L histoire de la Physique, d Aristote à nos jours: Evolution, Révolutions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L histoire de la Physique, d Aristote à nos jours: Evolution, Révolutions"

Transcription

1 L histoire de la Physique, d Aristote à nos jours: Evolution, Révolutions Martial Ducloy Président Société Française de Physique & Laboratoire de Physique des Lasers Institut Galilée & CNRS Université Paris Nord CESE 8 Février 2011

2 Histoire de la Physique de la Grèce Antique à Einstein La révolution des années 1900 et la physique contemporaine Quel futur?

3 Les grandes ruptures en physique La Grèce Antique ( av JC) : L approche rationnelle - Anaximandre, Pythagore, Aristote La Renaissance en Europe: La naissance de la science moderne - Copernic, Kepler, Galilée, Newton Le début du 20 ème siècle: la relativité, la physique quantique - Planck, Einstein, Bohr

4 Raphael, L Ecole d Athènes

5 Les bases de la science grecque Les Milésiens (6 ème siècle avant JC) Thalès de Milet, Anaximandre, Anaximène Cosmologie (origine du monde), interprétation de phénomènes naturels Anaximandre : la Terre est un corps flottant dans l espace Les Pythagoriciens (Pythagore, Philolaos de Crotone ) Ils cherchent à donner un fondement quantitatif, mathématique, à la connaissance de la nature : utilisation de la théorie des nombres en acoustique (harmonies musicales), en astronomie (harmonie des sphères) Le problème du «changement» (5 ème avant JC) Héraclite d Ephèse: tout change Parménide d Elée: rien ne se crée, rien ne se perd Leucippe, Démocrite ( BC) : «théorie atomique» * atome = indivisible (ατομων ) Les débuts de la science et de la philosophie grecque : *Les principes: pas d appel à une autorité surnaturelle, une approche rationnelle, principes de libre discussion et d accès public à l information

6 Aristote ( av JC) Il est le 1 er à introduire la physique - «ὐσis» - : il sépare mathématique et physique Cherche à proposer une description harmonieuse du monde naturel basée sur la raison, les mathématiques, les données sensorielles La vision du monde d Aristote Vision géocentrique séparant les mondes sublunaire et céleste : description du monde terrestre et des corps matériels en termes qualitatifs et géologiques à l aide des quatre éléments primordiaux (terre, eau, air, feu ; cf. Empédocle) mélangés en proportions variées réfutation de l atomisme, et absence de vide description des astres (soleil, lune, étoiles, planètes ) comme le monde céleste de la perfection, baignant dans un 5 ème élément, l éther, à l aide d approches géométrique et mathématique, où la terre est le centre du monde (théorie des sphères concentriques d Eudoxe de Cnide) Cette vision (géocentrisme, opposition entre mondes terrestre et céleste) définie par Aristote va être reprise par les religions et l église (St Thomas d Aquin), et verrouiller la description physique du monde pour 20 siècles, de l époque romaine à la renaissance

7 Terre: froid et sec Eau: froid et humide Air: chaud et humide Feu: chaud et sec

8 La terre tourne-t elle? «Eppur si muove» Les ruptures dans l évolution scientifique Aristarque de Samos : Vision héliocentrique du monde, ou la terre tourne sur elle-même [reprise par Nicholas Oresme ( )] Les objections antiques à la rotation terrrestre Objections religieuses : la Terre doit être au centre de l Univers (reprises ensuite par l église catholique pendant des siècles) Objections physiques et astronomiques : * Doctrine aristotélicienne tirée des mouvements «naturels»: tout corps lourd se meut naturellement (tombe) vers le centre de la terre * Effet sur les objets en déplacement dans l air (nuages, projectiles) qui devraient être influencés par la rotation terrestre * Absence apparente de parallaxe stellaire durant la rotation autour du soleil Les astronomes et savants grecs n étaient pas prêts pour cette rupture : 2000 ans, et bien des batailles, des excommunications, seront nécessaires pour que cette vision s affirme à partir du 16 ème siècle La démonstration irréfutable : le pendule de Foucault

