Dossier : la transformation du bois en Morvan

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier : la transformation du bois en Morvan"

Transcription

1 Dossier : la transformation du bois en Morvan 59

2 Portrait > Pierre Mathé, ébéniste à Alligny-en-Morvan PHOTOS YVON LETRANGE 60

3 61

4 Association > 62 Artisans Bois Morvan On parle beaucoup du bois dans le Morvan, les actions pour le valoriser localement sont donc bienvenues et Vents du Morvan tire un coup de chapeau à cette association qui prend à cœur de dynamiser l ensemble de la filière bois et surtout localement. L association Artisans Bois Morvan a pour but de créer un réseau d entreprises qui travaillent en complémentarité, qui transforment et commercialisent en circuit court. Pour que les bois du Morvan soient travaillés, valorisés et utilisés sur place. Il faut que la transformation du bois participe au développement local, crée des activités pérennes, à échelle humaine et respectueuses de l environnement En 2008, l impulsion est venue d une part du Parc du Morvan avec la chargée de mission Marion Garnier-Hocquet, d autre part de Aprovalbois et d une dizaine de futurs membres fondateurs. Les besoins : La première démarche a été d organiser une tournée de séchage sur plusieurs sites. Cette action a démontré que le séchage était vraiment utile pour la suite de la transformation du bois. La première transformation consiste à débiter des arbres en planches brutes, la deuxième transformation utilise ces planches brutes pour fabriquer des menuiseries, meubles, parquets ou lambris par exemple. Pour éviter le retrait sur la largeur des planches, lors d assemblages notamment, le bois doit être séché à l humidité la plus proche de celle de son milieu d utilisation. D autres besoins se sont vite créés,comme le marquage CE, le label PEFC et la mesure des poussières sont des opérations longues et coûteuses pour les petites entreprises, le groupement en association permet de mieux négocier mieux les aides et tarifs par des actions collectives. Création de l association : L association voit le jour début 2009 avec une vingtaine d adhérents issus de tous les milieux du bois, exploitants forestiers, scieurs, menuisiers, ébénistes, charpentiers, maisons bois, CAUE, architectes,... Tous ces métiers mis en communs permettent d appréciables échanges d idées et dynamisent la notion de bois dans le Morvan. Le président est Daniel Brizard, le vice-président Pierre Mathé et le trésorier Christophe Perrin. Les principales actions réalisées : Le marquage CE accordé aux scieries de l association certifie que les bois de structures ont été triés conformément aux normes européennes. Le label PEFC (Programme Européen de Certification des Forêts) a été accordé à certaines scieries comme Cotineau (depuis 2004) et Brizard. Les contrôles d empoussièrement ont été réalisés également dans plusieurs entreprises de l association. Des séchoirs et raboteuses moulurières 4 faces viennent d être acquises par les scieries Brizard et Cotineau. Ces matériels financés en partie par des fonds Leader permettront de fournir des bois séchés ou travaillés à la demande du client. En contrepartie de cette aide, les adhérents de l association bénéficient d un tarif préférentiel pour les prestations. Organisation de trois formations sur les menuiseries extérieures (marquage CE, crédit d impôt, éco-prêt, réglementation, techniques et exigences), les isolants fibre de bois Steico et les produits de finition respectueux de l environnement Blanchon. Participation groupée à des manifestations comme la fête de l automne à St Brisson. Visites d entreprises ou de groupements similaires pour s ouvrir et partager les bonnes idées. L association a été reconnue par le trophée «Artisans MAG» de l année. Les actions en cours : Une marque «Parc» est en cours pour les produits bois genre volets, tables et mobiliers de vente. Un logiciel de calcul de structures bois sera installé chez Cotineau avec les mêmes avantages pour les adhérents de l association. Les objectifs : Faire connaître aux autres artisans et particuliers nos capacités et possibilités de transformations des bois locaux, nos facultés d adaptations à leurs besoins. Relancer la bourse aux bois et travailler davantage ensemble, mise à jour de l annuaire des artisans bois en Morvan, mise en place de la charte de prestations de services. Concernant le matériel, nous étudions l achat d une presse à briquettes pour recycler et valoriser les copeaux de bois. Les petites entreprises ont besoin de se regrouper pour avoir plus de force, mieux se défendre et mieux se faire connaître, «Artisans Bois Morvan» a réalisé des choses intéressantes dans le domaine, il faut persévérer et accentuer cette coopération fructueuse. Nous sommes ouverts à toute demande particulière qu un adhérent ou futur adhérent pourrait soulever. L association peut encore accueillir de nouveaux adhérents : Cotisation de 80 Euros par an S adresser à «Artisans Bois Morvan» maison du parc à Saint-Brisson ou aux membres du bureau.

5 > Artisans Bois Morvan LE PARC DU MORVAN APPORTE SON SOUTIEN À L ARTISANAT BOIS Depuis 2001, Le Parc naturel régional du Morvan est fortement engagé dans un programme opérationnel visant le développement de la filière de transformation. La charte forestière du Morvan ( ) identifie sur l axe «Valoriser les productions» trois grands types d actions : La mobilisation des acteurs de la filière industrielle sur la gestion durable du massif forestier. L animation et l accompagnement de la filière locale de transformation, c est-à-dire la structuration du réseau des opérateurs locaux, la mise en œuvre d actions collectives structurantes, le renforcement des liens avec la recherche-développement et les organismes de la filière bois, l accompagnement des chefs d entreprise. Le développement et la valorisation des productions locales par le développement des marques (produits et savoir-faire du Parc Naturel Régional du Morvan, Eco Design Bois Bourgogne ), l utilisation locale de bois local : écoconstruction, bâtiments agricoles Ainsi concrètement, des moyens humains en animation ont été mis à la disposition de l association Artisans Bois du Morvan pour les accompagner dans leurs projets. Cet animateur à mitemps a également pour mission d accompagner l ensemble des professionnels de la première et deuxième transformation du bois pour monter des projets s inscrivant dans le cadre du programme européen LEADER. Une enveloppe financière est disponible pour soutenir des projets innovants s inscrivant dans une démarche collective et partenariale (investissements matériels, actions de promotion, de commercialisation, de formations ). Anne Catherine Loisier 63 SCIERIE COTINEAU : RABOTEUSE - MOULURIÈRE 4 FACES

