DÉFINITIF 20/10/2004

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉFINITIF 20/10/2004"

Transcription

1 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE ABSANDZE c. GÉORGIE (Requête n o 57861/00) ARRÊT (Radiation) STRASBOURG 20 juillet 2004 DÉFINITIF 20/10/2004 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la Convention. Il peut subir des retouches de forme.

2

3 ARRÊT ABSANDZE c. GÉORGIE 1 En l affaire Absandze c. Géorgie, La Cour européenne des Droits de l Homme (deuxième section), siégeant en une chambre composée de : MM. J.-P. COSTA, président, C. BÎRSAN, K. JUNGWIERT, V. BUTKEVYCH, M mes W. THOMASSEN, A. MULARONI, juges, M. A.B. BAKA, juge ad hoc, et de M me S. DOLLE, greffière de section, Après en avoir délibéré en chambre du conseil le 29 juin 2004, Rend l arrêt que voici, adopté à cette date : PROCÉDURE 1. A l origine de l affaire se trouve une requête (n o 57861/00) dirigée contre la Géorgie et dont un ressortissant de cet Etat, M. Guram Absandze («le requérant»), a saisi la Cour le 18 mai 1999 en vertu de l article 34 de la Convention de sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés fondamentales («la Convention»). Il était représenté devant la Cour par M me E. Lébédéva, assistante de M. S. Kovalev, lui-même député de la Douma de la Fédération de Russie. 2. Le gouvernement géorgien («le Gouvernement») était représenté par M. Lacha Tchélidzé succédé, depuis le 22 mars 2004, par M me Tina Bourdjaliani, Représentante générale du gouvernement géorgien auprès de la Cour européenne des Droits de l Homme. 3. Le requérant se plaignait en particulier du manque de soins médicaux en prison, du caractère irrégulier de sa détention préventive du 20 mai au 30 juillet 1999 et du 1 er septembre au 15 novembre 1999, ainsi que du défaut de jugement dans un délai raisonnable ou de mise en liberté pendant la procédure. Il contestait en outre l absence de recours effectif pour faire examiner la légalité de son maintien en détention et dénonçait la méconnaissance à son égard du principe de la présomption d innocence. 4. La requête a été attribuée à la troisième section de la Cour (article 52 1 du règlement). Au sein de celle-ci, la chambre chargée d examiner l affaire (article 27 1 de la Convention) a été constituée conformément à l article 26 1 du règlement. A la suite du déport de M. M. Ugrekhelidze, juge élu au titre de la Géorgie (article 28 du règlement), le Gouvernement a confié à la Cour la fonction de désignation d un juge ad hoc (articles 27 2 de la Convention et 29 1 et 2 du règlement) parmi les juges élus de la

4 2 ARRÊT ABSANDZE c. GÉORGIE Cour. Le 22 mai 2001, le président de la chambre a désigné comme juge ad hoc M. P. Kūris, juge élu au titre de la Lituanie. 5. Le 1 er novembre 2001, la Cour a modifié la composition de ses sections (article 25 1 du règlement). La présente requête a été attribuée à la deuxième section ainsi remaniée (article 52 1). Suite à la démission de M. P. Kūris, M. A.B. Baka a été désigné le 26 mai 2004 pour siéger à sa place. 6. Tant le requérant que le Gouvernement ont déposé des observations écrites sur la recevabilité et le bien-fondé de l affaire (article 54 2 b) du règlement). La chambre ayant décidé après consultation des parties qu il n y avait pas lieu de tenir une audience (article 54 3 du règlement), les parties ont chacune soumis des commentaires écrits sur les observations de l autre. 7. Par une décision du 15 octobre 2002, la chambre a déclaré la requête partiellement recevable. Elle a invité les parties à soumettre par écrit des offres de preuve et observations complémentaires sur le fond de l affaire (article 59 1 du règlement) et a demandé au Gouvernement de soumettre des renseignements supplémentaires relatifs au fonctionnement des recours pertinents aux fins des articles 3 et 5 4 de la Convention. Le Gouvernement a déposé ses observations le 20 janvier Le requérant ne formula aucun commentaire en réponse. 8. Eu égard à l absence de correspondance de la part du conseil du requérant dont la dernière lettre datait du 29 mai 2003 ainsi qu aux événements de novembre 2003 en Géorgie qui ont abouti notamment à la démission du Président, M. Edouard Chévardnadzé, et à la nomination du requérant au poste de vice-ministre d Etat, le président de la chambre a demandé au conseil du requérant, le 10 mars 2004, de lui faire connaître l avis du requérant quant à l éventuelle incidence de ces changements sur ses observations déjà soumises à la Cour. 9. Le 5 avril 2004, le conseil du requérant informa la Cour que son client n entendait plus maintenir sa requête et souhaitait mettre terme à son examen. Le 3 mai 2004, le Gouvernement en fut informé. EN FAIT 10. Le requérant est né en 1952 et réside à Tbilissi, Géorgie. 11. Par une ordonnance du 25 octobre 1993 prise par le Parquet général de Géorgie, le requérant fut inculpé du chef de trahison à la Nation, d organisation et d animation dans la région de Mingrélie de groupuscules armés des partisans de l ancien Président, M. Z. Gamsakhourdia, ainsi que du chef de détournement de fonds publics de la banque nationale de Poti (Mingrélie). Le 25 décembre 1993, le Procureur général décerna un mandat d arrêt du requérant (dit «sanction du procureur», abolie par le nouveau

