UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES POLITIQUE D ATTRIBUTION DES LOCAUX

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES POLITIQUE D ATTRIBUTION DES LOCAUX"

Transcription

1 ANNEXE 2011-CA R5879 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES POLITIQUE D ATTRIBUTION DES LOCAUX A. Énoncé des principes La présente politique présente les principes qui doivent guider les gestionnaires et les utilisateurs dans l attribution et l utilisation des espaces disponibles pour l institution : 1. Aucun espace de l institution n appartient à un individu, une unité ou à un groupe et ne peut faire l objet d une revendication en ce sens en tout temps. 2. L attribution des espaces à un groupe, une unité ou à un individu est basée sur les normes du Ministère de l Éducation, du loisir et du sport (MÉLS) (Cadre normatif des investissements universitaires Partie 1 Normes d espace). 3. L attribution des locaux doit respecter les conventions et ententes approuvées par le Conseil d administration de l UQTR. Le Comité des locaux doit avoir été consulté avant le dépôt de toute entente au Conseil d administration. 4. Aucun espace de l institution ne peut être loué ou prêté (avec ou sans bail) à une organisation externe sans l autorisation de l instance requise et sur recommandation du Comité des locaux. B. Comité des locaux Mandat : Le Comité des locaux est responsable de l application de cette politique. Il attribue les espaces de l institution selon les principes de la politique. Il planifie l utilisation des espaces de l Université et fait des recommandations quant à l attribution des espaces à être approuvée par le conseil d administration pour les conventions ou les ententes. Composition : Le Comité des locaux est composé des personnes suivantes : Le vice-recteur à l administration, aux finances et à la vie étudiante (président) Le directeur du Service de l équipement Un représentant du Vice-rectorat aux études de premier cycle et au soutien pédagogique

2 Un représentant du Vice-rectorat aux études de cycles supérieurs et à la recherche Un représentant du Vice-rectorat aux ressources humaines L adjoint du directeur du Service de l équipement agit à titre de secrétaire Le comité relève du vice-recteur à l administration, aux finances et à la vie étudiante. C. Règles d attribution des espaces L allocation des espaces de l Université est répartie en six catégories ayant chacune des règles d attribution et de gestion spécifiques. Les calculs d espaces sont effectués au mois de mai de chaque année et tiennent compte des postes autorisés par le Comité de régie universitaire et par le Conseil d administration pour l année universitaire en cours. Le nombre d étudiants équivalents temps plein (EETP) est calculé selon la moyenne des 3 dernières années. La superficie totale attribuée à un département représente le cumulatif des six catégories. La répartition des espaces alloués à un département demeure à la discrétion de sa direction. Lorsqu un département occupe plus d espace que ce qu il a droit, le comité des locaux peut réquisitionner des espaces et les attribuer à un autre département. Pour des raisons majeures le comité peut également récupérer le bureau d un professeur associé. 1. Les espaces d enseignement : Définition : La catégorie «espaces d enseignement» regroupe les espaces généralement utilisés pour donner des cours ou effectuer des travaux faisant partie des activités d enseignement : salles de cours, salles de vidéo conférence, auditorium, salles de travail informatique départementales, salles APP. Les laboratoires d enseignement, les espaces connexes (chambres contrôlées, salles d instrumentation, entreposage, cagibi et autres), de même que les cliniques sont inclus dans cette catégorie d espace. a. La superficie totale des espaces dédiés à l enseignement doit, au minimum, respecter les normes du MÉLS. b. La superficie des laboratoires d enseignement pour chacun des départements est déterminée selon les normes du MÉLS. 2

3 c. Les espaces de laboratoire dont l utilisation sert à l enseignement à des étudiants de différents départements sont calculés au prorata des EETP de chaque département. d. La réservation et l utilisation de l ensemble des locaux d enseignement, à l exception des laboratoires, des salles informatiques et des cliniques, sont gérées par le Service de l équipement. e. L attribution du statut de laboratoire d enseignement est décidée par le Comité des locaux. f. Les laboratoires d enseignement avec équipements spécialisés sont gérés par les départements responsables de ces laboratoires. Pour les laboratoires d enseignement avec équipement non spécialisé, les salles APP et les salles d informatique, le département doit être en mesure de rendre disponibles ces laboratoires et salles à d autres départements ayant des besoins analogues. Les activités ayant un sigle de cours seront priorisées pour les périodes prévues à l horaire. Le service de l équipement est responsable de l assignation des locaux pour les périodes non occupées par le département. g. Les salles de vidéoconférence sont gérées par le Service de soutien pédagogique et technologique (SSPT). 2. Les laboratoires de recherche : Définition : La catégorie «laboratoires de recherche» regroupe les espaces destinés aux travaux de recherche et utilisés par le personnel de recherche, le personnel enseignant, les étudiants de cycles supérieurs. Les espaces connexes (chambres contrôlées, salles d instrumentation, animaleries, entreposage, cagibi et autre) sont inclus dans cette catégorie d espace. a) La superficie totale des espaces dédiés à la recherche doit, au minimum, respecter les normes du MÉLS. b) Les laboratoires de recherche doivent être définis selon le type de recherche effectuée dans chacun des départements (laboratoire humide versus bureaux et salles de recherche). c) La superficie totale d espace accordée à un département est fonction du nombre d utilisateurs selon les normes du MELS. Le Comité exécutif du département est responsable de la distribution équitable de ses espaces de recherche du département ainsi que de sa révision annuelle. 3

