L histoire de la Physique, d Aristote à nos jours: Evolution, Révolutions

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L histoire de la Physique, d Aristote à nos jours: Evolution, Révolutions"

Transcription

1 L histoire de la Physique, d Aristote à nos jours: Evolution, Révolutions Martial Ducloy Président Société Française de Physique & Laboratoire de Physique des Lasers Institut Galilée & CNRS Université Paris Nord CESE 8 Février 2011

2 Histoire de la Physique de la Grèce Antique à Einstein La révolution des années 1900 et la physique contemporaine Quel futur?

3 Les grandes ruptures en physique La Grèce Antique ( av JC) : L approche rationnelle - Anaximandre, Pythagore, Aristote La Renaissance en Europe: La naissance de la science moderne - Copernic, Kepler, Galilée, Newton Le début du 20 ème siècle: la relativité, la physique quantique - Planck, Einstein, Bohr

4 Raphael, L Ecole d Athènes

5 Les bases de la science grecque Les Milésiens (6 ème siècle avant JC) Thalès de Milet, Anaximandre, Anaximène Cosmologie (origine du monde), interprétation de phénomènes naturels Anaximandre : la Terre est un corps flottant dans l espace Les Pythagoriciens (Pythagore, Philolaos de Crotone ) Ils cherchent à donner un fondement quantitatif, mathématique, à la connaissance de la nature : utilisation de la théorie des nombres en acoustique (harmonies musicales), en astronomie (harmonie des sphères) Le problème du «changement» (5 ème avant JC) Héraclite d Ephèse: tout change Parménide d Elée: rien ne se crée, rien ne se perd Leucippe, Démocrite ( BC) : «théorie atomique» * atome = indivisible (ατομων ) Les débuts de la science et de la philosophie grecque : *Les principes: pas d appel à une autorité surnaturelle, une approche rationnelle, principes de libre discussion et d accès public à l information

6 Aristote ( av JC) Il est le 1 er à introduire la physique - «ὐσis» - : il sépare mathématique et physique Cherche à proposer une description harmonieuse du monde naturel basée sur la raison, les mathématiques, les données sensorielles La vision du monde d Aristote Vision géocentrique séparant les mondes sublunaire et céleste : description du monde terrestre et des corps matériels en termes qualitatifs et géologiques à l aide des quatre éléments primordiaux (terre, eau, air, feu ; cf. Empédocle) mélangés en proportions variées réfutation de l atomisme, et absence de vide description des astres (soleil, lune, étoiles, planètes ) comme le monde céleste de la perfection, baignant dans un 5 ème élément, l éther, à l aide d approches géométrique et mathématique, où la terre est le centre du monde (théorie des sphères concentriques d Eudoxe de Cnide) Cette vision (géocentrisme, opposition entre mondes terrestre et céleste) définie par Aristote va être reprise par les religions et l église (St Thomas d Aquin), et verrouiller la description physique du monde pour 20 siècles, de l époque romaine à la renaissance

7 Terre: froid et sec Eau: froid et humide Air: chaud et humide Feu: chaud et sec

8 La terre tourne-t elle? «Eppur si muove» Les ruptures dans l évolution scientifique Aristarque de Samos : Vision héliocentrique du monde, ou la terre tourne sur elle-même [reprise par Nicholas Oresme ( )] Les objections antiques à la rotation terrrestre Objections religieuses : la Terre doit être au centre de l Univers (reprises ensuite par l église catholique pendant des siècles) Objections physiques et astronomiques : * Doctrine aristotélicienne tirée des mouvements «naturels»: tout corps lourd se meut naturellement (tombe) vers le centre de la terre * Effet sur les objets en déplacement dans l air (nuages, projectiles) qui devraient être influencés par la rotation terrestre * Absence apparente de parallaxe stellaire durant la rotation autour du soleil Les astronomes et savants grecs n étaient pas prêts pour cette rupture : 2000 ans, et bien des batailles, des excommunications, seront nécessaires pour que cette vision s affirme à partir du 16 ème siècle La démonstration irréfutable : le pendule de Foucault

