Nature de la lumie re

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nature de la lumie re"

Transcription

1 Sciences Physiques Unité : Optique Chapitre: Chapitre 3 Lumière et Matière Fiche de Cours S. Zayyani Nature de la lumie re On vient de voir, dans le chapitre précédent, qu une couleur peut être spectrale. Ceci implique qu une longueur d onde de la lumière est associée à chaque couleur. Mais ceci implique également que la lumière est un phénomène périodique (ou un phénomène ondulatoire). Est-ce vraiment le cas? Oui. Et non. J explique : la lumière fait partie du rayonnement électromagnétique (EM) (on a vu en 2 nde que la lumière est une partie du spectre EM comprise entre Ainsi la lumière visible constitue une petite tranche d un phénomène plus large qui s appelle le rayonnement EM. Grâce à environ 4 siècles de réflexion et d expérimentation on a enfin compris que cette interaction et ce phénomène fondamental peut être décrit de manière dite «ondulatoire», c est-à-dire comme une onde, ou de manière «corpusculaire», c est-à-dire comme le comportement d une petite particule qui s appelle le photon, particule de la lumière. Les ondes lumineuses Le rayonnement EM que ce soit selon l interprétation corpusculaire ou ondulatoire se propage à la vitesse de la lumière. Dans la formulation ondulatoire nous pourrions caractériser les ondes lumineuses selon les mêmes grandeurs que l on utilise d habitude pour des phénomènes périodiques, notamment la fréquence, la période, et la longueur d onde. DEFINITION : Période : Fréquence : Longueur d onde : la durée d une répétition identique du phénomène périodique notée nombre de répétitions du phénomène en une seconde notée la plus courte distance séparant deux points identiques successifs à un instant donné, notée Voilà comment on visualise ces grandeurs : 1

2 Il y a donc une différence subtile entre la période d une onde et sa longueur d onde. La longueur d onde est l équivalent spatial de la période temporelle. C est-à-dire la période correspond à la distance dans le temps entre deux points successifs et identiques, alors que la longueur d onde correspond à la distance dans l espace entre deux points identiques et successifs. Par conséquent les deux grandeurs sont liées par la célérité de l onde (i.e. la vitesse de l onde) : λ = c T La période et la fréquence étant proportionnelles grâce à la relation T = on a λ = c T = c Où est la célérité de la lumière dans le vide : c =. Loi de Wien A la fin du XIXe siècle Wilhelm Wien, détermine expérimentalement que le spectre continue du rayonnement thermique, émis par un corps à la température, a une intensité maximale pour une longueur d onde λ : λ T = 2 9 K ù { λ ( ètre T K (Kelvi Cette expression s appelle la loi de Wien. On voit clairement que plus la température est élevée, plus la longueur d onde est faible, et donc plus la fréquence est élevée. 2

3 Re visions : Spectres Spectres Continus : Une bande colorée dont les couleurs varient progressivement. Par exemple, le spectre de la lumière blanche Spectres Discontinus : C est quand il n y a pas de variation progressive des couleurs. Cela se manifeste sous la forme de quelques raies colorées sur un fond noir (spectres de raies) ou sous la forme des bandes ou des raies noires sur un fond continu. DEFINITION : Un spectre d émission (=emission spectrum) est un spectre produit par la lumière directement émise par une source. Spectres d origine Thermique C est le spectre de la lumière émise par un corps chauffé. Ce corps peut être solide, liquide ou un gaz fortement comprimé. Voici quelques propriétés de ce spectre. Les spectres d origine thermique sont des spectres continus. Lorsque la température augmente, un spectre d origine thermique s enrichit vers le violet, c est-à-dire vers les radiations de courtes longueurs d onde (=short wavelength radiation). Spectres de raies Les spectres de raies s obtiennent grâce à des lampes spectrales ou des tubes à décharge. Pour chaque élément le spectre de raies de la lumière émise par la source est caractéristique. Les raies présentes dans le spectre d un élément correspondent toujours à la même longueur d onde. Par conséquent chaque élément produit un spectre de raies qui lui est propre. Donc : Un spectre de raies constitue la signature d un élément et révèle sa présence. La science de spectroscopie exploite ce fait. Spectres d absorption Un spectre d absorption est un spectre obtenu en analysant la lumière blanche qui traverse une substance. Donc le spectre d absorption montre la partie du spectre de la lumière blanche absorbée par un l élément, alors que le spectre d émission montre la partie du spectre de la lumière blanche émise par l élément. Or, pour un élément, les raies d émission et les raies d absorption ont les mêmes longueurs d onde, et du coup le spectre d émission et le spectre d absorption d un élément sont complémentaires (la superposition des deux produit le spectre continu de la lumière blanche). 3

4 Voici comment obtenir les differents spectres lumineux Interaction entre la matie re et la lumie re Pour mieux comprendre les origines de ces spectres, il faut revenir au début du XXe siècle et à la naissance de la théorie quantique. A la fin du XIXe siècle les physiciens rencontrent un problème grave entre des résultats expérimentaux concernant le rayonnement thermodynamique des objets, et la théorie de l époque qui expliquait ce phénomène. Evidemment il y avait un problème sur le plan théorique. Le physicien allemand Max Planck résout en effet ce problème en faisant l'hypothèse que l'énergie des atomes ne peut s'échanger que par multiples de quantités proportionnelles à la fréquence du rayonnement, selon la formule désormais célèbre : = = c λ Ceci signifie que les grandeurs énergétiques à l échelle de l atome et de l électron ne peuvent s échanger que de façon discrète, et quantifiée. Ce postulat est en effet à la base de la théorie des quanta (et éventuellement la mécanique quantique) élaborée par Planck au début, et d autres grands intellects du début du XXe siècle comme Einstein, Bohr, Heisenberg, etc. En effet, c est Einstein qui en 1905, afin d expliquer l effet photoélectrique interprète ce résultat en indiquant que la lumière peut être considérée comme un flux de particules qu il nomme les «photons». Interprétée ainsi, la formule ci-dessus donne l énergie portée par un photon : 4