5 ARRÊT ABSANDZE c. GÉORGIE 3 code de procédure pénale), mais vu que celui-ci avait déjà quitté la Géorgie, un avis de recherche fut diffusé. L instruction fut suspendue. 12. En 1998, le Parquet général de Géorgie demanda au Procureur général russe de livrer le requérant aux autorités géorgiennes en vue de sa poursuite pénale. Le 17 mars 1998, le requérant fut placé en garde à vue par la police de Smolensk (Fédération de Russie). Le 19 mars 1998, remis aux représentants du Parquet général géorgiens à Moscou, le requérant fut extradé en Géorgie. 13. Par une ordonnance de mise en examen, rendue le 19 mars 1998 par le Parquet Général, le requérant fut également inculpé de l organisation et du financement de l attentat du 9 février 1998 contre M. E. Chévardnadzé, Président de la Géorgie. 14. Le 19 mars 1998, le Procureur général géorgien saisit le tribunal de première instance de Krtsanissi (Tbilissi) qui rendit, le jour même, une ordonnance de placement du requérant en détention préventive pour une période de trois mois. 15. Le 20 mars 1998, le requérant fut mis en accusation du chef de participation aux événements d octobre et de novembre 1993 en Mingrélie, Iméréthie et Gouria, régions occidentales de Géorgie ; de contribution au meurtre de cinq soldats russes ; d organisation et de financement de l attentat du 9 février 1998 contre le Président de la Géorgie ainsi que du chef de détournement de fonds publics de la banque nationale de Poti. 16. Le 17 juin 1998, par décision du tribunal de la ville de Tbilissi, la détention préventive du requérant fut prolongée jusqu au 19 septembre Le 10 août 1998, elle fut encore prolongée jusqu au 10 octobre 1998 par la Cour suprême. En revanche, aucune décision de prolongation ne fut prise après l échéance de ce délai. 17. Le 4 octobre 1998, l instruction préparatoire fut close. Le 14 mai 1999, le Parquet général approuva l acte d accusation de 533 pages soumis par l instructeur, et transmit l affaire à la Cour suprême. 18. Le 26 juillet 1999, la phase du jugement débuta devant le collège des affaires pénales de la Cour suprême. 19. Le 28 février 2000, le requérant fut transféré à l hôpital-prison central, suite à une angine de poitrine sur fond d hypertension artérielle compliquée de tachycardie paroxystique. 20. Le 1 er octobre 2000, le requérant et onze autres détenus s évadèrent de l hôpital par l intermédiaire d un tunnel de trente mètres, creusé à partir de la cellule du requérant. Le tunnel traversait la cour de l hôpital et débouchait sur l extérieur, juste sous la tour de surveillance. 21. Le 6 octobre 2000, le juge du tribunal de première instance de Krtsanissi, saisi par l organe d instruction du Parquet général, rendit une ordonnance de placement en détention préventive du requérant en fuite pour trois mois, le délai de détention commençant à courir dès son arrestation.

6 4 ARRÊT ABSANDZE c. GÉORGIE 22. Le 12 octobre 2000, le requérant fut arrêté dans la forêt du village de Poutiéthi à l ouest de la Géorgie. Le 14 octobre 2000, le tribunal de première instance de Krtsanissi confirma la mise en détention préventive du requérant dans l affaire d évasion. Les avocats du requérant interjetèrent appel. L appel fut rejeté le 20 octobre Le 20 novembre 2000, l examen de l affaire d évasion débuta devant le tribunal de première instance. Le procès principal reprit dès le début de l année 2001 devant la Cour suprême. 23. Le 23 mars 2001, le requérant fut à nouveau transféré à l hôpitalprison central. 24. Par une ordonnance du 2 avril 2001, le collège des affaires pénales statua sur la rétractation du parquet concluant que les preuves réunies ne démontraient pas la culpabilité du requérant dans la commission d une partie des faits reprochés. Par conséquent, le requérant ne fut jugé que pour détournement de fonds publics et pour avoir organisé et financé l attentat du 9 février 1998 contre le chef d Etat. Le 17 août 2001, le requérant fut condamné à dix-sept ans d emprisonnement. Il se pourvut en cassation devant la chambre des affaires pénales de la Cour suprême. 25. Selon le requérant, avant même le 17 août 2001, il fut à plusieurs reprises traité de coupable, de terroriste et de traître à la Nation par différentes autorités publiques du pays. 26. Par un arrêt du 13 septembre 2001, la chambre des affaires pénales se dessaisit en faveur de la Grande chambre de la Cour suprême. Le 13 novembre 2001, la Grande chambre acquitta le requérant dans la partie de sa condamnation liée à l organisation et au financement de l attentat du 9 février 1998 contre le Président de la Géorgie et confirma le jugement dans la partie de la condamnation à six ans d emprisonnement pour le détournement de fonds publics. 27. Le 18 avril 2002, le Président de la Géorgie prit une ordonnance de grâce n o 432. Le requérant fut dispensé de subir la peine résiduelle, aux motifs «(...) qu il a été poursuivi pénalement pour la première fois, (...), qu il a purgé une partie de la peine, qu il est gravement malade, ainsi qu au nom des principes humanistes, (...)». Le 19 avril 2002, le requérant fut libéré. 28. Suite aux événements de novembre 2003 en Géorgie qui aboutirent notamment à la démission du Président, M. Edouard Chévardnadzé, le requérant fut nommé en décembre 2003 au poste de vice-ministre d Etat.

