«UN JOUR SANS FIN» D HAROLD RAMIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«UN JOUR SANS FIN» D HAROLD RAMIS"

Transcription

1 AU COLLÈGE Collège au cinéma Auteur «UN JOUR SANS FIN» D HAROLD RAMIS Chloé Guerber Cahuzac Date 2009 Descriptif Ce document propose une synthèse de la formation organisée dans le cadre de "Collège au cinéma". Différents thèmes y sont développés : la comédie, le Conte fantastique, le récit initiatique, le personnage et l'acteur... Ce film est une comédie grand public. Ses qualités principales viennent de l écriture du scénario et de la direction d acteur. Il repose sur un comique de situation (avec une situation fantastique), l ensemble étant au service d un récit initiatique. La situation fantastique sert le récit comique, mais aussi l évolution psychologique du personnage. La fable morale est ici présentée avec légèreté. Les enjeux sont posés par les rebondissements et non par un discours moralisateur qu on trouverait plus volontiers dans d autres films hollywoodiens. On note dès le début que deux niveaux de lecture s imposent : - Nous suivons jour après jour le personnage qui essaie de lutter ou d exploiter cette situation absurde. - Nous savons, sans que cela soit dit, que le personnage doit, au-delà des gags, cheminer moralement pour sortir de son enfermement. C est ce deuxième point qui retiendra dans un premier temps notre attention. Cette interprétation que nous faisons du récit est favorisée par nos connaissances de lecteur et de spectateur. Et les scénaristes ont compté sur ces connaissances. Le film renvoie (sans s y conformer complètement) à différentes histoires ou structures de récit très connues. Nous pourrions ainsi nous amuser avec la proposition suivante : et si ce film était un conte, à quelle histoire nous ferait-il penser? Et s il renvoyait à un mythe? Et si ce film était une comédie romantique? etc. I- Un récit à la croisée d autres récits A) La caractérisation du personnage, point d ancrage du récit 1. Le sortilège Le sortilège subit par le héros est intrinsèquement lié à sa fonction. Le scénario est construit sur une distorsion temporelle : le temps s arrête. Or, notre héros annonce le temps qu il va faire. Plus de lendemain, plus de météo, notre héros perd sa fonction sociale. Cette fonction est le seul lien qu il a avec le monde extérieur puisqu il méprise ceux qui l entourent. Elle lui donne d ailleurs l arrogance d une petite célébrité locale. 1/5

