De nombreux locaux de bâtiments tertiaires sont utilisés à la fois de manière intermittente et par des nombres de personnes très variables.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De nombreux locaux de bâtiments tertiaires sont utilisés à la fois de manière intermittente et par des nombres de personnes très variables."

Transcription

1 1 FICHE OX «GESTION DE L AIR PERFORMANTE DANS LES LOCAUX A USAGE INTERMITTENT (NEUF OU EXISTANT) PAR AUTOMATISATION DES DEBITS EN FONCTION DE LA PRESENCE OU DU TAUX DE CO 2» 1/ Contexte et Enjeux De nombreux locaux de bâtiments tertiaires sont utilisés à la fois de manière intermittente et par des nombres de personnes très variables. C est par exemple le cas des salles de réunions, salles de spectacle, gymnases,... La présence possible d un grand nombre de personnes impose de dimensionner le système de ventilation en conséquence, c est-à-dire pour pouvoir extraire (et introduire) un débit important correspondant au minimum hygiénique réglementaire [1], [2]. Par ailleurs, lorsque ces locaux sont occupés par un petit nombre de personnes il peut être particulièrement intéressant pour limiter les consommations d énergie (pour le chauffage, la climatisation ainsi que les consommations des ventilateurs), de diminuer le débit de ventilation afin de l adapter au mieux au nombre d occupants. Une étude récente du CETIAT a montré que des salles de réunions d un bâtiment de bureaux pouvaient être occupées seulement 10 % du temps et que pendant ce temps d occupation, on pouvait facilement économiser 50% de l énergie du chauffage et des ventilateurs par une modulation du débit en fonction de l occupation [3]. La nouvelle réglementation thermique RT2000 [4] tient compte des possibilités de modulation des systèmes de ventilation, suivant deux options en secteur non résidentiel : - dispositif de détection d utilisation du local ; - dispositif de comptage d occupants ou sondes de CO2. - Dans le premier cas le débit de ventilation utilisé pour le calcul des déperditions est diminué de 10% ; dans le deuxième cas il est diminué de 20% [5]. 2/ Objectifs et Bâtiments concernés Les bâtiments concernés sont tous les bâtiments ou parties de bâtiments, neufs ou existants), occupés à la fois de façon intermittente (ex. deux fois deux heures dans la journée) et/ou par un nombre variable de personnes (ex. taux d occupation variant de 1 à 5) : - salles de réunions, - salles de conférences,

2 2 - salles de spectacles, - salles des fêtes, - etc L objectif est d adapter les débits de ventilation extraits et introduits (ou insufflés) le mieux possible en fonction du nombre d occupants. Ainsi, à titre d exemple, une salle de réunion pouvant accueillir 50 personnes nécessitera la mise en œuvre de 1500 m 3 /h (sans interdiction de fumer). Lorsque cette salle n est occupée que par 10 personnes, seul un débit de 300 m 3 /h est nécessaire. Entre 300 et 1500 m 3 /h, il faut pouvoir moduler. 3/ Solutions techniques Dans le cas d un bâtiment existant ou partie de bâtiment existant, il faut équiper le système de ventilation d une modulation débit. La modulation pourra se faire en fonction de la présence (des détecteurs de présence existent, qui réagissent par exemple aux mouvements ou aux nombre d occupants) ou en fonction du taux de CO2. Des capteurs dits de «qualité d air» existent aussi (en fonction des taux de COV Composés Organiques Volatils) [8] ; ils sont plutôt utilisés dans les locaux avec fumeurs. La réaction du capteur est ensuite transmise soit au niveau du terminal (bouche, registre) dont la section de passage de l air est modifiée, soit au niveau du ventilateur en modifiant sa vitesse de rotation. Dans le cas d un bâtiment neuf ou partie de bâtiment neuve, le système de ventilation est à concevoir. Si l utilisation prévue du local est très intermittente et si le traitement d air (humidité, température) n est pas nécessaire (ex. uniquement du chauffage), on installera préférentiellement un système simple extraction, avec entrées d air. Parfois, un réseau d extraction ne s impose pas, l extraction pouvant se faire en toiture par des systèmes basse pression. Le double flux, avec ou sans traitement d air, doit être réservé aux installations de taille importante (plusieurs milliers de m 3 /h en débit nominal) ou bien celles où le facteur «nombre variable d occupants» est prépondérant (ex. salles occupées la majeure partie de la journée, mais avec un nombre très variable d occupants). NB : Etant donné les variations possibles du débit, il faudra veiller particulièrement au maintien d une bonne diffusion d air (notamment un bon balayage du local, en chaud comme en froid) dans tous les cas [9]. Le guide [6] donne des éléments de conception des systèmes de modulation de débits ; des exemples de réactions de capteurs ; des principes de systèmes de modulation et des recommandations de mise en œuvre et de maintenance. L Annexe Technique 1 reprend un tableau de ce guide, montrant des critères de choix de modulation en fonction du type de local.

