Sopralène Flam. Usines : Strasbourg (67) Louv iers (27) Av ignon (84) Vu pour enregistrement le 28 juillet 2000

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sopralène Flam. Usines : Strasbourg (67) Louv iers (27) Av ignon (84) Vu pour enregistrement le 28 juillet 2000"

Transcription

1 Avis Technique 5/ Annule et remplace l Avis Technique 5/ Revêtement d étanchéité de toitures Elastophène Flam Sopralène Flam Titulaire : Société SOPREMA 14, rue de Saint- Nazaire F Strasbourg Cedex Tél. : Fax : Internet : r Usines : Strasbourg (67) Louv iers (27) Av ignon (84) Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n 5 Toitures, couv ertures, étanchéités Vu pour enregistrement le 28 juillet 2000 Pour le CSTB : J.-D. Merlet, Directeur Technique Bulletin des Avis Techniques n 413 (octobre 2000) Secrét ariat de la c ommission des Avis T echniques CSTB, 4, avenue du Rec teur-poincar é, Paris Cedex 16 Tél. : Fax : I nter net : Toute représe ntation o u repro ductio n de ce doc ument faite sans l e conse ntement du CSTB est ill icite. Elle co nstitue u ne contrefaç on au se ns de la l oi du 1 1 mars CSTB 2000

2 Le Groupe Spécialisé n 5 "Toitures, Couvertures, Etanchéités" a examiné, le 24 janvier 2000, le revêtement d étanchéité de toitures FLAM - SOPRALENE FLAM fabriqué et commercialisé par la Société SOPREMA. Il a formulé, sur ce système, l'avis Technique ci-après, qui annule et remplace l Avis Technique n 5/ Cet Avis a été formulé pour les utilisations en France Européenne. 1. Définition succincte 1.1. Description succincte du procédé Revêtement d étanchéité bicouche à base de feuilles manufacturées en bitume modifié par SBS, mises en œuvre par soudage Destination Le procédé s emploie s ur : Toitures inaccessibles ou toitures tec hniques, Toitures accessibles aux piétons ou aux véhicules, Toitures accessibles aux piétons avec protection par dalles sur plots Identification des constituants L étiquetage des rouleaux comporte le nom du fabricant, le nom commercial de la feuille, les dimensions, le code de fabrication, les conditions de st oc kage. 2. AVIS 2.1. Domaine d'emploi accepté Identique au domai ne proposé par le Dossier t echnique Appréciation sur le procédé Aptitude à l'emploi sécurité au feu Dans les lois et règlements en vigueur, l es dis positions à considérer pour les toitur es proposées ont trait à la tenue au feu venant de l'ext é- rieur. On peut estimer que les toitur es sous protection lourde sont susceptibles d'un class ement M.O. Par référence au " Protoc ole d'application de l'arrêt é du 10 septembre 1970 du Ministère de l intérieur relatif à la classification des couvertures en matériaux combusti bles par rapport au danger d'incendi e résultant d'un f eu extérieur", Cahier du CSTB 2463 décembre 1990, le classement de tenue au f eu des revêtements apparents autoprotégés par feuille métallique est M 1. Le s yst ème c onstit ué en 1 ère couche d une feuille de la gamme ou FLAM (sauf feuilles HR) ou SOPR ALENE FLAM 180 et en 2 ème couc he de la feuille (FLAM) 25 AR sur isolant homogène en laine mi nérale, perlite expansée fibrée ou verre cellul aire est classé T 30/ 1, pente 0 à 20 % s uivant PV CSTB Le s yst ème c onstit ué en 1 ère couche d une feuille de la gamme ou FLAM (sauf feuilles HR) ou SOPR ALENE FLAM 180 ou SOPRALENE FLAM S et en 2 ème couche de la feuille FLAM 25 AR FE sur is olant homogène en laine minéral e, perlite expans ée fibrée ou verre cellul aire est classé T 30/1, tout es pent es sui vant PV CSTB Le système constitué des feuilles FLAM 25 ou SOPRALENE FLAM 180 AR FE soudé sur lai ne minérale, est class é T 30/1, sans limitations de pente suivant PV C STB et ext ensions 91/ 3 et 91/4. Le cl assement des DALDECOR et des PR ESTIDALLE en protec tion sur plots n'est pas c onnu. prévention des accidents lors de la mise en œuvre ou de l'entretien Elle peut être nor malement assurée. isolation thermique Le procédé per met de s atisfaire à la réglement ation c oncer nant la constructi on neuve. Il ne limit e pas la résistance t her mique des isol ants supports pl us que l eur pr opre Avis Technique. accessibilité de la toiture L'emploi des revêtements autopr otégés doit êtr e réser vé aux t oitures non acc essibles, et aux toit ures tec hniques en prenant les dispositions prévues par le Dossier T echnique, paragraphe 7.5. La feuille SOPRALENE FLAM 180 AR peut être utilisée en chemin de circulation ou en z one t echnique, en apparent. L'emploi en t oitures acc essibles est subordonné à la mis e en place d'une prot ection lourde dure selon DTU 43.1; Les revêtements{ FLAM (FLAM) 25} et { FLAM 25 SOPRALEN E FLAM 180 ALU} peuvent être utilisés comme support direct de dalles sur plots, la pression admise est indiquée sur le tabl eau 6 du D ossier Tec hnique. L'isolant s upport peut impos er une limit e plus basse Durabilité - Entretien Dans le domai ne d'emploi pr opos é, la durabilité du revêtement d'étanchéité FLAM - SOPRALENE FLAM autoprotégé peut être appréciée comme supérieure à 10 ans sur toit ures plates et inclinées. Dans le cas de toitures de pente nulle, la durabilité du même revêtement peut être éval uée comme également satisf aisante. la durabilité du revêtement d'étanchéité FLAM - SOPRALENE FLAM sous protection lourde rapportée peut être appréciée comme au moins équivalente à celle des revêtements multicouches traditionnels employés dans les mêmes conditions. L'épaisseur de la protection meuble est au minimum de 4 c m. Sous isolation inversée, l'évaluation précédent e s'applique à condition que le revêtement soit de classe L3 en résistance au poinçonnement statique, et que l'on utilise la couche de désolidarisation prévue par le système d'isolation inversée sur multicouche ; cett e couc he n est pas à prévoir lorsque le revêt ement est avec une couche ardoisée. entretien Cf. nor mes DTU série 43. C e revêtement peut être facilement réparé en c as de bl essure accident elle, s auf s ous prot ection dure sc ellée Fabrication et contrôle Effect uée en usine, la fabrication relève des tec hniques classiques de la transfor mati on des bitumes Comprenant l'autoc ontr ôle néc essaire, elle ne comporte pas de risque partic ulier touchant la const anc e de qualité Mise en œuvre La mis e en œuvre est fait e par les entreprises d'ét anc héité qualifiées. Sous c ett e condition, elle ne prés ent e pas de dif ficulté. La Soci été SOPREMA apporte son assistance technique sur demande de l'entreprise de pose Classement FIT Le class ement performanciel F IT est donné par le tabl eau 1 ci-après Cahier des Prescriptions Techniques Dans le cas d une réfection sur tôles d acier ner vurées, compte tenu de la modification de la NF P (DTU 43.3) édition 1995, il appartient au Maître d'ouvrage ou à son représentant de faire vérifier au préalable la stabilité de l'ouvrage dans les conditions de la NF P (DTU 43.3) édition 1995 vis à vis des risques d accumulation d eau, notamment compte tenu des dispositions existantes concernant les pentes des versants, les pentes des noues et aux évac uations pluviales. 2 5/

3 Conclusions Appréciation globale L'utilisation du procédé dans le domaine d'emploi accepté (cf. paragraphe 2.1) et c omplét é par le Cahier des Prescripti ons Techniques, est appréciée f avorablement. Validité 5 ans, venant à expiration le 31 j anvier Pour le Groupe Spécialisé n 5 Le Président Claude DUCHESNE 3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé Dans le cas d une réfecti on sur support bois, on appliquera des dispositions analogues à celles décrites au chapitre du présent Avis. L emploi des DALDECOR ou PRESTIDALLE est li mité à une exposition au vent équivalente à une pressi on de 4091 Pa (pressi on en angle de t oiture pour un bâti ment f ermé de hauteur 20 m en z one 3 site expos é sel on l e modific atif n 2 de D écembre 1999 aux règles NV 65. Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n 5 Christian LYONNET Tableau 1 Classement FIT première couche F LAM 25 ou F LAM S 25 ou 25 F LAM 25 HR ou F LAM S 25 HR ou 25 HR F LAM ou F LAM S ou F LAM ou SOPRALENE FLAM 180 ou SOPRALENE F LAM S ou FLAM 25 deuxième couche ou FLAM ou FLAM AR ou FLAM 25 AR ou FLAM 25 AR FE ou FR deuxième couche SOPRAL ENE FLAM S3 AR FLAM 180 ou FLAM 180 AR ou FLAM 180 AR FE ou FR FLAM 180 ALU F5 I3 T 4 F5 I5 T 4 F4 I2* T4 F4 I2* T4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I3 T 4 F5 I5 T 4 F4 I2 T 4 F4 I2 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I3 T 4 F5 I4 T 4 F5 I5 T 4 F5 I3 T 4 F5 I3 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 SOPRALENE FLAM UNILAY F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 I2* provisoirement toléré comme équivalent à la classe I2 T4 devient T2 lors de l'emploi d'une colle SOPRACOLLE 300 N, ou d'une sous-couche bitume oxydé, ou d'un collage bitume dans le revêtement

4 Dossier Technique établi par le demandeur A. Description 1. Généralités 1.1. Principe Le s ystème FLAM - SOPRALENE FLAM permet de constituer des revêtements d étanchéité bicouches, homogènes, soudabl es, en bitume modifié par élastomère SBS, apparents pour toitures-terrasses et toitur es inclinées, ou s ous prot ection lourde rapportée, ou s ous isol ation invers ée. Les feuilles de la couche supérieure comportent soit un grésage ou un film sur les 2 faces, soit un grésage ou un film en sous-face et une autoprotection en surface (ardoise). L interface avec la couche inférieure doit obligatoirement pr ésenter un parement filmé sur l une des deux couc hes Organisation de la mise en œuvre Elle est assurée par les entreprises d étanchéité qualifiées. Une assistanc e tec hnique peut être demandée à la Soci été SOPR EMA Entretien L entretien des t oitures est c elui prescrit par les nor mes-dtu de la série Destination et domaine d emploi 2.1. Généralités Les règles et clauses sui vantes : normes - DTU de la série 43 ; Conditions Générales d Emploi des Dalles de Toiture en Béton Cellulaire Autoclavé Armé (cahier du CSTB Octobre 1987) ; Règles Professionnelles pour la Réfection Complète des Revêt e- ments d Etanc héité de Toitures -Terrasses ou Inclinées ; Règles Professionnelles pour la Conc eption et l a Réalisation des Toitures - Terrasses destinés à la Retenue des Eaux Pluviales non modifiées par le présent Avis Technique s ont applicables. Les tableaux 1 à 8 résument les conditions d utilisation. Leur emploi doit prendre en compte les règles propres aux éléments porteurs et aux panneaux isolants supports qui peuvent af fect er le domaine d utilisation Composition des revêtements de base Les normes NF P (DTU 43. 3) et NF P (DTU 43. 4) définissent la constitution des revêtements bicouches à base de bitume modifi é par él astomèr e SBS dont notamment les s ystèmes soudés (sans EAC) dénommés (S1), (S2).(S7). Ces dénominations s ont portées en t ête des tableaux qui définiss ent les s yst èmes Cadre d utilisation Revêtements apparents sur toitures inaccessibles (cf. tabl eaux 1A et 1B) Revêtements apparents sur toitures techniques (ou zones techniques) (cf. tabl eau 2) Revêtements sous protection rapportée pour toitures non accessibles ou techniques (cf. tabl eau 3) Revêtements sous protection dure pour toitures accessibles (cf. tabl eau 4) Revêtements sous protection en dalles sur plots pour toitures accessibles aux piétons (cf. tabl eaux 5 et 6) 3. Prescriptions relatives aux supports 3.1. Généralités Les él éments porteurs : béton, béton cellulaire, bois, acier et l es supports sont conf ormes aux prescriptions des normes - DTU ou des Avis Techniques les concernant Supports en maçonnerie Sont admis l es él éments porteurs et supports en maçonnerie conformes à la NF P ( DTU 20.12) et non traditionnels bénéficiant d un Avis Technique f avorable pour c et empl oi. La préparation des supports et l e pont age des joints s ont ef fect ués c onf ormément aux prescriptions des NF P (DTU 43.1) et NF P (DTU 43.2) et des Avis Techniques ; les pontages peuvent être réalisés avec une bande de largeur de 20 cm en feutre 36S s ous-facé kraft ou 20 AR ou 25 AR, dispos ée c ôté kraft ou ardoisage vers le s upport Supports en dalles de béton cellulaire autoclavé armé Sont admises les dalles armées bénéfici ant d un Avis Technique favorable. Le support est mis en œuvre confor mément aux Conditions générales d emploi des dalles de t oiture en bét on c ellulaire aut oclavé armé (Cahier du CST B 2192, Octobre 1987). On s e reportera à ce document, not amment pour le traitement des joints et la constitution des pare- vapeur en cas d isolation t her mique compl ément aire Supports en bois et panneaux dérivés Sont admis les supports en bois massif et les panneaux dérivés du bois conformes aux prescriptions de la NF P (DTU 43.4). Sont également admis les s upports non traditionnels bénéficiant d un Avis Technique favorable. Préparation des supports : pour les revêtements indépendants : aucune préparation ; pour les revêtements adhérents sur sous couche clouée (revêtements B et D) et les revêt ements semi-indépendants (revêtements G et GT) elle comporte le clouage d une sous c ouche choisie au Les r ecouvr ements entre lès sont de 10 cm s ils ne sont pas soudés et de 6 cm lorsqu ils sont soudés. Le clouage utilise des clous à large tête, 10 mm au moins, à raison d un clou t ous les 33 c m, dispos és en quinconce sur toute la surface, et d un tous les 15 cm disposés sur les recouvrements si ceux-ci ne sont pas soudés. Dans le cas de recouvrements soudés, les fixations en quinconce sur toute la surface suffisent. pour les revêtements adhérents soudés, sur panneaux dérivés (cas de certains pare-vapeur et des revêt ements B, D, L, LT et M), elle comporte la réalisation de pont ages en 36S kraft ou en 20 ou 25 AR de 20 cm de largeur, disposés sur les joints de panneaux, la face kraft ou ardoisée sur le support. L application d un EIF (enduit d application à froi d) peut se f aire, elle n est pas obligatoire. pour les revêtements adhérents, collés sur panneaux déri vés (cas des revêtements N, O et NT), elle comporte : - la réalisati on des pont age en 36 S kraft ou en ELASTO PHENE 20 ou ELASTO PHENE 25 AR de 20 c m de largeur disposés sur les joints des panneaux, la f ace kr aft ou ardois ée s ur le support ; - l application d un EIF. 4 5/

