LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE"

Transcription

1 PREMIER MINISTRE Le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE OBJET: Agrément des contrôleurs techniques et des installations de contrôle de véhicules légers et de véhicules lourds. L'objet de la présente circulaire est de clarifier les dispositions concernant la gestion des agréments délivrés aux contrôleurs techniques, aux centres de contrôle et aux installations auxiliaires pour le contrôle technique périodique des véhicules légers et des véhicules lourd en application : - Du Code de la Route notamment ses articles L311-1, L323-1, R323-1 à R ; - De l arrêté du 18 juin 1991 modifié relatif à la mise en place et à l organisation du contrôle technique des véhicules dont le poids n excède pas 3,5 tonnes ; - De l arrêté du 27 juillet 2004 relatif au contrôle technique des véhicules lourds. La présente circulaire annule et remplace : - Les titres II à V et les annexes 0 à 7-L de la circulaire n du 10 octobre 1991 portant application à l arrêté du 18 juin 1991 relatif à la mise en place et à l organisation du contrôle technique des véhicules dont le poids n excède pas 3,5 tonnes ; - La circulaire du 20 août 1992 relative aux agréments des installations auxiliaires ; - La circulaire du 11 février 1994 relative au contrôle technique des véhicules légers, à l exception des articles I-2 à I-5 ; - La note du 20 mars 2001 relative aux agréments des contrôleurs des centres de contrôle technique automobile ; - La note du 25/03/2002 relative à l agrément des contrôleurs techniques automobiles. Fait à Paris, le 28 janvier 2005 Le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière Rémy HEITZ 1/38

2 SOMMAIRE CHAPITRE 1 - REGISTRE NATIONAL DES INSTALLATIONS DE CONTROLE ET DES CONTROLEURS... 3 CHAPITRE 2 - AGREMENT DES CONTROLEURS TECHNIQUES GENERALITES RAPPELS REGLEMENTAIRES PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION DE CENTRE DE RATTACHEMENT D UN CONTROLEUR 4 4. PROCESSUS D ANNULATION D UN NUMERO D AGREMENT CONTROLEUR Demande d annulation transmise par le contrôleur et son centre de rattachement et son réseau éventuel Demande d annulation transmise par le centre ou le réseau de rattachement, sans information du contrôleur PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UN CONTROLEUR Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d un contrôleur Procédure de suspension ou de retrait d agrément d un contrôleur... 8 a) Convocation... 8 b) Réunion contradictoire... 8 c) Décision SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UN CONTROLEUR HABILITATION D UN CONTROLEUR POUR LE CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES LOURDS SOUMIS À REGLEMENTATION SPCECIFIQUE... 9 CHAPITRE 3 - AGREMENT DES CENTRES DE CONTROLE GENERALITES RAPPELS REGLEMENTAIRES PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION D AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE PROCESSUS D ANNULATION DU NUMERO D AGREMENT DE CENTRE DE CONTROLE Demande d annulation transmise par le centre de contrôle et son réseau éventuel Information de la préfecture préalablement à la modification PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d un centre de contrôle Procédure de suspension ou de retrait d agrément d un centre de contrôle a) Convocation b) Réunion contradictoire c) Décision SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE CHAPITRE 4 - AGREMENT DES INSTALLATIONS AUXILIAIRES GENERALITES RAPPELS REGLEMENTAIRES PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION D AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE PROCESSUS DE RENOUVELLEMENT DE L AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE POUR LE CONTROLE TECHNIQUE DES VEHICULES LOURDS PROCESSUS D ANNULATION D UN NUMERO D AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d une installation auxiliaire Procédure de suspension ou de retrait d agrément d une installation auxiliaire a) Convocation b) Réunion contradictoire c) Décision SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE /38

3 CHAPITRE 1 - REGISTRE NATIONAL DES INSTALLATIONS DE CONTROLE ET DES CONTROLEURS En application des III des articles R et R du code de la route, les agréments des installations de contrôle et contrôleurs, ainsi que toutes les mesures affectant leur validité, sont inscrits dans un registre national qui est élaboré et tenu à jour dans les conditions prévues par la loi nº du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. L OTC est chargée de mettre en place les moyens destinés à centraliser et mettre à jour ces informations. CHAPITRE 2 - AGREMENT DES CONTROLEURS TECHNIQUES 1. GENERALITES L article R indique au paragraphe I que : - L agrément du contrôleur est délivré par le préfet du département où est implanté le centre de rattachement auquel il est rattaché. - Cet agrément permet d exercer sur tout le territoire national dans le respect des dispositions du code du travail. - Un même contrôleur pourra être titulaire d un numéro d agrément pour le contrôle des véhicules légers et d un numéro d agrément pour le contrôle technique des véhicules lourds. Pour exercer dans des installations affiliées à un autre réseau que celui du centre de rattachement (mentionné sur la notification préfectorale d agrément) ou exploitées par une autre personne morale ou physique (titulaire de l agrément) dans le cas d un centre non rattaché, le réseau de contrôle ou le titulaire de l agrément du centre non rattaché concerné doit vérifier que ledit contrôleur maîtrise le système qualité du centre et le logiciel de contrôle. Cette vérification doit être formalisée par la délivrance d un document (exemple : attestation) que le contrôleur et le centre, où sont effectués les contrôles, doivent être en mesure de présenter à toute réquisition. L article R indique au paragraphe IV qu un contrôleur ayant fait l objet d un retrait d agrément ne peut demander un nouvel agrément pendant une durée de cinq ans à compter du retrait. Toutefois si le contrôleur a fait l objet d un retrait d agrément suite à l inscription d une condamnation sur le casier judiciaire B2 et que ladite condamnation est effacée, le critère des cinq ans ne doit pas être appliqué. 2. RAPPELS REGLEMENTAIRES Le numéro d agrément du contrôleur présent dans les archivages doit être celui mentionné sur la notification d agrément (8 caractères). Il est rappelé qu un contrôleur technique ne peut exercer son activité que s il est en mesure de présenter sa décision préfectorale d agrément à toute réquisition. Ceci exclut donc tout début d activité en l absence de ce document. Aucun numéro d agrément provisoire ne peut être délivré. 3/38

4 3. PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION DE CENTRE DE RATTACHEMENT D UN CONTROLEUR 4/38

5 Commentaires associés au logigramme ci-dessus (1) Réception du dossier d agrément contrôleur Pour une demande d agrément ou de modification d agrément en qualité de contrôleur rattaché à un centre non rattaché, le dossier doit être déposé en trois exemplaires : - 1 original préfecture ; - 2 copies pour la DRIRE et l OTC. Pour une demande d agrément ou de modification d agrément en qualité de contrôleur rattaché à un réseau, le dossier doit être déposé en 1 exemplaire : - 1 original préfecture. En application de l article 47 de l arrêté du 27 juillet 2004, les contrôleurs, ayant réalisé au moins 500 contrôles techniques dans le cadre de l arrêté du 15 novembre 1954 relatif aux visites techniques des véhicules de transport de marchandises au cours des 12 derniers mois écoulés, sont réputés disposer du niveau de qualification Q1 (Véhicules lourds). Dans ce cas, la fiche récapitulative relative à la qualification et à l expérience du dossier de demande d agrément du contrôleur : doit mentionner au niveau de la qualification initiale «Equivalence Q1 en application de l article 47 de l arrêté du 27 juillet 2004» ; doit être complétée par une attestation délivrée par la DRIRE mentionnant le nombre de contrôles réalisés. Motifs de demande de modification Demande de changement de centre de rattachement à l intérieur du département Demande de changement de centre de rattachement avec changement de département Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié - La notification de changement de centre (annexe I-E de la circulaire). - La notification de changement de centre (annexe I-E de la circulaire) ; - La copie de la notification d agrément en vigueur ; - La copie de la lettre d information transmise à la préfecture de département qui a délivré la notification d agrément en cours de validité ; - La demande d agrément (point 1 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie d une pièce permettant de justifier de l identité (point 3 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - L attestation de domicile (point 4 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - La déclaration sur l honneur (point 8 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté). Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet La notification de changement de centre (Appendice 4 de l annexe VII de l arrêté). - La notification de changement de centre (Appendice 4 de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie de la notification d agrément en vigueur ; - La copie de la lettre d information transmise à la préfecture de département qui a délivré la notification d agrément en cours de validité ; - La demande d agrément (point 1 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie d une pièce permettant de justifier de l identité (point 2 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - L attestation de domicile (point 3 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté) ; - La déclaration sur l honneur (point 5 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté). 5/38