7 ARRÊT ABSANDZE c. GÉORGIE 5 EN DROIT 29. Le 5 avril 2004, le conseil du requérant a informé la Cour que son client souhaitait mettre terme à l examen de ses griefs, compte tenu des événements survenus en Géorgie en novembre Dans ces conditions, la Cour constate que le requérant n entend plus maintenir sa requête au sens de l article 37 1 a) de la Convention. Elle estime, en outre, qu aucune circonstance particulière touchant au respect des droits de l homme garantis par la Convention n exige la poursuite de l examen de la requête en vertu de l article 37 1 in fine de la Convention. 31. Partant, il convient de rayer la requête du rôle. PAR CES MOTIFS, LA COUR, À l UNANIMITÉ, Décide de rayer l affaire du rôle. Fait en français, puis communiqué par écrit le 20 juillet 2004 en application de l article 77 2 et 3 du règlement. S. DOLLE J.-P. COSTA Greffière Président

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 10226/02 présentée par Mustafa CELIK contre la France La

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 35686/02 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE MOREA c. ITALIE (Requête n o 69269/01) ARRÊT (Satisfaction équitable et

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE MAILLARD BOUS c. PORTUGAL (Requête n 41288/98) ARRÊT STRASBOURG 28 juin

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS COUR (CHAMBRE) AFFAIRE ISTITUTO DI VIGILANZA c. ITALIE (Requête n o 13567/88) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION AFFAIRE KRASTEV c. BULGARIE (Requête n o 29802/02) ARRÊT STRASBOURG 24 juillet

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION

DEUXIÈME SECTION DÉCISION DEUXIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 39630/10 Rui Pedro FLORES FERNANDO contre le Portugal La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 9 avril 2013 en une chambre composée

Plus en détail

RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MINISTRES. Loi du 25 juin 1998 réglant la responsabilité pénale des ministres 1 TITRE PREMIER CHAMP D APPLICATION

RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MINISTRES. Loi du 25 juin 1998 réglant la responsabilité pénale des ministres 1 TITRE PREMIER CHAMP D APPLICATION RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MINISTRES Loi du 25 juin 1998 réglant la responsabilité pénale des ministres 1 TITRE PREMIER CHAMP D APPLICATION Article 1 er La présente loi règle une matière visée à l article

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 37626/02 présentée

Plus en détail

DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 36754/97 présentée par Antoine François DONSIMONI

Plus en détail

ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR

ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR ADDENDUM AU RÈGLEMENT DE LA COUR RELATIF À L APPLICATION PROVISOIRE DE CERTAINES DISPOSITIONS DU PROTOCOLE N o 14 À LA CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME ET DES LIBERTÉS FONDAMENTALES (1 Juillet

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE KONOVSKI c. BULGARIE. (Requête n o 33231/04) ARRÊT STRASBOURG. 2 septembre 2010

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE KONOVSKI c. BULGARIE. (Requête n o 33231/04) ARRÊT STRASBOURG. 2 septembre 2010 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE KONOVSKI c. BULGARIE (Requête n o 33231/04) ARRÊT STRASBOURG 2 septembre 2010 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44 2 de la Convention. Il

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL. (Requête n 39297/98)

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION. AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL. (Requête n 39297/98) CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE PINTO DE OLIVEIRA c. PORTUGAL (Requête n 39297/98) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 42400/98 présentée par Paul

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 36378/97 par Remi BERTUZZI contre

Plus en détail

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016

ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 LES ARRETS DE LA COUR EUROPEENNE DES DROITS DE L HOMME CLEFS DE LECTURE ARRET DUCEAU C. FRANCE (req. n 29151/11), le 30 juin 2016 http://hudoc.echr.coe.int/eng?i=001-164204 ARTICLE 6 1 Droit à un procès

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CINQUIÈME SECTION AFFAIRE TZVYATKOV c. BULGARIE (Requête n o 20594/02) ARRÊT STRASBOURG 12 juin

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HADDAD c. FRANCE. (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG. 21 mai 2015

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE HADDAD c. FRANCE. (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG. 21 mai 2015 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE HADDAD c. FRANCE (Requête n o 10485/13) ARRÊT STRASBOURG 21 mai 2015 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT HADDAD c. FRANCE 1 En l affaire Haddad

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 43811/02 présentée par Hüseyin AYHANCI contre la Turquie La Cour européenne des droits de l homme (deuxième section), siégeant le 12 janvier

