Un des Meilleurs Ouvriers de France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un des Meilleurs Ouvriers de France"

Transcription

1 Un des Meilleurs Ouvriers de France PRÉSENTATION DU COMITÉ D ORGANISATION DU CONCOURS UN DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE ET DES EXPOSITIONS DU TRAVAIL l Excellence professionnelle (COET) Comité d organisation des expositions du travail Édition 2013

2

3 SOMMAIRE Pages 5 Le mot du Président Pages 6 à 8 Les Meilleurs Ouvriers de France, une longue et belle histoire Page 9 Les Meilleurs Ouvriers de France, la reconnaissance internationale Pages 10 à 12 Le 25 e concours Page 13 Composition du bureau exécutif et du secrétariat général Pages 14 à 20 Les groupes de métiers et les classes Pages 21 à 25 Les commissaires régionaux et départementaux Page 26 à 28 Les Meilleurs Ouvriers de France en chiffres Page 29 L'excellence professionnelle Page 30 Modalités d inscription et organisation du concours Pages 31 à 35 Règlement du 25e concours Page 36 Notes 3

4

5 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E COMITÉ D ORGANISATION DU CONCOURS UN DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE ET DES EXPOSITIONS DU TRAVAIL Le Président PARIS le 6 février 2013 Le 24e concours qui s est achevé par la réception au Palais de l Élysée en novembre 2011 a été un concours novateur car il a mis en œuvre d importantes réformes visant à moderniser et améliorer les procédures pour motiver et attirer encore plus de candidats vers l Excellence. Ses actions s inscrivaient dans un processus destiné à pérenniser le concours et à le préfigurer pour les années à venir : v Elaboration des référentiels, v Organisation systématique d épreuves qualificatives pour vérifier les savoir faire fondamentaux, v Diversification des types d épreuves finales (travaux sur commandes, sujets en équipes, etc.), v Valorisation de l Excellence professionnelle auprès des jeunes, v Transparence des épreuves grâce à leur organisation devant le public lorsque les conditions matérielles le permettent. Le 25 e concours s inscrira dans cette dynamique : les acquis en seront consolidés et le processus engagé en 2009 sera prolongé par des actions complémentaires : v Actualisation et clarification des statuts de l association COET, v Recherche de financements pérennes à long terme, v Amélioration et rationalisation de l organisation des épreuves (qualificatives et finales) en «revisitant» le règlement du concours, voire, si nécessaire, le décret du 22 septembre Ces actions majeures ne pourront être conduites qu avec le soutien et l accompagnement de nos ministères de tutelles (en particulier l Education nationale) ainsi qu avec nos partenaires, institutionnels ou privés. Un des objectifs majeur sera donc de maintenir des liens étroits avec les autorités de ces différents organismes. Mais l organisation complexe du concours et sa réussite reposent aussi et surtout sur la disponibilité et la motivation de près de 3000 bénévoles qui, à des titres divers (commissaires, jurys professionnels, jurys généraux, enseignants des lycées et formateurs des CFA, etc.) apportent au COET une précieuse et permanente collaboration. Je voudrais à cet égard les remercier très chaleureusement pour leur engagement déterminant dans la mission qui est la leur, aux côtés des personnels permanents du comité. Pour parvenir à l Excellence, les candidats auront un considérable effort à faire sur eux-mêmes, ils devront se remettre en question avec humilité et détermination, en montrant l exemple du courage et de la volonté. Le succès est au bout de ce chemin difficile comme il l a été pour les 8800 lauréats diplômés depuis J assure chacun des acteurs de tout mon attachement aux valeurs qui nous rassemblent pour faire du 25e concours un succès qui marquera, en 2015, les 90 ans de la remise des récompenses aux 149 premiers Meilleurs Ouvriers de France, à la Sorbonne. Je souhaite à toutes et tous réussite et prospérité. Le Recteur Christian FORESTIER Administrateur général du CNAM Président du COET 5

6 6

7 Les Meilleurs Ouvriers de France : une longue et belle histoire Depuis que les hommes ont associé leur main à leur intelligence, ils ont laissé un formidable témoignage à notre pays, fait de chefs-d œuvre, de constructions et de réalisations diverses. Ils étaient, à l époque, artisans, compagnons du travail, maîtres d œuvre ou bâtisseurs (parfois anonymes). Mais il fallut attendre le 20 e siècle pour que l État reconnaisse de façon officielle l excellence de leurs talents professionnels : un certain Lucien KLOTZ Tout débute en 1913, avec le projet élaboré par Lucien KLOTZ qui souhaite trouver une réponse concrète à la crise des métiers manuels. Dès 1921, Pierre Rammeil, alors rapporteur du budget des Beaux-Arts dépose une proposition pour la création d un salon du travail. L histoire des Meilleurs Ouvriers de France et des expositions du travail commence 1922 : l accord officiel Il faut cependant attendre 1922 et le ministre du commerce de l époque, Lucien Dior, pour qu un accord officiel soit donné, par le biais de cette déclaration : «J'ai décidé de créer une exposition annuelle au cours de laquelle sera proclamé dans chaque profession le Premier Ouvrier de France» : année de la première exposition nationale du travail Puis, au début de 1924, des affiches de la Préfecture de Police de la Seine, portant en-tête du Comité Départemental de l enseignement technique, invitent les ouvriers, façonniers, contremaîtres, artisans, employés, apprentis, à venir concourir à la future exposition. Il s agit de l Exposition départementale de la Seine. C est toujours en 1924, au mois d octobre, que la première Exposition nationale du travail se tient à l'hôtel de Ville de Paris. Elle est inaugurée par le président de la République Gaston Doumergue. On peut y admirer 200 chefs-d œuvre exposés, issus de la France entière, suscitant l intérêt de toute la presse régionale enthousiaste à relayer l information et à s en faire l écho. Enchaînement logique à cette manifestation, le 31 janvier 1925, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, le titre de Meilleur Ouvrier de France est attribué solennellement à 144 lauréats. La cérémonie est présidée par Maître de Moro-Giafferi, alors sous-secrétaire d État à l Enseignement technique. Depuis 1924, 24 expositions nationales du travail ont été organisées. Après s être initiée à Paris, l exposition est délocalisée en province : pour la première fois à Grenoble en 1991, puis à Angers en 1994, à Lille en 1997, à Strasbourg en 2000, au Futuroscope de Poitiers en 2004 et, à Clermont-Ferrand en Chaque fois, ces manifestations de prestige marquent la fin du concours et célèbrent son apothéose, par l exposition des œuvres des lauréats dans un savant arrangement architectural, visant à les mettre en valeur. 7

8 Aboutissement de longs mois de travail, vitrines de la maîtrise des techniques traditionnelles et de haute technologie, traductions concrètes des facultés de créativité et d innovation, les œuvres constituent, chacune, une référence de l excellence dans les domaines scientifique, technique, économique ou artistique. Elles confèrent à leurs créateurs le titre envié de «Un des Meilleurs Ouvriers de France», qui leur permet d arborer fièrement la médaille en bronze et émail créée en 1932 par le graveur Lagriffoul : Création de la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France En 1929, à l initiative de René Petit (MOF en 1927, Menuiserie-Ebénisterie), la Société Nationale des Meilleurs Ouvriers de France est créée. Son rôle est de défendre le travail manuel, de maintenir la tradition de la qualité, mais aussi de transmettre savoir-faire et expérience aux générations suivantes. Aujourd hui, des Meilleurs Ouvriers de France adhèrent à la Société nationale des Meilleurs Ouvriers de France, présidée actuellement par Monsieur Gérard RAPP : Un titre officiel du Ministère de l Éducation nationale En 1935, un arrêté du Ministère de l Éducation nationale officialise le titre de «Un des Meilleurs Ouvriers de France» par un diplôme d État reconnu en 2001 (par décret du ministre de l Éducation nationale) de niveau III (équivalent d un Bac+2) dans la classification interministérielle des niveaux de formation. Depuis cette date, le titre «Un des Meilleurs Ouvriers de France» récompense tous les trois ans, l élite de l artisanat, de l industrie et des services. Au fil du temps, il est devenu un véritable label de la qualité française, reconnu dans l hexagone et à l étranger. Diplôme homologué par le ministère de l Éducation nationale, il est soutenu par les ministères de l Emploi, du Commerce et de l Artisanat. Des organisations professionnelles et des entreprises lui apportent également un précieux concours. Ce concours exige des candidats de montrer le meilleur de leur savoir et de leurs compétences : dextérité, connaissance des techniques modernes et des savoir-faire traditionnels, créativité et sens de l'esthétique. Et depuis... Près de titres ont été décernés depuis 1925 à des professionnels du bâtiment et des travaux publics, de l industrie, du vêtement, de la bijouterie, de la coiffure ou des métiers de bouche, etc. C est ainsi que des femmes et des hommes issus de plus de 200 secteurs d activité sont périodiquement reconnus et distingués. Devenir «Un des Meilleurs Ouvriers de France» c est commencer l aventure de l excellence professionnelle. Le Meilleur Ouvrier de France doit en effet poursuivre son œuvre, l enrichir, en continuant à se perfectionner pour acquérir de nouvelles techniques de travail afin de rester à la hauteur de son titre. Il doit, à son tour, transmettre son expérience et son savoir-faire à des jeunes talents, recruter des candidats pour de futurs concours et les conseiller. Soixante pour cent d entre eux sont d ailleurs impliqués dans des actions de formation, d autres sont présidents ou membres des jurys. 8

