Etrangeté et paradoxe du monde quantique

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etrangeté et paradoxe du monde quantique"

Transcription

1 Etrangeté et paradoxe du monde quantique Serge Haroche La physique quantique nous a donné les clés du monde microscopique des atomes et a conduit au développement de la technologie moderne qui a révolutionné notre vie quotidienne mais ses lois sont contre intuitives, comme l illustre le paradoxe du chat de Schrödinger suspendu entre vie et mort et les expériences récentes qui mettent en œuvre l étrangeté de la logique quantique font entrevoir un monde nouveau d applications

2 atomes Bohr 1913 Molécules et chimie solides La physique quantique: une théorie de «!tout!» cosmologie

3 La Physique à la fin du 19ème siècle Lois de la mécanique classique, astronomie Newton Ondes électromagnétique et lumière Maxwell Thermodynamique statistique et théorie cinétique des gaz Boltzmann

4 Deux expériences posent des questions sur la lumière qui mènent à une révolution et à une ouverture sur le monde microscopique: Pourquoi une courbe en cloche de la distribution spectrale du rayonnement des corps chauffés? Planck Pourquoi des raies discrètes dans le spectre de la lumière émise ou absorbée par la matière? Spectres atomiques discrets Rydberg

5 La physique quantique a commencé avec le photon et le dualisme onde-particule Le scandale d une courbe en cloche décrivant un phénomène très simple, inexplicable par la physique classique: la distribution spectrale du rayonnement thermique Analogie avec une autre courbe en cloche: la distribution des vitesses (et des énergies cinétiques) des molécules dans un gaz Planck «!Explication!» classique Puissance d une analogie: Einstein comprend que le mystère s éclaircit si on admet que la lumière, comme un gaz, est faite d un ensemble de particules d énergie E=h! (h: constante de Planck) et il ouvre une boîte de Pandore conduisant dans un monde étrange ou règne le principe de superposition des états

6 Bohr Les niveaux d énergie d un atome et la résonance optique Un atome d hydrogène est constitué d un noyau chargé + autour duquel tourne un électron chargé - Seules certaines orbites, correspondant à des énergies discrètes E 1, E 2, sont autorisées E 2 E 1 L électron saute d une orbite à l autre en émettant ou absorbant un photon de fréquence! telle que E 2 -E 1 =h! Le modèle de Bohr (1913) explique quantitativement les spectres atomiques et introduit le concept de saut quantique en physique La même constante h intervient dans les théories d Einstein et de Bohr

7 Les premières théories des quanta nous ont conduit pas à pas dans un monde étrange 1905 La lumière est quantifiée Levée progressive du grand voile tout comme les orbites électroniques des atomes. Le dualisme ondeparticule introduit le principe de superposition en physique, mettant à mal les idées classiques sur le déterminisme et la réalité physique 1913 suggérant que les électrons sont aussi des ondes.. Théorie quantique: Heisenberg, Schrödinger, Dirac (1926) 1923

8 Dualisme onde-particule et principe de superposition: l expérience de Young Comment les photons arrivent-ils seulement sur les franges brillantes s ils passent un à un par une fente? Merci à J-F Roch (ENS Cachan- Labo Aimé Cotton) Chaque photon doit passer par les deux trous à la fois: plus de trajectoire au sens classique et principe de superposition: particule>= par fente de gauche> + par fente de droite> La compémentarité (Bohr): particules et ondes sont les deux aspects d une même physique: celui qui est observé dépend du montage expérimental utilisé!

9 Les probabilités quantiques résultent d un processus d interférence! ! ! 0 Dans les fentes d Young, physique probabiliste avec des amplitudes de probabilité qui se comportent comme des ondes tant qu on ne cherche pas à savoir par quel trou la particule est passée Autre exemple d interférence quantique: excitation à 50% d un atome par deux impulsions electromagnétiques successives ! 1 Pour certaines fréquences des impulsions, l atome est porté dans l état supérieur ! 0 Pour d autres fréquences, l atome est ramené à l état inférieur

10 Horloge atomique à CS Atomes à deux niveaux (spins) excités à 50% deux fois de suite: la probabilité de transition d un niveau à l autre présente des franges lorsque la fréquence des impulsions est balayée. En asservissant la microonde à la frange centrale, on obtient un oscillateur ultra-stable Précision courante de (une nanoseconde par jour!)