5 = = c λ ù = r e ce t ( λ = l e r e t ( = { c = La constante est la constante de Planck, est une constante utilisée pour décrire la taille des quanta. Elle joue un rôle central dans la mécanique quantique. Elle est fondamentale dans la description de l échelle quantique. REMARQUE : L énergie du rayonnement est l énergie du photon. C est-à-dire on considère que le photon est le porteur de ce rayonnement et de cette interaction. Le photon est donc comme un petit paquet d énergie, à la fréquence, et longueur d onde données. Une radiation contient donc un nombre entier de photons. L unité d énergie utilisée dans des calculs à l échelle quantique est le «ev», nommée «electron-volt» avec e = EX. 1 Calculer l énergie d un photon associé à une longueur d onde de λ = 9 Conséquences de quantification La conséquence la plus importante est la quantification des énergies émises par un atome ou un ion : son énergie ne peut prendre n importe quelle valeur ; son énergie est quantifiée. C est Niels Bohr, en 1913, qui applique le principe de quantification à l atome d hydrogène et présente le modèle électronique avec les niveaux énergétiques (les couches électroniques que l on a vu en 2 nde ). Voilà son modèle : Un atome pourrait être dans son état fondamental qui correspond à l état le moins énergétique, ou dans un état excité. Si l on note l énergie d un atome par alors l état fondamental est noté. L état fondamental représente l état le plus stable possible pour un atome (moins d énergie = plus de stabilité). Pour l atome est excité. Lorsque l atome est à son énergie maximale. L atome est alors ionisé. Les niveaux d énergie de l atome sont quantifiés : leur énergie ne peut prendre que des valeurs discrètes. Les niveaux énergétiques d un atome sont symbolisés de manière ci-contre. Un atome peut évoluer d un niveau énergétique à un autre. Ce changement de niveau s appelle une transition. 5

6 REMARQUE : Energie d un atome est liée à ses électrons. C est-à-dire les états que peut prendre un atome sont souvent décrits par les différents niveaux d'énergie de ses couches électroniques. Donc les changements de niveaux correspondent aux électrons qui changent leurs états énergétiques en «sautant» d un niveau - ou d une couche - à un autre. Ceci explique aussi pourquoi l énergie maximum du système correspond à un atome «ionisé» car un électron suffisamment énergétique peut «quitter» l atome, transformant l atome en ion. Transition : Interaction Lumière-Matière On devrait se poser une question maintenant : comment ou pourquoi - un atome passe-t-il de son état fondamental à un état excité? Grâce à un échange d énergie. Dans ce cas, l énergie est apportée par un ou des photon(s). Si le photon porte suffisamment d énergie pour le passage d un état à un état plus énergétique, ce photon sera absorbé par l atome (ou plus précisément par un électron de l atome), et l atome «transitionne» vers un état excité. Mais ceci est possible seulement si le photon possède exactement l énergie nécessaire pour la transition. Donc pour passer d un état initial à l énergie vers un état final à l énergie, il faut que l atome rencontre et absorbe l énergie d un photon possédant exactement = Ceci implique un photon caractérisé par une fréquence ou une longueur d onde donnée par la relation : = = = c λ On symbolise cette interaction entre la lumière et la matière comme la figure (a). De la même manière, un atome dans un état excité peut spontanément faire une transition vers un état moins excité. L interaction est presque identique, mais avec une seule différence : au lieu d absorber un photon, l atome émet un photon. Cette émission d énergie fait baisser le niveau énergétique de l atome, et donc on observe est l émission d un photon possédant exactement l énergie de transition entre et. Ah, maintenant, ENFIN, nous pouvons expliquer l origine des spectres de raies d émission et d absorption, étudiés en classe de 2 nde. 6

7 Interprétation et explication atomique des spectres Nous avons vu que lors d une transition vers un état plus énergétique, l atome absorbe des photons possédant exactement l énergie nécessaire pour la transition. Donc si on imagine un gaz à basse pression éclairé par une lumière blanche, en fonction de la nature du gaz concerné, seulement certaines radiations sont absorbées. Si l on analyse le spectre de la lumière qui sort du gaz, on verra un spectre avec des raies noires sur un fond continu de la lumière blanche : les raies noires représentent donc les longueurs d onde des photons absorbés. On a le spectre d absorption du gaz. De la même façon, les atomes d un gaz à basse pression peuvent être excités par chauffage, une tension électrique, radiation, etc. Les atomes excités peuvent spontanément émettre de l énergie et descendre à un niveau énergétique inférieur. Cette émission sera sous la forme de l émission des photons possédant l énergie de transition et donc la longueur d onde - déterminée par la nature du gaz. Ce que l on observe, en analysant cette émission, est un spectre avec un fond noir contenant des raies colorées correspondant aux longueurs d onde correspondant à l énergie du photon : un spectre d émission des raies. EX. 2 UN ATOME EXCITE 1. Considérer un atome d hydrogène excité dont l énergie en e - est donnée par l expression suivante = avec et e tier 2. Calculer la fréquence du photon nécessaire pour faire la transition de l état fondamental à l état excité = Si par la suite, l atome fait une transition à l état = 2 quel est la couleur de la lumière émise? 7

