CAMPAGNE POUR SAUVER DES VIES D ENFANTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAMPAGNE POUR SAUVER DES VIES D ENFANTS"

Transcription

1 CAMPAGNE POUR SAUVER DES VIES D ENFANTS Rapport d avancement avril 2012

2 «Nous connaissons les solutions qui permettraient de sauver le plus grand nombre de vies d enfants accès à un professionnel de santé, vaccination contre les maladies mortelles et alimentation nutritive. C est pour cela que centre sa plus grande campagne mondiale de tous les temps sur précisément ces questions car c est le moyen le plus rapide et le plus efficace pour atteindre l OMD 4.» Patrick Watt, Directeur de campagne de au niveau mondial TOUS ET CHACUN: relever le défi La mortalité infantile a considérablement diminué depuis Cependant 7,6 millions d enfants pratiquement la moitié d entre eux des nouveau-nés meurent encore chaque année de maladies faciles à prévenir ou à guérir. C est pour cette raison qu en 2009 a lancé sa campagne TOUS ET CHACUN. Notre but est de sauver la vie de millions d enfants et de contribuer à la réalisation de l Objectif du millénaire pour le développement (OMD) 4 à savoir une réduction de deux tiers du taux de mortalité des moins de cinq ans d ici à Nous avons déjà obtenu des résultats spectaculaires et notre campagne rencontre un soutien énorme dans le monde entier. Nous avons réussi à établir de nouveaux partenariats avec d autres organisations, des entreprises et des millions de personnes lors de notre campagne pour : Un professionnel de santé à portée de chaque enfant ; Des vaccins pour tous les enfants où qu ils se trouvent ; Vivre sans faim et sans malnutrition. Aubrey Wade Abigail, dont la mère est décédée peu de temps après l accouchement, est portée par sa grand-mère, Adama, à Freetown, Sierra Leone. UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ À PORTÉE DE CHAQUE ENFANT En 2011, notre rôle a été déterminant pour souligner la nécessité urgente d un plus grand nombre de professionnels de santé mieux formés, mieux équipés, mieux encadrés. Sans eux, des enfants et des mères continueront de mourir par millions. Par l intermédiaire de la coalition Health Workers Count, nous avons réussi à mobiliser plus de 300 organisations à travers le monde. Des milliers de personnes sont descendues dans la rue, ont fait la une des journaux, ont accaparé les ondes, ont été actives sur Twitter et ont animé des blogs pour demander à leurs gouvernements d intensifier leurs efforts pour combler la pénurie de professionnels de santé. Nous avons atteint plus de 5 millions de personnes Teri Pengilley Bill Gates prend part à la conférence téléphonique mondiale sur la vaccination grâce à nos messages sur Facebook et Twitter, et par l intermédiaire de blogs de professionnels de santé. Nous avons mis les professionnels de santé à l ordre du jour du Sommet des Nations Unies de septembre 2011, et le Secrétaire général a parlé d eux comme des «héros méconnus». Une nouvelle coalition a été lancée aux Etats Unis pour garantir la formation d un plus grand nombre de professionnels de santé, et 37 autres gouvernements se sont engagés à augmenter le nombre de professionnels de santé disponibles et à améliorer leur formation. En 2012, nous allons faire en sorte que ces engagements pris par les gouvernements soient suivis d effet. DES VACCINS POUR TOUS La vaccination a sauvé la vie de millions d enfants. Malheureusement, tous les enfants ne sont pas vaccinés contre les maladies mortelles responsables d un quart de la mortalité infantile. C est pourquoi, en préparation de la conférence de GAVI Alliance (Alliance mondiale pour les vaccins et l immunisation) qui se tiendra en juin à Londres, nous avons demandé à près de sympathisants de signer des pétitions, d envoyer des s à leurs députés et d organiser des évènements médiatiques pour exiger des dirigeants mondiaux qu ils financent la vaccination pour tous. Bill Gates, le fondateur de Microsoft, s est joint à nous lors d une ligne ouverte en direct à la veille de la conférence. La réponse donnée par les dirigeants du monde a dépassé nos espoirs les plus fous. Ils se sont engagés à fournir une aide supplémentaire de 4,3 milliards de dollars US pour payer les vaccins de 250 millions Le rappeur «50 Cent» avec la présidente de l Association des sages-femmes de la Sierra Leone, Dr Joan Shepherd, après la signature de la pétition géante pour la campagne Health Workers Count. d enfants, un accord historique qui devrait sauver la vie de 4 millions d enfants d ici à VIVRE SANS MALNUTRITION Non seulement la malnutrition est l une des causes sous-jacentes d un tiers des décès d enfants, mais elle est aussi responsable du retard de croissance et de développement de nombreux enfants. Même s ils survivent, ces enfants sont incapables de prospérer et de réaliser leur potentiel. Vers la fin 2011, les employés de à travers le monde se sont préparés au lancement du troisième axe de notre campagne. Notre nouveau rapport Vivre sans faim : le combat contre la malnutrition infantile a suscité une attention mondiale des médias lorsqu il a été lancé le même jour partout dans le monde, en commençant par l Australie pour finir au Brésil. Notre première conversation mondiale non-stop sur Twitter a atteint 5 millions de personnes, et d autres organisations majeures, comme l Organisation Mondiale de la Santé, nous ont aidés à transmettre le message. Tout au long de 2012, nous feront campagne pour que les gouvernements et les dirigeants mondiaux investissent dans la nutrition et qu ils fournissent aux familles les moyens de donner une alimentation saine à leurs enfants. En février 2012, Cat Cora, célèbre chef de cuisine américaine, visite notre programme de nutrition en Ethiopie. Christopher Capozziello Anne-Sofie Helms 2 3