Plus en détail

Administration pénitentiaire / Maison d arrêt de la Santé

Administration pénitentiaire / Maison d arrêt de la Santé ARCHIVES DE PARIS Administration pénitentiaire / Maison d arrêt de la Santé Répertoires et registres d écrou Dossiers individuels de libération Mouvements journaliers des entrées et sorties Relations avec

Plus en détail

DECISION DCC DU 02 DECEMBRE 2015

DECISION DCC DU 02 DECEMBRE 2015 DECISION DCC 15 252 DU 02 DECEMBRE 2015 Date : 02 Décembre 2015 Requérant : Jean Hounsa DJIDONOU Contrôle de conformité Atteintes à l intégrité physique et morale Détention arbitraire : (Application de

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION DÉCISION

PREMIÈRE SECTION DÉCISION PREMIÈRE SECTION DÉCISION Requête n o 40427/06 Aleksey Gennadyevich TALALAYEV contre la Russie et 2 autres requêtes (voir liste en annexe) La Cour européenne des droits de l homme (première section), siégeant

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 41173/98 présentée par Jacques-Philippe

Plus en détail

United Nations Office on Drugs and Crime

United Nations Office on Drugs and Crime Page 1 of 5 United Nations Office on Drugs and Crime 中文 English Français Русский Español عربي Pays: Niger Année:2007 Langues disponibles:french Mots clefs: Code Pénal - Code de Procédure Pénale SPECIAL

Plus en détail

DÉFINITIF 09/07/2007

DÉFINITIF 09/07/2007 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE OYMAN c. TURQUIE (Requête n o 39856/02) ARRÊT STRASBOURG 20 février 2007

Plus en détail

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE CİHAN YEŞİL c. TURQUIE. (Requête n o 24592/08) ARRÊT STRASBOURG. 22 octobre 2013

DEUXIÈME SECTION. AFFAIRE CİHAN YEŞİL c. TURQUIE. (Requête n o 24592/08) ARRÊT STRASBOURG. 22 octobre 2013 DEUXIÈME SECTION AFFAIRE CİHAN YEŞİL c. TURQUIE (Requête n o 24592/08) ARRÊT STRASBOURG 22 octobre 2013 Cet arrêt est définitif. Il peut subir des retouches de forme. ARRÊT CİHAN YEŞİL c. TURQUIE 1 En

Plus en détail

ANCIENNE TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GROSSI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 18791/03) ARRÊT (révision) STRASBOURG.

ANCIENNE TROISIÈME SECTION. AFFAIRE GROSSI ET AUTRES c. ITALIE. (Requête n o 18791/03) ARRÊT (révision) STRASBOURG. ANCIENNE TROISIÈME SECTION AFFAIRE GROSSI ET AUTRES c. ITALIE (Requête n o 18791/03) ARRÊT (révision) STRASBOURG 30 octobre 2012 Cet arrêt deviendra définitif dans les conditions définies à l article 44

Plus en détail

Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers

Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers Les recours judiciaires contre les mesures de détention des étrangers Les recours devant les juridictions d instruction Charlotte Morjane 1 INTRODUCTION 2 Arrêts de la Cour Européenne des Droits de l Homme

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 49531/99 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION AFFAIRE NASCIMENTO c. PORTUGAL (Requête n 42918/98) ARRÊT STRASBOURG 27 septembre

Plus en détail

Règlement de juridiction. de la. Fédération suisse de triathlon (la «Fédération») Article premier

Règlement de juridiction. de la. Fédération suisse de triathlon (la «Fédération») Article premier Règlement de juridiction de la Fédération suisse de triathlon (la «Fédération») L assemblée des délégués de la Fédération, En vertu de l article 7.1 alinéa 3 des statuts de la Fédération, Décide : I. Introduction

Plus en détail

dans la poursuite pénale dirigée contre : A.), employé d Etat, né le ( ) à ( ), demeurant à L-( ), ( ),

dans la poursuite pénale dirigée contre : A.), employé d Etat, né le ( ) à ( ), demeurant à L-( ), ( ), N 24 / 2009 pénal. du 7.5.2009 Numéro 2660 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a rendu en son audience

Plus en détail

CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE RÈGLES SUR LE TRAITEMENT D UNE PLAINTE

CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE RÈGLES SUR LE TRAITEMENT D UNE PLAINTE CONSEIL DE LA JUSTICE ADMINISTRATIVE RÈGLES SUR LE TRAITEMENT D UNE PLAINTE Les règles sur le traitement d une plainte ont pour objet de préciser la façon dont le Conseil de la justice administrative reçoit

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ des requêtes n os 2794/05 et 40345/05

Plus en détail

Aptitude à subir son procès

Aptitude à subir son procès Aptitude à subir son procès Il est possible qu une personne accusée d un crime ne soit pas en mesure d aller en cour à cause de troubles mentaux. On dit qu elle est «inapte à subir son procès». Le Code

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Détenu particulièrement signalé (DPS) Répertoire des DPS Circulaire de la DAP 2007 du 18 décembre 2007 d application de l instruction ministérielle relative au répertoire des détenus particulièrement signalés

Plus en détail

JURISCOPE - mars 1996

JURISCOPE - mars 1996 LA PROCEDURE D EXTRADITION EN ESPAGNE Textes de référence :! Article 13, al. 3 de la Constitution espagnole de 1978;! Articles 824 à 833 de la Loi de Procédure pénale (Articulos 824 a 833 de la Ley de