8 Sources de Lumie re Sortons maintenant, momentanément du monde quantique, vers nos labos, et notre échelle. On a déjà distingué deux formes de lumière colorée dans le chapitre précédent : Lumière monochromatique : lumière dont le spectre ne présente qu une seule raie, et donc une seule couleur. Cette lumière est constituée d un seul type de photon avec une seule fréquence. Lumière polychromatique : lumière dont le spectre présente deux ou plusieurs raies, et donc deux ou plusieurs couleurs. Cette lumière est constituée de deux ou plusieurs types de photons aux différentes fréquences. On comprend aussi pourquoi un spectre d origine thermique est continu. Un corps chaud est incandescent. Cela signifie qu il émet, du fait de sa haute température, un rayonnement d origine thermique dont le spectre est continu et qui s enrichit vers le violet. Que se passe-t-il à l échelle atomique? Les atomes de ce corps, excités à cause de la chaleur du milieu, sont aux différentes températures et donc, quand ils redescendent à un état moins excité, émettent des photons. Ces atomes étant dans de différents états d excitation, émettent des photons de différentes longueurs d onde ; et donc en analysant la lumière totale provenant de cette source, on voit toutes les couleurs. Exemple : Le soleil! Il existe une autre source de lumière, qui n est pas d origine thermique : les sources à luminescence. En fait toutes lumières qui n est pas l incandescence, est catégorisée comme une source à luminescence. Ceci inclut des sources diverse, comme des lampes à décharge, des lampes fluorescentes, des LASERS (Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation), des diodes électroluminescentes (DEL), etc. 8

9 9

10 10

11 11

12 12

13 13

14 14

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45)

Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) PARTIE 1 - OBSERVER : COULEURS ET IMAGES Chapitre 3 : Les sources de lumières colorées (p. 45) Compétences attendues : Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par

Plus en détail

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5

Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 1 ère S Thème : Couleurs et images Activités Physique Sources de lumières colorées et photon Chap.4-5 I. La lumière 1. Les ondes électromagnétiques - Voir Document 1 Connaissances exigibles : Distinguer

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée Sources de lumière colorée " Que la lumière soif Et la lumière but. " André Beucler, poète, romancier et scénariste français du XX e siècle Prérequis : Le Soleil, les étoiles et les lampes sont des sources

Plus en détail

Sources de lumière colorée

Sources de lumière colorée 2 novembre 2012 Sources de lumière colorée Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 4 3 Lumière et ondes électromagnétiques 5 4 Couleur des corps

Plus en détail

LES SOURCES DE LUMIERE ET LES SPECTRES

LES SOURCES DE LUMIERE ET LES SPECTRES LS SOURCS D LUMIR T LS SPCTRS 1. Les spectres d émission Un spectre d émission est un spectre produit par la lumière directement émise par une source (lampe à incandescence, corps chauffé, lampe à vapeur

Plus en détail

Sciences Physiques 2010 S. ZAYYANI. Fiche de Cours

Sciences Physiques 2010 S. ZAYYANI. Fiche de Cours Sciences Physiques 2010 S. ZAYYANI Fiche de Cours Unité : L univers Chapitre: Ch. 3 Spectres Lumineux Différents Spectres Définition : Un spectre lumineux (=spectrum of light) est la figure obtenue par

Plus en détail

N e : nombre constant d électrons émis par le canon par unité de temps. E C (ev)

N e : nombre constant d électrons émis par le canon par unité de temps. E C (ev) I- la quantification du transfert d énergie entre un atome et le milieu extérieur. 1 / Expérience de Frank et Hertz : a- Dispositif expérimental Canon à électrons : Permettant d'obtenir des électrons de

Plus en détail

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière

Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière CH03 CH04 Sources de lumière colorée Interaction lumière-matière Table des matières 1 Différentes sources de lumière 2 2 Sources monochromatiques ou polychromatiques 5 3 Lumière et ondes électromagnétiques

Plus en détail

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température

Sources de lumière colorée Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence 2) Les corps à basse température Sources de lumière colorée Accompagnement 1 ère S Séance 3 I Les différentes sources 1) Les sources à haute température Incandescence Tout corps chaud émet des rayonnements. Au début, ces derniers appartiennent

Plus en détail

Activité 1 : Les tubes fluorescents.

Activité 1 : Les tubes fluorescents. Chapitre 3: Quels principes expliquent l émission d une lumière colorée? I. Sources de lumières colorées. Distinguer une source polychromatique d une source monochromatique caractérisée par une longueur

Plus en détail

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5

1ere S Chapitre 4 : Les sources de lumières colorées 1/5 1 ere S Chapitre 4 : Les émissions de lumières colorées Thème Observer BO Notions et contenus Sources de lumière colorée Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc. Domaines

Plus en détail

Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP3

Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP3 Thème 2 : Lumière et matière colorée / CHAP3 DOC1 : Quelques données numériques Couleur violet bleu vert jaune orange rouge λ (nm) 400-435 435-500 500-570 570-600 600-625 625-700 1 ev = 1,6.10-19 J c =

Plus en détail

2- Fréquence d une radiation La fréquence. d une radiation est liée à sa longueur d onde dans le vide.. par la relation :

2- Fréquence d une radiation La fréquence. d une radiation est liée à sa longueur d onde dans le vide.. par la relation : Couleurs et images Physique LE PHOTON I- Lumière et énergie 1- Préalable La lumière transporte de l : Une lampe de poche de la lumière grâce à l énergie fournie par les piles qui s usent. La matière récupère

Plus en détail

I. Les spectres d émissions

I. Les spectres d émissions CHAPITRE N 6 2 nde DE QUOI SONT CONSTITUEES LES ETOILES? Introduction : Nous allons chercher à comprendre comment l analyse de la lumière des étoiles nous renseigne sur la température de l étoile et sur

