 février 2008 Plan Plan Table des matières 1 Introduction 1 1.1 Plan du cours..............................

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

Sanity Check. bgcolor mgcolor fgcolor

Sanity Check. bgcolor mgcolor fgcolor Sanity Check bgcolor mgcolor fgcolor 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Compilation pour cibles hétérogènes: automatisation des analyses, transformations et décisions nécessaires, François Irigoin et Ronan Keryell

Plus en détail

Sécurité sous Windows 2000 Server

Sécurité sous Windows 2000 Server Sécurité sous Windows 2000 Server Thomas W. SHINDER Debra Littlejohn SHINDER D. Lynn WHITE Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : 2-212-11185-1 Table des matières Remerciements..............................................

Plus en détail

MORPHEO. 1 - Serveur de rechargement MIFARE. 2 - Web service sécurisé. 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact

MORPHEO. 1 - Serveur de rechargement MIFARE. 2 - Web service sécurisé. 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact MORPHEO Solution sécurisée de rechargement en ligne de supports 1 - Serveur de rechargement 2 - Web service sécurisé 3 - Couche de sécurité intégrée au lecteur sans contact 4 - Lecteur sans contact personnalisé

Plus en détail

Parallélisation. Parallélisation. 1 Applications. 2 Historique. 3 Parallélisme au niveau du circuit. 4 Coprocesseur.

Parallélisation. Parallélisation. 1 Applications. 2 Historique. 3 Parallélisme au niveau du circuit. 4 Coprocesseur. Parallélisation 1 Applications 2 Historique 3 Parallélisme au niveau du circuit 4 Coprocesseur 5 Multiprocesseur 6 Multi-ordinateur 7 grille (Université Bordeaux 1) Architecture de l Ordinateur 2007-2008

Plus en détail

Les Systèmes d Exploitation: Concepts et Programmation

Les Systèmes d Exploitation: Concepts et Programmation Les Systèmes d Exploitation: d Concepts et Programmation Samia Bouzefrane MCF en Informatique, CNAM samia.bouzefrane@cnam.fr http://cedric.cnam.fr/~bouzefra Samia Bouzefrane, Cours SYSTEME 1 Introduction

Plus en détail

Contrôle Architecture des microprocesseurs Durée 2 heures

Contrôle Architecture des microprocesseurs Durée 2 heures Contrôle Architecture des microprocesseurs Durée 2 heures Tous les documents personnels (cours, TD, TP) sont autorisés. La machine à calculer est autorisée. La qualité de la présentation sera prise en

Plus en détail

Mémoire principale. Von Neumann vs. Harvard. Terminologie. Architecture et technologie des ordinateurs II. G. Tempesti Semaine VIII 1 CPU.

Mémoire principale. Von Neumann vs. Harvard. Terminologie. Architecture et technologie des ordinateurs II. G. Tempesti Semaine VIII 1 CPU. principale Structure Fonctionnement Accès MÉMOIRE PRINCIPALE BUS SYSTÈME DD Instructions MMU TLB Unité de de Unité de de Traitement Données Décodeur PC ALU Unité Flottante Registres Von Neumann vs. Harvard

Plus en détail

Ce document fait office d introduction au cryptage des données ainsi qu aux solutions de stockage à cryptage fiable proposées par LaCie.

Ce document fait office d introduction au cryptage des données ainsi qu aux solutions de stockage à cryptage fiable proposées par LaCie. Livre blanc : CRYPTAGE Au regard du formidable succès des disques durs externes pour le stockage et la sauvegarde des données personnelles, commerciales et organisationnelles, le besoin de protection des

Plus en détail

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS.

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS. Sécurité 2 Université Kasdi Merbah Ouargla Département Informatique PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS Janvier 2014 Master RCS Sécurité informatique 1 Sommaire

Plus en détail

BTS : Service Informatique aux Organisations (Programme SLAM)

BTS : Service Informatique aux Organisations (Programme SLAM) BTS : Service Informatique aux Organisations (Programme SLAM) 1 TRONC COMMUN SOLUTIONS INFORMATIQUES - Support système des accès utilisateurs Solutions techniques d accès et systèmes d'exploitation associés

Plus en détail

Qui veut gagner des clés s privées? Éric DETOISIEN valgasu@rstack.org Aurélien BORDES aurel@rstack.org

Qui veut gagner des clés s privées? Éric DETOISIEN valgasu@rstack.org Aurélien BORDES aurel@rstack.org Qui veut gagner des clés s privées? Éric DETOISIEN valgasu@rstack.org Aurélien BORDES aurel@rstack.org Journée e de la SécuritS curité des Systèmes d Information d 2006 Sommaire 1. Introduction 2. Quelles

Plus en détail

Auditer une infrastructure Microsoft

Auditer une infrastructure Microsoft Auditer une infrastructure Microsoft I. INTRODUCTION :... 3 A. OU TROUVER CE DOCUMENT :... 3 B. OBJECTIFS DU DOCUMENT :... 3 II. AUDIT DE L INFRASTRUCTURE INFORMATIQUE :... 4 A. AUDIT DU RESEAU:... 4 B.

Plus en détail

Le matériel : architecture des ordinateurs

Le matériel : architecture des ordinateurs Chapitre 6 Le matériel : architecture des ordinateurs Von Neumann rédige en 1945 un texte d une dizaine de pages dans lequel il décrit les plans d une nouvelle machine, l EDVAC (Electronic Discrete Variable

Plus en détail

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information.

Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. Informatique? Numérique? L informatique est la science du traitement de l information. L information est traitée par un ordinateur sous forme numérique : ce sont des valeurs discrètes. Cela signifie que,

Plus en détail

TaskMapper Gestion de projet : Analyse

TaskMapper Gestion de projet : Analyse Gestion de projet : Analyse P. Combier, V. Comiti, M. Hubert, R. Jamet, M. Le Du, P. Lelouette, J. L Hermitte, A. Morvan, N. Premillieu, L. Ren, C. Souti, F. Tesniere, Y. Zhao Encadrés par S. Derrien 11

Plus en détail

Chapitre 2 : Abstraction et Virtualisation

Chapitre 2 : Abstraction et Virtualisation Virtualisation et Cloud Computing Chapitre 2 : Abstraction et Virtualisation Objectifs Présenter la notion de niveaux d abstraction séparés par des interfaces bien définies Description des avantages et

Plus en détail

Fonctions de hachage. Autres missions de la cryptologie contemporaine. Éric Wegrzynowski. dernière modif : 28. marts 2013

Fonctions de hachage. Autres missions de la cryptologie contemporaine. Éric Wegrzynowski. dernière modif : 28. marts 2013 Plan (MDC) Plan (MDC) Éric Wegrzynowski (MDC) dernière modif : 28. marts 2013 Plan (MDC) Plan (MDC) Autres missions de la cryptologie contemporaine Contrôle d intégrité Nécessité de contrôler l intégrité

Plus en détail

GESTION DES PROCESSUS

GESTION DES PROCESSUS CHAPITRE 2 : GESTION DES PROCESSUS Objectifs spécifiques Connaître la notion de processus, Connaître les caractéristiques d un processus ainsi que son contexte Connaître la notion d interruptions et de

Plus en détail

VPN Virtual PrivateNetworks

VPN Virtual PrivateNetworks VPN Virtual PrivateNetworks Préparé par: Ayoub SECK Ingénieur-Chercheur en Télécommunications Spécialiste en Réseaux IP et Télécoms mobiles Certifié: JNCIA, CCNA-SECURITY, CCNP,CCDP Suggestions: seckayoub@gmail.com

Plus en détail

Questions à choix multiples Page 1 de 11

Questions à choix multiples Page 1 de 11 INF4170 Architecture des ordinateurs Examen final hiver 2015 Question #1 Quelle est la taille du registre IF/ID dans le circuit du processeur avec pipeline sans gestion des aléas, considérant que le signal

Plus en détail

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3 Chapitre 5 : IPSec SÉcurité et Cryptographie 2013-2014 Sup Galilée INFO3 1 / 11 Sécurité des réseaux? Confidentialité : Seuls l émetteur et le récepteur légitime doivent être en mesure de comprendre le

Plus en détail

Chap. V : Les interruptions

Chap. V : Les interruptions UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Nous étudions dans ce chapitre les interruptions matérielles (ou externes), c est-à-dire déclenchées par le matériel (hardware)

Plus en détail

Protocole SSH-2.0. Tuan-Tu, TRAN. Janvier 2009

Protocole SSH-2.0. Tuan-Tu, TRAN. Janvier 2009 Janvier 2009 1 2 Etablissement des clés de session Protection des données échangées 3 Identification par mot de passe Identification par clé publique Identification par hôte 4 Utilisations de Secure Shell

Plus en détail

Table des matières. Principes fondamentaux de conception des ordinateurs. Avant-propos Préface Remerciements XXI XXVII XXXV

Table des matières. Principes fondamentaux de conception des ordinateurs. Avant-propos Préface Remerciements XXI XXVII XXXV Table des matières Avant-propos Préface Remerciements XXI XXVII XXXV Chapitre 1 Principes fondamentaux de conception des ordinateurs 1.1 Introduction 2 1.2 L évolution de l informatique et la tâche du

Plus en détail

Cours Cryptographie. Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC. Authentification. Gabriel Risterucci

Cours Cryptographie. Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC. Authentification. Gabriel Risterucci Cours Cryptographie Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC Authentification Gabriel Risterucci Cours Cryptographie - Authentification - Principes généraux Moyens d'authentification Authentification différée Système

Plus en détail

La technologie Java Card TM

La technologie Java Card TM Présentation interne au CESTI La technologie Java Card TM sauveron@labri.u-bordeaux.fr http://dept-info.labri.u-bordeaux.fr/~sauveron 8 novembre 2002 Plan Qu est ce que Java Card? Historique Les avantages

Plus en détail

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade.

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade. Crypt ographie Les risques réseau Spoofing ou masquarade Se faire passer pour quelqu'un d'autre Possible dès qu'il y a une association effectuée dynamiquement : adresse physique-ip adresse IP-nom redirection

Plus en détail

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique

Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique Portage de l environnement de simulation d un composant FPGA développé pour l aéronautique (DO254 DAL-A) vers un banc de validation physique L objectif Réaliser la vérification physique d'un composant

Plus en détail

Systèmes d'exploitation

Systèmes d'exploitation Systèmes d'exploitation Rôle d'un système : virtualisation Virtualisation du processeur Virtualisation de la mémoire Virtualisation du disque Virtualisation interface utilisateur Virtualisation du réseau

Plus en détail

Parallélisme ou multitâche?

Parallélisme ou multitâche? Parallélisme ou multitâche? Ce texte est extrait d'un cours de L3 MIASHS. Vous pouvez en retrouver l'intégralité à cette adresse : http://grappa.univ-lille3.fr/~gonzalez/enseignement/2015-2016/l3miashs/calendrier.php?x=cm-5.php.

Plus en détail