3 Des avancées énormes ont été réalisées chaque année en matière de réduction de la mortalité infantile qui est passée de 12 millions en 1990 à 7,6 millions. Mais ce n est toujours pas suffisant pour atteindre la cible fixée par l Objectif du millénaire pour le développement (OMD) 4, qui est de réduire la mortalité infantile des deux tiers d ici à PLUS D EFFORTS POUR ENCORE PLUS DE PROGRÈS SUR L OMD 4 Alors que le chiffre global de la mortalité infantile a diminué, la proportion de nouveau-nés qui meurent au cours de leur premier mois de vie a augmenté et représente plus de 40% du taux de mortalité totale. Dans de nombreux pays, l écart entre les chances de survie des enfants les plus riches et les plus pauvres ne cesse de se creuser. Et un tiers de la mortalité infantile est lié à la malnutrition, ce qui a pour conséquence également de laisser plus d un enfant sur trois avec un retard de croissance. Des pays comme le Bangladesh, le Malawi et le Népal qui sont en bonne voie pour atteindre l OMD 4 sont la preuve qu il est possible de réussir. Nous travaillons avec des gouvernements et des partenaires dans certains des pays les plus pauvres qui ont les taux de mortalité infantile et de retard de croissance les plus élevés, afin de faire pression et obtenir les changements qui sauveront de nombreuses vies d enfants. Nigéria combattre la pénurie de professionnels de santé Suite à une série d activités soulignant la pénurie de professionnels de santé, le ministre de la santé a annoncé que sages-femmes, auxiliaires de santé communautaire et bénévoles supplémentaires seraient formés et déployés afin d améliorer la santé maternelle et infantile dans les communautés rurales. En collaboration avec nos partenaires, nous avons réussi à faire adopter la loi nationale sur la santé par le Parlement fédéral et nous avons obtenu qu un bureau soit établi au Ministère de la santé pour élaborer des initiatives de santé à l intention des nouveaunés. Notre lobbying pour obtenir la gratuité des soins de santé pour les mères et les enfants de moins de cinq ans a également été couronné de succès dans 19 États du nord. Jane Hahn Éthiopie améliorer l accès aux traitements susceptibles de sauver la vie Nous sommes un partenaire clé du Ministère de la santé dans les efforts qu il mène pour augmenter de manière spectaculaire l accès aux traitements susceptibles de sauver la vie en cas de pneumonie, de diarrhée et de malaria. C est par l intermédiaire d auxiliaires de santé dont le rôle est de rapprocher les soins de santé des communautés locales, que ce programme est mis en œuvre. Save the Children prend en charge le soutien exécutif de ce programme dans 124 districts dans trois régions, ce qui représente pratiquement 15% de la population du pays. Lucia Zoro/ Sierra Leone des restrictions budgétaires dans le domaine de la santé ont été annulées Après d intenses campagnes menées par nousmêmes et nos partenaires, la Sierra Leone a introduit en 2010 la gratuité des soins de santé pour les femmes enceintes et les enfants. C est pourquoi nous avons été alarmés lorsqu en utilisant notre Outil unique de vérification des budgets de santé, nous nous sommes aperçus qu une diminution drastique des dépenses de santé était prévue pour passer de 11% du budget national en 2011 à 7,4% en Forts de cette information, nous avons mobilisé nos partenaires ainsi que le public et nous avons bombardé les médias. Des femmes enceintes ont manifesté devant le Comité parlementaire chargé de la santé pendant que nous argumentions en faveur d une révision du budget. Dans les deux semaines, le Président a annoncé qu il n y aurait aucune coupure dans le budget de la santé. Ali Readhead/ Inde augmentation du budget de la santé En travaillant avec des hauts fonctionnaires et des militants, nous avons réussi à convaincre le gouvernement d augmenter le budget national de la santé de 1,1% à 2,5% du PIB. Dans le cadre de cette campagne ont eu lieu entre autres, une convention des professionnels de santé, une campagne massive de signatures, des rassemblements publics et du théâtre de rue. Pakistan l accent sur la mortalité néonatale En 2011, avec nos partenaires et à travers le réseau Advocacy and Advisory Network for Newborns (Réseau de plaidoyer et de conseil pour les nouveau-nés), nous avons obtenu des décideurs politiques à tous les niveaux qu ils se concentrent sur la mortalité néonatale qui représente plus de la moitié de la mortalité infantile. Nous avons également organisé des sessions éducatives sur le rôle vital des auxiliaires de santé primaire en matière de soins anténataux et postnataux. COMPTE À REBOURS VERS 2015 LA SITUATION ACTUELLE 57% des naissances en présence d un professionnel de santé qualifié Raghu Rai/Magnum for 85% 20% CJ Clarke/ Pourcentage d enfants vaccinés contre les maladies mortelles Ouganda une stratégie nationale pour la survie des enfants Nous nous sommes efforcés avec nos partenaires de faire en sorte que les questions relatives à la santé des nouveaunés soient inclues dans la Stratégie nationale du gouvernement pour la survie des enfants. Nous avons également soutenu le Ministère de la santé dans ses efforts pour élaborer et diffuser sa feuille de route destinée à réduire la mortalité et la morbidité maternelles et néonatales. En tant que membre d une coalition, nous avons été en mesure de persuader le Ministère de la santé d allouer des fonds pour sages-femmes dans le budget 2011/12. 1/3 Proportion de la mortalité infantile liée à la malnutrition Anne-Sofie Helms/ PROGRÈS SUR L OMD 4 DÉCÈS PAR TRANCHE DE MILLE NAISSANCES VIVANTES PAYS* SUR LA BONNE VOIE ET EN RETARD NOMBRE DE PAYS millions de décès EN BONNE VOIE 7,6 millions de décès PROGRÈS INSUFFISANTS Cible de l OMD 4 PAS DE PROGRÈS 4 Les chiffres du Compte à rebours vers 2015, un mouvement mondial qui collecte et analyse les chiffres relatifs aux interventions de santé qui ont fait leurs preuves et dont nous savons qu elles réduisent la mortalité de la mère, du nouveau-né et de l enfant. Voir : * Pays qui représentent plus de 95% de la mortalité infantile. 5

