Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille"

Transcription

1 Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Lucas Nussbaum Soutenance de thèse 4 décembre 2008 Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 1 / 49

2 Contexte scientifique : Expérimentation sur les systèmes distribués Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 2 / 49

3 Systèmes distribués? Définition Ensemble de nœuds indépendants, communiquant via un réseau, coopérant pour fournir un service. Systèmes pair-à-pair (DHT, diffusion de fichiers,...) Desktop computing (BOINC) Calcul à haute performances, grilles de calcul... Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 3 / 49

4 Systèmes distribués : propriétés recherchées Les systèmes distribués doivent : permettre le passage à l échelle supporter l hétérogénéité (nœuds, réseau) être tolérant aux pannes permettre d obtenir les performances souhaitées Exemple emblématique : les systèmes P2P Besoin de pouvoir évaluer et prédire les performances Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 4 / 49

5 Évaluation des performances des syst. distribués Différentes approches : Théoriques : Modélisation, approche analytique,... Expérimentales : Simulation Exécution sur plateformes réelles ou expérimentales Émulation Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 5 / 49

6 Simulation des systèmes distribués Basée sur un modèle, pas sur l application réelle Compromis précision du modèle / temps de simulation Permet d obtenir rapidement des résultats Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 6 / 49

7 Plateformes réelles ou expérimentales PlanetLab : 900 machines connectées à Internet (réseaux académiques) expériences sur protocoles et applications pour l Internet du futur Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 7 / 49

8 Plateformes réelles ou expérimentales Grid 5000 : 2000 nœuds dans 9 sites en France réseau d interconnexion dédié à 10 Gbps reconfigurable Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 7 / 49

9 Plateformes réelles ou expérimentales DSLLab : 40 machines reliées à l ADSL expériences sur le Desktop computing et les systèmes P2P Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 7 / 49

10 Plateformes réelles ou expérimentales Limites des plateformes réelles et expérimentales : plateformes de taille limitée représentativité des conditions expérimentales? reproductibilité des conditions expérimentales? Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 7 / 49

11 L émulation Une approche intermédiaire : Simulation : Plateformes d expérimentation : Émulation : Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 8 / 49

12 L émulation, en pratique Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 9 / 49

13 Expériences à grande échelle Simulation ou exécution sur plateformes réelles ou expérimentales pas toujours satisfaisantes En particulier : systèmes pair-à-pair Systèmes de très grande taille Exécutés dans des environnements peu disponibles pour les expériences Souvent difficiles à simuler Émulation : Approche intermédiaire Pourrait permettre des expériences à grande échelle sur des systèmes pair-à-pair Comment concevoir un émulateur adapté à l étude des systèmes pair-à-pair à grande échelle? Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 10 / 49

14 Plan 1 Contexte de travail : expérimentation sur les systèmes distribués 2 Anatomie d un émulateur de systèmes distribués 3 P2PLab : une plate-forme pour l émulation des systèmes pair-à-pair 4 Conclusion et perspectives Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 11 / 49

15 Anatomie d un émulateur de systèmes distribués Plusieurs composants importants : Émulation du réseau Partage/virtualisation des ressources matérielles Paramètres à prendre en compte : Passage à l échelle Compromis réalisme / coût (CPU, machines) Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 12 / 49

16 Émulation du réseau Objectif : Reproduire artificiellement les caractéristiques d un réseau Reproduire totalement une topologie réseau complexe? Possible [Emulab, MicroGrid] mais coûteux Reproduction simplifiée (= certaines contraintes supprimées) réseau en étoile [ewan, V-DS] simplification progressive [Modelnet : distillation] compromis réalisme / nombre de machines utilisées Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 13 / 49

17 Modelnet : distillation du réseau Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 14 / 49

18 Plan 1 Contexte de travail : expérimentation sur les systèmes distribués 2 Anatomie d un émulateur de systèmes distribués Émulation du réseau Virtualisation 3 P2PLab : une plate-forme pour l émulation des systèmes pair-à-pair Émulation du réseau Quel émulateur de liens réseaux? Virtualisation Validation expérimentale 4 Conclusion et perspectives Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 15 / 49

19 Émulation et passage à l échelle 2 approches : plateforme de taille suffisante (difficile!) N noeuds > partager les ressources physiques : virtualisation = partager une ressource entre plusieurs instances Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 16 / 49

20 Virtualisation de ressources Intuition : partager entre n instances = rendre la ressource n fois plus lente pour chaque instance Faux si : le partage n est pas équitable la ressource n est pas utilisée tout le temps (les ordonnanceurs utilisés couramment sont work-conserving) ordonnancement souhaité : work-conserving : Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 17 / 49

21 Virtualisation et équité : solutions 2 approches : Ignorer le problème [Emulab (récemment)] Les ressources ne sont pas utilisées en permanence leur partage n affecte pas les performances à vérifier en pratique pendant l expérience Dilatation temporelle [DieCast] la ressource devient n fois plus lente, donc on ralentit l écoulement du temps n fois pour que les conditions soient réalistes permet des conditions irréalisables autrement nécessaire d émuler toutes les ressources Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 18 / 49

22 Synthèse Solutions existantes peu adaptées : À l expérimentation à grande échelle Souvent : une émulation précise à petite échelle Problèmes de passage à l échelle Des systèmes pair-à-pair Émulation précise du coeur du réseau Proposition d une plateforme pour l émulation à grande échelle des systèmes pair-à-pair Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 19 / 49

23 Plan 1 Contexte de travail : expérimentation sur les systèmes distribués 2 Anatomie d un émulateur de systèmes distribués Émulation du réseau Virtualisation 3 P2PLab : une plate-forme pour l émulation des systèmes pair-à-pair Émulation du réseau Quel émulateur de liens réseaux? Virtualisation Validation expérimentale 4 Conclusion et perspectives Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 20 / 49

24 P2PLab Plateforme pour l émulation des systèmes pair-à-pair Restreint aux applications P2P centrées sur le réseau exemple : diffusion de fichiers Cette restriction permet des compromis Objectifs : Passage à l échelle : plus de nœuds Générique (pas spécifique à un intergiciel) Simplicité Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 21 / 49

