La filière de l énergie en région Provence-Alpes-Côte d Azur. Janvier 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La filière de l énergie en région Provence-Alpes-Côte d Azur. Janvier 2008"

Transcription

1 La filière de l énergie en région Provence-Alpes-Côte d Azur Janvier

2 Introduction Cet état des lieux recense l existant en PACA dans la filière de l énergie. Il n a pas vocation à l exhaustivité. Les informations proviennent essentiellement des acteurs régionaux de la filière ainsi que de la source Kompass 2007 et du pôle de compétitivité Capenergies. Les acteurs recensés sont : - Les entreprises de production, approvisionnement, transport, stockage, distribution et commercialisation d énergie - Les équipementiers - Les entreprises d installation, exploitation, maintenance de systèmes énergétiques - Les bureaux d études, conseils et ingénierie - Les centres de recherche, centres de formation, organismes spécialisés : associations, structures d interface. Ne sont pas prises en compte les activités liées aux utilisations domestiques (fabricants, vendeurs d ampoules, radiateurs, groupes électrogènes, voir p 25) Avertissement : Des écarts de données apparaissent entre les différentes sources d informations. Dans certains cas nous avons dû nous contenter d ordres de grandeurs ou des valeurs approximatives. 2

3 Sommaire Lexique p 4 Types d énergie et enjeux de l énergie Les 3 types d énergie p 6 Les enjeux p 7 et 8 L énergie en France Caractéristiques générales p 10 Structure de la consommation p 10 Spécialités françaises p 11 Spécificité affichée pour les énergies renouvelables p 12 Outils incitatifs p 13 L énergie en PACA Structure de la consommation p 15 et 16 Atouts au plan économique p 17 et 18 Une dynamique d acteurs p 19 Des projets majeurs p 20 Les actions de la Région p 21 Les acteurs de la filière en région Schéma de la filière p 23 Les entreprises Champ d étude du panorama p 25 Typologie des entreprises p 26 Une filière porteuse : plus de emplois p 27 et 28 Répartition des entreprises par département p 29 Entreprises par source d énergie p 30 à 32 Carte producteurs / installateurs / R&D p 33 Carte équipementiers p 34 Listing des entreprises p 35 et 36 Présentation des principales entreprises p 37 à 52 Les acteurs de la R&D, de la formation et les organismes spécialisés Centres de R&D et laboratoires p 53 à 57 Formations initiales p 58 à 60 Centres de formation continue p 61 Organismes et Institutions spécialisés p 62 à 65 Structures d interface p 66 et 67 Manifestations p 68 3

4 Lexique et Table des abréviations Énergie : Désigne tout ce qui permet d effectuer un travail, de fabriquer de la chaleur et de la lumière, de produire un mouvement. Énergie fossile : Énergie produite à partir de roches issues de la fossilisation des êtres vivants : pétrole, gaz naturel et houille (charbon). Elle est présente en quantité limitée et non renouvelable. Son utilisation est génératrice d effets polluants pour l écosystème. Énergie primaire (consommation) : Ensemble des produits énergétiques non transformés, exploités directement ou importés. Ce sont principalement le pétrole brut, le gaz naturel, les combustibles minéraux solides, la biomasse, le rayonnement solaire, l'énergie hydraulique, l'énergie éolienne, la géothermie et l'énergie tirée de la fission de l'uranium. La consommation permet de mesurer le taux d indépendance énergétique. Energie finale (consommation) : Énergie livrée au consommateur pour sa consommation finale. Consommation d énergie finale - nette des pertes de distribution (exemple : pertes en lignes électriques) - de tous les secteurs de l économie, à l exception des quantités consommées par les producteurs et transformateurs d énergie (exemple : consommation propre d une raffinerie). La consommation finale énergétique exclut les énergies utilisées en tant que matière première (dans la pétrochimie notamment). Énergies renouvelables : Énergies issues de sources non fossiles : énergies éolienne, solaire, géothermique, marémotrice, hydroélectrique, bioénergie (bois). Elles servent à produire de la chaleur, de l'électricité ou des carburants. Elles se renouvellent assez rapidement pour être considérées comme inépuisable à l échelle de l homme. Biogaz : Valorisation du gaz naturel contenu dans les déchets. Biomasse : Ensemble de matières végétales susceptibles d être collectées à des fins de valorisation énergétique : elle concerne le bois énergie, le biogaz, les biocarburants. Géothermie : Technologie destinée à capter de la chaleur de la croûte terrestre pour la restituer sous forme de chaleur (eau chaude), d électricité ou de chauffage urbain. Petite hydraulique : Désigne des installations d'une capacité inférieure ou égale à 10 MW. L énergie produite provient des canaux d eau, canaux d irrigation, cours d eau et nappes phréatiques. Photovoltaïque : Production d électricité à partir de la lumière émise par le soleil, à l aide d un élément semi conducteur. Intensité énergétique : Rapport entre la consommation d énergie et la croissance économique. Abréviations MDE : Maîtrise de la demande d énergie EnR : Énergies Renouvelables ETBE : Ethyl tertio butyl éther : Produit résultant de la synthèse de l éthanol avec l'isobutène GES : Gaz à Effet de Serre ITER : International Thermonuclear Experimental Reactor Abréviations : MW : Méga Watt kwc : kilowatt crête. Cette unité est utilisée pour caractériser les matériaux photovoltaïques. kwh : unité pratique de mesure d énergie. Elle est surtout utilisée pour l énergie électrique. MWh : Mégawatt-heure. TWh : Térawatt-heure. 1 TWh = MWh. 4

