LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE"

Transcription

1 PREMIER MINISTRE Le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE OBJET: Agrément des contrôleurs techniques et des installations de contrôle de véhicules légers et de véhicules lourds. L'objet de la présente circulaire est de clarifier les dispositions concernant la gestion des agréments délivrés aux contrôleurs techniques, aux centres de contrôle et aux installations auxiliaires pour le contrôle technique périodique des véhicules légers et des véhicules lourd en application : - Du Code de la Route notamment ses articles L311-1, L323-1, R323-1 à R ; - De l arrêté du 18 juin 1991 modifié relatif à la mise en place et à l organisation du contrôle technique des véhicules dont le poids n excède pas 3,5 tonnes ; - De l arrêté du 27 juillet 2004 relatif au contrôle technique des véhicules lourds. La présente circulaire annule et remplace : - Les titres II à V et les annexes 0 à 7-L de la circulaire n du 10 octobre 1991 portant application à l arrêté du 18 juin 1991 relatif à la mise en place et à l organisation du contrôle technique des véhicules dont le poids n excède pas 3,5 tonnes ; - La circulaire du 20 août 1992 relative aux agréments des installations auxiliaires ; - La circulaire du 11 février 1994 relative au contrôle technique des véhicules légers, à l exception des articles I-2 à I-5 ; - La note du 20 mars 2001 relative aux agréments des contrôleurs des centres de contrôle technique automobile ; - La note du 25/03/2002 relative à l agrément des contrôleurs techniques automobiles. Fait à Paris, le 28 janvier 2005 Le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière Rémy HEITZ 1/38

2 SOMMAIRE CHAPITRE 1 - REGISTRE NATIONAL DES INSTALLATIONS DE CONTROLE ET DES CONTROLEURS... 3 CHAPITRE 2 - AGREMENT DES CONTROLEURS TECHNIQUES GENERALITES RAPPELS REGLEMENTAIRES PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION DE CENTRE DE RATTACHEMENT D UN CONTROLEUR 4 4. PROCESSUS D ANNULATION D UN NUMERO D AGREMENT CONTROLEUR Demande d annulation transmise par le contrôleur et son centre de rattachement et son réseau éventuel Demande d annulation transmise par le centre ou le réseau de rattachement, sans information du contrôleur PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UN CONTROLEUR Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d un contrôleur Procédure de suspension ou de retrait d agrément d un contrôleur... 8 a) Convocation... 8 b) Réunion contradictoire... 8 c) Décision SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UN CONTROLEUR HABILITATION D UN CONTROLEUR POUR LE CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES LOURDS SOUMIS À REGLEMENTATION SPCECIFIQUE... 9 CHAPITRE 3 - AGREMENT DES CENTRES DE CONTROLE GENERALITES RAPPELS REGLEMENTAIRES PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION D AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE PROCESSUS D ANNULATION DU NUMERO D AGREMENT DE CENTRE DE CONTROLE Demande d annulation transmise par le centre de contrôle et son réseau éventuel Information de la préfecture préalablement à la modification PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d un centre de contrôle Procédure de suspension ou de retrait d agrément d un centre de contrôle a) Convocation b) Réunion contradictoire c) Décision SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE CHAPITRE 4 - AGREMENT DES INSTALLATIONS AUXILIAIRES GENERALITES RAPPELS REGLEMENTAIRES PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION D AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE PROCESSUS DE RENOUVELLEMENT DE L AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE POUR LE CONTROLE TECHNIQUE DES VEHICULES LOURDS PROCESSUS D ANNULATION D UN NUMERO D AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d une installation auxiliaire Procédure de suspension ou de retrait d agrément d une installation auxiliaire a) Convocation b) Réunion contradictoire c) Décision SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE /38

3 CHAPITRE 1 - REGISTRE NATIONAL DES INSTALLATIONS DE CONTROLE ET DES CONTROLEURS En application des III des articles R et R du code de la route, les agréments des installations de contrôle et contrôleurs, ainsi que toutes les mesures affectant leur validité, sont inscrits dans un registre national qui est élaboré et tenu à jour dans les conditions prévues par la loi nº du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. L OTC est chargée de mettre en place les moyens destinés à centraliser et mettre à jour ces informations. CHAPITRE 2 - AGREMENT DES CONTROLEURS TECHNIQUES 1. GENERALITES L article R indique au paragraphe I que : - L agrément du contrôleur est délivré par le préfet du département où est implanté le centre de rattachement auquel il est rattaché. - Cet agrément permet d exercer sur tout le territoire national dans le respect des dispositions du code du travail. - Un même contrôleur pourra être titulaire d un numéro d agrément pour le contrôle des véhicules légers et d un numéro d agrément pour le contrôle technique des véhicules lourds. Pour exercer dans des installations affiliées à un autre réseau que celui du centre de rattachement (mentionné sur la notification préfectorale d agrément) ou exploitées par une autre personne morale ou physique (titulaire de l agrément) dans le cas d un centre non rattaché, le réseau de contrôle ou le titulaire de l agrément du centre non rattaché concerné doit vérifier que ledit contrôleur maîtrise le système qualité du centre et le logiciel de contrôle. Cette vérification doit être formalisée par la délivrance d un document (exemple : attestation) que le contrôleur et le centre, où sont effectués les contrôles, doivent être en mesure de présenter à toute réquisition. L article R indique au paragraphe IV qu un contrôleur ayant fait l objet d un retrait d agrément ne peut demander un nouvel agrément pendant une durée de cinq ans à compter du retrait. Toutefois si le contrôleur a fait l objet d un retrait d agrément suite à l inscription d une condamnation sur le casier judiciaire B2 et que ladite condamnation est effacée, le critère des cinq ans ne doit pas être appliqué. 2. RAPPELS REGLEMENTAIRES Le numéro d agrément du contrôleur présent dans les archivages doit être celui mentionné sur la notification d agrément (8 caractères). Il est rappelé qu un contrôleur technique ne peut exercer son activité que s il est en mesure de présenter sa décision préfectorale d agrément à toute réquisition. Ceci exclut donc tout début d activité en l absence de ce document. Aucun numéro d agrément provisoire ne peut être délivré. 3/38

4 3. PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION DE CENTRE DE RATTACHEMENT D UN CONTROLEUR 4/38

5 Commentaires associés au logigramme ci-dessus (1) Réception du dossier d agrément contrôleur Pour une demande d agrément ou de modification d agrément en qualité de contrôleur rattaché à un centre non rattaché, le dossier doit être déposé en trois exemplaires : - 1 original préfecture ; - 2 copies pour la DRIRE et l OTC. Pour une demande d agrément ou de modification d agrément en qualité de contrôleur rattaché à un réseau, le dossier doit être déposé en 1 exemplaire : - 1 original préfecture. En application de l article 47 de l arrêté du 27 juillet 2004, les contrôleurs, ayant réalisé au moins 500 contrôles techniques dans le cadre de l arrêté du 15 novembre 1954 relatif aux visites techniques des véhicules de transport de marchandises au cours des 12 derniers mois écoulés, sont réputés disposer du niveau de qualification Q1 (Véhicules lourds). Dans ce cas, la fiche récapitulative relative à la qualification et à l expérience du dossier de demande d agrément du contrôleur : doit mentionner au niveau de la qualification initiale «Equivalence Q1 en application de l article 47 de l arrêté du 27 juillet 2004» ; doit être complétée par une attestation délivrée par la DRIRE mentionnant le nombre de contrôles réalisés. Motifs de demande de modification Demande de changement de centre de rattachement à l intérieur du département Demande de changement de centre de rattachement avec changement de département Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié - La notification de changement de centre (annexe I-E de la circulaire). - La notification de changement de centre (annexe I-E de la circulaire) ; - La copie de la notification d agrément en vigueur ; - La copie de la lettre d information transmise à la préfecture de département qui a délivré la notification d agrément en cours de validité ; - La demande d agrément (point 1 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie d une pièce permettant de justifier de l identité (point 3 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - L attestation de domicile (point 4 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - La déclaration sur l honneur (point 8 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté). Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet La notification de changement de centre (Appendice 4 de l annexe VII de l arrêté). - La notification de changement de centre (Appendice 4 de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie de la notification d agrément en vigueur ; - La copie de la lettre d information transmise à la préfecture de département qui a délivré la notification d agrément en cours de validité ; - La demande d agrément (point 1 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie d une pièce permettant de justifier de l identité (point 2 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - L attestation de domicile (point 3 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - La déclaration sur l honneur (point 5 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté). 5/38