9 Pendule de Foucault

10 Le Pendule de Foucault

11 Galilée ( )

12 Galilée ( ) : les débuts de la science moderne Le fondateur de la mécanique rationnelle adopte le système copernicien héliocentrique systématise la méthode expérimentale : chute des corps indépendante du poids utilisation du plan incliné (v ~ temps de chute) met au point le pendule analyse des oscillations ; la mesure du temps utilisation de la lunette : observation de Jupiter (satellites), Vénus, la Lune les symètries : principe d inertie, composition des vitesses, référentiel galiléen Képler et Galilée ont ouvert la voie à Newton et la grande synthèse de la gravitation

13 La mesure du temps: Les premières horloges Le gnomon Plus tard (environ 400 av. J.C.), un gnomon Perfectionné : Le cadran solaire

14 Les horloges à pendule : apparition au XVII ème siècle Le poids (moteur) Le pendule (mouvement régulier)

15 La lune Vénus

16 «La Nature est comme un livre écrit en langage mathématique» Galilée

17 La Nature de la Lumière Les précurseurs (Képler, Snell, Descartes, Fermat): réfraction La décomposition chromatique par un prisme (Newton) Les deux hypothèses: particule (Newton) ou onde (Huygens)? Le 19ème siècle: triomphe de l optique ondulatoire: interférence, diffraction, optique cristalline, avec Th. Young, A. Fresnel, F. Arago (pas d hypothèse sur la nature de l onde) La grande synthèse de Maxwell sur les phénomènes vibratoires électriques et magnétiques (1864): Champ de vecteurs se propageant dans un éther hypothétique

18 Le 19ème Siècle Les avancées scientifiques L électricité et le magnétisme: les phénomènes électromagnétiques et la lumière La thermodynamique «Quelques nuages» (Lord Kelvin en ~1900) Le rayonnement du corps noir L absence de vent d éther dans la mesure de la vitesse de la lumière Les raies spectrales Problème plus général: Comment concilier mécanique et ondes électromagnétiques?

19

20 1905, «Annus Mirabilis» d Einstein L effet photo-électrique Photon, le quantum de lumière La relativité E= mc 2 (équivalence masse-énergie) Le mouvement Brownien Approche statistique de la micro-physique et du monde atomique

21 La relativité La relativité «restreinte» (1905) Vitesse de la lumière : un «invariant» Relativité du temps (les «jumeaux» de Langevin) E= mc 2 (équivalence masse-énergie) : l énergie nucléaire La relativité générale (1916) Généralisation de la relativité à la gravitation Applications : la cosmologie (big bang, trous noirs, etc.), le GPS (a besoin de la relativité générale)!

22 La physique quantique Dualité «Ondes - Particules» de la lumière (Einstein): ondes électromagnétiques et photons simultanément

23 Ondes? Nature de la lumière Particules? Fentes d Young T = 3s 1.5 mm Fresnel Newton T = 30s Young T = 150s Biot Arago T = 600s Fentes d Young photons par photons Poisson Maxwell Réalisation: T. Toury, J-F. Roch, K. Fadel, J-M Mercier, C. de Hosson, Einstein

24 La physique quantique Dualité «Ondes - Particules» de la lumière (Einstein) Dualité similaire pour les particules matérielles de masse non nulle: électron, proton, etc. (de Broglie, Schrödinger ): La mécanique quantique Toute la physique microscopique est gouvernée par des équations d onde: cristaux, métaux, atomes, particules élémentaires (CERN) Les applications: L électronique, l informatique (nanotechnologies, etc.) Les lasers

25 Bases : Albert Einstein (1917) Théorie : Charles Townes (1958) Pratique : Théodore Maiman (1960) Le laser: Qui? Quand? Comment? Cavité résonnante Cavité Fabry Perot 1897 Source d énergie Milieu amplificateur Emission Stimulée 1917 Pompage Optique 1950 Synthèse Réalisation 1960 Maiman Einstein A. Kastler Schawlow Townes Basov Prokhorov Crédit S. Forget-Paris13