11 Le système GPS: triangulation grâce aux signaux reçus d horloges embarquées sur une flotille de satellites: une précision de quelques m correspond à une précision de 1ns/jour Sans corrections relativistes, les erreurs seraient de plusieurs kilomètres! Les appareils GPS exploitent la physique quantique et la relativité pour notre bénéfice quotidien, sans que nous en soyons conscients (étrangeté voilée) Les corrections relativistes sont essentielles! Ralentissement des horloges embarquées dû à leur vitesse (relativité restreinte) et accélération due à leur altitude (relativité générale): décalages de plusieurs microsecondes par jour!

12 Physique quantique et superposition d états x y Superposition d états de positions ">= X> + Y> ou d états électroniques d énergies différentes +

13 La mesure détruit la superposition (la particule s effondre ici ou là) de façon aléatoire «!Dieu joue aux dés!» (Einstein n aimait pas ça!)

14 Expériences de pensée Onde ou particule?

15 Une expérience de pensée pour tester la complémentarité onde-particule Einstein et Bohr au congrès Solvay de 1927 Einstein: Pour trouver le chemin, détecter le transfert d impulsion à la fente mobile Bohr: Il faut alors définir l impulsion initiale de la fente avec un "p très petit. Donc #x doit être grand, d après la relation d incertitude de Heisenberg #x.#p > h. Et si #x est grand, les franges sont brouillées car la différence de chemins est incertaine., Le concept d intrication: photon/ fente du haut> fente mobile bouge> + photon/ fente du bas> fente mobile bouge pas> Cela ressemble à un Chat de Schrödinger

16 Chat de Schrödinger et intrication: Un grand système couplé à une particule quantique unique finit dans un étrange état superposé Atome en superposition 1935 Pour des systèmes en interaction, le principe de superposition conduit à l intrication quantique qui, pour de gros systèmes, pose la question de la frontière classiquequantique.

17 Décoherence Environnement ou L environnement réalise une sorte de mesure qui détruit la superposition d états dans les grands systèmes.

18 Ce que les fondateurs de la théorie pensaient des expériences de pensée «!We never experiment with single electrons, atoms or small molecules In thought experiments we assume that we do. It always results in ridiculous consequences!»!(schrödinger, British Journal for the Philosophy of Sciences, 3, ) Schrödinger savait que des particules isolées pouvaient être détectées, mais il pensait que cela menait toujours à leur destruction (expériences «!post mortem!») Chambre à bulles (CERN) It is fair to state that we are not experimenting with single particles, any more than we can raise Ichthyosauria in the zoo. We are scrutinising records of events long after they have happened. (Schrödinger, ibid)

19 Comment des expériences de pensée controllant tout un zoo de particules sont devenues réelles De nouvelles technologies: Lasers accordables Ordinateurs rapides Matériaux supraconducteurs

20 Contrôle de particules dans un monde quantique (physique «!in vivo!») Boulder Paris Interaction Matière- Lumière Trapped photons (CQED): Brune et al, PRL, 76, 1800 (1996) Les deux faces d une même médaille: manipulation non destructive Trapped ions: d atomes uniques avec des photons ou Meekhof et al, PRL, 76, 1796 (1996). de photons uniques avec des atomes

21 Cinq ions Berrylium dans le labo de David Wineland (2000) et 14 puis 30 ions Calcium dans le labo de R. Blatt à Innsbruck ( ) Si chaque ion a 2 niveaux: 2 30 états! Un boulier atomique pour pratiquer de l information quantique

22 Jongler avec des photons dans une cavité supraconductrice (ENS-Collège de France)

23 L Electrodynamique en Cavité: une scène idéale pour observer l interaction entre lumière et matière au niveau le plus fondamental Un atome interagit avec un (ou quelques) photon(s) dans une boîte Une suite d atomes traverse la cavité, se couple à son champ et emporte l information sur la lumière piégée cuivre recouvert de Niobium 6 cm Les meilleurs miroirs du monde: plus d un milliard de rebonds et une trajectoire repliée de km (la circonférence de la Terre) pour la lumière! Photons piégés pendant plus d un dixième de seconde!