3 3 L Annexe Technique 2 donne une liste (non exhaustive) de fabricants français de système ou composants de ventilation avec modulation de débit. 4/ Critères de sélection des opérations Aucune restriction n est imposée quant à la taille des bâtiments, neufs ou existants du secteur tertiaire. Dans le neuf, le maître d ouvrage devra présenter un calcul du coefficient C réglementaire amélioré d au moins 5% par rapport à la référence. Dans l existant, si un réseau de ventilation est présent, le maître d ouvrage devra vérifier et améliorer si nécessaire l étanchéité de ce réseau. Un effort doit aussi être porté sur l amélioration de l étanchéité de l enveloppe du bâtiment. Les opérations seront décrites en détail au niveau de la solution choisie avec : - description du matériel : dimensionnement, type de capteur, type d action modulante (sur les bouches ou sur le ventilateur), - coût total de la solution (matériel et main-d œuvre). L ADEME calculera l aide apportée, sur la base du coût total de la solution, et en fonction du résultat obtenu (cf. 5). 5/ Indicateurs d évaluation et de suivi La mesure de températures, humidité, taux de CO2, est possible en continu, sur une période relativement longue (ex. quelques semaines ou quelques mois), sur l air extrait et sur l air insufflé (quand c est le cas) ainsi que sur l air extérieur. Un comptage d énergie sera installé pour mesurer l énergie absorbée par le(s) ventilateur(s) et le(s) variateur(s) éventuel(s). L occupation du local sera notée sur un cahier de suivi, avec indication du type d activité et d occupant (adulte ou enfant). Des évaluations de gains énergétiques obtenus seront effectués à partir de tous les paramètres enregistrés, par comparaison à un système de ventilation sans modulation du débit. 6/ Références bibliographiques [1] «Règlement Sanitaire Départemental Type» - Circulaire du 9 août 1978 relative à la révision du RSDT, J.O. du 13/09/78 [2] Code du Travail - Décrets n et n du 7 décembre «Règles relatives à l aération et à l assainissement des locaux de travail», J.O. du 08/12/84 [3] «Modulation de débit», Note Technique CETIAT n , sept.2000 [4] Arrêté du 29/11/00 relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles de bâtiments, JO n 277 du 30/11/00

4 4 [5] Méthode de calcul Th-C, juin 2001 [6] Guide pratique sur la modulation des débits de ventilation, CETIAT-ADEME, 2000 [7] «La ventilation modulée : une solution rationnelle», A-M. BERNARD, M-C. LEMAIRE, revue CVC, mai 2000 [8] «Capteurs de qualité d air des ambiances intérieures pour la gestion des systèmes de ventilation», Rapport final COSTIC n C, déc [9] «Conception d une installation de diffusion d air», Guide UNICLIMA, 2000.