6 Artisanat > TEXTE JEAN-CHARLES COUGNY PHOTOS TONIO MAGLIO & J2C 64

7 > Bardeaux de châtaignier Le retour du bardeau de châtaigner Depuis peu, le bardeau de châtaigner pour couvrir les bâtiments ou barder les pignons ouest(1) revient au goût du jour. Il faut dire qu il possède de nombreux avantages La couverture en bardeaux ne date pas d hier. Certains auteurs(2) affirment que les Gaulois l utilisaient déjà pour protéger leurs habitations. Au moyen-âge, si la campagne utilisait principalement le chaume pour couvrir les maisons, en ville les tours et de nombreux bâtiments, comme on en trouve mention dans quelques écrits de cette époque (3), étaient couverts de bardeaux. Ne nécessitant ni cuisson comme les tuiles en céramique, ni présence locale de roches de type ardoise ou lauze parfois difficiles à travailler, le bardeau pouvait être produit un peu partout en France à partir de différentes essences d arbres : chêne, châtaigner, épicéa, mélèze, robinier En Morvan, c est le châtaigner qui était employé principalement. Bois bien implanté localement, généralement moins utilisé que le chêne en menuiserie ou que le hêtre et le charme en bois de chauffage, il a l avantage de très bien se fendre. Léger, il ne nécessite pas une charpente énorme. De plus, il est très résistant au temps, sans traitement particulier. On admet qu une toiture en châtaigner peut durer facilement 100 ans, contre 60 seulement pour l ardoise, par exemple. D un point de vue esthétique, la couverture en châtaigner prend en quelques années une agréable patine argentée qui lui donne un très bel aspect. Ainsi ce bois convient-il parfaitement à la confection de marquises, auvents ou autres chiens assis. Naturellement, le développement de l industrie et des transports a depuis longtemps favorisé la tuile mécanique ou l ardoise, aux dépens d un matériau trop vite considéré comme dépassé. Les nourrices qui revenaient de la grande ville étaient trop fières de couvrir d ardoises le toit ou le pignon de leur maison, pour bien montrer l importance de l argent rapporté et leur nouveau statut social. Or, aujourd hui, l augmentation du coût de l énergie et du prix des matières premières placent désormais le bardeau de châtaigner à un rang beaucoup plus compétitif. Produit d une ressource locale et renouvelable, il est beaucoup plus écologique que la plupart des matériaux habituellement employés. Mais il possède encore d autres qualités. Comme c est un bois fendu dans son fil (et non scié, car ce serait alors une tuile de châtaigner) il se révèle particulièrement résistant à la grêle, à la neige et autres pluies fortes. Il se pose facilement comme l ardoise sur tous types de charpentes, même légères. Il est un bon isolant thermique et phonique et favorise ainsi les économies d énergie. Enfin il est conforme aux normes architecturales de la Direction départementale de l Equipement et du CAUE. Seul problème pour ce retour en grâce du bardeau de châtaigner en Morvan : pas de fabricant dans la région! En France, il en existait un seul dans la Creuse. C est d ailleurs lui qui a fourni les bardeaux du clocher de l église de Poil (Nièvre), à la fin des années 80, mais aussi ceux du Mont Saint-Michel ou du Puy du Fou en Vendée. Face à cette lacune, Yves Claudot, un homme qui a passé sa vie dans la filière bois, bourlinguant dans différentes régions de l Hexagone, a décidé fin 2008 de se poser à Etang-sur-Arroux et d y créer l entreprise «Bardeaux de Bourgogne» dans la zone industrielle, avec l association «Tremplin Hommes et Patrimoine» qui restaure la tour du Bost à Charmoy (71). Eco-responsable (4) convaincu et soucieux de l importance sociale de son entreprise, Yves a voulu utiliser la forme coopérative (SCOP) pour que chacun, ouvrier ou patron, participe à la fois au travail et aux décisions. Il a aussi embauché deux jeunes du pays avec un contrat aidé par la Direction départementale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle. Soutenu par le Parc du Morvan, la Région Bourgogne, le Conseil général, il veut faire de son entreprise un modèle tant au niveau écologique que social tout en valorisant le patrimoine local. Il nous a expliqué la fabrication des bardeaux : Si possible dans un rayon de 20 kilomètres pour limiter au maximum le transport, Yves achète ses perches de châtaigner à des marchands de bois, des exploitants forestiers ou des agriculteurs. La bille doit faire entre 2,5 et 3,20 mètres de long pour un diamètre d environ 20 centimètres. Elle doit être bien rectiligne, exempte de nœuds ou de pourritures. Hélas, il arrive qu en les débitant, on découvre des défauts sur des bois apparemment sains. M.Claudot note alors sur un cahier le pourcentage de bois non utilisable pour estimer le rendement entre ce qu il achète et ce qui devient réellement bardeau. 1. Appelés tarponnes 2. Vitruve dans «de architectura..» 3. Comptes municipaux de Tours en 1358 : «planche mince employée pour couvrir les toits» 4. Terme préféré à «écologiste» à trop forte connotation politique de nos jours. 65

8 Artisanat > 66 Sauf commande spéciale, M.Claudot débite alors ses perches à la tronçonneuse, en billes de 30 centimètres de long. Il examine le cœur de celles-ci pour voir si elles conviennent. Si ce n est pas le cas, elles seront vendues en bois de chauffage. Les billes sélectionnées sont fendues à l aide d une petite fendeuse électrique, naturellement en respectant le fil du bois. Il y a deux techniques de fendage. L une dite tangentielle qui a l avantage de faire moins de déchets et l autre sur quartiers, préférée pour les plus gros diamètres. Ensuite, les bardeaux sont délignés grâce à une petite scie électrique. C est-à-dire qu on les purge de l aubier, autrement dit de la partie tendre du bois qui se forme chaque année sous l écorce. On leur donne une largeur qui va de 7 à 12 centimètres. La partie enlevée ne sera pas jetée mais vendue en bottes, comme allume-feu pour les cheminées ou les poêles à bois. C est alors qu intervient la finition manuelle sur le banc à planer, avec un outil qui se nomme justement la plane. Il s agit de donner aux bardeaux leur forme définitive, pour qu ils se marient bien les uns avec les autres et qu ainsi ils protègent comme il faut les bâtiments où ils seront posés. Reste maintenant à les conditionner par lot. Pour l instant la productivité journalière de deux personnes est de 1000 bardeaux, soit de quoi couvrir 9 m². Le prix de vente est d environ 57 HT. On compte 110 bardeaux de 30 centimètres de long au m² (140 pour des bardeaux de 20 cm) pour un poids de 15 kilos au m². L épaisseur est de 1,5 centimètre, plus ou moins 0,2 cm, suivant l utilisation. La pente des toits à couvrir doit être supérieure ou égale à 45. La fixation se fait avec des pointes cuivre ou inox ou des vis inox. Enfin il faut convaincre les professionnels du bâtiment et les propriétaires de bâti d utiliser ce noble matériau. C est aussi la tâche d Yves Claudot qui a déjà un beau site internet pour le promouvoir ( Il y a déjà eu quelques réalisations dans la région : un pignon sur une maison particulière à Glux-en-Glenne, un autre à St Léger-sous-Beuvray, des cabanes d hôtes à St Didier-sur-Arroux. L association qui restaure la tour du Bost à Charmoy (71) à côté de Montcenis, projette de refaire la toiture comme elle était autrefois, c est-à-dire couverte de bardeaux de châtaigner. L entreprise espère pouvoir les approvisionner, comme elle le fait déjà dans de nombreuses régions françaises. On peut aussi en admirer dans le quartier de la cathédrale d Autun, telle la tour du musée Rollin. Pourtant Yves Claudot refuse qu on associe nécessairement le bardeau aux bâtiments hors du commun tels que les églises et les châteaux. Pour lui ce matériau simple convient très bien pour l habitat particulier. Son prix tout à fait compétitif, son caractère écologique indéniable et son attachement certain à une tradition locale devraient lui offrir en Morvan un avenir radieux. Ah! Avant de terminer la visite, j entrevois une faille dans cette belle entreprise écologique et je demande «Et que faites-vous des copeaux?» L homme sourit sous son imposante moustache : il a un projet pour en faire des briques isolantes! Rien ne se perd ici, surtout pas la tradition

9 > Bardeaux de châtaignier LES MOTS POUR LE DIRE Le terme bardeau désigne une planche mince, employée pour couvrir les toits. Son étymologie est assez controversée. Certains le feraient venir du néerlandais bert, bart qui signifie planche, plaque de bois. D autres le rapprocheraient plutôt d un mot d origine romaine : bard, qui signifierait boue, dalle à paver. Un autre terme français employé pour désigner le bardeau est essente. On le retrouve en Morvan sous le mot essaume au nord du massif, essaule au sud. En occitan on dit escaunes ou escinda (escinta). En Provence c est essandole (essendole), en Corse et Italie scandula et en Lorraine-Alsace schindel. Ces termes seraient tous des déclinaisons du grec skizo, identique au latin scindo qui veut dire fendre et aurait donné scindula ou scandula (Cité par Pline pour petite planche pour couvrir les toits). Pour parler du bardeau, on emploie aussi le terme aisseau. Son dérivé aissante pourrait amener à penser qu il a la même origine qu essente. Or, il n en n est rien, aissant vient du latin ascia (ascea) qui veut dire hache, donc outil qui sert à fendre. Aisseau a à son tour donné tout une somme de dérivés suivant les régions : essis, aisselle, esseau, asselle, acheille, anseille, ancelle Les mots ne manquent décidément pas pour qualifier le bardeau! Bibliographie : «Toits de bois en Europe» de Thierry Houdart ; Centre national de ressources textuelles et lexicales. 67