Plus en détail

Exercices d introduction à la physique quantique

Exercices d introduction à la physique quantique Constante de Planck : h = 6,626.10 34 J.s. Charge élecrique élémentaire : e = 1,602.10 19 C. Célérité de la lumière dans le vide : c = 3,00.10 8 m s 1. 1 Vrai ou faux 1. La force d interaction électrique

Plus en détail

CHAPITRE 19 : TRANSFERTS QUANTIQUES D ÉNERGIE ET DUALITÉ ONDE-CORPUSCULE

CHAPITRE 19 : TRANSFERTS QUANTIQUES D ÉNERGIE ET DUALITÉ ONDE-CORPUSCULE CHAPITRE 19 : TRANSFERTS QUANTIQUES D ÉNERGIE ET DUALITÉ ONDE-CORPUSCULE Lycée International des Pontonniers Avril 2018 I. Transferts quantiques d énergie 1. Rappels de 1 re S Contrairement à ce que prévoit

Plus en détail

Introduction au monde quantique.

Introduction au monde quantique. Introduction au monde quantique. Introduction : l état de la physique à la fin du XIX e siècle. A la fin du XIX e siècle, la physique classique était basée sur deux grandes théories : la mécanique Newtonienne

Plus en détail

lumière polychromatique : plusieurs radiations ; exemple : mercure

lumière polychromatique : plusieurs radiations ; exemple : mercure Chapitre 3 : Sources de lumières colorées I. Différentes sortes de sources sources chaudes : étoile, lampe à filament, feu sources froides : laser, lampe à économie d'énergie, tube fluorescent rappel :

Plus en détail

O2. Sources de lumière colorées O2.1. Sources de lumière colorée

O2. Sources de lumière colorées O2.1. Sources de lumière colorée O2. Sources de lumière colorées O2.1. Sources de lumière colorée Mise en situation Quel est le rapport entre l étude des étoiles en astrophysique et les caméras thermiques qui traquent les fuites d énergies

Plus en détail

Thème : UNIVERS Chapitre 6 : La lumière des étoiles et des atomes Cours livre p 126 à 129 et 142 à 145

Thème : UNIVERS Chapitre 6 : La lumière des étoiles et des atomes Cours livre p 126 à 129 et 142 à 145 Thème : UNIVERS Chapitre 6 : La lumière des étoiles et des atomes Cours livre p 126 à 129 et 142 à 145 Trame du chapitre I. Lumière monochromatique et lumière polychromatique. Activité documentaire n 12:

Plus en détail

Physique-Chimie Première partie Images et couleurs chapitre 4 Interaction lumière-matière Séance 1. 1 Tester ses prérequis

Physique-Chimie Première partie Images et couleurs chapitre 4 Interaction lumière-matière Séance 1. 1 Tester ses prérequis Compétences exigibles Physique-Chimie Première partie Images et couleurs chapitre 4 Interaction lumière-matière Séance 1 Interpréter les échanges d énergie entre lumière et matière à l aide du modèle corpusculaire

Plus en détail

Cours n 16 : Physique quantique

Cours n 16 : Physique quantique Cours n 16 : Physique quantique 1) Nature corpusculaire de la lumière La lumière peut être vue sous deux aspects : ondulatoire et corpusculaire. Dans ce chapitre nous allons étudier l aspect corpusculaire.

Plus en détail

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température?

II- La lumière émise par une source chaude dépend-elle de sa température? Chapitre II : Sources de lumières colorées Et la lumière fut! Outre le Soleil qui éclaire notre planète, il existe une grande diversité de sources lumineuses, des ampoules classiques aux DEL en passant

Plus en détail

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE

Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE Chapitre VI SPECTRES DE LA LUMIERE 1. Qu'est- ce que la lumière? La lumière est l ensemble des ondes électromagnétiques visibles (entre 400 et 800 nm). Décomposition de la lumière blanche La lumière solaire,

Plus en détail

Sources de lumière. En déduire une relation entre λ et T puis une relation entre λ et f :

Sources de lumière. En déduire une relation entre λ et T puis une relation entre λ et f : 1 Sources de lumière I. La lumière : une onde 1. Longueurs d ondes Expérience : propagation d une onde à la surface de l eau La longueur d onde λ correspond à la distance qui sépare 2 vagues. Les vagues

Plus en détail

Chapitre 6 : LA LUMIERE DES ETOILES

Chapitre 6 : LA LUMIERE DES ETOILES Thème 2 : L Univers Chapitre 6 : LA LUMIERE DES ETOILES I) LUMIERE ET SPECTROSCOPIE Histoire des sciences : l analyse spectrale 1) Qu est-ce que la lumière? La lumière est un rayonnement émis par un corps.

Plus en détail

CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE

CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE CH3 UNE ORIGINE AU CŒUR DE LA MATIERE «La lumière donne la couleur et l éclat à toutes les productions de la nature et de l art ; elle multiplie l Univers en le peignant dans les yeux de tout ce qui respire.»

Plus en détail

Document 1 : Historique de l optique

Document 1 : Historique de l optique Document 1 : Historique de l optique Optique géométrique Optique ondulatoire Électromagnétisme Optique photonique Personnalités importantes Concept fort de la théorie Fermat Fresnel Maxwell Einstein 1650

Plus en détail

Transferts quantiques d énergie et dualité onde-particule

Transferts quantiques d énergie et dualité onde-particule 1. Onde électromagnétique et photon Au début du XXème siècle, la nature ondulatoire de la lumière est presque unanimement admise. 1.1. Insuffisance du modèle ondulatoire Expérience de Hertz (physicien

Plus en détail

Document 1 : Historique de l optique

Document 1 : Historique de l optique Document 1 : Historique de l optique Optique géométrique Optique ondulatoire Électromagnétisme Optique photonique Personnalité importante Concept fort de la théorie Fermat Fresnel Maxwell Einstein 1650

Plus en détail

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie.