2 2. Étude de l exposition : caractérisation du personnage Pour que nous puissions croire à l évolution psychologique de ce personnage assez détestable, il est important que quelques indices soient glissés ici et là dès le début du film. Ainsi, dès l exposition, nous voyons que Phil est touché par Rita alors qu il la découvre jouant devant le fond bleu. Ce plan est rapide, mais très important : certes, Phil a beaucoup de défauts, mais il peut être ému par quelqu un. L exposition nous permet aussi de découvrir les deux aspects du personnage : il a recours à un humour pince sans rire, cela fait de lui quelqu un d amusant. Rita rit de ses plaisanteries. Il est aussi cynique, grinçant et parfois méchant : cette facette le coupe des autres. C est ainsi que durant les 5 premières minutes du film, on oscille entre humour et méchanceté. Ce dosage fait partie du travail de caractérisation mené par les scénaristes. Il faut cette méchanceté pour justifier les péripéties qui vont suivre. Il faut aussi ces quelques indices, signes de sensibilité, pour que la fin soit crédible. 3. Bill Murray : l acteur statique Le film est porté par Bill Murray. Il est intéressant avec le recul de voir que le personnage qu il joue ici semble être à l origine de ceux qu il va incarner dans Lost in Translation de Sofia Coppola et Broken Flowers de Jim Jarmusch. Il s agit d un personnage plutôt raide et statique. C est sa posture globale qui le caractérise et non sa gestuelle. Ses bras sont le long de son corps, ses mains parfois enfouies dans les poches de son grand manteau. Son visage est plutôt impassible à quelques grimaces près. Dès lors, il dégage quelque chose d un peu mécanique. Le jeu rigide de Bill Murray est bien sûr accentué par certaines situations et par leur répétition même : ainsi il est constamment filmé en plongée, engoncé dans son lit. Au fur et à mesure du film, sa posture physique va s assouplir et ses vêtements changer. B) Mythes et contes 1. Le mythe autour de la répétition Dans différents mythes, un personnage défie les dieux et se voit puni par un châtiment qui se répète indéfiniment. Prométhée, qui a volé le feu pour le donner aux hommes, est ainsi attaché à un rocher. Un aigle vient dévorer son foie. Chaque jour, son foie se reconstitue et l aigle revient. 2. Conte et sortilège météorologique Dans un conte, le héros peut être la victime d un sortilège. Parfois, c est un sorcier, une belle-mère, un personnage malfaisant qui est la source de ce sortilège. Ici, le seul ennemi de Phil, c est son caractère suffisant qui l empêche de regarder le monde autour de lui. Sur un plan comique, le personnage malfaisant peut aussi être son double, Phil la marmotte. Comme lui, cette célébrité locale annonce le temps qu il va faire. Or, elle prédit, à juste titre, la poursuite de l hiver pendant 6 semaines de plus, tandis que Phil Connors lui se trompe sur le blizzard à venir! Le voici ridiculisé et obligé d hiberner dans le 2 février comme une marmotte. Le récit initiatique commence donc par une perte de maîtrise : le blizzard a bien lieu. Dès lors, le temps se fige, le héros perd sa fonction sociale. 3. La fin du sortilège Lorsqu un prince est victime d un sort, il doit faire preuve de bonne volonté pour plaire à la princesse qui le délivrera. Dans La Belle et la bête (1945) de Jean Cocteau, la bête doit se faire aimer de la belle. Lors du premier dîner au château, il lui explique la situation : «j apparaîtrai chaque soir à 7 h. Avant de disparaître je devrai vous poser une question, toujours la même : Belle, voulez-vous être ma femme?» Dans Un jour sans fin, nous sommes bien face à une belle et à une bête. La règle du jeu n est pas donnée. Aucune 2/5

