La population jeune en Afrique sera le moteur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La population jeune en Afrique sera le moteur"

Transcription

1 P O P U L A T I O N R E F E R E N C E B U R E A U La populatio jeue e Afrique : risque ou opportuité? Par Lori S. Ashford Figure 1 La populatio jeue e Afrique sera le moteur de la prospérité écoomique des aées à veir, mais uiquemet s il existe les politiques et les programmes écessaires pour reforcer les opportuités qui s offret à elle et pour ecourager des familles mois ombreuses. U echaîemet d impacts positifs peut découler d ue popula tio active plus vaste, mieux éduquée, avec mois d efats à charge efats qui serot à leur tour mieux éduqués et plus employables, à coditio que les istitutios soiet reforcées et que des politi ques écoomiques viables soiet mises e place. Le préset dossier décrit les risques et les opportuités associés à l existece d ue populatio jeue om breuse e Afrique subsahariee aujourd hui. Qu est-ce que le «dividede démographique»? Bie des pays e développemet ot des populatios particulièremet jeues e raiso des taux de féco dité (ombre de aissaces par femme) élevés des der ières déceies aisi que de l amélioratio des taux de survie ifatile. Ue réductio de la fécodité peut chager la pyramide des âges d u pays et avoir u impact profod sur so écoomie. Le vieillissemet NOMBRE D ADULTES EN ÂGE DE TRAVAILLER PAR ENFANT À CHARGE EN 2006 ET Populatio âgée de 15 à 64 as /Populatio âgée de 0 à 14 as ,9 1,1 Ougada Keya 1,8 1,3 1,3 2,0 Tazaie Ghaa Philippies Equateur Note : Les doées pour sot tirées des projectios de la Divisio pour la Populatio de l Orgaisatio des Natios Uies, Perspectives sur la populatio modiale 2004, scéario basé sur les projectios de fécodité moyee. Source : Doa Clifto et al. Lies etre populatio & développemet écoomique Fiche de doées 2007 (Washigto, DC : Populatio Referece Bureau, 2007). 1,5 2,2 1,8 2,8 1,9 2,9 des populatios jeues et leur baisse de fécodité par rapport aux géératios précédetes peuvet résulter e ue explosio de la populatio e âge de travailler. Lorsqu il y a davatage d adultes e âge de travailler (gééralemet la trache d âge des 15 à 64 as) par rapport au ombre d efats de mois de 15 as et de persoes âgées, le fardeau des charges de famille Saddle pesat Stich sur les membres de la populatio adulte di di miue : il y a mois de persoes à faire vivre avec la même quatité de reveus et d actifs. Selo les projectios, la plupart des pays africais aurot plus d adultes e âge de travailler par efat e qu e 2006 (voir la figure 1). Ue croissace similaire de la populatio e âge de travailler est égalemet observée das de ombreux pays d Asie et d Amérique Latie. 1 Ue populatio active ombreuse avec mois d efats à charge représete ue occasio d écoomi ser sur les services de saté et autres services sociaux, d améliorer la qualité de l éducatio, de reforcer la productivité écoomique puisque davatage de persoes travaillet, de reforcer les ivestissemets das la techologie et les compéteces à l appui du développemet écoomique et de créer la richesse écessaire pour faire face au vieillissemet futur de la populatio. C est ce que certais écoomistes appel let le dividede (ou «bous») démographique. Ce créeau fiira par se fermer avec le vieillissemet de la Ougada populatio Keya active, et u plus petit ombre de per soes Tazaie aura à sa charge des persoes âgées sas cesse plus ombreuses. Ghaa Mais la période de bous potetiel peut Philippies durer plusieurs déceies. Le Equateur «miracle écoomique» de l Asie de l Est est l exemple le plus frappat de l impact potetiel de ce dividede démographique. Dès les aées 1950, les pays de cette régio ot mis e place des systè mes robustes de saté publique axés sur la survie ifatile, prôat des familles mois ombreuses et redat la cotraceptio acceptable et d accès facile. Au cours des aées 1950, ue femme typique e Asie de l Est avait e moyee six efats, mais au milieu des aées 1990, ce chiffre était tombé à deux. U système éducatif solide et ue gestio judi cieuse de l écoomie ot permis l absorptio d ue vaste géératio de jeues adultes das la populatio B R i g i g I f o r m a t i o t o D e c i s i o m a k e r s f o r G l o b a l E f f e c t i v e e s s

