CHAINE D ANALYSES INTER-LABORATOIRES BOUCHONS PLAN DE CAMPAGNE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAINE D ANALYSES INTER-LABORATOIRES BOUCHONS PLAN DE CAMPAGNE"

Transcription

1 CHAINE D ANALYSES INTER-LABORATOIRES BOUCHONS PLAN DE CAMPAGNE 2015 BOUCHONS EN LIEGE POUR VINS TRANQUILLES MESURE DES PARAMETRES MECANIQUES ET PHYSIQUES Version 01 du 01/12/14 Ce document présente notre plan de campagne pour l année Vous y trouverez le rappel des lignes directrices de la mise en place des essais et des règles de fonctionnement de la campagne d essais inter-laboratoires sur les bouchons organisés par le service Vigne et Vin de la Chambre d Agriculture de la Gironde. 1. OBJECTIFS Ces comparaisons inter-laboratoires permettent de démontrer la capacité des laboratoires à réaliser des mesures avec compétence sur des bouchons en liège et, de ce fait, d apporter une garantie aux clients sur l exactitude des résultats d analyses. Les résultats de chaque laboratoire participant sont comparés à une valeur assignée comme référence, avec l'objectif d'évaluer et, le cas échéant, d'améliorer la performance du laboratoire. 2. TYPES D ESSAI Les essais considérés dans la CIL BOUCHONS sont les déterminations des mesures mécaniques et physiques suivantes : - longueur, - diamètre, - ovalisation, - masse volumique apparente, - taux d humidité, - force d extraction sur bouteille et force d extraction sur tube, - reprise dimensionnelle après compression. 3. CONDITIONS DE PARTICIPATION Tous les laboratoires français ou étrangers réalisant des analyses sur bouchons liège peuvent participer à toute ou partie de la CIL BOUCHONS sous réserve de respecter les consignes présentées dans le présent document et dans la mesure où ils disposent des conditions pour effectuer ces analyses en routine. Tél : Fax :

2 4. DEROULEMENT DES ESSAIS 4.1 Schéma global du déroulé d un service de la CIL BOUCHONS Envoi du lot de bouchon destiné à la CIL BOUCHONS à chaque participant. + Envoi d un mail pour informer les participants du départ du lot de bouchons et les inviter à valider leurs méthodes d analyses. Connexion des participants à leur espace personnalisé dédié à la CIL BOUCHONS sur le site en utilisant le lien et les identifiants contenus dans le mail précédemment reçu. Lors de sa première connexion, chaque nouveau participant met à jour ses informations personnelles et personnalise ses identifiants. Chaque participant sélectionne puis valide les méthodes d analyses qu il va mettre en œuvre pour le prochain service. Cette étape est obligatoire pour permettre la saisie des résultats. L organisateur valide ces méthodes. Un mail de confirmation est alors envoyé au participant pour l inviter à débuter la saisie de ses résultats Le participant saisie et valide ses résultats. Les résultats de tous les participants sont compilés puis traités statistiquement. Le rapport statistique est validé par l organisateur. L organisateur met en ligne le rapport. Un mail est envoyé à chaque participant pour l avertir de cette mise en ligne. Chaque participant peut consulter et/ou télécharger le rapport directement depuis son espace personnalisé. Tous les rapports des services auxquels le laboratoire a participé restent accessibles depuis son espace personnalisé. 4.2 Échantillons Chaque campagne comprend la distribution trimestrielle (voir calendrier prévisionnel cidessous) d un échantillon composé de 0 bouchons en liège. L organisateur assure la distribution simultanée des échantillons aux différents laboratoires participants dans un conditionnement approprié. 4.3 Calendrier prévisionnel pour l année 2015 Service Envoi des échantillons Type de bouchons Mars Semaine 10 Naturels 49/24 Juin Semaine 23 Colmatés 45/24 Septembre Semaine 37 Naturels 49/25 Décembre Semaine 49 Agglomérés 38/24 Remarque : ce calendrier est donné à titre indicatif et l'organisateur se réserve le droit de modifier les dates d'envoi et les types de bouchons. Tél : Fax :

3 4.4 Réalisation pratique des essais Pour la réalisation des essais, chaque laboratoire participant suit sa procédure de routine selon les méthodes d analyses qu il a indiquées au début de chaque service. La participation du laboratoire est limitée à une méthode d'analyses par paramètre. Les paramètres suivants sont mesurés : Paramètre Unités Arrondi Nombre de bouchons Longueur mm 0,1 32 Diamètre mm 0,1 32 Ovalisation mm 0,1 32 Masse volumique apparente kg/m Taux d humidité % 0,1 20 Force d extraction dan 1 8 Reprise dimensionnelle après % 0,1 5 compression La participation du laboratoire n'est retenue que s'il a réalisé l'analyse sur le nombre de bouchons demandés. 4.5 Délai d envoi des résultats Les laboratoires disposent d un délai de quinze jours ouvrables après réception des échantillons pour la restitution des résultats. Les résultats reçus par l organisateur hors du délai stipulé ne sont pas acceptés et ne sont donc pas traités. 4. Envoi des mails Les différentes phases de l organisation de notre CIL BOUCHONS sont gérées par une interface Internet. Les mails sont donc envoyés à l'adresse renseignée par le participant dans ses données personnelles. Il est de la responsabilité de chaque participant de la mettre à jour. L'organisateur ne pourra en aucun être tenu responsable si le participant ne recevait pas les différents mails relatifs à sa participation à la CIL BOUCHONS. 4.7 Traitement statistique et rapport Après la réception de l ensemble des résultats dans les délais fixés, un traitement statistique est effectué suivant la norme NF ISO 13528, "Méthodes statistiques utilisées dans les essais d'aptitude par comparaisons inter-laboratoires". Selon les étapes suivantes : Etape 1 : vérification de la cohérence des données : Les données dites «incohérentes» sont exclues de l étude statistique. Etape 2 : exploitation des données pour chaque paramètre : 4 indicateurs sont calculés : la valeur assignée, notée m. la dispersion totale des mesures, appelée écart-type total, notée stotal. la dispersion moyenne des mesures au sein d un laboratoire, appelé écart-type intralaboratoire, notée sintra-laboratoire. la dispersion moyenne des mesures entre les laboratoires, appelé écart-type interlaboratoires, notée sinter-laboratoires. Tél : Fax :

