COALITION D ENTREPRISES SUD-AFRICAINES CONTRE LE HIV/SIDA (SABCOHA)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COALITION D ENTREPRISES SUD-AFRICAINES CONTRE LE HIV/SIDA (SABCOHA)"

Transcription

1 COALITION D ENTREPRISES SUD-AFRICAINES CONTRE LE HIV/SIDA (SABCOHA) Octobre 2005 Responsable du Programme: Brad Mears Tel : Site Web :

2 1 Analyse de la situation Coalition d Entreprises Sud-Africaines contre le HIV/SIDA (SABCOHA) Employés & Structure Profile des membres SABCOHA a été établie en 2000 par la Fondation Sud-Africaine. Les membres fondateurs étaient Eskom, SABC, Transnet, Unilever, Standard Bank et Old Mutual. L établissement de la coalition a été financée par les cotisations des membres fondateurs. 2 L organisation Comité composé des six membres fondateurs qui ont définis les objectifs à long terme de la Coalition Le comité fonctionne bien et fournit l expertise demandée. Le bureau de SABCOHA emploie actuellement cinq personnes dont un directeur, un chef de projet, une personne pour la saisie des données, un coordinateur et un assistant de direction. Le bureau prévoit d engager trois personnes supplémentaires dans les six prochains mois dont une à Johannesburg (chef de projet) et deux dans le nouveau bureau de Port Elizabeth (chef de projet et coordinateur). SABCOHA est enregistrée en tant qu entreprise de la Section 21 (entreprise à but non-lucratif). 3 Membres Type d adhésion Critère* (nombre d employés) Cotisation (Rand per annum) Nombre de membres Petit <250 1,000 9 Moyen ,000 3 Grand >501 50, (16 multinationales) Total 50 * Les entreprises gouvernementales ne peuvent pas devenir membre Remarques: Comité Bureau SABCOHA

3 Coalition d Entreprises Sud-Africaines contre le HIV/SIDA (SABCOHA) SABCOHA compte actuellement 43 membres, dont une dizaine qui ont rejoint la coalition dans le courant des 18 derniers mois 30 des ces membres sont basés dans la région de Johannesburg SABCOHA aimerait compter 70 membres d ici Des pour-parlers suivent actuellement leur cours avec 19 entreprises quant à leur adhésion Parmi les 43 membres, une quinzaine sont fortement engagés dans les activités de la coalition, une dizaine moyennement engagés et 18 faiblement engagé (paient uniquement les cotisations) Eskom, Standard Bank, Daimler Chrysler et VW sont les membres les plus importants et les plus actifs au sein de la coalition. Unilever et MX Health sont aussi des membres importants bien que moins engagés dans la activités de SABCOHA. 4 Activités de la Coalition & Engagement des Membres Activités Fournir des informations o Site internet le site internet de SABCOHA contient les dernières informations sur les programmes contre le HIV/SIDA en milieu de travail, des conseils sur les politiques de lutte, etc. o Bulletins mensuels avec dernières informations et études de cas. Organiser des activités communautaires o Petits-déjeuners mensuels ouverts aux non-membres avec présentations sur un sujet spécifique (par exemple l étude de cas d une entreprise). En place depuis avril 2005, ces réunions attirent en général entre 20 et 30 personnes. o Cérémonie annuelle pour récompenser les entreprises d Afrique du Sud. Rechercher/fournir des services SABCOHA soutiendra ses membres en agissant comme fournisseur de services pour les projets sur le VIH/SIDA dans les cas où les limites intellectuelles sont poussées à bout et que de nouvelles méthodologies sont à créer. Par exemple : o Projets régionaux, e.g. Eastern Cape Project o Projets industriels, e.g. contrat avec les compagnies de nettoyage/distribution de préservatifs o Projet de chaîne d approvisionnement d Eskom Développement de produits, e.g. outils de travail spécifiques déstinés aux PMEs Représentation du secteur privé au Conseil National du SIDA Le rôle principal de la Coalition, et le plus précieux service qu elle puisse rendre à ses membres, est de leur fournir des informations. Actuellement, le site internet de la Coalition en est la meilleure source mais les récents bulletins mensuels ont été accueillis avec beaucoup d enthousiasme. Gouvernement Incitation à créer un environnement législatif et politique plus favorable, meilleure distribution des soins et des services de santé en collaboration avec le gouvernement Collaboration avec le gouvernement sur certains projets, e.g. Eastern Cape, contrats de nettoyage et distribution de préservatifs. Interne Recrutement de nouveaux membres Développement de partenariats stratégiques