24 Bohr (1913) L atome de Rydberg-Bohr est une horloge atomique Atome dans état de Rydberg circulaire: électron sur cercle géant (diamètre de 0,1 micron) Onde électronique délocalisée e (n=51) Atome dans état fondamental: électron sur orbite de m de diamètre Electron localisé sur orbite par impulsion microonde préparant une superposition d états de Rydberg: e> # e> + g> g (n=50) Le paquet d onde tourne autour du noyau à 51 GHz comme une planète autour du soleil ou comme l aiguille d une horloge sur son cadran Preparation with lasers and circularly polarized rf

25 Effet de la lumière sur l horloge: Lorsque un atome non-résonnant interagit avec la lumière, ses énergies sont déplacées par le light shift Cohen-Tannoudji (1961) L atome subit un light-shift proportionnel au nombre de photons N, avec des signes opposés pour e et g e g!e N Déphasage du dipôle atomique;!"(n) = 2! $!E N dt = N# 0 % 0 : déphasage par photon peut atteindre & 0 photon 1 photon En mesurant #$ on compte les photons sans les détruire!

26 N.Ramsey L horloge Rydberg Impulsions classiques (Interféromètre de Ramsey) Analogie avec Young Accord ici Préparation des états circulaires 0 photon 1 photon! r Atome de Rydberg Cavité de grand Q e ou g? 1 ou 0? Une horloge retardée par les photons piégés

27 Naissance, vie et mort d un photon S.Gleyzes et al, Nature, 446, 297 (2007) e g 0,90 0,95 1,00 1,05 1,10 1,15 1,20 Saut quantique e g 1 0 Des centaines d atomes voient le photon! 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 time (s)

28 Explorer la nature ondulatoire de la lumière piégée et réaliser des chats de Schrödinger

29 Un état cohérent du champ de photons: une onde représentée par un vecteur (dont l extremité est floue ) phase amplitude Incertitude quantique Plan de Fresnel L état quantique du champ est représentée par une distribution à 2D (représentée ici en fausses couleurs)

30 Comment un seul atome prépare un chat de Schrödinger de lumière 1. Un atome est préparé dans R 1 dans une superposition de e et g R 1 R 2 2. L atome déphase le champ dans deux directions opposées en traversant C: la superposition crée une intrication dans une situation typique de chat de Schrödinger 3. Les états atomiques sont mélangés dans R 2, maintenant l ambiguité du chat: Détecter l atome dans e ou g projette le champ dans une superposition à la «!chat de Schrödinger!»!

31 Reconstruction de l état quantique d un chat de quelques photons (fonction de Wigner) Ces pics correspondent aux deux états «!chat vivant!» et «!chat mort!» R I P D 2 = 8 photons Ces oscillations, signal d interférence, décrivent la «!cohérence quantique!» du chat. L information permettant de reconstruire l état du champ est fournie par des atomes traversant la cavité après la préparation du «!chat!»

32 Cinquante millisecondes dans la vie d un chat de Schrödinger (un film de la decoherence, transition du quantique au classique)

33 Exploiter les superpositions quantiques pour calculer? Des ordinateurs «!chats de Schrödinger» qui calculeraient en parallèle, avec interférences de leurs sorties... Algorithmes quantiques beaucoup plus rapides qu en info. classique (factorisation) Recherche expérimentale très active sur des systèmes de quelques atomes et photons, avec démonstrations d! opérations logiques élémentaires. La réalisation d! ordinateurs quantiques macroscopiques se heurte au problème de la décohérence et reste largement utopique Le traitement quantique de l information est un domaine très actif sur le plan théorique et expérimental (description et exploitation de la complexité quantique)

34 Imprédictabilité de la recherche Laser (1960) fondamentale Fibres optiques ultratransparentes (années 1970) Internet Transistors et circuits intégrés (1949 ' 1990)

35 Les nouvelles technologies. ne peuvent jaillir que de la recherche fondamentale..qui a besoin de deux richesses sans prix: Le temps & la confiance La recherche réussit pleinement là où ces richesses existent! Elle n est pas vraiment favorisée par les lois du marché global pour qui seuls comptent la vitesse et les résultats rapidement acquis!