2 Figure 2 active. Etre 1965 et 1990, la croissace du pro duit itérieur brut (PIB) par habitat atteigait e moyee plus de 6 % par a ue croissace spectaculaire par rapport aux pays des autres régios. Selo les chercheurs, le dividede démographique était resposable d u quart à deux ciquièmes de cette croissace. 2 Si l o se fode sur l expériece de l Asie de l Est et d autres régios e développemet aux gais écoomiques mois spectaculaires, la matérialisatio du dividede démographique serait tributaire d u certai ombre de facteurs. Il s agit otammet de systèmes de saté publique robustes mettat l accet sur la survie de l efat et la saté e gééral, d'ue dispoibilité gééralisée de la plaificatio familiale et so acceptatio sociale, d'u décli rapide et souteu des taux de procréatio, d'ue amélioratio marquée des taux de scolarisatio et de la qualité de l éducatio et de la stabilité des coditios écoomiques propices à la croissace et à la créatio d emplois. Le profil démographique uique de l Afrique Avec 44 % de la populatio âgée de mois de 15 as e 2006, l Afrique subsahariee est icotes tablemet la plus jeue régio du mode. E Asie, e Amérique Latie et aux Caraïbes, quelque 30 % de la populatio a mois de 15 as, et e Europe, ce pourcetage atteit à peie 16 %. 3 Bie que les pays d autres régios aiet eregistré plus tôt des PROPORTION DE LA POPULATION EN ÂGE DE TRAVAILLER AU FIL DU TEMPS DANS DIVERS PAYS Populatio âgée de 15 à 59 as e pourcetage de la populatio totale Ghaa 2020 Madagascar Ougada Namibie Note : Les doées jusqu e 2050 sot fodées sur les projectios des Natios Uies basées sur le scéario d ue fécodité moyee. Source : Joh Ross et al., Profiles for Family Plaig ad Reproductive Health Programs, 2d ed. (Glastobury, CT : The Futures Group, 2005) déclis de leur taux de fécodité et, par coséquet, u vieillissemet plus rapide de leurs populatios, l Afrique subsahariee est toujours pas arrivée au iveau maximal de sa populatio jeue. L épidémie du sida a certes causé des ravages au sei des familles et des commuautés de certaies parties de l Afrique subsahariee, mais elle a pas eu u effet majeur sur le volume total de la popula tio ou sa structure d âge à part das quelques pays, otammet le Botswaa et le Lesotho. 4 Les femmes de l Afrique subsahariee ot e moyee 5,5 efats le taux le plus élevé de toutes les régios du mode. Ces taux de fécodité ot eu u impact beaucoup plus marqué que les taux de mortalité sur la taille de la populatio et sa croissace et costi tuet le moteur de la jeue populatio de l Afrique. Les pays africais peuvet-ils tirer parti du dividede démographique? Selo ue étude récete, deux facteurs majeurs détermierot les perspectives de croissace éco omique future de l Afrique : la croissace de la proportio de la populatio e âge de travailler et la qualité des istitutios. 5 Ce derier élémet iclut otammet des facteurs tels que la robustesse de l état de droit, l efficacité des bureaucraties, la stabilité des gouveremets, l absece de corrup tio et la stabilité de l eviroemet professioel propice aux ivestissemets itérieurs et extérieurs. De même, ue étude de la Baque modiale a révélé que la promotio de la croissace écoomique e Afrique dépedrait de quatre «I» : reforcemet des ifrastructures, amélioratio du climat de l ivestis semet, promotio des iovatios et reforcemet des capacités istitutioelles. 6 Nombreux sot les pays africais qui eregis trerot ue croissace Ghaa marquée de la proportio de leur populatio Namibie e âge de travailler etre 2005 et 2025, mais ils Madagascar e disposet pas tous d istitutios et d écoomies Ougada robustes leur permettat de tirer parti de cet afflux de travailleurs. Quelques-us des pays qui bééficiet de cette croissace, otammet le Ghaa et la Namibie (voir la figure 2) disposet égalemet d istitutios relativemet solides. Ceci devrait leur permettre de tirer parti de ce dividede démographique. 7 D autres eregistrerot ue crois sace u peu mois rapide de leur populatio e âge de travailler. Quelques-us efi (dot l Ougada) devrot attedre plusieurs déceies avat que la proportio de leur populatio e âge de travailler e passe le cap des 50 % das la mesure où leurs taux de fécodité demeuret très élevés. 2 PRB La populatio jeue e Afrique : risque ou opportuité? 2007