9 Pendule de Foucault

10 Le Pendule de Foucault

11 Galilée ( )

12 Galilée ( ) : les débuts de la science moderne Le fondateur de la mécanique rationnelle adopte le système copernicien héliocentrique systématise la méthode expérimentale : chute des corps indépendante du poids utilisation du plan incliné (v ~ temps de chute) met au point le pendule analyse des oscillations ; la mesure du temps utilisation de la lunette : observation de Jupiter (satellites), Vénus, la Lune les symètries : principe d inertie, composition des vitesses, référentiel galiléen Képler et Galilée ont ouvert la voie à Newton et la grande synthèse de la gravitation

13 La mesure du temps: Les premières horloges Le gnomon Plus tard (environ 400 av. J.C.), un gnomon Perfectionné : Le cadran solaire

14 Les horloges à pendule : apparition au XVII ème siècle Le poids (moteur) Le pendule (mouvement régulier)

15 La lune Vénus

16 «La Nature est comme un livre écrit en langage mathématique» Galilée

17 La Nature de la Lumière Les précurseurs (Képler, Snell, Descartes, Fermat): réfraction La décomposition chromatique par un prisme (Newton) Les deux hypothèses: particule (Newton) ou onde (Huygens)? Le 19ème siècle: triomphe de l optique ondulatoire: interférence, diffraction, optique cristalline, avec Th. Young, A. Fresnel, F. Arago (pas d hypothèse sur la nature de l onde) La grande synthèse de Maxwell sur les phénomènes vibratoires électriques et magnétiques (1864): Champ de vecteurs se propageant dans un éther hypothétique

18 Le 19ème Siècle Les avancées scientifiques L électricité et le magnétisme: les phénomènes électromagnétiques et la lumière La thermodynamique «Quelques nuages» (Lord Kelvin en ~1900) Le rayonnement du corps noir L absence de vent d éther dans la mesure de la vitesse de la lumière Les raies spectrales Problème plus général: Comment concilier mécanique et ondes électromagnétiques?

19

20 1905, «Annus Mirabilis» d Einstein L effet photo-électrique Photon, le quantum de lumière La relativité E= mc 2 (équivalence masse-énergie) Le mouvement Brownien Approche statistique de la micro-physique et du monde atomique

21 La relativité La relativité «restreinte» (1905) Vitesse de la lumière : un «invariant» Relativité du temps (les «jumeaux» de Langevin) E= mc 2 (équivalence masse-énergie) : l énergie nucléaire La relativité générale (1916) Généralisation de la relativité à la gravitation Applications : la cosmologie (big bang, trous noirs, etc.), le GPS (a besoin de la relativité générale)!

22 La physique quantique Dualité «Ondes - Particules» de la lumière (Einstein): ondes électromagnétiques et photons simultanément

23 Ondes? Nature de la lumière Particules? Fentes d Young T = 3s 1.5 mm Fresnel Newton T = 30s Young T = 150s Biot Arago T = 600s Fentes d Young photons par photons Poisson Maxwell Réalisation: T. Toury, J-F. Roch, K. Fadel, J-M Mercier, C. de Hosson, Einstein

24 La physique quantique Dualité «Ondes - Particules» de la lumière (Einstein) Dualité similaire pour les particules matérielles de masse non nulle: électron, proton, etc. (de Broglie, Schrödinger ): La mécanique quantique Toute la physique microscopique est gouvernée par des équations d onde: cristaux, métaux, atomes, particules élémentaires (CERN) Les applications: L électronique, l informatique (nanotechnologies, etc.) Les lasers