4 6 En 2011, nous avons atteint 50,6 millions d enfants et de femmes. Cela nécessite souvent des initiatives créatives pour atteindre les enfants et les femmes les plus pauvres en leur fournissant des soins de santé pratiques, rentables et capables de sauver des vies. POUR TOUS LES ENFANTS : DES SOINS PRATIQUES ET VITAUX En AFGHANISTAN, où le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans a diminué de manière considérable pour passer de un sur cinq à un sur dix, 59% des moins de cinq ans continuent tout de même à souffrir de malnutrition chronique. Nous avons formé plus de auxiliaires de santé communautaire pour qu ils et elles puissent identifier localement les enfants qui sont malnutris. Nous avons également formé plus de 450 dirigeants religieux et professionnels de santé pour qu ils encouragent les femmes enceintes à se rendre dans les centres de santé où accoucher est plus sûr. Mats Lignell En 2011, notre équipe en OUGANDA a obtenu une subvention allouée par l initiative Saving Lives at Birth [Sauver des vies dès la naissance] financée par les Etats Unis afin de tester un moniteur de la fréquence cardiaque fœtale fonctionnant grâce à l énergie humaine. «La fréquence cardiaque du bébé est le signe le plus important de détresse clinique pendant l accouchement, mais de nombreux centres de santé en Ouganda ne disposent pas d un approvisionnement fiable en électricité» explique le médecin de, Dr Hanifah Sengendo, lors de la cérémonie de remise du prix à New York. New Delhi, la capitale de l Inde, est devenue un centre de tourisme médical. Mais les hôpitaux sophistiqués qui s y trouvent sont complètement inaccessibles aux enfants et aux mères qui vivent dans ses bidonvilles. C est pourquoi, avec nos partenaires, nous amenons les soins de santé sur le pas de porte de mères et enfants dans 60 zones d habitats précaires tout autour de la ville. 6 fourgons mobiles, comptant chacun un médecin, une infirmière et un pharmacien, fournissent des soins anténataux et postnataux, traitent les enfants en cas de diarrhée, de pneumonie et d autres maladies, suivent leur croissance et leur fournissent des vitamines et des médicaments. Lana Slezic LES CHIFFRES DE 2011 NOUS AVONS RÉUSSI À ATTEINDRE 50,6 MILLIONS D ENFANTS ET DE FEMMES * enfants nés avec l assistance d un professionnel de santé qualifié enfants vaccinés familles avec des enfants de moins de cinq ans reçoivent de l argent ou des marchandises leur permettant d améliorer leur alimentation cas de malaria, de pneumonie, de diarrhée et de malnutrition traités interventions pour prévenir le décès d enfants à la naissance et les protéger contre des maladies mortelles * Par le biais d un soutien conséquent à des partenaires et/ou d une intervention directe sous forme d assistance matérielle, technique ou financière. Au Pakistan, la pneumonie tue près de enfants de moins de cinq ans chaque année parce que de nombreux parents ne sont pas en mesure d atteindre l hôpital le plus proche ou de payer les soins qui y sont dispensés. Nos recherches publiées dans The Lancet montrent que lorsqu elles ont la formation appropriée pour identifier et traiter les cas de pneumonie sévère, les auxiliaires féminines de santé communautaire sont capables de soigner les enfants à domicile et de leur sauver la vie. Dans le district de Haripur de la province de Khyber Pakhtunkhwa, où ces recherches ont été effectuées, les échecs de traitement ont été diminués de moitié en partie parce que le nombre des parents qui se sont rendus chez l auxiliaire féminine de santé communautaire dès le premier jour des symptômes est passé de 1 à 52%. Au NIGERIA, nous avons contribué à la mise en place de 13 centres de soins pratiquant la technique de la «mère kangourou», qui prône le contact peau contre peau entre la mère et le nouveau-né et l allaitement maternel exclusif. Nous avons également formé près de professionnels de santé aux soins susceptibles de sauver la vie des nouveau-nés, aide à la respiration, traitement des infections et prévention de la malnutrition. Au MALAWI, l un des problèmes principaux des femmes enceintes qui vivent dans les zones rurales est celui du transport vers le centre de santé le plus proche. Nous avons donc fourni des «bicyclettes ambulances» spécialement adaptées qui peuvent même être utilisées pendant la saison des pluies. Au NÉPAL, où 60% des décès des moins de cinq ans se produisent au cours du premier mois de vie, nous nous efforçons avec nos partenaires d étendre à 25 districts les soins de santé communautaire aux nouveau-nés, de manière à couvrir pratiquement la moitié de la population du pays. En situations d URGENCE, les nouveau-nés et les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables face aux maladies mortelles et à la malnutrition. Lors de la crise alimentaire de 2011 en AFRIQUE DE L EST, des millions de personnes ont souffert de malnutrition sévère du fait de l absence de pluies et de la flambée des prix alimentaires. Pendant cette crise, nous avons réussi à atteindre plus d un million de personnes, et notamment enfants malnutris, à travers le Kenya, l Éthiopie et la Somalie pour leur apporter de la nourriture et des soins de santé d urgence. Quand Umi (ci-dessous), âgée de trois mois, est arrivée à notre centre de santé dans le nord du Kenya, elle pesait à peine 1,7kg. Non seulement elle était sévèrement malnutrie et déshydratée mais elle souffrait également de pneumonie. A cause de la sécheresse, la famille d Umi n avait plus de nourriture et sa mère n avait plus suffisamment de lait. Dès sa sortie de l hôpital, Umi a été suivie quotidiennement pendant six semaines par l une de nos auxiliaires de nutrition à domicile, et à six mois (photo de droite), elle avait pris 1,6 kg. Des milliers d enfants qui ont fui la violence en CÔTE D IVOIRE ont également commencé à souffrir de malnutrition. Beaucoup d entre eux se sont retrouvés à vivre dans des camps de fortune où il y avait très peu de nourriture. Nous avons alors envoyé de l aide par avion, et notamment de la nourriture, du savon, du matériel médical, des nattes de couchage et des couvertures. Nous avons fait en sorte de garantir que les femmes enceintes ou allaitantes disposaient de suffisamment de nourriture. Per-Anders Pettersson/ «IL EST IMPOSSIBLE DE COMPARER LA JOIE QUE J ÉPROUVE AUJOURD HUI AVEC LA PEINE QUI ÉTAIT LA MIENNE IL Y A TROIS MOIS» Amina, la maman d Umi Umi à six mois après avoir été traitée pour malnutrition et pneumonie, et après avoir reçu de la pâte à base d arachide à fort potentiel nutritionnel pour l aider à prendre du poids. Colin Crowley/ 7

