Mille doctorats en Sciences de l Ingénieur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mille doctorats en Sciences de l Ingénieur"

Transcription

1 AUJOURD HUI Numéro 5 Mars 2013 Mille doctorats en Sciences de l Ingénieur Michel Verleysen Président de la Commission doctorale Aujourd hui, pour les doctorants de tous pays qui peuplent ses laboratoires, pour les étudiants qui s entraînent à résoudre des problèmes en équipe, pour les équipes de recherches qui organisent des journées d études, pour les ingénieurs et entrepreneurs qui en sont issus, aujourd hui, l EPL s occupe surtout de demain. Parmi les docteurs promus en décembre 2012, le 1000e docteur de la FSA/EPL. La première thèse retrouvée dans les archives de la faculté date de À cette époque, les thèses traitaient d écoulement de fluides dans les turbines à vapeur et du copal, une résine naturelle provenant du Congo. En décembre 2012, l UCL et l EPL ont fêté la 1000e attribution d un doctorat en Sciences de l Ingénieur. C est un nombre impressionnant. Ils couvrent toutes les sciences de l ingénieur. Le métier d ingénieur a bien évolué depuis l époque des Écoles spéciales. Le métier de chercheur également. Un doctorant n est plus un étudiant. C est un collègue, un collaborateur. Il est un pilier de la recherche universitaire. Imaginerait-on à l heure actuelle certains de nos laboratoires de recherche qui ne soient peuplés de (nombreux) doctorants de tous pays? L EPL et les instituts de recherche qui gravitent autour de la faculté jouissent d une excellente réputation. L EPL enregistre 40% des inscriptions aux études d ingénieur dans la Fédération Wallonie- Bruxelles, et 50% des inscriptions en doctorat. Elle délivre chaque année quarante titres de Docteur en Sciences de l Ingénieur. La préparation d une thèse est l occasion de développer des qualités dont la nécessité est apparue au cours du temps : le goût de la découverte, la rigueur scientifique, l autonomie et la ténacité, bien sûr, mais aussi l aptitude à contribuer par son effort individuel à des progrès collectifs, à trouver sa place dans un contexte international compétitif, à enseigner, ou plutôt (oserait-on dire surtout?) à communiquer. Un pourcentage limité des docteurs poursuivront une carrière académique ou dans la recherche fondamentale. Les employeurs savent que beaucoup d autres poursuivent des carrières brillantes, forts de l expérience qu ils ont acquise durant le temps privilégié de leur recherche doctorale. Peu de gens bénéficient durant leur carrière de l occasion de mener à bien, pendant quatre ans, un projet personnel ; l occasion d aller, presque sans contraintes, au bout de leurs aspirations. Le cadre légal actuel impose que doctorat soit couplé à un programme de formation. L UCL le conçoit comme une opportunité d ouverture en donnant au doctorant la liberté et la responsabilité de ses choix de formation. Les résultats? Des docteurs fiers d être arrivés au bout de leur aventure personnelle. Quelle que soit l orientation qu ils donnent à la suite de leur carrière, ils se montrent très compétitifs sur le marché de l emploi national et international. Ceux qui les ont vu à l oeuvre le savent : le doctorat est une excellente expérience professionnelle en début de carrière. Le docteur promu en 1942 avait travaillé 12 ans à sa thèse. Il n imaginait pas le rythme et l environnement propres aux innovations technologiques récentes. Beaucoup sont dues à l intelligence et à la détermination de jeunes docteurs. Université catholique de Louvain École polytechnique Rue Archimède Louvain-la-Neuve