4 Coalition d Entreprises Sud-Africaines contre le HIV/SIDA (SABCOHA) Maladies ciblées Comité directeur (plus quatre groupes de travail) avec cinq ou six membres (dont quelques recoupements) SABCOHA rédige aussi l éditorial pour le mensuel Leadership & HIV/AIDS. Actuellement SABCOHA se concentre sur le VIH/SIDA. Dans les cinq à dix prochaines années cependant cette cible pourrait s étendre à la santé en général. La Tuberculose est l étape suivante la plus probable, bien que tout changement doit être approuvé par les membres. Les grandes entreprises en Afrique du Sud ne sont pas tellement touchées par la Malaria, qui à tendance à touché en premier lieu les plantations de thé ainsi que les secteurs forestiers et du tourisme plutôt que les secteurs miniers, industriels, etc. 5 Partenaires Profile Organisation Relation DFID (agence de coopération anglaise) Financement, Assistance technique UNAIDS Financement, USAID Financement Banque Mondiale World Economic Forum, Fournisseur de services HEARD Université de Boston & Witz BUSA AICC Chambre de Commerce International Executive Services Core (IESC) Gauteng AIDS council GAC Eastern Cape AIDS Council Eastern Cape Development Corp GBC ILO SANAC Département National pour la Santé Lobbying, Partenaire 15 autres Coalitions Africaines Partenaire de la PABC PABC Les deux relations les plus importantes sont avec: DFID Financement et assistance technique (Futures Group [indépendant] contrôle la relation). L assistance technique consiste entre autre à établir un projet de financement à moyen terme Membres SABCOHA soutien fortement la Coalition d Entreprises PanAfricaine (PABC). Elle en assure actuellement la présidence et a rédigé le projet détaillant les activités de la PABC.

5 6 Ressources Coalition d Entreprises Sud-Africaines contre le HIV/SIDA (SABCOHA) La vision de SABCOHA Difficultés et contraintes SABCOHA a besoin de fonds, autres que les cotisations de ses membres, pour couvrir ses frais de fonctionnement. Cette somme a été fournie par les concessions suivantes: 11M Rand sur cinq ans jusqu en 2008 (DFID). La moitié de cette somme a déjà été utilisée. 1.6M Rand sur une année de USAID. 7 Résultats positifs (histoires à succès) Collaboration avec le gouvernement: SABCOHA a développé avec succès des partenariats en relation étroite avec le gouvernement au niveau régional et national. La relation avec la province de Gauteng est particulièrement forte, ayant réussi à mobiliser la population autour du HIV/SIDA et de la communication de masse. Projet de contrat de nettoyage: Lancé en août 2005, ce projet a établi des programmes HIV/SIDA en milieu de travail qui n auraient pas été possibles dans ce secteur sans le soutien de SABCOHA. Il a établi de nouvelles normes méthodologiques et a eu un effet boule de neige auprès d autres industries. En conséquence, trois autres secteurs industriels sont actuellement en train de ratifier des contrats avec SABCOHA pour la mise en place de tels programmes dans leurs entreprises. Ces secteurs sont l hospitalité (ACSA), l éducation tertiaire (Institute of Education in Durban), et les services du jeu (Suncoast casinos). Développement de micro-enterprise BizAids: Lancé en 2004, ce projet pilote vise à renforcer les micro-entreprises face aux effets du HIV/SIDA. Le programme facilite l accès à la formation des chefs d entreprise pour leur apprendre à faire face aux risques et planifier au mieux les perturbations majeurs de leurs opérations. L objectif était de former dix formateurs et une centaine d entreprises dans ce domaine mais à l issue du programme un total de 22 formateurs et 330 chefs d entreprises avaient été formés. 8 Perspectives d avenir Doubler le nombre de membres pour atteindre 80 en 2010 Continuer à repousser les limites de la mise en place et de la recherche de directives contre le HIV/SIDA dans le secteur privé Mobiliser le secteur privé contre le HIV/SIDA Développer des relations de travail basées sur la coopération (PPPs). Autonomie financière durable (pas de fonds prévus après 2008) Gestion de la demande par rapport à la capacité. La Coalition ne pourra pas fournir tous les services que les membres réclament (gestion de projets comme Eskom). Jusqu à présent aucune demande n a du être refusée mais cela doit être envisagé