5 3.5. Supports isolants non porteurs Le revêtement d étanc héit é n apporte pas de li mite à la résistance thermique des supports isolants. Sont admis les panneaux isol ants menti onnés dans l es t ableaux 1 à 5, le liège dans les conditions des NF P-DTU série 43, et les autres isolants dans les conditions de leur Avis T echnique partic ulier pour l emploi considéré Mise en œuvre du pare-vapeur Le t ableau 7 s applique au c hoi x et au principe de mise en œuvre de l écran pare-vapeur Mise en œuvre de l isolant Les panneaux isolants s ont mis en œuvre selon l une des tec hniques suivant es : - soit collés par EAC, - soit fixés mécaniquement selon NF P - DTU de la série 43, Conditions générales d empl oi des dalles de toitur e en béton cellulaire autocl avé ar mé et Avis Techniques partic uliers des isolants ; soit collés à froid, en un seul lit, jusqu à 5% de pente et s ous prot ection lourde - avec SO PRACOLLE 300 N à raison de 3 bandes de 4 cm par mètre ou 10 plots par m² (consommation : 500 g/ m² environ) ; - avec COLTACK à raison de 3 bandes de 2 cm par mètre (consommati on 200 à 250 g/ m² environ) ou 9 plots par m² (consommation : 250 à 300 g/ m² environ) ; soit, libres, en un s eul lit et sous protection rapportée pour les surfaces autorisées par l Avis Technique de l isolant, à l exclusion des toitures en tôles d acier nervurées ; soit, par toute autre technique visée favorablement par l Avis Technique de l isolant. Le t abl eau 8 s applique pour le choix des isolants et leur mode de mise en œuvr e, à condition que l Avis Technique de l isolant vise cette technique. les prescriptions de pose libre et de collage à froid sont précisées par l Avis Technique particulier de l isolant, les isolants polystyrène (PSE) et pol yuréthanne (PU) sont toujours en un seul lit de panneaux Cas particulier du polystyrène expansé La prot ection de la tranc he du panneau au droit des relevés ou émergences est prescrite par l Avis Technique particulier à l isolant. En variante, une bande aut o-adhési ve à froid, SOPRASOLIN, dével oppée 10 cm, est appliquée en f ond de gorge, ailes sensiblement égales. Le recouvrement de c es bandes est de 10 cm Supports constitués par d anciens revêtements d étanchéité Ce sont d anciennes étanchéités, type asphalte, multicouche tr aditionnel ou à base de bitume modifié pouvant être s ur diff érents supports (bois, maçonnerie, bét on c ellulaire, isolants sur les trois él éments porteurs précit és et sur aci er). Les critères de conser vation et de pr éparation de ces anciennes étanchéités sont définis dans les Règles prof essionnelles pour la réfec tion complète des revêtements d étanchéité de toitur es-terrasses ou inclinées (document C SNE de Septembre 1987). Les critères de conser vation et de préparation des autres éléments de la toiture (éléments porteurs, pare- vapeur, isol ant thermique, protection) respectent également ces règles. 4. Prescriptions relatives aux revêtements en partie courante 4.1. Composition des revêtements Le c hoi x du t ype de revêtement est opéré dans les t ableaux 1A, 1B, 2, 3, 4 et 5 en f onction de sa destination et de la nat ure de son support direct Règles de substitution Substitution par des feuilles en bitume élastomère Chaque feuille constitutive des revêtements de base décrits dans les tableaux 1A à 5 peut être remplacée par l une des f euilles de la gamme mentionnée aux paragraphes 10.2 et du chapitre MATERIAUX -, à condition de respecter les principes sui vants : - le classement FIT du r evêt ement qui en r ésulte doit être au moins égal à cel ui du revêtement de bas e ; - pour l es revêtements J ou JT, c ollés par SOPRACO LLE 300 N, la sous-fac e de la 1ère couche doit être sablée ; - pour les revêtements K-H2 KT-HT2 N NT ou O collés à l EAC, les deux fac es de la 1ère couche doivent être sablées ; - à l interface de deux couches, il doit toujours y avoir au moins un parement filmé (FLAM) ; - sous prot ection rapportée et sous isolation invers ée, la 2ème couche peut être ardoisée ; - en couche autopr otégée : SO PRALENE FLAM 180 ALU ne s empl oie que sur pente J 3 %. Il n est pas utilisé en zone technique ni dans le revêtement J Substitution par des feuilles en bitume élastomérique autoprotégés métal Consulter l Avis Technique ELASTOPHEN E FLAM SOPRALENE FLAM METAL Règles d inversion L inversion des deux couches des revêtements est admise sous protection rapportée lorsque la c ouc he s upérieure n est pas autopr otégée Mise en œuvre des revêtements en partie courante Dispositions générales La préparation des supports es t réalisée conf ormément au c hapitre Mise en œuvre de la couche inférieure La premi ère couche es t appliquée, sel on l e s ystème, comme i ndiqué ci-dessous : Système indépendant sous protection rapportée (types A et C ou E) Cas général Lorsqu il est prévu, l écran voile de verre est déroulé à sec, joints à recouvrements de 10 c m libres. La première c ouc he est dér oulée à sec, joints à recouvrements d au moins 6 c m s oudés Cas particulier du polystyrène expansé L écran voile de verre est déroul é à sec, joints à recouvrements de 10 cm libres. L écran ther mique es t un feutre 36S kraft, ou 20 AR ou 25 AR, il est déroulé à sec, joints à r ecouvr ements de 10 c m libres. La premi ère couche es t déroul ée à sec, joints à recouvrements de 6 cm au moins, soudés Système adhérent sous protection rapportée (types B et D ou F) Un EIF est appliqué sur le support lorsqu il est prévu dans les tableaux. La premi ère couche du revêtement est s oudée sur isolant apt e à cet usage, ou s oudée sur EAC (ou collée à l EAC lorsque les 2 faces sont grésées) à rec ouvrement de 6 c m au moins. Elle est soudée s ur maçonnerie de t ype A (béton monolithe), lorsque la résistance au poinçonnement et le repérage des défauts éventuels doi vent êtr e pri vilégiés. Les ouvrages ou parties d ouvrage c onc ernés sont, à titre d exemple : l es pénétrations près des s euils, le voisinage de locaux techniques, les protections carrelées de haut pri x, les aménagements diff érés, l es bassins et les rampes. Elle est soudée sur sous-couc he clouée sur bois et panneaux déri vés ou s oudée direct ement s ur panneaux dérivés du bois, après pontage (cf. 3.4) 5/

6 Système adhérent autoprotégé (types L - LT - M - N - NT - O) La premi ère couche du revêtement est s oudée sur isolant apt e à cet usage, ou s oudée sur EAC (ou collée à l EAC lorsque les 2 faces sont grésées) à rec ouvrement de 6 c m au moins. Elle est s oudée sur maç onnerie de t ype A (béton monolithe) préparé par EIF sur des ouvrages dont la surface ne dépasse pas 20 m². Elle est soudée directement sur panneaux déri vés du bois après pontage des joints des panneaux. Elle est collée à l EAC sur panneaux dérivés apr ès pontage des joints des panneaux et préparation par EIF Système semi-indépendant autoprotégé Cas de la sous-couche clouée (types G et GT) La première c ouc he du revêt ement est s oudée sur une sous-couc he clouée confor me au La sous-couc he est clouée selon le paragraphe 3.4, les rec ouvrements s ont de 6 c m au moins Cas du soudage sur écran perforé (types H1 et HT1) Le support est préparé avec un EIF, sauf cas précisés dans les tableaux. L écran AERISOL FLAM est déroulé à sec, le recouvrement est facultatif. L écran es t soudé en plei n sur 30 à 50 cm en périphérie des ouvrages et aut our des émergences. La première couche du revêtement est soudée en pl ein à recouvrements de 6 cm Cas des plots ou bandes de colle à froid (pente 20 %) (types J et JT) On utilise SOPRACOLLE 300 N sur supports béton, béton cellulaire, panneaux dérivés du bois, anciens revêtements, non imprégnés et secs. On dis pose, en évit ant les j oints de fractionnement : soit des plots de colle tous les 33 cm environ et en quinconce (consommation 500 g/m² environ) ; soit des bandes de 4 cm de largeur à raison de 3 bandes par mètre (consommation 500 g/m² environ). En périphérie et au pourtour des émergences, le doublement des plots ou bandes de colle doit être prévu sur environ 0, 50 m de l argeur. La première c ouc he du revêtement est obligatoirement sablée en sous-face, elle est déroulée sur les plots de colle. Les joints sont soudés Cas des plots d EAC sur SOPRAVOILE 50 (types K et KT) Ce système est utilisable sur supports en panneaux de polyuréthanne avec parement bitume VV ou al u-kraft de pente 5 % au plus, dans les limites d emploi prescrites par l Avis Technique de l isolant. L écran SOPRAVOI LE 50 est déroulé à sec, recouvrements d au moins 10 cm libres ; Les plots d EAC, d un diamètre d environ 20 c m, sont dispos és au centre de chaque panneau. La première c ouc he du revêtement est obligatoirement sablée 2 f aces, elle est déroulée s ur les plots de colle. Les joints sont s oudés ou collés à l EAC Cas du collage à l EAC sur écran perforé (types H2 et HT2) Ce système est utilisable sur supports en panneaux de polyuréthanne avec parement bitume VV, dans l es limites d emploi prescrites par l Avis Technique de l isolant : L écran AERISOL AR ou le papier perforé est déroulé à sec, le recouvrement est fac ultatif ; La première couche du revêtement, obligatoirement s ablée sur les 2 faces, est c ollée en plein à l EAC sur l écran perforé Mise en œuvre de la couche supérieure La seconde couc he est soudée, joints à recouvrement d au moins 6 cm, décal és d au moins 10 cm par rapport à c eux de l a couche inf é- rieure ou croisés. Fixations en tête : des fixations conformes aux normes-dtu de la série 43 sont obligatoires en têt e des l és de la couc he autoprotégée (4 fixations par mètre linéaire) pour les pentes supérieures ou égales à : 40% dans le cas des revêt ements sans EAC, 20 % sur supports isolants surfacés par EAC et revêtements comportant une couche d EAC. De plus, dans les cas de pentes supérieures à 100 % et quel que soit le support, ou bien le revêt ement comporte une ar mat ure pol yes ter non tissé ou composite, ou bi en la longueur des lés de la couche autoprotégée est limit ée à 5 m Mise hors d eau En fin de journée ou en cas d i ntempéries, l ouvrage en cours de réalisation doit êtr e mis hors d eau, c est à dire à l abri de tout risque de pénétrati on d eau sous l es couches déj à réalisées. A c et effet notamment : les panneaux isolants sont recouverts par au moins la première couche du revêtement les équerres de renf ort sont soudées le long de toutes les émergences, sur la première couche et sur le relief préalablement préparé la partie courante int errompue doit être fer mée : - en la raccordant sur le pare- vapeur s il existe un isolant (avec une bande d ELASTO PHENE (FLAM) 25 soudée s ur le pare- vapeur et sur le revêtement de partie c ourant e, par exemple) - en la s oudant sur son support sur environ 10 c m de large en l absenc e d isol ant. on doit veiller à ce que l eau ait toujours la possibilité de s évacuer sans accumulation. 5. Protection des parties courantes 5.1. Protection meuble La prot ection meuble est réalisée c onformément aux dispositions de la norme-dtu de l a série 43 concernée, l épaisseur est de 4 c m au moins, quelle que soit la résist anc e thermique du support isolant Protection dure La protec tion est r éalisée confor mément aux dispositi ons de la NF P (DTU 43.1) 5.3. Isolation inversée Sont admis les panneaux isolants qui bénéficient d un Avis Tec hnique en isol ation inversée. L Avis Tec hnique précise : la nature de la couche de désolidarisation éventuelle entre le revêtement et l isolant ; sont admis les écrans NTS 170 et SOPRAFILTRE. Cette couche n est pas nécessaire si la couche de surface du revêtement est autoprotégée par ardoisage ; les caractéristiques de la protection ; la pression admise au niveau de l isolant Protection par dalles sur plots Principe La mise en œuvre du dallage sur plots s effectue directement sur le revêtement, selon tabl eau 6 en res pec tant les prescriptions de la NF P (DTU 43.1), ou sur l isolation inversée en respectant les indications de l Avis Technique de l isolant, notamment pour ce qui concerne les dimensions. Elle relève des travaux d étanchéité et doit être réalisée dans le délai le plus court possible, afin d éviter qu une circulation trop intense ne vi enne endommager le revêtement avant la pose de la protecti on. Si pour différentes r aisons, il n est pas possible de réaliser t out ou partie de la protecti on en dalles sur plots, d autr es dispositions doi vent être prises, par exemple la r éalisati on d une pr otecti on provisoire Pose des plots On utilise des plots de base W 20 cm au moins (cf ). Ils sont posés et réglés directement sur le revêtement ou sur l isolation inversée. Un s yst ème de rotation de vis permet l e réglage en hauteur, entre 50 et 150 mm. Le l ong des r eliefs, les dalles sont pos ées en léger débord sur des plots entiers (ce qui oblige à supprimer deux ailett es de réglage d écartement en rive, quatre en angle). Le porte-à-faux ne doit pas exc éder 12 cm par rapport à l axe du plot. 6 5/