2 Formation Apprendre l informatique : Le Néophyte et L Initié Charles Pecheur, Professeur EPL/ICTEAM En 1980, lorsque j ai connecté mon premier ordinateur sur la télévision familiale, j ai été accueilli par un bel écran bleu, un message «READY» et un curseur attendant mes instructions. A cette époque, les ordinateurs personnels se programment en BASIC et stockent leurs données sur des cassettes audio. Internet est encore un réseau militaire américain sur lequel l balbutie et le Web reste à inventer. Dans les athénées et les collèges, seul un petit nombre de mordus touchent à l informatique autrement que sur une console de jeux. Mais ceux-là compulsent des documentations, apprennent des syntaxes et écrivent des programmes. La situation a-t-elle changé aujourd hui? Certes, l ordinateur est dans tous les foyers et les smartphones sont dans toutes les poches. L enquête que nous organisons à chaque rentrée auprès des étudiants qui arrivent en baccalauréat ingénieur civil montre que 90% d entre eux disposent d un ordinateur à leur usage personnel. Mais la même enquête atteste que seule une minorité d initiés, 30% environ, a déjà écrit un programme informatique. Cette hétérogénéité tranche avec les cours de mathématiques et de physique pour lesquels l enseignement secondaire assure une certaine uniformité des pré-acquis. Pour les enseignants, le challenge est double. En premier lieu, il faut parvenir à engager ces initiés dans un cours ciblé pour des néophytes. Mais il faut aussi les amener à remettre en question leurs connaissances et leurs pratiques, souvent apprises sur le tas et de manière empirique. 100% mon propre ordinateur fixe ET portable 80% A l EPL, les premiers cours d informatique des bacheliers ingénieur civil et sciences informatiques suivent une approche d apprentissage actif par problèmes. Chaque semaine, les étudiants écrivent un programme informatique résolvant un problème donné. Ce travail se fait en binômes de deux étudiants et est encadré par un cours magistral et deux séances de groupe de 24 étudiants tutorées par des étudiants-moniteurs. Ces séances font la part belle à l interaction entre les étudiants, où l intervention des initiés peut jouer un rôle important. Les tuteurs qui encadrent ces groupes sont attentifs à cette question, qui revient régulièrement lors des réunions hebdomadaires de l équipe pédagogique. La situation à éviter est celle ou un expert parmi les étudiants du groupe fournit toutes les réponses, s illustre par des solutions astucieuses ou avancées mais dépassant les objectifs de l exercice, et perd tout contact avec le reste de l auditoire. Au contraire, s il contribue de manière constructive aux échanges de l ensemble du groupe, alors tout le monde y gagne. D une part, les autres étudiants reçoivent un feedback d un de leurs pairs, avec lequel la communication est plus facile et qui est plus à même de percevoir leurs difficultés. En retour, en expliquant une solution à d autres étudiants et en répondant à leurs critiques, un étudiant initié est amené à structurer, à affiner, voire à remettre en question sa propre compréhension. C est alors un bel exemple des bienfaits de l apprentissage actif! 100% 80% J'ai déjà écrit un programme informatique J'ai déjà programmé en Java 60% mon propre ordinateur portable 60% 40% mon propre ordinateur fixe 20% un ordinateur partagé 0% % 20% 0%

3 Recherche Cloud Day Peter Van Roy, Professeur EPL/ICTEAM Le 20 novembre dernier, l école doctorale GRASCOMP de la Communauté française de Belgique invite neuf jeunes chercheurs européens en Cloud Computing. C est un des sujets les plus chauds pour la recherche actuelle en informatique. Chaque utilisateur d Internet est utilisateur du Cloud Computing, même s il n y pense pas. Sur Internet, toute application à grande échelle ou presque s exécute dans un Cloud, c est-à-dire dans un Data Center, un bâtiment contenant typiquement ordinateurs, tous connectés ensemble et à l Internet. C est le cas pour Google, pour le commerce sur Internet et plus récemment pour des logiciels plus intelligents comme la compréhension du langage naturel réalisée par Siri. Cela ne fait que commencer. Un Cloud est surtout une immense infrastructure logicielle qui gère le Data Center et qui offre des services sophistiqués. Il répond à tout instant aux requêtes instantanées de milliers de clients en exécutant des tâches de toutes tailles, en une fraction de seconde ou en plusieurs jours. Pour se détacher des limites d une infrastructure matérielle particulière, il exécute ces tâches sur des machines virtuelles. Une machine virtuelle est créée par un logiciel qui reproduit exactement l organisation matérielle d une machine réelle. La gestion d une machine virtuelle est très souple et permet d attribuer à chacun des clients les ressources nécessaires pour répondre à sa demande. Le Cloud Computing réalise un vieux rêve. Il fonctionne sur le modèle d un service public comme le réseau de distribution d énergie électrique. Les Data Center jouent le rôle des centrales. La connectivité de l Internet fournit à chaque utilisateur la puissance de calcul dont il a besoin. Le coût du service public est proportionnel au nombre de ressources utilisées et à la durée d utilisation. Si par exemple un utilisateur pose une question à Siri, il s attend à recevoir une réponse rapide. Il n aurait même pas posé la question si la réponse ne devait venir qu un quart d heure plus tard et Siri serait une application inutile. Pour le satisfaire, il faut lui attribuer une énorme quantité de ressources Ressources attribuées r 0 à l instant même mais la durée d utilisation sera très brève. Le coût reste donc bien plus faible que celui d une machine privée capable de rendre le même service. Les services publics fonctionnent parce que les demandes de pointe n arrivent pas toutes au même instant. La propriété de pouvoir offrir énormément de ressources en réponse à une demande ponctuelle s appelle l élasticité. Elle crée un espace ouvert à des applications, auparavant impossibles à exécuter en temps utile (zone verte dans la figure). Cet espace que nous commençons à peine à explorer promet bien des surprises pour les années à venir. À l EPL, le Cloud Computing est partout dans l enseignement et dans la recherche. En 2011 par exemple, le projet du cours d Applications et algorithmes répartis portait sur le Cloud d Amazon. Chaque année, l étude et le développement des outils Cloud sont le sujet de plusieurs mémoires réalisés en collaboration avec la société Euranova (LLN). Certains de ces mémoires donnent lieu à des publications. Deux d entre eux ont récolté des Best Paper Awards lors du congrès Cloud Computing 2011 à Rome. Le programme Erasmus Mundus Joint Doctorate in Distributed Computing nous permet de financer des thèses sur ce sujet. On notera hors Cloud l effet favorable, sur les liens de collaboration entre les participants du Cloud Day, d une visite réelle à LLN et d un lunch non virtuel dans la cafétéria rénovée du Maxwell. icampus.grascomp.be/courses/comp053/ Cloud Coût : c 1 = c 0 Ressources attribuées: r 1 >> r 0 Durée : t 1 << t 0 Dans le Cloud Pour un coût donné c 0 = r 0 t 0, le Cloud ouvre un nouvel espace d applications utiles Sur une machine locale Local Ressources : r 0 Durée minimale : t 0 Coût : c 0 t0 Durée d utilisation