4 d) La répartition des espaces de recherche 1 à l intérieur du département doit être revue annuellement en fonction des critères et des besoins énoncés ciaprès. Recherche active : la priorité départementale doit être accordée aux professeurs ayant des subventions ou commandite et/ou des productions scientifiques (publications ou autre). Un professeur n ayant plus de subventions ou commandites peut se voir retirer ses espaces de laboratoires afin de combler de nouvelles demandes de locaux. Un projet de recherche non subventionné depuis plus d un an doit libérer et céder les espaces occupés à un autre projet de recherche subventionné. Nouveau professeur : le département doit prévoir des espaces aux fins de recherche pour le nouveau professeur. Étudiants et stagiaires : le département doit tenir compte du nombre d étudiants de cycle supérieur et de premier cycle encadrés par le professeur ainsi que du nombre de stagiaires post-doctoraux. Unité de recherche reconnue par l UQTR: les espaces d une unité de recherche reconnue (chaire, laboratoire, groupe, centre, institut) devraient, autant que possible, être regroupés. Chercheur individuel subventionné Espaces administratifs : les espaces administratifs d une unité de recherche sont définis selon les critères de la section 3 ci-dessous. 1 Équipement majeur : un espace adéquat doit être prévu pour les équipements majeurs à l intérieur des espaces pour la recherche. 3. Les espaces administratifs et bureaux : Définition : La catégorie «espaces administratifs et bureaux» regroupe les espaces de travail de bureau et de travail administratif attribués au personnel affecté à l enseignement, à la recherche et à l administration ainsi que les espaces de même nature nécessaire aux étudiants des cycles supérieurs. Cette 1 Tout espace de recherche ne doit être alloué qu à des fins de recherche active. La recherche active doit être établie par le département selon les éléments suivants et en tenant compte de l ordre de priorité accordée par le comité exécutif du département : - nombre de chercheurs, - nombre d étudiants, - subvention annuelle, - besoins en équipement. -appartenance à une unité de recherche accréditée par l UQTR 4

5 catégorie comprend les espaces communs que sont les salles de réunion ou de conférence, salle d entrevue, d accueil ou d attente ainsi que les espaces connexes à des bureaux. a) La superficie totale d espace accordée par unité, service ou département, doit respecter les normes du MELS b) Tout employé, à temps complet, des groupes de personnel suivants devrait, dans la mesure du possible, occuper un bureau individuel: i. Cadre (incluant les cadres supérieurs) ii. Professeur iii. Professionnel iv. Technicien v. Assistant administratif c) Les employés, à temps complet, des groupes de personnel iii, iv, et v précédents peuvent se voir attribuer un bureau, avec occupation double, d une dimension supérieure. d) Les techniciens de laboratoire d enseignement ou de recherche doivent occuper un bureau à l intérieur des espaces de laboratoire. e) Les employés à temps partiel dans une unité des catégories précédentes (i à v) se voient attribuer un espace correspondant à la fraction du temps de présence dans cet unité. f) L ensemble des autres personnels de bureau devraient occuper des aires communes. g) Les professeurs membres d un centre ou d un institut de recherche ne peuvent bénéficier que d un seul bureau. h) Les professeurs occupant un poste de direction académique (directeur de département, directeur de comité de programme, directeur de centre ou d institut) ne peuvent bénéficier que d un seul bureau sauf si leur département est au dessous de la norme d espace pour les espaces administratifs et bureaux. i) Le département ou l unité peut bénéficier d une salle commune s il est en dessous des normes d espace pour les espaces administratifs et bureaux. j) Les étudiants de 2 ème et 3 ème cycles, cotutelle de thèse et stage postdoctoral peuvent bénéficier d un bureau (ou espace de travail) lorsque l unité à laquelle ils sont rattachés n atteint pas la norme d espace pour l ensemble des espaces administratifs et bureaux et des espaces de recherche. k) Les chargés de cours annualisés peuvent bénéficier d un bureau pour 2 personnes (Réf : convention collective). 5

6 l) L ensemble des chargés de cours d un département peut bénéficier d un bureau pour l équivalent de 20 tâches d enseignement 2 3 dans un département. m) Les professeurs associés peuvent bénéficier d un bureau si le département auquel ils sont rattachés est sous la norme d espace pour les espaces administratifs ou de bureaux. Ils peuvent également partager un bureau de chargés de cours. n) Les bureaux des postes octroyés mais non comblés peuvent être occupés de façon temporaire pour tout autre besoin d une autre unité selon la décision du Comité des locaux. o) La localisation des espaces administratifs et des bureaux est priorisée selon l appartenance, les besoins de recherche et les services à rendre. p) Les salles de réunion sont gérées par le Service de l équipement, sauf avec entente particulière. 4. La bibliothèque et les salles d études (incluant travail d équipe et travail informatique) : Définition : la catégorie «bibliothèque et salles d études» regroupe les espaces nécessaire aux activités de rangement des documents, de consultation et d étude individuelle ainsi qu aux services d acquisition, de traitement des ressources documentaire et de contrôle des prêts. Cette catégorie comprend également le rayonnage (conventionnel et compact) et les services techniques. a) Espaces administratifs de la bibliothèque L espace octroyé pour la bibliothèque devrait respecter les normes du MÉLS et comprendre les espaces nécessaires au rangement et aux bureaux administratifs. b) Salles de travail et d étude pour les étudiants L université met à la disposition des étudiants des espaces d études et des salles de travail. Ces espaces comprennent les salles et les espaces d études à la bibliothèque et les espaces d études dans les espaces communs (tables dans les corridors). L ensemble de ces espaces doit respecter le minimum d espace octroyé selon les normes du MÉLS. c) Salles d informatique générales 2 Une tâche d enseignement correspond à l équivalent d un cours de 3 crédits sur le campus. 3 Le Comité des locaux s engage à procéder à une étude de l occupation des bureaux de chargés de cours pendant l année Une proposition de modification de cette politique pourrait être proposée suite à cette étude. 6