5 5 ANNEXE TECHNIQUE 1 : Critères de choix de la modulation en fonction du type de local à ventiler (Tableau extrait du Guide [6])

6 6 ANNEXE TECHNIQUE 2 : Produits, Systèmes, Fabricants A titre indicatif (non limitatif) les fabricants suivants proposent des systèmes (ou composants de systèmes) de ventilation avec modulation des débits, en fonction soit du CO2 (éventuellement d autres traceurs comme les COV), soit de l occupation (comptage, détection de présence). AERECO * : 9, allée du Clos des Charmes - Collegien Marne-La-Vallée - France Tél : Fax : Web : ALDES * : 20, bd Joliot-Curie Vénissieux - France Tél : Fax : Web : ATLANTIC : 13, bd Monge BP Meyzieu - France Tél : Fax : Web : CIAT : (centrales double flux à partir de 500 m 3 /h) Av. Jean Falconnier BP Culoz - France Tél : Fax : Web : FRANCE AIR * : Rue des Barronnières BP Beynost - France Tél : Fax : Web : UNELVENT : 100, rue de Paris MASSY - France Tél : Fax : Web : VIM : 7, av Côte Vermeille THUIR - France Tél : Fax : * : L ADEME a participé au développement de produits performants par ces fabricants.

«VENTILATION PERFORMANTE, DOUBLE FLUX OU MODULEE EN FONCTION DE L OCCUPATION»

«VENTILATION PERFORMANTE, DOUBLE FLUX OU MODULEE EN FONCTION DE L OCCUPATION» 1 «VENTILATION PERFORMANTE, DOUBLE FLUX OU MODULEE EN FONTION DE L OUPATION» ontexte et Enjeux Une installation de ventilation performante est une installation qui apporte le débit d air hygiénique aux

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Nicolas BLONDET, Prescripteur habitat ALDES représentant UNICLIMA Qualité de l'air : les enjeux 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique

Plus en détail

L enjeu de la ventilation

L enjeu de la ventilation L enjeu de la ventilation Laurent Cabau France Air L enjeu de la ventilation Sous deux aspects: Réglementaire et Sanitaire Besoins, débits Techniquement et réglementaire Simple flux autoréglable Simple

Plus en détail

OPTIMISEZ LA VENTILATION!

OPTIMISEZ LA VENTILATION! Ventilation Energie Qualité de l Air Filtration Confort OPTIMISEZ LA VENTILATION! Le CETIAT met à votre service : des moyens d essai des études d aide à la conception des formations la métrologie, l expertise

Plus en détail

«REHABILITATION OU MISE EN PLACE DE SYSTEMES DE VENTILATION PERFORMANTS DANS LE CADRE DE REHABILITATION THERMIQUE D'IMMEUBLES COLLECTIFS EXISTANTS»

«REHABILITATION OU MISE EN PLACE DE SYSTEMES DE VENTILATION PERFORMANTS DANS LE CADRE DE REHABILITATION THERMIQUE D'IMMEUBLES COLLECTIFS EXISTANTS» 1 «REHABILITATION OU MISE EN PLACE DE SYSTEMES DE VENTILATION PERFORMANTS DANS LE CADRE DE REHABILITATION THERMIQUE D'IMMEUBLES COLLECTIFS EXISTANTS» Contexte et Enjeux Les systèmes de ventilation dans

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

VMc PaVillonnaire GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR LES SOLUTIONS HYGRORÉGLABLES. produit ÉCONOMIES D ÉNERGIE FILTRATION DE L AIR SILENCE

VMc PaVillonnaire GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR LES SOLUTIONS HYGRORÉGLABLES. produit ÉCONOMIES D ÉNERGIE FILTRATION DE L AIR SILENCE VMc PaVillonnaire GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR LES SOLUTIONS HYGRORÉGLABLES produit ÉCONOMIES D ÉNERGIE FILTRATION DE L AIR SILENCE PourQuoi Ventiler? sans ventilation les polluants s accumulent > de nombreuses

Plus en détail

EC O N F O R M. La référence en ventilation auto-modulée

EC O N F O R M. La référence en ventilation auto-modulée RT A LA RT 2005 EC O N F O R M La référence en ventilation auto-modulée LA VENTILATION AUTO-MODULÉE, UNE RÉFÉRENCE DANS LA RT 2005 Pour tout bâtiment neuf, la réglementation thermique 2005 doit être respectée.