4 Profession Polytechnicien, avec force et conviction Xavier Marichal, Consultant en développement durable Électricité Informatique Traitement de signal Matériaux Statique Mécanique Dynamique Ingénieur électricien de l UCL (1994), Xavier Marichal poursuit sa formation par une thèse de doctorat en télécommunications (1998). Après quelques années de recherche universitaire, il participe à la création d Alterface (2001). Il en est le CTO jusqu à l été Il décide alors de se lancer dans de nouveaux projets en lien avec l environnement. Études En 2008, la Faculté de Sciences Appliquées (FSA) de l UCL choisit de changer son nom en École Polytechnique de Louvain (EPL). Je me suis dit «tiens?». Plus jeune, je me désignais de temps à autre comme polytechnicien pour impressionner mes cousins français (les grandes écoles comme Polytechnique sont mieux cotées en France que les universités). Il me semblait que ce terme correspondait bien au côté pluridisciplinaire de mes études. Je n imaginais pas qu un jour nous aurions la fierté de nous revendiquer comme tel. De la thermodynamique et la mécanique aux procédés graphiques et à la résistance des matériaux, de l électricité aux procédés, cette formation m a donné et donne aujourd hui les bases de connaissances dans de nombreux domaines. Ce sont des clés très utiles, surtout dans le monde d aujourd hui. L innovation ne se soucie pas des frontières entre disciplines. Entreprise Lorsqu Alterface, actif jusque là dans les musées et centres de culture, décide résolument de se lancer dans le monde des parcs d attraction, cette formation est pour moi d une grande utilité. Spécialistes de traitement de signal et de logiciel interactif, nous devenions fournisseur d une attraction «clé sur porte». Il faut une large palette de compétences pour en maîtriser tous les aspects et réussir l intégration. Nous avons créé nombre de systèmes électroniques couplés à différents types de bus de données industrielles, y compris à haute vitesse. Les joueurs aiment les sensations fortes. Nous avons conçu et mis en production pour eux des sièges mobiles. Ils aiment être rassurés. Nous avons accompagné le tout de notes de calcul, en statique et en dynamique, pour attester de la sécurité. Pour certains de nos systèmes, nous avons conçu de véritables armoires industrielles de distribution électrique. Certaines attractions consomment plus de 100 kw. Suis-je capable de faire tout cela moimême? Non. Suis-je capable de dialoguer avec mes collègues, les fournisseurs, les clients? D appréhender les problèmes, maîtriser les concepts, de contribuer à construire les solutions? Oui, grâce à ma formation de polytechnicien. Doctorat Et pourtant, parangon de la spécialisation, j avais commis une thèse! Une thèse est incontestablement un modèle de spécialisation technique. La préparer, c est aussi l occasion de développer un esprit curieux, méthodique, rigoureux, prêt à affronter un problème nouveau mais à se documenter pour se forger une compréhension et une opinion. En bon polytechnicien, j ai transposé cette démarche à chaque nouveau domaine que je souhaitais appréhender. Changement Plus le rythme des changements est soutenu, plus cette formation et cette approche sont un atout. Elles permettent de se sentir à l aise face aux changements, voire d en prendre l initiative parce qu on en a envie et qu on se sent outillé pour.