5 Types d énergie et enjeux 5

6 LES 3 TYPES D ÉNERGIE ENERGIES FOSSILES ENERGIES RENOUVELABLES ENERGIE NUCLÉAIRE CHARBON GAZ NATUREL PETROLE ENERGIE THERMIQUE - GEOTHERMIE - SOLAIRE THERMIQUE - BIOMASSE (BIOGAZ et BOIS) ENERGIE ELECTRIQUE - EOLIEN - HYDRAULIQUE - SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE - BIOMASSE (BIOGAZ et BOIS) BIOCARBURANT BIOPRODUIT - BIODIESEL - ETBE 6

7 Les enjeux 1/2 Des ressources limitées et inégalement partagées : La consommation mondiale d énergie ne cesse de croître : elle a augmenté de plus de 40 % depuis Principales causes : la croissance de la population mondiale dans le courant du siècle dernier, le développement industriel, l accélération de l urbanisation et l industrialisation rapide de la Chine et de l Inde Le tiers des habitants de la planète n a pas accès aux sources d énergies modernes. 80 % de la population de la planète ne consomme que 40 % de l énergie totale. Problématiques liées aux énergies fossiles et nucléaires : Épuisement des ressources fossiles : pour le gaz une soixantaine d années. pour le charbon, le lignite et la tourbe, 230 ans de durée de vie. pour le pétrole, une quarantaine d années. Menace de réchauffement climatique liée à une forte consommation d énergie fossile (émission de GES). Menace d augmentation de la température au XXIème siècle de 1 à 4 % : Impact sur l éco système déjà constaté : la banquise fond, les glaciers alpins reculent, les déserts africains gagnent du terrain, des espèces tropicales s installent dans des zones tempérées, la barrière de corail dépérit dans le Pacifique, et les incendies de forêts se multiplient. Renchérissement des hydrocarbures entraînant un impact sur l économie, la facture énergétique et l inflation. Augmentation des prix depuis 2004 due à une forte demande de la Chine, aux tensions géopolitiques (Venezuela, Nigeria, Moyen-Orient), à la faiblesse des stocks pétroliers et à l insuffisance des investissements dans les capacités de raffinage aux États-Unis. Pollutions atmosphériques Enjeux du nucléaire : Production de base non génératrice de gaz à effet de serre Problématique du traitement des déchets pour le nucléaire de fission actuel. Sources : Engines-fuels.ifp.fr, ademe 7

8 Les enjeux 2/2 Difficultés et risques : - Consommation forte d énergie fossile Émission de Gaz à Effet de Serre Réchauffement climatique - Épuisement des ressources fossiles - Augmentation de la consommation énergétique Importation d énergie Déficit de la balance des paiements - Enjeux du nucléaire : Production de base non génératrice de GES problématique du traitement des déchets pour le nucléaire de fission actuel - Pollution de l air (principe de combustion) - Conflits géopolitiques mondiaux Objectifs Internationaux : Diminution des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) : Protocole de Kyoto (2005) : atteindre - 5,5% de l émission de GES sur la période par rapport au niveau atteint en Développement des Énergies Renouvelables : France Union Européenne - Objectif européen des 3 x 20 - réduction volontaire des émissions de CO² de 20 % des énergies renouvelables dans la consommation globale - amélioration de l efficacité énergétique de 20 % - acceptation des objectifs contraignants de 20 % des énergies renouvelables dans la consommation globale SOLUTIONS Valorisation des Énergies Renouvelables Maîtrise de la demande d énergie (MDE) Biomasse Éolien Géothermie Hydraulique Solaire thermique Solaire photovoltaïque Sensibilisation grand public : Actions sur les transports et le bâtiment, (secteurs les plus producteurs de GES) : ex : - Limitation de vitesse en voiture - Préférence pour les transports en commun, la marche, le vélo - Maison passive, isolation 8

9 L énergie en France 9

10 L énergie en France Caractéristiques générales L énergie en France, c est : 2,5 % du PIB. 19 % de l investissement industriel. 5 % des investissements totaux. 2 % de la recherche et développement emplois (directs et indirects) soit 6 % de l emploi industriel et 1 % de la population active. La production d énergie primaire est assurée à 83 % par le nucléaire, ce qui place la France au 1er rang mondial en termes de part du nucléaire dans le parc de production. Le bois et l hydro-électricité sont les énergies renouvelables les plus développées : Bois : 1ère source d énergie renouvelable. Hydroélectricité : 1ère énergie renouvelable productrice d électricité. Structure de la consommation Energie primaire consommée (1) en 2006 Energie Énergies renouvelabl renouvelables es thermiques (3) techniques 4.8% (3) 5% Electricité primaire (2) 43% Charbon 4% Pétrole 33% (1) corrigée du climat Gaz 15% (2) Nucléaire+hydraulique+éolienne+photovoltaïque-solde des échanges (3) Bois, déchets de bois, solaire thermique, biogaz, biocarburants y compris les pompes à chaleur et les déchets Industrie 24% Sources : Observatoire de l énergie 2007; MINEFI, DGEMP Répartition sectorielle de la consommation d'énergies en 2005 Transport 31% Agriculture 2% Résidentiel et Tertiaire 43% NB : Le secteur résidentiel et tertiaire est composé des logements (deux tiers de la consommation d'énergie de ce secteur), des bureaux, des commerces, des équipements collectifs, etc 10