26

27 L.A.S.E.R: Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation LASER : un Oscillateur Optique

28 Les lasers sont partout!

29 Applications du LASER * Télécommunications optiques (lasers couplés avec fibres optiques prix Nobel 2009) * Télémétrie, alignement, mesures de distances (terre-lune) * LIDAR (Light Detection and Ranging) * Applications médicales (ophtalmologie, chirurgie, diagnostic) * Restauration d œuvres d art * Stockage d informations, lectures :CD, code-bar, imprimantes * Machines industrielles * Le Laser MégaJoule

30

31 Le futur Comment réconcilier physique quantique et gravitation? Développement de la «spintronique» (électronique de spin- Albert Fert, prix Nobel 2007) Le calcul quantique, les ordinateurs quantiques (avec des «bits quantiques» - «qbits») La physique moderne va-t-elle apporter des réponses aux problèmes actuels (climat, environnement, énergie )?

32

Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences...

Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences... Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences... Retour sur les étapes clés / pistes d'activités en classe Stage "Le ciel et la Terre" Année 2012-2013 S.Rondi Animateur Sciences

Plus en détail

Quelques éléments d histoire des sciences : Quelle physique avant Galilée?

Quelques éléments d histoire des sciences : Quelle physique avant Galilée? Quelques éléments d histoire des sciences : Quelle physique avant Galilée? Thomas Boyer-Kassem (Archives H. Poincaré, UMR 7117 : CNRS & Université de Lorraine) thomas.boyer@univ-lorraine.fr Cours de Préparation

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES. Partie I Vibrations et mouvement ondulatoire... 1

TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES. Partie I Vibrations et mouvement ondulatoire... 1 Références TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES SERWAY, Raymond A. (1992). Physique III : optique et physique moderne, 3 e édition, Laval, Éditions Études Vivantes, 760 p. Table des matières Partie I Vibrations

Plus en détail

Optique Géométrique. Lois de l optique géométrique. 1 Nature de la lumière. 1.1 Aspects historiques. Jimmy ROUSSEL - ENSCR (Sept.

Optique Géométrique. Lois de l optique géométrique. 1 Nature de la lumière. 1.1 Aspects historiques. Jimmy ROUSSEL - ENSCR (Sept. Optique Géométrique Lois de l optique géométrique Jimmy ROUSSEL - ENSCR (Sept. 2010) Résumé Cette fiche de cours porte sur les bases de l optique géométrique : le rayon lumineux, l indice de réfraction,

Plus en détail

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de

Plus en détail

1LOISDEL OPTIQUEGÉOMÉTRIQUE

1LOISDEL OPTIQUEGÉOMÉTRIQUE 1LOISDEL OPTIQUEGÉOMÉTRIQUE Ce premier chapitre rappelle les bases de l optique géométrique : la notion de rayon lumineux, d indice de réfraction, les lois de la réflexion, de la réfraction et de la dispersion.

Plus en détail

L histoire de l optique et de la photonique

L histoire de l optique et de la photonique L histoire de l optique et de la photonique De l'antiquité au XVIIIème siècle : l'optique géométrique Elaborée dès l'antiquité puis affinée au XVIIème siècle, l'optique géométrique propose une analyse

Plus en détail

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur!

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! 10-35 Mètre Super cordes (constituants élémentaires hypothétiques de l univers) 10 +26 Mètre Carte des fluctuations du rayonnement thermique

Plus en détail

Le second nuage : questions autour de la lumière

Le second nuage : questions autour de la lumière Le second nuage : questions autour de la lumière Quelle vitesse? infinie ou pas? cf débats autour de la réfraction (Newton : la lumière va + vite dans l eau) mesures astronomiques (Rœmer, Bradley) : grande

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé UE SCI, Valence Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés Université

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé Ateliers de l information Bibliothèque Universitaire, Grenoble Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et

Plus en détail

Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire

Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire Dossier de Physique Niveau 5 ème à 6 ème secondaire Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire Bouquelle Véronique Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, Antenne de Formation

Plus en détail

Introduction à l optique : approche ondulatoire

Introduction à l optique : approche ondulatoire PCSI1-Lycée Michelet 2015-2016 Introduction à l optique : approche ondulatoire I. Bref historique La nature de la lumière a fait l objet d une controverse dès le XVII eme siècle : Descartes puis Newton