SPECTROSCOPIE. I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. SPECTROSCOPIE I Analyser la lumière. II Spectres d émission. III Spectres d absorption. IV Applications de la spectroscopie. I Analyser la lumière. Que signifie analyser la lumière? Analyser la lumière

Plus en détail

Sources de lumières colorées

Sources de lumières colorées Sources de lumières colorées 5h Quelles sont les différentes sources de lumière et comment fonctionnentelles? 1) Différencier les sources lumineuses Activité : Des sources lumineuses différentes Les sources

Plus en détail

Spectre d émission et spectre d absorption de quelques éléments chimiques

Spectre d émission et spectre d absorption de quelques éléments chimiques AS: 009/010 PROF : Mr BECHA Adel ( prof principal) 4 eme Sciences exp, maths et technique Matière : Sciences physiques www.physique.ht.cx SERIE D EXERCICES Objet : : Les spectres atomiques ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Spectre atomique. Gaz à faible pression

Spectre atomique. Gaz à faible pression I- La quantification de l énergie 1/ Expérience de Franck et Hertz Spectre atomique a- Schéma simplifié du dispositif expérimental Cette expérience consiste à bombarder de la vapeur de mercure sous faible

Plus en détail

Matière microscopique : une description quantique est nécessaire

Matière microscopique : une description quantique est nécessaire Chapitre 3 Matière microscopique : une description quantique est nécessaire I Spectres d absorption et d émission (observation de la lumière émise ou absorbée par une espèce chimique donnée) 1) xpériences,

Plus en détail

Document 1 : Historique de l optique

Document 1 : Historique de l optique Chapitre 1 Optique TSI 2015-2016 Document 1 : Historique de l optique Optique géométrique Optique ondulatoire Électromagnétisme Optique photonique Personnalité importante Fermat Fresnel Maxwell 1650 1815

Plus en détail

Ce qu il faut retenir sur les sources de lumière

Ce qu il faut retenir sur les sources de lumière Ce qu il faut retenir sur les sources de lumière Une source monochromatique émet une lumière dont le spectre est caractérisé par sa longueur d onde dans le vide. Une source polychromatique émet une lumière

Plus en détail

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS

U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS U2: LA LUMIERE EMISE PAR LES OBJETS 1. COMMENT DECOMPOSER LA LUMIERE? Newton, dès 1766, réussit à décomposer la lumière solaire avec un prisme : Placer la légende sur le schéma : lumière blanche, écran,

Plus en détail

TP4: La lumière... onde ou particules?

TP4: La lumière... onde ou particules? TP4: La lumière... onde ou particules? 1. Les sources de lumière: Les lampes à incandescence sont constituées par un filament métallique porté à haute température par le passage d un courant électrique.

Plus en détail

Les échecs de la physique classique

Les échecs de la physique classique Les échecs de la physique classique La mécanique quantique : pourquoi est-elle nécessaire? Au début du XXième siècle, de plus en plus d expériences n étaient pas en accord avec la physique qui était établie

Plus en détail

Les sources lumineuses. Modèle corpusculaire de la lumière. Emission par un atome

Les sources lumineuses. Modèle corpusculaire de la lumière. Emission par un atome Les sources lumineuses Complément de cours Modèle corpusculaire de la lumière Absorption, et mission stimulée Absorption mission stimulée Niveaux d énergie et de fréquence L énergie d'un atome est quantifiée

Plus en détail

Activité Sources de lumière

Activité Sources de lumière Activité Sources de lumière La lumière est émise à partir de sources, qui présentent des caractéristiques très différentes selon leur constitution. Avant d'examiner la description de la lumière et sa propagation

Plus en détail

Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule

Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule Transferts quantiques d'énergie et dualité onde-particule Comment la matière se comporte-t-elle à l'échelle microscopique? 1) Ondes ou particules? 1) La lumière Les phénomène de diffraction et interférences

Plus en détail

Chapitre 4 : Les sources de lumière

Chapitre 4 : Les sources de lumière Chapitre 4 : Les sources de lumière mercredi 6 novembre 2013 1. Différentes sources de lumière. Voir TP 5 Il existe de nombreux moyen de produire et d émettre de la lumière. Quelles sont leurs différences?

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT

CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT CHAPITRE 1 : ENERGIE SOLAIRE ET HABITAT 1 Conversion thermique de l énergie solaire L énergie solaire reçue par rayonnement peut être convertie en énergie thermique. Cette conversion est mise en œuvre,

Plus en détail

Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses.

Physique quantique. , d étant la distance entre les deux masses. , d étant la distance entre les deux masses. Physique quantique 15 CHAPITRE Jusqu'au début du XX ème siècle, la physique s'est développée dans le cadre de la mécanique créée par Newton. Connaître, à un instant donné, la position du corps et toutes

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 2 : Lumière d étoile p1/5 CHAPITRE 2 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse nécessite

Plus en détail

RAYONNEMENTS III. RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE. 1) Aspect ondulatoire: I. INTRODUCTION

RAYONNEMENTS III. RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE. 1) Aspect ondulatoire: I. INTRODUCTION RAYONNEMENTS III. RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 1) Aspect ondulatoire: I. INTRODUCTION Les rayonnements électromagnétiques englobent un ensemble de rayonnements de nature physique identique, mais très

Plus en détail

Essayons de comprendre pourquoi on obtient un spectre de raies

Essayons de comprendre pourquoi on obtient un spectre de raies Première S Chap. n 3 TP n 5 - Comment expliquer que le spectre de la lumière émise par certaines lampes soit un spectre de raies et non un spectre continu? Dans l activité n 1, nous avons vu que l émission

Plus en détail

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE TaleS / P17 İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE 1/ LA DUALİTÉ ONDE-PARTİCULE : a Dualité onde-particule de la lumière : Les phénomènes de diffraction et d interférences s expliquent par une conception

Plus en détail

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule???