6 Coalition d Entreprises Sud-Africaines contre le HIV/SIDA (SABCOHA) nécessaire Activation des PMMEs Rester focalisé: ne pas devenir une «sur-chambre de commerce» La plus grande faiblesse de SABCOHA est le manque de personnel. Tous les employés travaillent actuellement au maximum de leur capacité et la demande de la part des membres est supérieure à ce que la Coalition n arrive à gérer. De ce fait, la Coalition cherche à embaucher trois nouveaux employés (voire ci-dessus) Les qualifications majeures qu il manque actuellement au sein de la Coalition sont la gestion de projets et la recherche de fonds, et SABCOHA aurait besoin de soutien dans ce domaine. DFID fournit une assistance technique, principalement liée au budget, à travers un service indépendant appelé Frontiers. requis de la part des organisations internationales: développement de la stratégie de la Coalition et identification de priorités, suivi et évaluation, établissement de limites soutien technique, en particulier en relation avec le développement des ressources humaines (politiques internes, etc.) suivi et évaluation financement budget soutien moral

COALITION DES ENTREPRISES DE CÔTE D IVOIRE CONTRE LE VIH/SIDA (CECI)

COALITION DES ENTREPRISES DE CÔTE D IVOIRE CONTRE LE VIH/SIDA (CECI) COALITION DES ENTREPRISES DE CÔTE D IVOIRE CONTRE LE VIH/SIDA (CECI) Juli 2006 Responsable du Programme: Zadi Kessé E-mail: ebonny@cie.ci Tel : à confirmer Site Web : à confirmer 1 Analyse de la situation

Plus en détail

Services de travail temporaire

Services de travail temporaire Chapitre 4 Section 4.14 Ministère des Services gouvernementaux Services de travail temporaire Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.14 du Rapport annuel 2005 Chapitre 4 Section

Plus en détail

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA)

PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES MINISTRES DE L EDUCATION DE L UNION AFRICAINE (COMEDAF IV+) 11-13 MAI 2011 NAIROBI (KENYA) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone: 251 11 5517700 Fax: 251 11 5 517844 website: www.africa-union.org DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE LA

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

VACANCY ANNOUNCEMENT: ADMINISTRATEUR DE PROGRAMME (EVAL-HEALTH)- NO.VA/NPCA/11/23

VACANCY ANNOUNCEMENT: ADMINISTRATEUR DE PROGRAMME (EVAL-HEALTH)- NO.VA/NPCA/11/23 www.nepad.org info@nepad.org Tel: +27 (0) 11 256 3600 Fax: +27 (0) 11 206 3762 P.O. Box 1234 Halfway House 1685 Midrand, Johannesburg South Africa VACANCY ANNOUNCEMENT: ADMINISTRATEUR DE PROGRAMME (EVAL-HEALTH)-

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face

Défis auxquels les gestionnaires de chaîne logistique de santé publique doivent faire face La professionnalisation des gestionnaires de chaîne logistique de santé publique pour de meilleurs résultats en matière de santé Livre blanc n 1 Coalition pour les Produits de Santé de la Procréation Défis

Plus en détail

Adaptation de l organigramme à des clubs de diverses importances. Avantages de l organigramme modèle. Clubs à effectif limité

Adaptation de l organigramme à des clubs de diverses importances. Avantages de l organigramme modèle. Clubs à effectif limité 1 Organisation d un club Organigramme du club Description des fonctions des officiers et autres responsables désignés Activités des comités du club Méthode de travail des comités Rapports des comités Une