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

IV.1. Lois de Descartes

IV.1. Lois de Descartes V. Prévost, BCPST 1 cours IV.1. Lois de Descartes Lycée Hoche, Versailles, 2013 2014 Document de cours IV.1. Lois de Descartes Table des matières 1 Un peu d histoire sur les différents modèles de la lumière

Plus en détail

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Atome et lumière Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. electron proton Hydrogène (H) Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Hélium (He) et l essentiel de l information que nous en recevons

Plus en détail

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS ETUDE DE MOUVEMENTS I) OBSERVATION DU MOUVEMENT DE MARS Le mouvement de Mars dans le ciel a été observé depuis l Antiquité, notamment par les babyloniens. Les grecs avaient également observé le phénomène,

Plus en détail

Agrégation interne de physique chimie. Liste des animations numériques et vidéos disponibles sur tous les postes informatique

Agrégation interne de physique chimie. Liste des animations numériques et vidéos disponibles sur tous les postes informatique Agrégation interne de physique chimie Liste des animations numériques et vidéos disponibles sur tous les postes informatique L intégralité du site http://ressources.univlemans.fr/acceslibre/um/pedago/physique/02/index.html

Plus en détail

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

L Évolution de la théorie d élasticité au XIX e siècle

L Évolution de la théorie d élasticité au XIX e siècle Kaouthar Messaoudi L Évolution de la théorie d élasticité au XIX e siècle Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

Le Monde Grec I (Présocratiques et Classiques)

Le Monde Grec I (Présocratiques et Classiques) Introduction à l histoire des sciences : Antiquité & Moyen Age Le Monde Grec I (Présocratiques et Classiques) Mars 2004 1 Sommaire Généralités Les présocratiques La période classique La période hellénistique

Plus en détail

Système solaire & Notions de mécanique m. célestec. Christophe Benoist. (Observatoire de la Côte d Azur) d

Système solaire & Notions de mécanique m. célestec. Christophe Benoist. (Observatoire de la Côte d Azur) d Système solaire & Notions de mécanique m célestec Christophe Benoist (Observatoire de la Côte d Azur) d Plan Mouvements apparents des astres dans le ciel Interprétations: du système géocentrique au système

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 Document du professeur 1/13 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie LA REFRACTION : LOIS DE SNELL- DESCARTES Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 L UNIVERS NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES

Plus en détail

La gravité entre la Terre et la Lune. Qu est-ce que la gravitation?

La gravité entre la Terre et la Lune. Qu est-ce que la gravitation? Il était une fois, un homme du nom d Isaac Newton se promenant dans un verger. Alors qu il se reposait à l ombre sous un pommier, il reçut une pomme sur la tête. Une question lui vint donc à l esprit!

Plus en détail

Méthodes et pratiques scientifiques : des situations de recherche en astronomie pour la classe de seconde.

Méthodes et pratiques scientifiques : des situations de recherche en astronomie pour la classe de seconde. Colloque CORFEM, 13-14/06/2013, Grenoble Méthodes et pratiques scientifiques : des situations de recherche en astronomie pour la classe de seconde. Dominique Spehner, Michèle Gandit, Christine Kazantsev

Plus en détail

Visages du temps. Loïc Villain. Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Univ. Tours loic@lmpt.univ-tours.fr.

Visages du temps. Loïc Villain. Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Univ. Tours loic@lmpt.univ-tours.fr. Visages du temps Loïc Villain Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Univ. Tours loic@lmpt.univ-tours.fr UE libre Temps Loïc Villain (LMPT) Janvier 2015 1 / 32 Introduction : le temps, concept

Plus en détail

Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30 avenue Corentin-Cariou 75019 Paris www.cite-sciences.

Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30 avenue Corentin-Cariou 75019 Paris www.cite-sciences. DESINAION LUNE Liens avec les programmes scolaires Proposition d exercices pour les élèves et correction Professeur(e) de collège Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

Evolution de l Univers évolution de nos idées sur l Univers La naissance de l astrophysique. http://lpc2e.cnrs-orleans.fr/~theureau/histoire.