7 L université met à la disposition des étudiants des salles de travail informatique. Ces espaces doivent respecter le minimum d espace octroyé selon les normes du MÉLS. 5. Les espaces de soutien : Définition : La catégorie «espace de soutien» regroupe les espaces qui sont liés au traitement et à la diffusion de l information (audio-visuel, serveurs et équipements informatiques). La catégorie regroupe aussi les espaces de certains services centraux, des services d entretien (entretenir les terrains et bâtiments de l établissement) et pour en assurer le bon fonctionnement. L ensemble des espaces pour chacune des catégories de ce regroupement doit correspondre aux normes du MÉLS : a) TIC centralisés, locaux de rangement et services audiovisuels b) Imprimerie et ses bureaux c) Poste et messagerie d) Services centralisés (entrepôts, atelier d entretien, garage, etc.) 6. Les espaces communautaires Définition : La catégorie «espaces communautaires» regroupe les espaces liés aux sports intérieurs (gymnase, salles d équipe de déshabillage, les espaces humides), les espaces des services alimentaires, les salles communes, salles de culte et de pastorale, musées et salles d exposition. Nous y retrouverons aussi les locaux des associations étudiantes, des syndicats, des commerces versant un loyer et des organismes externes ne versant pas de loyer. Selon les normes du MÉLS, l Université dispose d une certaine étendue d espace afin d y loger les services communautaires. À l exception des services dédiés aux sports intérieurs et des services alimentaires, aucune norme ministérielle ne définit les espaces pour chacune des sous-catégories. Le Comité des locaux a donc la responsabilité de prioriser l utilisation de ces espaces selon les besoins de la communauté universitaire. Pour chacune des sous-catégories, une priorisation est définie. i. Les sports intérieurs Le CAPS dispose des espaces pour les services dédiés aux sports intérieurs. 7

8 ii. iii. iv. Les services alimentaires L espace dédié aux services alimentaires comprend la cafétéria, les salles à manger connexes, les espaces «pause-café», les cuisines et espaces de préparation, les espaces de rangement et les bureaux administratifs. L ensemble de ces espaces devrait se conformer aux normes du MÉLS et fait l objet d une location. Les syndicats, associations et groupes Les syndicats et associations d employés peuvent bénéficier de locaux selon les ententes convenues dans les conventions collectives. Toute modification aux espaces dédiés à ces usagers doit faire l objet d une demande au Comité des locaux. Les associations étudiantes bénéficient de locaux. L espace dédié aux différentes associations étudiantes est déterminé par le Comité des locaux. Les espaces divers Des espaces divers sont mis à la disposition de la communauté pour des usages particuliers. Le Comité des locaux déterminent les superficies et les usages de ces espaces. Ces usages peuvent, entre autres, comprendre : a) Lieux de culte et de pastorale b) Salles de repos des employés, salle d allaitement c) Galerie d exposition v. Les espaces loués Afin de répondre aux besoins de la communauté, l Université loue des locaux pour différents services (Annexe 2). Toute demande de location permanente d espace doit être approuvée par le Comité des locaux. Les demandes de location ponctuelle sont adressées au Service de l équipement. Les critères d acceptation pour la location ponctuelle d espaces ainsi que les prix sont définis dans la politique et tarifs d utilisation de services dans le cadre des événements spéciaux. vi. Les locaux pour des organismes externes Afin de répondre aux besoins de la communauté et de remplir sa mission de services à la collectivité, l Université met gratuitement à la disposition de différents organismes, selon ses disponibilités, des espaces dédiés. 8

9 Toute demande d espace pour des organismes externes doit être approuvée par le Comité des locaux (annexe 2). 9

10 Annexe 1 : Tableau A norme d espace (ce tableau est sujet à changement) TABLEAU A NORMES D ESPACE NORMES CATÉGORIE D ESPACE D ESPACE BASE NORMATIVE 1. Salles d enseignement Salles de cours 0,910 Salles de travail d équipe 0,140 Salles de travail informatique 0, Laboratoires d enseignement Groupe A 0,35 Groupe B 1,0 Groupe C pour les premiers 300 EETP pondérés 2,9 pour les autres EETP pondérés 2,0 Groupe D pour les premiers 300 EETP pondérés 8,9 pour les autres EETP pondérés 6,2 Groupe E pour les premiers 300 EETP pondérés 6,0 pour les autres EETP pondérés 4,2 10

11 3. Espaces administratifs et 13,200 bureaux 4. Laboratoires de recherche Groupe R 3,000 Groupe S 10,00 Groupe T 37,00 par EETP & PÉTP pondérés par EETP & PETP pondérés par EETP & PETP pondérés par EETP & PETP pondérés 5. Bibliothèques et salles d étude Rayonnage 75 documents par EETP & PETP pondérés 10 % de la collection 0,004 par document documents suivants 0, documents suivants 0,006 reste des documents 0,005 Consultation et salles d étude 2,000 par document par document par document par EETP & PETP pondérés Services techniques 15 % des espaces de rayonnage, de consultation et des salles d étude 6. Auditoriums et salles d arts d interprétation les premiers EETP pondérés 0,182 les EETP pondérés suivants 0,147 les EETP pondérés suivants 0,102 les EETP pondérés suivants 0,079 les EETP pondérés suivants 0,056 les autres EETP pondérés 0,000 11

12 Annexe 2 : Liste des espaces loués par l UQTR a) Coopsco (Albert Tessier et Léon Provancher) b) Caisse Populaire (Albert Tessier) c) Plante Sport (CAPS) d) Clinique de physiothérapie (CAPS) e) Sodexo, service entretien ménager (Ringuet) f) Sodexo, service alimentaire (Albert Tessier, Michel Sarrazin) g) ENAP (Ringuet) h) CNRC (PME) i) Association des manufacturiers du meuble (PME) Liste des organismes externes occupant des espaces gratuitement : a) Syndicats (Ringuet) b) Conseil du loisir scientifique (Pierre Boucher) c) Fondation de l UQTR (Suzor Coté) d) Fondation des études universitaires (Pierre Boucher) e) Association des retraités (professeurs et non enseignants) (Albert Tessier et Ringuet) f) Association des diplômés (Suzor Coté) g) Chorale de l Université (Michel Sarrazin) h) Université du troisième âge (Pierre Boucher) i) Société immobilière de l Université du Québec (Léon Provancher) 12