6 Motifs de demande de modification Changement d exploitant (titulaire de l agrément du centre) du centre de rattachement* du contrôleur Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié - La lettre, visée par le centre de rattachement et le contrôleur, notifiant le changement d exploitant du centre de rattachement et la date d effet. Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet La lettre, visée par le centre de rattachement et le contrôleur, notifiant le changement d exploitant du centre de rattachement et la date d effet ; - La déclaration sur l honneur visée par le contrôleur et le nouvel exploitant du centre de rattachement (point 5 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté). Changement de rattachement du centre** Changement de localisation* du centre de rattachement du contrôleur La lettre, visée par le centre de rattachement, le nouveau réseau de rattachement éventuel, et le contrôleur, notifiant la demande de rattachement sur le nouveau centre. La lettre, visée par le centre de rattachement et le contrôleur, notifiant la demande de rattachement sur le nouveau centre. Se reporter au motif «Changement d exploitant» La lettre, visée par le centre de rattachement et le contrôleur, notifiant la demande de rattachement sur le nouveau centre. * Le changement d exploitant ou de localisation d un centre entraîne un changement de numéro d agrément du centre. ** Ce cas couvre pour un centre : le changement de réseau, la transformation d un centre rattaché à un réseau en centre non rattaché, la transformation d un centre non rattaché en centre rattaché à un réseau. Nota : l établissement de la notification de changement de centre de rattachement (annexe I-E de la circulaire) ne concerne que la procédure à suivre pour la modification de l agrément réglementaire et ne saurait exonérer les centres de contrôle et contrôleurs de leurs obligations liées au code du travail. Obligations qu il ne vous appartient pas au demeurant d examiner. (2) Vérification du bulletin n 2 du casier judiciaire Cette demande de vérification est effectuée soit par Minitel soit par Internet. Pour les ressortissants de l Union Européenne, cette vérification s effectue sur un document équivalent. Nota : Vous pouvez, à la demande d un futur candidat contrôleur, et préalablement à toute dépose de dossier, effectuer un contrôle du casier judiciaire. (3) Mise à jour du registre et établissement de la décision préfectorale d agrément du contrôleur sans changement du numéro contrôleur La préfecture enregistre les modifications en complétant : - la date de fin de rattachement au niveau de l ancien numéro du centre rattachement ; - le numéro d agrément du nouveau centre de rattachement. Après la saisie des informations, la préfecture imprime à partir de l application la notification de la décision de modification d agrément du contrôleur (annexe I-B). 6/38

7 (4) Examen du dossier par l OTC pour avis et mise à jour registre L avis de l OTC n est pas requis pour une demande d agrément d un contrôleur qui a réalisé au moins 500 contrôles techniques dans le cadre de l arrêté du 15 novembre 1954 relatif aux visites techniques des véhicules de transport de marchandises au cours des 12 derniers mois écoulés et qui dispose d une attestation délivrée par la DRIRE mentionnant le nombre de contrôles réalisés par le contrôleur. (5) Réception de l avis OTC par la préfecture L OTC ne transmet pas d avis à la préfecture pour les contrôleurs visés au commentaire (5) cidessus. (6) Décision de la préfecture La préfecture décide de la suite à donner (favorable ou défavorable) à la demande d agrément en fonction : - de l avis OTC pour les contrôleurs non rattachés (à l exception des contrôleurs concernés par le commentaire 4 ci-dessus) ; - du résultat de la vérification du casier judiciaire B2 (absence de condamnation) ; - de la vérification de l absence de retrait d agrément dans les cinq ans qui précédent la demande d agrément*. *Si le retrait a été motivé suite à l inscription d une condamnation sur le casier judiciaire B2 et que le dernier extrait du casier judiciaire B2 ne fait plus apparaître de condamnation, le délai de cinq ans ne doit pas être appliqué. (7) Mise à jour du registre et impression de la décision préfectorale d agrément du contrôleur La préfecture enregistre : - sa décision ; - le numéro d agrément du centre de rattachement et la date de début de rattachement ; - la date d effet de l agrément. Après la saisie des informations, la préfecture imprime à partir de l application la notification de la décision d agrément du contrôleur (annexe I-A). 4. PROCESSUS D ANNULATION D UN NUMERO D AGREMENT CONTROLEUR 4.1. Demande d annulation transmise par le contrôleur et son centre de rattachement et son réseau éventuel Ce processus doit être mis en œuvre en cas de cessation d activité. 7/38

8 4.2. Demande d annulation transmise par le centre ou le réseau de rattachement, sans information du contrôleur A réception de l information relative à la cessation d activité du contrôleur transmise par le centre ou le réseau de rattachement, la préfecture engage une procédure de suspension ou de retrait d agrément (paragraphe 4 de la présente circulaire) en application des dispositions du IV de l article R du code de la route. 5. PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UN CONTROLEUR 5.1. Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d un contrôleur L agrément d un contrôleur peut être retiré ou suspendu pour tout ou partie des catégories de contrôles techniques qu il concerne si les conditions posées lors de la délivrance de l agrément ne sont plus respectées ou s il est constaté un manquement aux règles fixant l exercice de l activité de contrôleur. La procédure de suspension ou de retrait d agrément du contrôleur peut être engagée par vos services : - à la demande des services de l Etat, notamment ceux chargés de la surveillance des installations et contrôleurs, dans le cas : de la modification des conditions posées lors de la délivrance de l agrément ; de manquements aux règles fixant l exercice de l activité de contrôleur ; - à la demande du contrôleur et/ou du centre de rattachement dans le cas de la modification des conditions posées lors de la délivrance de l agrément ; - en l absence de maintien de qualification. Les modalités à retenir pour la mise en œuvre de ces sanctions administratives feront l objet d une instruction séparée Procédure de suspension ou de retrait d agrément d un contrôleur a) Convocation Vous devez informer par écrit en recommandé avec accusé de réception, le contrôleur concerné, de votre intention du suspendre ou de retirer l agrément, ainsi que : - son centre de rattachement et son réseau dans le cas d un centre rattaché; - le centre de contrôle où les faits ont été constatés et son réseau dans le cas d un centre rattaché. Vous devez également communiquer au contrôleur, au(x) centre(s) de contrôle et au réseau éventuel de rattachement, le dossier sur la base duquel la procédure est initiée. Dans le cas d un contrôleur disposant d un agrément pour le contrôle technique des véhicules légers et d un agrément pour le contrôle technique des véhicules lourds, vous devez informer, le centre de rattachement pour l autre catégorie de contrôles et son réseau éventuel, de votre intention du suspendre ou de retirer l agrément du contrôleur. L ensemble du dossier doit être transmis à la DRIRE pour information. b) Réunion contradictoire Les intéressés (contrôleur, centres et réseaux éventuels) disposent d un délai d un mois à compter de la présentation du courrier pour être entendus et faire part de leurs observations. 8/38