36 Un endroit où la recherche motivée par la curiosité a prospéré au cours des cinquante dernières années 1966 Le laboratoire Kastler Brossel de l ENS Cohen-Tannoudji Kastler Haroche Brossel

37 10 Octobre 2012 I.Dotsenko S.Gleyzes J-M.Raimond M.Brune

Puissance et étrangeté du quantique Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure (Paris)

Puissance et étrangeté du quantique Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure (Paris) Puissance et étrangeté du quantique Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure (Paris) La physique quantique nous a donné les clés du monde microscopique des atomes et a conduit au développement

Plus en détail

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de

Plus en détail

Les Frontières du Monde quantique

Les Frontières du Monde quantique Les Frontières du Monde quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de Physique Ecole Normale Supérieure IUF, Lille,

Plus en détail

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur!

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! 10-35 Mètre Super cordes (constituants élémentaires hypothétiques de l univers) 10 +26 Mètre Carte des fluctuations du rayonnement thermique

Plus en détail

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction C. Fabre fabre@spectro.jussieu.fr rdres de grandeur - échelle terrestre : d 7 10 m 25 10 Kg - échelle terrestre : d 7 10

Plus en détail

Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons

Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure, Paris 2 Mars 2010: Atomes et Lumière Puissance et étrangeté du quantique 16 Mars

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Atome et lumière Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. electron proton Hydrogène (H) Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Hélium (He) et l essentiel de l information que nous en recevons

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé Ateliers de l information Bibliothèque Universitaire, Grenoble Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et

Plus en détail

Information quantique

Information quantique Information quantique J.M. Raimond LKB, Juin 2009 1 Le XX ème siècle fut celui de la mécanique quantique L exploration du monde microscopique a été la grande aventure scientifique du siècle dernier. La

Plus en détail

LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2012 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND

LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2012 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 0 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND SERGE HAROCHE DAVID WINELAND Le physicien français Serge Haroche, professeur

Plus en détail

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique Yves LEROYER Enjeu: réaliser physiquement -un système quantique à deux états 0 > ou 1 > -une porte à un qubitconduisant à l état générique α 0 > +

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

L expérience de Stern et Gerlach. ~ k3. Chapitre 8

L expérience de Stern et Gerlach. ~ k3. Chapitre 8 L expérience de Stern et Gerlach ~ k3 Chapitre 8 Quiz de bienvenue Si vous avez changé de canal, tapez: [Ch]-[4]-[1]-[Ch] ou [Go]-[4]-[1]-[Go] On considère un aimant placé dans un champ magnétique homogène.

Plus en détail

Les lasers : quoi, comment, pourquoi?

Les lasers : quoi, comment, pourquoi? Les lasers : quoi, comment, pourquoi? Thierry Lahaye LCAR, UMR 5589 du CNRS, Toulouse Délégation régionale du CNRS 8 novembre 2010 Il y a 50 ans naissait le laser 16 mai 1960, Theodor Maiman (Hughes Research

Plus en détail

Hélium superfluide. Applications aux procédés de Cryogénie. Physique des solides - 22 mai 2006 1

Hélium superfluide. Applications aux procédés de Cryogénie. Physique des solides - 22 mai 2006 1 Hélium superfluide Applications aux procédés de Cryogénie Physique des solides - 22 mai 2006 1 Introduction L Hélium Z = 2. Point de fusion très bas. Chimiquement inerte. Deux isotopes naturels Physique

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Cryptologie et physique quantique : Espoirs et menaces. Objectifs 2. distribué sous licence creative common détails sur www.matthieuamiguet.