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

Réussir le dimensionnement et la vente d une installation VMC pavillonnaire (Distributeurs) (2 jours) VNT 1-11

Réussir le dimensionnement et la vente d une installation VMC pavillonnaire (Distributeurs) (2 jours) VNT 1-11 VENTILATION VENTILATION CLIMATISATION ET VENTILATION Sommaire VOUS SOUHAITEZ DIMENSIONNER ET VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser et vendre les systèmes haute performance en VMC pavillonnaire (1 jour)

Plus en détail

VENTILATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat

VENTILATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat VENTILATION 102 ) 01 46 83 60 80 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat VENTILATION CLIMATISATION ET VENTILATION Guide de choix

Plus en détail

Ventilation modulée en milieu tertiaire

Ventilation modulée en milieu tertiaire en milieu tertiaire SYSTEME AJUSTAIR = ECONOMIE D ENERGIE GAIN JUSQU A 70% Principe La ventilation modulée est la solution la plus efficace pour réaliser des économies d énergie dans le tertiaire. En choisissant

Plus en détail

Les solutions hygroréglables en pavillon

Les solutions hygroréglables en pavillon GUIDE DE LA QUALITÉ D AIR N 1 Les solutions hygroréglables en pavillon Basse consommation et économies d'énergie Qualité d'air : ventilation intelligente Silence Pourquoi Ventiler? Sans ventilation les

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 PUISSANCES DES AUXILIAIRES DE VENTILATION I/ PRINCIPE GENERAL 1. Systèmes de ventilation et de traitement d air Dans

Plus en détail

MR Modulo MR Mono. Modules de régulation. Tertiaire

MR Modulo MR Mono. Modules de régulation. Tertiaire C O M P O S A N T S A E R A U L I Q U E S MR Modulo MR Mono Modules de régulation Tertiaire 2 MR Modulo MR Mono MR Modulo, MR Mono le bon équilibrage des réseaux aérauliques Pour répondre aux enjeux de

Plus en détail

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2.

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2. Qualité de l air ambiant Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2 novateurs (ppm) 2000 Concentration en CO 2 Avec fenêtres fermées sans ventilation

Plus en détail

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO

SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO SOMMAIRE 1- PRESENTATION SOMMAIRE DE L OPERATION 2- LES SYSTEMES DE VENTILATION DIT «CLASSIQUES» 3- LES SYSTEMES INNOVANTS AUTOUR DU PATIO PRESENTATION DE L OPERATION L OPERATION EN QUELQUES CHIFFRES:

Plus en détail

AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION

AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE VENTILATION ET CLIMATISATION Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectifs de la présentation Identifier les principaux

Plus en détail

Ventilation et rafraîchissement

Ventilation et rafraîchissement Journée technique ATEE, 28 janvier 2016 Ventilation et rafraîchissement Emmanuelle Brière, Uniclima Uniclima : syndicat d industriels Chiffres clés Secteur Résidentiel, Tertiaire et Industrie 79 industriels

Plus en détail

MAISON BBC TD1 VENTILATION DANS UNE HABITATION (VMC DOUBLE FLUX) BAC PRO Electrotechnique, énergie, équipements communicants TD 1

MAISON BBC TD1 VENTILATION DANS UNE HABITATION (VMC DOUBLE FLUX) BAC PRO Electrotechnique, énergie, équipements communicants TD 1 MAISON BBC TD1 VENTILATION DANS UNE HABITATION (VMC DOUBLE FLUX) Page : 1/9 Fonction du métier : F0 Etude Tâches mises en œuvre : T03 Prendre en compte les enjeux environnementaux, la maîtrise de la consommation

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES

DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES DOCUMENT D INFORMATION UF PVC COMPOSITES GUIDE POUR LA PRESCRIPTION DES ENTRÉES D AIR SUR MENUISERIES PVC DANS L HABITAT SYNDICAT NATIONAL DE LA MENUISERIE PVC COMPOSITES 7-9, rue la Pérouse - 75784 PARIS