7 5.4.3.Pose du caillebotis Un caillebotis peut être prescrit par les Documents Particuliers du Marché. Sous le caillebotis, le relevé est nécessairement réalisé avec autoprotection alumini um (dispositi on non admis e sous DALDECOR) ou chape ATLAS AR. Le talon dépasse le caillebotis d au moins 10 cm Pose des dalles Les dalles préf abriquées sont posées conformément aux pr escriptions de la NF P (DTU 43.1). les découpes sont fait es à la scie à disque ; les éléments après coupe doi vent présenter une largeur au moins égale à la moitié de l eur longueur ; les coupes biaises doi vent être étudiées spécialement. Au droit des entrées pl uviales, les dalles doi vent être repérées et facilement amovibles Cas des dalles en béton Elles sont confor mes à la nor me XP P Cas des DALDECOR ou PRESTIDALLE la pose s eff ectue de la même façon qu au 5.44 ; les DALDECOR sont solidarisées entre elles par une clavette ; l emploi des DALDECOR ou PRESTIDALLE est limité à une exposition au vent équivalente à une pression de 4091 Pa (pression en angle de toiture pour un bâti ment fermé de haut eur 20 m en zone 3 site exposé selon le modificatif n 2 de Décembre 1999 aux règles NV Dispositions concernant les jardinières rapportées Il y a lieu de se référer aux Règles prof essionnelles pour l aménagement des t oitures-terrasses j ardin de l a CSNE ou à l a NF P (DTU 43.1) 6. Relevés 6.1. Généralités Les reliefs et la protection en tête des relevés sont réalisés conformément aux normes-dtu de la série 43 c onc ernées. Les protections par bandes de solin doivent bénéficier d un Avis Technique favorabl e. Sur bois ou contre-plaqué, une sous-couc he clouée, en B.A.40 T V ou 50 TV, fi xée confor mément au 3.4 est préal ablement mise en plac e Cas du support de partie courante en polystyrène expansé La tranche des panneaux isolants doit êtr e prot égée c onf ormément au Le cas particulier du pol yst yrène expans é néc éssite la protecti on d un écran t hermique en partie c ourante, voir Étanchéité des relevés Les relevés sont réalisés conformément aux dispositions de la norme- DTU concernée. Les feuilles de relevés sont soudées à joints décalés par rapport à ceux de la partie courante, avec talons soudés sur le revêtement de la partie c ourante : de 10 cm minimum pour l équerre de renfort ou la première couche, soudée sur la couc he inf érieure; de 15 cm pour la 2 ème couche s oudée sur la couche s upérieure. Les revêtements des r elevés d ét anc héit é sont : soit constitués conf ormément aux dispositions des nor mes DTU de la série 43 ; soit particuliers ; ils ont alors la composition donnée aux paragraphes suivants Relevés autoprotégés pour : - terrasse inaccessibl e - terrasse technique - terrasse acc essible avec prot ection en dalles s ur plots, le niveau fini des dalles ét ant situé au-dess us du haut des relevés EIF (sur maçonnerie ou costières métalliques) ; EQUERRE DE RENFORT SOPRALENE, développé 25 cm ; Relevé en MAMMOUTH 50TV ALU FLAM, ou SOPRALAST 50TV ALU ou CUIVRE ou INOX, ou chape ATLAS AR, ou SOPRALENE FLAM 180 AR, ou SOPRALENE FLAM 180 ALU Relevés pour : - terrasse acc essible avec prot ection en dalles s ur plots, le niveau fini des dalles ét ant situé au-dess ous du haut des relevés - terrasse acc essible avec prot ection autre que dalles s ur plots Relevés protégés en dur EIF (sur maçonnerie) ; SOPRALENE FLAM S , ou SOPRALENE FLAM UNILAY ; MAMMOUTH 50 TV ALU FLAM, ou SOPRALAST 50 TV ALU, ou SOPRALENE FLAM S Relevés protégés par feuille inox (partie apparente limitée à 0,15 m) EIF (sur maçonnerie) ; SOPRALENE FLAM S , ou SOPRALENE FLAM UNILAY ; SOPRALAST 50 TV INOX Relevés protégés par profilé métallique EIF (sur maçonnerie) ; EQUERRE DE RENFORT SOPRALENE, développé 25 cm ; Relevé en MAMMOUTH 50 TV ALU FLAM, ou SOPRALAST 50 TV ALU, ou chape ATLAS AR, ou SOPRALENE FLAM 180 AR, ou SOPRALENE FLAM 180 ALU Protection en dur des relevés d étanchéité Les protecti ons s ont réalisées c onf ormément aux dispositi ons de la norme-dtu. 7. Ouvrages particuliers 7.1. Noues Elles sont réalisées de mani ère identique aux parti es courant es, quel que soit le type de toiture Chéneaux et caniveaux Le revêtement d ét anc héit é est réalisé conformément à la norme - DTU (43-1, 43-2, 43-4) conc ernée avec les matériaux sui vants : Fond et parois : Première couche : élément porteur en bét on : SOPRALENE FLAM S ou SOPRALENE FLAM UNILAY élément porteur en bois : - une sous-couc he clouée en BA 40 TV ou BA 50 TV, fi xée conformément au 3.4 est préalablement mis en œuvre - SOPRALENE FLAM S ou SOPRALENE FLAM UNILAY Deuxième couche : MAMMOUTH 50TV ALU F LAM ou SOPRALAST 50 T V ALU 7.3. Évacuations des eaux pluviales, pénétrations Ces ouvrages sont réalisés conformément aux dis positions de la norme - DTU conc ernée, avec une c ouc he de r enf ort sous la plati ne en 25. Ses di mensions sont telles qu elle dépasse la plati ne de 0,20 m minimum Joints de dilatation Les joi nts de dilat ation sont exéc utés confor mément aux dispositions de la nor me - DTU concernée ou de l Avis Tec hnique SOPRAJ OINT. 5/

8 7.5. Chemins de circulation et zones techniques Chemins de circulation sur revêtements apparents à autoprotection minérale Soudure d une chape SOPRALEN E FLAM 180 AR de couleur différente. Le renforcement s effec tue sur 1m environ Zones techniques sur revêtements apparents Le revêt ement de partie cour ant e est décrit tableau 2. En variante, les zones t echniques peuvent également être traitées comme les chemins de circulati on, sur t out e leur largeur Revêtements sous protection rapportée lourde meuble Le revêtement de partie courant e est décrit au t ableau 3. La protection est réalisée s uivant les prescripti ons de la norme - DTU de la série 43 c onc ernée ou, l e cas éc héant, de l Avis Tec hnique de l isolation inversée Rampes d accès aux parcs à véhicules Le revêtement FLAM FLAM est s oudé en plein s ur EIF. Les prot ections sont celles prescrites par la NF P 844 (DTU 43. 1). 8. Dispositions particulières 8.1. Au climat de montagne On se référer a aux dispositions de la NF P (DTU 43. 1) et au Guide des t oitures en cli mat de montagne cahier du C STB n 2267 de Septembre sous protection lourde le revêtement de partie courante est l e sui vant : F LAM F LAM La protec tion est : - soit des dalles sur pl ots. La haut eur des plots est de 100 mm au moins. Sont admises : les dalles en béton (cf. 5.45) de class e G 2 (résistant au gel/ dégel) de la norme XP P ; les PREST IDALLES (cf. 5.46) - soit une protec tion meuble en gravillon de 6 c m d épaiss eur. - soit une autre protection défine dans la NF P (DTU 43-1) ou dans le «guide des toit ures en cli mat de mont agne» avec une ét anchéité apparente l utilisation d un porte neige doit être retenue en suivant les prescriptions du «G uide des toit ures en climat de mont agne». Le revêtement de partie courant e est le s ui vant : F LAM F LAM S3 AR relevés Le revêtement est le sui vant : - EIF sur le s upport (sauf s ur isolant) - 1 ère couche : SOPRALENE F LAM S (ou SOPRALENE FLAM UNILAY) - 2 ème couche : SOPRALAST 50TV ALU CUIVRE ou INOX (ou SOPRALENE FLAM 180 AR) 8.2. Aux terrasses destinées à la rétention temporaire des eaux pluviales On se réf érera aux Règles Prof essionnelles pour la conception et la réalisation des t oitures terrasses destinées à la r etenue t emporaire des eaux pluvial es» ou à l a norme NF P (DTU 43.1). Le revêt ement de partie courante es t de t ype C ou D selon tableau 3, avec protec tion l ourde meuble. Les relevés comprennent : en 1ère couche : SOPRALENE FLAM S ; en 2ème couche : MAMMOUTH 50TV ALU FLAM (ou SOPRALAST 50TV ALU ou Cui vre ou INOX ou SOPRALENE FLAM 180 AR). 9. Entretien particulier aux terrasses protégées par dalles sur plots 9.1. Obligations de l utilisateur Nettoyer régulièrement la t errasse, enlever les mousses et végétations et ne pas laisser les joints entre dallett es s obstruer ; Une ou deux fois par an, déposer les dallettes amovibles (et uniquement ces dalles), repérées au-dessus des entrées pluviales ; vérifier le bon écoulement. Nettoyer les trop-pleins et grilles de protection et dégager les détritus au jet d eau, en évit ant tout efois de projeter de l eau au-dessus des relevés Interdits à l utilisateur Déposer lui-même le dallage, sans recourir à un spécialiste ; Installer des jardinières mobiles ou tout autre charge sans l autorisation du s yndic, qui doit indiquer les dispositions à prendre pour ce faire ; Fixer quoi que ce soit dans le dallage, par exemple pieds de parasol. Utiliser les piétements plats du commerce ; Faire du feu directement sur le dallage ; les barbecues doivent être mont és sur pieds et être équipés d une tôle de protection et d un bac à braises ; Déverser des produits agressifs (solvants, huiles, essences,...), ni sur la terrasse, ni dans les évac uations pluviales ; Modifier le revêtement de la terrasse par des ajouts ou des surcharges, sans l autorisation du s yndic. Toute modification est susceptible de créer des s urcharges, de réduire les hauteurs de seuils, de gêner le fonctionnement des joints. Des désordres pourraient en résulter, qui n engageraient que la responsabilité de l utilisateur. Tout proj et de trans formation d une t errasse doit être étudié par un spécialiste. 10. Matériaux Liants Liant ETF 2 en bitume élastomère SBS Il s agit du mélange ETF 2 conforme à la Directi ve UEAtc, en bitume SBS fillerisé à 35 % au plus, non ignifugé ou ignifugé (dénomination FE ou FR). Caractér istiques Valeur spécifiée à l état initial Valeur spécifiée après 6 mois à 70 C Ramollissement TBA 110 C 100 C Pénétrabilité à 25 C (indicatif) Températ ure limit e de pliage à fr oid Reprise élas tique t otal e après élongati on s ui vant XP P à 45 C - 5 C 100% 25% Liant en bitume élastomérique Caractér istiques Valeur à l état initial Valeur spécifiée après 3 mois à 70 C Ramollissement TBA 110 C 105 C Pénétrabilité à 25 C (facultatif) Températ ure limit e de pliage à fr oid 40 à C 0 C Feuilles manufacturées Composition et présentation La composition et la présentation des différentes feuilles intervenant dans le pr océdé s ont i ndiquées dans les t ableaux 9 et Caractéristiques des feuilles principales Elles sont indiquées dans les tableaux 11 et /