Plus en détail

Sommet Mondial sur la Société de l Information

Sommet Mondial sur la Société de l Information Sommet Mondial sur la Société de l Information Du plan d action aux résultats concrets pour une société des savoirs partagés Viola Krebs, Point de contact Famille des Volontaires du SMSI Directrice, ICVolontaires

Plus en détail

ANNEXE 3. Période 2011-2015

ANNEXE 3. Période 2011-2015 ANNEXE 3 GUIDE DE MOBILISATION DES RESSOURCES POUR LA MISE EN OEUVRE DU PLAN OPERATIONEL DE LUTTE CONTRE LE VIH ET LE SIDA EN MILIEU DE TRAVAIL Période 2011-2015 BUJUMBURA, 19 Mai 2011 2 Sommaire 0. Introduction.3

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE

LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE octobre 2013 LE CREDIT D IMPOT RECHERCHE Les entreprises éligibles à ce crédit sont celles qui sont imposées selon un régime de bénéfice réel et qui exercent une activité industrielle, commerciale ou agricole.

Plus en détail

PROFIL DE L ENTREPRISE

PROFIL DE L ENTREPRISE PROFIL DE L ENTREPRISE ACT EST UN CABINET DE CONSEIL ET DE FACILITATION À VOCATION PANAFRICAINE Créé en avril 2012, le cabinet ACT est implanté à Dakar, au Sénégal. ACT a composé une équipe d experts confirmés

Plus en détail

METRO D ALGER : LIGNE 1

METRO D ALGER : LIGNE 1 INAUGURATION DE LA PREMIERE LIGNE DU METRO D ALGER Dossier de presse 31 octobre 2011 Sommaire 1/ RATP Dev met en service, via sa filiale RATP El Djazaïr, la première ligne du métro d Alger. 2/ Présentation

Plus en détail

Observation indépendante de la mise en application de la loi forestière et de la gouvernance (OI-FLEG) en appui aux APV FLEGT dans le bassin du Congo

Observation indépendante de la mise en application de la loi forestière et de la gouvernance (OI-FLEG) en appui aux APV FLEGT dans le bassin du Congo Observation indépendante de la mise en application de la loi forestière et de la gouvernance (OI-FLEG) en appui aux APV FLEGT dans le bassin du Congo Note de synthèse, Décembre 2010 - Août 2011 Mise en

Plus en détail

PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET

PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET ID Projet : P106982 IDA H589 ZR TF010744 Pour le recrutement d un Consultant International

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains

Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains «Pour un nouvel élan du mouvement altermondialiste ouest africain.» Lieu : Ouagadougou Date : du 15

Plus en détail

L action contre le SIDA sur le lieu de travail

L action contre le SIDA sur le lieu de travail L action contre le SIDA sur le lieu de travail Région Afrique Une crise humanitaire et une entrave au développement L Afrique subsaharienne compte un peu plus de 10% de la population mondiale, mais abrite

Plus en détail

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD

AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AGENCE DE PLANIFICATION ET DE COORDINATION DU NEPAD AVIS DE RECRUTEMENT: CHEF DE BUREAU RÉGIONAL, RÉSEAU AFRICAIN D EXPERTISE EN BIOSÉCURITÉ (ABNE) NO.VA/NPCA/22 L Union Africaine (UA), créée en tant qu

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda

Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Note sur l extension de la couverture d assurance maladie au Rwanda Alexandra Panis, BIT / STEP. Kigali, Janvier 2008 1) Contexte historique des mutuelles de santé au Rwanda En 1999, le gouvernement rwandais

Plus en détail

Examen de l accréditation des organisations non gouvernementales dotées du statut d observateur auprès de la Conférence des Parties à la

Examen de l accréditation des organisations non gouvernementales dotées du statut d observateur auprès de la Conférence des Parties à la Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Quatrième session Punta del Este (Uruguay), 15-20 novembre 2010 Point 7.4 de l ordre du jour provisoire FCTC/COP/4/22 Rev.1

Plus en détail

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013 CONVENTION DE LA HAYE DU 25 OCTOBRE 1980 SUR LES ASPECTS CIVILS DE L ENLÈVEMENT INTERNATIONAL D ENFANTS Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse

Plus en détail

Reseaux d Action Globaux (RAG)