6 Motifs de demande de modification Changement d exploitant (titulaire de l agrément du centre) du centre de rattachement* du contrôleur Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié - La lettre, visée par le centre de rattachement et le contrôleur, notifiant le changement d exploitant du centre de rattachement et la date d effet. Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet La lettre, visée par le centre de rattachement et le contrôleur, notifiant le changement d exploitant du centre de rattachement et la date d effet ; - La déclaration sur l honneur visée par le contrôleur et le nouvel exploitant du centre de rattachement (point 5 du chapitre I de l annexe VII de l arrêté). Changement de rattachement du centre** Changement de localisation* du centre de rattachement du contrôleur La lettre, visée par le centre de rattachement, le nouveau réseau de rattachement éventuel, et le contrôleur, notifiant la demande de rattachement sur le nouveau centre. La lettre, visée par le centre de rattachement et le contrôleur, notifiant la demande de rattachement sur le nouveau centre. Se reporter au motif «Changement d exploitant» La lettre, visée par le centre de rattachement et le contrôleur, notifiant la demande de rattachement sur le nouveau centre. * Le changement d exploitant ou de localisation d un centre entraîne un changement de numéro d agrément du centre. ** Ce cas couvre pour un centre : le changement de réseau, la transformation d un centre rattaché à un réseau en centre non rattaché, la transformation d un centre non rattaché en centre rattaché à un réseau. Nota : l établissement de la notification de changement de centre de rattachement (annexe I-E de la circulaire) ne concerne que la procédure à suivre pour la modification de l agrément réglementaire et ne saurait exonérer les centres de contrôle et contrôleurs de leurs obligations liées au code du travail. Obligations qu il ne vous appartient pas au demeurant d examiner. (2) Vérification du bulletin n 2 du casier judiciaire Cette demande de vérification est effectuée soit par Minitel soit par Internet. Pour les ressortissants de l Union Européenne, cette vérification s effectue sur un document équivalent. Nota : Vous pouvez, à la demande d un futur candidat contrôleur, et préalablement à toute dépose de dossier, effectuer un contrôle du casier judiciaire. (3) Mise à jour du registre et établissement de la décision préfectorale d agrément du contrôleur sans changement du numéro contrôleur La préfecture enregistre les modifications en complétant : - la date de fin de rattachement au niveau de l ancien numéro du centre rattachement ; - le numéro d agrément du nouveau centre de rattachement. Après la saisie des informations, la préfecture imprime à partir de l application la notification de la décision de modification d agrément du contrôleur (annexe I-B). 6/38

7 (4) Examen du dossier par l OTC pour avis et mise à jour registre L avis de l OTC n est pas requis pour une demande d agrément d un contrôleur qui a réalisé au moins 500 contrôles techniques dans le cadre de l arrêté du 15 novembre 1954 relatif aux visites techniques des véhicules de transport de marchandises au cours des 12 derniers mois écoulés et qui dispose d une attestation délivrée par la DRIRE mentionnant le nombre de contrôles réalisés par le contrôleur. (5) Réception de l avis OTC par la préfecture L OTC ne transmet pas d avis à la préfecture pour les contrôleurs visés au commentaire (5) cidessus. (6) Décision de la préfecture La préfecture décide de la suite à donner (favorable ou défavorable) à la demande d agrément en fonction : - de l avis OTC pour les contrôleurs non rattachés (à l exception des contrôleurs concernés par le commentaire 4 ci-dessus) ; - du résultat de la vérification du casier judiciaire B2 (absence de condamnation) ; - de la vérification de l absence de retrait d agrément dans les cinq ans qui précédent la demande d agrément*. *Si le retrait a été motivé suite à l inscription d une condamnation sur le casier judiciaire B2 et que le dernier extrait du casier judiciaire B2 ne fait plus apparaître de condamnation, le délai de cinq ans ne doit pas être appliqué. (7) Mise à jour du registre et impression de la décision préfectorale d agrément du contrôleur La préfecture enregistre : - sa décision ; - le numéro d agrément du centre de rattachement et la date de début de rattachement ; - la date d effet de l agrément. Après la saisie des informations, la préfecture imprime à partir de l application la notification de la décision d agrément du contrôleur (annexe I-A). 4. PROCESSUS D ANNULATION D UN NUMERO D AGREMENT CONTROLEUR 4.1. Demande d annulation transmise par le contrôleur et son centre de rattachement et son réseau éventuel Ce processus doit être mis en œuvre en cas de cessation d activité. 7/38

8 4.2. Demande d annulation transmise par le centre ou le réseau de rattachement, sans information du contrôleur A réception de l information relative à la cessation d activité du contrôleur transmise par le centre ou le réseau de rattachement, la préfecture engage une procédure de suspension ou de retrait d agrément (paragraphe 4 de la présente circulaire) en application des dispositions du IV de l article R du code de la route. 5. PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UN CONTROLEUR 5.1. Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d un contrôleur L agrément d un contrôleur peut être retiré ou suspendu pour tout ou partie des catégories de contrôles techniques qu il concerne si les conditions posées lors de la délivrance de l agrément ne sont plus respectées ou s il est constaté un manquement aux règles fixant l exercice de l activité de contrôleur. La procédure de suspension ou de retrait d agrément du contrôleur peut être engagée par vos services : - à la demande des services de l Etat, notamment ceux chargés de la surveillance des installations et contrôleurs, dans le cas : de la modification des conditions posées lors de la délivrance de l agrément ; de manquements aux règles fixant l exercice de l activité de contrôleur ; - à la demande du contrôleur et/ou du centre de rattachement dans le cas de la modification des conditions posées lors de la délivrance de l agrément ; - en l absence de maintien de qualification. Les modalités à retenir pour la mise en œuvre de ces sanctions administratives feront l objet d une instruction séparée Procédure de suspension ou de retrait d agrément d un contrôleur a) Convocation Vous devez informer par écrit en recommandé avec accusé de réception, le contrôleur concerné, de votre intention du suspendre ou de retirer l agrément, ainsi que : - son centre de rattachement et son réseau dans le cas d un centre rattaché; - le centre de contrôle où les faits ont été constatés et son réseau dans le cas d un centre rattaché. Vous devez également communiquer au contrôleur, au(x) centre(s) de contrôle et au réseau éventuel de rattachement, le dossier sur la base duquel la procédure est initiée. Dans le cas d un contrôleur disposant d un agrément pour le contrôle technique des véhicules légers et d un agrément pour le contrôle technique des véhicules lourds, vous devez informer, le centre de rattachement pour l autre catégorie de contrôles et son réseau éventuel, de votre intention du suspendre ou de retirer l agrément du contrôleur. L ensemble du dossier doit être transmis à la DRIRE pour information. b) Réunion contradictoire Les intéressés (contrôleur, centres et réseaux éventuels) disposent d un délai d un mois à compter de la présentation du courrier pour être entendus et faire part de leurs observations. 8/38