25 Bases : Albert Einstein (1917) Théorie : Charles Townes (1958) Pratique : Théodore Maiman (1960) Le laser: Qui? Quand? Comment? Cavité résonnante Cavité Fabry Perot 1897 Source d énergie Milieu amplificateur Emission Stimulée 1917 Pompage Optique 1950 Synthèse Réalisation 1960 Maiman Einstein A. Kastler Schawlow Townes Basov Prokhorov Crédit S. Forget-Paris13

26

27 L.A.S.E.R: Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation LASER : un Oscillateur Optique

28 Les lasers sont partout!

29 Applications du LASER * Télécommunications optiques (lasers couplés avec fibres optiques prix Nobel 2009) * Télémétrie, alignement, mesures de distances (terre-lune) * LIDAR (Light Detection and Ranging) * Applications médicales (ophtalmologie, chirurgie, diagnostic) * Restauration d œuvres d art * Stockage d informations, lectures :CD, code-bar, imprimantes * Machines industrielles * Le Laser MégaJoule

30

31 Le futur Comment réconcilier physique quantique et gravitation? Développement de la «spintronique» (électronique de spin- Albert Fert, prix Nobel 2007) Le calcul quantique, les ordinateurs quantiques (avec des «bits quantiques» - «qbits») La physique moderne va-t-elle apporter des réponses aux problèmes actuels (climat, environnement, énergie )?

32

Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences...

Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences... Les contributions de Copernic et Galilée ou la lente avancée des Sciences... Retour sur les étapes clés / pistes d'activités en classe Stage "Le ciel et la Terre" Année 2012-2013 S.Rondi Animateur Sciences

Plus en détail

Les lasers : quoi, comment, pourquoi?

Les lasers : quoi, comment, pourquoi? Les lasers : quoi, comment, pourquoi? Thierry Lahaye LCAR, UMR 5589 du CNRS, Toulouse Délégation régionale du CNRS 8 novembre 2010 Il y a 50 ans naissait le laser 16 mai 1960, Theodor Maiman (Hughes Research

Plus en détail

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS

LLP. Seconde Univers TP Étude de mouvements ETUDE DE MOUVEMENTS ETUDE DE MOUVEMENTS I) OBSERVATION DU MOUVEMENT DE MARS Le mouvement de Mars dans le ciel a été observé depuis l Antiquité, notamment par les babyloniens. Les grecs avaient également observé le phénomène,

Plus en détail

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire :

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire : TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter Objectif : calculer la masse de Jupiter en observant le mouvement de ses satellites et en utilisant la 3ème loi de Kepler 1. Les lois

Plus en détail

Document d accompagnement pour la ressource numérique. La lumière LASER. Terminale S. «Extraire et organiser l'information d'un média audio»

Document d accompagnement pour la ressource numérique. La lumière LASER. Terminale S. «Extraire et organiser l'information d'un média audio» Document d accompagnement pour la ressource numérique La lumière LASER Terminale S «Extraire et organiser l'information d'un média audio» http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-50-ans-apres-son-invention-le-laser-pour-quoi-faire-2010-09-

Plus en détail

Quelques éléments d histoire des sciences : Quelle physique avant Galilée?

Quelques éléments d histoire des sciences : Quelle physique avant Galilée? Quelques éléments d histoire des sciences : Quelle physique avant Galilée? Thomas Boyer-Kassem (Archives H. Poincaré, UMR 7117 : CNRS & Université de Lorraine) thomas.boyer@univ-lorraine.fr Cours de Préparation

Plus en détail

Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire

Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire Dossier de Physique Niveau 5 ème à 6 ème secondaire Univers : Détermination de distances dans le Système Solaire Bouquelle Véronique Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, Antenne de Formation

Plus en détail

Le second nuage : questions autour de la lumière

Le second nuage : questions autour de la lumière Le second nuage : questions autour de la lumière Quelle vitesse? infinie ou pas? cf débats autour de la réfraction (Newton : la lumière va + vite dans l eau) mesures astronomiques (Rœmer, Bradley) : grande

Plus en détail

Le nouveau programme en quelques mots :