13 j) Plateau de travail de personnes handicapées (Pierre Boucher) k) Mégophias (CAPS) l) Académie de musique (Michel Sarrazin) m) Laboratoires de recherche selon diverses ententes (avec ou sans subvention) mais non inclus dans les unités de recherche de l UQTR : IRCS, pour le centre d études québécoises (Ringuet); Le comité des locaux s assure de la mise à jour continuelle de cette annexe. Référence : CX , 30 août CA R5879, 11 avril

UNIVERSITÉ DE MONCTON

UNIVERSITÉ DE MONCTON UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION POUR LE PERSONNEL ADMINISTRATIF, PROFESSIONNEL, TECHNIQUE, D ENTRETIEN, DE MÉTIERS ET DE SOUTIEN ADMINISTRATIF Mai 2003 VRARH TABLE DES

Plus en détail

1. PRÉAMBULE 2. BUT 3. PRINCIPES DIRECTEURS CHUS MANUEL DES NORMES ET PRATIQUES DE GESTION SUJET : RECHERCHE NPG N 0 : 4221

1. PRÉAMBULE 2. BUT 3. PRINCIPES DIRECTEURS CHUS MANUEL DES NORMES ET PRATIQUES DE GESTION SUJET : RECHERCHE NPG N 0 : 4221 CHUS MANUEL DES NORMES ET PRATIQUES DE GESTION SUJET : RECHERCHE NPG N 0 : 4221 OBJET : Politique d attribution des espaces au CRCELB APPROUVÉE PAR : COMITÉ DE DIRECTION ÉMISE LE : 6 novembre 1997 RÉVISÉE

Plus en détail

Présentation aux membres

Présentation aux membres LE BUDGET DES ÉCOLES Présentation aux membres des conseils d établissement Sylvie Girard Sylvie Girard Directrice du Service des ressources financières Février 2012 Plan de la présentation Cadre financier

Plus en détail

CHAPITRE 1. DÉFINITION DES CATÉGORIES D ESPACE (Septembre 2003) Mise à jour août 2010 (en référence au guide SILU, août 2009)

CHAPITRE 1. DÉFINITION DES CATÉGORIES D ESPACE (Septembre 2003) Mise à jour août 2010 (en référence au guide SILU, août 2009) CHAPITRE 1 DÉFINITION DES CATÉGORIES D ESPACE () Mise à jour août 2010 (en référence au guide SILU, août 2009) TABLE DES MATIÈRES Page 1. CATÉGORIE 010 Salles d enseignement... 1 2. CATÉGORIE 020 Laboratoires

Plus en détail

En vigueur Page 1 de 6

En vigueur Page 1 de 6 1. GUIDE POUR LES TRAVAUX AVEC LES SECTEURS PUBLICS ET PRIVÉS De plus en plus, les universités canadiennes sont appelées à participer à des travaux de recherche et de développement impliquant les divers

Plus en détail

Politique de création et d'administration des fonds issus de donations ou de partenariats et de fonds d'investissement étudiant à l'université Laval

Politique de création et d'administration des fonds issus de donations ou de partenariats et de fonds d'investissement étudiant à l'université Laval Politique de création et d'administration des fonds issus de donations ou de partenariats et de fonds d'investissement étudiant à l'université Laval Texte adopté par le Conseil d'administration à sa séance

Plus en détail

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET POUVOIRS AU COMITÉ EXÉCUTIF

RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET POUVOIRS AU COMITÉ EXÉCUTIF RÈGLEMENT DE DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET POUVOIRS AU COMITÉ EXÉCUTIF Service : Secrétariat général Code d identification : R. CC-07 Numéro de résolution : CC : 278/06/99 (adoption) CC : 168/04/01 (modification)

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE : LA RECHERCHE POLITIQUE RELATIVE AUX CONTRATS ET COMMANDITES PAGE: 1 Adoptée: CAD-5355 (15 06 93) Modifiée: CAD-5869 (27 02 96) CAD-5971 (18 06 96) CAD-6138

Plus en détail

E-02 Politique sur la gestion des immobilisations Recueil sur la gouvernance

E-02 Politique sur la gestion des immobilisations Recueil sur la gouvernance E-02 Politique sur la gestion des immobilisations Anciennement «Politique sur la gestion du budget d immobilisations» adopté par le C.A. le 26 février 2002 Amendé par le C.A. le 3 mai 2011 (résolution

Plus en détail

Politique no 2 Politique de gestion des espaces Faculté des sciences humaines (Adoptée le 14 décembre 2012)

Politique no 2 Politique de gestion des espaces Faculté des sciences humaines (Adoptée le 14 décembre 2012) Politique no 2 Politique de gestion des espaces Faculté des sciences humaines (Adoptée le 14 décembre 2012) Article 1 Disposition générale L objet de la Politique de gestion des espaces à la Faculté des

Plus en détail

Document de référence CAPACITÉ D ACCUEIL D UNE ÉCOLE PRIMAIRE

Document de référence CAPACITÉ D ACCUEIL D UNE ÉCOLE PRIMAIRE Document de référence CAPACITÉ D ACCUEIL D UNE ÉCOLE PRIMAIRE Direction générale du financement Direction de l équipement scolaire Avril 2013 CAPACITÉ D ACCUEIL D UNE ÉCOLE PRIMAIRE Établir une capacité

Plus en détail

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP

Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Guide sur le perfectionnement et le développement professionnel ACEP Table des matières Chapitre I : Énoncé de principes : 1. Préambule. 3 2. Programme de perfectionnement et de développement carrière...

Plus en détail

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6 DIRECTIVE 2600-035 TITRE : ADOPTION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2008-07-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 8 juillet 2008 MODIFICATION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2014-04-08-05

Plus en détail

POLITIQUE DE DON. Définir les modalités de distribution des fonds provenant de la Fondation RSTR.