4 Ces valeurs sont calculées à l aide d algorithmes d estimation de moyennes et d écart-types. Ces algorithmes sont des méthodes robustes qui permettent d analyser les données sans être influencés par des valeurs dites «aberrantes». Le nombre de décimales pour chaque paramètre intervient pour mieux comprendre les différentes dispersions. Etape 3 : édition du rapport : A l issue du traitement statistique de chaque CIL BOUCHONS, le rapport est mis en ligne sur l espace personnalisé dédié à la CIL BOUCHONS sur le site Un mail est envoyé à chaque participant pour l en avertir. Ce rapport statistique comporte : la synthèse globale des résultats avec l incertitude élargie (k=2), correspondant à la variation autour de la moyenne qui caractérise une grande partie (k=2, soit environ 95%) des bouchons reçus par les laboratoires. Cette incertitude est exprimée de deux manières : - incertitude absolue correspondant à 2 stotal. - incertitude relative correspondant à 2 CVtotal, soit 2 stotal / m en %. la description numérique et graphique des résultats de l ensemble des laboratoires. Nombre de Nombre moyen Valeur estimée Ecart-type Incertitude élargie (k=2) Ecart-type Ecart-type laboratoires de bouchons moyenne total absolue: + relative : + intra-laboratoire inter-laboratoires retenus par laboratoire m stotal sintra-labo sinter-labo Force d'extraction en dan % 3 2 nombre de laboratoires retenus : 14 moyenne : 25 écart-type total : 4 limites de surveillance : 17 ; 33 limites d'action : 13, 37 Répartition des résultats des laboratoires pour la mesure de la force d'extraction Force d'extraction en dan Cible N du laboratoire Pour chaque paramètre, un graphique exprime la répartition des valeurs des laboratoires en fonction des limites de surveillance et des limites d action. Les limites de surveillance correspondent à m ± 2 stotal. Elles constituent un intervalle dans lequel le laboratoire peut vérifier sa justesse lorsque 70% des résultats du laboratoire sont compris dans l intervalle [m-2*stotal ; m+2*stotal]. Les limites d action correspondent à m ± 3 stotal. Elles constituent un intervalle en dehors duquel le laboratoire doit mener une action. Tél : Fax :

5 Des critères d interprétation (en nombre de bouchons) permettent à chaque laboratoire de juger de la qualité de ses résultats. Ces critères d'interprétation ont été définis par l'ensemble des participants. Leur pertinence est revue périodiquement lors de la réunion bi-annuelle entre les participants. le suivi de la répartition des Z-scores par laboratoire : Le Z-score (z) est un indicateur qui permet au laboratoire de juger la justesse de son résultat. Si IzI < 2 alors le laboratoire a trouvé un résultat «normal». Si 2 < IzI < 3 alors le laboratoire doit s interroger. Si IzI > 3 alors le laboratoire doit mener une action. Répartition des Z-scores du laboratoire pour la force d'extraction 4,0 3,0 2,0 Z-score 1,0 0,0-1,0-2,0 Cible -3,0-4, N CIL 4.8 Règles de confidentialité Le nom des participants, ainsi que toutes les informations fournies par les participants, sont strictement confidentiels. Confidentialité du nom des participants : Le nom des participants à la CIL BOUCHONS est confidentiel, sauf si le participant lève luimême la confidentialité. Une réunion bi-annuelle à laquelle sont conviés tous les laboratoires participants est organisée. Dans ce cadre, les laboratoires participants à cette réunion autorisent de fait la levée de l anonymat de leurs noms uniquement. Confidentialité des résultats : Une totale confidentialité des valeurs obtenues pour chaque laboratoire est assurée par l attribution d un numéro d anonymat. Ce n d anonymat est communiqué à chaque début de campagne et rappelé dans tous les mails adressés au participant. Les participants peuvent décider de lever la confidentialité à des fins de discussion. Dans ce cas, les participants doivent signifier l autorisation de la levée de confidentialité par écrit auprès de l organisateur. 5. UTILISATION DES RESULTATS Le laboratoire participant s engage à ne pas utiliser les résultats de la CIL BOUCHONS à d autres fins que pour la vérification de la qualité de ses résultats dans le cadre d un système qualité. Tél : Fax :

6 . SUGGESTIONS ET RECLAMATIONS Toutes les suggestions d amélioration sont analysées. Lorsque leur utilité est vérifiée, elles sont appliquées dans les CIL BOUCHONS postérieures. Les réclamations sont adressées à l organisateur. Celui-ci donne une réponse dans un délai de un mois. 7. COUTS ET PAIEMENT Le coût de la participation à la CIL BOUCHONS est de 255 euros HT pour l année Les laboratoires participants s engagent pour un an. Le bulletin d inscription doit être retourné à l organisateur avant le 30 janvier 2015 par fax ( ) ou par mail Le paiement est effectué à la réception de la facture consécutive à l inscription. 8. CERTIFICAT DE PARTICIPATION Un certificat annuel de participation est transmis en fin de campagne à chaque laboratoire participant pour ses archives et son système qualité. Tél : Fax :

Essais inter-laboratoires. Informations techniques

Essais inter-laboratoires. Informations techniques Essais inter-laboratoires Analyses de riz Informations techniques - Nombre d'essais sur une période de 1 an : 3 échantillons expédiés par courrier, respectivement aux mois de juin, octobre et février.