25 P2PLab - émulation du réseau Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 22 / 49

26 P2PLab - émulation décentralisée Émulation sur les machines exécutant l application Pas de machines dédiés à l émulation réseau Utilisation d un émulateur déjà disponible Facteur limitant le passage à l échelle : nombre de règles dans l émulateur sur chaque machine Proposition : groupes de nœuds hiérarchiques Règles par groupe, pas par nœud Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 23 / 49

27 P2PLab - émulation de la congestion dans le cœur Avec nos applications cibles : Goulot d étranglement : lien utilisateur - FAI Hypothèse : la congestion dans le cœur du réseau n influence pas significativement les performances des applications P2P Dans le cœur du réseau : Uniquement émulation de la latence Pas d émulation de la bande passante Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 24 / 49

28 P2PLab - topologie du réseau Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 25 / 49

29 P2Plab - limites du modèle de topologie Dans le manuscrit : Autre modèle d émulation de topologies, permettant d émuler correctement une bande passante limitée dans des liens intérieurs (mais avec moins bon passage à l échelle) Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 26 / 49

30 Plan 1 Contexte de travail : expérimentation sur les systèmes distribués 2 Anatomie d un émulateur de systèmes distribués Émulation du réseau Virtualisation 3 P2PLab : une plate-forme pour l émulation des systèmes pair-à-pair Émulation du réseau Quel émulateur de liens réseaux? Virtualisation Validation expérimentale 4 Conclusion et perspectives Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 27 / 49

31 Quel émulateur de liens réseaux? Principe : Retarder/rejeter les paquets entrants/sortants d une machine en fonction de paramètres (débit, latence, taux de perte,...) De nombreux émulateurs réseaux disponibles et utilisés Dummynet (FreeBSD), NISTNet et TC/Netem (Linux),... Aussi utilisés dans des émulateurs de topologies Mais jamais évalués ou comparés Lequel choisir pour P2PLab? Fonctionnalités? Précision / performances? Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 28 / 49

32 Fonctionnalités Tous les émulateurs : émulation de latence, limitation de bande passante, pertes Traitement des paquets entrants et sortants : Dummynet : oui NISTNet : entrants seulement TC/Netem : sortants seulement* Réordonnancement, duplication, corruption : Dummynet : non NISTNet et TC/Netem : oui Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 29 / 49

33 Précision de l émulation Dépend de la source de temps utilisée pour programmer l envoi des paquets : Dummynet et TC/Netem : interruptions horloge du système Depuis Linux pour TC/Netem : High Resolution Timers NISTNet : horloge différente Si manque de précision : paquets relâchés trop tard / trop tôt paquets relâchés en rafale non réaliste peut avoir des incidences sur les résultats : au niveau réseau, paquets rejetés par des nœuds intermédiaires au niveau applicatif, dimensionnement des tampons Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 30 / 49

34 Précision de l émulation - expérience Expérience : évolution de la latence au cours du temps mesurée avec des pings à une fréquence très élevée (> 10 khz) Latence paramétrée dans l émulateur : 10 ms Configuration expérimentale : 3 nœuds netgdx (2 cartes Gigabit Ethernet) Paramètres d émulation appliqués sur le routeur Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 31 / 49

35 Précision de l émulation - expérience De nombreuses configurations à tester : Linux < , différentes fréquences d horloge Linux (High Resolution Timers) Linux + NISTNet FreeBSD, différentes fréquences d horloge Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 32 / 49

36 Précision de l émulation - résultats Linux , 100 Hz Linux , 250 Hz Linux , 1000 Hz Latence mesurée (ms) Temps (ms) La latence varie au cours du temps Augmenter la fréquence de l horloge améliore la précision Résultats similaires avec Dummynet (FreeBSD) Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 33 / 49

37 Précision de l émulation - résultats Latence mesurée (ms) FreeBSD 7.0, 1000 Hz Linux , 1 khz FreeBSD 6.1, 10 khz Linux , 100 Hz Linux , NISTNet Temps (ms) Meilleure précision obtenue avec FreeBSD 6.1 (10 khz), Linux et NISTNet Mais attention au surcoût causé par le traitement des interruptions horloge Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 34 / 49

38 Limitation de bande passante NISTNet et Dummynet : simple calcul de retard TC : algorithme de qualité de service plus difficile à paramétrer 800Mbps 1Gbps 500Mbps bande passante mesurée 100Mbps 10Mbps 1Mbps 100kbps Tous corrects dans l ensemble 100kbps 1Mbps 10Mbps bande passante désirée Emulateur parfait Dummynet NistNet TC 100Mbps 500Mbps 800Mbps 1Gbps Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 35 / 49

39 Limitation de bande passante diff. avec la bande passante désirée (%) kbps Emulateur parfait Dummynet NistNet TC 1Mbps 10Mbps bande passante désirée 100Mbps 500Mbps 800Mbps 1Gbps Dummynet ne permet pas d émuler des débits importants Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 36 / 49

40 Illustration : SCP vs Rsync Transfert de 120 fichiers (total : 2.1 Mo) avec SCP et Rsync Bande passante fixée à 10 Mbps avec TC SCP Rsync Temps de transfert (s) Latence émulée (ms) Permettent d obtenir des résultats quantitatifs Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 37 / 49

41 Émulateurs de liens réseaux - synthèse 3 configurations utilisables : Linux avec Netem HR timers, mais problème du filtrage en entrée Linux + NISTNet pas de filtrage en sortie, attention au surcoût FreeBSD 6 + Dummynet, avec horloge à 10 khz attention au surcoût Dans P2PLab : choix de FreeBSD 6 + Dummynet Attention : Dangereux de considérer les émulateurs comme des boîtes noires : important de vérifier la bonne implémentation des paramètres Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 38 / 49