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE

T.Flow. Le système qui ré-invente l eau chaude. 1 SYSTEME 2 FONCTIONS. Bienvenue dans un monde tempéré. SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE SYSTEMES DE TEMPERATION DOMESTIQUE T.Flow Le système qui ré-invente l eau chaude. SYSTEME Ventiler Produire l ECS 2 FONCTIONS Bienvenue dans un monde tempéré. Système de Températion Domestique T.Flow Bienvenue

Plus en détail

CONNAITRE LES TECHNOLOGIES ET LES PRODUITS DE VMC. AU TRAVERS DE 3 FABRICANTS ALDES ATLANTIC France AIR

CONNAITRE LES TECHNOLOGIES ET LES PRODUITS DE VMC. AU TRAVERS DE 3 FABRICANTS ALDES ATLANTIC France AIR CONNAITRE LES TECHNOLOGIES ET LES PRODUITS DE VMC AU TRAVERS DE 3 FABRICANTS ALDES ATLANTIC France AIR PRESENTATION DES TECHNOLOGIES 2 TECHNOLOGIES VMC VMC Simple Flux : VMC Double Flux : -VMC Auto réglable

Plus en détail

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension)

Extension nouvelle d un bâtiment existant. (extension) Fiche d application : Extension nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Modification 8 juillet 2013 1 08 janvier 2015 Mise à jour suite à la parution des arrêtés du 11 décembre 2014 et du 19 décembre

Plus en détail

Présentation ETS5. Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires. L efficacité énergétique

Présentation ETS5. Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires. L efficacité énergétique Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires L efficacité énergétique Présentation ETS5 16 octobre 2014 Lyon / 10h Les Enjeux Enjeux du bâtiment de demain Le Bâtiment

Plus en détail

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : ventilation et eau chaude aéraulix BÉNÉFICES produit conforme rt 0 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple ventilez

Plus en détail

Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert

Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert Chambéry, le 07 avril 2011 Sandrine Charrier / Romuald Jobert Objectifs de la présentation Connaître les origines de la perméabilité à l air et sa mécanique Identifier les enjeux de l étanchéité à l air

Plus en détail

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Ventilation générale des bâtiments : concepts techniques et applications pratiques dans les immeubles de logements Martial Götz Présentation du : 19.11.2015

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance OCTOBRE 2013 Certification, visites sur site et écarts récurrents sur les installations de VMC 1. Certification, visites sur site et écarts récurrents Fort de 130000 logements neufs visités à ce jour,

Plus en détail

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE

NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE COMPLEXE CINEMATOGRAPHIQUE DU PLATEAU DE LA BRIE PROJET DE CINEMA SUR LE TERRITOIRE DE COULOMMIERS NOTICE DEMARCHE HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE: COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BRIE DES

Plus en détail

PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX.

PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX. PUITS CANADIEN ET VMC DOUBLE FLUX. source Helios Le puits canadien ou provençal, comme la ventilation mécanique double flux, s inscrivent dans la nouvelle politique de construction. Le premier est très

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERE A COMBUSTION PULSATOIRE»

FICHE OX «CHAUDIERE A COMBUSTION PULSATOIRE» 1 FICHE OX «CHAUDIERE A COMBUSTION PULSATOIRE» 1. Contexte Enjeux Dans le domaine du chauffage à eau chaude, les chaudières à gaz évoluent régulièrement vers plus de rendement et moins de rejets de produits

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux 1 «CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux Dans le cadre de la réhabilitation d une chaufferie d un bâtiment tertiaire

Plus en détail

Limites d application de la RT2005

Limites d application de la RT2005 Fiche d application : Limites d application de la RT2005 Date Modification Version 1 er avril 2009 9 1 er juillet 2013 Précisions sur les bâtiments existants détruits puis reconstuits 9.1 Préambule Cette

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas

Logiciels de simulation énergétique Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Progiciel de simulation thermique de bâtiments avec études de cas Le progiciel FISA, très répandu dans les bureaux d étude thermique, permet les calculs thermiques dans les bâtiments neufs et existants

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui?