10 68 Un exemple de couverture en bardeaux de châtaigner : l église de Poil

11 > Bardeaux de châtaignier Lorsqu en 1977, Louis Cougny est élu maire de la commune de Poil, l église Saint-Romain qui trône au milieu du bourg est en piteux état... Celle-ci appartient alors à la famille de l ancien maire, les Bodin de Galembert, qui étaient à la tête de la commune depuis trois générations. Leurs ancêtres avaient acquis ce lieu de culte au moment de la Révolution pour la maintenir en état (sic!). Ne pouvant laisser le bâtiment se délabrer davantage, le maire demande alors un rendez-vous à son prédécesseur pour trouver une solution. Pas de réponse. Peu de temps après, Louis Cougny apprend que l église a été donnée à l évêché de Nevers. Lors d une réception à la Préfecture, le maire de Poil rencontre l évêque, Monseigneur Streiff et lui propose que la commune rachète l église pour le franc symbolique. La réponse est positive : «Même cinquante centimes, si vous voulez!» Hélas, il s avère qu une commune ne peut acheter ce qui serait une charge. Il faut donc trouver une autre solution. Finalement la commune achète la parcelle sur laquelle se trouve l église et le tour est joué. Reste à la restaurer. Le vieux cimetière qui entourait le bâtiment est alors nivelé, remplacé par un très beau parvis où l on plante en 1989, un arbre de la liberté pour fêter le bicentenaire de la Révolution, juste à côté de la Jeanne d Arc qui dresse sa fière statue sur le monument aux morts. (Hélas, l arbre ne survivra pas). Ensuite, il faut naturellement penser à la couverture du clocher, car il pleut dans l église. La mairie fait alors appel à M. Bénézech, architecte des Bâtiments de France qui supervisera les travaux. Elle a surtout la chance de tomber sur un couvreur passionné, qui exerce dans la commune voisine de Millay : Alain Gold. Vingt ans après nous l avons rencontré. VdM : Alors, comment est venue cette idée de couverture en bardeaux? Alain Gold : J ai été contacté par la municipalité de Poil pour refaire la toiture du clocher de l église en ardoise d Angers. J ai présenté un devis. Or, en montant à l intérieur du clocher avec l architecte, M.Bénézech, nous avons trouvé sur les côtés des vieux bardeaux en châtaigner qui dataient probablement de la couverture précédente. En feuilletant les archives de la commune, nous avons effectivement trouvé qu en 1877, la couverture en ardoise avait remplacé la précédente en châtaigner. L idée qui nous est venue fut : «Pourquoi ne pas refaire une toiture avec ce type de matériau, très symbolique du territoire morvandiau?» VdM : Vous avez donc proposé un nouveau devis? AG : Oui, mais à 120 bardeaux au m² contre 40 ardoises, cela exige davantage de main d œuvre. De plus, le bardeau coûtait un peu plus de 2 francs et l ardoise 4 francs, comme il en fallait trois fois plus, le matériau reve- Alain Gold PORTRAIT D UN PIONNIER DU MORVAN Alain Gold est un cht i. Il est né à Boulogne-surmer, il y a 64 ans. Son grand-père était un Anglais venu combattre sur le sol français. A 15 ans, il monte à Paris pour devenir plombier-chauffagiste. Or, en faisant le remplacement d un couvreur au sein de l entreprise où il travaille, il tombe amoureux de ce métier de couvreur qu il apprend avec un compagnon du devoir. Travailler sur les toits de la capitale le passionne, mais la vie à Paris le rebute. Comme il vient d épouser la fille d un menuisier de Millay, il doit choisir entre s installer dans le Nord, son pays d origine ou dans celui de sa femme. Le paysage du Morvan le séduit, la qualité de vie qu on y trouve lui plait et il s installe à son compte en 1975 à Millay où il travaille avec son beau-frère maçon. Très sportif, il pratique le vélo sur les belles routes morvandelles et le foot à l US. Millay. Mais surtout, en plus des belles toitures qu il réalise comme celle de l église de Poil, il développe le chauffage à partir de plaquettes forestières. La chaufferie communale de Millay (Nièvre) est créée, grâce à la mairie qui y voit une manière de faire du développement local. Philippe Camus, éleveur de moutons, prend la tête du GIE (Groupement d Intérêt Economique) et Alain Gold devient vite une référence en la matière, Millay possédant une des plus anciennes chaufferies de ce type. C est d ailleurs pour la promotion du bois déchiqueté qu il obtient en 2006 le diplôme de pionnier du Morvan. Hélas, Alain n a pas trouvé de successeur et son entreprise va bientôt disparaître. Alain continuera de donner des conseils à tous ceux qui, dans le coin, croient au bois pour la couverture ou le chauffage. 69

12 > Bardeaux de châtaignier 70 nait plus cher. Mon second devis était alors sensiblement plus élevé. Et le conseil municipal n était pas d accord pour accepter ce surcoût. VdM : Qu est ce qui a donc emporté la décision de couvrir malgré cela en bardeaux? AG : J ai proposé de faire la couverture en châtaigner pour le prix de l ardoise. VdM : C était gonflé? AG : Oui et non. Pour un passionné de couverture comme moi, le challenge en valait la peine. Et puis pour moi cette réalisation allait devenir comme une vitrine, la preuve visible du savoir-faire de mon entreprise. Et peut-être que cela me donnerait d autres chantiers de ce type à entreprendre. VdM : Au point de vue technique, avez-vous eu besoin d une formation? AG : Non, globalement la technique est la même que pour l ardoise. VdM : Tout s est-il bien déroulé par la suite? AG : Parfaitement. Nous nous sommes rendus avec des membres du conseil municipal dans la Creuse, à Bénévent-l Abbaye pour visiter l entreprise Richard. Elle était la seule à l époque à fabriquer des bardeaux et elle nous a fourni le matériau. Nous avons pu admirer l église de cette ville recouverte de bardeaux fournis par cette entreprise, tout comme certains toits du Mont Saint- Michel. Les travaux d échafaudage commencèrent le 29 septembre 1989, la toiture fut terminée au printemps On fit une journée d inauguration pour les gens de la commune, puis une autre avec le préfet : celui-ci monta en haut du clocher pour y remettre symboliquement le coq en place ; il était en compagnie d un jeune sous-préfet, Christian Paul, aujourd hui député de la Nièvre. VdM : Cette opération a dû être coûteuse pour le contribuable? AG : Pas du tout. Louis Cougny a réussi à drainer un grand nombre de subventions qui couvrirent une partie des travaux. De plus, on eut l idée d une souscription amusante. Les gens du pays, en donnant 10 francs, pouvaient avoir leur nom et leur date de naissance gravés à sur la face interne des bardeaux. Ainsi au vingt-deuxième siècle, lorsqu on refera à nouveau la toiture de l église, on aura une pensée pour les gens du coin qui avaient soutenu financièrement la réfection, et dont certains étaient nés au dix-neuvième siècle. VdM : Pour conclure, comment voyez-vous l avenir du bardeau de châtaigner? AG : Ce matériau a tout pour réussir. Il est local, esthétique, écologique, économique et renoue avec la tradition. Malheureusement, il y a eu jusqu à maintenant, face à ce bardeau de châtaigner, le poids des habitudes et la crainte d un matériau paradoxalement inconnu. Peu de gens franchissent le pas ou sont prêts à le faire. Après l église de Poil, j ai fait quelques chantiers comme le château de la Bussière à Semelay, des jouées de lucarne au Mousseau à Poil, d autres dans le bourg de Millay. Moins que je l imaginais. Le risque, à l avenir, c est peut-être aussi que subitement, au nom de l écologie, ce matériau devienne très «mode», que les apôtres de la croissance verte s en emparent, non par respect de la nature et de la tradition mais uniquement pour faire de l argent, en industrialisant la production, en remplaçant la main de l homme par des machines et son œil par des ordinateurs, en allant chercher des arbres très loin et pourquoi pas en délocalisant la production. En un mot en industrialisant la production. Un peu comme cela se passe aujourd hui avec le chauffage à base de plaquettes où l on est passé d une production artisanale à une production industrielle, avec des machines énormes dont le coût énergétique est en contradiction totale avec l objectif de départ qui était d économiser... l énergie justement! VdM : Autrement dit, une entreprise comme «Bardeaux de Bourgogne» vous convient? AG : Tout à fait. Tant que les arbres sont choisis par un professionnel du bois et coupés en bonne sève, qu ils poussent à une altitude assez élevée - donc plus lentement - et ont une fibre plus serrée, en un mot, tant qu on restera dans le domaine de l artisanat, on fera du bon travail, et le bardeau de châtaigner couvrira pour longtemps les toits du Morvan.