11 L énergie en France Spécificités françaises et points forts Des ressources abondantes : 1ère forêt d Europe occidentale. 2ème gisement éolien d Europe. Fort potentiel hydraulique (présence de grands barrages) solaire et géothermique. Bouquet énergétique fossile à hauteur de 52 % (moyenne de l UE : 80 %). La France : Pays d Europe occidentale émettant le moins de gaz à effet de serre et 3ème pour les pays de l OCDE grâce aux centrales nucléaires, aux barrages hydrauliques et à la faible utilisation du charbon. Ainsi elle respecte les engagements du protocole de Kyoto depuis Pays le moins émetteur de CO2 : Emission de CO2 dans la production d électricité et de chaleur : 82 g/kwh pour la France, 473 g/kwh pour le Royaume Uni, 499 g/kwh pour l Allemagne et 524 g/kwh pour l Italie. 6 pôles de compétitivité : 1 pôle représentant le mix énergétique décarboné : MDE, énergies renouvelables, nucléaire, fission et fusion (Capenergies) 3 dans les énergies renouvelables (DERBI, Système et énergie électrique, TENNERDIS). 2 dans le nucléaire : Pôle nucléaire Bourgogne, Trimatec. Prix de l électricité au 1er juillet 2006 : Prix de l électricité à usage domestique (en /MWh) Prix de l électricité à usage industriel (en /MWh) Espagne 115,7 Royaume Uni 115,9 Fr ance 119,1 Moyenne UE 145, 2 Italie 210,8 Pays Bas 213 Danemar k 245, Suède 67,2 France 69,1 Moyenne UE 98,7 Italie 139, Sources : L environnement en France, synthèse 2006 (ifen) / Observatoire de l énergie 11

12 L énergie en France Spécificité affichée pour les énergies renouvelables. 1er producteur européen d énergies renouvelables en 2004 grâce au bois, à l hydraulique et à l incinération des déchets urbains. France : 1er pays européen pour la croissance du marché du solaire thermique. Elle est en passe de devenir le 2ème marché européen après l Autriche. Une efficacité énergétique reconnue : La France se situe dans le peloton de tête de l Europe des quinze en matière d efficacité énergétique. Source : La situation énergétique de la France en 2006 DGEMP 12

13 L énergie en France Outils incitatifs aux économies d énergie et au développement des énergies renouvelables Certificats d économie d énergie : Loi 13 juillet 2005 (POPE) : le principe des certificats d'économie d'énergie repose sur une obligation de réalisation d'économies d'énergie imposée par les pouvoirs publics sur une période donnée aux vendeurs d'énergie (électricité, gaz, chaleur, froid et fioul domestique) comme EDF, Gaz de France, les réseaux de chaleur telle la CPCU. Crédits d impôt : Disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leurs impôts une part des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique. Achat de l électricité : Les producteurs d électricité peuvent revendre tout ou partie de leur production à EDF (solaire photovoltaïque, éolien). Décret de 2006 fixant des tarifs d achats très incitatifs sur les prix. Livret de développement durable : Prêts pour des travaux d économie d énergie à taux avantageux. 13

14 L énergie en PACA 14

15 L énergie en PACA Structure de la consommation régionale 1/2 Attention, les données de la consommation finale sont différentes de celles de la consommation primaire (p 10), voir aussi le lexique. Consommation finale par secteur d activité en 2006 Transports 29,9% [France : 31,5 %] Agriculture 1,4% [France : 1,8 %] Industrie 33,0% [France : 23,1 %] Consommation finale par type d énergie en 2006 Autres; 4,30% [France : 4,3 %] Electricité; Charbon; 25,40% [France : 22,9 %] 15,80% [France : 4,3 %] Habitat / Tertiaire 35,7% [France : 43,6 %] La répartition sectorielle de la consommation d énergie en PACA diffère de celle de la France : La part de la consommation d énergie par l industrie est supérieure : 33 % en PACA contre 23,1 % en France due à la présence d industries lourdes (Fos sur Mer). La part de la consommation dans l habitat et le tertiaire est de : 35,7 % en PACA contre 43,6 % en France. Gaz naturel; 15,80% Produits [France : 21,6 %] pétroliers; 38,70% [France : 44,5 %] La consommation finale par type d énergie diffère de la moyenne française : La part de la consommation de charbon est plus élevée en PACA : 15,8 % contre 4,3 % en France, la consommation de gaz est plus faible en PACA : 15,8 % contre 21,6 % en France due à une desserte moins développée en PACA que sur l ensemble de la France. Faits marquants du bilan 2006 La consommation de gaz naturel a augmenté [+ 12% par rapport à 2005, hausse essentiellement constatée dans le secteur résidentiel-tertiaire impacté par la correction climatique]. La consommation de coke de pétrole a significativement baissé dans le secteur de l industrie [- 65 % par rapport à 2005] Baisse de 5 % des livraisons d essence, non compensée par une augmentation équivalente des livraisons de gazole [1,5 %] Source : L observatoire Régional de l Énergie

16 L énergie en PACA Structure de la consommation régionale 2/2 En 2006 la région produit 100 % de l énergie qu elle consomme [ 14 % en 2001 ] Production régionale d énergie primaire 2006 : 1,27 Mtep soit 0,9 % de la production nationale Solaire - éolien 1% En 2006, la production d énergie dans la région est en hausse de près de 8 %, par rapport à Cette hausse est essentiellement due à la croissance de la production hydraulique qui représente plus de la moitié de la production régionale. bois 38% Hydraulique 56% A noter la part importante du secteur bois : 38 % de la production régionale. Déchets 5% Source : L observatoire Régional de l Énergie