9 10.3. Autres matériaux en feuilles de la gamme SOPREMA 25 et cf. Avis Tec hnique 35 PY 180 SOPRALENE SOPRALENE 250 SOPRALENE FLAM UNILAY (AR) : cf. Avis Tec hnique Autres matériaux complémentaires Primaires ou enduits d imprégnation SOPRADERE : mélange de base bitumineuse et de sol vants volatils, avec incorporation d additifs améliorant l adhési vité. Extrait sec 40 % - conforme aux DTU de l a série 43 ; ELASTOCOL 500 : mélange de bas e bitume élastomère et de solvants volatils, avec incorporation d aditifs améliorant l adhési vité. Extrait sec 40 % - conf orme aux DTU de la s érie 43 ; ELASTOCOL 350 : émulsion de bitume-latex naturel. Extrait sec 45 % - conforme aux DTU de la s érie 43. EMULCO : émulsion de bitume modifié Bitume EA C Bitume oxydé EAC 85/ 25 pour pent es 3 % au plus ; Bitume oxydé EAC 100/40 pour pente 15 % au plus sur panneaux isolants, 50 % au plus sur autres supports ; Bitume oxydé EAC 110/30-125/ 30 pour toutes pent es Colles à froid SOPRACOLLE : Adhésif à froid composé de liant bitumineux, d agents adhési vants et de sol vants volatils - SOPRACOLLE 300 N Extrait sec : 75 % Composition : bitume élast omère 75 % - additifs et fillers 25 % - sur extrait s ec Densité : Temps de prise : progressif, dépend de l a t empérat ure Adhérence : après un séchage naturel de 7 j, deux feuilles sablées t ype SOPRALENE FLAM S assemblées entre elles au moyen de SOPRACO LLE 300 N prés entent une résist anc e à la traction per pendiculaire (5 mm/ min) 30 N/cm² et une résistanc e au pelage (100 mm/ min) 10 N/cm Présentation : bidons et poc hes plastiques extrudables Applicati on : manuelle pour les plots, par extrudeurs spéciaux (fournis) pour les bandes. Ne j amais appliquer à pleine s urface. - SOPRACOLLE 200 Extrait sec : 80 % Composition : bitume oxydé - additifs et fillers Densité : Temps de prise : progressif, dépend de l a t empérat ure Présentation : bidons de 25 Kg Applicati on : manuelle en plots ou bandes. Ne jamais appliquer à pleine surface. Ne s utilise que pour le collage des isolants (sauf PSE) sous pr otecti on l ourde COLTACK Colle à froid, à base de bitume, d une résine pol yuréthane et de solvants volatils. - Caractéristiques : Masse volumique à 25 C : Kg/m3 Extrait sec : 88% Viscosité : (150 ± 40) Po Point d éclair (ASTM D 56) : 17 C Sec au t ouc her : < 6h Résistanc e maximale : 7 jours Résistanc e à l arrachement vertical - rupture dans l isolant 5mm/ min s ur 20 x 20 c m : - Conditionnement : bidons de 10 Kg et 25 Kg - Consommation indicati ve : 200 à 300 g/m² - Stabilité au stockage : 6 mois environ en conditionnement d origine non ent amé et étanc he. Stoc ker à l abri de la plui e Chemins de circulation et zones techniques SOPRALENE FLAM 180 AR (cf. tableaux 10 et 12) Écrans divers et sous-couches Écrans d indépendance SOPRAVOILE 100 : voile de verre 100 g/m² défini par le DTU Écrans de semi-indépendance AERISOL FLAM : 36S VVHR 2 fac es film thermof usible, épaisseur 1 mm, perforation défini e par la NF P (DTU 43.2) ; AERISOL AR : 36S VVHR perforé sous-facé par paillettes d ardoises, NF P , s emploie sous pare-vapeur ; SOPRAVOILE 50 : voile de verre 50 g/m² ; Papier perforé Sous-couches clouées pour préparation des supports en bois et dérivés Chape armée BA 40 TV ou BA 50 TV : NF P ; Chape armée BA 40 VV : NF P ; FLAM 25 ou 25 : cf. tableaux 9 et 11 ; SOPRAFIX HP : cf. Avis Tec hnique SOPRAFIX HPS Écrans pare-vapeur AERISOL FLAM ; AERISOL AR ; Feutre bitumé 36S ou c hape 40, NF P , 303, 307, 313, 314, 316 ; 25 ; BARAL : barrière à la vapeur aluminium-bitume, NF P ; VAPOBAC : voile de verre aluminium conforme au CC2 ; MAMMOUTH ALU FLAM : BA 40 TV alu, NF P ; MAMMOUTH ATLAS GS 4 : chape de bitume armé GVV 95 et aluminium 8/100 mm sablée 2 faces, liant bitume élastomérique. Epaisseur nominale 4,0 mm. S utilise comme barrière de vapeur sur locaux à forte et très f orte hygrométrie sous revêtements apparents ; Chape ATLAS AR : conf orme à la NF P , type 50 TV Th, sousface filmée : autoprotection aluminium ardoisage ; SOPRAVAP STICK ALU : membrane bitumineuse aut o-collante. Epaisseur minimale 1,0 mm. Armature composite alu- voile de pol yester située en surface. Sous-face prot égée par film siliconé détac hable ; SOPRAVAP STICK ALU S 16 : membrane bitumineuse autoc ollante. Epaisseur minimale 1,5 mm. Armature composite alu 70µ / grille de verre. Surface sablée, sous-face protégée par film siliconé dét achable. ; Écrans thermiques sur polystyrène Feutre bitumé 36S kraft : conf orme à la NF P ; 20 AR ou 25 AR Matér iaux pour relevés EQUERRE DE RENFORT SOPRALENE (SBS 35 PY 180) sous-face filmée, largeur 0,25 m - épaisseur mini male : 3,5 mm (classe L4) ; SOPRALENE FLAM S et SOPRALENE FLAM UNILAY ; MAMMOUTH 50 TV ALU FLAM : bitume armé 50 TV T h, NF P , sous-face filmée, épaisseur mini male : 3,5 mm ; Chape ATLAS AR : liant bitume élastomère NF P , s ous-face filmée, autoprotection alu ardoisage ; SOPRALAST 50TV ALU (TV Cuivre et TV INOX) : liant bitume élastomérique, NF P , sous-fac e filmée, épaisseur minimale : 3, 5 mm ; SOPRALAST AR : liant bitume élastomérique armature GVV 95 ardoisée, NF P , s ous-face filmée, épaisseur minimale : 3, 5 mm ; SOPRALENE FLAM 180 et 180 ALU et 180 AR ; SOPRASOLIN : bande auto-adhésive à base de bitume élastomère protégée par une f euille d aluminium de largeur 10 cm ; s utilise en protection des tranc hes des supports PSE. 5/

10 10.5. Matériaux pour protections Couches de désolidarisation Ecran NTS 170 : non-tissé de fibres s ynt hétiques 170 g/m² utilisé sous protecti on l ourde ou sous isol ation invers ée, c onforme à la NF P (DTU 43.1) Plots et dalles Plots : plots SOPREMA confor mes aux spécifications de la NF P (DTU 43.1) ; embase plei ne de diamètre 20 c m - autres plots conformes au DTU ; Dalles : - dallett es en bét on répondant aux spécifications - classe D2 (pour usage modéré sur terrasses privati ves) ou D3R (pour usage collectif ou public) de la norme XPP ; - DALDECOR : dalles en bois 50 x 50 c m, épaisseur 44 mm constituées de 7 lames de pin maritime de 67 mm : charge admissible : 250 kg/m² unifor mément répartie, traitement : protec tion d at taque biol ogique classe IV, conditi onnement : palettes de 28 m² (28 f ois 4 dalles), poids 490 kg, accessoires fournis : plaquet tes de s olidarisati on, les DALDECOR peuvent faire offic e de c aillebotis - PRESTIDALLE : dalles en bois d I PE 50 x 50 cm épaiss eur 40 mm constituées de 5 l ames de s urface ass emblées par vis inox (ou bichr omatée) : ne nécessit ent aucun trait ement de protection résistance au poinçonnement : Class e 14 module d élas ticité en fl exion à 12% : N/mm2 charge admissible : équivalent à D2 ou D3R s ui vant la nor me XPP fixations mécaniques sont conf ormes au 5.43 de la nor me NF P (DTU 41.2) conditi onnement : pal ettes de 10 dalles (25 m²) poids : 32 kg/ m² 11. Fabrication et contrôles de fabrication Les feuilles sont produites par la Société SOPREMA dans ses usines de Stras bourg (67), Louvi ers (27) et Avignon (84). Ces tr ois usines appliquent un sys tème d assurance de la qualité c onf orme à la norme ISO 9001 certifi é par l AFAQ. De pl us, l usine de Louviers applique un syst ème de Management Environnement confor me à la norme I SO certifié par l AFAQ. Le liant préparé en usine est maintenu à 200 C et dirigé vers les machines d enduction. Certaines armatures non-tissées et composites sont i mprégnées en bit ume oxydé, puis enduites entre deux c ylindres de réglage d épaiss eur. La f euille est ensuite refroidie, puis enroulée à dimensions. Nomenclature de l autocontrôle : Sur matières premières Bitume de bas e :- pénétrati on à 25 C - mélange témoin Elastomère : granulométrie GPC Ardoises : granulométrie coloris Armatures : - traction - poids Films métalliques : poids Sur bitume modifié TBA pénétr ation à25 C image UV Sur produits finis Epaisseur l ongueur largeur lisières poids Tenue à la chaleur Pliage à froi d Tenue de l autoprotection à sec Tenue de l autoprotection humide Retrait libre Caractéristiques méc aniques Vieillissement 12. Étiquetage FREQUENCE 1 certificat / li vraison 1 / s emaine 2 par t ype / an 1 certificat / li vraison 1 certificat / li vraison 2 par t ype / an 1 certificat / li vraison 1 certificat / li vraison 1 / post e / mac hine Permanent 1 / post e / mac hine 1 / post e / mac hine 1 / post e / s emaine 1 / post e / s emaine 1 / mac hine / semaine 1 / s emaine 2 / an (sur produits de t ype similaire) Tous les matériaux fournis sont étiquet és et portent les i ndications suivant es : appellation commerciale, dimensions, ou volume ou poids, conditi ons de s toc kage, consignes de s écurité, usine d origine. 13. Prévention des accidents On se reportera au manuel de la CSN E Prévention des risques professionnels sur les chantiers. De plus, on rappelle, préalablement à l utilisation d une flamme nue, il est obligat oire d éloigner d au moins 10 m tous les bidons de produits inflammables, vides, entamés ou neufs. O n cons ultera les fiches de données de séc urité rel ati ves à ces produits. B. Résultats expérimentaux Les justificati ons expériment ales ont été ét ablies par les laboratoires du CSTB et du demandeur selon les procédures des Guides UEAtc et des G uides t echniques du GROUPE Spéci alisé n 5. Les rapports d essais s ont l es sui vants : RE CSTB et essais de classement FIT de Cohésion et valeurs d adhérence du pare- vapeur MAMMOUTH ATLAS GS4 : rapport interne TD/CD-LABO 175/ 94. C. Références Le système FLAM SOPRALENE FLAM est utilisé depuis 1976 et a fait globalement l objet le plus de 30 millions de m² d applications. 10 5/

11 Tableaux du Dossier Technique Tableau 1A - Revêtem ents apparents sur toitures inaccessibles (1) SUPPORT DIRECT DU REVETEMENT PENTE : Cf. (2) Polyuréthann e : à parement admis sous revêt ement aut oprot égé Type G (3) sous-couc he clouée AR (S5) F4 I2*T 4 Typ e H1 AERISOL FLAM AR (S5) F4 I2*T 4 REVETEMENT DE BASE ET CLASSEMENT FIT SEMI-INDEPENDANT Typ e H2 AERISOL AR ou papi er perforé EAC (5) 25 AR (S6) F5 I3 T 2 Typ e J (9) 20% SOPRACOLLE 300N S 25 (4) 25 AR (S5) F4 I2*T2 Typ e K (10) 5% SOPRAVOILE 50 plots d EAC (5) 25 AR (S6) F5 I3 T 2 H2(6) K (6) Béton EIF H1 J Béton cellulaire EIF H1 J Bois G Panneau x dérivés du bois G J Anci en revêtement (cf. 3.6) : - asphalte apparent EIF H1 J - revêtement bitumineux avec aut oprot ection minéral e - revêtement bitumineux avec autoprotection métallique G (7) EIF H1 J G (7) H1 (8) J (8) 1. Les chemins ou aires de circulation sont admis, pour des pentes ne dépassant pas 50%, avec feuille complémentaire SOPRALENE FLAM 180 AR, soudée sur le revêtement (cf. 7.51) 2. Les pentes minimales des éléments porteurs doivent être conformes au texte concernant ceux-ci : - maçonnerie : NF P (DTU 20.12) - bois et panneaux dérivés : NF P (DTU 43.4) - béton cellulaire : Conditions Générales d Emploi - tôles d acier nervurées : NF P (DTU 43.3) 3. Une sous-couche clouée en chape de bitume oxydé (cf )confère le classement T2 au lieu de T4 4. La couche inférieure doit comporter une sous-face sablée. 5. La couche inférieure doit être sablée sur ses 2 faces et la couche supérieure doit comporter une sous-face filmée. 6. L Avis Technique de l isolant définit les éléments porteurs et les revêtements admissibles K et/ou H2. 7. Sur bois et dérivés 8. Après délardage de la feuille métallique. 9. Le revêtement J est limité à une dépression équivalente à la zone de vent 4, site exposé, bâtiment fermé, hauteur 20 m 10. Le revêtement K est limité à une dépression équivalente à la zone de vent 4, site normal, bâtiment fermé, hauteur 20 m I2* signifie : provisoirement toléré comme équivalent à I2. Le classement devient I2 si FLAM 25 est remplacé par FLAM 25 HR, ou si FLAM S 25 est remplacé par FLAM S 25 HR, ou si 25 est remplacé par 25 HR. Les cases blanches constituent des exclusions d emploi 5/