5 L EPL fête les professeurs émérites et les retraités ( 7 novembre 2012 ) Georges Bastin Bruno de Meester Antoinette Dupont Beaudouin Le Charlier Bohdan Katchmarskyj Christian Kinon Ernest Matagne Béatrice Van den Haute Les nouveaux professeurs et chercheurs qualifiés se présentent au Conseil de Faculté (22 octobre 2012) David Bol J aime concevoir des circuits intégrés basés sur des concepts innovants à tous les niveaux d abstraction, dans une vision large allant du transistor au système complet, et combinant les fonctions digitales et analogiques. IC électro-mécanicien, UCL, Dr Sc. de l Ingénieur, UCL, 2008, Pushing Ultra-Low-Power Digital Circuits into the Nanometer Era, (Pr Jean-Didier Legat) intopix, 2009, UC Berkeley, 2010 ICTM/ELEN Laurent Jacques Ce qui m intéresse c est la possibilité d exploiter l information réduite portée par des signaux et des images afin de les observer indirectement à partir d un nombre restreint d échantillons ou de pixels. ICTM/ELEN Emmanuel De Jaeger Distribuer l électricité produite à partir des énergies renouvelables impose des transformations considérables des systèmes d énergie électrique et ouvre donc de nouveaux domaines de recherche. Circuits intégrés analogiques et digitaux (LELEC2570, LELEC2620) Licence en Physique (Th.et Math.), UCL, 1998, Dr Sc Physique, UCL, 2004, Ondelettes, repères et couronne solaire, (Pr J.-P. Antoine) Rice University, Texas, USA, 2007, EPFL Lausanne, LELEC2885 «Traitement d images et vision par ordinateur IC électricien, UCL, 1985,Dr Sc. app., UCL, 1991, Modélisation des machines synchrones saturées, (Pr M.S. Garrido) Expérience professionnelle de 21 années chez Laborelec IMMC/MCTTR Electrotechnique (LELEC 2520, LELEC 2595, LELEC 2313,LELEC 2105) Raphaël Jungers Mon but est de mettre au point des techniques se basant sur l optimisation, l informatique théorique, et l automatique en vue de contrôler des systèmes complexes tels que les systèmes hybrides, distribués, ou en réseaux. ICTM/INMA Karine Glinel Je développe des surfaces macromoléculaires présentant un micro/nano-design pour contrôler le comportement des cellules (mammifères ou bactériennes), en combinant lithographie et fonctionnalisation de surface IMCN/BSMA Pierre Schaus J aime les problèmes d optimisation combinatoire (scheduling, vehicle routing, etc). Je développe des solveurs de programmation par contraintes permettant à l utilisateur de décrire son problème dans un langage de haut niveau. ICTM/INGI Evelyne Van Ruymbeke Je m intéresse au comportement viscoélastique des matériaux polymères à l état fondu, en fonction de leur architecture moléculaire, de leur état d enchevêtrement de la présence de liens supramoléculaires IC généraliste, Ecole Centrale Paris, 2004, IC Math app, UCL, 2005, Dr Sc. app., UCL, 2008, Infinite Matrix Products: From the Joint Spectral Radius to Combinatorics. (Pr Vincent Blondel) ULB, Algo group, Bruxelles, BE , MIT, LIDS, Cambridge, USA, LINMA 2345, Théorie des jeux Maîtrise de chimie, Université de Rouen (France), 1994, Dr Chimie-Polymères Fonctionnels, Univ. Rouen (France), 1999, Polysaccharides perfluorés à base de pullulane: synthèse et propriétés en solution, (Dr. Guy Muller) UCL & Max Planck Institute Potsdam, D. IC Informaticien, UCL, 2005, Dr Sc. App., UCL 2009, Solving balancing and bin-packing problems with constraint programming, (Pr Yves Deville) Brown University, Providence, USA LINGI2132 : Langages et traducteurs IC Sc. des matériaux, UCL, 200, Dr Sc. app., UCL, 2005, Relationship Between Molecular Structure and Linear Viscoelasticity for Mixtures of Linear and Star Polymers. (Pr. C. Bailly et R. Keuning) FORTH, Heraklion, 2005, DSM Ahead-MSC Geleen, NL, IMNC/BSMA Rhéologie, polymères (LMECA2141, LMAPR 2018, LMAPR 2019) Comité de rédaction : Kouider Ben-Naoum (édit. responsable), Delphine Ducarme, Charles Trullemans

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Anthony, ingénieur d études diplômé d un Master Réseaux, application documentaire, ingénierie et sécurité Les métiers de l Informatique Le domaine Sciences, Technologies, Santé

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLOME

SUPPLEMENT AU DIPLOME SUPPLEMENT AU DIPLOME Préambule : «Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO/CEPES. Le supplément vise à fournir des données

Plus en détail

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Colloque International, Liège - 22, 23 et 24 octobre 2014 La professionnalisation

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

Bienvenue à l UCL, dans une

Bienvenue à l UCL, dans une Bienvenue à l UCL, dans une des 9 universités de la Communauté française des 3300 universités de l Union européenne des 4000 universités européennes (4194 aux USA) des 17000 universités dans le monde Bologne

Plus en détail

Bilan de l expérimentation 2013-2014. Enseignements d exploration en classe de seconde. Lycée Henri Vogt, Commercy. Académie de Nancy-Metz

Bilan de l expérimentation 2013-2014. Enseignements d exploration en classe de seconde. Lycée Henri Vogt, Commercy. Académie de Nancy-Metz Bilan de l expérimentation 2013-2014 Enseignements d exploration en classe de seconde Lycée Henri Vogt, Commercy Académie de Nancy-Metz 1 Rappel du contexte Les enseignements d exploration ont été mis

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

LICENCE. Mathématiques

LICENCE. Mathématiques LICENCE Mathématiques Que sont les mathématiques? Les mathématiques, par l étude d objets abstraits (nombres, figures géométriques...) et le recours au raisonnement logique, permettent de décrire et de

Plus en détail

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes

Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Optimiser la recherche d informations dans deux des Bases de Données internes et Accroître la productivité des analystes Mémoire de stage Promotion 2010 Priscillia VON HOFMANN Abstract Today, the importance

Plus en détail

Le Master Mathématiques et Applications

Le Master Mathématiques et Applications Le Master Mathématiques et Applications Franck BOYER franck.boyer@univ-amu.fr Institut de Mathématiques de Marseille Aix-Marseille Université Marseille, 20 Mai 2014 1/ 16 Structure générale Vue d ensemble