Le nouveau programme en quelques mots : Le nouveau programme en quelques mots : Généralités Le programme est constituéde trois thèmes qui doivent tous être traités. L ordre de traitement des trois thèmes est libre, tout en respectant une introduction

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

en Physique La recherche Plan De Galilée à nos jours... Deuxième partie: Première partie: merveilleux de la Physique!» «Bienvenue dans l univers

en Physique La recherche Plan De Galilée à nos jours... Deuxième partie: Première partie: merveilleux de la Physique!» «Bienvenue dans l univers Plan Première partie: Qu est ce que la Physique? Deuxième partie: Présentation d un domaine de recherche La recherche en Physique De Galilée à nos jours... «Bienvenue dans l univers merveilleux de la Physique!»

Plus en détail

De la bougie au LASER

De la bougie au LASER De la bougie au LASER Les objets émettent des «simulacres», espèces de fines écorces qui se détachent de la surface même des corps.s élancent dans l air en conservant leur forme entrent en nous en reproduisant

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé Ateliers de l information Bibliothèque Universitaire, Grenoble Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et

Plus en détail

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur!

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! 10-35 Mètre Super cordes (constituants élémentaires hypothétiques de l univers) 10 +26 Mètre Carte des fluctuations du rayonnement thermique

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - I. Limites de la mécanique de Newton : Au niveau macroscopique : un satellite peut graviter à une distance quelconque d un

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons

Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure, Paris 2 Mars 2010: Atomes et Lumière Puissance et étrangeté du quantique 16 Mars

Plus en détail

Méthodes et pratiques scientifiques : des situations de recherche en astronomie pour la classe de seconde.

Méthodes et pratiques scientifiques : des situations de recherche en astronomie pour la classe de seconde. Colloque CORFEM, 13-14/06/2013, Grenoble Méthodes et pratiques scientifiques : des situations de recherche en astronomie pour la classe de seconde. Dominique Spehner, Michèle Gandit, Christine Kazantsev

Plus en détail

Introduction historique à l optique

Introduction historique à l optique Introduction historique à l optique L optique est principalement l ensemble des phénomènes perçus par l oeil. La cause de ces phénomènes, la lumière, a été étudiée très tôt dans l histoire des sciences,

Plus en détail

Forces et mouvement. Suite: la dynamique

Forces et mouvement. Suite: la dynamique Les forces Forces et mouvement Tout ce qui se passe dans l Univers est provoqué par des forces. Une force est une poussée ou une traction qui provoque le déplacement ou la rotation des objets. Il faut

Plus en détail

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques.

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Notions et contenus : Transferts quantiques d énergie Émission et absorption quantiques.

Plus en détail

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Exercice 0 page 9 On considère deux évènements E et E Référentiel propre, R : la Terre. Dans ce référentiel, les deux évènements ont lieu au même endroit. La durée

Plus en détail

Une fréquence peut-elle être instantanée?

Une fréquence peut-elle être instantanée? Fréquence? Variable? Instantané vs. local? Conclure? Une fréquence peut-elle être instantanée? Patrick Flandrin CNRS & École Normale Supérieure de Lyon, France Produire le temps, IRCAM, Paris, juin 2012

Plus en détail

Optique Géométrique. Lois de l optique géométrique. 1 Nature de la lumière. 1.1 Aspects historiques. Jimmy ROUSSEL - ENSCR (Sept.

Optique Géométrique. Lois de l optique géométrique. 1 Nature de la lumière. 1.1 Aspects historiques. Jimmy ROUSSEL - ENSCR (Sept. Optique Géométrique Lois de l optique géométrique Jimmy ROUSSEL - ENSCR (Sept. 2010) Résumé Cette fiche de cours porte sur les bases de l optique géométrique : le rayon lumineux, l indice de réfraction,

Plus en détail

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle

Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle Physique, chapitre 3 : La gravitation universelle 1. Interaction gravitationnelle 1.1 Le système solaire Le système solaire est composé de l ensemble des astres autour du Soleil. Un étoile est une boule

Plus en détail

Pourquoi une telle excitation?