42 Plan 1 Contexte de travail : expérimentation sur les systèmes distribués 2 Anatomie d un émulateur de systèmes distribués Émulation du réseau Virtualisation 3 P2PLab : une plate-forme pour l émulation des systèmes pair-à-pair Émulation du réseau Quel émulateur de liens réseaux? Virtualisation Validation expérimentale 4 Conclusion et perspectives Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 39 / 49

43 Virtualisation dans P2PLab Applis P2P généralement auto-contenues : Permet de virtualiser au niveau des processus Uniquement l identité réseau du processus Transparent pour l application (modification de la libc) Partage du processeur avec l ordonnanceur de FreeBSD Équité du partage validée (cf manuscrit) Pas de dilatation temporelle On considère que le partage des ressources (CPU, mémoire, disque) n affecte pas les résultats des expériences On le vérifie avant/pendant l expérience Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 40 / 49

44 Plan 1 Contexte de travail : expérimentation sur les systèmes distribués 2 Anatomie d un émulateur de systèmes distribués Émulation du réseau Virtualisation 3 P2PLab : une plate-forme pour l émulation des systèmes pair-à-pair Émulation du réseau Quel émulateur de liens réseaux? Virtualisation Validation expérimentale 4 Conclusion et perspectives Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 41 / 49

45 P2PLab - Validation expérimentale Questions : La virtualisation sans dilatation temporelle est-elle une méthode réaliste? Quel rapport de repliement (nb machines virt. / nb machines phys.) peut-on atteindre? Combien de nœuds virtuels peut-on émuler avec P2PLab? Peut-on expérimenter avec des implémentations différentes du même protocole? Réponses pas absolues : fonction de l expérience. Ici : expériences autour de BitTorrent Plateforme : GridExplorer (jusqu à 163 nœuds) Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 42 / 49

46 Rapport de repliement 160 nœuds 1 nœud par machine puis 10, 20, 40, 80 paramètres réseau : 2 Mbps / 128 kbps, latence 30 ms (réseau pas saturé même avec 80 nœuds par machine) qté totale reçue par les clients (Mo) client / machine clients / machine 20 clients / machine 40 clients / machine 80 clients / machine temps (s) Aucune influence visible du repliement sur ces résultats Premier facteur limitant : utilisation mémoire (swap) (nœuds avec 2 Go de RAM) Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 43 / 49

47 Passage à l échelle nœuds répartis sur 163 machines (80 NV / MP) 2 types de clients : 50% des clients utilisant BitTorrent (Python, client "officiel") 50% des clients utilisant CTorrent (C) Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 44 / 49

48 Passage à l échelle % du transfert effectué sur chaque client temps (s) Obtention d une vue complète d un transfert sur 13k nœuds Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 45 / 49

49 Passage à l échelle nb de clients ayant terminé le transfert BitTorrent CTorrent temps (s) Comparaison quantitative de deux implémentations différentes Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 46 / 49

50 Conclusion Conception et développement d un émulateur pour les systèmes pair-à-pair Approche incrémentale Émulation réseau distribuée, adaptée au domaine d étude Virtualisation au niveau processus Validation des composants de l émulateur Étude comparative des émulateurs de liens réseaux, Virtualisation Validation des caractéristiques de l émulateur Rapport de repliement, Passage à l échelle Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 47 / 49

51 Perspectives Amélioration de la remontée d information (sondes système) Détecter plus facilement la présence de biais Travail d ingénierie autour de P2PLab : Vers un émulateur intégré à Grid 5000? Convergence avec d autres travaux Émulateur générique pour les systèmes distribués Intégration d injecteurs de fautes, de générateurs de trafic Virtualisation légère ou lourde [V-DS] Différents modèles de topologie Réévaluer les différentes solutions : Domaine en constante évolution Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 48 / 49

52 Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Lucas Nussbaum Soutenance de thèse 4 décembre 2008 Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 49 / 49

Une Plate-forme d Émulation Légère pour Étudier les Systèmes Pair-à-Pair

Une Plate-forme d Émulation Légère pour Étudier les Systèmes Pair-à-Pair Une Plate-forme d Émulation Légère pour Étudier les Systèmes Pair-à-Pair Lucas Nussbaum Laboratoire Informatique et Distribution Laboratoire ID-IMAG Projet MESCAL RenPar 17 Lucas Nussbaum Émulation légère

Plus en détail

CONTRIBUTIONS À L EXPÉRIMENTATION

CONTRIBUTIONS À L EXPÉRIMENTATION UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER DE GRENOBLE THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER DE GRENOBLE Spécialité : "Informatique : Systèmes et Communications" PRÉPARÉE AU LABORATOIRE

Plus en détail

Émulation des systèmes pair-à-pair

Émulation des systèmes pair-à-pair Laboratoire Informatique et Distribution Émulation des systèmes pair-à-pair Lucas Nussbaum sous la direction de Olivier Richard Membres du jury : Joëlle Coutaz Yves Denneulin Jérôme Euzenat Noël De Palma

Plus en détail

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Sergey Legtchenko Motivation : LIP6-INRIA Tolérance aux pannes Stockage de données critiques Coût

Plus en détail

Une Plate-forme d Emulation Légère pour Etudier les Systèmes Pair-à-Pair

Une Plate-forme d Emulation Légère pour Etudier les Systèmes Pair-à-Pair Une Plate-forme d Emulation Légère pour Etudier les Systèmes Pair-à-Pair RECHERCHE/SYNTHESE Lucas Nussbaum Olivier Richard Laboratoire Informatique et Distribution - IMAG / Projet INRIA Mescal ENSIMAG

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

Gestion dynamique des tâches dans les grappes

Gestion dynamique des tâches dans les grappes Gestion dynamique des tâches dans les grappes une approche à base de machines virtuelles Fabien Hermenier Équipe ASCOLA, École des Mines de Nantes 26 novembre 2009 Fabien Hermenier (ASCOLA) Gestion dynamique

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées

Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées Communications performantes par passage de message entre machines virtuelles co-hébergées François Diakhaté1,2 1 CEA/DAM Île de France 2 INRIA Bordeaux Sud Ouest, équipe RUNTIME Renpar 2009 1 Plan Introduction