Evolution de l Univers évolution de nos idées sur l Univers La naissance de l astrophysique. http://lpc2e.cnrs-orleans.fr/~theureau/histoire. Evolution de l Univers évolution de nos idées sur l Univers La naissance de l astrophysique 1. La nature des astres et de la matière «céleste»: Antiquité - Renaissance 2. Les taches solaires 3. L analyse

Plus en détail

Document d accompagnement pour la ressource numérique. La lumière LASER. Terminale S. «Extraire et organiser l'information d'un média audio»

Document d accompagnement pour la ressource numérique. La lumière LASER. Terminale S. «Extraire et organiser l'information d'un média audio» Document d accompagnement pour la ressource numérique La lumière LASER Terminale S «Extraire et organiser l'information d'un média audio» http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-50-ans-apres-son-invention-le-laser-pour-quoi-faire-2010-09-

Plus en détail

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE)

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE) FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE) Pierre Chastenay astronome Planétarium de Montréal Source : nia.ecsu.edu/onr/ocean/teampages/rs/daynight.jpg

Plus en détail

Cours d optique géométrique Anne-Laure Melchior (UPMC)

Cours d optique géométrique Anne-Laure Melchior (UPMC) Cours d optique géométrique Anne-Laure Melchior (UPMC) Plan Introduction Approximations et omissions de l optique géométrique Systèmes optiques - Bref historique - Longueurs d onde - Fondements - Principe

Plus en détail

Les lasers. un principe de fonctionnement unique des réalisations variées des applications multiples. Lucile JULIEN

Les lasers. un principe de fonctionnement unique des réalisations variées des applications multiples. Lucile JULIEN Les lasers un principe de fonctionnement unique des réalisations variées des applications multiples Lucile JULIEN Société astronomique de Montgeron 19 novembre 2015 lucile.julien@lkb.upmc.fr Professeure

Plus en détail

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 Classe : Terminale S Section linguistique : toutes Matière : Physique et Chimie Obligatoire Langue d enseignement : français Nom de l ensei gnant : GOULARD Hélène Nombre

Plus en détail

Forces et mouvement. Suite: la dynamique

Forces et mouvement. Suite: la dynamique Les forces Forces et mouvement Tout ce qui se passe dans l Univers est provoqué par des forces. Une force est une poussée ou une traction qui provoque le déplacement ou la rotation des objets. Il faut

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Au-delà des révolutions quantique et relativiste

Au-delà des révolutions quantique et relativiste Au-delà des révolutions quantique et relativiste Loïc Villain Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Département de Physique, Université F. Rabelais de Tours loic@lmpt.univ-tours.fr JPC, le

Plus en détail

Gravitation universelle

Gravitation universelle Chapitre 7 Gravitation universelle Révision et Résumé Où commencer? En plus de l apprentissage du cours, que vous devez recopier, réciter, rerecopier, jusqu à en savoir la moindre virgule, refaites les

Plus en détail

La physique aujourd hui : objet, énigmes et défis

La physique aujourd hui : objet, énigmes et défis O. FASSI-FEHRI - La physique aujour d hui : objet, énigmes et défis 85 La physique aujourd hui : objet, énigmes et défis Omar FASSI-FEHRI (*) 1. Introduction Le sujet dont je vais essayer de vous entretenir

Plus en détail

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 1. Utilisation des intégrales premières du mouvement en mécanique. Exemples et applications. 2. Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 3.

Plus en détail

50 ans de lasers Hélène Perrin

50 ans de lasers Hélène Perrin 50 ans de lasers Hélène Perrin Laboratoire de physique des lasers CNRS et Université Paris 13 merci à Lucile Julien Marseille, 21 octobre 2010 Présentation de la fontaine laser géante du LPL, en avant

Plus en détail

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire :

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire : TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter Objectif : calculer la masse de Jupiter en observant le mouvement de ses satellites et en utilisant la 3ème loi de Kepler 1. Les lois

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

Comment a-t-on mesuré l'univers?

Comment a-t-on mesuré l'univers? Comment a-t-on mesuré l'univers? Des corps célestes les plus proches, la Terre est celui dont la forme est la plus difficile à déterminer. Ayant le "nez dessus" on manque de recul pour l'observer : il

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

Une fréquence peut-elle être instantanée?