5 TOUS ET CHACUN a déjà suscité plus de 13 millions d actions imaginatives, de défis, ou simplement d activités divertissantes destinés à soutenir la campagne. Tous les types de médias ont été utilisés pour associer et atteindre des millions de personnes à travers le monde par le biais de messages de promotion pour la santé des femmes et des enfants. DIVERTISSEMENTS, JEUX ET CAMPAGNES DE MASSE Après avoir terminé le triathlon le plus difficile au monde, Charlie Wittmack, explorateur et aventurier américain, a planté un drapeau TOUS ET CHACUN au sommet de l Everest afin de mettre en lumière les besoins en professionnels de santé et récolter des fonds pour la campagne au Népal. Canada Kenya Chine Courir pour sauver des vies En octobre, plus de enfants et jeunes adultes dans 12 pays différents ont pris part à des courses relais pour battre le record du marathon mondial et demander plus de professionnels de santé pour les communautés les plus pauvres au monde. Wawatay Productions/ Canada S exprimant lors de la course au Kenya, le détenteur actuel du record du monde du marathon, Patrick Makau, a dit : «Ce défi du marathon mondial donne à nos enfants l occasion de démontrer leur solidarité avec leurs pairs qui sont confrontés à une lutte quotidienne pour survivre. J espère qu il sera Stevie Mann/ suivi par un défi encore plus important et encore plus fort». C est effectivement ce qui est prévu. La course événement de 2012 aura lieu le 16 octobre à l occasion de la Journée mondiale de l alimentation. Plus d un million de personnes ont soutenu la campagne au Nigéria en signant des pétitions, en participant à des réunions publiques et à des concerts, et en prenant part à des manifestations pour demander au Président de ratifier le projet de loi de santé qui rendra les soins médicaux gratuits pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans. Au Pakistan, à l occasion de la journée internationale des sages-femmes de mai, des auxiliaires de santé communautaire se sont regroupés pour une marche afin de demander une augmentation du nombre de sages-femmes. Tout au long de l année, près de personnes ont participé à des sessions de sensibilisation à travers l ensemble du pays. En mai également, plus de personnes ont pris part en Éthiopie à la deuxième course d Awassa destinée à promouvoir la campagne TOUS ET CHACUN. Et en décembre, 58 jeunes artistes ont entrepris une «tournée de sensibilisation à la santé» dans les villages et les villes du nord et du sud du pays. Les membres de la troupe musicale «May day Ethiopia» ont présenté leur spectacle qui incluait des messages sur le mariage précoce, l accouchement sans risque, la mortalité maternelle et infantile, devant des audiences combles dans 13 districts différents. Plus d un millier de ballons rouges avec l inscription «Sauve-moi» ont été lancés dans le cadre de la campagne en Italie qui sur un mois entier a suscité actions et permis de récolter 1,9 millions de dollars US. En Inde, la semaine d action de lancement de la campagne en ligne pour exhorter le gouvernement à augmenter le budget de la santé a fait la une des principaux journaux, des radios et des programmes En décembre, TOUS ET CHACUN en Afghanistan de télévision. Les activités qui ont été organisées à a encouragé ses partenaires, des entreprises et le Au Népal, plus de personnes ont assisté à cette occasion allaient d une convention de public en général à dire merci aux auxiliaires de trois concerts, et au Malawi des réunions sur les professionnels de santé à une campagne massive de santé communautaire pour le rôle vital qu ils et dangers de l inhalation de fumée à l intérieur des récolte de signatures dans les villages, en passant elles jouent. L équipe afghane de cricket s est habitations ont attiré des foules d environ 500 par une pièce coup de poing soulignant associée à la campagne qui a été couverte par 18 personnes. Au Bangladesh, dans le cadre des l augmentation de la mortalité infantile en Inde stations de TV et de radio. Une compagnie de préparatifs de cette journée, nous avons unis nos ainsi que des spectacles de musique et de théâtre téléphonie mobile a envoyé des messages relatifs à forces avec 19 facultés de médecine et 25 écoles joués par étudiants des collèges partout la santé maternelle et infantile à 2,1 millions de pour attirer l attention sur les dangers de la dans le pays. La semaine a culminé par la projection souscripteurs. pneumonie et la nécessité d obtenir des Les messages de la campagne projetés sur Statesman sur Statesman House, au centre de New Delhi, Lancée en janvier 2011, la campagne britannique médicaments. D autres événements ont également House à New Delhi au cours d une semaine d action d un énorme «mur de la renommée» montrant le «Pas d enfant né pour mourir» nous a aidés à été organisés en Inde, au Mali, en Afghanistan, en Des habitants d un village lors d une réunion de la campagne en Inde. soutien engrangé par la campagne. recruter plus de nouveaux sympathisants Égypte et au Libéria et ont atteint plus de TOUS ET CHACUN dans le district de Rumphi 8 et activistes. Plus de 3 millions de personnes par personnes par l intermédiaire des médias sociaux. au Malawi. 9 Pranjit Talukdar/ India Charlie Wittmack Lors du lancement de la campagne au Mali, 12 des Premières dames africaines et de nombreux représentants gouvernementaux se sont engagés à contribuer à faire baisser la mortalité maternelle et infantile. Plusieurs célébrités, et notamment Oumou Sangare, chanteuse de renommée internationale, ont accepté d être des ambassadeurs de la campagne et de promouvoir TOUS ET CHACUN lors de leurs concerts à travers le monde. En Sierra Leone, deux réseaux de téléphonie mobile majeurs et une série radiophonique populaire s assurent de faire savoir à tous que les mères et les enfants de moins de cinq ans peuvent bénéficier de la gratuité des soins médicaux. semaine ont suivi Born to Shine, une émission de télévision diffusée à une heure de grande écoute permettant ainsi de récolter 3,3 millions de dollars US. La pneumonie est la maladie qui tue le plus d enfants dans le monde elle est responsable du décès de 1,5 millions d enfants chaque année. C est pourquoi, à l occasion de la Journée mondiale de la pneumonie le 12 novembre tous les sympathisants et activistes de TOUS ET CHACUN dans le monde se sont unis pour exhorter les gouvernements et les donateurs à agir. Toutes ces activités s appuyaient sur un rapport publié dans The Lancet basé sur des recherches que nous avons menées au Pakistan en collaboration avec l Organisation Mondiale de la Santé.