Plus en détail

Retour d expérience noeud de stockage BeeGFS

Retour d expérience noeud de stockage BeeGFS Retour d expérience noeud de stockage BeeGFS Philippe Dos Santos / Georges Raseev Fédération de Recherche Lumière Matière 06 novembre 2014 LOGO CNRS LOGO IO Philippe Dos Santos / Georges Raseev (FédérationRetour

Plus en détail

Antoine Morel Ingénieur Commercial DVI

Antoine Morel Ingénieur Commercial DVI Hébergement «Solutions flexibles et évolutives» Antoine Morel Ingénieur Commercial DVI 1 Expert Internet depuis 1996 O.T. propose aux entreprises des prestationsd'hébergementet d'infogéranceenrichies de

Plus en détail

Prototype de canal caché dans le DNS

Prototype de canal caché dans le DNS Manuscrit auteur, publié dans "Colloque Francophone sur l Ingénierie des Protocoles (CFIP), Les Arcs : France (2008)" Prototype de canal caché dans le DNS Lucas Nussbaum et Olivier Richard Laboratoire

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

Supervision des réseaux et services pair à pair

Supervision des réseaux et services pair à pair Supervision des réseaux et services pair à pair Présentation des travaux de Thèse Guillaume Doyen LORIA - Université Henri Poincaré pour l obtention du Doctorat en Informatique de l université Henri Poincaré

Plus en détail

Evaluation des performances de programmes parallèles haut niveau à base de squelettes

Evaluation des performances de programmes parallèles haut niveau à base de squelettes Evaluation des performances de programmes parallèles haut niveau à base de squelettes Enhancing the Performance Predictability of Grid Applications with Patterns and Process Algebras A. Benoit, M. Cole,

Plus en détail

Graphes, réseaux et internet

Graphes, réseaux et internet Graphes, réseaux et internet Clémence Magnien clemence.magnien@lip6.fr LIP6 CNRS et Université Pierre et Marie Curie (UPMC Paris 6) avec Matthieu Latapy, Frédéric Ouédraogo, Guillaume Valadon, Assia Hamzaoui,...

Plus en détail

1.1.3 Qu est-ce qu un réseau convergent?

1.1.3 Qu est-ce qu un réseau convergent? Chapitre 1 Quelle couche du modèle de conception de réseau hiérarchique est le backbone à haut débit de l interréseau, où haute disponibilité et redondance sont vitales? Couche d accès Couche cœur de réseau

Plus en détail

Agrégation de liens xdsl sur un réseau radio

Agrégation de liens xdsl sur un réseau radio Agrégation de liens xdsl sur un réseau radio Soutenance TX Suiveur: Stéphane Crozat Commanditaire: tetaneutral.net/laurent Guerby 1 02/02/212 Introduction 2 Introduction: schéma 3 Définition d un tunnel

Plus en détail

DREAL proposition DNS et hébergement. magazine le 14 septembre 2011 DREAL comparatif hébergement

DREAL proposition DNS et hébergement. magazine le 14 septembre 2011 DREAL comparatif hébergement DREAL proposition DNS et hébergement 1 Vos services actuels 2 Services actuels CLIC-PPRT Hébergement sur le serveur Magazine Noms de domaines : pprt-rhone-alpes.com pprt-rhonealpes.com pprtrhonealpes.com

Plus en détail

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES

TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES TAI049 Utiliser la virtualisation en assistance et en dépannage informatique TABLE DES MATIERES 1 DECOUVERTE DE LA VIRTUALISATION... 2 1.1 1.2 CONCEPTS, PRINCIPES...2 UTILISATION...2 1.2.1 Formation...2

Plus en détail

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et l'anglais. L'étudiant a le choix entre deux filières

Plus en détail

Pré Requis installation

Pré Requis installation Pré Requis installation Version : V1.1 Date : 28 juin 2010 1 TELELOGOS - 3, Avenue du Bois l'abbé - Angers Technopole - 49070 Beaucouzé - France Tél :+33 (0)2 41 22 70 00 Fax : +33 (0)2 41 22 70 22 Site

Plus en détail

Systèmes de fichiers distribués : comparaison de GlusterFS, MooseFS et Ceph avec déploiement sur la grille de calcul Grid 5000.

Systèmes de fichiers distribués : comparaison de GlusterFS, MooseFS et Ceph avec déploiement sur la grille de calcul Grid 5000. : comparaison de, et avec déploiement sur la grille de calcul Grid 5000. JF. Garcia, F. Lévigne, M. Douheret, V. Claudel 30 mars 2011 1/34 Table des Matières 1 2 3 4 5 6 7 1/34 Présentation du sujet Présentation

Plus en détail

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration

Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4. Rapport RE09. Load Balancing et migration Julien MATHEVET Alexandre BOISSY GSID 4 Rapport Load Balancing et migration Printemps 2001 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 SYNTHESE CONCERNANT LE LOAD BALANCING ET LA MIGRATION... 4 POURQUOI FAIRE DU LOAD BALANCING?...