Plus en détail

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR ENROBES BITUMIMEUX RAPPORT D EVALUATION

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR ENROBES BITUMIMEUX RAPPORT D EVALUATION LPEE/LNM LABORATOIRE PUBLIC D ESSAIS ET D ETUDES LABORATOIRE NATIONAL DE METROLOGIE Km 7, Route d El Jadida OASIS Casablanca Maroc- Fax +212.522 98-25-72 Tél.+212.522 48-87-28/29/27 E.mail : berrada@lpee.ma

Plus en détail

1 RE CONNEXION : COMMENT CREER VOTRE COMPTE WEB?

1 RE CONNEXION : COMMENT CREER VOTRE COMPTE WEB? 1 RE CONNEXION : COMMENT CREER VOTRE COMPTE WEB? Pour vous connecter à l espace adhérent du site internet de l Association A.G.L.A.E., créez votre compte web. Ce compte web est unique pour un laboratoire.

Plus en détail

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement :

Assemblée Générale des Evaluateurs - Section Santé Humaine - Cofrac 28 & 30/06/2010. Documents présents dans le dossier de missionnement : 1 Documents présents dans le dossier de missionnement : Fiche d organisation de l évaluation sur site - SH FORM 35. Récapitulatif de la mission avec mise en évidence de certains points qui requièrent une

Plus en détail

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Prestation de Certification CERTIFICATION-D D-Indice 7 Applicable le 09//009 CERTIFICATION D Indice 7 Page /7 GLOBAL sas 8, rue du séminaire

Plus en détail

Document valide au 21/08/2015. Livret d Accueil

Document valide au 21/08/2015. Livret d Accueil Livret d Accueil Bienvenue au BIPEA! Vous avez choisi de participer à nos circuits de comparaison interlaboratoires et nous vous remercions de la confiance que vous nous témoignez. Nous espérons que nos

Plus en détail

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION

PREMIER MINISTRE PROCEDURE TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Paris, le 9 février 2004 000309/SGDN/DCSSI/SDR Référence : CER/P/01.1 Direction centrale de la sécurité des systèmes d information PROCEDURE

Plus en détail

Premiers tests d intercomparaison des analyseurs de particules TEOM FDMS 1405F

Premiers tests d intercomparaison des analyseurs de particules TEOM FDMS 1405F NOTE DU LCSQA Métrologie Assurance Qualité : Intercomparaison des stations de mesures Premiers tests d intercomparaison des analyseurs de particules TEOM FDMS 1405F F. MARLIERE (LCSQA/INERIS) Personnes

Plus en détail

MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION

MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION REFERENCE H01 Être capable de mettre en œuvre des instruments de mesure de l'humidité de l'air (choix de la technologie, méthode de mesure, préconisations d emploi,

Plus en détail

Vers des essais Inter-Laboratoires en hydrobiologie

Vers des essais Inter-Laboratoires en hydrobiologie Vers des essais Inter-Laboratoires en hydrobiologie Spécificités des méthodes hydrobiologiques, objectifs et faisabilité des EIL Nina Dagens, Christian Chauvin Irstea Centre de Bordeaux Avec la collaboration

Plus en détail

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation

Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation Contrôle Externe de Qualité - CQE Norme et son application aux CQE éléments trace dans différents pays. Essais de standardisation J Arnaud DBI, CHU de Grenoble CQE et assurance qualité Méthodes analytiques

Plus en détail

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013 PROGRAMME GENERAL SESSION : «Incertitudes de mesure - Applications pratiques» : Georges BONNIER Date : Lundi 22 Avril SESSION : «Statistiques pour la mesure : cartes de contrôles, comparaisons interlaboratoires»

Plus en détail

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL)

LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) 1GM Sciences et Techniques Industrielles Page 1 sur 5 Productique - Cours Génie Mécanique Première LA MÉTHODE S.P.C. (STATISTICAL PROCESS CONTROL) Née aux USA, la méthode S. P. C. est traduite le plus

Plus en détail

Compte rendu 151 Co-Oxymétrie

Compte rendu 151 Co-Oxymétrie P: Compte rendu 151 Co-Oxymétrie Centre Toulousain pour le Contrôle de qualité en Biologie clinique Association déclarée à la Préfecture de la Haute-Garonne le 30 Octobre 1973 et enregistrée sous le n

Plus en détail

Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE. Mise en application 15/12/2008

Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE. Mise en application 15/12/2008 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE Mise en application 15/12/2008 Administration compétente Service responsable Destinataires

Plus en détail

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse PROTOCOLE POUR LES ESSAIS D APTITUDE DES LABORATOIRES D ANALYSE DR-12-SCA-04 Édition : 26 juillet