Pourquoi une telle excitation? Pourquoi une telle excitation? Le Higgs R. Jacobsson 1 Qu est-ce que la physique des particules? Une quête pour comprendre: Les constituants fondamentaux de la matière- les particules de matière Les interactions

Plus en détail

Oscillateurs et mesure du temps

Oscillateurs et mesure du temps Oscillateurs et mesure du temps Qu est-ce que le temps? «Qui pourra le définir [le temps]? et pourquoi l'entreprendre, puisque tous les hommes conçoivent ce qu'on veut dire en parlant du temps sans qu'on

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES. Partie I Vibrations et mouvement ondulatoire... 1

TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES. Partie I Vibrations et mouvement ondulatoire... 1 Références TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES SERWAY, Raymond A. (1992). Physique III : optique et physique moderne, 3 e édition, Laval, Éditions Études Vivantes, 760 p. Table des matières Partie I Vibrations

Plus en détail

L histoire de l optique et de la photonique

L histoire de l optique et de la photonique L histoire de l optique et de la photonique De l'antiquité au XVIIIème siècle : l'optique géométrique Elaborée dès l'antiquité puis affinée au XVIIème siècle, l'optique géométrique propose une analyse

Plus en détail

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière Dualité onde-corpuscule Pour la lumière Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s E. Ouvrard (PC Lycée Dupuy de Lôme) Mécanique quantique 1 / 8 Au XVII e siècle, deux écoles s affrontent afin de modéliser

Plus en détail

Méthodes géophysiques et géochimiques

Méthodes géophysiques et géochimiques Méthodes géophysiques et géochimiques 1.3. TD Introduction Il y a 4.567 milliards d années (Ga), au moment où le nuage de gaz et de poussière qui va constituer le système solaire s effondre sur lui même,

Plus en détail

Gravitation universelle

Gravitation universelle Chapitre 7 Gravitation universelle Révision et Résumé Où commencer? En plus de l apprentissage du cours, que vous devez recopier, réciter, rerecopier, jusqu à en savoir la moindre virgule, refaites les

Plus en détail

1LOISDEL OPTIQUEGÉOMÉTRIQUE

1LOISDEL OPTIQUEGÉOMÉTRIQUE 1LOISDEL OPTIQUEGÉOMÉTRIQUE Ce premier chapitre rappelle les bases de l optique géométrique : la notion de rayon lumineux, d indice de réfraction, les lois de la réflexion, de la réfraction et de la dispersion.

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé UE SCI, Valence Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés Université

Plus en détail

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 1. Propagation rectiligne de la lumière (Euclide, ~300 av. J.-C. - ~260av. J.-C.) Durée : environ 1h00 en classe Construction d

Plus en détail

Visages du temps. Loïc Villain. Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Univ. Tours loic@lmpt.univ-tours.fr.

Visages du temps. Loïc Villain. Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Univ. Tours loic@lmpt.univ-tours.fr. Visages du temps Loïc Villain Laboratoire de Mathématiques et Physique Théorique, Univ. Tours loic@lmpt.univ-tours.fr UE libre Temps Loïc Villain (LMPT) Janvier 2015 1 / 32 Introduction : le temps, concept

Plus en détail

Chapitre 3: Dynamique

Chapitre 3: Dynamique Introduction Le mot dynamique désigne ou qualifie ce qui est relatif au mouvement. Il est l opposé du mot statique. Le mouvement d un point matériel est liée à son interaction avec le monde extérieur ce

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

La gravitation universelle

La gravitation universelle La gravitation universelle Pourquoi les planètes du système solaire restent-elles en orbite autour du Soleil? 1) Qu'est-ce que la gravitation universelle? activité : Attraction universelle La cohésion

Plus en détail

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction C. Fabre fabre@spectro.jussieu.fr rdres de grandeur - échelle terrestre : d 7 10 m 25 10 Kg - échelle terrestre : d 7 10

Plus en détail

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 1. Utilisation des intégrales premières du mouvement en mécanique. Exemples et applications. 2. Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 3.