9 Les Meilleurs Ouvriers de France : la reconnaissance internationale Des réalisations exceptionnelles, sous le sceau de l'excellence professionnelle, ont contribué au prestige du titre «Un des Meilleurs Ouvriers de France» qui a largement dépassé les frontières de l hexagone, permettant ainsi à de nombreux lauréats du concours d exporter leur savoir-faire à l étranger. Le saviez-vous? Ce sont des Meilleurs Ouvriers de France qui ont réalisé : Le dôme de cristal qui protège la célèbre pierre noire de l Islam, la «Quaâba» en Arabie Saoudite : deux tonnes de verre ont été nécessaires pour fabriquer ce dôme d'un mètre quarante de haut et d'un mètre de diamètre. Les vitraux de la basilique de Yamoussoukro en Côte d'ivoire, ainsi que les gravures sur métaux précieux qui en ornent les objets sacrés sont également l œuvre de MOF. La Statue de la Liberté, à New-York, aux États-Unis, a été restaurée par des MOF. Ce sont des chefs Meilleurs Ouvriers de France qui organisent les concours gastronomiques mondiaux en cuisine, pâtisserie, glaces, etc. Les Meilleurs Ouvriers de France assurent également la sauvegarde du patrimoine, la restauration des tapisseries des grands châteaux de France, l entretien des tapisseries d Aubusson qui ornent le Palais de l Élysée, etc. Les ouvriers les plus qualifiés d EADS ou d EUROCOPTER sont des diplômés MOF. De prestigieuses entreprises comme Baccarat, Dior Couture, Hermès cuir, IBM ou la RATP travaillent avec des professionnels Meilleurs Ouvriers de France. 9

10 10

11 Le 25 e concours Le comité d organisation du concours «Un des Meilleurs Ouvriers de France» et des expositions du travail (COET) a pour missions : d améliorer la formation professionnelle des adultes, de développer le goût et l attachement de l ouvrier, de l artisan et de tout technicien en général, à l excellence du travail, d assurer la promotion sociale de chacun d entre eux, en leur permettant d affirmer leur personnalité, leur esprit d initiative et d obtenir la juste récompense de leurs efforts, d encourager l ensemble des professionnels à prendre en compte les nouvelles technologies, tout en sauvegardant la connaissance et le savoir-faire, qui relèvent de techniques traditionnelles, de faire valoir la place du travail manuel de qualité dans la formation culturelle générale de tout jeune Français, de concourir au développement des entreprises et de leur compétitivité, notamment dans le cadre du marché européen. Le concours est organisé périodiquement sous l égide du ministère de l Éducation nationale, du ministère du Travail et de l Emploi, du ministère de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme, du ministère du Redressement productif, du ministère des Outre-mer, avec la participation d organisations professionnelles et d entreprises ainsi que de collectivités territoriales. Le 25 e concours «Un des Meilleurs Ouvriers de France» va honorer l excellence dans 200 métiers (appelés «classes») répartis dans 17 groupes de métiers, de l artisanat à l industrie, en passant par les services et l agriculture. Si ce concours est fidèle à la tradition, il a cependant su évoluer avec son temps. Il intègre désormais les métiers du futur ou en voie de développement, ceux des nouvelles technologies comme l imagerie numérique, le service à l énergie et les emplois commerciaux, l usinage sur machine à commande numérique, l électrotechnique, etc. Afin de valoriser la cohésion des hommes, le travail en équipe est également reconnu et encouragé. Ces innovations ne sauraient, évidemment, se départir de la rigueur et de la continuité de la présentation qui caractérisent les traditions professionnelles : elles marquent l adaptabilité du concours aux nouvelles exigences économiques et sociales et à leurs évolutions. 11

12 Les lauréats reçoivent un diplôme de niveau III (Bac+2), délivré par le ministère de l Éducation nationale. Ce diplôme est équivalent à un brevet de technicien supérieur ou à un diplôme universitaire de technologie. L excellence professionnelle et le travail accompli dans les règles de l art sont donc valorisés et reconnus. Les Meilleurs Ouvriers de France constituent en cela la référence de perfection pour toute entreprise. Le concours conduisant à l attribution du diplôme «Un des Meilleurs Ouvriers de France» représente un réel enjeu économique, social et humain dans la société française. Pour assurer la pérennité de ses valeurs, ce diplôme doit respecter les deux objectifs que s est assignés le Comité d Organisation des Expositions du Travail (COET) : être le conservatoire des savoir-faire accumulés au cours des siècles et transmis de génération en génération et favoriser les avancées de la technologie. Les Meilleurs Ouvriers de France témoignent qu'il faut sans cesse s améliorer, se dépasser, canaliser son énergie créatrice, dominer la technique et aller parfois jusqu à inventer de nouveaux procédés. L excellence professionnelle est donc l aboutissement d une subtile alchimie mêlant savoir-faire techniques et connaissances académiques. 12

13 Composition du bureau exécutif et du secrétariat général Association de type loi 1901 fondée en 1961, le COET (Comité d Organisation des Expositions du Travail) a reçu du ministère de l Éducation nationale délégation pour organiser l examen dénommé «Concours Un des Meilleurs Ouvriers de France» dont le décret de juillet 2001 fixe le règlement général. Cet examen conduit à l attribution du diplôme d État de niveau III et du titre «Un des Meilleurs Ouvriers de France». Le COET a également pour mission d organiser les expositions nationales du travail, vitrines de l excellence française dans les domaines de l artisanat, de l industrie, de l agriculture, du commerce et des services. Composition du bureau exécutif Christian FORESTIER, recteur, administrateur général du Conservatoire National des Arts et Métiers : Président du COET. Gérard RAPP, président de la société nationale des Meilleurs Ouvriers de France : vice-président. Bernard HIBERT, chef d entreprise, représentant les présidents des groupes de métiers : vice-président. Edgar WERMUTH, commissaire de la région Midi-Pyrénées, représentant les commissaires régionaux : vice-président. Bernard CAPRON, président d Association de Gestion de Formation en Alternance des Petites et Moyennes Entreprises : trésorier. Norbert PERROT, inspecteur général de l Éducation nationale, doyen du groupe STI : président du jury général du 25 e concours. Christian LE LANN, président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Paris, commissaire d Ile de France : commissaire général de la 25 e exposition. Alain BARILLER, secrétaire général du C.O.E.T. : secrétaire et rapporteur. Personnels permanents du secrétariat général Alain BARILLER : secrétaire général Béatrice LAMBERT : chargée de mission Alcina MULLER : secrétaire Bérengère NOEL : secrétaire Siège social : rue Dutot PARIS 13