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE ET D'INSTALLATION D'UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION M.A.P.A (art28 du Code des Marchés Publics) REGLEMENT DE CONSULTATION

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE ET D'INSTALLATION D'UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION M.A.P.A (art28 du Code des Marchés Publics) REGLEMENT DE CONSULTATION REPUBLIQUE FRANÇAISE LIBERTE - EGALITE - FRATERNITE Canton de Montfort l'amaury - Arrondissement de Rambouillet Département des Yvelines Mairie de Béhoust MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE ET D'INSTALLATION

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT 1. Préambule 1.1 Généralités La présente convention d assurance qualité (QAA) définit les exigences posées aux fournisseurs REHAU en matière d assurance qualité. La QAA REHAU constitue des règles destinées

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE REFERENTIEL INTRANTS UTILISABLES EN AB PROCESSUS DE CONTRÔLE. Contrôle d intrants utilisables en Agriculture Biologique

PROCESSUS DE CONTROLE REFERENTIEL INTRANTS UTILISABLES EN AB PROCESSUS DE CONTRÔLE. Contrôle d intrants utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/6 PROCESSUS DE CONTRÔLE Contrôle d intrants utilisables en Agriculture Biologique 1. LES ETAPES DU CONTROLE 2. LEXIQUE 3. MODE DE TRAITEMENT DES ECARTS Page: 2/6 1/ LES ETAPES DU CONTRÔLE 1 - DEMANDE

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION MINISTÈRE DE LA DÉFENSE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION 02 CHARTE DE L'AUDIT INTERNE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L'ADMINISTRATION

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE CAUDEBEC EN CAUX Avenue Winston Churchill 76490 CAUDEBEC EN CAUX

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE CAUDEBEC EN CAUX Avenue Winston Churchill 76490 CAUDEBEC EN CAUX MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION 1- Objet de la consultation 1-1- Objet du marché 1-2- Etendue de la consultation 2- Conditions de la consultation 2-1-

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C) R.C. Page 1 sur 7 Article 1 : Objet de la consultation Le présent marché porte sur les travaux à réaliser dans le cadre

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION COMMUNE DE PETITE-FORET Représentant de la personne publique contractante : Monsieur le Maire de la Ville de Petite-Forêt Le pouvoir adjudicateur : Monsieur le Maire de la Ville de Petite-Forêt Comptable

Plus en détail

Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture

Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture Logiciel de production de références technico-économiques en agriculture Objectifs du logiciel Fonctionnalités du logiciel Caractéristiques techniques du logiciel 1. Objectifs du logiciel Collecter, stocker

Plus en détail

Radices Fiduciam S.A.

Radices Fiduciam S.A. Support 5 Traitement des réclamations de la clientèle 1 Page 1 sur 7 PROCÉDURE RELATIVE AU TRAITEMENT DES RÉCLAMATIONS DE LA CLIENTÈLE 1. Environnement réglementaire Cette matière est traitée par le Règlement

Plus en détail

Construction du FORUM DE DISCUSSIONS pour le Réseau RH des Entreprises de Transport

Construction du FORUM DE DISCUSSIONS pour le Réseau RH des Entreprises de Transport CONSULTATION Construction du FORUM DE DISCUSSIONS pour le Réseau RH des Entreprises de Transport Modalités de réponses Date limite de dépôt des propositions : Vendredi 2 décembre 2011 Les propositions

Plus en détail

Système en ligne de gestion des demandes de rendez-vous et des dossiers pour visas et de la file d attente des candidats SOFT GFA VISA

Système en ligne de gestion des demandes de rendez-vous et des dossiers pour visas et de la file d attente des candidats SOFT GFA VISA Système en ligne de gestion des demandes de rendez-vous et des dossiers pour visas et de la file d attente des candidats SOFT GFA VISA SOFT GFA VISA est un système en ligne qui permet de gérer les demandes

Plus en détail

Fourniture, installation et maintenance d un stockage rapide pour virtualisation et base de données

Fourniture, installation et maintenance d un stockage rapide pour virtualisation et base de données Marché public de fournitures courantes et services Fourniture, installation et maintenance d un stockage rapide pour virtualisation et base de données --------------- Règlement de la consultation (RC)

Plus en détail

lité et Justesse Essais inter-laboratoires

lité et Justesse Essais inter-laboratoires Fidélit lité et Justesse Essais inter-laboratoires Objectif : Définir les méthodes m pour évaluer l incertitude l de mesure d un d résultat r quantitatif. SANCHEZ Erick - Responsable Assurance Qualité

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance AVRIL 2012 Visites de fin de chantier de vos demandes de 1. Une visite sur chantier : Pourquoi? Car la certification d un projet s articule autour de deux examens : - un premier au cours de la phase «conception»,

Plus en détail

Condition d'utilisation. Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers

Condition d'utilisation. Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers Condition d'utilisation Conditions générales de vente des cours de cuisine pour les particuliers Article 1- Objet : Casa d'arno propose des cours de cuisine pour les particuliers dont les différentes formules

Plus en détail

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance January 1 2014 L asbl BeCommerce a pour objectif d augmenter la confiance du consommateur dans la vente à distance online

Plus en détail

1 - Diag26000. Le réseau de partenaires. La formation partenaires. Diag26000. FORMITEL. Stratégie méthode - outils

1 - Diag26000. Le réseau de partenaires. La formation partenaires. Diag26000. FORMITEL. Stratégie méthode - outils 1-1 2 3 Le réseau de partenaires La formation partenaires co-construit par des experts Issu d'un groupe de travail Centrale Ethique, Diag2600 permet de réaliser un diagnostic RSE basé sur les 7 questions

Plus en détail

La conception et l exécution graphique, le suivi de fabrication de la communication de l'université d'avignon et des Pays de Vaucluse.