9 Cette réunion contradictoire doit être réalisée en présence de la DRIRE et faire l objet d un procès-verbal diffusé aux participants pour observations éventuelles. Dans le cas où cette réunion n a pu être réalisée du fait que les intéressés n ont pas donné suite à la convocation, vous devez le notifier sur votre décision. c) Décision Vous devez notifier votre décision de suspension ou de retrait (modèle annexe I-C) : - au contrôleur ; - à son centre de rattachement et à son réseau éventuel ; - au centre de contrôle où les faits ont été constatés et à son réseau éventuel ; - à la DRIRE ; - à l Organisme Technique Central ; - à la préfecture qui a notifié l agrément en cours de validité si ce n est pas vous qui l avez délivré. Votre décision peut porter sur tout ou partie des catégories de contrôles (Véhicules Légers et/ou Véhicules Lourds) pour lesquels le contrôleur est agréé. Vous devrez enregistrer la sanction sur le registre national des contrôleurs. 6. SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UN CONTROLEUR En cas d urgence, vous pouvez suspendre à titre conservatoire, et avec effet immédiat, l agrément d un contrôleur pour une durée maximale de deux mois. Cette suspension est prise dans l attente de votre décision qui interviendra à l issue de la procédure de suspension ou de retrait d agrément décrite au paragraphe 5 ci-dessus. Votre décision de suspension à titre conservatoire (modèle annexe I-D) sera notifiée : - au contrôleur ; - à son centre de rattachement et à son éventuel ; - au centre de contrôle où les faits ont été constatés et à son réseau éventuel ; - à la DRIRE ; - à l Organisme Technique Central. - à la préfecture qui a notifié l agrément en cours de validité si ce n est pas vous qui l avez délivré. Votre décision peut porter sur tout ou partie des catégories de contrôles (Véhicules Légers et/ou Véhicules Lourds) pour lesquels le contrôleur est agréé. Vous devrez enregistrer la sanction à titre conservatoire sur le registre national des contrôleurs. 7. HABILITATION D UN CONTROLEUR POUR LE CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES LOURDS SOUMIS À REGLEMENTATION SPECIFIQUE Pour réaliser les contrôles techniques sur les véhicules lourds soumis à réglementation spécifique suivants : - Véhicule de transport en commun de personnes (Q2); - Véhicule de transport de matières dangereuses (Q3) ; le contrôleur agréé doit disposer d une habilitation délivrée par le réseau ou le centre non rattaché. Les conditions d habilitation et maintien de cette habilitation sont définies à l article 17 et à la section II de l annexe IV de l arrêté du 27 juillet 2004 visé ci-dessus. 9/38

10 Les contrôleurs ayant réalisé des contrôles techniques dans le cadre de l arrêté du 15 novembre 1954 relatif aux visites techniques des véhicules de transport de marchandises seront réputés satisfaire aux critères fixés pour l habilitation s ils ont réalisé au minimum, au cours des 12 derniers mois écoulés : Niveau de qualification Q2 : 25 contrôles techniques pour la catégorie considérée ; Niveau de qualification Q3 : 25 contrôles techniques pour la catégorie considérée. Le réseau ou le centre non rattaché devra disposer de l attestation délivrée par la DRIRE mentionnant le nombre de contrôles techniques réalisés par le contrôleur. CHAPITRE 3 - AGREMENT DES CENTRES DE CONTROLE 1. GENERALITES L activité d un centre de contrôle doit s exercer dans des locaux spécifiques n abritant aucune activité de réparation et/ou de commerce automobile. Pour le contrôle technique des véhicules lourds, un centre de contrôle est exploité : - soit par un réseau de contrôle agréé pour le contrôle technique des véhicules lourds ; - soit par une personne physique ou morale, dans le cas d un centre non rattaché. Pour le contrôle technique des véhicules légers, un centre de contrôle est exploité : - soit par un centre rattaché à un réseau de contrôle agréé pour le contrôle technique des véhicules légers ; - soit par une personne physique ou morale, dans le cas d un centre non rattaché. La réglementation n interdit pas au responsable juridique d un centre de contrôle (non exploité en direct par un réseau de contrôle) ou à ses proches, du moment qu ils ne sont pas contrôleurs agréés, d exercer des activités de commerce ou de réparation automobile dans des locaux séparés. Les statuts de l exploitant ne doivent pas mentionner d activité de réparation et/ou de commerce automobile L agrément d un centre de contrôle est délivré par le préfet du département d implantation du centre : - soit à une personne physique dans le cas d une entreprise individuelle (Installation en nom propre) ; - soit à une société commerciale. Les principales formes juridiques des sociétés commerciales sont : - EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ; - SARL (Société Anonyme à Responsabilité Limitée) ; - SA (Société Anonyme) ; - SNC (Société en Nom Collectif) ; - SAS (Société par Actions Simplifiées). Un centre de contrôle ne peut être rattaché qu à un seul réseau agréé. Un même centre de contrôle pourra être titulaire d un numéro d agrément pour le contrôle des véhicules légers et d un numéro d agrément pour le contrôle technique des véhicules lourds, sous réserve qu il respecte les exigences réglementaires définies : - par l arrêté du 18 juin 1991 modifié pour le contrôle technique des véhicules légers ; - par l arrêté du 27 juillet 2004 pour le contrôle technique des véhicules lourds. 2. RAPPELS REGLEMENTAIRES Le numéro d agrément du centre de contrôle présent dans les archivages doit être celui mentionné sur la notification d agrément (8 caractères). 10/38

11 Il est rappelé qu un centre de contrôle technique ne peut exercer son activité que si sa décision préfectorale d agrément peut être présentée à toute réquisition. Ceci exclut donc tout début d activité en l absence de ce document. Aucun numéro d agrément provisoire ne peut être délivré. 3. PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION D AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE 11/38

12 Commentaires associés au logigramme ci-dessus (1) Réception du dossier d agrément centre Pour une demande d agrément ou de modification d agrément d un centre non rattaché, le dossier doit être déposé en trois exemplaires (Pour les pièces à fournir, se reporter au tableau cidessous) : - 1 original préfecture ; - 2 copies pour la DRIRE et l OTC. Pour une demande d agrément ou de modification d agrément en qualité de centre rattaché à un réseau, le dossier doit être déposé en 2 exemplaires (Pour les pièces à fournir, se reporter au tableau ci-dessous) : - 1 original préfecture ; - 1 copie pour la DRIRE. Motifs de demande ou de modification Demande d agrément centre rattaché à un réseau Demande d agrément centre rattaché à un réseau après annulation du n d agrément Demande d agrément centre non rattaché à un réseau Demande d agrément centre non rattaché à un réseau après annulation du n d agrément * Changement de dénomination sociale d un centre rattaché à un réseau * Changement de dénomination sociale d un centre non rattaché à un réseau Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre III 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre III 1 de l arrêté - La demande d agrément (1 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Un justificatif d existence l égale de la personne morale (2 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - L engagement du demandeur (5.b du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté). - La demande d agrément (1 du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté) ; - Un justificatif d existence l égale de la personne morale (2 du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté) ; - L engagement du demandeur (5.b du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté). Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet 2004 Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté - La demande d agrément (1 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie de la notification d agrément du réseau à jour (4 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - L engagement du demandeur (3.a du I chapitre II de l annexe VII l arrêté). - La demande d agrément (1 du I chapitre III de l annexe VII ; - Un justificatif d existence l égale de la personne morale pour le centre non rattaché (2 du I chapitre III de l annexe VII l arrêté) ; - L engagement du demandeur (4.a du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté). 12/38