Chap. II : Les spectres atomiques Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? Qui dit spectre dit rayonnement! II.1. Le rayonnement (la lumière) La lumière c est une onde ou une particule??? II.1.a. Nature ondulatoire (onde) Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques

Plus en détail

Chap. 3 : Ondes électromagnétiques

Chap. 3 : Ondes électromagnétiques Chap. 3 : Ondes électromagnétiques 1) Structure et propagation Contrairement aux ondes mécaniques ou acoustiques qui impliquent la mise en mouvement d un milieu matériel, les ondes électromagnétiques se

Plus en détail

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE

İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE TaleS / P15 İNTRODUCTİON A LA PHYSİQUE QUANTİQUE 1/ LA DUALİTÉ ONDE-PARTİCULE : Activité 15.1 a Dualité onde-particule de la lumière : Les phénomènes de diffraction et d interférences s expliquent par

Plus en détail

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE

CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L UNIVERS Chapitre 12 : Lumière d étoile p1/6 CHAPITRE 12 : LUMIERE D ETOILE L analyse de la lumière provenant des étoiles donne des informations sur leur température et leur composition. Cette analyse

Plus en détail

PHYSIQUE. (Révisions vacances d hiver 2013)

PHYSIQUE. (Révisions vacances d hiver 2013) PHYSIQUE (Révisions vacances d hiver 2013) Séance 3 ONDES : RAYONNEMENT DANS L UNIVERS CARACTERISTIQUES DES ONDES MECANIQUES PROPRIETES DES ONDES PERIODIQUES-DIFFRACTION Exercice Type 1 : Ondes progressives

Plus en détail

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique Histoire des sciences : La Mécanique Quantique «Quiconque n'est pas choqué par la mécanique quantique ne la comprend pas.» Niels Bohr Plan Chapitre I : Introduction I. Définition de la mécanique quantique

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 Thème : Lois et modèles Partie : Energie, matière et environnement. Cours 31 : Transferts quantiques d énergie. I. Quantification des niveaux d énergie de la matière. 1. Modèle corpusculaire de la lumière

Plus en détail

I. Absorption et émission quantique

I. Absorption et émission quantique CHAPITRE N 2 PARTIE D TRANSFERT QUANTIQUE D ENERGIE TS I. Absorption et émission quantique 1. Quantification des niveaux d énergie Les niveaux d énergie d un atome sont quantifiés, ils ne peuvent pendre

Plus en détail

Spectroscopie et sources lumineuses

Spectroscopie et sources lumineuses Chapitre 3 Spectroscopie et sources lumineuses 3.1 Spectre de différentes sources de lumière 3.1.1 Domaine spectral proche du visible La lumière est une onde électromagnétique, c est à dire une perturbation

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2nd GT

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2nd GT NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de 2nd GT ① LUMIÈRE ET LONGUEUR D ONDE ② LES DIFFERENTS SPECTRES ③ SPECTRE D UNE ÉTOILE OBJECTIFS DES ACTIVITÉS Connaître les couleurs du spectre

Plus en détail

La lumière 1)Nature de la lumière

La lumière 1)Nature de la lumière La lumière Introduction Propriété : La lumière se déplace en ligne droite dans un milieu homogène. Vitesse : La vitesse de propagation de la lumière est de 3*10 8 m/s dans le vide. 1)Nature de la lumière

Plus en détail

Séquence 5 : La lumière des étoiles

Séquence 5 : La lumière des étoiles Séquence 5 : La lumière des étoiles 2 nde - SPC Séquence 5 : La lumière des étoiles Site contenant les ressources : http://asc-spc-jr.jimdo.com Plan de travail Pour le 2 7 Travail à effectuer (Cochez l

Plus en détail

Chapitre 18. allal Mahdade. 2 mai 2017

Chapitre 18. allal Mahdade. 2 mai 2017 Chapitre 18 Groupe scolaire La Sagesse Lycée qualifiante 2 mai 2017 1 (2016-2017) 2ème Bac SM Sommaire 1 2 3 4 5 2 (2016-2017) 2ème Bac SM Sommaire 1 2 3 4 5 2 (2016-2017) 2ème Bac SM Sommaire 1 2 3 4

Plus en détail

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie TSTI2D 1 Ondes électromagnétiques Spectres, communication et énergie 1. Ondes électromagnétiques Définitions 1-1 Structure d une onde électromagnétique Une onde électromagnétique est un signal périodique

Plus en détail

U2 - Etude de l étoile GLIESE

U2 - Etude de l étoile GLIESE U2 - Etude de l étoile GLIESE PARTIE 1 : COMPOSITION DE LA CHROMOSPHERE DE L ETOILE GLIESE Les zouzous ont profité de leur voyage sur Terre pour faire une analyse spectrale de leur étoile à l aide d un

Plus en détail

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption

b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption Exercices Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants 2. QCM a.!= c " b. ondulatoire ; corpusculaire c.! = h$ d. niveaux ; quantifiées e. photon f. continu ; raies ; absorption a. 5,45

Plus en détail

t en em gn a Modèle de Bohr TS p m cco A

t en em gn a Modèle de Bohr TS p m cco A Accompagnement Modèle de Bohr TS Table des matières 3 4 Objectifs Savoir que l'énergie de l'atome est quantifiée Connaître et exploiter la relation entre énergie et fréquence, connaître la signification

Plus en détail

Ondes et particules Thème : Observer

Ondes et particules Thème : Observer Les rayonnements dans l univers Les ondes dans la matière Ondes et particules Thème : Observer Pierre-Henry Suet Les Francs-Bourgeois Année scolaire 2015-2016 Les rayonnements dans l univers Les ondes

Plus en détail

Chapitre 9 : Dualité onde-particule

Chapitre 9 : Dualité onde-particule Chapitre 9 : Dualité onde-particule 1. Ondes ou particules? 1.1. Aspect ondulatoire de la lumière Dans son «Traité de la lumière», Christian Huygens interprète la lumière comme la propagation d une onde.