Reseaux d Action Globaux (RAG) Reseaux d Action Globaux (RAG) créons notre avenir ensemble! Steve Waddell - PhD, MBA Principal NetworkingAction Boston, MA, USA swaddell@networkingaction.net Plusieurs dizaines de RAGs et de plus en plus

Plus en détail

Que signifie être membre du Programme de l OMS pour la pharmacovigilance internationale

Que signifie être membre du Programme de l OMS pour la pharmacovigilance internationale Que signifie être membre du Programme de l OMS pour la pharmacovigilance internationale Historique Le Programme de l OMS pour la pharmacovigilance internationale a été mis sur pied en 1968 suite au désastre

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

UNAIDS/PCB(30)/12.9 25 avril 2012. 30 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 5-7 juin 2012

UNAIDS/PCB(30)/12.9 25 avril 2012. 30 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 5-7 juin 2012 UNAIDS/PCB(30)/12.9 25 avril 2012 30 ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Genève, Suisse 5-7 juin 2012 Mise à jour sur les indicateurs, le suivi et l évaluation du Cadre unifié

Plus en détail

LES PAYS EN TRANSITION

LES PAYS EN TRANSITION CENTRE DE RECHERCHES POUR LE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL RECHERCHE POUR LE DÉVELOPPEMENT DANS LES PAYS EN TRANSITION >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> CRDI : Peter Bennett Récemment, le CRDI a examiné pourquoi et

Plus en détail

Appels à Investissement:

Appels à Investissement: Africa Label Group S.A Faire mieux. Donner plus. Appels à Investissement: ALG Academy (E-learning): $ 150,000 ImaginAfrica (Solutions TIC): $ 50, 000 Investir dans un groupe en pleine expansion. Des secteurs

Plus en détail

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL

CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL C-WP/Simulation 5/12/14 CONSEIL SIMULATION SPÉCIALE DU CONSEIL DÉFIS RELATIFS AUX PRÉVISIONS DE PÉNURIE DE PERSONNEL AÉRONAUTIQUE QUALIFIÉ

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities REPUBLIC OF SOUTH AFRICA Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities Topic 9: The Use of Compulsory Licenses Durban, South Africa

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR. Approuvé par l Assemblée Générale du 7 Décembre 2010 TITRE 2 - FORMATION ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE

RÉGLEMENT INTÉRIEUR. Approuvé par l Assemblée Générale du 7 Décembre 2010 TITRE 2 - FORMATION ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE RÉGLEMENT INTÉRIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 7 Décembre 2010 TITRE 1 - PRÉAMBULE ARTICLE 1 OBJET DU RÉGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur, établi en vertu de l article 1 des statuts,

Plus en détail

Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce, accès aux médicaments et droits humains Maroc

Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce, accès aux médicaments et droits humains Maroc Aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce, accès aux médicaments et droits humains Maroc Résumé Avril 2006 1. Le Maroc a pris des mesures ambitieuses pour améliorer l accès

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1

REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 REGLEMENT DU CAUCUS DES FEMMES PARLEMENTAIRES DE CÔTE D IVOIRE 1 DECLARATION Nous, femmes parlementaires de Côte d Ivoire, Conscientes de notre rôle de représentantes des femmes et des hommes ivoiriens,

Plus en détail

Catalogue d activités de formation 2014. Programme des activités pour les employeurs du CIF-OIT

Catalogue d activités de formation 2014. Programme des activités pour les employeurs du CIF-OIT Catalogue d activités de formation 2014 Programme des activités pour les employeurs du CIF-OIT 2014 Catalogue d activités de formation INTRODUCTION Les organisations d employeurs et associations professionnelles

Plus en détail

Bien préparer la mise en place du nouveau modèle de financement

Bien préparer la mise en place du nouveau modèle de financement Bien préparer la mise en place du nouveau modèle Juillet 2013 Cette présentation générale a été élaborée à l intention des pays et des autres parties prenantes, aux fins de leur indiquer les principaux

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi

Plus en détail

Déclaration du Capital naturel

Déclaration du Capital naturel Déclaration du Capital naturel Une déclaration du secteur financier démontrant notre engagement au sommet de Rio +20 pour tendre vers l intégration des considérations liées au capital naturel dans les