Cryptologie et physique quantique : Espoirs et menaces. Objectifs 2. distribué sous licence creative common détails sur www.matthieuamiguet. : Espoirs et menaces Matthieu Amiguet 2005 2006 Objectifs 2 Obtenir une compréhension de base des principes régissant le calcul quantique et la cryptographie quantique Comprendre les implications sur la

Plus en détail

Approche sensible du monde quantique - Le regard meurtrier -

Approche sensible du monde quantique - Le regard meurtrier - Approche sensible du monde quantique - Le regard meurtrier - Adrien Facon Laboratoire Kastler Brossel Collège de France afacon@lkb.ens.fr Cours Physique pour non-physiciens ENS Ulm 17 décembre 2014 Sources

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON

L INTERFEROMETRE DE MICHELSON L INTERFEROMETRE DE MICHELSON Chappuis Emilie (chappue0@etu.unige.ch) Fournier Coralie (fournic0@etu.unige.ch) . Introduction.. But de la manipulation. INTERFEROMETRE DE MICHELSON Lors de ce laboratoire,

Plus en détail

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g.

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g. PHYSQ 130: Hooke 1 LOI DE HOOKE: CAS DU RESSORT 1 Introduction La loi de Hooke est fondamentale dans l étude du mouvement oscillatoire. Elle est utilisée, entre autres, dans les théories décrivant les

Plus en détail

La mécanique quantique et la photonique pour tous. La mécanique quantique pour les nuls La photonique pour les braves Ou vice versa

La mécanique quantique et la photonique pour tous. La mécanique quantique pour les nuls La photonique pour les braves Ou vice versa La mécanique quantique et la photonique pour tous La mécanique quantique pour les nuls La photonique pour les braves Ou vice versa Il existe au moins 2 physiques La mécanique Newtonienne La mécanique Quantique

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - I. Limites de la mécanique de Newton : Au niveau macroscopique : un satellite peut graviter à une distance quelconque d un

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Aucune frontière entre. Jean-Louis Aimar

Aucune frontière entre. Jean-Louis Aimar Jean-Louis Aimar Aucune frontière entre la Vie et la Mort 2 2 «Deux systèmes qui se retrouvent dans un état quantique ne forment plus qu un seul système.» 2 3 42 Le chat de Schrödinger L expérience du

Plus en détail

Introduction aux VI principes fondamentaux de Physique Quantique

Introduction aux VI principes fondamentaux de Physique Quantique Introduction aux VI principes fondamentaux de Physique Quantique L A D U A L I T É Une balle de ping-pong quantique, serait à la fois elle même, et une onde. De telle manière qu elle réagirait face à la

Plus en détail

Les Prix Nobel de Physique

Les Prix Nobel de Physique Revue des Questions Scientifiques, 2013, 184 (3) : 231-258 Les Prix Nobel de Physique Plongée au cœur du monde quantique Bernard Piraux et André Nauts Institut de la Matière Condensée et des Nanosciences

Plus en détail

Contrôle de particules quantiques isolées

Contrôle de particules quantiques isolées Chaire de Physique Quantique- Cours 2012-2013 Contrôle de particules quantiques isolées Notes de Cours (présentations powerpoint) sur le site du Collège de France Six leçons suivies d un séminaire du 12

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé UE SCI, Valence Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés Université

Plus en détail

Courant électrique et distributions de courants

Courant électrique et distributions de courants Cours d électromagnétisme Courant électrique et distributions de courants 1 Courant électrique 1.1 Définition du courant électrique On appelle courant électrique tout mouvement d ensemble des particules

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Puissance et étrangeté de la physique quantique

Puissance et étrangeté de la physique quantique Puissance et étrangeté de la physique quantique S.Haroche, Collège de France et ENS La théorie quantique nous a ouvert au XX ème siècle le monde microscopique des particules et des atomes..et nous a ainsi

Plus en détail

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant :

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant : MAGNETISME 1) Les différentes sources de champ magnétique La terre crée le champ magnétique terrestre Les aimants naturels : les magnétites Fe 3 O 4 L acier que l on aimante Les électroaimants et circuits