Plus en détail

Ce qui est simple est faux, Ce qui est compliqué est inutilisable. Paul VALERY

Ce qui est simple est faux, Ce qui est compliqué est inutilisable. Paul VALERY Ce qui est simple est faux, Ce qui est compliqué est inutilisable Paul VALERY 1 Sophie CASANOVA bat L. Néel (027) (face à la travée 2 du peigne) e-mail : Sophie.casanova@insa-lyon.fr PHYSIQUE SEMESTRE

Plus en détail

Comment mesure-t-on la masse des planètes?

Comment mesure-t-on la masse des planètes? Comment mesure-t-on la masse des planètes? Evidemment, les planètes ne sont pas mises sur une balance. Ce sont les mathématiques et les lois physiques qui nous permettent de connaître leur masse. Encore

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

Le temps en cosmologie (sujet imposé!) Le temps en physique (classique) Jean-Philippe. Uzan. Uzan. Institut d Astrophysique de Paris

Le temps en cosmologie (sujet imposé!) Le temps en physique (classique) Jean-Philippe. Uzan. Uzan. Institut d Astrophysique de Paris Le temps en cosmologie (sujet imposé!) Le temps en physique (classique) Jean-Philippe Uzan Institut d Astrophysique de Paris Jean-Philippe Uzan Institut d Astrophysique de Paris Rencontres de berber 2006

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS III CHAPITRE I Les quanta s invitent I-1. L Univers est en constante évolution 2 I-2. L âge de l Univers 4 I-2.1. Le rayonnement fossile témoigne 4 I-2.2. Les amas globulaires

Plus en détail

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

DOSSIER : LA GRAVITATION

DOSSIER : LA GRAVITATION DOSSIER : LA GRAVITATION Les planètes Pourquoi les planètes restent-elles autour du Soleil? Le Soleil est situé au centre du système solaire. Huit planètes (Mercure, Vénus Terre, Mars, Jupiter, Saturne,

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique Yves LEROYER Enjeu: réaliser physiquement -un système quantique à deux états 0 > ou 1 > -une porte à un qubitconduisant à l état générique α 0 > +

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm. février 2013 Année 2012-2013 DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.fr Test de connaissances 1. Quelle est la caractéristique des

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Introduction à l optique : approche ondulatoire

Introduction à l optique : approche ondulatoire PCSI1-Lycée Michelet 2015-2016 Introduction à l optique : approche ondulatoire I. Bref historique La nature de la lumière a fait l objet d une controverse dès le XVII eme siècle : Descartes puis Newton

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images

Sommaire. Chapitre 1 Généralités sur la lumière. Chapitre 2 Lois et principes de l optique géométrique. Chapitre 3 Formation des images Sommaire Chapitre 1 Généralités sur la lumière A. Qu est ce que l optique aujourd hui?..................................... 8 B. Généralités sur la lumière.............................................

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE I Qu est-ce que la lumière? Historique : théorie ondulatoire et théorie corpusculaire II Aspect ondulatoire Figure 1-1 : (a) Onde plane électromagnétique

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Site internet pour récupérer les notes de cours en pdf + bibliographie. http://www2.oca.eu/spip.php?article319. L examen

Site internet pour récupérer les notes de cours en pdf + bibliographie. http://www2.oca.eu/spip.php?article319. L examen Site internet pour récupérer les notes de cours en pdf + bibliographie http://www2.oca.eu/spip.php?article319 L examen 2. Le cosmos grec d Anaximandre à Aristote Milet dans le monde antique Au VIè siècle

Plus en détail

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1

Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Sciences 9M1Ch11 2011-2012 NOM: 1 Sciences 9 Chapitre 11 L exploration spatiale et l amélioration progressive de nos connaissances sur le système solaire Notes #1 Section 11.1: Le Soleil et son influence