Plus en détail

Test Project Startech s Days 2016 Gestion réseaux IT Exemple de topologie

Test Project Startech s Days 2016 Gestion réseaux IT Exemple de topologie Test Project Startech s Days 2016 Gestion réseaux IT Exemple de topologie Réalisé par : Philippe Derenne & Alain Bawin Titre : Configuration d un réseau sous Cisco Packet Tracer Organisme : Le Forem Epreuve

Plus en détail

Réseau longue distance et application distribuée dans les grilles de calcul : étude et propositions pour une interaction efficace

Réseau longue distance et application distribuée dans les grilles de calcul : étude et propositions pour une interaction efficace 1 Réseau longue distance et application distribuée dans les grilles de calcul : étude et propositions pour une interaction efficace Réseau longue distance et application distribuée dans les grilles de

Plus en détail

ETUDE DE CAS SESSION 2000 OPTION ARLE BAREME ET CORRIGE ETABLIS PAR LA COMMISSION NATIONALE D HARMONISATION DU 31 MAI 2000

ETUDE DE CAS SESSION 2000 OPTION ARLE BAREME ET CORRIGE ETABLIS PAR LA COMMISSION NATIONALE D HARMONISATION DU 31 MAI 2000 BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2000 ETUDE DE CAS SESSION 2000 OPTION ARLE BAREME ET CORRIGE ETABLIS PAR LA COMMISSION NATIONALE D HARMONISATION DU 31 MAI 2000 Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS

Plus en détail

1 Partie mail (Jean-Luc Richier) environ 4 points

1 Partie mail (Jean-Luc Richier) environ 4 points Durée : 2 heures. Tous documents autorisés. Une partie des points tient compte de la clarté et de la présentation des réponses. Le barème est purement indicatif. Chaque partie devra être rédigée sur une

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

Sauvegarde des données au LAAS

Sauvegarde des données au LAAS Sauvegarde des données au LAAS Laurent Blain, LAAS-CNRS 1 Configuration Technique 1 Serveur de sauvegarde connecté à une bibliothèque de bandes 1 bibliothèque Qualstar 88132 3 lecteurs LTO-2 100 bandes

Plus en détail

Correction TP 02. Table des matières. Guillaume. 14 février 2015. A) Adresse logique d une carte Ethernet 2 1. Nombre d hôtes... 2

Correction TP 02. Table des matières. Guillaume. 14 février 2015. A) Adresse logique d une carte Ethernet 2 1. Nombre d hôtes... 2 14 février 2015 Table des matières A) Adresse logique d une carte Ethernet 2 1. Nombre d hôtes.......................... 2 B) Débit d une carte Ethernet 3 2. Débits théoriques.........................

Plus en détail

ManageEngine OpUtils 3. Vue d ensemble du produit

ManageEngine OpUtils 3. Vue d ensemble du produit ManageEngine OpUtils 3 Vue d ensemble du produit Agenda Vision général du produit Fonctions clés Les outils dans OpUtils Q & A Synthèse Vue du produit OpUtils est un outil de diagnostique du système et

Plus en détail

Simulation dynamique du trafic

Simulation dynamique du trafic Simulation dynamique du trafic Présentation au CETE Méditerranée le 15 JUIN 2007 Christine BUISSON LICIT Objectifs de la présentation Vous proposer une boite à outil minimale de questions à se poser pour

Plus en détail

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Présentée par Leila Abidi Sous la direction de Mohamed Jemni & Christophe Cérin Plan Contexte Problématique Objectifs

Plus en détail

Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR

Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR Solutions intelligentes pour les sauvegardes de NAS à NAS, la reprise après sinistre pour les PME-PMI et les environnements multi-sites La

Plus en détail

Analyse de la bande passante

Analyse de la bande passante Analyse de la bande passante 1 Objectif... 1 2 Rappels techniques... 2 2.1 Définition de la bande passante... 2 2.2 Flux ascendants et descandants... 2 2.3 Architecture... 2 2.4 Bande passante et volumétrie...

Plus en détail

Calcul Haute Performance avec OpenTURNS

Calcul Haute Performance avec OpenTURNS Calcul Haute Performance avec OpenTURNS Renaud Barate EDF R&D Workshop du GdR MASCOT-NUM «Quantification d incertitude et calcul intensif» 28 Mars 2013 Sommaire Présentation du logiciel OpenTURNS Problématiques

Plus en détail

Ordonnancement sous contraintes de Qualité de Service dans les Clouds

Ordonnancement sous contraintes de Qualité de Service dans les Clouds Ordonnancement sous contraintes de Qualité de Service dans les Clouds GUÉROUT Tom DA COSTA Georges (SEPIA) MONTEIL Thierry (SARA) 14/9/215 1 Profil Profil Parcours : Laboratoires LAAS et IRIT à Toulouse

Plus en détail

Outil d aide au choix Serveurs Lot 4 Marché Groupement de Recherche

Outil d aide au choix Serveurs Lot 4 Marché Groupement de Recherche Outil d aide au choix Serveurs Lot 4 Marché Groupement de Recherche Serveurs DELL PowerEdge Tour Rack standard R310 T110II Rack de calcul Lames R815 M610 R410 R910 M620 R415 R510 T620 R620 R720/R720xd

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Plan de secours informatique à chaud, virtualisation, et autres recettes...

Plan de secours informatique à chaud, virtualisation, et autres recettes... Plan de secours informatique à chaud, virtualisation, et autres recettes... Groupe de travail OSSIR 12 mars 2007 http://bruno.kerouanton.net Contexte Vis-à-vis de l'activité de l'entreprise : Un plan de

Plus en détail

Support matériel, logiciel et cryptographique pour

Support matériel, logiciel et cryptographique pour Support matériel, logiciel et cryptographique pour une exécution sécurisée de processus Guillaume Duc Thèse dirigée par Jacques Stern (Ens Ulm) et encadrée par Ronan Keryell (Enst Bretagne) Journées des

Plus en détail

TP3 : Tests de performance des MV

TP3 : Tests de performance des MV Ecole informatique IN2P3 2014 : Maîtriser le Cloud TP Dev : portage d applications sur le Cloud TP3 : Tests de performance des MV Cécile Cavet cecile.cavet at apc.univ-paris7.fr Centre François Arago (FACe),

Plus en détail

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php

Accédez au test ici http://myspeed.visualware.com/index.php Test de vitesse VoIP Pourquoi faire le test? Un test de vitesse VoIP est un moyen efficace d évaluer la capacité de votre connexion Internet à prendre en charge un système de téléphonie VoIP. D autres

Plus en détail

Réseaux CPL par la pratique

Réseaux CPL par la pratique Réseaux CPL par la pratique X a v i e r C a r c e l l e A v e c l a c o n t r i b u t i o n d e D a v o r M a l e s e t G u y P u j o l l e, e t l a c o l l a b o r a t i o n d e O l i v i e r S a l v