Une fréquence peut-elle être instantanée? Fréquence? Variable? Instantané vs. local? Conclure? Une fréquence peut-elle être instantanée? Patrick Flandrin CNRS & École Normale Supérieure de Lyon, France Produire le temps, IRCAM, Paris, juin 2012

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications - III

Les LASERS et leurs applications - III Les LASERS et leurs applications - III Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

SYSTEME DE PARTICULES. DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) Table des matières

SYSTEME DE PARTICULES. DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) Table des matières Physique Générale SYSTEME DE PARTICULES DYNAMIQUE DU SOLIDE (suite) TRAN Minh Tâm Table des matières Applications de la loi de Newton pour la rotation 93 Le gyroscope........................ 93 L orbite

Plus en détail

Principes de la Mécanique

Principes de la Mécanique Chapitre 1 Principes de la Mécanique L expérience a montré que tous les phénomènes observés dans la nature obéissent à des lois bien déterminées. Ces lois peuvent être, en plus, déterministes ou indéterministes.

Plus en détail

LICENCE SCIENCES VIE TERRE. L1 BOE

LICENCE SCIENCES VIE TERRE. L1 BOE LICENCE SCIENCES VIE TERRE. L1 BOE Expédition dans la semaine n Etape Code UE N d envoi de l UE 48 2 UE_2_5 2 - Contenu de l'envoi Physique (Électricité et optique) cours d'optique - Travail à effectuer

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

Le monde des sons du 3e millénaire

Le monde des sons du 3e millénaire Le monde des sons du 3e millénaire I Le son transformé en froid 1. Introduction Si l on doit se rappeler deux inventions qui ont modifié profondément le mode de vie du 20e siècle, citons l automobile et

Plus en détail

NOTICE DOUBLE DIPLÔME

NOTICE DOUBLE DIPLÔME NOTICE DOUBLE DIPLÔME MINES ParisTech / HEC MINES ParisTech/ AgroParisTech Diplômes obtenus : Diplôme d ingénieur de l Ecole des Mines de Paris Diplôme de HEC Paris Ou Diplôme d ingénieur de l Ecole des

Plus en détail

De Tycho Brahe au rayonnement à 3K

De Tycho Brahe au rayonnement à 3K De Tycho Brahe au rayonnement à 3K Jean-Christophe Hamilton APC - CNRS - IN2P3 - Université Paris-Diderot 470 ans d observations: De Copernic au rayonnement à 3K Jean-Christophe Hamilton APC - CNRS - IN2P3

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé / L0 Santé - Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr 1 Partie A : Ondes électromagnétiques - nature ondulatoire de la

Plus en détail

Notre système solaire. Le soleil Les planètes Telluriques Les planètes gazeuses

Notre système solaire. Le soleil Les planètes Telluriques Les planètes gazeuses Notre système solaire Le soleil Les planètes Telluriques Les planètes gazeuses Les tailles et les distances des planètes ne sont pas respectées 150 millions de km - 1 u.a. 0.38 u.a. 0.72 u.a. 1.5 u.a.

Plus en détail

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer?

Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? Comment peut-on bloquer les réflexions de la lumière sur la surface de l eau pour mieux voir ce qu il y a sur le fond de la mer? www.digital-photography-tips.net/stay_focussed-newsletter-march-2013.html

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne

Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne Projets proposés par le Laboratoire de Physique de l'université de Bourgogne Titre : «Comprendre la couleur» Public : Collégiens, Lycéens. Nombre de participants : 5 à 10 (10 Maxi ) Lieu : Campus Universitaire

Plus en détail

Etrangeté et paradoxe du monde quantique

Etrangeté et paradoxe du monde quantique Etrangeté et paradoxe du monde quantique Serge Haroche La physique quantique nous a donné les clés du monde microscopique des atomes et a conduit au développement de la technologie moderne qui a révolutionné

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction C. Fabre fabre@spectro.jussieu.fr rdres de grandeur - échelle terrestre : d 7 10 m 25 10 Kg - échelle terrestre : d 7 10

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 1. Propagation rectiligne de la lumière (Euclide, ~300 av. J.-C. - ~260av. J.-C.) Durée : environ 1h00 en classe Construction d