La conception et l exécution graphique, le suivi de fabrication de la communication de l'université d'avignon et des Pays de Vaucluse. Identification : MARCHES PUBLICS DE TECHNIQUES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION MARCHE N 12005 >>> Université d'avignon et des pays de Vaucluse Service Achats-Marchés Service Achats-Marchés Case

Plus en détail

Cartes de contrôle. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes. Programme

Cartes de contrôle. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes. Programme Les petits déjeuner du Réunion n 7 du Club de Laboratoires Accrédités Cartes de contrôle Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes Vendredi 21

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation de l Option Anti-spam Plus

Conditions Générales d Utilisation de l Option Anti-spam Plus Conditions Générales d Utilisation de l Option Anti-spam Plus ARTICLE 1. DÉFINITIONS Les parties conviennent d entendre sous les termes suivants : Client : personne physique ou morale s étant inscrite

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique Version du 1 er juin 2012 Le référentiel est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1) Identification du pouvoir adjudicateur Régie Autonome Personnalisée du Pôle Arts de la Rue de Chalon-sur-Saône C.S. 70092 71 321 CHALON-SUR-SAONE CEDEX Tel : 03.85.90.94.73

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE D UTILISATION DU MODULE DE SAISIE EN LIGNE BILAN SOCIAL 2011. Saisir ses données par Internet

NOTICE TECHNIQUE D UTILISATION DU MODULE DE SAISIE EN LIGNE BILAN SOCIAL 2011. Saisir ses données par Internet NOTICE TECHNIQUE D UTILISATION DU MODULE DE SAISIE EN LIGNE BILAN SOCIAL 2011 Saisir ses données par Internet Description générale 2 Phase 1 : Connexion au système 2 a) Se connecter 2 b) Installation du

Plus en détail

Mise en concurrence. Site emploi Alsace et multipostage d offres d emploi

Mise en concurrence. Site emploi Alsace et multipostage d offres d emploi Mise en concurrence Site emploi Alsace et multipostage d offres d emploi 15 juin 2015 L Agence d Attractivité de l Alsace a pour mission : De conforter l image et la notoriété de l Alsace. D accélérer

Plus en détail

Forum d affaires Rhône-Alpes/Italie Jeudi 4 et vendredi 5 Juin 2015 à Milan

Forum d affaires Rhône-Alpes/Italie Jeudi 4 et vendredi 5 Juin 2015 à Milan Exposition Universelle de 2015 «L innovation et le savoir-faire des entreprises Rhônalpines à la rencontre du marché italien» L Expo : Après Shanghai en 2010, l Exposition Universelle 2015 se tiendra à

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE N 5. Comparaison des résultats obtenus par ICP/MS avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Hg

NOTE TECHNIQUE N 5. Comparaison des résultats obtenus par ICP/MS avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Hg NOTE TECHNIQUE N 5 Comparaison des résultats obtenus par avec les autres techniques d analyse pour Fe, Ti et Ce document est diffusé à titre informatif et est basé sur des résultats et observations d essais

Plus en détail

2.3 Conditions d utilisation

2.3 Conditions d utilisation Conditions Générales d Utilisation de Paris fournisseurs, portail fournisseurs de la collectivité parisienne. En date du 15/05/2013, les présentes conditions générales du portail Paris fournisseurs ont

Plus en détail

Logiciel de Prototypage

Logiciel de Prototypage REGLEMENT DE CONSULTATION Logiciel de Prototypage VERSION 01 DU 09/11/2015 Version V1 de septembre 2015 : rédaction du règlement de consultation Sommaire ARTICLE 1 - POUVOIR ADJUDICATEUR... 2 ARTICLE 2

Plus en détail

Date limite de réception des offres : Lundi 29 juin 2015 à 16H00

Date limite de réception des offres : Lundi 29 juin 2015 à 16H00 MARCHE 1/2015 Stabilisation et Aménagements du parking de l ENIM Règlement de Consultation (RC) Date limite de réception des offres : Lundi 29 juin 2015 à 16H00 La procédure de consultation utilisée est

Plus en détail

L Interface d Administration des sites. www.admin.ecoledirecte.com. Documentation

L Interface d Administration des sites. www.admin.ecoledirecte.com. Documentation L Interface d Administration des sites www.admin.ecoledirecte.com Documentation 1 Sommaire : Présentation...3 La connexion au site...3 La page d accueil...4 Les statistiques...4 Le forum...6 L administration

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) https://foad.orion.education.fr/

OFFRE DE SERVICE. Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) https://foad.orion.education.fr/ OFFRE DE SERVICE CLASSE VIRTUELLE ET RÉUNION EN LIGNE Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) https://foad.orion.education.fr/ Le service de classe virtuelle et de réunion en

Plus en détail

V 1 Février Mars Avril

V 1 Février Mars Avril Brevet de Technicien Supérieur Assistant de gestion PME-PMI A1.1 Recherche de clientèle et contacts Définir et mettre en place une méthode de prospection Repérer et qualifier les prospects Veiller à la

Plus en détail

Fidélité des méthodes analytiques (Résolution oeno 5/99)

Fidélité des méthodes analytiques (Résolution oeno 5/99) (Résolution oeno 5/99) Les données concernant la fidélité des méthodes analytiques déterminées par des études collaboratives sont applicables dans les cas suivants : ) Vérification de l'acceptabilité des

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des Infections du Site Opératoire. (Surveillance agrégée)

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des Infections du Site Opératoire. (Surveillance agrégée) Réseau ISO-Raisin Surveillance des Infections du Site Opératoire (Surveillance agrégée) Guide d utilisation de l application WEBISO Année 2015 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Connexion et authentification...