Plus en détail

CORBA haute performance

CORBA haute performance CORBA haute performance «CORBA à 730Mb/s!» Alexandre DENIS PARIS/IRISA, Rennes Alexandre.Denis@irisa.fr Plan Motivations : concept de grille de calcul CORBA : concepts fondamentaux Vers un ORB haute performance

Plus en détail

Dynamique des vues ego-centrées de la topologie de l internet : analyse et modélisation

Dynamique des vues ego-centrées de la topologie de l internet : analyse et modélisation C. Magnien Dynamique de la topologie de l internet 1/28 Dynamique des vues ego-centrées de la topologie de l internet : analyse et modélisation Clémence Magnien Amélie Medem, Fabien Tarissan, Sergey Kirgizov

Plus en détail

Rapport projet TOP Test automatique de la plate-forme Grid 5000

Rapport projet TOP Test automatique de la plate-forme Grid 5000 Rapport projet TOP Test automatique de la plate-forme Grid 5000 Arthur Garnier Encadré par Lucas Nussbaum 1 er Juin 2015 Table des matières 1 Contexte 2 2 Description du problème 3 3 Présentation du travail

Plus en détail

Grid'Mip : une plate-forme régionale d'expérimentation pour les clusters et des grilles au service des entreprises

Grid'Mip : une plate-forme régionale d'expérimentation pour les clusters et des grilles au service des entreprises Grid'Mip : une plate-forme régionale d'expérimentation pour les clusters et des grilles au service des entreprises Le Comité Local Grid'Mip http://gridmip.fr Déployer / mutualiser un ensemble de moyens

Plus en détail

Performance et usage. La différence NETGEAR - R7000. Streaming HD illimitée

Performance et usage. La différence NETGEAR - R7000. Streaming HD illimitée Performance et usage Wi-Fi AC1900 - Vitesse 600Mbps (2.4GHz) + 1300 Mbps (5GHz) Processeur Dual Core 1GHz Fonctionnalités avancées pour le jeu en ligne sans latence Bande passante prioritaire pour les

Plus en détail

Archit Arc hit c e t c ure ure Ré Ré e s a e u

Archit Arc hit c e t c ure ure Ré Ré e s a e u Architectures Réseau Architecture d'un réseau Vous avez travaillé avec l'infrastructure du cours depuis quelque jours, et êtes un peu plus comfortables avec celle-ci Vous avez probablement la responsabilité

Plus en détail

Zabbix. Outil de supervision réseau. Vincent Bernat Vincent.Bernat@wallix.com. July 13, 2007. Zabbix. V. Bernat. Supervision.

Zabbix. Outil de supervision réseau. Vincent Bernat Vincent.Bernat@wallix.com. July 13, 2007. Zabbix. V. Bernat. Supervision. Outil de supervision réseau Vincent Bernat Vincent.Bernat@wallix.com July 13, 2007 Plan 1 La supervision 2 3 Un exemple de Plan 1 La supervision 2 3 Un exemple de Pourquoi superviser? détecter les pannes

Plus en détail

Online Help StruxureWare Data Center Expert

Online Help StruxureWare Data Center Expert Online Help StruxureWare Data Center Expert Version 7.2.7 Système virtuel StruxureWare Data Center Expert Le serveur StruxureWare Data Center Expert 7.2 est disponible comme système virtuel pris en charge

Plus en détail

WHITE PAPER. Quels avantages la déduplication offre-t-elle aux entreprises? Livre blanc Acronis

WHITE PAPER. Quels avantages la déduplication offre-t-elle aux entreprises? Livre blanc Acronis Quels avantages la déduplication offre-t-elle aux entreprises? Livre blanc Acronis Copyright Acronis, Inc. 2000 2009 Table des matières Résumé... 3 Qu est-ce que la déduplication?... 4 Déduplication au

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

Sauvegarde coopérative entre pairs pour dispositifs mobiles

Sauvegarde coopérative entre pairs pour dispositifs mobiles Sauvegarde coopérative entre pairs pour dispositifs mobiles 1 Sauvegarde coopérative entre pairs pour dispositifs mobiles Ludovic Courtès, Marc-Olivier Killijian, David Powell, Matthieu Roy Sauvegarde

Plus en détail

Modélisation et simulation du trafic. Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005

Modélisation et simulation du trafic. Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005 Modélisation et simulation du trafic Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005 Plan de la présentation! Introduction : modèles et simulations définition

Plus en détail

CA ARCserve D2D. Une récupération après sinistre ultra-rapide vous permet d'éviter une interruption de service. DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve D2D r16

CA ARCserve D2D. Une récupération après sinistre ultra-rapide vous permet d'éviter une interruption de service. DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve D2D r16 CA ARCserve D2D CA ARCserve D2D est un produit de récupération sur disque conçu pour offrir la combinaison idéale de protection et de récupération rapides, simples et fiables de vos données professionnelles.

Plus en détail

Hyper-V R2 (Module 6) :

Hyper-V R2 (Module 6) : Hyper-V R2 (Module 6) : Création et configuration des machines virtuelles Hamid HARABAZAN Formateur et Consultant indépendant en Systèmes et Virtualisation Certifications : MCT, MCITP, A+, Server+, Linux+,

Plus en détail

10 façons d optimiser votre réseau en toute sécurité

10 façons d optimiser votre réseau en toute sécurité 10 façons d optimiser votre réseau en toute sécurité Avec le service Application Intelligence and Control des pare-feu nouvelle génération SonicWALL et la série d accélération WAN (WXA) Table des matières

Plus en détail

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 5 : réseaux de grandes distances Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Généralités sur les WAN 2 WANs d accès 3

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE PROJET SUPPORT RESEAUX ET INTELLIGENCE POUR LA GRILLE. Projet JE RESAM. Décembre 2003. LIP/RESO (ex.