3 condition n est réellement posée. Pourtant, nous savons dès le départ que Phil Connors doit se faire aimer de Rita. Les scénaristes comptent sur notre attente : ils vont la satisfaire, mais en commençant par la déjouer. En effet, Phil tente de séduire Rita à la 41e minute, c est trop tôt par rapport à la longueur du film. Il va donc échouer pour mieux susciter l intérêt de la jeune femme à la fin du film, alors qu il est devenu quelqu un de vraiment généreux. C) Un genre de cinéma: la comédie romantique Dès le début du film, la présentatrice du journal télévisé évoque les films traitant de sexe et de violence. Un peu plus tard, Phil Connors confond le poète, Sir Walter Scott, et le réalisateur Ridley Scott. Finalement, le suicide de Phil avec la marmotte est une parodie du suicide final dans Thelma et Louise de Ridley Scott (1991). Bien évidemment, Un jour sans fin se rapproche plutôt de la comédie romantique traditionnelle que d un film violent ou osé. Dans la plupart des comédies romantiques, deux personnages aux caractères opposés finissent par évoluer et trouver un terrain d entente. C est le cas dans New York-Miami de Frank Capra (1934) avec Claudette Colbert et Clark Gable. Dans Un jour sans fin, le scénario s appuie aussi sur une opposition caricaturale : elle est très naïve, il est cynique. Reste que seul Phil se transforme. Il n y a pas d interaction entre les personnages puisque le temps est figé. En revanche, nous avons le sentiment de découvrir Rita car au fur et à mesure des situations, elle se révèle très volontaire, capable de discernement et cela, sans rien perdre de sa capacité à s émerveiller. Phil, en faisant le bien autour de lui, va découvrir qu il peut, lui aussi, s émerveiller. Le film se déroule dans une petite ville américaine. Au départ, nous suivons le héros qui pense que l Amérique populaire est le lieu du mauvais goût et de l ennui. Le ton est plutôt satirique. Peu à peu, nous basculons dans le regard de Rita et du «nouveau Phil» : éloge des gens simples, du bon sens commun, de la gentillesse provinciale. C est en s intéressant à ces gens, au lieu de les mépriser que Phil va devenir attirant aux yeux de Rita. L opposition entre la grande ville et la petite ville provinciale est un leitmotiv du cinéma américain. On le retrouve notamment dans les films de Frank Capra. II- Comique fantastique et récit initiatique A) Le glissement vers le fantastique 1. Un enfermement temporel et personnel Nous nous posons très peu de questions sur la nature de cette distorsion temporelle puisqu il est entendu qu il s agit d un ressort comique et moral. On pourrait d ailleurs ramener cette histoire à une métaphore de l état d esprit du héros. Selon Phil, tous les jours se ressemblent et les personnes qui l entourent n ont aucun intérêt. Dès lors, pourquoi passer au jour suivant? Pourquoi rencontrer de nouvelles personnes? Tout se vaut. L univers mental du héros devient une réalité : le monde prend la forme de sa vision du monde. 2. La séquence du passage sans passage? Si deux éléments fragilisent le héros (la présence de son double et l erreur dans ses prévisions météorologiques), on ne peut pas dire qu un élément déclencheur particulier justifie le passage au fantastique. Au contraire, c est la répétition d une même situation qui fait apparaître le fantastique. On peut, dès lors, comparer le premier réveil et le second. Ce sont essentiellement les réactions du héros étonné qui différencient les deux séquences. On notera juste quelques plans supplémentaires et la présence de musique lors du deuxième réveil. 3/5

4 B) Du comique d enfermement au comique de répétition? 1. Comment réagir lorsque l on est enfermé dans le film d une journée? Le personnage commence par chercher des explications, des solutions. Finalement, se sentant seul et impuissant face à cette situation, il essaie d en tirer profit comme il peut. Si l on traduit cette situation en termes de cinéma, on pourrait dire que le personnage est enfermé dans un film, une structure narrative. Il peut éviter certaines séquences, en visiter d autres, changer son texte, mais les personnages en face de lui, joueront toujours le même rôle, dans le même décor et la durée de l ensemble sera toujours la même. 2. Répétition, variation et manipulation Comme le héros est le seul à comprendre qu il est pris dans une journée sans fin, il peut manipuler les autres. Il a une donnée que les autres personnages n ont pas. C est ainsi qu il peut séduire Nancy. Ses premières questions à la jeune femme nous intriguent. Dans un second temps, nous comprenons qu il la manipule. Enfin, nous constatons, et cela bien avant lui, qu il est très amoureux de Rita. Tantôt nous en savons moins que le héros, tantôt plus. La répartition des informations données au spectateur au cours d un film fait partie des éléments qui rendent le récit piquant. 3. Répétition, variation et ellipse Le récit se construit autour de répétitions avec variations et ellipses. Dès que le spectateur a identifié un certain nombre de lieux, de personnages marqueurs, de séquences matricielles, les ellipses peuvent commencer. Dans les premières séquences de séduction de Rita, nous découvrons le café, le bar, le restaurant, le jardin enneigé, la chambre. Puis, nous n avons plus que la conclusion de ces séquences : des gifles à répétition. Ces rencontres répétées avec un même personnage secondaire sont écrites selon deux modèles. 1) Le personnage secondaire conserve les éléments de son texte ainsi qu une attitude type, mais Phil tente des réactions diverses. Cela pourrait être un exercice d improvisation au théâtre : comment incarner un personnage toujours égal à lui-même alors que le partenaire est tantôt sympathique, tantôt odieux ou brutal? C est le cas des rencontres entre Phil Connors et Ned Ryerson. En les comparant, on voit que Ned finit par fuir Phil lorsque celui-ci mime son attitude corporelle et devient lui-même expansif et «collant». 2) Le personnage secondaire (Rita) montre une réelle finesse psychologique. Phil veut tenter de le manipuler, mais à trop répéter, il finit par jouer faux. C est le cas durant la séquence du bonhomme de neige. Ces situations ont été travaillées avec soin par les scénaristes. Elles se présentent aussi comme un commentaire sur le travail de l acteur multipliant les prises. Au bout de combien de prises, sera-t-il crédible? Suggestion : il serait bien sûr amusant d inventer d autres journées et d autres rencontres. III Autres films mêlant comique fantastique et récit initiatique Dans Docteur Jerry et Mister Love (1963), parodie réalisée et interprétée par Jerry Lewis, le professeur Kelp invente une potion qui le rend fort et séduisant. Malheureusement cette potion fait aussi de lui un personnage odieux. Il finit par déclarer à ses élèves qu il faut s aimer tel que l on est. Dans Sherlock Jr de et avec Buster Keaton (1924), le héros est accusé d un vol par sa fiancée. N ayant pas réussi à prouver son innocence, il retourne tristement à son travail de projectionniste. Il s endort en cabine et, dans ses rêves, parvient à entrer dans le film projeté en salle pour y résoudre une histoire de vol. Le film commence par rejeter sa présence en passant rapidement d un plan à l autre, d un paysage à l autre. Finalement, Keaton revêt le costume de Sherlock Jr : 4/5