Plus en détail

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique

Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel en BTS Électrotechnique Le projet technique industriel fait partie intégrante de la formation et de l examen du BTS Electrotechnique par apprentissage. Il consiste, en 192

Plus en détail

Guide ELD. Mail.net : l adresse publique du conseiller

Guide ELD. Mail.net : l adresse publique du conseiller Direction de la Sécurisation des Parcours Professionnels Guide ELD Mail.net : l adresse publique du conseiller CCE du 4 décembre 04 Novembre 04 Mail.net : Le guide de l ELD Préambule : Ce guide est à destination

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

Réclamations de la Clientèle

Réclamations de la Clientèle Réclamations de la Clientèle Fiche processus: Traitement des réclamations de la clientèle Vue d'ensemble Domaine Gestion de fortune et gestion de la société Nom du processus Traitement des réclamations

Plus en détail

VEILLE & CONFORMITÉ RÉGLEMENTAIRE

VEILLE & CONFORMITÉ RÉGLEMENTAIRE Fiche produit 20 VEILLE & CONFORMITÉ RÉGLEMENTAIRE environnement hygiène & sécurité énergie - transport erp - sécurité alimentaire enjeux Les réglementations applicables aux Sites sont à la fois changeantes,

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CEGID COMPTABILITE

«Enrichir l Organisation par les Hommes» CEGID COMPTABILITE CEGID COMPTABILITE Les 18 et 19 octobre 2012 Formation inter - entreprises (Réponse souhaitée avant le 27 septembre 2012) Cegid business comptabilité est un système d information global, orienté utilisateur,

Plus en détail

Le Dyostem : un outil d'aide à la décision supplémentaire pour le vinificateur

Le Dyostem : un outil d'aide à la décision supplémentaire pour le vinificateur Le Dyostem : un outil d'aide à la décision supplémentaire pour le vinificateur Synthèse des essais (2010 à 2012) Lettre actualités n 74 - Novembre 2015 Emmanuel VINSONNEAU : IFV Pôle Bordeaux-Aquitaine

Plus en détail

Mode Opératoire. Lancement des restitutions PMS. AMUE DCSI / Projet SIHAM

Mode Opératoire. Lancement des restitutions PMS. AMUE DCSI / Projet SIHAM Mode Opératoire Lancement des restitutions PMS AMUE DCSI / Projet SIHAM Table des matières 1. PRESENTATION DU CONTEXTE... 3 2. PREREQUIS POUR L ENSEMBLE DES RESTITUTIONS... 3 3. LANCEMENT DES RESTITUTIONS...

Plus en détail

Cinématique et optique géométrique

Cinématique et optique géométrique Cinématique et optique géométrique PHY-5061-2 Activité notée 4 Date de remise :... Identification Nom :... Adresse :...... Tél :... Courriel :... Note :... /100 PHY-5061-2 CINÉMATIQUE ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

Plus en détail

OPERATION D AUDITS ENERGETIQUES DES BÂTIMENTS COMMUNAUX DU PAYS DE CHAUMONT

OPERATION D AUDITS ENERGETIQUES DES BÂTIMENTS COMMUNAUX DU PAYS DE CHAUMONT OPERATION D AUDITS ENERGETIQUES DES BÂTIMENTS COMMUNAUX DU PAYS DE CHAUMONT Règlement de la consultation (RC) Juillet 2015 1 Table des matières I. Pouvoir adjudicateur... 3 II. Objet du marché... 3 1.

Plus en détail

Méthodes statistiques

Méthodes statistiques Méthodes statistiques Référence : 3210321CD ISBN : 978-2-12-210321-0 Année d édition : 2014 Analyse 5 normes phares : NF ISO 3534-3 (juin 2013) Statistique - Vocabulaire et symboles - Partie 3 : plans

Plus en détail

PROGRAMME D AFFILIATION: CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION

PROGRAMME D AFFILIATION: CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION PROGRAMME : CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION Dernière mise à jour le 25/03/2015 1. Définitions et abréviations Affilié : personne qui relaie le message publicitaire d un affilieur. C.P.A. : coût par

Plus en détail

Gestion de la qualité,, BPL et BPF. Lncpp/cecomed 2010

Gestion de la qualité,, BPL et BPF. Lncpp/cecomed 2010 Gestion de la qualité,, BPL et BPF Lncpp/cecomed 2010 GESTION DE LA QUALITE La gestion de la qualité est un large concept qui couvre tout ce qui peut, individuellement ou collectivement, influencer la

Plus en détail

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Intégrer la mobilité dans sa stratégie numérique»

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Intégrer la mobilité dans sa stratégie numérique» Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Intégrer la mobilité dans sa stratégie numérique» Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée

Plus en détail

Domaine CASABIANCA vinscasabianca.com Conditions générales de vente en ligne

Domaine CASABIANCA vinscasabianca.com Conditions générales de vente en ligne Domaine CASABIANCA vinscasabianca.com Conditions générales de vente en ligne Généralités Les ventes en ligne des Vins du Domaine CASABIANCA sur le site vinscasabianca.com sont soumises aux présentes conditions