17 L énergie en PACA Les atouts de la région La région dispose d importantes ressources : solaire, hydraulique, éolien, bois. Elle est un lieu d expérimentations innovantes en matière d énergies nouvelles : MDE : des potentiels très importants Un parc de logements construit avant 1975 conséquent Une configuration du réseau électrique qui fait de la région une péninsule électrique (voir plan éco énergie ci-après p 20) Énergies renouvelables : des ressources abondantes 1er gisement solaire français : 300 jours de soleil par an soit 30 % de plus que la moyenne nationale. 2ème gisement hydraulique français après Rhône-Alpes. Grande hydraulique : la région dispose d un aménagement exceptionnel, unique en Europe, celui de la Durance-Verdon comptant 32 centrales hydrauliques. Les centrales hydroélectriques d EDF en PACAtotalisent une puissance de MW, soit environ 15 % de la production hydroélectrique nationale. Référence mondiale pour la conduite de la chaîne hydroélectrique : démarrage de l ensemble de la chaîne en 10 minutes, représentant l équivalent de 2 tranches nucléaires. PACA a développé un savoir faire reconnu dans l exploitation des ouvrages et la gestion de l eau, tout en respectant l environnement. Petite hydraulique : PACA bénéficie d un relief et d équipements propices à la mise en œuvre de solutions de petite hydraulique. 108 petites centrales hydroélectriques représentant 200 MW, majoritairement situées dans les rivières. Les perspectives de développement sont chiffrées à 55 MW en région selon des critères restrictifs Les petites centrales sont surtout situées dans les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes. L exploitation mobilise 200 emplois. Un atout de l hydraulique en PACA : la gestion multi-usage usage de l eau : production d électricité, alimentation en eau potable, irrigation, tourisme Sources : Bilan environnemental 2005 PACA (EDF), (MAJ 22/02/05, d après études du GERES), 4 pages Capenergies,, l industrie en PACA édition 2006 (INSEE), L énergie Hydraulique (EDF), 17

18 L énergie en PACA Les atouts de la Région (Suite) Énergies renouvelables : des ressources abondantes (suite) 3ème gisement national pour l éolien après le Languedoc Roussillon on et la Bretagne. (suite) Exemples de sites : - Fos-sur-Mer, installation de 20 éoliennes d une puissance globale de 15 mégawatts. Production annuelle de 34 millions de kw/h (investissement de 21 M ). - Arles, projet d implantation de cinq aérogénérateurs d une puissance cumulée de 15 mégawatts sur les terrains du PAM. Estimée à 37,5 millions de kw/h, la production annuelle totale de ce parc permettrait d alimenter environ personnes en électricité. 3ème région forestière de France avec 2,3 millions de m³. Déchets : - La décharge de Septèmes produit depuis septembre 2007 de l électricité propre, 7500 MWh, soit la consommation annuelle d une ville de habitants. EDF rachète 80 le mégawatt et le revend 60 (la différence est remboursée par la taxe du service public de l électricité). - La décharge du Mentaure à la Ciotat. Énergie Fossile : 1ère région française pour le raffinage avec de grands groupes tels que Total, Esso, Shell et Ineos 30 millions de tonnes raffinées en 2005 soit 30 % du raffinage français. 40 % des importations françaises d hydrocarbures transitent par le PAM. La Société du Pipeline Sud-Européen (SPSE) assure l approvisionnement des raffineries et d une plate-forme pétrochimique sur l axe Fos-Karlsruhe (769 km) réparties sur 3 pays (France-Suisse-Allemagne). Le nouveau terminal méthanier Fos Cavaou (opérationnel en 2008) traitera 8 milliards de m³ de gaz naturel. Il constituera, avec le terminal de Gaz de France existant de Fos Tonkin, le 1er site européen d approvisionnement en gaz naturel liquéfié. Il permettra d alimenter tout le sud de l Europe. Nucléaire : Fission : Le CEA de Cadarache : Plateforme européenne de R&D / Plateforme européenne sur les combustibles, les technologies et la sûreté des systèmes de production. Le réacteur Jule Horowitz a pour but de mettre au point et tester de nouveaux combustibles et matériaux mis en œuvre dans les réacteurs électrogènes d aujourd hui et de demain, notamment pour préparer la 4ème génération. EDF : Centre d Ingénierie de Production Nucléaire Fusion : Iter : Plate forme expérimentale mondiale de R&D sur l énergie de fusion. Source : Vaucluse Développement, UIC, revue «La lettre du Business» 18

19 L énergie en PACA Une dynamique d acteurs Présence d entreprises majeures : EDF, Veolia, Suez, CNIM, Helion, Cybernetix, J. Giordano Industrie, Conergy, Éole Res, Théolia, CNR, Cofathec, Sita et notamment dans le nucléaire : Areva, Alstom, Astriane Commissariat à l énergie atomique (CEA) centre de Cadarache : la plus importante plate forme de recherche énergétique européenne. EDF : outre ses métiers classiques, EDF est un acteur majeur dans le domaine de l eau. Pôle de formations et de recherches sur les énergies propres et renouvelables : CNRS Centre Energétique et Procédés de l Ecole des Mines de Paris à Sophia Antipolis Universités de Provence, de la Méditerranée et Paul Cézanne Institut de Recherche sur les Phénomènes Hors Équilibre (IRPHE) Institut Universitaire des Systèmes Thermiques Industriels (IUSTI) Centrale Marseille CEA Institut de radioprotection pour la sûreté nucléaire (IRSN) Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) Centre scientifique de l ADEME à Sophia Antipolis Pôle de compétitivité et PRIDES Capenergies : Seule structure nationale à rassembler les acteurs de toutes les énergies non génératrices de GES (MDE, énergies renouvelables, nucléaire) Le pôle de compétitivité : sept domaines (voir p 66). Ce pôle vise à développer la forte expertise régionale dans ce secteur, à en assurer le rayonnement international et à favoriser les stratégies industrielles des PMIs / PMEs spécialisées. Pépinière d entreprises à Pertuis (Vaucluse) dans les énergies renouvelables : la Maison de l entreprise et de l innovation. GIPHISE : Groupement Interprofessionnel pour la prévention, l hygiène industrielle et la sécurité dans les entreprises. Compétence régionale : développement de procédés innovants de production de haute température rature, alimentation de piles à combustibles ou couplage de systèmes (solaire, éolien). Source : Schéma de service collectif Datar, études du Geres 19