13 Motifs de demande ou de modification Aménagement des locaux sans changement de localisation pour un centre rattaché à un réseau Aménagement des locaux sans changement de localisation pour un centre non rattaché à un réseau Changement de représentant légal d une société commerciale titulaire de l agrément d un centre de contrôle rattaché à un réseau Changement de représentant légal d une société commerciale titulaire de l agrément d un centre de contrôle non rattaché à un réseau Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié - Attestation d audit favorable (4 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (5 a du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté). - Rapport d audit favorable (3 du I chapitre III de l annexe VIII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (5 a du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté). - Justificatif d existence légal de moins de trois mois (2 du I du chapitre II de l annexe VII de l arrêté) - Justificatif d existence légal de moins de trois mois (2 du I du chapitre II de l annexe VII de l arrêté) Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet Attestation d audit favorable (2 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (3 a du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté). - Rapport d audit favorable (6 du I chapitre III de l annexe VIII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (4 a du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté). - Lettre d information du réseau exploitant indiquant l identité du représentant légal. - Justificatif d existence légal de moins de trois mois (2 du I du chapitre III de l annexe VII de l arrêté) * Ce cas couvre le changement de la dénomination (ou raison sociale) sans changement d exploitant. C est à dire la modification du nom de l entreprise sans modification de la forme juridique (il n y a pas de modification du n d identification au registre de commerce et des sociétés sur le KBIS). (2) Décision de la préfecture La préfecture décide de la suite à donner (favorable ou défavorable) à la demande d agrément en fonction, notamment : - de l avis OTC pour les centres non rattachés ; - de l avis de la DRIRE. Des vérifications ou des documents complémentaires peuvent être demandés en vue de s assurer de la conformité du centre aux dispositions législatives et réglementaires. Ces compléments d informations peuvent concerner les installations, l exploitant (personne morale ou physique) ou le représentant légal. Cas des centres de contrôle technique de véhicules lourds utilisés antérieurement par les DRIRE L article 45 de l arrêté du 27 juillet 2004 relatif au contrôle technique des véhicules lourds prévoit la possibilité d accorder des dérogations aux dispositions des paragraphes 1 et 3 de l annexe III de cet arrêté relative aux équipements de contrôle. Les dérogations au 1 «équipements mécaniques» devront être accordées à l organisme agréé pour les équipements suivants : freinomètre, plaques à jeux et réglophare. Ces dérogations seront limitées, comme le prévoit l article 45, au 1 er janvier /38

14 L article 45 de l arrêté du 27 juillet 2004 ne fixe pas de limite dans le temps pour les dérogations au 3 «bâtiment». En conséquence, elles sont accordées et reconduites lors du renouvellement de l agrément du centre dans le cadre d un éventuel transfert à un autre exploitant. (3) Mise à jour du registre et impression de la décision préfectorale d agrément du centre La préfecture enregistre sa décision favorable, détermine une date d effet de la notification et imprime à partir de l application la notification de la décision de d agrément du centre (annexe II-A). (4) Impact sur le numéro d agrément du centre La préfecture vérifie l impact de la modification vis-à-vis de l agrément conformément au tableau ci-après et si les exigences relatives à une demande d annulation éventuelle ont été respectées : Types de modification Motifs Suites données Changement d exploitant du - Changement de personne morale ou physique centre de contrôle consécutif à la cession du fond de commerce ; Changement de rattachement Changement de localisation du centre de contrôle Changement de dénomination commerciale Aménagement des locaux sans changement de localisation Changement de représentant légal d une société commerciale titulaire de l agrément - Changement de forme juridique de la personne morale (ex : SARL en SA) ou physique exploitante (changement d identité) ; - Mise en location gérance du fonds de commerce d un centre de contrôle d une société au profit d une autre société ; - Absorption d une société par une autre société. - Transformation d un centre rattaché à un réseau en centre non rattaché ; - Transformation d un centre non rattaché à un réseau en centre rattaché à un réseau ; - Changement de réseau de rattachement. Changement de locaux** avec ou sans changement d adresse. Changement de nom de la société sans changement du numéro d identification RCS du KBIS. Adaptation de locaux du centre ; Modification de l implantation des équipements (freinomètre à rouleaux, appareils de levage, fosse) Changement de gérant pour les SARL, EURL et SNC Changement de président pour les SA et SAS Annulation de l agrément en cours. Nouvelle demande d agrément à réaliser Annulation de l agrément en cours. Nouvelle demande d agrément à réaliser Annulation de l agrément en cours Nouvelle demande d agrément à réaliser Notification de modification sans annulation Pas de notification à établir Pas de mise à jour registre Pas de notification à établir. Mise à jour du registre au niveau du représentant légal ** Cela concerne également le changement de local à l intérieur d un bâtiment regroupant plusieurs locaux. (5) Mise à jour du registre et impression de la décision de modification d agrément du centre sans changement du numéro La préfecture enregistre la modification et la date d effet de la modification. Après la saisie des informations, la préfecture imprime à partir de l application la notification de la décision d agrément du centre (annexe II-B). 14/38

15 4. PROCESSUS D ANNULATION DU NUMERO D AGREMENT DE CENTRE DE CONTROLE 4.1. Demande d annulation transmise par le centre de contrôle et son réseau éventuel Ce processus doit être mis en œuvre en cas de : - Cessation d activité ; - Changement d exploitant (se reporter 4 - tableau du commentaire 4) ; - Changement de rattachement (se reporter 4 - tableau du commentaire 4) ; - Changement de localisation (se reporter 4 - tableau du commentaire 4) Information de la préfecture préalablement à la modification Toute modification entraînant une annulation d agrément doit faire l objet d une information préalable de la préfecture, dans un délai raisonnable. 5. PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE 5.1. Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d un centre de contrôle L agrément d un centre de contrôle peut être retiré ou suspendu pour tout ou partie des catégories de contrôles techniques qu il concerne si les conditions de bon fonctionnement des installations ou si les prescriptions qui leur sont imposées ne sont plus respectées. La procédure de suspension ou de retrait d agrément du centre de contrôle peut être engagée par vos services : - à la demande des services de l Etat, notamment ceux chargés de la surveillance des installations et contrôleurs, dans le cas : 15/38

16 du non-respect des prescriptions qui lui sont imposées ; de manquements aux conditions de bon fonctionnement - après que l exploitant du centre de contrôle vous ait informé de modifications des conditions de bon fonctionnement de l installation ou du non-respect des prescriptions qui lui sont imposées. Les modalités à retenir pour la mise en œuvre de ces sanctions administratives feront l objet d une instruction séparée Procédure de suspension ou de retrait d agrément d un centre de contrôle a) Convocation Vous devez informer par écrit, en recommandé avec accusé de réception, le centre de contrôle, ainsi que le réseau dans le cas d un centre rattaché, de votre intention de suspendre ou de retirer l agrément. Vous devez également leur communiquer, en même temps, le dossier sur la base duquel la procédure est initiée. L ensemble du dossier doit être transmis à la DRIRE pour information. b) Réunion contradictoire Le centre de contrôle et son réseau éventuel disposent d un délai d un mois, à compter de la présentation du courrier, pour être entendu et faire part de leurs observations. Cette réunion contradictoire doit être réalisée en présence de la DRIRE et faire l objet d un procès-verbal diffusé aux participants pour observations éventuelles. Dans le cas où cette réunion n a pu être réalisée du fait que le centre et le réseau éventuel n ont pas donné suite à la convocation, vous devez le notifier sur votre décision. c) Décision Vous devez notifier votre décision de suspension ou de retrait (annexe II-C) : - au centre de contrôle : - à son réseau de rattachement éventuel : - à l Organisme Technique Central ; - à la DRIRE. Votre décision peut porter sur tout ou partie des catégories de contrôles (Véhicules Légers et/ou Véhicules Lourds) pour lesquels le centre de contrôle est agréé. Vous devrez enregistrer la sanction sur le registre national des installations de contrôle. 6. SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE En cas d urgence, vous pouvez suspendre à titre conservatoire (IV de l article R du code de la route), et avec effet immédiat, l agrément d un centre de contrôle pour une durée maximale de deux mois. Cette suspension est prise dans l attente de votre décision qui interviendra à l issue de la procédure de suspension ou de retrait d agrément décrite au paragraphe 5 ci-dessus. Vous devez notifier votre décision de suspension provisoire (Modèle défini à l annexe II-D): - Au centre de contrôle ; - A son réseau éventuel ; - A l Organisme Technique Central ; - A la DRIRE. 16/38