6 ne réussira pas à atteindre les objectifs ambitieux de TOUS ET CHACUN toute seule. Nous travaillons avec des donateurs, des gouvernements, des entreprises internationales et des communautés locales. Les partenariats que nous cherchons à construire ne se bornent pas à réduire la mortalité maternelle et infantile pour aujourd hui, notre travail a également pour but de garantir qu il n y aura pas à l avenir de retour à des taux élevés de mortalité. LE POUVOIR DU PARTENARIAT Laila, la mère de Rabia, nourrit sa fille dans un centre pour enfants malnutris dans le nord du Nigéria, une région dans laquelle près de 17% des enfants âgés de six mois à cinq ans souffrent de malnutrition aigüe sévère. Lucia Zoro/ Farzana Wahidy Pour aider à atteindre l OMD 4, nous nous sommes fixés des cibles ambitieuses. TOUS ET CHACUN LA CAMPAGNE PROFESSIONNELS DE SANTÉ FORMÉS DÉPENSES DU PROGRAMME/ INVESTISSEMENTS PRÉVUS D ICI À 2015 LES ACTIONS DE LA CAMPAGNE (45%) 400, millions US$ (44%) 13,4 millions (22%) 2 milliards US$ 60 millions «Il s agit de bien plus que d un modèle généreux de donation de la part du monde de l entreprise. Cela fait partie d un appel à l action, à travers tous les secteurs, pour développer des partenariats transformationnels capables d accélérer les progrès pour atteindre les OMD, de manière à pouvoir sauver la vie de millions d enfants et de mères». Jasmine Whitbread, Directrice générale de Save the Children, s exprimant à propos de notre nouveau partenariat avec Unilever lors du forum économique de Davos. En janvier 2012, Unilever s est engagé à être le partenaire clé de TOUS ET CHACUN pendant trois ans, nous aidant ainsi à faire que chaque enfant ait un professionnel de santé à sa portée et qu il puisse avoir une alimentation nutritive. Nous nous sommes également engagés dans un nouveau partenariat enthousiasmant pour trois ans avec la Fondation Bill & Melinda Gates dont l objectif est de soutenir notre travail de plaidoyer sur la vaccination, les professionnels de santé et la nutrition dans les pays clés. Grâce à une nouvelle allocation de la Fondation, nous sommes en mesure de documenter ce que nous avons appris et d évaluer l impact de notre programme Sauvons la vie des nouveau-nés, tout en poursuivant des programmes et des recherches déterminantes en matière de santé des nouveau-nés dans dix pays différents. Nous nous sommes également engagés dans un partenariat de cinq ans avec Merck, le leader mondial des soins de santé (connu sous le sigle MSD en dehors du marché des Etats Unis et du Canada), afin de contribuer à la formation et au soutien de professionnels de santé de première ligne supplémentaires d ici à Dans le cadre de ce partenariat, nous chercherons également à élever le niveau de conscientisation publique et d appels à l action pour obtenir davantage de professionnels de santé de première ligne. Grâce à une allocation d une année du gouvernement suédois, nous allons intensifier notre travail de plaidoyer et de campagne lors des moments cruciaux de l année 2012 notamment le G8, le G20 et l Assemblée générale des Nations Unies ainsi que nos efforts pour atteindre l OMD 4 en Inde, au Yémen, en Afghanistan et en Zambie. Nous sommes également partenaires d un projet multimillionnaire sur cinq ans de nutrition au niveau mondial qui est financé par USAID. Nous assumerons la direction technique de ce projet en ce qui concerne la nutrition des nouveau-nés et des jeunes enfants. Dans le nord du Nigéria, nous travaillerons avec l UNICEF et Action Contre la Faim International à l amélioration du statut nutritionnel de 6,2 millions d enfants de moins de cinq ans. Au moins enfants de moins de cinq ans atteints de malnutrition sévère recevront un traitement grâce à une nouvelle allocation donnée par le gouvernement britannique. Et en Ouganda et au Malawi, avec le soutien de Johnson & Johnson, nous nous sommes embarqués dans un programme de cinq ans pour réduire le nombre de nouveau-nés qui meurent d asphyxie - la cause de 25% de la mortalité des nouveau-nés. Sadya Naeemi tient un bébé qui vient de naître au centre de santé public de Qarqen, dans la province de Jawzjan en Afghanistan. Comme Catherine Oluwatoyin Ojo (dont la photo se trouve en couverture), Sadya Naeemi a reçu le prix Sage-femme de l année, remis par la Confédération internationale des sagesfemmes et le programme de «Sauvons les nouveau-nés». Le graphique montre les progrès de la campagne de jusqu à présent, de 2009 à fin PROFESSIONNELS DE SANTÉ: Dans ce domaine a apporté une contribution considérable en matière de formation des professionnels de santé. DÉPENSES: Sont incluses les dépenses effectuées jusqu à présent par notre programme de santé et de nutrition ainsi que les investissements prévus pour les années de la campagne restant à courir. TOUS ET CHACUN EN 2011 DES NAISSANCES EN PRÉSENCE D UNE SAGE-FEMME QUALIFIÉE * DES ENFANTS VACCINÉS * DES FAMILLES QUI RECOIVENT DE L ARGENT OU DES MARCHANDISES POUR LUTTER CONTRE LA MALNUTRITION INFANTILE* À fin 2011 D ici à ACTIONS DE LA CAMPAGNE: Il s agit du nombre d actions entreprises par des individus afin d exprimer leur soutien à la campagne TOUS ET CHACUN, ou plus généralement, à l idée selon laquelle aucun enfant ne devrait mourir d une maladie évitable. * Par l intermédiaire de nos programmes de santé et de nutrition