5 une fois devenu héros de fiction, il peut jouer un rôle dans cette histoire. Dans son rêve, il parvient donc à faire ce qu il n a pu faire dans la réalité. Dans Eternal Sunshine of the Spotless Mind (2004) de Michel Gondry, le héros a demandé à une équipe médicale d effacer tous les souvenirs qu il avait de sa compagne. Durant l opération (les souvenirs s effacent en partant du plus récent pour aller vers le plus ancien), Joel s avère conscient de ce qui lui arrive. Il voit donc son passé défiler et, une fois parvenu aux bons souvenirs, décide de lutter contre le processus d effacement. Le voici qui court sur la glace, qui traverse plusieurs pièces comme s il arpentait le film de sa mémoire. Pris dans le montage de ces souvenirs qui disparaissent au fur et à mesure, il décide d emmener Clémentine dans des souvenirs d enfance. 5/5

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Petits déballages entre amis : plutôt bien emballé!

Petits déballages entre amis : plutôt bien emballé! < 03 octobre 2008 > Petits déballages entre amis : plutôt bien emballé! 24 épisodes en deux saisons, chacun d une vingtaine de minutes, tournés en 20 semaines réparties sur deux étés: ces conditions de

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

Histoires de pauv filles et drôles de dames

Histoires de pauv filles et drôles de dames Histoires de pauv filles et drôles de dames Les Dieselles Comédie LES DIESELLES Né en 2006 de la rencontre de deux comédiennes autour de la découverte de textes d auteurs contemporains, le duo professionnel

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

La Princesse et le Plombier

La Princesse et le Plombier La Compagnie Antre-Nous présente La Princesse et le Plombier (un spectacle pour enfants à partir de 3 ans) Une comédie sur la tolérance, l amour et les contes de fée... Dans un pays de la taille d un petit

Plus en détail

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe - Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur Biographe Le Docteur une personne énigmatique à bien des égards. Peu de personne ont pu le voir, l approcher ou même voyager avec lui. Et s il

Plus en détail

Rencontre avec un singe remarquable

Rencontre avec un singe remarquable Rencontre avec un singe remarquable Ce spectacle, inspiré du Kathakali, est une invitation au voyage, à la découverte d une culture aux multiples couleurs pour un récit plein de rêve et de magie Spectacle

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir?

CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? CAC, DAX ou DJ : lequel choisir? 1. Pourquoi cette question Tout trader «travaillant 1» sur les indices s est, à un moment ou un autre, posé cette question : «je sais que la tendance est bien haussière

Plus en détail

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album.

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Objectifs spécifiques : - Observation des illustrations de la 1 ère de couverture et mise en évidence de l inversion des valeurs (loup gentil et cochons méchants).

Plus en détail

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Fiche pédagogique Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Le public : Adultes Niveaux intermédiaires avancés (B1 et +)

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

Tâches d écriture 5f. Ces ressources peuvent servir de déclencheur, de modèle ou tout simplement d inspiration. La recette.

Tâches d écriture 5f. Ces ressources peuvent servir de déclencheur, de modèle ou tout simplement d inspiration. La recette. Tâches d écriture 5f Il est souvent difficile de motiver les élèves à écrire. TFO vous propose d utiliser des émissions, des sites Web et des documents imprimés pour donner un peu de piquant aux activités

Plus en détail

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 Introduction Afin de traiter les notions d Espace privé-

Plus en détail

Vous propose une large gamme de

Vous propose une large gamme de Vous propose une large gamme de Notre équipe est composée d auteurs, de réalisateurs et de comédiens professionnels formés à l improvisation www.elipsagence.com Notre agence conçoit et scénarise les Team

Plus en détail

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5 Festival Study guide Dossier pédagogique destiné aux adolescents 2014 (Homeland) présente Alliance Française FRENCH FILM FESTIVAL Table des matières Pour travailler avec le film en classe Niveau A2...4

Plus en détail

Ah! Les bonnes soupes de Claude Boujon

Ah! Les bonnes soupes de Claude Boujon Prénom : date : Ah! Les bonnes soupes de Claude Boujon Fiche 1 1. Reconstitue la couverture de l album : Complète la fiche d identité de l album. Titre : Auteur : 2. Réponds aux questions par une phrase

Plus en détail

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef Il n'y a rien de plus beau qu'une clef (tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre) Spectacle de contes, à partir de 12 ans. Durée 1h Synopsis Deux conteuses Une panne de voiture Un petit village vendéen

Plus en détail

Le petit lexique du cinéma

Le petit lexique du cinéma Le petit lexique du cinéma Dossier réalisé par Alice Mennesson 1 QUELQUES DEFINITIONS POUR COMMENCER La séquence (Sequenz) est un groupe de plans qui forment un ensemble narratif. On peut comparer la séquence

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique L Armada Productions 3, rue de Lorraine 35000 Rennes 02 99 54 32 02 www.armada-productions.com www.adventuresinfrontofthetvset.com Contact / Salima

Plus en détail

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille L Illusion comique De Corneille L œuvre à l examen oral Par Alain Migé Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille PREMIÈRE QUESTION : L ÊTRE ET LE PARAÎTRE Le titre même de L illusion

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

L écoute ritualisée au cycle 3

L écoute ritualisée au cycle 3 L écoute ritualisée au cycle 3 Documents d application des programmes La sensibilité, l imagination, la création Éducation artistique école élémentaire Ministère de la Jeunesse, de l Éducation nationale

Plus en détail

SEUL EN SCENE. Créé au Théâtre du Chêne noir au festival d Avignon 2013 En 2014 au théâtre des Béliers à Avignon. En tournée dans toute la France

SEUL EN SCENE. Créé au Théâtre du Chêne noir au festival d Avignon 2013 En 2014 au théâtre des Béliers à Avignon. En tournée dans toute la France SEUL EN SCENE Créé au Théâtre du Chêne noir au festival d Avignon 2013 En 2014 au théâtre des Béliers à Avignon En tournée dans toute la France écrit et interprété par ALI BOUGHERABA Création 2013 Télérama