Plus en détail

PROPRIÉTÉS OPTIQUES DES SOLUTIONS

PROPRIÉTÉS OPTIQUES DES SOLUTIONS PROPRIÉTÉS OPTIQUES DES SOLUTIONS M me Allouache. H LA NATURE D UN RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE L étude des rayonnement électromagnétique utilise deux modèle complémentaire qui permettent de les décrire

Plus en détail

TP 11 Composition chimique de l atmosphère des étoiles. Regardons de plus près le spectre d une étoile, le Soleil par exemple :

TP 11 Composition chimique de l atmosphère des étoiles. Regardons de plus près le spectre d une étoile, le Soleil par exemple : TP 11 Composition chimique de l atmosphère des étoiles Physique Regardons de plus près le spectre d une étoile, le Soleil par exemple : (voir livre p. 26 Document 1) Qu observe-t-on? Les raies de Fraunhofer

Plus en détail

Emission de lumière par INCANDESCENCE

Emission de lumière par INCANDESCENCE 1 Observer TP 2 TP 2 : Toute la lumière sur les lampes! Lampe Couleur Profil spectral obtenu avec le spectromètre Spectre Lampe à vapeur d hydrogène Lampe à vapeur de mercure rosé Emission de lumière par

Plus en détail

Thème : Couleur. Chap 1 : LA LUMIERE

Thème : Couleur. Chap 1 : LA LUMIERE Thème : Couleur Chap 1 : LA LUMIERE 1) Introduction : - Exemples de sources naturelles de lumière : soleil (les étoiles), ver luisant, certains champignons et poissons, flamme d un corps en combustion

Plus en détail

1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE. Notions et contenus. Interaction lumière-matière : émission et absorption.

1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE. Notions et contenus. Interaction lumière-matière : émission et absorption. FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 5 INTERACTION LUMIERE- MATIERE Type d'activité Activité-cours. Notions et contenus Interaction lumière-matière : émission et absorption. Quantification des

Plus en détail

Cours élaboré par : PROFESSEUR SFAXI SALAH. Chapitre : SPECTRE ATOMIQUE ET QUANTIFICATION DES ECHANGES D ENERGIES

Cours élaboré par : PROFESSEUR SFAXI SALAH. Chapitre : SPECTRE ATOMIQUE ET QUANTIFICATION DES ECHANGES D ENERGIES Cours élaboré par : PROFESSEUR SFAXI SALAH Classes : EME SC-MATH-TEC année : 00/0 Chapitre : SPECTRE ATOMIQUE ET QUANTIFICATION DES ECHANGES D ENERGIES I) Spectre de l atome d hydrogène ) Expérience Gaz

Plus en détail

Données : constante de Planck : h=6, J.s ; 1eV correspond à 1, J ; c=3, m.s -1 ; Loi de Wien : avec en C et max en nm.

Données : constante de Planck : h=6, J.s ; 1eV correspond à 1, J ; c=3, m.s -1 ; Loi de Wien : avec en C et max en nm. Données : constante de Planck : h=6,63.0-34 J.s ; ev correspond à,60.0-9 J ; c=3,00.0 8 m.s - ; Loi de Wien : avec en C et max en nm. Exercice (6 points) Rayonnements UV et IR. Les ondes lumineuses visibles

Plus en détail

Optique ondulatoire Chap.1 : Introduction à l'optique ondulatoire

Optique ondulatoire Chap.1 : Introduction à l'optique ondulatoire Optique ondulatoire Chap.1 : Introduction à l'optique ondulatoire Lycée St-Exupéry lière MP physique.mpmantes@gmail.com 18 janvier 2017 Lycée St-Exupéry (MP) Optique ondulatoire 18 janvier 2017 1 / 16

Plus en détail

1. Contexte 1.1. Introduction

1. Contexte 1.1. Introduction Chapitre 4. Optique géométrique 1. Les bases, modélisation de la lumière. 1. Contexte 1.1. Introduction Aujourd hui, il existe essentiellement 3 descriptions du phénomène de propagation de la lumière.

Plus en détail

Physique-Chimie chapitre 17 Les spectres lumineux Séance 1. 1 Quelle est la nature de la lumière?

Physique-Chimie chapitre 17 Les spectres lumineux Séance 1. 1 Quelle est la nature de la lumière? Physique-Chimie chapitre 17 Les spectres lumineux Séance 1 Compétences exigibles Différencier spectre continu et spectre de raies. Différencier spectre de raies d émission et spectre de raies d absorption.

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé / L0 Santé - Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr 1 Données générales : é é é è..,.. é :,. ;,. exercice 1 : a) Calculer,

Plus en détail

La lumière des étoiles

La lumière des étoiles La lumière des étoiles http://jrivetspc.pagesperso-orange.fr 1 Table des matières 1 Les différents types de spectres 4 1.1 Cas de objets chauds........................... 4 1.2 Cas des gaz sous faible

Plus en détail

Interactions lumière-matière

Interactions lumière-matière Interactions lumière-matière La lumière est une source immédiate de connaissance du monde qui nous entoure. Pourtant, c est un «objet» physique particulièrement complexe que les physiciens n ont eu de

Plus en détail

: SPECTRE D ABSORPTION ET D EMISSION D UN ATOME

: SPECTRE D ABSORPTION ET D EMISSION D UN ATOME TP 5 : SPECTRE D ABSORPTION ET D EMISSION D UN ATOME Pourquoi le spectre d'émission d'une lampe à vapeur de mercure présente-t-il des raies? Le modèle proposé par le physicien Niels Bohr permet de le comprendre.