12 Tableau 1B - Revêtem ents apparents sur toitures inaccessibles (1) REVETEMENT DE BASE ET CLASSEMENT FIT ADHERENT SUPPORT DIRECT DU REVETEMENT PENTE : Cf. (2) Typ e L AR (S5) F4 I2*T 4 ou Typ e N EAC 25 (3) 25 AR F4 I2*T 2 Typ e M Elastophene Flam Elastophene Flam 25 AR (S6) F5 I3T 4 ou Typ e O EAC (3) 25 AR F5 I3T 2 Liège : - sur éléments porteurs béton ou béton cellulaire M (4) ou O - sur éléments porteurs bois et déri vés L (4)ou N M (4) ou O Perlite fibrée : - sur éléments porteurs béton ou béton cellulaire M (4) ou O - sur éléments porteurs acier, bois et dérivés L (4)ou N M (4) ou O Verre cellulaire : - sur élément porteur béton ou béton cellulaire M (4) ou O - sur élément porteur acier, bois et dérivés L (4) ou N M (4) ou O Laine min érale : de résist ance thermique Rth 2 m 2. C/W : - sur élément porteur béton ou béton cellulaire M (4) ou O - sur élément porteur : acier-bois et dérivés L (4) ou N M (4) ou O de résist ance thermique Rth 2 m 2. C/W : - sur tous éléments porteurs M (4) ou O Béton EIFL (5) EIFM (5) Panneaux dérivés du bois pontage L ou pontage EIF N pontage M ou pontage EIF O Anci en revêtement (cf. 3.6) : - asphalte apparent EIF L ou EIF N EIF M ou EIF O - revêtement bitumineux avec aut oprotection minér ale - revêtement bitumineux avec autoprotection métallique (6) L ou N (6) M ou O 1. Les chemins ou aires de circulation sont admis, pour des pentes ne dépassant pas 50%, avec feuille complémentaire SOPRALENE FLAM 180 AR, soudée sur le revêtement (cf. 7.51) 2. Les pentes minimales des éléments porteurs doivent être conformes au texte concernant ceux-ci : - maçonnerie : NF P (DTU 20.12) - bois et panneaux dérivés : NF P (DTU 43.4) - béton cellulaire : Conditions Générales d Emploi - tôles d acier nervurées : NF P (DTU 43.3) 3. La couche inférieure doit être sablée sur ses 2 faces et la couche supérieure doit comporter une sous-face filmée. 4. Sur panneaux isolants aptes à recevoir des revêtements soudés ; à défaut, panneaux courants surfacés par EAC avant soudage (ce surfaçage confère un classement T2 au lieu de T4, et il implique des fixations en tête des lès au-delà de 20% de pente). 5. Sur maçonnerie de type A uniquement et pour des surfaces limitées à 20 m Après délardage de la feuille métallique. I2* signifie : provisoirement toléré comme équivalent à I2. Le classement devient I2 si FLAM 25 est remplacé par FLAM 25 HR, ou si FLAM S 25 est remplacé par FLAM S 25 HR, ou si 25 est remplacé par 25 HR. Les cases blanches constituent des exclusions d emploi 12 5/

13 Tableau 2 - Revêtem ents app arents sur toitures techniqu es (ou zones techniqu es) (1) REVETEMENT DE BASE ET CLASSEMENT FIT SUPPORT DIRECT DU SEMI-INDEPENDANT ADHERENT REVETEMENT PENTE : Cf. (2) Typ e GT (3) sous-couc he clouée FLAM FLAM 25 AR (S7) F5 I5 T 4 Type HT1 AERISOL FLAM FLAM FLAM 25 AR (S7) F5 I5 T 4 Typ e HT2 AERISOL AR ou papi er perforé EAC (5) FLAM 25 AR (S7) F5 I5 T 2 Typ e JT ( 11) SOPRACOLLE 300 N FLAM S (4) FLAM 25 AR (S7) F5 I5 T 2 Typ e KT (12) p 5% SOPRAVOILE 50 plots d EAC (5) FLAM 25 AR (S7) F5 I5 T 2 Typ e LT FLAM FLAM 25 AR (S7) F5 I5 T 4 Typ e NT EAC (5) FLAM 25 AR F5 I5 T 2 Liège LT (6) NT Perlite fibrée LT (6) NT Polyuréthann e à parement admis sous revêt ement aut oprot égé HT2 (7) KT (7) Verre cellulaire EAC LT NT Laine min érale (7) LT (6) NT Béton EIF HT1 JT EIF LT (8) EIF NT (8) Béton cellulaire EIF HT1 JT Bois GT Panneau x dér ivés GT JT Pont age LT Pont age EIF NT Anci en revêtement (cf. 3.6) : EIF HT1 JT EIF LT EIF NT - asphalte apparent - revêtement bitumineux avec aut oprotecti on minéral e GT (9) EIF HT1 JT - revêtement bitumineux avec aut oprotecti on métallique GT (9) HT1 (10) JT (10) LT (10) NT (10) 1. Les zones techniques des toitures peuvent également être traitées de la même façon que les toitures inaccessibles avec feuille complémentaire SOPRALENE FLAM 180 AR, soudée sur le revêtement (cf. 7.53). 2. Les pentes minimales et maximales des éléments porteurs doivent être conformes au texte qui les concerne : - maçonnerie : NF P (DTU 20.12) - bois et panneaux dérivés : NF P (DTU 43.4) - béton cellulaire : Conditions Générales d Emploi - tôles d acier nervurées : NF P (DTU 43.3) Les pentes maximales sont les suivantes : - maçonnerie : 5% - tôles d acier nervurées : 5% - bois et panneaux dérivés : 7% - béton cellulaire : 7% 3. Une sous-couche clouée en chape de bitume oxydé ( ) confère le classement T2 au lieu de T4. 4. La couche inférieure doit comporter une sous-face sablée. 5. La couche inférieure doit être sablée sur ses 2 faces et la couche supérieure doit comporter une sous-face filmée. 6. Panneaux isolants aptes à recevoir des revêtements soudés : à défaut, panneaux courants surfacés par EAC avant soudage (ce surfaçage confère un classement T2 au lieu de T4). 7. L Avis Technique de l isolant définit les éléments porteurs et les revêtements admissibles. 8. Sur maçonnerie de type A uniquement et pour des surfaces limitées à 20 m². 9. Sur bois et panneaux dérivés. 10. Après délardage de la feuille métallique. 11. Le revêtement JT est limité à une dépression équivalente à la zone de vent 4, site exposé, bâtiment fermé, hauteur 20 m 12. Le revêtements KT est limité à une dépression équivalente à la zone de vent 4, site normal, bâtiment fermé, hauteur 20 m Les cases blanches constituent des exclusions d emploi 5/

14 Tableau 3 - Revêtements sous protection rapportée pour toitures non accessibles ou techniques TOITURES INACCESSIBLES REVETEMENT DE BASE ET CLASSEMENT FIT TOITURES OU ZONES TECHNIQUES SUPPORT DIRECT DU INDEPENDANT ADHERENT INDEPENDANT ADHERENT REVETEMENT PENTE 5% Cf. (1) Type A VV 100 ( 2) (S1) F5 I3 T 4 Typ e B (S3) F5 I3 T 4 Typ e C VV 100 ( 2) (S2) F5 I5 T 4 Typ e D (S4) F5 I5 T 4 Liège A B (3) C D (3) Perlite fibrée A B (3) C D (3) Verre cellulaire EAC refroidi A EAC B (4) EAC refroidi C EAC D (4) Polyuréthann e A C Pol yst yrène exp ansé 36 S kraft C (5) 36 S kraft C (5) (7) Laine min érale - sur élément porteur : béton ou bét on c ellulaire - sur éléments porteurs : acier-bois et dérivés Mousse RESOL sur éléments porteurs en acier A ou C (6) B ou D (3) (6) C (7) D (3) (7) A B (3) C D (3) A Béton A C EIF D (8) Béton isolation inversée (9) A A EIF D (8) Béton cellulaire A C Bois A sous-couc he clouée B (10) Panneaux dérivés du bois A sous-couc he clouée ou pontage B (10) Anci en revêtement (cf. 3. 6) - asphalte A C - bitumi neux A C - bitumi neux avec autoprot ection métallique C C sous-couc he clouée D (10) sous-couc he clouée ou pontage D (10) A B (11) C D (11) 1. Les pentes minimales des éléments porteurs doivent être conformes au texte qui les concerne : - maçonnerie : NF P (DTU 20.12) - bois et panneaux dérivés : NF P (DTU 43.4) - béton cellulaire : Conditions Générales d Emploi - tôles d acier nervurées : NF P (DTU 43.3) 2. Les Avis Techniques de certains isolants peuvent ne pas rendre obligatoire la mise en œuvre de l écran d indépendance VV Panneaux isolants aptes à recevoir des revêtements soudés : à défaut, panneaux courants surfacés par EAC avant soudage. Ce surfaçage confère un classement T2. 4. Dans le cas où la couche inférieure est collée, elle doit être remplacée par dans le revêtement B et par dans le revêtement D et la couche supérieure doit comporter une sous-face filmée. 5. Le 36 S kraft se place entre l écran d indépendance VV 100 et la couche inférieure de C. 20 AR ou 25 AR peut remplacer 36 S kraft. 6. A ou C en indépendance, B ou D en adhérence : défini selon les exigences de l Avis Technique de l isolant. 7. Si l Avis Technique de l isolant admet cet emploi en zones techniques. 8. Sur maçonnerie de type A et uniquement dans le cas d ouvrages particuliers (cf ) 9. Les protections admises par l isolant font l objet de son Avis Technique particulier. 10 Une sous-couche clouée en bitume oxydé (cf ) confère le classement T2 au lieu de T Après délardage de la feuille métallique. Les cases blanches constituent des exclusions d emploi 14 5/

15 Tableau 4 - Revêtements sous protection dure pour toitures accessibles (1) AUX PIETONS AUX VEHICULES (2) REVETEMENT DE BASE ET CLASSEMENT FIT SUPPORT DIRECT DU INDEPENDANT ADHERENT INDEPENDANT ADHERENT REVETEMENT PENTE DE 1 A 5% Type C VV 100 ( 3) (S2) Typ e D (S4) Typ e C VV 100 ( 3) (S2) Typ e D (S4) F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 Liège C D (4) Perlite fibrée C D (4) C D (4) Verre cellulaire EAC refroidi C EAC D (5) EAC refroidi C EAC D (5) Polyuréthann e C Pol yst yrène exp ansé 36 S kraft C (6) Béton C EIF D (7) C EIF D (7) Béton isolation inversée (8) A EIF D (7) Anci en revêtement (cf. 3. 6) - asphalte C C - bitumineux C C - bitumi neux avec autoprot ection métallique C D (9) C D (9) 1. Accessibles aux piétons, séjour et véhicules avec les protections dures prescrites par la NF P (DTU 43.1). Pour les protections par dalles sur plots directement posées sur l étanchéité, voir tableaux 5 et Voir paragraphe 7.6 pour les rampes d accès. 3. Les Avis Techniques de certains isolants peuvent ne pas rendre obligatoire la mise en œuvre de l écran d indépendance VV Panneaux isolants aptes à recevoir des revêtements soudés ; à défaut, panneaux courants surfacés par EAC avant soudage. Ce surfaçage confère le classement T2 au lieu de T4. 5. Dans le cas où la couche inférieure est collée, elle doit être sablée sur ses 2 faces et la couche supérieure doit comporter une sous-face filmée. 6. Le 36 S kraft se place entre l écran d indépendance VV 100 et la couche inférieure de C. 20 AR ou 25 AR peut remplacer 36 S kraft. 7. Sur maçonnerie de type A et uniquement dans le cas d ouvrages particuliers (cf ) 8. Les protections admises par l isolant font l objet de son Avis Technique particulier. 9. Après délardage de la feuille métallique. Les cases blanches constituent des exclusions d emploi 5/

16 Tableau 5 - Revêtements sous protection en dalles sur plots pour toitures accessibles aux p iétons REVETEMENT DE BASE ET CLASSEMENT FIT SUPPORT DIRECT DU INDEPENDANT ADHERENT INDEPENDANT ADHERENT REVETEMENT PENTE DE 0 A 5% Type C VV 100 ( 2) Typ e D Typ e E (1) VV 100 ( 2) 25 SOPRALENE FLAM 180 Typ e F (1) 25 SOPRALENE FLAM 180 ALU ALU (S2) F5 I5 T 4 (S4) F5 I5 T 4 F5 I5 T 4 Perlite fibrée C D (3) E F (3) F5 I5 T 4 Verre cellulaire EAC refroidi C EAC D (4) EAC refroidi E EAC F (4) Polyuréthann e C E Pol yst yrène exp ansé 36 S kraft C (5) 36 S kraft E (5) Béton C EIF D (6) E EIF F (6) Béton isolation inversée (7) A EIF D (6) E EIF F (6) Anci en revêtement (cf. 3. 6) - asphalte C E - bitumi neux C E - bitumi neux avec autoprot ection métallique C D (8) E F (8) 1. Les DALDECOR ne sont pas admises. 2. Les Avis Techniques de certains isolants peuvent ne pas rendre obligatoire la mise en œuvre de l écran d indépendance VV Sur isolant apte au soudage uniquement. 4. Dans le cas où la couche inférieure est collée, elle doit être sablée sur ses 2 faces. 5. Le 36 S kraft se place entre l écran d indépendance VV 100 et la couche inférieure. 20 AR ou 25 AR peut remplacer 36 S kraft. 6. Sur maçonnerie de type A et uniquement dans le cas d ouvrages particuliers (cf ) 7. Les protections admises par l isolant font l objet de son Avis Technique particulier 8. Après délardage de la feuille métallique. Les cases blanches constituent des exclusions d emploi 16 5/