Plus en détail

Statuts du Collectif des Plateformes d Affiliation

Statuts du Collectif des Plateformes d Affiliation I - BUT ET COMPOSITION Art. 1 : DENOMINATION Il est fondé un syndicat régi par les présents statuts, sous la dénomination de : Collectif des Plateformes d Affiliation (CPA). Art. 2 : OBJET Ce syndicat

Plus en détail

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE

Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU ETINCELLE RESEAU ETINCELLE Aidons les jeunes à devenir entrepreneur de leur vie! RESEAU 1 1. Le Constat En France chaque année, 230.000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme ni qualification Le taux de chômage des actifs

Plus en détail

Le financement de l apprentissage informel

Le financement de l apprentissage informel Études de cas Financial arrangements in informal apprenticeships: Determinants and effects. Findings from urban Ghana, Working Paper n o 49, ILO, 2007. Financement de l apprentissage informel : zoom sur

Plus en détail

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 INITIATIVE INTERNATIONALE D ISTANBUL SUR LE VIEILLISSEMENT DOCUMENT DE REFERENCE Au cours de la dernière

Plus en détail

Développement de la microassurance au Vietnam : quelques expériences intéressantes. Grégoire Chauvière Le Drian Adjoint au directeur ADETEF Vietnam

Développement de la microassurance au Vietnam : quelques expériences intéressantes. Grégoire Chauvière Le Drian Adjoint au directeur ADETEF Vietnam Développement de la microassurance au Vietnam : quelques expériences intéressantes Grégoire Chauvière Le Drian Adjoint au directeur ADETEF Vietnam Atelier du Forum économique et financier Hanoï, 10 et

Plus en détail

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle»

Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario et Règlement «Normes d accessibilité pour les services à la clientèle» Ontario East Municipal Conference, le 16 septembre 2009

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

Donnez une impulsion à votre carrière

Donnez une impulsion à votre carrière Donnez une impulsion à votre carrière Devenir le 1 er cabinet de conseil indépendant en France Un métier de conseil en management & IT Solucom, un cabinet coté sur NYSE Euronext environ 1 200 collaborateurs

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Subventions FM concernées Appui au démarrage des activités de distribution

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

FINANCEMENT DE MSM INITIATIVE COMMUNITY AWARDS DIRECTIVES ET INSTRUCTIONS DE CANDIDATURE

FINANCEMENT DE MSM INITIATIVE COMMUNITY AWARDS DIRECTIVES ET INSTRUCTIONS DE CANDIDATURE FINANCEMENT DE MSM INITIATIVE COMMUNITY AWARDS DIRECTIVES ET INSTRUCTIONS DE CANDIDATURE amfar, la Fondation pour la recherche contre le SIDA, a le plaisir d'annoncer la disponibilité de financements sous

Plus en détail

FACULTE DE DROIT. 1. Premier Graduat I. CYCLE DE GRADUAT. 2. Deuxième Graduat

FACULTE DE DROIT. 1. Premier Graduat I. CYCLE DE GRADUAT. 2. Deuxième Graduat FACULTE DE DROIT I. CYCLE DE GRADUAT 1. Premier Graduat 1. l éducation à la citoyenneté 30 30 2. l anglais 30 15 45 3. l introduction générale à l étude du droit (droit privé 60 30 90 et droit public 4.

Plus en détail

Informations générales

Informations générales PHARMACEUTICAL INSPECTION CONVENTION PHARMACEUTICAL INSPECTION CO-OPERATION SCHEME Informations générales PS/INF 71/2012 26 septembre 2012 Le schéma de coopération dans le domaine de l inspection pharmaceutique

Plus en détail

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka

Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Table ronde ReMed «Améliorer l acc accès aux soins des Femmes et des Enfants» Paris, 4 novembre 2011 Appui de l OMS aux pays dans le cadre de la Déclaration de Muskoka Jean-Marie Trapsida Coordonnateur,

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

Acronymes. Introduction

Acronymes. Introduction Société civile et observation indépendante de la mise en application de la loi forestière et de la gouvernance (OI-FLEG) en République du Congo : progrès, leçons tirées et ouverture sur l avenir Juin 2009

Plus en détail

DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA. Par Dr Colette LOSSO. PF Advisor PROSANI

DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA. Par Dr Colette LOSSO. PF Advisor PROSANI DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA Par Dr Colette LOSSO PF Advisor PROSANI 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1. LE PROJET PROSANI ET LES DOMAINES

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

SERVICE AU NOUVEL ARRIVANT S.N.A.