Plus en détail

INGENIERIE DES SYSTEMES INFORMATIQUES - PARCOURS : MOBILITE ET CLOUD COMPUTING

INGENIERIE DES SYSTEMES INFORMATIQUES - PARCOURS : MOBILITE ET CLOUD COMPUTING INGENIERIE DES SYSTEMES INFORMATIQUES - PARCOURS : MOBILITE ET CLOUD COMPUTING Préparez ce diplôme à l école de d ingénierie de l IGA OBJECTIFS DE LA FORMATION Dans un contexte de mutation économique et

Plus en détail

Guide du mémoire de fin d études

Guide du mémoire de fin d études Guide du mémoire de fin d études à destination des enseignants et des étudiants Septembre 2011 AVERTISSEMENT Ce document rassemble les dispositions réglementaires d une part, le cadre des dispositions

Plus en détail

Rapport de fin de séjour :

Rapport de fin de séjour : Emmanuel PARIS Etudiant en droit Etablissement d envoi : Université Catholique de Lyon Etablissement d accueil : Université de Trèves (Allemagne) Rapport de fin de séjour : a) Vie pratique : Logement :

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Mars 2009 Présentation Générale 1- Le Master Recherche en Sciences de la Vie et de la Santé à Nice Objectifs, environnement scientifique, organisation Enseignements, les spécialités, les cours et les stages

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Les métiers de la Physique Le domaine Sciences, Technologies, Santé Alexis, chargé de recherche diplômé d un Master Physique du rayonnement et de la matière et d un Doctorat en

Plus en détail

La philosophie Ludi. recréer cet esprit chaleureux et amical afin de faire passer des bons moments à ses internautes autour d une même passion.

La philosophie Ludi. recréer cet esprit chaleureux et amical afin de faire passer des bons moments à ses internautes autour d une même passion. Sommaire 3 Historique 4 L identité Ludi Le jeu de la Belote est apparu en France dans les années 1920 et a connu un grand succès. Longtemps considérée comme le «jeu de cartes du peuple», la belote a conquis

Plus en détail

La littératie numérique est-elle vraiment une littératie? Pour quelle raison se soucie-t-on de la définition de la littératie numérique?

La littératie numérique est-elle vraiment une littératie? Pour quelle raison se soucie-t-on de la définition de la littératie numérique? Tiré de Adult Literacy Education, un article de blogue écrit par David J. Rosen, D.Ed. http://davidjrosen.wordpress.com/2013/01 TEACH Magazine, disponible en version imprimée et numérique, est la plus

Plus en détail

Majeures et mineures

Majeures et mineures Majeures et mineures Bologne @ Europe une année académique = 60 crédits ECTS European Credit Transfer System Bachelier en sc.de l ingénieur ing.civil [arch.] 3 ans = 180 crédits ECTS Master ingénieur civil

Plus en détail

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité?

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? 1 L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? Prof. Gérard CLIQUET Président de la CIDEGEF IGR-IAE, Université de Rennes 1, FRANCE L année

Plus en détail

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul Université de Carthage Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Le mot du responsable Le master de recherche «Finance des Entreprises

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration

Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration Certif icat Exécutif en Management etaction Publique Certificate of Advanced Studies (CAS) in Public Administration Formation destinée aux cadres des secteurs public et parapublic - L ESSENTIEL EN BREF

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC

La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La Chaire Accenture Strategic Business Analytics de l ESSEC La création de nouvelles opportunités par l analyse des données Dans le monde numérique actuel, l analyse des données est au cœur des réseaux

Plus en détail

_Mathan, thomas & laura, étudiants esiea DE NOUVEAUX VISAGES POUR LE NUMÉRIQUE. Cycle ingénieur Campus de Paris & Laval

_Mathan, thomas & laura, étudiants esiea DE NOUVEAUX VISAGES POUR LE NUMÉRIQUE. Cycle ingénieur Campus de Paris & Laval _Mathan, thomas & laura, étudiants esiea DE NOUVEAUX VISAGES POUR LE NUMÉRIQUE Cycle ingénieur Campus de Paris & Laval avec l'esiea Plongez au coeur des SCienCES & technologies du numérique Les nouveaux

Plus en détail

Evaluation du bachelier et du master en sciences informatiques 2011-2012

Evaluation du bachelier et du master en sciences informatiques 2011-2012 Evaluation du bachelier et du master en sciences informatiques 2011-2012 RAPPORT FINAL DE SYNTHESE Université Catholique de Louvain (UCL) Comité des experts: M. Ramon PUIGJANER, président M. Pierre ECHARD,

Plus en détail

Métriques, classements et politique scientifique des Etablissements

Métriques, classements et politique scientifique des Etablissements Métriques, classements et politique scientifique des Etablissements Michel Blanc Bayesté Leclaire Ecole polytechnique, Palaiseau Quelques références clés Rapport au Sénat sur le défi des classements dans

Plus en détail

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau.