13 Formation professionnelle > > aux métiers du bois Le lycée forestier de Velet à Étangsur-Arroux En empruntant la très belle route qui va d Étang à Saint- Didier-sur-Arroux, vous ne manquerez pas, au bout de deux kilomètres de passer devant un établissement avec une architecture en bois. Il s agit du lycée forestier de Bourgogne de Velet. Cet établissement public local, créé en 1993, dépend du ministère de l Alimentation, de l Agriculture et de la Pêche. Ce lycée reçoit chaque année 80 élèves de 15 à 20 ans qui viennent principalement de Saône-et-Loire (50%) et des autres départements bourguignons. Quelques élèves viennent des régions limitrophes. Ces élèves y entrent après la troisième et ont le choix entre deux types de seconde professionnelle : spécialisation aux Travaux Forestiers Travaux de Gestion des Espaces Naturels et Ruraux. Le parcours dure normalement trois ans pour atteindre un Bac Pro «Gestion et Conduite de Chantiers Forestiers». La formation qui est donnée par une dizaine de professeurs (matières techniques et générales) comprend des journées de travaux pratiques et des semaines de chantier. Celles-ci s effectuent chez des particuliers ou en collaboration avec l Office National des Forêts. Naturellement cet enseignement est complété par des stages en entreprise de 6 semaines en seconde et 10 semaines les deux années suivantes, avec une convention signée entre les trois signataires : l établissement, l apprenant et le maître de stage. Le suivi en entreprise est assuré par les enseignants. La réussite au Bac Pro est bonne : de 80 à + de 90%. Par la suite un bon tiers des élèves continue par un Brevet de Technicien Supérieur. Hélas, jusqu à aujourd hui, il n y avait pas en Bourgogne ce type de formation supérieure. Les élèves qui voulaient se perfectionner devaient se rendre dans les Vosges ou le Doubs. C est pourquoi, le Velet envisage la création prochaine d un Titre, de niveau III «Chef de produits forêt bois». Il faut ajouter que cet établissement permet aussi aux adultes de se former par l intermédiaire d un CFPPA. Ainsi le centre offre plusieurs formations accessibles aux demandeurs d emplois et aux professionnels : des formations longues : BPA «Travaux Forestiers», «Travaux sylvicoles», «Conduites de machines Forestières» et «Taille et soins des arbres» des formations courtes : «Pilote de combiné d abattage» et «Agent polyvalent de scierie» Le développement de la filière bois en Morvan nécessite impérativement qu on puisse proposer localement ce type d enseignement. Le succès actuel des énergies renouvelables et la volonté de la jeunesse de participer au développement durable et à la préservation de la nature, oriente chaque année de nombreux jeunes vers cette filière de formation. Néanmoins, ceux-ci ne doivent pas oublier que les métiers du bois sont physiquement durs tout en restant très techniques. Si vous êtes intéressés par le lycée et le CFPPA, les centres vous ouvrent leurs portes régulièrement. CONTACTS Lycée Forestier de Velet Étang-sur-Arroux Courriels : lpa. fr - cfppa. fr Sites Internet : lpadevelet. free. fr - cfppadevelet. free. fr 71

14 Formation professionnelle > TEXTE & PHOTOS BERNARD LEBLANC Filière Bois : le pôle technologique et professionnel d Autun Partie intégrante du célèbre lycée Bonaparte de la capitale éduenne, place du Champ de Mars (dont les bâtiments datent de 300 ans), les installations du pôle professionnel, 18 rue Paul Cazin, s étendent à présent sur 2000 mètres carrés de locaux et d ateliers depuis 1987, dominant au sud la ville. MÉTIERS D ART TAPISSERIE AMEUBLEMENT Ce secteur de l enseignement professionnel se décline en un CAP Tapissier Ameublement en sièges ou en décor et en un BAC Pro Métier d Art Tapissier. L obtention du bac peut conduire, ici aussi, à une formation en BTS Systèmes Constructifs Bois et Habitat ou au Diplôme Métiers d Art (voir paragraphe précédent). Ces années d apprentissage sont ponctuées de stages en entreprises: 6 semaines en 1ère année et 8 semaines en 2ème et 3ème années, avant le BAC Pro. 72 LE PÔLE PROFESSIONNEL Madame Ginoux-Cognacq, proviseur adjoint, est actuellement responsable de ce Pôle Technologique et Professionnel qui accueille 380 élèves, et 200 internes de l ensemble du lycée. Engagés dans un enseignement étalé sur plusieurs années, filles et garçons se répartissent entre diverses formations : bois menuiserie, métiers d art du bois, ébénisterie, métiers d art de la tapisserie, ameublement ou décor, tertiaire administratif à option europro (secrétariat, comptabilité), maintenance industrielle à option europro (systèmes mécaniques automatisés), maintenance des véhicules (véhicules particuliers). Nous détaillerons spécialement ici les formations liées au bois, d après l organigramme de l établissement fourni par la direction; cet organigramme présente une nouvelle structure qui sera mise en place à la rentrée BOIS MENUISERIE Ce cursus conduit au CAP Menuisier Fabricant ou au BAC Pro Technicien Fabrication Bois ou Technicien Menuisier Agenceur; après la réussite du bac pro, il est conseillé aux élèves de continuer sur un BTS des Systèmes Constructifs Bois et Habitat (2 ans, en formation initiale ou par apprentissage) ou, pour ceux qui ont un esprit plus artistique, sur un Diplôme Métiers d Art (1 an en classe préparatoire puis 2 ans pour l obtention du Diplôme de Métiers d Art option Tapisserie Décoration). MÉTIERS D ART BOIS EBÉNISTERIE L obtention du CAP Ebéniste peut conduire au BAC Pro Métier d Art Ebéniste, lequel peut être complété par un BTS (voir paragraphe ci-dessus) ou un Diplôme Métiers d Art en 3 ans, option Tapisserie Décoration. A noter qu après le CAP Ebéniste, l élève peut se perfectionner en un an dans une section de Restauration de Meubles Anciens. L ENSEIGNEMENT TECHNOLOGIQUE La Seconde générale apporte un enseignement de détermination : Initiation aux Sciences de l Ingénieur (ISI) ou Informatique et Systèmes de Production (ISP); la Première technologique initie au Génie mécanique, option Bois, et la Terminale technologique aboutit au BAC Sciences et Technologies Industrielles, Génie Mécanique. A partir de là, l élève se dirigera éventuellement vers le BTS SCBH, le DMA, un IUT ou à toute formation ouverte aux bacheliers. Les Systèmes Constructifs Bois et Habitat (SCBH) recouvrent un secteur d activités étendu : menuiserie, escalier, maison à ossature bois, charpente traditionnelle ou industrielle, structure en lamellé collé, etc. Le Diplôme Métiers d Art (Tapisserie Décoration) débouche sur l artisanat d art, les entreprises de l ameublement, les entreprises industrielles, les agences de création, la conservation du patrimoine, les studios d artistes créateurs. UN ENSEIGNEMENT RECONNU Grâce à la qualité de la formation dispensée, l établissement a reçu plusieurs distinctions en 2009 : 1er prix du Concours Général en ébénisterie, 1er prix SEMA Régional en ébénisterie ainsi qu en tapisserie ameublement, 3ème prix SEMA National en ébénisterie. Ces résultats en font un établissement de formation demandé avec un recrutement des élèves sur toute la Bourgogne, dont le Morvan, les régions limitrophes et même la France entière, voire les DOM TOM. Benoît Parthiot, originaire du Moulin de Nataloup près de Montsauche-les-Settons, poursuit de brillantes études, 1er Prix Concours Général, 1er prix SEMA régional, 3ème prix SEMA national: entré dans le lycée en première année de CAP, il est à présent en 1ère année de BTS SCBH. D autres élèves, après l obtention de leurs diplômes, ont intégré de grandes écoles comme Centrale ou Boulle. Ces réussites sont de réels encouragements pour l ensemble des personnels et des élèves.