17 Vous veillerez particulièrement à ce que la ou les catégories de contrôles (Véhicules Légers et/ou Véhicules lourds) concernées par la sanction à titre conservatoire soient clairement identifiées. Vous devrez enregistrer la sanction à titre conservatoire sur le registre national des installations de contrôle. CHAPITRE 4 - AGREMENT DES INSTALLATIONS AUXILIAIRES 1. GENERALITES Un réseau de contrôle technique agréé peut utiliser des installations auxiliaires situées dans des locaux abritant des activités de réparation et/ou de commerce automobile. Une convention de mise à disposition à titre onéreux doit être passée entre le réseau exploitant et l entreprise de commerce et/ou de réparation automobile abritant l installation auxiliaire. Les particularités pour l agrément d une installation auxiliaire par rapport à un centre de contrôle sont que l installation doit : - assurer une meilleure couverture géographique ; - répondre aux besoins des usagers ; - permettre la réduction des déplacements des véhicules lourds ; - faire l objet d un avis favorable de l OTC. L agrément d une installation auxiliaire ne peut être délivré qu au réseau de contrôle exploitant agréé à titre provisoire ou définitif. Une même installation auxiliaire : - ne peut être rattaché qu à un seul réseau agréé ; - pourra être disposée d un numéro d agrément pour le contrôle des véhicules légers et d un numéro d agrément pour le contrôle technique des véhicules lourds, sous réserve qu elle respecte les exigences réglementaires définies : par le II de l article R du code de la route ; par l arrêté du 18 juin 1991 modifié pour le contrôle technique des véhicules légers ; par l arrêté du 27 juillet 2004 pour le contrôle technique des véhicules lourds. 2. RAPPELS REGLEMENTAIRES Le numéro d agrément de l installation auxiliaire présent dans les archivages doit être celui mentionné sur la notification d agrément (8 caractères). Il est rappelé qu une installation auxiliaire ne peut être exploitée que si sa décision préfectorale d agrément peut être présentée à toute réquisition. Ceci exclut donc tout début d activité en l absence de ce document. Aucun numéro d agrément provisoire ne peut être délivré. L agrément d une installation auxiliaire pour le contrôle technique des véhicules lourds est délivré pour une durée de 4 ans renouvelable 17/38

18 3. PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION D AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE 18/38

19 Commentaires associés au logigramme ci-dessus (1) Réception du dossier d agrément installation auxiliaire Pour une demande d agrément ou de modification d agrément d une installation auxiliaire, le dossier doit être déposé en trois exemplaires (Pour les pièces à fournir, se reporter au tableau cidessous) : - 1 original préfecture ; - 2 copies pour la DRIRE et l OTC. Motifs de demande ou de modification Demande d agrément Demande d agrément après annulation du n d agrément * Changement de dénomination sociale de l établissement abritant l installation auxiliaire Aménagement des locaux sans changement de localisation Changement de représentant légal de l établissement qui abrite l installation auxiliaire Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié Dossier conforme au Chapitre IV 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre IV 1 de l arrêté - La demande d agrément (1 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Un justificatif d existence l égale de la personne morale (2 du I chapitre IV de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie de la convention de mise à disposition (3 du I chapitre IV de l annexe VII de l arrêté). - Attestation d audit favorable (4 du I chapitre IV de l annexe VII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (5 du I chapitre IV de l annexe VII de l arrêté). - Justificatif d existence légal de moins de trois mois (2 du I du chapitre IV de l annexe VII de l arrêté) Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet 2004 Dossier conforme au Chapitre IV 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre IV 1 de l arrêté - La demande d agrément (1 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie de la notification d agrément du réseau à jour (4 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - L engagement du demandeur (3.a du I chapitre II de l annexe VII l arrêté). - Attestation d audit favorable (2 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (3 a du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté). - Lettre d information du réseau exploitant indiquant l identité du représentant légal. * Ce cas couvre le changement de la dénomination (ou raison sociale) sans changement d exploitant. C est à dire la modification du nom de l entreprise sans modification de la forme juridique (il n y a pas de modification du n d identification au registre de commerce et des sociétés sur le KBIS). (2) Examen du dossier par l OTC pour avis et mise à jour registre L avis de l Organisme Technique Central porte sur la constitution du dossier de demande d agrément. En outre, l Organisme Technique Central fournit à la préfecture pour chaque demande d avis : - les coordonnées des installations de contrôle de véhicules agréés sur votre département et sur les départements limitrophes ; - l activité annuelle de chaque installation et son activité moyenne / jour d ouverture ; - un comparatif de l activité moyenne mensuelle et par jour d ouverture des centres de du département par rapport aux moyennes régionales et nationales. 19/38

20 (3) Décision de la préfecture La préfecture décide de la suite à donner (favorable ou défavorable) à la demande d agrément en fonction, notamment : - de l avis OTC ; - de l avis de la DRIRE ; - des informations en sa possession, concernant d éventuelles mesures administratives prises à l encontre de l installation auxiliaire, au titre de son activité dans le contrôle technique ; - des informations fournies par l Organisme Technique Central au niveau de l activité des installations de contrôle du département par rapport aux moyennes régionales et nationales Des vérifications ou des documents complémentaires peuvent être demandés en vue de s assurer de la conformité de l installation aux dispositions législatives et réglementaires. Nota 1 : Le II de l article R du code de la route précise que l agrément ne peut être délivré que si l avis de l OTC est favorable. Nota 2 : La préfecture n a pas à étudier la valeur réglementaire des pièces à caractère technique qui sont présentées. Ceci est essentiellement de la responsabilité du réseau qui a effectué l audit initial de l installation auxiliaire. Elle dispose en la matière de l avis de la DRIRE et de l Organisme Technique Central. (4) Mise à jour du registre et impression de la décision préfectorale d agrément de l installation La préfecture enregistre sa décision favorable, détermine une date d effet de la notification et imprime à partir de l application la notification de la décision de d agrément de l installation auxiliaire (modèle annexe III-A). (5) Impact sur le numéro d agrément de l installation La préfecture vérifie l impact de la modification vis-à-vis de l agrément conformément au tableau ci-après et si les exigences relatives à une demande d annulation éventuelle ont été respectées : Types de modification Motifs Suites données Changement de rattachement Changement de réseau** Annulation de l agrément en cours. Nouvelle demande d agrément à réaliser Changement de localisation de l installation à l intérieur du même département Changement de dénomination commerciale Changement de locaux avec changement d adresse. Changement de nom de la société exploitant l établissement abritant sans changement du numéro d identification RCS du KBIS. Annulation de l agrément en cours Nouvelle demande d agrément à réaliser Notification de modification sans annulation 20/38

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES Transports INSTRUCTION TECHNIQUE A 1/12 SOMMAIRE 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION... 1 2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES... 1 3. DEFINITIONS ET ABREVIATIONS... 2 4. DOCUMENTS A PRESENTER... 2

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Le Professionnel (raison

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de l'aube Préambule - Le Professionnel de l automobile

Plus en détail

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction 11 rue Francis de Pressensé - 93751 La Plaine Saint-Denis Cedex - France -T. +33 (0)1 41 62 80 11 - F : +33 (0)1

Plus en détail

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables,

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables, Arrêté du 21 décembre 2007 relatif à l agrément des experts ou organismes qualifiés pour évaluer la conception et la réalisation de systèmes ou sous-systèmes ferroviaires nouveaux ou substantiellement

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de Préambule - Raison sociale

Plus en détail

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2012-128 DU 23 JUILLET 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU

Plus en détail

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction Gestion de votre candidature - version 1 du 15 septembre 2004 Page 1 sur 8 SOMMAIRE Gestion de votre candidature et de son instruction

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, DELIBERATION N 2012-99 DU 25 JUIN 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE PAR LA

Plus en détail

R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICE REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : VERIFICATIONS PERIODIQUES PAR UN BUREAU

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale numéro

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie :

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie : Tunis, le 10 octobre 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- O B J E T / Participation des résidents au capital de sociétés non résidentes établies en Tunisie. Le Gouverneur de

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 REGLEMENT DE LA CONSULTATION

MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ PRESTATIONS N P 01-2013 PLACEMENT ET GESTION D UN PROGRAMME D ASSURANCES REGLEMENT DE LA CONSULTATION RC DATE ET HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : MERCREDI 27 NOVEMBRE 2013 A 12H00 Marché P01-2013

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION Projet de décret pris pour l'application de la loi n 62-12 relative à l'organisation de la profession de conseiller agricole Le projet de ce présent décret s inscrit dans le cadre