POLITIQUE DE DON. Définir les modalités de distribution des fonds provenant de la Fondation RSTR. POLITIQUE DE DON OBJET Définir les modalités de distribution des fonds provenant de la Fondation RSTR. DESTINATAIRES Les membres du conseil d administration de la Fondation RSTR La direction générale de

Plus en détail

Politique de gestion des chaires. Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004

Politique de gestion des chaires. Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004 Politique de gestion des chaires Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004 Mises à jour : 16 février 2005, 11 septembre 2013 POLITIQUE DE GESTION DES CHAIRES À HEC MONTRÉAL 1. LA CRÉATION D UNE

Plus en détail

BUDGET D UN ÉTABLISSEMENT. Février 2013

BUDGET D UN ÉTABLISSEMENT. Février 2013 BUDGET D UN ÉTABLISSEMENT Février 2013 Contenu de la présentation Financement de la commission scolaire Budget de la commission scolaire Budget de l établissement En résumé 2 FINANCEMENT DE LA COMMISSION

Plus en détail

DIRECTIVES DE RÉMUNÉRATION ET D ÉVALUATION DES MEMBRES DE LA HAUTE DIRECTION (ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE)

DIRECTIVES DE RÉMUNÉRATION ET D ÉVALUATION DES MEMBRES DE LA HAUTE DIRECTION (ENSEIGNEMENT ET RECHERCHE) Date d entrée en vigueur : 7 juin 2013 Remplace/amende : s. o. Origine : Ressources humaines et vice-rectorat exécutif aux affaires académiques Numéro de référence : HR-40 Remarque : Le masculin est utilisé

Plus en détail

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT

COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNELLES ET PROFESSIONNELS DE RECHERCHE DE L UNIVERSITÉ LAVAL Règles de fonctionnement Le fonds de perfectionnement a pour objectif de favoriser le perfectionnement des

Plus en détail

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE

(PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE (PROJET) POLITIQUE DE GESTION DOCUMENTAIRE I ORIENTATIONS GÉNÉRALES La Bibliothèque joue un rôle fondamental en étant au cœur même des activités pédagogiques du Cégep de l Abitibi Témiscamingue (CAT) et

Plus en détail

Capsule d information sur la rémunération des employées et employés de certaines catégories professionnelles à l Université de Moncton

Capsule d information sur la rémunération des employées et employés de certaines catégories professionnelles à l Université de Moncton Capsule d information sur la rémunération des employées et employés de certaines catégories professionnelles à l Université de Moncton Depuis le 1 er septembre 2012, les universités publiques sont assujetties

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Préambule Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Conformément aux termes de la Charte Lausannoise de l animation, la Ville de Lausanne donne mandat

Plus en détail

3. Les comités de l Association ne peuvent, en aucune circonstance, accorder ou recevoir des dons ou des subventions en vertu de cette politique.

3. Les comités de l Association ne peuvent, en aucune circonstance, accorder ou recevoir des dons ou des subventions en vertu de cette politique. Politique d attribution des dons et subventions Association générale des étudiants de Bois-de-Boulogne Politique adoptée par l Assemblée Générale, le 5 février 2014 Préambule : La politique de subventions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N O

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

POLITIQUE PROFESSEURS, CHERCHEURS OU ÉTUDIANTS INVITÉS À CONCORDIA

POLITIQUE PROFESSEURS, CHERCHEURS OU ÉTUDIANTS INVITÉS À CONCORDIA Date d entrée en vigueur : 19 avril 2011 Remplace/amende : S. O. Origine : Vice-rectorat à la recherche et aux études supérieures Numéro de référence : VPRGS-10 Remarque : Le masculin est utilisé pour

Plus en détail

E-01 Règlement relatif à la gestion financière Recueil sur la gouvernance

E-01 Règlement relatif à la gestion financière Recueil sur la gouvernance E-01 Règlement relatif à la gestion financière Anciennement «Règlement relatif à la gestion financière R-2» adopté par le C.A. le 24 avril 1985 Révisé par le C.A. les 11 décembre 2001 et 24 février 2009

Plus en détail

RÉSERVATION ET LOCATION DE LOCAUX ET D ESPACES No. : 17 Date : 2007-03-26 Page : 1 de 5

RÉSERVATION ET LOCATION DE LOCAUX ET D ESPACES No. : 17 Date : 2007-03-26 Page : 1 de 5 Page : 1 de 5 BUT Établir la façon de procéder pour traiter les demandes de réservation de locaux et d espaces, locations de locaux et d espaces et autres locations. DÉFINITION Réservation de locaux et

Plus en détail

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Direction émettrice: Qualité, Mission universitaire et Ressources Informationnelles Q-18 Page 1 de 5 Champ d application

Plus en détail

PROGRAMME INSTITUTIONNEL D ÉQUITÉ SALARIALE ÉVALUATION DU MAINTIEN DE L ÉQUITÉ SALARIALE

PROGRAMME INSTITUTIONNEL D ÉQUITÉ SALARIALE ÉVALUATION DU MAINTIEN DE L ÉQUITÉ SALARIALE PROGRAMME INSTITUTIONNEL D ÉQUITÉ SALARIALE ÉVALUATION DU MAINTIEN DE L ÉQUITÉ SALARIALE en vertu du chapitre IV.I de la Loi sur l équité salariale, visant les personnes représentées par : Syndicat des

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 Présentation par : Lucie Bisson, Agente d administration Commission scolaire de la Rivière-du-Nord 1 LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE 2 Loi

Plus en détail

Syndicat du personnel de soutien de l Université du Québec en Outaouais. Politique de perfectionnement pour le personnel de soutien

Syndicat du personnel de soutien de l Université du Québec en Outaouais. Politique de perfectionnement pour le personnel de soutien Syndicat du personnel de soutien de l Université du Québec en Outaouais Politique de perfectionnement pour le personnel de soutien Politique révisée le 28 avril 2006 1. DÉFINITIONS... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION DE NOUVELLES FILIERES DE FORMATION ET/OU DE MODIFICATION DE PROGRAMMES

DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION DE NOUVELLES FILIERES DE FORMATION ET/OU DE MODIFICATION DE PROGRAMMES DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION DE NOUVELLES FILIERES DE FORMATION ET/OU DE MODIFICATION DE PROGRAMMES SOMMAIRE Pages I- Préambule 3 II- Pièces à fournir 4 III- Identification générale de

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec.