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC STAV ACTIVITÉS 1 LE SPECTRE ÉLECTROMAGNÉTIQUE 2 ASPECT ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE 3 ASPECT CORPUSCULAIRE DE LA LUMIÈRE 1 Activité 1 OBJECTIF

Plus en détail

B - LES SPECTRES ATOMIQUES

B - LES SPECTRES ATOMIQUES B - LES SPECTRES ATOMIQUES A l'échelle macroscopique, les énergies (l'énergie cinétique d'un solide, l'énergie électrique dissipée par effet Joule, etc...) varient de façon continue. A l'échelle microscopique,

Plus en détail

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO

COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO NOM et Prénom de l élève : COURS DE SCIENCES PHYSIQUES Classe de BAC TECHNO ① LA LUMIÈRE SOLAIRE ② ASPECT ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE ③ ASPECT CORPUSCULAIRE DE LA LUMIÈRE OBJECTIFS DES ACTIVITÉS Connaître

Plus en détail

o On appelle la figure obtenue sur l'écran. o On observe une déviation de la lumière, cependant, il n'y a pas de..

o On appelle la figure obtenue sur l'écran. o On observe une déviation de la lumière, cependant, il n'y a pas de.. 1. Dispersion de la lumière blanche : 1. Observation d un phénomène naturel : l arc-en-ciel L'arc-en-ciel que l'on peut observer en temps de pluie, et en présence du soleil, provient de la décomposition

Plus en détail

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE

PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE 1 CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX DE LA SPECTROSCOPIE I - INTRODUCTION L'interaction de la lumière avec la matière est à l origine de la majeur partie des phénomènes électriques, magnétiques, optiques et

Plus en détail

Luciole Sources de lumières colorées. Méduse. Ver luisant

Luciole Sources de lumières colorées. Méduse. Ver luisant Chapitre 3 Luciole Sources de lumières colorées Méduse Ver luisant I, La lumière blanche et ses caractéristiques La lumière est une onde électromagnétique qui peut être détectée par l œil humain. Elle

Plus en détail

1S 4. Les lampes au quotidien. Notions et contenus. Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc.

1S 4. Les lampes au quotidien. Notions et contenus. Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL, etc. FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien. Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

Une lumière monochromatique est constituée d une seule couleur. La lumière blanche est dite polychromatique.

Une lumière monochromatique est constituée d une seule couleur. La lumière blanche est dite polychromatique. ① OBJECTIF Connaître le spectre de la lumière solaire et le spectre électromagnétique. 1- Décomposition du rayonnement visible solaire On obtient une plage multicolore s étalant du rouge au violet en passant

Plus en détail

Introduction à l interaction lumière-matière

Introduction à l interaction lumière-matière 1 Introduction Introduction à l interaction lumière-matière Tous les corps ne se comportent pas de la même manière vis à vis de la lumière. En effet, certains sont transparents tandis que d autres sont

Plus en détail

Chapitre 5 : Spectres UV, Visible,IR. Sciensass

Chapitre 5 : Spectres UV, Visible,IR. Sciensass I. Couleurs. I. Couleurs. 1) Couleur spectrale. I. Couleurs. 1) Couleur spectrale. Une lumière monochromatique du domaine visible est une couleur spectrale : elle ne contient que celle-là. L œil voit donc

Plus en détail

Chapitre III : Atome d hydrogène et ions hydrogénoïdes Description des atomes par la mécanique quantique Atomistique

Chapitre III : Atome d hydrogène et ions hydrogénoïdes Description des atomes par la mécanique quantique Atomistique Chapitre III : Atome d hydrogène et ions hydrogénoïdes Description des atomes par la mécanique quantique I-ASPECTS DE LA MECANIQUE QUANTIQUE :... 4 - Dualité onde-corpuscules... 4 a- Dispositif expérimental...

Plus en détail

COURS DE STRUCTURE DE LA MATIÈRE (Module Ph 13)

COURS DE STRUCTURE DE LA MATIÈRE (Module Ph 13) COURS DE STRUCTURE DE LA MATIÈRE (Module Ph 13) 1 COURS DE STRUCTURE DE LA MATIÈRE (Module Ph 13) SDM VOLUME HORAIRE : 24 heures Séances Cours : 12 heures 6 Travaux dirigés : 12 heures 6 Contrôles : 1

Plus en détail

CHAPITRE 1 Interactions rayonnement / matière Structure de l atome

CHAPITRE 1 Interactions rayonnement / matière Structure de l atome CHAPITRE 1 Interactions rayonnement / matière Structure de l atome La chimie décrit la façon dont la matière se transforme, à la fois par le biais d approches macroscopiques, mais aussi à travers une description

Plus en détail

Chapitre 3 : Les sources de lumière colorée

Chapitre 3 : Les sources de lumière colorée Chapitre 3 : Les sources de lumière colorée 1. Les domaines des ondes électromagnétiques Chaque radiation émise par une source peut être caractérisée par sa longueur d onde dans le vide qui se note et

Plus en détail

Cours n 13 : Vision, couleurs et sources de lumière colorée

Cours n 13 : Vision, couleurs et sources de lumière colorée Cours n 13 : Vision, couleurs et sources de lumière colorée 1) Perception des couleurs par l œil 1.1) Cellules photosensibles de la rétine L image d un objet observé par l œil se forme sur la rétine. Sur

Plus en détail