Plus en détail

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin,

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin, 1 Direction départementale des Territoires du Bas-Rhin PREFET DU BAS-RHIN Service Environnement et Gestion des Espaces 14, rue du Maréchal Juin BP 61003 67070 STRASBOURG CEDEX ARRETE PREFECTORAL portant

Plus en détail

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ;

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; CONVENTION-TYPE Entre le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; et le Titulaire «Dénomination sociale» «Forme juridique»

Plus en détail

INSTRUCTION N 22/99 RELATIVE A L AGREMENT DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES ET A L INFORMATION DU PUBLIC

INSTRUCTION N 22/99 RELATIVE A L AGREMENT DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES ET A L INFORMATION DU PUBLIC UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE CONSEIL REGIONAL DE L EPARGNE PUBLIQUE ET DES MARCHES FINANCIERS INSTRUCTION N 22/99 RELATIVE A L AGREMENT DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES ET

Plus en détail

NOR: EQUT0501281A. Le ministre des transports, de l équipement, du tourisme et de la mer et le ministre délégué à l industrie,

NOR: EQUT0501281A. Le ministre des transports, de l équipement, du tourisme et de la mer et le ministre délégué à l industrie, Arrêté du 14 octobre 2005 relatif aux organismes habilités à mettre en œuvre les procédures de vérification «CE» des sous-systèmes et d évaluation de la conformité ou de l aptitude à l emploi des constituants

Plus en détail

Convention de stage. Entre. d une part, Et, d autre part, Concernant le stage effectué par l étudiant(e) :

Convention de stage. Entre. d une part, Et, d autre part, Concernant le stage effectué par l étudiant(e) : Convention de stage Entre L École supérieure d art et de design d Orléans, établissement public de coopération culturelle, sis 14 rue Dupanloup 45000 Orléans, représentée par Madame Béatrice BARRUEL, Présidente

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-160 DU 17 DECEMBRE 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR AL.BER.TI. SAM RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

Livret de Stage en entreprise

Livret de Stage en entreprise Livret de Stage en entreprise Votre dossier est composé - de la présente notice explicative - d une convention de stage - d une fiche d évaluation NOTICE EXPLICATIVE POUR UN STAGE A- LA CONVENTION DE STAGE

Plus en détail

MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR

MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR MODIFICATION REGLEMENTATION MANIFESTATIONS SPORTIVES NE COMPORTANT PAS LA PARTICIPATION DE VEHICULES A MOTEUR ET QUI SE DEROULENT EN TOTALITE OU PARTIELLEMENT SUR UNE VOIE PUBLIQUE OU OUVERTE A LA CIRCULATION

Plus en détail

ARRETE N 01/0096/MINESUP

ARRETE N 01/0096/MINESUP ARRETE N 01/0096/MINESUP du 07 décembre 2001 fixant les conditions de création et de fonctionnement des institutions privées d enseignement supérieur. LES MINISTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR. VU la Constitution

Plus en détail

FOURNITURE ET ACHEMINEMENT DE GAZ NATUREL ET SERVICES ASSOCIES

FOURNITURE ET ACHEMINEMENT DE GAZ NATUREL ET SERVICES ASSOCIES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) PROCEDURE ADAPTEE Relative à FOURNITURE ET ACHEMINEMENT DE GAZ NATUREL ET SERVICES ASSOCIES Maître d Ouvrage Commune de HURTIGHEIM

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Article 3 : Complément à l objet de l association

REGLEMENT INTERIEUR. Article 3 : Complément à l objet de l association Titre 1 - Définitions ASSOCIATION AGREEE DE GESTION DES PROFESSIONS LIBERALES DES ALPES Association déclarée, régie par la Loi du 1er juillet 1901; Agréée par Monsieur le Directeur Régional le 30/03/1981

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE Cette charte a vocation à s appliquer lors de travaux effectués par une ou plusieurs entreprises, dites sous-traitantes, à l intérieur de l enceinte et des

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES SANS CHAUFFEURS * * * * PROCEDURE D AUTORISATION. La présente procédure d autorisation prend comme base juridique :

LOCATION DE VOITURES SANS CHAUFFEURS * * * * PROCEDURE D AUTORISATION. La présente procédure d autorisation prend comme base juridique : ROYAUME DU MAROC *** MINISTERE DE L'ÉQUIPEMENT ET DU TRANSPORT Direction des Transports Routiers et de la Sécurité Routière LOCATION DE VOITURES SANS CHAUFFEURS * * * * PROCEDURE D AUTORISATION La présente

Plus en détail

ARRETE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE,

ARRETE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE, REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE DIRECTION GENERALE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTNUE ET DES STAGES ARRETE ANNEE 2005 N 015/MFPTRA/DC/SGM/DGFPCS/DAROP

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau Bassin : Domaine de contrôle : Etablissement : Cadre réservé

Plus en détail

DECRET N 2.03.169 DU22 MOHARREM (26 MARS 2003) RELATIF AU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES POUR COMPTE D'AUTRUI OU POUR COMPTE PROPRE.

DECRET N 2.03.169 DU22 MOHARREM (26 MARS 2003) RELATIF AU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES POUR COMPTE D'AUTRUI OU POUR COMPTE PROPRE. DECRET N 2.03.169 DU22 MOHARREM (26 MARS 2003) RELATIF AU TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES POUR COMPTE D'AUTRUI OU POUR COMPTE PROPRE. Le Premier Ministre, Vu le dahir n 1.63.260 du 24 joumada II 1383

Plus en détail

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement

GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS. Sans changement. Sans changement. Sans changement GT CNAS DU 5 MARS 2015 Règlement intérieur du CNAS RI de 2012 Règlement intérieur applicable au conseil national de l action sociale du ministère de l économie, des finances et de l industrie et du ministère

Plus en détail

PROCEDURE DE DECLARATION D OUVERTURE D UN ETABLISSMENT D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR PRIVE

PROCEDURE DE DECLARATION D OUVERTURE D UN ETABLISSMENT D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR PRIVE Rectorat de Grenoble Division de l enseignement privé DEP Gestion des établissements hors contrat Enseignement supérieur PROCEDURE DE DECLARATION D OUVERTURE D UN ETABLISSMENT D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

Formulaire de demande de certification d un Fiscal Data Module en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse

Formulaire de demande de certification d un Fiscal Data Module en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse Ce formulaire permet au Service Public Finances (SPF Finances) de collecter les données nécessaires pour mener à bien la procédure en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse, tel que prévu

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport

Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport Royaume du Maroc Ministère de l'equipement et du Transport N : DL Rabat, le Note de présentation relative au projet d'arrêté du Ministre de l'equipement et du Transport relatif à l'autorisation pour l'ouverture

Plus en détail

Projet de règlement grand-ducal fixant le nombre et les critères d attribution des postes de secrétaires de direction

Projet de règlement grand-ducal fixant le nombre et les critères d attribution des postes de secrétaires de direction Projet de règlement grand-ducal fixant le nombre et les critères d attribution des postes de secrétaires de direction Texte du projet de règlement grand-ducal Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de

Plus en détail

CONTRAT CADRE TYPE ENTRE UN MEDECIN ET UN HEBERGEUR DE DONNEES PERSONNELLES DE SANTE ( 1 )

CONTRAT CADRE TYPE ENTRE UN MEDECIN ET UN HEBERGEUR DE DONNEES PERSONNELLES DE SANTE ( 1 ) 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 tél. 01 53 89 32 00 fax 01 53 89 32 01 http//www.conseil-national.medecin.fr CONTRAT CADRE TYPE ENTRE UN MEDECIN ET UN HEBERGEUR DE DONNEES PERSONNELLES DE

Plus en détail

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C

Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la fonction publique Circulaire du 5 janvier 2012 Relative au Règlement intérieur type des comités techniques NOR : MFPF1200536C Le ministre de la fonction publique à

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 98 (1 er avril 30 juin 2005)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 98 (1 er avril 30 juin 2005) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 98 (1 er avril 30 juin 2005) 3 Circulaires de la direction des affaires civiles et du sceau Signalisation des circulaires du 1 er avril au 30 juin 2005 Décret