Plus en détail

La lessive qui lave plus blanc que blanc

La lessive qui lave plus blanc que blanc La lessive qui lave plus blanc que blanc Antoine ÉLOI, antoine.eloi@ens.fr Vendredi 5 Mars 1 Intéraction Matière Rayonnement Le Rayonnement visible : Chaque couleur est caractérisée par une longueur d

Plus en détail

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique (1) (2) (3) (4) (5) (6) Classe de TS Partie D-chap 16 Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique Connaissances et savoir-faire exigibles : Connaître les expressions

Plus en détail

Propagation d ondes en milieu chaotique

Propagation d ondes en milieu chaotique Propagation d ondes en milieu chaotique Stéphane Nonnenmacher DSM/IPhT Forum de la théorie Saclay, 7 Février 2008 Ondes en cavité Divers phénomènes physiques peuvent être décrits en termes d onde en cavité

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS III CHAPITRE I Les quanta s invitent I-1. L Univers est en constante évolution 2 I-2. L âge de l Univers 4 I-2.1. Le rayonnement fossile témoigne 4 I-2.2. Les amas globulaires

Plus en détail

Détection de planètes extrasolaires : méthode des vitesses radiales

Détection de planètes extrasolaires : méthode des vitesses radiales Détection de planètes extrasolaires : méthode des vitesses radiales Cet exercice a été préparé à l origine par Roger Ferlet (Institut d astrophysique de Paris) et Michel et Suzanne Faye, qui l ont testé

Plus en détail

* * * * Croquis n 1. * * * Croquis n 2

* * * * Croquis n 1. * * * Croquis n 2 La relativité du mouvement des astres 1. Votre mission En 1610, Galilée, depuis la ville de Padova en Italie, a observé le ciel étoilé avec sa lunette astronomique. Il a mené ce travail au mois de Janvier

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Physique des fluides quantiques

Physique des fluides quantiques Physique des fluides quantiques Généralités et exemple des embouteillages électroniques M. Albert 1 1 Institut Non-Linéaire de Nice - Nice Rôle de la physique théorique La physique théorique Modèlise le

Plus en détail

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système

Plus en détail

Mesures à la limite quantique

Mesures à la limite quantique Mesures à la limite quantique ~ 3 ème ème cours ~ A. Heidmann Laboratoire Kastler Brossel Plan du troisième cours Mesures en continu, mesure de position Mesures en continu théorie de la photodétection

Plus en détail

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES OBJECTIFS Observation de la diffraction. Observation des interférences. I ) DIFFRACTION D ONDES A LA SURFACE DE L EAU Sur la photographie ci-dessous, on observe que les vagues, initialement rectilignes,

Plus en détail

1. L idée de quanta 2. La dualité onde-corpuscule 3. L équation d onde des quanta 4. Le principe de superposition 5. L indéterminisme s invite en

1. L idée de quanta 2. La dualité onde-corpuscule 3. L équation d onde des quanta 4. Le principe de superposition 5. L indéterminisme s invite en Le monde quantique 1. L idée de quanta 2. La dualité onde-corpuscule 3. L équation d onde des quanta 4. Le principe de superposition 5. L indéterminisme s invite en physique 6. Le spin Rayonnement dans

Plus en détail

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique

Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n 2. Résonance magnétique : approche classique PGA & SDUEE Année 008 09 Interaction milieux dilués rayonnement Travaux dirigés n. Résonance magnétique : approche classique Première interprétation classique d une expérience de résonance magnétique On

Plus en détail

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques.

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Notions et contenus : Transferts quantiques d énergie Émission et absorption quantiques.