RAPPORT DE FIN DE PROJET SUPPORT RESEAUX ET INTELLIGENCE POUR LA GRILLE. Projet JE RESAM. Décembre 2003. LIP/RESO (ex. RAPPORT DE FIN DE PROJET SUPPORT RESEAUX ET INTELLIGENCE POUR LA GRILLE.. Projet JE RESAM Décembre 2003 Adresse du Laboratoire porteur du projet : LIP/RESO (ex. RESAM) ENS Lyon 46 Allée d Italie 69364

Plus en détail

Pré-requis techniques

Pré-requis techniques Sommaire 1. PRÉAMBULE... 3 2. PRÉ-REQUIS TÉLÉCOM... 4 Généralités... 4 Accès Télécom supporté... 4 Accès Internet... 5 Accès VPN... 5 Dimensionnement de vos accès... 6 3. PRÉ-REQUIS POUR LES POSTES DE

Plus en détail

Allocation de ressources pour réseaux virtuels Projet de fin d études. Mikaël Capelle. Marie-José Huguet Slim Abdellatif Pascal Berthou

Allocation de ressources pour réseaux virtuels Projet de fin d études. Mikaël Capelle. Marie-José Huguet Slim Abdellatif Pascal Berthou Allocation de ressources pour réseaux virtuels Projet de fin d études Mikaël Capelle Marie-José Huguet Slim Abdellatif Pascal Berthou 27 Juin 2014 Plan 1 Introduction - La virtualisation de réseau 2 3

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

Acheter un serveur de calcul. Françoise Berthoud ANGD Autrans 5-9 oct 2009

Acheter un serveur de calcul. Françoise Berthoud ANGD Autrans 5-9 oct 2009 Acheter un serveur de calcul Françoise Berthoud ANGD Autrans 5-9 oct 2009 Dans la logique des choses.. L achat est justifié par le besoin Le besoin par un projet scientifique Le projet scientifique par

Plus en détail

Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor

Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor Très chers, Vous trouverez dans les pages suivantes une explication détaillée du fonctionnement de l outil de supervision de réseau NetVisor.

Plus en détail

Temps Réel. Jérôme Pouiller Septembre 2011

Temps Réel. Jérôme Pouiller <j.pouiller@sysmic.org> Septembre 2011 Temps Réel Jérôme Pouiller Septembre 2011 Sixième partie VI Architectures des OS temps réels J. Pouiller Temps Réel 172 / 197 18 Problématique des OS RT 19 Systèmes Symétriques

Plus en détail

Administration réseau Routage et passerelle

Administration réseau Routage et passerelle Administration réseau Routage et passerelle A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Routage et passerelle 1 Plan 1. Introduction 2. Routage dans IP Principes de base Manipulation des tables de routage 3.

Plus en détail

Prérequis techniques. Yourcegid FISCALITE On Demand. Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9

Prérequis techniques. Yourcegid FISCALITE On Demand. Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9 Yourcegid FISCALITE On Demand Prérequis techniques Yourcegid Fiscalité On Demand Page 1 / 9 PR-YC Fiscalité - OD-03/2014 Prérequis Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. PREREQUIS RESEAU... 4 Généralités... 4 Accès

Plus en détail

USAGE DE L INTERNET A L ECOLE PRIMAIRE

USAGE DE L INTERNET A L ECOLE PRIMAIRE USAGE DE L INTERNET A L ECOLE PRIMAIRE Comment se connecter à Internet? Préconisations. SOMMAIRE Se connecter sur Internet en ADSL en 4 points 3 AMPLIVIA : la solution sur mesure. 5 L architecture ProxyEcole.

Plus en détail

Processeur Dual Core 1 GHz

Processeur Dual Core 1 GHz Performance et usage Wi-Fi AC1900 - Vitesse 600Mbps (2.4GHz) + 1300 Mbps (5GHz) Processeur Dual Core 1GHz Fonctionnalités avancées pour le jeu en ligne sans latence Bande passante prioritaire pour les

Plus en détail

ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE

ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE Mémoires 2010-2011 www.euranova.eu MÉMOIRES ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE Contexte : Aujourd hui la plupart des serveurs d application JEE utilise des niveaux de cache L1

Plus en détail

Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués

Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués Objectifs du cours Modèles et Approches Formels de Systèmes Distribués Mohamed Mosbah LaBRI ENSEIRB - Université Bordeaux 1 mosbah@labri.fr dept-info.labri.fr/~mosbah/mafsd.html Connaître les caractéristiques

Plus en détail

Collection d'exercices

Collection d'exercices Collection d'exercices Question 1. Systèmes à temps réel Points Expliquez brièvement la différence entre les contraintes de temps réel strict et de temps réel souple.. Systèmes à temps réel Les dispositifs

Plus en détail

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA MEAD : un intergiciel temps-réel et tolérant aux pannes pour CORBA Master 2 Informatique Recherche Université de Marne-la-Vallée Vendredi 3 mars 2006 Plan 1 Introduction 2 Solutions existantes 3 Concilier

Plus en détail

Cours d introduction aux réseaux informatiques Année académique 2010-2011 Interrogation finale de première session Juin 2011

Cours d introduction aux réseaux informatiques Année académique 2010-2011 Interrogation finale de première session Juin 2011 Cours d introduction aux réseaux informatiques Année académique 00-0 Interrogation finale de première session Juin 0 Remettez une feuille par question même si vous ne répondez pas à la question. Indiquez

Plus en détail

Architecture des calculateurs

Architecture des calculateurs Chapitre 1 Architecture des calculateurs 1.1 Introduction Ce paragraphe n a pas la prétention de présenter un cours d informatique. D une manière générale, seuls les caractéristiques architecturales qui

Plus en détail

TP : STATION BLANI 2000 SIMULATION DU RESEAU INFORMATIQUE

TP : STATION BLANI 2000 SIMULATION DU RESEAU INFORMATIQUE SIN STI2D - Système d'information et Numérique TD TP Cours Synthèse Devoir Evaluation Projet Document ressource TP : STATION BLANI 2000 SIMULATION DU RESEAU INFORMATIQUE 1 MISE EN SITUATION Le plan réseau

Plus en détail

Bénéficiez d'un large choix d'applications novatrices et éprouvées basées sur les systèmes d'exploitation i5/os, Linux, AIX 5L et Microsoft Windows.