Plus en détail

DEMANDES D AUTORISATION - D AGRÉMENT DES SOCIÉTÉS - DIRIGEANTS QUI EXERCENT DÉJÀ DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ

DEMANDES D AUTORISATION - D AGRÉMENT DES SOCIÉTÉS - DIRIGEANTS QUI EXERCENT DÉJÀ DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ DEMANDES D AUTORISATION - D AGRÉMENT DES SOCIÉTÉS - DIRIGEANTS QUI EXERCENT DÉJÀ DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ Consulter le site : www.interieur.gouv.fr DE QUOI S AGIT-IL? QUOI? La loi n 0-67 du 4

Plus en détail

POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE

POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE Polynésie française : la chronique juridique des notaires TEXTES Délibération n 87-138 AT du 23 décembre 1987 (JOPF du 7 janvier

Plus en détail

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2014-19 DU 4 FEVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT

Plus en détail

DEMANDE D INSCRIPTION SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCE OU DE REASSURANCE

DEMANDE D INSCRIPTION SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCE OU DE REASSURANCE DEMANDE D INSCRIPTION SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCE OU DE REASSURANCE Numéro d immatriculation La société de courtage est-elle déjà immatriculée au Registre des intermédiaires en assurance au titre d

Plus en détail

PROCEDURE APPELS ET RECLAMATIONS

PROCEDURE APPELS ET RECLAMATIONS PROCEDURE APPELS ET RECLAMATIONS ENREGISTREMENT DES EVOLUTIONS Version N des pages Origine de l évolution et commentaires Date modifiées d application 1 Toutes Original Janvier 07 2 Toutes Suite à l audit

Plus en détail

(Exemplaire à conserver)

(Exemplaire à conserver) CONTRAT DE LOCATION D ESPACE DE STOCKAGE (Exemplaire à conserver) Entre les soussignés : La Société HIVERNAGE56, exploitant sous l'enseigne MICANN, SARL au capital de 20 000, immatriculée au RCS de Lorient

Plus en détail

COMMUNE DE BOUSSOIS MARCHE D ASSISTANCE TECHNIQUE ET DE PRESTATIONS DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION COLLECTIVE MARCHE PUBLIC DE SERVICES

COMMUNE DE BOUSSOIS MARCHE D ASSISTANCE TECHNIQUE ET DE PRESTATIONS DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION COLLECTIVE MARCHE PUBLIC DE SERVICES COMMUNE DE BOUSSOIS MARCHE D ASSISTANCE TECHNIQUE ET DE PRESTATIONS DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION COLLECTIVE MARCHE PUBLIC DE SERVICES REGLEMENT DE CONSULTATION Article 1 IDENTIFICATION DU POUVOIR

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-48 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT UN AVIS FAVORABLE À LA MISE EN ŒUVRE

DELIBERATION N 2014-48 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT UN AVIS FAVORABLE À LA MISE EN ŒUVRE DELIBERATION N 2014-48 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT UN AVIS FAVORABLE À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Santé Publique La Sous Direction de la Réglementation et du Contrôle des Professions de Santé Tél : 71 561 032 CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession

Plus en détail

Convention de stage. Entre. d une part, Et, d autre part, Concernant le stage effectué par l étudiant(e) :

Convention de stage. Entre. d une part, Et, d autre part, Concernant le stage effectué par l étudiant(e) : Convention de stage Entre L École supérieure d art et de design d Orléans, établissement public de coopération culturelle, sis 14 rue Dupanloup 45000 Orléans, représentée par Madame Béatrice BARRUEL, Présidente

Plus en détail

CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE

CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE Vu la Charte des associations étudiantes de l Université de Montpellier, Vu le règlement intérieur

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT D EXPLOITATION D UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT, À TITRE ONÉREUX, DE LA CONDUITE DES VÉHICULES À MOTEUR ET DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE

DEMANDE D AGRÉMENT D EXPLOITATION D UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT, À TITRE ONÉREUX, DE LA CONDUITE DES VÉHICULES À MOTEUR ET DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE DIRECTION DE L ACCUEIL DU PUBLIC, DE L IMMIGRATION ET DE LA CITOYENNETE Service de la citoyenneté, de la circulation et des professions réglementées Bureau des usagers de la route PRÉFET DU VAL D OISE

Plus en détail

Vu la loi n 94-117 du 14 novembre 1994, portant réorganisation du marché financier,

Vu la loi n 94-117 du 14 novembre 1994, portant réorganisation du marché financier, Décret n 99-2773 du 13 décembre 1999 relatif à la fixation des conditions d ouverture des «Comptes Epargne en Actions», des conditions de leur gestion et de l utilisation des sommes et titres qui y sont

Plus en détail

GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE

GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE La plate-forme de dématérialisation des marchés publics du Conseil général de l Isère permet

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

PREFET DE LA MEUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ARRÊTÉ PRÉFECTORAL

PREFET DE LA MEUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ARRÊTÉ PRÉFECTORAL PREFET DE LA MEUSE Arrêté n 2012-3204 Agrément n ANC-55-2012-002 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ARRÊTÉ PRÉFECTORAL PORTANT AGREMENT DE LA SARL TVCC ASSAINISSEMENT DOMICILIEE A BRIXEY-AUX-CHANOINES

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-144 DU 8 OCTOBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-144 DU 8 OCTOBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-144 DU 8 OCTOBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Décision de dispense de déclaration n 3

Décision de dispense de déclaration n 3 Délibération n 2005-003 du 13 janvier 2005 décidant la dispense de déclaration des traitements mis en œuvre par les organismes publics dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics Décision

Plus en détail

Marché Public de fournitures et de prestations de services. Mairie de Chatelaillon Plage

Marché Public de fournitures et de prestations de services. Mairie de Chatelaillon Plage Marché Public de fournitures et de prestations de services Mairie de Chatelaillon Plage Fournitures informatiques Location avec option d achat de matériels d impression avec prestation de maintenance Règlement

Plus en détail

CRITERES PEDAGOGIQUES

CRITERES PEDAGOGIQUES CRITERES DE PRISE EN CHARGE DES ACTIONS DE FORMATION Vous trouverez ci-après les critères pédagogiques et financiers ainsi que des informations complémentaires actualisées qu il vous est nécessaire de

Plus en détail

NOR: EQUT9901586A Version consolidée au 5 mai 2010

NOR: EQUT9901586A Version consolidée au 5 mai 2010 Documents de transport Arrêté du 9 novembre 1999 relatif aux documents de transport ou de location devant se trouver à bord des véhicules de transport routier de marchandises. NOR: EQUT9901586A Version

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-63 DU 16 AVRIL 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE CREDIT SUISSE RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

Accréditation des Bureaux d enregistrement

Accréditation des Bureaux d enregistrement 1 Accréditation des Bureaux d enregistrement Guide Pratique 2 Table des matières I. Préambule... 3 II. La procédure d accréditation... 3 A. Demande d accréditation... 3 B. Examen du dossier... 4 1. Analyse

Plus en détail

10 Dhou El Kaada 1425 22 Décembre 2004 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17

10 Dhou El Kaada 1425 22 Décembre 2004 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17 Décret exécutif n 04-415 du 8 Dhou El Kaada 1425 correspondant au 20 décembre 2004 fixant les conditions de délivrance des autorisations d exercice

Plus en détail

DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE

DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE Consulter le site : www.interieur.gouv.fr QUOI? La loi n 2011-267 du 14 mars 2011 d orientation

Plus en détail

DÉLIBÉRATION N 2014-13 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE

DÉLIBÉRATION N 2014-13 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DÉLIBÉRATION N 2014-13 DU 4 FÉVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTRÔLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION À LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISÉ D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé

FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé FICHE PRATIQUE La généralisation de la couverture complémentaire des frais de santé A partir du 1 er janvier 2016, toutes les entreprises seront dans l'obligation de proposer une couverture santé minimale

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DEPARTEMENT de la MOSELLE Commune de SCY-CHAZELLES 03 87 60 07 14-03 87 60 18 33 mairie@mairie-scy-chazelles.fr Marché public de fournitures courantes et services Fourniture de Gaz Naturel pour les bâtiments

Plus en détail

Évaluation de la conception et de la réalisation de systèmes ou sous-systèmes ferroviaires nouveaux ou substantiellement modifiés.