14 Les Groupes de Métiers En rouge : les classes et options créées ou renommées en 2013 Gpes Cl. Classes Options I GROUPE I : Métiers de la restauration et de l'hôtellerie I 1 CUISINE,GASTRONOMIE I 2 MAITRE D'HOTEL,DU SERVICE ET DES ARTS DE LA TABLE I 3 SOMMELLERIE I 4 BARMAN I 5 GOUVERNANT(E) DES SERVICES HOTELIERS I 6 RECEPTIONNISTE EN HOTELLERIE II GROUPE II: Métiers de l'alimentation II 1 PATISSERIE,CONFISERIE II 2 BOUCHERIE-ETAL II 3 CHARCUTIER-TRAITEUR,TRAITEUR II 4 BOULANGERIE II 5 GLACES, SORBETS, CREMES GLACEES II 6 CHOCOLATERIE-CONFISERIE II 7 FROMAGER II 8 POISSONNIER, ECAILLER II 9 PRIMEUR III GROUPE III: Métiers du bâtiment et du patrimoine architectural III 1 CHARPENTE CONSTRUCTION BOIS III 2 MENUISERIE 1-menuiserie d'agencement 2-menuiserie de bâtiment 3- en équipe pluridisciplinaire III 3 COUVERTURE-ORNEMANISTE METALLIQUE 1-couverture 2-ornemaniste métallique III 4 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES, PLOMBERIE FONTAINERIE 1-plomberie-installation sanitaire 2-plomberie-fontainerie III 5 CARRELAGE III 6 FUMISTERIE DE BATIMENT III 7 GENIE CLIMATIQUE, CHAUFFAGE III 8 METIERS DU PLÂTRE, SCULPTURE DECORATIVE 1-staffeur poseur 2-staffeur-ornemaniste 3-stucateur 4-mouleur-statuaire 5-sculpteur praticien 6-sculpteur réducteur agrandisseur 14

15 Gpes Cl. Classes Options 7-sculpteur restaurateur 8-plâtrerie-gypserie 9-plâtrerie sèche-isolation III 9 MACONNERIE III 10 MOSAIQUE D'ART III 11 METIERS DE LA PIERRE 1-taille de pierre 2-ciment et ciment-pierre III 12 MIROITERIE DECORATIVE III 13 PEINTURE D'INTERIEUR ET PEINTURE DECORS 1-peinture d'intérieur 2-peinture décors III 14 TRAVAUX MARBRIERS III 15 METALLERIE, SERRURERIE 1-métallerie 2-serrurerie III 16 FERRONNERIE D'ART III 17 GRAVEUR ORNEMANISTE III 18 MAQUETTES D'ARCHITECTURE III 19 SOLIER III 20 METIERS DE LA PISCINE 1- réalisation 2- application de membrane armée IV GROUPE IV : Métiers du textile et du cuir IV 1 DESSINATEUR POUR TEXTILES ET PAPIERS PEINTS IV 2 TISSAGE ET TISSAGE SUR SOIE IV 3 IMPRESSION SUR TISSUS IV 4 TEINTURE IV 5 RESTAURATION EN TAPIS ET TAPISS. 1-option tapis 2-option tapisserie IV 6 NETTOYAGE APPRETAGE IV 7 GAINERIE ET GAINERIE D'ART IV 8 SELLERIE 1-créateur pour étoffes d'ameublement 2-créateur pour tissus de robes 3-peinture sur soie 4-créateur pour linge de maison et de table 5-graveur impression tissu et papier peint V GROUPE V : Métiers du bois et de l'ameublement V 1 EBENISTERIE V 2 MENUISERIE EN SIEGES 15

16 Gpes Cl. Classes Options V 3 TOURNEUR ET TORSEUR SUR BOIS V 4 SCULPTURE SUR BOIS V 5 RESTAURATION DE MOBILIER V 6 TAPISSERIE DECORATION V 7 TAPISSERIE D AMEUBLEMENT V 8 ENCADREUR, DOREUR SUR BOIS RESTAURATEUR DE TABLEAUX, RENTOILEUR 1-encadreur 2-doreur sur bois 3-restaurateur de tableaux 4-rentoileur V 9 MARQUETERIE 1-marqueterie bois 2-marqueterie paille V 10 TONNELLERIE 1-grande tonnellerie 2-petite tonnellerie de luxe V 11 VANNERIE 1-vannerie osier 2-ameublement rotin V 12 PIPIER 1-tournerie 2-pipe sculptée V 13 LAQUE TRADITIONNELLE V 14 CONSTRUCTION NAVALE BOIS ET MATERIAUX COMPOSITES 1-option bois 2-option matériaux associés 3-option matériaux composites VI GROUPE VI : Métiers des métaux VI 1 FONDERIE D'ART VI 2 BRONZE D'ORNEMENT 1-ciselure 2-monture 3-tournure VI 3 ORFEVRERIE VI 4 DINANDERIE D'ART VII GROUPE VII : Métiers de l'industrie VII 1 CHAUDRONNERIE VII 2 TOLERIE VII 3 REPARATEUR CARROSSERIE AUTO VII 4 SOUDAGE MANUEL DES METAUX VII 5 OUTILLAGE, PROTOTYPAGE MECANIQUE VII 6 METIERS DE L'ELECTRICITE ET DE L'ELECTROTECHNIQUE VII 7 METIERS DE LA FORGE 16

17 Gpes Cl. Classes Options VII 8 MAQUETTES INDUSTRIELLES 1-maquettiste 2-designer-maquetiste en équipe VII 9 ART ET TECHNIQUE DES MATERIAUX DE SYNTHESE VII 10 MODELAGE-CONSTRUCTION D'OUTILLAGES VII 11 CONCEPTION ASSISTEE PAR ORDINATEUR DE PRODUITS MECANIQUES INDUSTRIELS VII 12 TECHNOLOGIE AUTO VII 13 METIERS DU SERVICE A L'ENERGIE VIII GROUPE VIII : Métiers de la terre et du verre VIII 1 MODELEUR SUR PORCELAINE VIII 2 DECORATION SUR PORCELAINE VIII 3 DECORATION SUR FAIENCE VIII 4 VERRERIE, CRISTALLERIE 1-verre à chaud:gobeleterie,art de la table 2-verre à chaud:assortiment 3-verre à chaud:presse papier 4-verre à froid:gravure traditionnelle 5-verre à froid:taille traditionnelle 6-verre à froid:gravure-sculpture VIII 5 VITRAUX D'ART 1-maquettiste,cartonnier 2-peintre sur verre, restaurateur 3-coupeur,sertisseur, traceur VIII 6 SANTONS 1-santon d'argile 2-santon habillé VIII 7 POTERIE VIII 8 RESTAURATION DE CERAMIQUE VIII 9 SOUFFLAGE DU VERRE AU CHALUMEAU 1-verrerie scientifique 2-verrerie industrielle 3-enseigne lumineuse et signalétique 4-verrerie d'art 5- perlerie d'art IX GROUPE IX: Métiers du vêtement IX 1 MODISTE IX 2 TAILLEUR HOMME IX 3 PELLETERIES ET FOURRURES CONFECTIONNEES IX 4 LINGERIE, CORSETTERIE, SOUTIENS-GORGE 1-lingerie 2-Corsetterie, soutiens-gorge IX 5 PRÊT A PORTER COUTURE JOUR IX 6 PRÊT A PORTER COUTURE SOIR 17

18 Gpes Cl. Classes Options X GROUPE X: Métiers des accessoires de la mode et de la beauté X 1 DENTELLES (4) 1-Dentelles aux fuseaux (Cluny,craponne,Bayeux,duchesse,torchon) 2-Dentelles à l'aiguille (types Alençon,Argentan) 3-Dentelle mixte (Luxeuil) 4-Dentelles au crochet (type crochet irlandais,type guipure d'irlande) X 2 BRODERIE MAIN (6) 1-Beauvais 2-Ajourage 3-Broderie couleur 4-Broderie blanche 5-Broderie or 6-Broderie haute couture X 3 GANTERIE X 4 CHAUSSURES 1-botterie (homme/dame) 2-podo-orthèse (homme/dame) X 5 MAROQUINERIE X 6 COIFFURE X 7 ESTHETIQUE,ART DU MAQUILLAGE XI GROUPE XI: Métiers de la bijouterie XI 1 JOAILLERIE XI 2 BIJOUTERIE METAUX PRECIEUX XI 3 POLISSAGE EN JOAILLERIE XI 4 DIAMANTAIRE XI 5 LAPIDAIRES PIERRES DE COULEUR XI 6 SERTISSAGE EN HAUTE JOAILLERIE XII GROUPE XII: Métiers des techniques de précision XII 1 COUTELLERIE 1-ciselier 2-couteau de chasse 3-couteau de poche 4-couteau de table 5-coutellerie professionnelle XII 2 INSTRUMENTS DE CHIRURGIE XII 3 LUNETTERIE XII 4 PROTHESE DENTAIRE 18