20 L énergie en PACA Des Projets majeurs ITER - Cadarache : Projet international de coopération scientifique et technique qui a pour but de démontrer la faisabilité de la fusion comme source d énergie potentielle. Cf p 53. Il regroupe l Union Européenne, la Fédération de la Russie, le Japon, la Chine, la Corée du Sud, l Inde, les États-Unis. Projet phare par le montant hors norme des investissements (10 milliards d euros sur dix ans) et la participation des grandes puissances industrielles mondiales. Des retombées économiques significatives : Estimation : 165 millions d euros dont 135 millions en PACA La Cité de l énergie : Objectif : Fédérer les acteurs de plusieurs domaines autour de 4 axes : R&D : accueil de laboratoires et de démonstrateurs Formation : institut de biotechnologie et bio énergie prévu (contrat de projet État-Région) Développement économique : accueil des entreprises et soutien au développement de zones d entreprises. Communication grand public (ensemble des questions énergétiques) Usine de Silicium de Provence (SILPRO projet en cours) : Saint Auban (04) 1ère usine au monde à être dédiée exclusivement à la production de silicium polycristallin. Ce projet représente un investissement de 470 millions d euros et devrait employer 250 personnes en phase 1 et 200 emplois supplémentaires en phase 2, trois ans plus tard. Val de Durance - Vallée des énergies nouvelles : Un territoire d implantation prioritaire d acteurs et de projets dans le domaine des énergies nouvelles. Plan ECOENERGIE : Pour remédier à la sensibilité du réseau électrique de l Est de la région à la croissance des pointes de consommation électrique, les pouvoirs publics soutiennent la réalisation de projets pour la maîtrise de ces pointes, soit par la réalisation d unités localisées de production d énergie, soit par la réalisation de démonstrateurs de stockage journalier ou hebdomadaire d énergie ou de régulation de consommation. Le potentiel d économie d électricité est de 660 gwh/an et de 620 MW à la pointe de l hiver (plus de 20 % des besoins en électricité sur l Est de la région) / 2009 : Projet de création de 5 centrales solaires françaises en Provence [ Vinon-sur-Verdon (Var), Oraison, Sainte-Tulle et les Mées (Alpes-de-Haute-Provence) ] par la Caisse des Dépôts et Solaire Direct. Elles occuperont 80 ha, produiront en année pleine MWh et alimenteront en électricité foyers. 20

21 L énergie en PACA Les actions du Conseil Régional Deux axes forts Développement des énergies renouvelables : Priorité pour l énergie solaire thermique et photovoltaïque, la biomasse, l éolien. Maîtrise de la demande d énergie et lutte contre l effet de serre. e. à travers deux programmes : Le plan Énergie 2010 (6 millions d par an) Outre les aides pour l installation d énergies renouvelables, 4 actions prioritaires concernent la maîtrise de la demande d énergie : Développement d un bâtiment de qualité environnementale Mobilisation des territoires Implication des citoyens Création d activités Le programme AGIR : Renforcement de la maîtrise de la consommation et du développement des énergies renouvelables par des actions collectives : A.G.I.R. avec les entreprises A.G.I.R. par l exemple A.G.I.R. avec les filières A.G.I.R. pour le bâtiment A.G.I.R. pour le futur A.G.I.R. pour les particuliers Les mesures incitatives pour les particuliers : «Les chèques énergies renouvelables» pour le solaire thermique : 700 euros pour le solaire photovoltaïque : euros pour une installation d 1kWc et euros pour une installation supérieure à 2 kwc pour les chaufferies bois individuelles à plaquettes : euros 21

22 Les acteurs en région 22

23 Schéma de la filière FILIERE DE L ENERGIE L EN PACA 316 entreprises Entreprises de production, approvisionnement, 16 transport, stockage, Équipementiers Centres de R&D distribution, et et laboratoires universitaires commercialisation d énergie Air Liquide, Alstom, Areva, Astriane, CNIM,CNR, Cofathec, Dalkia,, EDF, Electrabel, Elyo, Éole res, Esso, GDF-Suez, Giordano, Ineos, SCP, SEM, Shell Sita, Sogréah,, Theolia, Total, Veolia 28 formations Centres initiales de et formation 5 centres Entreprises d installation, initiale exploitation, Entreprises de conception de formations et maintenance de systèmes énergétiques continues de systèmes énergétiques Organismes Organismes spécialisés spécialisés 4 Organismes à Organismes vocation à méditerranéenne vocation / méditerranéenne internationale / internationale 9 Organismes de Organismes sensibilisation de aux sensibilisation ENR et MDE aux ENR et MDE 3 Associations professionnelles Associations professionnelles Manifestations 4 pôles d excellence régionaux 4 pôles d excellence 2 technopôles régionaux 1 pôle de 2 compétitivité technopôles 1 PRIDES pôle de compétitivité 1 pépinière d entreprises 1 pépinière 7 d entreprises Manifestations 23

24 Les entreprises Les entreprises Cette liste recense les entreprises de la région PACA dans le domaine de l énergie. Une présentation détaillée a été réalisée pour 200 entreprises sur s 316 recensées : - les grands groupes - les entreprises liées au domaine des énergies non génératrices de gaz à effet de serre (énergies renouvelables et nucléaire). 24

25 Les entreprises Types d énergie Énergies fossiles Énergies renouvelables Nucléaire Champ d étude du panorama *Entreprises de production, approvisionnement, transport, stockage, distribution et commercialisation d énergie Production Classement des entreprises en 4 catégories* Approvisionnement Transport *Conception de systèmes Énergétiques Études Conseil Ingénierie *Équipementiers Industries Process industriel Fabrication, distribution d équipements Équipements d EnR : panneaux solaires, installations géothermiques Bureaux, usines, foyers Utilisations Non traitées Chauffage et cuisson Radiateur, four, climatisation Éclairage groupe électrogènes lampes, ampoules Transport : stations services Stockage Distribution Commercialisation *Installation, exploitation, maintenance de systèmes énergétiques Installation, exploitation d équipements (lignes électriques, maintenance de centrales, installation de panneaux solaires ) Électricien, chauffagiste Maintenance d équipements (radiateur ) De l amont à l aval A noter : les entreprises de la MDE peuvent concerner plusieurs catégories dont celle des utilisations 25