SERVICE AU NOUVEL ARRIVANT S.N.A. Union Nationale des Accueils des Villes Françaises Site Internet : http://www.avf.asso.fr SERVICE AU NOUVEL ARRIVANT S.N.A. SOMMAIRE Page Définitions propres aux AVF 2 et 3 Le SNA. 4 et 5 Organigramme.

Plus en détail

PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES

PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES PROGRAMME D ÉLABORATION D UN BUSINESS PLAN POUR DES SYSTÈMES DE SANTÉ PLUS SOLIDES Des systèmes de santé plus solides. Un meilleur impact sur la santé. EN PARTENARIAT AVEC LES ORGANISATIONS LOCALES Depuis

Plus en détail

LAURIERS DE LA PME 2014

LAURIERS DE LA PME 2014 LAURIERS DE LA PME 2014 Catégorie : ENTREPRISE DE TRANSFORMATION Critères d évaluation PERFORMANCE ÉCONOMIQUE - 70% 1. Santé et performance financière (X points/15) Historique et croissance Planification

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF)

Charte constitutive de la. Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Charte constitutive de la Plateforme internationale des réseaux jeunesse francophones (PIRJEF) Le 26 novembre 2014 PREAMBULE - Considérant l ampleur et la place prépondérante qu occupent les jeunes dans

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle

Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle INSTITUT DE RECHERCHE EN PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE HENRI-DESBOIS Octobre 2005 Les chefs d entreprises de PME-PMI face à la propriété industrielle Dans un contexte de mondialisation, face à une compétitivité

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire

Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire Association des centres de santé de l Ontario Bureau de la direction des projets

Plus en détail

L expert-conseil en action

L expert-conseil en action L expert-conseil en action c est Un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes créé par Maurice Soued et Ketty Soued il y a plus de 20 ans. Une vingtaine de collaborateurs expérimentés

Plus en détail

Une approche selon la réduction des méfaits pour les utilisateurs de drogues injectables (UDI) Position adoptée en janvier 2005

Une approche selon la réduction des méfaits pour les utilisateurs de drogues injectables (UDI) Position adoptée en janvier 2005 1 Le partenariat des organismes communautaires du Nouveau-Brunswick liés au sida ÉNONCÉ DE POSITION Une approche selon la réduction des méfaits pour les utilisateurs de drogues injectables (UDI) Position

Plus en détail

RÉSUMÉ. Nom du cabinet : Websters Legal Consulting (Pty) Ltd. Bureau de Johannesburg www.websterslegal.com. Philip Webster

RÉSUMÉ. Nom du cabinet : Websters Legal Consulting (Pty) Ltd. Bureau de Johannesburg www.websterslegal.com. Philip Webster RÉSUMÉ Nom du cabinet : Websters Legal Consulting (Pty) Ltd. Bureau de Johannesburg www.websterslegal.com Nom du professionnel : Profession : Qualité : Philip Webster Avocat Procureur, Cour suprême d Angleterre

Plus en détail

La politique environnementale de Computershare

La politique environnementale de Computershare La politique environnementale de Computershare Computershare est un chef de file mondial en matière de transfert de titres, de régimes d employés à base d actions, de sollicitation de procurations et d

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs A. PAGE DE COUVERTURE RAPPORT ANNUEL 2009 NOM, ADRESSE ET CONTACT SIDA KA TAA, BP 533 BOBO- DIOULASSO 01 Téléphone : 20 97-74-75 E-mail : sidakataa@hotmail.com sidakataa@yahoo.fr TITRE DU PROJET NUMERO

Plus en détail

CHARTE EGALITE HOMME FEMME

CHARTE EGALITE HOMME FEMME CHARTE EGALITE HOMME FEMME Information : Afin de limiter les effets liés à l éloignement prolongé de la vie de l Entreprise et faciliter le retour dans son activité professionnelle, Whirlpool s engage