17 Tableau 6 - Pr ession exer cée par les plots sur l e r evêt ement d ét anchéit é (N/cm2) CHARGE D EXPLOITATION (KG/M²) ET TYPES DE TERRASSE CONCERNES TYPE DE PROTECTION : PLOTS 20 CM DALLES Dalles en béton 50 x 50 x 5 c m (112 kg/ m 2 ) * Dalles en béton 40 x 40 x 4 c m Loggias de logements et d hôpitaux - Toitures-terrasses techniques et accessibles à usage privé - Espac es publics de surface < 50 m² - Expositions, c afés, restaurants, c antines, < 100 personnes - Loggias de c anti nes et bureaux - Balcons - Halles publiques (gares) - Lieux de s pect acle assis - Halles et coursi ves d hôpitaux - Usage scolaire - Lieux de s pect acle debout - Balcons d ERP - Coursives int érieures de logements 2,0 2,9 3,6 4,0 5,6 1,3 1,8 2,3 2,5 3,5 (94 kg/m 2 ) * Dalles en bois PRESTIDALLES 50 x 50 x 4 c m 1,5 2,2 3,0 3,4 5,0 (32 kg/m 2 ) Dalles en bois DALDECOR 50 x 50 x 4, 4 c m (16 kg/m 2 ) 1,3 2,1 * Poids approximatif NOTA : - Isolants utilisables : ceux bénéficiant d un Avis Technique visant favorablement l emploi sous dalles sur plots, dans la limite de pression admise par le dit Avis. - Sous climat de montagne : on tiendra compte des charges de neige. La contrainte maximale au niveau du revêtement ne dépassera pas 6 N/cm 2 ou celle admise par l isolant. Les DALDECOR ne sont pas admises. 5/

18 Tableau 7 - Constitution des écr ans p are-vapeur Elém ent porteur Hygrom étrie et chauffage des lo caux Pare-vapeur avec EAC Pare-vapeur san s EAC sou s protection lourde (1) (2) (3) Pare-vapeur san s EAC, sous revêtement app arent (2) (3) Cas courant EIF EAC 36 S EAC - soit EIF 25 soudé - soit EIF SOPRAVAP STICK ALU EIF 25 soudé Maçonnerie (4) Planchers chauf fants n assurant qu une partie du c hauffage ou cas courant en climat de montagne EIF EAC BARAL EAC - soit EIF BA 40 alu soudé - soit EIF SOPRAVAP STICK ALU S 16 EIF chape ATLAS AR s oudée (6) Locaux à forte hygrométrie et planc hers chauffants assurant la totalité du chauffage EIF AERISOL AR (5) EAC BARAL EAC - Soit EIF AERISOL FLAM (5) BA 40 al u soudé - Soit BA 40 al u collé par plots de Soprac olle 300 N (7), joints soudés EIF AERISOL FLAM (5) chape ATLAS AR soudée (6) Béton cellulaire (4) Se reporter aux Avis Techniques et aux Conditions G énér ales d Emploi - Soit EIF AERISOL FLAM (5) 25 soudé - Soit 25 collé par plots de SOPRACOLLE 300 N (7), joints s oudés - Soit EIF AERISOL FLAM (5) 25 soudé - Soit 25 collé par plots de SOPRACOLLE 300 N (7), joints s oudés pour pente 20% Bois et panneaux dérivés (4) 36 S cloué EAC (cf. NF P (DTU 43. 4)) - Soit 25 cloué, joints soudés - Soit 25 soudé en plein, s ur panneaux uniquement, après pont age des joints - Soit 25 cloué, joints soudés - Soit 25 soudé en plein, s ur panneaux uniquement, après pont age des joints Tôles d aci er ner vurées Se reporter à la NF P (DTU 43.3) Se reporter à la NF P (DTU 43.3) Se reporter à la NF P (DTU 43.3) 1. Sous protection lourde, le pare-vapeur sans EAC peut être également posé en indépendance avec les mêmes feuilles (sans EIF ni AERISOL FLAM) à joints soudés. La surface maximale de l ouvrage unitaire entre reliefs périphériques est celle prescrite par l Avis Technique de l isolant utilisé. En périphérie de la toiture et autour des émergences, le pare-vapeur est soudé sur EIF sur 30 cm au moins. 2. Les pare-vapeur sans EAC sont jointoyés soudés sur 6 cm au moins peut être remplacé par un BA Pontage des joints (cf. 3.2, 3.3 et 3.4) 5. L écran perforé est déroulé bord à bord ou à recouvrements de 5 à 10 cm. 6. MAMMOUTH ATLAS GS 4 peut remplacer la chape ATLAS AR 7. Même densité de collage que pour l isolant 18 5/

19 Tableau 8 - Choix et modes de fixation des panneaux isolants PSE NATURE SOUS ETANCHEITE AUTOPROTEGEE SOUS ETANCHEITE AVEC PROTECTION RAPPORTEE Polyuréthann e avec parements papier Polyuréthann e avec parement minéral Polyuréthann e avec parements voile de verre bitumé Polyuréthann e avec parements alukraft Liège Perlite fibrée - EAC - fixations mécaniques - EAC - fixations mécaniques - se reporter aux normes DTU de la série à EAC - fixations mécaniques Verre cellulaire - EAC - EAC Laine min érale Mousse r ésol (sur tôles d acier nervurées) - EAC - fixations mécaniques - fixations mécaniques particulières à l isolant - EAC refroidi - colle à fr oid : SOPRACOLLE 300 N COLT ACK - libre (1) - EAC - colle à fr oid : SOPRACOLLE 200 ou 300 N COLT ACK - EAC - colle à fr oid : SOPRACOLLE 200 ou 300 N COLT ACK - libre (1) - EAC - colle à fr oid : SOPRACOLLE 200 ou 300 N COLT ACK - libre (1) - EAC - colle à fr oid : SOPRACOLLE 200 ou 300 N COLT ACK - libre (1) -se reporter aux normes DTU de l a série à colle à fr oid : SOPRACOLLE 200 ou 300 N COLT ACK - EAC - colle à fr oid : SOPRACOLLE 200 ou 300 N COLT ACK - fixations mécaniques - libre (1) - EAC - colle à fr oid : SOPRACOLLE 200 ou 300 N COLT ACK - fixations mécaniques - libre (1) - fixations mécaniques particulières à l isolant (1) en un seul lit, pour les surfaces autorisées par l Avis Technique de l isolant à l exclusion des toitures en tôles d acier nervurées. 5/

20 Tableau 9 - Composition et présentation des feuill es 2 faces noires Film plastique thermofusible Armature voile de verre Armature polyester n.t Liant ETF 2 (g/m²) Bitume oxydé d imprégnation (g/m²) APPELLATIONS CODIFIEES ET COMMERCIALES 25 VV VV VV PY PY PY PY PY PY 180 FLAM 25 FLAM 25 HR FLAM S 25 FLAM FLAM S FLAM SOPRALENE FLAM 180 SOPRALENE FLAM S fac es 2 fac es (1) face s up. 2 fac es face s up. 2 fac es 2 fac es (2) 1 fac e (- 5%) (*) 140 (*) (- 5%) (- 5%) (- 5%) (- 5%) (-5%) (- 5%) (- 5%) (- 5%) Grésage (g/m²) Epaisseur nominale (mm) (tolérances %) Dimensions des rouleaux (m x m) Poids des rouleaux (kg) (indicatif) Destination 2,5 (-0) 2,5 (-0) 2,5 (-0) 2,5 (-0) 2,5 (-0) 2,5 (-0) 2,5 (-0) 2,9 (- 5) 3,5 (-0) 10 x 1 10 x 1 10 x 1 10 x 1 10 x 1 10 x 1 10 x 1 10 x 1 10 x re ou 2 e c ouc he s ous prot ection rapportée 1 re couche sous revêtement apparent (1) Existe en version 1 face filmée / 1 face sablée ( FLAM S 25 HR ) et en version 2 faces sablées ( 25 HR) (2) Existe en version face inférieure filmée, face supérieure sablée (SOPRALENE FLAM 180 S) * Armature composite polyester - verre Tableau 10 - Composition et présentation des feuilles autoprotégées APPELLATIONS CODIFIEES ET COMMERCIALES 25 VV 50 AR 25 VV 50 AR 30 VV 95 AR 35 PY 180 AR 35 PY 180 AL 25 AR FLAM 25 AR (FE) (FR) FLAM S3 AR SOPRAL ENE FLAM 180 AR (FE) (FR) SOPRAL ENE FL AM 180 ALU Faces avec film f usible Armat ure voile de verre Armat ure pol yest er n. t Liant ETF 2 (g/m²) (- 5%) (- 5%) (- 5%) (- 5%) Bitume oxydé d imprégnati on (g/m²) Grésage (g/m²) Ardoisage (g/m²) Alu 0, 08 mm Lisière de recouvrement (mm) Epaisseur nomi nale ( mm) (toléranc es %) en lisière hors ardoisage Dimensions des rouleaux (m x m) Poids des rouleaux (kg) (indicatif) Destinati on ajout er 1 kg en version AR FR AR signifie ardoise exist e en gris noir ou autre couleurs ,5 (-0) 2,5 (-0) 3,0 (-5) 3,4 (-5) 3,5 (-0) 10 x 1 10 x 1 8 x 1 8 x 1 8 x (1) (1) 36 2 e c ouche aut oprot égée. L ar doisage est présenté gris noir ou autre coul eurs 2 e c ouche s ous dalles s ur plots ou 2 e couche aut oprot égée 20 5/

FORCE CONCEPTO. Le guide

FORCE CONCEPTO. Le guide FORCE CONCEPTO Le guide SOUDABLE ADHÉSIF FORCE CONCEPTO SOUDABLE ADHÉSIF Etanchéité de toitures inaccessibles Supports: bétons, bois Etanchéité autoprotégée Coloris: Noir Maine Gris Bretagne Blanc Savoie

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/12-2313 Revêtement d étanchéité de toitures bicouches à base de feuilles en bitume élastomère modifié APP Revêtement d étanchéité de toitures

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Revêtement d étanchéité de toitures Roof waterproofing system Dchabdichtung Référence Avis Technique 5/09-2068 Annule et remplace l Avis Technique 5/05-1810 et 5/05-1810*01

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE EQUERRE TOP 0,25 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES (2)

FICHE TECHNIQUE EQUERRE TOP 0,25 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES (2) EQUERRE TOP 0,25 Feuille constituée d'une armature non tissée de polyester et d'un mélange en bitume polymère SBS Equerre de renfort pour relevé Dimensions 18481 m 10 x 0,25 Epaisseur 18491 mm 3,5 3,32

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES DU DERBIGUM. Procédé d'étanchéité pour toitures-terrasses inaccessibles et accessibles (piétons et véhicules)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES DU DERBIGUM. Procédé d'étanchéité pour toitures-terrasses inaccessibles et accessibles (piétons et véhicules) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES DU DERBIGUM Procédé d'étanchéité pour toitures-terrasses inaccessibles et accessibles (piétons et véhicules) SOMMAIRE 1. PRINCIPE ET PRESENTATION... p. 5 2. DESTINATION ET

Plus en détail

Commission chargée de formuler des Avis Techniques. Cahier des Prescriptions Techniques

Commission chargée de formuler des Avis Techniques. Cahier des Prescriptions Techniques Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 5 Toitures, Couvertures, Étanchéités Isolation thermique des relevés d étanchéité sur acrotères en béton des toitures inaccessibles,

Plus en détail

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide F-a5 4 e édition Octobre 2011 Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide Fesco, Fesco S, Kooltherm K4, Retrofit, Retrofit S, sous-couches PUR, PSE 1b 2b 2c

Plus en détail

Retrofit Board. Platelages supports d étanchéité. Cahier de Prescriptions de Pose. F-c2

Retrofit Board. Platelages supports d étanchéité. Cahier de Prescriptions de Pose. F-c2 F-c2 1 er édition Janvier 2010 Cahier de Prescriptions de Pose Retrofit Board Platelages supports d étanchéité Le présent document a été examiné favorablement par ALPHA CONTROLE compte tenu des recommandations

Plus en détail

Mousse polyuréthane. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) EUROTHANE BR-BIO EUROTHANE AUTOPRO-SI EUROTHANE BI-3 EUROTHANE BI-3A POWERDECK

Mousse polyuréthane. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) EUROTHANE BR-BIO EUROTHANE AUTOPRO-SI EUROTHANE BI-3 EUROTHANE BI-3A POWERDECK Mousse polyuréthane EUROTHANE BR-BIO 10 EUROTHANE AUTOPRO-SI 10 EUROTHANE BI-3 12 EUROTHANE BI-3A 12 POWERDECK 14 KNAUF THANE ET 16 KNAUF THANE MULTTI 16 9 Mousse polyuréthane EUROTHANE BR-BIO et AUTOPRO-SI

Plus en détail

Conservation et stockage Les rouleaux SP4GRANICOLOR doivent être impérativement transportés et stockés debout sur deux hauteurs maximum.