26 Les entreprises Typologie des 316 entreprises en PACA 56 entreprises d'installation, exploitation et maintenance de systèmes énergétiques 17% 38 entreprises de 38 entreprises de production, production, approvisionnement, approvisionnemen transport, t, transport, stockage, distribution stockage, et commercialisation distribution et d énergie commercialisation d'énergie 13% 36% 34% 115 Bureaux de Conseils, études, ingénierie Les entreprises sont en grande partie des entreprises de traitement de l énergie. La valorisation énergétique a été comptabilisée car elle produit aussi de l énergie. C est une seconde activité de ces entreprises. Forte présence de bureaux d études en région. Catégorie la plus importante en nombre d entreprises. 110 Equipementiers Les entreprises sont majoritairement des entreprises de distribution d équipements. Peu de fabricants en PACA. Attention : Les équipementiers et entreprises d installation, exploitation et maintenance de systèmes énergétiques ne sont pas pris dans leur totalité. Ne sont pas intégrés ici les fabricants et distributeurs d appareils pour les utilisations domestiques, exceptés ceux liés aux énergies renouvelables. Ainsi la limitation du champ d étude a modifié le recensement des entreprises. Les nouveaux fournisseurs d électricité et de gaz étrangers ne sont pas recensés ici : Poweo, Enercoop, Altergaz, Direct Énergie, Alterna, GEG Sources d énergie, Proxelia. 26

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30?

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 2 Quel contexte pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 Page précédente 16 @ 2 - Quel contexte pour l électricité en 2020-30? L Agence Internationale de l Energie prévoit une

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

Nos sources d énergie

Nos sources d énergie Nos sources d énergie Énergies fossiles Pétrole Gaz naturel Charbon Énergies renouvelables : inépuisables, sans émissions de CO2. Solaire directe Solaire indirecte Énergie non solaire Nucléaire Thermique

Plus en détail

Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation d une fine pellicule.

Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation d une fine pellicule. Glossaire Source : http://www.energie-info.fr/glossaire#top http://www.centreinfo-energie.com/ Adsorption Rétention des molécules d un gaz, d un liquide ou d un soluté sur une surface, entraînant la formation

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

investissement territorial dans les projets photovoltaïques

investissement territorial dans les projets photovoltaïques investissement territorial dans les projets photovoltaïques Les missions du groupe Caisse des Dépôts La Caisse des dépôts et consignations et ses filiales constituent un groupe public au service de l'intérêt

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Edition 2007

Plus en détail

Statistiques énergétiques France

Statistiques énergétiques France Statistiques énergétiques France Avril 2001 180 160 140 120 Indice base 100 en 1973 Produit intérieur brut en volume Consommation totale d'énergie primaire 100 80 Consommation Émissions de CO2 60 de produits

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Consommation régionale d'énergie finale

Consommation régionale d'énergie finale Consommation régionale d'énergie finale Consommation finale par secteur d activité Agriculture 1,5% [ France : 2% ] Industrie 36% [ France : 24% ] Transports 30% [ France : 31% ] Résidentiel / Tertiaire

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INTRODUCTION DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Note au sous groupe gouvernance du groupe d experts. * L URANIUM DANS LE BILAN ENERGETIQUE FRANÇAIS Bernard LAPONCHE 3 avril 2013 * Dans les échanges

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003)

Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Les définitions utilisées par l'observatoire de l'énergie (DGEMP- Observatoire de l'énergie, septembre 2003) Consommation Taux d'indépendance énergétique Energie Electricité Pouvoir calorifique Consommation

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne

Le grand quizz de l'énergie. I Culture générale et vie quotidienne Le grand quizz de l'énergie I Culture générale et vie quotidienne I Culture générale & Vie quotidienne 1) Combien d'énergie est consommée chaque année dans le monde? A 5 millions de tep (5 Mtep) B 11 millions

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014

de bord l énergie Énergie renouvelables 95-val-d oise Électricité 75-paris kwh % 94-val-de-marne Agriculture édition 2014 DE TABLEAU de bord l énergie en île-de-france Énergies renouvelables Superficie Produits pétroliers Habitat 78-yvelines 95-val-d oise Électricité 92-hauts-de-seine m 2 93-seine-saint-denis Tep 75-paris

Plus en détail

Document propriété du CEA Reproduction et diffusion externes au CEA soumises à l autorisation de l émetteur CEA - Cadarache PAGE 1

Document propriété du CEA Reproduction et diffusion externes au CEA soumises à l autorisation de l émetteur CEA - Cadarache PAGE 1 PAGE 1 Cadarache : un centre au cœur de la région Préparer les réacteurs de demain Hautes-Alpes Soutenir le parc actuel Vaucluse Alpes-de-Haute-Provence Alpes-Maritimes Bouches-du-Rhône Cadarache Var Promouvoir

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Les énergies ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Les énergies Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain Fiche

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

1 Description de la personne morale concernée

1 Description de la personne morale concernée BILAN D EMISSIONS DE GES ARTICLE 75 GDF SUEZ ÉNERGIE SERVICES 1 1 Description de la personne morale concernée Raison sociale : GDF SUEZ Energie Services S.A. Code NAF : 3530 Z Code SIREN : 552 046 955

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER TOTAL SA au capital de 5 909 418 282,50. RCS Nanterre 542 051 180. Imprimé en France. Juillet 2012. Crédits photos : Fotolia Corbis GettyImages Total Tenesol SunPower L, ENERGIE

Plus en détail

énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne

énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne énergie et climat : l essentiel du bilan énergétique et des émissions de gaz à effet de serre en seine-et-marne seine-et-marne.fr fo p03 Édito p04 Les émissions de gaz à effet de serre (GES) en Seine-et-Marne