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES AUTEUR : CHRISTIAN OSTER Christian Oster est né en 1949. Il publie des romans aux éditions de Minuit (dont Mon grand appartement,

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT

METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT METHODE IDENTIFIER LA NATURE D UN DOCUMENT Dire «ce document est un texte» ou «c est un tableau de statistiques», cela ne suffit pas à donner avec précision la nature d un document. Plus cette nature est

Plus en détail

Voici des exemples de cyberintimidation :

Voici des exemples de cyberintimidation : LEXIQUE COMMUN DÉFINITIONS Cette section est créée dans le but de disposer d un vocabulaire commun à l ensemble des personnes touchées par le plan de prévention et d intervention pour contrer l intimidation

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

COMPTE RENDU OU NOTES DE LECTURE SUR LA LITTERATURE ORALE AFRICAINE

COMPTE RENDU OU NOTES DE LECTURE SUR LA LITTERATURE ORALE AFRICAINE 1 COMPTE RENDU OU NOTES DE LECTURE SUR LA LITTERATURE ORALE AFRICAINE Christiane SEYDOU : «Comment définir le genre épique? Un exemple : l épopée africaine» in JASO Journal of the Anthroplogical Society

Plus en détail

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise Un film de Elizabeth RICHARD 4 rue Parmentier 94130 NOGENT

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

La danse contemporaine à la maternelle

La danse contemporaine à la maternelle La danse contemporaine à la maternelle «Quand une image présente ne nous fait pas penser à des milliers d images absentes, il n y a pas d imagination» G.Bachelard Danse et Arts visuels-a partir de Matisse-Ecole

Plus en détail

Le compas dans l œil! Jean-François Maheux 1

Le compas dans l œil! Jean-François Maheux 1 Le compas dans l œil! Jean-François Maheux 1 Qui n a pas déjà essayé de dessiner une table ou une chaise? Si vous ne vous souvenez plus très bien du résultat, prenez tout de suite un bout de papier et

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

Suzanne Buisson. Centre de loisirs éducatifs maternel PROGRAMME D ACTIVITÉ. Du mercredi 6 novembre au mercredi 18 décembre 2013. L équipe d animation

Suzanne Buisson. Centre de loisirs éducatifs maternel PROGRAMME D ACTIVITÉ. Du mercredi 6 novembre au mercredi 18 décembre 2013. L équipe d animation Centre de loisirs éducatifs maternel Suzanne Buisson L équipe d animation Nicolas FOUBERT, directeur Cindy LEROY, directrice adjointe Groupe des Petits Éliana OSSARD Gwanaël RAMANANTSOA Karima ZAZOUN Groupe

Plus en détail

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco L Association Nous Jouons pour les arts Présente Li fhamator (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco Une Production «Nous Jouons pour les arts» Mise en scène et dramaturgie : Adil

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Robert Tirvaudey. E(lsa). N(in).

Robert Tirvaudey. E(lsa). N(in). Robert Tirvaudey E(lsa). N(in). 2 2 «Parler d amour, c est faire l amour» Balzac 2 3 24 Syndrome de Stockholm : L occurrence en question est le fait d un psychiatre, Nils Bejerot en 1973. Mais il revient

Plus en détail

César doit mourir. Cesare Deve Morire. de Paolo et Vittorio Taviani

César doit mourir. Cesare Deve Morire. de Paolo et Vittorio Taviani César doit mourir Cesare Deve Morire de Paolo et Vittorio Taviani Un documentaire sur la vie carcérale ou une fiction sur Shakespeare? la création de la pièce de Le film a été récompensé par plusieurs

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Qu est-ce qu un bon ami?

Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Qu est-ce qu un bon ami? Que pouvez-vous faire pour que quelqu un ait une meilleure image de lui ou d elle-même? Passer du temps avec cette personne Présenter la personne à vos amis Lui dire que vous l aimez bien Qu est-ce qu

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Saisir les nuances des mots

Saisir les nuances des mots Leçon LA LECTURE 2 Mots marquant la progression des idées 1 EFFICACE Saisir les nuances des mots Leçon 2 Mots marquant la progression des idées Avertissement La présente leçon s intéresse à l interprétation

Plus en détail

$?;./$/-$.08-/$N$G"O"/2$P;"-0;:11:

$?;./$/-$.08-/$N$GO/2$P;-0;:11: On est dans un tout autre registre avec le Candide de Rafael Bianciotto au Théâtre de Ménilmontant (01.46.36.98.60). Est-on à la commedia dell arte, au cirque, au théâtre de marionnettes? On ne sait. C

Plus en détail

kilimax 5 à 7 ans l école des loisirs livres 2015-2016

kilimax 5 à 7 ans l école des loisirs livres 2015-2016 kilimax 8 un livre par mois d livres e novembre à juin 5 à 7 ans 2015-2016 l école des loisirs kilimax l école des loisirs présente huit livres en couleurs, réunis dans l abonnement kilimax pour les enfants

Plus en détail

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS A. Armand IGEN lettres avril 2009-1 LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS Cette présentation du programme de français pour les classes de seconde, première, et terminale du

Plus en détail

Poste 4 le montage. Le montage

Poste 4 le montage. Le montage 1/11 Le montage Conseils et astuces pour le montage de clips vidéo Situations de montage modèles Exercice pratique Information aux enseignants: logiciel de traitement vidéo 2/11 Un montage parfait! Description

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1)

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Réponse apportée par une classe de PS-MS de l école maternelle du Gué d Alleré, à travers un projet mené au cours

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

Sommaire. Préface de Rémy Pflimlin...11 Introduction...15

Sommaire. Préface de Rémy Pflimlin...11 Introduction...15 Sommaire Préface de Rémy Pflimlin...11 Introduction...15 Première partie Les origines...21 Deuxième partie Recettes d un esprit d école...51 Troisième partie Affectio societatis...129 Conclusion...175

Plus en détail

La structure du texte explicatif (sec. 3)

La structure du texte explicatif (sec. 3) Phase de questionnement (Pourquoi?) : (environ 40 à 50 mots) prépare le lecteur et elle fournit une vision globale de ce dont il va être question dans le texte. Sujet amené Historique Actuelle L idée générale

Plus en détail

Le chat belge le plus célèbre

Le chat belge le plus célèbre Auteur Katarzyna Kornecka-Nalewajka LEÇON n 5 71 1. Katarzyna Kornecka-Nalewajka Lycée d Enseignement Général n 7 de Częstochowa VII LO im. Mikołaja Kopernika w Częstochowie www.kopernik.czest.pl Titre

Plus en détail

S organiser autrement

S organiser autrement S organiser autrement Dominique Tibéri enseignant en cycle 3 et formateur à l IUFM Nancy (54) propose ici une alternative à la préparation de classe telle qu elle est demandée par l Institution. Préparer

Plus en détail

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI Simon P Laurent - Artiste - www.lotus-mineral.com - 2012 - REMERCIEMENTS Le présent travail est une commande de l'école Nationale Supérieure

Plus en détail

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses!

LE SPECTACLE. Cosas ricas Des choses délicieuses! LE SPECTACLE Dolores Dulce, une vieille dame venue d'un pays lointain d'amérique latine, Cuba, parcourt le monde avec son chariot porteur de friandises et d'histoires. Au passage, elle partage son univers

Plus en détail

Questions typiques d entrevue

Questions typiques d entrevue Questions typiques d entrevue 1- Parlez-moi de vous? Question la plus importante de l entrevue; pourrait être la seule. Soyez bref. Ne tombez pas dans le piège de donner tout en détail. Ne dépassez pas

Plus en détail

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions.

Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Utilisation des portables en classe, des problèmes et des solutions. Ces quelques lignes ne rendent pas compte d une expérimentation organisée à priori mais d un changement de pratique qui demeure en évolution.

Plus en détail

PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON -

PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON - PROJET D'ANIMATION ATELIER DE DESSIN ANIME ASSISTE PAR ORDINATEUR - ATELIER TOON - ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- - 1

Plus en détail

Editions La Roulotte Théâtrale DOSSIER DE PRESSE. Editions La Roulotte Théâtrale. Elouges Belgique

Editions La Roulotte Théâtrale DOSSIER DE PRESSE. Editions La Roulotte Théâtrale. Elouges Belgique DOSSIER DE PRESSE Elouges Belgique 1 PRÉSENTATION DE L AUTEUR Pierre Bragard, L'éditeur a du talent! En animant les éditions "Audace" et en multipliant les collections, il révèle de nombreux auteurs et

Plus en détail

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 -

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 - Guide d intervention sur l intimidation destiné aux intervenants - 1 - Rédaction Linda Laliberté : Mélanie Blais : Michèle Gariépy : Joanie Charrette : Espace Bois-Francs InterVal Pacte Bois-Francs organisme

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

FOXFIRE, CONFESSIONS D'UN GANG DE FILLES

FOXFIRE, CONFESSIONS D'UN GANG DE FILLES Communiqué de presse BLACK is BLACK HOMMAGE à WALTER HILL Hommage en sa présence, le jeudi 3 avril. Réalisateur, scénariste et producteur (notamment de la saga ALIEN), Walter Hill imprime au polar sa marque,

Plus en détail

La caméra Embarquée et subjective

La caméra Embarquée et subjective La caméra Embarquée et subjective La caméra embarquée et subjective L utilisation de la caméra subjective permet une très forte identification du spectateur aux personnages et par conséquent des sensations

Plus en détail

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 DOSSIER DE PRESSE Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 What is that word known to all men, Huile sur toile, 150 x 90 cm, 2013 17, rue des Filles-du-Calvaire

Plus en détail

Accordez-vous le nombre de points correspondant à chaque réponse. Sauf avis contraire, pour chaque question, vous pouvez cumuler les réponses.

Accordez-vous le nombre de points correspondant à chaque réponse. Sauf avis contraire, pour chaque question, vous pouvez cumuler les réponses. Évaluez votre qualité de vie Source : LORTIE, MICHELINE. Évaluez votre qualité de vie, (Reportages, Coup de pouce), 1997. La santé mentale est un bien que tous, consciemment ou non, nous désirons posséder.

Plus en détail

IMAGINASTUDIO PRÉSENTE LESTER AVEC CARLOS LEAL & FLORENCE RIVERO UN FILM COURT DE PASCAL FORNEY

IMAGINASTUDIO PRÉSENTE LESTER AVEC CARLOS LEAL & FLORENCE RIVERO UN FILM COURT DE PASCAL FORNEY IMAGINASTUDIO PRÉSENTE LESTER AVEC CARLOS LEAL & FLORENCE RIVERO UN FILM COURT DE PASCAL FORNEY DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2009 SYNOPSIS Une nuit, Lester, un vampire, s introduit chez une jeune femme.

Plus en détail

TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE

TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE 2 TECHNIQUES D ÉDUCATION À L ENFANCE Application Icône Catégorie Compétence Description Prix Les jeux de puzzles pour les enfants Jeux Apprendre des mots en faisant des cassetête Le jeu de puzzle est unique

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ

QUIZ 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ QUIZ? 260-81512-B SE PROTÉGER DU SOLEIL, C EST PROTÉGER SA SANTÉ Testez vos enfants 10 questions pour jouer avec vos enfants 2. Nous sommes tous sensibles au soleil. VRAI! Le soleil est dangereux pour

Plus en détail