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. Toutes les informations générales sur les modalités de recrutement au sein du Programme n+i peuvent

Plus en détail

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché Section Belgique/Communauté

Plus en détail

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Dulce Araujo / Laurence Langlois

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Dulce Araujo / Laurence Langlois * Expression écrite : approche méthodologique et collaborative Dulce Araujo / Laurence Langlois SOMMAIRE 1) Le projet a) Description du projet b) Objectifs du projet 2) Les supports a) ENT comme lieu d

Plus en détail

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître DOCTORIALES franco-belges 20112 QUESTIONNAIRE DE PRE-EVALUATION destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître L accès au questionnaire se fera en vous identifiant sur le site

Plus en détail

Institut. Master MIAGE. Master SIC. d Administration des Entreprises de Paris. Sorbonne Graduate Business school

Institut. Master MIAGE. Master SIC. d Administration des Entreprises de Paris. Sorbonne Graduate Business school U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Institut d Administration des Entreprises de Paris Sorbonne Graduate Business school Master MIAGE Master SIC par la voie de l apprentissage

Plus en détail

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet.

FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet. www.insavalor.fr FORMATION DIPLÔMANTE MANAGER DE PROJET INDUSTRIEL* «Accompagner les techniciens à fort potentiel vers des fonctions managériales orientées projet.» Le savoir-faire pédagogique au service

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Etudier l informatique

Etudier l informatique Etudier l informatique à l Université de Genève 2015-2016 Les bonnes raisons d étudier l informatique à l UNIGE La participation à des dizaines de projets de recherche européens Dans la présente brochure,

Plus en détail

SMU MEDITERRANEAN. SOUTH MEDITERRANEAN UNIVERSITY Première Université Anglophone en Tunisie (Depuis 2002)

SMU MEDITERRANEAN. SOUTH MEDITERRANEAN UNIVERSITY Première Université Anglophone en Tunisie (Depuis 2002) SMU SOUTH MEDITERRANEAN UNIVERSITY Première Université Anglophone en Tunisie (Depuis 2002) MEDITERRANEAN institute OF TECHNOLOGY The Unique English-Speaking Engineering School in Tunisia 'Masters in Systems

Plus en détail

INGENIEUR DE CONCEPTION (INGC)

INGENIEUR DE CONCEPTION (INGC) Domaine : Sciences et Techniques Mention : Télécommunications et Informatique INGENIEUR DE CONCEPTION (INGC) La formation se déroule sur trois ans (6 semestres). Les étudiants doivent effectuer un stage

Plus en détail

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master Bologne à l EPFL Réforme de Bologne Implications pour l EPFL Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master EPFL Quelques chiffres 6 600 Etudiants, 23% femmes, 38% étrangers, 109 nationalités 1 400 Doctorants

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

LES METIERS DE LA SIMULATION EN ASTROPHYSIQUE

LES METIERS DE LA SIMULATION EN ASTROPHYSIQUE LES METIERS DE LA SIMULATION EN ASTROPHYSIQUE La simulation numérique subit une double évolution, à laquelle notre discipline doit s adapter : elle se professionnalise et elle se dissémine : - Dissémination

Plus en détail

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM

Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Portrait de Femme Meryem Benotmane SSM Etre un homme ou une femme ne fait pas grande différence au fond au regard du projet. Ce qui importe c est l investissement de chacun et la richesse des collaborations.

Plus en détail

ASSURER DES FORMATIONS DE QUALITE: Quelques pistes l expérience d UPLiFT, partenaire d Inter Aide à Manille, Philippines (anciennement appelé NBA)

ASSURER DES FORMATIONS DE QUALITE: Quelques pistes l expérience d UPLiFT, partenaire d Inter Aide à Manille, Philippines (anciennement appelé NBA) ASSURER DES FORMATIONS DE QUALITE: Quelques pistes l expérience d UPLiFT, partenaire d Inter Aide à Manille, Philippines (anciennement appelé NBA) Paul Hibon * Donner aux bénéficiaires envie d acquérir

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

SCIENCES POUR L INGENIEUR

SCIENCES POUR L INGENIEUR LICENCE SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS SCIENCES POUR L INGENIEUR Parcours Maintenance Industrielle www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION La Licence Sciences Pour l Ingénieur (SPI) est une

Plus en détail

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

SmartClass+ Plateforme de gestion de classe. Qu importe le lieu, le moment, l appareil. ipad, Mac Android Windows Téléphones intelligents «AVEC»

SmartClass+ Plateforme de gestion de classe. Qu importe le lieu, le moment, l appareil. ipad, Mac Android Windows Téléphones intelligents «AVEC» SmartClass+ Plateforme de gestion de classe Qu importe le lieu, le moment, l appareil ipad, Mac Android Windows Téléphones intelligents «AVEC» La classe du XXI e siècle, à l ère du numérique La technologie

Plus en détail

GUIDE DE CONSTITUTION DE DOSSIER EN VUE DE LA RECONNAISSANCE ET/OU DE L EQUIVALENCE DES DIPLOMES, TITRES ET GRADES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

GUIDE DE CONSTITUTION DE DOSSIER EN VUE DE LA RECONNAISSANCE ET/OU DE L EQUIVALENCE DES DIPLOMES, TITRES ET GRADES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org GUIDE