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes du Val d Ornois Le Jeudi 11/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes du Val d Ornois Le Jeudi 11/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes du Val d Ornois Le Jeudi 11/04/2013 1 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations

Plus en détail

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes

Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes Les Smart Grids, filière stratégique pour les Alpes-Maritimes FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE Les Smart Grids, filière d avenir de la transition énergétique Centrale de pilotage Intégration

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

1- A partir des informations données ci-dessus et de vos connaissances, compléter le tableau suivant :

1- A partir des informations données ci-dessus et de vos connaissances, compléter le tableau suivant : THEME ENJEUX ENERGETIQUES CH 1 : BESOINS EN ENERGIE 1. NOS DIFFERENTES SOURCES ET FORMES D ENERGIE 1.1. «Différence entre source d énergie et forme d énergie» Le travail de l homme qui veut pouvoir utiliser

Plus en détail

La consommation sectorielle d électricité en Europe 1

La consommation sectorielle d électricité en Europe 1 La consommation sectorielle d électricité en Europe 1 Global Chance 1. Les consommations d électricité en 2007 1.1 La place de l électricité dans la consommation finale d énergie Le tableau 1 montre la

Plus en détail

Intérêt des systèmes gaz et hybrides au niveau régional

Intérêt des systèmes gaz et hybrides au niveau régional Intérêt des systèmes gaz et hybrides au niveau régional Une approche comparative des impacts des technologies de chauffage sur la demande Roch Drozdowski - Chef de mission Smart Grids GrDF - Direction

Plus en détail

Source : La Gazette de la Société Suisse pour l'energie Solaire - Installation du domaine "Le Petit Viry" (Barberêche) DESCRIPTION TECHNIQUE

Source : La Gazette de la Société Suisse pour l'energie Solaire - Installation du domaine Le Petit Viry (Barberêche) DESCRIPTION TECHNIQUE Réseau REAGRI Groupe «Agriculture et Energie» Novembre 2006 LES INSTALLATIONS PHOTOVOLTAIQUES SUR BATIMENTS AGRICOLES Source : La Gazette de la Société Suisse pour l'energie Solaire - Installation du domaine

Plus en détail

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012 Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin La plus importante chaufferie bois de l est la région PACA INAUGURATION le 30 mars 2012 1 1 réseau de chaleur pour 900 équivalents logements Au sein du quartier

Plus en détail

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique LES SOURCES D ENERGIE Caractérisation des énergies Les ressources énergétique La consommation d énergie Constats et perspectives Caractérisation des énergies Les différentes formes d énergie Chaleur Travail

Plus en détail

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC Production d énergie et consommations finales en Basse-Normandie Etat des lieux 2010 Evolution 2004-2010 Unité de méthanisation de Cavigny (50),

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

SYNTHÈSE. Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie. Coûts et enjeux pour les collectivités

SYNTHÈSE. Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie. Coûts et enjeux pour les collectivités SYNTHÈSE Soutiens financiers aux énergies renouvelables et à la maîtrise de l énergie Coûts et enjeux pour les collectivités Série Politique ENP 34 Septembre 2014 Présentation de la méthode d analyse Si

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC Production d énergie et consommations finales en Basse-Normandie Etat des lieux 2011 Evolution 2008-2011 Unité de méthanisation de Cavigny (50),

Plus en détail

Ses objectifs sont à l'horizon 2020 : une réduction de 30 % des émissions

Ses objectifs sont à l'horizon 2020 : une réduction de 30 % des émissions Décision 2015CP0247 de la Commission Permanente du 25 septembre 2015 Publication de la Région Poitou-Charentes / n 13, septembre 2015 ENVIRONNEMENT Le soutien régional au développement des énergies renouvelables

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du * de l Angoumois Avril 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants

Plus en détail

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable

Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Nouveaux usages du gaz en résidentiel-tertiaire permettant de répondre aux enjeux du Développement Durable Thomas Muller, Gaz de France Réseau Distribution Le 12 septembre 2007 Bâtiment et développement

Plus en détail

GDF SUEZ au service du développement de ProvenceAlpes-Côte d Azur

GDF SUEZ au service du développement de ProvenceAlpes-Côte d Azur GDF SUEZ au service du développement de ProvenceAlpes-Côte d Azur Projet «les Quais d Arenc» Marseille-Euroméditerranée. Editorial La région Provence Alpes Côte d'azur, peuplée de 4,8 millions d habitants

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS

ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS L HISTOIRE D ENGIE ENGIE EST LE RÉSULTAT DE 150 ANNÉES DE DÉVELOPPEMENTS DANS LES MÉTIERS DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ SUR TOUS LES CONTINENTS C est dans la continuité de ces traditions industrielles nationales

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE

EFFICACITE ENERGETIQUE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable EFFICACITE ENERGETIQUE 1 ère STI2D CI4 & CI5 : Efficacités énergétiques active & passive Cours ET 1. Problématique 1.1. Enjeux environnementaux

Plus en détail

Re union du Groupe de travail Energies et matie res premie res du jeudi 15 septembre 2011

Re union du Groupe de travail Energies et matie res premie res du jeudi 15 septembre 2011 Re union du Groupe de travail Energies et matie res premie res du jeudi 15 septembre 2011 Auditions de: M. Bruno Bensasson, Directeur de la Stratégie et du Développement Durable chez GDF-SUEZ. Compte rendu

Plus en détail

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2013. juin 2013. Service de l observation et des statistiques

Repères. Chiffres clés des énergies renouvelables. Édition 2013. juin 2013. Service de l observation et des statistiques Commissariat général au développement durable Repères juin 213 Chiffres clés des énergies renouvelables Édition 213 Service de l observation et des statistiques juin 213 Chiffres clés des énergies renouvelables

Plus en détail

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Un producteur d électricité engagé durablement en France

Un producteur d électricité engagé durablement en France GDF SUEZ Logotype version Blanc au trait 18/11/2008 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com RÉFÉRENCE COULEUR BLANC

Plus en détail

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT

EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT EDF, ACTEUR ENGAGÉ POUR LE CLIMAT Une électricité bas carbone et compétitive est un formidable atout pour décarboner l économie. EDF, électricien responsable, partenaire officiel de la conférence Paris

Plus en détail

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques Energies Renouvelables Au Sénégal Evaluation et Résultats politiques Monsieur Louis Seck, Sénégal Ancien ministre des Energies Renouvelables Lseck2@yahoo.fr FICHE D IDENTITE DU SENEGAL PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire.