Bénéficiez d'un large choix d'applications novatrices et éprouvées basées sur les systèmes d'exploitation i5/os, Linux, AIX 5L et Microsoft Windows. 1. Le nouveau eserver i5 en bref Gérez plusieurs systèmes d'exploitation et environnements d'applications sur un seul serveur pour simplifier votre infrastructure et réduire les frais de gestion Simplifiez

Plus en détail

france.ni.com Journée technique Du contrôle d instruments au banc de test

france.ni.com Journée technique Du contrôle d instruments au banc de test Journée technique Du contrôle d instruments au banc de test Processeur, FPGA, GPU : quelle approche est la mieux adaptée au traitement de données National Instruments France Au programme Les différents

Plus en détail

Grid 5000 : Administration d une infrastructure distribuée et développement d outils de déploiement et d isolation réseau

Grid 5000 : Administration d une infrastructure distribuée et développement d outils de déploiement et d isolation réseau : Administration d une infrastructure distribuée et développement d outils de déploiement et d isolation réseau Nicolas Niclausse - INRIA Sophia Antipolis Méditerranée - projet Aladdin Grid 5000 2 juillet

Plus en détail

Nighthawk X4 - Routeur Wi-Fi AC2350 Double Bande & Gigabit

Nighthawk X4 - Routeur Wi-Fi AC2350 Double Bande & Gigabit Performance et usage 1.4 GHz Processeur Dual Core Network Storage Ready Twin USB 3.0 + esata Wi-Fi AC2350 - Jusqu à 2.33 Gbps (600 + 1733 Mbps ) Wifi nouvelle génération Quad stream Wave 2 Processeur le

Plus en détail

Dimensionnement Introduction

Dimensionnement Introduction Dimensionnement Introduction Anthony Busson Dimensionnement Pourquoi dimensionner? Création d un système informatique ou réseau Problème de décision (taille des différents paramètres) Evaluer les performances

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Architecture et moyens de traitements : travaux et perspectives

Architecture et moyens de traitements : travaux et perspectives Masses de Données en Astronomie 10-11 avril 2006 Architecture et moyens de traitements : travaux et perspectives Journée Calculs Réunion et finale Données MDAdistribués Strasbourg André Schaaff 10 et 611

Plus en détail

Installation de Linux sur une grappe de PC

Installation de Linux sur une grappe de PC Installation de Linux sur une grappe de PC Simon Derr ID-IMAG Équipe Apache Grappes 2001 Plan Problématique Diffusion des données Automatisation de l installation Notes sur les performances Conclusion

Plus en détail

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès David Coudert Joanna Mouliérac, Frédéric Giroire MASCOTTE I3S (CNRS/Université Nice Sophia-Antipolis) INRIA Sophia-Antipolis Méditerranée 1 Contexte

Plus en détail

Architectures des OS temps réels

Architectures des OS temps réels Temps Réel Jérôme Pouiller Sixième partie VI Architectures des OS temps réels Sysmic - J. Pouiller Temps Réel 171 / 1 Sysmic - J. Pouiller Temps Réel 172 / 1 Architectures multi-coeurs

Plus en détail

Temps Réel. Jérôme Pouiller

Temps Réel. Jérôme Pouiller <j.pouiller@sysmic.org> Temps Réel Jérôme Pouiller Sixième partie VI Architectures des OS temps réels Sysmic - J. Pouiller Temps Réel 171 / 1 Sysmic - J. Pouiller Temps Réel 172 / 1 Architectures multi-coeurs

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

Serveur de sauvegarde à moindre coût

Serveur de sauvegarde à moindre coût 1/28 Serveur de sauvegarde à moindre coût Yann MORÈRE LASC http://www.lasc.univ-metz.fr/ I. Cahier des charges II. Solution III. Présentation des outils utilisés IV. Mise en œuvre 2/28 Cahier des charges

Plus en détail

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping

Chapitre V : La gestion de la mémoire. Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Chapitre V : La gestion de la mémoire Hiérarchie de mémoires Objectifs Méthodes d'allocation Simulation de mémoire virtuelle Le mapping Introduction Plusieurs dizaines de processus doivent se partager

Plus en détail

Métrologie réseaux GABI LYDIA GORGO GAEL

Métrologie réseaux GABI LYDIA GORGO GAEL Métrologie réseaux GABI LYDIA GORGO GAEL Métrologie Définition : La métrologie est la science de la mesure au sens le plus large. La mesure est l'opération qui consiste à donner une valeur à une observation.

Plus en détail

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall

LOSLIER Mathieu IR1 31 Mai 2011. Rapport TP Firewall Rapport TP Firewall 1 Table des matières Rapport TP Firewall... 1 Introduction... 3 1. Plate-forme de sécurité étudiée... 3 2. Routage classique... 3 2.1 Mise en œuvre du routage classique... 4 2.2 Configuration

Plus en détail

Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ASI) fait partie des actions collectives du FAFIEC pour l année 2010/2011

Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ASI) fait partie des actions collectives du FAFIEC pour l année 2010/2011 Certificat de qualification Professionnelle Administrateur des Systèmes Informatiques 127 jours Ce certificat de Qualification Professionnelle (ou CQP ASI) fait partie des actions collectives du FAFIEC

Plus en détail

Quelle est l incidence probable du passage d une architecture d entreprise conventionnelle à un réseau totalement convergé?

Quelle est l incidence probable du passage d une architecture d entreprise conventionnelle à un réseau totalement convergé? Quelle couche du modèle de conception de réseau hiérarchique est le backbone à haut débit de l interréseau, où haute disponibilité et redondance sont vitales? Groupe de travail étendu Quelle couche du

Plus en détail