9 Cette réunion contradictoire doit être réalisée en présence de la DRIRE et faire l objet d un procès-verbal diffusé aux participants pour observations éventuelles. Dans le cas où cette réunion n a pu être réalisée du fait que les intéressés n ont pas donné suite à la convocation, vous devez le notifier sur votre décision. c) Décision Vous devez notifier votre décision de suspension ou de retrait (modèle annexe I-C) : - au contrôleur ; - à son centre de rattachement et à son réseau éventuel ; - au centre de contrôle où les faits ont été constatés et à son réseau éventuel ; - à la DRIRE ; - à l Organisme Technique Central ; - à la préfecture qui a notifié l agrément en cours de validité si ce n est pas vous qui l avez délivré. Votre décision peut porter sur tout ou partie des catégories de contrôles (Véhicules Légers et/ou Véhicules Lourds) pour lesquels le contrôleur est agréé. Vous devrez enregistrer la sanction sur le registre national des contrôleurs. 6. SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UN CONTROLEUR En cas d urgence, vous pouvez suspendre à titre conservatoire, et avec effet immédiat, l agrément d un contrôleur pour une durée maximale de deux mois. Cette suspension est prise dans l attente de votre décision qui interviendra à l issue de la procédure de suspension ou de retrait d agrément décrite au paragraphe 5 ci-dessus. Votre décision de suspension à titre conservatoire (modèle annexe I-D) sera notifiée : - au contrôleur ; - à son centre de rattachement et à son éventuel ; - au centre de contrôle où les faits ont été constatés et à son réseau éventuel ; - à la DRIRE ; - à l Organisme Technique Central. - à la préfecture qui a notifié l agrément en cours de validité si ce n est pas vous qui l avez délivré. Votre décision peut porter sur tout ou partie des catégories de contrôles (Véhicules Légers et/ou Véhicules Lourds) pour lesquels le contrôleur est agréé. Vous devrez enregistrer la sanction à titre conservatoire sur le registre national des contrôleurs. 7. HABILITATION D UN CONTROLEUR POUR LE CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES LOURDS SOUMIS À REGLEMENTATION SPECIFIQUE Pour réaliser les contrôles techniques sur les véhicules lourds soumis à réglementation spécifique suivants : - Véhicule de transport en commun de personnes (Q2); - Véhicule de transport de matières dangereuses (Q3) ; le contrôleur agréé doit disposer d une habilitation délivrée par le réseau ou le centre non rattaché. Les conditions d habilitation et maintien de cette habilitation sont définies à l article 17 et à la section II de l annexe IV de l arrêté du 27 juillet 2004 visé ci-dessus. 9/38

10 Les contrôleurs ayant réalisé des contrôles techniques dans le cadre de l arrêté du 15 novembre 1954 relatif aux visites techniques des véhicules de transport de marchandises seront réputés satisfaire aux critères fixés pour l habilitation s ils ont réalisé au minimum, au cours des 12 derniers mois écoulés : Niveau de qualification Q2 : 25 contrôles techniques pour la catégorie considérée ; Niveau de qualification Q3 : 25 contrôles techniques pour la catégorie considérée. Le réseau ou le centre non rattaché devra disposer de l attestation délivrée par la DRIRE mentionnant le nombre de contrôles techniques réalisés par le contrôleur. CHAPITRE 3 - AGREMENT DES CENTRES DE CONTROLE 1. GENERALITES L activité d un centre de contrôle doit s exercer dans des locaux spécifiques n abritant aucune activité de réparation et/ou de commerce automobile. Pour le contrôle technique des véhicules lourds, un centre de contrôle est exploité : - soit par un réseau de contrôle agréé pour le contrôle technique des véhicules lourds ; - soit par une personne physique ou morale, dans le cas d un centre non rattaché. Pour le contrôle technique des véhicules légers, un centre de contrôle est exploité : - soit par un centre rattaché à un réseau de contrôle agréé pour le contrôle technique des véhicules légers ; - soit par une personne physique ou morale, dans le cas d un centre non rattaché. La réglementation n interdit pas au responsable juridique d un centre de contrôle (non exploité en direct par un réseau de contrôle) ou à ses proches, du moment qu ils ne sont pas contrôleurs agréés, d exercer des activités de commerce ou de réparation automobile dans des locaux séparés. Les statuts de l exploitant ne doivent pas mentionner d activité de réparation et/ou de commerce automobile L agrément d un centre de contrôle est délivré par le préfet du département d implantation du centre : - soit à une personne physique dans le cas d une entreprise individuelle (Installation en nom propre) ; - soit à une société commerciale. Les principales formes juridiques des sociétés commerciales sont : - EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) ; - SARL (Société Anonyme à Responsabilité Limitée) ; - SA (Société Anonyme) ; - SNC (Société en Nom Collectif) ; - SAS (Société par Actions Simplifiées). Un centre de contrôle ne peut être rattaché qu à un seul réseau agréé. Un même centre de contrôle pourra être titulaire d un numéro d agrément pour le contrôle des véhicules légers et d un numéro d agrément pour le contrôle technique des véhicules lourds, sous réserve qu il respecte les exigences réglementaires définies : - par l arrêté du 18 juin 1991 modifié pour le contrôle technique des véhicules légers ; - par l arrêté du 27 juillet 2004 pour le contrôle technique des véhicules lourds. 2. RAPPELS REGLEMENTAIRES Le numéro d agrément du centre de contrôle présent dans les archivages doit être celui mentionné sur la notification d agrément (8 caractères). 10/38

11 Il est rappelé qu un centre de contrôle technique ne peut exercer son activité que si sa décision préfectorale d agrément peut être présentée à toute réquisition. Ceci exclut donc tout début d activité en l absence de ce document. Aucun numéro d agrément provisoire ne peut être délivré. 3. PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION D AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE 11/38

12 Commentaires associés au logigramme ci-dessus (1) Réception du dossier d agrément centre Pour une demande d agrément ou de modification d agrément d un centre non rattaché, le dossier doit être déposé en trois exemplaires (Pour les pièces à fournir, se reporter au tableau cidessous) : - 1 original préfecture ; - 2 copies pour la DRIRE et l OTC. Pour une demande d agrément ou de modification d agrément en qualité de centre rattaché à un réseau, le dossier doit être déposé en 2 exemplaires (Pour les pièces à fournir, se reporter au tableau ci-dessous) : - 1 original préfecture ; - 1 copie pour la DRIRE. Motifs de demande ou de modification Demande d agrément centre rattaché à un réseau Demande d agrément centre rattaché à un réseau après annulation du n d agrément Demande d agrément centre non rattaché à un réseau Demande d agrément centre non rattaché à un réseau après annulation du n d agrément * Changement de dénomination sociale d un centre rattaché à un réseau * Changement de dénomination sociale d un centre non rattaché à un réseau Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre III 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre III 1 de l arrêté - La demande d agrément (1 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Un justificatif d existence l égale de la personne morale (2 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - L engagement du demandeur (5.b du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté). - La demande d agrément (1 du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté) ; - Un justificatif d existence l égale de la personne morale (2 du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté) ; - L engagement du demandeur (5.b du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté). Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet 2004 Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre II 1 de l arrêté - La demande d agrément (1 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie de la notification d agrément du réseau à jour (4 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - L engagement du demandeur (3.a du I chapitre II de l annexe VII l arrêté). - La demande d agrément (1 du I chapitre III de l annexe VII ; - Un justificatif d existence l égale de la personne morale pour le centre non rattaché (2 du I chapitre III de l annexe VII l arrêté) ; - L engagement du demandeur (4.a du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté). 12/38

13 Motifs de demande ou de modification Aménagement des locaux sans changement de localisation pour un centre rattaché à un réseau Aménagement des locaux sans changement de localisation pour un centre non rattaché à un réseau Changement de représentant légal d une société commerciale titulaire de l agrément d un centre de contrôle rattaché à un réseau Changement de représentant légal d une société commerciale titulaire de l agrément d un centre de contrôle non rattaché à un réseau Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié - Attestation d audit favorable (4 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (5 a du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté). - Rapport d audit favorable (3 du I chapitre III de l annexe VIII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (5 a du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté). - Justificatif d existence légal de moins de trois mois (2 du I du chapitre II de l annexe VII de l arrêté) - Justificatif d existence légal de moins de trois mois (2 du I du chapitre II de l annexe VII de l arrêté) Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet Attestation d audit favorable (2 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (3 a du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté). - Rapport d audit favorable (6 du I chapitre III de l annexe VIII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (4 a du I chapitre III de l annexe VII de l arrêté). - Lettre d information du réseau exploitant indiquant l identité du représentant légal. - Justificatif d existence légal de moins de trois mois (2 du I du chapitre III de l annexe VII de l arrêté) * Ce cas couvre le changement de la dénomination (ou raison sociale) sans changement d exploitant. C est à dire la modification du nom de l entreprise sans modification de la forme juridique (il n y a pas de modification du n d identification au registre de commerce et des sociétés sur le KBIS). (2) Décision de la préfecture La préfecture décide de la suite à donner (favorable ou défavorable) à la demande d agrément en fonction, notamment : - de l avis OTC pour les centres non rattachés ; - de l avis de la DRIRE. Des vérifications ou des documents complémentaires peuvent être demandés en vue de s assurer de la conformité du centre aux dispositions législatives et réglementaires. Ces compléments d informations peuvent concerner les installations, l exploitant (personne morale ou physique) ou le représentant légal. Cas des centres de contrôle technique de véhicules lourds utilisés antérieurement par les DRIRE L article 45 de l arrêté du 27 juillet 2004 relatif au contrôle technique des véhicules lourds prévoit la possibilité d accorder des dérogations aux dispositions des paragraphes 1 et 3 de l annexe III de cet arrêté relative aux équipements de contrôle. Les dérogations au 1 «équipements mécaniques» devront être accordées à l organisme agréé pour les équipements suivants : freinomètre, plaques à jeux et réglophare. Ces dérogations seront limitées, comme le prévoit l article 45, au 1 er janvier /38