3 Das tous les pays, le taux de croissace de la populatio e âge de travailler, et par suite la réductio du fardeau de persoes à charge, serot fortemet ifluecés par le rythme du décli de la fécodité. La figure 3 illustre les différeces spectaculaires de la proportio d adultes e âge de travailler par rapport au ombre d efats à charge au Ghaa e foctio du rythme du décli des taux de fécodité. Si la fécodité demeure costate aux iveaux de 2005, soit 4,4 efats par femme, le Ghaa eregistrera pratiquemet pas de chagemet de so fardeau d efats à charge. Cepedat, si ces taux chutet à 2,6 efats d ici (les projec tios les plus fréquetes), voire même à 2,1 efats, l augmetatio de la populatio e âge de travailler sera spectaculaire. Ue proportio importate de persoes e âge de travailler ayat mois d efats à charge pourrait susciter ue amélioratio marquée des iveaux de vie si ces persoes disposet des aptitudes écessaires et vivet das ue écoomie e pleie expasio. Cepedat, l icapacité des programmes de plaificatio familiale à satisfaire la demade de cotraceptio produira das de ombreux pays u fardeau cosidérable attribua ble aux efats à charge, qui freiera pedat u certai temps le développemet écoomique (voir l ecadré). E l absece d istitutios robustes et de politiques écoomiques favorables, u ombre importat de jeues adultes risquet d arriver sur des marchés du travail icapables de leur fourir des emplois rémuérateurs. Le résultat peut e être des taux élevés de chômage ou de sous-emploi, avec parfois u profod effet déstabilisateur sur la situatio politique. 8 Actios politiques requises aujourd hui Les pricipales actios politiques requises aujourd hui das l esemble de l Afrique subsaha riee sot celles qui reforcerot les opportuités offertes aux jeues, leur fourissat les compéte ces écessaires pour tirer pleiemet parti de la vie écoomique et publique et prôat des compor temets sas dager. Deux études iteratioales majeures portat sur la jeuesse, réalisées l ue par la Baque modiale et l autre par l Académie atioale des Scieces des États-Uis, ot ide tifié les mesures critiques qui doivet être prises aujourd hui pour tirer pleiemet parti du pote tiel de la jeuesse afi d améliorer les perspectives de développemet futur. 9 Figure 3 GHANA : NOMBRE D ADULTES EN ÂGE DE TRAVAILLER PAR ENFANT SELON DIFFÉRENTS SCÉNARIOS DE FÉCONDITÉ Populatio âgée de 15 à 64 as /populatio âgée de 0 à 14 as 3,0 2,5 2,0 1,5 1, Fécodité faible : 2020 Fécodité moyee : Fécodité élevée : Fécodité costate : Source : Les calculs du PRB sot basés sur les Perspectives de la populatio modiale pour 2004 de l Orgaisa tio des Natios Uies, à partir des hypothèses de fécodité «faible», «moyee», «élevée» et «costate» Scéarios pour : Fécodité faible : 2,1 efats par femme Fécodité moyee : 2,6 efats par femme Fécodité élevée : 3,1 efats par femme Fécodité costate : 4,4 efats par femme ÉTHIOPIE : BÉNÉFICE POTENTIEL DU BONUS DÉMOGRAPHIQUE L Éthiopie est u géat démographique doté d ue populatio de 78 millios d habitats et qui augmete de plus de 2 millios par a. Ue étude réalisée e 2006 par la Baque modiale a cherché à détermier si l Éthiopie pourrait tirer parti écoomiquemet d u décli plus rapide de sa fécodité. Cette même étude a examié l impact de la politique des pouvoirs publics sur la fécodité, aisi que les autres stratégies et ivestissemets écessaires pour reforcer la croissace écoomique et réduire la pauvreté. Bie que les taux de fécodité e Éthiopie dépasset la moyee pour l Afrique subsahariee, ils sot passés de 6,4 aissaces par femme e 1990 à 5,7 e Il existe toutefois apparemmet ue demade importate et o satisfaite e services de plaificatio familiale. Les efforts du gouveremet pour réduire les taux de fécodité ot avat tout porté sur le développemet écoomique, l amélioratio de la coditio des femmes et des filles et le reforcemet de l approvisioemet e cotraceptifs grâce aux activités des agets de saté et de programmes à base commuautaire. Selo les chercheurs de la Baque modiale, l Éthiopie est prête à saisir l opportuité que représete ce bous démographique, à coditio toutefois de predre certaies mesures supplémetaires : Amélioratio des taux de scolarisatio des femmes et de leur participatio à la populatio active Modificatios techologiques et istitutioelles pour itesifier la productivité agricole et la coservatio des sols et Élaboratio et mise e applicatio d ue politique démographique exhaustive compreat otammet ue prestatio plus efficace des services de plaificatio familiale. Il coviet e particulier de reforcer la couverture e services de plaificatio familiale das les régios rurales, qui sot ettemet e retard par rapport aux zoes urbaies. Ue simulatio a otammet révélé qu ue augmetatio de l utilisatio de la cotraceptio par les femmes mariées de 8 % e 2000 à 45 % e (cotre 32 % selo les projectios actuelles), réduirait de 1,5 à 3 millios le ombre de persoes vivat das la misère à partir de 2010 simple résultat d ue seule itervetio stratégique. Féco Fécodit Fécod Fécodit PRB La populatio jeue e Afrique : risque ou opportuité?