Conservation et stockage Les rouleaux SP4GRANICOLOR doivent être impérativement transportés et stockés debout sur deux hauteurs maximum. Présentation SP4GRANICOLOR est un revêtement d étanchéité monocouche, autoprotégé, biarmé, bénéficiant de la garantie de 10 ans. L autoprotection de cette membrane est assurée par une couche de paillettes

Plus en détail

Avis Technique 5/11-2206. Alpal

Avis Technique 5/11-2206. Alpal Avis Technique 5/11-2206 Annule et remplace l Avis Technique 5/04-1768 Revêtement d'étanchéité monocouche apparent en bitume modifié armé, mis en œuvre par soudage Revêtement d étanchéité de toitures Roof

Plus en détail

Document Technique d Application. Hyrene TS

Document Technique d Application. Hyrene TS Document Technique d Application référence Avis Technique 5/07-1959*V1 Édition qui remplace celle de l Avis Technique 5/07-1959 et se substituant à l édition précédente Édition corrigée du 16 octobre 2008

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

Document Technique d Application. Force Dalle

Document Technique d Application. Force Dalle Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/08-2027 Annule et remplace l Avis Technique 5/02-1619 avec additif *01 Add et modificatifs *02 *03 *04 Mod Revêtement d étanchéité de toitures

Plus en détail

La Gamme Universelle. Une sélection des principaux procédés pour l étanchéité des toitures terrasses

La Gamme Universelle. Une sélection des principaux procédés pour l étanchéité des toitures terrasses La Gamme Universelle Une sélection des principaux procédés pour l étanchéité des toitures terrasses Axter : L étanchéité par excellence AXTER fabrique et commercialise en France et dans plus de 50 pays

Plus en détail

La Gamme Universelle. Une sélection des principaux procédés pour l étanchéité des toitures terrasses

La Gamme Universelle. Une sélection des principaux procédés pour l étanchéité des toitures terrasses La Gamme Universelle Une sélection des principaux procédés pour l étanchéité des toitures terrasses AXTER : L ÉTANCHÉITÉ PAR EXCELLENCE AXTER fabrique et commercialise en France et dans plus de 50 pays

Plus en détail

La couverture - Climat de montagne. complémentaire en climat de montagne

La couverture - Climat de montagne. complémentaire en climat de montagne La couverture - Climat de montagne L étanchéité complémentaire en climat de montagne Le climat de montagne se caractérise par des sollicitations spécifiques dues à un enneigement durable et important.

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est?

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide 11 La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? 11 1. Définition 12 2. Composition 13 La fonction des éléments constitutifs de la toiture-terrasse

Plus en détail

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P DGST-BATIMENTS REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P 2 S O M M A I R E 0 G E N E R A L I T E S--------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

HYPERFLEX HYPERFLEX FM

HYPERFLEX HYPERFLEX FM HYPERFLEX HYPERFLEX FM Procédés d étanchéité monocouches en PVC GAMME PVC HYPERFLEX / HYPERFLEX FM Procédés d étanchéité monocouches en PVC La gamme PVC HYPERFLEX s utilise en travaux neufs ou de réfection

Plus en détail

Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée

Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée F-a e édition Octobre 011 Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée FescoDrain, FescoDrain S, Fesco, Kooltherm K1 1 Solutions 1 réfection totale

Plus en détail

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux.

MISE EN OEUVRE. UTHERM ROOF B UTHERM ROOF B est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. SE EN OEUVRE uther roof UTHER ROOF UTHER ROOF est une plaque isolante PUR revêtue sur les deux faces d un voile de verre bitumineux. UTHER ROOF PR UTHER ROOF PR est une plaque isolante PR revêtue sur les

Plus en détail

Produits d étanchéité

Produits d étanchéité 86 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Produits d étanchéité Gamme AXTER 88 87 Produits d étanchéité Gamme ALPAL / ALPAL TS Procédés d étanchéité monocouches autoprotégés. Les membranes ALPAL

Plus en détail

Document Technique d Application. Cityflor

Document Technique d Application. Cityflor Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/11-2149 Annule et remplace l Avis Technique 5/07-1968 Revêtement d étanchéité bicouche en bitume modifié SBS destiné aux toitures-terrasses jardins

Plus en détail

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch Janvier 2008 I F 3969 2 ToitureTerrasse Gamme Stisolétanch La gamme isolant support d étanchéité de Placo est composée de panneaux en PSE pour l isolation des toituresterrasses en maçonnerie, béton cellulaire

Plus en détail

Pour la conception de l isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité DOSSIER. Recommandations

Pour la conception de l isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité DOSSIER. Recommandations DOSSIER MAI 2012 04 Recommandations Professionnelles de la CSFE Pour la conception de l isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité CSFE Chambre Syndicale Française

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

LOT n 04 ETANCHEITE SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES

LOT n 04 ETANCHEITE SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES LOT n 04 ETANCHEITE SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX 1.2 D.T.U - REGLEMENTATIONS NORMES 1.2.1 - DTU 1.2.2 Réglementations 1.2.3 - Règles de calculs 1.2.4 - Normes et autres

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ. Sous-épreuve U43 : Économie et Organisation

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ. Sous-épreuve U43 : Économie et Organisation BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ Sous-épreuve U43 : Économie et Organisation Session 2012 Durée : 2h40 Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices

Plus en détail

Tél. : 01 46 09 39 60 Fax : 01 46 09 39 62 Internet : http://www.axter.fr e-mail : info@axter.fr Usine : SILCART S.r.l. I -31030 Carbonera

Tél. : 01 46 09 39 60 Fax : 01 46 09 39 62 Internet : http://www.axter.fr e-mail : info@axter.fr Usine : SILCART S.r.l. I -31030 Carbonera Avis Technique 5/06-1861 Ecran de sous-toiture Flexible underlay for discontinuous roofing Unterspannung TECTO Evolution et TECTO GL Titulaire : Société AXTER 8, avenue Félix d Hérelle F-75016 PARIS Tél.

Plus en détail

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse F-c1 2 e édition Janvier 2006 Cahier de Prescriptions de Pose Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse Travaux de rénovation 1 - Objet Le présent Cahier concerne la mise en œuvre de panneaux

Plus en détail

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries»

POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» 1/10 POSE DES OUVRAGES. «Etanchéité des menuiseries» S5.4: MATERIAUX COMPOSANTS DU SECTEUR PROFESSIONNEL. C1.1: Décoder, analyser les données de définition. C4.5: Conduire les opérations de pose sur chantier.

Plus en détail

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects:

Les toitures plates. Pour constituer le plancher en tôles profilées il faut tenir compte de divers aspects: Les toitures plates 1. Introduction aux toitures plates Les toitures plates peuvent être constituer d'une charpente traditionnelle en acier jouant le rôle de support, composée de poutres et de pannes surmontées

Plus en détail

Sopratuile. Couvrir en beauté!

Sopratuile. Couvrir en beauté! Sopratuile Couvrir en beauté! 2 SOPRATUILE réunit une large gamme de bardeaux bitumineux armés voile de verre destinée à la couverture des toitures. Par leurs performances techniques et de leur qualité

Plus en détail

NOFIX Acier rw D E P O S E. Procédé d étanchéité de toiture avec Elément Porteur en Tôles d Acier Nervurées

NOFIX Acier rw D E P O S E. Procédé d étanchéité de toiture avec Elément Porteur en Tôles d Acier Nervurées C A H I E R D e P R E S C R I P T I O N S D E P O S E N 05/224F Edition 25 janvier 2006 NOFIX Acier rw Procédé d étanchéité de toiture avec Elément Porteur en Tôles d Acier Nervurées Avec Isolant thermique

Plus en détail

Avis Technique 5/11-2233

Avis Technique 5/11-2233 Avis Technique 5/11-2233 Annule et remplace l Avis Technique 5/06-1896 avec Additif *01 Add Panneaux isolants non porteurs pentés en perlite expansée (EPB) supports d étanchéité Isolant thermique non porteur

Plus en détail

MEMBRANES CADRE DE SOLUTIONS D ETANCHEITE

MEMBRANES CADRE DE SOLUTIONS D ETANCHEITE Étanchéité Isolation acoustique Drainages - Géotextiles Lanterneaux MEMBRANES MEMBRANES CADRE DE SOLUTIONS D ETANCHEITE NOUS SOMMES FABRICANTS... QUI NOUS SOMMES... ÉTANCHÉITÉ... PRESENTATION... CADRE

Plus en détail

RENOLIT ALKORTOP EXCELLENCE IN ROOFING

RENOLIT ALKORTOP EXCELLENCE IN ROOFING RENOLIT ALKORTOP EXCELLENCE IN ROOFING 2 RENOLIT WATERPROOFING RENOLIT WATERPROOFING 3 RENOLIT ALKORTOP: Une membrane synthétique de haute qualité à base de TPO Une nouvelle membrane RENOLIT ALKORTOP à

Plus en détail

Bardeaux verriers bitumés. 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du bâtiment - norme NF EN 544.

Bardeaux verriers bitumés. 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du bâtiment - norme NF EN 544. Bardeaux verriers bitumés 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du bâtiment - norme NF EN 544 bardoline bardoline A l épreuve du temps Avantages Grande liberté architecturale

Plus en détail

CALFEUTREMENT. 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX - Tél : 01 47 17 69 37 - Fax : 01 47 17 69 37 www.ufme.fr

CALFEUTREMENT. 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX - Tél : 01 47 17 69 37 - Fax : 01 47 17 69 37 www.ufme.fr CALFEUTREMENT DES MENUISERIES Document d information Déc. 2014 RECOMMANDATIONS G É N É R A L E S P O U R LA MISE EN ŒUVRE DES FENÊTRES ET PORT ES EXTÉRIEURES DANS LES CONSTRUCTIONS NEUVES OU EN RÉNOVATION

Plus en détail

Document Technique d Application. Carlisle Syntec EPDM collé à froid

Document Technique d Application. Carlisle Syntec EPDM collé à froid Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/13-2339 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-2063 Revêtement d étanchéité monocouche en EPDM vulcanisé en adhérence totale par collage à

Plus en détail

Article Texte Quant. UM Prix Total

Article Texte Quant. UM Prix Total 1 000 Conditions générales Les articles précédés de la lettre R ne sont pas des textes normalisés du CAN, mais sont des textes établis par l'auteur du descriptif. Sauf indication contraire, les prix comprennent

Plus en détail

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch Janvier 008 I F 3969 ToitureTerrasse Gamme La gamme isolant support d étanchéité de Placo est composée de panneaux en PSE pour l isolation des toituresterrasses en maçonnerie, béton cellulaire ou bois.

Plus en détail

Haute isolation thermique avec écran de protection incendie sur toiture en tôle d acier nervurée

Haute isolation thermique avec écran de protection incendie sur toiture en tôle d acier nervurée F-a2 5 e édition Octobre 2011 Haute isolation thermique avec écran de protection incendie sur toiture en tôle d acier nervurée Fesco C-DO, Polystyrène expansé, Fesco C, Fesco C-S, Fesco Fillet, Fesco Fit

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Exemples de solutions de raccord et de terminaison selon la Norm SIA 271 avec description détaillée des différentes couches.