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec. CAHIER DE GESTION RÈGLEMENT RÉGISSANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL ENSEIGNANT NON SYNDIQUÉ DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DE L INSTITUT MARITIME DU QUÉBEC (Règlement n 07-01.25) COTE 32-06-01.301

Plus en détail

DIRECTIVE 2600-013. Directive relative au remboursement des frais de déplacement TITRE :

DIRECTIVE 2600-013. Directive relative au remboursement des frais de déplacement TITRE : DIRECTIVE 2600-013 TITRE : APPROBATION : Comité de direction Résolution : CD-96-21-20 (1996-11-04) ENTRÉE EN VIGUEUR : 4 novembre 1996 MODIFICATION : Comité de direction Résolution : CD-99-26-8 (1999-12-20)

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté le 29 juin 2009 par le conseil d'administration (275 e assemblée résolution n o 2321) Modifié le 21 avril 2015 par le conseil d administration (310 e assemblée

Plus en détail

établir les modalités de report des soldes en fin d année financière.

établir les modalités de report des soldes en fin d année financière. 1 But et responsabilités Ce chapitre décrit les règles qui s appliquent lors de la préparation des demandes budgétaires et du suivi des budgets : a) des projets de réaménagement et de rénovation; b) des

Plus en détail

Le président du Comité exécutif, M. Sylvain Côté, autorise M. Jean Pomerleau à participer à distance à la présente séance.

Le président du Comité exécutif, M. Sylvain Côté, autorise M. Jean Pomerleau à participer à distance à la présente séance. PROVINCE DE QUÉBEC, COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE ACCEPTÉ Séance ordinaire du Comité exécutif de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke, tenue à la salle multifonctionnelle

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

ACCORD CADRE DE COOPERATION

ACCORD CADRE DE COOPERATION ACCORD CADRE DE COOPERATION ENTRE L INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, personne morale de droit public, instituée par lettres patentes émises en vertu de la Loi sur l Université du Québec

Plus en détail

POLITIQUE DE FRAIS DE SÉJOUR ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE FRAIS DE SÉJOUR ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE FRAIS DE SÉJOUR ET DE DÉPLACEMENT (RF-P-01) ADOPTION : CC 9402-530 MISE EN VIGUEUR : 1 er juillet 2007 AMENDEMENT : CC 9506-0904 CC 9610-1196 CC 9712-1516 CC 9904-0129 CC 0006-0343 CC 0206-0730

Plus en détail

LOCATION DE LOCAUX. L article 93 et 110,4 de la Loi sur l instruction publique qui stipule :

LOCATION DE LOCAUX. L article 93 et 110,4 de la Loi sur l instruction publique qui stipule : Page 6010-1 LA COMMIION COLAIRE DE L ETUAIRE 1.0 Cadre juridique L article 93 et 110,4 de la Loi sur l instruction publique qui stipule : Le conseil d établissement approuve l utilisation des locaux ou

Plus en détail

6. Les allocations d investissements

6. Les allocations d investissements Les allocations d investissements 6. Les allocations d investissements 6.1 La portée, les objets et les reports 6.2 Le parc mobilier 6.3 Le parc immobilier 6.4 L enveloppe de rattrapage pour les travaux

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure Novembre 2008 SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure I MISSION Le Service des bibliothèques

Plus en détail

Le cas UC3M - Universidad Carlos III de Madrid

Le cas UC3M - Universidad Carlos III de Madrid Universities Implementing Full Costing France Workshop Paris - 14/01/11 WG B: Operational aspects of implementing full costing Le cas UC3M - Universidad Carlos III de Madrid Xavier Puente Chaudé EUA AMUE

Plus en détail

PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX

PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX PROCÉDURE VISANT LA CERTIFICATION ÉTHIQUE DES TRAVAUX DE RECHERCHE IMPLIQUANT DES ANIMAUX ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE DE DIRECTION LE 20 DÉCEMBRE 2005 MODIFIÉE PAR L ASSEMBLÉE DE DIRECTION LE 3 JUIN 2008 ET

Plus en détail

Politique relative au site Web

Politique relative au site Web SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique relative au site Web Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 avril 2000 226-CA-3242 Modification(s)

Plus en détail

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479)

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) Politique de gestion des archives Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 3 2.

Plus en détail

Statuts réformés (approuvé par le Conseil d administration extraordinaire du 17 octobre 2013)

Statuts réformés (approuvé par le Conseil d administration extraordinaire du 17 octobre 2013) Statuts réformés (approuvé par le Conseil d administration extraordinaire du 17 octobre 2013) Table des matières informative pour la lecture du texte des nouveaux Statuts organiques de l ULB, celui-ci

Plus en détail

STATUTS DE L ECOLE DOCTORALE ECONOMIE PANTHEON SORBONNE

STATUTS DE L ECOLE DOCTORALE ECONOMIE PANTHEON SORBONNE STATUTS DE L ECOLE DOCTORALE ECONOMIE PANTHEON SORBONNE Article 1 : Composition de l Ecole doctorale L Ecole doctorale Economie Panthéon Sorbonne (EPS) regroupe les unités et équipes de recherche qui concourent

Plus en détail

Règles d utilisation du Carrefour des arts et des sciences

Règles d utilisation du Carrefour des arts et des sciences Règles d utilisation du Carrefour des arts et des sciences Le Carrefour des arts et des sciences de l Université de Montréal est un lieu consacré à la diffusion de la recherche et à l expérimentation d

Plus en détail

BANQUE DE CANDIDATURES

BANQUE DE CANDIDATURES BANQUE DE CANDIDATURES POSTES À LA DIRECTION D ÉTABLISSEMENT (liste d admissibilité) 2010-2011-C-01 (Secteur jeune) ou 2010-2011-C-02 (Secteur adulte) La Commission scolaire De La Jonquière étudiera, au

Plus en détail

- Faciliter l'intégration des étudiants aux organismes qui les reçoivent.