14 L article 45 de l arrêté du 27 juillet 2004 ne fixe pas de limite dans le temps pour les dérogations au 3 «bâtiment». En conséquence, elles sont accordées et reconduites lors du renouvellement de l agrément du centre dans le cadre d un éventuel transfert à un autre exploitant. (3) Mise à jour du registre et impression de la décision préfectorale d agrément du centre La préfecture enregistre sa décision favorable, détermine une date d effet de la notification et imprime à partir de l application la notification de la décision de d agrément du centre (annexe II-A). (4) Impact sur le numéro d agrément du centre La préfecture vérifie l impact de la modification vis-à-vis de l agrément conformément au tableau ci-après et si les exigences relatives à une demande d annulation éventuelle ont été respectées : Types de modification Motifs Suites données Changement d exploitant du - Changement de personne morale ou physique centre de contrôle consécutif à la cession du fond de commerce ; Changement de rattachement Changement de localisation du centre de contrôle Changement de dénomination commerciale Aménagement des locaux sans changement de localisation Changement de représentant légal d une société commerciale titulaire de l agrément - Changement de forme juridique de la personne morale (ex : SARL en SA) ou physique exploitante (changement d identité) ; - Mise en location gérance du fonds de commerce d un centre de contrôle d une société au profit d une autre société ; - Absorption d une société par une autre société. - Transformation d un centre rattaché à un réseau en centre non rattaché ; - Transformation d un centre non rattaché à un réseau en centre rattaché à un réseau ; - Changement de réseau de rattachement. Changement de locaux** avec ou sans changement d adresse. Changement de nom de la société sans changement du numéro d identification RCS du KBIS. Adaptation de locaux du centre ; Modification de l implantation des équipements (freinomètre à rouleaux, appareils de levage, fosse) Changement de gérant pour les SARL, EURL et SNC Changement de président pour les SA et SAS Annulation de l agrément en cours. Nouvelle demande d agrément à réaliser Annulation de l agrément en cours. Nouvelle demande d agrément à réaliser Annulation de l agrément en cours Nouvelle demande d agrément à réaliser Notification de modification sans annulation Pas de notification à établir Pas de mise à jour registre Pas de notification à établir. Mise à jour du registre au niveau du représentant légal ** Cela concerne également le changement de local à l intérieur d un bâtiment regroupant plusieurs locaux. (5) Mise à jour du registre et impression de la décision de modification d agrément du centre sans changement du numéro La préfecture enregistre la modification et la date d effet de la modification. Après la saisie des informations, la préfecture imprime à partir de l application la notification de la décision d agrément du centre (annexe II-B). 14/38

15 4. PROCESSUS D ANNULATION DU NUMERO D AGREMENT DE CENTRE DE CONTROLE 4.1. Demande d annulation transmise par le centre de contrôle et son réseau éventuel Ce processus doit être mis en œuvre en cas de : - Cessation d activité ; - Changement d exploitant (se reporter 4 - tableau du commentaire 4) ; - Changement de rattachement (se reporter 4 - tableau du commentaire 4) ; - Changement de localisation (se reporter 4 - tableau du commentaire 4) Information de la préfecture préalablement à la modification Toute modification entraînant une annulation d agrément doit faire l objet d une information préalable de la préfecture, dans un délai raisonnable. 5. PROCESSUS DE SUSPENSION OU DE RETRAIT D AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE 5.1. Mise en œuvre de la procédure de suspension ou de retrait d agrément d un centre de contrôle L agrément d un centre de contrôle peut être retiré ou suspendu pour tout ou partie des catégories de contrôles techniques qu il concerne si les conditions de bon fonctionnement des installations ou si les prescriptions qui leur sont imposées ne sont plus respectées. La procédure de suspension ou de retrait d agrément du centre de contrôle peut être engagée par vos services : - à la demande des services de l Etat, notamment ceux chargés de la surveillance des installations et contrôleurs, dans le cas : 15/38

16 du non-respect des prescriptions qui lui sont imposées ; de manquements aux conditions de bon fonctionnement - après que l exploitant du centre de contrôle vous ait informé de modifications des conditions de bon fonctionnement de l installation ou du non-respect des prescriptions qui lui sont imposées. Les modalités à retenir pour la mise en œuvre de ces sanctions administratives feront l objet d une instruction séparée Procédure de suspension ou de retrait d agrément d un centre de contrôle a) Convocation Vous devez informer par écrit, en recommandé avec accusé de réception, le centre de contrôle, ainsi que le réseau dans le cas d un centre rattaché, de votre intention de suspendre ou de retirer l agrément. Vous devez également leur communiquer, en même temps, le dossier sur la base duquel la procédure est initiée. L ensemble du dossier doit être transmis à la DRIRE pour information. b) Réunion contradictoire Le centre de contrôle et son réseau éventuel disposent d un délai d un mois, à compter de la présentation du courrier, pour être entendu et faire part de leurs observations. Cette réunion contradictoire doit être réalisée en présence de la DRIRE et faire l objet d un procès-verbal diffusé aux participants pour observations éventuelles. Dans le cas où cette réunion n a pu être réalisée du fait que le centre et le réseau éventuel n ont pas donné suite à la convocation, vous devez le notifier sur votre décision. c) Décision Vous devez notifier votre décision de suspension ou de retrait (annexe II-C) : - au centre de contrôle : - à son réseau de rattachement éventuel : - à l Organisme Technique Central ; - à la DRIRE. Votre décision peut porter sur tout ou partie des catégories de contrôles (Véhicules Légers et/ou Véhicules Lourds) pour lesquels le centre de contrôle est agréé. Vous devrez enregistrer la sanction sur le registre national des installations de contrôle. 6. SUSPENSION A TITRE CONSERVATOIRE DE L AGREMENT D UN CENTRE DE CONTROLE En cas d urgence, vous pouvez suspendre à titre conservatoire (IV de l article R du code de la route), et avec effet immédiat, l agrément d un centre de contrôle pour une durée maximale de deux mois. Cette suspension est prise dans l attente de votre décision qui interviendra à l issue de la procédure de suspension ou de retrait d agrément décrite au paragraphe 5 ci-dessus. Vous devez notifier votre décision de suspension provisoire (Modèle défini à l annexe II-D): - Au centre de contrôle ; - A son réseau éventuel ; - A l Organisme Technique Central ; - A la DRIRE. 16/38

17 Vous veillerez particulièrement à ce que la ou les catégories de contrôles (Véhicules Légers et/ou Véhicules lourds) concernées par la sanction à titre conservatoire soient clairement identifiées. Vous devrez enregistrer la sanction à titre conservatoire sur le registre national des installations de contrôle. CHAPITRE 4 - AGREMENT DES INSTALLATIONS AUXILIAIRES 1. GENERALITES Un réseau de contrôle technique agréé peut utiliser des installations auxiliaires situées dans des locaux abritant des activités de réparation et/ou de commerce automobile. Une convention de mise à disposition à titre onéreux doit être passée entre le réseau exploitant et l entreprise de commerce et/ou de réparation automobile abritant l installation auxiliaire. Les particularités pour l agrément d une installation auxiliaire par rapport à un centre de contrôle sont que l installation doit : - assurer une meilleure couverture géographique ; - répondre aux besoins des usagers ; - permettre la réduction des déplacements des véhicules lourds ; - faire l objet d un avis favorable de l OTC. L agrément d une installation auxiliaire ne peut être délivré qu au réseau de contrôle exploitant agréé à titre provisoire ou définitif. Une même installation auxiliaire : - ne peut être rattaché qu à un seul réseau agréé ; - pourra être disposée d un numéro d agrément pour le contrôle des véhicules légers et d un numéro d agrément pour le contrôle technique des véhicules lourds, sous réserve qu elle respecte les exigences réglementaires définies : par le II de l article R du code de la route ; par l arrêté du 18 juin 1991 modifié pour le contrôle technique des véhicules légers ; par l arrêté du 27 juillet 2004 pour le contrôle technique des véhicules lourds. 2. RAPPELS REGLEMENTAIRES Le numéro d agrément de l installation auxiliaire présent dans les archivages doit être celui mentionné sur la notification d agrément (8 caractères). Il est rappelé qu une installation auxiliaire ne peut être exploitée que si sa décision préfectorale d agrément peut être présentée à toute réquisition. Ceci exclut donc tout début d activité en l absence de ce document. Aucun numéro d agrément provisoire ne peut être délivré. L agrément d une installation auxiliaire pour le contrôle technique des véhicules lourds est délivré pour une durée de 4 ans renouvelable 17/38