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE

STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE STRATÉGIE MANITOBAINE DE PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL DE 2 0 1 3 INTRODUCTION La première stratégie manitobaine de promotion de l allaitement maternel a été conçue à l automne 2006 afin de mettre

Plus en détail

COLLECTION PROGRÉS ET IMPACT. Lutte contre le paludisme et vies sauvées : sur la voie des Objectifs du Millénaire pour le Développement

COLLECTION PROGRÉS ET IMPACT. Lutte contre le paludisme et vies sauvées : sur la voie des Objectifs du Millénaire pour le Développement COLLECTION PROGRÉS ET IMPACT Lutte contre le paludisme et vies sauvées : sur la voie des Objectifs du Millénaire pour le Développement RÉSUMÉ DU RAPPORT Décembre 21 sera l heure du bilan de la décennie

Plus en détail

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE

POURQUOI C EST LE MOMENT D AGIR EN AFRIQUE L INVESTISSEMENT DANS LA SANTE POUR LE DEVELOPPEMENT SOCIOECONOMIQUE DE L AFRIQUE ARRIERE-PLAN La Commission macroéconomie et santé (CMS), qui réunit des économistes de premier plan et des experts de la

Plus en détail

L ÉDUCATION COMPTE. Vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement

L ÉDUCATION COMPTE. Vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture L ÉDUCATION COMPTE Vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement Les dessins originaux reproduits dans

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Résumé d orientation La tuberculose reste l une des maladies transmissibles causant le plus de décès dans le monde. En 2013, selon les estimations,

Plus en détail

Investir dans l avenir

Investir dans l avenir Investir dans l avenir RÉSUMÉ DU RAPPORT MONDIAL 2009 BANQUE MONDIALE www.unitedcalltoaction.org La communauté mondiale devrait être choquée par les millions d enfants qui meurent ou sont rendus invalides

Plus en détail

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale.

& Melinda Gates et Gavi, qui permettra d améliorer la santé des populations des six pays ciblés et de contribuer à la sécurité sanitaire régionale. Communiqué Santé au Sahel : l AFD, la Fondation Bill & Melinda Gates et Gavi s engagent ensemble pour renforcer la vaccination dans six pays de la région du Sahel Paris, le 26 juin 2015 - L Agence Française

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal

COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal COMMUNIQUE : APPEL A ACTION Quatrième conférence internationale africaine sur le développement de la petite enfance 10-12 novembre 2009 Dakar, Sénégal Plus de 500 délégués venant de 44 pays africains et

Plus en détail

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 Mettre fin à l épidémie de sida ces mots renferment de tels espoirs et de telles promesses. Grâce à des engagements mondiaux et à des objectifs précis,

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres Promotion de l égalité des sexes

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris Tél : 01 40 01 06 51 contact@liguedesconducteurs.org Avril 2014 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Contact : Christiane Bayard Secrétaire générale 06 11 29 47 69 Ligue de Défense des Conducteurs 23 avenue Jean Moulin, 75014 Paris

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

COMPTE À REBOURS JUSQU À zero

COMPTE À REBOURS JUSQU À zero COMPTE À REBOURS JUSQU À zero Y croire Le faire. PLAN MONDIAL POUR ÉLIMINER LES NOUVELLES INFECTIONS À VIH CHEZ LES ENFANTS À L HORIZON 2015 ET MAINTENIR LEURS MÈRES EN VIE 2011-2015 Copyright 2011 Programme

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

FOND DE DEVELOPPEMENT AGACIRO

FOND DE DEVELOPPEMENT AGACIRO A. Historique FOND DE DEVELOPPEMENT AGACIRO Le Fond de Développement Agaciro est le premier fond de solidarité au Rwanda, basé sur des dons volontaires. Ce fond a été initié par les Rwandais lors du Dialogue

Plus en détail

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques 2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès au Canada. Bien que leur incidence ait diminué au cours des dernières

Plus en détail

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Pe s t i c i d e A c t i o n N e t w o r k U K PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Résumé exécutif et Recommendations 5 St Peter s St London N1 8JD Royaume Uni t: +44 (0)20 7359 0440 f: +44 (0)20

Plus en détail

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL N 20 le 09 mai 2012 SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL L e Ministre de la Santé SEM Ba

Plus en détail

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies Année internationale de la jeunesse 12 août 2010-11 août 2011 Dialogue et compréhension mutuelle asdf Nations Unies «Nous devons nous engager sans réserve pour que les jeunes aient accès à l éducation,

Plus en détail

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES

3 The Millennium Development Goals: Report 2010. Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014. asdf NATIONS UNIES 3 The Millennium Development Goals: Report 2010 Objectifs du Millénaire pour le développement Rapport 2014 asdf NATIONS UNIES Le présent rapport est fondé sur un ensemble de données compilées par le Groupe

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A

CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A CONSEIL DE COORDIN AT I O N DU PROGRAM M E DE L ONUSID A ONUSIDA/CCP (36)/15.12 Date de publication : 24 juin 2015 TRENTE-SIXIÈME RÉUNION Date : 30 juin - 2 juillet 2015 Lieu : Salle du conseil exécutif,

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

Investir dans la santé pour l Afrique L argumentation en faveur du renforcement des systèmes pour de meilleurs résultats sanitaires

Investir dans la santé pour l Afrique L argumentation en faveur du renforcement des systèmes pour de meilleurs résultats sanitaires Investir dans la santé pour l Afrique L argumentation en faveur du renforcement des systèmes pour de meilleurs résultats sanitaires Harmonisation pour la santé en Afrique Table des matières Résumé analytique...iii

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

asdf Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 madrid

asdf Deuxième Assemblée mondiale sur le vieillissement Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 madrid Madrid (Espagne) 8-12 avril 2002 Promouvoir la santé et le bien-être des personnes âgées : actif «Nous sommes témoins d une révolution silencieuse qui bien au-delà de la sphère démographique a des incidences

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face La professionnalisation des gestionnaires de chaîne logistique de santé publique pour de meilleurs résultats en matière de santé Livre blanc n 1 Coalition pour les Produits de Santé de la Procréation Défis

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Notre projet en 2009 Prendre soin des orphelins, des nouveaux-nés, des femmes ayant des problèmes d allaitement, des prématurés et des enfants malnutris

Plus en détail

INVESTIR POUR UN MONDE SANS PALUDISME

INVESTIR POUR UN MONDE SANS PALUDISME INVESTIR POUR UN MONDE SANS PALUDISME Des progrès extrêmement importants ont été réalisés ces dernières années dans la lutte contre le paludisme, mais ces avancées sont fragiles et réparties de façon inégale.