Plus en détail

Avis d'appel public à la concurrence. Animation de 3 séminaires à destination des élus et des cadres

Avis d'appel public à la concurrence. Animation de 3 séminaires à destination des élus et des cadres Avis d'appel public à la concurrence Animation de 3 séminaires à destination des élus et des cadres Identification de l'organisme qui passe le marché : Service Marchés Publics, Mairie de Noisy-le-Sec,

Plus en détail

Manuel Qualité des Fournisseurs de Salzgitter Mannesmann Précision Etirage

Manuel Qualité des Fournisseurs de Salzgitter Mannesmann Précision Etirage Manuel Qualité des Fournisseurs de Salzgitter Mannesmann Précision Etirage Manuel Qualité Rédacteur des Fournisseurs : C. Chevrel de Salzgitter Mannesmann Date : 21/02/2011 Précision Etirage Page Page

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LA LOCATION D'UN LOCAL COMMERCIAL DESTINÉ A ACCUEILLIR UNE ACTIVITE DE RESTAURATION

CAHIER DES CHARGES POUR LA LOCATION D'UN LOCAL COMMERCIAL DESTINÉ A ACCUEILLIR UNE ACTIVITE DE RESTAURATION CAHIER DES CHARGES POUR LA LOCATION D'UN LOCAL COMMERCIAL DESTINÉ A ACCUEILLIR UNE ACTIVITE DE RESTAURATION Local concerné Le local commercial, créé par la Chambre d Agriculture du Gard, est situé à l

Plus en détail

ESCALE MANUEL UTILISATEUR SIMPLIFIÉ ÉTAT : VERSION VALIDÉE DGFIP - BUREAU SI-2B - DEPS - ÉCHANGE DE DONNÉES. Version 1.

ESCALE MANUEL UTILISATEUR SIMPLIFIÉ ÉTAT : VERSION VALIDÉE DGFIP - BUREAU SI-2B - DEPS - ÉCHANGE DE DONNÉES. Version 1. ESCALE MANUEL UTILISATEUR SIMPLIFIÉ ÉTAT : VERSION VALIDÉE DGFIP - BUREAU SI-2B - DEPS - ÉCHANGE DE DONNÉES Version 1.3 du 8/11/12 Page 1/11 Objet et domaine d application Ce document constitue le manuel

Plus en détail

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ

COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ COMMUNE DE PONT A MARCQ MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE TRAVAUX CREATION D UN PARKING D ENVIRON 32 PLACES RUE NATIONALE A PONT A MARCQ REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d ouvrage et maître d oeuvre : Commune

Plus en détail

Guide d utilisation. Trésorerie Générale du Royaume. Consultation de la situation fiscale vis-à-vis de la T.G.R via le Portail Internet. Version 1.

Guide d utilisation. Trésorerie Générale du Royaume. Consultation de la situation fiscale vis-à-vis de la T.G.R via le Portail Internet. Version 1. Trésorerie Générale du Royaume Guide d utilisation Consultation de la situation fiscale vis-à-vis de la T.G.R via le Portail Internet Version 1.1 P 1/10 Sommaire LE SYSTÈME... 3 Le contexte... 3 Les objectifs...

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Article 1 Objet et champ d application Les conditions générales ont pour objet de définir les droits et obligations des parties dans le cadre de la vente en ligne des biens

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MODERNISATION DE L INFRASTRUCTURE DE VIRTUALISATION ET DE STOCKAGE DU CDG04

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MODERNISATION DE L INFRASTRUCTURE DE VIRTUALISATION ET DE STOCKAGE DU CDG04 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale des Alpes de Haute Provence (CDG 04) MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES La procédure de consultation utilisée est la suivante : Procédure

Plus en détail

Guide utilisateur Application Gestion de club. Accès à l application GESTION DE CLUB. Les étapes :

Guide utilisateur Application Gestion de club. Accès à l application GESTION DE CLUB. Les étapes : Accès à l application GESTION DE CLUB Les étapes : 1/ Ouverture d un accès club : En la sollicitant auprès du Comité. Qui fera envoyer par mail les paramètres de connexion au super administrateur. 2/A

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM CIRCUS BELGIUM reconnaît l'importance de la protection des informations et données à caractère personnel. C'est pourquoi nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger

Plus en détail

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs

Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs > AIDES FRANCEAGRIMER février 2014 Amélioration de la qualité des céréales / Programme de soutien à l amélioration du taux de protéine des blés tendres chez les organismes collecteurs échéance au 31 décembre

Plus en détail

Règles de certification de la marque

Règles de certification de la marque N d identification : NF102 N de révision : 10 Date d approbation : 15/06/2012 Date d édition : 29/08/2012 Règles de certification de la marque Validation des méthodes alternatives d analyse Application

Plus en détail

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux documentalistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en documentation

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation IPL Cursus de Bachelier en chimie Introduction à la statistique C1110 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits 4 Nombre d heures

Plus en détail

L ASSURANCE QUALITE AU LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC

L ASSURANCE QUALITE AU LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC L ASSURANCE QUALITE AU LABORATOIRE DE DIAGNOSTIC ATELIER DE FORMATION SUR LE DIAGNOSTIC DE LA FIEVRE APHTEUSE 21 mai 2012 Labib BAKKALI KASSIMI Labib.bakkali-kassimi@anses.fr Agence Nationale de Sécurité