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Forces et mouvement. Suite: la dynamique

Forces et mouvement. Suite: la dynamique Les forces Forces et mouvement Tout ce qui se passe dans l Univers est provoqué par des forces. Une force est une poussée ou une traction qui provoque le déplacement ou la rotation des objets. Il faut

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

1. Effets d une force sur le mouvement d un corps : le vecteur force.

1. Effets d une force sur le mouvement d un corps : le vecteur force. ACT PHYS 4 FORCES ET MOUVEMENTS 1/5 SECONDE Activité de physique N 4 Forces et Mouvements Objectifs Connaître les effets d une force sur le mouvement d un corps. Savoir représenter un vecteur force. Notion

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

DOSSIER : LA GRAVITATION

DOSSIER : LA GRAVITATION DOSSIER : LA GRAVITATION Les planètes Pourquoi les planètes restent-elles autour du Soleil? Le Soleil est situé au centre du système solaire. Huit planètes (Mercure, Vénus Terre, Mars, Jupiter, Saturne,

Plus en détail

«L Expérience de Franck et Hertz : Un regard sur l infiniment petit»

«L Expérience de Franck et Hertz : Un regard sur l infiniment petit» «L Expérience de Franck et Hertz : Un regard sur l infiniment petit» Pr Smain BALASKA Laboratoire de Physique Théorique d Oran Département de Physique, Faculté des Sciences Exactes & Appliquées, Université

Plus en détail

EFFET DOPPLER EXOPLANETES ET SMARTPHONES.

EFFET DOPPLER EXOPLANETES ET SMARTPHONES. EFFET DOPPLER EXOPLANETES ET SMARTPHONES. I. APPLICATIONS UTILISEES POUR CETTE ACTIVITE : Sauf indication les applications sont gratuites. 1.Pour connaître les exoplanetes : Exoplanet (android et IOS)

Plus en détail

Électromagnétisme et Optique Physique

Électromagnétisme et Optique Physique Électromagnétisme et Optique Physique Dr.R.Benallal DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE École Préparatoire en Sciences et Techniques de Tlemcen Physique 4 Fevrier-Juin 2013 Programme du module I Électromagnétisme

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Voir un photon sans le détruire

Voir un photon sans le détruire Voir un photon sans le détruire J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie UPMC sept 2011 1 Un siècle de mécanique quantique: 1900-2010 Planck (1900) et Einstein (1905): Quanta lumineux la lumière est

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire :

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire : TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter Objectif : calculer la masse de Jupiter en observant le mouvement de ses satellites et en utilisant la 3ème loi de Kepler 1. Les lois

Plus en détail

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 1. Utilisation des intégrales premières du mouvement en mécanique. Exemples et applications. 2. Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 3.

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

Comment mesure-t-on la masse des planètes?

Comment mesure-t-on la masse des planètes? Comment mesure-t-on la masse des planètes? Evidemment, les planètes ne sont pas mises sur une balance. Ce sont les mathématiques et les lois physiques qui nous permettent de connaître leur masse. Encore

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière Dualité onde-corpuscule Pour la lumière Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s E. Ouvrard (PC Lycée Dupuy de Lôme) Mécanique quantique 1 / 8 Au XVII e siècle, deux écoles s affrontent afin de modéliser

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Primitives Cours maths Terminale S

Primitives Cours maths Terminale S Primitives Cours maths Terminale S Dans ce module est introduite la notion de primitive d une fonction sur un intervalle. On définit cette notion puis on montre qu une fonction admet une infinité de primitives

Plus en détail

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut Les Moteurs Pas a Pas Gerard Yvraut Les moteurs Pas à Pas Pourquoi des moteurs Pas à Pas. Types de Moteurs Pas à Pas Moteurs Unipolaires et Bipolaires Electronique typique de commande Alimentation Couple

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

Oscillateurs et mesure du temps

Oscillateurs et mesure du temps Oscillateurs et mesure du temps Qu est-ce que le temps? «Qui pourra le définir [le temps]? et pourquoi l'entreprendre, puisque tous les hommes conçoivent ce qu'on veut dire en parlant du temps sans qu'on

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

Recherche sur les collisions à une dimension : la relation entre la masse et le son

Recherche sur les collisions à une dimension : la relation entre la masse et le son Recherche sur les collisions à une dimension : la relation entre la masse et le son Recherche Le but de cette expérience est de faire une recherche sur la relation entre la masse et le son produit dans

Plus en détail

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Dans ce module, introduction d une nouvelle notion qu est la continuité d une fonction en un point. En repartant de la définition et de l illustration graphique

Plus en détail

COURS DISPONIBLE SUR INTERNET. step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours

COURS DISPONIBLE SUR INTERNET. step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours COURS DISPONIBLE SUR INTERNET Serveur step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours PLAN 1 ) ) Energie et températures dans la Terre 2 ) Eléments de dynamique 3 ) ) Champ de pesanteur 4 ) ) Mesure de la déformationd

Plus en détail

Comment les forces agissent sur le mouvement?