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de :

Le CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes adopte la présente politique d allaitement maternel qui permet de : MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Titre: Allaitement maternel Responsable: Direction de la famille et de la santé mentale Approbation(s): Conseil d administration Initiale: 2002-02-20 Révision:

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées Garantir un accès aux soins de santé des Peuples Autochtones Pygmées expulsés dans le PNKB dans la province du Sud Kivu : Capitalisation du thème de la journée internationale des Peuples Autochtones 2015

Plus en détail

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD À l approche de l échéance 2015 pour la réalisation des OMD, il est essentiel de faire le point sur les progrès accomplis par l Afrique.

Plus en détail

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES?

POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Mai 2010 POURQUOI LE GABON A-T-IL BESOIN DE STATISTIQUES FIABLES? Direction Générale des Statistiques Ministère de l Economie, du Commerce, de l Industrie et du Tourisme Pourquoi le Gabon a-t-il besoin

Plus en détail

Voies d engagements en matière de RHS BENIN

Voies d engagements en matière de RHS BENIN Voies d engagements en matière de RHS BENIN 1) Quelles sont les actions voies en matière de ressources humaines pour la santé (RHS) sur lesquels votre pays/institution peut s engager? Les femmes au Bénin

Plus en détail

Harmonisation pour la santé en Afrique (HHA) Cadre d action

Harmonisation pour la santé en Afrique (HHA) Cadre d action Bureau régional pour l Afrique Harmonisation pour la santé en Afrique (HHA) Cadre d action - 2 - Historique 1.1 En Afrique, sous l effet conjugué de la pauvreté et des faibles investissements dans la santé,

Plus en détail

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux

Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Les maladies chroniques et les soins infirmiers : Résumé des enjeux Quel est l enjeu «Les maladies chroniques constituent le principal problème de morbidité à l échelle mondiale et un obstacle majeur au

Plus en détail

Les inégalités de conditions de vie dans le monde

Les inégalités de conditions de vie dans le monde Notes de l Observatoire N 2, février 2014 Les inégalités de conditions de vie dans le monde 89 % de la population mondiale a accès à l eau potable. L espérance de vie a progressé de 21 ans depuis les années

Plus en détail

COUPONS GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP. www.cashlearning.

COUPONS GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP. www.cashlearning. COUPONS GUIDE PRATIQUE DES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES EN SITUATIONS D URGENCE THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE CE GUIDE : CONDITIONS PRÉALABLES... 2 DESCRIPTION

Plus en détail

COMMUNIQUER SUR LES TRANSFERTS MONÉTAIRES

COMMUNIQUER SUR LES TRANSFERTS MONÉTAIRES COMMUNIQUER SUR LES TRANSFERTS MONÉTAIRES GUIDE PRATIQUE DE SENSIBILISATION COMMUNAUTAIRE POUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERTS MONÉTAIRES THE CASH LEARNING PARTNERSHIP www.cashlearning.org AU SOMMAIRE DE

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l Afrique

Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l Afrique Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l Afrique Résumé analytique Messages de Donnons sa chance à chaque nouveau-né de l Afrique 1. Chaque année en Afrique subsaharienne, 1,6 millions de bébés meurent

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

Brand content : les écarts entre l offre et la demande

Brand content : les écarts entre l offre et la demande 2014 Edition Spéciale 4 Intelligence Applied Les consommateurs sont de plus en plus nombreux, dans le monde, à se montrer très friands de brand content, et la plupart des marques sont prêtes à satisfaire

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

mondiale ère Va voir les ressources crées pour t aider à marquer cette journée au Nouveau-Brunswick. JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FILLE

mondiale ère Va voir les ressources crées pour t aider à marquer cette journée au Nouveau-Brunswick. JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FILLE Journée Internationale de la fill e PREMIÈRE CÉLÉBRATION ANNUELLE Découvrez ce que les autres font Il faut voir nos ressources Pourquoi une Journee internationale de la fille Des idées pour célébrer le

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS

PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS PROMOUVOIR LA SANTÉ ET LES DROITS SEXUELS ET REPRODUCTIFS Positionnement en vue de la session spéciale des (22 septembre 2014) 2 1. FACE À UN AVENIR INCERTAIN, LES GOUVERNEMENTS DOIVENT SE REMOBILISER

Plus en détail

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS Août 2012 Tout d abord, un grand MERCI à tous ceux qui sont intervenus et qui ont fourni des efforts

Plus en détail

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire Les problèmes de politisation Comprendre l Indice de réponse humanitaire 2010 Les donateurs sont essentiels / Les donateurs jouent un rôle essentiel lorsqu il s agit de garantir que l aide parvienne aux

Plus en détail

PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE

PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE PLACE DE L ASSURANCE PRIVEE DANS LA MISE EN ŒUVRE D UNE ASSURANCE MALADIE DITE UNIVERSELLE 37 ème Assemblée Générale de la FANAF YAOUDE (CAMEROUN) 23-28 Février 1 ASSURANCE MALADIE 2 - Un des principaux

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

Critères à respecter impérativement

Critères à respecter impérativement Critères à respecter impérativement Les questions auxquelles chaque région est tenue de répondre figurent dans le formulaire de candidature. Les régions candidates devront remplir obligatoirement l ensemble