15 > aux métiers du bois LE LABEL EXCELLENCE MÉTIERS D ART Ce Label, initié par Madame le Recteur de l Académie de Dijon, est attribué pour trois ans par un jury académique afin de mettre en avant les qualités d enseignement et de résultats de l ensemble d une filière Métiers d Art. Les élèves de DMA travaillent en 2ème année sur un thème donné. 3 maquettes par étudiant sont présentées à un jury qui oriente l étudiant à poursuivre la création en échelle 1 :1 d un des projet. La réalisation du meuble peut alors commencer, valorisant la motivation, la créativité, l innovation artistique et technique de l élève. Le pôle professionnel du lycée Bonaparte d Autun présente ainsi dans ses locaux un large éventail de réalisations, dont certaines ont été distinguées lors de concours. La Société DIM (lingerie, collants), installée à Autun est partenaire de l établissement pour la restructuration et la décoration de son salon d accueil : le résultat élaboré par les élèves est de qualité. On peut dire que l implantation d un tel Pôle Technologique et Professionnel à Autun est une chance pour le Morvan. Sachons ne pas la laisser passer! ABRÉVIATIONS CAP : Certificat d Aptitude Professionnelle BEP : Brevet d Enseignement Professionnel BAC Pro : Baccalauréat Professionnel BTS : Brevet de Technicien Supérieur. 73

16 Économie > PAR PHILIPPE RENON & DANIEL SAUGET GROUPE DE TRAVAIL ÉNERGIE ET MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DU PNRM 74 Le bois-énergie en Morvan La forêt morvandelle est traditionnellement exploitée à des fins énergétiques, puisque le flottage des bois de chauffage à destination de la capitale y a été pratiqué jusqu au 19 e siècle. Aujourd hui, la demande en boisénergie plaquettes forestières en particulier est croissante avec un contexte énergétique sensible permettant le développement de projets sur le territoire et en périphérie. Sa mobilisation est en plein essor du fait d initiatives d entrepreneurs de travaux forestiers, de gestionnaires forestiers et d entreprises de la première transformation du bois. Des chaufferies bois automatiques fonctionnent depuis 1983 dans le Morvan, la première étant celle de Château- Chinon. Millay s équipe en 1993 (cf article suivant) puis la maison du Parc en Depuis, Autun, les Ruchers du Morvan, l Abbaye de la Pierre qui Vire, les communes de Glux en Glenne, Corancy, Lormes, Brassy, Quarré les Tombes, Planchez, Arleuf, le musée de Bibracte, la gendarmerie de Saulieu ont fait le pari du bois énergie. Les particuliers sont de plus en plus nombreux à s équiper de chaudières à système d alimentation automatique, sans omettre un retour très fort du bois bûche avec des systèmes d hydro-accumulation et des poêles d appoint. Si le bois connaît un véritable engouement, s il offre une perspective de développement pour notre territoire, il est également, pour les habitants du Morvan, une source d interrogations. Au niveau des nuisances atmosphériques on associe souvent les fumées de cheminée à de la pollution. C est vrai que toute combustion entraîne une nuisance plus ou moins grande. Celle du bois est réduite, grâce à l arrivée sur le marché d appareils à combustion à haute température, limitant les émissions de gaz à effet de serre. Les chaudières bois automatiques ont des rendements de combustion d environ 88%, donc très proches des chaudières au fioul ou au gaz. Par ailleurs, les nouvelles générations de poêles, inserts et chaudières à bois bûche ont le label «flamme verte». La réglementation sera de plus en plus stricte sur ce point. Le bois-énergie répond à des besoins spécifiques de chauffage et production d eau chaude sanitaire, mais l idéal est d évoluer vers des solutions mixtes. Il faut de façon spontanée coupler la réduction des besoins énergétiques (isolation, ventilation, optimisation de l enveloppe du bâtiment) et l utilisation d autres sources d énergie renouvelables comme le solaire thermique pour la production d eau chaude sanitaire et le solaire photovoltaïque pour l électricité spécifique (hors chauffage électrique). L utilisation rationnelle de la forêt pour satisfaire des besoins énergétiques de chaleur doit passer par un équilibre indispensable entre la production énergétique et la production des milieux forestiers. Le rythme de l accroissement forestier doit être respecté, tant pour le bois-énergie que pour le bois d œuvre. Pour avoir une évaluation du coût du bois-énergie, on se réfère au coût du kwh à l entrée de la chaudière. Pour le bois plaquette, le coût du kwh est d environ 2,5 centimes TTC, pour le bois bûche, environ 3,5 centimes TTC, pour l électricité (tarif bleu pour les particuliers) 10,62 centimes TTC, pour le fioul de 7 centimes TTC et pour le propane 11 centimes TTC. (Situation au premier mars 2010). Autre repère : 1 m3 de bois déchiqueté (plaquettes) fournit autant d énergie que 100 litres de fioul. Prenez le prix du stère de bois, comparez le avec le prix de 100 litres de fioul, vous comprenez tout l intérêt du bois, d autant plus que 1 stère de bois fournit 1,2 à 1,5 m3 de plaquettes. Des comparatifs très rigoureux ont été faits, ils prouvent tous que le bois est un combustible économique viable et très concurrentiel aux énergies conventionnelles. Concernant l offre en bois-énergie, 13 producteurs sont identifiés dans ou à proximité du Morvan pour le bois plaquette, qui se révèlent largement en mesure de satisfaire la demande actuelle. Pour la production de bois bûche, la filière et en pleine mutation avec des moyens logistiques de plus en plus performants pour répondre aux besoins locaux et extérieurs. INFORMATION POUR LES PARTICULIERS L Espace Info Energie du Parc du Morvan apporte des conseils gratuits et indépendants pour les particuliers. Philippe Rodriguez INFORMATION POUR LES COMMUNES ET ENTREPRISES Cellule Energie du Parc du Morvan : les chargés de mission accompagnent gratuitement et indépendamment les communes et entreprises tout au long du projet. Marion Garnier-Hocquet Philippe Renon

17 TEXTE ET PHOTOS SABINE NIVOT > le bois-énergie Le chauffage au bois déchiqueté Cette méthode de chauffage est apparue assez tardivement en France. Suite aux crises pétrolières des années 1970, nous nous sommes rendus compte combien nous étions devenus dépendants des ressources d énergies fossiles ou nucléaires épuisables à moyen terme (pétrole notamment) et coûteuses à maints points de vue. De plus l impact environnemental négatif et les catastrophes écologiques liées directement à ces moyens de productions d énergie etaient tels que certains ont fini par se questionner : pourquoi ne pas utiliser ce que nous avons à portée de main, de façon plus intelligente? La France est un des pays européens le plus riche en forêts. Dans le Morvan, celles-ci couvrent en moyenne 40% de la surface des communes, voire 75 % pour certaines! Rappelons que le Morvan a assuré du XVI e au début XX e le chauffage de la ville de Paris par la voie du flottage de bois. Certes, il n est pas facile pour tout le monde de nos jours, et particulièrement en ville, de se chauffer comme antan. Il fallait donc améliorer cette méthode, de façon à proposer un chauffage automatisé au bois aussi simple d emploi que le fuel, sans manutention physique et le plus autonome possible. LE CHAUFFAGE À PLAQUETTES PRÉSENTE PLUSIEURS AVANTAGES A la différence du chauffage à bûches de bois, on peut utiliser toutes les essences d arbres sans distinction : tremble, saule, verne, charme et même les résineux qui ont un fort pouvoir calorifique ; (éviter le platane seul, car il contient beaucoup de silice, donc production de mâchefer). Le second avantage et non le moindre, est qu il permet d utiliser également et de façon non restrictive ce qu on appelle les sous-produits : - les déchets résultants de la transformation du bois issus des scieries et menuiseries (sciures, copeaux) ; - les palettes, caisses, cagettes ; - les branchages issus du défrichage, cimes des arbres... Il est possible d utiliser du bois contenant un fort taux d humidité. En effet, l approvisionnement en plaquettes découle généralement d un processus commençant par l abattage des arbres, puis se poursuit par le façonnage, le débardage, le déchiquetage et enfin le transfert par véhicule pour stocker celles-ci. Le déchiquetage peut intervenir à deux moments : soit on laisse sécher le bois sur le chantier avant de le déchiqueter, soit on déchiquète le bois frais, et on laisse 75 DÉCHIQUETAGE D UNE HAIE ENTRE ARLEUF ET CHÂTEAU-CHINON