4 TM Pour de plus amples iformatios Pour obteir des exemplaires de ce dossier et de Lies etre populatio & développemet écoomique Fiche de doées 2007 veuillez ous cotacter : Populatio Referece Bureau 1875 Coecticut Ave., NW Suite 520 Washigto, DC États-Uis Courriel : Pour de plus amples iformatios sur les questios couvertes par ce dossier, veuillez cosulter les publicatios suivates : Rapport sur le développemet modial 2007 : le développemet et la prochaie géératio de la Baque modiale (Washigto, DC : Baque modiale, 2006) Natioal Research Coucil et Istitute of Medicie, Growig Up Global : The Chagig Trasitios to Adulthood i Developig Coutries, ed. Cythia Lloyd (Washigto, DC : Natioal Academies Press, 2005) Améliorer la quatité et la qualité de l éducatio. Reforcer e particulier la scolarisatio des filles et garatir le respect de critères miimum de qualité le moteur de l amélioratio de la qualité de la vie et de la réductio de la féco dité. Veiller à la pertiece de la formatio aux iveaux secodaire et uiversitaire pour les apti tudes requises au sei de la populatio active. Adoptio et mise e applicatio de lois décourageat les mariages précoces (avat 18 as). Les filles qui se mariet jeues ot gééralemet des efats très tôt et des familles plus om breuses que leurs homologues qui restet plus logtemps à l école et se mariet plus tard. Elles sot e outre mois susceptibles de cotribuer aux secteurs productifs de l écoomie. Ouvrir le marché de l emploi sur le XXIe siècle. Réduire les obstacles à l etrée das la vie active et ecourager la souplesse das le recru temet aisi que la mobilité professioelle. Ecourager égalemet les ivestissemets du secteur privé das la formatio. Assurer u accès égal des jeues des deux sexes à l emploi. Reforcer et relacer les programmes de plaificatio familiale, otammet das les zoes plus défavorisées, pour retarder les aissaces, réduire le ombre de grossesses o souhaitées et améliorer la saté materelle et ifatile. Re lier les efforts de prévetio du VIH (essetiels pour les jeues) aux efforts visat à réduire les grossesses o souhaitées. Poursuivre des approches multisectorielles e combiat les efforts des diverses ageces du gouveremet pour reforcer les aptitudes et les opportuités offertes aux jeues. À cet égard, il est particulièremet importat de relier les programmes das les domaies de la saté et de l éducatio. Ecourager la participatio des jeues à la vie publique et aux politiques, aux programmes et aux services qui leur sot destiés. Le chagemet démographique est pas le seul facteur qui forge le développemet de l Afrique. Mais igorer les avatages présetés par le dividede démographique risque de raletir les perspectives de développemet, alors que les stratégies et les efforts publics pour e tirer parti déboucherot sur des retombées bééfiques substatielles. Référeces 1 Voir Doa Clifto et al. Lies etre populatio & développemet écoomique Fiche de doées 2007 (Washigto, DC : Populatio Referece Bureau, 2007). 