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Sciences et Technologies. Mention Informatique. Spécialité TIIR. En Alternance

Master Sciences et Technologies. Mention Informatique. Spécialité TIIR. En Alternance Master Sciences et Technologies Mention Informatique Spécialité TIIR En Alternance 2 SUIVI INDIVIDUEL D'ALTERNANCE Le livret électronique permettant à chaque étudiant en alternance la saisie des principales

Plus en détail

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Résumé du rapport de recherche destiné au Centre Alain Savary, INRP APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Martine Méheut, Olivier Prézeau INRP, Centre Alain Savary Apprendre la chimie en ZEP Résumé 1 Dans une perspective

Plus en détail

LA ROBOTIQUE Formations et professions

LA ROBOTIQUE Formations et professions LA ROBOTIQUE Formations et s Ce document contient une panoplie d informations sur les formations et s du domaine de la. Ttes listes sont non exhaustives. Ce document doit servir à des fins d exploration

Plus en détail

Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) *

Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) * André ANTIBI Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) * * extrait du livre «LES NOTES : LA FIN DU CAUCHEMAR» ou «Comment supprimer la constante macabre» 1 Nous proposons un système d évaluation

Plus en détail

Tout au long de votre cursus Quel métier futur? Dans quel secteur d activité? En fonction de vos goûts et aptitudes et du «niveau d emploi» dans ce

Tout au long de votre cursus Quel métier futur? Dans quel secteur d activité? En fonction de vos goûts et aptitudes et du «niveau d emploi» dans ce Tout au long de votre cursus Quel métier futur? Dans quel secteur d activité? En fonction de vos goûts et aptitudes et du «niveau d emploi» dans ce «profil» S orienter (éventuellement se réorienter) dans

Plus en détail

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER POUR ALLER PLUS LOIN Thibault CHARLES, Fondateur et directeur d isonomia «De formation ingénieur et expert en physique du

Plus en détail

Option Internationale du Baccalauréat (OIB), France Version britannique

Option Internationale du Baccalauréat (OIB), France Version britannique Option Internationale du Baccalauréat (OIB), France Version britannique Qu est ce que l OIB (version britannique)? La version britannique de l OIB fait partie intégrante d un examen franco-britannique

Plus en détail

Devenir ingénieur. Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication. Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication

Devenir ingénieur. Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication. Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication Devenir ingénieur Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication Notre offre de formations Devenir ingénieur Fascination pour

Plus en détail

Département Informatique

Département Informatique Département Informatique Formation d'ingénieur en informatique par apprentissage Ingénieur diplômé de l UTBM Spécialité «INFORMATIQUE» Filière «Ingénierie des Systèmes d Information» Nouvelle voie d accès

Plus en détail

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France

Stages de recherche dans les formations d'ingénieur. Víctor Gómez Frías. École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France Stages de recherche dans les formations d'ingénieur Víctor Gómez Frías École des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France victor.gomez-frias@enpc.fr Résumé Les méthodes de l ingénierie ont été généralement

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Marketing. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Marketing. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Marketing Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

Maquette de train alimenté par biberonnage : un outil d'enseignement et de recherche pluridisciplinaire P. Barrade et A. Rufer

Maquette de train alimenté par biberonnage : un outil d'enseignement et de recherche pluridisciplinaire P. Barrade et A. Rufer J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, Hors-Série 2, 5 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2005705 EDP Sciences, 2005 Maquette

Plus en détail

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16 SUITES AU 3 e ÉLECTROMÉCANIQUE 2 e degré Technique de Qualification Électricien(ne) automaticien(ne) Mécanicien(ne) automaticien(ne) Technicien(ne) en électronique Technicien(ne) en usinage Technicien(ne)

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Financement et régulation des pensions

Financement et régulation des pensions Faculté de droit et de criminologie Faculté des Sciences (Institut de Statistique, Biostatistique et Sciences Actuarielles -ISBA) CERTIFICAT D UNIVERSITÉ (12 CRÉDITS ECTS) Financement et régulation des

Plus en détail

FILIÈRE «PHYSIQUE» La formation en un coup d œil. Objectifs. Le programme de cours. Les débouchés. La recherche

FILIÈRE «PHYSIQUE» La formation en un coup d œil. Objectifs. Le programme de cours. Les débouchés. La recherche FILIÈRE «PHYSIQUE» Président: Prof. Marc Haelterman marc.haelterman@ulb.ac.be Vice-président : Prof. Pierre-Etienne Labeau pelabeau@ulb.ac.be La formation en un coup d œil Objectifs Former les étudiants

Plus en détail

Histoire des ordinateurs

Histoire des ordinateurs Histoire des ordinateurs I- Représentation de l information et de la communication I-1 Schéma de base de la communication Une information est un fait, un événement susceptible d apporter de la connaissance.