- Faciliter l'intégration des étudiants aux organismes qui les reçoivent. CHAPITRE III : L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE : L ENSEIGNEMENT SOUS-.1 : LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE À L ORGANISATION DES ACTIVITÉS DE PAGE: 1 Adoptée: CET-2705 (24 01 89) Modifiée:

Plus en détail

Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé. Reconnaissance des acquis

Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé. Reconnaissance des acquis Règlement de la Faculté de médecine et des sciences de la santé Mars 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 2 1. CHAMPS D APPLICATION... 2 2. CADRE GÉNÉRAL... 2 3. RECONNAISSANCE D ACQUIS AUX FINS D ADMISSION

Plus en détail

Politique d appellation toponymique. et de parrainage du. Cégep Beauce-Appalaches

Politique d appellation toponymique. et de parrainage du. Cégep Beauce-Appalaches Politique d appellation toponymique et de parrainage du Cégep Beauce-Appalaches 1055, 116 e Rue Ville de Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a été adoptée par le conseil d administration

Plus en détail

Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger

Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger (Ordonnance sur les écoles suisses à l étranger, OESE) 418.01 du 28 novembre 2014 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

GESTION COURANTE Numéro : 40.1 Page 1 de 16

GESTION COURANTE Numéro : 40.1 Page 1 de 16 GESTION COURANTE Numéro : 40.1 Page 1 de 16 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 3 2. DÉFINITIONS... 3 3. OBJECTIFS... 6 4. CHAMP D APPLICATION... 7 5. CADRE JURIDIQUE... 7 5.1. Dispositions législatives,

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 ORGANISATION GENERALE Article 1 Préambule... 2 Article 2 Bénéficiaires... 2 Article 3 Conditions

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DES LOCAUX DU COLLÈGE AHUNTSIC (D-10)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DES LOCAUX DU COLLÈGE AHUNTSIC (D-10) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DES LOCAUX DU COLLÈGE AHUNTSIC (D-10) i RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION DIRECTIVE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LA GESTION DES LOCAUX

Plus en détail

LETTRE D ENTENTE ENTRE LE SYNDICAT DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU COLLÈGE AHUNTSIC LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL D AHUNTSIC

LETTRE D ENTENTE ENTRE LE SYNDICAT DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU COLLÈGE AHUNTSIC LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL D AHUNTSIC LETTRE D ENTENTE ENTRE LE SYNDICAT DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU COLLÈGE AHUNTSIC ET LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL D AHUNTSIC SUR LES RÈGLES DE RÉPARTITION DES RESSOURCES ENSEIGNANTES

Plus en détail

Seule la PARTIE 2 NORMES DE COÛT ET ENVELOPPES ANNUELLES est visée par ces amendements.

Seule la PARTIE 2 NORMES DE COÛT ET ENVELOPPES ANNUELLES est visée par ces amendements. AMENDEMENTS #1 APPORTÉS AU CADRE NORMATIF DES INVESTISSEMENTS UNIVERSITAIRES POUR DÉFINIR LA MÉTHODE DE CALCUL DE L ENVELOPPE NORMALISÉE DE RÉAMÉNAGEMENT DES ESPACES Voici la liste des amendements apportés

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 RÈGLEMENT RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE SERVICE ÉMETTEUR : Direction des services administratifs ADOPTION : C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 DATE : 25 mars 2015 SECTION : Règlement NUMÉRO : R004

Plus en détail

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES La formation est dite «interne» lorsqu elle est conçue et réalisée par une entreprise pour son personnel, avec ses propres ressources en personnel et en logistique, son matériel, ses moyens pédagogiques.

Plus en détail

Règles de fonctionnement du comité paritaire de perfectionnement des enseignantes et des enseignants au niveau Commission (C.P.P.E.E.

Règles de fonctionnement du comité paritaire de perfectionnement des enseignantes et des enseignants au niveau Commission (C.P.P.E.E. Règles de fonctionnement du comité paritaire de perfectionnement des enseignantes et des enseignants au niveau Commission (C.P.P.E.E.) Commission scolaire des Découvreurs Service des ressources humaines

Plus en détail

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Extraits des Statuts relatifs à la présentation d une candidature....p.2 Formulaire de Présentation d une candidature p.3

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE -

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - - SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - 1. OBJECTIFS 1.1 Préciser les orientations de la Commission scolaire quant à la mise en place, à l organisation et au fonctionnement des services de garde en milieu

Plus en détail

RESPONSABILITÉ DGA SG

RESPONSABILITÉ DGA SG RÈGLEMENT DE LÉGATION DE FONCTIONS ET DE POUVOIRS GÉNÉRAL - DROITS, POUVOIRS ET OBLIGATIONS 1. Adoption de toute mesure jugée appropriée pour pallier temporairement toute situation d urgence et rapport

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME

RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME RÈGLEMENT DE GESTION FINANCIÈRE POUR LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL DE SAINT-JÉRÔME (Règlement numéro 8) Remplaçant l ancien règlement numéro 8 et abrogeant le Règlement numéro 6 -

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES L Université de Reims Champagne-Ardenne, Soucieuse d accompagner l internationalisation grandissante de l enseignement

Plus en détail

Règlement relatif à l inventaire et à la disposition des biens de l Université du Québec à Trois-Rivières

Règlement relatif à l inventaire et à la disposition des biens de l Université du Québec à Trois-Rivières Règlement relatif à l inventaire et à la disposition des biens de l Université du Québec à Trois-Rivières Instance : Conseil d administration DATE RÉSOLUTION Modification 7 décembre 2015 2015-CA619-04.08.05-R6679

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION DES DOCUMENTS

PLAN DE CLASSIFICATION DES DOCUMENTS PLAN DE CLASSIFICATION DES DOCUMENTS SERVICE DE LA RECHERCHE GID GESTION INTÉGRÉE DES DOCUMENTS 2 février 2016 Titre du document Titre du fichier numérique Classement Plan de classification des documents