18 Économie > 76 ensuite les plaquettes sécher sous abri. La première solution est préférable, car le bois coupé en fin d hiver et déchiqueté en septembre après un été passé dans un endroit aéré et ensoleillé a un taux d humidité de 30 à 35%. Après déchiquetage et quelques mois sous abri, le taux d humidité descend autour de 20%. Quant au bois vert déchiqueté, son taux d humidité est d environ 50%. Cette dernière diminue rapidement au stockage du fait des fermentations qui échauffent le tas. Après quelques mois sous abri, on obtient alors un taux d humidité légèrement plus élevé, allant de 20 à 25%. Plus le bois est sec, moins on consomme, ce qui privilégie la première solution. Mais après avoir constaté la forte chute d humidité lors du stockage, la deuxième solution est également envisageable. Économiquement, le prix de la matière première (plaquettes) est très intéressant : 20 à 27 TTC le MAP. Le MAP (Mètre cube Apparent de Plaquettes) est la dénomination que l on donne pour un volume de plaquettes. Concrètement, un stère de bois fournit 1,2 à 1,5 MAP (en fonction de l essence et du type de bois). AVANTAGES LIÉS À NOTRE ENVIRONNEMENT Écologiquement, c est une énérgie renouvelable et propre, que nous avons à portée de mains, et qu il suffit d apprendre à entretenir et renouveler. Il faut savoir également que l utilisation de bois dans les chaufferies limite l augmentation de l effet de serre. En effet, la quantité de CO2 - dioxyde de carbone- émise par le bois en décomposition ou lors de sa combustion est équivalente à celle absorbée par les arbres en croissance. Nous avons donc une pollution neutre. Enfin, d après une étude de l ADEME (Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Energie), cette source d énergie génère trois à quatre fois plus d emplois que les autres (fioul, gaz, charbon). LES POINTS FAIBLES Il est nécessaire d avoir un espace assez vaste et proche de la chaufferie pour aménager un silo dans lequel seront emmagasinées les plaquettes, et prévoir un accès facile pour les engins de livraison. Le coût de l installation de la chaudière est en moyenne trois fois plus élevée qu une chaudière classique. Coût que l on rentabilise bien évidement avec le temps.

19 TEXTE ET PHOTOS SABINE NIVOT > le bois-énergie Millay, le village du bois énergie La Bourgogne a été une des régions pilotes en ce qui concene le chauffage avec plaquettes forestières. Et Millay un village précurseur en ce qui concenre l installation d une chaufferie à bois déchiqueté communale. A QUI DOIT-ON LA RÉALISATION DE CETTE CHAUFFERIE? A un artisan local, Alain Gold, (voir portrait dans l article «Les bardeaux de châtaignier»), chauffagiste résidant dans la commune, et à une dizaine d agriculteurs qui se sont associés pour créer une CUMA (Coopérative d Utilisation du Matériel Agricole) de déchiquetage en A l époque, cela fait déjà quelques années qu Alain étudie la question. Il s interroge sur le matériel et fait de nombeux déplacements afin d en savoir davantage. Il va visiter des installations en Autriche et en Allemagne, compare les différents types de modèles. Il fait des essais dans sa propre maison, puis installe une première chaufferie de type primaire au château des Moindrots à Luzy en La création de la CUMA permet à la commune de Millay de s équiper en 1993 d une chaufferie collective pour assurer le chauffage de plusieurs bâtiments communaux : la MARPA (Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées), la mairie, le presbytère, le bâtiment de la poste, la salle des fêtes et la bibliothèque. Consommation annuelle : environ 700m 3. L installation de cette chaufferie à bois déchiqueté est particulèrement intéressante pour les résidents de la MARPA, puiqu elle permet à ceux-ci de se chauffer pour 1,95 par jour au lieu d un prix moyen de 3,90. VISITE DE LA CHAUFFERIE DE MILLAY. Nous nous sommes d abord arrêtés au hangar de stockage, qui se situe un peu en contrebas du village, non loin du terrain de sport. 400m 3 de plaquettes sont à l abri sous cet hangar, le reste en rondins est dehors. Au départ, le bois déchiqueté était founri par le GIE (Groupement d Interêt Economique) des Producteurs de Bois de Millay. Aujourd hui, ils continuent le déchiquetage, mais une partie de la matière première est achetée à l extérieur. La commune prend en charge la part destinée à la MARPA. Une grande machine déchiquète des troncs à une moyenne de 30m 3 par heure. 77

20 > l industrie du bois 78 Alain insiste beaucoup sur la qualité de la granulométrie. Les copeaux ne doivent être ni trop grands, ni trop petits. Trop grands, cela risque de bloquer la vis sans fin, élement qui permet d alimenter le brûleur, et trop petits ils tombent en poussière. L idéal est 2cm de haut sur 2 cm de large avec une épaisseur de 5mm. Ce sont les employés de la commune qui viennent chercher le bois déchiqueté pour l emmener au silo. Celui-ci a été rajouté à un atelier déjà existant au cœur même du village. La chaufferie se trouve en contrebas du silo. Dans le fond de celui-ci, un plateau muni de bras tourne, les bras ramenant les copeaux dans la vis sans fin. Avant d entrer dans la chaudière, ceux-ci passent dans une écluse rotative munies de quatre compartiments. Cette écluse sert à couper éventuellement les morceaux trop gros, et par un système de vanne à clapets anti-retour, éviter que le feu remonte dans le silo. Puis c est l entrée du combustible dans la chaudière. Celle-ci comprend trois parties (chambres) : La chambre de combustion où la température atteint environ 800 degrés Celcius. Deux ventilateurs sont aditionnés à cette chambre de combustion ; un premier ventilateur d air primaire sert à activer la combustion du bois qui arrive et un ventilateur d air secondaire réinjecte de l air dans les gaz de combustion. La chambre de tranquilisation dans laquelle se situe le circuit d eau. Les carnaux au nombre de 3, dans lequels refroidissent les fumées. La chaleur est ensuite évacuée par la cheminée à environ 200 degrés C. A la sortie de la chaudière, est situé un bac de décendrage qui est vidé manuellement en moyenne toutes les 3 semaines. (Un peu plus souvent en période de forte consommation). Nous avons constaté, la chaudière étant en action, qu il y avait très peu de déchets. Si, après cette explication quelque peu technique, vous avez du mal à visualiser le fonctionnement n hésitez pas à appeler ou passer voir Alain. il se fera un plaisir de tout vous montrer et vous expliquer bien mieux que moi. Actuellement, Millay est la commune du PNRM qui comprend le plus grand nombre de ces installations en activité, la chaudière collective que nous venons de voir, plus huit autres individuelles. Ce qui lui vaut cette appellation de village du bois énergie.