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE Guy MILLOT Solitons - Lasers Communications Optiques - SLCO CNRS / Université de Bourgogne Franche-Comté http://icb.u-bourgogne.fr/

Plus en détail

LP 203 Champ électrique et magnétique, induction

LP 203 Champ électrique et magnétique, induction Objectifs : LP 203 Champ électrique et magnétique, induction Savoir calculer le champ électrique créé par des distributions simples de charge. Savoir calculer le champ magnétique créé par des distributions

Plus en détail

S 5 : Introduction au monde quantique

S 5 : Introduction au monde quantique : PCSI 2015 2016 I Confrontation entre la mécanique classique et l epérience 1. Mécanique classique Vers la fin du XIX e siècle et le début du XX e, les physiciens utilisent la mécanique (Newton) et l

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 2 Durée 04 heures

Devoir de Sciences Physiques n 2 Durée 04 heures Devoir de Sciences Physiques n 2 Durée 04 heures Exercice 1 : (03 points) Un ester E provient de l action d un acide carboxylique saturé A sur un mono alcool saturé B. 1.1. B peut-être obtenu par hydratation

Plus en détail

Cours d astrophysique II :

Cours d astrophysique II : Bienvenue au Cours d astrophysique II : Bases physiques de l astrophysique Semestre de printemps 2015 Dr. Pierre North Laboratoire d astrophysique Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Observatoire

Plus en détail

De la lunette de Galilée aux télescopes spatiaux: l observation en astronomie

De la lunette de Galilée aux télescopes spatiaux: l observation en astronomie Observer et comprendre l Univers cours 3, lundi 7 novembre 2011 : De la lunette de Galilée aux télescopes spatiaux: l observation IRAM, 30m Patrick Boissé, UPMC et IAP 0 Plan de la présentation - Quelques

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE I Qu est-ce que la lumière? Historique : théorie ondulatoire et théorie corpusculaire II Aspect ondulatoire Figure 1-1 : (a) Onde plane électromagnétique

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

Libérez la Terre. Cours moyen première année. Le mouvement de la Terre (et des planètes) autour du soleil

Libérez la Terre. Cours moyen première année. Le mouvement de la Terre (et des planètes) autour du soleil Libérez la Terre Le projet Le tableau ci-dessous est un extrait de la progression pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen en sciences expérimentales et technologie, et plus particulièrement

Plus en détail

Acoustique Étude des phénomènes liés à la propagation des sons dans l air et dans d autres milieux.

Acoustique Étude des phénomènes liés à la propagation des sons dans l air et dans d autres milieux. Sciences qui cherchent à formuler les lois du monde qui nous entoure. Elles tentent de comprendre l'essence de concepts fondamentaux : la matière, le temps, le mouvement, les forces, l'énergie, la chaleur,

Plus en détail

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

La mesure du temps. «Cuire le riz» signifie ½ heure à Madagascar

La mesure du temps. «Cuire le riz» signifie ½ heure à Madagascar La mesure du temps I - Le temps : Notion difficile à percevoir, mais qui s écoule de manière inéluctable On sait perdre son temps On essaie de gagner du temps On peut aussi tuer le temps Mais: le toucher,

Plus en détail

Information quantique

Information quantique Information quantique J.M. Raimond LKB, Juin 2009 1 Le XX ème siècle fut celui de la mécanique quantique L exploration du monde microscopique a été la grande aventure scientifique du siècle dernier. La

Plus en détail

ALBERT EINSTEIN ET LA REVOLUTION QUANTIQUE

ALBERT EINSTEIN ET LA REVOLUTION QUANTIQUE Chapitre 8 ALBERT EINSTEIN ET LA REVOLUTION QUANTIQUE Patrice Remaud LAII-ENSIP (Laboratoire d Automatique et d Informatique Industrielle Ecole Nationale Supérieure d Ingénieurs de Poitiers) patrice.remaud@univ-poitiers.fr

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

ARE DEMARCHE Une histoire de la lumière

ARE DEMARCHE Une histoire de la lumière ARE DEMARCHE Une histoire de la lumière ARE DEMARCHE - Decremps F. 1 1 La lumière va-t-elle de l œil à l objet ou de l objet à l œil? Dès l antiquité, la lumière est assimilée à un mouvement de projectiles