Plus en détail

Traduit de l Anglais. ROUMANIE 1 - procédures nationales d extradition

Traduit de l Anglais. ROUMANIE 1 - procédures nationales d extradition Traduit de l Anglais ROUMANIE 1 - procédures nationales d extradition Les États parties sont priés de remplir ce tableau avec les informations nécessaires et de le retourner au Secrétariat du PC-OC. Les

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 51431/99 présentée

Plus en détail

LOIS D'APPLICATION DU STATUT SUEDE. Loi relative à la création d'un tribunal international pour juger les crimes commis dans l'ex- Yougoslavie

LOIS D'APPLICATION DU STATUT SUEDE. Loi relative à la création d'un tribunal international pour juger les crimes commis dans l'ex- Yougoslavie LOIS D'APPLICATION DU STATUT Coopération des états membres SUEDE Loi relative à la création d'un tribunal international pour juger les crimes commis dans l'ex- Yougoslavie Est adopté ce qui suit Dispositions

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE

TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 39523/98 présentée par Lucien

Plus en détail

MEMOIRE AFIN DE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE

MEMOIRE AFIN DE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE CONSEIL D ETAT Recours 352-667 MEMOIRE AFIN DE QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE POUR : L Association Cercle de Réflexion et de Proposition d Action sur la psychiatrie, (CRPA) Association régie

Plus en détail

Décision n QPC 17 décembre (M. David M.)

Décision n QPC 17 décembre (M. David M.) Les Nouveaux Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décision n 2010-62 QPC 17 décembre 2010 (M. David M.) Le Conseil constitutionnel a été saisi par la Cour de cassation le 20 septembre 2010, d

Plus en détail

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS

TROISIÈME SECTION EN FAIT. Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS TROISIÈME SECTION Requête n o 41773/09 présentée par Georgeta CRĂIŢĂ contre la Roumanie introduite le 20 juin 2009 EXPOSÉ DES FAITS EN FAIT La requérante, M me Georgeta Crăiţă, est une ressortissante roumaine,

Plus en détail

September 1, 2015 Le 1 er septembre 2015 ACCUSÉS ATTEINTS DE TROUBLES MENTAUX

September 1, 2015 Le 1 er septembre 2015 ACCUSÉS ATTEINTS DE TROUBLES MENTAUX OFFICE OF ATTORNEY GENERAL CABINET DU PROCUREUR GÉNÉRAL PUBLIC PROSECUTIONS OPERATIONAL MANUAL MANUEL DES OPÉRATIONS DE POURSUITES PUBLIQUES TYPE OF DOCUMENT TYPE DE DOCUMENT : Policy Politique CHAPTER

Plus en détail

République du Congo. 1 Constitution et système institutionnel. Le pouvoir exécutif. Le pouvoir législatif

République du Congo. 1 Constitution et système institutionnel. Le pouvoir exécutif. Le pouvoir législatif République du Congo 1 Constitution et système institutionnel La République du Congo, ou Congo-Brazzaville, est à distinguer de la République Démocratique du Congo (RDC), ou Congo-Kinshasa. La République

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION FINALE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 56616/00 présentée par

Plus en détail

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle Attributions de la cour constitutionnelle Loi organique du 3 octobre 2005 [NB - Loi organique du 3 octobre 2005 relative aux autres attributions de la cour constitutionnelle] Conformément aux articles

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 46854/99 présentée par Valide

Plus en détail

Ordonnance du 2 février 1945 relative à l enfance délinquante

Ordonnance du 2 février 1945 relative à l enfance délinquante Ce fichier a été téléchargé le jeudi 12 janvier 2017 sur Criminocorpus, Musée d'histoire de la justice, des crimes et des peines. 25 juin 2014 Pour citer cette page Législation, Musée Criminocorpus publié

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 77239/01 présentée par

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 38908/08 Philippe MUNIER contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 14 février 2012 en une chambre composée de : Dean

Plus en détail

SYSTEME DE JUSTICE ET DE POURSUITES PENALES AU SURINAME. 1 SYSTÈME DE JUSTICE ET DE POURSUITES PÉNALES AU SURINAME PAR M. S.

SYSTEME DE JUSTICE ET DE POURSUITES PENALES AU SURINAME. 1 SYSTÈME DE JUSTICE ET DE POURSUITES PÉNALES AU SURINAME PAR M. S. SYSTEME DE JUSTICE ET DE POURSUITES PENALES AU SURINAME. 1 SYSTÈME DE JUSTICE ET DE POURSUITES PÉNALES AU SURINAME PAR M. S. PUNWASI 1 1.1 Organisation de base du service de poursuites a. Population dans

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité LOI ORGANIQUE L/91/009/91 DU 23 DECEMBRE 1991 PORTANT ATTRIBUTION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE ET FIXATION DE LA PROCEDURE

Plus en détail

Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux

Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux NATIONS UNIES MICT/3 Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux 5 juillet 2012 Original : FRANÇAIS Anglais DIRECTIVE PRATIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DES DEMANDES DE GRÂCE, DE COMMUTATION DE