Chauffage au bois déchiqueté POLEYMIEUX BATIMENTS PUBLICS Chaufferie de 150 kw Le bois : une énergie renouvelable? Cycle du bois (Doc AGEDEN) 3 Le bois : une spécificité Française? Consommations bois-énergie

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

savoir choisir, acheter, utiliser

savoir choisir, acheter, utiliser Le bois de chauffage savoir choisir, acheter, utiliser «La Région Poitou-Charentes s est fixée comme ambition de respecter le Protocole de Kyoto à l échelle du territoire. Pour atteindre cet objectif,

Plus en détail

Création d une chaudière bois et d une filière bois énergie à Olonne

Création d une chaudière bois et d une filière bois énergie à Olonne Création d une chaudière bois et d une filière bois énergie à Olonne Cette création illustre : I - Le partenariat exemplaire entre la ville d Olonne et l Office National des Forêts II - Le projet municipal

Plus en détail

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU GOUX-LES-USIERS 699 habitants 745 m d altitude 3555 DJU ccas La Poste école primaire 1 mairie école maternelle presbytère salle des fêtes école primaire 2 église 100 m 2 bâtiments non raccordés (distance

Plus en détail

INDICATEURS TECHNIQUES

INDICATEURS TECHNIQUES Réseau REAGRI Groupe «Agriculture et Energie» Novembre 2006 La chaudière polycombustible Ex : bois-déchiqueté ATOUTS CONTRAINTES o Forte réduction de la facture énergétique. o Confort d utilisation. o

Plus en détail

Le chauffage au bois déchiqueté

Le chauffage au bois déchiqueté Un mode de chauffage moderne et non polluant en pleine expansion Le chauffage au bois déchiqueté Qualiflam Bois La Croix de la Cadoue - 86240 Smarves 05 49 52 23 08 La Région Poitou-Charentes s est fixé

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Normandie Bois Bûche a été réalisée afin : de promouvoir un bois bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

Bois-énergie. Suivi des prix des combustibles bois. Juin 2015. Pierre MARTIN

Bois-énergie. Suivi des prix des combustibles bois. Juin 2015. Pierre MARTIN Juin 2015 Bois-énergie Suivi des prix des combustibles bois Pierre MARTIN Facilitateur Bois-énergie Entreprises & Particuliers t 081 62 71 88 @ p.martin@valbiom.be Prix moyen derniers 12 mois /unité c

Plus en détail

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat

Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Inauguration du réseau de chaleur bois de Murat Dossier de presse 26 janvier 2008 Contact : Corinne IBARRA Communauté de communes du pays de Murat 04 71 20 22 62 / cibarra@paysdemurat.fr SOMMAIRE I. Rappel

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

«Menuiserie Charpente»

«Menuiserie Charpente» «Menuiserie Charpente» Présentation sommaire Identification : Entreprise de charpente, menuiserie, escalier et spécialisée dans la restauration du bâti ancien. Egalement ouverts à la création contemporaine.

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Projet CRE de production IV d électricité en cogénération biomasse. L'énergie est notre avenir, économisons-la!

Projet CRE de production IV d électricité en cogénération biomasse. L'énergie est notre avenir, économisons-la! Projet CRE de production IV d électricité en cogénération biomasse L'énergie est notre avenir, économisons-la! Le 02 février 2011 1 Le projet CRE 3 Un projet qui apporte : une contribution significative

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois Avec le soutient de Les atouts du bois-énergie Une combustion neutre vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève

La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève La géothermie, une source d énergie parmi d autres Corrigé de la fiche élève Ressources à disposition : http://www.explorateurs energie.com/explo_ens/anim.php# http://www.edf.com/html/ecole_energie/ L

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

La scie mobile. Une solution pour valoriser les bois à domicile

La scie mobile. Une solution pour valoriser les bois à domicile Une solution pour valoriser les bois à domicile Devant la raréfaction des scieries de proximité qui font de moins en moins de produits sur mesure (débits sur liste), la scierie mobile est un moyen pour

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles.

passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. passez à la chaleur renouvelable à base de résidus agricoles. Un service clé-en-main, un chauffage confortable et sûr. Un prix compétitif L option d un financement intégral. Un service de fourniture de

Plus en détail

Synthèse de la TABLE RONDE «BOIS CONSTRUCTION»

Synthèse de la TABLE RONDE «BOIS CONSTRUCTION» Synthèse de la TABLE RONDE «BOIS CONSTRUCTION» 11 mai 2010 23 participants / 18h00-20h15 Véronique Delannoy (pôle Synéo) et Damien Magnier (PNRSE) accueillent les participants et rappellent les grandes

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme)

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Jeudi 27 novembre 2008 à 11h00 Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Maison de la Forêt et du Bois à Marmilhat En présence de Jean-Claude FOURNIER, vice-président

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Un combustible bien déterminé

Un combustible bien déterminé Des entreprises qui s'engagent Un combustible bien déterminé Origine Il existe 2 grands types de plaquettes : Les plaquettes forestières : bois broyés ou déchiquetés directement issus de la forêt. Elles

Plus en détail

Plein feu sur le chauffage au bois

Plein feu sur le chauffage au bois Plein feu sur le chauffage au bois États s lieux national Étu ADEME 2013 (données 2012) 7,4 millions ménages utilisent du bois en France 50% s utilisateurs l utilisent en chauffage principal Typologie

Plus en détail

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la!

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la! L énergie est notre avenir, économisons-la! Bonnes raisons de faire du propane 2 3 un partenaire d avenir dès à présent Le propane s adapte à tous les besoins énergétiques et permet de répondre partout,

Plus en détail

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012.

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Dans le but de diviser par deux la consommation énergétique des bâtiments à l horizon 2020, la France a

Plus en détail

Le bois énergie, une filière d avenir

Le bois énergie, une filière d avenir Le bois énergie, une filière d avenir Combustible de qualité et moyen de chauffage performant, le bois dit énergie revient de plus en plus dans nos maisons. Face aux enjeux environnementaux actuels, il

Plus en détail

Les matériels de production du bois-énergie Production mécanisée de matière première par les exploitants agricoles et forestiers

Les matériels de production du bois-énergie Production mécanisée de matière première par les exploitants agricoles et forestiers Les matériels de production du bois-énergie Production mécanisée de matière première par les exploitants agricoles et forestiers FICHE N 008 : PRINCIPES DE PRODUCTION Les préconisations présentées dans

Plus en détail

Les Vendredis du Bois-Energie

Les Vendredis du Bois-Energie Agence Locale de l Energie des Ardennes ALE 08 Les Vendredis du Bois-Energie Colloque 16 mars 2007 Présentation ALE 08 La forêt sur la zone urowood L exemple de deux chaufferies 1 Présentation Agence Locale

Plus en détail

Déplacement des communes forestières sur le thème du Bois-énergie

Déplacement des communes forestières sur le thème du Bois-énergie Observatoire de la forêt méditerranéenne Déplacement des communes forestières sur le thème du Bois-énergie A l occasion du salon Euroforest S t Bonnet de Joux (Saône et Loire) 13-14 juin 2003 Déplacement

Plus en détail

Le bois - car c est intelligent!

Le bois - car c est intelligent! Le bois - car c est intelligent! Architecture et construction en bois en tant que prestation globale Le bois car c est intelligent! Nous mettons en œuvre du bois de la région en collaboration avec nos

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Wingo. << easylife.dedietrich-thermique.fr >>

Wingo. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> solai re bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Wingo C h a u d i è r e f i o u l À C O N d e N S A T i o N EASYLIFE La condensation fioul à prix gagnant! >> Un maximum d économies >> Le confort

Plus en détail

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE

Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Méré Aurélien FIIFO1 RAPPORT DE STAGE Avril 2001 Préambule J ai effectué un stage du 1 er au 23 avril 2001, dans l entreprise E.C.E.L.I. dont le siège se situe à Luisant (Eure-Et-Loir). Ce rapport détaillera

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE Chaudière fioul à condensation Wingo EASYLIFE La condensation fi oul à prix gagnant! >> Un maximum d économies >> Le confort accessible >> Idéale pour la rénovation

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Prise en charge par le conseil général (devis : Electricité)

Prise en charge par le conseil général (devis : Electricité) Charpente Panneau bois couverture quartz zinc - Isolants : Ouate de cellulose (extérieur) Laine variées (intérieur) Prévoir visuel Prise en charge : étude, fabrication et main d œuvre par l entreprise

Plus en détail

FILIÈRE BOIS. A l occasion d interventions nécessaires à la gestion forestière, ici par exemple la création de cloisonnements (zone de circulation)

FILIÈRE BOIS. A l occasion d interventions nécessaires à la gestion forestière, ici par exemple la création de cloisonnements (zone de circulation) FILIÈRE BOIS A l occasion d interventions nécessaires à la gestion forestière, ici par exemple la création de cloisonnements (zone de circulation) la réalisation de coupes ... l élargissement de pistes...