2 David E. Bloom, David Caig et Jaypee Sevilla, The Demographic Divided: A New Perspective o the Ecoomic Cosequeces of Populatio Chage (Sata Moica, CA : RAND Corpo ratio, 2002). Voir égalemet Nacy Birdsall, Alle C. Kelley et Steve W. Sidig, eds., Populatio Matters: Demographic Chage, Ecoomic Growth, ad Poverty i the Developig World (Washigto, DC : Ceter for Global Developmet, 2002). 3 Carl Haub, Fiche de doées sur la populatio modiale 2006, Populatio Referece Bureau (Washigto, DC : Populatio Referece Bureau, 2006). 4 Carl Haub et Mary Mederios Ket, Questios fréquetes sur la Fiche de doées sur la populatio modiale du PRB (Washigto, DC : Populatio Referece Bureau, 2005) : 2. 5 David Bloom et al. Realizig the Demographic Divided : Is Africa Ay Differet? (Bosto : Harvard Uiversity, Program o the Global Demography of Agig, 2007). 6 Baque modiale, «Ifrastructure, Ivestmet, Iovatio & Istitutioal Capacity: the Four Big «I»s Needed to Achieve Growth i Africa», commuiqué de presse 2007/131/AFR, Nov. 9, 2006, cosulté e lige à l adresse suivate : bak.org, le 30 mai David Bloom et al. «Realizig the Demographic Divided» : Richard Cicotta, Robert Eglema et Daiele Aastasio, The Security Demographic : Populatio ad Civil Coflict After the Cold War (Washigto, DC : Populatio Actio Iteratio al, 2003) ; et Bloom, Caig et Sevilla, The Demographic Divided (2002). 9 Baque modiale, Rapport sur le développemet modial 2007 : le développemet et la prochaie géératio (Washigto, DC : Baque modiale, 2006) ; et Natioal Research Coucil et Isti tute of Medicie, Growig Up Global : The Chagig Trasitios to Adulthood i Developig Coutries, ed. Cythia Lloyd (Washig to, DC : Natioal Academies Press, 2005). Remerciemets Lori S. Ashford est directrice techique de l ifor matio stratégique au PRB. Nous exprimos toute otre gratitude aux persoes suivates pour leurs coseils techiques et rédactioels cocerat ce dossier : David Bloom, Mai Hijazi, Joh May, Thomas Merrick, Farzaeh Roudi-Fahimi, Richard Skolik, Rhoda Smith et Barbara Torrey. Maquette et productio : Becca Gurey, PRB. Traductio : Pascale Ledeur-Kraus. Éditio fraçaise : Pascale De Souza. Coordiatio : Sara Adkis-Blach, PRB Octobre 2007, Populatio Referece Bureau. Tous droits réservés. POPULATION REFERENCE BUREAU 1875 Coecticut Ave., NW, Suite 520, Washigto, DC États-Uis Tel. : Fax : Courriel : Site Iteret : IMPRIMÉ AVEC L ENCRE DE SOJA

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION Guide du suivi et de l évaluatio axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE

Plus en détail

Pour l inclusion : Appuyer les comportements positifs dans les classes du Manitoba

Pour l inclusion : Appuyer les comportements positifs dans les classes du Manitoba Pour l iclusio : Appuyer les comportemets positifs das les classes du Maitoba P o u r l i c l u s i o : A P P u y e r l e s c o m P o r t e m e t s P o s i t i f s d A s l e s c l A s s e s d u m A i t

Plus en détail

mômes en santé la santé en collectivité pour les enfants de 3 à 18 ans édition 2012 avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

mômes en santé la santé en collectivité pour les enfants de 3 à 18 ans édition 2012 avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles mômes e saté la saté e collectivité pour les efats de 3 à 18 as éditio 2012 avec le soutie de la Fédératio Walloie-Bruxelles préface O ffrir u cadre sai et sécurisat, favorable à la saté et à l épaouissemet

Plus en détail

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an Dares Aalyses javier 2015 N 005 publicatio de la directio de l'aimatio de la recherche, des études et des statistiques Plus d u tiers des CDI sot rompus avat u a Le cotrat de travail à durée idétermiée

Plus en détail

comment faire face? définition du responsable

comment faire face? définition du responsable des bosses et bobos aux premiers secours commet faire face? Bie heureusemet, les activités proposées aux efats e collectivité se déroulet la plupart du temps sas accroc i accidet. Efats comme resposables

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Tests non paramétriques de spécification pour densité conditionnelle : application à des modèles de choix discret

Tests non paramétriques de spécification pour densité conditionnelle : application à des modèles de choix discret Tests o paramétriques de spécificatio pour desité coditioelle : applicatio à des modèles de choix discret Mémoire Koami Dzigbodi AMEGBLE Maîtrise e écoomique Maître ès arts (M.A.) Québec, Caada Koami Dzigbodi

Plus en détail

DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE RAPPORT SUR LE STATUT DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Possibilités et Enjeux RAPPORT SUR LE STATUT DES ADOLESCENTS ET DES JEUNES EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Possibilités et Enjeux

Plus en détail

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2. Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES PLAN DU CHAPITRE 2 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.1 Pla de sodage 2.2.2 Probabilités d iclusio 2.3 SONDAGE

Plus en détail

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche Termiale S Exercices. Rappels et exercices de base 3.. QCM (P. Egel) 3.. QCM, Atilles 005 4. 3. QCM, Liba 009, 3 poits 4. 4. QCM, C. étragers 007. 5. QCM, Frace 007 5 6. 6. QCM, N. Calédoie 007 7. 7. QCM

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Quel est le futur de l apprentissage au Canada?

Quel est le futur de l apprentissage au Canada? Quel est le futur de l apprentissage au Canada? Octobre 2011 Cette publication est seulement disponible en version électronique sur le site du au www.ccl-cca.ca. 2011 Tous droits réservés. Cette publication

Plus en détail

Petit recueil d'énigmes

Petit recueil d'énigmes Petit recueil d'éigmes Patxi RITTER (*) facile (**) mois facile (***) pas facile (****) il faudra de l aide Solutios e rouge. 1) Cryptarithme (**) Trouvez la valeur de A, B et C satisfaisat l équatio suivate.

Plus en détail

Apprentissage pour tous Investir dans l acquisition de connaissances et de compétences pour promouvoir le développement

Apprentissage pour tous Investir dans l acquisition de connaissances et de compétences pour promouvoir le développement Apprentissage pour tous Investir dans l acquisition de connaissances et de compétences pour promouvoir le développement Stratégie de la Banque mondiale pour l'éducation: Horizon 2020 Résumé analytique

Plus en détail

4 Approximation des fonctions

4 Approximation des fonctions 4 Approximatio des foctios Ue foctio f arbitraire défiie sur u itervalle I et à valeur das IR peut être représetée par so graphe, ou de maière équivalete par la doée de l esemble de ses valeurs f(t) pour

Plus en détail

Phase VI (2014-2018) du Réseau européen des Villes-santé de l OMS : objectifs et conditions

Phase VI (2014-2018) du Réseau européen des Villes-santé de l OMS : objectifs et conditions Réseau européen des Villes-santé de l OMS Phase VI (2014-2018) du Réseau européen des Villes-santé de l OMS : objectifs et conditions RÉSEAU EUROPÉEN DES VILLES-SANTÉ DE L OMS Phase VI (2014-2018) du

Plus en détail

L Afrique peut-elle revendiquer sa place dans le 21 ème siècle

L Afrique peut-elle revendiquer sa place dans le 21 ème siècle L Afrique peut-elle revendiquer sa place dans le 21 ème siècle Résumé analytique Banque mondiale Washington, D.C. Avis au lecteur Cette brochure contient le résumé analytique du rapport intitulé L Afrique

Plus en détail

PLAN MONDIAL CONTRE LE DIABÈTE 2011-2021 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DU DIABÈTE

PLAN MONDIAL CONTRE LE DIABÈTE 2011-2021 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DU DIABÈTE PLAN MONDIAL CONTRE LE DIABÈTE 2011-2021 FÉDÉRATION INTERNATIONALE DU DIABÈTE «La prévention et le traitement du diabète sont efficaces et rentables» (OMS, 2005) La prévention du diabète et de ses complications

Plus en détail

Education pour Tous d ici 2015

Education pour Tous d ici 2015 A N A L Y S E d e l I E Education pour Tous d ici 2015 La réponse de l Internationale de l Education au Rapport mondial de suivi 2008 Développer la protection et l éducation de la petite enfance Rendre

Plus en détail

Cibler la pauvreté et l inégalité entre les genres pour améliorer la santé maternelle

Cibler la pauvreté et l inégalité entre les genres pour améliorer la santé maternelle Cibler la pauvreté et l inégalité entre les genres pour améliorer la santé maternelle Synthèse 2è Conférence Internationale 7 9 juin 2010, Washington, DC Women Deliver 588 Broadway, Suite 503 New York,

Plus en détail

www.thelancet.com Planification familiale Juillet 2012

www.thelancet.com Planification familiale Juillet 2012 Planification familiale Juillet 2012 www.thelancet.com «Les programmes de planification familiale sont une solution gagnantgagnant ; le bien-être de chaque femme et des enfants est amélioré, et l'économie

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Vers des principes communs de flexicurité: Des emplois plus nombreux et de meilleure qualité en combinant fl exibilité et sécurité

Vers des principes communs de flexicurité: Des emplois plus nombreux et de meilleure qualité en combinant fl exibilité et sécurité Vers des principes communs de flexicurité: Des emplois plus nombreux et de meilleure qualité en combinant fl exibilité et sécurité Vers des principes communs de flexicurité: Des emplois plus nombreux

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMENCE PAR L ÉDUCATION. Comment l éducation peut contribuer à la réalisation des objectifs proposés pour l après 2015

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMENCE PAR L ÉDUCATION. Comment l éducation peut contribuer à la réalisation des objectifs proposés pour l après 2015 LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMENCE PAR L ÉDUCATION Comment l éducation peut contribuer à la réalisation des objectifs proposés pour l après 2015 UNESCO/Karel Prinsloo/ARETE «L éducation est un droit fondamental

Plus en détail

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous Nations Unies A/59/2005* Assemblée générale Distr. générale 24 mars 2005 Français Original: anglais Cinquante-neuvième session Points 45 et 55 de l ordre du jour Application et suivi intégrés et coordonnés

Plus en détail

Cadre d action de Dakar

Cadre d action de Dakar mondial sur Forum l éducation Dakar, Sénégal du 26 au 28 avril 2000 Cadre d action de Dakar L Éducation pour tous : tenir nos engagements collectifs Adopté par le Forum mondial sur l éducation Dakar, Sénégal,

Plus en détail

Qui s'enrichit, qui s'appauvrit

Qui s'enrichit, qui s'appauvrit Qui s'enrichit, qui s'appauvrit 1976 2006 Eve-Lyne Couturier Bertrand Schepper Institut de recherche et d informations socio-économiques Institut de recherche et d informations socio-économiques isbn

Plus en détail

résumé un développement riche en emplois

résumé un développement riche en emplois ne pas publier avant 00:01 Gmt le mardi 27 mai 2014 résumé un développement riche en emplois Rapport sur le Travail dans le Monde 2014 Un développement riche en emplois Résumé ORGANISATION INTERNATIONALE

Plus en détail

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES 3 The Millennium Development Goals: Report 2010 Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014 asdf NATIONS UNIES Le présent rapport est fondé sur un ensemble de données compilées par le Groupe

Plus en détail

Les polymères. I) Historique

Les polymères. I) Historique Les polymères I) Historique a) La sciece des polymères Le mot polymère viet du grec «polus» plusieurs, et «meros» partie. U polymère est ue macromolécule, orgaique ou iorgaique, costituée de l'echaîemet

Plus en détail