Plus en détail

Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Communication n o 305/2006

Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants. Communication n o 305/2006 NATIONS UNIES CAT Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants Distr. RESTREINTE * CAT/C/38/D/305/2006 1 er mai 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CONTRE

Plus en détail

DIRECTIVE PRATIQUE RELATIVE À LA LONGUEUR DES MÉMOIRES ET DES REQUÊTES

DIRECTIVE PRATIQUE RELATIVE À LA LONGUEUR DES MÉMOIRES ET DES REQUÊTES NATIONS UNIES MICT/11 Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux Original : FRANÇAIS Anglais DIRECTIVE PRATIQUE RELATIVE À LA LONGUEUR DES MÉMOIRES ET DES REQUÊTES (MICT/11) INTRODUCTION 1. Conformément

Plus en détail

Les critères de recevabilité 1

Les critères de recevabilité 1 Les critères de recevabilité 1 1. Formulaire de requête et article 47 du règlement de la Cour...1 2. Épuisement des voies de recours internes et délai de six mois (Article 35 1 de la Convention)...2 3.

Plus en détail

DECISION DCC DU 26 MAI 2015

DECISION DCC DU 26 MAI 2015 DECISION DCC 15-112 DU 26 MAI 2015 Date : 26 Mai 2015 Requérant : Alexis TOBOSSOU Contrôle de constitutionnalité Acte judiciaire : Ordonnance : (Ordonnance n JLD/2015/0031 du 09 janvier 2015) Prolongation

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 1814/02 présentée par

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS PREMIÈRE SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 7856/02 présentée par Sergio Gaspare

Plus en détail

Chapitre VII : Discipline

Chapitre VII : Discipline Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 portant loi organique relative au statut de la magistrature. Chapitre VII : Discipline Section I : Dispositions générales. Article 43 Modifié par LOI organique

Plus en détail

DECISION DCC DU 20 OCTOBRE 2016

DECISION DCC DU 20 OCTOBRE 2016 DECISION DCC-16-159 DU 20 OCTOBRE 2016 Date : 20 octobre 2016 Requérant : Albert HOUNKLIN Contrôle de conformité Atteintes à l intégrité physique et morale Détention : (du 08 juillet 2010 au 08 janvier

Plus en détail

LA PROCEDURE DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS

LA PROCEDURE DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS Commission Statut et Juridique AP- HP LA PROCEDURE DE LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS Petit guide pour connaître la procédure Février 2010 1 AU COMMENCEMENT DE L

Plus en détail

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 24 juin 2014 Rejet M. ESPEL, président. Arrêt n o 611 F-P+B

COUR DE CASSATION R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. Audience publique du 24 juin 2014 Rejet M. ESPEL, président. Arrêt n o 611 F-P+B COMM. IK COUR DE CASSATION Audience publique du 24 juin 2014 Rejet M. ESPEL, président Pourvoi n o Z 13-20.728 Arrêt n o F-P+B R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA COUR DE

Plus en détail

Procédures. Victime d une infraction

Procédures. Victime d une infraction Vos droits Institutions Acteurs Procédures Victime d une infraction F i c h e P r a t i q u e Victime d une infraction La loi permet à toute personne victime d une infraction pénale (agression, vol, racket

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CLERMONT-FERRAND. N s , RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. D...C... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Blanchet Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CLERMONT-FERRAND. N s , RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. D...C... AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Blanchet Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CLERMONT-FERRAND N s 041468,041958 M. D...C... M. Blanchet Rapporteur Mme Chappuis Commissaire du gouvernement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif

Plus en détail

13èmes Rendez-vous de l histoire Rencontres pédagogiques Atelier: Justice des mineurs Blois, le 15 octobre 2010

13èmes Rendez-vous de l histoire Rencontres pédagogiques Atelier: Justice des mineurs Blois, le 15 octobre 2010 13èmes Rendez-vous de l histoire Rencontres pédagogiques Atelier: Justice des mineurs Blois, le 15 octobre 2010 Juliette Le Borgne Substitut Parquet du Tribunal de Grande Instance de PARIS La genèse À

Plus en détail

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel Accord entre la Cour pénale internationale et le Comité international de la Croix Rouge sur les visites aux personnes privées de liberté en vertu de la juridiction de la Cour pénale internationale ICC

Plus en détail

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel

Date de signature : 29 mars 2006 et 13 avril Date d entrée en vigueur : 13 avril Publication du Journal officiel Accord entre la Cour pénale internationale et le Comité international de la Croix Rouge sur les visites aux personnes privées de liberté en vertu de la juridiction de la Cour pénale internationale ICC

Plus en détail

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 24132/94 présentée par H.P.L. contre l'autriche

SUR LA RECEVABILITÉ. de la requête No 24132/94 présentée par H.P.L. contre l'autriche SUR LA RECEVABILITÉ de la requête No 24132/94 présentée par H.P.L. contre l'autriche La Commission européenne des Droits de l'homme (Première Chambre), siégeant en chambre du conseil le 5 juillet 1994

Plus en détail

DECISION DCC VU la Constitution du 11 décembre 1990 ; VU le Règlement Intérieur de la Cour Constitutionnelle ;