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

Le chauffage aux granules de bois au Québec

Le chauffage aux granules de bois au Québec Le chauffage aux granules de bois au Québec Pierre-Olivier Morency, directeur Groupe granules, QWEB Colloque Agri-Énergie Shawinigan, 25 octobre 2012 Quebec Wood Export Bureau (QWEB) association d affaires

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme

une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme une énergie d avenir dans le Puy-de-Dôme Les atouts du bois énergie Une énergie renouvelable Le bois est considéré comme une énergie renouvelable dans la mesure où la forêt est gérée de façon durable.

Plus en détail

Notice de dimensionnement

Notice de dimensionnement 2013 Notice de dimensionnement DDG Kolonel Begaultlaan 43/2 3012 LEUVEN Belgique www.ddg.be info@ddg.be T : 00 32 16 22 24 94 Comment dimensionner un poêle-chaudière DDG? Le dimensionnement d un poêle

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois

Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un guide pour la Réhabilitation des maisons individuelles : rénover avec le bois Un nouvel ouvrage est paru en 2013, destiné aux artisans, entreprises, architectes, maîtres d œuvre et maîtres d ouvrage,

Plus en détail

VERS LE MIX ELECTRIQUE

VERS LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE PRODUIRE EN TEMPS REEL CHOISIR LE MIX ELECTRIQUE DE L ENERGIE PRIMAIRE A L ELECTRICITE De la centrale au consommateur L électricité qui arrive au bout de la prise

Plus en détail

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >>

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Pompe à chaleur air/eau Alezio EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie >> La planète préservée

Plus en détail

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG

Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente chez Würth AG Formation de professionnels de la vente 1 Le monde Würth est grand. Permettez-nous de nous présenter. Würth AG est une entreprise commerciale du secteur

Plus en détail

ENVIRONNEMENT. Le bois-énergie en Languedoc-Roussillon

ENVIRONNEMENT. Le bois-énergie en Languedoc-Roussillon ENVIRONNEMENT Le bois-énergie en Languedoc-Roussillon La filière bois-énergie en Languedoc-Roussillon La forêt couvre plus du tiers de la surface du territoire régional en Languedoc-Roussillon, part qui

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Wingo Chaudière fioul À CONDENSATION EASYLIFE La condensation fioul à prix gagnant! >> Un maximum d économies >> Le confort accessible >> Idéale pour

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011

Plubi reportage immodeal le 05/09/2011 Petit rappel historique : Originaire de Meung sur Loire voilà 3 générations que l entreprise VIGERY est attachée à la construction, la rénovation, le bâtiment en général et les travaux publics. En premier

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015

Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015 Dossier de Presse La Nuit de l'orientation 2015 Contact Presse : Dolores TOUZIN Tél. : 03 86 60 61 04 / 03 86 60 55 56 d.touzin@nievre.cci.fr Chambre de Commerce et d Industrie de la Nièvre Place Carnot

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre création d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre création d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre création d entreprise en Ardèche 1 Etre un créateur dans l âme Créer puis gérer une entreprise demande de solides qualités personnelles : Désir d entreprendre Engagement fort

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Energies renouvelables : quelques calculs pour mieux comprendre

Energies renouvelables : quelques calculs pour mieux comprendre Energies renouvelables : quelques calculs pour mieux comprendre Cliquer sur la flèche «suivant» dans le menu pour faire défiler les diapositives qui corrigent chaque calcul l un après l autre en apportant

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2

Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Atelier Prospectif «Chimie Matériaux et Recyclage» Réunion 2 Contexte de l offre de formation professionnelle initiale Tourcoing le 09 avril 2015 Offre de formation professionnelle initiale La politique

Plus en détail

Salon Bois Avenir 6 Novembre 2014

Salon Bois Avenir 6 Novembre 2014 Salon Bois Avenir 6 Novembre 2014 Le bois, l énergie des territoires Nombre d exploitations agricoles disposent de haies bocagères ou de forêts. Entretenir et gérer cette ressource peut permettre d en

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz)

Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) Éco-prêt à taux zéro (éco-ptz) L éco-prêt à taux zéro en 14 points 1. Comment fonctionne un éco-prêt à taux zéro? L éco-prêt permet de financer les travaux d économie d énergie et les éventuels frais induits

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Site Internet Filière Bois du Cher COMMUNIQUÉ DE PRESSE Site Internet Filière Bois du Cher Le 1 er site internet départemental de la région Centre à destination du grand public! Susciter l envie des consommateurs à utiliser et découvrir

Plus en détail

CONSTRUCTION ET CHIMIE IE VERTE + INNOVATION N ET R&D

CONSTRUCTION ET CHIMIE IE VERTE + INNOVATION N ET R&D COMPTE-RENDU CHAMPAGNE ARDENNE ATELIER VALORISATION COMPLETE DU BOIS : NOUVEAUX PRODUITS BOIS IS- CONSTRUCTION ET CHIMIE IE VERTE + INNOVATION N ET R&D Cadrage du thème de travail Périmètre et définition

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

La thermographie : caméra de diagnostic thermique

La thermographie : caméra de diagnostic thermique Leader européen de la location de matériels, Loxam propose depuis plus de 40 ans de larges gammes de matériels pour répondre à tous types de travaux. Matériels de gros oeuvre ou outils de précision, engins

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats

STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION. La performance achats. Vous & nous pour transformer vos achats STRATÉGIE ET ORGANISATION / NÉGOCIATIONS / FORMATIONS / RECRUTEMENT ET DÉLÉGATION La performance achats Vous & nous pour transformer vos achats Crop and co Créateur de performance achats Depuis 2004, chez

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE

DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE DEMANDE DE SUBVENTION AUDIT ENERGETIQUE Preuve de son engagement dans la réduction des gaz à effet de serre, la Ville de Thionville a mis en place des mesures incitatives pour la rénovation thermique,

Plus en détail

Frais en baisse, protection climatique en hausse

Frais en baisse, protection climatique en hausse Frais en baisse, protection climatique en hausse Réduire les frais, économiser du carburant et protéger l environnement le logisticien de produits alimentaires Frévial implanté dans le département de l

Plus en détail

Choisir un professionnel qualifié RGE

Choisir un professionnel qualifié RGE L habitat Choisir un professionnel qualifié RGE COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : septembre 2014 RGE, un signe pour identifier DES PROFESSIONNELS COMPÉTENTS Vous voulez faire

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS Bâtiments communaux de la commune d ALLAIRE 56 350 ALLAIRE Ref : 12-012_ND 12/03/2013 1/18 Mise à Jour du 12/03/2013 Prise en compte d un nouveau bâtiment «Pôle

Plus en détail

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les responsables politiques cherchent à réduire les émissions de gaz à effet

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

Le memo du producteur de plaquettes

Le memo du producteur de plaquettes Le memo du producteur de plaquettes AVRIL 2012 EXPLOITATION DES HAIES PROTECTION INDIVIDUELLE : Sur le chantier, il est préférable d être deux, afin de pouvoir se secourir mutuellement en cas de problème.

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E13 Service de location et lavage de gobelets - SMTD BASSIN EST Monographie complète SMTD Bassin Est (Pyrénées Atlantiques) Année 1 du

Plus en détail

DES CHAUDIERES BOIS AUX ATELIERS MUNICIPAUX

DES CHAUDIERES BOIS AUX ATELIERS MUNICIPAUX DOSSIER DE PRESSE DES CHAUDIERES BOIS AUX ATELIERS MUNICIPAUX Lundi 24 janvier 2011-11h Ateliers Municipaux Route de Figeac- Cahors sommaire

Plus en détail

CAPTEURS THERMOSOLAIRE

CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CATEGORIE Constructions neuves Les capteurs thermosolaires sont destinés à transformer le rayonnement solaire pour chauffer un fluide caloporteur. La chaleur

Plus en détail