19 Gpes Cl. Classes Options XII 5 HORLOGER RESTAURATEUR XII 6 ARMURIER 1-armurier basculeur 2-armurier monteur à bois 3-armurier équipeur 4-armurier graveur-décorateur XIII GROUPE XIII: Métiers de lagravure XIII 1 GRAVURE EN MODELE,HERALDIQUE XIII 2 GRAVURE ORNEMENTALE TAILLE DOUCE XIII 3 GRAVURE SUR CUIVRE ou ACIER POUR IMPRESSION XIII 4 GLYPTIQUE A-lettres et logos B-gravure artistique XIV GROUPE XIV: Métiers de la communication, du multimédia, de l'audiovisuel XIV 1 IMPRIMERIE,COMMUNICATION GRAPHIQUE MULTIMEDIA 1-technicien de plateforme prépresse 2-technicien en conduite de systèmes d'impression 3-technicien en conduite de matériels complémentaires 4-participation en équipe 5-concepteur graphique de site internet/développeur XIV 2 RELIURE XIV 3 DORURE SUR TRANCHE XIV 4 DORURE XIV 5 GRAPHISME XIV 6 PHOTOGRAPHIE 1-photo d'art : portrait/mariage/paysage/reportage/mode 2-photo industrielle : industrie/publicité/sport/architecture/montage numérique/libre XIV 7 CALLIGRAPHIE XIV 8 ENLUMINURE XIV 9 IMAGERIE NUMERIQUE XIV 10 METIERS DE L'IMAGE ANIMEE 1-métiers de l'image 2-métiers du son 3-métiers du montage et de la post production 4-métiers de l'ingéniérie et de l'exploitation audiovisuelle 5-métiers de la gestion de production audiovsuelle XV GROUPE XV: Métiers liés à la musique XV 1 LUTHERIE - ARCHETERIE 1-lutherie 2-archèterie XV 2 LUTHERIE-GUITARE XV 3 INSTRUMENTS TRADITIONNELS 19

20 Gpes Cl. Classes Options XVI GROUPE XVI : Métiers de l'agriculture et de l'aménagement du paysage XVI 1 ART DES JARDINS PAYSAGERS XVI 2 MARECHAL FERRANT XVI 3 BOURRELLERIE, SELLERIE, HARNACHEMENT XVI 4 ART FLORAL XVI 5 CONSEIL-EXPERTISE EN SECURITE ALIMENTAIRE XVII GROUPE XVII : Métiers du commerce et des services XVII 1 ACTIONS COMMERCIALES EN OPTIQUE LUNETTERIE XVII 2 TECHNICO-COMMERCIAL CONSEIL EN SOLUTIONS D'EFFICACITE ENERGETIQUE XVII 3 TECHNICO-COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES 1-option solutions sanitaires 2-option solutions énergétiques XVII 4 VENDEUR-CONSEIL EN PRODUITS DE FINITION ET DE DECORATION XVII 5 TAXIDERMIE XVII 6 TOILETTAGE ANIMALIER 20

21 Les commissaires régionaux et les commissaires départementaux Max VANDERMARLIÈRE Christian LE LANN Alain MARIE Daniel BENOIT Charles COLVEZ Didier DUCHENE Francis LAURENT Jean-Claude ILTIS Philippe GUILLEMIN Claude BERTHIER Michel BELLANGER Jacky PASSEBON Non désigné Christian POUTHIER Jean PORTAL Bernard CORDIER Christian JANIER Georges BAUGE Edgar WERMUTH Bernard TORRESE Edgard LLOPIS Yvan ALLEGRINI Non désigné Guadeloupe Non désigné Martinique Nicolas DANIS Nouvelle- Calédonie Guyane Non désigné Émanuel LEMAGNEN La Réunion 21

22 01 AIN : M. Gabriel LARDET 206 chemin de la place, SAVIGNEUX. Coordonnées des Commissaires départementaux 13 BOUCHES DU RHÔNE : M. Bernard TORRESE 25, rue des Noyers, Bât : B, Mail de Botine, MIRAMAS AISNE : M. Charles COLVEZ, président de la Chambre des métiers de l Aisne Château de Mailly RN2, LAON Cedex. 03 ALLIER : M. Jean-Charles SCHILL 15 rue du Roc de la Brosse, MONTLUÇON. 04 ALPES DE HAUTE PROVENCE : M. Éric DOMBROWSKI Résidence L'eau salée, rue du moulin de la dame, MONTFURON. 05 ALPES (HAUTES) : M. Pierre STRAUCH Pissanton, SIGOYER. 06 ALPES MARITIMES : Mme Marie-Brigitte DUVERNOY 3 avenue Bardi, NICE. 07 ARDÈCHE : M. Norbert CHENEVIER 7 place des Cordeliers, ANNONAY. 08 ARDENNES : M. Yves FRÈRE 11, rue d'en haut, ILLY. 09 ARIÈGE : Non désigné 10 AUBE : M. Didier DUCHENE 2, rue de la République, ESTISSAC. 11 AUDE : M. Edgard LLOPIS 22, rue Pasteur, CASTELNAUDARY. 12 AVEYRON : M. Edgar WERMUTH La Pomarède, CAMJAC. 14 CALVADOS : M. Alain MARIE 24 rue des Ecossais, ESQUAY NOTRE DAME. 15 CANTAL : M. Jean BAUDOIN lieu dit Estubertès, CLAVIERES. 16 CHARENTE : M. Jean-Pierre GOURSAUD "Le Champ du Juge, Chemin de cheneveau", DIRAC. 17 CHARENTE-MARITIME : M. Jean DOIGNON, Président de la Chambre des métiers de Charente- Maritime 107 av. M. Crépeau, LA ROCHELLE Cedex CHER : M. Bernard DEFINS 1, rue Vieil Castel, BOURGES. 19 CORRÈZE : M. Gérard BARBAN Le Bourg, COMBRESSOL. 2B CORSE (Haute) : M. Yvan ALLEGRINI 34 Boulevard Paoli, BASTIA. 21 CÔTE D OR : M. Christian POUTHIER 14 rue Gabriel Belot, DIJON. 22 CÔTE D ARMOR : M. Claude DUBOUIL ZA Kergadic BP96, PERROS GUIREC. 23 CREUSE : M. Patrick GUILLOT "4 impasse des genêts. La Rebeyrette", AUBUSSON. 24 DORDOGNE : M. Jean-Pierre SAUTONIE La Giboulie, COULAURES.

23 25 DOUBS : M. Bernard CORDIER 7 rue Proudhon, BESANÇON. 26 DRÔME : M. Daniel GIRAUD 20 impasse Laprat, VALENCE. 27 EURE : M. Daniel BENOIT 9 rue Octave Lenoir, EZY-sur-EURE. 28 EURE-ET-LOIR : M. Claude BERTHIER rue de Paris, BEAUVILLIERS. 29 FINISTÈRE : M. Jean-Claude MEUNIER 11, rue Latouche Tréville, BREST. 30 GARD : M. Michel RAYNAUD 43 rue Henri Revoil, NÎMES. 31 GARONNE (HAUTE) : M. Thierry KOPACKI 3 imp. G,Dazet, BP 83596, TOULOUSE CEDEX. 32 GERS : M. Bernard VILOTTE 116 route de Castelnau, VILLENEUVE-LES-BOULOC. 33 GIRONDE : M. Georges BEAUGE 12 rue Marie, TALENCE. 34 HÉRAULT : M. Robert FIERRET 2 rue de Lattre-de-Tassigny, SAINT-CHINIAN 35 ILLE-ET-VILAINE : M. Philippe GUILLEMIN 17 rue du blavet, BETTON. 36 INDRE : M. Guy DEPOND 5 avenue du Pré de Mez, BUZANÇAIS. 37 INDRE-ET-LOIRE : M. François FREMONT 137 rue Stéphane Pitard, TOURS. 38 ISÈRE : M. Daniel SAPORITO, 1449 route du Dauphiné, GILLONNAY. 39 JURA : M. Jean-Patrick ROZET 46, rue du Collège, SAINT-CLAUDE. 40 LANDES : M. Guy PENDANX 18 rue des Gazelles, SEYRESSE. 41 LOIR-ET-CHER : M. Didier GUILLOUCHE 8, rue du Puits Châtel, BLOIS. 42 LOIRE : M. Jean-André PORTENEUVE Président de la Chambre de Métiers et de l'artisanat de la Loire Rue de l'artisanat, B.P : 724, ST-ÉTIENNE Cedex LOIRE (HAUTE) : M. Jean PORTAL "Chambre de Métiers, 13 avenue André Soulier - BP 104" LE-PUY-EN-VELAY 44 LOIRE (ATLANTIQUE) : M. Michel DROAL 3, avenue Saint-Thomas, NANTES 45 LOIRET : M. Yves HOUTH Chambre de Métiers et de l'artisanat du Loiret 11, rue de la Bretonnerie, ORLÉANS 46 LOT : M. Serge CRABIE Président de la Chambre de Métiers et de l'artisanat du Lot 489, quai de Regourd BP 9, CAHORS Cedex LOT-ET-GARONNE : M. Yves WENDEL BP 115, MARMANDE Cedex 48 LOZÈRE : M. Jean François SALLES 14, rue Gui de Chaulhac, MENDE 49 MAINE-ET-LOIRE : M. Michel BELLANGER 70 rue rêveries, ANGERS 23

DOSSIER de PRESSE. Lancement du 25 e concours Un des Meilleurs Ouvriers de France 2013-2015

DOSSIER de PRESSE. Lancement du 25 e concours Un des Meilleurs Ouvriers de France 2013-2015 DOSSIER de PRESSE Lancement du 25 e concours Un des Meilleurs Ouvriers de France 2013-2015 Février 2013 Le comité d organisation du concours Un des Meilleurs Ouvriers de France et des expositions du travail

Plus en détail

En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes de France : www.osteopathie.org. Contact : 05 56 18 80 44 / 05 56 18 80 48

En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes de France : www.osteopathie.org. Contact : 05 56 18 80 44 / 05 56 18 80 48 Enquête démographique Les chiffres de l'ostéopathie en janvier 2015 Ostéopathes exclusifs et praticiens autorisés à user du titre Les chiffres par département En savoir plus sur le Registre des Ostéopathes

Plus en détail

Fédérations Départementales de la Ligue de l enseignement

Fédérations Départementales de la Ligue de l enseignement Fédération Départementale de l Ain (01) Fédération Départementale de l Aisne (2) 03.23.54.53.20 fol02@hotmail.com Fédération Départementale de l Allier (03) 04.70.46.85.23 fal.allier@wanadoo.fr Fédération

Plus en détail

APOSTILLE DE LA HAYE

APOSTILLE DE LA HAYE APOSTILLE DE LA HAYE En France l apostille de la haye s obtient auprès de la cour d appel du lieu ou a été émis le document. Cour d appel de : PARIS Palais de Justice 2 et 4 Bd du Palais 75001 PARIS Tel

Plus en détail

VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS VOUS VOULEZ EFFECTUER UN DEPOT DE CAPITAL SOCIAL AUPRES DE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS RETROUVEZ VOTRE POLE DE GESTION DES CONSIGNATIONS EN FONCTION DE VOTRE DEPARTEMENT VOTRE DEPARTEMENT VOTRE

Plus en détail

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015*

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015* Le 19 novembre 2015 (1) de France Métropolitaine* 591,3 434,1 45,3 100,1 30,0 10,2 232,9 21,2 264,9 1,6 1 731,6 Ile de France 234,1 128,0 2,8 19,9 4,9 4,1 41,9 1,5 121,2 0,3 558,7 75 Paris 140,0 48,5 0,5

Plus en détail

TABLEAU DE CODIFICATION DES DEPARTEMENTS

TABLEAU DE CODIFICATION DES DEPARTEMENTS ANNEXE 2 TABLEAU DE CODIFICATION DES DEPARTEMENTS 001 AIN 050 MANCHE 002 AISNE 051 MARNE 003 ALLIER 052 HAUTE MARNE 004 ALPES DE HTE PROVENCE 053 MAYENNE 005 HAUTES ALPES 054 MEURTHE ET MOSELLE 006 ALPES

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail

L Agence MD vous présente

L Agence MD vous présente L Agence MD vous présente 4 Millions d emails BtoB disponibles Focus sur les professions libérales Mise à jour de septembre 2014 1 La Meg@baseB2B 4 Millions d emails de décideurs disponibles L Agence MD

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

L Agence MD vous présente

L Agence MD vous présente L Agence MD vous présente 4 Millions d emails BtoB disponibles Focus sur les entreprises artisanales Mise à jour de juillet 2014 1 4 Millions d adresses email BtoB couvrant plus de 2 Millions d entreprises

Plus en détail

ATTESTATION DE PARUTION

ATTESTATION DE PARUTION LE PARISIEN PARIS Le 20/12/2013 LE PARISIEN SEINE ET MARNE Le 20/12/2013 LE PARISIEN YVELINES Le 20/12/2013 LE PARISIEN ESSONNE Le 20/12/2013 LE PARISIEN HAUTS DE SEINE Le 20/12/2013 LE PARISIEN SEINE

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/

LA RÉPARTITION DES PROFESSIONNELS DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ LA RÉPARTITION DES DU RACHAT DE CRÉDIT EN FRANCE http://www.1rachat-crédit.com/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de rachat de crédits

Plus en détail

Q1 À quel titre venez-vous sur le site de l'apce?

Q1 À quel titre venez-vous sur le site de l'apce? Q1 À quel titre venez-vous sur le site de l'apce? Répondues : 6 351 Ignorées : 28 Enseignant(e) En phase de reprise d'entreprise Autre (veuillez préciser) En phase de création d'entreprise ou d'auto-entreprise

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires

Plus en détail

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale

Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale LA PREVOYANCE DU SPORT Pourquoi un régime de prévoyance dans le sport? Une couverture supplémentaire pour les salariés du sport Garanties plus importantes que le régime général de la Sécurité Sociale Une

Plus en détail

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE

BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE ANNEE 2009 BILAN DES EXAMENS DU PERMIS DE CONDUIRE Présent pour l avenir Ministère de l Écologie, de l Énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations

Plus en détail

Variables du fichier détail Décès de l'état Civil 1998-2014

Variables du fichier détail Décès de l'état Civil 1998-2014 Variables du fichier détail Décès de l'état Civil 1998-2014 Variable Libellé 1998 à 2014 ACTIV Code activité du décédé X ADEC Année du décès X ANAIS Année de naissance du décédé X DEPDEC Département du

Plus en détail

Les Finances des départements 2012

Les Finances des départements 2012 MINISTERE DE L'INTERIEUR MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les Finances des départements 2012 Statistiques et finances locales (tableaux) Direction générale

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales

ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales ARRETE Arrêté du 21 décembre 2012 relatif au tarif annuel et aux modalités de publication des annonces judiciaires et légales NOR: MCCE1240070A Version consolidée au 16 janvier 2015 Le ministre de l'économie

Plus en détail

Contenu du fichier «décès»

Contenu du fichier «décès» Contenu du fichier «décès» Liste des s Code Libellé Page ACTIV Code activité du décédé 2 ADEC Année de décès 2 ANAIS Année de naissance du décédé 2 DEPDEC Département de décès 2 DEPDOM Département de domicile

Plus en détail

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI

N 13 S É N A T. 30 octobre 2014 PROJET DE LOI N 13 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 30 octobre 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral. (procédure

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 390 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014 23 juillet 2014 PROJET DE LOI relatif à la délimitation des

Plus en détail

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers.

Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Droits d enregistrement et taxe de publicité foncière sur les mutations à titre onéreux d immeubles et de droits immobiliers. Taux, abattements et exonérations

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE SÉCURITÉ

DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE SÉCURITÉ MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DIRECTION GÉNÉRALE DE LA POLICE NATIONALE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL POUR L ADMINISTRATION DU MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE LA ZONE NORD DOSSIER DE CANDIDATURE À UN EMPLOI D ADJOINT DE

Plus en détail

Paris, le 15 juin 2004. Le Président de La Poste

Paris, le 15 juin 2004. Le Président de La Poste Paris, le 15 juin 2004 Le ministre de la Culture et de la Communication à Mesdames et Messieurs les présidents des Conseils généraux à l attention des Mesdames et Messieurs les directrices et directeurs

Plus en détail

Dénombrement des entreprises 2014. Liste des variables

Dénombrement des entreprises 2014. Liste des variables Dénombrement des entreprises 2014 Liste des variables Index des variables : s de localisation : REGION DEP AU ZE UU COM s économiques : APE A64 A38 A21 A10 TAILLE s d identification : CHAMP CJ1 CJ2 ARTISAN

Plus en détail

ISO 50 001. Méthode et retour d expérience

ISO 50 001. Méthode et retour d expérience ISO 50 001 Méthode et retour d expérience 27/09/2013 DALKIA FRANCE A OBTENU EN 2013 LA CERTIFICATION ISO 50 001 SUR L ENSEMBLE DE SES CONTRATS AVEC MANAGEMENT DE L ENERGIE 27/09/2013 Pourquoi une certification

Plus en détail

Projet de modification de

Projet de modification de RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Projet de modification de Arrêté du 29 décembre 2014 relatif aux modalités d application de la troisième période du

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES BUDGET Arrêté du 18 avril 2013 pris pour l application de l article 233 du décret n o 2012-1246 du 7 novembre 2012

Plus en détail

www.interieur.gouv.fr

www.interieur.gouv.fr www.interieur.gouv.fr Sommaire PREAMBULE 2 LES CATEGORIES DE PERMIS PREMIERE PARTIE 3 LES CANDIDATS ENREGISTRES EN PREFECTURE DEUXIEME PARTIE 8 LES EPREUVES THEORIQUES GENERALES TROISIEME PARTIE 13 LES

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015 REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session 2015 I Préambule Chaque année, la Société des Meilleurs Ouvriers de France organise, le concours : «UN DES MEILLEURS APPRENTIS

Plus en détail

Appel à projets national. Aide à l investissement en faveur des logements-foyers

Appel à projets national. Aide à l investissement en faveur des logements-foyers Appel à projets national 2014 Aide à l investissement en faveur des logements-foyers 1 Appel à projets national 2014 Logement-foyer Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation

Plus en détail

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE Préambule Le droit au compte figure dans la législation française comme un principe fondamental. Le code monétaire et financier (article

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS. TECHNICO COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES Options 1/ sanitaire 2/ énergétique

REFERENTIEL DU CONCOURS. TECHNICO COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES Options 1/ sanitaire 2/ énergétique REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe XVII Classe 3 TECHNICO COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES Options 1/ sanitaire 2/ énergétique L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES

Plus en détail

Performances Hôtelières en France

Performances Hôtelières en France Performances Hôtelières en France En septembre, poursuite de la croissance Après un été ensoleillé, la croissance se confirme au mois de septembre. La clientèle d affaires est au rendez-vous. En province,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 32 du 27 juin 2014 TEXTE SIGNALE

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 32 du 27 juin 2014 TEXTE SIGNALE BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 32 du 27 juin 2014 TEXTE SIGNALE ARRÊTÉ modifiant l arrêté du 18 avril 2013 pris pour l application de l article 233 du décret n 2012-1246 du 7 novembre

Plus en détail

Performances Hôtelières en France

Performances Hôtelières en France Performances Hôtelières en France La tendance baissière s accentue Janvier avait donné le ton. La tendance baissière se confirme et s étend sur les catégories économique et super-économique. Dans les entreprises,

Plus en détail

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire A - Dénombrement des micro-organismes aérobies à 30 C (= colonies aérobies = flore aérobie mésophile), Il regroupe les essais - Dénombrement des entérobactéries, suivants: - Dénombrement des Escherichia

Plus en détail

Performances Hôtelières en France

Performances Hôtelières en France Performances Hôtelières en France 2011 s achève sur un mois de décembre mitigé Le mois de décembre 2011 a été marqué par un ralentissement de la croissance dans l hôtellerie économique et 2 étoiles. Sur

Plus en détail

Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante.

Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante. En quelques chiffres, une entreprise Pérenne, Structurée, Puissante, Indépendante. FDV 60% Yves Ménardais 40% Initiatives et Finances The Call Machine «TCM» Télémarketing Capital 674 000 Chiffre d affaires

Plus en détail

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011

Fonds de Dotation L observatoire Deloitte. N 20 31 décembre 2011 Fonds de Dotation L observatoire Deloitte N 20 31 décembre 2011 Éditorial L année vient de s achever avec 863 fonds de dotation enregistrés au 31 décembre 2011. C est une année record car pas moins de

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS COIFFURE

REFERENTIEL DU CONCOURS COIFFURE REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe X Classe 6 COIFFURE L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES LE REFERENTIEL DES COMPETENCES. I - POURQUOI SE PRESENTER

Plus en détail

338 465 créations d entreprises au premier semestre 2010

338 465 créations d entreprises au premier semestre 2010 LA CRÉATION D ENTREPRISES EN FRANCE AU PREMIER SEMESTRE 2010 338 465 créations d entreprises au premier Un nombre record de créations d entreprises a été enregistré en France durant le premier avec 338

Plus en détail

Les bordures et caniveaux préfabriqués en béton

Les bordures et caniveaux préfabriqués en béton Les bordures et caniveaux préfabriqués en béton VOIRIE ENVIRONNEMENT Les bordures et caniveaux préfabriqués en béton : >> Afin de toujours mieux répondre aux exigences du marché, l Industrie du Béton est

Plus en détail

RUBRIQUES A REMPLIR LORS DE LA DEMANDE DE VISA NE(E) : LE :!!!!/!!!/!!!!! A :. FILIATION : PERE NOM :.. PRENOM :. MERE NOM DE NAISSANCE :.. PRENOM :.

RUBRIQUES A REMPLIR LORS DE LA DEMANDE DE VISA NE(E) : LE :!!!!/!!!/!!!!! A :. FILIATION : PERE NOM :.. PRENOM :. MERE NOM DE NAISSANCE :.. PRENOM :. REPUBLIQUE FRANCAISE VISA DE LONG SEJOUR - DEMANDE D ATTESTATION OFII (Article R 311-3 du code de l entrée et du séjour des étrangers et du droit d asile) à adresser à l Office français de l immigration

Plus en détail

CONJUGUEZ LES MÉTIERS DU BÂTIMENT AU FÉMININ! CONCOURS 2015 / 16 10 e ÉDITION. Guide d accompagnement pour remplir son dossier. En partenariat avec

CONJUGUEZ LES MÉTIERS DU BÂTIMENT AU FÉMININ! CONCOURS 2015 / 16 10 e ÉDITION. Guide d accompagnement pour remplir son dossier. En partenariat avec CONJUGUEZ LES MÉTIERS DU BÂTIMENT AU FÉMININ! CONCOURS 2015 / 16 10 e ÉDITION Guide d accompagnement pour remplir son dossier En partenariat avec Qu est-ce que la CAPEB? La Confédération de l Artisanat

Plus en détail

Rappels sur les principes de la garantie jeunes

Rappels sur les principes de la garantie jeunes Rappels sur les principes de la garantie jeunes La «garantie jeunes» française est un dispositif inscrit au Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté adopté lors du Comité interministériel de lutte

Plus en détail

La filière de l expertise comptable

La filière de l expertise comptable La filière de l expertise comptable Comptabilité Audit Conseil Gestion Finance Une promesse d avenirs CURSUS Débouchés Une filière qui offre des parcours de formation à la carte... La filière de l expertise

Plus en détail

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration

ANNEXE. LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration LOI DU 28 PLUVIÔSE AN VIII (17 février 1800) Concernant la division du territoire français et l administration TITRE Ier. Division du territoire Art. 1er. Le territoire européen de la République sera divisé

Plus en détail

Tableaux de chasse ongulés sauvages saison 2013 2014

Tableaux de chasse ongulés sauvages saison 2013 2014 Supplément N 34 3 e trimestre 214 Tableaux de chasse ongulés sauvages saison 213 214 Le cerf continue sa progression régulière cette année, alors que le chevreuil stagne et que les prélèvements du sanglier

Plus en détail

Une Production sous VTOM. Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production

Une Production sous VTOM. Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production Une production Distribuée En environnement Windows NT Une Production sous VTOM Qui sommes nous? L organisation du G.I.E. L environnement Technique L environnement de production Une Production sous VTOM

Plus en détail

La lettre d Information des Français de l Étranger

La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre du département des Relations Internationales et de la Coordination de la Cnav I MARS/AVRIL 200 I Le relevé de carrière Vous avez été salarié

Plus en détail

L offre d accueil collectif des enfants de moins de 6 ans en 2007

L offre d accueil collectif des enfants de moins de 6 ans en 2007 Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SÉRIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL L offre d accueil collectif des enfants de moins de 6 ans en 2007 Enquête annuelle

Plus en détail

la filière de l expertise comptable Audit Comptabilité Conseil Gestion Finance .COM FUTUR FUTUR expert .COM expert Futurexpert.com

la filière de l expertise comptable Audit Comptabilité Conseil Gestion Finance .COM FUTUR FUTUR expert .COM expert Futurexpert.com Choisissez la filière de l expertise comptable Une promesse d avenirs Audit Comptabilité Conseil Gestion Finance Futurexpert.com Futurexpert.com.COM FUTUR expert FUTUR expert.com MÉTIERS Votre parcours

Plus en détail

BO n 6 du 8 novembre 2007 : à consulter impérativement

BO n 6 du 8 novembre 2007 : à consulter impérativement INSPECTION ACADEMIQUE DE LA HAUTE SAONE Division des Ressources Humaines CHANGEMENT DE DEPARTEMENT DES ENSEIGNANTS DU 1 ER DEGRE PAR VOIE DE PERMUTATIONS INFORMATISEES ANNEE 2008/2009 BO n 6 du 8 novembre

Plus en détail

M Facteur. «La Distribution 100 % connectée» ... «Le Facteur 100 % connecté» > noms de code provisoire. Direction industrielle

M Facteur. «La Distribution 100 % connectée» ... «Le Facteur 100 % connecté» > noms de code provisoire. Direction industrielle M Facteur «Le Facteur 100 % connecté» > noms de code provisoire «La Distribution 100 % connectée»... C2. Diffusion restreinte à des groupes ou catégories de personnes identifiées. COURRIER 23/08/2011 1

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat Arrêté du [ ] fixant les conditions d achat de l électricité

Plus en détail

Fiche Synthèse - Métier 2004

Fiche Synthèse - Métier 2004 Fiche Synthèse - Métier 2004 Métiers des arts et des spectacles ( FAP n 85) Points-clés : Les tensions et les demandes d emploi des personnes handicapées Le marché du travail L emploi Le chômage : caractéristiques

Plus en détail

un symbole qui garantit à tous accueil, accessibilité et confort. Label Tourisme & Handicap : www.dgcis.gouv.fr/marques-nationales-tourisme

un symbole qui garantit à tous accueil, accessibilité et confort. Label Tourisme & Handicap : www.dgcis.gouv.fr/marques-nationales-tourisme Label Tourisme & Handicap : un symbole qui garantit à tous accueil, accessibilité et confort. Les marques du tourisme Retrouvez l ensemble des sites labellisés Tourisme et Handicap sur www.dgcis.gouv.fr/marques-nationales-tourisme

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES CENTRES D AIDE PAR LE TRAVAIL SYNTHESE NATIONALE - EXERCICE 1999 INFODGAS N 74 - OCTOBRE 2003

TABLEAU DE BORD DES CENTRES D AIDE PAR LE TRAVAIL SYNTHESE NATIONALE - EXERCICE 1999 INFODGAS N 74 - OCTOBRE 2003 MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITE ET DES PERSONNES HANDICAPES TABLEAU DE BORD DES CENTRES D AIDE PAR LE TRAVAIL SYNTHESE NATIONALE - EXERCICE

Plus en détail

R E G L E M E N T I N T E R I E U R FFGOLF. ARTICLE 1 er : objet. ARTICLE 2 : licence

R E G L E M E N T I N T E R I E U R FFGOLF. ARTICLE 1 er : objet. ARTICLE 2 : licence R E G L E M E N T I N T E R I E U R FFGOLF ARTICLE 1 er : objet Le présent règlement a pour objet de compléter et d'expliciter, sur quelques points, les statuts fédéraux. ARTICLE 2 : licence En application

Plus en détail

Circulaire n 2010/60 du 7 juillet 2010 Caisse nationale d'assurance vieillesse

Circulaire n 2010/60 du 7 juillet 2010 Caisse nationale d'assurance vieillesse Direction juridique et réglementation nationale Département réglementation national Circulaire n 2010/60 du 7 juillet 2010 Caisse nationale d'assurance vieillesse Destinataires Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS CARRELAGE

REFERENTIEL DU CONCOURS CARRELAGE REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe III Classe 5 CARRELAGE L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES LE REFERENTIEL DES COMPETENCES. I - POURQUOI SE

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TEXTES OFFICIELS RELATIFS AU B.T.S. Décret n 95-665 du 9 mai 1995 Portant règlement général des B.T.S. B.O. n 23 du 8 juin 1995 Décret n 96-195 du 8

Plus en détail

CLERMONT-FERRAND CAPITALE DE L'EXCELLENCE PROFESSIONNELLE

CLERMONT-FERRAND CAPITALE DE L'EXCELLENCE PROFESSIONNELLE CLERMOT-FERRAD CAPITALE DE L'EXCELLECE PROFESSIOELLE 2009 2011 SOMMAIRE FICHE 1 Les Meilleurs Ouvriers de France, une longue et belle histoire FICHE 2 Les Meilleurs Ouvriers de France, la reconnaissance

Plus en détail

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi L ARTISANAT 1 ère entreprise de France L apprentissage : Passeport pour l emploi le cad de la chambre de Métiers et de l artisanat des conseillers spécialistes de l apprentissage et de l emploi l apprentissage

Plus en détail

Principes et pratiques recommandés par la CNAMTS, les CRAM, les CGSS et l INRS

Principes et pratiques recommandés par la CNAMTS, les CRAM, les CGSS et l INRS Principes et pratiques recommandés par la CNAMTS, les CRAM, les CGSS et l INRS Évaluation des risques professionnels L INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE ET DE SÉCURITÉ L Institut national de recherche et

Plus en détail

ANNEXE 1 LISTE DES 27 ACADÉMIES ET DES 41 DÉPARTEMENTS METTANT EN OEUVRE L OPÉRATION «OUVRIR L ÉCOLE AUX PARENTS POUR RÉUSSIR L INTÉGRATION» POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Académie d AIX-MARSEILLE, départements

Plus en détail

1,6 MILLION DE PARTICULIERS EMPLOYEURS FIN 2002

1,6 MILLION DE PARTICULIERS EMPLOYEURS FIN 2002 ACO S S STA T BILAN 1,6 MILLION DE PARTICULIERS EMPLOYEURS FIN 2002 N 06 - JUIN 2003 Le nombre de particuliers employeurs de personnel à domicile s est fortement accru depuis 1990, passant d environ 500

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Textes généraux MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Délégation à la sécurité et à la circulation routières Sous-direction de l éducation routière

Plus en détail

Réglementation relative à la. protection du public contre l exposition aux champs électromagnétiques. Angélique ROCHER-BEDJOUDJOU

Réglementation relative à la. protection du public contre l exposition aux champs électromagnétiques. Angélique ROCHER-BEDJOUDJOU Réglementation relative à la protection du public contre l exposition aux champs électromagnétiques Angélique ROCHER-BEDJOUDJOU Adjointe au Responsable des Affaires juridiques L Agence nationale des fréquences

Plus en détail

Crédit photo : Troyes Expo Cube

Crédit photo : Troyes Expo Cube DOSSIER DE PRESSE Crédit photo : Troyes Expo Cube Le Salon DES ARTISANS D ART vous ouvre ses portes du 22 au 25 janvier 2015 pour sa 30 ème édition Pour la 30ème année consécutive, le salon des ARTISANS

Plus en détail

Objet : Changement de département des enseignants du 1 er degré par voie de mutations et permutations informatisées. Effet rentrée 2006.

Objet : Changement de département des enseignants du 1 er degré par voie de mutations et permutations informatisées. Effet rentrée 2006. L Inspectrice d Académie, Directrice des Services Départementaux de l Education Nationale de l Allier à Château de Bellevue BP 97 03 403 YZEURE cedex Téléphone 04 70 48 02 00 Fax 04 70 48 02 28 Division

Plus en détail

TRANSVERSAL ET DEMOGRAPHIE

TRANSVERSAL ET DEMOGRAPHIE B.C.P TRANSVERSAL ET DEMOGRAPHIE Démographie INSEE et DEPP UNIVERS démographie INSEE et DEPP (démographie INSEE et DEPP) Années de 1981 à 2017 Editée le 30 mars 2015 UNIVERS BOb origine des données et

Plus en détail

- Éléments de référence 2013 pour 2014 -

- Éléments de référence 2013 pour 2014 - - Éléments de référence 2013 pour 2014 - I - TAXE FONCIÈRE DÉPARTEMENTALE SUR LES PROPRIÉTÉS BÂTIES moyen de 2013 L article 1636B septies VI du CGI indique que le taux de la taxe foncière sur les propriétés

Plus en détail

Carnet pour jouer en voiture

Carnet pour jouer en voiture Carnet pour jouer en voiture Idées de jeux pour s occuper en voiture avec Petitestetes.com Dans la même collection Carnet de comptines Règles de jeux de cartes Mots croisés Retrouvez des idées de sorties

Plus en détail

Date de UAI EF Nom 1 EF Nom 2 EF Sigle EF Adr 1 EF Adr 2 EF CP EF Commune EF Tel EF Fax EF Mail EF Typ EF UAI SITE mise à jour.

Date de UAI EF Nom 1 EF Nom 2 EF Sigle EF Adr 1 EF Adr 2 EF CP EF Commune EF Tel EF Fax EF Mail EF Typ EF UAI SITE mise à jour. Date de UAI EF Nom 1 EF Nom 2 EF Sigle EF Adr 1 EF Adr 2 EF CP EF Commune EF Tel EF Fax EF Mail EF Typ EF UAI SITE mise à jour 062514H 27/02/14 CFA SEPR LYON CFA 46 RUE PROFESSEUR ROCHAIX 6003 LYON CEDEX

Plus en détail

Évaluation des degrés-jours unifiés au niveau régional

Évaluation des degrés-jours unifiés au niveau régional COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE SERVICE DE L OBSERVATION ET DES STATISTIQUES Évaluation des degrés-jours unifiés au niveau régional Note d accompagnement Février 2014 La consommation d'énergie

Plus en détail

Prix du Label de l'excellence de l'oci dans le domaine de l Artisanat

Prix du Label de l'excellence de l'oci dans le domaine de l Artisanat Prix du Label de l'excellence de l'oci dans le domaine de l Artisanat (Pour préserver et développer l'artisanat traditionnel et contemporain du monde musulman) A remettre durant les sessions de la Conférence

Plus en détail

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne 2009 9 avril 2009 : concours MAF Départemental et Régional, au CFA de Versailles

Plus en détail

Bilan de l année 2011

Bilan de l année 2011 LE PERMIS A POINTS Bilan de l année DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L ACTION TERRITORIALE SOUS-DIRECTION DE LA CIRCULATION ET DE LA SECURITE ROUTIERES BUREAU DE LA SECURITE ET DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Petit panorama des interfaces des archives numérisées par les Archives départementales

Petit panorama des interfaces des archives numérisées par les Archives départementales Petit panorama des interfaces des archives numérisées par les Archives départementales Denis Roegel 18 juin 2014 Table des matières 1 La diversité des interfaces 3 1.1 Étendue de la numérisation...................

Plus en détail

Mutualité Fonction Publique 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13

Mutualité Fonction Publique 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13 62 Rue Jeanne d Arc 75640 PARIS Cedex 13 DIRECTION DE LA SANTE Département Relations avec les Professionnels de Santé Dossier suivi par : Monique LEFRANCOIS Réf. : 19/2005/ML/MPD Paris, le 22 décembre

Plus en détail

Les élèves du premier degré à la rentrée 2012 dans les écoles publiques et privées

Les élèves du premier degré à la rentrée 2012 dans les écoles publiques et privées note d informationdécembre 12.24 À la rentrée 2012, 6 718 900 élèves sont accueillis publiques et privées du premier degré de métropolitaine et des DOM (y compris Mayotte), dont 2 557 000 élèves l enseignement

Plus en détail

journées techniques Pour le développement de bonnes pratiques environnementales dans l artisanat

journées techniques Pour le développement de bonnes pratiques environnementales dans l artisanat journées 201 techniques Pour le développement de bonnes pratiques environnementales dans l artisanat 160 stagiaires formés par le CNIDEP depuis 2010 Amélioration des pratiques environnementales dans les

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault SOMMAIRE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault SOMMAIRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS et bulletin de liaison des maires 6 novembre 2009 Spécial Zaj SOMMAIRE DÉLÉGATION DE SIGNATURE Délégation du 23 octobre 2009

Plus en détail

2013-2014 Les chiffres clefs de l enseignement catholique

2013-2014 Les chiffres clefs de l enseignement catholique 2013-2014 Les chiffres clefs de l enseignement catholique 2 042 500 élèves l 134 500 enseignants l 9 000 établissements Les établissements D. R. En France métropolitaine et dans les DOM, on compte 8 970

Plus en détail

Bilan de l année 2012

Bilan de l année 2012 LE PERMIS A POINTS Bilan de l année DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L ACTION TERRITORIALE SOUS-DIRECTION DE LA CIRCULATION ET DE LA SECURITE ROUTIERES BUREAU DE LA SECURITE ET DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Appel à projets national. Aide à l investissement en faveur des logements-foyers

Appel à projets national. Aide à l investissement en faveur des logements-foyers Appel à projets national 2015 Aide à l investissement en faveur des logements-foyers 1 Appel à projets national 2015 Logement-foyer Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation

Plus en détail

CGEH Conduite et Gestion de l Exploitation Hippique BPR3A 120. Fleuriste CAPA 25 Forêt BPR3A 140

CGEH Conduite et Gestion de l Exploitation Hippique BPR3A 120. Fleuriste CAPA 25 Forêt BPR3A 140 Aide au 1er équipement professionnel LYCÉENS - 2012/ 2013 AGRICULTURE Agroéquipement BPR3A 100 Alimentation, bio industrie laboratoire BPR3A 30 Aménagements paysagers BPR3A 80 CGEA Option Systèmes à dominante

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 1 Entre L Etat, représenté par le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Pierre MOSCOVICI, la Ministre de l Egalité des territoires et du logement,

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART

IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART MIDI-PYRÉNÉES MIDI-P YRÉNÉES IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART INSTITUTIONNELS Conseil Régional Président Martin MALVY (Président de l association Villes et Pays d Art et d Histoire)

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA DECLARATION UNIQUE DE COTISATIONS SOCIALES SUR SUPPORT ECRIT ("DUCS-PAPIER") ANNEXE E

CAHIER DES CHARGES DE LA DECLARATION UNIQUE DE COTISATIONS SOCIALES SUR SUPPORT ECRIT (DUCS-PAPIER) ANNEXE E CAHIER DES CHARGES DE LA DECLARATION UNIQUE DE COTISATIONS SOCIALES SUR SUPPORT ECRIT ("DUCS-PAPIER") ANNEXE E Table des codes et libellés pour les Caisses de congés payés du BTP Liste des Caisses de congés

Plus en détail

Bilan de l année 2010

Bilan de l année 2010 Bilan de l année 2010 DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L ACTION TERRITORIALE SOUS-DIRECTION DE LA CIRCULATION ET DE LA SECURITE ROUTIERES BUREAU DE LA SECURITE ET DE LA REGLEMENTATION ROUTIERES - 2

Plus en détail

Règlement d Intervention du CONSUEL

Règlement d Intervention du CONSUEL Règlement d Intervention du CONSUEL EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DU DÉCRET 72-1120 DU 14 DÉCEMBRE 1972 MODIFIÉ PAR LE DÉCRET 2001-222 DU 6 MARS 2001 ET DES ARRÊTÉS DU 17 OCTOBRE 1973 Titre 1 DISPOSITIONS

Plus en détail