DECISION DCC VU la Constitution du 11 décembre 1990 ; VU le Règlement Intérieur de la Cour Constitutionnelle ; DECISION DCC 06-046 DATE : 05 Avril 2006 REQUERANT : SOGLO Victor Contrôle de conformité Actes judiciaires Délai anormalement long Non lieu à statuer La Cour Constitutionnelle, Saisie d une requête du

Plus en détail

COUR SUPÉRIEURE (Chambre pénale)

COUR SUPÉRIEURE (Chambre pénale) Dejardin c. Sorel-Tracy (Ville de) 2013 QCCS 4456 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE RICHELIEU COUR SUPÉRIEURE (Chambre pénale) N : 765-36-000163-123 DATE : 28 août 2013 SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE

Plus en détail

DIRECTIVE DE PRATIQUE COUR DU BANC DE LA REINE DU MANITOBA

DIRECTIVE DE PRATIQUE COUR DU BANC DE LA REINE DU MANITOBA DIRECTIVE DE PRATIQUE COUR DU BANC DE LA REINE DU MANITOBA Objet : FIXATION DES DATES DES CONFÉRENCES DE RÈGLEMENT, DES CONFÉRENCES PRÉPARATOIRES, DES REQUÊTES PRÉALABLES AU PROCÈS ET DES VOIR-DIRES AINSI

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix. N 43 / 10. du 10.6.2010. Numéro 2761 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, dix juin deux mille dix. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente de

Plus en détail

dans la poursuite pénale dirigée contre comparant par Maître Karima HAMMOUCHE, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu,

dans la poursuite pénale dirigée contre comparant par Maître Karima HAMMOUCHE, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu, N 8 / 2013 pénal. du 7.2.2013. Not. 14764/08/CD Numéro 3158 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 61164/00 présentée par

Plus en détail

Règlement portant le Code communal de la participation

Règlement portant le Code communal de la participation Règlement portant le Code communal de la participation Chapitre I : de la concertation Article 1 Au sens du présent chapitre, il faut entendre par «la concertation» : l information obligatoire des habitants

Plus en détail

sur le pourvoi de : comparant par Maître Sébastien LANOUE, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, en l étude duquel domicile est élu,

sur le pourvoi de : comparant par Maître Sébastien LANOUE, avocat à la Cour, demeurant à Luxembourg, en l étude duquel domicile est élu, N 59 / 2016 pénal. du 22.12.2016. Not. 32573/11/CD Numéro 3735 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire,

Plus en détail

convention personnes condamnées peine privative de liberté Fédération de Russie, L article 1er

convention personnes condamnées peine privative de liberté Fédération de Russie, L article 1er Document mis en distribution le 23 février 2004 N o 1429 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 11 février 2004.

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME. Communiqué du Greffier. ARRÊT DE CHAMBRE KANTYREV c. RUSSIE

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME. Communiqué du Greffier. ARRÊT DE CHAMBRE KANTYREV c. RUSSIE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME 435 21.6.2007 Communiqué du Greffier ARRÊT DE CHAMBRE KANTYREV c. RUSSIE La Cour européenne des Droits de l Homme a communiqué aujourd hui par écrit son arrêt de chambre

Plus en détail

DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG MÉMORIAL A

DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG MÉMORIAL A JOURNAL OFFICIEL DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG MÉMORIAL A N 604 du 29 juin 2017 Loi du 27 juin 2017 arrêtant un programme pluriannuel de recrutement dans la magistrature et portant modification de la loi

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MALET c. FRANCE. (Requête n o 24997/07) ARRÊT STRASBOURG. 11 février 2010 DÉFINITIF 11/05/2010

CINQUIÈME SECTION. AFFAIRE MALET c. FRANCE. (Requête n o 24997/07) ARRÊT STRASBOURG. 11 février 2010 DÉFINITIF 11/05/2010 CINQUIÈME SECTION AFFAIRE MALET c. FRANCE (Requête n o 24997/07) ARRÊT Cette version a été rectifiée conformément à l article 81 du règlement de la Cour le 20 avril 2010. STRASBOURG 11 février 2010 DÉFINITIF

Plus en détail

Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 5 novembre 2008.

Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 5 novembre 2008. Document mis en distribution le 13 novembre 2008 N 1237 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 5 novembre 2008.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 19 mars 2013 N de pourvoi: 12-81676 ECLI:FR:CCASS:2013:CR01086 Publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Louvel (président), président SCP Piwnica

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME. Communiqué du Greffier. ARRÊT DE CHAMBRE DANS L AFFAIRE ERNST ET AUTRES c. BELGIQUE

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME. Communiqué du Greffier. ARRÊT DE CHAMBRE DANS L AFFAIRE ERNST ET AUTRES c. BELGIQUE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME 391 15.7.2003 Communiqué du Greffier ARRÊT DE CHAMBRE DANS L AFFAIRE ERNST ET AUTRES c. BELGIQUE La Cour européenne des Droits de l Homme a communiqué aujourd hui

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, seize juin deux mille onze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, seize juin deux mille onze. N 41 / 11. du 16.6.2011. Numéro 2874 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, seize juin deux mille onze. Composition: Marie-Paule ENGEL, présidente