Plus en détail

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière Dualité onde-corpuscule Pour la lumière Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s E. Ouvrard (PC Lycée Dupuy de Lôme) Mécanique quantique 1 / 8 Au XVII e siècle, deux écoles s affrontent afin de modéliser

Plus en détail

1 La représentation visuelle

1 La représentation visuelle 1 La représentation visuelle L ŒIL, SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES (PHYSIQUE-CHIMIE) L œil, organe des sens détecte les variations des stimuli externes comme les variations de la lumière et transmet

Plus en détail

La physique quantique, 100 ans de questions

La physique quantique, 100 ans de questions La physique quantique, 100 ans de questions Thierry Masson Chargé de Recherche au CNRS 10 mars 2004 1. Qu est-ce que la physique quantique? La physique quantique est née en 1900 lorsque le physicien allemand

Plus en détail

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada

Les métamatériaux. Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada Les métamatériaux Ryan Arseneault Département de physique et d astronomie Université de Moncton, Canada La science et la technologie ont une soif insatiable de matériaux meilleurs et plus performants qui

Plus en détail

Cours S8 Introduction au monde quantique

Cours S8 Introduction au monde quantique Cours S8 Introduction au monde quantique Image originally created by IBM Corporation David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le monde

Plus en détail

La seconde est la formule de Gauss, ou d Ostrogradsky :

La seconde est la formule de Gauss, ou d Ostrogradsky : Expression locale des lois de l électromagnétismes. Equations de Maxwell. EM 20 Rev c 10/09 Les lois exposées jusqu à présent établissent la connexion entre électricité et magnétisme. Ces lois cependant

Plus en détail

Onde lumineuse et optique

Onde lumineuse et optique 1 Cours Sciences Physiques MP Onde lumineuse et optique La présentation de l Optique s effectue, en général, en séparant deux approches. L Optique géométrique est concentrée sur la notion de rayon lumineux

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

LA SPECTROSCOPIE LES SECRETS DE LA LUMIERE

LA SPECTROSCOPIE LES SECRETS DE LA LUMIERE LA SPECTROSCOPIE LES SECRETS DE LA LUMIERE AUGUSTE COMTE 1857 On peut imaginer déterminer la forme des étoiles, leurs distances, leurs tailles et leurs mouvements, mais il n y a aucun moyen envisageable

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS III CHAPITRE I Les quanta s invitent I-1. L Univers est en constante évolution 2 I-2. L âge de l Univers 4 I-2.1. Le rayonnement fossile témoigne 4 I-2.2. Les amas globulaires

Plus en détail

La correction de la myopie grâce au laser

La correction de la myopie grâce au laser La correction de la myopie grâce au laser Au fil du temps, les gens atteints de myopie en ont assez de devoir porter des lunettes ou des lentilles cornéennes qui les empêchent de profiter de leurs activités

Plus en détail

e = 1,602177.10!19 C

e = 1,602177.10!19 C Chapitre II Les fissures de l'édifice de la physique classique A la fin du 19 ème siècle, les deux piliers de la physique que constituent la mécanique et l'électromagnétisme semblaient capables de rationaliser

Plus en détail

COULEURS & PHÉNOMÈNES ATMOSPHÉRIQUES 1/2

COULEURS & PHÉNOMÈNES ATMOSPHÉRIQUES 1/2 COULEURS & PHÉNOMÈNES ATMOSPHÉRIQUES 1/2 Par Jean-Pierre MARTIN jpm.astro astro@wanadoo.fr ASSOCIATION D ASTRONOMIE VÉGA PLAISIR 78370 Version net Nov 2003 1 PLAN Pourquoi la nuit est-elle elle noire?

Plus en détail

Oscillateurs et mesure du temps

Oscillateurs et mesure du temps Oscillateurs et mesure du temps Qu est-ce que le temps? «Qui pourra le définir [le temps]? et pourquoi l'entreprendre, puisque tous les hommes conçoivent ce qu'on veut dire en parlant du temps sans qu'on

Plus en détail