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE GESTION ET DE DÉVELOPPEMENT DE LA COLLECTION D ŒUVRES D ART

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE GESTION ET DE DÉVELOPPEMENT DE LA COLLECTION D ŒUVRES D ART UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ANNEXE 2004-CA492-15-R4879 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE GESTION ET DE DÉVELOPPEMENT DE LA COLLECTION D ŒUVRES D ART 1. ÉNONCÉ Par cette politique, l Université du

Plus en détail

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca

Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca Le règlement intérieur du Centre d Etudes Doctorales (CED) de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l Université Hassan II de Casablanca 1. Dispositions communes : Article 1: Identification

Plus en détail

Taux global de nomination préférentielle

Taux global de nomination préférentielle 6.2 MESURES DE REDRESSEMENT 1 Taux global de nomination préférentielle Les mesures de redressement d un programme d accès à l égalité ont pour but d augmenter la représentation de chaque groupe visé afin

Plus en détail

RÈGLEMENT PORTANT SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT PORTANT SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT PORTANT SUR LA GESTION FINANCIÈRE PRÉAMBULE Le présent règlement précise les règles de gestion budgétaire et financière du Collège ainsi que les pouvoirs et les

Plus en détail

FONDATION CéMaVie Fondation reconnue d utilité publique Siège : Nantes (Loire-Atlantique) ------------------------------------ STATUTS

FONDATION CéMaVie Fondation reconnue d utilité publique Siège : Nantes (Loire-Atlantique) ------------------------------------ STATUTS FONDATION CéMaVie Fondation reconnue d utilité publique Siège : Nantes (Loire-Atlantique) ------------------------------------ STATUTS I - But de la Fondation Article 1er L établissement dit CéMaVie fondé

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

MESURES DE REDRESSEMENT

MESURES DE REDRESSEMENT 1 LES MESURES pour l intégration des personnes handicapées au programme d accès à l égalité Le présent document propose des exemples de mesures qui peuvent faire partie du rapport d élaboration pour l

Plus en détail

Ecole de Musique et de Danse Intercommunale Maine 301

Ecole de Musique et de Danse Intercommunale Maine 301 Ecole de Musique et de Danse Intercommunale Maine 301 ANNEXE A - Cursus de Formation Musicale - Cursus de Formation Instrumentale - Cursus de Danse REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE L Ecole de Musique et de

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE

CONVENTION COLLECTIVE CONVENTION COLLECTIVE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI ET LE SYNDICAT DES PROFESSEURES ET PROFESSEURS DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À CHICOUTIMI SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2019 ii TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...

Plus en détail

Politique numéro 26 sur l évaluation du rendement du directeur général et du directeur des études

Politique numéro 26 sur l évaluation du rendement du directeur général et du directeur des études POLITIQUE NUMÉRO 26 sur l évaluation du rendement du directeur général et du directeur des Études Responsable : Secrétariat général Dernière mise à jour : CA-2010-425.6.1, le 29 novembre 2010 Prochaine

Plus en détail

ADOPTION : Comité de direction

ADOPTION : Comité de direction PROGRAMME PROGRAMME DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 28 avril 2015 SECTION : Programme NUMÉRO : PG304 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines ADOPTION : Comité de direction

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule :

CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule : CAHIER DES CHARGES DU/DE LA DIRECTEUR/TRICE DE CRÈCHE Préambule : La crèche de la Cigogne, en tant qu institution pour la petite enfance, poursuit les objectifs suivants : Participer, en partenariat avec

Plus en détail

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014)

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014) Politique budgétaire (adoptée en juin 2014) A-PRÉAMBULE... 2 B-RÈGLEMENT RELATIF AUX FRAIS DE SÉJOURS... 3 1. Généralités... 3 2. Normes de remoboursement... 4 a) Définitions... 4 b) Principes directeurs...

Plus en détail

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS

ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS DESCARTES 12, rue de l école de Médecine 75006 PARIS STATUTS DU CENTRE DE GESTION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DES SAINTS PERES (CG-CUSP) VU le Code de l éducation VU le décret

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

TABLEAU DES MODALITÉS DE PRÊT

TABLEAU DES MODALITÉS DE PRÊT TABLEAU DES MODALITÉS DE PRÊT Septembre 2015 TABLE DES MATIÈRES Contenu TABLE DES MATIÈRES... 2 CLIENTÈLE ÉTUDIANTE... 3 CORPS PROFESSORAL... 4 PERSONNEL DE L UQO... 5 CLIENTÈLE EXTERNE AVEC ENTENTES...

Plus en détail

Annexe 1 : classification des catégories d emplois des directrices adjointes

Annexe 1 : classification des catégories d emplois des directrices adjointes Annexe : classification des catégories d emplois des directrices adjointes Hausse annuelle Équité salariale 007-0 Directrice adjointe en installation de type * Responsable d une installation de moins de

Plus en détail

Le financement de la formation professionnelle

Le financement de la formation professionnelle Le financement de la formation professionnelle Financement FP 101 Atelier A-1 Rosaire Jacques CA 1 Contenu de l atelierl Concepts et terminologie utilisés en matière de ressources financières Les sources

Plus en détail

POLITIQUE DE TARIFICATION DE LOCATION DE LOCAUX ET PLATEAUX D ACTIVITÉS 2015-2016

POLITIQUE DE TARIFICATION DE LOCATION DE LOCAUX ET PLATEAUX D ACTIVITÉS 2015-2016 Location occasionnelle et à long terme dans les bâtiments et édifices municipaux de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures incluant les heures de glace à l aréna Acti-Vital 1. À l exception de l aréna

Plus en détail

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale

Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Assemblée générale du 25 mai 2006. Modification le 4 février 2010. Règlement de régie interne avec les amendements adoptés en assemblée générale Dans le présent document, le générique masculin est utilisé

Plus en détail

Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS

Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS Conseil Municipal du 29 novembre 2011 DÉLIBÉRATIONS N d'ordre Objet 1 Travaux appartement au 1 er étage de la Mairie Remplacement chauffe eau salle de bain 2 Conseil Général des Yvelines Programme triennal

Plus en détail