18 3. PROCESSUS D AGREMENT OU DE MODIFICATION D AGREMENT D UNE INSTALLATION AUXILIAIRE 18/38

19 Commentaires associés au logigramme ci-dessus (1) Réception du dossier d agrément installation auxiliaire Pour une demande d agrément ou de modification d agrément d une installation auxiliaire, le dossier doit être déposé en trois exemplaires (Pour les pièces à fournir, se reporter au tableau cidessous) : - 1 original préfecture ; - 2 copies pour la DRIRE et l OTC. Motifs de demande ou de modification Demande d agrément Demande d agrément après annulation du n d agrément * Changement de dénomination sociale de l établissement abritant l installation auxiliaire Aménagement des locaux sans changement de localisation Changement de représentant légal de l établissement qui abrite l installation auxiliaire Pièces à fournir Contrôle Technique Véhicules Légers Arrêté du 18 juin 1991 modifié Dossier conforme au Chapitre IV 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre IV 1 de l arrêté - La demande d agrément (1 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Un justificatif d existence l égale de la personne morale (2 du I chapitre IV de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie de la convention de mise à disposition (3 du I chapitre IV de l annexe VII de l arrêté). - Attestation d audit favorable (4 du I chapitre IV de l annexe VII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (5 du I chapitre IV de l annexe VII de l arrêté). - Justificatif d existence légal de moins de trois mois (2 du I du chapitre IV de l annexe VII de l arrêté) Contrôle Technique Véhicules Lourds Arrêté du 27 juillet 2004 Dossier conforme au Chapitre IV 1 de l arrêté Dossier conforme au Chapitre IV 1 de l arrêté - La demande d agrément (1 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - La copie de la notification d agrément du réseau à jour (4 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - L engagement du demandeur (3.a du I chapitre II de l annexe VII l arrêté). - Attestation d audit favorable (2 du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté) ; - Plans, description de l organisation et des moyens (3 a du I chapitre II de l annexe VII de l arrêté). - Lettre d information du réseau exploitant indiquant l identité du représentant légal. * Ce cas couvre le changement de la dénomination (ou raison sociale) sans changement d exploitant. C est à dire la modification du nom de l entreprise sans modification de la forme juridique (il n y a pas de modification du n d identification au registre de commerce et des sociétés sur le KBIS). (2) Examen du dossier par l OTC pour avis et mise à jour registre L avis de l Organisme Technique Central porte sur la constitution du dossier de demande d agrément. En outre, l Organisme Technique Central fournit à la préfecture pour chaque demande d avis : - les coordonnées des installations de contrôle de véhicules agréés sur votre département et sur les départements limitrophes ; - l activité annuelle de chaque installation et son activité moyenne / jour d ouverture ; - un comparatif de l activité moyenne mensuelle et par jour d ouverture des centres de du département par rapport aux moyennes régionales et nationales. 19/38

20 (3) Décision de la préfecture La préfecture décide de la suite à donner (favorable ou défavorable) à la demande d agrément en fonction, notamment : - de l avis OTC ; - de l avis de la DRIRE ; - des informations en sa possession, concernant d éventuelles mesures administratives prises à l encontre de l installation auxiliaire, au titre de son activité dans le contrôle technique ; - des informations fournies par l Organisme Technique Central au niveau de l activité des installations de contrôle du département par rapport aux moyennes régionales et nationales Des vérifications ou des documents complémentaires peuvent être demandés en vue de s assurer de la conformité de l installation aux dispositions législatives et réglementaires. Nota 1 : Le II de l article R du code de la route précise que l agrément ne peut être délivré que si l avis de l OTC est favorable. Nota 2 : La préfecture n a pas à étudier la valeur réglementaire des pièces à caractère technique qui sont présentées. Ceci est essentiellement de la responsabilité du réseau qui a effectué l audit initial de l installation auxiliaire. Elle dispose en la matière de l avis de la DRIRE et de l Organisme Technique Central. (4) Mise à jour du registre et impression de la décision préfectorale d agrément de l installation La préfecture enregistre sa décision favorable, détermine une date d effet de la notification et imprime à partir de l application la notification de la décision de d agrément de l installation auxiliaire (modèle annexe III-A). (5) Impact sur le numéro d agrément de l installation La préfecture vérifie l impact de la modification vis-à-vis de l agrément conformément au tableau ci-après et si les exigences relatives à une demande d annulation éventuelle ont été respectées : Types de modification Motifs Suites données Changement de rattachement Changement de réseau** Annulation de l agrément en cours. Nouvelle demande d agrément à réaliser Changement de localisation de l installation à l intérieur du même département Changement de dénomination commerciale Changement de locaux avec changement d adresse. Changement de nom de la société exploitant l établissement abritant sans changement du numéro d identification RCS du KBIS. Annulation de l agrément en cours Nouvelle demande d agrément à réaliser Notification de modification sans annulation 20/38

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES Transports INSTRUCTION TECHNIQUE A 1/12 SOMMAIRE 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION... 1 2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES... 1 3. DEFINITIONS ET ABREVIATIONS... 2 4. DOCUMENTS A PRESENTER... 2

Plus en détail

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables,

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables, Arrêté du 21 décembre 2007 relatif à l agrément des experts ou organismes qualifiés pour évaluer la conception et la réalisation de systèmes ou sous-systèmes ferroviaires nouveaux ou substantiellement

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

Certificat d urbanisme

Certificat d urbanisme MINISTÈRE CHARGÉ Demande de Certificat d urbanisme N 13410*02 1/4 Vous pouvez utiliser ce formulaire pour : Connaître le droit de l urbanisme applicable sur un terrain Savoir si l opération que vous projetez

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Santé Publique La Sous Direction de la Réglementation et du Contrôle des Professions de Santé Tél : 71 561 032 CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession

Plus en détail

PREFET D'ILLE-ET-VILAINE ARRETE D'AUTORISATION

PREFET D'ILLE-ET-VILAINE ARRETE D'AUTORISATION DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Service Eau et Biodiversité PREFET D'ILLE-ET-VILAINE ARRETE D'AUTORISATION Agrément n 35-2011-00121 portant agrément d'une entreprise réalisant des

Plus en détail

10 Dhou El Kaada 1425 22 Décembre 2004 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17

10 Dhou El Kaada 1425 22 Décembre 2004 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 82 17 Décret exécutif n 04-415 du 8 Dhou El Kaada 1425 correspondant au 20 décembre 2004 fixant les conditions de délivrance des autorisations d exercice

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Le Professionnel (raison

Plus en détail

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction 11 rue Francis de Pressensé - 93751 La Plaine Saint-Denis Cedex - France -T. +33 (0)1 41 62 80 11 - F : +33 (0)1

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION Projet de décret pris pour l'application de la loi n 62-12 relative à l'organisation de la profession de conseiller agricole Le projet de ce présent décret s inscrit dans le cadre

Plus en détail

R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne

R.C. Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICE REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : VERIFICATIONS PERIODIQUES PAR UN BUREAU

Plus en détail

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE PRÉFET DES ARDENNES Direction départementale des territoires Service Sécurité et bâtiment durable Accessibilité ddt-accessibilite@ardennes.gouv.fr NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS

Plus en détail

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction Gestion de votre candidature - version 1 du 15 septembre 2004 Page 1 sur 8 SOMMAIRE Gestion de votre candidature et de son instruction

Plus en détail

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 8 avril 2011 N 1001/ANSSI/SR NOR : PRM D 1 2 0 1 2 9

Plus en détail

en Île-de-France l Ordre des architectes

en Île-de-France l Ordre des architectes l Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous sommes heureux que vous nous ayez fait part de votre volonté d enregistrer ou de renouveler votre prestation de services à l Ordre des Architectes d Île-de-France.