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Christophe BARRAU, Responsable national développement tertiaire ALDES Qualité de l'air : performances et applications 4 juillet 2013 Toulouse

Plus en détail

Système de ventilation :

Système de ventilation : Système de ventilation : QAI et acoustique, retours terrain Emmanuelle Briere, Anne-Marie Bernard, ALLIE AIR Jean Courtois Emmanuelle Brière, Uniclima Colloque CIDB Novembre 2008 Sommaire Présentation

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr Aide-mémoire Résidentiel Depuis plus de 30 ans, EGIBAT conseille les professionnels du gaz et du bâtiment sur les sujets techniques et réglementaires. Édition 201 1977 é Édition 201 Avec cette nouvelle

Plus en détail

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations Pierre BOISSON Pôle Automatisme et Gestion de l Energie CSTB Marne la vallée pierre.boisson@cstb.fr

Plus en détail

(RT2000, RT2005, RT2012)

(RT2000, RT2005, RT2012) VMC Double Flux & Réglementation thermique Etude d une ventilation mécanique Double Flux pour les bâtiments à basse consommation Descriptif du support technologique Les réglementations thermiques du bâtiment

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES

ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES ASPECTS DE LA REGLEMENTATION QUALITE DE L AIR INTERIEUR MATERIAUX BILAN GES Direction Départementale des Territoires L BOULEUX RESPONSABLE DE L UNITE BATIMENTS DURABLES ET ACCESSIBILITE Tel : 05 17 17

Plus en détail

Limites d application de la RT2012 au titre de l article Ier

Limites d application de la RT2012 au titre de l article Ier Fiche d application : Limites d application de la RT2012 au titre de l article Ier Date Modification Version 26 février 2014 Première version de la fiche 1 Préambule Cette fiche d application précise le

Plus en détail

DUO TECH CENTRALE DOUBLE FLUX TERTIAIRE HAUT RENDEMENT

DUO TECH CENTRALE DOUBLE FLUX TERTIAIRE HAUT RENDEMENT DOSSIER DE PRESSE DUO TECH CENTRALE DOUBLE FLUX TERTIAIRE HAUT RENDEMENT CONTACTS PRESSE Eloïse Joyce 01 41 05 44 36 eloise.joyce@hkstrategies.com Aline Piñer 01 41 05 44 22 aline.piner@hkstrategies.com

Plus en détail

L ISOLATION THERMIQUE DANS LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES LOCAUX DE TRAVAIL

L ISOLATION THERMIQUE DANS LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES LOCAUX DE TRAVAIL UE 5 : RISQUES PHYSIQUES FACTEUR D AMBIANCE T. ATHUYT L ISOLATION THERMIQUE DANS LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES LOCAUX DE TRAVAIL «L isolation thermique dans la conception et la réalisation des locaux

Plus en détail

et la ventilation créa l eau chaude CRÉDIT D IMPÔTS* * Selon loi de finances en vigueur.

et la ventilation créa l eau chaude CRÉDIT D IMPÔTS* * Selon loi de finances en vigueur. ventilation double effet VMC BBC + chauffe-eau Les P r o d u i t s 75 % d économies sur la consommation liée à l eau chaude 100 % des calories de l air extrait récupérées 10 % d économies sur la facture

Plus en détail

modulys ta compo Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie www.france-air.com RT 2012

modulys ta compo Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie www.france-air.com RT 2012 Nos gammes de CTA pour traiter vos locaux intègrent aussi de la récupération d énergie modulys ta compo RT 2012 Rue des Barronnières Beynost 01708 Miribel Cedex Fax : +33 [0]4 78 55 25 63 Accueil Clients

Plus en détail

Les systèmes de ventilation hygiénique

Les systèmes de ventilation hygiénique Suburban Areas Favoring Energy efficiency Général, bâtiment, rénovation, confort respiratoire SAFE.BAT07 Les systèmes de ventilation hygiénique Points principaux Une ventilation hygiénique dans un logement