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. Partie du programme : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol Niveau : seconde Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. EXTRAIT DU PROGRAMME Utiliser l énergie des vents, des courants

Plus en détail

ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE

ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE ÉTUDES DES TENSIONS SUR LES ÉNERGIES DE RÉSEAU LORS DE LA POINTE DE CONSOMMATION HIVERNALE Présenté par Benoît Lemaignan / Jean-Yves Wilmotte / Nicolas Gault SOMMAIRE 1 UN EXEMPLE DE POINTE HISTORIQUE

Plus en détail

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE

LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE : UNE COMPARAISON INSTRUCTIVE Bernard LAPONCHE 18 mai 2011 www.global-chance.org LA CONSOMMATION D ENERGIE EN ALLEMAGNE ET EN FRANCE UNE COMPARAISON

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

Atelier prospectif. Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62

Atelier prospectif. Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62 Atelier prospectif Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62 Pour mettre un pied de page, cliquez sur l onglet «Insertion» GrDF, distributeur de gaz

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 Association Loi 1901 - à but non lucratif Indépendante Créée en 1978 1600 adhérents 14 groupes régionaux

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DU PÔLE PETROCHIMIQUE DE BERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DU PÔLE PETROCHIMIQUE DE BERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DU PÔLE PETROCHIMIQUE DE BERRE 1 - DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNEE Description donnée sur la base de l année de référence 2011 Raison sociale : Compagnie

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Comité Interprofessionnel du Bois Energie

Comité Interprofessionnel du Bois Energie Impact d une écotaxe sur la rentabilité des projets bois-énergie La combustion des énergies fossiles conventionnelles génère des émissions de CO 2 dans l atmosphère. La lutte contre le réchauffement climatique

Plus en détail

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté Fonds chaleur renouvelable de l ADEME Florence MORIN ADEME Franche-Comté LE FONDS CHALEUR DÉFINITION 2 Le Fonds Chaleur est un engagement majeur du Grenelle de l environnement et l une des 50 mesures pour

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

LA région européenne de l Energie

LA région européenne de l Energie LA région européenne de l Energie Invest in The Energy Region We ve got it all! ITER & New energy- Welcome Office for International Companies Une porte d entrée unique vers toute la région Des services

Plus en détail

CIRCUIT COURT CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE

CIRCUIT COURT CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE LE BOIS VOTRE SOLUTION DE CHAUFFAGE, ECONOMIQUE ET RENOUVELABLE AUTOMATISME CIRCUIT COURT CONFORT ECONOMIE RENOUVELABLE L essentiel du bois énergie Je construis un nouveau bâtiment, comment le chauffer?

Plus en détail

Evolution et tendances de la demande mondiale en énergie

Evolution et tendances de la demande mondiale en énergie Textes des la page jadis publiées aux adresses: http://www.lenergiecreative.com/enjeu.php/article/energie_et_planete/2/evolution_et_tendances_de_la_demande_mondiale_en_energie/19 http://www.lenergiecreative.com/enjeu.php/article/energie_et_planete/2/les_energies_et_leur_avenir/17

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AXIMA REFRIGERATION Année de référence : 211 Page : 1 / 12 SOMMAIRE I. GENERALITES... 3 A. INTRODUCTION 3 B. OBJECTIFS 3 II. LA METHODE BILAN CARBONE... 4 A.

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Base de données Air / Climat / Energie 2004 2007 2010 Note méthodologique

Base de données Air / Climat / Energie 2004 2007 2010 Note méthodologique Base de données Air / Climat / Energie 2004 2007 2010 Note méthodologique 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1 Présentation... 3 1.1 Objectifs... 3 1.2 Caractéristiques de l inventaire... 3 1.3 Etendue du domaine...

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER Crédits photos : Fotolia - Corbis - GettyImages - Total - Tenesol Ce document a été imprimé sur du papier recyclé. L imprimeur qui a réalisé ce document est certifié Imprim

Plus en détail

nantes-citoyennete.com Conseil de développement Nantes métropole

nantes-citoyennete.com Conseil de développement Nantes métropole nantes-citoyennete.com Conseil de développement Nantes métropole Délégation "Enjeux du développement durable" 10 mars 2010 Contribution de Manoel DIALINAS et Alain-Louis GOURDY Complément d'information

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11 Le marché de l énergie en 2010 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 1210 Bruxelles N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be tél. 02 277 51

Plus en détail

Les labels énergétiques des bâtiments

Les labels énergétiques des bâtiments Document n 2010-06-25, BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005

Plus en détail

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé DOSSIER DE PRESSE - 2012 La Politique ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique Un projet concerté, organisé, maîtrisé Création de l Agence Martiniquaise de l Energie Étape cruciale dans la mise en place du

Plus en détail

Atelier de concertation

Atelier de concertation Atelier de concertation Adaptation au changement climatique, Efficacité énergétique, énergies renouvelables Toulouse - 22 octobre 2012 1. Introduction Les étapes de la concertation Rapport de concertation

Plus en détail

Production d électricité

Production d électricité Global Chance Petit mémento énergétique de l Union Européenne Fiche 16 Production d électricité 1. Évolution de la production d électricité en UE-27 1.1 Évolution par source de production La production

Plus en détail