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LA GUYANE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Jean-Louis T. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Bauzerand, Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LA GUYANE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Jean-Louis T. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Bauzerand, Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LA GUYANE N 1500368 M. Jean-Louis T. M. Bauzerand, Rapporteur M. Villain Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de la Guyane,

Plus en détail

Textes de référence : Table des matières

Textes de référence : Table des matières LA PROCEDURE D'EXTRADITION EN BELGIQUE Textes de référence :! loi du 15 mars 1874 (modifiée par la loi du 31 juillet 1985)! conventions bilatérales! convention d'application de l'accord de Schengen du

Plus en détail

DÉFINITIF 12/09/2007

DÉFINITIF 12/09/2007 CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION AFFAIRE FALZARANO ET BALLETTA c. ITALIE (Requête n o 6683/03) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail

LOI N /AN PORTANT REPRESSION DES ACTES DE VANDALISME COMMIS LORS DES MANIFESTATIONS SUR LA VOIE PUBLIQU E. SPECIAL JO N 3 DU 23 JUIN 2008

LOI N /AN PORTANT REPRESSION DES ACTES DE VANDALISME COMMIS LORS DES MANIFESTATIONS SUR LA VOIE PUBLIQU E. SPECIAL JO N 3 DU 23 JUIN 2008 LOI N 026-2008/AN PORTANT REPRESSION DES ACTES DE VANDALISME COMMIS LORS DES MANIFESTATIONS SUR LA VOIE PUBLIQU E. SPECIAL JO N 3 DU 23 JUIN 2008 L ASSEMBLEE NATIONALE Vu la Constitution ; Vu la résolution

Plus en détail

ORDONNANCE N 72/6 DU 26 AOUT 1972 Fixant l organisation de la cour suprême ORDONNE: CHAPITRE PREMIER SIEGE, RESSORT, COMPOSITION

ORDONNANCE N 72/6 DU 26 AOUT 1972 Fixant l organisation de la cour suprême ORDONNE: CHAPITRE PREMIER SIEGE, RESSORT, COMPOSITION ORDONNANCE N 72/6 DU 26 AOUT 1972 Fixant l organisation de la cour suprême LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE UNIE DU CAMEROUN VU l article 42 de la Constitution du 2 Juin 1972, ORDONNE: CHAPITRE PREMIER SIEGE,

Plus en détail

Ligne directrice sur la délégation des fonctions de traitement de plaintes en vertu de la Loi sur les droits de la personne

Ligne directrice sur la délégation des fonctions de traitement de plaintes en vertu de la Loi sur les droits de la personne Ligne directrice sur la délégation des fonctions de traitement de plaintes en vertu de la Loi sur les droits de la personne Adoptée à la date de la sanction royale du projet de loi 51, Loi modifiant la

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURTOFHUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION AFFAIRE TEXTILE TRADERS, LIMITED c. PORTUGAL (Requête n o 52657/99) ARRÊT STRASBOURG

Plus en détail

LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE

LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE LOI HAMON : DECRET D APPLICATION RELATIF A L ORGANISATION DE LA PROCEDURE D ACTION DE GROUPE Le Décret n 2014-1081 du 24 septembre 2014, pris en application des articles L423-1 et suivants du code de la

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS QUATRIÈME SECTION DÉCISION FINALE de la requête n o 49821/99 présentée par Francesco TOSTO contre

Plus en détail

Avis adoptés par le Groupe de travail sur la détention arbitraire à sa soixante-douzième session du 20 au 29 avril 2015

Avis adoptés par le Groupe de travail sur la détention arbitraire à sa soixante-douzième session du 20 au 29 avril 2015 Distr. générale 7 Mai 2015 Original: français Conseil des droits de l homme Groupe de travail sur la détention arbitraire VERSION NON EDITEE Avis adoptés par le Groupe de travail sur la détention arbitraire

Plus en détail

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE DRAGALINA c. ROUMANIE. (Requête n o 17268/03) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG. 3 juin 2014 DÉFINITIF 17/11/2014

TROISIÈME SECTION. AFFAIRE DRAGALINA c. ROUMANIE. (Requête n o 17268/03) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG. 3 juin 2014 DÉFINITIF 17/11/2014 TROISIÈME SECTION AFFAIRE DRAGALINA c. ROUMANIE (Requête n o 17268/03) ARRÊT (Satisfaction équitable) STRASBOURG 3 juin 2014 DÉFINITIF 17/11/2014 Cet arrêt est devenu définitif en vertu de l article 44

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 septembre 2017 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 septembre 2017 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 septembre 2017 SÉCURITÉ INTÉRIEURE ET LUTTE CONTRE LE TERRORISME - (N 104) Rejeté AMENDEMENT présenté par M. Ciotti, M. Larrivé et M. Schellenberger ---------- ARTICLE ADDITIONNEL

Plus en détail

Section : PERSONNES HANDICAPÉES

Section : PERSONNES HANDICAPÉES COUR NATIONALE DE L INCAPACITE ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL REPUBLIQUE FRANCAISE N de répertoire : Section : PERSONNES HANDICAPÉES N d enregistrement au TCI : Mots clés

Plus en détail