Plus en détail

CONCOURS «MA THÈSE EN 180 SECONDES»

CONCOURS «MA THÈSE EN 180 SECONDES» CONCOURS «MA THÈSE EN 180 SECONDES» (édition 2015) ouvert aux doctorants et docteurs diplômés de l année 2014-2015 Informations : http://www.ulb.ac.be/rech/doctorants/doctorat-mt180.html (page ULB) et

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GENIE INDUSTRIEL ET MAINTENANCE

DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GENIE INDUSTRIEL ET MAINTENANCE DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE, SPÉCIALITÉ GENIE INDUSTRIEL ET MAINTENANCE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Doctorat d'université Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Clim@ction. Jouer pour Apprendre en Ligne

Clim@ction. Jouer pour Apprendre en Ligne Clim@ction Jouer pour Apprendre en Ligne Jean CAZES Ludovic DELORME Jacques JANIN Caroline JOUNEAU-SION Dany JUTRAS Christelle LISON Eric SANCHEZ Shawn YOUNG Une équipe de chercheurs et d enseignants :

Plus en détail

Quand α rencontre π...

Quand α rencontre π... Quand α rencontre π... Namur - jeudi 11 décembre 2014 Frédéric Maes Collectif Alpha Quand α rencontre π... Avant d'être un «briscard»... Je ne suis pas tombé dans la marmite quand j'étais petit. Comment

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE ET DE LEADERSHIP DU PERSONNEL ENSEIGNANT Résumé : Rapport de recherche 2013-2014 Carol Campbell, Ann Lieberman et Anna Yashkina avec Nathalie Carrier, Sofya Malik et Jacqueline

Plus en détail

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats CHIMIE CONDUITE DE PROJETS PHYSIQUE MATHÉMATIQUES SCIENCES EN QUESTIONS BIOLOGIE REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats Université Catholique de Lille 1 La FLST, au cœur du campus

Plus en détail

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Livre blanc d ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES (EMA ) préparé pour Avocent Juillet 2010 RECHERCHE EN GESTION INFORMATIQUE, Sommaire Résumé........................................................

Plus en détail

OPTION SCIENCES BELLE-ISLE-EN-TERRE

OPTION SCIENCES BELLE-ISLE-EN-TERRE Serge Combet Professeur Mathématiques Collège de Belle-Isle-En-Terre OPTION SCIENCES BELLE-ISLE-EN-TERRE 2011-2012 Mathématiques & Informatique Sommaire I. Introduction... 5 II. Choix des logiciels...

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail

François Gremion Katja Vanini De Carlo. 5 Les besoins en matière de formation continue

François Gremion Katja Vanini De Carlo. 5 Les besoins en matière de formation continue François Gremion Katja Vanini De Carlo 5 Les besoins en matière de formation continue 105 Le développement professionnel de l enseignant ne se termine pas avec l obtention de son diplôme. Il est donc intéressant

Plus en détail

Master Informatique Aix-Marseille Université

Master Informatique Aix-Marseille Université Aix-Marseille Université http://masterinfo.univ-mrs.fr/ Département Informatique et Interactions UFR Sciences Laboratoire d Informatique Fondamentale Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Maintenance Visite du département Génie Industriel et Maintenance Pour qu aucun de ces systèmes ne tombe en panne. Plan de la visite 1 2 3 4 6 5 1 er Etage 7 8 Rez-de-chaussée 1 Laboratoire de recherche Rôles : L

Plus en détail

Laboratoire d informatique Gaspard-Monge UMR 8049. Journée Labex Bézout- ANSES

Laboratoire d informatique Gaspard-Monge UMR 8049. Journée Labex Bézout- ANSES Laboratoire d informatique Gaspard-Monge UMR 8049 Journée Labex Bézout- ANSES Présentation du laboratoire 150 membres, 71 chercheurs et enseignants-chercheurs, 60 doctorants 4 tutelles : CNRS, École des

Plus en détail

Séance d'accueil. Année académique 2011-2012

Séance d'accueil. Année académique 2011-2012 Séance d'accueil Année académique 2011-2012 Spécificités Pluridisciplinaire dans les cours chez les enseignants chez les étudiants Formation universitaire professionalisante public adulte horaire aménagé

Plus en détail

LA LICENCE D ENSEIGNEMENT (LE)

LA LICENCE D ENSEIGNEMENT (LE) La licence d enseignement (LE) Licence d enseignement dans les matières reconnues par l Etat libanais comme disciplines d enseignement. Nombre de crédits : 40 crédits, capitalisables dans le CAPES, à effectuer

Plus en détail

La sécurité informatique, c est votre problème aussi!

La sécurité informatique, c est votre problème aussi! INFOSAFE Un certificat universitaire en management de la Sécurité des Systèmes d Information. Une approche pragmatique pour répondre aux besoins des entreprises et des administrations. La sécurité informatique,

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre pédagogique «La motivation des étudiant e s à l Université» 23 avril 2013

Compte rendu de la rencontre pédagogique «La motivation des étudiant e s à l Université» 23 avril 2013 Compte rendu de la rencontre pédagogique «La motivation des étudiant e s à l Université» 23 avril 2013 Participant e s : Nathalie Janz (Adjointe Enseignement et Affaires étudiantes), Marie-Paule Charnay

Plus en détail