Évaluation de la conception et de la réalisation de systèmes ou sous-systèmes ferroviaires nouveaux ou substantiellement modifiés. Évaluation de la conception et de la réalisation de systèmes ou sous-systèmes ferroviaires nouveaux ou substantiellement modifiés. Guide à l usage des candidats à l agrément d experts ou d organismes qualifiés

Plus en détail

Procédure «véhicule endommagé» (VE/VEI) et respect du contradictoire

Procédure «véhicule endommagé» (VE/VEI) et respect du contradictoire Procédure «véhicule endommagé» (VE/VEI) et respect du contradictoire A. Rappel des notions sur la procédure VE Cette procédure 1 a pour objectif de retirer temporairement de la circulation les véhicules

Plus en détail

Procédure de fonctionnement de la marque QUALITE TOURISME TM via le Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France

Procédure de fonctionnement de la marque QUALITE TOURISME TM via le Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France Procédure de fonctionnement de la marque QUALITE TOURISME TM via le Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France Offices de Tourisme de France a délégation du Ministère pour l attribution de la marque

Plus en détail

Identification du demandeur

Identification du demandeur Arrêté du 7 septembre 2009 définissant les modalités d'agrément des personnes réalisant les vidanges et prenant en charge le transport et l'élimination des matières extraites des installations d'assainissement

Plus en détail

DELIBERATION N 2012-18 DU 23 JANVIER 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE D AVIS

DELIBERATION N 2012-18 DU 23 JANVIER 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE D AVIS DELIBERATION N 2012-18 DU 23 JANVIER 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE D AVIS PRESENTEE PAR LA POSTE RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés

Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés MINISTERE DE L ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Arrêté du 8 décembre 2003 relatif à la collecte des pneumatiques usagés Le ministre de l'économie, des finances et de l industrie, la ministre de l écologie

Plus en détail

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3 FONCTIONNAIRES DE L ÉTAT - STATUT GÉNÉRAL - Télétravail 1 TÉLÉTRAVAIL Sommaire Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis).... 3 Règlement grand-ducal

Plus en détail

Accréditation des organes de révision LBA externes

Accréditation des organes de révision LBA externes Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Autorité de contrôle en matière de lutte contre le blanchiment d'argent Circulaire 2004/1 du 6 décembre 2004 (Modification

Plus en détail

Le directeur général,

Le directeur général, Royaume du Maroc Conseil déontologique des valeurs mobilières Circulaire du directeur général du Conseil déontologique des valeurs mobilières n 03/10 du 03 Chaâbane 1431 (16 juillet 2010) relative aux

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de Seine-et-Marne - Le Professionnel

Plus en détail

Hébergement de chercheurs extérieures à l établissement

Hébergement de chercheurs extérieures à l établissement Hébergement de chercheurs extérieures à l établissement entre L Université René Descartes, représentée par son Président, pour le compte de.., Université René Descartes Paris 5 12, rue de l Ecole de Médecine

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Décret n o 2008-321 du 4 avril 2008 relatif à l examen des caractéristiques génétiques

Plus en détail

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2013-120 DU 21 OCTOBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT

Plus en détail

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance.

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. RAPPEL Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. Un décret du 21 novembre 2011 modifie le contenu de l'attestation que

Plus en détail

ARRÊTE N 01/0096/MINESUP DU 07 Décembre 2001 Fixant les Conditions de Création et de Fonctionnement des Institutions Privées d Enseignement Supérieur.

ARRÊTE N 01/0096/MINESUP DU 07 Décembre 2001 Fixant les Conditions de Création et de Fonctionnement des Institutions Privées d Enseignement Supérieur. ARRÊTE N 01/0096/MINESUP DU 07 Décembre 2001 Fixant les Conditions de Création et de Fonctionnement des Institutions Privées d Enseignement Supérieur. LE MINISTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, VU la Constitution

Plus en détail

Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux. Version consolidée au 12 octobre 2015

Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux. Version consolidée au 12 octobre 2015 Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux Version consolidée au 12 octobre 2015 Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de

Plus en détail

Convention. Entre la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), Et, M (nom et prénom).

Convention. Entre la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), Et, M (nom et prénom). Convention d octroi d une licence de création et d exploitation d une chaine de télévision privée thématique et fixant les conditions et modalités particulières y afférente. Entre la Haute Autorité Indépendante

Plus en détail

www.cnrs.fr GUIDE CARTE AFFAIRES CNRS 2005 - conception graphique : Atalante-Paris

www.cnrs.fr GUIDE CARTE AFFAIRES CNRS 2005 - conception graphique : Atalante-Paris 2005 www.cnrs.fr GUIDE CARTE AFFAIRES CNRS 2005 - conception graphique : Atalante-Paris VOTRE CARTE AFFAIRES EST STRICTEMENT 2 PROFESSIONNELLE ET PERSONNELLE COMMENT FONCTIONNE VOTRE CARTE 3 SECRÉTARIAT

Plus en détail

ANNEXE I. Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale

ANNEXE I. Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale ANNEXE I Modalités de mise en place de l entretien professionnel pour les agents relevant de la fonction publique territoriale Le Département des Hauts-de-Seine substitue, à titre expérimental, au titre

Plus en détail

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2012-114 DU 16 JUILLET 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA POSTE MONACO RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

Règlement de la Consultation (R.C.)

Règlement de la Consultation (R.C.) COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24 Règlement de la Consultation (R.C.) Marché passé selon la procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Objet

Plus en détail

DECRET. Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique

DECRET. Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET Relatif à la gestion du dossier des agents publics sur support électronique Le Premier ministre,

Plus en détail

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE NÎMES

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE NÎMES CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE NÎMES I Dispositions générales. Cette charte, approuvée par le Conseil d de Nîmes dans sa séance du 15 novembre 2011 précise les droits et obligations

Plus en détail

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2012-100 DU 25 JUIN 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA COMMUNE DE MONACO RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST»

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST» MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C) Numéro

Plus en détail

LICENCE 2. En application du règlement de réutilisation du 16 juin 2011

LICENCE 2. En application du règlement de réutilisation du 16 juin 2011 LICENCE 2 LICENCE GRATUITE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES DETENUES PAR LE SERVICE DEPARTEMENTAL D ARCHIVES DE LA MOSELLE A DES FINS NON COMMERCIALES MAIS AVEC DIFFUSION PUBLIQUE D'IMAGES OU

Plus en détail

VERIFICATION MAINTENANCE ET RENOUVELLEMENT DES SYSTEMES DE DETECTION INTRUSION ET TELESURVEILLANCE DES BATIMENTS COMMUNAUX

VERIFICATION MAINTENANCE ET RENOUVELLEMENT DES SYSTEMES DE DETECTION INTRUSION ET TELESURVEILLANCE DES BATIMENTS COMMUNAUX MAIRIE DE REPUBLIQUE FRANCAISE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 VERIFICATION MAINTENANCE ET RENOUVELLEMENT DES SYSTEMES DE DETECTION INTRUSION ET TELESURVEILLANCE

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet de la consultation : Achat d une embarcation et de matériel nautique DATE et HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : Le 15 mars 2013 à 12h00 1 Article 1 Pouvoir adjudicateur

Plus en détail

Les bases de la mise en place

Les bases de la mise en place L ENTRETIEN PROFESSIONNEL LES ETAPES DE LA PROCEDURE Les bases de la mise en place Contexte législatif et réglementaire Textes de référence : - loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée, article n 76 - décret

Plus en détail

Direction générale de la modernisation de l Etat

Direction générale de la modernisation de l Etat Direction générale de la modernisation de l Etat Service projets de simplification AVIS Habilitation des organismes certificateurs Label Marianne * * * Sommaire Version 8 du 4 novembre 2009 1 Les conditions

Plus en détail