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

FORMER DES LEADERS EFFICACES POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES

FORMER DES LEADERS EFFICACES POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES OUTILS ET APPROCHES FORMER DES LEADERS EFFICACES POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES Des systèmes de santé plus solides. Un meilleur impact sur la santé. PHOTOS: SYLVIA VRIESENDORP (GAUCHE), AFGHANISTAN

Plus en détail

Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA)

Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA) Vue d ensemble de la prise en charge à base communautaire de la malnutrition aiguë (PCMA) 1 Module 1. Objectifs d apprentissage Discuter de la malnutrition aiguë et des mesures à prendre en réponse Identifier

Plus en détail

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire

D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Note Oxfam France juin 2010 D un G8 à l autre : suivi des engagements de l Aquila sur la sécurité alimentaire Analyse de l APD française au secteur agriculture et sécurité alimentaire La crise alimentaire

Plus en détail

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L Aide publique au développement (APD) désigne les dépenses publiques au bénéfice des pays en développement dont le but essentiel est de favoriser le développement économique

Plus en détail

Mutuelles communautaires. Une initiative d appui à la Couverture médicale de base

Mutuelles communautaires. Une initiative d appui à la Couverture médicale de base Mutuelles communautaires Une initiative d appui à la Couverture médicale de base La population rurale n a pas ou peu accès aux médicaments En choisissant d axer son développement sur la valorisation du

Plus en détail

Commencez tôt, commencez bien. Plan quinquennal du Manitoba pour le développement de la petite enfance

Commencez tôt, commencez bien. Plan quinquennal du Manitoba pour le développement de la petite enfance Commencez tôt, commencez bien Plan quinquennal du Manitoba pour le développement de la petite enfance Introduction Ici au Manitoba comme partout dans le monde, les experts sont unanimes : l avenir d un

Plus en détail

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION 1 LES OMD EN CHIFFRES Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION Faisant suite à la Déclaration du Millénaire, le bureau du PNUD en Haïti s est attelé à faire la promotion des Objectifs du Millénaire pour

Plus en détail

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie * Superficie 154530 Km2 * Population générale : 9 779 000 habitants * Taux de

Plus en détail

Protection en ligne des enfants

Protection en ligne des enfants Protection (( en ligne des enfants ( (( ( Protection en ligne des enfants 03 Ce qui se passe dans l univers en ligne De nouveaux horizons. L ordinateur est source d avantages incalculables pour les enfants

Plus en détail

Savon, toilettes et robinets LES BASES FONDAMENTALES POUR DES ENFANTS EN BONNE SANTE

Savon, toilettes et robinets LES BASES FONDAMENTALES POUR DES ENFANTS EN BONNE SANTE Savon, toilettes et robinets LES BASES FONDAMENTALES POUR DES ENFANTS EN BONNE SANTE L APPUI DE L UNICEF EN MATIERE D EAU, D HYGIÈNE et D ASSAINISSEMENT La mission de l UNICEF L UNICEF est chargé par l

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

pas de santé sans ressources humaines

pas de santé sans ressources humaines Résumé Une vérité universelle : pas de santé sans ressources humaines + alliance mondiale pour les personnels de santé Résumé Objectif Le présent rapport est destiné à éclairer les débats du troisième

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

droits des malades et fin de vie

droits des malades et fin de vie DOCUMENT à CONSERVER ET À EMPORTER si VOUS êtes HOSPITALISé droits des malades et fin de vie La loi Leonetti Le respect de la personne Le rôle de votre médecin L accès aux soins palliatifs Photo couverture

Plus en détail

Élection fédérale de 2015 Priorités pour les Premières Nations et le Canada. Élimine l écart

Élection fédérale de 2015 Priorités pour les Premières Nations et le Canada. Élimine l écart Élection fédérale de 2015 Priorités pour les Premières Nations et le Canada Élimine l écart L élection fédérale est l occasion de concrétiser les espoirs et les rêves d une vie meilleure. Pour ceux qui

Plus en détail

Infirmité motrice cérébrale FICHE D INFORMATION. Cette fiche fait partie du Guide de CBM sur la prévention de l infirmité motrice cérébrale

Infirmité motrice cérébrale FICHE D INFORMATION. Cette fiche fait partie du Guide de CBM sur la prévention de l infirmité motrice cérébrale Infirmité motrice cérébrale FICHE D INFORMATION Cette fiche fait partie du Guide de CBM sur la prévention de l infirmité motrice cérébrale April 2012 2 L infirmité motrice cérébrale: programme de prévention

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Garantir l accès aux soins de santé

Garantir l accès aux soins de santé 10 April 2011 Operational Guidance on Refugee Protection and Solutions in Urban Areas Ensuring Access to Health Care Garantir l accès aux soins de santé Directives opérationnelles en matière de protection

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola AMBASSADE DU JAPON Conakry, le 9 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola Le 9 mars 2015, Son Excellence Monsieur Naotsugu Nakano, Ambassadeur

Plus en détail

Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015]

Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015] Renforcement de la Nutrition (SUN) Stratégie du mouvement [2012-2015] Septembre 2012 Table des Matières SYNOPSIS... 1 A : VISION ET OBJECTIFS DU MOUVEMENT SUN... 2 B : APPROCHES STRATÉGIQUES ET OBJECTIFS...

Plus en détail

Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011

Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011 Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011 Initiatives montrant des bonnes pratiques ainsi que des pratiques efficaces dans l adoption d une approche fondée sur les droits

Plus en détail

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati

Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Projet de suivi et plaidoyer budgétaire des fonds alloués aux politiques de gratuité des soins de santé dans le cercle de Kati Termes de référence de l étude sur la mobilisation, la gestion et l impact

Plus en détail

EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES

EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge EVALUATION DE LA COMMUNICATION DES BÉNÉFICIAIRES Résumé Executif / Haiti / 2011 Avant-propos d Eduard Tschan, directeur de

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA Plan de présentation Introduction Etat des lieux du secteur Stratégies

Plus en détail