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Professionnel de l automobile» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de l'aube Préambule - Le Professionnel de l automobile

Plus en détail

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ;

CONVENTION-TYPE. le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; CONVENTION-TYPE Entre le Groupement d intérêt public «Agence nationale de la recherche» (ci-après l ANR), situé 1 rue Descartes, Paris (75005) ; et le Titulaire «Dénomination sociale» «Forme juridique»

Plus en détail

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin,

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin, 1 Direction départementale des Territoires du Bas-Rhin PREFET DU BAS-RHIN Service Environnement et Gestion des Espaces 14, rue du Maréchal Juin BP 61003 67070 STRASBOURG CEDEX ARRETE PREFECTORAL portant

Plus en détail

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008 Direction des prestations familiales Circulaire n 2008-002 Paris, le 16 janvier 2008 Mesdames et Messieurs les Directeurs et Agents Comptables des Caf Certi Cnedi Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 31 juillet 2013 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 13 sur 122 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Décret n o 2013-690 du 30 juillet 2013 relatif au transport de personnes avec conducteur NOR : INTA1311124D

Plus en détail

POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE

POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE Polynésie française : la chronique juridique des notaires TEXTES Délibération n 87-138 AT du 23 décembre 1987 (JOPF du 7 janvier

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT D EXPLOITATION D UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT, À TITRE ONÉREUX, DE LA CONDUITE DES VÉHICULES À MOTEUR ET DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE

DEMANDE D AGRÉMENT D EXPLOITATION D UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT, À TITRE ONÉREUX, DE LA CONDUITE DES VÉHICULES À MOTEUR ET DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE DIRECTION DE L ACCUEIL DU PUBLIC, DE L IMMIGRATION ET DE LA CITOYENNETE Service de la citoyenneté, de la circulation et des professions réglementées Bureau des usagers de la route PRÉFET DU VAL D OISE

Plus en détail

COMMENT OBTENIR LA CARTE DE COMMERÇANT ÉTRANGER?

COMMENT OBTENIR LA CARTE DE COMMERÇANT ÉTRANGER? COMMENT OBTENIR LA CARTE DE COMMERÇANT ÉTRANGER? Sauf dérogation, les étrangers qui désirent exercer une activité industrielle, commerciale ou artisanale en France doivent être titulaires d une carte d

Plus en détail

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS)

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS) Préfecture Secrétariat général Direction de la Réglementation Et des Libertés Publiques Bureau de la Réglementation Et des Elections PREFET DE L OISE DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

ARRÊTE N 01/0096/MINESUP DU 07 Décembre 2001 Fixant les Conditions de Création et de Fonctionnement des Institutions Privées d Enseignement Supérieur.

ARRÊTE N 01/0096/MINESUP DU 07 Décembre 2001 Fixant les Conditions de Création et de Fonctionnement des Institutions Privées d Enseignement Supérieur. ARRÊTE N 01/0096/MINESUP DU 07 Décembre 2001 Fixant les Conditions de Création et de Fonctionnement des Institutions Privées d Enseignement Supérieur. LE MINISTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR, VU la Constitution

Plus en détail

DEMANDE D INSCRIPTION SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCE OU DE REASSURANCE

DEMANDE D INSCRIPTION SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCE OU DE REASSURANCE DEMANDE D INSCRIPTION SOCIETE DE COURTAGE D ASSURANCE OU DE REASSURANCE Numéro d immatriculation La société de courtage est-elle déjà immatriculée au Registre des intermédiaires en assurance au titre d

Plus en détail

DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE

DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE Consulter le site : www.interieur.gouv.fr QUOI? La loi n 2011-267 du 14 mars 2011 d orientation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Décret n o 2008-321 du 4 avril 2008 relatif à l examen des caractéristiques génétiques

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment ses articles 8-4 et 125 (alinéa 2);

Vu la Constitution, notamment ses articles 8-4 et 125 (alinéa 2); Décret exécutif n 97-154 du 3 Moharram 1418 correspondant au 10 mai 1997 relatif à l'administration des biens immobiliers. p.13 Le Chef du Gouvernement, Sur le rapport du ministre de l'habitat; Vu la Constitution,

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de Préambule - Raison sociale

Plus en détail

S Y N D I C AT D E L E M B AL L AG E I N D U S T R I E L E T D E L A L O G I S T I Q U E AS S O C I E E (S E I L A)

S Y N D I C AT D E L E M B AL L AG E I N D U S T R I E L E T D E L A L O G I S T I Q U E AS S O C I E E (S E I L A) SYNDICAT DE L EMBALLAGE INDUSTRIEL ET DE LA LOGISTIQUE ASSOCIEE (S E I L A) 6 2, r u e d e T u r b i g o 7 5 0 0 3 P A R I S Tél. : 01 44 78 00 50 Fax : 01 44 78 00 55 Internet : www.seila.fr - E.Mail

Plus en détail

QUALIFICATION ET FORMATION DES CONDUCTEURS DE VEHICULES LES NOUVELLES REGLES. Les nouvelles règles en détail

QUALIFICATION ET FORMATION DES CONDUCTEURS DE VEHICULES LES NOUVELLES REGLES. Les nouvelles règles en détail IR du 10 juillet 2009 QUALIFICATION ET FORMATION DES CONDUCTEURS DE VEHICULES LES NOUVELLES REGLES Rappels des obligations de formation actuelles : - FIMO (formation initiale minimale obligatoire) pour

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. relative au cerfa n 14880*01. Contrôle médical de l aptitude à la conduite des conducteurs et des candidats au permis de conduire

NOTICE EXPLICATIVE. relative au cerfa n 14880*01. Contrôle médical de l aptitude à la conduite des conducteurs et des candidats au permis de conduire N 51676#02 NOTICE EXPLICATIVE relative au cerfa n 14880*01 Contrôle médical de l aptitude à la conduite des conducteurs et des candidats au permis de conduire 1 Qui est concerné? Le contrôle médical de

Plus en détail

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives,

La Commission de Contrôle des Informations Nominatives, DELIBERATION N 2012-99 DU 25 JUIN 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE PAR LA

Plus en détail

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2001-3024 Date : 24 AOUT 2001

CIRCULAIRE DERF/SDC/C2001-3024 Date : 24 AOUT 2001 Direction : de l espace rural et de la forêt Sous-direction : du cheval Bureau : des courses et du pari mutuel Adresse : 3, rue Barbet-de-Jouy 75349 Paris 07 SP Suivi par : Pascal SARTRE CIRCULAIRE DERF/SDC/C2001-3024

Plus en détail

LE 12 SEPTEMBRE 2011 16H00

LE 12 SEPTEMBRE 2011 16H00 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES Mission Régionale Achats 1 place Saint Etienne 31038 TOULOUSE Cedex 9 05.34.45.33.03. MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES MISE A DISPOSITION DE BERCEAUX DANS DES

Plus en détail

LA CONDUITE DE VEHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES ET DE TRANSPORT DE VOYAGEURS FORMATIONS OBLIGATOIRES : FIMO/FCO

LA CONDUITE DE VEHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES ET DE TRANSPORT DE VOYAGEURS FORMATIONS OBLIGATOIRES : FIMO/FCO HYGIENE ET SECURITE LA CONDUITE DE VEHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES ET DE TRANSPORT DE VOYAGEURS FORMATIONS OBLIGATOIRES : FIMO/FCO REFERENCES : Directive n 2003/59 du Parlement européen du 15 juillet

Plus en détail

Activités privées de sécurité

Activités privées de sécurité cerfa N 13851*01 Activités privées de sécurité Demande d autorisation préalable afin d accéder à une formation délivrant l aptitude professionnelle d agent privé de sécurité Demande d autorisation provisoire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES AGENCES DE VOYAGES & DE TOURISME CATEGORIE «A»

CAHIER DES CHARGES DES AGENCES DE VOYAGES & DE TOURISME CATEGORIE «A» CAHIER DES CHARGES DES AGENCES DE VOYAGES & DE TOURISME CATEGORIE «A» Arrêté du Ministre du Tourisme du 9 novembre 2006, portant approbation du cahier des charges relatif à l exercice de l activité d agence

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE. «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «Expert en automobile rattaché à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de Seine-et-Marne - Le Professionnel