Comment les forces agissent sur le mouvement? SP. 5 forces et principe d inertie cours Comment les forces agissent sur le mouvement? 1) notion d action et de force : a) Actions exercées sur un système : Actions de contact : Solide posé sur une table

Plus en détail

Cours S8 Introduction au monde quantique

Cours S8 Introduction au monde quantique Cours S8 Introduction au monde quantique Image originally created by IBM Corporation David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le monde

Plus en détail

Travaux Pratiques d'hyperfréquence

Travaux Pratiques d'hyperfréquence Travaux Pratiques d'hyperfréquence GLEE604 Sommaire : 1 Ligne en régime impulsionnel 2 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de la fréquence 3 Ligne en régime harmonique : étude en fonction de

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images Sommaire Chapitre 1 Généralités sur la lumière A. Qu est ce que l optique aujourd hui?..................................... 8 B. Généralités sur la lumière.............................................

Plus en détail

Une fréquence peut-elle être instantanée?

Une fréquence peut-elle être instantanée? Fréquence? Variable? Instantané vs. local? Conclure? Une fréquence peut-elle être instantanée? Patrick Flandrin CNRS & École Normale Supérieure de Lyon, France Produire le temps, IRCAM, Paris, juin 2012

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Se positionner grâce aux ondes GPS, horloges et relativité (3) Extrait du programme d enseignement

Plus en détail

Chap. III : Le modèle quantique de l atome

Chap. III : Le modèle quantique de l atome Monde atomique beaucoup trop petit pour la physique classique de Newton et Maxwell développement d une nouvelle physique, la physique dite quantique Le français Louis de Broglie (prix Nobel de physique

Plus en détail

Pourquoi une telle excitation?

Pourquoi une telle excitation? Pourquoi une telle excitation? Le Higgs R. Jacobsson 1 Qu est-ce que la physique des particules? Une quête pour comprendre: Les constituants fondamentaux de la matière- les particules de matière Les interactions

Plus en détail

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle 1. Interaction gravitationnelle 1.1 Le système solaire Le système solaire est composé de l ensemble des astres autour du Soleil. Un étoile est une boule

Plus en détail

CONSTRUIRE UNE SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE UTILISANT UN LOGICIEL DE SIMULATION DE GAZ

CONSTRUIRE UNE SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE UTILISANT UN LOGICIEL DE SIMULATION DE GAZ CONSTRUIRE UNE SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE UTILISANT UN LOGICIEL DE SIMULATION DE GAZ C.1. Prise en mains rapide du logiciel Atelier Théorie Cinétique pour l'enseignant Sauver les deux fichiers Gaz.htm et gaz.jar

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Focométrie

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Focométrie RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Focométrie Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique 2ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 2003-2004 But de l expérience Nous devions

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

La Formule 1 offre un spectacle qui fascine le public tant par la

La Formule 1 offre un spectacle qui fascine le public tant par la Chimie et voitures de Formule 1 8 CHI MIE ET VOITURES DE FORMULE 1 La Formule 1 offre un spectacle qui fascine le public tant par la vitesse que par la technique qui y est liée. Qui, en voyant ces bolides,

Plus en détail

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm. février 2013 Année 2012-2013 DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.fr Test de connaissances 1. Quelle est la caractéristique des

Plus en détail

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043

FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE. Version bêta PHY-5043. DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2. Nom de l élève : Résultat : Devoir #1 PHY-5043 FORCE ET ÉNERGIE FORMATION GÉNÉRALE Version bêta PHY-5043 DEVOIR 1 Chapitres 1 et 2 Nom de l élève : Résultat : Yves Robitaille Commission Scolaire de Sorel-Tracy septembre 2006 Devoir #1 PHY-5043 page

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail