LE ROLE D INTERNET ET DES RESEAUX SOCIAUX DANS LA REVOLUTION TUNISIENNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE ROLE D INTERNET ET DES RESEAUX SOCIAUX DANS LA REVOLUTION TUNISIENNE"

Transcription

1 LE ROLE D INTERNET ET DES RESEAUX SOCIAUX DANS LA REVOLUTION TUNISIENNE La Tunisie et Internet ont une assez longue histoire commune. En effet, la Tunisie a été le premier pays arabe et africain à se connecter à la toile, et ce dès Selon l ATI (l Agence Tunisienne d Internet 1 ), le premier accès du grand public remonte, lui, à Mai Avec le développement des publinets (nom donné aux cybercafés en Tunisie) et avec des opérations comme les ordinateurs à mille dinars ou les bus informatiques, la Tunisie, ou plus précisément les grandes villes de Tunisie, vont se trouver très vite connectées. Cette volonté de «connecter les tunisiens», de les faire entrer dans la modernité, n échappait pas à un certain calcul politique : en effet, l apparente modernité du pays était la raison principale de la tolérance des démocraties occidentales vis-à-vis des exactions du régime de Ben Ali. Et la démocratisation de l accès à internet allait devenir un argument phare de cette modernisation. Mais le régime de Ben Ali, conscient du risque évident que les tunisiens puissent trouver via Internet une échappatoire à la chape dictatoriale qui pesait sur le pays, n a pas omis de prendre certaines précautions, à titre préventif. En effet, afin d empêcher qu Internet devienne un espace d expression et de contestation, Ben Ali, que RSF qualifiera très vite «d ennemi d Internet», procéda, dès les premiers jours d ouverture de l accès à Internet au grand public, à la censure de certains sites d ONG internationales. Ainsi, dès l an 2000, Human Rights Watch pouvait écrire dans son rapport annuel: «Tunisians could access the Internet more easily than in previous years as prices dropped, applications were processed more quickly, and public pay-per-use access points opened for the first time. However, Tunisia's Internet legislation violated the privacy rights of users, the government continued to block the website of Amnesty International, and Tunisians voiced wariness that their online communications, like phone and fax lines, were subject to surveillance. 2 Malgré cela, l utilisation d Internet pour protester contre le régime a commencé dès le début de son ouverture au grand public. L opposition et la société civile tunisienne vont se montrer leaders dans le monde arabe en matière d organisation et d utilisation d Internet. Mais l impact de cette mobilisation semblera modéré comparé à celui que l on connaîtra au moment de la révolution, en janvier En effet, la démocratisation de l accès à Internet que le régime a opérée, via les publinets notamment, va finir par se retourner contre lui. Selon les statistiques de l union internationale des télécommunications, si les tunisiens n étaient que 4,3% à être connectés à internet en 2001, ils vont se trouver 39,10% à l être en La Tunisie dénombre aujourd hui 4,4 millions de personnes connectées sur un total 10,8 millions. Et il faut noter que, sur ces 4,4 millions de tunisiens, 3,4 millions disposent d un compte sur Facebook, ce qui, à n en pas douter, explique en partie le rôle qu a eu ce site lors de la révolution tunisienne. 1 Agence Tunisienne d Internet : Internet en Tunisie 2 Human Rights Watch 2000 world Report

2 1 ère Partie Historique du cyber-activisme en Tunisie Les années 90 ont été marquées par une forte répression de la part du régime de Ben Ali : des centaines de militants de la mouvance islamiste Nahdha ont été torturés et arrêtés. La dictature s est véritablement installée, les journaux se sont vus totalement muselés. Aucun espace d expression libre n était permis. En 2002, Reporters Sans Frontières classe la Tunisie 128 ème sur 139 dans son classement mondial de la liberté de la presse. 3 Le message envoyé par le régime était très clair : propagande ou silence, la critique était strictement interdite. Au début des années 2000, l opposition tunisienne n avait ainsi pour seul choix que de profiter de cette nouvelle technologie qu était Internet. Les leaders politiques de l opposition, tel que l actuel président de la république Moncef Marzouki, se sont donc mis à utiliser ce nouvel outil pour diffuser leurs idées. Le cyber-activisme tunisien s est étendu sur un peu plus d une décennie, nous allons étudier ici son évolution ainsi que son impact. 1 - Rompre le Tabou Au tout début des années 2000, le cyber activisme consistait essentiellement à diffuser une information autre que celle du discours officiel. Sans véritable structure, la liste de diffusion tunisnews 4 était la source principale d information sur la dictature et l état des libertés en Tunisie. Créée en mai 1999 par un groupe de militants anonymes de la diaspora tunisienne vivant essentiellement à Stockholm en Suède, cette liste de diffusion permettaient aux associations, aux activistes ainsi qu aux partis politiques d envoyer par à des milliers de tunisiens leurs essais et communiqués de presse afin d alerter le monde sur les exactions du régime de Ben Ali. A quelques exceptions près, seuls les militants politiques déjà engagés sur le terrain utilisaient leur vrai nom sur Internet. Les cyber-activistes, dans leur écrasante majorité, restaient anonymes. C était notamment le cas d un groupe de jeunes qui avaient ouvert, quelques mois plus tôt, la voie à une autre forme de cyber-activisme. Takriz, premier collectif organisé exclusivement sur Internet : Takriz 5 a été créé en 1998 par un groupe de jeunes tunisiens anonymes. Se revendiquant proches du mouvement anarchiste, le site Takriz.com a pris la forme d une sorte de «forum-défouloir». Plusieurs jeunes s y connectaient pour discuter de la politique tunisienne et critiquer le régime, mais pas seulement : principalement en raison au jeune âge des utilisateurs, certains sujets comme la sexualité, les études ou la religion y étaient aussi traités de manière très ouverte. 3 RSF : Classement Mondial de la liberté de la presse ,297.html 4 Tunisnews : Du 4 mai 2000 à nos jours - 5 Takriz est l équivalent en arabe de l expression anglaise «it sucks» -

3 A la création de Takriz, très peu de tunisiens avaient accès à Internet, aucun cybercafé n avait encore été ouvert. Voilà pourquoi, malgré l anonymat de la majorité des fondateurs, il paraît évident que les Takrizards comme ils se font appelés eux-mêmes - appartenaient à une catégorie socio-culturelle plutôt élevée. En 2002, le site a été soudainement suspendu. La véritable raison n a jamais été communiquée au public et ce même après la réouverture de Takriz en Des rumeurs font état de pressions du régime auxquelles auraient été soumis les fondateurs, les obligeant à fermer le site sous peine d être emprisonnés. Le site Takriz a été le premier espace de débat ouvert, un espace où la parole y était enragée. Il a permis à son époque à des jeunes de rompre le silence et de les encourager à s intéresser à la chose publique. 2 - L information, première arme contre la dictature : Soutenu par ses alliés démocrates, tels que la France ou l Italie, le régime de Ben Ali a mené sans relâche une véritable guerre de l information. Il n y avait pas un seul discours lors des festivités du 7 novembre 6 sans allusions aux «progrès démocratiques». Que cela soit en matière de droits de la femme ou de liberté d expression, Zine El Abidine Ben Ali louait les efforts faits par son gouvernement en matière de technologie et d accès à Internet. Cette propagande «novembriste» s est révélée très efficace puisque la Tunisie était reconnue par beaucoup de pays démocratiques comme étant un pays stable à l économie saine 7, où il faisait bon vivre, et tourné vers le monde occidental. Très vite les cyber-activistes tunisiens ont compris l importance d utiliser Internet comme une arme pour contrer cette propagande du régime, et la bataille de l information a alors commencé Tunezine, la bataille de l information. La période Tunezine a certainement été la période de bras de fer la plus marquante entre les internautes et le régime. D une nature éminemment politique, le site tunezine.com lancé par Zouhair Yahyaoui 8 à l été 2001 regroupait à ses débuts moins d une dizaine d activistes anonymes, âgés pour la plupart de 30 à 40 ans et dont l écrasante majorité avait étudié et vivait à l étranger. Tunezine était un forum d échanges politique et la source première d information sur les dépassements autoritaires du régime de Ben Ali. Informations sérieuses, textes satiriques, caricatures, communiqués de presse le site regorgeait d informations et dessinait une Tunisie tout autre que celle de la propagande officielle. Comme le site fut 6 Le 7 novembre était sous le régime de Ben Ali la journée nationale pour fêter le changement, c est-à-dire le coup d Etat du 7 novembre 1987 organisé par Ben Ali contre l ancien président Bourguiba. 7 Dans son Competitivness report, le World Economique Forum considérait la Tunisie comme une réussite économique 8 Zouhair Yahyaoui a lancé le site tunezine.com sous le pseudonyme de «Ettounsi de Tunezine»

4 censuré dès qu il vit le jour, tunezine.com publiait régulièrement un journal regroupant des textes satiriques ou informatifs sur la situation de la dictature tunisienne. Au-delà de son aspect journalistique, Tunezine était surtout un forum de discussion où l on pouvait y trouver des analyses politiques de haut niveau. La majorité des membres représentait la nouvelle élite tunisienne qui étudiait ou suivait une carrière à l étranger. On pouvait trouver parmi eux des économistes, des médecins, des journalistes ou des avocats; les membres de tunezine contrastaient avec l opposition classique dont les débats panarabes ou communistes étaient d un autre siècle. Très vite Tunezine est devenu une référence dans le milieu de l information tunisien et son fondateur Zouhair Yahyaoui, alors seulement connu sous le pseudonyme de «Ettounsi de Tunezine», était devenu la bête noire du régime. - L incident «Carte de prieur» : En mai 2002, afin de dénoncer les violations de liberté de culte en Tunisie, Omar Khayem 9 écrit une fiction dans laquelle il annonce les nouvelles mesures prises par le gouvernement Ben Ali. Chaque tunisien aura désormais une carte de prière qu il devra présenter à la mosquée afin de se faire identifier. Le texte pris au sérieux par plusieurs médias internationaux fait scandale. Le régime intensifie alors ses attaques contre le site afin de trouver qui se cache derrière le site. - La Tunisie est-elle une république, une prison ou un zoo? Quelques semaines après, Zouhair Yahyaoui propose sur le site un sondage demandant aux visiteurs si la Tunisie est une république, un royaume, un zoo ou une prison? Le résultat du sondage fut sans surprise une prison. Suite à cette énième atteinte à l image de la Tunisie et de son gouvernement, Zouhair devient une des personnes les plus recherchées de Tunisie. Pendant des journées entières le site subit des attaques de hacking. Zouhair alerte ses proches, sentant que son anonymat est en danger et que ce n est qu une question de jours avant que son identité soit découverte. - L arrestation d Ettounsi de Tunezine et sa campagne de libération : Zouhair Yahyaoui travaillait comme gérant d un publinet à Ben Arous, un quartier populaire de Tunis. Le 4 juin 2002, il se fait arrêter ainsi que tous ses clients par la police politique et est emmenée au poste de police pour interrogatoire. Zouhair y subira plusieurs interrogatoires au cours desquels il sera battu et torturé. A sa sortie de prison, il racontera qu il avait été interrogé par des policiers qui n avaient pas les compétences requises, ignorants de ce qu étaient la censure ou bien l utilisation de proxy. Le 10 juillet 2002, Zouhair Yahyaoui sera définitivement condamné par la Cour d appel de Tunis à 2 ans de prison ferme pour «propagation de fausses nouvelles dans le but de faire croire à un attentat contre les personnes et contre les biens» et «vol et utilisation frauduleuse de moyens de communication». 9 Omar Khayem (pseudonyme) était un des membres éminents de Tunezine, ses textes-fictions avaient un grand succès auprès des lecteurs.

5 Dès le jour de son arrestation, une alerte fut lancée sur Internet par son oncle le juge Mokhtar Yahyaoui 10 afin de mobiliser le plus de gens en vue de sa libération. Le mouvement en faveur de la libération de Zouhair Yahyaoui a reçu le soutien, partout dans le monde, de nombreuses ONG des droits de l homme telle que RSF, HRW, la FIDH, IFEX... et aussi d internautes engagés. Son arrestation a dévoilé la véritable nature du régime de Ben Ali, sa capacité de répression et sa peur de la liberté d expression. Elle a aussi poussé plusieurs de ses camarades à dévoiler leurs identités, autant comme geste de soutien que comme un défi lancé à l ancien régime : Taieb Moalla, XX et XX sortent alors de l anonymat, devenant les premiers cyber-activistes non anonymes. Les pressions internationales qu ont provoqué cette grande mobilisation finiront par aboutir à la libération de Zouhair Yahyaoui, le 18 novembre Mais, affaibli par les tortures, les privations de soins et les différentes grêves de la fin qu il s infligea en, Zouhair ne survivra pas longtemps à sa libération et décédera d un arrêt cardiaque le 13 mars Le site tunezine ne survivra pas longtemps à sa mort. Administré par des tunisiens et des français, certains membres désapprouveront ce qu ils qualifieront de manque de souveraineté. Les guerres internes et les tensions politiques pousseront donc les administrateurs à le fermer, le 14 mars Nawaat.org et la campagne «Yezzi Fock» : naissance du netizen tunisien : Nawaat a été fondée en avril 2004 par Sami Ben Gharbeia (alias Fikra), Riadh Guerfali (alias Astrubaal) et Sofiane Guerfali (alias Centrist), tous anciens membres de Tunezine. Nawaat.org a été d abord un forum de discussion politique, regroupant, contrairement à Tunezine, des membres de toutes les tendances politiques dont un grand nombre de militants islamistes. Informer la Tunisie et le reste du monde des exactions du régime et des violations des droits de l homme,, tels étaient les objectifs de ce site, dans la droite ligne de Tunezine. Mais, en 2005 que Nawaat lance la première action sur internet demandant ouvertement à Ben Ali de quitter le pouvoir. Cette action a été nommée la campagne «Yezzi fock» 11. En Octobre 2005, alors que la Tunisie organisait le premier Sommet Mondial de la Société d Information, huit figures de l opposition tunisienne ont entamé une grève de la faim d un mois afin d alerter l opinion internationale sur l état des libertés en Tunisie. Précédant cet événement de deux semaines, le 8 octobre 2005 Nawaat lance une campagne, inspirée du mouvement égyptien Kifaya, de manifestation en ligne contre Ben Ali. Yezzi a réuni des centaines de personnalités connues et anonymes, tel que l actuel président Moncef Marzouki ou l actuel ministre des droits de l homme Sami Dilou. 10 Mokhtar Yahyaoui : Ancien juge et opposant au régime Ben Ali. Militant pour l indépendance de la justice, il fut le premier juge à critiquer la mainmise du régime sur la justice au travers d une lettre ouverte au président Ben Ali, écrite le 6 juillet Mokhtar Yahyaoui est l oncle maternel de Zouhair Yahyaoui ; il était membre actif de Tunezine et le créateur du blog 11 Yezzi fock signifie ça suffit en tunisien -

6 «Yezzi fock» a marqué l Histoire du net tunisien en tant que première action demandant un engagement qui dépasse l écriture, constituant ainsi la première véritable action de netizens: elle a offert aux tunisiens la possibilité d exister sur le net avec visage et corps. Comme des citoyens, réels. 3 - Le passage du virtuel au réel : De 2000 à 2010, les cyber-activistes ont continué à s activer sans relâche afin de faire tomber le régime. Plusieurs actions ont eu lieu sur la toile ainsi que plusieurs campagnes de libération de prisonniers d opinions. Mais, malgré cette mobilisation, les actions sur le terrain ne concernaient qu une très petite fraction de la population et n avait pour ainsi dire pas d impact populaire. En 2010, la censure s est intensifiée. Aucun site d opposition n était bien sûr accessible, les cybercafés étaient surveillés et, ce qui étaient nouveau, des sites comme youtube, dailymotion, ainsi que des fournisseurs de mails comme Yahoo! tombaient aussi sous le coup de la censure. C est ce qui a poussé de nombreux tunisiens, jusque là assez tolérants avec l idée de ne pas avoir accès aux sites politisés, à commencer à parler de la censure : leur quotidien s était vu perturbé, il leur était devenu difficile de simplement partager des clips vidéos, d accéder à leurs mails... En avril 2010, un groupe de jeunes tunisiens s est organisé pour lancer une manifestation qui devait se tenir simultanément à Tunis, Paris, New York et Bonn le 22 mai Cette manifestation, initialement appelée «manifestation réelle pour une liberté virtuelle» mais plus connue sous le nom de «nhar 3la 3ammar», visait à protester contre cette censure aveugle du régime Ben Ali, mais elle avait surtout pour but de mobiliser les internautes en dehors de la sphère virtuelle. Afin de toucher le maximum de gens, la stratégie d organisation était de rendre «sympathique» la participation à la manifestation. Des vidéos furent réalisées lors des préparatifs, montrant notamment le charismatique duo Slim Amamou et Yassine Ayari lors des démarches nécessaires à l autorisation de la manifestation par les autorités. Plusieurs page facebook furent créées, relayant les informations et invitant les tunisiens à sortir dans la rue et à manifester avec des T-shirt blancs arborant des slogans à l encontre d «Ammar 404», mascotte à la notoriété croissante depuis plusieurs mois sur la toile tunisienne et incarnant la censure du régime. Slim Amamou et Yassine Ayari se sont fait arrêter la veille de la manifestation, le 21 mai, et, sous pressions, sont contraints dans la nuit d annoncer sur les réseaux sociaux l annulation de la manifestation. Ce qui n a pas empêché certains des sympathisants de sortir symboliquement vêtus de T-shirts blanc sur l avenue Bourguiba. A l étranger, principalement à Paris, plusieurs dizaines de jeunes tunisiens non-impliqués jusqu alors dans la vie politique, sont venus manifester devant le consulat de Tunisie. La stratégie de ces manifestations avec l utilisation de mascottes était de faire coexister et de rassembler autour d une problématique commune des tunisiens engagés et d autres plus «passifs». «Nhar 3la 3ammar» a été une première dans l histoire du net tunisien, car cela a été le premier rassemblement sur Internet à aboutir à une action concrète des netizens sur le

7 terrain. Son mode d organisation, participatif, transparent, apolitique et sans leader en a fait son succès : les préparatifs s étaient faits sur un «google group» ouvert (tous les s échangés à cette occasion ont été mis en téléchargement libre par la suite). Le succès de cette opération, dont témoignaient les milliers de «like» sur la page facebook, a amené les membres du google group (nombreux, on y retrouvait, entre autre, Slim Amamou, Yassine Ayari, Lina Ben Mehnni, Malek Khadraoui, Aziz Amamy, Tarek Kahlaoui d autre restés anonymes comme Li Liopatra, Arabasta, Malek404 ) a continué dans les mois qui suivirent à publier des vidéos et à tenter d organiser d autres happenings. C est dans ce contexte d une relative mais certaine agitation sur le net et les réseaux sociaux tunisiens qu est survenu l événement déclencheur des manifestations qui vont faire tomber le régime de Ben Ali. 2 ème Partie : Le rôle d internet dans les soulèvements La révolution tunisienne a été provoquée par l immolation de Mohamed Bouazizi, un vendeur ambulant de fruits et légumes qui s était vu retiré son chariot par la police municipale de Sidi Bouzid. Alors qu il contestait cette décision qu il jugeait arbitraire, Mohamed Bouazizi s est fait humilier par deux agents de la municipalité. Dans un geste de désespoir, il acheta un bidon d essence et s immola devant le siège du gouvernorat, le 17 décembre Mohamed Bouazizi devint très vite le symbole d une jeunesse victime d un contexte socio-économique désastreux. Son suicide provoqua la colère et l indignation des jeunes de Sidi Bouzid. Des affrontements avec la police ont vite eu lieu et ont fait l objet d une violente répression. La foule ne se calma pas, bien au contraire, l indignation se propagea à d autres villes de Tunisie comme Thala et Kasserine, jusqu à gagner toutes les régions de Tunisie. Ce mouvement atteignit finalement son apogée le 14 janvier 2011, au centre-ville de Tunis, où des milliers de personnes demandent, devant le ministère de l intérieur tunisien, la démission de Ben Ali. Cette ultime manifestation finit par pousser ce dernier à s enfuir en Arabie Saoudite. 1 - Le rôle des réseaux sociaux dans la révolution Après la chute du régime de Ben Ali, de nombreux journalistes des médias étrangers se sont empressés de qualifier la révolution tunisienne de «révolution Facebook» ou de «révolution Twitter». Il est vrai que Aziz Amamy ainsi que Slim Amamou se sont fait arrêté 12 le 6 janvier, soupçonnés d être derrière des attaques d Anonymous contre des sites 12 Arrestation de Slim Amamou et Aziz Amami

8 tunisiens. Cette arrestation a été vue par plusieurs internautes comme une reconnaissance du rôle qu ont eu les cyber-activistes dans la révolution. Mais cette qualification de «révolution internet» a reçu un très mauvais écho en Tunisie. Devant les centaines de morts qui avaient fini par joncher les rues, parler ainsi de «révolution Internet» semblait totalement irréel aux yeux des tunisiens. Parmi les arguments les plus répandus contre cette appellation, il y avait le fait «qu il y ait eu de vrais morts, avec de vrais balles, et du vrai sang qui a coulé». De plus, cette désignation tend à donner un rôle trop important aux cyber-activistes, qui, pour une grande majorité, se trouvaient à l étranger, loin des combats. Il est clair que ceux qui insistent pour minimiser le rôle qu ont joué les réseaux sociaux lors de la révolution le font en partie en opposition à l exagération du rôle que certains bloggeurs ou autres cyber-activistes 13 ont eu tendance à s attribuer. Rares sont les bloggeurs qui se sont déplacés sur les lieux des manifestations ; on peut citer néanmoins Lina Ben Mhenni et Aziz Amamou qui sont aller sur place filmer afin d envoyer des vidéos sur la toile. Mais, on ne peut nier que le rôle de Facebook et, dans une moindre mesure, celui de Twitter est certain. 1.1 Le rôle de Facebook Bouazizi, le premier à utiliser Facebook Le 18 décembre 2010, un jour après l immolation de Mohamed Bouazizi, le site d opposition en ligne nawaat.org publie deux vidéos prises avec des téléphones portables montrant la contestation à Sidibouzid. Nawaat reporte l immolation de Bouazizi et publie également un statut Facebook de ce dernier, où, s adressant à sa mère, il exprime son dégoût de la vie misérable qu il mène et annonce qu il va partir loin à jamais. Source : nawaat.org Ceci est en quelque sorte la première interaction de ce réseau social avec la révolution. Mais il va surtout servir de relai à l information via notamment les vidéos montrant les manifestations. 13 Jillian C. York Not Twitter, Not WikiLeaks: A Human Revolution

9 Facebook comme une plateforme de partage vidéo La révolution a été filmée, du premier jour de manifestation jour jusqu au dernier, et il existe ainsi de nombreuses vidéos des soulèvements dans toutes les régions de Tunisie. Armés de smartphones, les jeunes défiaient la police et filmaient toutes ses exactions. Vu le niveau socio-économiques des villes où sont née la révolution, il est clair qu une grande majorité de ces jeunes n avaient pas d accès à internet à leur domicile et donc que les publinets ont été le point d envoi de ces vidéos sur la toile, notamment sur Facebook et Youtube. Plongé dans un blackout médiatique total (la presse et les journaux télévisés tunisiens ne relayaient bien entendu pas les événements), les jeunes des régions de Thala, Kasserine, Gasfa n avaient que très peu de sources d informations, provenant essentiellement des communications téléphoniques et puis d Internet. Si l on étudie les vidéos de la première semaine du soulèvement, nous pouvons constater que les revendications, mais aussi les slogans, étaient les mêmes. Ce qui démontre que les manifestants des autres villes avaient écho de ce qui se passait à Sidibouzid et nous permet de faire le lien avec les vidéos partagées sur Facebook ou Youtube. Très vite, les vidéos parvenant de plusieurs villes voisines, le partage via les réseaux sociaux a permis de galvaniser les jeunes et de les pousser à rejoindre le mouvement. Plus les actions s intensifiaient et plus les partages des vidéos augmentait. Deux millions de tunisiens soit le cinquième de la population tunisienne était sur Facebook pendant la période de la révolution. C est de loin l espace de communication qui rassemblait le plus grand nombre de tunisiens et aussi donc d information. Dans les régions où les protestations prenaient place, facebook a été utilisé comme site de partage de vidéo. Mais plus largement facebook est devenu une des sources principales d information minute par minute de la progression de la révolte. Le 24 janvier 2012, Alexis Madrigal écrivait dans The Atlantic «By January 8, Facebook says that it had several hundred thousand more users than it had ever had before in Tunisia, a country with a few more people than Michigan. Scaled up to the size to the U.S., the burst of activity was like adding 10 million users in a week. And the average time spent on the site more than doubled what it had been before.» 14 Facebook comme accélérateur de la révoltion Enormément de tunisiens ont ouvert des comptes facebook pour se tenir informés. Cette information a eu un impact de galvanisation qui était à l origine du rôle d accélérateur qu a eu facebook sur la révolution tunisienne. Comme plusieurs tunisiens l ont exprimé 15, le audio/visuel virtuel (photos, vidéos, statuts, chansons,..) a eu un impact réel sur eux pour les pousser à sortir dans la rue. Certains jeunes et adultes sans lien avec des partis politiques ou les syndicats n avaient pas 14 The atlantic : The inside story of how facebook responded to tunisian hacks 15 How Social Media accelerated Tunisia s revolution

10 accès à des une structure organisatrice qui aurait pu les pousser à sortir dans la rue. Leur mobilisation a été une réaction spontanée à un mouvement visuel. Du 13 au 14 janvier, la propagande et la contre propagande : D abords via le travail qu ont fait les cyberactivistes avec les médias (Partie 2) mais aussi parce qu il n y a pas eu besoin de leader pour mobiliser les foules, beaucoup de tunisiens appelaient leurs familles et amis à sortir dans la rue. Le 13 janvier 2012 était d ailleurs une des journées phares d appel à la manifestation sur les réseaux sociaux et en particulier facebook. En effet, juste après le 3 ème discours de Ben Ali 16, les chaines de télévision tunisienne ont fait la propagande du régime en montrant des groupes en train de faire la fête sur l avenue Bourguiba à la gloire du régime. Cette mise en scène a été très vite démasquée par les réseaux sociaux. Plusieurs personnes ont posté des photos et des vidéos de voitures louées qui ramenaient les «fêteurs» à l avenue Bourguiba et dans d autres quartiers de Tunis 17. Dans une des vidéos un jeune commente «toutes les voitures qui klaxonnent sont des voitures de locations, tous ceux qui scandent Ben Ali avec des drapeaux sont des sont dans des voitures de location. Voilà maintenant on sait ce qui c est» Ce fut une nième tentative de propagande du régime qui a été vite démasquée par des preuves largement partagées. Un appel à la manifestation sur l avenue Bourguiba a été lancé, le matin du 14 janvier on a pu lire sur les murs, les pages et twitter des personnes comentant leur «marche vers l avenue Bourguiba» et des «appels à la mobilisation» le rôle de Twitter Pendant les manifestations qui ont constitué la révolution et amené à la chute du régime de Ben Ali, le hashtag #Sidibouzid sur twitter est resté «trending topic» pendant plusieurs jours. De nombreux journalistes, comme Andy Carvin 18, ont témoigné de la manière avec laquelle ils ont pu suivre pas à pas cette révolution sur twitter. Si, pour les journalistes étrangers, c est surtout Twitter qui a permis de suivre la révolution, ce n est pas parce que c était le média social le plus utilisé en Tunisie, bien au ctontraire. Une infime minorité de tunisiens y était active : moins de cinq cents comptes tunsiens actifs, contre deux millions sur facebook 19. Mais, parmi ces comptes, on pouvait y trouver la majorité des cyber-activistes tunisiens aguerris, habitués aux contact avec les médias, comme notamment Sami Ben Gharbeia qui twittait en anglais et expliquait, rompu au travail journalistique, de manière plus professionnelle ce qui se passait sur le terrain. 16 Lors de son 3 ème discours Ben Ali en s adressant au peuple tunisien promet des réformes et de ne plus se présenter aux prochaines élections. Il explique qu il a été trompée et qu il demandera un cessez le feu et appellera tout le monde au calme. Quelques heures plus tard, les mêmes vieilles habitudes de propagande ont été mise en place, ça a été une de trop. 17 Propagande du 13 janvier et voitures de location 18 NPR s Andy Carvin on tweeting revolutions 19 How Social Media Accelerated Tunisia s Revolution: An Inside View

11 Ceci nous amène à montrer les limites de l impact que ces réseaux sociaux auraient eu dans la transmission de l information s ils n avaient pas été épaulés par les cyberactivistes tunisiens. 1.3 L opération Open Tunisia et l arrestation de cyberactivistes Le 5 janvier 2012, le groupe anonyme Anonymous a postée une vidéo sur Internet dans laquelle une voix déclarait le soutien de ce mouvement à la révolution tunisienne et le lancement de la campagne «opération Tunisia» 20. Cette opération visait à attaquer plusieurs sites du gouvernement tunisien en réponse à l opression du régime etau phishing de Gmail et de facebook que le gouvernement n a cessé de faire en janvier Le 7 janvier 2012 soupçonnés d être membres d Anonymous, Slim Amamou et Aziz Amami, membres organisateurs de la manifestation Nhar 3la 3ammar quelques mois avant se sont fait arrêtés par la police. Le régime Ben Ali a très vite compris le pouvoir viral de facebook et a commencé une grande opération de Phishing. Comme le raconte au journal The Atlantic, Joe Sullivan, chef de sécurité chez Facebook explique que le régime essayait de récupérer les nom d utilisateurs et password de tous les utilisateurs tunisiens. Le 5 janvier 2012 Facebook, les responsables de la sécurité chez facebook racontent au journal qu ils n ont jamais vu une attaque de cette envergure. "We've had to deal with ISPs in the past who have tried to filter or block our site," Sullivan said. "In this case, we were confronted by ISPs that were doing something unprecedented in that they were being very active in their attempts to intercept user information." 21 La meilleure mesure de l impact de facebook sur la révolution tunisienne reste la réaction de Mubarak, Salah, Bachar ou dernièrement Erdogan par rapport au soulèvement de leurs peuples. Les 4 ont eu comme premier réflexe de mettre sous silence les réseaux sociaux, leçon apprise de la Tunisie. 2 - Le triangle Manifestants /Cyber-activistes /Médias Les premiers jours, les vidéos des altercations avec la police n ont pas eu beaucoup de visibilité. Les manifestants sur le terrain uploadaient des vidéos qu ils mettaient le plus souvent sur leurs profils, privés, ou des pages Facebook qui présentaient un faible nombre de «like», le baromètre absolu sur Facebook du nombre de visiteurs : malgré leur disponibilité sur Facebook, très peu de personnes osaient les repartager, craignant la fermeture de leurs comptes (elles étaient légion à cette période) ou, pire, des représailles, 20 Anonymous Opération Tunisia 21 The Atlantic The Inside story of how facebook responded to tunisian hacks

12 étant donné qu il était impossible de prédire à l origine la tournure que ces événements allaient prendre. Les cyberactivistes, déjà organisés et habitués à réagir aux crises, ont joué un rôle crucial afin d alerter l opinion publique des exactions du régime Ben Ali. En particulier le groupe nawaat, qui téléchargeait ces vidéos, les nettoyait, en vérifiait l origine et y apposait des titres et des commentaires, essayant de fournir une matière «solide» aux médias étrangers avec lesquels ils prenaient contact. En Europe, d autres activistes comme Yassine Ayari, qui s était établi en Belgique après l épisode «nahr 3la 3ammar», ont servi de relais de diffusion. L information est devenue virale, de plus en plus de vidéos étaient publiées. Finalement, devant l accumulation des preuves vidéos, les médias internationaux, sans correspondants sur place, ont pu se mettre à couvrir les manifestations. Le 20 décembre 2010, Aljazeera devient le premier média à parler des événements de Sidibouzid. en montrant des vidéos amateurs originellement postées sur Facebook, permettant ainsi de toucher les tunisiens n ayant aucun contact avec internet mais disposant de la télévision Plus personne ne pouvait prétendre ne pas être au courant. Des images atroces de jeunes tués par balles avaient été partagées. La vidéo 22 la plus marquante fut celle prise à l hôpital de Kasserine dans la nuit du 9 au 10 janvier On y voit plusieurs jeunes blessés par balles, parmi eux certains ont rendu l âme devant la caméra. La vidéo est terrible et a provoqué une très large indignation sur les réseaux sociaux. La barbarie du régime était devenue insoutenable et la réaction de la majorité a été d appeler à sortir dans les rues. Une dizaine de jours plus tôt, les vidéos de la manifestation de Sfax suivie par des dizaines de milliers de personnes avaient donné de l espoir à d autres villes et les avaient poussées à sortir pour manifester. Conclusion Il n y a pas de preuve sur une quelconque organisation des manifestations. La révolution tunisienne n a pas eu de leader, tout montre qu elle a été spontanée, improvisée par les manifestants eux-mêmes pendant la première période. Le rôle du syndicat UGTT n est pas à minimiser, mais il a eu un rôle d accompagnateur plus que de créateur ou de leader du mouvement. En effet cette révolution a bien été la conséquence de l exaspération d un peuple qui souffrait d une conjecture socio-économique déplorable, exacerbée par la corruption et les inégalités qui caractérisaient le régime de Ben Ali. Ce peuple s est soulevé de lui-même et a, par sa seule volonté, su renversé un régime sans être organisé ou guidé par de quelconques leaders de l opposition, ou groupes d activistes menant la danse via les nouveaux outils qu Internet a su offrir. Néanmoins, dans un pays où la presse et la télévision étaient ainsi muselés, on ne peut nier l importance qu ont revêtu ces nouveaux moyens de communication dans la transmission et le relais des informations. Une transmission qui a été d autant plus efficace 22 Kasserine du 9 au 10 janvier https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=frxyfuiomhw

13 que les cyber-activistes tunisiens sont le produit d une longue tradition d opposants ayant su avec le temps maîtriser ce fabuleux outil. Les réseaux sociaux ont eu un rôle d accélérateur, certainement d outils. Mais n ont été ni l origine ni les faiseurs de la révolution. Exagérer leur effet a eu un impact négatif sur le cyberactivisme tunisien qui souffre aujourd hui des théories du complot, le minimiser est ne pas reconnaître la spontanéité du mouvement. Les réseaux sociaux ont aussi été une arme à double tranchant, ils ont permis au régime de surveiller plusieurs comptes. Mais comme le dit Thimothy Garton Ash «Les réseaux sociaux offrent plus d armes à l oppressé contre l opresseur» 23 d où l importance de les étudier et de diffuser leur utilisation. 23 Tunisia's revolution isn't a product of Twitter or WikiLeaks. But they do help Timothy Garton Ash

Les femmes, un moteur de la révolution arabe

Les femmes, un moteur de la révolution arabe Les femmes, un moteur de la révolution arabe Si l'on s'en tient aux images de télévisions, on pourrait croire que la Syrie est peuplée exclusivement d'hommes. Pourtant ce sont les femmes qui ont bravées

Plus en détail

AMNESTY INTERNATIONAL Index AI : MDE 30/020/01. DOCUMENT PUBLIC Londres, juillet 2001

AMNESTY INTERNATIONAL Index AI : MDE 30/020/01. DOCUMENT PUBLIC Londres, juillet 2001 AMNESTY INTERNATIONAL Index AI : MDE 30/020/01 ÉFAI DOCUMENT PUBLIC Londres, juillet 2001 Tunisie nouveau : Prisonnier emprisonnéd'opinion. Mohamed Mouadda a été à Le 19 juin 2001, Mohamed Mouadda, ancien

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Recomposer un paysage médiatique libre

Recomposer un paysage médiatique libre Recomposer un paysage médiatique libre Hala KODMANI Journaliste Résumé : L hyper-activisme médiatique est une véritable révolution dans la révolution syrienne. Après des décennies de censure et de propagande,

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

le cours des parents les jeunes et les réseaux sociaux

le cours des parents les jeunes et les réseaux sociaux le cours des parents les jeunes et les réseaux sociaux qu est-ce qu un réseau social? définition Un réseau social est un site où l on peut échanger des informations (actualités, photos, vidéos ) avec des

Plus en détail

LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT

LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT A LA LUMIERE DU PRINTEMPS ARABE Paloma Haschke* Le rôle «révolutionnaire» joué par les médias sociaux dans les événements du Printemps arabe semble évident. Ce phénomène

Plus en détail

Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi?

Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi? Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi? Regnier Thomas QUI? Mais qui sont ces pourvoyeurs de popularité jamais en manque de solutions concernant ce sujet? Un jeune

Plus en détail

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet?

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Conférence de presse 16 novembre 2011 Contacts Ipsos Public Affairs

Plus en détail

Les bibliothèques: une tâche publique

Les bibliothèques: une tâche publique Les bibliothèques: une tâche publique Argumentaire pour les autorités, les parlements et les politiques A l ère d Internet, où peut-on encore créer du lien social? Aujourd hui, qu est-ce qui fait l identité

Plus en détail

Critères pour l'établissement du classement mondial 2010 de la liberté de la presse

Critères pour l'établissement du classement mondial 2010 de la liberté de la presse Critères pour l'établissement du classement mondial 2010 de la liberté de la presse La période prise en compte s'étend du 1 er septembre 2009 au 1 er septembre 2010 Donner autant d exemples que possibles

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Communication & Médias Sociaux Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Postulat de départ,, Le Web social fait référence à une vision d'internet considérée,,

Plus en détail

Renforcer votre présence grâce aux Pages Facebook

Renforcer votre présence grâce aux Pages Facebook Pages 1 Renforcer votre présence grâce aux Pages Un guide pour les politiciens et les personnalités officielles Votre Page Chaque jour, des millions de personnes dans le monde utilisent pour entrer en

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

PARAMÉTRER SON COMPTE

PARAMÉTRER SON COMPTE PARAMÉTRER SON COMPTE Petit rappel: Facebook, qu est-ce que c est? Un réseau social sur Internet qui permet de communiquer entre «amis». Sur Facebook, on peut : Se créer un réseau d amis Poster (publier)

Plus en détail

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/ Offre de service! Les médias sociaux Facebook attire plus de clics que Google. Facebook a attiré plus de 200 millions de nouveaux usagers l an passé. 80% des compagnies utilisent Facebook. Source : http://www.clickz.com/

Plus en détail

Soumission d Avocats Sans Frontières (ASF) À la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l eau potable et à l assainissement :

Soumission d Avocats Sans Frontières (ASF) À la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l eau potable et à l assainissement : Soumission d Avocats Sans Frontières (ASF) À la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l eau potable et à l assainissement : Une étude de cas du bassin minier en Tunisie sur la participation des titulaires

Plus en détail

Générer du trafic sur son site gratuitement

Générer du trafic sur son site gratuitement Générer du trafic sur son site gratuitement Un composant essentiel de «La Liste en Or", pour générer des visites qualifiées vers votre site. Avoir un blog, une squeeze page, un auto répondeur en place

Plus en détail

Atelier d animation «Le respect sur le terrain et sur Internet»

Atelier d animation «Le respect sur le terrain et sur Internet» Temps estimé: 20 min Intégré à la séance d entraînement GUIDE PRATIQUE POUR LES EDUCATEURS Atelier d animation «Le respect sur le terrain et sur Internet» 1 ATELIER D ANIMATION ENGAGEMENT CITOYEN Cet atelier

Plus en détail

Le monitoring des médias

Le monitoring des médias Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l Information & de la Communication 2012 Chapitre 10 Le monitoring des médias 221 Rapport Général de l Instance Nationale pour la Réforme de l

Plus en détail

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Strasbourg, 10 Mars 2015 DDCP-YD/NHSM (2015) 4F LA FIN DU COMMENCEMENT? Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Centre Européen de la Jeunesse, Strasbourg 27 au 30 Mai 2015 Informations et appel

Plus en détail

Qui n a jamais eu envie d aider ou besoin d un coup de main?

Qui n a jamais eu envie d aider ou besoin d un coup de main? P1 DOSSIER DE PRESSE Qui n a jamais eu envie d aider ou besoin d un coup de main? En mettant en relation les internautes, Welp donne vie à l entraide gratuite, simple et sans contrainte. C est l envie

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Une approche de la PNL

Une approche de la PNL Qu est ce que la PNL? Une approche de la PNL La PNL signifie Programmation NeuroLinguistique. C est une approche plus ou moins scientifique de tout ce qui touche à la communication et le fonctionnement

Plus en détail

Une révolution dans lʼimmobilier : Visitez un appartement en direct sans bouger de chez vous!

Une révolution dans lʼimmobilier : Visitez un appartement en direct sans bouger de chez vous! DOSSIER DE PRESSE IMMOBILIER / HIGH-TECH Juin 2012 Une révolution dans lʼimmobilier : Visitez un appartement en direct sans bouger de chez vous! Fini les visites inutiles! Lancé le 25 juin, www.immorox.com

Plus en détail

Présidentielle 2012. Enjeux, objectifs, méthodologie. En partenariat avec

Présidentielle 2012. Enjeux, objectifs, méthodologie. En partenariat avec Présidentielle 2012 Enjeux, objectifs, méthodologie En partenariat avec 0 La révolution de l Internet appelle une révolution dans la manière d étudier l opinion C est désormais une évidence, Internet a

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Les outils de communication

Les outils de communication FICHE DE SYNTHÈSE Module 8 Les outils de communication - MODULE SEMAINE 8 - SOMMAIRE : I) Les différents média de communication...2 II) Savoir tirer parti des réseaux sociaux...2 1/6 I) LES DIFFÉRENTS

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

La presse en ligne au service de la démocratie locale. Sylvain Parasie (Latts) & Jean-Philippe Cointet (INRA Sens)

La presse en ligne au service de la démocratie locale. Sylvain Parasie (Latts) & Jean-Philippe Cointet (INRA Sens) La presse en ligne au service de la démocratie locale Sylvain Parasie (Latts) & Jean-Philippe Cointet (INRA Sens) Les sciences sociales critiques du rôle démocratique de la presse locale. Nouveaux espoirs

Plus en détail

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS

Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Réseaux Sociaux LE GUIDE PARENTS Accompagnez également vos enfants sur les réseaux sociaux! Mais que font donc les jeunes sur les réseaux sociaux? Ils socialisent comme l ont toujours fait les adolescents,

Plus en détail

Comment discuter de la mort

Comment discuter de la mort Chapitre 3 Comment discuter de la mort 1. Le questionnement de l enfant 2. Jusqu où aller dans la discussion? 3. La transmission par les parents de leur savoir et de leur expérience 4. Les questions majeures

Plus en détail

INTERNET ET LIBERTE D EXPRESSION

INTERNET ET LIBERTE D EXPRESSION INTERNET ET LIBERTE D EXPRESSION ANALYSE LEXICOMETRIQUE Ce rapport présente l analyse lexicométrique d un corpus de textes choisis sur le sujet de controverse : «L affaire Dieudonné : la viralité d Internet

Plus en détail

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies

Année internationale de la jeunesse. 12 août 2010-11 août 2011. asdf. Dialogue et compréhension mutuelle. Nations Unies Année internationale de la jeunesse 12 août 2010-11 août 2011 Dialogue et compréhension mutuelle asdf Nations Unies «Nous devons nous engager sans réserve pour que les jeunes aient accès à l éducation,

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT LE CYBER-HARCÈLEMENT Avec l utilisation massive des nouvelles technologies, le harcèlement entre élèves peut se poursuivre, voire débuter, en dehors de l enceinte des établissements scolaires. On parle

Plus en détail

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange

Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange Quatrième Conférence du Qatar Sur La Démocratie et le Libre Echange 5 6 avril 2004 Compte Rendu La conférence s est tenue le 5 et 6 avril 2004 à Doha. Elle a été inaugurée par S.E. Royale Sheikh/ Hamad

Plus en détail

Androids as an Experimental Apparatus: Why Is There an Uncanny Valley and Can we Exploit It?

Androids as an Experimental Apparatus: Why Is There an Uncanny Valley and Can we Exploit It? Androids as an Experimental Apparatus: Why Is There an Uncanny Valley and Can we Exploit It? Karl F. MacDorman 1 The Uncanny Valley : Le terme d Uncanny Valley a été défini par Masahiro Mori, chercheur

Plus en détail

Vous aussi, ne passez pas à côté de cet outil pour dynamiser votre activité. Voici donc plusieurs avantages qui vous expliquent pourquoi :

Vous aussi, ne passez pas à côté de cet outil pour dynamiser votre activité. Voici donc plusieurs avantages qui vous expliquent pourquoi : Les Avantages de la Vidéo pour votre Communication Le Développement des nouvelles technologies, et la démocratisation des équipements numériques depuis plusieurs années, réduit les coûts de production

Plus en détail

Internet et les médias sociaux

Internet et les médias sociaux Internet et les médias sociaux Chiffres et tendances 2014 2,5 milliards d internautes à travers le monde Dont 1,9 milliard sur les réseaux sociaux > Soit 74% des internautes 68% des français sont sur les

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Les Français et la protection de la vie privée

Les Français et la protection de la vie privée Les Français et la protection de la vie privée Institut CSA pour Ordre des Avocats de Paris Juillet 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1003 personnes âgées de 18 ans

Plus en détail

Médias sociaux: gare aux conclusions rapides

Médias sociaux: gare aux conclusions rapides Présentation dans le cadre de la 73 e édition du Congrès annuel de la FQM Médias sociaux: gare aux conclusions rapides Pierre Veilleux, président 26 septembre 2014 Petite histoire Le 3 avril 1973, Martin

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX 360 Le meilleur du divertissement Internet Français bientôt accessible sur Xbox 360 Issy-les-Moulineaux, le 5 octobre

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

Le journalisme. Diaporama réalisé à partir de la présentation de M-C Lipani de l IJBA

Le journalisme. Diaporama réalisé à partir de la présentation de M-C Lipani de l IJBA Le journalisme Diaporama réalisé à partir de la présentation de M-C Lipani de l IJBA LA LIBERTE D EXPRESSION L Ce qu elle garantie Déclaration des droits de l homme et du citoyen de 1789 Liberté de la

Plus en détail

Communiquer. Émettre un statut. Publier une photo, une vidéo ou un lien. Réagir à une publication

Communiquer. Émettre un statut. Publier une photo, une vidéo ou un lien. Réagir à une publication Communiquer http://vanconingsloo.be/les-cours/modules-informatiques-et-internet/internet/reseauxsociaux/facebook/communiquer Le but premier de Facebook est de pouvoir communiquer avec son réseau social.

Plus en détail

Whaller.com. Créez votre réseau associatif!

Whaller.com. Créez votre réseau associatif! Whaller.com Créez votre réseau! 14.01.2015 Réseau social 2 Sommaire 1. Principes généraux 2. Whaller au service des associations 3. Concrètement 4. Pour aller plus loin Réseau social 1. Principes généraux

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATION DE CRISE. Gilles Bazelaire - Dogstudio.be

RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATION DE CRISE. Gilles Bazelaire - Dogstudio.be RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATION DE CRISE Gilles Bazelaire - Dogstudio.be LE WEB 2.0? DE NOUVEAUX POUVOIRS Un ensemble de tendances qu on observe sur le Net depuis 2004 Montée en puissance du contenu produit

Plus en détail

FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX

FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX CYBERCAMP FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX Pourquoi être présent sur les médias sociaux? Aujourd hui, 70 à 100 % de vos clients sont des internautes! 72 % des français sont des internautes 92 % de ces internautes

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

Bureau du Conseiller spécial pour la prévention du génocide. Cadre d analyse

Bureau du Conseiller spécial pour la prévention du génocide. Cadre d analyse Bureau du Conseiller spécial pour la prévention du génocide Cadre d analyse Définition juridique du crime de génocide L article 2 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC :

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : 1ere Edition Baromètre SOCIAL MINDS Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : Présentation «Social Minds» est un baromètre quantitatif dont la 1 ère édition a été réalisée en Mars 2012, commandité

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

ADOPTER SON DISPOSITIF ÉLECTORAL POUR LES ELECTIONS FÉDÉRALES, RÉGIONALES ET EUROPÉENNES DU 25 MAI 2014

ADOPTER SON DISPOSITIF ÉLECTORAL POUR LES ELECTIONS FÉDÉRALES, RÉGIONALES ET EUROPÉENNES DU 25 MAI 2014 GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES ÉDITEURS POUR LA COUVERTURE DES ÉLECTIONS FÉDÉRALES, RÉGIONALES ET EUROPÉENNES DU 25 MAI 2014 EN FÉDÉRATION WALLONIE- BRUXELLES Les élections constituent un moment particulier

Plus en détail

Les discussions en ligne en Chine (Séverine Arsène) Texte commenté par Raphaël Kies (Université du Luxembourg) Journée DEL du 17 décembre 2008

Les discussions en ligne en Chine (Séverine Arsène) Texte commenté par Raphaël Kies (Université du Luxembourg) Journée DEL du 17 décembre 2008 Les discussions en ligne en Chine (Séverine Arsène) Texte commenté par Raphaël Kies (Université du Luxembourg) Journée DEL du 17 décembre 2008 Cette recherche offre une présentation de la culture et de

Plus en détail

«Un ordinateur et une connexion n étaient pas suffisantes pour faire fuir le dictateur Ben Ali»

«Un ordinateur et une connexion n étaient pas suffisantes pour faire fuir le dictateur Ben Ali» «Un ordinateur et une connexion n étaient pas suffisantes pour faire fuir le dictateur Ben Ali» Chronique de l activiste Lina Ben Mhenni Bloggeuse, journaliste, cyber activiste tunisienne et professeur

Plus en détail

Dossier de presse. Voxe.org

Dossier de presse. Voxe.org Dossier de presse Voxe.org VOXE, FINALISTE DU GOOGLE IMPACT CHALLENGE Depuis 2012, Voxe s engage pour la démocratie. Grâce au numérique et à Internet, il est désormais possible de la rendre plus compréhensible

Plus en détail

GUIDE DE DÉMARRAGE XGAINPROFITS (GUIDE #1)

GUIDE DE DÉMARRAGE XGAINPROFITS (GUIDE #1) GUIDE DE DÉMARRAGE XGAINPROFITS (GUIDE #1) Je tiens à débuter en vous félicitant d avoir activé votre compte XGAINprofits. Grâce à cette activation, vous avez accès à la section «Produits» du site en plus

Plus en détail

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse

Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Dossier de presse Les logiciels de contrôle parental mercredi 26 avril 2006 Ministère délégué à la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Premier réseau social réservé aux entreprises Le Syndicat des Indépendants (SDI) conclut un partenariat avec «biztonet»

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE PRESENTATION DE «MARSAD.TN» ET LANCEMENT DE SA NOUVELLE PLATEFORME

COMMUNIQUE DE PRESSE PRESENTATION DE «MARSAD.TN» ET LANCEMENT DE SA NOUVELLE PLATEFORME COMMUNIQUE DE PRESSE PRESENTATION DE «MARSAD.TN» ET LANCEMENT DE SA NOUVELLE PLATEFORME Transparence et vitalité du débat démocratique Accompagnement des prochaines élections Questions-Réponses aux élus

Plus en détail

Jeudi 16 octobre 2014

Jeudi 16 octobre 2014 Jeudi 16 octobre 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 TOUR DE TABLE Salah Animateur numérique du territoire un ensemble d individus, organisations reliés entre eux

Plus en détail

DEFIS CULINAIRE! FOODEFI by Foodreporter! UNE COMMUNAUTÉ! D EXPERTS!

DEFIS CULINAIRE! FOODEFI by Foodreporter! UNE COMMUNAUTÉ! D EXPERTS! DEFIS CULINAIRE! FOODEFI by Foodreporter! UNE COMMUNAUTÉ! D EXPERTS! PHOTOGRAPHIEZ ET PARTAGEZ CE QUE VOUS MANGEZ Depuis sa création en 2011, Food reporter se positionne comme l Instagram de la cuisine.

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 8 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU

Plus en détail

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE

WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE WHAT ABOUT XPERIENCING SCIENCE LES WAPITIS DEVENEZ AMBASSADEURS POUR WAX www.wax-science.fr wapitis@wax-science.org POURQUOI DES WAPITIS? FORMER LA FUTURE GÉNÉRATION COMBATTRE LES STÉRÉOTYPES FAIRE PASSER

Plus en détail

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama

Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Paris, le 24 Octobre 2008 Sondage International Elections US : Les raisons d un plébiscite pour Barack Obama Un sondage exclusif de l institut Harris Interactive, en partenariat avec la chaîne d information

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

RÈGLES RELATIVES À L ACCRÉDITATION DE MÉDIA

RÈGLES RELATIVES À L ACCRÉDITATION DE MÉDIA RÈGLES RELATIVES À L ACCRÉDITATION DE MÉDIA Du 3 au 5 juillet 2015 RÈGLES RELATIVES À L ACCRÉDITATION DE MÉDIA CUEILLETTE DES LAISSEZ-PASSER ET DE LA TROUSSE MÉDIA À votre arrivée au Palais des congrès,

Plus en détail

Le podium des ministres sur Internet

Le podium des ministres sur Internet Le podium des ministres sur Internet L agence Human to Human dresse le panorama de la présence des ministres du nouveau gouvernement Fillon sur les médias sociaux Les membres du gouvernement «Fillon 4»

Plus en détail

Compte-rendu Réunion comité

Compte-rendu Réunion comité Compte-rendu Réunion comité Communication/mobilisation Rencontre préparatoire internationale FSM Tunis 2013 Le 15/12/12 Lieu : Local FSM à Tunisie Heure : 14H30 Présentation des participants à la réunion

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE»

CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE» CHARTE D UTILISATION DE LA PAGE FACEBOOK «FNE CENTRE-VAL DE LOIRE» La Page Facebook «FNE Centre-Val de Loire» a pour objectif de développer une communauté internet conviviale autour des actualités du réseau

Plus en détail

Grille d analyse relative au droit d accès à l information en Tunisie

Grille d analyse relative au droit d accès à l information en Tunisie Grille d analyse relative au droit d accès à l information en Tunisie Abdelkrim Hizaoui Introduction : le cadre politique tunisien La Tunisie est une république à régime politique présidentiel, soutenu

Plus en détail

La veille de l information appliquée à la cindinyque ressources humaines

La veille de l information appliquée à la cindinyque ressources humaines La veille de l information appliquée à la cindinyque ressources humaines Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Les entreprises face aux dangers du web.2.0 Mohammed OUMELLAL Responsable

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013

LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE. Bilan économique 2013 LE DISPOSITIF D OBSERVATION DU TOURISME D AFFAIRES EN BOURGOGNE Bilan économique 2013 I. PANEL ET METHODOLOGIE 1. Nouveau panel, nouvelle mobilisation Le dispositif d observation de l activité du tourisme

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

AUDIT DE L E-RÉPUTATION DE XAVIER BERTRAND POUR LE COMPTE DE L ASSOCIATION INFOSTAT

AUDIT DE L E-RÉPUTATION DE XAVIER BERTRAND POUR LE COMPTE DE L ASSOCIATION INFOSTAT AUDIT DE L E-RÉPUTATION DE XAVIER BERTRAND POUR LE COMPTE DE L ASSOCIATION INFOSTAT Par l institut de veille OTO Research 15 Octobre 2012 facebook.com/otoresearch @otoresearch AGENDA 1. Contexte et objectifs

Plus en détail

Communication politique 2.0. Marketing politique : analyse du cas marocain

Communication politique 2.0. Marketing politique : analyse du cas marocain Communication politique 2.0 Marketing politique : analyse du cas marocain Sommaire 2 Présentation de SMART Owl Introduction des parties prenantes du projet et de la solution Marketing politique Quels enjeux

Plus en détail

TROUSSE D OUTILS MARKETING

TROUSSE D OUTILS MARKETING TROUSSE D OUTILS MARKETING POUR LES MÉDIAS SOCIAUX Trousse d outils marketing pour les médias sociaux 1 INTRODUCTION Les médias sociaux sont là pour durer. C est une bonne chose puisqu ils peuvent vous

Plus en détail

Synthèse des observations de la Cour

Synthèse des observations de la Cour Synthèse des observations de la Cour L Association pour la recherche sur le cancer a fait l objet pour la deuxième fois d un contrôle de la Cour, portant sur les années 1998 à 2002. Cette association,

Plus en détail

Promouvoir sa boutique sur Facebook

Promouvoir sa boutique sur Facebook Promouvoir sa boutique sur Facebook Table des matières Facebook pour les débutants 2 Introduction 2 Facebook par Wikipedia 2 Ouvrez un compte sur Facebook (pour ceux qui n en ont pas) 2 Editez votre profil

Plus en détail

LA COLÈRE DE LA JEUNESSE EN TUNISIE

LA COLÈRE DE LA JEUNESSE EN TUNISIE Tunisie Verte LA COLÈRE DE LA JEUNESSE EN TUNISIE La colère de la jeunesse a éclaté à Sidi Bouzid le 17 décembre 2010. Le jeune Mohamed Bouazizi s est suicidé par le feu. Il est décédé le 02/01/2011, d

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise)

Commentaire. Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012. M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) Commentaire Décision n 2011-216 QPC du 3 février 2012 M. Franck S. (Désignation du représentant syndical au comité d entreprise) La Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel le 18 novembre

Plus en détail

Bringr. Baromètre emploi et réseaux sociaux Focus : la vie de bureau

Bringr. Baromètre emploi et réseaux sociaux Focus : la vie de bureau Baromètre emploi et réseaux sociaux Focus : la vie de bureau Introduction Pour ce premier baromètre de 2014, nous nous sommes intéressés à la vie de bureau. Le patron, les collègues, les réunions, les

Plus en détail

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile»

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile» Conférence Le Point «Maison connectée et intelligente» Paris, 28 mars 2013 Peter Hustinx Contrôleur européen de la protection des données «Le partage des données à caractère personnel et le respect de

Plus en détail

Code de déontologie des publications du groupe L'Express de Madagascar (adopté par L Express de Madagascar, AoRaha et L Hebdo de Madagascar)

Code de déontologie des publications du groupe L'Express de Madagascar (adopté par L Express de Madagascar, AoRaha et L Hebdo de Madagascar) Code de déontologie des publications du groupe L'Express de Madagascar (adopté par L Express de Madagascar, AoRaha et L Hebdo de Madagascar) Préambule Une presse équitable, libre et indépendante est l

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Une enquête TNS Sofres pour Microsoft. Mai 2010 - Vague 1

Une enquête TNS Sofres pour Microsoft. Mai 2010 - Vague 1 Une enquête TNS Sofres pour Microsoft Mai 2010 - Vague 1 Vie privée Vie publique? 53% des Français ont déjà fait une recherche sur une personne de leur entourage en tapant son nom dans un moteur de recherche

Plus en détail

La Belgique se numérise encore en 2010

La Belgique se numérise encore en 2010 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 23 février 2011 La Belgique se numérise encore en 2010 La révolution numérique ne cesse de gagner du terrain en Belgique :

Plus en détail

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 7 ... Facebook, le réseau social sur internet. Ces icônes indiquent pour qui est le document

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 7 ... Facebook, le réseau social sur internet. Ces icônes indiquent pour qui est le document Leçon 7... Facebook, le réseau social sur internet Ces icônes indiquent pour qui est le document Professeurs WebExperts Seniors Elèves Informations de base Informations de base pour l enseignant Pourquoi?

Plus en détail

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Préparé par EU Athletes, l association européenne des jeux et paris en ligne (EGBA), la Remote Gambling Association (RGA) et l association européenne

Plus en détail

ROLES ET USAGES DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES ETUDIANTS TUNISIENS DURANT LA REVOLUTION RAPPORT

ROLES ET USAGES DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES ETUDIANTS TUNISIENS DURANT LA REVOLUTION RAPPORT SEPTEMBRE 2014 ROLES ET USAGES DES RESEAUX SOCIAUX PAR LES ETUDIANTS TUNISIENS DURANT LA REVOLUTION RAPPORT 1 BRISSOT ALEX FACULTE DES SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Tunis Table des matières Introduction...4

Plus en détail

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14)

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) 5 10 15 20 25 30 Au-dehors, même à travers le carreau de la fenêtre fermée, le monde paraissait froid. Dans la rue, de petits remous de vent faisaient tourner

Plus en détail