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

Questions. Le système Soleil-Terre-Lune. I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune

Questions. Le système Soleil-Terre-Lune. I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune Chapitre III Le système Soleil-Terre-Lune I] Les mouvements dans le système Soleil Terre Lune Questions 1) Quel est le mouvement de la Terre sur elle-même et autour du soleil? Que représente la Terre pour

Plus en détail

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de

Plus en détail

LES SATELLITES DE GÉOLOCALISATION

LES SATELLITES DE GÉOLOCALISATION Partie 4 L'OBSERVATION, LA CONQUÊTE ET LA COMPRÉHENSION DE L'ESPACE Chapitre 5 LES SATELLITES DE GÉOLOCALISATION sciences physiques et chimiques - Terminale S http://cedric.despax.free.fr/physique.chimie/

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

Mesures à la limite quantique

Mesures à la limite quantique Mesures à la limite quantique ~ 3 ème ème cours ~ A. Heidmann Laboratoire Kastler Brossel Plan du troisième cours Mesures en continu, mesure de position Mesures en continu théorie de la photodétection

Plus en détail

Système solaire & Notions de mécanique m. célestec. Christophe Benoist. (Observatoire de la Côte d Azur) d

Système solaire & Notions de mécanique m. célestec. Christophe Benoist. (Observatoire de la Côte d Azur) d Système solaire & Notions de mécanique m célestec Christophe Benoist (Observatoire de la Côte d Azur) d Plan Mouvements apparents des astres dans le ciel Interprétations: du système géocentrique au système

Plus en détail

Introduction à la relativité générale

Introduction à la relativité générale Introduction à la relativité générale Bartolomé Coll Systèmes de référence relativistes SYRTE - CNRS Observatoire de Paris Introduction à la Relativité Générale Préliminaires Caractère théorique (formation)

Plus en détail

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE)

FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE) FORMATION DES PERSONNES-RESSOURCES EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE LE CYCLE DU JOUR ET DE LA NUIT (CYCLE DIURNE) Pierre Chastenay astronome Planétarium de Montréal Source : nia.ecsu.edu/onr/ocean/teampages/rs/daynight.jpg

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Atome et lumière Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. electron proton Hydrogène (H) Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Hélium (He) et l essentiel de l information que nous en recevons

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

THEME : SPORT TP 8 : mise en orbite d un satellite

THEME : SPORT TP 8 : mise en orbite d un satellite TP 8 : mise en orbite d un satellite I. Introduction : Le but de cette activité est, dans un premier temps, de réussir à simuler la mise en orbite d un satellite. Pour cela : - ouvrez «communlogiciels»

Plus en détail

IV.1. Lois de Descartes

IV.1. Lois de Descartes V. Prévost, BCPST 1 cours IV.1. Lois de Descartes Lycée Hoche, Versailles, 2013 2014 Document de cours IV.1. Lois de Descartes Table des matières 1 Un peu d histoire sur les différents modèles de la lumière

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

Les objets très lointains

Les objets très lointains Les objets très lointains Lorsque les étoiles sont proches il est possible de mesurer la distance qui nous en sépare par une méthode dite abusivement directe, la trigonométrie, qui permet de déduire les

Plus en détail

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT.

L ÉNERGIE I. TRANFORMATIONS, TRANFERT, CONSERVATION ET RENDEMENT. L ÉNERGIE L énergie n est ni visible ni palpable. C est une grandeur mesurable qui désigne ce que possède un système (capital) pour fournir un travail en vue de produire un effet. La transformation peut

Plus en détail

Vérité et fausseté en physique: Quelle est la "vraie" nature de la lumière?

Vérité et fausseté en physique: Quelle est la vraie nature de la lumière? Vérité et fausseté en physique: Quelle est la "vraie" nature de la lumière? Claude Fabre Laboratoire Kastler Brossel Université Pierre et Marie Curie et Ecole Normale Supérieure Paris Sur quelle "évidence"

Plus en détail

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Chapitre 1 Ondes électromagnétiques 1. Formules 2. Dualité onde-particule 3. Les types d ondes électromagnétiques 4. La thermoluminescence 5. Les applications des ondes électromagnétiques 6. Application

Plus en détail

Document de travail. Soleil-Terre-Lune. CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011. Centre de développement pédagogique

Document de travail. Soleil-Terre-Lune. CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011. Centre de développement pédagogique Document de travail CAPSULE THÉORIQUE (Ce document s adresse à des adultes.) 2010-2011 -1- Document de travail Il est important de savoir Activités 1 et 3 Mouvements et relations entre le Soleil, la Terre

Plus en détail

- Révolution - Satellite - Planète tellurique, gazeuse - Anneaux - Le nom des planètes

- Révolution - Satellite - Planète tellurique, gazeuse - Anneaux - Le nom des planètes Octobre 2009 - Document réalisé par Olivier Huel en collaboration avec Mireille Chrétiennot. Le système solaire Objectifs : - Découvrir le système solaire. - Connaître la différence entre une planète et

Plus en détail

DES ÉTOILES AU LYCÉE

DES ÉTOILES AU LYCÉE DES ÉTOILES AU LYCÉE Dossier pédagogique Le planétarium mobile Pour les élèves de seconde Jardin des Sciences 12 rue de l Université - 67000 Strasbourg http://jardin-sciences.unistra.fr CONTACT RÉSERVATION

Plus en détail

La cosmologie, d Aristote au satellite Planck

La cosmologie, d Aristote au satellite Planck La cosmologie, d Aristote au satellite Planck Pierre Marage Université Libre de Bruxelles P. Marage La cosmologie, d'aristote au satellite Planck 1 Le cosmos des Grecs (Aristote) Terre sphérique, immobile

Plus en détail

Optique géométrique. I. Petit historique. S. Benlhajlahsen

Optique géométrique. I. Petit historique. S. Benlhajlahsen Optique géométrique S. Benlhajlahsen La compréhension de la lumière a été l une des plus grande réussite de la physique. Plusieurs visions de la lumière se sont affrontées. Les modèles actuels supposent

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

Calcul de la distance de la Lune par parallaxe

Calcul de la distance de la Lune par parallaxe Calcul de la distance de la Lune par parallaxe La Lune au 5 ème jour Sommaire Feuille de route p.3 I) Introduction 1) La Lune dans l Histoire p.4 2) Parallaxe de la Lune p.4 II) Expérience 1) Mise en situation

Plus en détail

La mesure des distances à l intérieur du système solaire

La mesure des distances à l intérieur du système solaire Document ANAP Serge Rochain La mesure des distances à l intérieur du système solaire La triangulation Lois de Kepler Détermination des temps orbitaux Détermination des distances orbitales Le Soleil, 8

Plus en détail

Techniques d analyses d œuvres d art

Techniques d analyses d œuvres d art Rappels : Pour espérer réussir à faire une conversion il est indispensable de connaître le tableau de multiples et sous multiples suivant : Gm Mm km m mm µm nm Pour convertir des centimètres en kilomètres,

Plus en détail

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre

(Lorsque L homme explique Le ciel et La terre) sur la Lune, il n y a pas de poids. ils ne sont pas soumis à l attraction gravitationnelle de la Terre Un. 7 Gravitation universelle - eercices (Lorsque L homme eplique Le ciel et La terre) Savoir son cours QCM : Le poids d un homme sur la lune n est pas le même que sur la Terre car sur la Lune, il n y

Plus en détail

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m.

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m. La Mesure du Temps Unité de temps du Système International. C est la seconde, de symbole s. Sa définition actuelle a été établie en 1967 par la 13 ème Conférence des Poids et Mesures : la seconde est la

Plus en détail