Plus en détail

Oxygène RT Control. Descriptif technique. Solutions RT - Grenelle. ventilation > caissons d insufflation et d extraction > entraînement direct

Oxygène RT Control. Descriptif technique. Solutions RT - Grenelle. ventilation > caissons d insufflation et d extraction > entraînement direct Oxygène RT Control caisson d extraction double-peau avec système de modulation de débit Motorisation : - Modèle 8/1 : Moteur 2 pôles, 5 Hz, IP 44, Classe F, 5 vitesses. - Modèle 2 : Moteur 4 pôles, 5 Hz,

Plus en détail

Lesbasesde la therm ique

Lesbasesde la therm ique Lesbasesde la therm ique 22 Les enjeux Le confort des occupants en toute saison L hygiène et la santé (besoin en oxygène odeurs fumées) Pérennité du bâtiment (condensation, gel) Economie d énergie Préservation

Plus en détail

Aereco, la ventilation modulée Économies d énergie et qualité d air optimale

Aereco, la ventilation modulée Économies d énergie et qualité d air optimale Aereco, la ventilation modulée Économies d énergie et qualité d air optimale L innovation au service de la qualité d air et des économies d énergie aereco La solution ventilation 3 Parce que la qualité

Plus en détail

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault 1 - La note de calcul RT 2005, un document pour l instruction 2 Le diagnostic de performance énergétique dans le neuf : Qui, Quoi, Comment? 3 Information sur la solution technique ST 2007-002 relative

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

L audit énergétique qu est-ce que c est?

L audit énergétique qu est-ce que c est? L audit énergétique qu est-ce que c est? Ce document se propose d expliquer, à l aide de quelques extraits commentés, en quoi consiste un audit énergétique. Un audit énergétique débute par un descriptif

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

les clés de la réussite de la ventilation double flux

les clés de la réussite de la ventilation double flux les clés de la réussite de la ventilation double flux Questions fréquentes sur la VMC double flux Le commercial nous annonce 80% d'économies de chauffage avec une VMC double flux... Qu'en pensez vous?

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix les P r o d u i t s 75 % D ÉconoMies sur la consommation liée À l eau chaude chauffage De l eau JusQu À 62 c avec la PoMPe À chaleur 10 %

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants Fiche d application : Système de ventilation changé Date Modification Version 7 juin 2012 1 Préambule Dans le cadre de la méthode Th-C-Eex, la prise en compte des systèmes de ventilation (et donc leur

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Cours SIA 380/1, édition 2009

Cours SIA 380/1, édition 2009 Cours SIA 380/1, édition 2009 HES-SO Valais Pierre-André Seppey Novembre 2009 Aujourd hui Il y a quelques années La norme SIA 380/1, édition 2009 Les 6 chapitres de la norme: 0 Domaine d application 1

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DETAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EASYTAIRM 20 rue Angélina Faity 79000 NIORT N d enregistrement : 54 79 00883 79 Type d action de formation Intitulé de la formation «Les techniques de calculs appliquées

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 LES UNITES AUTONOMES DE TOITURE (ROOF-TOP) I/ DEFINITION DES UNITES DE TOITURE Une Unité Autonome de Toiture (UAT) ou

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

Ventilation et qualité de l air intérieur

Ventilation et qualité de l air intérieur Direction territoriale Ouest Stéphane COLLE Source : R. Jobert, CEREMA DterCE, MS GBBV Ventilation et qualité de l air intérieur 2 Renouveler l air pour les occupants Pour les occupants : besoin d air

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles

PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles Partenariat Coordinatrice = Magali Bontron Experts = Guillaume Chanut Anthony Auvergnon Partenaires = Jean Michel Legros

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Centre de Ressources, d Accompagnement et de Formations pour la Construction Durable et la Performance Énergétique en Aquitaine 159 Avenue de l alouette 33700 Mérignac OFFRE DE FORMATIONS 2015 LA CDPEA

Plus en détail

Réglementation thermique de l'existant

Réglementation thermique de l'existant Réglementation thermique de l'existant Atiane energy Villa Kappas - 2, avenue de Carras - 06200 Nice Tel. 06 62 78 39 38 - contact@atiane-energy.com www.atiane-energy.com SARL au capital de 9 000 Euros