Plus en détail

Marché de Fournitures et Services. MODE DE PASSATION : PROCEDURE ADAPTEE suivant article 28 du Code des Marchés Publics

Marché de Fournitures et Services. MODE DE PASSATION : PROCEDURE ADAPTEE suivant article 28 du Code des Marchés Publics OBJET DU MARCHE : FOURNITURE DE MATERIEL INFORMATIQUE 2010 REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Marché de Fournitures et Services MODE DE PASSATION : PROCEDURE ADAPTEE suivant article 28 du Code des Marchés

Plus en détail

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des. Infections du Site Opératoire. (Surveillance des interventions prioritaires)

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des. Infections du Site Opératoire. (Surveillance des interventions prioritaires) Réseau ISO-Raisin Surveillance des Infections du Site Opératoire (Surveillance des interventions prioritaires) Guide d utilisation de l application WEBISO Année 2015 Sommaire Guide utilisateur - Application

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Personne Publique : CENTRE JEAN MARIE LARRIEU Quartier Saint Paul 65710 CAMPAN ACHAT ET INSTALLATION D UN AUTOCOMMUTATEUR ET DE MATERIEL

Plus en détail

GUIDE D AUDIT INTERNE Version : 06/2010

GUIDE D AUDIT INTERNE Version : 06/2010 L audit interne permet d évaluer l efficacité du système de management de la qualité. Conformément au référentiel ISO 9001 v 2008, les audits internes doivent être ciblés. Le responsable qualité est chargé

Plus en détail

AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES

AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES Article 1 : Objet Le Conseil Général des Yvelines a élaboré un programme de développement des Nouvelles Technologies de I'Information et de la Communication (NTIC) sur

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Grand Chalon Service de la Commande Publique 23, avenue Georges Pompidou CS 90 246 71 106 CHALON SUR SAONE CEDEX

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Grand Chalon Service de la Commande Publique 23, avenue Georges Pompidou CS 90 246 71 106 CHALON SUR SAONE CEDEX AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1) Identification du pouvoir adjudicateur Grand Chalon Service de la Commande Publique 23, avenue Georges Pompidou CS 90 246 71 106 CHALON SUR SAONE CEDEX Tel : 03.85.90.51.75

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1) Identification du pouvoir adjudicateur Commune de Chalon-sur-Saône Service de la Commande Publique 3, place de l Hôtel de Ville CS 70 092 71 321 CHALON SUR SAONE

Plus en détail

Téléprocédure pour les Vins sans indication géographique avec mention de cépage et/ou de millésime (VSIG cépage / millésime) Manuel utilisateur

Téléprocédure pour les Vins sans indication géographique avec mention de cépage et/ou de millésime (VSIG cépage / millésime) Manuel utilisateur Téléprocédure pour les Vins sans indication géographique avec mention de cépage et/ou de millésime (VSIG cépage / millésime) Manuel utilisateur Une téléprocédure est disponible pour faire vos demandes

Plus en détail

II LE DEPOT D UNE DEMANDE DE REMBOURSEMENT : «EFFECTUER UNE DEMARCHE»

II LE DEPOT D UNE DEMANDE DE REMBOURSEMENT : «EFFECTUER UNE DEMARCHE» Mise en œuvre de la directive 2008/9/CE du 12 février 2008 Dématérialisation de la procédure de remboursement de TVA supportée dans un autre État membre. Fiche n 4 bis : Les modalités de dépôt d une deman

Plus en détail

Extrait des conditions générales des entreprises du Groupe Rossel

Extrait des conditions générales des entreprises du Groupe Rossel Extrait des conditions générales des entreprises du Groupe Rossel La version complète des conditions générales des entreprises du Groupe Rossel est disponible à l adresse web : www.sillonbelge.be Lorsque

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation MARCHÉ DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Réalisation d une enquête de satisfaction Perception de la qualité du service rendu dans l habitat social en Nord-Pas-de-Calais Règlement de la consultation Procédure

Plus en détail

CERTIFICATION CSTBat

CERTIFICATION CSTBat CERTIFICATION CSTBat PROCÉDÉS SOLAIRES Barème 2015 (montants HT) en application du référentiel de certification CSTBat 14 (Les tarifs indiqués s entendent hors taxes et sont à majorer du taux de TVA en

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 8 DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 8 DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 8 LA GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L'ÉLÈVE 1.0 FONDEMENTS La présente directive administrative est fondée sur les dispositions de : - la Loi sur l'instruction

Plus en détail

Date limite de réception des offres : Vendredi 6 novembre 2015 à 16H00

Date limite de réception des offres : Vendredi 6 novembre 2015 à 16H00 MARCHE 3/2015 Aménagement d une plateforme Pédagogique Règlement de Consultation (RC) Date limite de réception des offres : Vendredi 6 novembre 2015 à 16H00 La procédure de consultation utilisée est la

Plus en détail

POLE REGIONAL DE COMPETENCES DE LA REUNION. OBJET : Attribution du label outil péi pour les outils d intervention en éducation pour la santé

POLE REGIONAL DE COMPETENCES DE LA REUNION. OBJET : Attribution du label outil péi pour les outils d intervention en éducation pour la santé POLE REGIONAL DE COMPETENCES DE LA REUNION OBJET : Attribution du label outil péi pour les outils d intervention en éducation pour la santé CAHIER DES CHARGES CAHIER DES CHARGES Article 1 : Objet La consultation

Plus en détail