FICHE TECHNIQUE. Exemples de solutions de raccord et de terminaison selon la Norm SIA 271 avec description détaillée des différentes couches. FICHE TECHNIQUE CO M M I S S I O N T E C H N I Q U E TO I T P L AT 00 SVD. W 0 D E TA I L S D D E S Y S T E M E S D E TO I T P L AT E N B I T U M I N E Exemples de solutions de raccord et de terminaison

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/11-2211 Annule et remplace l Avis Technique 5/07-1972 Panneaux isolants non porteurs en polyuréthanne (PIR, polyisocyanurate), à parements composites

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 03 Etanchéité Maîtrise d'ouvrage

Plus en détail

Document Technique d Application. Hyrene Spot

Document Technique d Application. Hyrene Spot Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/12-2265 Annule et remplace l Avis Technique 5/08-1995 Revêtement d'étanchéité bicouche en bitume modifié SBS avec première couche mise en œuvre

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 17/10-229*01 Add Additif à l Avis Technique 17/10-229 Drain Drain Drän Système de drainage par géocomposite Afitex Coverdrain FT Relevant de la

Plus en détail

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité Commission chargée de formuler des Avis Techniques --------------------------------------------------------------- Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Procédés barrières adhérents

Plus en détail

Revêtement d étanchéité silicone des toitures plates et inclinées

Revêtement d étanchéité silicone des toitures plates et inclinées Rubson SP 360 Revêtement d étanchéité silicone des toitures plates et inclinées Sans solvant, sans odeur Très faible teneur en COV Excellente résistance aux U.V., intempéries et températures extrêmes Excellente

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 20/12-268 Procédé d isolation thermique pour comble perdu ou aménagé Thermal insulation products for roof. Produkt von Wärmeschutz Isolation des

Plus en détail

Exceljoint. Axter 8 avenue Félix d Hérelle FR-75016 Paris. Courchelettes (59) Toitures, couvertures, étanchéités

Exceljoint. Axter 8 avenue Félix d Hérelle FR-75016 Paris. Courchelettes (59) Toitures, couvertures, étanchéités Avis Technique 5/10-2098 Annule et remplace l Avis Technique 5/03-1747 et 5/03-1747*01 Mod Système d étanchéité des joints de gros œuvre pour toitures Étanchéité des joints de gros œuvre pour toiture Waterproofing

Plus en détail

OFFICE DES ASPHALTES CAHIER DES CHARGES E T A N C H É I T É C L I M A T D E P L A I N E

OFFICE DES ASPHALTES CAHIER DES CHARGES E T A N C H É I T É C L I M A T D E P L A I N E OFFICE DES ASPHALTES CAHIER DES CHARGES FA S C I C U L E 1 E d i t i o n 2 0 0 5 E T A N C H É I T É D E S TO I T U R E S T E R R A S S E S C L I M A T D E P L A I N E 6 / 14, rue La Pérouse 75784 PARIS

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

Toitures - terrasses

Toitures - terrasses FICHE TECHNIQUE Toitures - terrasses 2 5 CONNAÎTRE > De la pierre au béton > Constitution d une toiture-terrasse > Fonctions des terrasses et classification > L élément porteur > Le support d étanchéité

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT

Avis Technique 14/14-2017. Giacoflex PE-RT Avis Technique 14/14-2017 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1499*V1 Tubes en PE-RT Système de canalisations en PE-RT PE-RT piping system PE-RT Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

Note d information n 15

Note d information n 15 Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 2 Groupe Spécialisé n 7 Constructions, façades et cloisons légères Produits et systèmes d étanchéité et d isolation complémentaire

Plus en détail

Isolation Thermique par l Extérieur. Cahier des charges du système «Revitherm.IsoEnt»

Isolation Thermique par l Extérieur. Cahier des charges du système «Revitherm.IsoEnt» Isolation Thermique par l Extérieur Cahier des charges du système «Revitherm.IsoEnt» Conditions particulières de mise en œuvre d une isolation en partie enterrée, procédé dénommé «Revitherm.IsoEnt» Sommaire

Plus en détail

Toitures et terrasses inaccessibles végétalisées

Toitures et terrasses inaccessibles végétalisées Toitures et terrasses inaccessibles végétalisées Systèmes de végétalisation extensive et semi-intensive sur étanchéité des toitures et terrasses inaccessibles Sommaire 1. Pourquoi prévoir une toiture terrasse

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Avis Technique 512/09-2073 Revêtement d étanchéité de toitures et de sols Roof and covering waterproofing systems Dach- und Bodenabdichtung Annule et remplace l Avis Technique 512/06-1895 avec modificatif

Plus en détail

REFECTION TOTALE DU COMPLEXE D'ETANCHEITE ET D'ISOLATION THERMIQUE EN TOITURE TERRASSE HAUTE AU R+4

REFECTION TOTALE DU COMPLEXE D'ETANCHEITE ET D'ISOLATION THERMIQUE EN TOITURE TERRASSE HAUTE AU R+4 Site : 01003 Le : 19/07/2011 CPAB 113 Rue du Faubourg Poissonnière 75009 PARIS Contact : Eric THOUVENOT Chantier : 92 Ter Rue de Colombes 92400 COURBEVOIE Objet : REFECTION TOTALE DU COMPLEXE D'ETANCHEITE

Plus en détail

REOXTHENE TECHNOLOGY REOXTHENE TECHNOLOGY PRO-EVOLUTION -15 C LIGNE PROFESSIONNELS MEMBRANES IMPERMÉABLES AVEC TECHNOLOGIE RÉVOLUTIONNAIRE

REOXTHENE TECHNOLOGY REOXTHENE TECHNOLOGY PRO-EVOLUTION -15 C LIGNE PROFESSIONNELS MEMBRANES IMPERMÉABLES AVEC TECHNOLOGIE RÉVOLUTIONNAIRE REOXTHENE MEMBRANES IMPERMÉABLES AVEC TECHNOLOGIE RÉVOLUTIONNAIRE COMPOSÉ NOVATEUR EN BITUMES POLYMÉRES TRÈS LÉGER (jusqu à 4 mm = 38 kg) PERFORMANCES ACCRUES APPLICATION TRÈS SIMPLE ET RENDEMENT ÉLEVÉ

Plus en détail

DÉTAILS DE CONSTRUCTION

DÉTAILS DE CONSTRUCTION PROFESSIONNE DES CHOIX LLE GUIDE D INSTALLATION DES PRODUITS RESISTO POUR DÉTAILS DE CONSTRUCTION 3 ET DIVERS TRAVAUX Des produits de qualité supérieure ayant fait leurs preuves. La gamnme de produits

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 7/10-1462 Annule et remplace l Avis Technique 7/06-1403 Revêtement d étanchéité de murs enterrés à base de bitume élastomère SBS Etanchéité des

Plus en détail

FORCE TRAFIC OUVRAGES ACCESSIBLES AUX VEHICULES

FORCE TRAFIC OUVRAGES ACCESSIBLES AUX VEHICULES Cahier des Charges FORCE TRAFIC OUVRAGES ACCESSIBLES AUX VEHICULES Société AXTER SAS 8, avenue Félix d Hérelle F-75016 PARIS Tel : 01 46 09 39 60 Fax : 01 46 09 39 62 www.axter.eu Le présent Cahier des

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Edwige Noirfalisse ir. Chef-Adjoint du laboratoire Matériaux d isolation et d étanchéité Isolation thermique des toitures

Plus en détail

Extrait gratuit du guide pratique «Construction performante saine et durable»

Extrait gratuit du guide pratique «Construction performante saine et durable» Éditions T.I. Juin 2010 OBNP_Cde6.book Page 24 Vendredi, 11. juin 2010 4:41 16 chap. 5 page 24 Mode de mise en œuvre Période de mise en œuvre 1) Taux initial après mise en œuvre Taux de couverture à 1

Plus en détail

Ecran souple de sous-toiture. Spirtech 200. Groupe Spécialisé n 5 Toitures, couvertures, étanchéités. Vu pour enregistrement le 11 juin 2008

Ecran souple de sous-toiture. Spirtech 200. Groupe Spécialisé n 5 Toitures, couvertures, étanchéités. Vu pour enregistrement le 11 juin 2008 Avis Technique 5/07-1934 Ecran souple de sous-toiture Ecran de sous-toiture Flexible underlay for discontinuous roofing Unterspannung Spirtech 200 Titulaire : Société Lafarge Couverture 12 place d Italie

Plus en détail

La protection des parois enterrées

La protection des parois enterrées La protection des parois enterrées Les produits pour traiter les remontées capillaires ou l action des eaux de ruissellement ou d infiltration : parce que les parois enterrées se doivent d être protégées

Plus en détail

5f a ça des. Parures de dentelle. Architecture de toits. ^J façade / couverture / étanchéité 5 FACADES DOSSIER DÉCRYPTAGE

5f a ça des. Parures de dentelle. Architecture de toits. ^J façade / couverture / étanchéité 5 FACADES DOSSIER DÉCRYPTAGE Page 1/5 5f a ça des ^J façade / couverture / étanchéité DOSSIER Parures de dentelle DÉCRYPTAGE Architecture de toits ENQUÊTE PRODUITS Lanterneaux : et la lumière fut Page 2/5 Les panneaux photovoitaïques

Plus en détail

Isolation inversée pour toitures-terrasses

Isolation inversée pour toitures-terrasses Isolation inversée pour toitures-terrasses - Version accessible aux véhicules - Conseils de mise en œuvre Informations générales Nous conseillons de toujours faire appel à un maître d œuvre qualifié et

Plus en détail

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Carnet de détails Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Septembre 2013 Carnet de détails Sommaire F1 Généralités F1.1.1... 3 F1.2.1 Principe de fixation... 4 F1.3.1 Panneautage en rive

Plus en détail

Document Technique d Application AEROBLUE

Document Technique d Application AEROBLUE Document Technique d Application Référence Avis Technique 9/12-954 Enduit mince intérieur contribuant à l étanchéité à l air AEROBLUE Relevant de la norme NF EN 13279 Titulaire : Usine : Société PLACOPLATRE

Plus en détail

MEGACITE (Secteur Ouest)

MEGACITE (Secteur Ouest) MEGACITE (Secteur Ouest) Réfection totale de l étanchéité de la couverture de l Espace Marquenterre I - GENERALITES NOTA: Sur la durée totale des travaux, l Espace Marquenterre pourra être occupé pour

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

Systèmes d évacuation des eaux pluviales par effet siphoïde

Systèmes d évacuation des eaux pluviales par effet siphoïde Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 5 Groupe Spécialisé n 14 Toitures, couvertures, étanchéités Installations de génie climatique et d installations sanitaires Systèmes

Plus en détail

Écartez les risques de votre horizon

Écartez les risques de votre horizon ISOLER LES TOITURES-TERRASSES BÉTON Écartez les risques de votre horizon Une étanchéité + sécurisante, + adaptable Parce que l étanchéité des toitures-terrasses ne souffre d aucun désordre, découvrez la

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/13-2356 Panneaux isolants en polyisocyanurate (PIR) Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation as base for

Plus en détail

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1 ONDUTISS Ecrans souples de sous-toiture CE Norme NF EN 13859-1 Imperméables souples et légers www.onduline.com ONDUTISS Ondutiss : les écrans souples de sous-toiture pour une meilleure protection de l

Plus en détail

APPLICATION RULES Fication mecanique de l étancheite

APPLICATION RULES Fication mecanique de l étancheite APPLICATION RULES Fication mecanique de l étancheite AR-09 APPLICATION RULES 1.1 GENERALITES Avec un complexe d étanchéité fixé mécaniquement, on peut considérer trois familles de techniques : A. Les panneaux

Plus en détail

2 Couverture - Etanchéité

2 Couverture - Etanchéité COMMUNE DE SAINT-PIERRE Page n 13 2 Couverture - Etanchéité 2-1 - Etendue des travaux - Réglementations 2-1-1 - Etendue des travaux Les travaux à réaliser par l'entreprise dans le cadre de son marché sont

Plus en détail

Document Technique d Application. Alphatoit

Document Technique d Application. Alphatoit Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/13-2324 Annule et remplace d Avis Technique 5/07-1974 Panneaux isolants non porteurs en laine minérale (MW) support d étanchéité Isolant thermique

Plus en détail

CCTP TÉLÉCHARGÉ Toiture inversée avec isolant JACKODUR Parking accessible aux véhicules

CCTP TÉLÉCHARGÉ Toiture inversée avec isolant JACKODUR Parking accessible aux véhicules CCTP TÉLÉCHARGÉ Toiture inversée avec isolant JACKODUR Parking accessible aux véhicules Ici vous pouvez inscrire le Produit que vous avez sélectionné Produit choisit (*) : Epaisseur : (*) : voir les propriétés

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

Guide de l isolation Bâtiments non résidentiels

Guide de l isolation Bâtiments non résidentiels Guide de l isolation Bâtiments non résidentiels Juin 2009 Nos conseils pour répondre à la RT 2005* Murs extérieurs : Isolation en bardage simple ou double couche (page 44 et 45) TM 100 ép. 70 + TM 415

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Soprasolar. 62 Rue Transversale FR 92238 GENNEVILLIERS. Usine de Strasbourg (67) Procédés photovoltaïques. Vu pour enregistrement le 16 octobre 2015

Soprasolar. 62 Rue Transversale FR 92238 GENNEVILLIERS. Usine de Strasbourg (67) Procédés photovoltaïques. Vu pour enregistrement le 16 octobre 2015 Avis Technique 21/15-52 Annule et remplace l Avis Technique 21/12-29 Revêtement d étanchéité photovoltaïque mis en œuvre en toiture Procédé photovoltaïque Photovoltaic system Photovoltaiksysteme Soprasolar

Plus en détail

Etanchéité bitumineuse. technologie. étanchéité. Systèmes pour toits plats Solutions bitumineuses

Etanchéité bitumineuse. technologie. étanchéité. Systèmes pour toits plats Solutions bitumineuses Etanchéité bitumineuse ergonomie innovation technologie étanchéité Systèmes pour toits plats Solutions bitumineuses TABLE DES MATIÈRES SOPREMA L innovation sur le toit 2 3 SOPRELIUM Une réponse innovante

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/15-2467 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2224 Panneaux en polystyrène extrudé (XPS) Isolation inversée pour toitures-terrasses Inverted

Plus en détail

Avis Technique 5/11-2165 SBR 14

Avis Technique 5/11-2165 SBR 14 Avis Technique 5/11-2165 Annule et remplace l Avis Technique 5/07-1973 Système de fixation par clouage de tôles d acier nervurées support d étanchéité Système de fixation Fixing device Festlegungsystem

Plus en détail

CLAUSES TECHNIQUES. Cahier spécial des charges. Marché de Fournitures Fourniture de matériaux de construction à destination de la régie interne

CLAUSES TECHNIQUES. Cahier spécial des charges. Marché de Fournitures Fourniture de matériaux de construction à destination de la régie interne Cahier spécial des charges Marché de Fournitures Fourniture de matériaux de construction à destination de la régie interne Réf.F/ 16/287 Procédure ouverte Date d ouverture : 15 décembre 2015 CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Décembre 2010 Lot n 3 Étanchéité Suivant avis techniques

Plus en détail