Plus en détail

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique Guide filière sur le chauffe-eau thermodynamique QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse

RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse RENOUVELER L AIR DES BÂTIMENTS Qualité de mise en œuvre des systèmes de ventilation en résidentiel et tertiaire - Constat et analyse Fabrice RICHIERI - CETE du Sud-Ouest Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Air neuf. Economie Ecologie

Air neuf. Economie Ecologie Hitachi 2010 174 Air neuf Economie Ecologie Pour tous les locaux nécessitant l apport d air neuf, pour assurer chauffage et rafraîchissement en assurant des économies d énergie. Confort Performances Qualité

Plus en détail

Liste des produits Terminaux à air pour un climat intérieur confortable. lindab we simplify construction

Liste des produits Terminaux à air pour un climat intérieur confortable. lindab we simplify construction Liste des produits Terminaux à air pour un climat intérieur confortable lindab we simplify construction Terminaux à air pour un climat intérieur confortable Nous simplifions la construction Nous simplifions

Plus en détail

I) Comment ça marche?

I) Comment ça marche? La ventilation mécanique contrôlée (VMC) favorise le renouvellement de l'air d un logement pour plus grand confort. La ventilation apporte un air plus sain en évacuant les odeurs et les fumées des logements.

Plus en détail

Réduction de 4,4 GWh de la consommation électrique des systèmes CVCA d un bâtiment institutionnel. Stéphan Gagnon, ing.

Réduction de 4,4 GWh de la consommation électrique des systèmes CVCA d un bâtiment institutionnel. Stéphan Gagnon, ing. Réduction de 4,4 GWh de la consommation électrique des systèmes CVCA d un bâtiment institutionnel Stéphan Gagnon, ing., CEM, LEED GA Plan de la présentation Genèse du projet Mode de réalisation Description

Plus en détail

La ventilation des immeubles tertiaires

La ventilation des immeubles tertiaires La ventilation des immeubles tertiaires Geert Bellens Responsable de projet bâtiment durable Cenergie Formation Responsable Energie - IBGE Un peu d histoire Qualité de l air intérieur : ++ Energie : 0

Plus en détail

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat

Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Définition et évaluation d un système de ventilation innovant pour l habitat Journée Thématique «Équipements Énergétiques du Bâtiment» Paris, Qualité énergétique, environnementale et sanitaire : préparer

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Méthode de calcul des déperditions calorifiques de base

Méthode de calcul des déperditions calorifiques de base Méthode de calcul des déperditions calorifiques de base NBN EN 12831:2003 prnbn EN 12831 ANB Christophe Delmotte, Ir Laboratoire Mesure de prestations d Installations Techniques CSTC - Centre Scientifique

Plus en détail

Étanchéité à l air de l'enveloppe et système de ventilation mécanique

Étanchéité à l air de l'enveloppe et système de ventilation mécanique Étanchéité à l air de l'enveloppe et système de ventilation mécanique Quelles interactions, quels impacts au niveau énergétique et sanitaire? Fabrice RICHIERI Ingénieur CVC au Service National d Ingénierie

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

et la ventilation créa l eau chaude d économies

et la ventilation créa l eau chaude d économies ventilation double effet VMC BBC + chauffe-eau thermodynamique Les P r o d u i t s 75 % d économies sur la consommation liée à l eau chaude 100 % des calories de l air extrait récupérées 10 % d économies

Plus en détail

RT 2012 L essentiel des solutions Delta Dore

RT 2012 L essentiel des solutions Delta Dore L essentiel des solutions Delta Dore Affichage des s Gestion du chauffage Ce qu il faut retenir un nouveau challenge pour toute la filière du bâtiment La RT (réglementation thermique) 2012 vise à limiter

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement DEMARCHE ET ACTIONS D OPTIMISATION DE LA GESTION Anne-Laure MAERCKX Cenergie cvba Objectif(s) de la présentation

Plus en détail