Plus en détail

Evelina NASONOVA. Introduction :

Evelina NASONOVA. Introduction : MEMOIRE SCHEMA DIRECTEUR DEVELOPPEMENT DURABLE POUR UNE USINE RENAULT DANS LE MONDE SOUTENU LE 21 NOVEMBRE 2006 A L ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSEES Evelina NASONOVA Ce travail a été réalisé au sein

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N S 53/DMP/2012 POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET DE COMMUNICATION POUR LE PEJEDEC

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N S 53/DMP/2012 POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET DE COMMUNICATION POUR LE PEJEDEC REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail MINISTERE D ETAT, MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SOLIDARITE PROJET EMPLOI JEUNE ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES (PEJEDEC) Financement

Plus en détail

Note de Synthèse réalisée par Madame Firouse BOUDJELLA, Consultante mobilité internationale et recrutement (contact@fboconseils.

Note de Synthèse réalisée par Madame Firouse BOUDJELLA, Consultante mobilité internationale et recrutement (contact@fboconseils. Mobilité internationale : détachement et expatriation Note de Synthèse réalisée par Madame Firouse BOUDJELLA, Consultante mobilité internationale et recrutement (contact@fboconseils.com) Avec le concours

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

Termes de Référence. Dans le cadre du mandat général, le Consultant devra réaliser les tâches qui suivent :

Termes de Référence. Dans le cadre du mandat général, le Consultant devra réaliser les tâches qui suivent : Termes de Référence La République Démocratique Congo (RDC) est engagée dans un processus de préparation au futur dispositif international de Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation

Plus en détail

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf. CED E AO Co mmunaut é Éco no miq u e d es Ét ats d Af r iqu e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econom ic Co mmunit y of W est Af r

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

Services professionnels Stratégie nationale d approvisionnement

Services professionnels Stratégie nationale d approvisionnement Services professionnels Stratégie nationale d approvisionnement Exposé présenté au Journée de perfectionnement professionnel sur l'approvisionnement de l'igf Vincent Robitaille, M.B.A Directeur principal

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international H AAUUTTEESS EETTUUDEESS COMMEERRCCIIAALLEESS RRUUEE LLOUUVVRREEXX 144 44000000 LL II EEGEE Travail effectué par Gérald Bedocchi 2 er Année Licence sciences commerciales Option Management international

Plus en détail

1 Comment organiser son année civile du point de vue social/rh?

1 Comment organiser son année civile du point de vue social/rh? 1 Comment organiser son année civile du point de vue social/rh? «Le social et la RH, vont encore me compliquer la vie» «On ne sait jamais ce qui va nous tomber dessus, il y a toujours quelque chose que

Plus en détail

Le Centre MENA pour la Compétitivité

Le Centre MENA pour la Compétitivité Le Centre MENA pour la Compétitivité Programme MENA-OCDE pour l Investissement 31 mars 2010, Tunis Division Développement du Secteur Privé Agenda 1. Aperçu et objectifs 2. Activités et programme de travail

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2001 PFA

Conseil d administration Genève, mars 2001 PFA BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.280/PFA/2 280 e session Conseil d administration Genève, mars 2001 Commission du programme, du budget et de l'administration PFA DEUXIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR Suite

Plus en détail

STATUTS - Association loi 1901 -

STATUTS - Association loi 1901 - STATUTS - Association loi 1901 - ARTICLE 1 : CONSTITUTION Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant

Plus en détail

Information sur l Assurance MOTO

Information sur l Assurance MOTO group Information sur l Assurance MOTO Avec AssurOne Group, l assurance Moto devient simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour rouler en toute

Plus en détail

Guide de l importation et de l exportation 2011

Guide de l importation et de l exportation 2011 Guide de l importation et de l exportation 2011 Ministry of Jobs, Tourism and Innovation Guide sur l importation et l exportation 2011 GUIDE DE L IMPORTATION ET DE L EXPORTATION COLOMBIE-BRITANNIQUE Import/Export

Plus en détail