Plus en détail

Arrêté PL modifié REVISION 06 (30/09/2010) 1 / 156 CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES LOURDS

Arrêté PL modifié REVISION 06 (30/09/2010) 1 / 156 CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES LOURDS Arrêté PL modifié REVISION 06 (30/09/2010) 1 / 156 CONTROLE TECHNIQUE PERIODIQUE DES VEHICULES LOURDS Arrêté PL modifié Révision 06 du 30 09 2010 Arrêté PL modifié REVISION 06 (30/09/2010) 2 / 156 SOMMAIRE

Plus en détail

Demande de carte professionnelle

Demande de carte professionnelle Demande de carte professionnelle Live VI du code de la sécurité intérieure Ce formulaire vous permet d effectuer votre demande de carte professionnelle dématérialisée. Valable cinq ans, la carte professionnelle

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

ARRETE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE,

ARRETE MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE, REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU TRAVAIL ET DE LA REFORME ADMINISTRATIVE DIRECTION GENERALE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTNUE ET DES STAGES ARRETE ANNEE 2005 N 015/MFPTRA/DC/SGM/DGFPCS/DAROP

Plus en détail

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER Vu le Code de l'éducation Vu les statuts de l'université de Montpellier Vu le Règlement Intérieur de l'université de Montpellier PREAMBULE

Plus en détail

Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement)

Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement) Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement) Livre VI du code de la sécurité intérieure Décret n 2009-137 du 9 février 2009 modifié Ce formulaire vous permet d obtenir

Plus en détail

Une autorisation préalable en

Une autorisation préalable en Demande d autorisation préalable ou d autorisation provisoire afin d accéder à une formation délivrant l aptitude professionnelle d agent privé de sécurité Vous souhaitez Accéder à une formation afin d

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ Le Président du Conseil régional des Pays de la Loire le code général des collectivités territoriales et notamment les articles L 4211-1 et

Plus en détail

Vu le code du sport, partie législative, notamment ses articles L.221-2, L. 232-5 et L.232-15,

Vu le code du sport, partie législative, notamment ses articles L.221-2, L. 232-5 et L.232-15, Délibération n 54 rectifiée des 12 juillet 2007 et 18 octobre 2007 Portant modalités de transmission et de gestion des informations de localisation des sportifs faisant l objet de contrôles individualisés

Plus en détail

Art. 5. - L'agrément du courtier d'assurance est subordonné aux conditions suivantes: a) Pour les personnes physiques:

Art. 5. - L'agrément du courtier d'assurance est subordonné aux conditions suivantes: a) Pour les personnes physiques: Décret exécutif n 95-340 du 6 Joumada Ethania 1416 correspondant au 30 octobre 1995 fixant les condition d'octroi et de retrait d'agrément, de capacités professionnelles, rétributions et de contrôle des

Plus en détail

ANNEXE n 1 REGLEMENT DE GESTION DE LA LISTE D ATTENTE ET D ATTRIBUTION DE POSTES D AMARRAGE BASSIN DE PLAISANCE DE CAEN

ANNEXE n 1 REGLEMENT DE GESTION DE LA LISTE D ATTENTE ET D ATTRIBUTION DE POSTES D AMARRAGE BASSIN DE PLAISANCE DE CAEN ANNEXE n 1 REGLEMENT DE GESTION DE LA LISTE D ATTENTE ET D ATTRIBUTION DE POSTES D AMARRAGE BASSIN DE PLAISANCE DE CAEN Article 1 : OBJET Le présent règlement a pour objet de définir les règles de fonctionnement

Plus en détail

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises

Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Aptitude professionnelle des conducteurs professionnels affectés au transport de marchandises Objet : Arrêté royal du 4 mai 2007 relatif au permis de conduire, à l aptitude professionnelle et à la formation

Plus en détail

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2012-128 DU 23 JUILLET 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU

Plus en détail

LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES

LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES PARIS, le 3 décembre 2003 DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES

Plus en détail

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C.

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C. 06-2014 Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes Règlement de consultation R.C. La procédure de consultation utilisée est le MAPA, en application de l article

Plus en détail

Permis d exploitation et de la concession minière

Permis d exploitation et de la concession minière Permis d exploitation et de la concession minière CODE: CS/10 DERNIERE ACTUALISATION: Novembre 2012 DESCRIPTION: L exploitation minière se définit comme l ensemble des travaux géologiques et miniers par

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie :

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie : Tunis, le 10 octobre 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- O B J E T / Participation des résidents au capital de sociétés non résidentes établies en Tunisie. Le Gouverneur de

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE A LA CERTIFICATION D OPERATEUR DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS. Prénom et nom du candidat à la certification : (à compléter)

DOSSIER DE CANDIDATURE A LA CERTIFICATION D OPERATEUR DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS. Prénom et nom du candidat à la certification : (à compléter) DOSSIER DE CANDIDATURE A LA CERTIFICATION D OPERATEUR DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Prénom et nom du candidat à la certification : (à compléter).... Merci de compléter ce dossier, d y joindre les pièces demandées,

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

1. Identification de l entreprise

1. Identification de l entreprise Ministère chargé des transports Demande de modification d autorisation d exercer ou d inscription au registre (1) : arrêté du 28 décembre 2011 (JO du 30 décembre 2011) Transporteur public routier de marchandises,

Plus en détail

REGLEMENT DU STAGE. Vu l arrêté du Ministre des finances du 26/07/1991 portant approbation du code des devoirs professionnels des experts comptables,

REGLEMENT DU STAGE. Vu l arrêté du Ministre des finances du 26/07/1991 portant approbation du code des devoirs professionnels des experts comptables, REGLEMENT DU STAGE Vu la loi n 88-108 du 18/08/1988 portant refonte de la législation relative à la profession d Expert Comptable, et notamment l article 12, Vu le décret n 89-541 du 25 Mai 1989 fixant

Plus en détail

Accessibilité des ERP/IOP * de 5 e catégorie aux personnes handicapées

Accessibilité des ERP/IOP * de 5 e catégorie aux personnes handicapées Accessibilité des ERP/IOP * de 5 e catégorie aux personnes handicapées Pourquoi et comment remplir son Agenda d Accessibilité Programmée (Ad AP) SYNOPSIS DE RAPPEL DES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES LES 6

Plus en détail

PREFECTURE DE LA MARNE DEMANDE D INSCRIPTION A L EXAMEN DU CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI (CCPCT) - ANNEE 2015 -

PREFECTURE DE LA MARNE DEMANDE D INSCRIPTION A L EXAMEN DU CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI (CCPCT) - ANNEE 2015 - PREFECTURE DE LA MARNE DEMANDE D INSCRIPTION A L EXAMEN DU CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI (CCPCT) - ANNEE 2015 - - Article 3 de l arrêté du 3 mars 2009 relatif aux conditions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau R 2 SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Instruction DGOS/R 2 n o 2010-333 du 9 septembre

Plus en détail

VISITE MEDICALE DEVANT UN MEDECIN AGREE CONSULTANT HORS COMMISSION MEDICALE. C1 C C1E CE (ancien EC)

VISITE MEDICALE DEVANT UN MEDECIN AGREE CONSULTANT HORS COMMISSION MEDICALE. C1 C C1E CE (ancien EC) PERMIS DE CONDUIRE Direction de la réglementation et des libertés publiques - bureau de la circulation Palais Lantivy cours Napoléon - 20188 AJACCIO CEDEX 9 04 95 11 11 39 (Permanence téléphonique du lundi

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Décret n o 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR : ESRS0905375D

Plus en détail

Date limite de réception des offres : Vendredi 6 novembre 2015 à 16H00

Date limite de réception des offres : Vendredi 6 novembre 2015 à 16H00 MARCHE 3/2015 Aménagement d une plateforme Pédagogique Règlement de Consultation (RC) Date limite de réception des offres : Vendredi 6 novembre 2015 à 16H00 La procédure de consultation utilisée est la

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION -RC-

REGLEMENT DE CONSULTATION -RC- - Ville de La Glacerie - MArché en Procédure Adaptée (MAPA) - Art.28 du CMP T R AV AU X D ENTRETIEN DES COUVERTURES B AT I M E N TS CO MMUNAU X - AN N E E 2014 REGLEMENT DE CONSULTATION -RC- DATE LIMITE

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2005-10

CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2005-10 Tunis, le 14 juillet 2005 CIRCULAIRE AUX ETABLISSEMENTS DE CREDIT N 2005-10 Objet : Tenue et administration des comptes de certificats de dépôt et des comptes de billets de trésorerie. Le Gouverneur de

Plus en détail

Demande de. Permis de démolir. Dpt Commune Année N o de dossier

Demande de. Permis de démolir. Dpt Commune Année N o de dossier Demande de Permis de démolir N 13405*01 1/2 * Informations nécessaires à l instruction du permis Informations nécessaires en application de l article R. 431-34 du code de l urbanisme Vous pouvez utiliser

Plus en détail

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers LIVRE III- PRESTATAIRES TITRE 3- AUTRES PRESTATAIRES CHAPITRE 5- CONSEILLERS EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT. Monsieur / Madame, ou son représentant légal, Nom et prénom : Adresse :

CONTRAT DE MANDAT. Monsieur / Madame, ou son représentant légal, Nom et prénom : Adresse : CONTRAT DE MANDAT ENTRE LES PARTIES, Monsieur / Madame, ou son représentant légal, Nom et prénom : Adresse : Téléphone : Date de naissance : D une part, ci-après dénommé «le mandant» ET ASSOCIATION DU

Plus en détail

I LE CONTEXTE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE

I LE CONTEXTE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE Au printemps 2013, le Président de la République a souhaité, dans le cadre du choc de simplification, que soit renversé le principe en vigueur depuis la publication de la loi du 12 avril 2000, dite loi

Plus en détail

La loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a :

La loi n 2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales a : Logo «Orange» Logo Département CONVENTION relative à la contribution financière d Orange au Fonds de Solidarité pour le Logement prise en charge des dettes des services Fixe, Internet et Mobile Entre :

Plus en détail

DEMANDES D AUTORISATION - D AGRÉMENT DES SOCIÉTÉS - DIRIGEANTS QUI EXERCENT DÉJÀ DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ

DEMANDES D AUTORISATION - D AGRÉMENT DES SOCIÉTÉS - DIRIGEANTS QUI EXERCENT DÉJÀ DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ DEMANDES D AUTORISATION - D AGRÉMENT DES SOCIÉTÉS - DIRIGEANTS QUI EXERCENT DÉJÀ DES ACTIVITÉS PRIVÉES DE SÉCURITÉ Consulter le site : www.interieur.gouv.fr DE QUOI S AGIT-IL? QUOI? La loi n 0-67 du 4

Plus en détail

MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE TRAVAUX DE MODIFICATION DE LA CUISINE DU RESTAURANT SCOLAIRE PASSAGE DE LIAISON FROIDE EN CUISINE TRADITIONNELLE

MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE TRAVAUX DE MODIFICATION DE LA CUISINE DU RESTAURANT SCOLAIRE PASSAGE DE LIAISON FROIDE EN CUISINE TRADITIONNELLE DEPARTEMENT D INDRE ET LOIRE COMMUNE DE BOURGUEIL MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE TRAVAUX DE MODIFICATION DE LA CUISINE DU RESTAURANT SCOLAIRE PASSAGE DE LIAISON FROIDE EN CUISINE TRADITIONNELLE REGLEMENT

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2013-129 DU 27 NOVEMBRE 2013 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DECLARATIONS DE TRAITEMENTS AUTOMATISES D INFORMATIONS NOMINATIVES CONCERNANT

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale numéro

Plus en détail

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité)

Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Les différents recours et leurs délais (Contrôle de Légalité) Présentation : Réunion ADS du 10 avril 2008 1 Les recours à l égard des permis (permis de construire, permis de démolir, permis d aménager)

Plus en détail

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com Déclaration simplifiée à la CNIL Informatique embarquée www.data-mobiles.com 2 La déclaration simplifiée à la CNIL se fait en se connectant sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr Pour faire votre

Plus en détail

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES.

DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. DECRET N 2000-05/PM/MCAT PORTANT REGLEMENTATION DES AGENCES ET BUREAUX DE VOYAGES. LE PREMIER MINISTRE, Sur Rapport du Ministre du Commerce, de L'Artisanat et du Tourisme VU La constitution du 20 Juillet

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 REGLEMENT INTERIEUR DES PROCEDURES ADAPTEES Article 28 du Code

Plus en détail

Date limite de réception des offres : Lundi 29 juin 2015 à 16H00

Date limite de réception des offres : Lundi 29 juin 2015 à 16H00 MARCHE 1/2015 Stabilisation et Aménagements du parking de l ENIM Règlement de Consultation (RC) Date limite de réception des offres : Lundi 29 juin 2015 à 16H00 La procédure de consultation utilisée est

Plus en détail

3. Votre dossier concerne

3. Votre dossier concerne Cer f apourpl usi eur sét abl i ssement set / ou pr océdur esl ongues 3. Votre dossier concerne Un seul ERP et votre demande concerne deux périodes de 3 ans soit 6 ans maximum (sous conditions) 1 trois

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA MODIFICATION DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS

Plus en détail

CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE

CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE CONVENTION D AUTORISATION D OCCUPATION TEMPORAIRE D UN LOCAL UNIVERSITAIRE PAR UNE ASSOCIATION ETUDIANTE Vu la Charte des associations étudiantes de l Université de Montpellier, Vu le règlement intérieur

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-110 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES

DELIBERATION N 2014-110 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES DELIBERATION N 2014-110 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT

Plus en détail

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D

DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D DECRET Décret n 2009-1789 du 30 décembre 2009 relatif au diplôme d expertise comptable NOR: ESRS0905375D Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de l enseignement supérieur et de la recherche,

Plus en détail

Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 6 Dossier de demande de transfert Opérateurs en Diagnostic Immobilier A retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification à transférer

Plus en détail

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2014-20 DU 4 FEVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Aptitude professionnelle des salariés et des dirigeants des entreprises exerçant des activités de surveillance

Aptitude professionnelle des salariés et des dirigeants des entreprises exerçant des activités de surveillance Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE SOCIAL/EMPLOI/F ORMATION Date : 21/02/07 N Juridique : 13.07 N Social : 11.07 Activités Privées de Sécurité de Surveillance et de Gardiennage.

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Information Secrétariat général SASFL Sous-direction du travail et de la protection sociale BOPSA 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP 0149554955 Instruction technique SG/SASFL/SDTPS/2014-720 08/09/2014

Plus en détail

CONTROLEUR DE CLASSE EXCEPTIONNELLE DES SERVICES TECHNIQUES

CONTROLEUR DE CLASSE EXCEPTIONNELLE DES SERVICES TECHNIQUES GUIDE D INSCRIPTION EXAMEN PROFESSIONNEL CONTROLEUR DE CLASSE EXCEPTIONNELLE DES SERVICES TECHNIQUES DU MINISTERE DE L INTERIEUR au titre de l année 2016 SG/DRH/SDRF/BRPP/IT 10.08.2015 SOMMAIRE INSCRIPTION

Plus en détail

MJPM EXERCANT A TITRE INDIVIDUEL PROCEDURE D AGREMENT

MJPM EXERCANT A TITRE INDIVIDUEL PROCEDURE D AGREMENT Février 2013 MJPM EXERCANT A TITRE INDIVIDUEL PROCEDURE D AGREMENT Toute personne souhaitant exercer à titre individuel des mesures de protection des majeurs ordonnées par l autorité judiciaire doit être

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES SANS CHAUFFEURS * * * * PROCEDURE D AUTORISATION. La présente procédure d autorisation prend comme base juridique :

LOCATION DE VOITURES SANS CHAUFFEURS * * * * PROCEDURE D AUTORISATION. La présente procédure d autorisation prend comme base juridique : ROYAUME DU MAROC *** MINISTERE DE L'ÉQUIPEMENT ET DU TRANSPORT Direction des Transports Routiers et de la Sécurité Routière LOCATION DE VOITURES SANS CHAUFFEURS * * * * PROCEDURE D AUTORISATION La présente

Plus en détail

Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d infractions sexuelles ou violentes (FIJAIS)

Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d infractions sexuelles ou violentes (FIJAIS) Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d infractions sexuelles ou violentes (FIJAIS) Circulaire de la DACG n o CRIM 08 16/Q du 29 octobre 2008 concernant l application de l article 42 de la

Plus en détail